Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Guerre totale. [Solo, libre de réactions]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 328

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 45 両

MessageSujet: Guerre totale. [Solo, libre de réactions]   Dim 18 Fév - 15:15



Guerre Totale.





Les évènements de ces dernières semaines pour le village furent mouvementés, c’est le cas de le dire. Difficile de ne pas perdre le pied, ni le contrôle de la situation. C’est en cela qu’il a été décrété par arrêté municipal que fréquemment aurait lieu un grand rassemblement dinatoire précédé d’un discours. Non seulement parce que le premier a permis de fortement resserrer les liens entre les villageois, mais aussi parce que celui-ci me rapproche des foules et me permet d’apporter de la clarté sur les situations et de remotiver tout le monde dans un élan d’optimisme.

Les préparatifs furent brefs, et le jour venait où je prenais de nouveau place sur un tas de sable pour m’adresser à la populace, bien plus médiatique, ce coup-ci. Une bardée de caméras et de micros étaient présents, comme pour ajouter un stress et générer une volonté internationale. Le Culte qui avance sur le pays de l’eau, la destruction d’Iwa, les homicides à l’encontre du clan Nasubuki, les étranges mouvements du faux Dieu… Tout le monde attendait impatiemment mes mots. Laissant le silence retentir, j’attendais. La politique l’apprend, le silence est puissant. Un puissant symbole guidant les esprits vers un ton solennel.

« Mes chers amis. Il m’est primordial de m’adresser à vous aujourd’hui et d’énoncer ces temps de troubles que nous traversons tous. Rester muet face à la situation ne fera pas de moi le dirigeant dont vous attendez les actions, celui que vous avez élu avec votre cœur et votre esprit. J’aimerais d’abord vous inviter à la prière et à quelques instants de silence. Il y a quelques jours, nombre des nôtres ont été sauvagement assassinés au nom de cette guerre. »

Fermant les yeux, en baissant les yeux, je laissais s’installer un nouveau silence, bien plus lourd. L’abandon, la résignation… Les seuls bruits audibles étaient ceux des toux maladroites, des sanglots et du vent qui frappait les vêtements et les toiles recouvrant l’évènement, des esquisses et photographies de chaque disparu affichées à mon dos.

« En ces temps de crise, j’entends bien que notre seule volonté soit celle de pleurer nos morts. Rappelons cependant que les larmes ne rappellent personne et que la paix ne s’assied pas sur la volonté d’une vengeance. N’appelons pas à la haine. La vengeance est un cercle sans fin, qui nous guiderait à notre perte… Nous lèverons nos armes. Non pas en l’honneur des victimes, mais de ceux qui sont encore là, et qui feront tout pour le rester. Je vous l’annonce aujourd’hui… »

Posant mes deux mains sur le pupitre, je fermais les yeux un instant, les rouvrant, mes mains tremblant d’adrénaline alors que mes prunelles écarquillées laissaient se déchaîner le Kenmeigan.

« Nous allons marcher sur Kumo, nos lames hurlerons la victoire, et nous allons réduire Kami en cendre. Le Culte de la Vie a osé s’en prendre à nous et continue de nous menacer. Alors nous ne ferons pas que le faire capituler. » marquant un temps, je reprenais, ma voix se haussant. « Nous allons anéantir cet illuminé qui se prend pour un dieu à vérité unique. »

A ces mots, je dégainais l’un de mes sabres, le brandissant vers le ciel, suivis de prêt des villageois qui attrapaient des couverts et des ninjas qui soulevaient kunais, épées ou shurikens.

« Le temps est à l’union. J’invite officiellement les rescapés de la guerre civile d’Iwa à trouver refuge au pays du vent. Ils sont les bienvenus pour se reconstruire, physiquement et moralement et à nous aider en cette quête de liberté qui nous conduit à l’aube de la guerre. Du mieux que vous le pouvez, guidez les rescapés pour qu’ils soient identifiés et disposent de droits légaux, que les propriétaires d’hôtels et d’auberges les logent en échange de tâches permettant de couvrir votre hospitalité, que les villageois les accueillent chez eux, vêtissent et nourrissent les villageois. Les formes de nos mains sont faites pour en accueillir une autre une fois tendue, tendons aujourd’hui la main et luttons contre les desseins de Kami visant à nous séparer : Unissons-nous et actons pour la fin de cette guerre. Quoi qu’il arrive, nous en ressortirons victorieux. Ensemble. Iwajins, Konohajins, Sunajins et probablement Kirijins.

Merci à tous. Bon appétit. »


Rengainant mon arme sous les tonnerres d’applaudissements et d’acclamations, je quittais l’estrade d’un pas lourd et d’un regard déterminé alors que mon dojutsu cessait de modifier l’apparence de mes yeux, mon haori se portant au vent en vecteur de la liberté.





_ _ ___________________________________________ _ _



Kaede s'exprime en lightsalmon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8367-bingo-book-de-kaede-m-junko#62438 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8336-je-reviendrai-conquerir-tes-yeux-u-c#62318
Messages : 1233

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Guerre totale. [Solo, libre de réactions]   Lun 19 Fév - 11:44

Il ouvrit les yeux et regarda autour de lui. La chambre dans laquelle il se trouvait était sobre, pas de décoration ou de bibelot superflus, une chambre des plus banals, mais au lit... si confortable. Le vieil homme, un dénomé Ebizu Y. Monchizeon qui avait accueilli Zatoichi la veille après qu'il l'ait aidé à ramener ses courses et à faire quelques réparations chez lui ne lui avait pas menti. La nuit dans ce lit à était des plus réparatrices. Il baissa un peu les draps, laissant apparaître sa tête, le soleil plein de malice à cette heure là, se faufila à travers les volets pour venir lui caresser délicatement le visage. Il se leva, s'assit sur le bord du lit face à la fenêtre qui laissait passer ce malicieux soleil, il s’étira et aéra la chambre avant de s'habiller. Son bienfaiteur vint frapper à la porte de la chambre qu'il invita immédiatement à entrer.

- Bonjour jeune homme, vous viendrez au grand rassemblement dînatoire avec nous ? Notre Kazekage organise cela afin de rapprocher les habitants du village et nous par la même occasion nous faire des annonces officielles.

Zatoïchi tout en refaisant le lit salua Ebizu.

- Merci encore pour votre hospitalité, ce sera avec plaisir de venir avec vous à ce grand rassemblement dînatoire, je vois que la Kazekage essaye d'être le plus proche et transparente possible avec son village, c'est une bonne chose à mon avis, je pourrais comme cela voir cette personne que le village de Suna admire tant.

Tout en discutant les deux hommes se dirigea vers le salon. Zatoïchi continua les réparations, quelques meubles à consolider, quelques clous par ci par là, ce n'était vraiment pas grand-chose pour l'un des ingénieurs les plus grands de ce monde. L'heure du rassemblement arriva, les deux hommes sortir dans les rues qui commencèrent à être bondé de monde et ils se dirigèrent au lieu de l’événement. Ebizu qui connaissaient du monde avait eu la chance de nous avoir des places non loin de la scène... puis le discours commença par une belle introduction nous invitant à nous recueillir pour les morts au nom de cette guerre et continua ...

« Nous allons marcher sur Kumo, nos lames hurlerons la victoire, et nous allons réduire Kami en cendre. Le Culte de la Vie a osé s’en prendre à nous et continue de nous menacer. Alors nous ne ferons pas que le faire capituler. Nous allons anéantir cet illuminé qui se prend pour un dieu à vérité unique. »

*Je dois effectivement, dire que je suis de son avis. Je ne sais pas pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour cela, mais je ne connais pas les raisons, le fait est qu'elle ose se lever contre ce faux Dieu et pour cela, elle a mon admiration*

« Le temps est à l’union. J’invite officiellement les rescapés de la guerre civile d’Iwa à trouver refuge au pays du vent. Ils sont les bienvenus pour se reconstruire, physiquement et moralement et à nous aider en cette quête de liberté qui nous conduit à l’aube de la guerre. Du mieux que vous le pouvez, guidez les rescapés pour qu’ils soient identifiés et disposent de droits légaux, que les propriétaires d’hôtels et d’auberges les logent en échange de tâches permettant de couvrir votre hospitalité, que les villageois les accueillent chez eux, vêtissent et nourrissent les villageois. Les formes de nos mains sont faites pour en accueillir une autre une fois tendue, tendons aujourd’hui la main et luttons contre les desseins de Kami visant à nous séparer : Unissons-nous et actons pour la fin de cette guerre. Quoi qu’il arrive, nous en ressortirons victorieux. Ensemble. Iwajins, Konohajins, Sunajins et probablement Kirijins.

Merci à tous. Bon appétit. »


*Cette invitation à rassemblait tous les Shinobi et un grand projet, mais aux vues de sa nature, Kaede, la Kazekage aux épaules pour cela et en ce qui me concerne, j'ai décidé de revenir dans ce monde, je vais également lui apporter mon aide, même si je n'ai pas encore récupéré toutes mes forces, je mise sur elle et sa vision du monde. Je participerai donc à cette guerre et aiderai la Kazekage à rendre se monde meilleur. *

La foule se leva et applaudisse au discours si prenant de Kaede, Zatoichi faisait lui aussi partie de cette foule.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Messages : 176

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Guerre totale. [Solo, libre de réactions]   Lun 19 Fév - 22:11

J’étais en hauteur près des drapés de la ville quand elle sortit de sa loge pour prendre place devant son peuple. j’étais posée sur un toit, avec une flèche au dessus de moi, d’ou partaient les couleurs de la villes. Elle était là, sereine, jusqu’à voir l’élan médiatique dans lequel elle s'était fourré, cette femme qui était Kazekage avait tout d’un leader en apparence, son “moi” intérieur était-il aussi brillant que son enveloppe? Son discours, ses actes me le diraient.

A l’appel de ses amis, je baissais les yeux sur mes hanches et y caressais de ma main le bandeau d’ermite recouvrant celui de Suna, recouvrant celui de Konoha.

“Non satisfait de vivre cette vie,
Le serpent n’aime pas être guidé par des non-voyants,
Pour sortir de la il lui fallait un plan,
Et laisser derrière, pour quelques temps, ses amis.”


Ce credo persistait dans mon coeur, quand bien même j’avais envie de soutenir cette femme, je n’en restait pas moins solitaire par essence. Cela me torturait, et l’entendre parler d’élu avec le coeur et l’esprit lançait comme un senbon dans mes entrailles. Je voulais être avec elle, mais ne le pouvais pas, pas entièrement. Alors je continuerais à souffrir, en tant que Kunoichi, en tant que Sage, c’était là mon fardeau, je devrais faire des efforts pour chacuns, pas uniquement ceux qui me plaisent…

Son oeil intérieur s’ouvrait, je sentait sa puissance se déchainer même depuis les ombres ou j’étais tappie. J’entendais son excitation, ce sentiment palpable entre la frénésie et l'appréhension, et tendais une main vers elle dans le noir, comme pour la toucher.

Tout le monde était exalté, sauf moi, j’avais un goût amer dans la bouche. Je n’ai rien contre le fait de tuer, rien contre les guerres vides de sens, celle-ci n’en est même pas une. Mais ces batailles affaibliront tout le monde, et ensuite, soit la paix s’installerait, soit des conflits punirait ceux qui auront eu trop d’audace lors des assaut contre cet ennemi commun, réduisant les villages les moins préparés après la bataille en fournaises à rancoeur… Et le cercle recommencerait, encore.

Je me levais, alors que tout le monde applaudissait, et murmurait…

-Félicitation princesse, malheur au vaincu, en espérant que ce ne soit pas toi…


...avant de descendre dans la direction opposée au banquet, préférant manger au calme.

_ _ ___________________________________________ _ _


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 36

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Guerre totale. [Solo, libre de réactions]   Jeu 22 Fév - 22:04









Le vent soufflait comme à son habitude, soulevant la mer de sable qui ondulait silencieusement sur le sol de Suna. Un calme plat semblait régner en maître, laissant un sentiment étrange de vide. Pourtant, ce n'était pas exactement cela; le village n'était pas vide, simplement une masse de gens s'étaient rassemblée pour entendre les mots de la nouvelle Kazekage. La paix qui s'était installée au cœur de Suna sombrait peu à peu dans les méandres obscures qui tendait les bras à un monde qui ne semblait vivre que pour la mort. À croire que la paix n'était qu'une chimère de conte pour enfants, qu'une brindille sur un tas d'herbe sèche prêtes à s'embraser à la moindre étincelle. L'aube d'une 5ème guerre venait frapper à nos portes ainsi qu'a celles des autres villages; le sang allait de nouveau couler, porté par celui qui se faisant passer pour un dieu.

Ikino n'était que bien trop conscient de cet événement pour le rater, mais il avait décidé d'aider Ymy à aller voir le discours. Comme tout plan qui se respecte, ils eurent quelques complications : une roue du fauteuil s'était bloquée dans une ornière dissimulée par le sable. L'a décoincé prit un peu de temps, ce qui retarda les deux jeunes gens. Elle pressa Ikino qui avançait prudemment pour ne pas coincer se coincer à nouveau; à vrai dire, Suna n'était pas un endroit facile à vivre pour quelqu’un devant se déplacer sur toutes choses munie de roues : le sable, très volatile, avait tendance à se coincer dans les rouages et à les user très rapidement.

Après une lutte acharnée contre le sol, ils parvinrent enfin à arriver sur la place. Celle-ci était bondée et le discours semblait avoir déjà commencé. La nouvellement nommée Kazekage parlait :


"-... os morts. Rappelons cependant que les larmes ne rappellent personne et que la paix ne s’assied pas sur la volonté d’une vengeance. N’appelons pas à la haine. La vengeance est un cercle sans fin, qui nous guiderait à notre perte… Nous lèverons nos armes. Non pas en l’honneur des victimes, mais de ceux qui sont encore là, et qui feront tout pour le rester. Je vous l’annonce aujourd’hui…"

Ikino avait espéré en secret que tout cela se finirait par quelque diplomatie ou mission secrète sous
jacente menant à la résolution sans besoin de se battre; sa vision utopique s'écroulait et ce morceau de discours le ramena à la réalité : des gens étaient déjà mort. La guerre avait déjà commencé, le rouleau compresseur infernal de la mort s'était mis en marche et n'attendait plus que des personne pour venir se jeter dessous. Observer ne semblait plus une option, désormais, c'est agir et se battre qui ne pourrait que solutionner ce problème. Perdu dans ses pensée, il sentit une main se refermer fermement sur la sienne. Ikino regarda de côté se dulcinée et vit des larmes couler sur ses joues. Elle avait toujours été plus sensible que lui,
d'autant plus qu'elle savait pertinemment que son homme devrait se battre pour Suna; au vu du nombre de mort des précédentes guerres de cette amplitude, beaucoup partaient au combat sans jamais rentrer au pays, défendant de leur vie leur couleur, leur terre et leur famille.
Il lui serra la main en retour et vint passer l'autre autour de ses épaules, l'enserrant contre lui pour la rassurer sur l'issue de cette bataille. Cela sembla fonctionner ; ses sanglots se turent bientôt. Un petit silence ponctua l'entrée du discours, puis soudain, une tempête se déclencha :


"- Nous allons marcher sur Kumo, nos lames hurlerons la victoire, et nous allons réduire Kami en cendre. Le Culte de la Vie a osé s’en prendre à nous et continue de nous menacer. Alors nous ne ferons pas que le faire capituler."

Un nouveau silence laissa l'assistance suspendue à ses lèvres, subjugué par ce discours que tout le monde attendait depuis les précédentes agressions ; le ton monta :

"- Nous allons anéantir cet illuminé qui se prend pour un dieu à vérité unique."

Elle leva son sabre tandis qu'une majorité brandissait nombre d'armes diverses et variées, allant du kunai, en passant par le sabre et les couverts de cuisines disposés sur les tables :

"- Le temps est à l’union. J’invite officiellement les rescapés de la guerre civile d’Iwa à trouver refuge au pays du vent. Ils sont les bienvenus pour se reconstruire, physiquement et moralement et à nous aider en cette quête de liberté qui nous conduit à l’aube de la guerre. Du mieux que vous le pouvez, guidez les rescapés pour qu’ils soient identifiés et disposent de droits légaux, que les propriétaires d’hôtels et d’auberges les logent en échange de tâches permettant de couvrir votre hospitalité, que les villageois les accueillent chez eux, vêtissent et nourrissent les villageois. Les formes de nos mains sont faites pour en accueillir une autre une fois tendue, tendons aujourd’hui la main et luttons contre les desseins de Kami visant à nous séparer : Unissons-nous et actons pour la fin de cette guerre. Quoi qu’il arrive, nous en ressortirons victorieux. Ensemble. Iwajins, Konohajins, Sunajins et probablement Kirijins.

Merci à tous. Bon appétit."

Ikino fut quelque peu surpris ; il avait perdu l'habitude d'entendre des discours prônant l’accueil et l'ouverture des frontière aux étrangers fuyant leur pays ; la précédente politique avait tellement fermé Suna que la voir ainsi ouverte à nouveau réchauffa le cœur du jeune homme. Il pivota vers Ymy et lui demanda :

"- Tu penses que tu pourrais...
- Accueillir des villageois chez moi-même si c'est petit ? Bien entendu grand bêta ! J'y pensais déjà avant que tu ne le dise ! Il faut que je rentre pour ranger un peu tout ça et que je prépare de quoi les loger le plus dignement possible
- Parfait; je n'ai pas très faim, je te laisse trouver une place pour manger, j'aimerais aller parler à quelqu'un"

Elle acquiesça, déjà en train de lorgner les plats qui arrivaient. Ikino s’éclipsa discrètement. En vérité, il avait plutôt faim, mais se mêler à la foule n'était clairement pas sa tasse de thé et dès qu'il pouvait la fuir, il n'hésitait pas une seule seconde. Il monta à un arbre et scruta l'horizon. il n'avait pas complètement menti; il cherchait quelqu'un à qui il voulait parler. La Kazekage. Il ne lui avait que très peu parlé depuis sa nomination -parce qu'il n'en avait pas vraiment eu l'occasion- et il souhaitait lui adresser la parole.

Elle était descendue de l'estrade, et le jeune homme ne savait pas si elle comptait prendre part au dîner. Il la repéra au bon de quelques secondes, puis se dirigea vers elle d'un pas souple, mais pas spécialement discrètement. Il voulait lui parler, pas tenter de la surprendre - d'autant plus que sa force devait la rendre particulièrement compliquée a prendre de court. Quand il fut à porté de voix, il commença d'une voix tremblotante :


"- Ex..ex..cusez-moi... maî..maître kazekage. Puis-je... vous par..parler ?"

Il fit une pause, attendant la réponse à sa question et tentant de rassembler tout son courage pour être le mois hésitant possible, ce qui, à première vu, semblait un échec total. Mais il avait l'habitude et il ne sentit pas plus bête qu'a l'accoutumée.



HRP:
Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avant d'être une arme, le Kujutsu est un art"
Ikino Korimasu, l'art du marionnettisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Guerre totale. [Solo, libre de réactions]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre totale. [Solo, libre de réactions]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chère amie [Solo/libre une personne]
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Obama en chute libre ...
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato-
Sauter vers: