Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 182

MessageSujet: Souvenirs    Mar 19 Fév - 17:53

Le vent froid qui secouait la forêt de conifères n'était rien en comparaison à ce qu'avait du subir la bande de déserteur à Taki. Le paradis glacé avait en effet laissé un souvenir glacial dans les veines de Kazeigan. Il avait peut être vécu la plus grande partie de sa vie dans une grotte ensevelie sous la neige mais jamais au grand jamais il n'avait connu un froid pareil. La mort s'était condensée en un froid terrible pour tenter de prendre leur vie tout au long de ce périple. Mais maintenant, tout cela n'était plus qu'un mauvais souvenir. Kazeigan avait quitté Taki et son froid légendaire : après avoir exploré tout le pays, il n'avait trouvé aucune trace d'un passage récent de l'organisation qu'il traquait depuis des semaines et, sous les consignes de Kotori, s'était redirigé vers Kumo.

Le vent froid secouait donc la forêt de conifères dans laquelle les chevaux des déserteurs galopaient tandis qu'un ciel zébré de nuages sombres obscurcissait l’atmosphère pourtant matinale. Seul le bruit des sabots qui martelaient le sol humide troublait le silence quasi-morbide de la nature. Kazeigan regarda à sa droite et aperçu, entre deux arbres, la crinière de Kotori se mêler à celle de son cheval. Elle était collé à cet étalon pour gagner de la vitesse si bien que même le jashinist avait du mal à discerner sa coéquipière. Elle semblait en symbiose avec l'animal et Kazeigan était sûr que si il était plus près d'elle, il aurait pu voir un sourire sur son visage. Kazeigan regarda à gauche. Depuis leur départ de Taki, Kazeigan et Kotori avaient été contraints de se séparer de Kami dont la route vers une cruelle vengeance de son clan divergeait de la leur. Malheureusement, ce n'était que quelques instants de répit qui avaient alors été annoncé car le garçon avait promis de retrouver les deux déserteurs une fois sa tâche accomplie. Kazeigan esquissa un sourire en imaginant Kami secoué par le galop aléatoire de son cheval. C'est alors que le cheval du jashinist fit un faux mouvement et ce dernier faillit basculer de sa monture. Pure réflèxes ou instinct de survie, toujours est il que Kazeigan réussit à s'agripper à l’encolure de son destrier in extremis.

Le jeune homme étouffa un juron en espérant que Kotori, qui avait pris quelques mètres d'avance, ne l'avait pas remarqué. Elle se retourna dans sa direction, un sourire sur les lèvres tout à fait visible à présent.

"Et merde !"

Le jashinist fouetta d'un coup de rennes l'encolure de son cheval afin de rattraper sa partenaire. Finalement, il avait bien fait de ne pas égorger le couple qui les avait hébergé à taki : grâce à eux, ils avaient survécu au froid de ce pays glacé et étaient maintenant pourvu de montures puissantes et rapides. Ils pouvaient ainsi avancer vers leur nouveau but, Kumo sans perdre plus de temps.

Le jashinist leva un regard satisfait en l'air et vit les branches des hauts conifères vibrer sous le passage d'un bruit puissant. Surement le gong des moines qu'ils faisaient retentir afin de sonner la prière matinale. Ils étaient à 500 mètres tout au plus. Le regard toujours planté dans les cieux, Kazeigan se surprit à imaginer avec nostalgie le passage rapide d'une silhouette souple et agile de branches en branches. Kazeigan arqua un sourcil : ce lieu ressemblait en tout point à celui où ...

Il reporta son regard vers Kotori. C'était ça, il ne s'était pas trompé.


_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Souvenirs    Ven 22 Fév - 20:36

Le vent de la forêt humide de Kumo n'avais rien à voir avec l'air glacial et mortel du pays du Fer, Kotori se délecta de se même vent qui caressait ses poumons blesser par l'air tranchant du pays de glace. Son cheval, aussi noir que ses cheveux, galopait à coeur joie, pour ne pas gêner l'étalon ou plutôt pour jouer avec son coéquipier elle était coucher contre l'encolure de celui-ci. Ce petit jeux avant démarré il y a peine quelques minutes, pourtant ils auraient put dire que cela faisait des heures qu'ils faisaient la course de cette forêt inquiétante, mais ils s'en fichaient, temps qu'ils galopaient. Un seul regard leur avait suffit pour se lancer, à l’écart des villes, au grand galop et réveillé la nature et ses occupants. Dire que quelques temps plus tôt, le jshinist ne tenait pas en selle, mais c'était sans compté sur sa coéquipière érudite et patiente qui lui apprit les base de l'équitation avant de l'emmenez de nouveaux sur les chemins à la recherche de leur proie. L'akatsuki. Le fait de repenser à cette organisation, ou même juste le nom, Akatsuki, faisait vibré le coeur de la kunoishi, son cheval le sentait et accélérait d'impatience. On ne serai vraiment dire si ce vibrement était crée par la haine ou par l’enthousiasme de retrouver les siens, pour le moment, elle se faisait piteuse d'excellence accompagner d'un chasseurs d’exception.

Une rafale de vent froid lui souffla sur le visage et la course, qui parue s’arrêter le temps que les chevaux des déserteurs sautent le grand tronc d'arbre tomber au sol, repris de plus belle. Kotori pourrait jouer à ce jeux des heures, mais le pauvre destriers de son coéquipier, qui fut surpris par l’envol d'un petit groupe d'oiseau, fit un bond de coté manquant de faire tomber son cavalier. Kotori jeta un regard en arrière et son visage éclairé par quelques rayons de soleil qui arrivaient à passer aux travers des nuages, s'illumina un jolie sourire moqueur. Le brave cheval gris du jashinist continuait tout de même à suivre son compagnon noir, ne voulais rester seul dans la forêt sombre. Bien vite, Kazeigan et son gris rattrapèrent la jeune femme et son étalon noir, des que le son sourds du gong des moines se fit entendre les déserteurs ralentir l'allure jusqu'à s’arrêter. Aux aguets, Kotori observa les lieux et mit peux de temps avant d'identifier l'endroit, non loin se trouvait le temple des moines du pays de la foudre et plus loin, à l'est, se trouvait le village ninja qu'il faudrait évité. Par ailleurs, c'est les montagnes qui intéressait la Kunoishi, bien qu'elle se doutaient que l'akatsuki eut quitter les lieux, malgré les informations du Hokage, elle pensa que le repère situer dans les montagnes recouverte de brume du pays était encore utiliser.

L'étalon noir renâcla, fébrile et recouvert de sueur. Un simple claquement de langue de sa cavalière lui donna le départ, mais Kotori dut contenir les ardeurs de l'étalon qui piaffa, refusant de marcher d'un pas tranquille et voulant reprendre le jeux. Pourtant son camarades équins était bien plus essoufflé que lui, notamment dut à la petite frayeur qu'il venait d'avoir. Ils reprirent une marche se voulant calme, même si l'étalon sombre jouait avec son mord, les oreilles en avant. La nukenin et le jashinist échangent un regard. Un souvenir. Une pensé. Les chemins qu'ils reprenaient, qu'ils évitaient, ils les avaient déjà parcours ensemble il y a encore peu de temps.

- Je ne pensait pas que nous retournerons ensemble sur les lieux où nous nous sommes rencontré la première fois, en y repensait c'est assez lugubre... mais au moins la tranquillité est de mise. Je préfère cela au brouhaha des villes personnellement.

Le noir hennit, comme d'accord avec sa cavalière. Kotori laissa échappé un petit rire en accord avec sa monture. Le gris de son camarades retrouvait vite son souffle, mais des lors il fallais se faire discret, les moines n'étaient pas loin et si la mémoire de Kotori était bonne, et elle l'était bien entendue, Kazeigan ne gardait pas que de bonnes relations avec eux. Il valais mieux donc évité le monastère. Mais outre ses petits détails, une idée trottait dans la tête de la kunoishi, une petit vengeance personnelle envers son coéquipier et le petit tatouage qu'il lui avait offert, maintenant elle n'avait cas trouver le moment de la réaliser. Assise en amazones sur sa monture fougueuse, elle réfléchit à un itinéraire avant de continuer.

- Évitons les moines et le village, en coupant par l'endroit où nous nous sommes rencontré, nous pourrons atteindre les montagnes sans trop de difficulté.

_ _ ___________________________________________ _ _



Petite Kunoishi plein d'amour
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori Smile par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 182

MessageSujet: Re: Souvenirs    Mer 27 Fév - 21:01

- Évitons les moines et le village, en coupant par l'endroit où nous nous sommes rencontré, nous pourrons atteindre les montagnes sans trop de difficulté. Déclara alors Kotori, l'air de rien.

Kazeigan se tourna vers sa partenaire, stupéfait. Eviter les moines et le village de Kumo ?! Qui disait "éviter" sous entendait faire un détour et qui disait faire un détour sous entendait parcourir une distance plus importante. Encore et toujours des pertes de temps. Kazeigan et Kotori n'étaient vraiment pas sur la même longueur d'onde : il n'aurait fait qu'une bouchée des moines dont elle redoutait la rencontre et serait passé sans encombre sous le radar de Kumo, comme il l'avait déjà fait une première fois. Kotori de son côté préférait esquiver tous les potentiels affrontements.

Au delà du simple fait qu'éviter les affrontements était contraire à la philosophie des jashinists, cela leur faisait perdre un temps précieux dans "la chasse d'hidan". En effet, cet objectif comportait une infinité de passages obligatoires comme l'entrée à l'akatsuki. Il était en quête d'Hidan depuis des mois et n'avait, pour le moment jamais eu vent de la moindre indication géographique de son tombeau.

Le sang bouillait en Kazeigan comme la lave dans un volcan : le comble de la situation était que Kazeigan ne pouvait pas se permettre de fausser compagnie à sa coéquipière ou l'entraîner dans un chemin qu'elle de maîtrisait pas puisqu'une fois encore, elle était le seul guide qu'il ait à sa disposition. Une fois encore Kazeigan mis de côté, pour le moment, la rage qui montait en lui. Mieux valait atteindre l'akatsuki tardivement avec le chemin de Kotori plutôt que de la tuer et de ne jamais trouver cette organisation.

Kazeigan soupira.

-Soit, nous passerons par les montagnes, déclara t il d'un ton résigné.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 218

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Souvenirs    Sam 2 Mar - 22:09

Les chevaux marchèrent d'un bon pas sans se soucier de la conversation de leur cavaliers. Kotori, satisfaite de la décision de son partenaire, hocha la tête en souriant, il faut dire que la douce souriant souvent. Cela lui donnait un visage d'ange ou même d'enfant, mais ce sourire faisait baisser la garde de ses semblables et cette seule pensé lui suffisait à garder ce sourire niait bien qu'elle fut pacifiste. Un ninja ne devait montré ses sentiments. On lui avait dit, redit, instruit, ainsi n'avait-elle jamais verser de larmes ou alors en de très rare cas, mais ce sourire elle ne voulais le dissimuler. Elle n'était pas, elle n'était plus une machine à tuer. Pourtant son corps restera à tout jamais une arme mortel. Loin de pensées si triste la kunoishi avait trouver comment elle allait se venger de son coéquipier et de sa marque. En silence, il parcourait la grande forêt humide de Kumo, ils passèrent par des chemins égaré ou même étroit et leur montures ne furent jamais aussi bien t'utiliser dans cet environnement ravager.

" Par quoi d'ailleurs ? " Se demanda Kotori. Les oiseaux chantait sous les léger rayons de soleil et les vipères trainèrent leur corps couverts d'écaille, mais la forêt n'était plus la même. Elle n'avait pas évoluer normalement aux yeux de la kunoishi, trop d'arbres étaient à terre et la forêt, malgré son aspect paisible, était sur ses gardes. Kotori hocha les épaules et claque de la langues pour faire avancer sa monture distraite par le passage d'une biche et de son faon. En contournant un arbre immense recouvert de mousse et d'insectes, les deux nukenins furent confronter à un marécage. Il avait tout à fait sa place dans cette forêt, mais comparé au reste de la forêt, il se dégager de ce marécage une aura malsaine, sans doute du au fait qu'il devait y avoir des sangsues, serpent ou simplement un surplus de vase qui rendait l'endroit sombre et que les arbres qui le formait laissaient encore moins passer la lumière que dans le reste de la grande étendue verdoyante. Kotori s’arrêta devant la première étendue d'eau et regarda autour d'elle pour chercher un chemin au sec.

En réalité, elle ne fit que mine de chercher, elle tira un petit coup sur ses rênes pour relever la tête de sa brave monture trop curieuse et avança dans l'eau sombre, cherchant une zone quelques peu profonde.

- Ne nous cassons pas la tête et coupons à travers les marécages... au lieux d'en faire le grand tour bien entendue.

Sa monture toute contente de cette petite baignade, prit plaisir à frapper à plusieurs reprise du pied faisant gicler de l'eau dans tout les sens. La monture de Kazeigan se montra quand à elle beaucoup plus calme. Dans une autre zones aqueuse, plus au nord, l'eau des marécage arrières aux cuisses de leurs montures, ce qui devait revenir à la taille pour une personne du gabarie de Kazeigan et à la poitrine pour une personne de la taille de Kotori. Par ailleurs, celle-ci trouva l'endroit et le moment opportint pour signaler la présence d'une niché d'oiseau argenté à son camarade.

- Oh regarde ! - dit-elle en pointant du doigt les dit volatiles - des ... oiseaux.

Ses derniers mots, elle les prononça en se penchant discrètement le long de l'épaule de sa monture, en saisissant le pied de Kazeigan et en le soulevant. Ce qui eut pour effet de faire basculer le jashinist surpris hors de celle et de lui faire goutter l'eau vaseuse des marécages, sous le rire de Kotori. La gentil gris quand à lui attendit que son maitre se fut agripper à sa selle, sans bouger d'un cil. Kotori eut du mal à se calmer, trop fière de sa petite vengeance. Elle tira la langue à Kazeigan et lui dit toute souriante en tirant un peux sur sa robe pour lui montré le symbole de jashin sur son épaule:

- Désolé, je suis un peu ....rancunière.

_ _ ___________________________________________ _ _



Petite Kunoishi plein d'amour
Nombre de RP en cours 3/3
Petite colo de Kotori Smile par moi :6f0a:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t216-annale-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t255-fiche-bingo-book-de-kotori-namida http://sns-rp.forumgratuit.org/t184-kotori-namida
Messages : 182

MessageSujet: Re: Souvenirs    Mar 12 Mar - 21:30

C'est avec un plaisir malsin grandissant que kazeigan admirait la nature se détruire au fur et à mesure qu'il s'enfonçait dans la forêt. Les arbres étaient souvent déracinés, allongés sur le sol. La mousse avait finit par recouvrir tout ce qui lui était possible de recouvrir et une odeur de putréfaction se dégageait de la forêt. La mort avait pris possession de ces lieux, offrant au jashinist un spectacle qu'il était seul à pouvoir apprécier. Quelle ne fut pas sa satisfaction de voir se dessiner sous ses yeux une étendu d'eau verdâtre de laquelle émanait une lueur étrange... Un marécage s'étendait à perte de vue et avait visiblement la ferme intention de bloquer le chemin des deux ninjas. Ils en auraient probablement encore pour plusieurs heures à contourner l'étendue de vase. Kazeigan soupira et commença à diriger son cheval vers l'une des rives, résigné à perdre un temps précieux. Cependant, Kotori, stoppa son mouvement avant même qu'il n'ait aboutit :

- Ne nous cassons pas la tête et coupons à travers les marécages... au lieux d'en faire le grand tour bien entendue.

Un coup d'oeil au marécage, un coup d'oeil au cheval. Après tout, ce n'était pas une mauvaise idée : de prime abord, le jashinist avait imaginé qu'il serait périlleux de faire entrer des chevaux dans un marécage dont le sol était probablement très irrégulier mais si Kotori, l'experte en matière de destriers disait qu'il n'y avait aucun risque alors pourquoi pas ? Couper par le marécage permettrait effectivement de rattraper un peu du temps que le binôme avait perdu en voulant éviter le village. Convaincu par les arguments silencieux de la femme aux yeux de jais, Itade suivit sa partenaire.

Son cheval, tel un fantôme, s'enfonça paisiblement et sans broncher dans les eaux nauséabondes du marais. Son pelage livide, sa respiration haletante, il semblait avoir été conçu pour ce moment presque surnaturel. La vase dans laquelle il avançait sans effort remuait sous son passage. On discernait très clairement toute la pourriture qui s'était accumulée à la surface de l'eau, toute la cohue de nuisibles qui s'y était installé.

Le jashinist porta son regard un peu plus loin, quelques mètres devant lui. Le cheval de sa partenaire était comme toujours depuis qu'il l'avait rencontrée, en parfaite opposition avec le sien : alors que le "gris" -comme kotori avait l'habitude de l'appeler- semblait en harmonie avec ce lieu morbide, le cheval noir quant à lui, gambadait dans cette joyeuse piscine qu'était visiblement pour lui le marécage de Kumo, éclaboussant sans remord crapauds, vipères et moustiques sur son passage. Soudain, extirpant le jeune homme de ses étranges divagations, Kotori s'écria :

- Oh regarde ! - dit-elle en pointant du doigt les dit volatiles - des ... oiseaux.

"Des oiseaux" ?! Elle était sérieuse, là ? Pourquoi Kazeigan irait s'émerveiller sur le sort d'un pauvre volatile dont il n'avait rigoureusement rien à faire. Les oiseaux étaient bien le cadet de ses soucis. Alors pourquoi Kazeigan tourna-t-il tout de même vivement la tête en direction de la cible que pointait sa partenaire ? Stupidité irrationnelle ? Réflexe inutile ? Il ne le saurait probablement jamais. Une chose était sûre, cependant : après avoir tourné la tête une fraction de seconde, il s'était retrouvé la tête la première au coeur de la vase puante qui les entourait. Un piège ?!

Kazeigan se releva tant bien que mal au milieu des branchages qui jonchaient le sol vaseux et, entre deux mèches plaquées contre son visage, il dévisagea sa partenaire. Avait elle osé faire ce qu'il croyait qu'elle avait fait ?! Kotori dénuda l'une de ses épaules et tira la langue en guise de réponse.

- Désolé, je suis un peu ....rancunière.

"Un peu rancunière, que voulait elle dire ?" Kazeigan fixa à nouveau l'épaule de la jeune femme et comprit : elle parlait de la marque qu'avait laissé derrière lui le jashinist, lorsqu'il avait copié la nature de son chakra, à taki. Il avait comprit mais avait du mal à y croire. Lui reprochait-elle réellement d'avoir utilisé une technique qui avait permis de les maintenir en vie tous les trois, kami, kotori et lui ? Kazeigan reporta son regard sur celui de sa partenaire et y discerna de l'espièglerie. Ainsi elle cherchait la guerre ? Elle l'aurait !

Sentant un feu puissant monter dans sa poitrine, Kazeigan s'extirpa de la boue à l'aide de son chakra et, d'un bond de panthère, fondit sur sa partenaire. Il lui attrapa les épaules et l'entraina inexorablement dans sa trajectoire. Elle aussi était désormais couverte de vase de la tête au pied. Une étrange sensation prit possession du corps du jashinist lorsqu'il aperçut la mine déconfite de la konoïchi aux cheveux boueux. Un frémissement dans le bas du ventre, un picotement dans la mâchoire et une quasi-impossibilité de garder ses sourcil froncés. Était-ce ce que les gens appelaient communément le rire ?

Kazeigan réprima cette sensation dérangeante et tendit une main à kotori pour l'aider à se redresser, un irréductible sourire néanmoins figé sur ses lèvres.

-Il faut croire que moi non plus je ne suis pas du genre à pardonner facilement.

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Souvenirs    

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Kaminari no Kuni :: Temple de la foudre-
Sauter vers: