Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 61

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 190 両

MessageSujet: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Jeu 17 Aoû - 12:07

Jour 1

Un soleil de fin d’été pointait lentement dans un ciel d’azur, projetant sur la ville encore endormie les premières lueurs d’un jour nouveau.
Une lumière diffuse pénétra ma chambre et j’ouvris lentement les yeux.
La nuit avait été à la fois courte et trop longue. Courte pour l’appréhension qui courait dans mes veines et tétanisait le moindre de mes muscles, et longue pour l’impatience que cette journée spéciale générait en moi.
Nous étions en 113 et j’allais intégrer aujourd’hui l’Académie d’Iwa.

Le Pays de la Terre se relevait doucement d’une terrible épidémie qui hantait encore tous les esprits, et dont les conséquences humaines et politiques n’avaient pas encore montré tous leurs effets.

Ce fut une période intense pour moi.
Je m’habituais à peine à ma vie dans ce nouveau pays qu’une nouvelle tragédie y survenait.
J’étais encore gamin et traînait dans les pieds d’Oncle Hiroji et Tante Roka. La boutique désemplissait rarement tant Aji no Cha était une institution.
On y trouvait de telles variétés de thé et d’infusions que j’estimais avec mes yeux d’enfant, qu’une vie ne suffirait à tous les goûter.
J’ouvrai les petites boîtes pour en humer les parfums délicats. De nature précautionneuse, je prenais bien garde de ne point en renverser.

Et les premières victimes apparurent par une journée qui avait pourtant commencé de façon très banale.
Le spectre des disparitions à Kumo,  la mort de Junichiro ressurgirent instantanément dans mon esprit. De fréquents cauchemars agitèrent dès lors  mes nuits.

Ce mal était si étrange... Comme si un brasier consumait les personnes de l’intérieur.
Une épouvantable odeur de grillé flottait dans les rues.  Des charognards volaient en permanence à la recherche d’un repas facile, leurs grandes ailes noires couvrant le ciel d’un voile funeste.
Rapidement Godaime Tsuchikage prit la situation en main, mais cela n’empêcha le nombre de victimes d’excéder les capacités de soin d’Iwa.
Dans la boutique, des regards soupçonneux se tournèrent rapidement vers moi. Au début mon oncle et ma tante parvinrent à calmer les esprits échaudés par la perte d’un proche.
Bientôt l’épidémie fut si brutale que les invectives se firent plus violentes : « Sale Kumojin, retourne dans ton pays de malheur », « Regardez-le, à peine arrivé et nous voilà plongés dans le chaos » »Il porte le mal en lui ».
De longues larmes creusaient alors des sillons sur mes joues juvéniles.

J’avais un cousin à l’époque… Le fils unique d’Oncle Hiroji et Tante Roka.
Plus âgé, Daisetsu venait de se marier avec la belle Shizuyo. Ils formaient un si beau couple.
Elle portait leur premier enfant et les familles attendaient avec impatience d’accueillir la nouvelle génération. Son ventre s’arrondissait de jour en jour…
Ils furent emportés l’un après l’autre avec la violence et la soudaineté propres à la mort.
Lorsqu’on lui apprit la nouvelle, Tante Roka s’effondra  et me jeta un regard noir, plein de sous-entendus.
Cette nuit, je l’entendis se disputer avec mon Oncle à mon sujet.

A peine quelques semaines plus tard, je tombai malade à mon tour.
Je m’écroulai un matin aux pieds de ma tante alors qu’elle faisait du rangement dans l’arrière- boutique. La tension était un peu retombée après le premier choc lié aux décès.
Secoué par de violentes convulsions, je transpirai à grosses gouttes. Ces dernières dégoulinaient sur le parquet, imprégnant mes vêtements d’une odeur douçâtre.
Ma tante hurla. Oncle Hiroji accourut. Il me souleva sans effort, et me plongea dans un bain glacé. Tante Roka m’y maintint pendant qu’il courait prévenir les secours.
Une forte fièvre me dévorait le corps, je bouillai de l’intérieur. L’esprit hagard, je divaguai, revoyais mes parents et d’autres images plus floues…d’autres membres de notre clan…Un petit couteau…Du sang…Des paroles intelligibles franchirent-elles mes lèvres ? Je n’en sus rien.
Le temps que l’équipe médicale arrive jusqu’à moi,  des cloques étaient apparues sur mon torse.
Ma peau devenait hypersensible. Le moindre contact m’arrachait des pleurs tant la douleur irradiait chaque parcelle de mon corps.
Je sombrai dans l’inconscience.
J’ouvrai un œil pour voir un ninja se pencher sur moi. Mon état me sembla me stabiliser pour autant que je puisse en juger.
Je fus conduit en urgence à l’Hôpital Principal, volant par-dessus les toits à une vitesse qui me sembla vertigineuse. Etais-je devenu un oiseau ? Un charognard avait-il dévoré mon corps et par un maléfice inconnu je voyais désormais à travers ses yeux ?
J’ouvrai de nouveau un œil, me rendis compte que je m’étais évanoui une fois de plus.
Les yeux fixés dans le ciel, je crus y distinguer un vol de grues. J’y vis un présage. Elles étaient considérées à Kumo comme symbole de longévité. Je m’abandonnai et l’obscurité m’engloutit.


Des voix tout autour… Qui est-ce ?...

Une main…quelqu’un me touche… La main est chaude est douce… Maman ?
Où suis-je ? Je suis seul, je suis perdu…Je la serre… Enfin me semble-t-il…


Je finis par sortir de ma torpeur. J’avais si soif, j’en avais la bouche toute pâteuse.
Je me redressai péniblement, les muscles engourdis par l’inactivité.
Une lumière pâle, blafarde éclairait la pièce. Cela suffit à m’éblouir.
Après un instant d’adaptation, j’observai tout autour de moi. A ma gauche et à ma droite d’autres lits… Aussi loin que mon regard pouvait porter, des lits. Des lits occupés par des dizaines d’enfants.
- "Akimitsu !"
Tante Roka se jeta sur moi et me prit dans ses bras.
- "Te sens-tu mieux ?"
D’une voix rendue rauque, je répondis un pénible "Oui"
-"Attends, ne bouge pas" Elle s’absenta un court instant, ramassant quelque chose au sol.
Son chignon était défait, elle qui était toujours si apprêtée.
Elle ouvrit le thermos d’où s’échappaient des vapeurs parfumées, prit un récipient qui était posé sur une petite table et me servit.
D’une main maternelle, elle souleva ma nuque et m’aida à avaler quelques gorgées.
"ça va t’aider à aller mieux"
L’infusion était chaude sans être brûlante. Le goût était légèrement piquant. J’y reconnus la saveur du gingembre.
Mon estomac se contracta violemment et grogna.
-"Attends, il faut y aller progressivement. Cela fait 3 jours que tu n’as rien avalé."
-Tante Roka…
-Oui mon petit ?" Elle me fit boire de nouveau.
-"Je suis désolé. Je te présente mes excuses…
-Tes excuses ?
-Pour Daisetsu. Je n’ai pas fait exprès…
- … … Enfin Akimitsu, ce n’est pas de ta faute…. Tu sais, la tristesse et la peur font faire et dire des choses horribles…"
Elle me serra de nouveau dans ses bras.
-"J’ai eu si peur…"
Je sentis ses larmes ruisseler le long de mon cou.

Quelques jours plus tard, complètement rétabli je rentrai chez nous. Dehors, l’atmosphère était lugubre.
Puis les morts cessèrent… La maladie était-elle à cours de victimes ? Avait-elle eu son content de sang ?
Grâce au pouvoir du Cristal de Tsuchikage Sama les médecins avaient enfin fini par juguler l’épidémie, dont les cicatrices seraient encore longtemps visibles.

C’est à la suite de cet épisode que ma décision fut prise : devenir ninja pour protéger ma famille quoiqu’il m’en coûte.
Il allait surtout en coûter fort cher à mon oncle et ma tante.
Les toutes premières années le coût des études était encore supportable pour la petite bourgeoisie, il devenait petit à petit exorbitant. Les ninjas d’Iwa étaient tous issus de familles très privilégiés.
M’est avis que mon Oncle et ma Tante estimait que cette marotte me passerait avant de devoir s’endetter.
Rien ne disait non plus qu’un enfant originaire de Kumo serait autorisé à passer l’examen Genin.



Tiens, j’entends des pas dans le couloir. Ce sont ceux de Tante Roka, je reconnais sa démarche. Elle toque, le panneau coulisse.
-"Ah Akimitsu, tu es réveillé. Ne traîne pas mon petit, tu dois prendre un bon petit-déjeuner avant de partir pour l’Académie."
Je me lève d’un bond, fais ma toilette. Hors de question que je fasse débraillé, je dois faire bonne impression à mes senseis.
Je brosse mes cheveux autant qu’il est possible de les discipliner. Une petite "malédiction" de notre clan...
J’ai préparé consciencieusement tous mes habits la veille.
J’enfile mon pantalon, un t-shirt noir et une veste sans manche couleur Terre d’Iwa. Je tiens à arborer la couleur officielle des ninjas d’ici.
Lors je rejoins la salle où nous prenons les repas, la table est recouverte de denrées.
-" … Tante Roka, je dois vraiment manger tout ça ? "
Mon oncle est réveillé lui aussi. Il lève les yeux de sa tasse de thé et me sourit.
-" Tu ne peux quand même pas aller à l’Académie l’estomac vide", dit-il en riant.
"Effectivement ta tante a vu grand…" Il rit de plus belle.
Je mange autant que je peux pour ne pas les décevoir.
Tout est délicieux, mais en levant, mon ventre me semble peser des tonnes. Heureusement que mon pantalon a la taille élastique. Pour autant, j’espère secrètement que nous n’aurons pas d’exercices physiques dès le premier jour.

J’embrasse Oncle Hiroji et Tante Roka et quitte la maison. J’ai insisté pour aller seul et me demande si je ne vais pas regretter mon choix.
D’un pas aussi léger que possible, ponctué de quelques reflux, me voici en chemin.
Les rues ont retrouvé un semblant de vie depuis la fin de l’épidémie. D’autres enfants prennent le même chemin que moi.
Certains courent, d’autres tiennent fermement la main d’un père ou d’une mère. Les cris, les pleurs emplissent les rues à mesure que je m’approche du bâtiment qui abrite l’Académie.
Pour ma part je sifflote, histoire de paraître détendu.
L’air est devenu plus strident, moins juste et sonne faux lorsque je parviens aux portes de mon avenir.

Je scrute la foule qui se presse, à la recherche de… De quoi ? Je ne sais pas trop au juste… Un visage amical ?
A quoi ressemblera mon futur sensei ?
Kyrua Uchiha, le Rokudaime Tsuchikage sera-t-il là ? A vrai dire, je ne suis pas sûr de le reconnaître.
Certains ont déjà l’air d’être familier. Quelques groupes se forment.
Je demeure seul.
Après 2 ans, je ne suis pas encore très bien intégré à Iwa.
Mon accent de Kumojin a pourtant fini par disparaître. Je reste irrémédiablement trahi par mon physique. Mais ce n’est pas un fardeau pour moi. Je suis fier de mes origines.

Ah, je crois qu’un sensei va prendre la parole, les gens se resserrent. Les discussions s’éteignent petit à petit.
Je m’avance et me retrouve à côté un garçon vraisemblablement du même âge. Blond comme les blés, ses yeux d’un bleu azur me semblent capables de lire les âmes…
Il me fait penser à certains membres de mon clan, nombreux à avoir ce physique. Perdu dans mes pensées, a-t-il vu que mon regard s’était attardé sur lui ?
Je souris au cas-où.

Un ninja à l’air expérimenté monte sur une estrade improvisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 65

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Ven 18 Aoû - 2:22

L'an 113 – Matin  – Quartier résidentiel, Maison d'Abe

Une silhouette tachetée de rosettes...
Une panthère, un léopard...
Filant à travers une plaine...
Libre comme l'air...
Se dirigeant vers...

La lumière...

La Lu...

— "LA LUMIÈRE ! GRAH !" Hurlai-je en écartant grand les yeux, subitement, grandement gêné par la lumière de l'Astre Solaire, perçant l’obscurité de ma chambre.

J'avais accompagné mon cris d'un sursaut, battant ensuite frénétiquement des bras pour éviter de me vautrer hors du lit. Héhé, on peut dire que j'suis spécialiste dans les levés matinaux ! Je repris mes esprits et frottai mes yeux, qui s'adaptèrent petit à petit, révélant l'ombre de ma mère. Elle venait d'ouvrir les volets.

— "Allez, debout mon poussin, c'est l'heure !"

— "...Môman, t'as oublié que j'étais un petit garçon et que j'avais besoin de repos pour bien grandir ? C'est toi qui me l'a dit pourtant." Ajoutai-je en lui tirant la langue et en faisant la moue.

— "Mais se lever de bonne heure fera aussi de toi un vrai ninja, mon chéri."

Elle aussi me tira la langue mais avec un air malicieux. Bon bah, j'imagine qu'la journée commence alors, ahah. J'aurais bien aimer continuer ce rêve n'empêche... D'un pat enjoué, ma moue se transforma en grand sourire, prêt à débuter ma première journée à l'Académie.

Débarbouillage fait, brossage de dents fait, toilette faite, vêtements mis ! Manquait plus qu'un bon petit déjeuner devant Les Chroniques de Tsukad et Dannyto ! J'aime beaucoup cette émission, elle est trop drôle, hihi.

Alors que Môman préparait son café dans la cuisine, Pôpa venait de rentrer, avec tout pleins de croissants !

— "Coucou mon p'tit poulet, tu es prêt pour cette journée ?"

— "Ouais, j'vais pouvoir faire des jutsus et tout ! Je vais trop bien m'amuser !"

A cela, il me fit un grand sourire avant de prendre un air sérieux mais grave. Il alla ensuite dans la cuisine où se trouvait Môman et ferma la porte de celle-ci...Je me demande bien ce qu'il se passe...C'est peut-être par rapport aux « problèmes » qu'il y avait en ce moment, une « épiménie » je crois, ou un truc du genre. Mais mes parents m'ont dit que ça allait s'arranger  alors je leur fais confiance, ils m'ont que l'optimisme c'était ce qu'il avait de mieux au monde et que je devais l'être, qu'importe ce qui arrive.

— "Héhé, qu'il est bête ce Dannyto !"

Quand mon bol de céréales fut fini, mes parents revinrent dans la salle à manger et s'assirent à la table avec moi.

— "Alors, comment tu appréhendes ta journée ?"

— "J'ai tellement le trac...Ahah, nan nan, j'vois ça comme une journée comme les autres."

— "C'est très bien mon poussin mais faut que tu fasses bonne impression ! Devant le prof, tu ne décrottes pas le nez et tu restes droit d'accord ? Et quand un de tes instructeurs te dit de faire quelque chose, tu ne lui réponds pas, c'est TRES important...D'accord ?"

— "Tiens, pourquoi ne pas brûler l'Académie aussi ? T'inquiètes pas, Môman, je sais comment me comporter."

— "On te fait confiance d'accord ?"

— "Oui oui, vous inquiètez pas, j'suis un grand garçon."

Après cette discussion, je partis me rincer la bouche et mettre mes chaussures, direction l'Académie.
Mon père me proposa de m'y emmener mais je préférais y aller seul. J’embrassai donc mes parents, pris des croissants et partis.

Sur le chemin, je croisai beaucoup d'amis avec qui je discutais et jouais. Je traînai un peu de la patte, pas vraiment presser de commencer, même si ça s'annonçait marrant, ça s'annonçait aussi un peu embêtant, comme par exemple me lever tous les jours tôt...M'enfin !

L'an 113 – Matin  – Académie Ninja

Arrivé là-bas, y avait beaucoup de monde, beaucoup de monde que je connaissais mais aussi pas mal que je ne connaissais pas, mais je n'avais pas plus le trac que ça. En entrant, les enfants commençaient à s'amasser devant une estrade. Un ninja grippa dessus, sûrement l'un de nos senseis. J'observai un peu les têtes se trouvant autour de moi, pour tomber nez à nez avec un enfant qui me regardait et me sourit. Je ne l'avais jamais vu auparavant, il avait un teint mâte, style bronzé, des yeux noisettes se mariant bien à sa couleur de peau et des cheveux blancs, comme la neige de la Montagne, pas loin d'ici. Maintenant que le contact visuel était fait autant faire le premier pas.

— "Bah alors, je te plais ? Ahah. T'es nouveau dans le coin ? C'est quoi ton prénom ? Moi c'est Abe, Abe Sato." Lui dis-je en souriant à mon tour, l'air amical.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 61

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 190 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Ven 18 Aoû - 12:27

Je sens mes joues s'échauffer et s’empourprer légèrement en entendant la réplique du jeune garçon. Heureusement mon teint mat dissimule bien ce type de réaction physiologique.
Je lève un sourcil et d’un regard rapide le scrute de la tête au pied. Il n’a pas l’air d’avoir la langue dans sa poche, mais au moins il ne semble pas méchant. Peut-être est-il même réellement sympathique… L’avenir me le dira…

Je me rends compte que de longues secondes se sont écoulées depuis qu’il m’a interpelé.

- "Akimitsu.. N..Kaminari"
Au bout de deux ans j’avais encore du mal à m’approprier complètement ce nom, surtout dans un contexte si stressant.
-  "Je suis arrivé il y a environ 2 ans au Pays de la Terre … Mais c’est vrai qu’avec l’épidémie, j’ai pas vraiment eu le temps de me faire des amis…"

"J’habite dans le quarti…"

Une voix de stentor s’élève alors. Les derniers murmures s'évanouissent instantanément.

Le ninja qui prend la parole est plutôt jeune et plutôt trapu. Il porte une tunique plutôt ample au-dessus de son pantalon. Il est difficile de déterminer plus précisément sa corpulence. Il porte une barbe fournie mais très bien taillée. Ses cheveux d'un noir profond sont coupés presque à ras. Sur son front il arbore le bandeau des ninjas d'Iwa. Il nous observe de ses yeux d'ébènes surmontés de sourcils broussailleux.

Pas l'air commode lui

- "Bonjour à tous,
Je suis Keitaro Hasegawa.
Tsuchikage Sama vous prie de l’excuser. Il souhaitait accueillir lui-même cette nouvelle génération, mais il est retenu par ses obligations.
Voilà pour les formalités."


- "Oh zut, on aurait pu voir le Tsuchikage", dis-je tout bas, comme à moi-même.

-  "Jeunes gens,
Vous vous apprêtez à entrer dans l’Académie d’Iwa.
C’est ici qu’a été et ou sera formée l’élite des ninjas. Il faudra vous en montrer dignes.
Pour parvenir à ce niveau, le travail que vous aurez à accomplir sera long et éprouvant. Dites-vous que ce n’est qu’un tout petit aperçu de ce qu’est la vie de shinobi"

Un énigmatique sourire se dessine sur son visage.
-  "Nous serons extrêmement exigeants. Tous vos sensei attendent de vous : Assiduité, Discipline et Abnégation.
Nous serons intraitables.
Nous sommes confiants que c’est ainsi que nous ferons de vous les garants de la sécurité du Pays de la Terre et la renommée d’Iwa."


Mes jambes sont fébriles. Mon équilibre est un peu moins stable. Mes mains sont moites. Je sens mon cœur tambouriner dans ma poitrine. Je sens la sueur perler dans le creux de mon dos.
J’ai l’impression de crouler sous le poids des attentes que l’on met en moi.
A ce rythme je vais finir par m'évanouir ou rendre mon petit-déjeuner... Je ne sais pas lequel est préférable...
Je me mords fort l’intérieur de la lèvre et me reconcentre sur le discours du sensei.
J’espère que je n’ai rien manqué d’important…
La douleur m'aide à évacuer mon stress.

…. Demain."
Ah oups… Ça m'apprendra…
- "Il est maintenant temps de commencer les choses sérieuses. Suivez-moi sans traîner"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 65

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Ven 1 Sep - 5:30

Je le voyais être légèrement gêné par mon intervention. Qu'avait-il ? Avais-je été trop direct ? Ahah. Le garçon commença a me dévisager, sans dire un mot, du genre pensif vous voyez. Du coup...Pouvions-nous appeler cela une première interaction réussie ? Bien évidemment, ahah !

Après quelques secondes, le garçon au teint mat se rappela qu'il ne me m’avait pas donné de réponse, chose a laquelle, il remédia rapidement. Akimitsu Kaminari qu'il s'appelait et il ne vivait ici que depuis peu...Ce qui explique plus ou moins le mal qu'il a s'exprimer...Et puis, il semblait du genre timide ! Il avait aussi mentionné cette histoire d'épidémie...Hm...

Il n'eut le temps de terminer sa phrase, qu'il fut subitement interrompu par celui qui deviendrait par la suite l'un de nos senseis. Un jeune homme trapu mais assez soigné, en témoignera sa barbe très proprement taillée ! A l'exception de ses gros sourcils, lui donnant un côté sévère et un regard sombre. Pas très avenant à première vue, vous l'aurez compris.

Keitaro Hasegawa, c'était son nom. Il nous dit que le Tsuchikaga aurait voulu venir lui même mais qu'il était dans l'incapacité de le faire. Honnêtement, que ce soit lui ou Monsieur Gros Sourcils qui vienne, le discours sera sensiblement le même. "Bienvenue à l'académie, ça va être long et dur alors préparez vos fesses", un résumé plutôt au point? Sérieusement, ils voulaient quoi, nous dégoûter ? Pour sûr, j'voyais Akimitsu trembloter comme une feuille...Pas la meilleure façon de former de futurs ninjas si vous voulez mon avis !

Stresse pas trop Aki, c'est juste d'l'intimidation ça. Lui murmurai-je en le tapotant avec mon coude.

Une fois le speech terminé, il nous invita à le suivre jusqu'à l'intérieur du bâtiment. Les élèves semblaient refroidis par ce qu'avait dit Keitaro. Pendant c'temps, moi j'sifflotai tranquillement. En arrivant à l'intérieur, plusieurs ninjas étaient présents, les enseignants senseis. Il reprit ensuite la parole.

Je suis le sensei référent des dernières années. Je vous enseignerai des cours de physique ninja, tenir compte de la courbure de lancer d'un kunaï, l'aérodynamisme de la position de course du ninja.
En bref, des notions IMPORTANTES et INDISPENSABLES.

Maintenant, vous allez tous être assignés à un sensei principal et à une classe.


Un chunnin du corps enseignant s'avança, il était plutôt grand et robuste. De grosses binocles, grossissant ses yeux noirs, étaient posé sur son gros nez pâteux. Ses sourcils épais et arqués de manière naturelle lui donnait une sorte d'air supérieur. Ses cheveux châtains clairs et sa moustache fine étaient très soigneusement coiffé sur le côté gauche. Des précieux, ces professeurs, ahah. L'homme à l'allure de noble se racla de manière grasse la gorge et prit la parole.

Bonjour à tous et à toutes, je me présente, Mimizuku Tsutsushimu, sensei de la classe A1. *Ahem* je donne aussi des cours de littérature et philosophie ninja. *Ahem* Il sortit une liste de sa poche. J'ai entre les mains la liste des élèves de la classe A1, quand vous serez appelés *Ahem* Vous viendrez devant moi et nous nous rendrons en classe pour que je vous explique le programme de l'année. *Ahem ahem ahem* Bien...Akisumi Momochi, Tsunemori Bakato, Satoshi Nakama, Shiro Nekotsuchi, Nobuyoshi Okura et Abe Sato...*Ahem* Excusez-moi. *Ahem* Et en dernier Akimitsu Kaminari.

Cool, j'étais dans la classe d'Aki ! Je suis sûr qu'on allait devenir bon amis et biens s'amuser ahah. Il nous emmena ensuite dans la classe 206 et nous fit nous asseoir.

Bien... *Ahem* Vous connaissez mon nom mais je ne connais pas les vôtres. Voilà pourquoi nous allons procéder aux présentations, pour apprendre à mieux se connaître. *Ahem* Qui veut commencer ? Personne ?

Ils semblaient tous assez timides...Bien, je levai la main et me levai par la suite, le sensei acquiesça et les élèves se tournèrent vers moi. J'esquissa un sourire, preuve de mon calme et débutai ma présentation.

J'me nomme Abe Sato, j'ai 7 ans. Mon but dans la vie c'est de m'amuser et de profiter de celle-ci jusqu'au bout ! Ah et...J'adore les chroniques de Dannyto et Tsukad. Voilà, héhé.

Je me rassis ensuite, sous le regard interpellé du Sensei qui après quelques secondes me sourit. Il avait l'air sympa finalement lui, par rapport à Keitaro.

Enchanté Abe Sato. *Ahem* Quelqu'un d'autre souhaite se présenter ? N'ayez pas peur.

Je jetai un regard complice à Akimitsu, l'air de dire "Allez, lance toi".

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 61

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 190 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Dim 3 Sep - 13:02

Soulagé, je soupire aussi discrètement que possible en voyant Keitaro Sensei se détourner.

Voici donc mon Sensei pour cette année...
En tout cas il a l'air moins impressionnant que ce charmant Keitaro.

J'écoute attentivement Mimizuku Sensei énumérer la liste de la classe A1.

J'espère qu'il ne va pas nous contaminer avec son espèce de toux persistante.
Peut-être devrai-je l'orienter vers la boutique d'Oncle Hiroji… Un bon thé avec du miel et du gingembre…

Bon concentre-toi Akimitsu...

Voici donc le nom de mes nouveaux camarades.
Comme pressenti Abe Sato en fera partie. Il a vraiment l'air détendu.
Tout le monde se dévisage. Certains ont l'air de se connaître. Je devrai faire attention à ne pas me retrouver isolé.
Il n'y a rien de plus désagréable que de finir bouc émissaire, je ne le sais que trop bien.

Tiens Abe se lance en premier dans les présentations. C'est vraiment une tête brûlée...
Il a l'air de m'inviter à le suivre…
Mouais, moi je vais laisser passer quelques autres avant moi.
Comme ça je verrai un peu ce qu'ils racontent et je pourrai adapter ce que je dois dire.
Par contre je vais éviter la place du dernier… Pas envie que tous les regards se braquent sur moi…

Je tente de jauger mes camarades. Pas facile de juger sur le physique, mais c'est déjà ça pour le moment...
Ils viennent tous de familles aisées, je ne dois pas dénoter dans le paysage.
La plupart doivent se fournir chez Oncle Hiroji ce qui me met déjà dans une position d'infériorité. Ils doivent se dire "Rejeton de petit commerçant"…
Au moins physiquement je ne suis ni le plus malingre, ni le plus petit, ni le plus grand. Passe-partout, c'est parfait.
La façon dont ils se présentent est un bon élément que ce soit dans le fond comme dans la forme.
Entre les timides qu'on n'entend qu'à grand peine, les exaltés qui parlent à toute allure avalant plusieurs mots, les condescendants qui vous regarde de haut avec cet accent si typique, les sympathiques dont les sourires transparaissent dans chaque phrase, il y a de quoi faire.
Je me demande si les autres se posent autant de questions… Et dans quelle catégorie me rangeront-ils ?

-*Ahem* "Tu dois être Akimitsu... ?"

Me voilà rattrapé par le présent…

- "Oui Sensei ?"
- "Tout le monde s'est présenté sauf toi *Ahem*"

Il faut vraiment que j'arrête de me perdre dans mes pensées...
Je m'incline humblement.
- "Mes excuses Sensei"
- "Un ninja doit être attentif en toutes circonstances. Vas-y *Ahem*, nous t'écoutons."
- "Bonjour à tous, je m'appelle Akimitsu Kaminari. J'ai également 7 ans. Je veux être ninja pour protéger le village..."
- "Celui de Kumo ?"
Tiens c'est ce Shiro Nekotschuchi. Quelques rires étouffés se font entendre. Sa cour, à n'en pas douter… Vu son air aristocratique et son phrasé il doit appartenir aux très riches familles d'Iwa…
Châtain aux yeux presque dorés, il me toise de son regard torve.
Je réponds d'un ton ferme qui m'étonne presque.
- "Oui je viens de Kumo, ce n'est pas un secret. Et je n'en ai pas honte"
- "Ça suffit ! *Ahem*. Shiro tu feras équipe avec Akimitsu *Ahem* toute la semaine. Tes remarques n'ont pas leur place ici *Ahem*. La cohésion d'une équipe et à plus grande échelle d'un village *Ahem* sont les garants de la réussite de nos missions."


Me voilà assis au moins pour la semaine à côté de ce prétentieux. Quelle veine…

La matinée passe assez vite entre les présentations, les premières consignes, les explications sur le mode de fonctionnement de l'Académie.
Enfin l'heure du déjeuner.
Je sors de mon sac le bento que Tante Roka m'a préparé. Je n'ai pas très faim mais mieux vaut s'occuper…

Bon allez Akimitsu, motive toi, fais-toi violence et demande à Abe s'il veut déjeuner avec toi. Lui n'a pas ri au moins…

Je me lève et m'éclaircis la gorge.
- ".. Abe… euh… tu as prévu quelque chose pour le déjeuner ?"
Je tente un petit sourire en espérant que ma gêne ne se verra pas trop.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 65

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Mar 5 Sep - 6:44

Spoiler:
 



Akimitsu ne se présenta pas directement après moi, il devait sûrement observer un peu nos nouveaux camarades, histoire de savoir quoi dire. Ahah, pas le genre à faire le grand saut sans réfléchir ! Personnellement, je préfère directement en finir, comme ça, c'est fait !

Parmi les élèves de la classe, j'en connaissais la plupart, notamment Shiro, un garçon aux manières hautaines. Il ne fait pas parti des personnes que j'apprécie particulièrement, mon côté sympathique et son côté dédaigneux ne font pas vraiment la meilleure paire.

Vint le tour d'Akimitsu de faire sa présentation et celui semblait avoir complètement oublié qu'il devait la faire, héhé ! Mimizuku-Sensei le lui rappela et il la commença, la fameuse ! Cependant, Monsieur le Bourge le coupa, encore pour nous embêter avec son dédain, pire qu'une passion pour lui j'vous dis, un mode de vie ! Mais Aki ne se laissa pas faire, vas-y mon pote, fais lui comprendre qu'il n'est pas cool ! J'hésitai à intervenir, avec une pointe de malice pour notre très cher ami Shiro, mais le professeur, d'une grande générosité, s'en occupa à ma place, quel homme, ahah. ...Eh bien, c'est ce qu'il s'appelait des grandes mesures, Akimitsu devra passer une semaine en équipe avec Shiro, bonne chance à lui. On est de tout cœur avec toi Aki, reviens nous vivant !

~Quelques heures plus tard~

La journée passe lentement, le professeur blablate sur le programme de l'année, l'envie de rentrer et d'aller me promener me prend très rapidement, à l'instar de son discours...J'imagine que je vais devoir faire avec, héhé...

Voilà, l'heure du déjeuné est enfin là, enfin un peu d'air, j'en avais limite les guibolles atrophiés...Et puis, j'ai une faim de panthère, je pourrais dévorer un cheval ! Je sortis un bento, des nouilles instantanées et des croissants, que j'avais gardé de mon petit-déjeuner.

Je m'apprêtai à manger lorsque je fus interpellé par Akimitsu, il me demanda si j'avais prévu quelque chose pour le déjeuner.

Effectivement, j'ai un rendez-vous à l'Assemblée...Ahah, non, j'ai rien de prévu ! Tu veux un croissant ? Lui répondis-je en souriant.

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 61

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 190 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Mar 5 Sep - 8:14

Abe me répond instantanément... et avec une pointe d'humour, ce qui est loin de me déplaire.
Décidément il est d'un caractère enjoué et direct.
J'espère que son côté franc ne lui jouera pas des tours. Parfois il vaut mieux bien peser ses mots avant de parler.

- "Non merci. J'ai pris un très copieux petit déjeuner"
Comment ne pas se dérider face à un tel camarade ?
Un petit reflux m'agite l'estomac et surgit à l'improviste.
- "Un peu trop copieux même... J'ai cru que je n'en sortira pas vivant. Tante Roka s'y est bien employé"

Le premier sourire de la matinée détend mon visage.
Je décide de devancer sa question et éviter un malaise... sans doute plus de mon côté que du sien.
J'espère qu'en procédant ainsi Abe ne souhaitera pas qu'on s'étende sur le sujet.
La cicatrice du choc de la séparation est encore vive.

- "Mes parents n'ont pas pu me suivre au Pays de la Terre. Je vis donc chez mon oncle et ma tante qui tiennent la boutique Aji no Cha. Je ne sais pas si tu connais.
Et toi, tes parents n'ont pas été trop sur ton dos ?"


J'ouvre mon bento.
Ouf... Le déjeuner sera plutôt léger... Ca m'évitera de sombrer dans un sommeil digestif.
D'autant que j'ai cru comprendre que l'après-midi sera physique.
Du riz, quelques morceaux de boeuf séchés, et des légumes marinés.
J'accompagnerai ça du thé qu'Oncle Hiroji n'a pas manqué de mettre dans mon thermos.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 65

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Jeu 7 Sep - 3:56

Ah, il semblait ne pas avoir trop faim, tant pis...Cela m'en ferra plus pour moi j'imagine, ahah. J'ouvris ma boîte de nouille, l'odeur était alléchante, je ne pus m'empêcher de m'en lécher les babines ! Akimitsu me sourit suite à sa remarque comme quoi il avait mangé un petit-déjeuner bien trop copieux, sourire que je lui rendit...Il me sembla bien que c'était le premier sourire de la journée pour lui, sans doute par rapport à la pression qu'il avait ce matin.

Il me dit ensuite que ses parents n'étaient pas à Iwa avec lui, c'était donc pour cela qu'il avait parlé de sa tante, je vois. Honnêtement, je n'avais pas vraiment fait attention à ce détail. Vu la légère moue triste qu'il laissa transparaître en abordant ses parents, je ne préféra pas le lancer sur le sujet. Il vivait donc avec sa tante, nommée Roka, et son oncle à la boutique Aji no Cha...Cela me dit vaguement quelque chose, ma mère adore le thé ! Je pense donc qu'elle doit connaître. Il posa ensuite la question suivante : "Tes parents ne t'ont pas trop ennuyé avec cette histoire d'Académie ?" Si, ahah, beaucoup ! 

Il me semble que ma mère connaisse ta boutique...Une grande fana de thé, j'suis sûr qu'elle est née avec un sachet d'infusion à la place du cordon ombilical. Lui dis-je avant de rigoler et de prendre une bouffée de nouille. Et à propos d'la pression...Ils ont pas arrêté de me rabâcher avec l'Académie, j'crois que ça a été le sujet principal des vacances. Et puis, avec ce qu'a dit Keitaro-Sensei, j'ai carrément l'impression qu'on veut nous dégoûter...Ahah, m'enfin, j'imagine que c'est comme ça ! Et puis franchement, t'sais quoi, j'suis sûr que c'est pas dur que ça l'Académie, faut juste rester persévérant, déterminé et positif. C'est l'plus important dans la vie !

Soudainement, une fille vint à notre encontre, petite, aux cheveux azur, à la peau clair comme de la neige et aux yeux pourpres, comme...D'la tomate, ouais, c'est une bonne comparaison ça ! C'était une fille de notre classe...Hm...Akisumi si je ne dis pas de bêtise !

Permettriez-vous que je puisse me sustenter en votre compagnie, damoiseaux ? Demanda-t-elle d'une voix timide et douce et d'un phrasée plus que soutenue, pire que Shiro !Ce qui me déstabilisa un peu, elle s'exprimait super bien pour une fille de notre âge, ahah !

Bien sûr Akisumi, tu p...

Oh...Heu...Je me prénomme Tsunemori.

Oups...C'est ce qui s'appelle une bourde ? Ahahahah !

Je riais de bon cœur, plutôt intéressant de faire une erreur sur un prénom comme première approche sociale ! Tsunemori sourit et jeta un regard timide en direction d'Akimitsu en rougissant légèrement.Un peu plus loin, Shiro observait le groupe du coin de l'oeil, certainement jaloux que Tsunemori nous accorde (Ou lui accorde si nous devrions être plus précis, ohoh) de l'importance. Non mais je vous jure celui là, ahah.

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 61

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 190 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Sam 9 Sep - 6:41

Je bois une gorgée de thé. Un classique thé au jasmin. Ca m'aidera à digérer.

J'acquiesce en écoutant Abe revenir sur les discours de l'Académie et de nos familles respectives face aux nouveaux défis qui nous attendent.
-  "Oui je n'ai pas l'intention de laisser tomber. Je suis sûr que demain ça nous paraîtra pas si insurmontable que ça."
J'ajoute d'un ton plus bas :
- "Mais je ne suis pas pressé d'avoir Keitaro-sensei en professeur !"

Alors que nous entamons notre repas en faisant plus ample connaissance, une fille s'approche de nous. Elle est dans notre classe.
Petit gabarit, de longs cheveux azur et un regard vermillon. C'est Tsunemori Bakato.
Elle a l'air peu sûre d'elle mais sa façon de parler trahit ses origines. Une fille de la très haute aristocratie à n'en pas douter. D'ailleurs je ne comprends pas toujours tout ce qu'elle dit.

Je crois qu'elle veut se joindre à nous pour le repas, mais elle le demande de façon tellement formelle.
Le temps que je réponde, Abe -fidèle à sa réputation- m'a devancé depuis longtemps. Oh certes en écorchant son prénom.
Je suis partagé entre l'éclat de rire et la gêne qu'elle doit ressentir.
Finalement je me contente d'un petit rire.

Elle a l'air de m'observer. Est-ce que je l'intimide ? Ah, elle doit attendre que je donne mon avis également.
- "Joins-toi à nous Tsunemori"
Elle murmure un faible "Merci" et s'installe à côté d'Abe.
Tout en mangeant je ne manque pas de remarquer qu'elle me regarde discrètement mais avec insistance entre deux coups de baguette. Ses yeux sont vraiment troublants…

Le temps que nous avalions notre repas, Mimizuku Sensei revient en classe et frappe deux fois dans ses mains.
- *Ahem*"Cet après-midi je vais voir ce que vous valez physiquement. Au programme : escalade et course." *Ahem* Suivez-moi jeunes gens, ça se passe par ici."
Je bois une dernière gorgée de temps et tout le monde se lève pour lui emboîter le pas.

Nous nous retrouvons dehors sur le terrain d'entraînement.
Et les hostilités débutent par l'escalade.
A tour de rôle nous grimpons sur une paroi de pierre sous l'œil attentif de Mimizuku Sensei.
Lorsque vient mon tour, avec le stress mes mains deviennent rapidement glissantes et mes prises sont moins fermes. Je tente de n'en laisser rien paraître et m'essuie comme je peux sur mon pantalon.
Je n'ai pas l'intention de dévoiler une quelconque faiblesse, cela ferait trop plaisir à Messire Shiro.
Mimizuku ne fait aucun commentaire sur nos performances respectives, mais il prend consciencieusement des notes.

Vient le tour de la course. Les instructions sont claires : 20 tours de piste. De l'endurance et de la vitesse.
En cette fin d'été le soleil est encore chaud. Le sol est sec. Nous soulevons de petits nuages de poussière qui s'insinuent perfidement dans nos narines.
La sueur rend tout ce sable collant.

Nobuyoshi finit bien avant tout le monde. J'ai l'impression qu'il transpire à peine, alors que mes vêtements me collent.
Je ne me débrouille pas trop mal. En revanche la course ne semble vraiment pas être le point fort de Tsunemori.

Après cette petite promenade, Mimizuku Sensei nous donne congés.
La journée a été longue et un brin de toilette ne sera pas superflu.

Au moment de se séparer, je me tourne vers Abe :
- "Alors ça a été ? Quand je pense que toutes les journées risquent d'être pareilles, je comprends comment les ninjas sont si forts. Et encore ce n'est que le début…
Je ne vais pas trop traîner ici par contre, j'ai trop envie d'un bon bain !
On se voit demain de toute façon !"


Une journée s'achève à Iwa et une nouvelle histoire y commence…

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 65

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   Mar 12 Sep - 3:25

Ce bento et ces nouilles étaient d'une régalade...Sublime ! 

Ah ? L'heure du déjeuner était déjà terminée ? Je n'avais pas vu le temps passer en discutant avec Aki et Tsune ! ...Oh, alors c'était une après-midi sport qui nous attendait ? Parfait, je commençai à avoir les jambes atrophiées à force de rester assis !

Nous commencions par l'escalade, pratique que j'aimais beaucoup, habitué à grimper dans les arbres pour m'amuser. Une prise par ci, une prise par là, des mouvements agiles et rapides...Autant dire que je terminai parmis les premiers de classe, dont Akisumi qui semblait très performant dans cette discipline, avec ses gros bras musclés, ahah. Akimitsu, quand vint son tour, semblait plutôt bien se débrouiller bien qu'un début quelque peu lent, du fait de ses mains qui semblaient glissantes...J'espère qu'il n'était pas trop stressé.

Après l'escalade, la course, Mimizuku-Sensei avait-il deviné mes sports préférés ? 20 tours de piste ? C'est parti ! Il faisait assez chaud mais j'étais habitué à courir sous la chaleur d'été du soleil d'Iwa, pendant les vacances ! Je terminai, coude à coude avec Nobuyoshi avec ses jambes athlétiques, il semblait rapide et endurant, un vraie machine ahah ! Tsunemori, elle était bien derrière tout le monde, même derrière Satoshi et son pas de course patibulaire...Bah, ce n'est pas grave, on a tous nos points forts et nos points faibles, je l’encourageai de loin.

Avec toute cette sueur et cet exercice, la journée passa assez vite, il était déjà temps de retourner à la maison...Et bien, cette première journée était concluante. L'Académie s'annonçait bien plus sympa que prévu, ahah ! Akimitsu, avant de rentrer, me demanda mon ressentit sur cette après-midi.

C'était cool ! Si toutes nos journées se résument à "Escalade" et "Course", je serais le garçon le plus heureux du monde, j'adore héhé !
Ouais, un bon bain, ça serait pas de refus ! Allez, à demain Aki !


Direction la maison ! Je sens qu'une belle aventure vient juste de commencer !

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques d'Iwa - Premiers pas à l'Académie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Jean Raspail à l'Académie Française
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Tsuchi no Kuni :: Iwagakure no Sato-
Sauter vers: