Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 33

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 1 両

MessageSujet: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Lun 23 Oct - 23:50



Yasuhiro • Komaeda


IRP !

Nom : Komaeda
Prénom : Yasuhiro
Âge :Un siècle et quelques
Sexe : Masculin à priori
Nindo : La morale est une arme redoutable contre son porteur
Village : Culte de la Vie  
Clan : Yamanaka
Rang souhaité : A /
Grade souhaité : Espion Deluxe Personnel de sa Majesté Impériale Kami /
Bingo Book : Mind's Fog


Le visage d'un homme sans corps

Donner un visage à un esprit, une tâche ardue et ô combien complexe, mais si la difficulté faisait peur à un Dieu, il ne mériterait pas la foi et la puissance qui lui est conférée par ses fidèles. Ils usent alors d'artifices et de faux semblants pour donner un nom, une raison ou tout autre chose qui leur est demandée sous forme de demi-vérité. Dans le cas de la question qui est posée ici, le visage d'un homme sans corps, sans nom et même sans identité propre, celle-ci s'étant vraisemblablement effacée avec le temps et les corps qu'il a pu occuper, la seule réponse possible est de donner le visage du corps qu'il occupe actuellement.

Ce corps est celui d'un homme simple de Kiri, nommé Yasuhiro Komaeda, un excentrique religieux croyant non pas en un dieu quelconque inventé par une tribu indigène ou par une gigantesque secte ayant mené un pays tout entier à la ruine, mais en un ensemble de divinités abandonnées, tout ce réseau de petits dieux dont les noms sont tombés en désuétude il y a désormais bien longtemps et que seuls quelques rares personnes se remémorent, par nostalgie, croyance ou encore intérêt. Yasuhiro Komaeda donc, un homme d'apparence banale au final, que ce soit les courts cheveux bouclés de couleur grise, ne tombant pas en dessous du menton mais pas au dessus de la bouche, les yeux gris acier emplis d'une tristesse infinie, comme s'excusant auprès de ceux qui le regarde d'exister, inspirant la pitié et la compassion chez  ceux qui font l'erreur de plonger leur vision dans ses pupilles. Ses sourcils incurvés ne font que renforcer cet aspect d'homme abattu par ce qu'il a vécu et son léger sourire parachève le tableau pour former le visage d'un individu faisant contre mauvaise fortune bon coeur.

Portant de manière pemanente un habit noir constitué d'une longue robe aux manches amples et au chapelet d'argent pendu à la ceinture, deux légeres chaînes d'argent reliées à des sceaux du même matériau maintenant fermement un châle noir sur ses épaules, le tout recouvrant ainsi élégamment son corps d'un mètre quatre vingt cinq. Il porte cependant toujours un étrange brun taché aux pages érodées, l'emportant partout où il se déplace et notant parfois quelques mots dedans et parfois simplement lisant ce qu'il s'y écrit.

Oui, Yasuhiro Komaeda est ainsi. Qu'en est il de son esprit pourtant, celui qui n'est pas né de ce corps mais ne fait que le posséder temporairement, comme on porte un manteau que l'on jette lorsqu'il fait trop chaud? Lui, comme on ne peut désormais que l'appeler, est né à une autre époque, arborant la traitrise et la lâcheté lorsque le monde ne rêvait que de loyauté et d'héroïsme, priorisant sa petite vie égoïste quand d'autres mourraient pour leur peuple et ne partageant ses secrets qu'avec ses Frères, ceux qui changeait de visage comme de nom à la moindre broutille pouvant les mener à la Mort. Fût une époque, on auraient pu dire qu'ils étaient effrayés par cette dernière, qu'ils en étaient terrifiés au plus haut point, mais la vérité est sans doute perdue par tous désormais, attendant patiemment de ressortir, d'éclater au grand jour pour rappeler qu'ils sont toujours là, telle une tumeur maligne rongeant patiemment le corps de son porteur.


L'esprit d'un traître

Une tâche tout aussi ardue que décrire un corps malheureusement, car qui peut prétendre savoir tout d'un être vivant, jusqu'à ses plus sombres pensées, dissimulées au plus profond de son cœur? Personne en réalité, à part peut être le Créateur de toute choses, qui connaît chacun de ses enfants à la perfection. Mais ce n'est pas le Créateur qui répondra à vos questions, seulement un homme qui en sait trop sur un autre. "Yasuhiro" comme il se fait aujourd'hui appeler, n'est pas ce que l'on pourrait qualifier de bonne personne.

Pour être honnêtes, il n'a pas toujours été ainsi. Même s'il n'était pas exactement le shinobi le plus apprécié du village, il restait un membre stable du clan, un ninja sur lequel le clan savait pouvoir compter en cas de souci, un honorable représentant des Yamanaka. C'était finalement une personne agréable, quelqu'un de discret dont la présence ne se faisait sentir que lorsqu'elle était réellement nécessaire. Et ensuite, il entra dans le plus gros conflit de l'histoire des shinobis de l'époque, la première grande guerre ninja. Je ne peux vous dire moi même ce qu'il y a vécu car je ne l'ai rencontré qu'au milieu de ces événements, mais je peux vous dire que de la personne sérieuse et relativement amicale qu'il était, il est devenu une personne dure et égoïste.

Oui, il est devenu une personne d'un égoïsme sans nom, comme chacun de nous l'étions à cette période. Je ne pense pas qu'on puisse l'en blâmer, il est dur de rester fidèle à ses valeurs au milieu d'un conflit aussi large que celui-ci alors que l'on voit ses compagnons mourir à petit feu au milieu des attaques ennemies, sans repos ou même temps mort. Nous ne nous sommes rencontrés qu'au bout de deux ans, au milieu de cette guerre ignoble, et nous étions tout deux las de ce carnage. Il a renié son village et nous as rejoint, nous, Résistance, nous qui étions....

Des égoïstes. Une confrérie d'égoïstes ne s'inquiétant que de notre survie, n'hésitant pas à trahir nos nations respectives, nos familles et amis pour s'assurer une place dans les survivants de la guerre. Une fois notre morale jetée en pâture aux prédateurs de la guerre, il nous fût bien plus facile de survivre. Et pourtant, nous restions vertueux, une bande d'utopistes rêvant de créer un havre pour les nukenins, un endroit que Résistance aurait pu appeler sa maison. Mais cela ne s'est jamais vraiment fait au final, pour diverses raisons. En revanche, même au milieu de la guerre, nous pouvions encore être brisés, la mort de Grief en est le parfait exemple.

Il était passé d'un homme taciturne mais agréable à un fou furieux rejetant la réalité, niant le passé de toute ses forces en se vengeant sur les vivants, et n'a plus jamais été le même. Même une fois la geurre terminée, son caractère devint obsessionnel, cherchant plus que tout un moyen de ramener Grief à la vie, ou tout du moins de lui sacrifier les villages ninja pour apaiser son âme. Et pour être honnête, je pense qu'il ne s'arrêtera pas avant d'avoir éliminé chaque shinobi restant du continent.


Despair
Une silhouette seule, devant ce que l'on pourrait qualifier au mieux de bicoque, au pire de poubelle, et pourtant abritant une lumière, indiquant que l'endroit est soit habité, soit en train de prendre feu. Une porte, dissimulée au milieu de ce qui fait office de mur, indique cependant clairement que la deuxième option n'est pas la bonne. Deux coups sobres sont frappés, tout bruit s'arrêtant à l'intérieur du logement avant de laisser percevoir des bruits de pas, si faible que l'homme, pourtant rompu au combat en situations extrêmes, lui valant d'ailleurs l'honneur d'accomplir cette mission, ne perçoit qu'à peine.

La porte s'ouvre brusquement, laissant voir le corps d'un homme de deux mètres cinquante, presque un géant face à celui qui vient de frapper. Bourru de toute évidence, une peau rouge, des habits écarlates et un regard sanguin, prêt à expliquer la vie, et surtout la mort, à quiconque à osé le déranger au milieu de sa retraite. Car c'est bien d'une retraite qu'il s'agit vu l'environnement absolument desertique dans lequel la maison est située, comme si ses possesseurs avaient choisis de s'isoler du monde et d'oublier tout ce qui existait à l'exterieur. Une main jaillit, attrapant fermement la gorge du shinobi vêtu de noir avant même que celui-ci ai pu réagir, un geste presque instantané, comme si sa main avait toujours été sur la gorge de l'homme, avant de le ramener brusquement à l'intérieur et de le plaquer contre un mur, les yeux rouge sang emplissant la vision du kidnappé et une chaude haleine de viande chatouillant ses narines avant qu'une voix de basse, capable de faire vibrer la terre elle même, ne résonne.

" Tu as cinq secondes pour dire qui tu es, ce que tu veux et ce que tu as apporté. Passé ce délai, je me paye sur ta tête."

D'une voix basse, principalement étouffée par l'absence d'air dans son larynx, l'homme réponds simplement, donnant son nom, trop quelconque pour être mentionné ici avant de nommer une somme et un autre nom, bien plus intéressant celui-ci. Resistance. Un nom qui fait se contracter la main de l'ermite alors qu'une autre voix résonne en arrière plan, féminine cette fois, demandant si elle a bien entendu ce qu'il a dit. La main se relâche après un profond soupir, laissant le shinobi glisser le long du mur, toussant alors que ses voies respiratoires reprennent leur volume principal.

" Avec cette somme je peux te donner ce que j'ai sur un seul d'entre eux. Alors tu me dis d'où tu viens et je t'offres les informations sur celui qui vient de chez vous, je sais pertinnemment que tout le monde les as oubliés à part les clans d'où ils viennent, qui prennent encore très mal cette trahison."

La voix féminine, de toute évidence la compagne de l'homme, commence à rétorquer, lui demandant s'il veut vraiment vendre des informations sur les membres du groupuscule, mais le regard de son conjoint laisse entendre qu'il le fera s'il le faut.

" Konoha. Je viens de Konoha. Je veux tout ce que vous avez sur le dénommé Despair."

" Despair hein.... Encore les Yamanaka donc. Tout les autres ont finis par lâcher l'affaire à ma connaissance, mais vous revenez, encore et toujours, essayer de lui chercher des crosses. A croire que vous n'apprenez pas. La dernière fois c'était il y a quoi, vingt-cing ans? Mais tant que vous payez, ca me va.

Je n'ai pas toutes les informations sur lui, mais j'ai plutôt bien connu Resistance à l'époque de la guerre, notamment Fury et Grief. Surtout Fury en fait, mais Grief m'a confiée beaucoup de choses sur Despair, qu'il lui avait lui même raconté. L'histoire va sans doute être un peu décousue par moment et passera sur des éléments que vous avez déjà, notamment son enfance, mais hey, je vous ai promis tout ce que j'avais.

Du coup.... Dans l'ordre, j'imagine qu'il faudrait placer le contexte de Konoha. A l'époque, le clan Nara et le clan Yamanaka se livrait une bataille sans merci pour la place de conseiller militaire. Pas au point de se saigner aux carrefours, mais c'était apparemment un conflit politique qui avait une certaine importance pour les deux clans, chacun tentant de trouver un moyen de prendre l'ascendant sur l'autre, que ce soit en s'illustrant au cours de batailles ou en tentant d'éduquer leurs enfants de manière à ce qu'ils devellopent des dons dans le domaine. Parfois, ils allaient même jusqu'à donner des noms de "vertus" à leurs enfants, espérant que ceux-ci les acquéreraient. Et c'est ainsi qu'est né Despair, de son vrai nom Zetsubo Yamanaka. Oui, ses parents le nommèrent Désespoir, espérant qu'il garderait ainsi les pieds à terre et envisageant jusqu'à la pire situation pour avoir toujours un plan de rechange.Les choses sont restées ainsi longtemps, jusqu'à loin dans son adolescence, il était resté "moyen".

Et ensuite et bien.... La Première grande guerre shinobi s'est déclarée, et les troupes de chaque villages ont été déployées pour prendre l'ascendant sur les autres. Je ne saurais même plus dire pourquoi nous nous battions en réalité, sans doute une bête histoire de territoire, de ressources ou encore un besoin de justifier la présence de l'armée shinobi. J'étais présent à cette époque là déjà. Mercenaire pour Iwa no Kuni. Ca n'a pas été beau, voir les soldats tomber autour de moi, parfois de jutsus ennemis parfois de tirs alliés, mais toujours morts. Le taux de mortalité était absurdement élevé et je me demande encore parfois aujourd'hui comment est ce que nous avons pu nous en sortir.

Il aurait passé deux ans au milieu des troupes konohajin, principalement à les diriger au début. Ses premières escarmouches ont été couronnées de succès, lui faisant espérer un avenir meilleur que celui du "ninja moyen" qu'il avait jusque là devant lui, mais le sort a frappé. Après un certain nombres d'escarmouches aux résultats remarquables, les autres villages ont finis par le remarquer et ont donnés pour ordre à leurs troupes de faire attention à ses escouades, et cela finit par des echecs. Echec sur echec sur echec sur echec, que ce soit en embuscade, en retour bredouille, en disparition soudaine, toujours est il que ses troupes ne revenaient plus, ou alors sans résultats, ce qui le fit tomber en disgrâce auprès des supérieurs, qui finirent par le renvoyer dans les rangs. Et c'est là que son don a fini par se révéler.

Survivre. Il était doué pour ca, affreusement, comme si sa vie avait jusque là été un champ de bataille au milieu duquel il avait dû naviguer pour s'en sortir. Sur les deux ans de services loyaux, il passa plus d'un an dans le rang, et il revint toujours en vie de toutes ses missions, et toujours avec quelques résultats, que ce soit des informations, une tête ou un artefact du camp ennemi. Mais au final, le prix pour cette survie fût ses valeurs et sa loyauté. Voir ses compagnons mourir à ses côtés jour et nuit pendant un an et demi finit par éroder ce en quoi il croyait et le résultat fût celui que vous connaissez sous le nom de Despair.

Un jour, il revint de mission, largua la tête d'un commandant de Kumo et annonça qu'il s'en allait. Il fût designé comme traître et attaqué, mais il avait apparemment déjà prévu une voie de sortie, et il rejoint d'autres fuyards.  Ceux que l'on nommait Resistance, un groupuscule de déserteurs composé avec lui de trois hommes et trois femmes. Une Kumojin, une Kirijin, un Iwajin, une Sunajin, un étranger et lui même, un Konohajin. Ils se jurèrent une sorte d'alliance, créant ainsi officiellement Résistance, et le lendemain ils massacraient ensemble les survivants d'une bataille entre les cités, laissant partir un homme de chaque ville avec le message que les membres de Resistance coupaient définitivement les ponts avec leurs villages respectifs, mais qu'ils resteraient dans la zone pour faire ce qu'ils faisaient de mieux, profiter des charognes de la guerre.

Evidemment un tel message ne passa pas inaperçu et chaque village plaça leurs têtes comme tête à abattre en priorité si leurs hommes venaient à les croiser, renommant finalement chaque membre de Resistance par un surnom venu d'on ne sait où. Zetsubo devint Despair, l'étranger devint War, l'Iwajin Violence, la Kumojin Conquest, la Sunajin Fury et la Kirijin Grief. Je ne sais pas vraiment si cela a à voir avec leurs capacités, leurs noms ou si les surnoms furent donnés sur un autre critère, mais c'est sous ce nom qu'ils devinrent connus sur le champ de bataille.

Je pense que pour la suite, je vais laisser Asame vous la raconter. C'est par elle que j'ai connu Fury, et je pense qu'elle sera bien plus adaptée à vous parler de cette partie de l'histoire.


Un vague soupir de la compagne de l'homme et les yeux du shinobi se relève vers celle-ci, la détaillant pour la première fois. Beauté blonde, poitrine discrète, port de cache oeil marqué d'un eclair, un visage plutôt mignon, rien de vraiment fascinant ou particulier au delà de ca. Et pourtant, un frémissement se fait sur la peau du konohajin, un reflexe aiguisé par les situations de vie ou de mort qu'il a déjà traversé, le sentiment que peu importe son apparence, sa voix ou son expression, la jeune femme est dangereuse, extrêmement. Celle-ci s'assieds à l'envers sur une chaise avant de se tourner vers le vétéran et de se plaindre.

" Ryuu, tu es vraiment sûr? Tu avais dit qu'on ne parlerait plus de l'époque, que c'était trop vieux et que cela ne nous concernait plus."

" Tu veux qu'on joue ça comme à l'époque? Le lieu est parfait pour ça, mais tu connais les enjeux."

Une brève grimace se fait sur le minois de la blonde avant qu'elle ne reprenne la parole.

" Je te donne la main pour ce coup là.... J'ai bien connue Fury, c'était une Sunajin également, qui faisait partie de ma division lors de la guerre et nous avions vite sympathisées. Même après qu'elle ai desertée et rejoint Resistance aux côtés de War et Conquest, nous sommes.... restées en contacts j'imagine. Disons que quand on se croisait sur le champ de bataille, nous ne tentions pas de nous entretuer et qu'on se permettait de discuter un peu.

Elle m'a parlée de ses rencontres avec War, Conquest, Grief et les autres, de ses choix et de sa désertion, et j'ai beaucoup appris de leur situation. Quand Despair les as rejoints, le groupe venait à peine de se former, et son arrivée fût à leurs yeux "idéale" pour rompre les bouts avec leurs factions, comme vous l'a déjà dit Ryuu. En fait, une fois Resistance réellement formé, les choses n'ont pas beaucoup changées pour eux. Les ninjas de tout camps tentait toujours de leur faire la peau s'ils les croisaient et n'étaient pas déjà embrigadés dans des combats, les mercenaires tentaient toujours de les éliminer, plus que de remplir leurs missions initiales d'ailleurs, les primes sur leurs têtes étaient plutôt alléchantes, et ils n'y avaient finalement pas gagné grand chose.

En fait, la seule chose qu'ils ont gagnés pendant les quatres années de guerre qu'ils ont passés ensemble, c'est leur rapprochement. Et oui, trois hommes et trois femmes en temps de guerre, ils finirent en trois couples. War et Fury, Violence et Conquest, Grief et Despair. J'imagine que vous ne vous souveniez pas de ca, n'est ce pas? Que l'un de vos hommes avait été en couple avec une Kirijin, et ce pendant plus de trente ans. Jusqu'à la fin de la première grande guerre shinobi pour commencer, et même au delà, puisque Résistance a entièrement disparu à la fin de la guerre. Il y a beaucoup de conjectures qui ont circulées à ce moment là, certaines disant qu'ils étaient morts, mais leur mort aurait été annoncée, d'autre qu'ils avaient usés d'un jutsu d'oubli sur le continent entier pour que tous oublient leurs visages, une idée stupide bien sûr, et d'autres encore qu'ils s'étaient tout simplement dissimulés dans les coins d'ombre du continent, le temps de se faire oublier. C'est à mon sens la théorie la plus probable, après tout ils ont dûs survivre plusieurs années sur un champ de bataille où tous les voyaient en ennemis.

Ils ont disparus donc, pour ne reparaître qu'au début de la seconde grande guerre shinobi. Dès les premiers jours de la nouvelle guerre en fait, Resistance reparût, causant un nouveau massacre et passant un nouveau message. Que les deserteurs étaient libres de venir à eux s'ils les trouvaient, mais qu'il faudrait pour cela survivre à la fois à la guerre et à la desertion. Ironiquement, le message passa totalement à côté de leur intention et fût pris pour une provocation de leur part, mais Fury me confirma plus tard qu'ils souhaitaient réellement offrir un havre aux déserteurs, une réelle chance de survie sur le long terme.

En réalité, ils furent décriés par les déserteurs pendant la guerre, car peu importe le nombre de fuyards, personne ne les voyait jamais et beaucoup les accusèrent d'avoir seulement voulus inciter à la desertion, sans offrir d'espoir de survie à ceux qui les cherchaient malgré leurs apparitions récurrentes sur les champs de batailles. Ils étaient presque considérés comme des charognards ne ramassant que les restes des batailles pour s'en octroyer la gloire et leur réputation tomba en flèche auprès d'un grand nombre de shinobis. Dans les rangs sunajin, je me rappelle que Fury était grandement moquée et que seuls les Sabaku la prenait au serieux, sans doute encore marqués par l'humiliation de sa trahison impunie.

En fait, cette guerre fût plus courte, mais révéla d'autres héros. Là où Résistance tomba en "disgrâce" auprès des déserteurs, des shinobis Konohajin s'illustrèrent, permettant à leur village de tomber dans une posture moins mauvaise que les autres après la guerre. Mais je pense qu'il y a un évènement de cette guerre dont votre clan se rappelle, dont les Terumi de Kiri se rappellent, et dont Résistance se rappelle. L'embuscade qui a été menée sur Despair et Grief.

Fury m'a tout racontée, et croyez moi, je n'ai plus que mépris pour les villages ninjas depuis cet evenement. Oh, à votre haussement sourcillaire je vois que vous ne savez pas. Laissez moi vous éclairer alors....
"

Son ton commence à monter, la haine se cachant derrière chacun de ses mots, haine issue d'une rancoeur abondante et mortelle, le masque de son visage doux se craquelent et le cache oeil tremblant sous la pression de son regard furibond, la peur commencant en parallèle à monter également dans le coeur du shinobi konohajin, se demandant finalement si cette mission est un "honneur" simple ou une mission suicide l'amenant au coeur de la fournaise pour se faire dévorer par le démon brûlant de la rage, jusqu'à ce qu'une main se pose sur le bras de la blonde.

" Ca suffit Asame. Tu sais très bien ce qui se passe quand tu t'énerves, je prends la relève.

J'étais là ce jour là. En plein milieu de la seconde grande guerre shinobi, pendant que vos héros s'illustraient au combat, une de vos escouades avait décidée de cibler Despair et Grief dans leur trajet. Je n'ai jamais su s'ils les attendaient, s'ils avaient devinés par où il passerait et pour être honnête, je m'en moque. Ce qui m'insupporte, c'est d'avoir vu un couple, même de ninjas, même de nukenins, se faire attaquer dans le dos par une troupe de vingts hommes. Surtout Despair et Grief, qui n'étaient pas de grands combattants mais des shinobis de soutien, qui supportaient du mieux qu'ils pouvaient leurs comparses guerriers.

Mais vous savez, les Terumi ont un petit avantage dans ce genre de combat, qu'on appelle le Fûtton. En couvrant de larges zones, il est tout à fait possible de résoudre ce genre de conflit, et ce fût son premier reflexe, un grand anneau de gaz, couvrant la zone et les faisant échapper à mon regard pendant quelques instants. Mais vous savez, il y a un problème avec le gaz, c'est que s'il permet d'échapper à la vue des ennemis, il permet aussi aux ennemis d'échapper à votre vue. Et quand le gaz disparut, il restait trois personnes dans la zone. Despair, que je voyais de loin, Grief, qui avait l'air mal en point, et un shinobi konohajin, une lame plantée dans le cou de Grief. Elle s'était jetée devant Despair pour le protéger, et elle en est morte, peu de temps avant le konohajin qui finit par mourir des émanations gazeuses connues des Terumi.

Vous savez ce que ca veut dire pour moi? Qu'une femme ai assez aimée son homme pour se jeter devant lui et prendre un coup mortel à sa place? Ca veut dire que ceux qui les ont attaqués étaient des lâches, des moins que rien trop apeurés par leur ennemi pour le confronter en face. J'espere que vous comprenez ce que je pense de vous et de tout votre village, et que la seule raison pour laquelle vous n'êtes pas encore dehors, c'est l'argent que vous apportez.

Ainsi, Grief est morte. Bêtement, pour une histoire idiote, par un mélange de folie, d'amour et de haine. Despair ne s'en est jamais remis, et il a longtemps, très longtemps étudié les secrets de la resurrection. Il a découvert l'Edo Tensei, mais n'a jamais eu accès aux rouleaux à ma connaissance, cependant, l'idée lui a permis de... tordre.... votre Hijutsu. Cela l'a rendu capable de posséder des cadavres, d'abandonner entièrement son corps pour en prendre un nouveau, lui donnant ainsi une durée de vie théorique illimitée. Mais je m'égare dans le temps. Il est parti avec le corps ensanglanté de Grief dans les bras, émanant une aura de desespoir comme je n'en avais jusqu'alors jamais vu. Je pouvais voir, sentir, percevoir sa peine et sa douleur de là où j'étais et je pense que tout un chacun en était capable car peu importe les combats dont ils s'approchait sur sa route, tout ceux que j'ai pu voir cessèrent, les participants détalant le plus vite possible de peur de cette chose qui empestait la mort, la peine et les remords.

Il est retourné à leur camp, annoncant au groupe la mort de son aimée et professant sa haine irréconciliable avec le genre humain et les villages ninjas, jurant sur son existence même de les anéantir, de l'intérieur ou de l'exterieur et faisant fi du temps que cela lui prendrait. Il devint féroce, et il commit un nombre de meurtres indistincts bien plus conséquents en une semaine qu'en toute une guerre auparavant, usant de son jutsu pour forcer des amis à s'entretuer, se consumant dans la haine, jusqu'à la fin de la guerre, où Résistance disparût de nouveau. D'après Fury, le groupe ne tenta jamais de le raisonner car ils savaient tous ce que voulait dire la perte de leur amant. Une douleur insurmontable, propre à briser l'âme d'un individu, comme elle avait brisée Despair.

Par malheur, ou bonheur selon les points de vue, la seconde guerre marqua une brèche dans l'histoire guerrière du Yuukan, poussant Despair plus loin encore dans son desespoir, l'enfoncant au plus profond des enfers personnels, allant jusqu'à le faire tenter une infiltration à Konoha pour obtenir l'Edo Tensei, marchandant avec Orochimaru pour apprendre l'art de convoquer les morts, sans succès. Ce qui est sûr, c'est qu'une fois la troisième guerre démarrée, Résistance reparût à Kusa brièvement avant de disparaître lorsque les enfants apparurent sur le champ de bataille. Nul ne sait pourquoi ils ont disparus, mais je pense que l'apparition des enfants leur brisèrent le coeur. Eux qui étaient idéalistes se retrouvait confrontés à des enfants comme endoctrinés par les idées de gloire de leur village, sans aucune chance de désertion peu importe le nombre de morts qu'ils verraient. Se rendant compte de l'inefficacité de leur action sur ce terrain, Résistance jura de maintenir le contact avant de chacun partir dans une direction et d'abandonner ce combat.

A ma connaissance, ils maintinrent effectivemment des contacts, aussi ténus soient ils, pour se rassurer les uns les autres vis à vis de leur survie. En se concentrant sur Despair... Les pistes se brouillent. Après la guerre, il changea de visage une fois, en mourant. Ne me demandez pas comment c'est arrivé, je ne l'ai appris que par l'intérmerdiaire de Fury, qui elle même n'en sait pas plus. Il prit l'apparence d'un Iwajin pour faire profil bas, établissant ses plans futurs avant de changer de vie une nouvelle fois en 78, après que le climat d'Iwa finisse par exploser et se repercute violemment sur ses habitants. Il fuit jusqu'à Mizu no Kuni, où il vola divers corps et où il profita de la situation d'isolation du pays pour modeler sa haine et achever ses plans, qui le menèrent plus tard à Kaminari no Kuni, durant une période d'enlèvements et de meurtres où il laissa mourir son hôte pour remonter lentement l'échelle du pouvoir derrière ces mystères, jusqu'à arriver par divers détours à un nom. Kami. L'Homme qui pensait être un dieu.

J'ignore les tenants et aboutissants de l'affaire car il ne les as jamais communiqué à qui que ce soit, y compris aux membres de Résistance, mais je pense au vu des derniers évènements qu'il s'est rangé aux côtés de ce Kami par intérêt. Après tout, leurs buts sont étonnaments similaires, la destruction des villages ninjas, et si je n'y reflechissais pas, j'aurais presque osé dire que Kami et Despair n'était qu'une seule et même personne, mais je n'y crois pas. La question maintenant est cependant..... Où est il? Il est capable de changer de corps, de posséder les morts et de s'infiltrer partout d'un simple contact visuel, alors où est l'esprit nommé Zetsubo Yamanaka maintenant?
"

La voix s'éteint enfin, et le konohajin, comme hypnotisé, finit par déposer une bourse pleine sur la table, sortant en titubant, sans dire un mot. Le silence retombe, brisé uniquement par le décompte de l'or promis et un soupir approbateur de la montagne de muscles, jusqu'à ce que retentisse la voix de sa compagne blonde.

" Il est parti, mais tu te rends compte de ce que tu viens de faire? Vendre des informations sur Despair, si Conquest et Violence l'apprenaient ils viendraient te frapper jusqu'à ce que tu cries grâce."

" Bah, pas de messages depuis plus de vingt ans maintenant, le dernier était juste un rouleau qui disait qu'il avait rencontré quelqu'un qui complétait à merveille ses buts et qu'il resterait temporairement à ses côtés. Alors calmes toi et profites de l'or facile Fury, profites de l'or facile."


• Âge :
• Localisation : France?
• Prénom : T'occupes
• Nindo : Nothing, Nada, Niet
• Passions : Meh
• Personnage du manga préféré : Pas lu, pas vu
• Comment avez vous découvert le forum ? : Ya un singe-perruche qui s'inscrivait, j'ai tapé l'incruste
• Comment trouvez vous le forum ? : J'rattrape mon retard sur les nouvelles têtes pour le moment.
• Que faudrait il changer ? : Le staff! REVOLTE!
• Autre chose ? : I got a feeling of déjà-vu from this...
• Avez vous lu le règlement ?* :Yumi était une diva, et puis elle est devenue méchante





Dernière édition par Yasuhiro Komaeda le Mar 31 Oct - 0:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8390-mind-s-fog-yasuhiro-komaeda http://sns-rp.forumgratuit.org/t8332-a-creeper-in-the-fog-yasuhiro-komaeda-enfin-fini
Messages : 565

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 215 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Mar 24 Oct - 5:50

bienvenu kiki xd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7896-annales-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5865-bingo-book-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f475-dossier-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5866-shinsei-uchiha En ligne
Messages : 334

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Mar 24 Oct - 6:46

Très bon début de pres', comme on pouvait s'y attendre x')

J'te souhaite pas la bienvenue, tu connais les bails ~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 1932

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Lun 30 Oct - 17:51

Bonsoir, après lecture de ta fiche je serai plus enclin à ce que tu commences au rang B.

Merci.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 565

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 215 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Mar 31 Oct - 16:29

C'est vraiment une très très belle histoire si je passe outre les noms anglais (mon japonazisme se meurt). Et très agréable à lire, habilement mise en scène.

Pour moi, te demande d'un rang A est justifiée, je te valides donc.
Dans l'attente d'une deuxième validation, je te souhaites bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7896-annales-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5865-bingo-book-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f475-dossier-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5866-shinsei-uchiha En ligne
Messages : 209

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 120 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Mar 31 Oct - 16:50

Présentation refusée, ahem.

Je vais me cacher

Hâte de pouvoir enfin te PK. Twisted Evil

_ _ ___________________________________________ _ _

Your arms are just too short to box with God

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6617-bingo-book-de-chisame-dekishi-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/f469-dossier-chisame-hozuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t6618-presentation-de-chisame-dekishi-hozuki
Messages : 334

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 145 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Mar 31 Oct - 17:53

J'ai beaucoup aimé l'histoire, moi aussi.
Hâte que tu sois validé ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 1932

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   Jeu 2 Nov - 20:01

Présentation validé rang A après avoir lu la version intégrale de celle-ci !

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A creeper in the fog [Yasuhiro Komaeda] [Enfin Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Utau Tsuro ENFIN FINI!!!!!!!!!!
» La Canard déchaîné - N°35 - 04/05/14
» Presentation d'une espèce de sale moustique arrogant /Enfin fini !/
» Toute musique qui ne peint rien n'est que du bruit || enfin fini
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations :: Validées :: Autres-
Sauter vers: