Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

  (B) De l'agitation dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 85

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: (B) De l'agitation dans les bois   Dim 14 Jan - 15:42

Suite a la mission que Renji avait effectuée avec Uchiha-Sama et suite au multiple interrogatoire fait sur les captifs, l'Hokage avait ordonnée la capture des autres membres dans la grande Forêt. Renji avait été déployé grâce a sa connaissance des lieux. En parlant du singe…


Il vient de se lever, en boxer avec les cheveux en pétard… Il grogne un peux et se cogne déjà contre un mur… Il va à sa petite salle de bain et prend une douche, se coiffe et s'habille d'un pull assez épais, d'un treillis et de rangers, attaches ses cheveux.

Une fois habillé, il prend sont petit déjeuné et regarde ce qu'il lui manque.. Kunai , shuriken , parchemin explosif et sont katana qu'il met dans sont dos. Il sort de sa maison et la ferme a clef, se dirige vers le magasin le plus proche et prend, des feuilles a roulé, du tabac et des tonc', une bière…


Vous allez me dire…. Aussi tôt ? Oui.. C'est la bière rituelle : la bière de route.


Une fois ses emplettes faites, il se dirige vers les portes de Konoha en dégustant la boisson au houblon. Avant d'arrivée au point de rendez vous il se débarrasse de la canette et s'adosse contre un mur , se roule sa clope et attendez ses équipé.. Du moins, s'il en a.



Pendent qu'il roule sa clope, les pensées de Renji dégringole dans tous les sens.. Il est conscient la mission, une de rang B , sa première… Avec un danger de mort ou même de capture… Il se dit que tout va bien aller…


Il releve sa tête pour guetté ses équipé tout en cherchant sont briquet.

_ _ ___________________________________________ _ _

Qu'est ce qui fait 999 fois "TIC" et 1 fois "TOC" ?
- Un mille pattes avec une jambe de bois.
- Ya...Ya...Yamete Kudasai Caramburu-Senpai !

Beauf attitude : Renji depuis 1993.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 63

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Dim 14 Jan - 19:56

Du boulot, enfin. Pour être exact, c’était plutôt une piste de boulot, un truc tiré à l’arrache des mains d’un crétin qui pensait pouvoir se moquer impunément de la force de la nature qu’était le mercenaire numajin. Même face à un homme malade, le shinobi n’avait guère fait long feu, percuté à la tempe par une main massive qui l’avait laissé quasi pour mort, ou du moins avec un crâne fissuré et du sang dégoulinant d’une oreille. Il s’était demandé un instant ce qui se passerait s’il était découvert mais…. Eh, ce n’était ni la première ni la dernière fois qu’il tabassait un ninja de Konoha, et jusque là le village lui avait fichu la paix, s’il s’en était même rendu compte. L’important en l’instant était surtout le papier qu’il avait donc récupéré sur le corps du shinobi “malencontreusement accidenté” et qui était même aux yeux du plus attardé des mercenaires, une offre d’emploi parfaite pour un type de son calibre, une traque et une élimination en règle d’une bande d’andouilles qui se la jouaient gros bras à l’extérieur du village. Le plus drôle dans l’histoire, c’est qu’il les connaissaient ces idiots, des crétins qu’il avait déjà croisé au Requin Soiffard et déjà cognés une ou deux fois pour des conneries.

Donc il avait un contrat de massacre gratuit, où il serait vraisemblablement rémunéré et où il pourrait en plus prendre son pied à casser des culs et à ressortir le pouvoir de la badassitude, armé d’un crochet, d’un couteau, d’un cigare et d’ultra-violence. Que demander de plus, à part un logement, à bouffer et éventuellement une ou deux bouteilles de tord-boyaux signée Requin Soiffard? Pas grand chose, voilà la réponse, car comme le disait si bien son père, “Le massacre, c’est la santé” et il avait toujours fidèlement adhéré à ce principe, et cela lui avait plutôt bien réussi. Songeant vaguement à ce qu’il ferait avec la récompense de la mission, le mercenaire se dirigeait vers la sortie du village, encore vaguement migraineux, voire nauséeux des relents d’alcool de la veille, où il avait réussi à subtiliser un portefeuille à un type dont il ne se rappelait plus le visage, mais que l’argent lui avait tenu une soirée tout au plus. Les pauvres, ce fléau de la société, ils l’empêchaient même de se taper des cuites magistrales en ayant trop peu d’argent à leur voler. Salauds de pauvres…

Le numajin cherchait vaguement à se rappeler où la bande de débile opérait, le papier n’indiquant que “forêt de Hi”, autant dire “Hey, on a des chieurs à taper quelque part, démerdez vous pour les trouver”. Il lui fallut approximativement quatre secondes pour déterminer que s’il insistait pour trouver la réponse, son mal de crâne ne ferait qu’empirer et qu’il était plus simple de se balader en attendant qu’ils viennent d’eux-même à lui, pressés qu’ils étaient de se faire écraser la gueule par terre par Sa Majesté des Brutasses. Il n’avait donc guère le choix et se dirigea simplement vers la forêt, espérant ne pas devoir passer dix ans à tourner en rond pour briser la mâchoire de trois péquins qui pétaient plus haut que leur cul et s’estimaient assez balèzes pour casser du ninja, une idée qui était toujours à remettre en cause quand on habitait près d’un village militaire.

Qu’on se le dise, s’il croisait un type ressemblant de près ou de loin à un bandit, celui-ci subirait des sévices tels qu’à côté, la torture des prisons s’apparenterait à des chatouilles d’un gosse de dix ans. Attendre que les types se révèlent un à un prendrait trop de temps, si l’un d’entre eux apparaissait seul, il ne repartirai d’une part jamais voir ses comparses, et d’autre part, il aurait le choix entre laisser des bouts ou laisser la position du groupe, et ce genre de jeux pouvaient durer longtemps. Restait juste à espérer qu’ils ne durent justement pas trop longtemps...

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 23

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Lun 15 Jan - 10:03

Des engueulades, des engueulades et toujours des engueulades... À croire que l'être humain ne peut pas rester quelques minutes sans devoir crier au risque de vomir. Dans mon cas, je crois que sa me permet de me réveiller.
Il est à peu près 7h lorsque je me lève et commence à me préparer. Le temps de prendre une douche, un petit déjeuner un minimum équilibré et c'est partie pour mettre mon équipement. J'avais dut en parcourir du chemin malgré mes problèmes pour devenir Jonin. On pourrait presque en dire que cet uniforme en était là fierté.

Le temps de l'enfiler, mettre mon gilet et serrer mon insigne de shinobi de Konoha à mon bras gauche puis il est temps de partir de ma jolie petite maisonette. Le sac sur le dos et une fois sortie, mes collègues en font de même, sortant pour aller à leur poste respectifs où surveiller le village dans son ensemble. Je reprend parfois un ou deux genin un peu trop sur d'eux parfois... Mais bon... C'est devenue une véritable routine.
Regardant une nouvelle fois l'ordre de mission donné par l'hokage, j'essaie de réfléchir à la marche à suivre. Un groupuscule de bandit a défaire le plus rapidement possible pour éviter du grabuge supplémentaire... De quoi se faire la main après un faible temps de repos. On m'avais aussi informé que normalement un autre ninja et un chunin seraient de la partie. Il faudra faire attention au jeunot... Ce genre de mission c'est pas de la rigolade pour eux. C'est donc avec cette pensée que je range l'ordre de mission dans ma poche et escalade facilement le bâtiment avant de me diriger vers les portes.

Une fois au niveau des portes, je saute juste devant un jeune homme à la couleur de peau mate, sans doute le chunin que je dois emmener avec moi

"salut garçon, tu es sans doute le chunin qui vient avec nous en mission non ? Je préfère te prévenir, ne prend pas de risque inutile et ne joue pas aux héros... Tu es en formation pour voir notre travail qui peut être mortel"

Autant prévenir le plus rapidement possible. Après tout cela pouvait être dangereux et dans l'action il était compliqué de se défendre, attaquer ou protéger quelqu'un. Après une longue attente il semblerait que notre camarade ne les aie pas rejoint. Rangeant ma montre je regarde alors le jeune garçon et lui fit signe pour y aller, il n'y avait pas de temps à perdre et ils devaient agir vite. C'est ainsi que je me met ensuite à courir, sortant du village et finissant par me déplacer d'arbre en arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Lun 15 Jan - 19:02

Renji trouve enfin sont briquet et allume sa roulé avant d'avoir une ombre qui apparaît devant lui. Le singe a la peau matte le scrute, l'observe. Tenu normale de… Jonin ? Bandeau sur le bras.. Hmpf… Renji souffla de la fumée part le nez avant de prendre une voix enjouée et lui faire un grand sourire.


Salut a toi l'ami ! Je suis Renji Zakuro ou tu peux m'appeller le singe haha ! Effectivement je suis la pour t’accompagner à cette fameuse mission… Et ne me fait pas de faux espoirs… Je ne suis que genin. P'étre un jour, j'serrai… Chunin ? Si j'survis et que j'ai la qualité nécessaire pour progresser.


Ce n'est pas la première mission que j'effectue.. Je connais les risques et c'est pour çaa que j'ai signé a servir Konoha jusqu’à ma mort… Ou autre…



Il se retourne et se dirige vers le chemin en fessant un signe de main à l'homme dont il ne connaît pas sont nom.


Au fait.. Toi s'es comment ? Sa fait longtemps que tu es à Konoha ?


Renji mit ses deux mains sur sa nuque en commençent a suivre l'homme et a sauté également de branche en branche. Sa cigarette se baladant de droite à gauche de ses lèvres.

_ _ ___________________________________________ _ _

Qu'est ce qui fait 999 fois "TIC" et 1 fois "TOC" ?
- Un mille pattes avec une jambe de bois.
- Ya...Ya...Yamete Kudasai Caramburu-Senpai !

Beauf attitude : Renji depuis 1993.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 63

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Mar 16 Jan - 11:13

Il tournait dans ces bois à la con depuis déjà dix minutes, et pas un signe de vie, ne serait-ce qu’animale. Pas de cerf, pas de sanglier, pas de daim et putain, pas un seul de ces foutraqueries de bandits. S’il les croisait, il pouvait promettre que le pauvre homme finirait sans doute avec un deuxième trou de balle à la place du nombril et un long rouleau d’intestin déployé en collier, et potentiellement aussi avec la mâchoire plantée dans son propre fessier et une main collée sur le front, juste histoire de faire licorne. Oh, et de montrer qu’il venait pas pour jouer à la dinette aussi, très important ça.

Mais en attendant, il patientait, prenant son mal en patience et poussant des gueulantes pour les forcer à venir. Rien de bien vulgaire evidemment, il était encore assez malin pour se douter que hurler qu’il allait les étriper et leur foutre leur tête dans leur propre cul n’était pas vraiment une bonne idée s’il souhaitait les trouver, à moins qu’ils soient amateurs de masochisme extrême mais là ce n’était plus vraiment de son ressort. En tout cas, il avait tendance à préférer un type qui gueule de douleur pendant ce genre de violence qu’un type qui prenait son pied, même s’il en avait déjà croisé. C’était très perturbant au début, et puis finalement, une fois la langue arrachée, on avait au moins la chance de ne plus entendre exactement ce qu’ils disaient, même si leurs hurlements se faisaient encore entendre. Au final, il avait fini la personne en l’étouffant contre le sol, tête sous le pied. C’était la seule façon qu’il avait trouvé de le tuer sans devoir entendre des gémissements d’extase trop perturbants pour lui.

Il s’arrêta un instant pour vomir derrière un arbre, larguant un flot de liquide acide jaune qui, dans d’autres circonstances, auraient sans doute fait fondre l’arbre, le sol, et la chair du premier idiot qui passait par là, à moins que l’alcool le fasse encore vaguement halluciner. Ce serait quoi la prochaine étape, une bouche avec des dents à la place de la langue? Il allait vraiment falloir qu’il arrête de taper dans la réserve de Requin un de ces quatre, mais la liqueur de poire extra forte de celui-ci était tout simplement de trop bonne qualité pour passer à côté, quitte à devoir en subir les contrecoups le lendemain. Le simple fait d’en boire était déjà une sorte de tabou dans le bar, le liquide étant plus prompt à massacrer le foie de celui qui osait y toucher que fournir une gueule de bois satisfaisante. Résultat, trois personnes en buvait dans toute la clientèle, Requin y compris. Deux clients donc, autant dire que le breuvage ne rinçait pas tout les gosiers.

En tout les cas, il y avait eu un bruit derrière lui, noyé dans la gerbe d’acide qui l’avait étonnamment soulagé de son malaise général, et peut être même un peu de sa gueule de bois, et il ne put constater que trop tard la présence de deux jeunes en tenue de ninja. Ils avaient envoyés une équipe pour s’occuper de trois branques en pyjamas qui agitaient une épée dans les bois en demandant de l’argent? Putain, Konoha avait vraiment soit perdu en niveau, soit flippait sa race pour un rien, c’en était ridicule. Par contre, le problème, c’est que niveau badassitude, on avait vu mieux qu’un grand type bleu en train de vomir ses tripes contre un arbre. Oh, et le fait qu’il n’avait rien d’un ninja mais qu’il avait le papier avec la mission dessus, mais ça, tant qu’ils ne le voyaient pas tout serait bon, ou alors, il pouvait la jouer fine. Il avait sa petite réputation de merco près de Konoha, si un des deux zouzous avaient entendus parler de lui, ce serait impec et ça passerait crème. Surtout qu’il en reconnaissait un des deux, ça faciliterait la chose. Se relevant, il s’alluma un cigare odorant sorti de son paquetage avant d’adresser la parole aux deux nouveaux-venus.

Me dites pas que vous êtes venus casser du brigand aussi? Ptain, on est censés être trois pour cette mission? Et bah on a pas finis de se faire chier les loulous, c’est Papa Yao qui vous le dit.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 23

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Mar 16 Jan - 12:07

Notre duo continuait de progresser à bonne vitesse dans la forêt. Nous n'avions pas énormément de temps et la vie tranquille des villageois en dépendait. Aujourd'hui ce n'était que des violences... Mais attendre trop longtemps signifie que nous risquions des meurtre ou des massacres , le jeune homme m'avait demandé comment je m'appelais et qui j'étais clairement.

"Je suis Hogosha Hitobito, un Junnin du village... Et pour ta seconde question, j'y vis depuis ma naissance."

Clair, net et précis bien qu'un peu froid sur les bords comme à mon habitude. Sur la route, je remarque le fameux Yao Yin, un mercenaire qui commence à faire parler de lui depuis quelque temps... Un gars qui n'hésite pas à tuer juste pour le profit. Je m'arrête donc quelques instant afin de discuter avec lui

"Je ne sais pas comment tu as obtenue cet ordre de mission, mais sois sûr que tu as intérêt à te tenir à carreau et ne pas ternir la réputation du village... Maintenant suis nous"

Heureusement que nous connaission la route car il semblerait que la brutasse de service ne sache rien. Ainsi je prend un minimum la tête de ligne surveillant le génin pour vérifier que rien n'arrive. Après de nombreuses minutes, j'entends quelque bruit humains ainsi que faiblement le campement ennemi. Je m'arrête alors sur une branche à proximité attendant le duo derrière moi et les préviens discrètement de ce qui se passe devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Mer 17 Jan - 12:03

Renji admiré le paysage au gré des branches qu’il saute.. L’homme maintenant se présente.


Enchanté Hogosha ! Et d’accord… J’connais mal Konoha haha !

Une fois arrivé au niveau de la fôret, je vois un visage familler… Celui de Yao. Hogosha lui parle froidement… Cette personne devait sûrement avoir des problèmes avec le sociale. Il fait un signe de main à Yao en lui faisant un grand sourire.

Salut Yao, comment va tu ? Voyons Hitobito-Sama , Yao sais se tenir.

Avant de faire un clin d’œil à ce dernier.

On se remet en route et après un moment a sauté le Jonin s’arrête et nous transmet les informations. Il écoute et de ses yeux jaunes regarde le campement, petit, avec une vingtaine d’hommes.
Il regarde ses deux comparses et penche la tête sur le côté.


Hm…. Quel qu’un leur fait peur et les deux autres les prennent en tenailles ?

_ _ ___________________________________________ _ _

Qu'est ce qui fait 999 fois "TIC" et 1 fois "TOC" ?
- Un mille pattes avec une jambe de bois.
- Ya...Ya...Yamete Kudasai Caramburu-Senpai !

Beauf attitude : Renji depuis 1993.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8347-bingo-book-renji-zakuro http://sns-rp.forumgratuit.org/t8348-presentation-renji-zakuro-le-singe-valide
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 63

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   Mer 17 Jan - 19:02

Se tenir à carreau? Le pauvre Jônin à cheveux blancs n’imaginait pas que ce qu’il venait de dire faisait déjà se rouler par terre de rire le mercenaire, ou du moins qu’il l’aurait fait s’il n’avait pas ainsi atterri dans son vomi. Lui demander, à lui, un mec dont le seul avantage à ses yeux était d’être libre, de suivre des ordres d’un type random sorti du trou du cul du monde qui se croyait supérieur parce qu’il avait un grade, un truc inutile une fois hors de son village et qui ne servait qu’à se faire victimiser en premier dans une guerre parce que rapporter la tête d’un mec des forces spéciales valait plus que la tête d’un mioche en fin d’études. Enfin, s’il souhaitait prendre la tête, il était hors de question que le mercenaire aille au casse-pipe en premier si ce type souhaitait prendre un kunai dans la tête pour lui.

Au moins, l’invocateur de macaques lui serait plus intéressant à fréquenter, il ne viendrait pas l’emmerder pour des conneries inutiles de règlementations, d’ordre, de hiérarchie ou quoi que ce soit de ce type, règles qu’il ne respectait de toute façon pas, préférant râler un court moment sur l’ennui qu’il éprouvait avant de se faire la malle dans un coin, disparaissant du regard de ceux qu’il côtoyait bon gré mal gré pour prendre de l’avance en parallèle, appelant le Loup à ses côtés pour tenter de traquer sa proie. Il inspira un grand coup, aspirant autant d’odeurs que possible afin de déterminer l’emplacement de ses cibles, retrouvant une odeur de chanvre et une autre de tournesol. Le chanvre était vraisemblablement l’odeur du jeune genin, l’autre étant par conséquent celle du Jônin, pas les bonnes personnes donc. Plus loin…. Une vingtaine d’odeur pêle-mêle, depuis la poussière jusqu’à une senteur de picrate dégueulasse que personne avec un minimum de respect pour soi-même ne toucherait, même avec une lame sous la gorge. Voilà les cibles, un poil plus que prévu mais encore gérable seul en moins de temps qu’il n’en faudrait pour que son cigare ne s’éteigne.

Il reprit son souffle un instant, se dirigeant rapidement vers la zone détectée, une légère cuvette abritant effectivement un camp de fortune où une douzaine de personnes en rond se partageaient un repas, lui aussi suffisamment maigre pour être qualifié de repas de fortune. Des loubards classiques, maigrichons et juste des mecs assez malchanceux pour avoir besoin de recourir au banditisme, et assez nazes pour se faire gauler et se retrouver avec une prime sur la tronche. Crétins… Douze hommes sur vingt, c’était suffisant pour éradiquer la troupe en un minimum de temps, le reste viendrait rapidement voir ce qui se passerait et périraient également durant l’assaut, laissant un camp entièrement vide de menace et des poches de numajin remplies du butin qu’il trouverait sur place.

Planqué derrière son buisson, le mercenaire observa un instant la scène, s’assurant d’être invisible aux yeux des débiles au fond du trou, à la fois physiquement et socialement, avant de souffler, relâchant un léger nuage de fumée odorifère, vérifiant une dernière fois son état physique et son armement. Armement ok, physique suffisant pour subir l’emprise de l’Autre pendant quelques minutes, il ne lui restait plus qu’à l’Appeler. La Fureur et la Douleur l’emplirent brusquement, son esprit se brisant sous l’assaut de l’ultime prédateur et appelant au sang et à la liberté, mais surtout, sous l’efficacité, la simplicité que représentait la mort de ces pauvres inconscients. Son bras s’arqua, lame en main, puis se tendit, à l’image de la trajectoire de ladite lame qui finit sa course dans le front de l’un des hommes, désormais décédé. A peine la lame arrivé pourtant, une main velue, presque une patte en fait, se saisissait d’elle, la ressortant du crâne-fourreau de la victime en laissant échapper un filet de sang et de matière grise avant de brutalement la replanter dans l’orbite de son voisin, s’effondrant instantanément lorsque la lame atteint le cerveau, engendrant un chaos indescriptible quand les trois dernières secondes s’inscrirent dans l’idée que les loubards se faisaient effectivement attaquer.

Ils finissaient par comprendre, appelant leurs potes à la rescousse en tombant un à un sous les coups de la brute enragée, l’un en se faisant arracher un bras, l’autre en se faisant enfoncer la poitrine d’un brutal coup de poing, trois autres perdant connaissance après avoir reçu un coup d’un ami, utilisé comme une arme un bref instant avant d’être projeté contre un arbre, la colonne vertébrale rompue comme un jouet l’aurait été. Les coups plurent sur le mercenaire qui les ignoraient comme de vulgaires piqûres de moustiques, répliquant à chaque frappe en cognant avec une force inhumaine, plus propre à un ours enragé qu’à un être humain normalement constitué, arrachant une mâchoire d’un seul coup de main avant de saisir un fuyard et d’enfoncer son visage d’un coup de genou. Ils étaient en déroute, fuyant tous dans des sens différents, et cela ne prendrait que quelques secondes de les rattraper et de les achever, son esprit lui criant de s’occuper de celui qui partait dans son dos.

Hurlant un chant de guerre inconnu du reste du monde, une forme de Wululu prolongé à l’instar de certaines tribus des sables ou de guerriers acrobates d’autres pays avant de sauter, projetant ses deux pieds en avant percutant le dos de sa victime et la projetant dans un arbre avec une violence inouïe, avant de percevoir un gros tas, une boule de graisse ambulante avec la boule à zéro.

L’esprit de chasseur de l’Autre se modifia immédiatement, passant le nouveau-venu en cible prioritaire de la traque avant de s’attaquer au reste des fuyards. Une brève analyse faciale plus tard, l’Autre murmura au cerveau conscient de Yao qu’il s’agissait d’une personne qu’il connaissait de vue, l’ayant déjà aperçue au Requin Soiffard et qui lui confirma qu’il s’attaquait bien aux bonnes personnes, une pensée vite rejetée. Au pire, il s’attaquait à des campeurs randoms qui ne demandaient rien à personne, et après? On allait venir lui faire la morale, lui dire que c’était pas bien et que c’était un vilain garçon? Pour être franc, le mercenaire aurait bien proposé à celui qui oserait le faire de prendre son opinion, de la tailler en biseau et de se la carrer là où le soleil ne brille jamais, mais ces gens avaient des vies, des familles et… Nan, il s’en foutait, ces mecs pouvaient bien aller se faire foutre. Reprenant une grande bouffée d’air, il hurla sauvagement, perçant vraisemblablement les tympans de tout ceux qui l’entendraient:

VIENS TE BATTRE SAC A FOUTRE!

Oh merde….. Pas lui….

Un battoire s’abattit sur le crâne du chauve, pulvérisant les os et aspergeant les environs de résidus d’humain, avant que le Numajin ne cesse de force sa technique, s’arrêtant en plein milieu de la Voie et rejetant l’Autre, persuadé que les derniers fuyards seraient rapidement rattrapés par les deux konohajins. D’abord, se reprendre, reprendre son souffle, ignorer la douleur qui l’assaillait, les muscles qui s’étaient dégradés, les os qui commencaient à se fêler et se stabiliser pour pouvoir aller se soigner ensuite.

Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (B) De l'agitation dans les bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
(B) De l'agitation dans les bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato :: Portes de Konoha-
Sauter vers: