Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   Sam 18 Nov - 11:56



Tenjo • Uchiha


IRP !

Nom : Uchiha
Prénom : Tenjo
Âge : 26 ans
Sexe : Féminin
Nindo : "Si ton destin brûle, accroche toi à ce qui reste"
Village :  Konoha
Clan : Uchiha Konoha
Rang souhaité : A
Grade souhaité : Juunin Spé (Sensei)
Bingo Book : Bingo-Book


Je ressemble à...
On y est, encore un repas interminable qui commence, encore une scéance de torture mentale..

Je regarde au bout de la table, père, comme à l'accoutumée, une coupe de saké à la main, un oeil sur son ami d'enfance. Il plante son regard sur moi, me dévisage, je lis le dégoût dans ses yeux, et naturellement sa haine qui déclenche ses pupilles rouges..

-Ne reste pas plantée là, godiche ! Assis ! m'oblige-t-il.

je n'ouvre même pas la bouche, évidemment, je sais que le rouge de la honte empourpre mes joues comme elle colore sa vision. Je prend place à côté de ma soeur, elle ne m'adresse ni la parole ni un regard, elle est juste stoïque, placée là comme une statue de l'honneur féminin, la perfection. Mon père capte mon regard et une étincelle de malice parcours son enveloppe.

-Actives les, commande-t-il, prend exemple sur elle ! C'est bien la seule chose que te permet notre don.. lache-t-il avant un rire partagé par son ami, je m'exécute, malgré moi, deux tomoe.. C'est dommage, renchéris-t-il, que tu ne puisse pas copier son physique..

-Grotesque !
s'esclaffe son ami.

Je vois le regard lascif qu'il me réserve, car c'est bien ce qu'il entend par grotesque, mes.. Formes... Grotesque comme dans vulgaire.. Je tourne la tête, retourne à l'observation forcée de ma soeur..

Elle est petite, je suis grande, pour une kunoichi la taille est handicapante, que ce soit pour la hauteur, ou pour tout ce qui est.. Charnu.. Et malheureusement, je ne suis pas un modèle de maigreur bien que je sois souple.

-Copier son physique.. Quoi que, henge! Tout de suite !

Encore un ordre, je regarde ma mère qui nous épie discrètement depuis une porte en papier entre ouverte, elle fuit mon regard, et j'obéis.

-Henge!

Fini.. Plus de cheveux bleu foncés, juste une natte serrée noire, sobre et plus courte que l'immense traînée capillaire qui me caractérisait. Plus de subtilité, juste un petit corps presque acéré comme une lame, rien de superflu, pas de peau rosée, juste un teint de craie, mon identitée disparaît, mon sharingan allant jusqu'à adopter sa posture strictement formelle, rien de ce que déteste mon père ne reste là, à part mes pupilles violettes déjà changées par le Sharingan qu'il déteste voir dans mes yeux. Si petite, la maigreur et la taille de ma soeur me donne le vertige, je déglutit presque du trouble que cela m'afflige.. C'est sans conteste le plus grand changement que j'ai opéré depuis que je suis kunoichi, mes attributs pèsent vraiment aussi.. Lourd? Mes vêtements, ma tenue près du corps couverte de différents voiles a été remplacée par un uniforme de policier. Mon sourire a disparu lui aussi, mon visage est comme le sien maintenant, fermé, mes petites lèvres pincées me font regretter la beautée de celle que je possède. J'aime mon corps, même si ce n'est pas ce que nous voulons.. Même si ce n'est pas ce que nous voulons..

-Si seulement ça pouvait rester comme ça.. achève mon père en regardant son ami. Tu peux enlever ce regard maintenant.


Ma soeur ouvre les yeux lentements, tout le monde retient son souffle en attendant la nouvelle.. Toujours un tomoe. La plus grande gêne de père.. La plus parfaite de ces deux filles n'a pus démontrer son amour, sa haine, qu'à un niveau moindre par rapport à sa petite soeur. Mes tomoe refluent, mais ma colère intérieure gronde toujours, et des larmes coulent sur mes joues tandis que ma transformation s'achève en me faisant étouffer un hoquet de surprise. Mon père est au point d'ébullition, et je commence à me lever avant de tomber subitement.. Ma soeur m'a saisi par la jambe... Je tourne la tête pour apercevoir les deux braises incandescentes de mon père, et tomber sous son genjutsu..


Je pense à ...
Sans conteste l'épreuve ultime dans ma famille, supporter, ou plutôt endurer le genjutsu de père, Tenbatsu (Punition divine).
Le sol se dérobe sous mon corps et je tombe, comme inanimée, rien ne répond à mon appel, ni mes bras, ni mes jambes, même mes yeux refusent de se fermer ou d'exprimer mon dojutsu. Je suis sa marionnette tant qu'il souhaitera m'humilier.. Lutter et sortir de cette technique me vaudrait une punition réelle, même si je doute d'y parvenir.
Je.. je ne suis pas forte, je suis inutile, à mon père, à ma soeur, à ma mère.. Et rien de ce que j'ai pu penser ou faire n'a jamais aidé qui que ce soit, je ne mérite même pas de me sortir de ce chaos dans lequel mon père ma légitimement plongé.. Je mérite mon sort...

Mon corps s'arrête, suspendu à des fils par les poignets, par les chevilles, au cou.. Je suis sa marionnette, il m'a créé, il peut me faire ce que bon lui semblera..

Je n'ai jamais eu la volontée de surpasser ma soeur, et j'ai réussi, par "chance", pas par talent. Je devrais être reconnaissante à ma famille pour tout ce qu'elle m'a fait endurer, car c'est grâce à elle que je suis si forte aujourd'hui.. Forte ? Je suis.. Forte?

Malheureusement oui, tu es forte Tenjo, c'est pour cela qu'ils te haïssent, c'est pour cela qu'ils attisent la flamme de ta tristesse, car ils savent que tu les aimes et qu'il n'y a que comme cela qu'ils parviendront à faire de toi une véritable Uchiha..

Ca veut dire que mon père m'aime?

Il te déteste.

Je..

Ne crois pas qu'ils veulent te rendre forte par amour pour toi, c'est surement la seule chose que tu peut faire pour mériter qu'ils te tolèrent..

Je..

Godiche...diche...diche..iche...che... fais en écho ma propre voix dans ma tête qui ajoute faible, et honte.

Mon esprit craquelle, à sa limite, c'est l'effet du genjutsu, ou alors de ma propre médiocrité, tout est si mélangé dans cette technique.. Je me résigne à être brisée et reconstruite encore une fois.. Mais une flamme s'allume en moi. Je me sais perdue et je tente de l'éteindre, mais elle brûle ma volontée.. Comme si elle luttait contre moi.

Même ma propre conscience m'abandonne, elle me fait face, brûlante comme un incendie, elle ris de moi et de ma faiblesse, puis elle me tue, déchire ma chair et met le feu à mon existence.. Tout cela, c'est fini.

Les cordes qui me retiennent brûlent, le monde noir dans lequel mon père m'a plongé brûle, sa conscience brûle, tout brûle, sauf moi. Les genjutsu, c'est un art que je connais, c'est un monde ou je peux me réfugier, il est à moi, hors de question que j'y souffre.

j'ouvre les yeux dans le monde réel, mon père est en proie à une terreur, son monde brûle, il regarde sa fille préférée, elle prend feu dans son esprit. Il se tourne vers sa femme, son visage se noircit et tombe au sol avant de répandre des cendres dans la pièce. Il tombe à genoux, ses mains sur le tatami qui s'embrase, et regarde en larmoyant son meilleur ami disparaître comme une bougie fond. Il se roule en boule, yeux fermés prêt à se crever les yeux si son monde est toujours tel quel à son retour. Tout le monde est paniqué, y compris ma parfaite soeur, et je ris.. Ca ne durera pas, je le sais, mais cette forme, ce brasier, il est en moi, et il ne s'éteindra jamais, car comme mon père, ma soeur ou ma mère, j'aime ma famille, à notre manière.


J'ai vécu...
Petite fille mon père m’adorait, nous adorait moi et ma soeur. Rien de bien spécial pour une famille traditionnelle Uchiha. Mon père était inspecteur pour la Police militaire de Konoha, puis à pris sa retraite pour s’occuper de sa famille et du futur du clan avec les autres représentant de celui-ci pendant qu'il est à l'écart de Konoha, et même après son retour. Mère n’a jamais été “importante” au sein de notre développement, à vrai dire seul le sang nous liait à elle et d’étrange mesures l'empêchait de nous rejoindre la plupart du temps, bien que sa vie ait été peu mouvementée.

Nos premiers pas n’avaient pas été félicités, c’était la base, et comme pour tout le reste, une sorte de rivalité fraternelle se créait autour de ces événement. Premier mot, premier pas, premier dessin, écrit, coup, lancé, premier tomoe..

La fureur de père était à son paroxysme, le Sharingan s’ouvrait à moi, mais pas à ma soeur, j’étais pourtant la moins âgée. Il commençait à la haïr, puis en voyant l’air fier que j’arborais, décidais de jeter son fauve intérieur sur moi.. Dès lors elle remarquais l’amour de son père, son attachement pour elle et ses yeux vinrent à épouser la couleur de ceux de son géniteur, et j’étais laissée dans l’ombre..

Le jutsu familial, Goukakyuu. Les éléments ne sont pas mon trucs de prédilection, mais ce jutsu n’a jamais eu pour vocation d’être compliqué, c’est un rite de passage pour les Uchiha, une sorte d’épreuve de détermination, et malgré mes défauts d’estime personnel, ça n’a toujours été qu’une farce d'exécuter cette technique. Ma sœur n’eut pas de problème non plus, mais elle avait alors développé son ego, une “figure”, comme dirait père. L’académie allait de bon train et je me faisait plus d’ami que dans notre clan. Rien n'avait attrait aux Uchiha, nous utilisions des identités différentes pour nous dissimuler. Personne ne semblait me juger pour être la soeur d’Uchiha Yakeru, au contraire, les seules fois ou on la comparait à moi, c’est elle que l’on rabaissait, que l’on disait moins belle, moins talentueuse. Mon orgueil brûlait de se désir de la voir aussi triste que moi, mais sa détermination tenait bon, comme si elle était fait d’un autre métal que moi, et je haïssait ce côté de sa personnalité.

Plus ma haine se développait et plus je devenait forte, j’en venais à me demander comment j’avais jamais pu l’aimer, mais au fond de moi, je savais que c’était toujours le cas, et cela me dérangeait. Père était toujours injuste, et les punitions s'enchaînaient sans raison, parfois deux, trois fois de suite, ce genjutsu imprégnait la moindre de mes cellules, s’accaparait mon esprit et me machonnait de l’intérieur comme une maladie.

Feindre, changer pour se protéger, devenir souriante malgré ce monde qui tombe en miette autour de moi, ce gouffre que crée cette technique, cette bourrasque qui détruit tout les pilliers de ma vie, m'enlève mes amis en les remplaçant par des figures obscènes attirées par des choses que je ne ferait pas, que je ne désire pas, comme son vieil ami.

Je sais, au fond de lui, il me vois comme cela parfois lui aussi.. Il n’ose pas se l’avouer, je n’ose même pas l’admettre, mais cette attirance est sa plus profonde source de colère.

Ce visage souriant, il s’efface.. personne ne le vois, mais c’est la réalitée, et bientôt, elle éclatera.

-----

Tout avance si vite, le clan resurgit en ville, tout va pour le mieux pour les Uchiha, mais pas pour moi..

-----

Un repas de famille, un invité, un genjutsu, un rejet, une erreur…


J’ai renversé ce genjutsu, c’est une de mes spécialitée, rien ne m’arrete quand cela concerne l’imagination et les multiples possibilités qu’offrent cette capacité. Je n’aurais peut être pas dû, père sera sûrement furieux après ce que je viens de lui faire..

Sa famille, son ami, décimés comme il a décimés mes amis, mes espoirs.. La juste vengeance, peut être une vengeance inutile, inefficace, mais mon coeur s’apaise, je me sens bien, et je pourrais continuer. Je me penche vers lui, mes pupilles rouges s’allument et tout en plaquant mes mains sur ses épaules dures, je plante mon regard dans les fenêtres qu’il ouvre sur son monde.

La seule chose qu’il pourra voir, c’est moi, moi uniquement, ses yeux ne répondront pas, il est paralysé.. La marionnette, c’est lui, les fils le savent et viennent le chercher. les bras, les chevilles, le cou, plus serrés, qu’il étouffe, qu’il suffoque, qu’il cr..

-NON !!


Je me retourne, ma soeur me regarde envoûter notre père, une main tendue mitigée entre la colère et la tristesse. Un tomoe, deux tomoe..

Son moteur, sa haine, je suis son pilier. Mon sourire s’affiche de nouveau sur mon visage, il m’avait quitté depuis que je l’avais observé avec ces yeux, cette fois ci il est sadique, limite angoissant j’imagine. Ce regard qu’elle m’adresse, un mélange, une émotion forte.

Je vais briser ça.

-Kai.. père est libéré. Je m’en vais.. ma famille est libérée.

Un hoquet de surprise sur le visage de Yakeru, elle qui d’habitude ne laisse rien paraître lâche presque une larme pour moi. Je me lance dans une expression de dégoût, et je la dépasse d’un pas lent et décidé. J’entends le bruit d’une chute derrière moi, puis une autre. Mère s'est effondrée pour sangloter, et père est à genoux ? Je m'arrête sans me retourner.

-Ne part pas ! un ordre, c’est tout ce qu’il a toujours pu me donner.

Je reprends ma marche silencieuse, et ouvre la porte vers le vestibule. Il rampe frénétiquement.

-Non ! S’il te plait.. Tout mais pas ça !!


Des sentiments, de l’amour, de père ? Impossible ! J’enfile mes bottes..

-Je..J..Je t’en supplie..


Quoi !? Il me supplie ?

-Je t’en supplie… Yakeru, ne part pas !!

Y.. Ya.. Ya.. Yakeru..? Père aurait oublié jusqu’à mon propre nom ? Mon regard s’embrase et me retourne pour le transpercer de part en part. Un hoquet de stupeur lui fait réaliser son erreur.

-T...Ten…
bégaie-t-il.

-Si nous devons nous retrouver un jour.. Je te le ferais payer.. lui promet-je.

Il retient toute remarque et penche la tête, l’air abattu, je sors.

-----

Cette porte est désormais fermée, cette page doit se tourner, je suis libre, mais je n’ai plus rien. Il fait froid, je suis partie au moment de manger, j’ai donc faim, et je n’ai pas un rond pour passer la nuit.. Vivre seul ça craint…

On va commencer par la base, trouver un endroit où habiter, et un travail.. Ca coute rien d’essayer la base, là ou ma soeur travaille, la Police militaire de Konoha.

S’engager c’était très facile, une broutille, deux trois examens, rien d’insurmontable. J’ai été vite assignée à une unité de surveillance, Sharingan oblige, genjutsu oblige..

Unité composée en majorité d’hommes, donc une unitée ou je me sens mal à l’aise, parce que le jutsu de père est toujours imprimé en moi. Ce travail m’a donné un pilier, une base pour mon équilibre, sur quoi m’appuyer pour défaire tout ce qu’a fait père, pour brûler tout ce qu’il m’a transmis et m’en servir d’engrais pour grandir.

A fur et à mesure, le contact avec la brigade était de plus en plus facile, mais comme rien n'arrive sans rien dans ce monde, une catastrophe se préparait. Un traquenard, ou plutôt un problème de circonstance. Une bête sauvage, ou un homme invincible semait la terreur dans Konoha, tuant sans vergogne. Pire, quand nous sommes tombés sur lui, la peur nous a tous tétanisés. Il a décimé les autres brigadier sous mes yeux, et je me suis évanouie en voyant le sang et les viscères se répandre sur la route.

-----

A mon réveil, tout était rouge, ensanglanté, et un docteur m'apprenait que j’allait devoir vivre avec ce que j’avais vu, un massacre unilatéral, comprenant tous mes nouveaux amis…

Après père, une autre personne supprimait mon monde.. Encore une fois.. La douleur était lancinante, non physique et brûlante comme l’acide. Mon esprit divaguait, mes yeux ne se fixaient sur aucun plan, aucune surface, comme si plus rien n’avait d’importance au point que mon cerveau ne prenait même pas la peine d’étudier son environnement.. J’étais brisée… Abattue.

La porte s’ouvrait, se refermait, un docteur, puis un autre, et un autre. Des techniques de soins, des pilules, rien.. Finalement la porte s’ouvrait, un ami.. “Ami”? Une personne que je reconnaissais, une ancienne connaissance de l’Académie, bien avant que père n’en fasse des monstres pour moi. Il était là pour moi..

Mes yeux se fixaient sur lui, mes pupilles changaient de forme, trois tomoe..

Ma joie était à son paroxysme, un genjutsu, il allait partager ma douleur, mes peines, ma frayeur, tout ce qui me caractérise, et si il était vraiment mon ami, il resterait là…

Il restait planté sur place, comme un épouvantail, gémissant, le regard horrifié, presque mort de peur, pourtant libre de partir. Ses cheveux blanchirent, sa barbe aussi, mêmes les poils des ses bras, de ses doigts, sans doute aucun n’échappait à la terreur qu’il vivait.

Je réalisais ce que je venais commencer et eu soudain l’envie d'arrêter ce jutsu.. Mais c’était fini.

Une odeur forte emplissait la salle, il commençait à pleurer, fléchis les jambes mais resta dans la pièce. Il s’essuya les yeux, regarda sa tenue souillée, puis me rassura.

-T..t...tout va bien,
sanglota-t-il. Je suis là, tout va bien, Tenjo-chan.

Après un sourire entendu, il partit se changer, et il me fît sortir de l'hôpital. Enfin j’avais un vrai ami.. Un ami que j’avais traumatisé, qui était resté attaché à moi malgré mes nombreux rejets, un ami sur qui je pouvais compter.

La vie repris son cours, il décida de garder sa couleur de cheveux, il rappellerait un certain croc blanc, ce qui lui assurerait une côte auprès de la gent féminine. Il me fît part de son idée pour mon avenir, devenir professeur. Après tout, j’étais talentueuse, il ne me fallait qu’un endroit où exprimer mon imagination, et rien de plus intéressant que de partager avec des apprentis pour les préparer avec ce qu’il va probablement leur arriver histoire que contrairement à moi, ils puissent dépasser cet obstacle.


Le renouveau de Konoha, comme beaucoup aimaient l’appeler, était composé en majorité de potentiels forts qui ne demandaient qu’à être catalysés. Certains étaient forts, d’autres avaient des faiblesses, mais tous étaient entraînés pour révéler le leur étincelle, quitte à ce que je les brusque un peu.


• Âge :Un quart de siècle.
• Localisation : Dans ton cœur, et à jamais, Invité.
• Prénom : Lilith, Anna, Alexandra, Florence et j'en passe.
• Nindo : Si ta pas réfléchit à l'option n°103 en cas de pépin, c'est que ton plan va pas assez loin.
• Passions : Décortiquer les méthodes de pensées Humaines.
• Personnage du manga préféré : Belette Eventail sans aucun doute.
• Comment avez vous découvert le forum ? : Avec mes yeux, je crois..
• Comment trouvez vous le forum ? : Avec mes mains, il me semble..
• Que faudrait il changer ? : Cette question n'est pas pertinente, puisque mon avis ne sera que peu pris en compte.
• Autre chose ? : Je suis modo sur un forum RP, et Admin sur un autre, les deux sont catégorisés +18 et je ne ferais pas de publicité, si ça vous intéresse, cherchez par vous même.
• Avez vous lu le règlement ?* : Yumi est une diva





Dernière édition par Tenjo Uchiha le Dim 19 Nov - 10:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   Sam 18 Nov - 12:21

Normalement c'est bon, à voir, et salut tout le monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1953

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   Dim 19 Nov - 18:00

Bonsoir et bienvenue une nouvelle fois !

De base je n'étais pas très "chaud" pour t'accorder un rang A mais après une relecture globale et à un juger par la nécessité d'avoir "de gros poissons" à Konoha je ravise mon jugement et te valide rang A au village de la feuille au grade souhaité.

Bonne chance.

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   Dim 19 Nov - 19:08

Si ça le fait pas pour toi dit moi non, personne te force à rien et un texte peu se retravailler. D'ailleurs tu ne me dit pas ou sont mes points faibles/ ce que tu n'a pas aimé donc je risque pas de m'améliorer si vraiment c'est cela qui pêche.

J'ai l'impression d'avoir pris une gifle humiliante a une douane avant qu'on me dise "C'est bon tu peut passer", donc pour moi ça le fait pas, j’aimerais comprendre.

Merci pour ton accueil et ta rapidité de prise en main malgré tout, j'apprécie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1122

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 230000000000000 両

MessageSujet: Re: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   Dim 19 Nov - 20:45

L'histoire est vraiment sympa et super agréable à lire. Tu produis de bons textes sans aucun doute malgré quelques oublis ci et là qui ne sont pas du tout contraignant lors de la lecture (on pourrait en dire de même pour moi cela dit ^^).

Malgré tout je pourrai dire que je ne me sens pas vraiment prêt à t'accorder un rang A, mais plutôt un rang B. Le texte est très aéré, trop peut-être, et dénote par conséquent un certain manque d'informations. Peut-être que tu aurais du romancer par exemple la partie du massacre.
Cependant, je connais pertinemment ton niveau, c'est ce que j'aurai pu dire pour un nouveau, et le manque cruel d'activité à Konoha me fait penser qu'une personne comme toi pourrait contribuer à redonner vie au village de la feuille !

Je te valides donc rang A, Jûnin de Konoha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7896-annales-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5865-bingo-book-de-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/f475-dossier-shinsei-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t5866-shinsei-uchiha
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   Dim 19 Nov - 20:50

Comme j'ai dit, je sais pas quoi penser de tout ca, mais merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fracas de l'âme ! Prenez note sur Uchiha Tenjo ! [Fini, du moins je pense]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Warner Bros. acquiert les droits de Death Note
» Le futur choisit Carte Bleue Visa - Prenez votre futur en main [Wesley]
» Aurore de Maison-Dieu '' Prenez moi tout, mais pas ma fille! ''
» Death Note

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations :: Validées :: Konoha-
Sauter vers: