Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Retour aux sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 121

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 90 両

MessageSujet: Retour aux sources   Mer 23 Aoû - 22:26



Retour aux sources



Enfin la Brume s’offrait de nouveau à mon regard écarlate. Je n’avais pas été refoulée après ces deux années que l’on peut considérer comme un voyage de purification aussi bien mentale que territoriale. Il faut dire, j’en étais revenue apaisée, j’avais sans doute pu permettre à de nombreux civils de vivre une vie meilleure, en compensation de ceux dont j’avais moi-même abrégée l’existence. Mais les rues de ma précieuse nation étaient loin d’être sûres en cette période. Outre la coutumière persécution des commerçants par des malfrats peu organisés que je me plaisais énormément à prendre sur le fait, pour leur infliger une mort au combien lente et douloureuse, certains shinobis semblaient dépassés par la situation et éprouvaient probablement le besoin de passer leurs nerfs sur la population. A vrai dire, ça tombait bien… passer deux ans à tuer quotidiennement finit par en rendre dépendant également.

Dans une ruelle, j’aperçus une famille maltraitée par une équipe de genins… sous la tutelle de leur instructeur. Il ne m’en fallait pas plus pour décider de mes premières cibles. Après une série de déplacements rapides je surplombais cette scène indigne de réels shinobis, il était trop tard pour sauver la vie de qui que ce soit néanmoins cela me laissait tout le loisir de disposer de leur vie comme bon me semblait. Aucun d’entre eux ne semblait manier régulièrement d’épée, j’espérais tout de même que le sensei serait divertissant. D’un bond je me retrouvais au milieu des indignes, les trois élèves furent décapités avant même qu’ils comprennent ce qui leur arrivait. Je me retournais alors vers leur responsable, lui adressant un regard glacial, je me contentais de lui adresser ces mots, sur le ton approprié :

- Ça vous plaît de dominer des civils, visiblement. Aucun d’entre vous ne mérite de servir Kiri après avoir démontré une telle lâcheté. J’étais plus ou moins de bonne humeur avant de vous voir donc je te laisse le choix, tu veux mourir rapidement comme tes élèves, ou tu veux regretter ton geste jusqu’au bout ?

- Oh, voyez-vous ça, une pétasse de plus qui se croit supérieure parce qu’elle a une épée. Ces corniauds étaient malades, je n’ai fait qu’éviter la propagation de cette fichue maladie, alors fait moi le plaisir de rentrer chez toi… à moins que tu n’aies envie qu’un shinobi expérimenté n’abuse de toi. Ça ne me surprendrait pas vu ton accoutrement.

Il maîtrisait visiblement le Raiton, comme en témoignait les deux lames qui venaient d’apparaître dans ses mains. Toutefois s’il croyait pouvoir me blesser avec cette technique, il était bien expérimenté. Recouvrant ma lame de chakra, je préparais le coup qui lui serait fatal, avant d’amorcer ce qui serait les derniers mots qu’il aurait entendu durant sa pathétique existence.

- Ce n’est pas avec une posture pareille que tu réussiras à me toucher, mais essaie toujours de m’électrocuter avec tes lames de bas étage ?

Manipuler les faibles d’esprits était si aisé… comme prévu il mordit à l’hameçon, se ruant sur moi avec une posture douteuse, remplie d’ouvertures que je pouvais facilement exploiter. Ce n’était même pas drôle. Je m’étais contenté de saisir sa main droite tandis que Murasame l’avait privé de son bras gauche, lui arrachant par la même occasion un harmonieux cri de douleur.

- Et bien, tu sembles moins confiant désormais, qu’y a-t-il ? Je vais te redonner le sourire.

Extrayant de ma poche un kunai, je lui redonnais effectivement un sourire angélique, qui eut pour effet d’augmenter de quelques octaves la douce mélodie qu’il produisait. Le kunai que je tenais en main vint se loger dans son bras de manière à l’empêcher de s’en servir pendant que j’allais m’assurer qu’il ne cause plus de tort. Recouvrant mes mains de chakra médical, j’entaillais ses joues jusqu’aux os, puis y enfonçait directement ma lame, toujours recouverte de chakra, jusqu’à ce que cette dernière ressorte par la nouvelle extrémité qu’elle avait créée. Malheureusement il avait succombé entre-temps, quel dommage, son dernier souffle n’aura pas été si mélodieux que les précédents. Je remarquais soudain un document familier dans la poche de sa veste, un bingo-book. Je revenais tout juste d’un voyage ou j’avais fait tomber quelques têtes d’indésirables mais je devrais me tenir au courant de l’évolution de cette liste. Il n’y avait pas tant de nouveaux visages que ça, hormis quelques-uns qui me glacèrent le sang… trois d’entre eux pour être exacte. L’une était une Kazekage que l’on recherchait activement, allez savoir pourquoi… mais après tout je n’avais pas à contester les décisions du village. Les deux suivants étaient, tout comme cette Kazekage, sûrement trop redoutables pour moi… l’un d’entre eux était recherché pour le meurtre de la Mizukage qui nous faisait toujours défaut, et le second avait tué une épéiste avant de, non content de son geste, s’emparer d’une des épées de Kiri… je ne comprenais pas un traître mot de ce chef d’accusation. Kiri possédait un groupe spécifique d’épéistes avec des armes personnalisées ? Si c’était bien le cas, quelle était leur puissance ? Ce n’était pas mon problème, ils étaient trop puissants pour moi. Un quatrième visage attira mon attention. Recherchée pour désertion… celle-ci, elle aura droit à la plus belle des tortures quand je lui aurais mis la main dessus. Ce qui sera le cas prochainement. Je comptais partir à sa recherche dès que j’aurais passé quelques jours ici à reprendre mes marques. Mais avant tout ceci, j’avais d’autres choses à faire.

Après un rapide nettoyage, je remis mon sabre en sécurité, et repartis en vadrouille dans les rues de Kiri. La situation devait bien être similaire à d’autres endroits… oui, parfois le passé prends le dessus sur les résolutions qu’il nous a fait adopter.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 25

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Mer 23 Aoû - 23:57

[EDIT: correction de fautes d'orthographes, oublies de mots, répétitions etc...]

Retour aux sources

Il était tard ou tôt ça dépendait de votre rythme de vie, Seikatsu déambulait dans un des quartiers peut recommandable de Kiri, il slalomait entre la foule et les échoppes, au loin il vit l'ensaigne qu'il recherchait, celle d'un petit bar miteux, ou il se rendait souvent pour être tranquille et boire.
En entrant il fut surpris de voir qu'un groupe de trois hommes étaient installés et bavardait bruyamment, la bar était habituellement désert, quand ils virent entré le shinobi, ils remarquèrent son bandeau et baissèrent tout de suite d'un ton.
Seikatsu se dirigea vers sa table habituelle au fond du bar et commanda comme à chaque fois un whisky, en observant les trois bougres, il remarqua qu'ils se partageaient une certaine somme d'argent, certainement acquit d'une manière frauduleuse, Seikatsu décida subitement de les suivre une fois qu'ils quitteraient le bar, il attendit sagement leur départ tout en continuant a commandé des consommation pour ne pas paraître suspect, les hommes étaient longs et discutaient beaucoup et  surtout ils riaient très fort ce qui agaçait l'aubergiste, une fois qu'il eurent finit Seikatsu avait déjà bu trois vers de whisky, il décida tout de même de les prendre en filature.

Une fois sortit du bar Seikatsu suivi de plus ou moins loin les trois individus qui très vite décidèrent de s'engager dans une ruelle, prenant toujours en filature les malfrats il fut surpris de ne plus les voir, il s'enfonça donc dans cette ruelle et entendis alors derrière lui  une voix rauque :

-Alors tu nous suis ?

Seikatsu fut surpris et se sentit bête de s’être fait avoir de la sorte, il se retourna et se rendit compte que les trois acolytes étaient plus grands que lui et bien plus musclés, il fit quelque pas en arrière et aperçut sur sa droite un balais, il regarda attentivement cette ustensile, soupira et pensa pour lui même :

« Pourquoi j'ai toujours des idées comme ça moi ? »

Il fixa les trois personnages qui étaient désormais ses ennemis et lâcha avec un ton insolent :

-Dépêchez vous j'ai bu que trois vers, j'aimerai bien y retourner.

Le premier homme commença alors a courir vers Seikatsu qui en profita pour se saisir du balais, qu'il utilisa comme une lance pour donner un coup au front de l'imbécile qui lui fonçait dessus comme un bœuf, sous l'effet du choc combiné de sa course et de l'attaque au balais l'homme tomba au sol, le deuxième essaya de déborder sur la droite mais il reçu un violent contre derrière le genoux
ce qui le fit ployer, Seikatsu le frappa à la tempe, toujours avec son balais ce qui eu pour effet d'en briser l’extrémité dont le morceau fut projeté en l'air, Seika l’attrapa au vol et l'enfonça dans l'orifice oculaire droit de l'homme qui était à genoux, ce qui le fit crier de douleur, le dernière ennemis était paniqué et hésitait à prendre la fuite, il n'eut pas le temps de réfléchir et reçu le reste du balais dans la gorge.
L'homme que Seikatsu avait assommé au début de la rencontre respirait encore, il se dirigea vers lui puis plaqua son genoux à l'emplacement de la trachée, il pris de longue secondes à agoniser et essaya de se débattre mais il était condamné.
Seika se dirigea vers les deux protagonistes où était logé les morceaux de balais et les récupéra.
Il entendit alors des gens entrer dans la ruelle en courant il fut vite entouré par une dizaine de personnes qui semblait pas très content, l'un d'eux cria :

-Regardez il a tué le chef !
-Tu vas payer ! Rajouta un autre


Seikatsu était là encerclé au milieu de plusieurs personnes qui lui étaient hostiles avec dans chaque  main un morceau de balais ensanglanté, dans sa tête il se fit une promesse :

« Demain j'achète un putain de katana ! »

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 121

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 90 両

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Jeu 24 Aoû - 12:36



Retour aux sources



A ma grande surprise, les rues du village restaient assez calmes malgré l’incident que je venais de résoudre. L’épidémie avait sans doute abattu le moral de Kiri à tel point que ce genre de problèmes n’impliquaient qu’une minorité de nos troupes, c’était une bonne nouvelle au fond.

Une scène attira mon attention, en contrebas. Trois corps gisaient aux pieds d’un shinobi qui était entouré d’une dizaine d’autres personnes. Sans détail supplémentaire, il est évident que le jeune homme pris à parti, qui me semblait à peine plus jeune que moi, aurait fini éparpillé un peu partout dans la ruelle. Mais son seul armement, un balai visiblement en piteux état, me fit dire qu’il n’était que peu expérimenté en combat rapproché, qui se servirait d’un balai quand on peut être tellement plus efficace avec nos poings ? D’autant plus qu’en y regardant de plus près, le groupe de civils ne me semblait pas particulièrement effrayé, la situation ressemblait davantage à l’inverse de ce que j’avais vu précédemment, mais le traitement serait similaire…

Je m’interposais entre le groupe à l’air déterminé et le shinobi, qui semblait un peu acculé. Je les fixais tous alternativement, tenant mon sabre d’une main hésitante, je ne savais pas vraiment quelle partie de cette rixe devait être remise à sa place. L’assemblée m’aida rapidement à trancher.

- Encore une gamine qui vient jouer à la justicière avec son épée de pacotille ? Tu sais qu’on va te mettre dans le même état que cette ordure qui a tué notre chef ?

Il semblait confiant, après tout on ne pouvait pas leur nier la supériorité numérique, mais cela m’amusait tout de même. Mon regard se porta sur les trois macchabés qui jonchaient le sol, puis fixa de nouveau le groupe.

- Donc parmi ces trois déchets il y a votre chef. J’ai une bonne nouvelle pour vous, votre petite bande ne sera pas séparée longtemps. Qui veut passer en premier ?

Ils eurent un fou rire collectif, visiblement je ne les impressionnais pas le moins du monde. C’était mieux à vrai dire, ce ne serait que plus amusant de les remettre à leur place. La configuration des lieux ne permettait toutefois pas de mettre le soldat en sécurité…soit, j’allais recourir à d’autres moyens pour ce faire.
Extrayant quatre senbons de ma poche, j’observais la foule qui nous entourait… deux d’entre eux semblaient moins préparés à réagir, je les choisis comme cible pour lancer mes senbons dans leurs globes oculaires, la douleur les fit s’agenouiller tandis que leurs huit camarades, sans doute pris d’un stupide esprit de vengeance, se ruèrent sur moi… les idiots.

Huit cibles… j’enrobais à nouveau mes mains de chakra médical et profitait de leur stupidité collective pour entailler le cœur de trois d’entre eux, ce qui les conduirait à une lente agonie symphonique. Les cinq restants s’étaient regroupés et semblaient hésiter à revenir à la charge. Un sourire équivoque se dessina sur mon faciès.

- Qu’y a-t-il ? Vous n’attaquez plus ? Vous ne songez pas à fuir tout de même ? Vous n’aurez pas ce luxe. Je vais vous attribuer une récompense pour avoir survécu jusqu’ici… vous souffrirez davantage que les autres.

Ils étaient toujours sur la défensive, je remarquais soudain que les deux aveugles tentaient de se relever pour fuir, quelle occasion en or… Je continuais à fixer la bande réduite en allant alternativement relever les deux handicapés, dans le plus pur des altruismes, afin de leur infliger un coup sec dans la pomme d’Adam, privant dans la même action leur cerveau d’irrigation.

Le restant du groupe succomba à la rage tel une frêle meute de hyènes isolée face à une lionne. Malheureusement pour eux, ils étaient tombés sur une lionne affamée.

Ils étaient tout de même bien prévisibles… tour à tour, chacun des imprudents perdit un bras dans leur charge suicidaire. Je ne manquais pas de leur faire remarquer qu’ils étaient face à une justicière de pacotille selon leurs propres termes, mais que même avec un rapport de force largement en leur faveur, ils n’avaient pas réussi à m’égratigner. Un piège couronné de succès puisque quatre d’entre eux tentèrent de m’immobiliser, tandis que le dernier profitait du décor pour m’assaillir en plongeon. Pathétique… le voltigeur fut gratifié de ma lame dans les poumons après que les quatre autres y aient laissés leur tête. Le sol de la rue commençait à être recouvert de sang, un gâchis qui me faisait assez mal au cœur, mais j’avais de quoi me consoler, empalé sur ma lame.

- Vous étiez ennuyants… tout ça m’a donné faim, et tu as de beaux yeux, en plus d’être généreusement constitué.

Prenant un kunai dans ma poche, je prélevais les yeux de ma prise et les savourait lentement, découpant d’ores et déjà une partie de son visage qui me semblait particulièrement appétissante. Je me souvins soudain que je n’étais pas seule ici… avalant la dernière bouchée, je me retournais face au ninja un peu plus jeune que moi, légèrement gênée, des traces rouges équivoques dégoulinant de ma bouche.

- Excuse-moi, je me suis un peu emportée en public, je t’avais oublié… ça va, tu n’es pas blessé ? J’aimerais bien savoir comment tu t’es mis dans une situation pareille ?



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 25

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Ven 25 Aoû - 20:01

Retour au sources


La tension était palpable dans la ruelle, il n'y avait pas d'eau aux alentours et Seikatsu était armé que d'un balais cassé en deux, il doutait très fortement de sortir indemne de cet affrontement, il cherchait une ouverture pour sortir de cette situation délicate, mais les bandits était trop resserrés autour de lui.
Un jeune femme tomba du ciel un sabre en main, à peine surpris il s’inquiéta surtout du camps dans lequel se trouvait cet ange de la mort sortit de nul part, apparemment elle ne fit presque pas attention a lui et après avoir échanger quelques politesses avec le groupe elle les massacra un par un dans une sorte de chorégraphie macabre ou elle tranchait tout ce qui passai à sa porter, tachant de rouge le sol de la ruelle.
Après avoir qu'elle eu massacré l'intégralité des ennemis Seikatsu fut heureux d'être du bon côté, la personne qui lui été venu en aide commença alors à découper et manger les visage des bandits qu'elle venait de massacrer, il fut surpris mais il était à Kiri après tout ce genre de scène était banal, il avait l'impression qu'elle l'avait oublié mais soudainement elle se retourna en déglutissant, le visage ensanglanté, une expression  gênée sur le visage.

-Excuse-moi, je me suis un peu emportée en public, je t’avais oublié… ça va, tu n’es pas blessé ? J’aimerais bien savoir comment tu t’es mis dans une situation pareille

Seikatsu fut à son tour géné, lâcha son balais cassé au sol et souris à la kirijin qui lui faisait face.

-Bah j'ai vu ces trois types suspects je les ai suivi, j'ai récupéré un balais pour les tuer et puis cette bande est sorti de nul part, la suite tu la connais, et merci de m'avoir aidé, tout seul j'aurais eu beaucoup plus de mal à les battre.
Bon sur ce je te laisse à tes occupations.


Seikatsu recula doucement puis tourna le dos à la fille qui l'avais sauvé et se dirigea vers la sortie de cette ruelle.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 121

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 90 両

MessageSujet: Re: Retour aux sources   Ven 25 Aoû - 21:54



Retour aux sources



-Bah j'ai vu ces trois types suspects je les ai suivis, j'ai récupéré un balais pour les tuer et puis cette bande est sorti de nul part, la suite tu la connais, et merci de m'avoir aidé, tout seul j'aurais eu beaucoup plus de mal à les battre.
Bon sur ce je te laisse à tes occupations.


Sa réponse trahissait une profonde gêne. J’y avais peut-être été trop fort avec ces pourritures ? Sans doute qu’il n’avait pas supporté de voir ce que j’avais fait avec le dernier. Je continuais à le fixer tandis qu’il quittait lentement les lieux, et je me rendis compte que ma collation était évidente… je m’en étais vraiment mise partout. Ça ne me ressemblait pas de manger de façon aussi expansive. Je regardais l’amas de cadavres jonchant la rue d’un air neutre, aucun d’entre eux ne respirait, dommage, j’aurais bien voulu jouer encore un peu. Un soupir m’échappa. La réaction de ce militaire prouvait bien que j’avais moins de similitudes avec l’armée Kirijin que je le supposais, d’autant plus que je viens d’en supprimer quatre membres. Mon paternel avait finalement réussi son coup, que je le veuille ou non je n’étais guère plus qu’un monstre s’étant convaincu de la légitimité de son comportement en se disant que c’était pour le bien d’une nation… étais-ce si hypocrite que cela ? Kiri restait la réunion de son armée et de ses civils, mais en y réfléchissant… je n’avais d’affinités avec aucune de ces catégories sociales. Etais-je faite pour vivre ici, dans ma condition ? Avais-je seulement besoin de compagnie pour vivre comme je l’entendais ? A en croire la réaction du shinobi, c’était incompatible.

Quel sentiment étrange. J’ai coupé tout lien avec ce qui m’a constituée pour servir ce qui m’a modelée, alors que je n’avais rien en commun avec cette communauté. La raison de ce geste était par ailleurs des plus niaises… une privation d’amour. Je ne me reconnaissais plus dans cet acte qui fut le mien il y a de cela quatre années. Qu’est-ce que je voulais, concrètement, aujourd’hui ? Je m’étais longtemps menti à moi-même mais Kiri n’était qu’une façade pour que je puisse assouvir les pulsions qui m’avaient peu à peu contaminées. Ce village est effectivement l’endroit idéal pour moi, tant de personnes sont indignes de vivre dans un village ninja hiérarchisé en ces murs… autant de gens dont on ne regrettera pas la mort, si atroce fut-elle. Sans parler de ceux qui se permettent de bénéficier de cette hospitalité avant d’emporter des informations sensibles avec eux. Cet instant de réflexion avait égayé le trajet retour jusqu’à chez moi, et j’en étais venue à me dire une chose. Dans cette nation ou chacun semble agir un peu comme bon lui semble selon ses propres convictions, mon talent d’épéiste pourrait potentiellement me valoir d’intégrer cette fameuse brigade que j’avais découverte il y a peu de temps. Une épéiste venait de perdre la vie, et une épée avait disparue, quant à moi… j’avais le potentiel de la remplacer, et une main toujours libre.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour aux sources   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: