Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [RP Libre] No work no life, but it su*k..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Lun 20 Nov - 16:33





Les feuilles passent et personne à l’horizon, personne dehors, il fait trop froid. Personne à part les surveillants de terrains j’imagine, puisque pas un chat n’est sortit s'entraîner et que seul le vent fait entendre sa voix dans ce tumulte mi-sec mi-frais.

J’imagine que j’ai dit oui à un grand moment de solitude, et que j’ai échangé ca contre un grand moment de solitude, pour qu’un autre passe un grand moment de romance assis à une table, au chaud, en tête à tête avec une sublime femme..

Faux Croc Blanc, quel Don Juan.. J’ouvre les yeux, toujours personne..

Une cible en contrebas de mon perchoir de surveillante ballotte et menace de se déloger, pas sous ma surveillance.

Je calcule le bond direct pour atterrir devant et l'exécute, une demie pirouette plus loin mes deux bras tombent sur les épaules du mannequin de bois, l'enfonçant au sol au passage. Je me baisse ensuite pour tasser la terre autour, puis me relève avant de m’essuyer sur la cible en chêne.

Rien à faire pour passer le temps sinon commencer à m’entrainer moi même. D’un petit bon en arrière je prend mes distances. Attaques frontales? Trop faciles.. Dans son dos, par ricochet.

Je prend une inspiration, me recourbe sur moi même et déloge des kunaï. Mon saut ne me donne qu’une difficultée supplémentaire, la rotation en fait de même en plus de me permettre des effets dans les lancer.

Deux projectiles sont lâchés, puis deux autres plus rapidements, ils entreront en collision pour deviers les premiers.

J’ai fermé les yeux, mais deux chocs métalliques me confirment la réussite de mes jets, puis deux bruit plus discrets m’indiquent que je n’ai pas touché ma cible..

Les deux outils déviateurs sont partit se perdre dans la nature, et mes armes sont au pieds de l’adversaire peu bavard que j’affronte, seul le vent est toujours là pour me huer.

Je baisse la tête, légèrement déçue et part récupérer mon équipement. Je pense que c’est la conversation avec Faux Croc Blanc qui me perturbe. Tout pendant que j’y réfléchis, j’ai un écho de sa voix qui me rappelle que moi aussi je devrais peut être commencer à fréquenter.

Kunaï en main de le fixe comme s'il était la raison de ma réflexion, et devant mon absence de réponse intérieure, seule ma colère dicte mes gestes.

Pleine tête, dans mon dos.

Mon regard se plante dans la cible comme mon fer avant lui.

-Mêle toi de ce qui te regarde, crétin !!!


Je me surprend moi même, puis tourne la tête pour voir si l’on ma vue, personne..

Je devrais continuer à m’entrainer tant que personne n’arrive et arrêter de penser à ça. Ou plutôt que je l’évacue.

Je lance, si un des kunaï touche la cible j’essaie d’être conciliante la prochaine fois qu’un mec m’approche.

Un saut, quatres projectiles, deux chocs, deux victoires.

-Fais chier.. sors de mes lèvres dans un soupir.


Résumé Factuel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 79

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Lun 20 Nov - 19:25

Putain de maladie…. Il avait cru choper la gale, la crève et sans doute toutes sortes de maladies dégoûtantes aux moyens de transmission éthiquement et moralement répréhensibles rien qu’avec cette connerie. Il avait bien failli crever de la maladie même, et commençait déjà à plier bagage pour retourner se planquer à Numa no Kuni tranquille avant que Konoha n’annonce qu’ils avaient un vaccin, qu’il s’était d’ailleurs empressé de se faire inoculer. D’habitude, il aurait envoyé bouler n’importe qui tenant une seringue en lui promettant que s’il se laissait piquer il irait mieux, mais pour le coup il n’y avait pas de pire état. Il ignorait le nom du type qui l’avait soigné, mais si celui-ci osait se vanter d’avoir pu faire une piqûre au mercenaire, il ne pourrait sans doute plus jamais se vanter de quoi que ce soit, que ce soit parce qu’il aurait une mâchoire en moins ou parce que le Numajin se serait montré clément et n’aurait gardé que la langue.

Non, pour le coup l’année précédente n’avait vraiment, VRAIMENT pas été drôle. Outre le coup de barre qui l’avait assailli pendant la mission pour la blondinette et qui l’avait ainsi empêcher de mener le saccage prévu pour libérer…. Rah, impossible de se souvenir de son nom, mais ce n’était guère important, de toute manière il avait fini par l’appeler monsieur collier, vu que c’était surtout ça qu’il devait récupérer et que le “propriétaire” de celui-ci ne lui aurait servi qu’à ça. Bon, du coup il se rappelait être rentré chez lui, et…. Il avait dû prendre un coup dans le nez? Ca ne lui revenait pas, mais il se rappelait avoir pris des missions plus que douteuses, du genre aller voler dans des maisons contaminées. Ca avait bien marché pendant un temps, c’était de l’argent facile et ensuite et bien…. Il était tombé malade, comme un con.

Ca lui pendait au nez à faire l’andouille chez les contaminés, mais quand même, il aurait aimé avoir un peu plus de chance que cela, sans même parler de la fois où il avait dû s’enfuir avec un rouleau d’une maison en feu parce qu’une folle furieuse faisait flamber tout le village. Heureusement, le Loup était à ses côtés et avait porté ses pas bien loin du tout, mais il aurait pu y rester, surtout si la demoiselle l’avait aperçue. Ou alors il l’aurait démolie, il ne savait pas trop. Il l’aurait sans doute démolie s’il s’était rendu compte de son incapacité à fuir, mais autrement il n’aurait pas vraiment eu de raison de venir la passer à tabac. Sauver le village? Et puis quoi encore, des cadeaux pour la fin de l’année?

Après ça, la maladie, la déchéance et la souffrance, la peur…. Non pas la peur, mais beaucoup de colère de mourir comme ça d’une bête maladie alors qu’il avait survécu à plusieurs guerres quelconques et à des missions de mercenariat parfois stupides et parfois dangereuses. Mais du coup pour en revenir au présent et bien, il était à la rue. Pas d’argent, pas de logement, rien, la dèche totale et absolue. Lui qui croyait avoir touché le fond il y a quelques mois, il avait sans doute dû commencer à creuser dans son sommeil pour en arriver là. Obligé de dormir dans les arbres et là où il pouvait trouver de la place, heureusement qu’il n’était pas une princesse quelconque de clan, sinon il n’aurait jamais survécu. Non, les Yin étaient élevés à la dure, dans la chaleur et l’humidité des marécages, au coeur des attaques de crococilisques enragés, ce qui lui servait au moins pour pouvoir se dire que dormir à la belle étoile, ce n’était finalement pas grand chose.

Pour l’heure, il s’était placé près des terrains d’entraînement, à l’aise à somnoler malgré le froid ambiant et les feuilles rougeâtres qui tombaient un peu partout. Ouais, il était plutôt bien installé finalement, profitant d’un instant de plus pour dormir et oublier la faim qui le tenaillait, reprenant tant bien que mal des forces après la maladie, jusqu’à ce qu’une voix féminine résonne, traitant quelqu’un, qui que ce soit, de crétin et l’envoyant chier. Ça manquait de peps mais ouais, c’était pas mal. Il manquait juste un juron bien senti, crétin c’était trop faible. La voix l’avait pourtant tiré de sa torpeur et cela lui portait sur les nerfs.

Descendant de l’arbre dans lequel il s’était installé, il pu voir plus ou moins la scène, une jeune femme sur le terrain d’entraînement qui…. tentait des trucs? Il n’avait foutraquement aucune idée de ce qu’elle faisait mais paraissait s’être emportée, que ce soit seule ou sur quelqu’un qui s’était empressé de fuir les lieux. S’approchant en recarrant les épaules, il se décida à aller gueuler un coup à son tour, principalement sur elle et ses tendances vocales douteuses, la détaillant du regard au passage.

Grande, cheveux noirs très longs, poitrine opulente, presque trop, vêtements un poil serrés, ce que le commun des mortels, du moins les hommes appelaient couramment une bombe. Le mercenaire lui même haussa un sourcil avant de parler, se demandant un instant s’il s’agissait vraiment d’une kunoichi ou bien d’une fille de joie faisant du racolage dans des zones inhabituelles, mais il rejeta bien vite cette idée, lui même n’étant pas exactement dans la norme shinobi. Si lui même était différent, pourquoi d’autres n’auraient pas le droit?

Dis donc la loustic, tu veux pas la mettre en veilleuse deux minutes? J’sais pas si c’est une peine de coeur ou quoi, mais tes braillements m’empêchent de dormir et c’est pas la période pour me foutre en rogne. Alors si tu veux te défouler tu le fais un bon coup je sais pas où, tu va botter un fessier quelconque, celui du conjoint par exemple, ou d’un péon dans la rue si ça t’amuses plus, et t’expires tout ça. Et ensuite, tu dégages, que j’puisse enfin pieuter peinard.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Lun 20 Nov - 19:45

Renji était dans son lit, en train de dormir le rouleau des pactes d'invocations des singes dans les bras, mimant sûrement le manque d'affection qu'il ressentait. Et malheureusement il devait être encore plongé dans un rêve pervers dont il avait le secret il lâcha un :
'' oui… Viens-là… Un peux plus proche… De moi… "

À la fin de cette phrase, il tomba de son lit en voulant changer de côté, il se retrouva dos au sol, les quatre fers en l'air et le rouleau d'invocation tomba sur son visage et hurlèrent un magnifique : AIE PUTAIN DE MERDE !

Se fit entendre. Il alla caller le rouleau dans son armoire et se dirigea vers la cuisine et prit un bout de pain qu'il avala durement. Il se dirigea maintenant vers son frigo et l'ouvra et avoya que des bouteilles de saké et de bières "' Eh beh'… J'pensais pas que j'étais alcoolique… Mais bon… On va faire avec… Il prit une canette de bière et la déboucha avant de faire un cul sec de bon matin. Il prit un débardeur et son treillis noir et blanc et s'accompagna de ses fidèles bottes de ninja gris. Il attacha son bandeau sur son bras au niveau de son épaule et sortit de sa maison en attrapant son katana et le plaçant derrière lui..

Une fois arrivé dehors, il regretta son choix le froid lui attraper les os. Il mit ses mitaines en laine qui était dans sa poche et se roula une clope vite fait bien fait. Et la calla entre ses lèvres avant de l'allumer et de faire un tour dans le village qui semblait bien… Désert pour cette journée. Et sans savoir pourquoi il se dirigea vers les terrains d’entraînement, p'étre il y avait entraînement général et il ne le savait pas. De loin on pouvait l'entendre chantonner cet air :
~ Au village , sans prétention
J'ai mauvaise réputation.
Que je me démène ou je reste coi,
je pass' pour un je-ne-sais-quoi.
Je ne fais pourtant de tort a personne,
En suivant mon ch'min de petit bonhomme.~

ne fois arrivé au terrain d'entraînement accompagné d'un pack de bière qu'il avait été chercher à l'épicerie du coin, il se posa sur un banc, puis entendit des voix et les guetta de l'oeil. Soudain il prit son courage... Ou du moins ses couilles entre ses mains pour avoir un semblant de vie sociale et partit a leur rencontre. Une fois a porté il fit avec un grand sourire "' Bonjour ! '" et s'arrêta net en voyant l'énorme mastodonte et la grande kunoichi se sentent très petit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 258

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mar 21 Nov - 12:57

Kiriha soufflait dans ses mains, sans doute pour éviter qu’elles s’engourdissent en cette saison si caractéristique des premières gelées. Chaudement emmitouflée dans une écharpe ne laissant paraitre que ses yeux, elle avait décidé de se promener en ville, désireuse de se rendre au mont Hokage plus tard pour apprécier la vue qu’il donnait sur le village en contrebas. La jeune femme était loin de s’imaginer que le froid allait être si rude et elle était bien gênée d’avoir préparé autant de cookies dont elle n’apprécierait sûrement pas la saveur à cause du temps qu’il faisait. Kiriha essayait donc tant bien que mal de dissimuler la boite sous son manteau, espérant ainsi les garder au chaud un peu plus longtemps.

Tandis qu’elle traversait la ville en direction de son objectif, elle crut reconnaitre une voix familière provenant des camps d’entrainements dont les arbres lui avaient servi pour lire les nombreux feuillets qu’Aniellera lui avait traduits. Un homme imposant dont la musculature ne laissait pas de doute quant à sa force était en train de sermonner une jeune femme, l’invitant à aller élever la voix ailleurs et de le laisser dormir en paix. Il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaitre cet énergumène et il s’agissait bel et bien de l’homme qui lui avait valu un séjour à l’hôpital après leur petit « entrainement » dans les forêts de Hi. Kiriha ne s’attendait absolument pas à le revoir de sitôt, pensant qu’il avait disparu du village après son réveil à l’hôpital. En tout cas, il avait l’air encore en plus piteux état que la dernière fois qu’elle l’avait vu et elle se demandait même ce qui avait bien pu lui arriver durant cette année.

Détournant un instant son regard de Yao, elle reporta son attention sur son interlocutrice dont la première chose qui capta son attention était l’imposante poitrine -bien plus que la sienne - qu’elle arborait ainsi que l’accoutrement qu’elle portait. Ce petit groupe fut d’ailleurs très vite rejoint par un troisième parti, un autre homme tout aussi atypique mais moins que son partenaire d’entrainement d’antan. Résolue, Kiriha décida de s’approcher de ce petit comité, souriante comme à son habitude et retirant la boite de sous son manteau pour paraître moins ridicule. Elle espérait cette fois-ci qu’elle pourrait faire la connaissance d’un peu plus de personnes, son dernier séjour ne s’étant soldé que par la rencontre de trois personnes dont deux demeuraient introuvables.

« Bonjour, je m’appelle Kiriha Akemi, kunoichi d’Iwa et bourlingueuse à ses heures perdues. J’ai senti un peu d’agitation ici et j’ai été curieuse de voir d’où venait ce bruit. Que diriez-vous de faire connaissance autour de petits gâteaux faits maison ? Ils sortent tout droit du four. »

Elle ouvrit la boite et incita le groupe à se servir. Une vingtaine de cookies trempés dans du miel y étaient présents et Kiriha regrettait juste de ne pas en avoir vraiment pu anticiper une éventuelle rencontre et en avoir fait en plus grande quantité. Se tournant vers Yao, seul membre du groupe qu’elle connaissait déjà, elle était intriguée de voir ce que le mercenaire était devenu et s’empressa de lui poser la question.

« Ca fait un moment qu’on ne sait plus vus…Mes côtes se rappellent encore des coups que vous leur avez infligés » dit-elle en plaisantant.

Attendant sa réponse et qu’il recouvre son calme, Kiriha se demandait soudainement si le mercenaire se souvenait d’elle ou si l’alcool avait causé des dommages à sa mémoire au point de ne plus se rappeler de leur combat.

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mar 21 Nov - 14:25





Soudain un beuglement assourdissant retentit, comme si un ours sortait de sa tanière pour crier sur l’intrus qui ose approcher. En revanche cet ours là n’est pas tout à fait animal, bien qu'évidemment au vu de sa carrure et du roulement d’épaule digne d’un prédateur ursidé et son faciès aux tons éxagéréments pâles couplés à sa pilosité exacerbée d'ébène lui donnait un air de panda. Un panda enragé d’après le grognement presque putride qu’il soufflait sur mon visage, ses yeux ensanglantés criant une rage qui semblait diluvienne.

Malheureusement pour lui, avec la puanteur de ses effluves et la puissance de son interjection, je n’ai pas compris un traître mot de ce qu’il me… Suggérait poliment?

Si, un truc me revenait maintenant, avec le recul que je faisais mentalement tout en me demandant pourquoi j’avais pas reculé aussi physiquement. Je réprimais un renvoi gastrique d’un déglutissement douloureusement acide. Impossible, il avait dû se rouler dans une peau d’animal mort ce matin.. Dégager d’ici.. Mais.. Je suis la pour mon travail, pourquoi tant de méchanceté..

J’avais presque envie de lui rappeler que l'hygiène corporelle c’est important, surtout si après l’épidémie il ne veut pas être considéré comme un rebut souffreteux à éliminer pour le plus grand bien, mais une petite voix dans ma tête me rappelait mon idée stupide..

Être conciliante avec le prochain mec qui m’approche… HA ! Hahahahahaha… Cette blague… Je contenais mon envie de rire, préférant jeter mon regard sur l’autre visiteur qui s’approchait, des boissons alcoolisées à la main et un sourire au lèvres. Beaucoup moins massif, ce.. Garçon lança un “Bonjour” bien plus accueillant que le rugissement du fauve.

Quoi qu’il se passe en ce moment, le contrôle m’échapait totalement et un autre individu se mêla au groupe hétéroclite que nous formions pour décliner son identitée et proposer des biscuits. Puis cette personne adressa la parole au colosse odorant. Il était visiblement violent, et elle l’était tout autant.. Ou s’agissait-il d’un genre de code pour autre chose.. Cette femme paraissait très à l’aise, utilisant des mots comme “bourlinguer” et proposant des friandises à des inconnus.

Les événements m’ont dépassé sur ce coup là, j’imagine que commencer par les présentations serait une bonne idée, Akemi-san l’avait fait naturellement.

-Je suis en charge de la surveillance du terrain d'entraînement pour la journée, Mon nom est Uchiha Tenjo, je travaille pour l’académie.

Je ne savais pas quoi faire ou dire après cela, je regardais furtivement les entremets, refusais d’un signe de tête pour moi même et reculais de quelques pas. J’allais sûrement en savoir plus sous peu, je me contentais de fixer la personne qui était arrivé en dernier, représentant la figure imposant le moins de pression à mes yeux de par son sexe et sa familiarité. J’en excluais presque le colosse jusqu’à que je me rappelle qu’il m’avait adressé la parole.

-Je.. Euh.. Quel était le motif de votre hurlement déjà? Vous.. Vous m’avez surprise et je n’ai pu vraiment.. Entendre ce que vous disiez…


Une excuse plus ou moins banale, ma timidité ressortait bien plus que ce que je voulais, mais cela ferait l’affaire, je prenais une grande inspiration, puis adoptait une attitude plus calme, une main droite négligente sur le pommeau de mon tachi.


Résumé factuel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 79

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mar 21 Nov - 21:05

Qu’est ce que c’était que ce rassemblement soudain de personnes, est ce qu’ils s’étaient tous donnés rendez-vous histoire de venir l’emmerder ou bien le destin se foutait il de sa tête? La maladie, le chômage, la faim et maintenant on l’empêchait de dormir? Il devait avoir été affreusement méchant envers des bébés chiots dans une vie antérieure pour mériter ce genre de choses. Pour revenir au présent, ou plutôt aux quelques instants passés avant le moment actuel, il avait pu dans le désordre voir que la demoiselle aux longs cheveux noirs s’était reculée l’air dégoûté, ce qui pouvait aisément s’expliquer par son état de clodo et n’était pas vraiment discutable, un jeune avec des cheveux dans un état aussi dégueulasse que lui s’était approché avec des bières, une boisson de tafiole s’il en était, et une autre gamine à forte poitrine s’était ramenée également, sauf que la tête de celle-là lui disait quelque chose.

Un instant de lumière se fit dans la tête de l’enragé, reliant cette poitrine à une jeune samouraï d’il ne savait plus où du nom de…. Kira? Non, il manquait un bout, mais au diable s’il se rappelait lequel. Les relations sociales et lui de toute manière, c’était limité à se rappeler du nom et du visage d’une cible à abattre, sans plus. Les amis duraient trop peu de temps pendant une guerre, s’il en avait jamais eu en fait. Plus important, une odeur de pâte chaude et de miel emplissait l’air alors que la gamine samouraï ouvrait une boîte en clamant fièrement qu’elle avait apportée des gâteaux en les invitant à se servir.

Alors qu’une grosse main velue allait donc tout naturellement et sans gêne aucune se servir dans la fameuse boîte, un merci grogné plus que parlé s’extirpant difficilement d’entre ses dents, avant de répondre tout naturellement à la jeune fille qu’il avait été quelque peu dans la dèche et même tombé malade, une saloperie pire que la crève et la peste noire combinés qui l’avait quasiment laissé pour mort et à laquelle il avait survécu grâce à sa ténacité et son physique peut être un chouïa plus développé que le commun des mortels. Oh, et grâce au vaccin aussi, un peu. Son attention fût cependant attirée à nouveau par l’empêcheuse de dormir tranquille qu’était celle qui se présenta sous le nom d’Uchiha Tenjo. Uchiha? Les zozos aux yeux rouges bizarres, blablabla de Konoha et tout le tintouin? Le moral du mercenaire descendit encore d’un cran, les rares qu’il avait pu rencontrer étaient des empêcheurs de tourner en rond persuadés d’avoir toujours raison et parce qu’il ne savait quoi avec leurs pupilles ils étaient les meilleurs. Un tas de foutaises pour le Numajin, mais les Konohajins se rangeaient le plus souvent de leur côté, parce que fondateurs du village.

Elle travaillait pour l’académie des ninjas en plus, bref, le Numajin eu soudain l’impression de s’être collé dans une merde noire. Déjà qu’il avait mauvaise réputation aux environs de Konoha, s’il commençait à s’en prendre à des enseignantes officielles sa situation risquait de prendre un tournant droit vers le huitième niveau de l’enfer. Sans parler qu’elle n’avait elle même pas l’air d’en mener large, que ce soit par peur, timidité ou juste étonnement. Se frappant le front de la main, il laissa tomber l’affaire tout en soupirant, la bougresse ne l’ayant vraisemblablement réveillé que par ennui et malchance.

Rien, laisse tomber. Et prends un biscuit sinon ils vont refroidir, ce serait con et ça ferait d’la peine à la gamine. Et une dernière chose. Enlèves cette main de ton pommeau, tu va t’faire mal, ou du moins JE vais te faire mal. J’aime pas voir ce genre de trucs, j’ai l’impression qu’on me menace. Et je déteste être menacé, j’ai l’impression qu’on me respecte pas, et ne pas respecter Yao Yin, c'est une très mauvaise idée.

Gamin, envoie une bière, ça fait un bail que j’me suis pas enquillé un truc alcoolisé, ça me fera du bien même si c’est….. ben, juste une bière.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mer 22 Nov - 16:54

Renji les regarder un à un, il regarda d'abord la femme qui venait d'Iwa, Kiriha Akemi qui avait une voix plutôt douce a l'écoute. Il l'observa et son esprit fit tilter quand elle parla de cookie au miel et en prit un avant l'énorme mastodonte. Et le fourra directement dans sa bouche et lui fit un signe de tête en souriant et lui léchant un :

Bonchoiur ! Enchaner ! Mertshi !


Difficile de parler avec la bouche pleine...

Puis son regard se tourna vers la femme qui est une personne affiliée à l’académie... Tenjo Uchiha. Il fronça un peut les sourcils et avala le cookie. Cette femme ne lui disait rien et sa l'étonnée vraiment. Il posa son pack de bière à ses pieds et jeta sa première sèche qui éte finie depuis long sur le côté. Puis se roula une nouvelle galbish et se l'alluma dans la foulée. Il l'examina aussi, sa voix il l'a trouvé bien plus sévère que la première. Il passe sa main gauche dans ses longs dreadlocks et également un sourire se dessine sur son visage. Et sur le même ton toujours très gentil : Bonjour enchanté également.

Puis vin la voie de... Ce qui sembler être un animal déguisé en homme qui fessait un sermon a la personne de l'académie qui avait visiblement posé sa main sur son arme, une sabreuse ? Intéressant. Il fit un signe de tête à l'homme dénommé Yao. Puis quand il se tourna vers lui et demanda une bière comment dire... Qu'il eut la trouille de sa vie. Il avait limite l’impression de se faire disputer pour une connerie qu'il n'avait pas faite. Renji se baissa et attrapa une bière avant de la tendre à l'homme puis tourna sa tête en la penchant sur le côté et ferma les yeux en faisant un grand sourire en montrant toutes ses dents et sur un ton calme il dit :
bonjour a toute et a tous ! Je m'appelle Renji Zakuro ! Ou le singe pour les intimes haha. Au fait , ton cookie une tuerie !
Dit-il en riant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 258

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Jeu 23 Nov - 16:24

Kiriha ne dut pas se faire prier longtemps avant que le petit groupe ne se serve dans la boite de cookies, excepté Tenjo qui refusa poliment d’en manger. D’un genre assez timide, elle ne semblait pas avoir bien pris la remarque de Yao et n’était visiblement pas habitué à ce genre de phrasé cru si caractéristique du mercenaire. En tout cas, la borgne pouvait constater que son ancien « camarade » d’entrainement n’avait pas changé d’un pouce et qu’il empestait toujours l’alcool et d’autres odeurs dont le mélange ne permettait pas d’identifier leur nature mais qui révélaient bel et bien la situation précaire dans laquelle il se trouvait.

Toutefois, il lui révéla des informations assez importantes à propos de la situation à Konoha lors de ces derniers mois et cela expliquait peut-être en partie certaines interrogations que la jeune fille avait à propos du village caché de la feuille. Elle apprit également que Yao avait été touché par l’étrange maladie, bien que sa constitution l’ait aidé à tenir le temps de l’élaboration d’un remède. Cela révélait donc que Konoha avait pu se sortir de ce mauvais pas et que le village avait pu donc se remettre des événements de l'été dernier.

« Je suppose que la maladie a été un véritable fléau pour tout le monde. La dernière fois que je suis venu ici, j’avais sollicité l'aide de Konoha, pensant pouvoir trouver un peu de soutien face à un ennemi commun mais à part le vent et le bruit des feuillages, j'ai été contrainte de rebrousser chemin et de me diriger vers Kusa directement…Enfin, je suppose qu’ils avaient sans doute d'autres problèmes à régler à ce moment là. »


Elle poussa un long soupir qui en disait long sur son ressenti. Kiriha ne leur en voulait pas de ne pas avoir répondu à sa requête mais elle s'était attendue au moins à être reçue ou entendue même si c était pour dire qu'ils refusaient.

La jeune borgne reporta ensuite son attention sur le petit groupe et tenta de mettre à l'aise Tenjo en essayant d'abaisser un peu la tension que Yao avait créée. Sa voix était un légèrement étouffée par l'écharpe qu'elle portait mais on pouvait tout à fait discerner ses paroles.

« Allons, je pense qu'il est inutile de s'énerver pour rien. Je pense que Tenjo-sensei était juste en train de s’entraîner et que cela vous a réveillé de votre sommeil. D'ailleurs, cette scène me rappelle fortement la première fois où on s’est rencontrés dans la Forêt de Hi. Vous deviez vous en doutez que les terrains d'entraînement n'étaient pas le meilleur endroit pour trouver le repos »

Elle sortit un petit papier sur lequel elle griffonna un nom et une adresse et le tendit à Yao.

« Si vous cherchez un endroit pour dormir , le monsieur qui tient cette auberge pourra vous offrir asile. Et vous y trouverez tout l'alcool que vous voudrez. »

Elle se tourna ensuite vers le reste du groupe, comme pour capter l'attention de tout le monde.

« Comme je l'ai annoncé plus tôt, je suis une amatrice des voyages et je m'étais rendu à Konoha il y a quelques mois en raison d'un voyage initiatique à travers le Yuukan. Aujourd’hui, même si je suis présent ici pour des raisons…disons plus sérieuses, j'étais assez curieuse de voir ce que Konoha était devenue après la terrible maladie qui avait dit touché le monde entier. Peut-être que Tenjo-sensei peut m'en dire plus à ce sujet où peut-être vous Zakuro-san ?»

Elle les regarda tour à tour en attendant des réponses de l’une ou l'autre personne.

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Ven 24 Nov - 10:58





Je n’allais pas pouvoir m’en tenir à de l’observation, le panda c’était senti obligé de déclencher son délire de la persécution, à croire que tout avait été placé dans le monde juste pour le menacer.. C’était peut être juste cela son problème, il avait été bercé trop près du mur et jeté dans la nature pour qu’il se débrouille toujours par lui même..

Je regardais Yao Yin, puisque qu’il se nommait à la troisième personne dans une expression ridicule d’éponge à bar bien imbibée avant de demander de se faire resservir, puis ma main posée sur le pommeau d’une de mes armes.

il ne sait donc même pas faire la différence entre une main qui empêche une arme de sortir et une qui la prépare à trancher? Mon corps bouillonnait, il s’en était fallu de peu finalement pour qu’il me fasse passer d’une peur naissante à une colère attisée. Je plongeais mon regard dans le sien, veillant à ne pas déclencher le Sharingan malgré mon envie de combat. Akemi-san avait tenté de calmer l’hirsute, mais je doutais l’implication de celui-ci dans ce domaine et décidais de quand même y mettre mon grain de sel, quitte à envenimer la situation.

-C’est quoi votre problème à la fin, votre existence? Je ne vous ai rien fait voulez vous bien arrêter de vous adressez à moi comme si vous alliez me tuer pour quelques obscures raisons.. Ou alors est-ce intentionnel et vous souhaitez que j'appelle la milice? Cela commence à devenir lassant, je pense que vous et moi avons mieu à faire que cela, si l'intérêt de ce jeu n’est que de flatter votre égo parce que vous avez effrayés tout les gens qui vous entourent, laissez moi vous dire que vous devriez vous regarder dans un miroir et vous demander ce que les autres pensent de ce que vous faites… Menacer, ha, et puis quoi encore, vous ne vous rendez pas compte qu’en moins de deux minutes vous m’avez déjà menacé trois fois vous même? Si vous avez un problème à vous sentir menacé comme vous dites, allez voir un médecin, personne n’aurait l’idée de menacer gratuitement une créature comme vous.. Vous n’avez pas cinq ans, vous êtes un adulte nom de dieu..


Après yao, c’était à mon tour de placer ma main sur mon visage de déception.

Renji Zakuro.. Ce nom ne m’est pas étranger.. Tous les Genin passent plus ou moins tous par l’académie pour avoir un mentor après leurs études, histoire de progresser plus vite, il fait sûrement déjà partie d’un groupe néanmoins son mentor pourrait faire un effort, fumer pour un genin n’est pas très sérieux, il risque de mourir jeune.. Mais remarque, ce n’est pas à moi d’en prendre la décision ou de le gronder pour cela, et puis cela peut être une base pour des jutsu incendiaires, un Genin qui touche déjà aux éléments hein.. Singe, étrange comme sobriquet..

-Il y a une raison pour laquelle on t'appelle singe?


J’avais un peu peur du retour de flamme de ma question, mais je doutais qu’il ait gardé “singe” si c’était dans un cadre expliquant son inaptitude cognitive..

Je lui souriais, plus pour dissiper la colère que je ressentais contre Yao qu’autre chose, puis tournait la tête vers Akemi-san. La maladie, Kami.. On passait de menace de mort en menace de mort décidément. je décidais de regarder le Genin pour l’inciter à prendre la parole pour expliquer du mieux qu’il pouvait la situation ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 79

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 26 Nov - 18:50

Une canette? Qui achetait encore des canettes et pas des bouteilles, le plaisir de pouvoir écraser le goulot d’une bouteille entre ses dents avant de les recracher sur le côté, effrayant au passage les trois voleurs suffisamment fous pour tenter de le dérober, n’était il pas suffisant aux yeux du jeune homme. Ninja aussi au vu du bandeau, mais à quel grade? Cela, le mercenaire n’en avait aucune idée, et s’en moquait pas mal, son boulot était seulement de frapper, voler et tuer ceux qu’il était payé pour brutaliser, pas les autres. Ou alors juste pour le plaisir, comme la demoiselle Uchiha qui commençait à sérieusement lui courir sur le haricot, suffisamment pour que le Sanglier lui suggère de lui apprendre la politesse et qu’il commence inconsciemment à accumuler le chakra naturel qui faisait partie de sa vie depuis son enfance.

Ok gamine, j’imagine qu’on va devoir régler ça dans le sang et la violen-

Il avait pourtant été interrompu par une brusque contraction musculaire, d’une puissance colossale, suffisante pour le casser en deux en lui faisant cracher ses poumons dans ses mains pendant une longue minute avant qu’il ne se redresse, front en sueur et mains tachées d’un rouge cramoisi ne laissant guère de doute sur sa provenance, bien vite essuyé sur son pantalon cargo élimé et parsemé de traces en tout genre. Reprenant son souffle, il jeta un regard fatigué sur la Uchiha avant de reprendre la parole.

Ouais.... J’imagine que cette foutraquerie de maladie s’est un poil trop implantée et que j’vais pas avoir le choix, alors autant laisser les choses là. La gamine doit avoir raison, les terrains d’entraînements sont pas l’endroit rêvé pour crécher mais de toute manière les aubergistes de tout poil me refuse, trop peur que mes restes de crève les infecte à en mourir. Pas que j’puisse vraiment leur en vouloir vu les ravages qu’elle a fait. J’ai ptet un peu surréagi, désolé. Mais juste un peu.

Il ouvrit alors la canette de bière, laissant le liquide froid glisser contre sa gorge encore à vif de la quinte de toux qui l’avait pris quelques instants plus tôt tout en écoutant la suite de la conversation, avant de réagir sur un truc. Ses potes l’appellaient… le singe? Mais qui était assez con pour s’en vanter? Ou alors il confondait surnom et titre, auquel cas c’était plus compréhensible vu qu’à sa connaissance les surnoms étaient des titres, mais souvent moqueurs et réducteurs des capacités de quelqu’un.

La question de Kiriha fusa étonnamment rapidement, comme sortie de nulle part, et le mercenaire sentit un vague malaise flotter dans l’assemblée. Finissant sa gorgée, il se sentit obligé de répondre à la question que la sensei de Konoha avait apparemment décidée d’esquiver.

C’est simple, c’est la merde. La maladie a touché tout le monde sans discrimination, aussi bien gosse qu’adulte, femme ou homme, ninja ou civil, personne n’a été épargné. Les seuls qui n’ont pas eu à la subir sont ceux qui ont eu la chance de recevoir le vaccin avant d’être infectés. Konoha a bien mené quelques actions contre la pandémie, j’ai moi-même pu assister à la mise à feu d’un village par une ninja konohajin, mais c’était déjà bien trop tard. La… Hokage, c’est bien ça? A tenté deux trois trucs, mais au final c’était inutile, il aurait fallu agir plus tôt ou isoler immédiatement les malades, si ce n’est les abattre.

Actuellement, Konoha est une ville fantôme, l’ombre de ce qu’elle était avant la maladie. Ils ont perdus beaucoup de ninjas et plus encore de civils, et comme ils n’ont apparemment pas de nouvelles de leur cheffe…. Disons que c’est compliqué pour eux quoi. Vérifie avec les deux ninjas, mais c’est plus ou moins ma vision des choses actuelles.


Il finit rapidement le breuvage alcoolisé avant de broyer la maigre canette dans les battoirs qui lui servaient de mains, se demandant un instant si jeter le conteneur sur les terrains ne seraient pas considérés comme une insulte envers celle qui se disait prof’. Haussant les épaules, il avisa une poubelle cachée derrière un arbre avant de projeter le bout d’aluminium compressé vers celle-ci, percutant l’arbre devant avant que la canette ne retombe lamentablement au sol…..

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 26 Nov - 19:46

Renji regarde tout le monde en gardant ce grand sourire pour cacher sa gêne quand on lui demande "' pourquoi on t'appelle le singe ? ''

Il garda se sourire et parlant d'une voix quel que peut tremblante, bien engrainé par la gêne :
~ Pourquoi le singe ? Haha… Pour la simple raison que j'ai une forte affinité avec les singes. Quand j'étais haut comme trois bites à genoux… J'adorai grimper aux arbres ou même à faire des bêtises… Aussi en raison de ma petite taille comparée à vous part exemple... Ou encore parçeque je peux invoquer des singes. Du moins... Un pour l'instant et c'est déjà suffisant haha… Et j'ai encore une hypothèse, la façon dont je m'entraîne, vue que je n'ai pas d'équipe ou même de partenaire avec lesquels je peux m’entraînai.

Il frotta ses longs dreadlocks pour essayaient de déstresser , il n'avait pas l'habitude de voir du monde et cela se ressent. Une fois que le géant lui a pris la bière des mains il s'en prend une a son tour et l'ouvrit avant d'en boire une gorgée en les écoutant.

~ Hum… Yayin ? Non… Yaion ? Non… Merde… Ya… Yao ! C'est ça ! Tu veux que j'essaye de te trouver une plaçe à la maison ? Une nuit ou deux pour que tu trouves un endroit ou dormir .

Il le regarda et baisse la tête aussi tôt n'osant pas croiser son regard. Et attendant puis repose son regard sur Tenjo, seul qu'il arrive à regarder.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 258

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Jeu 30 Nov - 15:56


Kiriha écouta attentivement le discours du mercenaire. Comme elle le pensait, la situation n’avait sans doute pas été très différente d’un village à l’autre. Konoha aussi avait du aussi avoir droit à son lot de morts avant qu’une solution fut trouvée. Cependant, une chose attira l’attention de la jeune femme dans le discours de Yao. Les méthodes employées par les « autorités » Konhajins la surprirent un peu et elle se demanda pourquoi le dénommée Murasaki avait ordonné de brûler tout un village au lieu de l’isoler simplement. C’était la tactique qu’avait employé Iwa dès l’apparition des premiers symptômes de la maladie et, les nombreuses personnes qui avaient été isolées, ont pu bénéficier du remède et reprendre le cours de leur vie.

Malgré son désintéressement vis-à-vis de la politique en général, Kiriha trouvait que cela était assez irresponsable et immoral de sacrifier la vie d’autant de personnes, surtout que, de toute manière, la maladie s’était déjà disséminée au sein du village caché de la feuille. Le hokage avait visiblement adopté la même stratégie que Kyrua, préférant se cloitrer dans son bureau et envoyer ses ninjas faire le boulot en terre inconnue. Elle commençait d’ailleurs à se demander ce qu’étaient devenues les personnes dont elle avait pu faire la connaissance lors de son précédent séjour. Avaient-ils profité de la panique générale pour fuir ? Etaient-ils décédés ? Telles furent les questions qui se bousculaient dans sa tête. Au début de l’épidémie, Kyrua lui avait formellement interdit de révéler la situation à Iwa aux autres villages mais en voyant la situation dans laquelle se retrouvait le village caché de la feuille, Kiriha commençait vraiment à se demander si cela valait le coup de garder le secret…

« J’imagine que ça a été la même chose chez tout le monde. Chez vous, chez nous ou n’importe où ailleurs. Il est vrai que la dernière fois que je suis venue, cela était plus vivant et un poil plus accueillant mais je n’arrive pas à retrouver certaines personnes qui avaient eu l’amabilité de me guider à travers le village. Peut-être ont-ils été emportés par la maladie ? Ce qui serait assez triste si c’était le cas.»

Elle referma la boite de cookies puis la rangea dans son sac. Kiriha mit ses mains frigorifiées dans ses poches et regarda tour à tour les visages du petit groupe improvisé. Il est clair que si ils continuaient à se regarder en chien de faïence, tout le monde allait finir gelé sur place. Il était encore assez tôt dans la journée mais la jeune borgne commençait à avoir un petit creux.

« Que diriez-vous d’aller manger quelque part ? Je ne sais pas vous mais moi j’ai vraiment faim…et froid surtout »

Kiriha se demanda, assez ironiquement, si sa demande sonnait vraiment comme une invitation auquel cas, elle n'aurait certainement pas assez d'argent pour pouvoir régler la note de tout le monde et la jeune femme devrait bien vite retourner dans son village avant d'être complètement sans le sou.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Ven 1 Déc - 16:48





Je fermais les yeux alors que ma lueur s’allumait, non seulement yao m’insultait gratuitement, insinuant qu’il me vaincrait sans problème mais qu’en plus j’étais insignifiante. Et malgré cela je n’osais pas les rouvrir après la dénonciation de Konoha par ce panda galeux. J’avais naturellement entendu parlé des incendies provoqués intentionnellement dans le but d’éradiquer la propagation de la maladie et orchestrés par le Hokage. J’avais presque honte de faire partie de ce village a certains moments. Je ne confirmais pas les dires de Yao mais je savais que mon silence parlerais pour moi.

Zakuro-kun expliqua ensuite pourquoi il se faisait appeler singe, comme un renvois partiel à ma supposition. Il y avait donc de l’agilité, de l’adresse et une certaine sagacité derrière ce masque d'indifférence et d’amusement constant?

Invocation? Ce n’est pas la première fois que j’entend parler d’un Genin qui forme un pacte tôt mais cela éveille une certaine forme de curiosité en moi, comme de l’envie.

Le petit proposa d'héberger le colosse chez lui puis détourna son regard de lui à moi.

Akemi-san quand à elle parla de ce qu’elle ressentait en ce moment, et beaucoup d’insécurité ressortait de son discours presque dramatique, évoquant la possible perte d’amis.. Je repensais automatiquement à mes camarades tombés contre le forcené et mon hospitalisation. Une ombre passa sûrement sur mon visage pendant que je me remémorai ces vestiges..

Elle referma son petit panier vidés d’intentions. Je la voyais presque frissonner puis regarder les autres et moi même. Elle allait sûrement proposer d’aller ailleurs pour se réchauffer. Pour ma part j’étais bien habillée, donc préparée pour affronter la température douce de l’automne, de toute manière ma place était ici, à mon poste. La remarque ne se fît pas attendre longtemps et j'acquiesçais d’un digne de tête tout en refusant de ma voix.

-Vous devriez faire cela, prenez un peu de temps au chaud, le temps n’est pas très clément en ce moment et vous êtes déjà tous bien trop peu habillés pour la saison. Je vais rester ici néanmoins, j’ai été assignée jusqu’à dix sept heure, par ailleur j’ai déjà mangé.

Je me retournais pour sauter sur mon perchoir et leur faisais un signe de la main comme pour leur dire au revoir.

“Tu es tellement asociale Tenjo” sonnait déjà en écho dans ma tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 79

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Sam 2 Déc - 14:35

Une forte affinité avec les singes? Il se prends pour un ourang-outang miniature ou quoi? Sans rire, tout les gosses aiment faire des bêtises, il n’y a que ceux qui n’ont pas le temps qui n’en font pas. En tout cas, c’est ce que le numajin pensait avoir compris des enfants durant ses errances, mais le peu qu’il avait croisé étaient le plus souvent des enfants soldats plus formés à la guerre qu’à la vie civile, et les bêtises d’un militaire… Il haussa pourtant un sourcil à la mention des invocations de singes, les jeunes d’ici étaient donc autorisés à passer des contrats avec les animaux à n’importe quel âge? C’était une curiosité intéressante, et une information utile, il n’avait jusque là jamais rencontré de jeune doté de ce genre de capacités, ceux-ci préférant sans doute le calme aux turbulences des autres, plus portés sur le ninjutsu ou le combat à mains nues ou armées. Le gosse était plutôt sympathique en tout cas, allant jusqu’à lui proposer de crécher chez lui quelques jours malgré son incapacité à se rappeler un nom prononcé pas deux minutes auparavant.

Pft, c’est gentil gamin mais va pas t’en faire pour moi j’ai vécu pire que ça à Yuki no Kuni quand ces imbéciles m’ont laissés crever de froid avec une épée dans le bide. Jusqu’à ce que j’les retrouve et que j’leur fasse passer le goût du fer à coups de phalanges. ‘Fin bref, c’est sympa mais j’vais m’demmerder tout seul, t’en fais pas pour moi. Au pire j’irais vendre mes services à la patronne du patelin, temporairement en tout cas. Ça devrait suffire à trouver un toit pour quelques semaines.

Les paroles de Kiriha confirmaient de plus ce que le mercenaire supposait, la maladie s’était clairement étendue non seulement sur tout Hi no Kuni, mais vraisemblablement sur tout le Yuukan, ravageant donc une bonne partie de la population mondiale pour….. quoi déjà? Yao l’ignorait et s’en moquait, le passé c’était le passé, et on ne peut pas se défendre contre une maladie de toute façon. Restait à espérer pour la petite Iwajin que ses amis ou guides ou peu importe ce qu’ils étaient soient sains et saufs. Ou au moins saufs. Sa proposition d’aller manger un bout en revanche…. voilà qui attirait l’attention du mercenaire. Il avait beau être sans le sou, il trouverait bien un moyen de se faire inviter, et au pire et bien….. Il ferait la vaisselle pour le tenancier jusqu’à ce que celui-ci soit satisfait? Ce ne serait pas la première fois de toute façon, et il n’y a pas de tâche trop ingrate quand elle permet de survivre.

Et pourtant, alors que lui-même acquiescait d’un grognement approbateur, une certaine demoiselle faisait sa frigide en refusant sous prétexte de boulot. Sans rire, on la fait chier à ce point? Mademoiselle préfère se peler les miches pendant encore plusieurs heures à ne rien faire en regardant un terrain vide dans un village refermé sur lui même et malade plutôt que venir grailler un bout avec eux? Et bien le mercenaire n’était pas d’accord, notamment parce que maintenant qu’elle était là, il comptait bien à ce qu’elle reste profiter avec eux. Et pour parler franchement, le nom d’Uchiha résonnerait sans doute suffisamment bien à l’oreille de l’aubergiste pour le faire laisser passer un type à la réputation “malencontreusement” mauvaise, d’autant plus que sa carrure et son visage taillé au burin n’inspirait pas confiance et que s’il se mettait à tousser comme un forcené en plein milieu du repas, sa maladie serait surement découverte, et alors bye bye la pitance.

Oui, la Uchiha était son ticket d’entrée au restaurant et il était hors de question qu’il la laisse partir comme ça. Expirant légèrement, il invita le Loup à se mêler à ses pas pour prendre la jeune femme de vitesse et se retrouvant presque instantanément devant elle alors qu’elle se retournait en les saluant une “dernière” fois, pressant un index contre son front pour l’empêcher de se faire la malle.

Tu t’arrêtes là et tu te retournes, la miss. On va tous aller prendre un casse-croûte et c’est même pas la peine de tenter de t’esquiver pour des histoires de devoirs ou autres. J’suis presque sûr que surveiller un terrain vide te fait chier alors vient pas t’la jouer reine des glaces solitaire si s’pour aller chialer toutes les larmes de ton corps dans cinq minutes pour des morts. Le seul moyen que t’as de te rappeler d’eux, s’pas en les pleurant, s’t’en vivant bien, alors tu arrêtes tes bêtises et tu viens grailler avant que j’te jette sur mon épaule et que j’t’y emmène de force.

Oui, il forçait sans doute un peu trop, mais un ours affamé fait n’importe quoi pour pouvoir manger convenablement, et un restaurant, c’était bien plus que ce qu’il ne pouvait demander de la vie à l’heure actuelle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Sam 2 Déc - 16:52

Sont regard se porta d'abord sur Kiriha et l'écouta, soupçonnant une pensée triste de sa part. Et pris part soudainement a la conversation :


Malheureusement, la maladie a été un fléau pour tous les Villages ,  on a du essuyé des pertes. La seule chose qu'on peut faire pour l'instant et de rendre honneur a leur mémoire.


Elle parle d'un resto ? SUGOIIIIIIII ! En plus il commencé à avoir faim. C'était l'idée qui arrive au parfait moment. Il tâta ses poches et écarquilla les yeux… MERDE ! Il avait oublié sont porte-feuille ou comment passer pour un blaireau des  la première rencontre. Il était temps de montrer ce que le Singe pouvais faire ! Il posa sont pied sur le pack de bière encore bien plein et porta sont pouce à ses dents et se croqua le bout de se  dernier. Puis il avança sont pouce sanguinolent jusqu’à la paume de sa main et pressa l'ouverture sanglante en dessinant un long trait jusqu'au niveau de ses veines, se décala un peut de tout le monde puis fit plusieurs mudra avant d'imposer sa main au sol et dire :


Kuchiyose no Jutsu !



Un épais nuage de fumée blanche apparut quand le jeune homme a la peau matte avait imposé sa main au sol. Ce nuage se dissipa, pendent ce temps la Renji se releva en tendant sont poing vers… Un singe de taille humaine, le singe lui aussi avais le poing tendu. Les deux se firent un '' Bro Fist''. Renji entama le dialogue :


-Yo Boss', comment ça va ?
- Yo Ren', bien et toi blanc-bec ? Ta  un problème pour m’invoquer ?
- Ouais, y a moyen que t'aille me chercher mon porte feuille a la maison ? Et j'ai un cadeau aussi.. Un pack de bière pour les copains a la Forêt
.


Yasei, le singe lui mit une tape derrière la tête et avec sa queue attrapa le pack de bière et sauta dans un arbre et disparut.

Il se retourna vers le groupa et leur fit un sourire gêné.
Il écouta Tenjo puis regarda Yao' et lui lâcha un '' de rien ''


Puis d'un coup, Yao disparut et se retrouva devant Tenjo. Renji pris un aire plus sérieux se méfiant de l'homme.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 258

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 3 Déc - 21:29

Sa proposition ne tarda pas à faire écho dans les oreilles de Yao et Renji qui, comme elle, avaient tout aussi faim. Il fallait bien avouer qu’en pareil saison, ce froid hivernal avait de quoi creuser sévèrement l’estomac, surtout lorsqu’on ne portait pas les vêtements appropriés et que celui-ci parvenait à s’immiscer par le moindre interstice sans que l’on puisse y faire grand-chose. Kiriha espérait que ce repas suffirait à détendre l’atmosphère et surtout à contenir ne serait-ce que quelques moments les plus récalcitrants de ce groupe. Par ailleurs, l’homme à l’’étrange sobriquet semblait se palper un peu partout sur ses vêtements, visiblement à la recherche de quelque chose qu’il ne trouva pas.

Assez agité, il recula de quelques pas, s’écartant par la même occasion du petit groupe et porta son pouce à sa bouche et y apposa une morsure pour ensuite enduire son bras du sang qui coulait de la blessure. Renji exécuta ensuite quelques mudra et un singe, véritable cette fois-ci, apparut dans un nuage de fumée qui ne manqua pas de surprendre un peu la jeune fille. Malgré ses nombreux voyages, Kiriha n’avait encore jamais vraiment prêté ce genre de jutsu si ce n’est à l’académie où elle était bien trop occuper à pleurer sur son sort pour s’occuper de quoi que ce soit. Il était évident que le maitre et l’invocation partageait une certaine amitié puisque celle-ci n’hésita pas à accepter la tâche que lui avait donnée Renji, non sans avoir eu un petit « cadeau » en échange de ses services.

Le problème étant réglé, Kiriha s’apprêta à partir lorsque Tenjo annonça qu’elle était en fonction jusqu’à dix-sept heures et qu’elle ne pouvait pas abandonner ses fonctions. Kiriha acquiesça, comprenant parfaitement mais regretta que la jeune femme ne puisse les accompagner. Elle voulut donc rejoindre son perchoir continuer son travail mais n’eut même pas le temps de la saluer que Yao se retrouvait déjà devant elle, lui barrant la route. Le vieux mercenaire ne semblait pas du tout d’accord du refus de l’institutrice quant à son proposition et il était prêt à la ramener de force si elle ne changeait pas d’avis dans la seconde. La technique qu’il avait utilisée était assez similaire à celle qu’il avait employée pour esquiver ses coups d’épées et la jeune borgne constata que celui-ci était toujours aussi « dangereux ».

Il ne fallait pas être un génie pour remarquer que ces deux-là ne s’aimaient pas vraiment et si quelqu’un n’intervenait pas, cela risquerait bien de tourner au vinaigre et ameuter du monde et elle savait ô combien elle ne voulait pas voir d’anbus ou autres shinobis au service du Kage débarquer ici en ce moment même. Kiriha passa une main sur son visage et soupira un moment avant de regarder le ciel en souriant à moitié :

« Pourquoi ça doit toujours mal tourner… »

Prenant son courage à deux mains, au risque de se retrouver elle-même dans la mêlée, Kiriha ferma les yeux une fraction de seconde avant de les rouvrir et de s’élancer à toute vitesse puis s’intercaler entre les deux personnes, en essayant tant bien que mal de mettre ses bras à l’horizontale de chaque côté pour éviter que l’un des deux ne déclenchent les hostilités. Ce n’était peut-être pas très intelligent de se mêler d’un conflit qui n’était pas le sien mais Kiriha voulait tout de même éviter que la situation ne s’envenime, peu importe les chances qu’elle avait d’y arriver.

« Inutile d’en venir aux mains. Loin de moi l’idée d’obliger qui que ce soit à participer à ce repas improvisé. Uchiha-san semble avoir des obligations ici et il n’est pas question de surveiller le vide ou quoi que ce soit d’autre. Elle a été assignée sur ce terrain jusqu’à dix-sept heures et je ne pense pas que ça soit vraiment dépendant de sa volonté. »

Elle se tourna ensuite vers Yao en observant le coin de sa bouche qui était encore teinté du sang séché craché préalablement.

« Je connais la technique que vous venez d’employer et si vous voulez mon avis, vous n’êtes pas encore tout à fait remis pour vous payer le luxe d’en abuser pour l’instant. Soyez compréhensif et ne forcez pas Uchiha-san de nous suivre si tel est son désir. Je vous paierai votre repas à la taverne si vous vous tenez tranquille. »

Elle le fixa d’un regard sérieux sans vraiment mesurer l’ampleur des menaces qu’il avait proférées. Kiriha ne connaissait pas assez bien le mercenaire pour savoir si il passerait vraiment à l’action mais même lui devait être assez intelligent pour voir que son état déplorable ne lui permettrait pas de se battre à cent pourcent de ses capacités même si la jeune samouraï ne doutait pas une seule seconde qu’elle pourrait le contenir ne serait-ce que quelques instants. Il ne lui restait plus qu’à espérer que son discours le dissuade de tenter toute manœuvre offensive et qu’il renonce à vouloir faire valoir son opinion de force.

Résumé et techniques ::
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mar 5 Déc - 10:27





Zakuro-kun avait utilisé une technique d’invocation pour se servir de l’animal qui lui obéit pour une tâche aussi triviale, ca en était presque insultant pour la créature, mais après tout, si c’était leur rapport qui étais-je pour le juger. Soudain j’apercevais une main au dessus de moi et sentait un doigt appuyé sur mon front. Il me lança une menace claire et précise.

Nan, nan, nan NAN NAN NAAAAAAAAN... Pourquoi il faut que ça tombe sur moi?
Le panda avait fait preuve d’une vitesse exagérément stupide juste pour me dépasser, et Akemi-san en avait fait de même pour s’interposer entre nous bien qu’il avait toujours son doigt crasseux collé sur mon front. Comment faisait elle pour supporter l’odeur?

Cette histoire allait trop loin, ces personnes n’avaient aucune retenue, cela m’énervait au plus haut point. Je le fusillais du regard alors que mon Sharingan s’activait de tout le stress et l'énervement qu’il me faisait subir depuis tout à l’heure.

Je réfléchissais à tout ça, aux événement, à ma vie, au clan.. Et je fermais rapidement les yeux pour ne pas qu’il les vois tout en espérant que son regard pulsant la colère avait floué sa perception. Je tendais une main vers l’épaule d’Akemi-san.

-Ce ne sera pas nécessaire Akemi-san, Harceleur-sama, je vous accompagne..

Je levais deux doigt et effectuais un déplacement rapide, disparaissant du champ de vision de la bête pour arriver à ma destination, j’attrapais un carnet et y déposait une note pour indiquer ma prise de congé et les heures qu’il me restait à effectuer. Je devrais rattraper cela plus tard ou un autre jour, ce qui ne gênerais pas tant mon emplois du temps de toute manière maigre. Restait un menu détail.. Je regardais le colosse malodorant et crasseux d’un air lourdement dégoutée et déprimée.

-Que diriez vous de prendre un bain avant au lieu de nous faire honte en vous présentant comme cela?

Je prenais l’impulsion nécessaire pour arriver devant lui.

-Vous venez chez moi d’abord, hors de question que j’accepte qu’une chose telle que vous m’accompagne et coupe l’appétit à tout le monde. Ne vous faites pas d’idée, je vous propose une douche juste pour éviter que vous ne polluez les sources chaudes de Konoha..


Je n’avais qu’une question en tête à ce moment là, pourquoi moi? Mais le temps n'était plus à ça, je regardais les deux autres.

-Je n'aurais sûrement pas la place de tous vous accueillir chez moi, donnons nous rendez vous devant le restaurant, qu'en dites vous?


Chakra:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 79

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mer 6 Déc - 19:51

Une invocation de singe donc. Celui qui apparut avait une tête de…. ben, de singe en fait. Si le mercenaire était bel et bien capable de distinguer parmi quarante-quatre espèces de plante des marécages ou mentionner dix-sept façon de neutraliser un guerrier sans le blesser, il était en revanche totalement ignare de la faune simiesque, à l’exception notable des voleurs de sang de Numa no Kuni, une espèce de singe aggressive n’hésitant pas à attaquer l’homme pour peu qu’il se sente capable de sortir vainqueur du combat. Par conséquent, il se contenta d’observer un bref instant l’animal de taille humaine qui ressemblait effectivement de façon presque troublante à son “propriétaire”, que ce soit d’un point de vue physique ou mental au vu de son intérêt porté au pack de bière offert par le jeune genin, avant de reporter son attention sur la Uchiha ainsi que sur la demoiselle qui s’était immiscée entre eux.

Malheureusement pour le Numajin, celle-ci avait décidée d’intervenir, usant également d’un moyen de s'accélérer, bien qu’insuffisamment puissant, et elle avait décidée de le retenir en apposant sa main sur son ventre, sans doute dû à sa petite taille. Mais si la vitesse du mercenaire était supérieure, la technique de l’Iwajin avait vraisemblablement augmentée sa force, repoussant Yao de plusieurs pas alors qu’il arborait une grimace et qu’une sensation de rejet se produisait dans son corps, ramenant une légère gerbe de sang dans sa bouche, qu’il déglutit rapidement. Hors de question de révéler trop de faiblesse devant des gosses, ça non, d’autant que Kiriha paraissait le croire devenu incapable de se battre après le passage de la maladie et qu’elle tentait même d’acheter son calme. Certes il était mercenaire, mais tout de même, il y avait des façons de faire, il ne prenait pas ses offres au petit bonheur la chance.

J’suis ptet pas encore assez bien pour appeler l’Autre, mais les totems de ma vie ne partiront pas comme cela et ils seraient capables de s’unir à mes pas même aux portes de la mort, alors ne me crois pas encore perdu gamine, j’ai encore assez de force pour écraser une bonne partie de mes opposants. Enfin, tu vois que la demoiselle voulait venir, elle était juste trop gênée pour le dire, elle préfère se cacher derrière son devoir parce qu’elle a peur des gens, suffit de la brusquer un peu, ça marche toujours.

La Uchiha, Tenjo, avait fermée ses yeux un bref instant, espérant sans doute dissimuler la pupille écarlate aux yeux du mercenaire, bien trop habitué aux combats pour laisser échapper le moindre détail. Qu’elle referme les yeux était cependant bon signe, il ne souhaitait pas réellement se battre contre elle, seulement l’intimider, ou du moins la brusquer un peu. L’affronter aurait apporté bien trop de problèmes pour bien trop peu d’avantages, et il était déjà suffisamment dans la merde pour se permettre d’en rajouter encore un peu. L’air écoeuré de la jeune fille révélait cependant clairement ce qu’elle pensait de lui, mais il avait gagné sa ridicule bataille d’égo, ravi de savoir qu’elle acceptait de venir, lui assurant ainsi qu’il ne se ferait pas envoyer bouler moins de trois secondes après être entré au restaurant et que la garde ne serait pas prévenu de sa présence. La suite en revanche le laissa perplexe.

Qu’elle souhaite qu’il fasse une toilette de manière à éviter d’empester, soit, il comprenait sans mal. Mais aller chez elle…. Non, définitivement non, il ne pourrait s’y résoudre. Pas tant par crainte d’un quelconque piège ou autre artifice destiné à le mettre à mal, non il se savait suffisamment fort pour pouvoir se sortir de n’importe quelle situation ou presque. Seulement…..

S’pas correct…" grommela le colosse, sans doute à peine assez fort pour que la Uchiha pourtant à moins d’un pas de lui puisse l’entendre. " Bon euh, s’qu’on va faire…. Ya un ruisseau à pas un kilomètre, ça me prendra trois secondes pour y aller, j’ai de quoi faire dans mon sac et comme ça mademoiselle sera contente. Ça vous va Princesse Uchiha? Comme ça mon odeur n’attaquera plus vos délicates narines et vous pourrez manger en paix. Du coup vous avez qu’à prendre de l’avance, le Loup vous retrouvera à l’odeur, à moins que vous comptiez me reluquer, mais s’pas mon délire, z’êtes prévenus.

Sur ces mots à la fois destiné à lancer une pique vers la Uchiha et à plaisanter, le mercenaire fila vers la forêt, projetant au passage son crochet vers l’endroit où il dormait et ramenant brusquement son sac plein vers lui sans pour autant avoir jeté un regard vers la branche. Si quelqu’un tentait de le suivre, il y parviendrait sans doute sans mal, le Numajin ne prêtant guère attention à ses environs, mais si c’était le cas, la personne l’ayant pris en filature aurait sans doute une surprise à l’arrivée….

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Sam 9 Déc - 13:29

Renji regarde Kiriha s’interposer entre les deux , a sont tour Renji s’avance pour se mettre sur le côté pour regardé Tenjo puis Yao.

La première à bouger est Tenjo qui fait littéralement un bond pour arrivée devant le panda géant et a sont grand étonnement Tenjo lui recommande d'aller cette lavé un coup pour ne pas tuer la moiter de Konoha. Le Singe a la peau brune à la réflexion le fit sourire.



Allé mes gens, on se calme ! Faut se dire qu'on va aller rigoler un coup et bien bouffer !


Dit t'il en rigolant, et passant une main dans ses dreadlock. Puis Yao après quel que parole qu'il ne comprennais pas …. Les totems de sa vie ? Hm… Faudrait qu'il se renseigne comme ça puis le géant part vers une riviére a côté. Renji s'incline devant Tenjo et Kiriha en lâchant un :


Excusé moi, je vais le suivre ! On vous retrouvera après ! À toute !


Puis se relève et commence a courir pour essayer de rattraper le boulet de canon et hurla :



Attends moi Yao' J'arrive !


/Point de vue de Renji Fini/


/Point de vue de Yasei/

Le singe a la fourrure grise saute d'arbre en arbre, en maronnant dans sa barbe des injures sur le faite qu'il fait froid. Il arrive à la maison de Renji du moins… Si on peut appeler ça une maison. Il rentre et observe ce joyeux bordel d'affaires qui traîne partout. Et commence a tous ranger se qui lui prend bien une dizaine de minutes avant de trouver ce putain de porte feuille et de ressortir avant de humer l'air d'un coup et de gorger ses poumons d'aire avant de lâche un puissant cri aigu pour signaler que la mission est bien accomplie avant de se mettre à route vers les odeurs, paniquant un peut de ne pas trouver celle de Renji , se dirigeant vers les deux femmes.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 258

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Lun 11 Déc - 19:26

S’attendant à ce que le conflit se déclenche, Kiriha se rendit bien vite compte qu’il n’en était rien. Yao ne semblait pas vraiment vouloir faire du mal à la jeune femme mais seulement la « brusquer » pour la tirer de sa timidité naissante. Ses méthodes n’étaient certainement pas les plus douces mais la jeune Iwajin dut avouer que cela fonctionna remarquablement bien puisque la sensei acceptait de se joindre au groupe moyennant quelques restrictions. En effet, il fallait reconnaitre que celles-ci étaient assez légitimes car, même si elle n’y avait pas vraiment fait attention lorsqu’elle s’interposa, Kiriha sentait bien que le mercenaire allait sûrement gêner pas mal de personnes avec cette « aura » de puanteur. Aussi, Yao accepta-t-il de se résigner et d’aller se laver dans un ruisseau, probablement à l’extérieur du village.

Kiriha fut d’ailleurs assez surprise de voir la facilité avec laquelle elle avait repoussé Yao malgré le fait qu’elle n’ait pratiquement pas mis de force lorsqu’elle apposa sa main sur son ventre. Elle n’avait pas combattu assez longtemps contre Yao pour vraiment saisir ses techniques mais elle était hocha la tête lorsqu’il lui expliqua qu’il lui restait assez de vitalité pour affronter ses ennemis même si cela devait lui coûter la vie.

« Oui, je ne doute pas de votre force et vos capacités de combat, je l’ai appris à mes dépends la dernière fois mais je ne pense pas que nous soyons ces fameux ennemis auxquels vous faites référence »

Elle s’écarta ensuite des deux, sa technique s’étant relâchée en même temps. Kiriha fut prise d’un léger vertige pendant quelques secondes, lui rappelant encore une fois qu’il ne fallait pas user inutilement de cette technique, puis se ressaisit avant de tendre un papier à Tenjo avec un nom et une adresse.

« Tenez, retrouvons-nous ici dans une heure à peu près. Ce n’est pas très loin d’ici et si mes souvenirs sont bons, les repas sont à un prix raisonnable et tout le monde devrait être capable de manger à sa faim.»

Elle hésita à faire de même avec Yao mais s’abstint lorsqu’il annonça lui-même pouvoir les retrouver à l’odeur sans trop de problèmes. Il fit usage de son crochet, ce qui ne manqua pas de faire sourire la jeune samouraï, se remémorant l’étrange façon dont il s’en servait en combat. Kiriha se sépara ensuite du groupe et commença à avancer tranquillement vers le restaurant, laissant la liberté à quiconque de la suivre il le désirait. Renji, quant à lui, ne tarda pas à choisir son camp puisqu’il se précipita à la poursuite de Yao et Kiriha espérait qu’il ne déclencherait pas un nouveau conflit. Lorsqu’elle arriva à destination, la jeune borgne ne jugea pas utile d’y pénétrer directement, préférant attendre le groupe entier pour qu’ils puissent commander et partager le repas ensemble.

Elle commençait à reconnaître qu’il était assez compliqué de nouer des liens avec des personnes. Peut-être était-elle trop maladroite ou peut-être suscitait-elle de la méfiance à cause du fait qu’elle était étrangère au pays ? Si seulement ils savaient à quel point Kiriha s’en fichait du bout de métal qu’elle portait sur le front…Croisant ses bras et adossée à un mur en attendant le groupe, Kiriha lâcha un long soupir puis sourit en secouant la tête doucement :

« J’espère qu’ils ne feront pas de bêtises… »

Résumé::
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Mar 12 Déc - 10:51





“Mademoiselle sera contente”, “Princesse Uchiha”, “vous trouvera à l’odeur”.. Est ce que ce type essayait d’être le plus vexant possible à chacunes de ses sorties? Kiriha me donnait la carte d’un restaurant, à croire qu’elle connaissait mieu Konoha que moi, ce qui était sans doute vrai après tout je me contentais juste de mon travail, ne faisais rien d’autre que m’entrainer en dehors de cela.. Le singe invoqué arrivait pour suivre Kiriha, ce qui me laissait, toute seule, au terrain d’entrainement.

J’allais sortir avec des gens pour la première fois, je ne savais pas quoi en penser. C’était, assez dingue… Une heure.. Je rentrais chez moi sans verrouiller la porte, je préparais des vêtements et filais sous la douche.

Un instant de détente, enfin, je m’asseyais, l’eau coulante sur mon corps, perle translucides coulant comme mes larmes.. Je commençait à comprendre ce que j’avais manqué dans ma vie, cette étincelle qui fait que tout va vraiment bien. Par la même mon regret pour les années précédentes augmentait, tout comme les flash de mes anciens collègues disparus. Je posais la tête contre le mur, le visage vissé sur le pommeau de douche relâchant son torrent purificateur..

Qu’est ce que j’ai fait de ma vie… Au final pas grand chose à par la foutre en l’air. Je ruminais la encore quelques temps, puisque de toute manière le rendez vous était assez tard au final. Je ne m’inquiétais pas de voir débarquer le panda d’une minute à l’autre dans mon appartement ou Zakuro-kun. Puis je sortais du fond du trou que j’étais en train de creuser pour me sécher vaguement les cheveux et me laisser tomber comme une loque sur mon lit..

Pitoyable, il fallait que je fasse des efforts. Montrer qui je suis vraiment au lieu de placer toujours une façade entre moi et les gens, en commençant j’imagine par envoyer valser le panda si il recommençait. Cette sortie était une occasion en or et il valait mieux que je ne la laisse pas passer. Je me relevais, puis enfilais mes habits, regardais mes sabres et décidais de ne pas les prendre.

Enfin je scrutais par la fenêtre, attendant l'arrivée du mammouth lavé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 79

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Ven 15 Déc - 12:24

Nan. Nan, la gamine avait raison, ils n’étaient pas ses ennemis, et c’est notamment pour ça qu’il n’avait pas forcé la chose, autrement il aurait causé un danger non nécessaire pour tout le monde, à commencer par lui. S’il avait confiance en sa capacité à pouvoir vaincre les trois personnes lorsqu’il était en pleine forme, la chose qui s’était accrochée à lui pendant la maladie le rendait incapable de se battre à pleine puissance, ce qui n’était jamais une bonne chose. Elle leur avait laissée une heure, entendant vaguement un appel alors qu’il se dépêchait d’atteindre la rivière son sac sur le dos et il ne mit en effet guère de temps à y arriver. Déroulant la longue chaîne de son bras droit, il laissa tomber le crochet près de ses maigres possessions avant de sortir un grattoir en laine de verre du sac ainsi qu’un pain de savon à l’apparence presque immaculée, comme si son utilisation avait été extrêmement restreinte.

Se débarrassant de ses vêtements si imprégnés de crasse et de substances diverses qu’ils étaient capable de tenir debout seuls sans aide et les jetant il descendit dans la rivière dont l’absence de chaleur n’atteignait même pas sa peau protégée par une épaisse couche de saleté qui partirai bien vite sous l’action de la laine de verre rugueuse. Tremper, savonner, racler, encore et toujours jusqu’à écoeurement, ôtant lentement chaque couche de crasse jusqu’à révéler une peau non plus d’un bleu nuit sale mais d’un bleu pâle, comme atteinte d’une cyanose légère. Oui, elle avait changée cette peau autrefois sale, teintée du marron et du vert de la boue du marigot de Numa, devenue par la suite rouge de sang lors des conflits auxquels il avait participé, pour enfin bleuir, petit à petit, à chaque pas de plus pris sur cette foutue voie de la rage, tantôt maudite, tantôt bénite, mais au final toujours utilisée en cas de besoin.

Son dos couturé de cicatrices le grattait soudainement, comme si le souvenir de batailles ou le fait d’être à nouveau exposées à l’air libre avait ravivé la sensitivité de la peau, mais le mercenaire l’ignora, préférant prendre une profonde bouffée d’air, percevant ainsi au passage une odeur de bière, de saleté et de fourrure. L’odeur d’un gosse qu’il venait de rencontrer en somme, mais pourquoi l’avait il suivi? Sans doute pas pour le tuer, il aurait senti une odeur de danger sinon, il ne paraissait pas non plus pencher de ce côté au vu des regards qu’il avait jetés aux poitrines imposantes des demoiselles précédemment alors…. La curiosité sans doute, curiosité que le numajin allait s’empresser de calmer.

J’te conseille d’aller voir ailleurs pour le moment gamin, un pas de trop et j’te ferais bouffer tes yeux dès que j’aurais un moment, et crois moi ce sera douloureux. Alors pour le moment t’es gentil, t’attends derrière un arbre que j’ai fini d’me redonner une tête humaine et ensuite on pourra discuter si ça t’amuse, au moins sur le chemin pour aller retrouver la gamine et la bourreau de travail.

Il finit ainsi rapidement sa toilette avant de se diriger dans le plus simple appareil vers son sac, en sortant un tissu étiré et troué qui s’était sans doute autrefois apparenté à une serviette et qu’il était grand temps de changer, l’utilisant tout de même pour se sécher rapidement avant de jeter un oeil vers ses fringues. De toute évidence, s’il portait les mêmes frusques défoncées par le temps, l’usage et la saleté, il aurait droit à quelques commentaires bien senties de la Uchiha, en plus de ruiner ses modestes efforts de propreté, ce qui le forçait à porter…. Ça. Farfouillant dans son sac un bref instant, il ne tarda pas à trouver ce qu’il cherchait au milieu de ses possessions. Un long pantalon de cuir, renforcé de mailles, ainsi qu’une veste faite de la même façon. Deux couches de cuir, enserrant une fine couche de métal, le tout offrant ainsi une protection décente à tout moment, en plus d’être portable à tout moment si l’on faisait abstraction du poids. La musculature presque excessive du mercenaire lui autorisait ce genre de chose, mais quiconque d’un peu frêle tentant de se balader avec serait sans doute forcé d’oublier cette idée.

Il ressemblait à un hooligan, presque plus que d’habitude avec ses habits armurés de cuir plutôt que de tissu. Il remplit rapidement les poches intérieures des divers produits qui trainaient dans sa veste précédente, espérant que le gamin n’ai pas décidé de s’enfiler une dose quelconque de l’une des fioles sans que lui même ne s’en aperçoive, il ne tenait pas particulièrement à se retrouver incriminé pour l’empoisonnement d’un genin de Konoha, d’autant plus si celui-ci s’était empoisonné tout seul comme un couillon. Il jeta un bref coup d’oeil vers la direction dont venait l’odeur du gosse avant de lui signaler qu’ils avaient un rendez-vous avec deux demoiselles, et que c’était la moindre des choses de ne pas faire attendre les dames. Récupérant son sac, il en sorti un cigare cubajin qu’il alluma avec sa dernière allumette, grattée sur le col de cuir du blouson avant de se diriger de nouveau vers la ville, sans prêter attention aux mouvements autour de lui, revenant jusqu’au terrain d’entraînement où la rencontre s’était faite. Les deux femmes, ou plutôt la gamine et la… demoiselle disons, étaient parties, mais rien que le Loup ne pouvait arranger. Humant l’air, il déplaça son odorat, lentement, couvrant chaque parcelle de terrain jusqu’à retrouver une odeur connue, une légère odeure de bleuet. Comme quoi, quand il la disait timide.... S’approchant du bâtiment qui expirait cette odeur, il jeta un oeil vers la fenêtre, y découvrant effectivement une jeune femme aux cheveux de jais qui paraissait attendre quelque chose, ou quelqu’un. Arborant un sourire narquois, il sauta, s'agrippant au mur sous les regards stupéfaits des civils le regardant, grimpant habilement jusqu’à la fenêtre en question, cigare allumé aux lèvres pour découvrir le visage de la jeune Uchiha.

Trouvée gamine. T’es prête?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 126

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 30 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Sam 16 Déc - 10:45

Renji avait couru pour rattraper l'ours qui fait deux mètres et a ses mots , le singe comprend :
Regarde-moi et tu meurs !

Et viens… Il s'adossa à un arbre en attendent que Yao se lave , ne le regardant et se concentre sur son roulage de clope, une fois fini il la met dans sa poche et revoit le géant passer avec des habits neuf et une nouvelle odeur bien plus respirable. Il se remit en route et regarda Yao en lui posant une question simple :

Désolé de te déranger hein… Mais tu as parlé de totems si je m'abuse ? J'ai un peux du mal à comprendre et si ça te dérange pas d'éclairer ma lanterne.. Du moins si tu hein, je te force à rien


Après plusieurs minutes de marche, ils arrivent a ce qu'il considère la maison d'Uchiha-Sama. Il vu Yao grimpé au mur et soupire


Yao ! Y a des portes qui existent !


Renji se dirige vers la porte et toque tout gentiment a la porte.


[fin du point de vue de Renji]

[color=#ff0000][début du point de vue de Yasei]

Il renifle l'aire et sens que les deux femmes se sont dispersé et ne les connaissant pas… Il doit faire un choix… Gauche ou droite ? Putain… Ce con de Renji fait chier bordel de merde ! Bon… Gauche, il commence à sauter d'arbre en arbre et plusieurs minutes plus tard arrive enfin vers l'odeur
d'une femme borgne ? Hm…. Il ne se souvient pas l'avoir vue.. Il hausse les épaules et saute puis s'écrase lourdement sur le sol dans une petite traîné de fumé en lâchant un :


Yo ! Tu ne serras pas avec l'autre blanc-bec part hasard ? Parçeque, je ne le trouve pas se con.

Le jeune roi des singes se relève.
On pouvait voir qu'il ressemblé a Renji, avec ses longs dreadlocks. Un habit comme sont père de couleur blancs avec des bandages noirs à la main et le haut légèrement ouvert pour dévoiler sa musculature imposante.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Messages : 258

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 115 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Sam 16 Déc - 21:00


Kiriha attendait patiemment que ses « invités » aient fini de se préparer. Toujours adossée au mur, elle observait les rares passants qui circulaient à ce moment de la journée. Certains passaient devant elle sans vraiment lui prêter plus d’attention tandis que d’autres se permettaient de la regarder avec un air interrogateur, sans doute en se questionnant sur la raison de la venue d’une étrangère dans leur pays en ces temps de crises. Une petite fille accompagnée de sa mère se permit même de la pointer du doigt et d’un air innocent, questionna sa génitrice sur le cache-œil qu’elle portait. Kiriha se contenta juste de lui sourire en agitant la main pour la saluer tandis que sa mère tirait sur son bras pour la faire avancer plus vite, probablement gênée que la question fut perçue par la jeune borgne.

Tandis qu’elle s’amusait à former de la buée avec son souffle, Kiriha fut interrompue dans son jeu par un fracas, suivi d’une épaisse fumée blanche. La jeune Iwajin recula par réflexe mais s’aperçut bien rapidement de la pirouette ratée qu’avait tentée l’étrange personne ou plutôt l’animal qui se présentait maintenant devant elle. Kiriha se précipita donc pour le relever, son entrée en scène ayant fait se retourner les villageois épars avant de se rappeler qu’elle l’avait déjà vu quelques minutes auparavant mais pas assez pour avoir eu le temps de le détailler. En somme toute, le singe ressemblait assez fort à son propriétaire, autant dans l’apparence que dans ses gestes simiesques et allant même jusqu’à adopter à peu de choses près le même style vestimentaire que lui.

Ce n’était certainement pas la première personne qu’elle s’attendait à voir venir au rendez-vous mais Kiriha se disait qu’elle pourrait tenter de faire plus ample connaissance avec l’invocation et que cela serait toujours mieux que de jouer avec l’air ambiant. Lui-même ne semblait pas avoir voulu vraiment la suivre mais cherchait plutôt son maitre puisqu’il n’arrivait pas à retrouver sa trace à l’odeur. Ils se seraient donc éloignés autant que ça au point que Yasei ne puisse même pas les retrouver ? Enfin, se disait-elle pour se rassurer, Yao semblait avoir plus ou moins accepté sa critique alors il devrait pouvoir se tenir à carreau, pour aujourd’hui du moins…

« J’espère que tu ne t’aies pas fait trop mal ? En ce qui concerne ton maitre, il est parti avec Yao, vers un ruisseau non loin d’ici. La jeune Uchiha lui avait recommandé de prendre un bain pour éviter de faire fuir les passants du restaurant. J’ai fixé le rendez-vous dans une heure pour laisser le temps à chacun de se préparer mais je t’avoue que je ne pensais pas que tu sois le premier à arriver. »

Kiriha se dirigea ensuite vers un banc, en face du restaurant en indiquant une place à côté d’elle.

« Il reste un peu de temps avant que tout le monde ne soit réuni ici donc que dirais-tu de discuter un peu en attendant ? Il me semble qu’on ne s’est pas présentés donc je m’appelle Kiriha Akemi et comme tu t’en doutes, je suis en voyage à Konoha. Et toi, je ne me souviens pas avoir entendu ton nom. »

Kiriha ne savait pas vraiment comment amorcer la conversation avec une créature douée d'intelligence puisque c'était la première fois qu'elle était confrontée à ce genre de situation mais elle se rassura bien vite en se disant que ce n'était pas ce qu'elle avait vécu de plus étrange. Entre les golems d'Aniellera et les secrets de R'lyeh couplé au pouvoir de Despair transcendant la mort, ce n'était certainement pas une conversation avec un singe parleur qui la décontenancerait...

_ _ ___________________________________________ _ _

Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha http://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   Dim 17 Déc - 10:32





Le mammouth arrivais, avec sa stature impossible de le manquer dans les ruelles vides de Konoha. Ce type n’était pas seulement rapide et mercenaire, il utilisait le chakra..

Je gardais mes a priori de côté et observais le colosse se rapprocher du bâtiment, je tendais un doigt vers le mécanisme de verrouillage de la fenêtre, CLIC. Sa tête dépassait maintenant au bas de la vitre pendant que j’apercevais le Genin enfin sur les traces du démon panda.

Comme un chat bloqué derrière une porte vitrée, l’hirsute aux yeux incandescents miaulait une complainte que je ne comprenais pas car muette. Mon sharingan était désactivé, mais intriguée par les mouvement de lèvres j’avais pus déchiffrer les mots “gamine” et “prête”.

Je baissais la tête légèrement déçue d’avoir lu puis faisait demi-tour. J’attrapais un manteau et sortais en verrouillant la porte pour rejoindre le groupe en bas, je tirait la carte que m’avait donné Akemi-san et commençait à marcher. Au final ce type bourru ne s’était pas calmé de sa brutalité stupide, et j’allais sûrement passer un mauvais moment à me demander pourquoi.. Pourquoi j’avais dit oui à un repas avec un “truc”, un genin et une inconnue et non à mon moment de calme.

Le “truc” était propre, mais possédait toujours un je ne sais quoi de laideur, le genre de chose indélébile qui colle à la personnalité de chacun. Au moins n’aurais-je pas de soucis à l’ignorer si il finissait par devenir déplaisant, quand bien même il l’était déjà un peu.

Le genin semblait perdu, tout comme moi dans cet imbroglio, mais contrairement à ma personne, il avait l’air relativement habitué aux rencontres étranges. Je me rapellais les mots que je lui avait adressé concernant l’autre genin et me demandais ce qu’il lui étais arrivé. Il était possible qu’après ses problèmes avec les forces de l’ordre elle ait décidé de rejoindre le rang des déserteurs, ou bien autre chose l’avait prise de court et lui avait causé un autre tort qu’elle n’avait su régler. Il était même possible qu’elle ai été capturée et qu’elle soit toujours retenue quelque part contre son gré, ou peut être bien qu’elle était volontaire. L’hypothèse la plus probable était la mort, seul la faucheuse savait aussi bien taire l’histoire d’une kunoichi. Après cette journée j’irais sans doute faire mon enquête sur ce sujet, après tout cela était de mon ressort, et sans doute que mon arrivée serais moins douloureuse pour elle que les forces de l’ordre qu’elle connais.

Cet interlude songesque n’avait pris que quelques secondes, et je regardais la carte en soupirant, sans doute allais-je devoir amorcer la conversation avant qu’elle ne démarre sur un sujet choisi par le gros balourd.

-Sans vouloir vous manquer de respect Yin-san, votre stature et aspect sont pour le moins insolite içi, puis-je savoir d’ou vous venez?

L’origine est souvent une chose que les gens aiment mettre en avant, et en posant cette question j’étais presque sûre que le colosse allais se faire une joie de m’expliquer cela en détail ou de paraître vaguement évasif, mais vu son apparence, éluder la question allait être pour le moins compliqué. Au final, a moins qu’il ait quelque chose à cacher, j’allais en savoir un peu plus sur ce qui a poussé un bébé sans doute “humain” à devenir le monstre qu’il était.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [RP Libre] No work no life, but it su*k..   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP Libre] No work no life, but it su*k..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» (F) Kristina Pimenova ✣ life is beautiful [LIBRE]
» [LIBRE] la vie d'un no-life
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Terrain d'Entrainement-
Sauter vers: