Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Première expédition en duo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Première expédition en duo   Jeu 7 Sep - 8:07

Après un temps d’attente où Kiriha laissait patiemment à Akame de réfléchir à sa proposition, la jeune Kirijin se décida enfin à bouger. Elle ne l’avait pas pressée car la borgne ne voulait pas éveiller sa méfiance. De plus, Kiriha était dotée d’une patience à toute épreuve grâce aux séances de méditation auxquelles elle s’adonnait durant son temps libre. En réalité, elle ne mesurait pas vraiment les enjeux d’une alliance entre leurs deux nations mais ce qu’elle savait, c’est que cela pourrait être un bon moyen de ne pas avoir à taper sur d’autres personnes sous prétexte qu’ils ne possèdent pas le même bout de métal et de tissu qu’elle.

Kiriha remarqua d’ailleurs que son interlocutrice était relativement agitée durant leur échange et un rapide examen lui confirma ses soupçons. Elle tremblait mais la jeune Iwajin ignorait les raisons de ces tremblements. Le temps était loin d’avoir refroidi et il était assez étonnant de voir quelqu’un être pris d’une telle réaction en plein milieu de l’été. Kiriha avait bien une autre justification en tête mais cela semblait peu probable. Bien qu’elles n’étaient que deux à vouloir s’aventurer dans la Forêt de Hi, il était impensable que Akame ait peur d’elle. Cette constatation, qu’elle jugeait absurde, ne manqua pas de lui arracher un petit sourire puis elle se leva pour se préparer à quitter le pays.

- Très bien, je suppose que je peux avoir confiance en une kunoichi dont le Kage a promis alliance avec ma nation. Je te suis, Kiriha.

La traversée de Kusa ne devait pas durer longtemps puisqu’il suffisait simplement de traverser le lac ne mettant le cap vers l’est. Après quelques heures de voyage, Kiriha put apercevoir la frontière du Pays du Feu. Il ne fallait pas pénétrer très profondément dans le pays pour apercevoir les Forêts. Son village caché était dissimulé par celles-ci, lui offrant une protection naturelle contre les attaques venant de front même si ses arrières étaient relativement vulnérables si l’ennemi venait par la mer. Cela dit, durant son séjour à Konoha, Kiriha avait pu apprendre que le village caché de la feuille avait été attaqué par son lointain voisin du pays de l’eau, ce qui valut au village de lourds dégâts ainsi qu’un grand travail de réflexion. Peu avant de rentrer dans les Forêts, Kiriha s’arrêta un instant et se tourna vers Akame :

« C’est ici que notre véritable voyage commence. Je te conseille de bien me suivre. Il nous faudra compter jusqu’à deux jours de voyages afin d’arriver de l’autre côté, ce qui veut dire que l’on devra s’arrêter une nuit dans la Forêt. Fort heureusement, la faune et la flore est assez diversifiée et il est possible de s’offrir un bon repas si on sait où chercher. Enfin, tant que tu restes à mes côtés, la traversée devrait bien se passer. »

Elle pénétra ainsi dans la luxuriante forêt et laissa Akame la suivre librement. C’était la première fois que la jeune Iwajin voyageait en compagnie d’une personne, d’un autre village que le sien qui plus est. Son ressenti sur le moment n’était pas si différent des autres fois où elle avait côtoyé des gens d’autres villages. Peut-être que la méfiance était le sentiment naturel que tout ninja devait avoir vis-à-vis d’autres venant d’un village différent mais pas elle. Non, Kiriha était même plutôt contente de voyager en compagnie de quelqu’un. Elle avait déjà remarqué auparavant que ses longs voyages à travers le Yuukan la faisaient parfois se sentir seule et avoir une compagne était un sentiment inédit.

Kiriha savait mieux que quiconque le danger auquel elle s’exposait. Que ce soit durant ses voyages ou en compagnie de qui que ce soit, elle n’avait jamais vraiment eu peur, ne désirant finalement que s’ouvrir au monde. La jeune borgne était bien consciente que tout le monde n’était pas animé de la même bonté de cœur qui la caractérisait, seulement, Kiriha s’en fichait éperdument puisqu’elle aurait dû quitter ce monde il y a bien longtemps déjà mais la Faucheuse, dans son immense clémence, en avait décidé autrement…par deux fois. Depuis, la jeune fille avait décidé de vivre sa vie pleinement sans vraiment prêté attention aux conséquences en essayant de partager sa joie de vivre. Après tout, elle ne faisait de mal à personne et essayait juste d’extérioriser sa bonté naturelle.

Etant donné que le voyage allait être relativement long et qu’elles étaient amenées à rester ensemble quelques temps, Kiriha décida de faire plus ample connaissance avec sa compagnonne de fortune.

« Puisque nous allons passer quelques temps ensemble, je pense que nous pourrions peut-être apprendre à mieux nous connaître. Excuse-moi pour mon approche un peu trop directe tout à l’heure. Ainsi  donc tu viens de Kiri, le village caché du Pays de l’Eau. Il faut dire que je ne connais de ce pays que ce que m’a raconté mon arrière-grand-père qui lui-même l’a visité il y a bien longtemps. Je souhaiterai moi-même m’y rendre un jour, si la situation me le permet et peut-être enfin réaliser mon rêve de visiter les quatre grandes nations ninjas. »

Elle continuait à avancer en bifurquant de temps en à autre tout en restant au même niveau qu’Akame.

« Et toi ? As-tu des projets, des ambitions ou n’importe quoi d’autre que tu voudrais accomplir ? »

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Jeu 14 Sep - 14:01



Première expédition en duo



Mon appétissante guide se mit rapidement en route, traversant en quelques heures l’île à la végétation luxuriante et l’immense lac, un paysage qui se dressait en lieu et place de l’endroit où se tenait jadis le pays de l’Herbe. Progressivement vint se dessiner devant nous une imposante forêt, un théâtre parfait pour ce que j’aurais fait de mon accompagnatrice si les circonstances l’avaient permis, mais les enjeux de ce voyage étaient bien plus importants qu’une simple collation.

« C’est ici que notre véritable voyage commence. Je te conseille de bien me suivre. Il nous faudra compter jusqu’à deux jours de voyages afin d’arriver de l’autre côté, ce qui veut dire que l’on devra s’arrêter une nuit dans la Forêt. Fort heureusement, la faune et la flore est assez diversifiée et il est possible de s’offrir un bon repas si on sait où chercher. Enfin, tant que tu restes à mes côtés, la traversée devrait bien se passer. »

L’Iwajin semblait connaître l’endroit comme si elle l’avait cartographié mentalement jusqu’au plus petit centimètre carré de terrain. Sa démarche ne trahissait aucune hésitation ni aucun doute dans l’orientation qu’elle prenait, je parvenais difficilement à adopter un pas similaire au sien malgré le fait que ma concentration y était entièrement dévouée, jusqu’à en oublier que j’étais sur une terre où il serait bon de faire du repérage puisque j’allais très prochainement y revenir pour exercer mon activité favorite. Le voyage fut bien silencieux jusqu’au moment où l’épéiste de la terre pris la parole :

« Puisque nous allons passer quelques temps ensemble, je pense que nous pourrions peut-être apprendre à mieux nous connaître. Excuse-moi pour mon approche un peu trop directe tout à l’heure. Ainsi donc tu viens de Kiri, le village caché du Pays de l’Eau. Il faut dire que je ne connais de ce pays que ce que m’a raconté mon arrière-grand-père qui lui-même l’a visité il y a bien longtemps. Je souhaiterai moi-même m’y rendre un jour, si la situation me le permet et peut-être enfin réaliser mon rêve de visiter les quatre grandes nations ninjas. »


Le destin semblait finalement me sourire. L’Iwajin comptait se rendre à Kiri, probablement seule, et ainsi sa mort pourrait être le fruit de n’importe lequel de nos déserteurs… en apparence.

« Et toi ? As-tu des projets, des ambitions ou n’importe quoi d’autre que tu voudrais accomplir ? »

- Des projets, des ambitions… je n’ai rien de tout ça. Aujourd’hui je me contente d’agir comme n’importe quel Kirijin qui se respecte, c’est-à-dire de travailler pour le gouvernement. J’ai en revanche une large préférence pour ce qu’on peut appeler le sale boulot… le genre de tâches ou on ne tient en général pas à revoir les cibles vivantes, et où on ira pas se préoccuper de l’état dans lequel elles ont fini. A part ça… j’adore être dans la nature, chasser et cueillir quelques plantes… comme les Belladona par exemple. D’ailleurs c’est une bonne chose qu’on soient passées par ce pays au retour, une petite enflure que je compte bien retrouver est née sur ces terres, et si elle y est revenue elle y périra. Pour ce qui est de ta venue à Kiri... avec ce que j'ai, la situation devrait le permettre bientôt. Mais fait attention, ce sont souvent des montagnes de testostérone et d'adrénaline sans la moindre neurone active que l'on poste à la surveillance des portes,
ce serait dommage que tu perdes la vie trop tôt...


A mesure que l’on avançait, la faim commençait à me tenailler, je me mis à parcourir les alentours du regard, à la recherche d’un animal comestible, avant que la perspective personnifiée par ma guide ne s’envole en fumée.


Code by Joy

_ _ ___________________________________________ _ _




Thèmes d'Akame:
 


Dernière édition par Akame Akuryu le Lun 18 Sep - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Jeu 14 Sep - 16:25


Alors que Kiriha continuait à avancer tout en jetant un coup d’œil de temps à autre pour vérifier qu’Akame la suivait bien , elle n’eut pas à attendre longtemps avant d’avoir une réponse à son interrogation :

« - Des projets, des ambitions… je n’ai rien de tout ça. Aujourd’hui je me contente d’agir comme n’importe quel Kirijin qui se respecte, c’est-à-dire de travailler pour le gouvernement. J’ai en revanche une large préférence pour ce qu’on peut appeler le sale boulot… le genre de tâches ou on ne tient en général pas à revoir les cibles vivantes, et où on ira pas se préoccuper de l’état dans lequel elles ont fini. A part ça… j’adore être dans la nature, chasser et cueillir quelques plantes… comme les Belladona par exemple. D’ailleurs c’est une bonne chose qu’on soient passées par ce pays au retour, une petite enflure que je compte bien retrouver est née sur ces terres, et si elle y est revenue elle y périra. Pour ce qui est de ta venue à Kiri... avec ce que j'ai, la situation devrait le permettre bientôt. Mais fait attention, ce sont souvent des montagnes de testostérone et d'adrénaline sans la moindre neurone active que l'on poste à la surveillance des portes,
ce serait dommage que tu perdes la vie trop tôt... »


Kiriha n’était guère impressionnée par les paroles d’Akame, bien en contraire, elle souriait même. Ce monde semblait être régi par la violence et la guerre même si en apparence, cela pouvait parfois ne pas être perceptible. Même au sein de sa nation, il existait probablement des gens qui étaient chargés de s’occuper de ce « sale boulot ». La Kirijin était même animée d’une certaine haine envers une native de Konoha et la borgne se demandait bien de qui elle pouvait bien parler ? Quelqu’un qu’elle avait déjà rencontré ? Un criminel ? Un déserteur ? Kiriha ne saurait répondre et à vrai dire, même si elle était poussée par sa curiosité, elle préférait ne pas se mêler de ce qui ne la regardait pas.

D’ailleurs, elle sentait dans le discours d’Akame une certaine volonté à la dissuader de se rendre à Kiri mais il en fallait bien plus pour l’arrêter. Malgré son côté gentil, Kiriha était loin d’être une petite nature et il y avait bien longtemps que les menaces de mort ne l’effrayaient plus.

« Je comprends et c’est tout à ton honneur d’être ainsi. Tu as même l’air de te complaire dans ce que tu fais même si je désapprouve ce genre d’actes. Cela dit, je n’ai ni l’envie, ni le droit de te juger. Simplement, je pense que nos points de vue sont juste différents. Vois-tu, Akame, cette arme ou ce bandeau ne sont qu’une façade et je n’ai pas vraiment d’appréhension vis-à-vis de quelque village que ce soit. Kirijin, Iwajin, Sunajin, Konohajin, pour moi vous êtes tous pareils. Je voyage à travers le monde pour découvrir d’autres paysages ou d’autres cultures et ai parfaitement conscience des dangers que j’encoure. Il est possible que je trouve la mort au cours d’un de ces voyages mais au moins, j’aurai eu le mérite d’essayer d’accomplir ce que je voulais. Celle-ci est d’ailleurs déjà venue me chercher quelques fois sans jamais me prendre alors j’ai fini par cesser d’être effrayée. »

La jeune fille avait décidé de jouer franc jeu sans vraiment cacher ses intentions. Elle-même s’était déjà posé la question quant à savoir si son départ de cette Terre changerait quelque chose. Kiriha s’était accrochée à la vie en partie grâce à son arrière-grand-père mais aussi car elle aimait tout simplement vivre. Cependant, elle était consciente que sa mort ne changerait pas grand-chose, d’autres ninjas plus talentueux qu’elle viendront la remplacer et peut-être seront-ils même plus fidèles à leur nation. Au final, seul Ryouma la regretterait vraiment et elle savait ô combien le bourreau qui avait mené son arrière-petite-fille au trépas ne devait pas croiser son chemin sous peine de la rejoindre à son tour…

Tandis qu’elle chassait ses mauvaises pensées de son esprit et que sa bonne humeur habituelle reprenait le dessus, Kiriha constata que le ciel s’assombrissait de minute en minute. Il ne fallait guère plus d’une heure avant que le voile de la nuit ne vienne perturber leur progression.

« Je te propose de nous arrêter là pour aujourd’hui, progresser dans le noir est une très mauvaise idée, même pour une habituée de la forêt. Il y a une clairière dans ce coin où la lumière transperce le feuillage. C’est l’endroit idéal pour camper. »

Elle progressa encore un temps avant de déboucher sur ladite clairière et entreprit de couper du bois dans le but de faire un feu. Elle avait fait le plein de provisions avant de quitter l’aéronef et sortit les nombreuses boites de conserves qu’elle avait prises dans la réserve de celui-ci. Kiriha avait pris le soin, malgré sa précipitation d’emporter des mets divers : fruits, féculents, du riz, de la viande dans un sachet hermétiquement fermé et pleins d’autres encas comme du chocolat ou même des friandises et des gâteaux. Elle pointa ensuite son doigt vers une petite flaque d’eau d’une certaine profondeur et tendit une gourde à Akame.

« Tu vois ce petit point d’eau là-bas ? C’est ce qu’on appelle une micro-mare. C’est la résultante de la remontée des nappes phréatiques sous la forêt, qui, à un moment de l’histoire, à inonder les arbres et les a fait tomber, créant ainsi la clairière dans laquelle nous nous trouvons. Tu peux aller en puiser s’il te plait ? J’en ai besoin pour faire cuire le riz et j’aurai besoin de toi après pour couper la viande…à moins que tu préfères aller chasser toi-même ? Dans ce cas, il y a quelques terriers de lapins dans les alentours, tu ne devrais pas avoir de mal à en débusquer un si tu le souhaites.»

Elle laissa le soin à Akame d’aller récolter le liquide transparent pendant qu’elle faisait du feu et préparait le repas. Il était temps qu’elle mette ses talents de cuisinière à profit. Qui sait, peut-être qu’Akame appréciera son repas et qu’elle en redemandera…

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Jeu 14 Sep - 18:44



Première expédition en duo



« Je comprends et c’est tout à ton honneur d’être ainsi. Tu as même l’air de te complaire dans ce que tu fais même si je désapprouve ce genre d’actes. Cela dit, je n’ai ni l’envie, ni le droit de te juger. Simplement, je pense que nos points de vue sont juste différents. Vois-tu, Akame, cette arme ou ce bandeau ne sont qu’une façade et je n’ai pas vraiment d’appréhension vis-à-vis de quelque village que ce soit. Kirijin, Iwajin, Sunajin, Konohajin, pour moi vous êtes tous pareils. Je voyage à travers le monde pour découvrir d’autres paysages ou d’autres cultures et ai parfaitement conscience des dangers que j’encoure. Il est possible que je trouve la mort au cours d’un de ces voyages mais au moins, j’aurai eu le mérite d’essayer d’accomplir ce que je voulais. Celle-ci est d’ailleurs déjà venue me chercher quelques fois sans jamais me prendre alors j’ai fini par cesser d’être effrayée. »

Tout ce discours ne cachait à mes yeux qu’une faiblesse, l’incapacité de tuer compensée par un semblant de carapace mentale pour se rassurer sur sa force… un shinobi doit pouvoir et vouloir tuer, mon paternel me l’a répété maintes et maintes fois, et même sans côtoyer beaucoup de militaires je m’étais rapidement rendue compte que cet aspect était bel et bien avéré dans les troupes de Kirigakure no Sato, à mon grand bonheur. L’ouverture d’esprit n’a pas sa place lorsque l’on sert la Brume, seul compte le gain que l’on retire à le faire… qui est dans mon cas une chasse privée d’une qualité irréprochable, à laquelle s’ajouterais bientôt cette Iwajin dont l’arme me paraissait également d’excellente manufacture.

Il devenait vraiment difficile de retenir mes pulsions, d’autant plus que la nuit tombait lentement. Ma guide trouva soudainement un endroit idéal pour camper cette nuit. Tandis qu’elle coupait du bois, certainement pour faire un feu, je commençais à observer attentivement le sol, il allait falloir qu’on mange ce soir et ce serait l’occasion rêvée de soulager un peu mon esprit de la torture que je lui impose. Heureusement la clairière semblait particulièrement fréquentée, comme en témoigne les nombreuses traces, donc celles d’une famille de sangliers qui semblaient particulièrement fraîches… parfait. Ma camarade temporaire semblait désormais affairée à préparer une quantité impressionnante d’aliments, dont certains qui m’étaient inconnus. Je saisissais la gourde qu’elle m’avait tendue et après avoir collecté suffisamment d’eau potable, je lui rendis le contenant et pus enfin me rendre en forêt. Une fois isolée, un soupir m'échappa.

- Enfin je vais pouvoir me soulager… elle a failli y passer.

Kunai en main, je furetais entre les arbres à la recherche de proies. Rapidement deux sangliers vinrent à ma rencontre, j’étais probablement sur leur territoire, non loin de leur progéniture… mais ils ne savaient pas à quel point j’étais dangereuse pour eux également. Le couple bestial me fixait hésitant à charger, tandis que je prenais un second kunai en main, avant de me précipiter sur eux pour leur faire une profonde entaille à la gorge, ils se vidèrent lentement de leur sang dans des cris de souffrances si doux à mes oreilles. Ce fut bref mais intense, et ces carcasses suffiront pour la soirée. Je m’accordais un dernier plaisir dans un terrier de lapins croisé sur la route, j’en tenais un entre les dents, portant à chaque bras un des phacochères préalablement préparés à la cuisson que je vins déposer au campement temporaire, fixant Kiriha qui s’affairait avec le feu. Dans le même temps j’entaillais la gorge du lapin encore vivant pour laisser son sang s’écouler dans la mienne, avant de m’agenouiller auprès de mes trouvailles, m’adressant à l’Iwajin :

- S’il n’y a rien d’autre à faire, quel morceau de quel parent tu veux manger ?

Je me retenais de lui nuire mais je ne pouvais altérer mon comportement à table en présence de qui que ce soit, je me rendis toutefois compte que j’avais omis de lui proposer un peu de sang du petit animal que j’avais tué en dernier. Fort heureusement il lui restait du fluide sanguin lorsque je le tendis à Kiriha par politesse :

- Désolée, je me suis un peu précipitée, tu en voulais peut-être ?


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Jeu 14 Sep - 22:00

Après lui avoir rendu sa gourde, Akame s’empresse d'aller dans la forêt. Elle interpréta ce geste comme la volonté de la jeune Kirijin à aller chasser comme elle le lui avait suggéré. Kiriha espérait juste qu'elle ne s’éloigna pas trop du campement, notamment à cause de la pénombre qui s’installait de plus en plus. Son discours ne semblait pas avoir eu d’effet, ce qui était tout à fait compréhensible. Akame semblait distante et malgré ses tentatives pour essayer d’en savoir plus, Kiriha n'arrivait pas vraiment à briser la glace. Soit, c'était son choix. Après tout, ces idéaux étaient difficilement compréhensibles et il n'était pas étonnant de voir que quiconque serait surpris ou choqué par ceux-ci.

Kiriha renversa l’eau dans une petite casserole et la suréleva un peu au dessus du feu afin que celle-ci ne soit pas directement en contact avec le bois ardente puis renversa le riz dedans. Pendant ce temps-là, elle dégaina son épée et ouvrit quelques boîtes de conserve dont une qui contenait divers légumes et qui constitueraient un bon accompagnement au repas. C’était d'ailleurs sans doute l'une des plus grandes utilités qu'elle avait trouvé pour utiliser Intetsu…

Lorsque le riz eut fini de cuire, elle le retira du feu en usant d’un chiffon pour ne pas se brûler les mains puis ouvrit le sachet hermétique pour griller la viande. Elle avait horreur de la viande saignante, aussi, elle y fit quelques entailles afin que l’intérieur cuise correctement. Kiriha m’enlève ensuite après avoir piqué quelques fois en profondeur pour tester la cuisson. La borgne était en train de servir lorsqu’elle entendit des nasillements stridents au loin. A en juger par le cri, cela s’apparentait à l'un des nombreux cochons sauvages qui vivaient dans la région ou de quelque chose d’apparent.

Ses doutes furent largement confirmés lorsque Akame revint plusieurs minutes plus tard avec plus de nourriture que prévu.

« C'est bien ce que je pensais, les nasillements que j'avais entendu provenaient donc de ce couple de sangliers… »

Elle eut une pensée pour les marcassins qui maintenant allaient devoir vivre sans leurs parents. Telle était la dure loi de la jungle et Kiriha savait qu'il fallait parfois s'y plier. Cependant, Akame ne lui laissa pas le temps de se plonger plus dans sa réflexion puisqu'elle se saisit du lapin et l’égorgea sans scrupules avant de le lever au dessus de sa propre gorge et de se délecter de son sang comme elle le ferait avec une cannette de soda. Il était évident qu'Akame était animée d'une certaine brutalité qui, au lieu de d’effrayer ou de la révulser, l’intriguait. Elle se demandait même si ce comportement était en relation avec un quelconque vécu comme ce fut le cas pour elle ou si Akame se complaisant simplement dans la violence. Kiriha fut tirée de sa réflexion par sa compagnonne de fortune :

- Désolée, je me suis un peu précipitée, tu en voulais peut-être ?


Kiriha n'était, en règle générale, pas très difficile sur son alimentation. Cependant, il existait certains aliments dont elle n'aimait pas se repaître et le sang en faisait certainement partie, encore faut-il considérer celui-ci comme un aliment.

« Tu as des habitudes alimentaires pour le moins étonnantes. Et tu manges beaucoup…tout comme moi, d'ailleurs. Cependant, je me vois dans l'obligation de refuser ta proposition, je n'aime ni la viande porcine, ni le sang. Mais je veux bien d'un morceau de lapin quand tu auras fini de le…siroter. »

Elle s’affaira ensuite à manger le plat qu'elle s'était préparé. Une légère tâche rouge colora le riz lorsqu'elle le porte à sa bouche et elle sentit un léger goût de fer. Avait-elle mal cuit la viande ou bien était-ce autre chose. Kiriha approcha ses mains du feu pour y voir plus clair et découvrir une légère entaille sur son index droit. La blessure n'était pas profonde mais elle était plutôt dérangeante quand elle mangeait. La jeune Iwajin arrêta momentanément son repas pour fouiller dans son sac et en tira un rouleau de bandage et en coupa une petite partie pour se l’entoure autour du doigt. Elle put ensuite reprendre son repas dans de meilleures conditions.

« « Dis-moi, tu veux quelque chose pour accompagner ton repas ? J’ai pris plein de choses avec moi justement donc n'hésite pas à te servir. »

Elle rajoute ensuite quelques branches au feu afin de l'entretenir puis s'adossa à un arbre pour finir son repas. Kiriha resta silencieuse, laissant Akame tranquillement savourer le fruit de sa chasse. Rien de ce qu'elle disait ou faisait ne semblait l’affecter de toute manière alors Kiriha évitait de gaspiller sa salive inutilement. Elle alla remplir sa gourde d'eau et la déposa aux pieds d'Akame.

« Quand tu auras fini, n'utilise pas directement la mare, lave-toi avec ça plutôt. Les nombreux micro-organismes contenus dans le sang de ces bêtes ne feront qu'augmenter la charge bactérienne et virale dans l'eau et ça polluera le peu d'eau potable qu'il y a ici. »

Elle alla ensuite s’asseoir sous son arbre et se consola en regardant la belle nuit étoilée qui se profilait.

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Ven 15 Sep - 15:45



Première expédition en duo



Ma proposition ne semblait pas l’emballer plus que ça. tout comme ma façon d’agir avec le petit animal. Iwa ne devait pas être aussi cruel qu’avait pu l’être mon éducation. Je commençais toutefois à penser que même cette Kiriha était différente du reste de la population de Tsuchi.

« Tu as des habitudes alimentaires pour le moins étonnantes. Et tu manges beaucoup…tout comme moi, d'ailleurs. Cependant, je me vois dans l'obligation de refuser ta proposition, je n'aime ni la viande porcine, ni le sang. Mais je veux bien d'un morceau de lapin quand tu auras fini de le…siroter. »

- Si je l’avais su j’aurais pris plusieurs lapins, mais bon, avec tout ce que tu as là, un seul devrait suffire. Et par ailleurs… tu n’es pas la première à être surprise par ma façon de manger, mais bon… avec mon père c’était viande crue dès le petit-déjeuner, et à chaque repas de la journée. On ne buvait également que du sang, pour être honnête. Finalement je pense que je me serais mise à ce régime tôt ou tard, avec ce que j’ai découvert lors de mes seize ans je n’aurais pas pu y résister.

Laissant l’Iwajin se servir dans la carcasse du lapin désormais exsangué, je me concentrais sur les deux pièces de choix. J’en étais arrivée à un stade où je connaissais les textures d’à peu près toutes les viandes sur le bout des doigts… humaines ou animales. Cette femelle semblait trop grasse, probablement enceinte, mais le mâle lui était à un bon équilibre entre masse corporelle et développement musculaire. Je commençais tout juste à me servir dans le plat de côtes quand ma camarade épéiste me proposa quelques-uns de ses mets.

- Et bien... ce serait avec plaisir mais j’ai peur de faire une indigestion. Je suis habituée à ne consommer rien d’autre que de la viande crue, du sang, et parfois quelques fruits. Je ne pense pas que l’on puisse partager un repas commun.

Visiblement déçue, Kiriha alla finir son repas adossée à un arbre non loin, avant de me proposer une gourde d’eau pour me nettoyer.

- C’est gentil de t’en soucier mais je n’en ai pas besoin... ça séchera bien tout seul. J’ai l’habitude d’être dans cet état. Va, tu peux dormir, je surveillerais le feu cette nuit.

Mon regard était effectivement captivé par cette source de chaleur dansante, devant laquelle j’allais passer la nuit assise en tailleur. Rien d’étonnant puisque j’étais pleinement consciente de tout ce qu’un brasier de taille conséquente pouvait produire en termes de symphonie humaine, et aussi du goût qu’il donnait à ses victimes. La nuit passa en un éclair, le spectacle des flammes virevoltantes m’ayant ôté toute notion du temps, je ne remarquais même pas que le jour se levait lentement. Ma guide temporaire viendrait sans doute me tirer de ma torpeur.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Sam 16 Sep - 10:38

Après qu’Akame eut fini de vider le pauvre petit animal de son sang, Kiriha s’approcha et en prit une cuisse. Après avoir retiré les excédents de poils et de peau, elle passa celle-ci sur le feu, dans sa casserole de manière à faire mariner celui-ci. Ainsi, la chair devenait plus tendre et il était plus facile pour elle de déguster son repas. Elle déposa ensuite la viande dans son assiette et continua à manger tranquillement en observant Akame se régaler de ses précédentes victimes. La Kirijin refusa son offre de partager son repas et lui expliqua que celle-ci se nourrissait essentiellement de sang et de viande crue, un régime alimentaire qu’elle avait adopté depuis longtemps et qu’elle aura de toute façon embrassé plus tard si l’on croyait ses dires.

D’une certaine manière, Kiriha la voyait aussi sauvage que les deux bêtes dont elle était en train de se délecter. Elle alla jusqu’à refuser de se laver, laissant le sang coaguler sur sa peau, la faisant presque passer pour une enfant qui serait un peu trop barbouillée si le liquide rougeâtre ne laissait aucun doute quant à sa provenance. Elle n’avait aucun mal à avaler la viande crue et Kiriha se demandait même comment elle faisait pour ingurgiter une telle quantité de viande sans subir une indigestion. La borgne s’était déjà essayé à la viande crue une fois mais pour régurgiter tout de suite après tellement l’odeur était forte et la texture caoutchouteuse. Elle aura bien aimé connaître l’origine de ce régime alimentaire si particulier mais elle ne désirait pas susciter une réaction inattendue ou forcer Akame à lui révéler plus que ce qu’elle voulait faire paraître.

Lorsque Akame eut fini de manger et qu’elle lui proposa d’aller dormir en lui suggérant qu’elle s’occuperait du feu jusqu’au petit matin, Kiriha prit les deux carcasses et les éloigna de la clairière dans le but d’éviter que les effluves de viande crue ne la dérange pendant la nuit mais également pour éloigner les charognards ou les éventuels prédateurs de leur campement. A cette idée, la jeune Iwajin sourit et se demanda pas si ledit prédateur n’était pas en train de contempler les braises du feu crépitant. Elle rangea ensuite ses affaires et remit dans son sac tous les aliments qu’elle n’avait pas pu consommer. Cela lui servirait sans doute sur le chemin du retour de toute manière.

Satisfaite physiquement, Kiriha emporta ensuite son sac à dos et monta dans un arbre pour se poser sur l’une de ses imposantes branches afin d’y passer la nuit. Cependant, elle ne s’endormit pas tout de suite et regarda Akame, assise en tailleur devant le feu. De son perchoir, elle lui tournait le dos et Kiriha se demandait vraiment si elle allait passer toute la nuit dans cette position. Elle sourit, mais Kiriha put elle-même aisément s’apercevoir que son sourire était dénué de toute joie. En fouillant dans son sac une nouvelle fois, la jeune Iwajin en sortit un petit carnet dans lequel elle consignait parfois ses journées lors de ses voyages. Il n’y avait pas vraiment de structure type et l’on pouvait trouver diverses informations allant des paysages visités jusqu’à ce qu’elle avait pu manger durant l’une ou l’autre journée.

En feuilletant les pages, on pouvait s’apercevoir que celles-ci étaient toutes très fournies et que la jeune vagabonde prenait du plaisir à décrire ses voyages. Cependant, cette fois-ci, l’objectif était tout autre. Elle tourna les pages du livre jusqu’à tomber sur une page vierge.

« Eté 120,

Quatorze années plus tard… »


Et c’est tout. Ce fut les seuls mots que Kiriha écrivit avant de sombrer dans le sommeil. Ceux-ci paraîtraient tout à fait banals pour quiconque les lisaient…encore fallait-il qu’il les comprenne puisque qu’elle prit le soin de les écrire en Haut Parler, comme pour s’assurer que personne ne puisse jamais en comprendre le véritable sens.

Le lendemain matin, Kiriha fut réveillée par les premières lueurs de l’aube. Elle trouva Akame assise dans la même posture qu’hier puis descendit de son arbre en ramassant son carnet qui était tombé au sol pendant la nuit. Une légère incommodation gênait sa vue et lorsqu’elle porta la main à son œil, elle y découvrit un résidu plus ou moins rigide sur le coin de son œil. Il était inutile de l’observer plus longtemps, Kiriha connaissait déjà son origine. Elle prit le soin ensuite de se laver le visage puis s’approcha d’Akame pour la sortir de sa « contemplation » :

« Il est l’heure de reprendre notre route. Tu veux manger quelque chose avant ou ça ira ? »
Dit-elle en lui posant une main sur l’épaule.

Elle alla ensuite rechercher son sac qu’elle avait suspendu à une branche la veille en attendant la réponse d’Akame

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 298

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 330 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Sam 16 Sep - 19:12



Première expédition en duo



« Il est l’heure de reprendre notre route. Tu veux manger quelque chose avant ou ça ira ? »

J’eus un sursaut de stupéfaction. La danse de notre feu de camp m’avait obnubilée jusqu’à me détacher du monde réel. Cette force éphémère offrait tant de possibilités… tous ces songes m’avaient privée de sommeil mais l’heure n’était pas à se soucier d’un détail si insignifiant. Reprenant lentement conscience de ce qui m’entourait, je me contentais de me lever et de répondre à celle dont le temps que l’on partageait s’amenuisait progressivement.

- J’ai suffisamment mangé hier soir, merci quand même… on peut y aller.

Reprenant le chemin en suivant l’épéiste Iwajin, j’eus une pensée pour les deux carcasses qu’elle avait éloigné de la clairière. Quel gâchis de laisser tant de viande pourrir. J’espérais que d’autres carnassiers nettoieront rapidement les cadavres. La matinée fut similaire à la veille, un silence pesait dans le groupe, reflétant comme un miroir le fait qu’aucune de nous ne pourrait jamais comprendre totalement l’autre. Rapidement les frontières du pays du Feu nous apparurent, m’arrachant un sourire de satisfaction et de soulagement. Kiri n’était plus très loin et j’avais réussi à ne pas gâcher l’éventualité d’un banquet comme je n’en avais comme qu’un seul jusqu’à lors dans les rues Iwajins.

La côte était là… toutefois l’état de notre pays avait grandement mis à mal l’activité maritime, aucun bateau n’était présent, et je ne pouvais me permettre d’attendre quelque chose qui ne viendrait probablement pas. J’allais traverser cette étendue d’eau par mes propres moyens. Je me tournais vers ma guide, pour une dernière parole.

- Merci beaucoup de m’avoir accompagnée jusqu’ici. Nos chemins se séparent… toutefois je pense qu’on se reverra bien vite, puisque nos pays s’allieront probablement. D’ici là tâche de ne pas mourir.

Une parole en apparence bienveillante mais en réalité purement intéressée conclut ce partage de temps qui n’aura au final rien eu de captivant. Six années de solitude m’ont bien fait comprendre que seul nos propres intérêts comptent, et que l’on doit tout accepter pour les servir au mieux… et cette kunoichi en ferait partie, contre son gré.

Après ces mots qui pourraient sonner comme un adieu, je m’éloignais progressivement à travers la mer de Mizu, usant d’une simplissime technique académique. Le continent se rapprochait progressivement.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7848-annales-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7819-bingo-book-d-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/f527-dossier-akame-akuryu http://sns-rp.forumgratuit.org/t7820-akame-akuryu-son-devouement-n-a-d-egal-que-son-originalite-en-cours
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Première expédition en duo   Sam 16 Sep - 20:55

- J’ai suffisamment mangé hier soir, merci quand même… on peut y aller.

Akame ne semblait pas vouloir déjeuner et était visiblement pressée de prendre la route. L’ambiance n’avait pas vraiment changé depuis la veille. Kiriha se contentait juste de progresser dans la luxuriante forêt tandis que Akame se contentait simplement de suivre ses pas. La jeune Iwajin veilla à contourner très largement la « cité perdue » dans laquelle elle avait trouvé le Tsuchikage afin d’éviter à devoir s’expliquer. Comment expliquerait-elle que l’on ne puisse pas utiliser la moindre parcelle de chakra ni même un quelconque moyen de communication électronique.

Plusieurs heures plus tard, le couple s’approchait doucement de l’orée de la Forêt. Les arbres se raréfiaient et le paysage changeait jusqu’à ce qu’elles se retrouvent devant les docks. Cependant, il n’y avait aucun bateau en partance pour Kiri. Seule s’étendait la mer à perte de vue. Elles étaient peut-être les seules personnes à des kilomètres à la ronde et Kiriha se demandait ce qui avait causé une telle désertion. A l’époque de son séjour, ces ports étaient assez peuplés et de nombreuses personnes venaient visiter le pays du Feu mais la maladie, suivie probablement par cette intervention « divine » s’étaient sans doute chargés de vider les lieux.

- Merci beaucoup de m’avoir accompagnée jusqu’ici. Nos chemins se séparent… toutefois je pense qu’on se reverra bien vite, puisque nos pays s’allieront probablement. D’ici là tâche de ne pas mourir.

Kiriha sourit à l’énonciation de ces paroles, surtout pour la dernière phrase. D’habitude, c’était plutôt elle qui s’occupait de dire cela à ses camarades, notamment lors des rares missions qu’elle avait effectuées.

- C’était un plaisir d’avoir rencontré une Kirijin. Je viendrai peut-être vous rendre visite un jour, sous mission ou simplement pour continuer mon voyage. Enfin, je te souhaite également une vie prospère…

Et sans dire mot, Akame s’éloigna, décidant de rentrer à Kiri par ses propres moyens. Elle la regarda s’effacer progressivement jusqu’à ce qu’elle la perde de vue. Elle laissa tomber son sourire qu’elle avait arboré jusque-là et tourna les talons pour s’enfoncer de nouveau dans la Forêt. Kiriha marchait ou plutôt errait mécaniquement à travers les feuillages, laissant son esprit vagabonder ailleurs. Elle ne s’en devait qu’à elle-même de toute façon, qu’avait-elle espéré tirer de cette rencontre ? Peu importait maintenant, se connaissant, elle n’allait probablement jamais revoir Akame comme ce fut le cas pour bien d’autres avant elle et comme ce sera sûrement le cas pour d’autres après elle.

Une vibration familière la sortit tout de même de sa torpeur lorsqu’elle s’approcha du village caché de la feuille. C’était son téléphone portable qui sonnait, sans doute pour une mission. Quoi d’autre de toute façon, elle n’avait aucun contact…

La jeune borgne s’arrêta donc un moment et sortit l’appareil de son sac pour s’apercevoir que ce qu’elle soupçonnait était bien réel. En accédant à la base de données de Crystalis, néanmoins celle qui était accessible par les ninjas en fonction, elle remarqua qu’une nouvelle mission avait été préparée. Le Tsuchikage lui-même demandait à ce que l’on dépêchât plusieurs ninjas à travers les quatre coins du monde dans le but d’organiser un sommet dans la grande métropole. Chaque ninja ou groupe de ninjas avaient pour objectif de convaincre les dirigeants des trois grandes autres nations de se rendre à Iwa. Elle rigola un instant avant de lever les yeux au ciel.

« Désolée Kyrua, je n'ai ni l'envie, ni la force de m'occuper de tes petits caprices politiques. Apprends à te débrouiller seul de temps en temps... »

Elle éteignit ensuite son portable afin de ne plus se faire importuner et continua son avancée machinale. Kiriha était d’ailleurs tellement absorbée par ses pensées qu’elle ne s’aperçut même pas qu’elle avait bifurqué vers la gauche qu’elle faillit entrer dans Tani no Kuni. Cependant, cela ne l’affecta pas le moins du monde, que ce soit demain ou dans dix jours, son retour à Iwa n’était pas très urgent. Elle essaya tout de même de se concentrer un peu pour sortir du bon côté de la forêt, ce qui lui prit encore deux jours de voyage avant d’apercevoir le fameux Désert Rocheux de ses terres natales.

De là, même avec son cerveau ailleurs, la jeune Iwajin ne pouvait perdre son chemin, elle qui avait parcouru ces terres pendant plus de quatorze années. Il lui fallut encore un peu de temps avant de retrouver sa chaîne de montagne favorite et d’entamer l’ascension de celle-ci afin de retrouver sa douce demeure. Kiriha arriva alors que le voile de la nuit était déjà tombée. Ryouma dormait sans doute déjà, comme le suggérait l’agréable chaleur du foyer, ce qu’elle allait confirmer elle-même en poussant légèrement la porte de sa chambre. Le paisible visage du vieil homme ainsi que sa respiration régulière suggérait que celui-ci avait réchappé à la maladie grâce au précieux « subterfuge » qu’elle lui avait communiqué.

« Je suis de retour, grand-père… »
Chuchota-t-elle après lui avoir déposé un baiser sur le front.

Décidément, c'était peut-être bien la seule personne qu'elle avait réussi à garder à ses côtés...ou plutôt, c'était lui qui, dans son immense bonté, avait bien voulu d'elle. Quelque peu dépitée, Kiriha alla ensuite se déshabiller pour se contenter d’un rapide passage sous la douche puis enfila sa tenue de nuit pour directement se glisser dans son lit. Elle ne se souvenait plus de la dernière fois où elle avait eu une nuit de sommeil normale.

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Première expédition en duo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première expédition en duo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Première expédition, longue route à endurer ...
» [évent] première expédition
» Numenor et l'Atlantide
» Les coulisses de l'expédition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Grandes Foret de Hi-
Sauter vers: