Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Suna, j'arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 188

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 150 両

MessageSujet: Suna, j'arrive   Mar 19 Déc - 1:07

Assis sur le rebord d’une fenêtre, les jambes a l’extérieur, j’observais l’étendue de sable qui s’ouvrait devant moi. Le vent, calme, emportait avec lui les dunes qui s’abattaient sur le navire qu’était le temple, se faisant dévorer par l’érosion et ensevelir lentement. Chaque grain de sable nous coulait petit à petit, pour nous emporter dans les profondeurs des abysses. Le temps me semblait figer. Maintenant 2 ans que je suivais la formation de Shika dans ce dojo, pour me former à l'art de l'illusion, j'étais comme couper du monde, seules quelques informations me parvenaient quelques fois a l'oreille.

"Alors comme ca, le Kazekage a quitté le village... Qu'est ce qui rôdes encore dans la tête a Dorumo. Il serrait peu être temps de rentrer au village, et de contribuer a son bon fonctionnement. Et puis hâte de revoir tout le monde au clan."

En effet, j'avais entrepris d'apprendre le genjutsu peu après l'examen des chuunin, mais peu de temps après les barrages s'empilaient entre les attaques et les missions. Suna fut reconstruit sans mon aide, les conflits, épidémies et autres missions réglés sans mon aide. Pendant longtemps, je restait indécis sur mes choix, mais maintenant je le sais, je reviens plus fort et je suis déterminer a apporter mon grain de sable a l'édifice.

Peu de temps après, je comptais rejoindre le bureau de Shika pour la remercier et lui expliquer mon départ. Mais avant, je comptais petit déjeuner, me laissant guider par mes instincts primitifs, je me dirigeais vers la salle à manger, plus je m'y approchais et plus l'odeur m'hypnotisait, je ne voyais plus qu'une chose au fond de ce couloir interminable, un plat alléchant. Me précipitant et en arrivant a l'entrée de la pièce, je fus stoppé net. VLAM ! Mon nez s'écrasa contre un mur invisible, qui reprit de l'opacité et sa vraie apparence... En re ouvrant les yeux, j'étais au sol, mon cerveau ne pris qu'une fraction de seconde a comprendre, cette satanée cancre avait encore fait des siennes, et comme a mon habitude je tombais dans son piège. En réalité, je venais de tomber dans l'une de ces nombreuses "farces". Depuis mon arrivée ici, Tanaka sensei usait de son genjutsu pour me jouer des tours plus ou moins cruels, afin d'aiguiser mes sens, malheureusement même après tant de temps passer a m'entraîner, je ne discerne toujours pas le vrai du faux quand elle fait usage de ces techniques, ca a beau être une grande enfant, y'a pas a dire, elle mérite vraiment son titre de maitre en genjutsu.

D'ailleurs, si je me souviens bien, j'ai déjà failli y passer. C'étais vers les débuts, j'en avais ma claque qu'elle se joue de moi des que l'occasion se présentait, et entre nous ca arrivait bien trop souvent, et ma colère m'a pousser a la défier, pensant bêtement pouvoir la vaincre. En me renseignant sur mon maître, j'avais découvert qu'en fait elle n'avait pas toujours briller, mais que durant toute son enfance, elle n'était que dans l'ombre de son jumeau. J'avais vu la un point faible, un bon matin déterminer je lui avais lancé:

-Alors comme ca on déverse sa colère sur les autres parce que on est trop mauvais pour briller?

Voyant une colère monter en pression comme un baril contenant un liquide gazeux que l'on aurait secoué, je remarquais bien que le récipient allait bientôt céder, sur cette lancée je reprenais:

-Finalement je crois que je vais arrêtez vos enseignements, une perdante comme vous ne pourra rien m'apprendre..

En une bourrasque de vent, je fus transporter à l'autre bout du désert, illusion ou réalité même aujourd'hui, je ne saurais vous dire, mais la douleur elle était bien présente. Croyant encore pouvoir rivaliser je me préparer à me battre, bien trop rapidement je me rendis compte dans quel gouffre je m'étais glisser, avant de pouvoir prendre mon souffle, le sol s'affaissait, et s'ouvrit en deux. La gueule d'un démon m'engloutit dans des chutes de sable.

-Tu sais petit, je n'ai pas eu la chance de naître dans une grande famille et d'hériter d'un tel pouvoir que le tien, et même si la nature ne m'a pas autant gâter que des personnes comme toi ou mon jumeau, j'ai travaillé et persévérer. Aujourd'hui, je suis considéré comme un maître reconnu dans le pays pour mon talent.

Évanoui, j'avais repris mes esprits le lendemain ou peu être plus tard je ne savais pas, en faite peut être que tout cela n'étais pas réel, je dormais peut être depuis tout ce temps, mal à l'aise au début, je repris rapidement l'entraînement, et a présent je respecte Tanaka sensei malgré le faite qu'elle me fasse mordre la poussière tous les jours.

Une fois dans la cuisine donc, et toujours devant ce plat je m'avanceais lentement, guettant toute chose suspecte. Pris de folie presque paranoïaque, j'en venais même à revenir sur mes pas, si bien qu'il m'a fallu 30 minutes pour m'asseoir sur cette chaise, après l'avoir vérifier elle aussi une bonne dizaine de fois. C'est alors que j'enfourchais un bon morceau de viande, et avec appétit, je le dévorais. CHIIC...

-AAAAILLLLEEE

Cette savoureuse odeur qui régnait en maître dans la pièce disparut et la vieille odeur de poussière habituelle reprit ces droits. Naïf que je suis, je n'avais même pas penser a vérifier la base, la nourriture, non mais sérieusement, qui a part un imbécile serrait tomber dans un piège aussi gros. Mes dents s'étaient donc entre chocs, pour laisser place a un éclaire de douleur dans tout mon corps, maintenant recouvert de chair de poule. Toujours sur mes gardes, j'avais continué ma matinée, en mangeant et m'exerçant à mon habitude.

Entre temps, Tanaka était venue méditer a mes cotés, après lui avoir expliquer les raisons et après l'avoir remercier de tout, je m'apprêtais a rentrer au village, évidemment, comme tout bon disciple de ce renard, je regardais partout autour de moi, je progressais facilement jusqu'à la sortie, même trop facilement. Rien ne c'étais passer, juste des regards qui m'étaient destiner. Pendant que j'etais la, tous disciples et autres personnes présentes me regardaient d'un air moqueur, ne comprenant pas se qui m'arrive je me regardais dans la un miroir et la, couvert de honte, mon teint passait au bleu. Des tétons a l'air, un ventre découvert, des pieds nus, des jambes démunies de tout tissu, tout mon corps était exhiber, et quand je dis tout, c'est tout.. Pas trois ni deux secondes, mes mains cachèrent du mieux qu'elles pouvaient mon corps, ah cette satanée gamine ne grandira jamais. C'est après cet épisode dramatique que je partis vraiment du dojo pour rejoindre Suna que j'avais très peu vu en 2 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5092-bingo-book-de-fuu http://sns-rp.forumgratuit.org/f140-dossier-fuu-jishaku http://sns-rp.forumgratuit.org/t5083-fuu-le-modeleur
 
Suna, j'arrive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)
» Elle arrive !!!
» Arrive en furie [PV Céline]
» J'arrive pour tous vous embêter ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Les Dojos :: Dojo Genjutsu-
Sauter vers: