Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Jeu 25 Jan - 13:19

A toute vitesse je me rapprochais des rivières du pays de la foudre. Chaque montagne, chaque rivierre découlait dans l’eau tel un assortiment merveilleux, un paysage vraiment enchanteur mais dangereux. J’avais entendu dire que les eaux étaient tumultueuses, car les nombreuses sources chaudes se mêlaient aux eaux froides de l’océan, créant une sorte d’écosystème exotique, presque tropical ainsi que des brumes fort pratiques pour se dissimuler.

Je profitais des embruns et de la matinée pour me glisser au plus prêt d’une côte. Je n’avais pas vu grand monde, des civils, des pêcheurs et des pèlerins qui parcouraient les chemins escarpées le long des grandes dents de pierre. Je repérais assez aisément une grotte maritime, percée sans doute là par la nature mais qui à l’intérieur abritait visiblement un port civil.

La brume ne parvenant pas jusqu’aux docs, je décidais de me laisser couler en réduisant progressivement le jutsu de marche sur l’eau que j’utilisais depuis un moment. J’étais exténuée, mais il fallait que j’aille jusqu’au bout, pour le village, et pour le monde. L’eau était tiède, presque chaude dans cette enclave naturelle habitée par l’homme.

Je nageais lentement jusqu’à la berge et regardais le petit peuple s’affairer à charger un navire de pêche, puis commencer à partir en faisant des signes enthousiastes. Puis, après quelques secondes d’attente en gardant un calme olympien, je me rapprochais encore plus et sortais la tête de l’eau, les épaules et enfin les jambes pour me réfugier près d’un tonneau. Je percevais des conversations pendant que j’essorais une partie de ma tenue, Des histoires de poissons, de marché, et de culte. Je tendais l’oreille, rien de vraiment concret, ils étaient surveillés, je n’aurais pas su dire si le culte faisais main mise sur les ressources bien que je doutais qu’il ne le faisait pas. J’allais devoirs trouver une couverture le temps d'investiguer.

-----

Quelques minutes plus tard, j’étais plus haut dans l’aménagement de la caverne, cela débouchait sur une citée en partie ancrée dans la pierre, le reste était suspendu au dessus du vide comme un plateau. Je faisais attention à bien me mettre à couvert derrière divers objets et obstacles visuels, puis finissais par voler des vêtements dans une échoppe sans attirer l’attention.

Je m’écartais ensuite du village, prenant de la hauteur pour me rhabiller, dissimuler mes armes sous ma nouvelle tenue et invoquer un Tanuki pour lui confier ma tenue précédente avant de redescendre la ou tout le monde pourrait me voir et ou je pourrais écouter les conversations concernant le culte.


Consommation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 682

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Jeu 25 Jan - 16:50



Le petit village en bord de côte était loin d'être un port de plaisance. Il n'y avait là que des familles de pêcheurs, et de nombreux bateaux étaient amarrés aux docks. Des gens s'affairaient par-ci par-là, sans jamais se prêter attention, trop occupés dans leurs tâches quotidiennes. Il n'y avait visiblement aucun garde et ce petit peuple semblait loin de se douter que la guerre était si proche d'eux. Aucune attention ne fut portée envers la jeune Jûnin alors qu'elle déambulait librement dans les rues.
Alors qu'elle passait prés de la sortie nord du village, elle put constater qu'une charrette était chargée de nombreux victuailles visiblement locales. Trois jeunes hommes s'y attelaient, déposant des caisses dont le contenu était indiqué à l'arrière de la charrette tirée, non pas par des chevaux, mais par deux bœufs massifs. Après que les dernières fournitures soient déposées, la carriole se mit lentement en route. C'était manifestement un aller-retour, car les deux hommes montés à l'avant saluèrent le troisième en mentionnant leur retour sous peu.

Un autre détail sauta aux yeux de Tenjo lorsqu'elle tourna les yeux vers la place du village : la présence d'un bâtiment en construction, fait de pierres blanches, encore en chantier. Il y avait là quatre ouvriers en plein travail. Mais ce qui intriguait le plus était certainement le pilier devant l'appentis de bois servant d'échafaudages à la construction. Le long pylône était d'une longueur impressionnante, aussi haute que trois étages, fait d'un marbre noir aux reliefs blancs.
Tout en haut de celui-ci trônait un réceptacle oval à l'intérieur duquel se trouvait un... oeil. Un oeil noir, dont la pupille jaunâtre ressemblait à s'y méprendre à celle d'un chat, et qui se déplaçais nerveusement, observant les personnes présentes sous son regard nébuleux, et l'oeil en lui-même semblait capable de s'orienter sur 360°.
Vos connaissances et votre regard aiguisé repéraient alors une écriture noire le long du pylône : un sceau. Le fuinjutsu était à l'oeuvre ici, et vous feriez mieux d'être prudente, de rester dissimulée à cet œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Ven 26 Jan - 7:38

L’oeil était une menace plus qu’évidente, aussi me glissais-je loin de son champ de vision supposé. Le culte n’était pas ici, du moins commençait-il tout juste à exercer son influence en y installant ses édifices monstrueux. Ainsi tout ce qui me restait à faire était de suivre les éventuelles sorties des villageois et cela coincidait drôlement avec ce que je venais de voir. Décidant de rester un minimum discrete, je passais dans l’angle mort du troisième homme pour prendre en filature les deux autres et leurs boeufs.

Le chargement était lourd, les chemins escarpés sur les montagnes de la terre de la foudre, aussi était-ce relativement aisé d’espionner des cibles aussi vulnérable depuis les hauteurs tout en étant suffisamment proche pour entendre les paroles. Tout pendant que le convois faisait sa route, je sortais un rouleau et y inscrivait les premiers détails de mon rapport en prenant soin de crypter en code konoha-jin le contenu.

Je me posais des questions sur les habiletés de Kami. Sur sa puissance et l’utilité de son sceau qui permettait semblait-il de voir. C’était plutôt décevant à vrai dire...
Comme plein de gens j’avais été bercée par les mythes les plus connu du Yuukan, et les pouvoirs des dieux dans ceux là étaient bien plus incommensurable que cela. Cela laissait se poser la question de savoir si il s’agissait d’un vrai jutsu de la part d’un Humain, d’un jutsu divin sans aucun autre dessin que de rappeler qu’il peut tout voir ou d’une mascarade apposée non pas par une personne mais tout un groupe.

J’avais mes doutes quand à ce dieu, et j’aurais mes réponses tôt ou tard cela ne faisait aucun doute, j’espérais juste vivre assez longtemps pour ne pas voir la déchéance du monde si il venait à tomber dans les mains de personnes capables de plier des civilisations entières à sa volontée.

Je riais intérieurement. En vérité, cela ressemblait fort au plan le plus simple des deux que j’avais proposé à Zakuro-kun lors de mon état d’ivresse pour installer la paix dans le Yuukan, avec pour seul différence qu’il ne possédait d’après les dires pas d’assez de ressources pour tout entreprendre encore. Il lui manquait la puissance de feu et la bienveillante tyrannie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 682

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Sam 27 Jan - 21:54



Les deux jeunes hommes, sur leur carriole, semblaient parfaitement innocents, ils discutaient de tout et de rien ; de leurs grands-mères et leurs recettes, de leurs musculatures et leurs records, et de leurs prouesses auprès des femmes. Ils plaisantaient parfois, et riaient grassement de leurs pitreries ridicules. Ils semblaient vivre des existences prosaïques, simples, sans exubérance d'aucune sorte. L'ouvrage de leur destinée semblait alors bien maigre comparé au vôtre.
Au bout de deux heures d'un trajet particulièrement lent – les bœufs n'étant pas connus pour être des bêtes de somme bien rapides –, la charrette sembla atteindre un col aux allures dantesques. Deux pics s'élevaient dans les cieux comme les canines de la terre elle-même. Au-delà, un tumulte résonnait : il y avait certainement beaucoup d'activités. Mais il semblait évident que passer par la même voie que les deux jeunes hommes et leur chargement était de loin une mauvaise idée. Qui plus est, votre regard perçant et vos talents repérèrent, bien qu'avec une certaine peine, la présence de multiples vigies : des guetteurs embusqués dans des escarpements de part et d'autre du passage du col. Une autre certitude vous apparut alors : ces sentinelles possédaient fort probablement des compétences en sensorialité : si vous restez à votre emplacement actuel, ou si vous vous rapprochez trop, nul doute que votre présence ne tardera pas à être découverte.
Il était impossible de s'assurer de l'allégeance de ces veilleurs, la logique, la raison, les circonstances et le bon sens vous dictait qu'il s'agissait là de cultistes. Autant dire donc que les solliciter serait d'une témérité inepte, et vous coûterait la vie.

Deux choix semblent alors se soumettre à votre intuition : à votre droite, vers l'est, quelques fourrés pouvant vous offrir une couverture décente jusqu'à la côte, là-bas un passage, bien qu'abrupt, pourrait vous mener au-delà du col. À votre gauche, vers l'ouest, une forêt, bien que clairsemée, semble remonter vers le nord, contournant le col vers des collines bien moins vertigineuses que les cimes qui vous font face désormais.
Vous allez devoir faire un choix afin d'établir l'origine de l'effervescence tonnant au loin : des fracas, des bruits mécaniques, des cris, et beaucoup, beaucoup de pas. L'endroit semble trop éloigné pour votre sensorialité et par conséquent, à moins que vous ne décidiez de rebrousser chemin : vous devrez résoudre ce dilemme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Dim 28 Jan - 9:09

Des obstacles s'imposaient à moi, tant naturels qu’Humains et pourtant presques similaires. Il y avait d’autres chemins, mais les endroits les moins gardés sont généralement plus armés en fin de compte. Je n’avais pas envie de tomber dans un piège et le culte connaissait les aptitudes des shinobi, par conséquent toute route évidente pour un ninja dans un camp de bandit était ici à craindre plus qu’à utiliser. D’autant que si des personnes gardaient les portes, il n’était pas exclus que d’autres gardent l’enceinte intérieure, et esquiver un probleme pour tomber dans un autre plutôt que de trouver une faille vraiment exploitable plusieurs fois était peu prudent au final.

Quant à passer par la porte principale en espérant qu’ils me laissent entrer ne serait pas un acte brave, mais une action digne d’une grande stupidité… Les membres du culte n’avaient pas l’air d’être des combattant hors pair mais leur nombre et leurs techniques encore secrètes étaient, je le craignais, encore trop multiple pour être considéré en combat.

J’allais devoir commencer par le B.A BA de l’infiltration, surtout ne pas avoir peur de perdre un peu de temps pour évaluer une situation si tu n’es pas repéré. Et son autre commandement, si ton ennemi monte la garde, alors il a forcément des périodes moins actives, en particulier pendant les heures de changement.

Je dévalait la pente pour me stationner dans les premiers fourrés et commençait mon observation tapis comme un bernard l’hermitte dans l’ombre de sa coquille et des algues. J’y restais plusieurs heures, histoire de capter l’essentiels des rondes sans doutes imposées par le chef de la sécuritée. Les failles étaient maintenant évidentes, et passer sans se faire repérer pendant qu’ils relâchaient leur vigilance sur un côté était une action qui méritait du doigté, de la dextéritée ainsi qu’une pointe de vitesse.

Je savais, grâce à mes années en tant que prof, reconnaitre une bonne future sentinelle d’une mauvaise, ainsi, me déplacer hors des champs de vision était une tâche aisée, les capacitées sensorielles en revanche étaient une toute autre paire de manche. C’est pourquoi la vitesse était de mise, elle me permettait de pallier à quatre des six sens usuel de ces détections.

Je m’approchais donc du côté droit de la garde et usait du Shushin no jutsu pour camoufler camoufler mon son et mon odeur à mes ennemis pendant que de mon sharingan je détaillais leurs comportement pour m’adapter à leurs champ de vision et leur possible vision accentuée en priant pour qu’aucun Byakugan ne soit parmis eux. Si aucun d’entre eux n’avait ce genre de capacitées visuelles, alors il percevront qu’une brise relativement froide dans ces montagnes, une banalitée courante…

Consommation de Chakra:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 682

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Mar 30 Jan - 22:23



La brise n'était sûrement que passagère, tout du moins, ils l'espéraient sûrement. En poste là des heures durant, le froid étiolait les gardiens, alors que leurs regards vigilants restaient concentrés sur le contrebas, tentant de percevoir quelconques mouvements. Malheureusement pour eux, la jeune femme se camouflant sous leurs yeux était d'une finesse bien trop précise.

Tenjo approchait de plus en plus de la côte malgré la menace évidente des guetteurs. Elle parvint à passer outre leur zèle, bien que ce fut de justesse car l'un d'eux, percevant un très léger mouvement dans les buissons, lança avec une très grande précision un kunai dans cette même direction. Celui-ci finira sa course dans la gorge d'un lapin à tout juste trois mètres de la konohajin. C'était cet animal qui avait causé ce bruissement, et désormais qu'elle se rendait compte de cette menace pesante, son regard remarquait les nombreux cadavres sans vie de quelques animaux s'égarant par trop prés de l'endroit surveillé.

Lorsqu'elle aura atteint la berge, un spectacle incroyable se dévoila à elle. Des dizaines et des dizaines de navires, parfois amarrés un peu plus loin, parfois en pleine mer, tandis que des tâches lointaines, ressemblant fort à d'autres caravelles, s'éloignaient plus encore vers l'est. Les embarcations étaient chargés d'hommes, de beaucoup d'hommes, et d'autres semblaient encore en chargement sur la rive, au nord. Seule la pente raide de l'un des deux pics du col la séparait du tumulte d'activités au loin, pente sur laquelle se trouvait encore une fois de plus quelques vigies.
Il n'y avait plus de doutes. Le Culte s'apprêtait à envahir l'Empire de l'Eau. A moins que ce ne fut déjà le cas...
Alors qu'elle passait son regard sur les quelques guetteurs, elle croisa le regard de l'un d'eux. Il fallait qu'elle agisse vite avant qu'il ne sonne l'alerte, mais comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Mar 30 Jan - 23:21

Le culte allait attaquer Kiri, il fallait s’en douter, mais cela était secondaire comparés aux informations qu’il nous fallait sur Kami, tout de même, je devais faire en sorte de relayer l’information, cela pourrait être utile au Hokage. J'invoquais un tanuki, qui arrivait sous une forme féminine, comme d’habitude assez aléatoire, mais toujours charmante. Je regardais l’horizon et expliquais silencieusement les informations à relayer au chef de Clan qui transmettrait au village caché dans les feuilles. Tout en pointant les gardes du culte d’une main, j’en remarquais un qui regardait dans notre direction et me stoppait pendant quelques dixièmes de secondes.

A cette distance rien ne l’atteindrait, ni lui ni les gardes qu’il pourrait attirer… Je devais trouver une manière de réduire la distance qui nous séparait...

Les arts ninja, surtout pour les femmes, comprenait les arcanes rouges, les sorts de l’amour et du désir. Habituellement les kunoichi trouvaient cela ou répugnant ou particulièrement étrange, mais je n’avais pas tellement le choix en cet instant. D’une main qui était sur l’épaule du Henge tanuki, je baissais la manche de son yukata, érotisant la vue du garde sans trop en dévoiler. De l’autre je l’incitait à venir d’un doigt aguicheur avant d’abaisser notre position et de commencer à embrasser la créature langoureusement tout en continuant à l’effeuiller. De mon champ de vision périphérique, je le voyais hésiter tout pendant que la bête me souriait après notre baiser pour tendre une main vers lui dans un geste sublime et franchement convainquant.

Mon plan d’action était simple, soit il mordait à l’hameçon et arrivait tout seul, soit il compliquaient la situation en restant intègre ou en appelant d’autres gardes. Tuer une dizaine d’entre eux serait facile avec l’effet de surprise, mais terriblement difficile de cacher une absence sur plusieurs jours. J’avais toujours des armes sur moi, je n’étais plus habillée comme une Kunoichi, et le sharingan serait trop petit pour qu’ils l’apercoivent de loin, je le désactivais tout en gardant un oeil sur le garde.

Si il décidais d’alerter la garde en restant intègre, j’utiliserais un fumigène et demanderais au tanuki de le porter dans la direction opposée à la mienne pendant que je m'enfoncerais dans les terres à la recherche d’informations en plus, mais surtout, d’une ombre ou me cacher..

Sinon, ils seraient tous mort en un éclair, pris par surprise dans une attaque éclair combinée.

Consommation Chakra:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 682

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Mer 31 Jan - 9:52



La chance souriait visiblement à la jeune femme, car le guetteur semblait se rapprocher, faussant compagnie à sa mission dont l'importance était conséquente au profit d'un plaisir lubrique. Néanmoins sur ses gardes, il était plutôt bien armé, mais il n'était pas un fait rare que les femmes de Kumo tentent de soudoyer les shinobis du Culte de cette manière si perverse. Il ferait certainement son affaire, et retournera à son poste après avoir éliminé ces deux dépravées : il ne fallait surtout pas gâcher la marchandise.

Alors qu'il approchait discrètement, afin de ne pas se faire voir par ses collègues, il montrait le chemin à suivre afin de ne pas se faire remarqué à travers les fourrés et les quelques arbres ornant les escarpements du pic. Sa proximité avec les deux femmes étranges augmentaient à grande vitesse. Il écarta alors les feuilles du buisson derrière lequel il les avaient aperçus et...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Mer 31 Jan - 15:59

Il écarta alors les feuilles du buisson derrière lequel il les avaient aperçus et…

...fût accueilli par la tanuki qui pris place au sol en l’entrainant avec elle. J’étais juste à côté et commençait à lui caresser le dos et lui masser les épaules avant de passer mes mains sous ses bras pour palper son torse, appuyant ma poitrine sur ses omoplates pendant que ma coéquipière l’enjoignait au silence dans un rictus accompagné d’un doigt sur ses lèvres.

Soudain, elle plaquait sa main sur la bouche du garde et je verrouillais ses deux bras dans les miens, accompagnant mon geste d’un kunai sous sa gorge, pupilles rouges brûlantes dans la pénombre.

-Pas de jeu sournois, chuchotais-je, mes yeux sont suffisamment clairvoyants pour savoir si tu compte crier ou utiliser un jutsu. Si je repère la moindre lueur d’espoir dans un de tes gestes ta vie disparaitra, est-ce clair? Inutile d’attendre de moi que je te torture, j’irais droit au but, soit tu me donne ce que je veux, soit je te tue et j’obtiendrais ce savoir d’un autre… Inutile de te dire que je te tuerais quand même dans tout les cas, puisque si je t’offre une possibilité de t’en sortir, c’est que j’ai les moyens de mes prétentions.

Je lui laissais le temps de hocher la tête et reprennais.

-Je vais te poser des questions, seules tes lèvres doivent bouger, aucun son ne sortira de ta bouche c’est compris?

Je le tirais vers moi, le faisant basculer sur le dos pendant que ma coéquipière lui montais dessus avant de saisir ses mains. Je retirais un bras, puis l’autre afin d’avoir toujours un degré de menace suffisant. Ainsi commençais mon interrogatoire.

-Que sait tu de tout le plan orchestré par le culte? Sait tu qui est réellement Kami? Ou sont situés vos avant postes? Quels sont vos plans? Ou est Kami? A t-il des alliés? Ou êtes vous infiltrés?


J’avais une main sur sa gorge, l’autre au dessus d’un de ses globes oculaires, un kunai fermement tenu à l’oblique, menaçant le cerveau au fond sa boite crânienne. Si il tentait la moindre imbécilité, le Sharingan m’en avertira avant qu’il s'exécute, et mes deux mains tomberaient, l’une étouffant sa voix, l’autre sa conscience.

Consommation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 682

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Mer 31 Jan - 23:24



Le petit guetteur était totalement grisé par la situation. Deux pour le prix d'aucune, c'était un coup à prendre et c'était lui qui y avais eu le droit. Deux femelles, avec des corps absolument divins en supplément. Il avait visiblement perdu toute vigilance, totalement perdu dans ces sensations lubriques et perverses si enivrantes. Une poitrine à l'avant, une autre à l'arrière et... un kunai sous la gorge ?
Il devint soudainement livide, s'interrompant dans son action, et déglutit bruyamment. Il écouta la jeune femme sans oser bouger, et notamment ses questions. Ses yeux allaient à toute vitesse d'un endroit à un autre. Il devait se morfondre pitoyablement, désormais. Il s'était fait avoir comme un bleu.

Et pourtant... un fin sourire s'affichait sur son visage, à l'écoute des questions de la jeune femme. Son visage arborait désormais une expression sereine, et des plus tranquilles.
Il défia l'autorité de Tenjo en la fixant dans les yeux, sa bouche forma alors les mots suivants :

"Kami, notre Seigeur, est immuable. Sa volonté est céleste. Et... Si vous le cherchez..."


Son regard se dirigea alors lentement vers le pic... non. Au-delà du pic. Tandis que son sourire s'aggrandissait plus encore. Il était prêt à mourir, semblait déterminé, et d'un preste mouvement, tandis que le regard de la jeune femme suivait le sien, il approchait sa langue de son poignet, sur laquelle figurait un sceau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Jeu 1 Fév - 0:08

...sur laquelle figurait un sceau qu’il ne pus activer.

Je regardais distraitement vers le pic pendant que le tanuki déplaçait le poignet du cultiste hors de la trajectoire de sa langue. Sa tête était toujours maintenue au cou par ma main plaquée que j’appuyais plus fort pour être sûre qu’il ne tente aucun cri.

Au bruit que le raclement du bras de l’homme avait fait au sol j’avais perçu que quelque chose n’allait pas et tournais à nouveau mon regard sur lui pour découvrir son stratagème. Je faisais non de la tête et l’air presque triste, j’appuyais plus fort sur la gorge du mâle en enfonçant mon kunai dans son oeil.

-On ne gagne rien à me défier, sot, va attendre ton seigneur, serviteur…


Deux cracs léger mais vulgaires, et déplaisant à l’oreille se firent entendre. L’un était celui de sa trachée qui se brisait, l’autre l’orbite qui se fissurait en laissant passer les quelques centimètres qu’il manquaient à mon arme pour agresser la matière grise qu’il n’avait pas assez mis à profit.

Je fouillai en détail le garde pour être sûre qu’il ne cachait pas quelque chose qui pourrait m’être utile. Tout en faisant cela, je résumais la situation au tanuki que je révoquais à la fin de mon inspection, ici s’achevait mon premier rapport sur le culte. Je scrutais la topographie du terrain et les divers obstacles liant ma situation à ma destination, et je prenais le chemin le plus court vers le pic tout en utilisant les ombres ou autres protections visuelles à ma disposition.

Au final, il n’avait déblatéré que des inepties, avait eu l’air stupidement serein, comme si rien ne l’affectais, j’en étais fort-aise, il n’avait donc sûrement pas souffert de mourir aussi lentement, étouffé dans son sang pendant qu’une pointe de métal lui traversais le crâne sans politesse ni anesthésie. Cela me rappelait ma docilité d’antan, la facilitée avec laquelle je subissais les jutsu de ma famille et leur regard. Je n’avais aucun mot pour ce soldat, il n’avait fait que son devoir, moi le miens. Je pensais cela, non pas comme un moyen de m’enlever la responsabilité de mon acte, mais plus pour mémoriser les faits de manière à mieu pouvoir les synthétiser dans mon rapport.

Kiri courrait un danger certain, cette information irait sans doute jusqu’à Konoha, et peut être aussi à certains chef de clan d’animaux sage. Les tanuki étaient plein de ressources, et cette majeure armada, ces troupes et toute cette préparation ne se contenterait sans doute pas uniquement du pays de l’eau. Ainsi la nécessité de faire transiter l’information via des réseaux sûr, fiable comme les utilisateurs du senjutsu seraient sans doute bien plus efficace que n'importe quel faucon.

Je devais quant à moi découvrir le fin mot de l’histoire à propos de ce dieu, faux dieu, peu importait...

A noter:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 682

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Jeu 1 Fév - 17:37



L'homme était mort sans guère opposer plus de résistance, un sourire dérangeant sur les lèvres, tandis que la jeune femme se dirigeait vers le pic. En suivant le chemin d'où provenait le guetteur, elle pu rester à l'abri des regards ennemis des autres vigies. Une fois en hauteur, elle contournera le pic, tout en restant à couvert, et put révéler un tableau bien plus intéressant. Des installations militaires étaient en place, deux navires venaient s'amarrer à des quais visiblement temporaires, tandis que des victuailles étaient sur le point d'être chargées. Au centre de cette scène, se trouvait une grande troupe, des shinobis, tous agenouillés dans la même direction, celle d'un individu aux allures si étranges.

Vous éprouviez alors une soudaine pression venant s'abattre sur vous. Ce qui semblait être un être humain si normal dégageait une présence bien au-delà de tout ce que vous pouviez imaginer. Sa puissance était même palpable dans l'air, et vous vous sentiez écrasée sous le poids phénoménale de cette entité énigmatique semblant partager son corps entre féminité et masculinité, cet être au genre indicible, inspirait en vous sans même votre consentement non pas la crainte, mais l'admiration. Vous vous sentiez indubitablement inférieure à son essence-même, à son existence céleste.

Et alors que vous tentiez de vous reprendre face à ces sentiments qui vous paraissaient dans le même temps étranger, le regard gris de l'être surhumain s'éleva jusqu'au vôtre, vous perçant les yeux comme s'il sondait profondément votre esprit. Ce qui avait l'air d'être un sourire se dessina sur son visage. Après que vous ayez cligné des yeux, l'être providentiel semble avoir disparu...
Les fidèles en contrebas se relevèrent alors, se dirigeant vers les navires afin d'embarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 78

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   Ven 2 Fév - 7:40

Kami était étrange, il essayait d’influer sur mon comportement, ce dont j'avais l’habitude, puisque père usait de genjutsu dans cette optique. Sa pression était infiniment plus contrôlée, comme si c’était naturel, ca n’en changeait rien au fait que ce n’était pas mérité, et donc detestable. Suite à cet échange, je n’avais que de la haine pour ce personnage.

J'invoquais un tanuki et lui relayait les nouvelles informations que je possédais rapidement:

Kami était capable d’imposer sa volontée aux autres, et surtout, de les repérer de loin. Il avait également la facultée de se déplacer vite ou de se transporter instantanément.

J’ajoutais à cela que Suite à cela je révoquais ma créature, et préparais ce qui s'avérera mon dernier coup d’éclat, à moins que je n’ai de la chance.

La forme s’était évaporée, les cultistes se dirigeaient vers les navires, et moi aussi. Utilisant toute la puissance de mon pouvoir, je déferlait dans les rang ennemi après avoir lancé des fumigènes, les dépassants, yeux rouges laissant une trainée démoniaque. J’espérais arriver jusqu’au bateaux avant eux, les prenant par surprise, sans nul doute qu’aucun d’entre eux n’eut le temps de réagir.

Dans un mat, puis deux, des kunai vinrent se ficher, porteurs d’une note des plus explosives. Si une partie du convois était stoppé, alors soit ils devraient tous attendre, soit attaquer avec des effectifs moindres. Je sautais du bastingage du deuxième bateau après l’avoir piégé et détonnait les parchemins. L’élément de surprise me donna l’avantage pendant un moment, tout comme les fumigènes et le Sharingan. Je blaissais toutes les personnes arrivant à ma portée comme un démon dans une crise génocidaire, un, deux, trois, mes bras commençaient à trembler de toute la tension que je leur imposait. Une blessure à la jambe, une à l’épaule, ils répliquaient, et vu leur nombre, même s'ils ne maitrisaient pas le chakra cela aurait pus être compliqué.

J’avais fait un vrai massacre, mais mon souffle arrivais court, le sharingan se coupait de lui même après m’avoir soutenu. Dans un dernier mouvement pour la survie des ninja, je pointais deux doigts sur mes réserves restantes de fourniture et donc sur mon coeur.

-Kai.


Tout les parchemins explosifs qu’il me restaient s’activèrent, l’odeur de la poudre montait jusqu’à mes narines, et tout s’arretait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2   

Revenir en haut Aller en bas
 
(S) Des Hommes et des Dieux (Tenjo) n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personnification du sommeil, maître des hommes et des dieux ~
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaminari no Kuni :: Villages civils-
Sauter vers: