Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Des ermites de l'humain [PV Chiaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Jeu 22 Fév - 11:30

Réveil difficile. Il avait dû se lever en plein milieu de la nuit pour intercepter une Fang qui essayait de se faire la malle et la ramener dans la chambre, lui assurant que si elle retentait un coup de ce genre il se verrait obligé de l’assommer et de la recoucher. Le reste avait était plutôt calme, mais avoir deux moitiés de nuit n’était jamais particulièrement agréable, même avec l’habitude. Au moins il y avait du progrès, elle n’avait pas tentée de l’assassiner pendant son sommeil, ce qui aurait carrément ruiné sa vie et l’aurait mis un poil de mauvaise humeur. Personne n’aime les tentatives d’assassinat nocturne, pas même les meurtriers.

Enfin, une fois son boulot effectué il pourrait prouver à sa fille qu’il ne divaguait pas en l’amenant à Kaede. Avec un peu de bol, ça calmerait les ardeurs de Fang et il pourrait commencer à lui apprendre à se tenir et à arrêter de vivre comme une sauvageonne. Enfin, il n’était pas particulièrement bien placé pour ça à bien y réfléchir, mais il allait bien falloir qu’il le fasse, il ne pouvait pas décemment continuer de vivre comme un ours bourru alors qu’il avait désormais une gamine dans les pattes. Ce qui signifiait aussi qu’il allait devoir trouver un vrai logement quelque part, la faire dormir dans les arbres avec lui n’aurait pas été terrible. Maugréant contre les responsabilités soudaines qu’il s’imposait et qui allait changer drastiquement son style de vie, il s’adressa à sa fille.

Bon, programme d’aujourd’hui. On a un type à retrouver et à capturer, j’dois lui poser quelques questions et ensuite on ira voir Kaede pour la prévenir que le boulot est fini, t’auras qu’à lui demander d’être ta marraine à ce moment là. Allez, prépare toi, on file.

Sans un mot, Fang s'exécuta, rassemblant ses maigres possessions en un petit sac qu’elle plaça en bandoulière dans son dos. Elle paraissait comprendre que même si elle tentait de partir, le mercenaire la rattraperai, et qu’il valait mieux attendre le bon moment pour se faire la malle. Quand il se battrai contre sa cible par exemple. Le Numajin l’imita, récupéra son sac et quitte l’hôtel, sa fille sur ses talons. Inspirant profondément, le Loup lui indiqua la position de Manshin. Fang lui jeta un regard interrogateur, auquel il répondit simplement d’un sourire et d’un “Je t’apprendrais”. Centre-ville donc, encore une position qui l’agaçait. Comment était il censé récupérer cette personne discrètement si elle passait son temps à se placer dans des endroits bondés de monde? A moins qu’il ne le fasse exprès, ayant d’ors et déjà prévu que le mercenaire tenterait de l’intercepter?

Qu’est ce qui se passe, vous n’aviez pas une cible à abattre? Pourquoi vous vous arrêtez?

Arrête de me vouvoyer, c’est dérangeant. Pour le moment, il s’est placé en plein centre-ville, si on va le chercher la moitié de la population locale va nous tomber sur le râble, et toute l’aide de Kaede ne suffira pas. Mh… Bon, voilà ce qu’on va faire. Il s’agit d’un cas particulier et j’ai deux ou trois questions à lui poser avant de le récupérer, donc pour le moment on va juste aller discuter, et en fonction de ses réponses on avisera.

Le père reprit la route, sa fille sur les talons, jusqu’à arriver à une place centrale. Cherchant des yeux sa cible, il finit par la découvrir près d’un étal, preuve que son odorat ne l’avait une fois de plus pas trompé. Il s’approcha, Fang derrière lui et l’air suspicieuse, avant de s’adresser à Manshin, sous le visage féminin qu’il avait arboré après sa chute de la veille. Etais-ce finalement un homme ou une femme? Le mercenaire l’ignorait et bien qu’il devait reconnaître être curieux de connaître la réponse, celle-ci devrait attendre plus tard, à un moment plus opportun.

Manshin? Nous avons à parler je crois. Sur une demande de la petite teigne, de surcroît. Vous ne voudriez pas qu’on aille dans un endroit plus isolé?

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais En ligne
Messages : 176

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Ven 23 Fév - 13:13

Je me retournais de l’étal devant lequel j’étais, des drapés Suna-jin à porter des plus exquis pour tomber sur un balourd familier et son familier pas lourd. Je portais les mêmes vêtements que la veille, toujours aussi débraillée avec ma chemise agrafée uniquement en haut et ma ceinture si fermée que le surplus de lien pendait à travers le bandeau d’ermite à ma taille.

Je le regardais, dubitative quant à sa demande, m’isoler? Avec lui? Cela m’avait tout l’air d’un traquenard, et connaissant le meurtre commis la veille, je me disais qu’il pourrait très bien vouloir m’estourbir ou me liquider. Je n’avais plus confiance en lui, et la fille qui l’accompagnait ne me donnait pas envie d’être particulièrement loquace.

Je pointais un pouce approbateur autant qu’indicateur vers le haut. Déclenchant le mode sennin, je regardais dans les hauteurs et me propulsait avant d’attraper une des tentures pour effectuer une pirouette autour et me maintenir dessus à la fin du mouvement. Je jetais un oeil en bas pour voir si ils avaient suivis, ils étaient en train… Curieusement dans une sorte de manège étrange, le grand surveillant la petite comme une chatte prend garde à ses petits, et elle qui soufflait régulièrement, plus d’ennui et de mécontentement que pour prendre son souffle. Ils sautaient de toit en toit pour avoir la hauteur et attraper le tissus de la plateforme de fortune. L’équilibre précaire de celle-ci m’offrerait le confort de ne pas pouvoir être attaquée sans qu’elle ne cède, et si elle cédait alors nous tomberions dans la ville, à la vue de tous.

Je le regardais, le patibulaire, tenter d’apprivoiser la souplesse du sol avec difficultée. La fille avait l’air de maitriser un peu plus le sujet, surement à cause de son poids nettement inférieur et donc plus simple à répartir.

-Que désirez vous exactement?


_ _ ___________________________________________ _ _


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Ven 23 Fév - 16:15

Bien, elle n’était apparemment pas décidée à lui compliquer la vie. C’est du moins ce que le mercenaire s’était dit pendant les quelques secondes où la jeune fille avait levée son pouce, avant de se rendre compte qu’elle lui donnait au passage rendez-vous sur les tentures qui recouvraient de grandes parties de la ville. Pas idiote donc, elle prenait ses précautions avant de lui accorder ce qu’il souhaitait. Il ne pouvait qu’acquiescer et la voir partir en sautant vers ce qui leur servirait de plate-forme d’échange improvisée. S’il pouvait en soi l’imiter et sauter d’une seule traite sur celle-ci, il avait deux problèmes principaux avec cette option. D’une part il devait reconnaître qu’il était bien plus corpulent que Manshin, et que par conséquent il risquait de déchirer la toile, donc de ruiner le moment et sans doute de faire se désister la demoiselle, et d’autre part il ignorait si Fang serait capable de suivre.

Indiquant donc d’un doigt à celle-ci le chemin qu’ils suivraient, il se mit en route, s’assurant à chaque déplacement un tant soit peu risqué ou gênant qu’elle était toujours là et qu’elle ne profitait pas de l’occasion pour s’en aller. Fang justement, qui ne demandait visiblement que ça et qui se retrouvait donc entravée par le regard scrutateur et l’attention quasi sans faille du mercenaire. Son visage ne reflétait pas vraiment l’effort que lui coûtait mais présentait bien l’agacement que lui procurait son père. Impossible de s’échapper, elle était contrainte de le suivre, au risque d’attirer sa colère et il ne paraissait guère enclin à la douceur.

Ils ne prirent cependant guère de temps avant d’arriver sur la toile, preuve à la fois de leur capacité et de l’habitude des déplacements inhabituels. Le sol, ou du moins ce qui en tenait lieu pour le moment, était souple et se tendait à chaque pas, faisant s’enfoncer les mollets du géant et entravant partiellement ses mouvements. S’il avançait lentement en raison de cet encombrement, sa fille elle, paraissait se moquer de la contrainte qu’était censée représenter le poids sur un sol lâche, allant jusqu’à le moquer.

Vous n’êtes pas capable de faire ça? Maman disait que Yao était le plus fort du clan…

Refais le sans chakra et avec quatre-vingt kilos de plus sur le dos, tu verras bien si c’est si facile. Utiliser l’Hirondelle pour ça, c’est plus du gaspillage qu’autre chose.

Il roula exagérément des yeux en voyant la moue boudeuse de sa fille, dont la supercherie avait été percée en quelques secondes par les yeux habitués du mercenaire. Son attention retomba cependant très vite sur Manshin, qui souhaitait en toute légitimité savoir ce que le mercenaire lui voulait. La réponse?

Des réponses. T’es pas idiot, ou idiote, je m’en fiche, tu te doutes bien que j’viens pas te voir pour beurrer les tartines. Tu es arrivée en même temps que moi, mais tu pues le Gekido, presque autant que moi. Or, je n’ai enseigné à personne et Tian n’a pas eu le temps avant, d’autant que tu n’avais pas l’air de le connaître. Alors expliques moi. Pourquoi tu sens le Gekido, pourquoi tu sais l’utiliser et qui t’as appris.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais En ligne
Messages : 176

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Ven 23 Fév - 19:13

Mon cerveau décortiquait l’information rapidement.

Gekido, le terme avait été prononcé dans un groupe de quatres personnes m’incluant, et uniquement pour parler de moi et d’un cadavre… Le cadavre était se Tian et visiblement Yao faisait partie des personnes l’utilisant…

Mais utilisant quoi, ce devait être un moyen, une technique ou quelque chose du genre, et pas simplement quelque chose discernable et différent des autres techniques, mais aussi un outil rare…

La solution était simple, il parlait des techniques ermites. Je le regardais, le dévisageais lui et sa semblable, puisqu’elle devait être une sorte de disciple ou autre chose du genre.

-Si vous me demandez cela c’est que vous n’avez pas encore accomplis votre parcour et appris tout de ce que vous appelez Gekido. Vous êtes très fort je vous le concède, vos prouesses d’hier font froid dans le dos, mais… Il vous reste bien plus à découvrir. Votre forme ne sera pas complète sans cela et vous risqueriez d’en souffrir plus que d’y avoir des avantages. Je ne sais pas qui est votre guide, mais si vous voyez de quoi je veux parler alors je vous conseille d’aller le visiter à nouveau. Il se peut que votre enseignement ne soit pas complet et vous risqueriez de vous brûler les ailes à vouloir voler aussi près du soleil.


Je prenais une pause pour réfléchir à mes mots.

-Véritablement, vous n’auriez pas besoin de me poser cette question si vous saviez, et si vous ne savez pas, alors c’est qu’il vous manque quelque chose que je ne peux vous donner, ni à vous, ni à elle.

Je regardais la fille.

-Faites attention, l’on dit souvent que les jeunes brûlent les étapes, et pour elle, utiliser ce genre d’art est plus dangereux.


Je laissais pendant quelques secondes l’énergie m'envahir, la maîtrisant au mieux pour faire apparaître les arabesques dorées, mes iris de la même couleur constellé chacune d'une unique étoile noire. Les mêmes yeux que le démon du sommeil, à ceci prêt qu'aucune particule ne gravitait aux quatre coins de l'iris.

-Ceci est une forme acceptable de ce que vous appelez Gekido.


_ _ ___________________________________________ _ _


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Sam 24 Fév - 11:27

Son parcours? Quel parcours? Si elle parlait de son apprentissage, il était fini depuis bien longtemps, presque vingt ans, si on pouvait considérer que ce genre de chose pouvait être achevé. Et bien plus à découvrir, de quoi elle parlait au juste? Est ce qu’elle ne se trompait pas de sujet, avait elle fait erreur, mal compris sa question ou tentait simplement de détourner le sujet, de lui mentir pour le faire renoncer à son boulot? Le mercenaire dévisagea la jeune femme quelques instants, tentant de déterminer si elle se moquait de lui ou non. Il n’en était pas sûr, après tout il ne pouvait pas lire les esprits, mais elle paraissait sincère. Ce qui signifiait qu’elle l’aurait appris ailleurs? Que quelqu’un d’autre avait découvert le Gekido sans faire partie des Yin? C’était étrange, mais pas impossible, après tout si eux l’avait découvert, qu’est ce qui empêchait un autre de le faire? Le problème venait des “guides”. Parlait elle d’un genre de secte? D’enseignants? S’il reliait la chose à Fang ou lui, alors il n’existait plus de guide, à moins qu’il ne se considère lui même comme tel.

Le regard de Fang se fit plus dur en entendant la déclaration de Manshin, que ce soit par un douloureux rappel soudain de la mort de Nisha ou la simple remarque, pourtant vraie, qu’elle était plus sensible à ce genre de techniques. Son corps était encore trop faible pour en abuser, c’était évident que son utilisation du Gekido était plus risquée. Jusque là, Manshin entre propos cryptiques incompréhensibles et évidences enfantines aux yeux du Numajin. La jeune fille fit alors apparaître des marques tout en courbes sur son visage, marques dorées alors que ses yeux changeaient, présentant une pupille étoilée plutôt que ronde. Ce changement était définitivement étrange, différent, il sentait par tout les pores de sa peau la touche épicée du Gekido, mais il ne reconnaissait pas ce genre de techniques.

Pfft, elle raconte n’importe quoi. Pourquoi vous la laissez dire des bêtises si c’est votre proie? Et puis si elle peut utiliser le Gekido aussi, vous allez me faire croire que c’est une Yin aussi?

Parce que je pense qu’elle ne ment pas, ou du moins qu’elle croit ne pas mentir. Mais non, ce n’est pas une Yin, ça j’en suis sûr. Désolé pour toi Fang, pas de cousine cachée. Et elle a raison, tu te sers du Gekido trop vite, trop inutilement. Ta mère n’a pas eu le temps de finir ton apprentissage, je devrais m’en occuper moi même malheureusement.

Mais c’est fini Manshin. Il n’y a plus de guide, depuis longtemps. Ils sont tous morts, Fang et moi sommes les derniers. J’ai fini mon apprentissage il y a plus de vingt ans désormais, et celui de Fang a été… perturbé disons. Mais ce que vous faites, ce n’est pas du Gekido… Ça en a l’odeur, mais ce n’en est pas… Alors qu’est ce que c’est?


Il s’approcha lentement de Fang avant de poser la main sur sa tête, sachant pertinemment comment elle réagirait et anticipa donc le coup de couteau dirigé droit vers son bras, bloqué par la peau de l’Ours alors que la voix vexée de Fang sonnait.

Tch, vous parlez d’utilisation inutile mais ça ne vous empêche pas de le faire aussi.

Inutile? Bloquer un coup de couteau n’est pas ce que je considère inutile, et un peu d’énergie vaut largement moins que mon bras. Maintenant range ce couteau, tu va finir par blesser quelqu’un…

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais En ligne
Messages : 176

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Sam 24 Fév - 12:50

Ma tête se logeait dans ma main…

-Voilà pourquoi il ne faudrait jamais confier l’enseignement de cet art à des gens qui peuvent mourir…


Je regardais le balourd à travers mes doigts, il se faisait planter par la fille avec qui il avait un conflit. J’étais encore en communion, aussi j’avais sentit l’appel d'énergie naturelle du grand.

-Il y a un guide qui ne peut pas mourir, il est immuable et vis au delà de notre compréhension… Tant qu’il existe, les autres créatures qu’il gouverne vivrons. C’est ces créatures qu’il vous faut consulter si vous voulez savoir de quoi il en retourne..


Je prenais une pause, baissant les mains et la tête.

-Ce n’est qu’une supposition, mais votre art vous permet de puiser dans la même énergie que moi. Sans vouloir vous offenser, votre utilisation me semble archaïque, brute, comme si vous usiez d’un outil pour une fonction qui n’est pas adapté, que vous ne compreniez pas à quoi il sert et quel est votre but en l’utilisant.

Ma main caressait à ma taille le bandeau d’ermite ou les mots “Nouvelle farce” étaient inscrits pendant que je réfléchissait à l’existence d’un pouvoir tel que les deux étranges créatures devant moi utilisaient.

-Sans doute que les années à perpétuer une transmission du savoir à l’écrit ou à l’oral a pervertit les premiers enseignements… Ou alors c’était volontaire... Mais qui voudrait d’une puissance factice et érodée par l’occlusion d’usage et de savoir qui ont leur importance? Pourquoi perdre la sagesse au profit d’une arme brisée?

Je relevais la tête vers eux, un sourire au lèvres.

-Vous m’avez bien entendu, bien que l’on parle d’une chose qui a à priori l’air différente, je suis catégorique… Je ne sais pas ce qu’est un Yin, mais au vu du nom de famille que vous arborez et de votre ami, ennemi, collègue ou autre chose décédée la veille je dirais qu’il s’agit d’une sorte de secte? Ou un groupe? Du moins une sorte de clan… Les miens sont reconnu par les villages ninja sous le nom d’ermites. Nous ne nous connaissons pas tous et ne sommes pas formés par les mêmes guide, ce qui nous donne à tous des particularités différentes nées d’un même pouvoir. Cette chose nous lie tous, même de moi à vous, ou elle, vous ne percevez juste pas cette connexion comme moi et ne pouvez donc pas réaliser votre plein potentiel.

_ _ ___________________________________________ _ _


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Sam 24 Fév - 19:04

Des gens qui peuvent mourir? Tous meurent un jour, c’était même la règle fondamentale de l’univers, celle qu’on lui avait enseignée alors qu’il était encore tout marmot et qu’il regardait les grands revenir, crococilisques sur l’épaule après des chasses fructueuses, et parfois avec le corps d’un de leurs amis. Le cycle éternel de la vie et de la mort. Rien n’y échappe, c’était une règle absolue, une loi incontournable. Et ces créatures… De quoi parlait elle au juste? De monstres? De démons détenteurs de pouvoirs cataclysmiques?

Ça y est , votre proie a perdue la boule. Tout le monde sait que la mort touche tout le monde, elle essaie juste de vous avoir et vous vous faites embobiner comme un imbécile.

Fang, tais toi. Je ne le redirais pas.

L’enfant se détourna, s’échappant de la portée du mercenaire et s’éloignant légèrement avant de s’asseoir en tailleur, arborant un air las. L’attention du Numajin se reporta de nouveau sur Manshin, qui conjecturait sur leur utilisation du Gekido comme brute ou ancienne, allant jusqu’à le comparer à un outil. Cette phrase fit tiquer le mercenaire, à qui on avait toujours enseigné que ce n’était rien de plus qu’un instrument de survie et de chasse. Evidemment qu’il s’agissait d’un outil, de quoi d’autre aurait il pu s’agir? Le Gekido leur avait offert la force et la vitesse nécessaire à la survie dans les marécages, et même ainsi le pays était dangereux pour tous.

Un nom retint pourtant son attention pendant la diatribe de la demoiselle, les ermites. Il avait déjà entendu ce nom précédemment. Où? A Konoha. De qui? D’un gamin qui rêvait de devenir ermite des singes. Le rapport? Il l’ignorait, mais commençait à comprendre, petit à petit, de quoi il retournait. Quand elle parlait de guide, elle parlait vraisemblablement des animaux avec lesquels les ninjas pactisaient, qui devaient donc, à un moment ou un autre, leur enseigner une forme ou une autre du Gekido, ou peu importe le nom par lequel ils le nommait.

La réponse est simple. Pour vivre. Le pays d’où je viens est d’une violence et d’une dangerosité inouïe, et le seul moyen d’y vivre est de posséder plus de puissance que les monstres qui y vivent. Pour ça, nous avons du développer le Gekido. Un de nos ancêtres, Dol Yin, a rêvé cette puissance, et il a découvert le moyen de l’utiliser seul avant de l’enseigner à ses enfants. Il a sauvé une famille, qui a grandie jusqu’à devenir l’un des seuls clans humains du pays.

Si vos ermites apprennent le Gekido, ou peu importe comment vous le nommez, de leurs animaux, alors nous apprenons de nos parents. Sans fioritures, sans subtilités, nous apprenons pour gagner le droit de survivre. Et à ce jeu là, je suis le champion. Vous parlez d’un outil? C’est exactement cela. Rien d’autre qu’un instrument que nous utilisons pour vivre. Utilisions du moins, puisqu’il n’y a plus personne à Numa.

Mais vous avez tort sur un point de plus. Je sens la connexion. Le Loup me la murmure, me crie que vous avez la même odeur que moi. Il me crie où sont les odeurs, me murmure de les pourchasser et le Sanglier me promet leur sang, alors même que l’Ours me protège.


Elle voulait l’envoyer auprès de “créatures” pour qu’il apprenne? C’était bien trop tard, les Yin n’avaient jamais appris auprès d’animaux, n’avaient jamais passés de pactes et étaient sans doute un poil trop têtus pour aller “apprendre” maintenant, à compter même qu’ils trouvent un animal assez ouvert, ou miséricordieux, pour finir de leur enseigner.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais En ligne
Messages : 176

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   Dim 25 Fév - 18:03

Je soupirais, cette conversation commençait à m’ennuyer, et cette constante opposition n’en rajoutait qu’un peu plus de poids sur mes épaules. J’étais... Comment on dit déjà? Bien gentille de leur parler autant alors qu’ils n’offraient pas grand chose en retour.

J’aimais bien les échanges, hors la je parlais à une sorte de mur. Je me doutais que la chose prenait en partit l’impact de mes mots et y réfléchissais, mais malheureusement, la marque que je laissais était bien la seule réponse qui revenait de ce dialogue.

Ils utilisaient l'énergie du monde pour leur intérêt personnel, comme moi en sorte, mais sans ce rendre compte que leurs actions auraient peut être des conséquences selon la manière dont ils en useraient. Cela faisait d’eux des sortes d’ermites primitifs, sans réelle connaissances du sujet. J’imaginais que les noms d’animaux étaient lancés au hasard ou alors concernait une technique en particulier, après tout il avait parlé de l’hirondelle pour qualifier l’usage de la fille.

-Je ne parlais pas de cette connexion, mais au final, qu’importe, je ne vous sens pas réceptif à mes paroles. Je doute que mes outils soient assez puissants pour ouvrir vos yeux, après tout que peut faire une nouvelle blague opposée qu’elle est à tout une généalogie de transmission.

Je n’avais pas envie de sourire, alors je tombais toute mes manières alléchantes, courtoises pour les remplacer par l’incarnation de mon ennui.

-J’aimerais que vous arrêtiez de me harceler dès à présent, quand à dire que je pue, personne ne vous a appris que pour survivre aux femmes il vaut mieu éviter de les contrarier? Je n’ai rien à voir avec vos disciples, avec vos ennemis ou leurs dogmes aussi étriqués que le vôtre, je ne suis que Manshin, et le monde n’est pas mon outil, il fait partie de moi.

Le gaillard tenait sur la tenture, mon poid ne faisait presque plus d’effet sur elle. Ainsi, en me laissant choir sur le côté je redescendais parmis les autres. Dans un mouvement fluide après avoir déséquilibré les deux autres par ma chute, je levais une pièce dans ma paume vers eux.

-Senpo: Gouhou Hassha !


Des dizaines de grelots chantèrent ma sortie, pendant qu’une pluie d’or remontait avant de se suspendre dans les airs près des tentures. La foule se regroupait, et j'evacuais toute l'énergie naturelle de mon corps en m’y mêlant.

_ _ ___________________________________________ _ _


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des ermites de l'humain [PV Chiaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des ermites de l'humain [PV Chiaki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Chiaki Mamiya [Gryffy]
» Database : Humain
» [Exemple Humain - Validée] Nami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato :: Marché Local-
Sauter vers: