Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Une main de fer dans un gant de velours [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 3

MessageSujet: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Ven 27 Oct - 20:18



Masuzu


IRP !

Nom : ///
Prénom : Masuzu
Âge : 32 ans
Sexe : Féminin
Nindo : Le peuple ne sait pas ce qu'il veut, je leur offre ce dont ils ont besoins.
Village :  Suna
Clan : ///
Rang souhaité : A
Grade souhaité : Jônin
Bingo Book : Bingo-Book


Je ressemble à...

La beauté ou la laideur se situe dans l'œil de celui qui regarde, bien souvent, la beauté gagne à être regardée de loin.

Tu la regarde, tu la vois, là, assise dans ce noir immense, ne te demande pas où tu es, mais contente toi de profiter. Elle est là, calme et délicate. Tu en profite suffisamment ? Maintenant, sent, hume ce parfum, qui rappelle la période fleuries. Ce nectar s'engouffre dans ton nez, une odeur délicate.  Dans un élan de folie et de bien être, tu te lève, tes pas te guidant jusque derrière elle, lentement, tu t'approche et elle ne bronche pas, ne te regardant pas. Là, tu commence à glisser ta main dans sa chevelure marquée de la saison des cerisiers dès la naissance, cette dernière envahissant de part et d'autres le crâne de la jeune femme d'une manière ordonnée, régulièrement brossée mais rarement attachée. Ta main s'y glisse aisément, tandis qu'elle tourna son regard vers toi, semblant apprécier ton initiative.

Deux saphirs te fixaient, tu ne pouvaor t'empêcher de t'immerger dedans et tes prunelles plongèrent dedans. Là tu vit qu'une vaste étendue d'un bleu divin, te noyant dedans. L'océan ou le ciel, tu ne saurait répondre à cette question, mais il fallut qu'elle t'en sorte. Tel un enfant désormais assis sur ses genoux,tu affichait des marques de gênes, serait tu timide ?

De là, tu pouvais admirer son visage aux formes proportionnées avec minutie, son nés, bien qu'assez grand, des plus charmeurs, ses oreilles, étroites, serrées, faisant son petit côté mignon malgré son âge. Tu te laissais guider par ton instinct, regardant ses lèvres, elles semblaient t'appeler, ou peut-être n'est-ce qu'une illusion ? Tu t'approchais dangereusement de ces-dernières, pulpeuses, tu parvint à les effleurer des tiennes mais elles parvinrent à fuir, te laissant ce goût doucement sucré,
te frustrant tandis qu'elle disparaissait.

Tu ouvrait les yeux sur une cascade d'eau, bruyante, d'où résonnait le chant des oiseaux et les remous de l'eau. Tu entends des pas, des bruits d'éclaboussures, tu en es persuadé, c'est elle. Vêtue du plus simple appareil, tu la voit derrière la cascade, une simple silhouette, rien de plus. Cependant, tu peux distinguer une tunique souple, en tissu fin, au vue de l'effet que ça donne à cette silhouette. Cette tunique, trempée, moulant le corps harmonieux de la belle, semblable à celui d'une nymphe aquatique.

Tu peux y distinguer ses hanches, finement sculptées, un fessier rebondis et des cuisses musclées. Son buste, moulé par le vêtement humide, t'offrait la vue d'une poitrine généreuse, mais loin d'être abusée, elle était en harmonie avec le reste de son corps et semblait douce. Ses bras étaient longs et fins, gracieux et souples. Malgré tout, tu veux en voir plus et tu es suffisamment capricieux et désireux pour t'approcher, continuant d'admirer la silhouette. Tu contourne doucement la cascade sans précaution. Elle semble ne pas remarquer ton approche mais... Au moment où tu arrive du bon côté, il n'y a rien... Hormis une statue d'or, brillant de milles feux sous les rayons du soleil traversant la cascade, se reflétant désormais sur cette dîtes cascade et s'offrant à toi comme un merveilleux spectacle. Cependant, se trouve une frotte derrière elle...


Je pense à ...

... Tu es entré finalement, dans cette grotte, comme guidé par une envie de savoir insoutenable. Tu avance alors, de galerie en galerie, tu n'entends que l'écho des bruits de tes pas, les tiens et pas ceux de quelqu'un d'autre, jusqu'à arriver dans une grande salle, des murs en pierre, des miroirs de cristaux, tu ne vois que ton reflet, tout autour de toi, avançant encore jusqu'à te perdre au sein du labyrinthe de miroirs. Tu tourne sur toi même.

"Tu a peur ? Serait-tu perdu ou nerveux ?"

Cette voix, elle résonne, provenant de partout, perdu, c'est le mot, tu l'es, mais tu n'ose pas répondre, tu ne sais que répondre. Puis tu les voit, les reflets de cette femme sur chacun des cristaux, de différentes formes, tailles, constitutions, à la place du tien. Ce sourire malsain, tu pourrait la confondre avec une folle, pourtant, le temps d'un clignement, et elle a disparue, comme si elle n'était jamais apparue. Apparemment, elle aime jouer avec la psychologie. Aucun doute, la frayeur qu'elle t'a fait s'empare lentement de ton esprit, te terrifiant petit à petit, et tandis que tu avance dans l'espoir de t'approcher de la sortie, tu voit son reflet, du coin de l'œil sur un ou deux miroirs, mais quand tu te tourne, elle n'y es plus.

Au bout de quelques minutes de marche, tu te sens lourd, épuisé, et tu te trouve devant un lit, pareil à la délicatesse de sa poitrine. Des draps rouges et noirs, tu t'allonge dessus, cependant, des bras en sorte et t'engloutisse tandis que tu peux entendre un rire des plus sombre. Tu voit des murs de pierre défilés devant toi, tu tremble et tu te relève dans la salle au cristaux dont tu viens. Cette fois, elle est là, debout devant toi, calmement, avec un regard protecteur, un air des plus maternel.

"Je t'attendais ... Viens t'asseoir"

Elle te le dit de manière calme, tu vois cette douceur dont elle est capable, tu sens cette chaleur accueillante émaner d'elle, pourtant en regardant son visage une fois assis, elle semble froide, distante, dure. Elle attrape ta main et la regarde, ricanant un peu, elle dépose un doux baiser dessus.

"Tu m'épie sans raison, que me veut-tu ?"

Tu oserait répondre ? Evidemment que non, tu te contente de la regarder comme un enfant idiot, ignorant. Lorsque tu essaie de souffler mot, elle te fait d'air d'un revers de la main, tout à coup, tu sens un froid glacial, agressif et malveillant.

"Je suis la douceur froide, la protectrice agressive, tu n'es qu'un sacrifice qui existe pour me permettre de protéger les miens, tu n'existe pas, et tu ne me connais pas. Je suis capable de la plus grande des compassions, pourtant, je peux t'arracher la tête sans aucun remords. Je suis la mère délicate, mais également la fille haineuse. Je suis l'océan dévoilé, qui garde pourtant ses secrets au plus profond de lui. Je suis la femme libre, jalouse et possessive. Je suis la patience incarnée, impulsive et téméraire. Tu me suis, je te trouve. Tu me chasse, je te tue. Tu me désire, je t'exècre. Comprend tu, que à mes yeux, tu n'es qu'un sacrifice servant mes intérêt ? Un objet me permettant d'atteindre mes objectifs. Moi, je suis celle qui imposera bientôt au monde la puissance des miens. Je suis celle qui broiera tes os pour en créer de nouveau. Je ferais de toi celui qu'on appellera "Le Renouveau"."

As-tu mal ? Es-tu oppressé ? Tu te sens tomber, tu sens ce vent froid sur ton cœur, tu le sens sur tes poumons, il t'envahit doucement, tandis que la diablesse se recule, entourée pourtant d'un halo de lumière. Te serait-tu pris pour quelqu'un que tu n'es pas ? Probable, elle t'a ouvert les yeux, tandis qu'elle t'aide à les fermer, t'offrant la vue de son visage pour la dernière fois. T'offrant un souffle de vie une énième fois. Te prenant pourtant ce qu'elle t'a donné. Tu ferme les yeux une dernière fois, pourtant ... tu les rouvres à la suite, tu te sens plus léger et tu entends des cris, des pleures d'un bébé... Elle qui à eu la bonté de t'ouvrir les yeux, elle devra le refaire une fois de plus, te prenant dans ses bras, elle qui est si câline mais trop fière pour le dévoiler à quelqu'un d'autre que ses proches ... tu te sens, posé contre sa poitrine, pourtant, elle semble si innocente quand elle le veut, si gentille ... on pourrait la qualifier de ... Dictatrice au grand cœur ...

"Là, là mon tout beau, je suis là. Tu t'appellera ... Renouveau."


J'ai vécu...

Chapter 1 - The beginning of a renewal


Printemps 88, le temps est chaud à Suna, clé toujours, et comme il en sera ainsi pour le reste de l'existence de ce village. Le jour vient de se lever sur le village du sable, et dans l'hôpital, les infirmières s'activent efficacement, une véritable fourmilière croulant sous le travail. Parmi toute ces infirmières, l'une d'elle vint donner la vie, en quelque sorte. Elle vient participer, tel un chef d'orchestre menant sa troupe à la baguette. La patiente soufflait, criait jusqu'à finalement entendre des pleurs. Cette petite s'appelle Masuzu no kôshin. Elle vivra parmi les siens, elle apprendra la joie, l'extase mais subira la tristesse et la peur. Elle perdra ses compagnons tristement, ainsi avait été écrit le renouveau. Regardant ce monde nouveau de ses yeux purs et innocents, elle serrait le doigt de sa mère, ne voulant pas la laisser... Un jour, elle n'aura pas le choix, elle n'est qu'à l'épilogue d'une vie longue et épuisante,mais jamais elle ne devra céder. Bienvenu dans ce nouveau monde... Renouveau.

Ce bambin grandit, comme tout être de ce monde, comme toute créature vivant ici, abandonnant l'innocence natale, pour s'approcher petit à petit des erreurs de ses ancêtres. Découvrant le mensonge pour couvrir ses bêtises. Comme tout enfant en ce monde voué à la haine sanglante, elle apprit l'art ninja à l'âge de 6 ans, âge à partir duquel elle entrait à l'Académie Ninja du village vivant sous l'agressivité constante de l'astre solaire. Elle montrait une grande capacité intellectuelle et se montrait déjà très combative et téméraire. Lors des entraînements en groupe, elle fût rapidement reconnue comme étant la plus agressive et la moins compréhensive. Elle voyait dors et déjà ses partenaires comme des outils nécessaire à sa progression. Cette mentalité venait de sa mère, une Jônin, souvent en mission, cependant, jamais elle n'avait parlée de ses missions à son fils ou son époux, dieu sait qu'elle en cachait des choses et qu'elle n'hésiterait pas à tout sacrifier pour ses objectifs malgré l'amour qu'elle porte à sa famille. Masuzu faisait cependant la fierté de Hakikue, peu importe ce que pouvait dire sa fille, elles étaient pareilles.

Une année passait, elle avait sept ans lorsque Suna débuta un cycle malveillant. Gaara, le Kazekage, fut assassiné lors d'un coup d'état engendré par Shunsuke Kinbara, un ninja qu'elle connaissait de nom. Cependant, elle apprit bien vite que sa mère faisait partie des traîtres. Cette dernière avait participé au retournement du pouvoir en faveur de Shunsuke, la colère envers sa mère naquit dés lors. Masuzu respectait et admirait grandement l'ancien hôte d'Ichibi. Elle connaissait son histoire et le reconnaissait comme étant le Kazekage le plus respectable de tous. Son comportement envers sa mère changeait brusquement, pas sans raisons, certes. Elle se fit plus froide, plus distante, elle développait une peur envers sa mère, faisant des cauchemars chaque nuit que Dieu fait. Mal vécu, c'est le moins que l'on puisse dire, elle se considérait comme trahie par sa génitrice et ce fût là, la source de nombreux conflit futur ... Une année s'écoula, le pouvoir changeait de tête pour laisser place à Sergek Rasack, désigné par son prédécesseur, ce dernier disparaissant mystérieusement. Forcément, Masuzu se mit à surveiller étroitement sa mère, la soupçonnant de savoir quelque chose mais il fût évident qu'elle n'en savait pas plus qu'elle. Malheureusement, elle n'était même pas encore genin quand la guerre éclate entre le Sable et la Roche. Cette dernière fût certes courtes, mais son père en revint changer, il semblait dur, il ne pensait plus qu'à une chose, faire de sa fille une femme forte, très forte ! Refusant de voir cette dernière mourir au cours d'une guerre quelconque. Malgré donc la colère entre mère et fille, elles parvinrent donc, grace aux exigences du patriarche, à tisser un lien relativement proche. Un semblant d'amour et d'harmonie régnait au sein de la famille et Masuzu comprit bien vite que le coup d'état auquel avait participée sa mère avait été bon pour tous et dans l'intérêt du village. Enfin, c'est ce que lui expliquait sa mère, ses arguments étaient d'ailleurs très convaincant et elle accepta de lui pardonner malgré tout, commençant même à apprécier le règne mené par Sergeck. La guerre était certes une chose effroyable, mais elle permit une évolution au sein de Suna, une invasion également, bien que celle-ci fut courte et que la jeune genin, promue récemment, apprit que la Roche avait réussi à repousser leurs envahisseurs.

• adolescence (12-18) - An 100 à 106
- premier amour
- désertion de sa mère
- guerre civile (pertes de proches)

• Adulte (19-32) - An 107 à 120
- Jônin
- Mort de son père (maladie)
- Rupture amoureuse
- Entrée ANBU
- Mission ANBU
- Fin Guerre Civil
- Retrouvaille familiale (fuite de sa mère)


• Âge :
• Localisation : Où je suis, où je vais, je oense que l'on ne peux pas savoir où l'on bâ si l'on ne sait pas d'où l'on vient.  Love
• Prénom : Appelez moi "Megami" ça ira.
• Nindo : Éléphant
• Passions : Éléphant
• Personnage du manga préféré : ÉLÉPHANT !
• Comment avez vous découvert le forum ? : Il m'a trouvé.
• Comment trouvez vous le forum ? : ...violet
• Que faudrait il changer ? : la couleur
• Autre chose ? : J'ai déjà RP, cependant, je fait ce personnage pour changer d'air, d'optique et de type de jeu.
• Avez vous lu le règlement ?* : Non, j'suis THE thug



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 127

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Dim 29 Oct - 22:10

Bienvenu sur SnS si tu as des questions n hésite pas ^^

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5751-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f422-dossier-meinto-nasubuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t5644-meinto-nasubuki
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 325 両

MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Dim 29 Oct - 22:23

Bienvenue, j'espere que ton sejour ici te plaira.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7059-annale-de-shiho-mizuhaji#53651 http://sns-rp.forumgratuit.org/t7006-bingo-book-de-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/f502-dossier-shiho-mizuhaji http://sns-rp.forumgratuit.org/t7005-presentation-de-shiho-mizuhaji
Messages : 560

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 215 両

MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Lun 30 Oct - 8:25

Bienvenue à toi ! Je te souhaites un agréable séjour parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7896-annales-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5865-bingo-book-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f475-dossier-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5866-shinsei-uchiha
Messages : 1931

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Lun 30 Oct - 17:42

Bonjour et bienvenue, après lecture de ta fiche je serai plus pour t'accorder le rang B, le rang A correspondant à la crème de la crème !

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 3

MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Jeu 9 Nov - 7:04

Coucou ! J'ai pas fini ma fiche en fait =) Désolé du temps pris, disons que je cherche la meilleure façon de rédiger l'histoire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1931

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   Mar 14 Nov - 16:27

Des nouvelles ? La fiche sera archivée le 19 Novembre si nous n'en avons pas.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une main de fer dans un gant de velours [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une main de fer dans un gant de velours [U.C]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une main de fer dans un gant de velour [PV Aneas]
» La manière douce peut très bien être mêlée à la forte ; une poignée de fer dans un gant de velours, une douce fermeté.
» SUNDAY ► une main de fer dans un gant de velours [100%]
» SECONDE INTRIGUE ☩ une main de fer dans un gant de soie
» SETH || Main de fer et gant de velours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations-
Sauter vers: