Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Le Pouvoir A Suna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 642

MessageSujet: Le Pouvoir A Suna   Mer 22 Nov - 0:19


Le Pouvoir A Suna


IRP :
Nozomi Yoshika était une kunoichi sans artifice, qui avait servi durant les récents règnes des Kazekage. Elle était une Jônin discrète, sans particularité mais qui ne faisait jamais de vague. Un élément fiable au travers des politiques mises en place. Cette caractéristique n’avait guère échappé au Jûdaime Kazekage : Dorumo Sabaku.

Ecoutant son instinct, il lui avait rédigé un document, lui octroyant le droit de pouvoir organiser et diriger une assemblée. Les conditions, précisées sur le précieux papier, étaient drastiques. Néanmoins, elle semblait toutes remplies. Longue période durant laquelle aucune ou peu de force politique dirige le village. Manque d’effectif important dans les fonctions publiques nécessaire au bon développement de Suna.

La femme d’une trentaine d’année à peine dépassée, avait donc fait savoir qu’elle était en possession d’un tel parchemin. Le document, bien que officiel, avait passé une multitude de test d’authenticité. Cela avaient donné de nombreux bruits de couloir, allant à l’imposture jusqu’à l'héritière de la jingasa du vent.

Malgré tout, une assemblée comme savait si bien le faire Suna avait été annoncée. Celle qui la présiderait n’était nul autre que Nozomi Yoshika. Comme convenu, quelques jours plus tard, la timide Jônin récitait son texte de cérémonie d’ouverture :

“Euh, bon-jours à tous. Je suis Nozomi Yoshika et ce-ce document écrit par le Jûdaime Kazekage, euh, me permet de présider cette assemblée. Celle-ci a pour vocation, de-de, d’élire l’Hachidaime. A la fin, je vous demanderai de voter dans cette urne, si nous n’arrivons pas à une conclusion.

J’en profite toutefois pour préciser que nous manquons de, de postes importants. Nous n’avons tou-toujours pas de chef de la section mé-médicale, que nos conseillers sont absents, et que l’unité Meirei connaît, euh, le même sort.

Y-y’a-t-il des volontai-, euh pour l'élection, qui souhaite y participer ? Je propose de vous avancer au centre de l’hémicycle et de-de vous présentez.”


Un petit silence.

“Et-et de, de nous dire pourquoi.”


HRP :

  • Vous avez un délais de 48H pour répondre si vous êtes un prétendant au post du Kazekage
  • Vous avez un délais de 2 semaines pour échanger entre les différents prétendant de vos motivations, programmes, ect
  • Ce RP est libre d’intervention. Tous les Sunajins peuvent y réagir et y participer, sans délais de réponse prédéfinie.
  • Le Kazekage sera élu par vote IRP si aucune conclusion n’est trouvée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 322

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 45 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mer 22 Nov - 13:48

Le pouvoir à Suna





L’information était loin d’être discrète. A vrai dire, la rue était devenue un lieu à débat, comme tous les cafés du coin. Si je n’étais pas plongée dans mes papiers d’adoption pour Nary, je l’aurais remarqué de suite. C’est en allant faire un brin de courses que j’ai été mise au courant. Et m’y voilà aujourd’hui. Assise en tailleur sur mon lit, je prépare quelques mots. Cette élection n’en est pas vraiment une. C’est d’abord une discussion, un débat. Sans quoi le scrutin sera le mode de départage par défaut. Fort heureusement c’est relativement cohérent et mine de rien assez humain comme démarche. N’importe quelle personne n’ayant aucune conscience politique ou militaire pourrait tenter sa chance.

C’est justement ma force. Je redoutais grandement le jour d’une élection irréalisable, une nomination d’amis dans leur coin ou par la force. Suna en détiens bien trop de témoignages, pour le meilleur et pour le pire. En cela, bien que je ne fusse pas au courant de cette histoire de parchemin de l’ancien Kazekage, Dorumo Sabaku, ce dernier remontait vaguement dans mon estime de par sa conscience politique. Le jeu était le suivant. Il fallait que je prouve mes compétences à gérer la nation. Etait-ce un jeu, au final ? En somme, non, mais le prendre comme tel me permet de me détendre et d’éviter le stress, et après tout, la tactique est quelque chose qui se fonde principalement sur des probabilités.

Emergeant de mon lit, je passais une main maternelle dans les cheveux de ma fille adoptive avant de venir embraser son front, tendre, pour aller me préparer. Une douche tiède, des réflexions toutes plus ou moins utiles, je me contentais de l’utile, du pratique et de l’absolu. Pas question de dériver et de philosopher en l’instant. M’habillant convenablement, d’un Yukata ne me mettant pas trop en valeur, le bandeau de mon village autour de mon bras gauche, mes deux lames à ma taille, à gauche, un chignon distingué, quelques touches de maquillage, et je partais dans l’immédiat.

Le tribunal. Un lieu qui me semble assez adapté… Si le monde ninja ne m’avait pas conquis, j’aurais pu réfléchir à une carrière de juge. J’y ai même déjà songé pour être honnête, mais le droit sunajin ne laisse que trop peu de marche de manœuvre pour offrir une carrière intéressante. Allant m’installer, plutôt discrète, dans un coin, j’attendais patiemment la prise de parole du chef de l’assemblée, tout en effectuant quelques très discrets exercices de méditation pour rester la plus calme et concentrée possible. Nozomi Yoshika. Je me demande quel est son lien avec l’ancien Kazekage… Question futile, évidemment. Rapidement, celle-ci s’évade de mon esprit alors que je demeure concentrée. Cette dernière invitait les participants à se présenter à l’hémicycle. Lentement, je me redressais, les chuchotements divers d’opinions commençant à naître autour de moi.

M’avançant doucement en évoluant à un pas strictement calculé. J’étais rigide, dos droit, mais pas bombé, une démarche sereine, travaillée à travers de nombreux exercices de sophistique et de prestance. Offrant un signe de tête respectueux à la jeune femme et un sourire franc, je disposais ainsi devant le pupitre, le silence naissant petit à petit. Celui-ci aurait pu être assourdissant si ce n’était un moment que j’avais répété dans ma tête et avec Maman maintes, et maintes fois.

« Bonjour à tous et à toutes. Je reconnais en cet hémicycle quelques visages, cependant, aujourd’hui, je n’ai pas le point que je viens mettre en lumière. Je m’appelle Kaede, Malah Junko. Héritière d’un rôle de représentation de mon clan au sein du village, vous m’avez peut-être rencontrée en tant qu’élève, professeure, camarade, collègue, ou amie. Mon parcours de ninja m’a mené à plusieurs faits que je ne manquerai de souligner. Chaque visage ici ne m’est pas connu, ou peu. J’ai une conviction, cependant. Vous, ci-présents, ainsi que les personnes absentes, par des obligations de mission, des soucis de santés, des voyages, un travail trop prenant ou toute raison ou tout bonnement un désintérêt de cet évènement politique. »

Laissant un très vague silence de quelques instants à peine avant de reprendre, je calculais soigneusement mes mots, en profitant pour respirer, ma voix claire et distincte, prononcée de manière à ne pas assourdir le premier rang ni être ignorée par le dernier.

« Je ne souhaite pas vous faire perdre votre temps, cependant cette décision est importante et il me semblait alors judicieux de me présenter. Vous retrouverez mon parcours dans des dossiers pour la plupart accessible à tous, je doute qu’il soit d’un intérêt quelconque ici de parler d’exploits, d’effets de guerre ou d’un rattachement à tel ou tel famille. Je le pourrais, bien sûr, mais madame Yoshika a souhaité invoquer la discussion, et un vote le plus démocratique possible. Aussi, je vous invite, s’il vous plait à juger mes capacités au travers de ma personnalité, et non pas par ce que j’ai pu faire.

Plus précisément. J’ai beaucoup d’admiration pour cette décision, et je vais ainsi désormais pouvoir vous parler plus clairement, en les faits, d’un projet le plus concret possible. Tout d’abord, c’est ce qui nous rassemble ici, ce n’est pas la première fois, et il est malheureusement fort probable que cela soit la dernière. Nous le savons, le doux équilibre de notre village ne peut exister que si un leader exerce. Aussi, la première urgence, il m’en semble, est de rétablir un système politique plus stable en offrant un sens plus important au conseil. En clair, j’aimerais que chaque nouveau dirigeant donne les directions précises à suivre en cas de disparition, de manière tacite et officielle à l’ensemble de ses conseillers de manière à ce qu’une transition plus douce que celle-ci et moins en urgence puisse-t-être effectuée à l’avenir. Dans la pratique, cela donnerait qu’un conseiller nommé par le Kazekage fait acte de régence en cas de disparition ou d’absence du village, et que cela doit être acté, juridiquement et publiquement.

Ceci fait, la seconde urgence, nous en sommes à présent tous conscients de par les attaques et la maladie qui a sévit sur le monde, il s’agit bien du culte. A cela, j’aimerais que nous sachions faire acte de nos qualités premières. Le village de Suna à l’avantage de disposer des meilleures défenses naturelles des grands villages. Profitons-en, et surtout, affirmons-le. N’importe qui acceptera de partir en guerre pour peu d’avoir la garanti que sa famille est en sécurité. Aussi, notre priorité économique, selon moi, est de consolider définitivement nos défenses afin de nous asseoir à l’international comme défense ultime, de façon à aboutir à deux faits : le premier, motiver l’effort de guerre et offrir une réelle opportunité de stabilité interne.

Vous n’êtes sans être au courant de la quantité de coups d’états ayant été tentés, ceux-ci sont peut-être légitimes. Cependant ils nous coûtent une fortune. Nous devons être en mesure d’endiguer toute menace interne particulièrement rapidement, et efficacement. Second point, nous manquons cruellement d’information concernant le culte, s’affirmer sur le plan défensif nous permet d’être un refuge stable pour nos villages voisins en cas d’attaque, et faciliter nos relations internationales. Est-ce un bien me direz-vous ? Bien sûr. Le jour où le culte sera derrière nous, tous les villages seront conscients de notre volonté de protection et de la qualité de nos défenses, ainsi, nous dissuaderons les conflits à venir et gonflerons nos rentrées financières. Forcément, un village qui n’a besoin de se défendre peut étendre ses distances de missions.

Je me suis personnellement occupée des conflits émanant de la dernière guerre civile, concernant l’évasion de la prison. J’en ai fait un constat, certain, auquel je songe déjà depuis des années. Pro-shunsuke et pro-Gaara, voici donc les problèmes majeurs émanant du village depuis tant de temps. Vous le remarquerez, je n’ai pris aucune position à ce propos. Je suis pour une paix durable interne et des relations internationales stables, cependant, je ne suis crédule en rien. Un village ninja sans guerre est un village dormant, se repliant sur lui-même et perdant ses intérêts militaires petit à petit.

La guerre et les conquêtes nous permettent de nous développer, la prospérité fait régresser de façon générale le niveau de nos aspirants et la vigilance de nos principaux défenseurs. En voilà le constat que je fais. Il est primordial de mettre fin aux conflits internes pour ne pas stagner économiquement, je vous l’ai déjà évoqué. La suite, les missions et la notion de danger, nous savons d’où elle vient, et comment elle nous entretiendra. Le culte. Nous manquons encore d’informations, des missions à effectuer, nous en avons. Des infiltrations, des discussions inter-villages, avant d’attaquer. Une chose est certaine. Nous avons une chance en nous débrouillant seuls, nous en aurons quatre fois plus en nous réunissant tous. La problématique que cela pose, c’est le « et ensuite » ? Je songe bien évidemment à la suite. La recherche et le développement autour des technologies n’est pas notre grand fort, alors le village d’Iwa pourrait nous rendre service en échange d’asile politique. »


Face aux incompréhensions et à quelques protestations, je me taisais quelques instants avant que la salle ne soit tût par les dirigeants  de l’assemblée. Ayant eu le temps de boire une gorgée d’eau pour rester la plus claire possible, je reprenais.

« Voyons, je vous prie. Discutons, si vous le souhaitez, mais restons corrects. Si nous souhaitons la puissance et le pouvoir pour protéger les nôtre, il est obligatoire de faire table rase et de communiquer. Il y a un adage qui l’exprime bien. ‘Au royaume des aveugles, le roi est un aveugle qui dit aux autres qu’il voit’ c’est à cela que je vous demande de faire preuve de sagesse et de clairvoyance, mesdames, messieurs. Soyons réalistes, les villages se refermant sur eux-mêmes ne sont pas aptes à faire leur place dans le monde moderne, c’est un fait avéré, tout va de plus en plus vite et de plus en plus loin. Il est important pour vous de faire un choix. L’austérité, ou l’implication. En vivant sur nous même, nos plus fiers avantages finiront par devenir nos défauts. Soyons réalistes. Si deux villages communiquent leurs forces armées et leur technologie, si nous oublions le culte, nous nous ferons balayer. Ne l’oubliez pas, la sécurité, c’est aussi de savoir prendre des risques.

Enfin, d’une importance plus politique et moins militaire et économique, je souhaite clarifier les droits, et développer des pôles. Le village est autosuffisant, certes. Et cela devrait, sauf catastrophe majeur aller en s’améliorant. Comme pour toute communauté, pour s’abriter dans la maison, il faut apporter sa pierre à l’édifice. L’objectif est que chacun est droit à un travail. Plus le temps va passer, plus les besoins vont être légers, nous le savons. En cela, les communications inter-villages sont encore mes principaux objectifs. Nos savoirs faires ancestraux n’étant pas secrets militaires peuvent, et doivent être partagés. La plupart de nos frontières sont maritimes, alors développons nos stations balnéaires. Nos déserts sont riches, alors restaurons les temples. Tout est bon pour donner non pas au village de Suna, mais du pays du vent tout entier, une identité à part entière, une stabilité, une défense viable, et une économie croissante viable.

C’est la majorité des faits qui constituent un programme, que je souhaiterais mettre en place, pour vous, ici. Pour mon village. Pour ma fille adoptive de dix ans, qui pour cause d’insécurité a perdu ses parents. Pour toute la nation. Mon objectif principal, c’est de vous voir sereins, heureux, et fiers de vous. Je vous remercie de m’avoir écouté jusqu’au bout, et je reste pleinement disponible pour étayer certains propos ou discuter.    


Ceci dit, je m'éloignais lentement pour rester ouverte à une réaction de la présidente de l'assemblée ou laisser quelqu'un d'autre s'exprimer, alors que quelques personnes demeuraient silencieuses tandis que d'autres applaudissaient. Logique, me direz-vous. Impossible d'avoir l'approbation de tout le monde.

Résumé:
 




_ _ ___________________________________________ _ _



DC de Meï
Kaede s'exprime en lightsalmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8367-bingo-book-de-kaede-m-junko#62438 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8336-je-reviendrai-conquerir-tes-yeux-u-c#62318
Messages : 362

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 175 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mer 22 Nov - 18:05

Aujourd'hui était jour d'assemblée à Suna. La Kunoichi étant en charge de la garde du bastion Sunajin était bien évidemment conviée. En tant que personnalité haut gradée du village, ne pas l'y convier aurait tout à fait été absurde, mais passons. Le petit matin se profilait à l'horizon alors que Yagami se réveillait chez elle, seule. Petit déjeuner, douche, etc... « Morning routine », dira-t-on. Après s'être drapée de vêtements légers, elle se dirigea vers son endroit favoris : les salles d'entraînement. Elle y fit son entraînement matinal : des enchaînements que l'on pourrait qualifier de basiques, mais qui permettaient en fait de garder la Kunoichi en parfaite forme physique, et qui lui permettait de se perfectionner un peu plus chaque jour.

Une fois cela fait, il lui restait pile assez de temps pour une autre douche. Elle ne se fit donc aucunement prier et se purifia le corps et l'âme avant de revêtir ce qu'elle ne mettait plus si souvent que cela : un long manteau blanc qui accompagnait un legging noir ainsi qu'un haut parfaitement classique, de couleur bleu-ciel. Une fois cela fait, elle se dirigea vers le bâtiment contenant le tribunal Sunajin, là où se tiendrait l'assemblée convoquée par ce personnage discret répondant au nom de Nozomi Yoshika. D'un pas léger, la Kunoichi approcha le bâtiment en question, qu'elle avait rarement vu et visité. Cependant, personne n'était là pour partager ses souvenirs, et la Kunoichi se dirigea donc vers la salle  où se tiendrais l'assemblée.

Alors qu'elle poussait la porte dudit tribunal, elle eut le plaisir de remarquer qu'il n'était pas encore très peuplé, signe qu'elle était arrivée un temps soit peu en avance. Un siège précis ? Elle n'en avait pas en tête, donc elle choisit une place au centre et à mi-hauteur, histoire de ne pas trop se compliquer la tâche avec une quelconque signification particulière. C'est lorsque l'heure fut venue et que la salle fut remplie que cette chère Nozomi prit l'initiative de commencer la « réunion », si l’on peut appeler ça comme cela.

Un discours invitant les candidats à se présenter afin de commencer un débat dans le but de choisir le futur Kazekage. Alors que Yagami allait se lever, c’est une jeune femme à peu près de son age qui la devança et qui prit les devants, allant se placer derrière le pupitre mis à disposition des candidats. Ensuite, un discours fort intéressant captiva l’assemblée, et l’argumentation de la jeune candidate dont le nom était inconnu de Yagami. Cependant, la Akoshana retint que le discours de Kaede reprenait de nombreux points que la Kunoichi partageait. Cependant, Yagami avait nombre de nuances en tête, et allait bien évidemment les partager avec l’assemblée. Alors que la candidate regagnait lentement sa place, Yagami la laissa faire avant de se lever à son tour, pour rejoindre le pupitre en question. Une fois arrivée, elle laissa le silence tranquillement se faire. Tranquillement, silencieusement, sans stresser. Une fois que tout ceci fut fait, elle entama son discours.

Tout d’abord, bonjour à tous. Certains et certaines doivent certainement reconnaître mon visage, mais comme toujours, la présentation est de mise. Je suis Akoshana Yagami, membre du clan Akoshana et dirigeante de la garde de Suna, ces shinobis dont le seul but est de protéger la population de Suna. J’ai quelques faits d’armes à mon actif, mais passons. Un Kazekage doit se montrer intelligent, malin et compréhensif, et pas seulement puissant, n’est-ce pas ?

Si je suis ici, c’est bien sûr pour vous exposer mon point de vue sur la situation actuelle de Sunagakure no Sato. Étant donné que Kaze no Kuni n’est plus dirigé par un Daimyô depuis l’époque de Shunsuke Kinbara, je pense ne rien vous apprendre en vous disant qu’un Kazekage ne doit pas uniquement penser militairement, mais aussi économiquement et politiquement. Suna, et donc par extension le Kazekage, a donc un rôle important à jouer en ces temps de troubles, et je compte bien calmer les tensions qui animent le Yuukan.

Rentrons donc dans le vif du sujet. Ne rentrons pas dans le déni : ce que notre consœur Junko Kaede-san a énoncé plus tôt contient beaucoup de vérités. Il est vrai que le Culte de la Vie est l’ennemi public numéro un. Il est vrai que Suna se doit d’être unifier et non divisé, etc. Cependant, je sais ce que vous pensez : « Pourquoi se présenterait-elle si elle ne vient que pour copier ce que viens de dire Junko-san ? » Et bien, détrompez vous, et écoutez plutôt.


Yagami se stoppa pour boire un petit peu avant de reprendre son discours :

Tout d’abord, je puis vous assurer que Kami et son Culte de la Vie ne sont pas à prendre à la légère. Il peut avoir des allures de divinités, et son pouvoir dépasse clairement celui de n’importe qui, même les plus puissants shinobis de l’histoire. J’ai vu l’étendue de ses pouvoirs de mes propres yeux alors que celui-ci venait de noyer Kusa no Kuni sous des flots venus de nulle part, et je puis vous assurer qu’il est incommensurable. Ce monstre se cachant sous le pseudonyme « Kami » en est venu au point de proposer des soins à ceux qui rejoignaient son culte. Cependant, détrompez vous. Kami est loin d’être invincible, et il existe des moyens pour mettre fin à ses projets. Je tiens aussi a souligner que contrairement a ce qu’a put énoncer Junko-san, nous avons des informations très importantes sur le culte et sur le lieu où il réside, les ruines de ce regretté village de Kumogakure no Sato. Je les ai moi-même récoltées au cours d’une mission effectuée il y a de cela quelques temps, missions que j’ai effectué en compagnie de Naeko Esuki. Cependant, vous conviendrez du caractère confidentiel de ces informations : par conséquent, je ne peux vous en dire plus. Nous avons des informations sur le culte, c'est vrai, cependant mieux vaux se préparer encore mieux : je souhaite que l'on récupère encore plus d'informations sur le culte de la vie et sur Kami. C'est une question d'assurance et de sécurité : mieux nous sommes préparés, plus nous avons de chances de réussir.

Il y a d’énormes chances que ce soit Kami lui-même qui ait insufflé cette maladie ayant ravagé le Yuukan plus tôt dans l’année. Nous, shinobis et simple être humains venus des quatre coins du Yuukan, nous sommes battus pour apporter la liberté et la vie a nos familles, a nos amis, a notre peuple. Ce n’est désormais plus un secret pour personne, des remèdes ont été conçus et nous avons réussi a soigner tout le monde à temps. Cependant, ce n’est pas en se reposant sur nos lauriers que nous avancerons : Kami doit être puni pour les crimes qu’il a osé commettre. Kami sera puni pour ses crimes, et je suis prête à en faire le serment sur ma propre vie.

Ensuite, il est vrai que Suna est divisé. Pro-gaara et pro-shunsuke, voilà des termes qui sont connus de tout le monde, et qui sont bien trop souvent opposés à tort. Pourquoi devrait-ils s’insurger les uns contre les autres ? Pourquoi devrait-ils combattre les uns contre les autres ? Arrêtons ces querelles inutiles et concentrons nous sur ce qui a été oublié depuis trop longtemps au profit de deux idéologies : la protection de nos familles. Qui sait, peut-être que le culte de la vie est déjà à nos portes ? Chaque personne de Suna a la possibilité de travailler main dans la main avec son voisin, peu importe ses idéaux, peu importe ses idées. Unissons nous dans l’intérêt du bien commun. Unissons nous dans ce combat pour la liberté que le Culte de la Vie à lui-même commencé. Unissons nous pour protéger nos familles et offrir un avenir radieux a quiconque en souhaite un.

Comme je viens de le dire, Suna est fort. Suna peut se débrouiller sans l’aide des autres villages shinobis. Je ne suis pas en train de dire qu’il faudrait tout faire dans notre coin, bien évidemment que non. Cependant, les autres villages ninjas peuvent aussi bien être des menaces que des alliés. C’est pourquoi je dit que nous aider ceux qui veulent se battre avec nous, et ne pas se soucier des autres. Si ceux-ci veulent eux aussi mettre un terme a l’existence de ce Kami, alors qu’ils nous rejoignent ! Suna est forte. Suna est puissante. Servons nous de ceci pour faire de Suna un leader charismatique empli de bonté et de volonté.

Pour rayonner dans le monde entier de cette façon, nous devons faire de Suna un bastion sur. Un endroit où l’on se sens en sécurité. Un endroit où l’on peut penser à autre chose qu’à la guerre ou aux grands enjeux du monde entier. C’est pourquoi je projette de renforcer le système de défense de Suna, mais encore mieux. Nous vivons au plein milieu du désert, et avons su survivre au sein de celui-ci jusqu’à atteindre ce niveau de développement. Ce désert si hostile, nous pouvons l’utiliser. Utilisons le désert entier comme défense. Utilisons le désert comme un endroit où les ressources foisonnent. Utilisons le désert dans son ensemble pour en faire une arme encore plus puissante qu’elle ne l’est aujourd’hui, mais aussi pour enrichir et développer Kaze no Kuni. Je ne vous apprends rien en vous annonçant que les sous-sols du désert regorgent de métaux précieux : exploitons les. Le désert à beaucoup à nous offrir, alors prenons ces cadeaux.

Pour terminer, je dirais une chose : les pays autour de Kaze no Kuni tels que le pays des nouilles, le pays des artisans ou encore le pays des clés, le pays de l’ours, etc. sont des petites nations, c’est vrai. Cependant, rien ne dit qu’elles sont à prendre à la légère. Je suis convaincue que nous pouvons les rallier à notre cause en leur offrant la paix par la protection. Je crois en cette possibilité, et je souhaiterais développer les relations entre les pays autours de Suna afin de peut-être, agrandir pacifiquement l’influence de Kaze no Kuni, ce qui serait en tous points bénéfique à notre nation.

Je vous remercie de m’avoir écoutée, et suis prête a répondre à n’importe quelle question quand viendra le moment. Pour l’instant, laissons place aux autres candidats.


C’est d’un pas lent et léger que Yagami quitta le pupitre pour retourner à sa place, alors que des applaudissement fusaient de quelques endroits, et des murmures d’autres. Après tout, c’est logique : on ne peut pas avoir l’unanimité dans ce genre de situations.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 322

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 45 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Ven 24 Nov - 19:20



Le pouvoir à Suna




Patiemment, j’analysais les détails du propos de ma consœur Sunajin. Il est à mesurer que nous nous tenons en un certain accord, il est vrai. Et la direction que va prendre cette assemblée va dépendre de mes décisions. Globalement, nos divergences majeures se fondent sur un point essentiel. La politique internationale. Madame Akoshana semble sur la réserve à ce propos, et l’idée me faisait vaguement grimacer, le plus discrètement possible pour ne pas discréditer son propos. Là n’était pas mon objectif. Pourtant c’est d’une erreur politique… Elle semble comprendre les rudiments de la guerre, des conflits, et de ce que cela implique.

Ça coince sur la seconde partie. D’un raisonnement de grande puissance. Être puissant, ce n’est pas simplement mettre fin à la discorde. C’est aussi être en mesure de créer l’harmonie… Une chose est certaine, si nous en venons au vote, il me parait réellement périlleux de la laisser régner seule. Les minois alentours laissent à croire qu’ils la reconnaissent plus aisément que moi. Il est vrai que j’ai des informations sur de nombreux kunoichi du village et qu’il est assez rare que j’oublie quoi que ce soit, cependant, elle doit faire partie de ces rares personnes fréquemment en mission qu’il ne m’ait été donné de rencontrer. Ainsi elle conclut sur de dernières paroles sur la politique internationale. Qui était à la fois borné et stupide, et d’une sincérité délicieuse.

Toujours est-il que c’est absurde. Parler d’annexer les villages voisins dans une assemblée ouverte à des gens qui voyage sans cesse ? Autant je me trouve déjà borderline en parlant de s’imposer sur le plan international en tant que précurseurs d’une harmonie entre les villages, mais là… C’est donner le tas de cailloux pour se faire lapider. Enfin. Je ne tiendrai pas mon argumentation en démontant celle de mes camarades. Gardant mes pensées pour moi, après avoir laissé quelques instants de silence pour offrir des opportunités de réaction, je reprenais place au pupitre. Ce petit jeu me convenait bien, mes nerfs se détendaient au fur et à mesure, et après avoir eu une réaction du publique à chaud, celui-ci me parait plus familier.

« Je tiens tout d’abord à remercier madame Akoshana pour les précisions apportées sur des détails que nous n’avions probablement pas tous pour discuter le plus sereinement et le plus constructivement possible. Je me réjouis de voir que nous sommes en mesure de nous soutenir mutuellement et d’étayer nos propos pour être le plus précis possibles et donner une réelle valeur à cette assemblée. C’est le point que je voudrais d’ailleurs approfondir. Consciente que la politique ne touche pas tout le monde de la même façon, j’aimerais entendre vos interrogations, si vous en avez, à propos des points que j’ai énoncés plus tôt. Je ne souhaite cependant faire la plaidoirie de madame Akoshana, il est légitime et démocratique d’inviter celle-ci à en faire de même une fois que j’aurais mis en lumière l’essentiel des points qui vous semblent flou, ou vous intéressent. Alors… Quelqu’un ? »

Me resservant un verre d’eau derrière le pupitre, je désignais du doigt une personne tout en buvant une gorgée d’eau, qui se levait pour reprendre parole.

« M’dam Junko. Euh… Quand vous dites… Développer le tourisme… Vous voulez vraiment que le pays devienne une porte ouverte aux étrangers ? »

« Non, ne nous méprenons pas. Aucun village n’est un asile politique pour une population toute entière. Nous parlons de renforcer les défenses du village et encourager le tourisme, par cela, Suna est une citadelle politique, le corps et l’esprit du pays. Les étrangers n’y ont pas leur place autrement que pour une requête envers le dirigeant. Je suite justement profiter de cette opportunité pour transformer Suna en arme militaire, et redonner une logique structurée aux alentours. Développer des villages commerciaux proches frontières, des ports, et continuer d’améliorer les moyens de transports.

Je ne veux nullement contredire madame Akoshana, transformer le désert en arme est une idée attrayante. Il faut cependant penser aux retombées. Je vous l’expliquais précédemment. Sa solution est même meilleure que la mienne sur le court terme, et je pense que la solution peut se trouver au sein du clan Sabaku. Je développe, si vous me le permettez. Le fait de financer plus de villages, de commerce, nous permet de débloquer des fonds pour développer notre économie, et donc nos infrastructures et nos moyens de défenses. Suna est, aujourd’hui, auto-suffisante. C’est un progrès phénoménal, cependant. La suite, quelle est-elle ? Devenir un bastion imprenable et nous renfermer sur nous-même ? Et puis ? Rester seuls jusqu’à ce que nous soyons dépassés par la technologie des pays voisins, obsolète, puis un territoire à prendre ? L’intervention de ma collègue m’a permis d’évaluer qu’effectivement, ce mode de vie peut-être plus dangereux. Mais à la fois plus sécurisant. Si nous acceptons les transactions hors du village et que celui-ci ne voit plus aucune visite autre que politique, nous nous soulageons d’une grande partie des attaques à l’intérieur du village en conservant une population natale majoritairement ninja. Pour cela, les examens devront être effectués à l’extérieur, dans une autre ville, pour éviter les trahisons comme en ont si souvent été vues, et d’autres dispositifs sont à mettre en place.

Quant à la défense de ces développements extérieurs, j’ai énoncé le clan Sabaku. Suna est le pays du vent, le sol et l’air sont nos plus grands atouts. Créer des réseaux de défense n’est pas d’une difficulté absolue. Cependant, cette solution venant à peine de naître à mon esprit, j’ai bien évidemment des pistes en tête, que je préfère conserver au secret pour le moment.

D’autres questions ? »


« Vous avez parlé d’un bras droit qui vous remplacerais en cas de voyage politique, des idées, des noms ? »

Laissant un vague silence se profiler, je faisais mine de me gratter la tête en me tournant un instant vers Yagami. Je ne la connaissais pas encore, cependant, il est certain d’une chose. Elle a plus de compétences militaires que moi, alors que j’ai plus de compétences politiques. A cela, je lui offrais un particulièrement furtif clin d’œil, doux et chaleureux, avant de reprendre lentement.

« J’ai toute une liste de noms en tête, si cette assemblée décide de m’élire à la tête du village, je rencontrerai chaque personnes individuellement pour discuter avec elles de façon à choisir le meilleur choix pour le peuple. Si cela vous convient. Le scrutin est une solution qui me va encore très bien. Je pense que vous l’aurez remarqué. Je ne désire pas être Kazekage pour moi, mais pour le peuple. Il est souverain. A cela, d’ailleurs, j’en suis pertinemment consciente. Les contestations politiques ont amenés à de nombreux conflits. C’est pour ça que je souhaiterais profiter de ce moment pour énoncer quelque chose que j’aimerais mettre en place. Effectivement, en cas de manquement à un devoir essentiel, que j’aimerais voir proposé et voté par voie référendaire, je voudrais qu’il soit possible de destituer le Kazekage de manière entièrement légale, afin de vous protéger. Si la volonté du peuple s’exprime, il est du devoir du souverain de la respecter pour éviter le conflit et la perte de nos proches. D’autres questions ?

Voyant un léger silence s’installer, je clignais des yeux de surprise en voyant une partie du publique applaudir. Il est vrai que le régime de Dorumo Sabaku était particulièrement autoritaire, et que d’enfin donner la voix au peuple semble rassurer les gens. Souriant légèrement, je reprenais une fois la foule calmée.

« Comme je l’ai dit, j’aimerais maintenant laisser la parole à madame Akoshana, si celle-ci souhaite répondre à quelques questions, revenir sur mes propos ou préciser les siens. Je vous remercie. »

Ainsi, je quittais le pupitre pour me décaler sur le côté, restant debout et disponible, sortant un carnet pour prendre des notes sur ce qu’il se passe. Après tout, ne l’oublions pas. Mon clan à une vocation certaine pour l’histoire.

résumé:
 




_ _ ___________________________________________ _ _



DC de Meï
Kaede s'exprime en lightsalmon


Dernière édition par Kaede M. Junko le Mar 28 Nov - 22:20, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8367-bingo-book-de-kaede-m-junko#62438 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8336-je-reviendrai-conquerir-tes-yeux-u-c#62318
Messages : 362

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 175 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mar 28 Nov - 13:34

Après la Akoshana, c'était à Junko-san de revenir vers le pupitre. Premier point : remerciement envers Yagami et envers le déroulement de cette assemblée.

« Elle en fait pas un peu trop ? » se demanda la Kunoichi.

Ce n'est pas que Yagami détestait particulièrement les politiciens, mais tout le monde – ou presque – sait que cellec-ci et bien plus versée dans le militaire qu'autre chose. Après tout, elle ne dirige pas la garde de Suna pour rien. Tout cela pour dire que tout ce baratin semblait inutile et enjolivé aux yeux de la jeune femme. Elle aurait bien fait abstraction du langage soutenu pour utiliser des mots plus crus afin que le discours soit plus impactant, mais la bienséance disait qu'il fallait éviter ce genre de comportement. Ainsi, Yagami allait oublier ce genre de choses et rester cordiale, comme toujours. Non pas qu'elle soit très à cheval sur les règles, la bienséance et le respect, mais disons que cela pourrait lui coûter le poste qu'elle convoite.

Laissant ainsi Kaede répondre aux questions que les quelques personnes lui posèrent, Yagami prit note mentale de ce qu'il s'était dit. Elle commença par nuancer son propos concernant le développement du tourisme, ce qui n'était pas si mal que ça selon la Kunoichi. Disons que laisser le désert ouvert au tourisme serait une tare puisque cela rend le désert impossible à utiliser comme moyen de défense. Et pour Yagami, ce serait un problème au vu des plans qu'elle a en tête. Ensuite, c'était comme si Kaede souhaitait mettre en lumière les faiblesses d'une telle idée. De toute façon, chaque idée en a une, et le projet de Kaede en a aussi. Il suffit de chercher un peu. Mais dans tous les cas, Yagami n'est nullement là pour démonter les plans adverses. Elle est là pour faire valoir son propre point de vue, c'est tout. Pour la question de la défense de Suna, Kaede a dit avoir des idées, mais les garder. Cela tombe bien, puisque Yagami en a aussi. Une coopération à venir ? Possible.

Ensuite, c'est la question du bras droit qui fut soulevée. Yagami n'en a pas parlé, peut-être est-ce une erreur ? Bah, on verra comment cela se passera ensuite. C'est alors qu'une chose intéressante se produisit. Alors que Kaede réfléchissait, celle-ci lança un clin d’œil discret que la jeune femme ne se fit pas prier de remarquer. Pourquoi un clin d’œil ? Cela signifiait quelque chose, et Yagami suspectait que cela voulait dire que sur la liste des bras droits potentiels dont Kaede vient de parler, Yagami avait une bonne place. Après tout, il n'était pas secret que Yagami était bien plus versée dans le militaire que dans la politique, et d'après ce que Yagami avait vu au sujet de Kaede, celle-ci semblait assez calée en politique. Deux personnes se complétant, en somme. L'idée intéressait la Kunoichi, et elle répondit à son adversaire d'un hochement de tête discret.

C'est lorsque Yagami fut invitée par Kaede à venir à son tour répondre aux potentielles questions des gens ici présent que la kunoichi se leva, prenant place derrière le pupitre à la suite de sa concurrente qui se décala calmement sur le côté tout en sortant un carnet. Des notes pouvaient être utiles, mais Yagami s'en passera. Reprenant un peu d'eau pour pouvoir parler clairement et distinctement, Yagami prit la parole :

Bien ! Tout d'abord, merci à Junko-san de m'avoir inviter à reprendre une fois la parole. Vous avez entendu mon discours il y a peu, et c'est à présent le moment parfait pour une petite séance de question-réponse. Quelqu'un souhaite commencer ?

Alors qu'une première personne se levait, Yagami l'invita à prendre la parole d'un mouvement de la main.

Akoshana-san, vous dites vouloir « utiliser le désert entier comme défense ». Peut-on avoir des précisions là-dessus ? Je pense que plusieurs personnes se posent la même question.

A vrai dire, Yagami s'attendait un peu à cette question. Il fallait bien rassurer la population, après tout. Prenant ses mots, elle répondit à l'émetteur :

Tout d'abord, rassurez vous. Quand je dit vouloir utiliser le désert comme une défense ou une arme, je ne souhaite nullement empêcher tout passage et isoler complètement Suna du reste du monde. Il est vrai que c'est une possibilité intéressante étant donné que Suna est complètement autonome, mais cela ne sert à rien de le faire tant que nous n'en avons pas besoin.

Notre nation, la nation du vent, porte très bien son nom : nous avons nombre de talentueux ninjas manieur de Fuuton qui pourraient servir de clé pour le développement d'un plan de défense quasi-infaillible. Aussi, comme l'a dit Junko-san, il y a le clan Sabaku, et je pense aussi qu'une partie de la solution se trouve effectivement dans ce clan-ci ainsi que dans son clan cousin, le clan Jishaku. N'oublions pas aussi les talentueux forgerons du clan Nasubuki, et tant d'autres clans symboliques du village. Enfin bon, vous l'avez compris : notre village regorge de talents à exploiter pour développer les défenses de notre village, et je suis convaincue qu'en confectionnant un savant mélange de tout ceci, nous pourrons sécuriser Suna comme jamais un village ne l'a été auparavant.

Aussi, je souhaite dire que je suis tout à fait apte à coopérer avec Junko-san et même avec d'autres personnes. Nous avons toutes deux des idées, et je suis sur que plutôt que de les affronter, les mettre en parallèle serait quelque chose plus qu'intéressant pour le village, et pour la nation entière.

Bien ! J'espère que ma réponse vous a pleinement satisfait. D'autres questions ?


Alors que la Kunoichi buvait à nouveau un peu d'eau, la première personne s'assit tandis qu'une autre se leva à son tour. Celle-ci semblait d'ailleurs

Akoshana-san, que souhaitez vous faire de l'unité Meirei ? Et prendrez-vous un bras droit ? Comment les décisions seront-elles prises si vous êtes choisie en tant que Kazekage ?

En voilà, des questions intéressantes. Il était vrai que Yagami n'en avait pas parlé, et c'était une occasion sympathique de préciser certains points que la jeune femme n'avait pas abordé :

Questions très intéressantes. En ce qui concerne l'unité Meirei, je considère que protéger la population est plus efficace que la surveiller et sanctionner sévèrement les « dissidents ». Pour apppuyer le mot « dissidents », Yagami mima des guillemet au moment où elle le dit. Ainsi, l'unité Meirei sera dissoute et ses anciens membres viendront renforcer les rangs de la garde actuelle de Suna ou de l'ANBU, dans le but de promulguer toujours plus de sécurité aux habitants.

Concernant les décisions et le bras droit, voici mes réponses : je ne souhaite nullement être l'unique tête pensante dirigeant le village, de ce fait, il y aura effectivement quelqu'un à mes côtés. J'ai une liste assez arrêtée de personnes pouvant remplir ce rôle, que je tâcherais de garder secrète. Ensuite, les décisions seront prises en accord avec les besoins et le ressentiment du peuple, c'est pourquoi je songe à recréer un conseil comme il y a put en avoir sous le règne de Yumi Esuki. Ce point peut certainement être amélioré, c'est pourquoi cette idée n'est encore qu'au stade de projet et mérite encore d'avantage de réflexion.

En annonçant l'existence d'un bras droit, c'est un discret signe de la main caché derrière le pupitre que Yagami lança à Kaede. Une réponse à ce qu'a fait auparavant la Junko à Yagami. Il est vrai que les deux pourraient très bien marcher de paire, à voir comment cela allait se dérouler.

J'espère que tous vos questionnements ont trouvé réponse. Quelqu'un souhaite-t-il demander quelque chose d'autre ?

Alors que quelques discussions s'élevaient au sein de l'assemblée, créant un petit bruit de fond, personne ne se leva. Cela permit à Yagami de conclure que personne n'avait de questions supplémentaires. Remerciant l'assemblée de son écoute, Yagami s'écarta du pupitre et alla se poser à quelques mètres de Kaede, attendant la suite de tout cela.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 642

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mar 28 Nov - 20:28


Le Pouvoir A Suna


IRP :
Deux Kunoichi semblaient se distinguer du lot avant de se présenter comme candidate au prestigieux poste de Kazekage, au grand soulagement de Nozomi Yoshika. Kaede Malah Junko et Yagami Akoshana échangeaient librement entre elles et avec l’audience sans intervention de la présidente de l’assemblée. Cela n’était pas pour déplaire à cette dernière qui laissait faire les choses. Fatalement, la situation en venairt à réclamer son aide, puisque le silence s’installait progressivement, amenant avec lui le questionnement de la prochaine étape. Le débat peinait à reprendre son souffle, et les regards convergeaient vers la Jônin sans histoire, toussotant avant de propager sa voix :

“Euuh.. K-Kaede Malah Junko et.. Yagami Akoshana.. Avez-vous fi-finis vos échanges ? Vous souhaitez arriver à, à un résultat ou.. devons-nous, euh, directement passer au vote par urne ? ”


HRP :
  • Les règles précédentes sont toujours d'application
  • Les candidats au poste de Kage doivent répondre à Nozomi Yoshika
  • Un intervenant, un candidat en retard, peut toutefois intervenir durant ce tour


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 322

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 45 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mar 28 Nov - 22:03

Le pouvoir à Suna





Observant la blondinette, tapie dans l’ombre en attendant un mouvement ou un signe, je demeurais neutre. Cela s’est passé de manière bien plus douce que je ne le pensais. Il est vrai que je n’avais pas songé à parler de l’unité Meirei. Cependant, madame Akoshana a bien raison en ses prétentions. Diviser le corps militaire n’est pas la meilleure des idées à suivre pour créer une unité nationale… Un sourire léger naissait à mon minois, applaudissant doucement la jeune femme après ses remerciements.

Nozomi Yoshika, encore. Tiens. Elle se souvient de mon deuxième prénom ? Etonnant. Je m’en sens pour autant agréablement surprise, ce n’est pas tous les jours qu’une telle chose arrive. Pourtant, j’ai souvent songé à demander l’échange entre les deux. Maman me l’a donné relativement à un conte, transmis de génération en génération dans ma branche du clan, Malah signifiant « Ange », en une langue presque trop ancienne pour être comprise par d’autres personnes que les Junko aujourd’hui. C’est peut-être un élément que j’aurais dû mettre en avant… Mais l’utilité n’y est pas, notre réputation n’est plus à ce faire, nos connaissances démentielles nous permettent de parler couramment des dizaines, voire des vingtaines de langages sans pour autant y consacrer son existence.

Me détournant de mes cours de lectures de tablettes anciennes, je clignais des yeux en attendant patiemment la fin de son intervention, pour, du regard, observer l’assemblée. Un silence gênant semble se profiler dans l’hémicycle, me faisant cligner des yeux alors que je m’avançais de quelques pas, émergeant de mon petit coin en posant un regard affectueux à Nozomi, accompagné d’un petit signe de tête pour lui indiquer qu’elle se débrouillait à merveille et qu’elle pouvait se détendre. Me dirigeant vers le pupitre, je reprenais après avoir repris un air plus neutre et professionnel.

« Inutile de nous voiler la face, nous allons devoir demeurer en cette assemblée quelques instants de plus, mais ne vous en faites pas, nous vous lâcherons pour la pause déjeuner ! »

Fis-je sur une teinte d’humour maîtrisé pour détendre l’atmosphère pesante qui était en train de naître dans l'hémicycle.

« Allons-bon. Je suis consciente que cet évènement est pour nombre d’entre nous inhabituel, mais je suis certaine que ce qu’il émergera de cette réunion sera le choix le plus juste pour le village. Oui, vous vous en doutez, à cela, j’invoque ainsi la majorité à s’exprimer. Pas n’importe quelle majorité, cependant. Je parle bien sûr d’un vote anonyme, c’est la proposition que je fais là de manière à ce que chacun puisse librement déterminer le choix qui est sien sans être influencé ou jugé. Avant cela, j’aimerais, pour ceux qui ne le savent pas vous parler des spécificités de mon clan, non pas pour faire pencher la balance en ma faveur, mais pour vous informer de mon intention impartiale. »

Laissant un silence de quelques instants se profiler, je clignais des yeux, alors qu’un motif blanc s’éveillait en ceux-ci et qu’ils se mettaient à briller légèrement, une certaine quantité en émanant. Ce faisant, je balayais l’assemblée du regard. L’objectif que j’allais annoncer était bien différent de celui que j’avais en l’instant. Lire les émotions, voilà un formidable pouvoir qu’il est là.

« Les membres du clan Junko peuvent s’éveiller à ce Dojutsu, le Kenmeigan, qui leur permet de déterminer la bonne foi ou non d’une personne et d’évaluer un certain nombre de dangers autour de soi. C’est ce que je veux mettre en exergue. »

Une fois ceci dit, je laissais le jutsu disparaître pour reprendre mon développement, après m’être assuré de la sécurité certaine de la salle.

« Je vous informe de cela comme piqure de rappel aux intentions de chacun, tout le monde ici a pu apercevoir notre sincérité, notre état d’esprit et notre discours, ce n’étant pas le cas pour tous les individus du village, aussi, j’aimerais, si mademoiselle Yoshika me l’accorde, et si cela conviens aussi aux autres candidats que le vote se fasse à huis clos, de manière à éviter toute tentative de tricherie, de clonage, de dissimulation de vote, de venue à l’improviste. Ainsi, nous nous accordons la plus grande impartialité en nos termes. Je pense que madame Akoshana tombera en accord avec moi sur ce point. La sécurité de cet évènement est primordiale, et, toutes les cartes sont déjà sur tables. »

Ce faisant, je jetais un regard à Yagami pour la voir acquiescer à mes dires, assez distinctement pour être perçue par la présidente de l’assemblée.

« Alors si cela vous conviens, il ne me reste qu’à vous souhaiter bonne chance, pour vos convictions et vos inspirations, et que le meilleur gagne. »

Repris-je en sondant du regard la présidente de l’assemblée pour évaluer sa décision quant à ma proposition.

Résumé:
 




_ _ ___________________________________________ _ _



DC de Meï
Kaede s'exprime en lightsalmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8367-bingo-book-de-kaede-m-junko#62438 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8336-je-reviendrai-conquerir-tes-yeux-u-c#62318
Messages : 642

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Ven 1 Déc - 21:26


Le Pouvoir A Suna


IRP :
“Nous allons donc procéder au vote. J-J’ai déjà préparé ce qu’il fallait Ma-madame Junko.”

A ces mots, deux personnes amènent de grands sacs dans lesquels se trouvaient des billets vierges.  Du côté opposé, une unique petite table était à disposition, et une ligne rouge était tracée quelques mètres en amont.

“Je prierai chacun de vous saisir d’un unique petit billet dans un sac. Dirigez-vous ensuite sur la ligne rouge et attendez votre tour. Lorsque la place se libère, écrivez le nom du candidat que vous souhaitez élire.”

Enfin, Nozomi, située entre les deux de façon à dessiner un triangle, présentait l’urne.

“Par la suite, venez ici déposez votre billet, et écrivez votre prénom et nom complet sur le cahier.”

Elle reprit.

“Le vote aura lieu toute la journée, et les votes seront comptés durant la nuit. Le tribunal sera ouvert au public durant tout ce temps.”




HRP :

  • Seuls les votes présent à la suite de ce RP seront comptabilisés. Il n'y a pas de délais de réponse imposé.
  • Les votes prennent fin vers le 10 décembre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 27

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Ven 1 Déc - 23:04


_ _ ___________________________________________ _ _




Dernière édition par Akira Matsuo le Mer 6 Déc - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8389-bingo-book-de-akira-matsuo#62567 http://sns-rp.forumgratuit.org/f552-dossier-akira-matsuo http://sns-rp.forumgratuit.org/t8388-presentation-akira-matsuo-en-cours
Messages : 322

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 45 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mer 6 Déc - 9:33

Le pouvoir à Suna





Le temps n’en est plus aux mots, mais bien aux actes. Acter… C’est un fait assez angoissant dans un sens. Quel est le meilleur choix ? Suis-je moi-même en mesure d’avoir un jugement assez fiable envers moi ou envers madame Akoshana ? L’envie de voter blanc me traverse. Cependant me revient à l’esprit mes gestes et mon discours en m’opposant de moi à moi-même. Elle comme moi n’est pas un mauvais choix. Cependant, je lui ai déjà laissé sous-entendre qu’elle ferait un bon potentiel bras droit. Enfin dans l’histoire, c’est à la fois vrai, et à la fois faux.

La blondinette est bien plus à même que moi de gérer le déploiement stratégique des troupes. Pour cause, elle semble les connaître bien plus que moi. Le pays du vent, voir le monde, j’en doute, mais concernant l’aspect militaire du pays, elle a une longueur d’avance. C’est à mes yeux ce qui en ferait un meilleur leader que moi. Sur le terrain… Dans la pratique, un leader doit savoir peser ses mots. Parler de politique et discuter en des sujets qu’elle semble aisément omettre. C’est une femme d’action. En cela, il est assez peu probable qu’elle soit efficace sur les discussions internationales. D’autant que le contexte n’est pas particulièrement stable avec Iwagakure… Il ne manquerait plus qu’on ait Iwa et le Culte sur le dos…

Une catastrophe, ça serait une catastrophe. Me mordant la lèvre inférieure, je m’éperdais dans mes pensées. Quelles sont les solutions ? Tout mettre en œuvre pour être élue et rétablir un poste de Daimiyo de façon à pouvoir acter à l’étranger et laisser à Yagami la gestion militaire ? Son programme international est instable et ses connaissances en la matière assez factices… Et en même temps, comment le peuple interpréterait-il un tel retour en arrière ? Dans tous les cas, une chose est certaine, si je suis élue, il faut que j’en discute avec elle.

Attendant que l’urne se relâche un peu de sa mobilisation de votants, j’avançais en saisissant un papier, une nervosité bien cachée se trahissant au plus profond de moi. Fais-je le bon choix… ? Suis-je capable d’assumer ce genre de responsabilité… ? Je pense que oui. Après tout, cela va faire vingt-ans bientôt que je m’y prépare. Pénétrant dans l’isoloir, je soupirais en écrivant doucement à la plume en une calligraphie certaine et travaillée.

vote:
 

Déposant le petit papier dans l’urne avant de noter sur le registre mon identité, je me dirigeais vers l’extérieur, tendue, allumant une cigarette en exutoire à cette difficile situation, levant mon minois au ciel. Qu’est-ce que ça va donner ? L’avenir seul nous le dira je suppose. Le tout demeure d’avoir fait de son mieux.

Résumé:
 




_ _ ___________________________________________ _ _



DC de Meï
Kaede s'exprime en lightsalmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8367-bingo-book-de-kaede-m-junko#62438 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8336-je-reviendrai-conquerir-tes-yeux-u-c#62318
Messages : 362

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 175 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Jeu 7 Déc - 22:34

Vote
Avec Suna en entier
L’après questions se déroula plutôt bien pour la Kunoichi dirigeante de la garde de Suna. Lorsque son opposante, Kaede Malah Junko proposa de sortir les urnes pour décider du vainqueur de ce combat diplomatique, Yagami n’eut rien a objecter. C’est avec un signe de tête bien visible par tout le monde qu’elle donna son accord à la mise en place de la chose, qui se fit sans trop de problèmes. Un scrutin à bulletin secret et permettant de ne pas tricher, voilà qui allait-être impartial. L’avis du peuple trancherait. Alors que tout se mettait petit à petit en place, Yagami commença à réfléchir à qui voter.

Elle souhaitait bien évidemment amener ses projets sur la première marche du podium, mais il fallait avouer que les idées de son opposante étaient bien mieux construites sur le plan hors militaire que celles de Yagami. Economie, relations internationales, politique, la Junko semblait bien s’y connaître. Kaede semblait-être une femme de parole et de discussion plus qu’une femme d’action, à l’opposé de la Akoshana elle-même. Vu que Yagami n’ait jamais été confrontée à un membre de la famille de la jeune femme, elle se demandait si les Junko étaient tous du même genre que Kaede : réfléchis et stratèges. Si oui, Yagami étaient certains que ceux-ci feraient de bons stratèges militaires autant que de bons politiciens. Elle hésita longuement avant de prendre sa décision, considérant-même l’option du vote blanc.

Yagami préféra se diriger dans les premiers vers les isoloirs afin d’être sortie de ceci le plus rapidement possible. Elle prit la suite de la queue qui commençait à se former pour accéder aux cabines, réfléchissant encore à son vote. Elle hésitait toujours, et jusqu’à ce que le rideau de l’isoloir fut fermé, elle n’eut pas prit de décision. C’est une fois le bulletin de vote en main et le rideau fermé qu’elle prit sa décision, écrivant lisiblement sur le petit papier blanc :

Vote:
 

Pliant son papier en quatre soigneusement, la kunoichi sortit de la cabine, se dirigeant vers l’urne pour y déposer son bulletin, puis pour noter son nom sur le cahier. Une fois toutes ces formalités effectuées, Yagami se dirigea vers la sortie. Elle n’allait pas rester là indéfiniment, et c’est avec un sourire satisfait qu’elle quitta le bâtiment du tribunal pour se rendre chez elle. Il était temps de se faire plaisir. Cependant, un choix restait à faire… Un plaisir combatif ou un plaisir sensuel ? Difficile… Se rappelant s’être déjà entraîné le matin-même, elle se décida. Changeant de tenue pour mettre quelque chose de plus passe partout et plus léger, Yagami sortit de chez elle pour se diriger vers l’habitation d’un de ses meilleurs « amis ». La suite de la journée allait-être intéressante pour la Kunoichi.


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana http://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Messages : 752

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Monnaie: 100 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Dim 10 Déc - 20:55


Installé au milieu de la foule au sein du tribunal, Shinki attendait au même titre que les autres concitoyens de Suna l'aube de l'élection ayant pour but d'élire le prochain Kazekage...  
À l'intérieur du bâtiment, l'assemblée demeurait bondée. Pourtant, seuls quelques rares candidats qui avait osé se présenter comme ayant les épaules assez solides pour soutenir le poids des responsabilités qu'accommodait le rôle d'ombre du vent...

Yagami Akoshana, Kaede Junko, ces deux femmes avaient postulé pour mener le peuple de Suna vers un futur meilleur et radieux, un futur dont le chef du clan Jishaku avait toujours voulu être le précurseur... Mais ça nouvelle condition l'en empêchait. Si bien que le jeune homme n'avait même pas pris la peine de prendre la parole tout au long du débat, qu'il écoutait d'une oreille désintéressée, songeur quant aux murmures de sa voix intérieur.

Les idées que les prétendantes au titre véhiculaient se rapprochaient généralement des siennes. Pourtant, le bonhomme ne semblait pas très emballé par cette découverte. À ses yeux, tout ceci n'était que du vent. Le vote n'allait finalement s'apparenter qu'à un simple jeu de hasard, dans lequel le village du sable serait victorieux, seulement si les actions du nouveau dirigeant élu suivraient les promesses qu'il avait formulé ici aujourd'hui.

Shinki connaissait Yagami et la savait sincère. Sa relation avec elle n'avait cessé, au fil des années de camaraderie, de s'améliorer pour finalement devenir son amie... Pourtant le garçon avait peur d'être une nouvelle fois déçu par ses proches, par les seules personnes à qui il était encore attaché en ce monde. Yagami était-elle réellement capable de mener le pays à elle seule ? Le manieur de fer doutait. D'autant plus que la dénommée Kaede l'avait réellement séduit par son éloquence et son charisme. Allait-elle, elle aussi, baisser dans son estime à l'instar des trois précédents Kazekage ?

Vint finalement l'heure du vote : celui de Shinki Jishaku. Le jeune homme se leva, l'air solennelle pour s'enfermer à son tour dans l'isoloir où sa plume vint graver sur le papier, celle dont il avait décidé de porter les idées.



S'avançant jusqu'à l'urne, le patriarche du clan Jishaku y lâcha son bulletin avant de remplir les formalités administratives.  

Une fois sa besogne terminée, le jeune homme quitta le bâtiment juridique, prenant la route du temple du vent où il avait à faire. Sur la route, il se surprit à penser que l'issu du vote lui importait finalement peu, seule la suite et la sincérité du prochain Kazekage l'intéressait... Pour Suna...

_ _ ___________________________________________ _ _

[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 http://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Messages : 159

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 95 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Lun 11 Déc - 17:37

Assis dans la foule au sein du tribunal, j'attendait comme les autres, je restait assis en attendant le vote final. Dans le bâtiement il n'y avait que deux canditats une certaine Yagami Akoshana, et une Kaede Junko. Toute les deux pensaient avoir les épaules assez solide pour mener Le pays du vent et touts ces citoyens. Je suis présent a cette assemblé juste parceque je suis le seul représentant du clan Nasubuki, je ne le fait pas par plaisir ,mais par obligation comme beaucoup de mon cas.

Je vis des têtes m'étant familière que je salua en tant que "chef du clan Nasubuki" étant le seul héritier de l'ancienne cheffe du clan.

L'éléction commença par une présentation des deux canditates et de leurs programmes. Pendant qu'elles parlaient j'entendais des murmures et des messes basse. Au moment où elles ont fini, une personne sortie une urne pour faire le vote décisif. Je fis comme tout le monde, je me transforma en mouton, je pris un papier et j'y écrivis mon choix qui est :

vote:
 

Après cela je remplis les formalités administratives qui nous étais demander. Je sortis du bâtiments et sentis une odeur qui ne m'aie pas désagréable je m'y approcha et je vis une femme en train de fumer, je lui en demanda une elle, et j'en reçu une que je mis dans ma bouche et qu'elle alluma avec délicatesse. Je sentis un manque se combler.


Spoiler:
 


Dernière édition par Meinto Nasubuki le Sam 30 Déc - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5751-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f422-dossier-meinto-nasubuki http://sns-rp.forumgratuit.org/t5644-meinto-nasubuki
Messages : 642

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mar 12 Déc - 17:12


Le Pouvoir A Suna


IRP :
Tandis que la nuit engloutissait l’infini désert de ses bras glaciaux, la journée de vote prenait fin. Dans l’obscurité omniprésente, le dépouillement s’effectuait. Plusieurs paquets de papier s’étalaient, chacun composé d’un seul et unique nom. Soit celui de Kaede Malah Junko, soit celui de Yagami Akonasha. En parallèle, le cahier des votants était scrupuleusement vérifié. Il ne devait pas y figurer deux fois le même nom. Nozomi Yoshika semblait avoir bien préparé l’événement, même s’il existait encore des failles. Cela faisait désormais quasiment trois jours qu’elle n’avait pas dormi. La veille par angoisse, et aujourd’hui pour le compte. Le volume de bulletin était sensiblement le même, mais les yeux les plus vigilants pouvaient remarquer qu’à la fin du dépouillement, une tête prenait un léger avantage. Cela était peu. Les élections étaient serrées, et il fallu attendre un communiqué de la présidente de l’audience pour en avoir le coeur net. Le Juichidaime Kazekage dont le pouvoir était effectif instantanément portait le nom de Kaede Malah Junko.


HRP :

  • Vous êtes libre de réagir comme vous le souhaitez


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 322

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 45 両

MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   Mer 13 Déc - 15:38



Le pouvoir à Suna




L’heure fatidique approche. Le temps s’en est fut long. Enchaînant les allez retour pour passer un peu de temps avec ma fille et l’emmener à l’école, m’occuper des chats et arroser les plantes, je tâchais d’être disponible, non pas en tant que spectatrice, mais gardienne de la valeur des libertés individuelles. C’est en somme ce à quoi se résume mon clan, en un sens. Enchaînant les trajets avec peu de sommeil accumulé, j’en venais même à oublier que j’étais candidate, de temps à autres, trop focalisée sur la mission que je me confiais. C’était ma façon d’évacuer le stress, je crois. D’oublier que d’ici la fin de cette échéance se réaliserait peut-être mon rêve le plus cher.

C’est à l’heure fatidique que je sentais le stress recommencer à me gagner. Aliénée, je demeurais de plus en plus hermétique et silencieuse, soumise à une vaste boule d’angoisse, annihilée par la méditation. Imperturbable, je demeurais une bonne partie de la dernière demi-journée les yeux clos, assise en tailleur sur un siège de l’hémicycle, déconnectée du monde extérieur. L’annonce des résultats laissait mes prunelles s’enamourer d’une couleur ciel, légèrement brillantes de fatigue, dévorées par les cernes.

Les mots furent simples. Le communiqué énonçait mon nom et dansait en rythme avec le terme « Juichidaime Kazekage », ceux-ci valsant en moi comme les derniers pas endiablés d’une nuit plus que forte en émotion. Je… Réellement ? L’émotion gagnait mon cœur alors que tous les regards se plongeaient soudainement vers moi. Clignant des yeux, je reposais doucement mes pieds au sol pour paraître plus droite. Il me fallut quelques instants pour comprendre ce qu’il se passait réellement et accepter qu’il était désormais temps que je me lève et m’exprime à l’assemblée.

Evoluant lentement vers le pupitre de l’hémicycle, je retenais tant bien que mal mes émotions. Impossible de transmettre l’émotion que je veux véhiculer en l’instant. Mes yeux brillants sont rués vers la foule qui attend mes mots. Un silence presque gênant s’installe alors qu’un sourire nerveux nait à mon visage.

« Si vous pouviez imaginer… Si vous pouviez imaginer à quel point je me sens fière. Je… J’ai… Vous l’avez remarqué, j’ai du mal à dissimuler mes émotions. Vous êtes pour moi des proches, des amis de longues dates, des connaissances, des camarades de missions ou de banc d’école, des regards lancés avec un petit sourire. Parfois des rencontres plus tristes, le hasard nous menant à une grimace mutuelle…

Vous m’avez porté votre confiance, jusqu’au aujourd’hui me rendre responsable de vos vies. Et en cela, je… Je vous suis tellement reconnaissante. Merci, merci du fond du cœur. »


Le stess laissait place à l’émotion. J’ai conscience de ma capacité à influencer les foules. En cela, l’ambiance dans l’hémicycle a changé du tout au tout. Du silence gênant avec quelques murmures de « on est sûrs que c’est une bonne idée » s’installe une unité certaine. C’est ce qui nous rassemble tous, après tout. Nous sommes humains. Nos émotions, nos sentiments… Je… Un sourire nait à mon visage alors que je réprime la larme qui coulait à mon œil.

« Si vous pouviez imaginer… Vous m’avez porté, au rêve de tout enfant souhaitant protéger son village. Cependant, je n’ai plus le droit de me laisser envahir par mes émotions, bien que ce jour soit spécial… J’aimerais… Je… Je vous le demande, et c’est la toute dernière chose que je vous demanderai avant de prendre fonction. J’aimerais un tonnerre d’applaudissement pour madame Yoshika et son équipe, qui ont travaillé d’arrache pieds pour répondre à vos exigences... Pour vous, qui vous êtes intéressé et impliqué dans la vie de votre village pour un avenir que vous lui jugez le meilleur… Pour madame Akoshana qui a été plus qu’admirable en son discours et a osé se dresser pour prendre part à notre bien être à tous, seule… Vous êtes incroyables. Vous êtes magnifiques. Et je peux désormais le crier haut et fort… »

Laissant à chaque personne ou groupe cité un silence pour les applaudissements auxquels je me joignais, un sourire fier et reconnaissant aux lèvres en me tournant vers les personnes concernées à chaque fois, offrant de légers signes de tête, avant d’enfin clore ma phrase.

« J’irai jusqu’au bout pour vous. Vous êtes tous ma famille. Je vous remercie encore, du fond du cœur. Ce soir est à la fête, demain, nous rendrons le village plus grand et plus fort qu’il ne l’est encore. »

M’inclinant en avant, je recevais les mêmes applaudissements que ceux portés auparavant en quittant le pupitre pour me diriger vers la sortie sous les acclamations, offrant des signes de mains reconnaissants.

Résumé:
 




_ _ ___________________________________________ _ _



DC de Meï
Kaede s'exprime en lightsalmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8367-bingo-book-de-kaede-m-junko#62438 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8336-je-reviendrai-conquerir-tes-yeux-u-c#62318
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Pouvoir A Suna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Pouvoir A Suna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Donnons le pouvoir au plus capable! Se pa lajan, Se Volonté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato :: Tribunal Suna-Jin-
Sauter vers: