Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 494

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Rencontre   Lun 21 Aoû - 12:54

Rencontre
Avec Ikiria Kunichawa
La routine continuait pour Sora. Travaux forcés. Repas. Travaux forcés. Torture. Et ça continue, encore et encore. L’Okinawa ne savait quand-est-ce que cela s’arrêterait, mais de toute façon il s’en fichait. Sa haine pour Konoha grandissait au fil de ces séances de torture inutiles, comme un monstre grandissant au fil de ses repas, toujours plus gargantuesques. Cela n’était pas près de s’arrêter d’après ce qu’il pouvait voir, donc il ne se questionnait plus vraiment sur cela. Ses pensées étaient bien plus souvent tournées vers autre chose que ce qui lui arrivait à lui-même.

C’est l’âme encore et toujours en peine que Sora aidait ceux qui en avaient besoin. Construction, déblayage de terrain… Plein de petits boulots chiants, mais utiles pour Konoha. Sora se fichait royalement de ce qu’il faisait. Après tout, il n’avait plus d’intérêt pour rien en ce monde. Du moins pour l’instant. Peut-être que ça changera un jour, qui sait ? Mais pour l’instant, les pensées de Sora étaient dirigées vers sa mère. Faire le deuil sera long, mais le jeune homme y arrivera certainement. Ou alors il n’y arrivera pas, et sombrera dans une folie intense. Effrayant, n’est-ce pas ? Et bien, pour l’instant, le jeune homme n’en avait pas conscience.

Aujourd’hui, il aidait des bâtisseurs à construire un édifice. Ceux-ci étaient gentils, cependant Sora n’était pas très réceptif. Il essayait de faire du mieux qu’il pouvait afin de ne pas trop faire de bêtises, mais son esprit était très souvent tourné vers un monde lointain, le royaume des morts. Là où résidait sa mère actuellement. Déplaçant des poutres avec un regard vide, le Uchiha caché faisait un gros effort pour être un minimum concentrer sur sa tâche. A la fois pour éviter les représailles, mais aussi pour ne pas pénaliser ceux qui n’y étaient pour rien. Ces braves hommes ne faisaient que leur travail à bâtir des choses, et les pénaliser pour ce qu’on fait d’autres gens serait cruel. Et Sora n’était pas comme cela.

Le prisonnier au grand cœur travaillait. Il déplaçait des poutres, il fixait des planches, il plaçait des pièces précises… Bref, il participait à la création de cette belle maison qui remplacerait bientôt le terrain vague qui était auparavant au coin de la rue. C’était ici qu’auparavant, les jeunes enfants habitant dans le coin jouaient. N’importe quel jeux faisait l’affaire. Cependant, ils devraient maintenant trouver un autre endroit puisqu’une nouvelle famille allait habiter ici. C’est donc avec un air déçu que certains enfants venait quotidiennement regarder le chantier, se disant qu’ils ne pourraient plus utiliser leur terrain de jeu habituel. D’un autre côté, d’autres enfants étaient déjà partis en quête d’un nouveau terrain de jeux, et ce depuis quelques jours. Trouveront-ils ? Sora entendra peut-être un gamin en parler, qui sait ?
Merci d'avoir lu ~

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Sora Okinawa Uchiha le Mar 22 Aoû - 16:21, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Rencontre   Lun 21 Aoû - 23:58

En plein été – An 120.


Depuis quelques jours, je réfléchissais à quelque chose. Partir ou rester ? Je n'avais aucun repère dans ce village, ni dans aucun autre d'ailleurs. Depuis que j'ai fait la découverte de l'Akatsuki, le fait de me retrouver dans un village est... Je ne sais pas comment décrire cette sensation. Devoir rendre des comptes. Avoir l'impression d'être constamment observée par autrui. Il n'y a pas à dire, la nature est ce qui me détend le plus et pouvoir me balader à mon aise sans craindre personne était si enrichissant à mes yeux. Malheureusement, tous les bonnes choses ont une fin et ces bonnes choses se sont terminées il y a maintenant une vingtaine d'années. Comme le temps passe vite... Ma taille, elle, n'a pas changée, mais ma maturité s'en est retrouvée reformée. Quand je repense aux meurtres commis, je reste de marbre. Toutes les personnes que j'ai tuées l'ont méritées. Je n'ai jamais tué un seul innocent de toute ma vie. Quoique... Ma mère et ma Sensei étaient peut-être de trop ? Non. NON.

Je venais d'hurler dans mon appartement qui au final, ressemblait plus à un taudis. Même durant mes vingt années d'ermite, je n'avais pas eu quelque chose d'aussi insalubre. Je me frottais la tête pour essayer de reprendre mon calme. Ma respiration s'accélérait. Pourquoi... Pourquoi... Pourquoi... Tout était si bien. Tout était si beau. Et en une fraction de seconde, tout s'est terminé. Ma vie. Mon ancienne vie. J'aurai préféré mourir au combat aux côtés d'eux plutôt que de devoir supporter toutes ces années... Suis-je la dernière survivante ? La dernière personne en ce monde pouvant vanter mon appartenance à cette organisation ? Je n'en ai pas la moindre idée. Respiration saccadée. Tremblements. Tout cet énervement pour quoi ? Suis-je folle ? Je relevais la tête, et contemplait à travers mon masque de glace ce que je venais de réaliser. L'intérieur de mon appartement s'était congelé. De A à Z. En une fraction de seconde. Un froid agréable s'installa et je soupirais doucement. Quelle douceur..

Une fois mon long manteau en fourrure et mes bottines du même textile enfilés, il était temps pour moi de faire une petite balade dans ce village. Non pas pour espionner, juste pour me détendre. Sous cette chaleur abominable, tout le monde me regardait étrangement. Pourquoi ? Est-ce interdit de s'habiller de la sorte en plein été ? Occupez-vous de vos oignons pour une fois. Ma longue chevelure brune qui m'arrive jusqu'aux genoux et qui fait mon bonheur batifole au rythme de mes pas. Quelques minutes de marche me suffirent pour arriver sur un chantier. Des ouvriers travaillaient d'arrache pied pour construire une nouvelle maison. Toutefois, une personne présente sur le chantier ne semblait pas très motivée. Un jeune homme, à première vue. Je le regardais tranquillement, sans dire un mot, derrière mon masque de glace, avant de m'approcher de ce dernier pour entamer une discussion.

- Ce n'est pas à cette allure que cette belle maison va se construire. Si tu te bougeais un peu plus comme le font les autres, elle aurait été finie depuis longtemps, tu ne penses pas ? Mais bon, il doit bien y avoir une raison pour que tu ne sois pas motivé, je me trompe ?

Je croisais les mains derrière mon dos, souriant derrière mon cache glacé. Seuls les quelques cheveux blancs pouvaient trahir mon âge. Ma voix et ma taille, eux... Passons. Ce n'est qu'un détail.

- Vous construisez bel et bien une maison ? Sur un ancien terrain de jeu ? Quelle idée splendide de Konoha. Franchement, ce village m'épate de plus en plus. Priver la joie de jeunes enfants pour embellir la vie d'une famille. Un bonheur pour un malheur. N'est-ce pas... pathétique ? Qu'est-ce que tu en penses toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Messages : 494

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: Rencontre   Mar 22 Aoû - 14:30

Rencontre
Avec Ikiria Kunichawa
Toujours son air triste sur le visage, le jeune homme continuait le travail qu’on lui avait confié sans même se soucier du chaud soleil d’été tapant de toute sa puissance sur le sol terrestre. Sora bougeait des poutres et faisait ce qu’on lui demandait sans presque jamais répondre. Perdu dans ses pensées et ses souvenirs d’enfance heureux, le jeune homme ne regardait que très peu ce qu’il se passait autour de lui, et à chaque fois qu’il le faisait, c’était pour éviter de faire des bêtises et de pénaliser ses camarades constructeurs. Malgré sa haine véritable pour Konoha, il préférait éviter d’en faire pâtir les habitants : ils n’y étaient pour rien si des débiles dans le genre de Murasaki Namikaze et du reste des tête pensantes de Konoha ne savaient pas gérer les situations d’une bonne manière. Torturer un déserteur ayant déjà tout dit était une mauvaise décision, et construire une maison sur un terrain utilisé par des enfants pour jouer en était une autre aussi.

C’est alors qu’une femme s’approcha, habillée drôlement chaudement pour la saison.

Ne meurt-elle pas de chaud sous cet épais manteau ? Bah, qu’importe. C’est son choix, elle fait ce que bon lui semble. Pensa le jeune homme.

Un long manteau de fourrure accompagné d’une paire de bottines semblables habillaient la femme. Un détail en plus vint intriguer le jeune homme : un masque de glace était disposé sur le visage de la personne, ce qui rendait son identification impossible. Après tout, c’est le principe d’un masque me direz-vous. Finalement, Sora remarqua d’extrêmement longue chevelure de la jeune femme, qui lui arrivait aux genoux. Comment pouvait-elle vivre normalement avec ça ? Sora n’en savait absolument rien, et n’avait aucune idée des soins que la personne en question devait consacrer à ses cheveux. Alors que Sora allait retourner vaquer a ses occupations, il entendit une voix féminine lui adresser la parole :

Ce n'est pas à cette allure que cette belle maison va se construire. Si tu te bougeais un peu plus comme le font les autres, elle aurait été finie depuis longtemps, tu ne penses pas ? Mais bon, il doit bien y avoir une raison pour que tu ne sois pas motivé, je me trompe ?

Était-ce de la provocation ? Ou de l’inquiétude ? Sora ne savait pas quoi faire. Cependant, même s’il avait voulu s’énerver a cause de l’espèce de provocation que la jeune femme lui avait lancé, il n’aurait pas pu. Perdu dans la tristesse, c’est comme si l’Uchiha avait oublié tout sentiments de  haine, de bonheur ou de joie. Était-ce si visible que ça ? Sora n’en savait rien, et n’en avait que faire. Ne sachant pas quoi répondre, il adressa simplement un regard triste à son interlocutrice alors qu’elle croisait les bras derrière son dos en continuant de lui parler :

Vous construisez bel et bien une maison ? Sur un ancien terrain de jeu ? Quelle idée splendide de Konoha. Franchement, ce village m'épate de plus en plus. Priver la joie de jeunes enfants pour embellir la vie d'une famille. Un bonheur pour un malheur. N'est-ce pas... pathétique ? Qu'est-ce que tu en penses toi ?

Sora continua son travail. Il savait quoi répondre maintenant. Mais répondre quelque chose de ce genre en pleine rue ne lui vaudrait-il pas des ennuis ? Bah. Sora n’en avait que faire des potentiels ennuis qu’il pourrait avoir. Après tout, rien ne pouvait être pire que maintenant. Il avait beau être sorti de prison, rien n’avait changé. Et rien n’allait changer dans les jours qui viennent. Sora allait devoir rester comme cela longtemps… Très longtemps… Du moins c’est ce qu’il pensait. Était-ce la réalité ? Seul dieu, ou un être supérieur tel que lui, pourrait répondre à cette question.

Les têtes pensantes de Konoha sont toutes plus idiotes les unes que les autres. Quant-aux enfants… qu’ils profitent de leur vie heureuse… tant qu’ils en ont une. Le bonheur de trop de gens est parti en fumée trop rapidement. dit Sora, d'une voix lente.

Sora avait prononcé ces derniers mots avec difficulté, si bien qu’il avait retenu une larme au beau milieu du discours. Est-ce que la personne l’avait remarqué ? Sora n’en savait rien. Et il s’en fichait éperdument, d’ailleurs. Empli de tristesse, le jeune homme essaya quand même de commencer une conversation afin de ne pas laisser la femme en plan. Ce n’était ni courtois, ni intéressant. Elle avait fait un effort, à lui d’en faire un aussi.

Tu connais les enfants d’ici ? Je me demande s’ils trouveront un autre endroit...

La réflexion sur le second endroit de jeu était partiellement vraie puisque la question avait traversé l’esprit de Sora. Cependant, il avait d’autres choses bien plus importantes en tête...
Merci d'avoir lu ~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: