Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Visite de routine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Visite de routine   Dim 17 Sep - 19:19

Automne 120

Une nouvelle journée se profilait. Kiriha se réveilla presque automatiquement aux premières lueurs de l’aube, après avoir profité d’une longue nuit de sommeil bien méritée. Elle trouva son arrière-grand-père dans l’arrière-cour, profitant d’un thé qu’il avait lui-même préparé, observant l’horizon dans l’attente des premiers rayons de Soleil. La jeune fille s’approcha de lui et passa ses bras autour de son cou.

« Tu m’a tellement manqué… »

Le vieil attrapa les bras de sa fille puis se retourna pour l’enlacer correctement.

« A moi aussi, Kiriha. Tu n’imagines même pas à quel point je me suis fait un sang d’encre pour toi. »

Kiriha lui fit part ensuite des évènements qu’elle avait vécus à Kusa, comment elle était tombé malade et qu’elle avait failli y passer, le « combat » contre Kami ainsi que la synthèse du remède qui avait permis sa guérison.

« C’est bien ce que je pensais. La maladie s’était bel et bien abattu sur le monde entier, en plus de la menace que représente ce Kami…D’ailleurs, en parlant de remède, tu constateras par toi-même que celui-ci a été pulvérisé sur toute la ville sous forme d’aérosol et que la métropole a recouvert un semblant de calme. Fort heureusement, j’ai été épargné grâce aux informations que tu m’as fournies et je dois dire que j’ai été fortement impressionné par le secret de ton amie Aniellera. Cela fait plusieurs décennies que j’arpente ces terres et j’ignorai l’existence d’un tel endroit… »

Il s’en suivit ensuite une conversation banale où l’Iwajin questionnait simplement Ryouma sur ses journées à R’lyeh et son expédition à travers celle-ci.

« Je sais que c’est un peu précipité mais je me rends à Iwa aujourd’hui. J’aimerai m’enquérir de la situation moi-même et également rendre visite à…une amie. Je vais peut-être aussi devoir repartir pour une mission prochainement.»

Les premiers rayons commençaient à transpercer le voile de la nuit quand ils quittèrent l’arrière-cour.

« Vas-y, je suis conscient que tu as des devoirs envers la nation de la Terre et je ne peux pas te retenir vis-à-vis de cela. Tu sais très bien que je t’ai toujours laissé agir à ta guise, Kiriha. »

Elle l’enlaça une dernière fois avant de sortir de son domicile.

« Oui, je sais et pour cela, je t’en suis éternellement reconnaissante. »

Sur le bas de la porte, Kiriha n’alla pas directement vers la métropole, elle préférait d’abord se recueillir en montagne comme elle l’avait toujours fait avant de partir pour Kusa. Ses séances de méditation lui avaient manqué et ce n’est que lorsqu’elle retrouva le calme et la sérénité des montagnes auxquelles elle tenait temps que la jeune fille put enfin retrouver la paix intérieure. Sa mélancolie de la veille se dissipa et, au bout de quelques heures, elle était aussi souriante et joyeuse qu’à l’accoutumée.

Au meilleur de sa forme, Kiriha dévala les montagnes plus rapidement que jamais et se dirigea droit vers la ville des lumières. Le chemin ne lui prit pas plus d’une heure et en arrivant au poste frontière, on lui demanda de décliner son identité :

« J’ai l’air d’être une étrangère ? »

En levant sa tête, la dame qui contrôlait le poste la reconnut, en raison de ses nombreuses allées et venues.

« Ah c’est toi Kiriha, je pensais que tu étais revenue avec les autres dans l’aéronef…enfin soit, bienvenue à la maison »

Elle pénétra ensuite dans la ville et constata, au vue du nombre de personnes dans les rues, que chacun avait pu reprendre une vie normale. Son premier objectif était de rendre visite à Takara, comme elle-même l’avait suggéré dans l’aéronef. Elle se dirigea donc vers le centre-ville pour commencer ses recherches mais ne tarda pas, en s’aidant du gps intégré dans son portable de trouver la clinique familiale. Kiriha poussa ensuite la porte et se dirigea vers la réception.

« Bonjour, je viens pour une visite de routine, pourriez-vous me dire si Takara Hiseijo est présente ? »

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Lun 18 Sep - 11:18



Automne 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 1

La routine quotidienne continuait, sans grande chose d'exceptionnelle. Iwa se remettait petit à petit sur pied, et bientôt, les traces qui montraient que la maladie était passé allait disparaître, pour faire réapparaître l'ancienne Iwa… Ou non ? La maladie avait considérablement réduit la force du pays de la roche, ainsi que la confiance des habitants auprès de gouvernement actuel. Après tout, à quoi sert le meilleur hôpital du monde s'il ne pouvait soigner une maladie ? Beaucoup le voyaient ainsi et cela se sentait dans les rumeurs qui parcouraient la métropole. Les civils étaient certe redevable pour le remède, mais beaucoup se plaignaient que le remède aurait pu arriver plus vite. Beaucoup avaient perdu leurs proches après tout. Par chance, ma famille, bien que pas immunisé,  grâce à son talent héréditaire n'as eu aucune perte.

J'étais actuellement dans la clinique Hiseijo, qui était redevenu plutôt calme, malgré le nombre de personne venant pour des cures et des soins avait exponentiellement grandis. Je suppose que, si on parle dans un chiffre purement affaire, la maladie nous à énormément aidé à nous faire connaître, bien qu'on soit l'ombre de l'hôpital d'Iwa. Notre réputation avait tellement grimpé que les rendez-vous étaient pris désormais des semaines en avance… Peut-être devrions nous commencer par recruter des personnes en dehors du clan, histoire d'agrandir la clinique.

Alors que j'étais perdu dans mes pensées dans la salle de repos, une tasse de thé dans mes mains, la porte de la salle fût ouverte par la réceptionniste. Levant un sourcil, je voyais que la jeune femme me regardait et elle s'approcha de moi.

« Takara, une jeune femme, veut te voir. Elle est borgne et possède des cheveux noirs, tu l'as connais ? »

Entendant ses mots, je su tout de suite de qui elle parlait. J'ai fini en vitesse ma tasse de thé, la posa dans levier avant de partir vers la réception.

« Oui, merci de m'avoir prévenu, je m'en occupe. »

Traversant les couloirs de la clinique, j'arrivais très vite à l'accueil de la clinique où, en effet, Kiriha m'attendais. Je m'approchai d'elle tout en la saluant de la main.

« Salut Kiriha, comment ça va depuis Kusa ? Tu veux qu'on aille dans un endroit plus tranquille pour discuter ? Surtout pour ne pas déranger les autres patients. Ah moins que tu sois là pour un nouveau massage. »

Sourire aux lèvres, j'étais désormais en face d'elle, j'attendais sa réponse, et si elle était positive, je l’emmènerais dans la salle de repos des membres de l'équipe médicale, ou bien dans mon cabinet pour la préparer pour un massage.


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Lun 18 Sep - 12:57

La réceptionniste s’absenta un instant, lui demandant de patienter pendant qu’elle allait chercher la fille aux cheveux argentés. Kiriha alla s’asseoir sur une chaise en attendant et se demandait si il n’avait pas mieux fallu prendre un rendez-vous pour une consultation avant de débarquer ici. La réponse vint après quelques minutes d’attente lorsqu’elle vit Takara s’approcher d’elle. Un sourire se dessina sur le visage de l’épéiste et elle était visiblement très contente de revoir sa chère amie.

« Salut Kiriha, comment ça va depuis Kusa ? Tu veux qu'on aille dans un endroit plus tranquille pour discuter ? Surtout pour ne pas déranger les autres patients. Ah moins que tu sois là pour un nouveau massage. »

Takara semblait avoir dit cela malicieusement comme le suggérait son sourire. Cela ne manqua pas de lui faire rappeler ce qu’il s’était passé dans l’aéronef, une pensée qui fit d’ailleurs rougir la jeune fille aux cheveux de jais.

« Euh…oui, je viens pour le massage entre autres mais c’est surtout pour un check up. Comme j’ai quitté l’aéronef un peu précipitamment après que l’on m’ait injecté le remède, je n’ai pas eu l’occasion de faire des tests médicaux et je déteste l’hôpital. Du coup, je me suis dit que si c’était toi qui m’auscultait, je serais moins anxieuse…et surtout ça éviterait que des membres du corps médical finissent eux-mêmes hospitalisés si leurs mains se faisaient un peu trop…baladeuses. »

Cependant, ce n’était pas l’unique but de sa visite. A la base, elle avait prévu de faire ça avec Nebari mais comme Kiriha ne la reverrait probablement jamais, Takara était la seule personne sur qui elle pouvait compter pour ce qu’elle demandait. Son attrait pour la médecine datait depuis quelques années déjà mais n’avait jamais osé demander à son arrière-grand-père de le lui enseigner. Le pauvre vieil s’occupait déjà de son entraînement au Taijutsu et au Kenjutsu et la jeune borgne avait jugé bon de lui épargner une corvée supplémentaire. De plus, les documents qu’elle avait découverts à R’lyeh l’avait également aidée à se conforter dans son choix d’apprentissage.

« En réalité, ce n’est pas l’objet principal de ma visite. J’aimerais te demander une faveur si cela ne te dérange pas. Voilà, ça fait un moment que je m’y suis intéressé et je me demandé si c’était possible que tu m’apprennes à utiliser l’Iroujutsu. Les récents évènements à Kusa m’ont fait prendre conscience qu’il était assez important d’avoir un médecin à portée et, pour ne parler que de mon cas, je serais sûrement décédée si tu n’étais pas intervenue. Donc, si tu le veux bien et afin que cette situation ne se reproduise plus, je suis prête à apprendre ce que tu m’enseigneras. »

Kiriha savait bien que cela ne serait pas facile et que l’apprentissage risquerait d’être fastidieux mais elle en avait l’habitude de toute façon. On ne devient pas ninja-médecin du jour au lendemain mais la jeune fille était familière à la difficulté et Kiriha n’avait jamais reculé devant l’adversité. Cependant, la jeune Iwajin se demandait si elle n’en demandait pas trop à Takara mais la réalité lui rappela très vite qu’elle n’avait pas le luxe de se demander si c’était bien ou mal étant donné son cercle d’amis qui était aussi réduit que son champ de vision.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Lun 18 Sep - 13:25



Été 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 2

« Euh…oui, je viens pour le massage entre autres mais c’est surtout pour un check up. Comme j’ai quitté l’aéronef un peu précipitamment après que l’on m’ait injecté le remède, je n’ai pas eu l’occasion de faire des tests médicaux et je déteste l’hôpital. Du coup, je me suis dit que si c’était toi qui m’auscultait, je serais moins anxieuse…et surtout ça éviterait que des membres du corps médical finissent eux-mêmes hospitalisés si leurs mains se faisaient un peu trop…baladeuses. »

Elle n'avait pas tort, j'avais ressentie l'anxiété de Kiriha lors de notre premier contact. Il faut croire que j'ai été chanceuse de ne pas finir dans le mur, peut-être notre situation à Kusa à aider vers ce développement, pas que je m'en plains, j'avais pas envie de finir encastrer dans un mur. Je fis signe à Kiriha à la fin de son monologue de me suivre à l'intérieur de la clinique, non s'en prévenir la réceptionniste.

« Je passe en indisponible, je vais m'occuper d'elle. »

« Mais, Takara, tu as encore des patients aujourd’hui »

« Qu'un autre médecin prend mon prochain rendez-vous, je la fais passer en priorité. »

« Si tu le souhaites… Mais ça m'étonnerait que ton père apprécie cela. »




« Peut-être, mais je pense qu'il sera suffisamment compréhensible quand il s'agit de la personne qui m'as sauvé la vie. »

La réceptionniste hocha simplement la tête et commença à appeler un autre médecin pour prendre ma place lors de mon prochain rendez-vous, alors que je guidais Kiriha dans l'intérieur de la clinique jusqu'à mon cabinet. Pendant le chemin, elle continua son monologue.

« En réalité, ce n’est pas l’objet principal de ma visite. J’aimerais te demander une faveur si cela ne te dérange pas. Voilà, ça fait un moment que je m’y suis intéressé et je me demandé si c’était possible que tu m’apprennes à utiliser l’Iroujutsu. Les récents évènements à Kusa m’ont fait prendre conscience qu’il était assez important d’avoir un médecin à portée et, pour ne parler que de mon cas, je serais sûrement décédée si tu n’étais pas intervenue. Donc, si tu le veux bien et afin que cette situation ne se reproduise plus, je suis prête à apprendre ce que tu m’enseigneras. »

Je lui fis signe d'entrer dans la salle avec moi. C'était une salle de médecin des plus banales, un bureau, un ordinateur, un lit, des instruments divers et varier. Je m'installai sur le bureau, tout en écoutant la fin de la réplique de Kiriha. Ainsi, elle voulait apprendre l'Iroujutsu, et, en soi, j'ai rien contre ça. Cependant… Ce n'est pas aussi facile qu'il y en a l'air. Certes, je suis un médecin. Certe, je connais les bases de l'Iroujutsu. Mais ça s'arrête là. Je pourrais lui apprendre les techniques basiques, mais pas plus pour le moment. En effet, j'étais toujours en apprentissage avec mon paternel, et pour cause, je me suis plus focalisé sur mon don que sur l'Iroujutsu.




« Met toi en sous-vêtement s'il te plaît, que je vérifie que tout ce passe bien dans ton corps, et que le remède fasse effet. Puis on passera au massage, si tu le souhaites. Concernant ta question, je pourrais t'apprendre certes, mais malgré mon statut de médecin, en ce qui concerne l'Iroujutsu, je ne possède que les bases et je suis moi-même en apprentissage avec mon géniteur pour améliorer mes connaissances. La majorité de mes compétences de soins, elles, vienne du Seikaton, que j'utilise à la place de l'Iroujutsu dans la majorité des cas. Cependant, si tu es toujours intéressée malgré cette contrainte, je suis prête à t'enseigner tout ce que je sais sur l'Iroujutsu. Mais ça risque d'être long et fastidieux, ce n'est pas pour rien que c'est un art difficile à apprendre. Certes moins que le Fuinjutsu, mais quand même. »

Je me relevais du bureau, avant de continuer.

« Je te laisse t'allonger sur le lit pour que nous puissions commencer. »



Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Lun 18 Sep - 22:18

Kiriha suivit Takara à travers la clinique jusqu'à son bureau. Elle put constater que celle-ci était plutôt grande et que le nombre de patients était assez conséquent si l'on croyait ce que la réceptionniste et Takara se disaient. D'ailleurs Kiriha était assez gêné d'être privilégiée par rapport aux autres au point que son amie de voit obligée de reporter ses rendez-vous pour elle. Arrivées au bureau, elle s'assit sur une chaise et écouta les directives de Takara ainsi que sa réponse par rapport à sa requête :

« Met toi en sous-vêtement s'il te plaît, que je vérifie que tout ce passe bien dans ton corps, et que le remède fasse effet. Puis on passera au massage, si tu le souhaites. Concernant ta question, je pourrais t'apprendre certes, mais malgré mon statut de médecin, en ce qui concerne l'Iroujutsu, je ne possède que les bases et je suis moi-même en apprentissage avec mon géniteur pour améliorer mes connaissances. La majorité de mes compétences de soins, elles, vienne du Seikaton, que j'utilise à la place de l'Iroujutsu dans la majorité des cas. Cependant, si tu es toujours intéressée malgré cette contrainte, je suis prête à t'enseigner tout ce que je sais sur l'Iroujutsu. Mais ça risque d'être long et fastidieux, ce n'est pas pour rien que c'est un art difficile à apprendre. Certes moins que le Fuinjutsu, mais quand même. »


Kiriha en était bien consciente, l'iroujutsu était un art délicat qui nécessitait une grande concentration pour être appliqué. Elle avait vu Ryouma y avoir recours quelques fois et elle n'en avait pas pu tirer grand-chose. Apprendre les bases lui convenait parfaitement et elle pourrait compléter sa formation en autodidacte par la suite grâce aux documents traduits par Aniellera.

« Je comprends que tu sois encore en apprentissage mais ça ne me dérange absolument pas. Si tu peux juste m'apprendre comment cela fonctionne, je pense être capable de me débrouiller seule par la suite. Après, je n'ai pas envie de prendre de temps si t’es horaires ne te le permettent pas. Je trouverai bien quelqu'un d'autre…peut-être. Enfin, je ne suis pas pressée, chaque chose en son temps. »

Elle se leva ensuite afin d'exécuter ce que Takara lui avait demandé. Elle fit tomber ses vêtements un à un jusqu'à ne garder que ses sous-vêtements puis plia le reste qu'elle mit sur une chaise. Avec si peu de tissu qui couvrait son corps, Takara pouvait contempler le reste des cicatrices qu'elle n'avait pas pu voir à Kusa, notamment celles qui ornaient ses cuisses et ses jambes. Un spectacle de désolation pour quiconque n’en connaissait pas la raison. Mais la borgne s'en fichait désormais, elle les avait tellement observées qu’elle avait décidé que celles-ci faisaient partie intégrante de son corps.

Beaucoup moins gênée que lors de leur précédente rencontre, Kiriha alla naturellement s’allonger sur le lit que désignait Takara. Elle garda tout de même son cache-œil puisque la jeune fille aux cheveux argentés n’avait pas émis d'objection à ce sujet. Son cœur battait un peu plus vite qu'à l'accoutumée, comme les rares fois où elle avait du aller chez le médecin. Cette fois-ci, cette « peur »se manifestait encore, à moins que cela soit du à autre chose.

« Dis-moi, tu es sûre que c'est raisonnable d’abandonner tes autres patients pour me prendre en charge ? Je commence à me demander si j'aurai pas du demander une consultation sur rendez-vous. Ça me gênerait que tu aies des problèmes à cause de moi par la suite. »


Elle attendit ensuite que Takara commence son auscultation en essayant d'être le plus détendue possible.

Résumé :
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Mer 20 Sep - 7:30



Été 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 3

« Je comprends que tu sois encore en apprentissage mais ça ne me dérange absolument pas. Si tu peux juste m'apprendre comment cela fonctionne, je pense être capable de me débrouiller seule par la suite. Après, je n'ai pas envie de prendre de temps si t’es horaires ne te le permettent pas. Je trouverai bien quelqu'un d'autre…peut-être. Enfin, je ne suis pas pressée, chaque chose en son temps. »

« Ne t'inquiète pas pour ça »

Kiriha commença, après sa réponse, à se déshabiller pour le contrôle médical. Pendant qu'elle faisait cela, je me préparais également… En soi, je n'avais besoin de si grande préparation que ça, j'avais juste à la diagnostiquer puis, une fois sûre que tout va bien pour elle et son corps, je passerais au massage. Je préparais quelques instruments juste au cas où, mais connaissant Kiriha, ça m'étonnerait qu'elle en ai besoin. Je me retournai vers elle pour voir où elle en était.

Elle pliait ses affaires sur une chaise, avant de s'allonger sur le lit, et, alors que je m'approchais d'elle, elle me posa une nouvelle question :

« Dis-moi, tu es sûre que c'est raisonnable d’abandonner tes autres patients pour me prendre en charge ? Je commence à me demander si j'aurai pas dû demander une consultation sur rendez-vous. Ça me gênerait que tu aies des problèmes à cause de moi par la suite. »
Désormais à ses côtés, je commençais à placer mes mains sur son ventre, et un halo vert les entoura bien assez vite. Une technique simple, c'est celle de  , qui permet de diagnostiquer un corps. Alors que je recherchais tout signe d'anormalité, je lui répondis :

« Je te l'ai déjà dit, ne t'inquiète pas pour cela. Et puis, si tu avais pris sur rendez-vous, tu aurais pu attendre un mois, au moins. Depuis la maladie, notre réputation n'est plus à faire, et beaucoup viennent pour les cures que nous proposons grâce à notre talent particulier. Vivement qu'on agrandisse notre clinique pour racourcirent la liste d'attente. »

Mon diagnostic terminé, la conclusion était sans appel. Elle était saine. Un corps et un esprit sain, Kiriha était la parfaite représentation de cela. Elle a du beaucoup s’entraîner et avoir une discipline hors paire pour arriver à un tel résultat, surtout dans un pays comme le nôtre.

« Tout est en ordre, tu es en pleine forme. Détends-toi, je vais commencer le massage. »

À la fin de mes mots, mes mains expulsèrent du Seikaton en continue, alors que je commençais le massage en apposant mes mains sur la cuisse droite de Kiriha.

« Vu que tu veux garder tes cicatrices, on va le faire en deux étapes, un premier passage avec le seikaton, et le deuxième sans, pour que je puisse masser les muscles marqués par tes cicatrices. »


_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Mer 20 Sep - 11:42


Après un petit temps d’attente où Takara se préparait pendant que Kiriha était allongée sur le lit, l’auscultation put enfin commencer. La jeune fille eut d’abord droit à un examen se présentant sous forme de « scanner manuel » durant lequel la jeune fille aux cheveux argentés posa ses mains sur le ventre de Kiriha puis les passa tout le long de son corps afin d’établir un diagnostic. Si le remède avait vraiment fait effet, chose que la jeune fille avait ressenti au vu de l’amélioration de son état, Takara ne devrait pas trouver de choses anormales. Après quelques minutes d’attente, Kiriha put enfin avoir les résultats de cette analyse :

« Tout est en ordre, tu es en pleine forme. Détends-toi, je vais commencer le massage. »

Même si elle s’en doutait plus ou moins, Kiriha était rassurée d’entendre la confirmation de la bouche d’un médecin. La maladie était maintenant loin derrière elle-même si la vraie menace demeurait encore réelle. Au moins se disait-elle, Kiriha était toujours vivante et avait retrouvé toutes ses capacités d’avant le commencement de ce fléau. Son corps semblait donc être en parfait état. Kiriha dut s’avouer qu’entre les entrainements passés à grimper les montagnes en supportant des charges imposantes et ceux où elle passait de longues heures à méditer sous n’importe quel temps. Au final, malgré la difficulté de l’enseignement délivré par son arrière-grand-père, la jeune fille pouvait se vanter d’avoir une solide constitution comme l’on pouvait en témoingner tant à la vue qu’au toucher…

Pendant qu’elle était plongée dans ses pensées, la jeune Iwajin ne remarqua pas que Takara avait posé ses mains sur sa cuisse droite, ce qui ne manqua pas de la faire sursauter et de replier ses jambes de manière instinctive. Elle avait beau avoir déjà subi ça précédemment, Kiriha ne pouvait empêcher sa nature pudique de reprendre le dessus. Se rendant compte elle-même de son geste, elle déplia ses jambes immédiatement pour permettre à Takara de continuer son massage.

« Dé…Desolée, j’étais un peu perdue dans mes pensées et j’ai été surprise. C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empêcher… »

Ses joues étaient colorées, la rendant encore plus innocente que jamais. Essayant de cacher sa gêne un instant en disposant ses bras sur son visage, Kiriha dut les enlever pour écouter les instructions de Takara quant à la procédure qu’elle emploierait :

« Vu que tu veux garder tes cicatrices, on va le faire en deux étapes, un premier passage avec le seikaton, et le deuxième sans, pour que je puisse masser les muscles marqués par tes cicatrices. »

Takara s’en était souvenue au point d’adapter son traitement selon ses besoins. La gentillesse dont elle fit preuve à l’égard de la borgne lui fit chaud au cœur, qui lui, n’avait pas ralenti depuis le début. Les moments d’affection envers elle avaient été rares et si Ryouma n’avait pas été là, Kiriha n’en aurait probablement jamais reçu. La rareté de ces moments faisait que Kiriha se montrait souvent reconnaissante envers ceux qui éprouvaient un peu de sympathie pour elle, surtout lorsqu’ils découvraient sa « personnalité singulière ». Elle se contenta juste de quelques mots avant de fermer les yeux pour profiter de la douce chaleur offerte par le Seikaton :

« Merci d’être aussi compréhensive, Takara… »

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Mer 20 Sep - 13:20



Été 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 4

« Merci d’être aussi compréhensive, Takara… »

Décidément, elle y tenait vraiment à ses cicatrices, pour me remercier encore une fois de l'attention que je portais à son égard. Je ne pus réprimer un petit sourire à ça. Ce n'est pas tous les jours que quelqu'un vous remercie car vous faites preuve de gentillesses et de compréhension à leur égard… Au faite, depuis que je suis devenue médecin, j'ai plus de monde qui restait neutre et ne disait rien que de personnes bienveillantes qui vous remerciait. La politesse devient de plus en plus rare à Iwa… Où est-ce dans le Yuukan tout simplement, avec l'évolution de l'être humain ?

« De rien Kiriha. »

Je continuais avec attention mon massage, très concentré, pour pouvoir faire un massage efficace tout en évitant soigneusement les cicatrices que le Seikaton pourrait renfermer. Par conséquent, du au soin que j’apportais à la cure, je ne parlais pas pendant cette partie. J'avais commencé par les cuisses, pour descendre jusqu'à ses pieds, pour remonter jusqu'à son ventre puis ses bras, et enfin ses épaules. Le premier passage prit bien dix minutes, où j'essayais de mon mieux de détendre ma patiente, pour la mettre à l'aise, car comme l'as prouvé son mouvement de jambe plutôt, elle est très peu tactile, bien que ce n'est en rien un défaut.
Je retirai finalement mes mains des épaules de Kiriha, mais les flammes sacrées brûlaient toujours sur mes mains.

« Retourne-toi et moi toi sur le ventre s'il te plaît, il faut que je fasse le deuxième coter. »

Attendant que Kiriha se retourne, je décidais de relancer la conversation pour détendre davantage Kiriha.

« Dis-moi Kiriha, comment se passe ton quotidien à toi ? Tu t’entraîne ? Ou bien tu te promènes ? J'ai cru comprendre, dû à tes actes, que tu semblais aimé voyager. »


J'étais curieuse, moi qui n'aimais pas spécialement voyager, bien des missions de terrains ne me gêne pas, loin de là, elle qui avait vu le monde pourrait sûrement m'en parler bien mieux que les informations d'Iwa ou des livres.


_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Mer 20 Sep - 14:05


Takara continua à procéder à son massage en passant sur la plupart des zones de son corps. Kiriha se rendait bien compte que Takara s’appliquait énormément pour satisfaire son « caprice » de vouloir garder ses marques et cela affecta par la même occasion leur échange et un silence s’installa naturellement pendant que Takara procédait aux soins. Lorsqu’elle arriva à la hauteur de ses épaules, elle s’arrêta momentanément. Cet arrêt eut pour effet de faire rouvrir les yeux de Kiriha, qui se contenta de fixer la jeune fille aux cheveux argentés en attendant la suite :

« Retourne-toi et moi toi sur le ventre s'il te plaît, il faut que je fasse le deuxième coter. »

Kiriha s’exécuta, tant bien que mal d’ailleurs à cause de ses « atouts «  dont la nature l’avait si gracieusement dotée. Il fallait dire que Kiriha n’était absolument pas habituée à cette position, comme le témoignait les quelques fois où elle avait commis l’erreur de dormir sur le ventre, pour se réveiller le lendemain avec la poitrine toute engourdie. Elle posa donc son « paquetage » sur ses bras afin qu’ils soient surélevés et évitent de finir compressés sur son propre poids. Pendant qu’elle essayait de trouver une position plus ou moins confortable pour que Takara puisse continuer son massage, celle-ci décida de briser la glace par une interrogation :

« Dis-moi Kiriha, comment se passe ton quotidien à toi ? Tu t’entraîne ? Ou bien tu te promènes ? J'ai cru comprendre, dû à tes actes, que tu semblais aimé voyager. »

Voyager ? C’était sans doute l’une des choses qui lui plaisait le plus dans sa vie courte, notamment lorsqu’elle voyageait loin de sa nation d’origine pour y découvrir de nouvelles choses. Toutefois, Kiriha se contenta juste de répondre de manière assez modeste et la plus complète possible :

« Ma vie de tous les jours n’est pas si exceptionnelle qu’elle n’en a l’air. Cela fait à peu près quatorze années que je vis avec mon arrière-grand-père Ryouma. Je possède une maison en haute altitude, sur l’un des versants d’une des montagnes de Tsuchi à environ une bonne heure de marche de la métropole. Je m’entraîne à peu près tous les jours et j’accompagne ces entraînements physiques par des séances de méditation pour, disons, forger mon esprit et l’apaiser. »

En réalité, Kiriha n’exécutait ces séances que pour une seule vraie raison : celle de ne pas se ramollir et de garder la meilleure condition physique. Elle n’avait jamais eu la prétention de dépasser qui que ce soit mais elle était assez ouverte à tout type d’enseignement que quelqu’un pouvait lui apprendre. La jeune borgne estimait que chaque acquis avait son importance et pouvait lui être utile un jour ou l’autre.

« Cependant, je préfère utiliser mes compétences le moins possible ou plutôt, je préfère avoir le moins souvent recours à la violence. J’ai conscience que ça pourrait paraitre assez stupide pour un shinobi de penser comme cela mais cela a toujours été dans ma nature de tenter de régler les conflits par le dialogue plutôt que par mon épée.

Pour ce qui est des voyages, disons que je vais un peu où ça me plaît. J’aimerai marcher sur les pas de mon arrière-grand-père et parcourir le monde en commençant par visiter les 3 autres grandes nations. Mon voyage à Konoha l’année dernière a été des plus agréables et j’ai été plutôt bien reçu même si j’ai un peu abusé de mon temps de séjour.»


Elle exprima ensuite un petit sourire en demi-teinte entre la joie et la tristesse. Il fallait dire que ses tentatives de tisser des liens avaient pour le moins été infructueuses, que ce soit dans son propre pays ou celui des autres.

« Mes voyages me permettent d’aller à la rencontre d’autres personnes et de découvrir d’autres cultures ou du moins, c’est que je pensais faire…car malgré tous mes voyages, les seules personnes avec qui j’ai réellement pu garder contact sont toi et…puis c’est tout. »

Kiriha se tut ensuite pour laisser à Takara le temps de digérer les informations qu’elle venait de lui révéler. Elle avait répondu honnêtement et laissa libre cours à Takara de faire ce qu’elle voulait avec.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Mer 20 Sep - 17:58



Été 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 5

Commençant à masser le dos de Kiriha ainsi que la majorité des muscles que je n'avais pas encore touché, celle-ci commença à répondre à la question que j'avais posé quelques instants plutôt. J'écoutais, tout en gardant ma concentration pour ne pas passer sur une cicatrice par mégarde. Il ne manquerait plus que ça.

« Ma vie de tous les jours n’est pas si exceptionnelle qu’elle n’en a l’air. Cela fait à peu près quatorze années que je vis avec mon arrière-grand-père Ryouma. Je possède une maison en haute altitude, sur l’un des versants d’une des montagnes de Tsuchi à environ une bonne heure de marche de la métropole. Je m’entraîne à peu près tous les jours et j’accompagne ces entraînements physiques par des séances de méditation pour, disons, forger mon esprit et l’apaiser. »

À la date d'aujourd’hui, elle et moi ne sommes pas si différentes que ça. Je m’entraînais, bien que moi c'était sur le côté mental que physique, bien qu'avec ma fonction de médecin, c'était bien moindre. Ce qui m'impressionnait, c'était le fait qu'elle faisait ça depuis si longtemps, si le début correspond avec son habitation avec son grand-père. Moi, il y a à peine quelques années, j'étais dans une phase de rébellion envers mes parents et certaines de mes habitudes, dont fumée, vienne de là. J'étais donc impressionnée devant une telle assiduité dans son entraînement.
« Cependant, je préfère utiliser mes compétences le moins possible ou plutôt, je préfère avoir le moins souvent recours à la violence. J’ai conscience que ça pourrait paraître assez stupide pour un shinobi de penser comme cela mais cela a toujours été dans ma nature de tenter de régler les conflits par le dialogue plutôt que par mon épée. »

En effet, c'est à la fois admirable et stupide. Admirable que dans ce monde de conflit perpétuel les pacifistes était rare, et c'était de eux qu'on avait besoin, mais stupide… Car ce n'est pas pour rien qu'on ne voit que peu de pacifiste… Ils sont tués en premier, que ce soit volontairement, ou non. J'espère que cela n'arrivera pas à Kiriha.

« Pour ce qui est des voyages, disons que je vais un peu où ça me plaît. J’aimerai marcher sur les pas de mon arrière-grand-père et parcourir le monde en commençant par visiter les 3 autres grandes nations. Mon voyage à Konoha l’année dernière a été des plus agréables et j’ai été plutôt bien reçu même si j’ai un peu abusé de mon temps de séjour.»

Elle à donc visiter Konoha, je comprends mieux maintenant son insistance pour aller à Konoha et attendre voir si quelqu’un venait pour nous recevoir. Mais que veut-elle dire pas abuser du temps de séjour ? Elle n'y serait pas restée un an quand même ?

« Mes voyages me permettent d’aller à la rencontre d’autres personnes et de découvrir d’autres cultures ou du moins, c’est que je pensais faire…car malgré tous mes voyages, les seules personnes avec qui j’ai réellement pu garder contact sont toi et…puis c’est tout. »




Ceci fis arrêter temporairement mes mouvements, juste une seconde, avant de reprendre le massage. Leurs étaient-ils arrivés malheurs, ou avait-il simplement disparu ? Dans un monde comme le nôtre, ce n'est pas rare de voir des personnes disparaître pour ne jamais revenir, et pas forcément parce qu'ils leur aient arrivés quelques choses. Mais je ne comptais pas disparaître, trop de gens ont besoins de mes soins, et j'ai encore un rêve à réaliser… Bien que c'est un rêve qui peut-être malsain pour moi.

« C'est dommage de ne pas avoir pu garder le contact avec des connaissances d'autres pays… Mais d'un autre côté… N'est-ce pas mieux ? Ne te méprend pas, je ne veux pas la guerre, mais ce n'est pas nous qui dirigeons… Et il semblerait que Kyrua-sama n'est pas trop apprécié l'absence de Konoha et Suna. Je dis pas qu'une guerre éclatera, mais si jamais elle éclaterait, ne serait-ce pas plus facile de tuer des personnes qu'on ne connait pas ? C'est pour ça que je préfère rester médecin, bien que cela à aussi son lot de mort, et peut-être des personnes plus proches encore, vu que c'est des alliés voir des proches qu'on voit mourir… Au final, je ne sais pas ce qui est le mieux… Non je le sais. La paix. Mais notre nature ne le permet pas. Tu es une perle rare Kiriha. »

Finissant de masser les muscles de Kiriha, je retirais mes mains et coupa l'influx de chakra que je leur donnai, éteignant ainsi mes flammes sacrées. Je laissais quelques secondes à Kiriha avant de réprendre.
« Je vais commencer par le dos, pour le massage sans les flammes cette fois-ci, histoire de détendre tes muscles même là où il y a des cicatrices. Ça risque d'être un peu froid. »

Je trempais mes mains dans de l'huile de massage avant de les apposer sur le dos de Kiriha, commençant la deuxième partie du massage.


_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Jeu 21 Sep - 0:08


Takara repris son massage et réitéra le même exercice sur la partie dorsale de son corps. La jeune médecin devrait avoir un peu moins de mal à manipuler son Seikaton sur cette partie de son anatomie étant donné que celui-ci contenait moins de cicatrices que sur l’avant même si celles-ci demeuraient relativement nombreuses. Kiriha sentit un léger arrêt pendant son discours qu’elle n’arriva pas interpréter mais l’oublia très vite lorsque Takara se mit à parler :

« C'est dommage de ne pas avoir pu garder le contact avec des connaissances d'autres pays… Mais d'un autre côté… N'est-ce pas mieux ? Ne te méprend pas, je ne veux pas la guerre, mais ce n'est pas nous qui dirigeons… Et il semblerait que Kyrua-sama n'est pas trop apprécié l'absence de Konoha et Suna. Je dis pas qu'une guerre éclatera, mais si jamais elle éclaterait, ne serait-ce pas plus facile de tuer des personnes qu'on ne connait pas ? C'est pour ça que je préfère rester médecin, bien que cela à aussi son lot de mort, et peut-être des personnes plus proches encore, vu que c'est des alliés voir des proches qu'on voit mourir… »

Kiriha eut un sourire lorsque Takara prononça ces quelques paroles. Décidément, elle s’était peut-être mal exprimée et elle se demandait si Takara se rendait compte de ce qu’elle voulait dire vraiment en ce qui concernait la non-violence qu’elle prônait. Cela lui rappelait d’ailleurs quelque chose que lui avait dit Ryouma il y a quelques années, alors qu’elle venait tout juste d’atteindre ses dix-huit ans. Lui-même avait été impressionné par cette compassion dont elle faisait preuve à l’égard du monde. Lorsqu’il la recueillit, elle était un diamant brut qu’il aurait pu façonner à sa manière, la transformer en guerrière comme il en existait tant parmi son clan.

Au lieu de cela, il lui avait laissé la liberté de se construire elle-même, tout en surveillant son évolution. Ce n’est que bien plus tard, après des années de cohabitation qu’il sut que son idée de départ, si il l’avait exécutée, aurait été mise à l’échec. Au final, Kiriha se disait juste qu’elle aurait de toute façon tôt ou tard penché vers le pacifisme qui la caractérisait peu importe le conditionnement qu’elle aurait subi.

« Au final, je ne sais pas ce qui est le mieux… Non je le sais. La paix. Mais notre nature ne le permet pas. Tu es une perle rare Kiriha. »

Cette phrase tira la jeune borgne de sa rêverie et elle esquissa un petit sourire de satisfaction. Hormis de son arrière-grand-père, Kiriha avait rarement reçu des compliments…très rarement même. En tout cas son père avait jugé bon de se débarrasser de cette perle, notamment à cause de cette « rareté » et d’un défaut de fabrication survenu quelques mois plus tard.

« Je comprends ton point de vue, nos idéaux semblent partager quelques similitudes d’une certaine manière mais disons que la non-violence que je prône s’étend au final bien au-delà du fait de connaître la personne ou pas. Proche ou non, il me déplairait d’ôter la vie de qui que ce soit, peu importe le bandeau qu’il porte. Et même si une guerre éclate, je serais probablement loin d’ici ou bien j’essaierai de ne pas y prendre de part. Même le Tsuchikage lui-même n’arriverait pas à changer mon idéologie. Cependant, je ne suis pas stupide au point de me laisser abattre facilement. Je suis tout à fait capable de me défendre face à la menace ennemie mais je ne me complais jamais dans un combat réel, surtout lorsque je sais que l’autre veut attenter à ma vie. Enfin, je ne peux de toute façon pas mourir tout de suite…»

Elle leva un instant les yeux au ciel comme pour fixer quelque chose puis continua :

« …Ca serait manquer de respect à ma maman qui a donné sa vie pour me mettre au monde. Alors, rien que pour cela, je me dois de vivre le plus longtemps possible… »

Des larmes embuèrent ses yeux et elle baissa la tête. Kiriha n’avait jamais connu sa mère et en avait entendu parler que de son arrière-grand-père mais pourtant, au fond d’elle, la jeune fille sentait qu’elle lui manquait terriblement…

Kiriha ne prêta même pas attention à la suite du traitement, ni la froideur de l’huile sur son dos et laissa juste Takara agir à sa guise.

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Jeu 21 Sep - 7:50



Été 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 5

« Je comprends ton point de vue, nos idéaux semblent partager quelques similitudes d’une certaine manière mais disons que la non-violence que je prône s’étend au final bien au-delà du fait de connaître la personne ou pas. Proche ou non, il me déplairait d’ôter la vie de qui que ce soit, peu importe le bandeau qu’il porte. Et même si une guerre éclate, je serais probablement loin d’ici ou bien j’essaierai de ne pas y prendre de part. Même le Tsuchikage lui-même n’arriverait pas à changer mon idéologie. Cependant, je ne suis pas stupide au point de me laisser abattre facilement. Je suis tout à fait capable de me défendre face à la menace ennemie mais je ne me complais jamais dans un combat réel, surtout lorsque je sais que l’autre veut attenter à ma vie. Enfin, je ne peux de toute façon pas mourir tout de suite…»

Une réelle pacifiste, et un être qui aime les autres, voila ce qu'elle est. Dégorge t'elle tant d'amour parce qu'elle en à pas reçu, ou bien est-ce ça nature profonde. Au final, tout ce qui est sûre est qu'elle ne porte pas son épée pour tuer, ni pour intimider, mais purement pour se défendre de ceux qui n'accepteraient pas la discussion et voudrait la tuer. Admirable… Il y à bien longtemps, j'étais pareil… Jusqu'à ce que je sois forcée de tuer… Je n'étais qu'une genin à cette époque, et mon premier meurtre m'avait perturbé à l'époque…. Car, entraîné pour sauvé dans uns famille de médecin, je ne me voyais pas tuer… Et pourtant, je l'ai fais, pour ma survie. Depuis, ça me gêne pas tant que ça de tuer, bien que je préfère sauver des vie qu'en enlever.

« …Ca serait manquer de respect à ma maman qui a donné sa vie pour me mettre au monde. Alors, rien que pour cela, je me dois de vivre le plus longtemps possible… »

Ses derniers mots m'ont fait arrêter mes mouvements, et bien plus longtemps qu'un seconde. Après tout, ce n'était pas si différent que moi… Ma mère n'est certes pas mort à ma naissance, mais pas cette étrange maladie qui à toucher Iwa il y à huit ans. Ma mère fait partie des victimes…. Et je m'étais juré en ce jour de ne pas mourir le temps que je ne serais pas devenue un des meilleurs médecins de mon temps, pour empêcher ce genre de maladie, comme celle que nous venions de subir, tuer plus de personnes innocentes… Je reprenais finalement le massage, avec un sourire triste sur mon faciès.

« C'est drôle comme nous avons finalement pas mal de chose en commun. Moi aussi, pour honorer l'esprit de ma mère, je me suis placé un objectif, d'atteindre le panthéon des meilleurs médecins du Yuukan. Elle est certes pas mort à ma naissance, mais c'est cette maladie d'il y à huit ans qui lui a coûté la vie… Même mon père n'as pas réussit à la soigner… Ce fut un coup dur pour nous, et ne voulant pas une nouvelle perte à cause de ça, nous nous sommes tous mis à travailler bien plus dur… Cela à en quelques sortes lors de cette maladie, bien qu'il y ai tout de même une partie de la population qui en est morte… On ne peut faire que tant avec une clinique comme la notre... »
Replongeant dans le silence, je finissais de massager les muscles arrières de Kiriha. Deux à trois minutes plus tard, j'avais fini l'ensemble de ses zones, il ne restait plus que le devant.
« Retourne-toi de nouveau s'il te plaît, que je finisse sur les muscles avant de ton corps. »


_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Jeu 21 Sep - 10:50

« C'est drôle comme nous avons finalement pas mal de chose en commun. Moi aussi, pour honorer l'esprit de ma mère, je me suis placé un objectif, d'atteindre le panthéon des meilleurs médecins du Yuukan. Elle est certes pas mort à ma naissance, mais c'est cette maladie d'il y à huit ans qui lui a coûté la vie… Même mon père n'as pas réussit à la soigner… Ce fut un coup dur pour nous, et ne voulant pas une nouvelle perte à cause de ça, nous nous sommes tous mis à travailler bien plus dur… Cela à en quelques sortes lors de cette maladie, bien qu'il y ai tout de même une partie de la population qui en est morte… On ne peut faire que tant avec une clinique comme la notre... »

Finalement, Takara avait aussi vécu des quelques moments tragiques dans sa vie. Elle aussi avait perdu sa mère, à cause de cette maladie qui avait emporté tant de personnes et à laquelle même Ashiro n’avait pas pu minimiser les dégâts. Par chance, si l’on pouvait dire cela ainsi, elle avait fui son clan et vivait déjà avec son arrière-grand-père à cette époque-là. L’environnement dans lequel elle vivait laissait peu de place au développement d’une quelconque maladie et elle avait évité d’y être exposé. Les deux jeunes femmes nourrissaient un objectif commun même si, dans deux domaines différents.

La clinique que sa famille dirigeait n’avait rien à envier à l’hôpital d’Iwa selon elle. Kiriha se sentait bien plus à l’aise, même si elle devait avouer que Takara y était quand même pour beaucoup. Au moins, se disait-elle, la jeune fille avait le soutien de sa famille. Alors qu'elle avait été obligée de le quitter sous peine de sombrer dans la dépression. Parfois, elle se surprenait à se demander comment son père avait fait pour la remplacer, lui qui voulait tant avoir un héritier pour le remplacer. Malgré le fait qu'elle lui en voulait pour son comportement indigne à son égard, au fond d'elle, Kiriha se disait si il était possible de renouer avec son clan un jour. La réconciliation serait compliquée, surtout lorsque l'on veut faire tomber des préjugés ancrés depuis si longtemps que seule une maigre poignée de personnes y avait réchappé. Quoiqu'il en soit, elle devrait tôt au tard régler ce problème mais pour l'instant, elle avait d'autres choses qui requéraient son attention.

« Je le conçois, c’est la première fois que je rencontre avec qui je partage autant de similitudes. Je suis navré pour ta maman, je suppose que ça a été dur puisque tu as pu la connaître. J’imagine également que cette maladie, bien que son effet fût dévastateur, aura au moins eu le mérite de vous faire connaître davantage même si cela n’a rien d’une nouvelle réjouissante à la base. Parfois, on est impuissant face aux aléas de la vie et la situation nous échappe. Si je dois prendre un exemple, je dirais que j’ai déjà failli perdre la vie à deux reprises et pourtant, je suis toujours là. Quoiqu'il en soit, tu sembles avoir ta famille derrière toi pour te soutenir ce qui n'a jamais été mon cas, d'où mon lieu de résidence si particulier. »

Elle se retourna ensuite lorsque Takara le lui demanda et avant qu’elle n’appose à nouveau ses mains sur son corps, elle pointa une cicatrice sur son aine gauche et qui se terminait sur sa cuisse. Celle-ci était d’une nature différente des autres et un œil expert pouvait s’apercevoir que celle-ci n’avait pas été faite à l’épée.

« Une chute en montagne il y a une dizaine d’années. J’ai marché sur une pente glissante et me suis retrouvé quelques mètres en contrebas. Je n’avais jamais vu autant de sang sortir d’un si petit corps et aujourd’hui encore, je me demande comment j’ai pu réchapper à cela sans séquelles majeures…»

Elle se positionna ensuite correctement pour que Takara puisse finaliser son traitement. Kiriha n’y avait pas prêté plus d’attention que ça mais elle appréciait cette séance de massage et surtout, le traitement de faveur dont la jeune fille aux cheveux argentés avait fait preuve à son égard. Une chose était sûre, c’était que Kiriha l’appréciait énormément…

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 138

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Jeu 21 Sep - 11:13



Été 120, Journal « Histoires d'un médecin à Iwa », Chapitre 2 « Une visite de routine » Partie 6

« Je le conçois, c’est la première fois que je rencontre avec qui je partage autant de similitudes. Je suis navré pour ta maman, je suppose que ça a été dur puisque tu as pu la connaître. J’imagine également que cette maladie, bien que son effet fût dévastateur, aura au moins eu le mérite de vous faire connaître davantage même si cela n’a rien d’une nouvelle réjouissante à la base. Parfois, on est impuissant face aux aléas de la vie et la situation nous échappe. Si je dois prendre un exemple, je dirais que j’ai déjà failli perdre la vie à deux reprises et pourtant, je suis toujours là. Quoiqu'il en soit, tu sembles avoir ta famille derrière toi pour te soutenir ce qui n'a jamais été mon cas, d'où mon lieu de résidence si particulier. »


Elle n'avait pas tort, je n'ai pas à me plaindre de mon côté. Ma famille à toujours été là pour moi, même lors de ma phase de rébellion. Jamais ils m'ont laissés tombés. Je me demande comment j'aurais réagit, comment j'aurais évolué si une telle chose me serait arrivés. Aurais-je continué la pratique du Seikaton, serais-je devenue médecin, ou bien j'aurais plutôt appris à maîtriser mon Katon pour devenir une kunoichi bien plus agressive ? Tant de possibilité, dont je n'avais pas la réponse. Et c'est peut-être mieux ainsi. Je n'ose imaginer ce que la moi adolescente aurait pu faire.

Alors que je continuais mon massage, elle me montra une de ses cicatrices, qui elle n'était pas faite à l'épée, cicatrice qu'elle m'expliqua par la suite, alors que je continuai la dernière phase du massage.
« Une chute en montagne il y a une dizaine d’années. J’ai marché sur une pente glissante et me suis retrouvé quelques mètres en contrebas. Je n’avais jamais vu autant de sang sortir d’un si petit corps et aujourd’hui encore, je me demande comment j’ai pu réchapper à cela sans séquelles majeures…»

« Tu as eu de la chance en effet. Après, bien que rare, il y a des cas comme ça où on pense que c'est impossible de s'en sortir, et pourtant… Par exemple, je connais quelqu'un qui a survécut sans de grave séquelle à une collision avec une voiture à pleine vitesse. »

Laissant le silence en place pour détendre au maximum ma patiente, je continuai silencieusement mon travail. Massant les muscles en évitant les endroits personnels, j'arrivais finalement à la fin du massage. Retirant mes mains du corps de Kiriha, je reculai de quelques pas pour laisser la jeune femme l'espace pour se relever.

« Et voila, c'est fini, j'espère que ça t'as plu. Je te laisse te rhabiller, je vais juste tremper mes mains pour enlever le restant d'huile. »

Allant dans la salle adjacente, j'ouvrais le robinet puis me lava les mains. Une fois laver et sécher, je retournais dans la salle principale où Kiriha était.

« Ne t'en fais pas pour le coût, compte celle-ci comme un remerciement de m'avoir sauvé la vie là-bas. Je te raccompagne à l'entrée? »

_ _ ___________________________________________ _ _


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7652-annale-de-takara-hiseijo#57337 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7549-bingo-book-de-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/f521-dossier-takara-hiseijo http://sns-rp.forumgratuit.org/t7547-takara-la-femme-aux-flammes-sacrees
Messages : 216

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: Visite de routine   Jeu 21 Sep - 14:21

Pendant que Takara finalisait son massage, elle lui affirma que sa situation n’était pas isolée. Les « miracles » existaient vraisemblablement et Kiriha avait peut-être eu de la chance d’en réchapper, comme si le sort avait décidé de lui montrer que tout n’était pas noir dans sa vie finalement.

« Et voila, c'est fini, j'espère que ça t'as plu. Je te laisse te rhabiller, je vais juste tremper mes mains pour enlever le restant d'huile. »

Le massage était finalement terminé et Takara se retira pour se laver les mains, laissant la borgne seule un instant. Avant de se rhabiller, Kiriha se dirigea vers un miroir pour observer le résultat de cette séance. La première constatation lorsqu’elle se releva était qu’elle ne sentait plus de fatigue musculaire ou d’engourdissements. En se contemplant dans la glace et en examinant son physique, elle put admirer le remarquable travail de précision dont Takara avait fait preuve. Ses cicatrices étaient toujours visibles et elle avait fait de son mieux pour n’en toucher aucune. Sa peau luisait légèrement, ce qui donnait un effet presque miroitant sur sa peau blanche.

Elle s’étira un peu puis se dirigea vers la chaise pour se rhabiller. En boutonnant sa veste, elle remarqua que le blanc avait un peu terni et qu’elle devrait peut-être la passer à la machine en utilisant un adoucissant approprié. C’était le seul « souvenir » qu’elle avait encore de sa mère et c’était le seul cadeau qu’on lui avait jamais offert. Achevant d’ajuster ses vêtements, Takara revint dans son bureau après quelques minutes d’attente.

« Ne t'en fais pas pour le coût, compte celle-ci comme un remerciement de m'avoir sauvé la vie là-bas. Je te raccompagne à l'entrée? »

Kiriha était relativement gênée d’avoir bénéficié d’une séance gratuite même si la justification était honorable. Il fallait avouer que la jeune femme aux cheveux de jais avait passé un bon moment en sa compagnie, chose dont elle avait rarement profité dans sa courte vie. Cependant, toute bonne chose avait une fin et elle avait déjà assez abusée de la courtoisie de son hôte.

« C’est gentil de ta part de m’offrir cette séance. Je pense pouvoir sortir toute seule du bâtiment. J’ai déjà assez abusé de ton temps et tu as sûrement d’autres patients qui t’attendent. Je compte rester dans la métropole quelques jours donc je viendrai prendre d’autres séances à l’occasion. Je vais aller me…promener en ville et trouver quelque chose pour passer le temps. »

Plus que se promener, ce qu’elle faisait en ville s’apparentait maintenant plus à de l’errance. Du temps où Aniellera était encore à Tsuchi, elle pouvait au moins se vanter d’avoir une raison de venir à la métropole. Maintenant, Kiriha ne venait guère plus que pour du ravitaillement et quand cela prenait trop longtemps, elle allait trouver une auberge ou, comme ce fut le cas souvent, dormir à la belle étoile en essayant de trouver un coin tranquille dans la ville. Son clan était sans doute très riche mais depuis qu’elle avait fui, la jeune fille vivait très modestement, ne se contentant que du minimum pour vivre et profitant juste de la courtoisie des gens sans toutefois en abuser quand ceux-ci daignaient s’intéresser à elle. Kiriha se contenta juste de faire une accolade à Takara en guise de remerciement.

« Merci encore de t’être occupée de moi en te pliant à mes caprices »

Elle se dirigea ensuite vers la sortie puis s'engouffra dans les rues de la ville en se baladant aléatoirement dans celle-ci.

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Visite de routine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite de routine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une simple visite de routine ! Ft Ulrich
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Tsuchi no Kuni :: Iwagakure no Sato-
Sauter vers: