Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [Rang SS] Guerre a Kaminari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 651

MessageSujet: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Ven 23 Fév - 18:45



« Nous touchons au but mes frères… Nous allons enfin faire revenir le plus dangereux des démons… Et lorsque nous l’aurons dompté, nous l’offrirons en cadeau à Kami, notre sauveur. »

Le village frontalier est sur le qui-vive. Trois des cinq colliers de Kyûbi semblent résonner en son cœur, un chakra malfaisant opprimant l’intégralité des âmes trônant en ces lieux. Le malheur hurlait, la plupart des habitants manifestaient leur volonté de donner la gloire ultime à leur leader.

L’humanité et l’espoir, voilà ce qui aujourd’hui menait ces âmes faibles à un gigantesque cercle maudit, les bâtiments rasés laissant place à des bougies et des individus assis, tous reliés par des marques d’encre qui semblaient interconnecter leur chakra. La méthode était simple : si les deux colliers manquants sont trop loin, il suffit simplement de les gorger de chakra et de les forcer à se manifester de façon à faire renaître le démon renard en l’épicentre.

L’épicentre, auquel trônait Kazuna, en lequel hurlait le chakra de Nanabi, servant à la renaissance de Kyûbi. Ses seules paroles déchiraient les bruits des mouvements de chakra, si denses qu’ils en semblaient presque palpables. Les yeux clos, la jinchuriki conservait un calme absolu et une concentration parfaite, guidant tantôt son peuple de sa sainte parole.

[…]

D’un autre côté, le frère jumeau de la Jinchuriki, Kazuno s’accordait à la bataille sanglante qui allait bientôt émerger à Kumo. Originaire d’un petit village hors de l’influence de Kami, le shinobi revérifiait l’équipement de son équipe d’intervention. L’expert en Fuinjutsu et en Raiton paraissait inquiet. Sa sœur est partis rejoindre Kami dans l’objectif de protéger sa famille, pourtant, depuis ces rumeurs inquiétantes de retour de Kyûbi aux alentours et d’un rituel durant depuis plusieurs jours déjà, il se préparait à l’inévitable. Au pire.

Face à sa petite équipe de shinobi, l’homme ne tressaillait pas. Quinze shinobi, contre plus de cinq mille dans ce village. Pourtant, une sérénité certaine l’habitait. Son sabre planté dans le sol, il s’adressait à son équipe avec un calme certain.

« Mes amis, aujourd’hui, notre petit village va entrer dans l’histoire. Nous allons arrêter Kazuna et la récupérer et empêcher la résurrection de ce démon. Que la liberté soit avec nous. Pour Yokokawa, notre village bien aimé ! »

Depuis plus d’un an l’adolescent attendait ce jour en s’entraînant sans relâche. Ses yeux bleus foudre rayonnaient une ardeur incomparable, arrachant sa lame au sol, d’un signal, le groupe de ninja se dispersaient pour gagner la colline surplombant le village. Attrapant un rouleau, l’homme laissait déchaîner son chakra alors qu’un énorme cochon de foudre en jaillissait pour venir s’écraser sur le flan est du village. L’attaque surprise est un succès. La bataille de Kumo est ouverte, mais ce dont ne se doutaient ni Kazuna, ni Kazuno, c’est qu’un troisième camp allait entrer en conflit très bientôt…

Sujet de dangerosité SS, les shinobi Kazuna et Kazuno sont tous deux de rang S, les quatre commandants de Kazuna sont rang A.
Délai de réponse avant de voir son tour sauté : 72 heures
Les tours sont définis par ordre d’arrivée dans le poste, tout simplement.
Les potentiels participants sont :
- Taori Jigoku
- Yume I. Hatsumei
- Dorumo Sabaku
- Shinki Jishaku
- Shinsei Uchiha
- Soufuku Nitobe
- Zatoïchi Ryuchi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1954

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Mer 7 Mar - 18:55

Une nouvelle coupe de cheveux forte en chocolat donne bien plus de pouvoir qu'une simple babiole bon marché.

''Let the rain wash away all the pain of yesterday, I know my kingdom wait and they forgiven my mystakes, I'm coming home, I'm coming home... Tell the world that I'm coming... Home.''


Tetsu no Kuni n'était pas vraiment à des années lumières de la citée nuageuse, pour s'y rendre au plus vite en partant du nord du Pays des Bushi, il fallait le traverser en diagonale en direction du sud, dévaler les vallons et arpenter les grandes routes boueuses des campagnes, nager parmi les fleuves et vagabonder le long des rizières. La neige commençait à fondre enfin il en avait l'intime impression vu les températures polaires d'une saison qui atteignait son point d'orgue. Une cape à la teinte blanche-cassé et une large capuche pour masquer sa longue tignasse démêlée et soigneuse aux reflets argentés. Il avançait sans peine vers ce qu'il savait être la bataille finale, le schéma pour ce troubadours d'une ère qui lui échappait, était dès plus simple attaqué en plein cœur de Kumogakure pour faire mal au culte pendant que Konoha et les autres servaient d'appas. Bien qu'il ignorait complètement où se trouvaient les quartiers et l’état majors de l'Ordre ecclésiastique. Pour lui il allait affronter seul ce périple les shinobis qu'ils savaient assez hargneux pour avoir une initiative comme la sienne étaient soit mort, soit mort !

Autant dire qu'il ne restait plus beaucoup d'acteurs sur l'estrade. Il avait fait face aux culte deux fois dans sa vie et s'était bien assez pour comprendre le mode opératoire du nouvel ennemi public numéro un. Premièrement leurs actions étaient la plupart du temps bien pensé et faite pour intimider leurs adversaires, Futae avait ainsi agis lors du funeste examens tandis que les sous-fifres eux, visait le dommage collatérale. Encore une chose le pouvoir du novice que le Narahima avait désintégré lui avait permis de se servir du sang de ces victimes pour leurs infligés des tortures via son propre corps, dit comme ça, cela sonnait bizarre. Mais à défaut de se faire du cafard le samouraï savait bien qu'il devait opter pour un plan qui lui donnerait le plus de chance de s'en sortir sans trop d’égratignures. Et il avait dans sa tête une stratégie qui sans doute lui donnerait l'avantage en cas de combat trop dangereux.

Il s'arrêta pour se sustenter devant une sorte de baraque à frite et pris place devant le comptoir, le menu était affiché derrière le chef qui préparait des commandes pour personnes, c'était étrange et la question légitime qui venait au samouraï était si cet homme grassouillet qui était en pleine activité sous ses yeux, n'allait pas simplement servir ses plats en enfers, pour les âmes affamés des pêcheurs du dimanche et du vendredi. Il lui servit dans un bol accompagné de lait de brebis aux cornes de fer , des pétales de blé recouverte d'un nappage sombre mais appétissant. Soufuku s'exclama lorsque le bol terminé le chef lui affirma qu'il avait du remplacer le cacao qui était l'ingrédient principal de ce met délicieux et fort en sa teneur, par la seule chose qui y ressemblait et qu'il avait sous la main. A savoir de la crotte de bique. Le samouraï se sentait littéralement vomir dans sa bouche, et caressait trois fois son bouc fraîchement taillée pour chasser le mauvais sort qu'on venait de lui jeter. Sans en rire le chef qui était bien chapardeur le rassurait lorsqu'il fit par de sa blague à Marguerite, non pas la femme de sa vie mais la chèvre qui partageait le soleil de ses nuits, et commençait un monologue interminable sur le fait que cette dernière devait initialement s’appeler Valère, mais que ce prénom était nul, nul nul...

Après cette petite halte il mit deux jours à passer la frontière du sud de son pays natal, il se sentait fiers, apaisé une part de lui mourrait ici pour renaître sur tout le yuukan et il ne s'était jamais sentis aussi fort, celui qui détestait cette musique marchait impérialement pour se rendre là où la mort était portée en faute par toute une communauté. En moins de cinq année le culte avait pris une proportion trop importante et commençait à déborder sur les plates bandes de cet homme qui se voulait libre. Les fléaux que propageait Futae et sa bande n'était rien face à ce qu'il avait accomplis en donnant à Suna la liberté qui fut la sienne, il a par ricochet poussé le monde ninja vers une nouvelle pensée. Celle de sortir de cette loi martiale qui en faisait sa particularité, quid du culte ou de lui même avait donner aux mondes ses pires maux ? La réponse se verrait certainement dans un siècle mais ce dont-il était sûre à présent c'était que son Nom celui de Soufuku Nitobe allait rester dans les mémoires alors que d'autres antagonistes comme le Culte de la vie ou anciennement l'
Akatsuki allez sans doutes voir le jour à l'avenir. Celui que les hommes avaient portés en Roi était de retour, dans son Royaume, pour un concert qui ressemblait presque à s'y méprendre à un baroud d'honneur. Lorsque son attention fut saisie par une fulgurance qui sortait de l’ordinaire un véritable cochon de foudre tombait du ciel... Le porc indiquait qu'au loin une bataille venait d'éclater, il en prenait la direction et pris légitimement de la hauteurs pour analyser la situation et qui étaient les deux camps qui se faisait face ici même au pays de la foudre. La main droite prête à dégainer si pépins ils venaient à avoir.
Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 1233

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Jeu 8 Mar - 10:00


Cela faisait maintenant une bonne journée que Zatoichi était partie de Suna, il n'allait pas vite certes, cela pour la simple raison qu'il ne voulait pas arrivé fatigué au pays de la foudre. Il s'installa dans un arbre pour y passer la nuit, mais avant cela, il décida de vérifier qu'il n'avait rien oublié et prépara deux notes Junretsu attachées à des kunaï.

Le soleil avait à peine pointé le bout de son nez que l'ex raikage était déjà prêt à reprendre la route. Impatient ? Oui, il l'était, à la fois pour retrouver ses anciennes terres, mais aussi pour enfin mettre des bâtons dans les roues du culte. Avançant un peu plus vite que la veille, il arriva proche de la frontière du pays de la foudre et décida de se reposer avant de se rendre en territoire ennemie. Cela était dur pour lui de penser cela, lui qui avait passé temps de bons moments dans ce pays. Il ne savait pas ce qui allait arriver le bas, mais une chose était sûr, le culte devait payer.

Zatoïchi se reposa donc dans un coin d'une vieille bâtisse abandonne afin d'être en pleine forme dans son ancienne patrie.

*Même si l'aspect à changer avec l'arrivée du culte, je connais encore le moindre recoin des monts et plaines de ce pays, il faudra que j'en tire profit pour me rapprocher le plus possible sans me faire remarquer. Cependant mon niveau actuel est loin de celui que j'avais à l'époque. Sans mon chiton et avec un raiton affaiblie, je ne serais plus capable d'affronter en solo des ennemis comme ceux que j'ai eu à affronter dans le passé. En même temps se voyage, si je peux l'appeler comme ça, me permettra surement d'en apprendre plus sur les gens que je recherche. Naeko, Udekane, Hachibi... j'arrive mes amis.*

C'est avec ces pensées en tête qu'il reprit son chemin, le cœur rempli d'espoir, prêt à tous faire pour aider le monde à se libérer de ce cancer qui le ronge.

Quelques heures plus tard, le voilà en haut d'un des pics montagneux du pays de la foudre, tenant dans ses mains son chapeau de raikage oscillant au vent de la même manière que ses cheveux de couleur neige.

- Bonjour Kiminari no kuni, ton air m'avait grandement manqué... dit-il observant au loin l'horizon d'un paysage changé par ce virus.

- ... Je reviens pour te guérir.

Un énorme bruit attira son attention, il eut à peine le temps de voir un énorme porcidé de foudre heurter les parois d'un mur. Le combat venait d'être lancé et Zatoichi décida alors de se rendre dans cette direction afin d'y observer de loin la situation. Qui avait bien pu lancer les hostilités ?


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Messages : 395

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 210 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Dim 11 Mar - 9:07


Marchant à vive allure, le garçon du désert n'avait qu'un objectif en tête : retrouver sa dulcinée. Pendant son mandat, il avait entendu qu'elle aurait été enlevée par une organisation, mais rien n'était certain une fois encore. Yumi était en vie, il n'y avait aucun doute - c'était donc en direction de Kumo que se dirigeait le Sabaku, avec la ferme intention de détruire une bonne fois pour toute ce maudit culte. Ainsi, la paix serait rétablie dans le monde et plus aucun individu ne serait menacé par une telle idiotie que la religion. Dorumo ne croyait qu'en un seul vrai Dieu, c'était la Mort, et à la mort on ne dit qu'une chose : pas aujourd'hui.

La nuit tombait sur le Yuukan, cela faisait des jours que le Jûdaime marchait en direction du pays de la Foudre. Il s'arrêtait d'auberge en auberge, recherchant la meilleure friture d'éperlan qu'il n'ait jamais goûté. Encore deux jours avant de passer la frontière et le plus dur serait passé. Ce fut donc avec enthousiasme que le marionnettiste continua sa route, une bouteille de Sake à la main, déterminé à changer l'histoire.

Un air frais parcourut soudainement le déserteur, il ne devait plus être très loin de son but. Il s'était arrêté quelques minutes pour observer le splendide paysage, mais surtout les nuages. Un cerisier fleuri se trouvait juste à côté de lui, ce fut un magnifique moment. Une chose était certaine : une fois Yumi sauvée, c'est ici qu'il l'emmènerait. Mais la réalité n'était guère un conte de fée. Le ciel s'assombrissait au fil du temps et contre toute attente, un immense éclair s'écrasa derrière une colline. Celui-ci ne provenait pas de Dame Nature, non, mais d'un immense chakra. Le garçon se précipita à l'endroit touché. Prenant de la hauteur pour voir les dégâts de l'éclat lumineux, il ne repéra qu'une chose : un visage familier. Un vieillard avait également pris de l'élévation, et ses yeux ne le trompaient pas, Soufuku était là, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4767-bingo-book-dorumo#37748
Messages : 73

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Ven 16 Mar - 12:56



Guerre à Kaminari


Sous les flocons


Taori avait avec lui l'un de ses plus fidèles lieutenants : Gôtoku Inkan, lorsqu'ils traversèrent tous les deux la frontière séparant le Pays du Givre du Pays de la Foudre. Ils étaient suivis de toute une équipe d'anciens iwajins en uniformes traditionnels spécialisés dans le Fuinjutsu : des soldats de la Division Sauvage, d'ex-dissidents. La mission était simple : capturer un Bijuu en faveur du nouveau village ninja qui verrait bientôt le jour au Pays des Montagnes. Le fait que les rumeurs étaient claires à propos du Culte. Leur puissance était bien trop grande pour qu'ils ne possèdent pas de Bijuus, ou bien qu'ils n'aient pas cherché à posséder un Bijuu. L'occasion était donc rêvée, car en chemin Taori avait appris que Kami s'en était allé de Kumo : c'était désormais une proie de choix. Il ne devait laisser personne s'emparer de toute cette potentielle puissance avant lui.

Son nouveau village avait un besoin vital de ce pouvoir, de cette force incommensurable. Elle était nécessaire à survie des réfugiés, à la survie de la mémoire d'Iwa. Ainsi s'était-il donné pour tâche cette capture, si dangereuse soit-elle, en plus de retrouver la trace de son frère. L'ambition qui naissait dans son ventre était grande, la pression également, et la mélancolie était sur le point de l'emporter dans un cycle vicieux que les leaders devaient bien connaître. Cette sensation était difficile à supporter, même pour lui. Tout était arrivé en si peu de temps alors qu'il y a tout juste deux mois il n'était qu'un jûnin.

Traversant une forêt clairsemée à grande allure, quelque chose attira soudainement son attention : une lumière vive et la terre trembla. Ce n'était pas loin, a à peine quelques kilomètres sur la gauche : un combat ? C'est là qu'il ressentit quelque chose, sa sensorialité le prévenant d'un danger imminent. Il se tramais quelque chose d'obscur là-bas, et c'était probablement ce qu'il cherchait après plusieurs jours de recherches dans les territoires frontaliers du Pays de la Foudre. En se rapprochant, les soupçons qu'avait relevé sa sensorialité se confirmèrent rapidement : il n'aurait pas besoin d'entrer plus en profondeur sur le territoire du Culte, bien que cela reste une probabilité non-négligeable. Détruire Kumo serait une aubaine.

Surgissant d'entre les arbres, Taori incita ses compagnons à rester en arrière. Le Jigoku avisa le village du regard, puis recherchant la source potentielle du combat. C'était un assaut. Qui contre qui ? Il ne le savais pas, mais il devait se dépêcher. Ce chakra oppressant, il devait en trouver l'origine.

Aussi s'approcha-t-il des bâtisses, à l'affût d'éventuels vigies.

C'était la fin de la journée, et le soleil se couchait, baignant le village d'une noirceur partielle alors que de fines gouttes de pluie amorcaient leur chute des cieux. Non... ce n'était pas de la pluie. Mais de la neige.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8270-annales-explosives http://sns-rp.forumgratuit.org/t7949-bingo-book-de-jigoku-taori http://sns-rp.forumgratuit.org/f532-dossier-taori-jigoku http://sns-rp.forumgratuit.org/t7948-jigoku-taori
Messages : 651

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Lun 19 Mar - 12:48

L’offensive était lancée. La quinzaine de Shinobis qui suivaient les ordres de Kazuno se ruèrent à l’offensive alors que celui-ci reprenait le sabre qu’il avait planté dans le sol froid des terres de Kaminari no Kuni. Maintenant que la colère des cieux dirigée par Kazuno avait frappé de plein fouet les bâtiments extérieurs du côté est du village, ils ne pouvaient plus faire marche arrière. Tout était lancé, ils n’avaient plus rien à perdre. C’est pourquoi tous se ruèrent à l’assaut de l’endroit. Les quinze pauvres shinobis n’étaient clairement pas en surnombre, mais ils avaient foi en leur leader, qui les dirigeait fièrement et avec engagement.

De la forêt, située à droit de la position du groupe, sorti quelqu’un qui entra rapidement dans le village. Kazuno remarqua cet étrange phénomène, et décida de continuer l’assaut. Si la personne souhaitait prêter main forte, elle viendrait à lui. Le groupe n’avait plus grand temps : alors que tous arrivaient sur le lieu d’impact la technique de Kazuno, des cultistes venaient par dizaines à leur rencontre, et la bataille s’engagea. Tranchant ça et là, les shinobis essayaient de se frayer un chemin à travers les nombreux terroristes ennemis à grand renforts de coups de sabres et de kunais, mais tout cela n’était pas facile. Cependant, ils se rendraient rapidement compte que leurs efforts seraient stoppés par une étrange barrière bleue.
_______________

De leur côté, les fidèles de Kami faisaient tout leur possible. Leur chakra, unis par un lien mystique connectant chaque personne se trouvant en son sein, s’unifiait au centre du cercle, en trois pendentifs dont le monde connaissait très bien la réputation : les pendentifs de Kyûbi. Le plus grand apport en chakra provenait de Kazuna, la jinchuriki de Nanabi, qui faisait tout son possible pour accélérer autant que possible la résurrection du démon le plus craint du Yuukan.

De leur côté, les quatre shinobis supportant Kazuna s’étaient attelés à la création d’un Kekkai pour empêcher les assaillants de perturber leur rituel. S’activant comme un seul homme, ils formèrent les même mûdras avant d’apposer leur main au sol et d’ériger leur barrière protectrice. Ensuite, tous continuèrent à donner leur chakra aux pendentifs de Kyûbi, dans le but de ressusciter la bête tant crainte.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1954

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Mer 21 Mar - 21:07



Il était perché, le chat pointant son nez vers le ciel, récoltant ici et là ; La douceur des flocons blancs c'était la bataille, non pas celle de son chien seul ami d'enfance qu'il avait appelé Sankukaï. De derrières les lunettes qu'il portait sur le bout de nez, Soufuku Nitobe ne faisait qu'analyser la situation. Deux camps se faisaient la part belle, et certains sabreurs tranchaient sans vraiment savoir manier le sabre dans le vents et les intestins des coupes grossières, qui sans doutes seraient punies de manières avec sévérités, dans la contrée dont-il venait.

Une fois n'est pas coutume chez celui qui se voulait homme libre, une faucheuse manie synonyme pour lui de faucheuse envie lui chatouillait le bas du ventre. Ni plus ni moins il défit la séparation du bas de son Kimono couleur carotte pour soulager Brutus à qui Lucrèce, avait chantée à Konoha les murmures de l'extase.

«  J'ai le vît à l'air, et les roubignoles qui grelottent, c'dur d'pisser en hiver, surtout quand t'as le vît qui touche parterre ! » 

Une fois finis, la zigounette égouttée le samouraï rangeait proprement son machin et tourna légèrement la tête et aperçu un visage bien familier, de haut il distinguait le dixième Kazekage en personne. Cela ne l'étonnait guère après tout il avait toujours été son petit préféré comparer à son idiot de cousin. Sans plus tarder il l'invita de la voix à venir vers lui.

«  Shinki ! Toi aussi tu es là, quelle joie ! »

En attendant que son ancien protégé vienne à lui, Soufuku repris un peu de sérieux et de tenu, s'assit en tailleurs et continuait à regarder le combat qui se déroulait sous ses yeux, lorsqu'il ressentit une source de chakra assez dense, si forte que ses sourcil se arquèrent et que les poils de ses bras s'en électrifiaient littéralement. Il avait déjà rencontré cette chose, dans l'antre de l'Esuki, une force si brute et un caractère si mauvais. Le doute n'était plus de mise, le collier qu'avait son ancienne compère était bel et bien présent et cela ne présageait rien de bon. Le samouraï le savait très bien, mais comment faire, fallait-il foncer dans le tas ? Non seul les faiblards et les écervelées agissaient de la sorte. Et c'était là, bien la seule action qu'ils et elles faisaient en combat, avant de s'en aller rendre l'âme. Les pensées du bretteur fusait si vite qu'une veine frontale se dessinait sur son front ridé. '' La guerre, que l'on voit danser le long des viscères ; La guerre à des reflets de sang, la guerre a des reflets changeant... Sous la pluie...''

Il se disait que ces quelques vers auraient du figurer dans le livre qu'il avait écris mais qu'il n'avait publié. La guerre était un jeu auquel les plus braves triomphaient. Du moins c'est ce que vantent les héros de pacotilles, ceux qui ont des étoiles pleins les yeux, mais qui une fois que le plus dur arrive, se chient dessus en implorant aux pardons. Non la guerre était un sport, une compétition régis par aucune règle, seule comptait la victoire. Hélas ce n'était pas la guerre du Nitobe, c'était bien là, la raison de son inaction. Sa stratégie était des plus simples, accorder au temps son effet personnel, l'un des groupes étaient du culte, c'était celui-là qu'il fallait combattre. Tenter le diable et passer pour un parjure et se jeter dans la gueule du loup n'était pas les options qu'il envisageait.
Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 1233

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Sam 24 Mar - 9:16


Une attaque venait d'être mené contre le culte de la vie, mais qui avait bien pu lancer l'offensive ? Des résistants de Kumo ? Avec les années, cela était peu probable, il était soit mort, soit avait rejoint le culte et pour les plus chanceux, ils avaient refait leur vie dans un autre village. Zatoïchi qui était en train de descendre de son pic montagneux, dissimulé par le flanc de cette même montagne ainsi que par les quelques pins du paysage se rapprocher de plus en plus du lieu d'où l'attaque avait été lancé. Esquivant les crevasses à peine visibles que cette montagne regorgeait, puis s'arrêta s'adossant contre un arbre. C'est là qu'il voyait "le spectacle", une chose qu'il n'aurait préféré ne pas avoir vue.
Effectivement, à une cinquantaine de mètres de lui, il aperçut un vieil homme, le bas dès son kimono détaché entrain de se soulager. L'individu se rhabilla avant de parler. La distance ne permettait pas à Zatoichi de comprendre les dire du vieil homme, mais il ne devait donc pas être seul.
*Vu l'accoutrement du vieil homme, il ne vient pas de ces terres, mais fait il partit du culte ou des assaillants . Je dois rester sur mes gardes, car il semble également qu'il ne soit pas seul.*

Un autre individu semblait venir dans sa direction, le vieil homme s'était assis et regardait en direction de l’affrontement. L'ex-Raikage fît de même quelques instants, le combat venait se commençai, mais quelle était la meilleure solution à adopter, rejoindre les assaillants sans savoir qui il était . Cela était trop risqué pour un homme seul, car il pourrait se retrouver à combattre sur de front à la foi. De plus, c'est deux mystérieux individus qui restait à l'écart n'était pas là pour rien, donc ce ne serait même pas sur deux fronts qu'il pourrait avoir à se battre mais trois. Cela n'était définitivement pas une solution envisageable.
Après cette réflexion, son regard se retourna alors en direction des deux individus.

*Je pense qu'il serait préférable pour le moment que j'en sais plus sur ces deux individus.*

Les quelque doux flocons de neige qui vinrent heurter le visage du Ryuchi avaient pour effet de l'apaiser. C'est donc avec le plus grand calme et une certaine assurance qu'il continua son approche, mais cette fois en direction des deux mystérieux individus. Laissant derrière lui sa cape noire, il était maintenant en totale harmonie avec ces terres, revêtant ainsi son chapeau et haori blanc de son ancien poste.
Zatoïchi allait donc tenter le pari fou de se rapprocher des deux hommes, cela était la solution la plus adaptée à la situation, car l'affrontement d'une armée n'était pas possible à l'heure actuelle, mais contre deux hommes cela était plus envisageable. Surtout que ce n'était pas sûr qu'il soit réellement des ennemies. Cela il allait surement le découvrir rapidement.


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Messages : 73

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Mar 27 Mar - 21:38



Guerre à Kaminari


Se prendre une bonne saucée


Plus Taori se rapprochait, plus les choses s'éclaircissaient. Il se faufilait de maison en maison, conservant une approche la plus discrète possible. Et il sentait de plus en plus nettement l'obscure influence à l'oeuvre, tout proche. Lorsqu'il fermait les yeux, tout se précisait, il n'avait pas besoin d'être un expert en sensorialité afin de ressentir cette puissance qui s'accumulait en un lieu donné. N'importe quel shinobi le ressentirait à des lieues à la ronde.

Tandis qu'il s'approchait, il dût éviter de justesse quelques individus en train de se battre : l'assaut donné par les anti-cultistes inconnus était visiblement assez efficace pour perturber le rituel en cours, car au loin s'élevait à présent un kekkai. Au détour d'une bâtisse, Taori se réfugia dans une ruelle sombre, à l'abri des regards indiscrets, mais à portée du kekkai.  Avant d'être repéré, il releva le plus haut possible le menton, dirigeant son regard vers les cieux, et exécuta les mudras du chien et du dragon. « Suiton, Hoshi no ame ! »

Un puissant jet d'eau jaillis alors d'entre ses lèvres, atteignant plusieurs mètres au-dessus de lui, se disséminant par la suite sur une vaste zone de quarante mètres carré, formant une pluie légère terminant notamment sa chute à l'intérieur du kekkai si celui-ci n'est pas fermé par le haut.

La pluie tombant en même temps que les flocons semblaient laisser un vide, comme l'oeil d'une tempête en son épicentre, là où se trouvait le Jigoku, qui ne risquait par conséquent rien de ce qui allait arriver.
Celui-ci joint alors ses mains en un mudra.

-Katsu.

Les gouttes d'eau, et les éventuelles flaques récemment formées et s'étant mélangées avec la neige, brillèrent alors d'un scintillement singulier, prévenant ainsi les personnes proches d'un danger imminent, cela dit autour seulement d'un périmètre de vingt mètres autour de Taori. Dans un éclat aveuglant, l'ensemble de l'eau qu'il avait projeté quelques secondes plus tôt explosa en de multiples petites déflagrations de moins d'un mètre d'envergure mais en nombre conséquent, provoquant d'importants dégâts.
Au lieu de révéler sa position, il s'enfonça à l'intérieur du sol du roc, restant ainsi dans l'ombre, dissimulé aux regards. Après tout, il venait probablement de provoquer des dégâts autant dans le parti anti-cultiste que chez les cultistes, bien que cette pluie explosive avait prévenu avant sa déflagration.
Sa cible, ce n'était pas eux, c'était ce qui se trouvait au centre du kekkai.




Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8270-annales-explosives http://sns-rp.forumgratuit.org/t7949-bingo-book-de-jigoku-taori http://sns-rp.forumgratuit.org/f532-dossier-taori-jigoku http://sns-rp.forumgratuit.org/t7948-jigoku-taori
Messages : 651

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Lun 2 Avr - 14:53

Pendant que les uns regardaient le combat de loin, discutant entre eux plutôt de que se concentrer sur ce qui semblait être l’action principale ou alors cherchant à connaître l’identité de protagonistes pour le moment étrangers à la bataille, certains s’activaient pour faire avancer les choses. Cependant, tout n’allait pas de la meilleure façon qui soit pour l’ancien Iwajin. La pluie qu’il venait de cracher n’avait malheureusement pas passé le kekkai maintenu par les lieutenants de Kazuna. En effet, le mur était tellement haut qu’on ne pouvait voir son sommet, il était donc impossible pour le jeune homme de passer au dessus. La pluie retomba sur la barrière en question et les shinobis de Kazuno.

Lorsque la pluie explosa, elle eut le mérite de soulager de leur souffrance les cultistes les plus mal en point tout en mettant un peu de dégâts à la barrière. Les explosions se répandirent aussi sur le groupe de Kazuno, blessant une moitié du groupe de shinobis. Ceux qui le pouvaient protégèrent leur congénères, et quand la série d’explosions fut terminée, les seuls médecins alliés à Kazuno se mirent à soigner ceux que la pluie n’a pas du tout épargnée. De son côté, Kazuno se mit à donner ses ordres. Désignez

- Patrouillez autour, trouvez moi celui qui a lancé ces explosions. De mon côté, je vais essayer de détruire ce kekkai.

Alors que les shinobis se dispersaient à la recherche d’un Taori caché sous terre et que d’autres soignaient leurs alliés blessés, Kazuno utilisa un de ses jutsus contre la barrière en question. Effectuant quelques mûdras, le jeune homme apposa ensuite sa main sur l’obstacle empêchant les assaillants de continuer à avancer. Alors qu’une violente décharge électrique passait sur le Kekkai en question, celui-ci tint bon, forçant Kazuno à réfléchir.

« Comment passer cet obstacle ? » Se demanda le jeune homme.

Et bien, peut-être que la réponse ne viendrait pas de lui.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1954

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Jeu 5 Avr - 22:55

Le culte, Iwa, Kumo... On s'en fouu ! Celui qui va parler mal de Mura il aura à faire à moi !

Alors que Soufuku appelait Dorumo (qu'il confondait encore avec Shinki), un homme qui devait naviguer non loin de sa quarantième année à en juger par son physique et sa chevelure bien entretenue. S'approchait doucement, De derrière ses Lunettes il n'en cru pas un mot, l'accoutrement de ce nouveau venu qui dans sa démarche n'avait rien d'hostile était le même que celui des Kazekage à une exception prête, le kanji et la couleur de son couvre-chef étaient ceux qui dans la tradition perdue de Kaminari no Kuni revenaient au Raikage ! Ce n'était pas Futae, c'était une chose sûr et certaine, de toute manière le plan que Soufuku avait secrètement imaginé ne pouvait lui donner le temps de réfléchir, et puis devant cet ennui total et ce combat de puceau à peine dévergondé, le samouraï connu de toute les générations se disait qu'il fallait bien tenter un coup de poker, une aubaine pour lui qui avec le temps était devenu de plus en plus joueur.

«  Je n'en crois pas mes yeux ! Interpella-t-il. Et pourtant j'en ai quatre ! (en montrant ses lunettes rectangulaire qu'il portait fièrement sur le bout de son nez). Vous le Raikage que tout le yuukan croyait mort ! »

Il ne termina pas sa phrase insistant auprès de Shinki (Dorumo) pour qu'il se joigne à eux. Au la neige se transformait en pluie, une chose si étrange car la température n'avait pas changée au point de provoquer une étape de plus dans ce qu'on appelait le cycle de l'eau. La présence de l'azote à l'état liquide ne pouvait donc qu'être suspicieuse et il n'en fallu pas plus pour que Soufuku se tienne en garde . C'était relou, surtout si un autre inconnu sortait des fins fonds de l'enfer, ici dans le trou du cul du monde... Les goûtes qui tombaient du ciel se mirent à scintiller, il devait y avoir plus d'une belle mort, mais celle là était d'une splendeur qui le laisserait sans voix. Les anges existaient bel et bien et si leur ballet hivernale était une aquarelle, Soufuku l'admirerait à en devenir aveugle. Il entamait un légers décomptes et soudainement lorsqu'il arrivait à zéro une multitude de petite explosion résonnait dans le périmètre de la bataille. Il n'en fallu pas moins pour que les méninges de l'intellectuel se mettent en ébullition, le cerveau en éruption, il reconnaissait ici la patte de l'artiste ! C'était un peu différent que d'habitude, quelque chose de nouveau, de plus subtile, alors que l'homme qui devait être derrière tout ça était une véritable tornade. La vieillesse parfois avait du bon ! Enfin surtout chez les autres ! ''Kusogaki (en pensant à Narahima Tsubaki, un jeu de mot subtile dont seul Soufuku a le secret). '' Dix ans en arrière et il se serait jeté comme un barbare en culotte courte stéroïdé à cœur vaillant, mais cœur perdu, dans la bataille. Les détonations qui n'avait pas affaiblit cette barrière qui n'avait rien à envier aux bâtissent de la révolution industrielle New-yorkaise sonnèrent le moment pour Soufuku d'agir, il misait la plupart de son plan sur une vulgaire hypothèse. Il n'avait guère le choix, il fallait que ça marche !

« Raikage-Dono, où ai-je la tête, je suis le Hachiaïme Soufuku Nitobe, ex-ambassadeur de Tetsu no Kuni et aujourd'hui Ermitte de Suna, fidèle figure des révolutionnaire Pro-Gaara. Soufuku Nitobe ! Et voici Dorumo, mon successeur. Je vais monopoliser la parole un instant ayant l'expérience du culte de la vie et de cette babiole bon marché à l’intérieur de ce truc aussi grotesque que robuste. Premièrement on voit bien qu deux camps se font la guerre, ce n'est pas vraiment la notre, sauf pour vous Raikage, j'imagine que vous voulez sauvegarder le maximum du Kumojin et cela est normal. Secondement Kyubi le célèbre démon na va pas tarder à faire son apparition. »

Pounce...

«  Mais laissez moi vous rassurer, bien que présent et puissant Kyubi ne sera pas complet, d'une part car Konoha possède un collier qui renferme son pouvoir et que le dernier collier, est... Bien caché entre les seins de Yumi, oui Dorumo ces mêmes seins que tu regardais avec tendresse en étant petit-garçon... (Avec un humour assez étrange) Ne sous-estimes pas le pouvoir d'analyse d'un vieux briscard ! Ensuite si je peux terminer nous avons tout intérêt de ne pas interférer dans le processus de réveil de la bête... »

Montrant l'endroit où les explosifs se sont enclenchés.

«  C'est simple, on ne contrôle pas un démon comme ça en claquant des doigts, de mémoire Aizen Samidare et son dojutsu avait réussis une telle prouesse lors de la marche sur Konoha, a moins de plonger cette bestiole dans une illusion il ne pourront qu'être les victimes de son acharnement. Je prie pour qu'aucune personne ne tente de raisonner ce beau diable qui ne demande qu'a se débattre ! On profitera alors le moment venu du brouhaha causé par le monstre, si besoin est. J'insiste sur ce point là car notre démarche je l'espère sera tout autre... »

Allumant une cigarette et tendant son paquet aux deux autres gens de la noblesse, pour leur en proposer une.

« … Ce que nous devons faire et simple, après avoir bien analyser la scène, je peux constater une chose, nous nous trouvons dors et déjà dans le fief de l'ignoble culte de la vie, mes excuses Raikage-dono (essayant alors de capter sa réaction, par prudence). Et nul trace de Futae ou d'autres types de lascars de son acabit. Nous avons le droit au menu fretin, c'est une chance en soit ! Comme un désavantage si on sous-estime le degrés de dangerosité de la tâche qui nous attend ici. J'aimerai je vous l'avoue que nous arrivions à capturer un membre du culte de la vie. Certains doivent certainement être blessé par les récentes détonations. Le but est simple, agir à distance grâce à toi Dorumo, tu devrais avoir en stock quelque chose qui nous permette de contenir un soldat à terre sans avoir à se salir les mains. Votre rôle Raikage-dono va être des plus simple mais des plus dégueulasse... Vous êtes le leurre parfait, rien de mieux qu'une figure telle que vous pour motiver les résistants, qui se battent pour leur survie et pour celle de la patrie que vous aimez tant. Quant à moi je serai le soutiens et je m'occuperai d'aider celui en difficulté. »

Après deux-trois bouffées.

«  C'est simple Le Raikage fait diversion en remobilisant ses troupes il deviendra la cible du culte et va donc devoir changer de localisation rapidement pendant ce temps là, Dorumo se rapproche d'une cible à terre et la prend par surprise. Et on revient tous ici, pour la faire parler et en tirer le maximum d'information... Quelque chose me dit que rien ne tourne rond dans cette histoire, et que nous sommes juste ici pour une raison que j'ignore pour le moment. Et que j'ai diablement envie de découvrir.... J'oubliais, les membres du culte se distinguent par un tatouage apparent, il forme une sorte de triangle... Qui plus est, malgré leur fausse appartenance à Jashin, un grand merci au Narahima, ils sont capables de vous voler votre sang pour s’immuniser de la douleur qu'ils s'infligent afin de vous faire subir leurs sévices. Vous comprendrez donc que je prohibe l'usage de l'hémoglobine, ne vous faite pas toucher par l'amour du ciel. Encore une chose, si vous croisez la personne qui est à l'origine des explosions, ne lui dite pas que je suis ici, si c'est bien l'utilisateur de Bakuton auquel je pense il vaudrait mieux pour tout le monde de l'avoir dans notre camp. »


Soufflant...

« Désolé de paraître si autoritaire, mais de part mon expérience et par l'urgence de la situation, nous n'avons pas vraiment le choix. »

Allaient-ils suivre ?
Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 1233

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Dim 8 Avr - 9:03


Les deux hommes avaient repéré Zatoichi, le plus âgés des deux commença à se présenter ainsi que son collègue et semblait avoir reconnu l'ex-Raikage, du moins il avait reconnu son uniforme et son ancienne fonction.

Ces hommes n'étaient donc pas du culte, ni avec les assaillants. L'un d'eux semblait également particulièrement bien connaître cet ennemi, ce qui était une bonne chose. L'homme prénommait Soufuku était donc la même personne que le vieil homme de Suna il avait parlé, d'après ce qu'il venait de raconter cela collait parfaitement avec l'histoire du vieux Ebizu. Même si Zatoïchi était plutôt prudent de nature, il avait confiance au dire du vieux Sunajin et son instinct le poussait à écouter et surement suivre le plan que le samouraï était entrain d'expliquer.

D'après le plan de ce dernier, Zatoichi devait servir d'appât, même si l'ex-Raikage était sceptique que certain kumojin avait encore la volonté de le suivre, rien que la tenue de Raikage soit une distraction en soit. En même temps c'est vrai que le Ryuchi ne pouvait jouer que ce genre de rôle hormis celui de soutien, n'ayant pas repris la totalité de ses forces d'antan.


- Bien Soufuku-dono, j'ai entendu parler de vous par un vieil Sunajin, et ce que vous venez de me raconter concorde parfaitement avec ces dires. J'ai une grande dette envers cet homme qui m'a grandement aidé et vu qu'il parlait de vous sur un pied d'escale, je me dois en son nom et en vue de la situation de me rallier à vous. Je suis également qu'une telle vivacité d'esprit soit de mon côté. Je vais donc suivre votre plan. Zatoichi ramassa un caillou sur le sol, y imposa un sceau et le lâcha pour enfin enchainer. Dorumo-dono je compte donc sur vous pour mener à bien votre part du plan.

L'ex-Raikage prit donc la direction relativement loin de la position où ils se trouvaient de cette ouverture dans la muraille faite par les assaillants, bondissant de rocher en rocher pour se rendre sur une légère bute juste en face de cette ouverture. Les troupes des deux camps étaient entrain de se battre. Mais Zatoïchi devait trouver quelque chose pour attirer leur attention. Il attendit un moment de calme dans cette bataille, prit son inspiration et cria.


- Peuple de Kumo ! Citoyen de Kaminari ! Grande puissance d'antan ! Fort et fier guerrier de cette nation ! Mais qu'êtes-vous devenu ! Vous êtes donc tombé si bas que vous avez laissé ce virus du culte vous contaminer ? Je vous ai connu plus résistant que cela ! Il est temps de vous réveiller, l'ère de ce culte est sur le point de se terminer. Vous méritez mieux que d'être des pantins à son service ! Vivez et retrouvez la fougue de votre nation. Devenez le vaccin contre cette maladie qui ronge le monde. Redevenez des Kumojin pour sauver se monde.

Même si Zatoïchi avait mis tout son coeur dans ces quelques mots, il n'avait aucune idée si certaine serait prêt à faire le pas de se rebeller contre le culte. Mais en tout cas il avait bien attiré l'attention. Maintenant tous le plan de Soufuku allait commençait maintenant. Le Raikage attentif à ce qui l'entourait était prêt à intervenir s'il le fallait et espérait que le miracle des Kumojin serait un succès.



Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Messages : 395

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Monnaie: 210 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Mer 11 Avr - 10:34


Percher du haut de son rocher, le Sabaku n'en revenait toujours pas : Soufuku Nitobe était encore en vie. La jeunesse l'avait vraisemblablement quitté, il n'était plus le guerrier d'antan. Le garçon des sables ne pouvait guère se rappeler, en cet instant, une multitude d'anecdotes concernant le vieux samouraï. Comme sa première rencontre avec lui, lors d'une mission diplomatique à Konoha en compagnie de son cher cousin et de la bimbo du village. Par ailleurs, cette quête n'avait pas été un franc succès. C'était une époque de conflit, et les deux villages cachés essayaient tant bien que mal de renouer des liens solides. Le vieillard était celui qui lui avait tout appris du monde politique, développant ainsi une grande fascination pour son aîné. En outre, Dorumo le considérait comme le père qu'il n'avait jamais eu.  

Le Hachidaime Kazekage n'avait pas mis longtemps avant de repérer son camarade. Il lui quémanda de s'approcher et le marionnettiste s'exécuta au pas. Apparemment le Nitobe s'amusait toujours à confondre le Sabaku au Jishaku, non que cela ne lui déplaise. Ne prononçant toujours aucune parole, le Jûdaime écoutait avec sage attention les mots de son supérieur. S'autorisant quelques gorgées de sa bouteille de Sake, Dorumo ne refusa point la cigarette tendue par le samouraï. Perdu dans les méandres de ses pensées, et buvant les sages phrases de son collègue, il avait totalement oublié la présence de l'ancien Raikage : Zatoïchi Ryuchi.  

« […] Bien caché entre les seins de Yumi, oui Dorumo ces mêmes seins que tu regardais avec tendresse en étant petit-garçon... »

Le nom de son ange gardien avait résonné dans la tête du garçon, il ne pouvait s'empêcher de penser à elle une nouvelle fois durant les jactances du vieillard. Après avoir exposé son plan méticuleusement, les trois hommes se mirent à l'action. Le Ruychi exposa à la population du village un discours fort mémorable et durant se laps de temps, Dorumo se tourna vers l'homme aux ours une dernière fois.  

Je dois la retrouver. Elle est vivante je le sais. Après cette querelle, conduit moi sur l'île tortue. C'est là que tout à commencer, et c'est là que tout doit se finir. Je l'aime Soufuku, vivre sans elle m'est inconcevable, sache-le.

Le Sabaku posa ses mains sur le sol et deux nuages de sables firent leurs apparitions au sommet du perchoir.  

Nous attaquerons depuis les airs, pour l'effet de surprise. Quant à l'utilisateur de Bakuton, j'en fais mon affaire. Suivons le plan du vieux à la lettre et soyez prudents.  

L'heure de l'affrontement avait sonné, il fallait agir vite pour détruire ce maudit culte une bonne fois pour toutes.

Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4767-bingo-book-dorumo#37748
Messages : 73

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Jeu 12 Avr - 18:14



Guerre à Kaminari


Attente


La pluie explosive n'avait pas eu l'effet escompté. Il allait devoir frapper beaucoup plus fort afin de détruire ce kekkai, mais il devait dans le même conserver une réserve de chakra suffisante pour pouvoir faire face à un Jinchûriki. Lui arracher son bijû ne serait pas de son devoir. Gôtoku devait certainement être en capacité de le faire, il était après tout l'un des plus grands manieurs de fuinjutsu d'Iwa, autrefois. A moins qu'un allié improbable ne fasse son apparition...

Devait-il compter sur ces potentiels résistants ? Sûrement pas. Ils le cherchaient. Sa pluie explosive avait provoqué des dégâts collatéraux parmi ceux-là, et même sans ça, il n'aurait pas pu leur faire confiance. Un iwajin s'ingérant dans les affaires de Kumo, ce ne serait pas une bonne chose ni pour les cultistes, ni pour les anti-cultistes.

Taori se déplaçait à l'intérieur du sol, évitant soigneusement de trop approcher ces derniers. Ils possédaient probablement des ninjas sensoriels dans leurs rangs. En revanche, il contourna le kekkai afin de se retrouver à l'arrière, là où le combat était absent et où la sécurité sera nécessairement moins importante.

Pour l'instant, il ne pouvait qu'attendre le déroulement des évènements, attendre le moment opportun pour agir. Inutile de gaspiller ses efforts pour un kekkai que bien d'autre auront les capacités de détruire.

L'attention du Jigoku se porta sur le discours du nouvel arrivant. L'observant quelque peu, il semblait être du côté des anti-cultistes et visiblement un leader. Parfait. Si une grosse tête viens sur le terrain, la destruction de ce kekkai approche.



Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8270-annales-explosives http://sns-rp.forumgratuit.org/t7949-bingo-book-de-jigoku-taori http://sns-rp.forumgratuit.org/f532-dossier-taori-jigoku http://sns-rp.forumgratuit.org/t7948-jigoku-taori
Messages : 651

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Sam 14 Avr - 16:29

Les choses stagnaient. Kazuno continuait de réfléchir à comment passer ce maudit kekkai pendant que ses shinobis s’activaient : certains cherchaient l’assaillant au Bakuton, d’autres abattaient les derniers cultistes résistants restés hors de l’enceinte de la barrière, quelques-uns capturaient les cultistes se rendant afin de conserver la vie sauve, et la plupart se faisaient soigner par les quelques ninjas médecins du groupe. Cette bataille, les anti-cultistes l’avait remportée. Cependant, une autre se profilait alors que celle d’avant se terminait : celle contre un kekkai d’une hauteur incompréhensible. Seul contre l’ennemi, Kazuno ne parvenait pour l’instant pas à trouver une solution.

De leur côté, les fidèles de Kami continuaient leur plan qui, d’ailleurs, se déroulait à merveille. Au fur et à mesure que les infidèles cherchaient une brèche dans la barrière divine apposée apposée par les suivants du sauveur, les colliers de Kyûbi se gorgeaient de chakra. Le cadeau qu’ils souhaitaient offrir à leur Dieu se préparait tranquillement, et chaque seconde passée à gorger les colliers de chakra était une seconde qui les rapprochait de la gloire. Les lieutenants de Kazuna maintenaient le kekkai en place, un sourire en coin. Chacun avait une totale confiance envers ce mur bleuté qui protégeait leur frères encore vivant. Ceux-ci s’évertuaient tous à remplir la mission qu’on leur avait confié, certains y mettant encore plus de cœur, voyant que leurs quatre protecteurs ne pouvaient continuer à remplir leur tâche initiale.

Enfin, les choses bougeaient. Les trois individus, stagnant en dehors de la bataille, se mettaient en action. En parlant d’actions, celle qui fut remarquée fut celle du dernier Raikage en date, Zatoichi Ryûchi. L’ancien manieur de sang et Raikage légendaire entama un discours d’une voix puissant, que tous où presque purent entendre. Les cultistes a l’intérieur du kekkai qui entendirent le discours n’y firent pas ou peu attention, restant concentrés sur leur tâche divine, tandis que les autres y prêtèrent tous attention, ou presque.

Peuple de Kumo ! Citoyen de Kaminari ! Grande puissance d'antan ! Fort et fier guerrier de cette nation ! Mais qu'êtes-vous devenu ! Vous êtes donc tombé si bas que vous avez laissé ce virus du culte vous contaminer ? Je vous ai connu plus résistant que cela ! Il est temps de vous réveiller, l'ère de ce culte est sur le point de se terminer. Vous méritez mieux que d'être des pantins à son service ! Vivez et retrouvez la fougue de votre nation. Devenez le vaccin contre cette maladie qui ronge le monde. Redevenez des Kumojin pour sauver se monde.

Cependant, dans ce discours, un problème de taille se posa dans le discours du jeune homme… Les anti-cultistes n’étaient malheureusement ni Kumojins, ni Kaminarijins. Ceux-ci venaient d’un petit village hors de la frontière de Kaminari no Kuni nommé Yokokawa, et par conséquents, ils n’avaient rien à voir avec les fiers Kumojins que Zatoichi put diriger il y a fort longtemps. Cependant, en tant que leader intelligent, Kazuno fit fi de l’erreur du Raikage, qui voyait ici un allié de taille contre les terroristes ennemis. Alors que certains cultistes s’agenouillaient de surprise, les larmes aux yeux de voir leur cher Raikage de retour sur ses terres, Kazuno cria un message à l’ensemble de ses troupes tout en levant haut dans le ciel un poing serré, renfermant le manche d’un katana qui pointait vers le royaume des Dieux.

Combattons aux côtés de l’incarnation même de la puissance Kumojin ! Pour Yokokawa !

Tous les anti-cultistes suivirent leur leader, en brandissant leurs armes dans le ciel tout en hurlant à plein poumons. Ceux-ci furent rejoints par certains cultistes, refusant de rendre les armes et s’alliant aux habitants de Yokokawa. En tant que symboles de reddition, ils enlevèrent leurs bracelets qu’ils jetèrent à terre, suivis de l’habit blanc représentatifs des disciples de Kami. Ils écrasèrent le tout afin de briser les bracelets, puis s’écrièrent, sous les yeux ébahis de leurs anciens camarades et nouveaux alliés :

Pour Kumo !

Le cri de guerre fut repris par plusieurs anciens cultistes, et tous se rassemblèrent ensemble pour former un petit groupe secondaire de nouveaux anti-cultistes.

Pendant que ce spectacle se faisait tranquillement, Kazuno décida de rejoindre Zatoichi, histoire de discuter Stratégie.

Enchanté, Raikage-sama. Je me présente, Kazuno, originaire d’un village au-delà de la frontière nommé Yokokawa. Je suis honoré de votre présence et suis fier de vous compter à nos côtés durant cette bataille.

Faisant une pause alors qu’il se redressait après s’être légèrement incliné, Kazuno reprit.

Comme vous le voyez, ce kekkai n’est toujours pas détruit. Il résiste même à certaines des mes attaques les plus puissantes. Il va nous falloir plus de puissance, ou alors trouver un autre stratagème pour arriver a neutraliser cet obstacle. Avez-vous des idées, un plan ?

Kazuno était plutôt content de l’arrivée du dirigeant Kumojin, mais ce n’était pas le cas de tout le monde. La plupart des cultistes virent cela comme une menace. Après tout, Zatoichi fut le premier grand adversaire du culte, et même si Kumo fut, au final, détruite et occupée par les suivants de Kami, Zatoichi eu le mérite de rester un ennemi de taille. Qu’allaient-ils faire pour le repousser ? Cela restait à voir, il fallait qu’il passe le kekkai érigé par les quatre lieutenants de Kazuna en premier…

De leur côté, Soufuku, Dorumo et Taori s’occupaient de ce qui les regardait. Taori restait caché et à l’écart tandis que Soufuku et Dorumo avançaient dans leur plan… Qu’allait-il se passer ? Taori deviendra-t-il un troisième adversaire dans ce conflit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1954

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Monnaie: 180 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Dim 15 Avr - 19:25

Les plantes poussent même dans le désert si on utilise un arrosoir bon marché.
Ils avaient marchés dans le plan de Soufuku comme on traverse la route sans regarder un feu de signalisation. Le samouraï le savait l'urgence faisait la part belle à son initiative. Le Raïkage se donnait à plein poumon dans un discours plein d'entrain tandis que parmi la foule certain semblaient changer de bord quand d'autre avait littéralement des ailes qui poussaient dans leurs dos. Le kekkai quant à lui tenait aussi bien qu'a l'origine. Faute de shadox qui pompaient s'étaient bel et bien des Cultismes qui donnaient et donnaient de leurs chakra. Les explosions que nenni n'avaient rien fait à cette barrière sui generis maintenu aujourd'hui par la volonté des hommes et la force de dieu, normalement certains d'entre eux allaient finir à cour de chakra, c'était logique le temps faisait souvent son effet et son effet avait souvent un résultat qui avantageait les plus prudents. Quézako ?! Ces hommes étaient-ils fournis en énergie par leur chef grâce à un lien mystique ? Où bien...

Quoi qu'il en soit Soufuku et Dorumo volait sur des nuages de sables assez haut pour observer L'ombre de la foudre et le champ de bataille à une distance qu'il fallait pour avoir le maximum syndical de sécurité requise. Le quatrième groupe qui avait alors visé la barrière allait certainement faire un peu plus et en bon guerrier aguerri le taciturne bretteur voulait observer comment cette faction allait procéder afin de se faire un avis personnel sur la situation. Une petite anomalie aérienne qui faisait s’élève la cape de Soufuku et une petite photo qui passait devant lui, il n'en avait jamais sur lui par principe de sécurité encore une fois. Elle venait de Dorumo c'était certain. D'ailleurs, petite parenthèse bienvenu dans ce monde qui tourne à la dérision. Mais jadis lorsqu'il n'était qu'une raclure de bas étage (aujourd'hui possédant un escabeau...), Soufuku qui avait l'habitude de boire du thé s'était épris d'une coutume sunajin qui consistait à mettre dans sa tasse une pointe de saké afin de rajouter de la chaleur en plus de celle du sage breuvage. C'est ici, là, l'explication de cet attrait dérangeant pour l'alcool, en une nuit lorsqu'il était éméché, avec une des jeunes partisanes des pro-gaara, Soufuku avait eu bien plus qu'une petite balade sur des nuages de sable...

« Cette femme sur la photo Dorumo, tu l'as connais ? Parce-que figure toi que plus jeune je lui avais cassé les reins (mimant l'acte) ! Une vrais chienne de guerre si tu veux mon avis elle ne doit pas pouvoir marcher encore aujourd'hui ! »

S'en suivit quelques rires de la part du plus vieux des deux, la vieillesse faisait vraiment des miracles parfois, surtout lorsque des souvenirs enfouis au plus profond de la mémoire humaine refaisait surface de manière inopinée! La barrière lui faisait sans doute penser à quelque chose d'autre donc, Soufuku qui fouillait dans son kimono, souhaitait passer à une autre partie de son plan. Il en sorti une petite pierre bleu qu'il tenait dans le creux de sa main droite avant de songer à voix basse : '' Viens chercher celui qu'il te manque et on ira à Konoha après.'' Se retournant vers Dorumo...

«  Dorumo, tiens toi prêt, nous somme proche de l'ennemi. Si jamais il arrive quelque chose au Raikage, je veux pouvoir intervenir en vitesse. »

Spoiler:
 


_ _ ___________________________________________ _ _

"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage http://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Messages : 1233

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Lun 23 Avr - 15:17


Zatoïchi Ryuchi était lui-même surpris de l'ampleur de son discours et ses Kazuno qui lui n'avaient aucun lien avec ce pays et donc se discourt avaient tous de même eu l'intelligence de tirer profit de la rébellion ainsi obtenue par l'ancien Raikage. C'est l'une des grandes qualités d'un grand meneur, de savoir prendre de telle décision. Lui qui pensait n'être qu'un simple souvenir pour Kumo, se rendit bien compte que ce n'était pas le cas. C'est vrai qu'il avait fait à son époque un Kumo suffisant à lui-même développant et devenant le point culminant de la technique mondiale. Il avait même réussi dans sa jeunesse à créer un être artificiel doté de sa propre conscience. Bref, revenons donc à ses Kazuno, après avoir fait rallier ses hommes aux cultistes rebelles, il se dirigea vers Zatoichi.
Enchanté, Raikage-sama. Je me présente, Kazuno, originaire d’un village au-delà de la frontière nommé Yokokawa. Je suis honoré de votre présence et suis fier de vous compter à nos côtés durant cette bataille.Dit il tout en s'inclinant légèrement en signe de politesse. Comme vous le voyez, ce kekkai n’est toujours pas détruit. Il résiste même à certaines des mes attaques les plus puissantes. Il va nous falloir plus de puissance, ou alors trouver un autre stratagème pour arriver a neutraliser cet obstacle. Avez-vous des idées, un plan ?

Effectivement, Kazuno avait raison, il fallait à tous pris détruire ses Kekkai, mais il fallait également continuer le plan de son second allié, le vieux samouraï Soufuku. Après réflexion, ses Dorumo qui l'accompagné allait, je pense réussir facilement à profiter de cet effet de surprise que le culte venait de subir pour capturer un de ses membres. N'ayant toujours pas récupéré la totalité de mes forces, il fallait donc trouver un plan. La maîtrise du sabre de Soufuku combiné avec la puissance de la foudre de Kazuno permettrait peut être de détruire ses Kekkai, même si ce n'est que partiellement et quelque seconde, cela permettrait peut-être à un de nous d'y rentrer afin de perturber ceux qui maintiennent en place cette protection. Toute cette réflexion s'était faite instantanément dans la tête de Zatoichi qui s'inclina légèrement à son tour devant Kazuno.
-Je suis également enchanté et heureux de voir qu'il y a encore des gens qui ont l'a volonté de se battre contre le culte. Comme vous venez de le signaler, ses Kekkai sont résistant. Ce qui fortement problématique, nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre qu'il n'ait plus de chakra pour l’alimenter, car si ses kekkai sont pareils que celui qui défendait Kumo jadis, un autre Shinobi par simple transfert de chakra peut remplir les réserves de ceux qui le maintiennent. Ce qui signifierait que ses Kekkai puissent tenir encore bien longtemps...

*Soufuku avait fait référence à un autre Shinobi manipulant l'art de l'explosion. Il ne doit pas s’agir de cette individue, mais autant ne pas faire référence à lui, s'il voudra se faire voir, il se fera voir.*

-... Kazuno, pensez-vous qu'en combinant votre Raiton à un maître en Kenjutsu vous parviendrez à ouvrir une brèche dans ce kekkai ?

Si les pouvoirs de l'entrainer ne c'était pas autant atténué, il aurait sûrement pus en venir à bout, mais le destin en a voulu autrement, l'ancien manipulateur de sang a voulu guérir de cette soif qui l'habitait et pour cela, il en a perdu son don héréditaire, de plus ces années passées en cryogénisation lui ont quelque peu fait perdre sa puissance autrefois si crainte. Mais il n'y a pas que la force brute qui sert lors d'une guerre et Zatoichi allait tous donner pour libérer son peuple et aider à l’éradication du culte.


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Messages : 73

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Ven 4 Mai - 23:46



Guerre à Kaminari


Soyez optimiste


La situation stagnait terriblement. Rien n'avançait, et il fallait à tout prix empêcher les cultistes d'éveiller ce qu'ils tentaient d'invoquer. Non seulement cela signerait leur propre perte, mais également celles de ceux qui les combattent. Ce qui serait bien dommage, même si Taori serait largement en capacité de s'enfuir en cas de dérapage, ses compagnons étaient également là.
Mais peut-être que si un ou deux bijûs faisaient leur apparition, cela pourrait avoir son avantage : primo par la disparition de ce satané kekkai. Mais le plus difficile serait évidemment de paralyser le bijû le temps de le sceller, ce qui semble bien compliqué. Dans tous les cas, il fallait que les réfugiés d'Iwa soient rassérénés par la présence d'un jinchûriki, la puissance du nouveau village en devenir sera alors affirmée.

Évidemment, la piste à privilégier était d'ouvrir le kekkai, ce qui serait certainement plus facile que de soumettre un bijû. Parcourant la roche, Taori marqua visuellement chaque cultiste restant, bien que leur nombre ait fortement décru notamment grâce à la pluie explosive. Il allait falloir désormais agir chirurgicalement.
Ainsi le Jigoku apparut derrière un premier cultiste, jaillissant du sol afin de l'égorger avant même qu'il ne puisse réagir. Il en tua ainsi un deuxième, puis un troisième, faisant montre d'une grande discrétion grâce à sa dissimulation dans la terre.

Il se rapprocha alors subrepticement de Zatoichi Ryuchi, le visualisant. Si celui-ci était bien celui qu'il semblait être, il pourrait certainement aider à sceller les bijûs. Le dernier Raikage, et... Taori posa les yeux sur le vieillard, qu'il reconnut immédiatement tant son faciès était connu, celui de Soufuku Nitobe, l'un des plus grands samurais de l'histoire. Eh bien... avec une équipe pareille, la victoire était probablement assurée. Mais, c'est de Kyûbi qu'on parle. Aucune doute là-dessus. Ce chakra et cette haine qui se condensent...

Taori apparut alors, jaillisant à nouveau du sol à côté de Zatoichi, qui l'aura probablement repéré bien avant.

- Raikage-dono. Mon nom est Taori Jigoku, je suis le leader des réfugiés d'Iwa. Je suis venu jusqu'à Kumo dans deux buts : l'un est personnel, l'autre est d'enquêter sur la présente potentielle de bijûs dans le camps du Culte de la Vie, ce qui ne fait désormais aucun doute. Inutile de vous dire que votre présence est essentielle... je dirais même indispensable, face à un bijû, déclara-t-il avant d'aviser Kazuno du regard. Ne me fixez pas de la sorte, mon brave, vous allez me faire rougir. L'heure est au combat, pas aux discordes. Nul doute que vous me tenez rigueur d'éventuelles morts de votre côté, mais les dommages collatéraux ont été assez limité compte tenu du résultat final : les cultistes sont désormais en infériorité numérique. Soyez optimiste.

Tournant les talons, Taori posa les yeux sur le kekkai.

- En combinant nos pouvoirs, nous devrions être en mesure de détruire cette barrière. Si nous n'y parvenons pas, alors nous aurons à faire à un bijû. Autant vous préparer mentalement. Je dois avouer que c'est excitant, je n'en ai encore jamais vu un, finit-il ainsi son monologue, un sourire aux lèvres.



Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8270-annales-explosives http://sns-rp.forumgratuit.org/t7949-bingo-book-de-jigoku-taori http://sns-rp.forumgratuit.org/f532-dossier-taori-jigoku http://sns-rp.forumgratuit.org/t7948-jigoku-taori
Messages : 651

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Dim 6 Mai - 19:47

Le groupe de Kazuno continuait de soigner ses blessés tandis que quelques anciens cultistes les aidaient, faisant ce qu’ils pouvaient pour réparer les actes de leur anciens camarades. Cette petite puissance sera peut-être utile dans la bataille qui allait suivre, qui sait ? Pour le moment, l’heure était a la discussion : Kazuno, avec l’aide de l’ancien Raikage en personne ainsi que celle du leader des réfugiés d’Iwa fomentaient un plan pour passer cette immense barrière s’étendant à perte de vue.

Ainsi, l’homme qui se présentait sous le nom de Taori Jigoku était l’auteur des explosions ayant blessé bon nombre de compagnons de Kazuno… Étant donné qu’il n’y avait eu aucune mort et que rien d’autre n’avait été effectué de la part de l’ancien Iwajin, Kazuno oublia les actions du jeune homme, et se concentra sur la barrière en elle même, celle qu’ils devaient passer. Ils allaient devoir le briser rapidement, car si ce que statuait le Raikage était vrai, ils pourraient rester là indéfiniment. Et ce scénario profiterait aux cultistes puisque ceux-ci étaient en train d’invoquer Kyûbi. Et si le monstre réapparaît, les événements prendraient une toute autre tournure.

Ils souhaitaient donc unir leur forces, n’est-ce pas ? C’était évidemment la meilleure des solutions, et Kazuno l’approuvait.

A nous deux, peut-être que nous pourrions, cependant mieux vaut utiliser le maximum de puissance possible.

Se préparant a l’assaut, le jeune dirigeant les guerriers de son village donna ses directives a ses compagnons :

En place devant la barrière, camarades ! Ensemble, brisons la pour de bons !

Vérifiant ses propres jutsus, il se sentait disposé a faire tomber ce mur semblant impénétrable. Une fois cela fait, il en informa ses alliés.

Je suis prêt, c’est quand vous voulez.

Arriveraient-ils assez tôt pour stopper l’invocation de Kyûbi ? Arriveraient-ils trop tard ? Combien y aura-t-il de morts ? Tant de questions se posant dans la tête du jeune homme, et tant de questions sans réponses… du moins, pour l’instant.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1233

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   Mer 23 Mai - 16:19



Kazuno et Zatoïchi venaient de se présenter, Soufuku se rapprocha également afin de se tenir aux côtés des deux hommes et pouvoir profiter des échanges vocaux qu'il venait de faire. Sortant de terre, le leader des réfugiés d'Iwa fît son apparition.

- Raikage-dono. Mon nom est Taori Jigoku, je suis le leader des réfugiés d'Iwa. Je suis venu jusqu'à Kumo dans deux buts : l'un est personnel, l'autre est d'enquêter sur la présente potentielle de bijûs dans le camps du Culte de la Vie, ce qui ne fait désormais aucun doute. Inutile de vous dire que votre présence est essentielle... je dirais même indispensable, face à un bijû, déclara-t-il avant d'aviser Kazuno du regard. Ne me fixez pas de la sorte, mon brave, vous allez me faire rougir. L'heure est au combat, pas aux discordes. Nul doute que vous me tenez rigueur d'éventuelles morts de votre côté, mais les dommages collatéraux ont été assez limité compte tenu du résultat final : les cultistes sont désormais en infériorité numérique. Soyez optimiste.

Tournant les talons, Taori posa les yeux sur le kekkai.

- En combinant nos pouvoirs, nous devrions être en mesure de détruire cette barrière. Si nous n'y parvenons pas, alors nous aurons à faire à un bijû. Autant vous préparer mentalement. Je dois avouer que c'est excitant, je n'en ai encore jamais vu un, finit-il ainsi son monologue, un sourire aux lèvres.

Ce Taori avait donc lui aussi conclut qu'il fallait unir nos forces afin de pouvoir plus facilement et plus rapidement défaire cette menace. Puis Kazuno prit la parole.

– A nous deux, peut-être que nous pourrions, cependant mieux vaut utiliser le maximum de puissance possible.

Se préparant a l’assaut, le jeune dirigeant les guerriers de son village donna ses directives a ses compagnons :

– En place devant la barrière, camarades ! Ensemble, brisons la pour de bons !

Vérifiant ses propres jutsus, il se sentait disposé a faire tomber ce mur semblant impénétrable. Une fois cela fait, il en informa ses alliés.

– Je suis prêt, c’est quand vous voulez.

Kazuno et ses hommes étaient donc prêts à agir. Zatoïchi prit alors la parole pour les hommes qui avaient décidé de le suivre.

- Kumojin l'heure est maintenant venu de briser cette barrière qui nous fait obstacle. Tenez-vous prêt à combattre aux côtés de nos alliés du jour et ensemble nous parviendrons à nous frayer un chemin... Durant le discours de l'ancien Raikage, Kazuno utilisa une technique de boost de puissance sur le katana du légendaire samouraï de Suna. Zatoïchi leva son poing en l'air, il jeta un dernier coup d'oeil aux grands hommes se tenant à ses côtés, puis aux troupes se tenant plus en avant. D'un coup il baissa le poing en criant... Allons-y détruisons cette barrière.

Kazuno fût le premier à agir utilisant la même technique qu'il avait utilisée pour fendre la muraille de protection de la ville, les troupes suivirent aussitôt lançant simultanément leurs attaques sur cette barrière. Tandis que Zatoichi sortit un kunai possédant une note a son extrémité, prête à intervenir.


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t600-annales-de-zatoichi-ryuchi#3941 http://sns-rp.forumgratuit.org/t106-ryuchi-zatoichi-en-cour http://sns-rp.forumgratuit.org/t84-presentation-de-zatoichi
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Rang SS] Guerre a Kaminari   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rang SS] Guerre a Kaminari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Event : Dans un nuage de fumée. :: Kaminari no Kuni-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: