Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Sur les traces d'une menace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 521

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 160 両

MessageSujet: Sur les traces d'une menace   Sam 12 Aoû - 12:45


Sur les traces d'une menace

Ma proposition étant faite je pouvais m'attendre à tout excépté une réponse positive. Nombreux sont ceux qui auraient refusé un tel voyage. Non seulement mon état était très instable mais le risque de contamination était tout aussi présent. Ces deux faits pouvaient être des raisons de refus mais la plus évidente aurait été de s'opposer à moi par pure peur du culte. Même si j'étais persuadé que ce groupe d'individus détraqués n'allait pas changer le monde à jamais il était impossible de nier la puissance de leur meneur. La vision de ce dernier me revenait souvent à l'esprit, un corps tranché qui ne cessait de bouger. Un tel souvenir me poussait à croire que toute personne n'accepterait jamais mon idée de voyage mais la lionne du sable le fit. En y songeant il était absurde de ma part d'avoir pensé que cette combattante sans limite comptait fuir l'affront. L'avoir vu au combat m'avait permit de jauger ses capacités et elle possédait la force nécessaire pour survivre. En plus de ses atouts physiques cette dernière possédait une meilleure mémoire que la mienne. Tout juste avant que le sommet de l'île ne devienne une scène de chaos Yagami me fit part d'une des apparitions qu'elle avait vu. Une personne masquée avait utilisé de la glace. Aux premiers abords elle en déduisit que ma cousine était présente sur les lieux mais après avoir vu l'oiseau de glace me confier une lettre elle se remémora d'une différence. La couleur de la glace. L'une était noire et l'autre bleue. Durant ma vie entière j'avais été confronté à quelques utilisateurs de hyôton et aucun ne possédait une glace spéciale ni même l'ennemi du clan qui autrefois fut innovateur en matière de techniques. Cette reflexion de la part de ma camarade me préocupa et je fis mine de ne pas en savoir plus en laissant la lettre de côté. Avant de partir une action de Yagami me réconforta dans mon choix : elle prit les devants en laissant sur place un lionceau qui nous ramènerait le futur remède si celui-ci venait à être produit. Suite à cela il y eut une descente aux enfers. Retourner sur les côtes de l'île fut assez long pour moi au vu de mes maux de têtes qui s'en allaient et revenaient à tout moment mais une fois sur place nous avions pu établir notre trajet oralement.

Traverser des contrées avec moi en tant que partenaire s'avérait être un fardeau. Une distance de sécurité à respecter, de multiples arrêts ainsi que des crises de douleurs. Tout un schéma de torture qui se répétait sans arrêt à chaque dizaine de mètres parcouru mais je prenais sur moi. Mon autre compagnon, celui qui résidait en moi, était tout aussi déterminé à se renseigner sur ce groupe qui semait la destruction depuis un petit bout de temps. Cette entité avait conscience des risques que cela impliquait pour nos deux vies mais nous possédions tous deux une attache derrière cette quête : un fraternel à sauver et un passé à honorer. Tout ces songes m'occupaient lors du trajet, peut être un peu trop au point de laisser ma coéquipière dans un silence de mort que je brisais uniquement pour gémir de douleur. Marcher sous l'ombre des arbres me procurait un soulagement immense et me rafraîchir avec de la glace était nécessaire alors lorsque je vis un lac en chemin je ne pu m'empêcher de demander à la lionne si une pause était envisageable. Avant d'aller me ressourcer je lui avais demandé d'y aller en première pour éviter de la contaminer par l'eau. Lorsque ce fut mon tour je pris le soin de me dénuder en faisant attention à ce que la lettre reste cachée avant de plonger dans l'eau sans attendre une seconde de plus. Mes connaissances dans les soins ou les maladies n'égalaient pas celles d'un quelconque médecin, d'un parent ou ceux de ma cousine mais je n'avais aucun doute sur le fait que mon corps était trop bouillant. Allongé dans l'eau, j'avais déployé les queues d'Isobu pour pouvoir méditer tout évitant de couler bêtement. Trois membres en plus qui mis en rotation dans l'eau me permettaient de me diriger ou d'augmenter ma vitesse.

"On est tous les deux conscient de la possible fatalité vers laquelle on marche sans cesse mais tu ne m'as pas interpellé à propos d'elle"

"..."

"Si après notre mission au repaire du culte je suis toujours en vie il est certain que je m'y rendrai, je ne peux pas éviter une telle occasion après tout ce temps. Lui ramener un remède ne serait pas le problème vu que grâce à Yagami nous avons les moyens pour le transporter mais elle a mentionné un geôlier et je n'ai aucune idée de qui pourrait la retenir. Même malade elle n'arrêterait jamais de réfléchir à des manières de ne pas se voir devenir impuissante."

"Es-tu sûr que ce message provient d'elle ?"

"Son écriture, ses mots... son affection. Seule elle et moi connaissons l'emplacement de l'île tortue.  Si ce n'était pas le cas à quoi cela servirait de m'attirer là-bas ? Faire de moi un prisonnier et te séparer de moi ? Cela fait bien longtemps que personne ne s'est servi de tes congénères comme arme mais peut être que je parle un peu trop vite ? Il suffit de voir Kami. A ce propos, je te promet qu'on retrouvera. "

"Si après notre mission au repaire du culte tu es toujours en vie il est possible que ta prochaine destination soi ta dernière. Ta famille a été séparé et tu t'es accroché aux éléments restants mais à force ne penses-tu pas effacer ton propre être ?"


Effacer mon propre être. Sur ces derniers mots les queues de la bête que j'utilisais pour rester à la surface se dissipèrent, me laissant regagner la terre. Malgré la position du soleil dans les cieux je n'avais aucune idée du temps que j'avais passé à flotter sur cet étang. Voyant ma compagnonne au loin je ne pu m'empêcher de sourire bêtement en guise de pardon pour la durée de cet arrêt. Les mots de la tortue résonnaient en moi, ils frappaient chaque recoins de mon moi intérieur. Suite à ce rafraîchissement nous avions repris le trajet jusqu'au prochain village civil. Au vu de la période je ne m'attendais pas à être accueilli les bras ouverts. La plupart des villageois se méfiaient des uns et des autres à cause de la propagation de cette maladie. En nous promenant un peu nous avions entrevu une fosse dans laquelle gisaient plusieurs cadavres, sûrement les damnés qui avaient succombé. Ne voulant pas causer encore plus de dégât j'avais proposé à ma collègue d'aller se réserver une chambre pour se reposer pendant que je me contenterai d'un arbre en tant que dossier pour m'assoupir. Quelques secondes après lui avoir suggéré cela je pris une décision soudaine.

- Yagami, excuse moi de ne pas t'en avoir parlé avant mais dans le village tout le monde ne partage pas le même point de vue sur ma cousine depuis son départ, dis-je avant de marquer une pause, peut-être que tu fais parti de ce qui ne la déteste pas ? Enfin peu importe, sur l'île de Kusa j'ai reçu un message comme tu t'en doute, laisse moi te le lire à haute voix.

Message de Yumi:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t653-annales-de-naeko-esuki#4239 http://sns-rp.forumgratuit.org/t630-bingo-book-naeko-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4510-en-cours-naeko-esuki-lexile
Messages : 348

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: Sur les traces d'une menace   Lun 14 Aoû - 0:36


Voyage
Avec Naeko Esuki
Le voyage jusqu’à Kaminari no Kuni fut quelque peu éreintant. Naeko était malade, et il prenait toutes les précautions du monde pour ne pas infecté Yagami. Celle-ci lui en était extrêmement reconnaissante, car elle aussi ne souhaitait aucunement tomber malade. Il y avait déjà eu trop de morts, et elle ne souhaitait pas en faire partie elle aussi. C’est donc en prenant toutes les précautions possibles et imaginables que le duo avançait. C’était un calvaire pour l’Esuki, chez qui les symptômes de la maladie se faisaient de plus en plus violents. Le duo fit des pauses dés que Naeko en avait besoin, afin notamment que le manieur de glace reste en vie. Ça peut-être utile lorsqu’on commence une mission d’infiltration en territoire ennemi.

Ils firent une pause à un étang, où Naeko se baigna afin de faire redescendre sa température qui grimpait en flèche à cause de la maladie. Préférant se reposer un peu elle aussi, la Kunoichi plongea dans ses pensées, se remémorant la fois où elle apprit une de ses techniques, la technique Raiton – Kantsuusuru Kyouryouku :

_________________________

Un jour random, à Suna :

La cheffe de la sécurité avait un peu de temps pour s’entraîner. Elle n’avait plus d’obligations actuellement par rapport a ses gardes, et pouvait savourer une petite séance d’entraînement qui dérouillerait ses muscles. Aujourd’hui, elle voulait passer a la puissance supérieure, comme elle à put le faire avec son Raiton Chakura Môdo : elle devait débloquer un autre niveau de puissance sur son Kantsuusuru Kyouryouku, technique lui procurant cette puissance si particulière et rarement égalée. Se rendant tout d’abord sur un terrain d’entraînement adéquat, la jeune femme commença par lancer son Kantsuusuru Kyouryouku. Augmentant ensuite le flux de charka raiton traversant son corps, la Kunoichi essaya d’arriver a un pallier de chakra lui convenant. Ensuite, le plus dur arrivait : il fallait supporter cette force.

Restant là, debout, la jeune femme se devait de canaliser ce flux de chakra. Elle attendit, se concentrant le plus possible pour garder le flux comme il était et s’habituer à cette sensation étrange. Si elle relâchait la pression, le flux se casserait, stoppant instantanément la technique. C’est ainsi que Yagami resta là, debout, les yeux fermés, les poings serrés et les muscles contractés afin de contenir le flux de chakra que son corps connaissait.

Une fois qu’elle eut réussit, elle observa les changements entre la version une et cette version-ci : la version précédente semblait être rien par rapport à ce qu’elle venait d’apprendre ! Passant au niveau deux, Yagami commença s’entraîner avec cette nouvelle acquisition : brisant quelques mannequins sous la puissance brute de ses coups puis continuant dans le vide, Yagami finalisa son entraînement avant de rentrer paisiblement chez elle.

_________________________

Une fois ce souvenir terminé et le bain de Naeko terminé à son tour, le groupe reparti tranquillement sur les routes. En route, ils rencontrèrent un homme étrange. Boitant, titubant, puis finissant pas s’écrouler aux pieds de la Kunoichi, l’homme ne pouvait être sauvé. Yagami essaya, cependant elle ne réussit point. C’était dommage, c’est vrai. Mais, tant pis. L’homme étrange laissa tomber un message écrit sur un vieux morceau de ce qui semblait être un parchemin. Yagami ne se gêna pas pour le ramasser et le lire, et ce qu’elle y trouva la laissa quelque peu perplexe. La plupart des lignes étaient impossibles à lire a cause de l’impact ravageur du temps, cependant une partie avait été assez épargnée pour que l’on puisse la déchiffrer :

Vieux parchemin:
 

Très étrange. Gardant le message, elle tint cependant à en faire part à son compagnon :

- Naeko, le gars avait un message étrange sur lui, écoute.

Et ensuite, elle lui fit la lecture du message. Cependant, quelque chose d’autre attira l’attention de la Kunoichi : un objet d’un rouge resplendissant se tenait là, sur l’épaule du corps qui jamais plus ne se relèvera. Une épaulette étrange, pourvue d’une aura tout aussi étrange, attirait le regard de Yagami, qui ne put résister à la tentation de se saisir de l’objet. Juste après l’avoir saisit, un pouvoir nouveau coula en la jeune femme : elle ne savait quoi, mais cet protection d’épaule avait un pouvoir. Elle le découvrira très certainement lorsque la situation le permettra, mais pour l’instant elle garda l’épaulette. Ne se souciant pas de si Naeko l’avait vue ou pas, Yagami se releva avant de regarder le corps. Pratiquant elle-même le rite funéraire classique afin de rendre hommage au mort, Yagami repartit ensuite vers la suite de son chemin.

Arrivant dans un village durement frappé par la maladie, la jeune femme reçut de Naeko la suggestion suivante : elle devrait prendre une chambre tandis que Naeko, lui, se contenterait d’un arbre. La situation n’était pas vraiment au goût de la Kunoichi, qui aurait voulu que Naeko profite lui aussi d’un certain confort même s’il était malade, mais les faits étaient là : elle n’avait aucune idée de quoi faire pour lui. Acceptant alors la proposition, elle allait partir alors que Naeko l’interpella une nouvelle fois : il souhaitait lui faire part du message qu’il avait reçu, à Kusa. La kunoichi l’écouta de ses deux oreilles :

Message de Yumi:
 

Yagami ne savait pas pourquoi Naeko lui avait fait part de cela, mais bon. Peut-être parce que Yumi était une des seules personnes au monde de qui Yagami respectait l’autorité ? Elle ne savait pas trop, mais les faits étaient là : Naeko lui avait fait part d’une situation très personnelle, donc Yagami allait l’aider.

- Hm, je vois. Je me doutais qu’elle était toujours en vie. Mais si elle est mal en point, compte sur moi pour t’aider à l’aider. Après tout, tu m’a fait part de ça, donc c’est le moins que je puisse faire. Si tu as encore la force de le faire, on ira voir juste après la mission. Sur ce, je vais dormir. Bonne nuit, j’espère que tu trouvera de quoi te reposer un peu.

Sur ce, la Kunoichi tourna les talons pour aller prendre une bonne nuit de sommeil bien méritée.

Au matin, Yagami se réveilla et alla rejoindre Naeko avant de manger un peu puis puis de repartir vers Kaminari no Kuni.

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Yagami Akoshana le Mar 15 Aoû - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 521

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 160 両

MessageSujet: Re: Sur les traces d'une menace   Mar 15 Aoû - 15:33

La lionne bleue du sable me satisfaisait une fois de plus. Rien dans ses propos n'évoquait un quelconque jugement, au contraire cette dernière me proposa son aide sans hésitation. Cela me réjouissait bien plus que ma confrontation avec la tortue qui quant à elle m'avait laissé perplexe. Les mots de notre courte discussion revenaient sans cesse dans mes pensées. Effacer mon propre être en restant auprès des éléments que je chérissais. En y pensant cela pouvait s'avérer être vrai à plusieurs reprises. A certaines époques mes ambitions reflétaient celles de mes proches et peut-être pas entièrement par pure volonté mais aussi par affection. Remuer le passé à une heure tardive ne s'avérait pas être une bonne idée à cause de mes maux de tête qui m'agressaient de plus en plus. Ne trouvant pas le sommeil sur la branche de l'arbre qui me servait de lit je pris la décision de me promener mais lors de la descente l'un de mes bras lâcha prise. La douleur de la chute ne dépassait en aucun cas celle que je ressentais à cause de cette maladie. Ne plus pouvoir me mouvoir correctement m'affectait énormément. Pour combattre ce sentiment d'impuissance j'avais une décision qui au vu de mon état devait sûrement paraître insensée

Parcourir un long trajet sans prévenir ma partenaire s'ajoutait à la liste des actes absurdes que je commettais. Si j'avais pu faire autrement je l'aurai fais mais pour m'exercer il me fallait un cours d'eau, sa taille n'importait peu. La nuit étant calme aucun son ne se perdait dans un amas sonore et grâce à cela j'avais pu entendre au loin le bruit d'un courant . En temps normal me repérer et rejoindre le point voulu ne me prenait que très peu de temps mais sous les effets indésirables de la peste qui me grignotait j'avançais à un tout autre rythme ; marchant parfois d'un arbre à un autre afin d'éviter toute perte d'équilibre. En arrivant sur place je ne pu m'empêcher de me précipiter vers l'eau pour me rafraîchir et ainsi faire disparaître le teint rougeâtre que prenait ma peau. C'est après une courte pause que mon entraînement commença. Assis sur le bord de la rive, les jambes à l'eau, je concentrais mon chakra en espérant pouvoir me divertir et oublier ma condition. Idée totalement idiote de ma part étant donné qu'utiliser mes forces m'épuisait plus rapidement mais cela ne m'avait pas stoppé. En utilisant ma main droite je fis apparaître quelques pics de glace et de la main gauche je tentais de maîtriser un courant d'eau. En temps normal j'aurai pris peu de temps mais j'évitais toute précipitation à cause des diverses douleurs que je ressentais. Le courant s'élevant avec lenteur mais précision dans les airs j'y incorporais au fur et à mesure mes tranchants de glace de taille diverse. Face à moi se dressait une lame d'eau dans laquelle se trouvaient les pointes gelées. Cette figure semblable à un serpent obéissait à ma volonté et oscillait là où je souhaitais. Maintenir cette beauté me faisait suer et m'avait assez fatigué. D'un simple geste le flot qui s'apparentait à un reptile s'effondra, laissant les pics rejoindre le fleuve. Une pause ainsi qu'un second rafraîchissement furent nécessaire avant de retourner au village.

Le ciel qui fut sombre commençait à se voir éclairé par les premiers rayons du lointain soleil. Épuisé par mon exercice je ne pu m'empêcher de retourner à l'arbre qui me servait de pieu. N'ayant plus aucune motivation pour grimper à ce dernier je m'étais simplement adossé contre le tronc. Mes paupières commençaient à se fermer et il ne restait seulement quelques heures avant que ma collègue ne vienne me réveiller. Un long trajet nous attendais et nous devions nous préparer à tout incident. Poursuivre son entraînement dans un état similaire au mien pouvait paraître absurde mais je trouvais cela nécessaire. Combattre l'impuissance était une résistance.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t653-annales-de-naeko-esuki#4239 http://sns-rp.forumgratuit.org/t630-bingo-book-naeko-esuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4510-en-cours-naeko-esuki-lexile
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sur les traces d'une menace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les traces d'une menace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» MICHEL MARTELLY MENACE DE GAGNER LES RUES
» la menace solaire
» [procès] Spik, insulte et menace envers le maire de LR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Reste du monde-
Sauter vers: