Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [RANG SS] Deus Caritas Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 651

MessageSujet: [RANG SS] Deus Caritas Est   Mer 28 Fév - 23:03


Deus Caritas Est



Kami traversait les cieux à une vitesse fulgurante, transperçant les nuages, ou alors peut-être que c'était les nuages qui s'écartaient devant sa toute-puissance. Il parcourait de ses yeux omnipotents les paysages qui défilaient d'un regard totalement détaché de cette terre qui serait bientôt la sienne, ou... qui était déjà la sienne. Les sommets du Pays de la Foudre, les plaines gelées du Pays du Givre, les rizières du Pays du Son, et enfin, l'objet de sa démonstration de puissance ; les forêts du Pays du Feu.

Elles s'étendaient longuement devant lui à mesure qu'il approchait implacablement dans la direction du Village de la Feuille, observant le mont des Hokage se dessiner lentement à l'horizon. Lorsqu'il aurais détruit Konohagakure no Sato, nul ne pourra défier alors ni sa puissance, ni son ambition, non... son idéal. Il referait le monde selon sa convenance, car après tout... il n'était autre que Dieu.

Pour prouver la réalité de son pouvoir, il avait fait en sorte que tout soit prêt à son arrivée, et que tous soient témoins de l'incommensurabilité de sa grandeur, de sa domination sur chacun. Juste après son départ de Kumo, la rumeur s'était répandue, elle aura atteint Konoha bien avant lui. Dieu était en chemin vers le Pays du Feu, à moins qu'il n'y soit déjà.

Alors qu'une distance bien abstraite séparait le Village de la Feuille de son destin, l'information parvenait jusqu'au Jūdaime Hokage. L'ennemi approchait.


Sujet de dangerosité SS

Kami ne possède pas vraiment de rang, et le niveau de dangerosité est susceptible de changer en faveur d'un niveau de rang 0.
Délai de réponse avant de voir son tour sauté : 72 heures
Les tours sont définis par ordre d'arrivée dans le post.
Les potentiels participants sont :
- Murasaki Namikaze
- Yao Yin
- Yura Hayashi
- Rikuto Hatake
- Hogosha Hitobito
- Akimitsu Kaminari
- Abe Sato
- Nebari Sugoki
- Kunimitsu Kamiya (non-inscrit*)
- Renji Zakuro (non-inscrit)
- Tsubaki Watanuki (non-inscrit)
- Seika Kuroi (non-inscrit)

Toutes les autres personnes du groupe Konoha non-mentionnée sont également susceptible de participer,
mais en tant que non-inscrit.



* Les non-inscrits peuvent participer, mais ne doivent pas s'attendre à recevoir de récompense.


Dernière édition par Maître du Jeu le Lun 19 Mar - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 5 Mar - 18:52

Ainsi était-il l’heure ? Les légendes sur cette force infinie ayant rongé le Yuukan entier prenaient vie. Kami, le Culte de la vie… Murasaki n’y avait pas cru, n’avait pas jugé une secte quelconque digne d’un si grand intérêt, mais la Vérité tonnait, prête à éclater au Pays du Feu. À cette pensée, un petit rire s’étouffa de lui-même et la Hokage pencha la tête en observant son subalterne, visiblement peu propice à l’humour que la brune semblait trouver au rapport qu’il lui transmettait. Sur un geste de la main, la Hokage le congédia, reprenant son sérieux tandis que ses yeux parcouraient les lignes ayant déjà sauvé Konoha de cette chose une première fois, de ce mal vicieux qu’il avait répandu… Point de magie, point d’intervention divine, juste un utilisateur de chakra un peu plus doué que la moyenne et à la morale inexistante, un serpent se rêvant dragon.

Murasaki, malgré toute sa condescendance à l’égard de cette “religion” instable, n’oubliait pas les noms de certains y ayant été mêlé. À dire vrai, parmi les shinobis à l’honneur léger, un lui crevait silencieusement le cœur. Sombre, ses gestes s’emplirent de mesure. Les travaux de Shizuka dans sa main vinrent s’échouer sur le bureau, le souvenir des dernières informations acquises par Tenjo lui restèrent en tête. La Hokage se leva de sa chaise et commença à arpenter ce bâtiment se faisant siège des opérations. Au milieu de cette intense fourmilière qu’était devenu le village, le Palais Hokage voyait sa principale occupante diriger ses Hommes, répartir les tâches entre chacun, mais elle ne déléguait pas, jamais. Comme toujours, elle se faisait seule décisionnaire et son avis sur Kami pouvait effrayer les moins rationnels.

“Les civils ont été évacués, Hokage-sama.

-Sans exception ?”

Murasaki reçut la réponse et laissa le shinobi vaquer à son rôle suivant. Seuls les “civils” compétents avaient été autorisés à rester, tous les autres avaient été invités à quitter le village sous escorte, fuyant une Maison qui allait devenir un redoutable champ de bataille. Un soupir en jetant un regard à travers la fenêtre ; le combat s’annonçait suffisamment dur pour qu’elle ne songeât au sort de maladroits mal organisés… La volonté seule ne suffisait malheureusement pas à gagner les guerres et l’Uchiha préférait compter sur un nombre restreint d’Hommes, un nombre dont elle connaissait les capacités et reconnaissait la compétence, un nombre qui combattrait certainement mieux l’esprit serein de savoir les leurs à l’abri.

“Avons-nous des nouvelles de Suna ? demanda-t-elle en montant vers le toit.”

L’échange idyllique du Pays des Nouilles semblait loin, comme prisonnier d’un rêve… Portant une main à son ventre avant de gagner la lumière hivernale, Murasaki tenta de se rassurer, il n'y avait pas de rêves, seulement une cruelle réalité et les possibilités de celle-ci auxquelles elle voulait croire. La Judaime sortit, s’offrant à l’astre que l’on avait lui aussi autrefois qualifié de divin. Cela la faisait sourire. Il n'y avait pas de Dieu, il n'y avait qu'un homme lâche, un parasite ayant abusé de ses pouvoirs et s’étant construit sur leur propre force, Kami n’était qu'un nom sur une chose qui serait bientôt effacée de l’Histoire du monde shinobi.

Konoha affaiblie, meurtrie, attendait. Un étrange silence planait sur le village caché par les feuilles dont la tête fixait l’horizon. Hyûga et Yamanaka se faisaient relais de l’avancée ennemie… Prodigieusement rapide à leurs dires ? Ah ! Pour celle ayant grandi bercée par les histoires sur le Yondaime, elle-même capable de traverser des pays entiers en une fraction de seconde, qu’est-ce que cela pouvait lui faire ? Son étrange sourire ne présageait rien de bon. Ce fut à cet instant qu’elle se détourna de cet adversaire potentiel et posa son regard tranquille sur les quelques ninjas l’ayant rejointe ici. Chacun avait sa place dans cet engrenage et, si les Hyûga et les Yamanaka scrutaient les environs en quête d'une armée terrestre, Murasaki comptait bien étouffer dans l’œuf cette extension déraisonnable du forcené. Dans cette optique, elle avait demandé à ses Hommes d’attendre la “divinité” en hauteur, pour le provoquer, pour le surprendre, ce n’était clair pour personne, mais la Hokage semblait dans un élément conquis et attendait de pied ferme la suite des événements.

Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 82

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 5 Mar - 19:39

Un soupir. Long, très long. L’homme avait pourtant décidé de prendre sa retraite, de se caser dans un coin de Hi no Kuni et de se construire son logis où il pourrait habiter avec sa fille, s’habituant chacun peu à peu à l’autre, mais à peine l’habitat était il terminé qu’une nouvelle s’était faite entendre aux quatre coins du monde. Il arrivait, le fou furieux qui avait propagé la maladie et coulé le Pays de l’Herbe sur un caprice. Et au vu du bruit, il n’était guère pacifique. Alors l’homme rendossait l’habit du mercenaire, une dernière fois. Un habit usé par le temps et l’usage, rougi par le sang qui y avait coulé, le sien comme celui de ses victimes. Les bandoulières venaient s’y attacher comme elles l’avaient fait année après année depuis plus de dix ans alors qu’il intimait un ordre simple à sa fille. Se cacher. Si tout finissait mal, il aurait au moins la satisfaction de savoir qu’elle survivrait, si éphémère soit cette survie et ce plaisir.

Il profitait du peu de temps qu’il avait pour établir un plan, tenter de déterminer ce qu’il savait de l’ennemi et ce que ces connaissances pouvaient lui apporter. Il avait annoncé au monde entier qu’il attaquerait le Pays du Feu, le raserait et poursuivrait par une conquête du monde, il était donc éperdument arrogant, d’un orgueil qui le perdrait sans doute s’il était correctement utilisé. Les injures lui feraient vraisemblablement perdre son sang-froid très, très vite pour peu qu’il ai une quelconque patience pour commencer.

Il avait pu faire couler tout un pays et recouvrir le continent de nuages noirs pendant une après-midi entière selon les dires, sa puissance était donc élevée, bien trop pour un humain lambda. Il y avait un secret derrière cette force, c’était sûr, mais le mercenaire ignorait lequel et n’avait guère le temps d’hypothéser dessus. Mais la force peut toujours ployer, peu importe son intensité. Devant une force plus importante tout d’abord, mais il s’agissait d’une puissance que lui même n’avait pas, et était même bien loin de posséder. Ravager un pays entier? C’était une plaisanterie, personne n’était capable de ça sans une arme de destruction massive. Et des armes de ce type dans le monde shinobi, il n’en existait pas des centaines. Les Bijuus, les colliers qu’Edelweiss lui avait demandé de récupérer et sans doute quelques autres créatures suffisamment puissantes pour pouvoir se hisser au rang de catastrophes naturelles. Quasiment rien donc. Il faisait donc soit partie des catastrophes naturelles, soit avait la main mise sur l’une des armes en questions. Laquelle? Pas moyen de le savoir avant de l’avoir vue, et le mercenaire espérait ne pas en arriver là.

Et enfin… La maladie. Science, don pour la médecine et les poisons divers et variés ou était-ce là son arme ultime? La dernière option était impossible, l’envahisseur n’aurait jamais déclaré une guerre ouverte si la maladie était son arme la plus puissante. L’une d’entre elles peut être, c’était même loin d’être impossible, mais la plus imposante? Non. Alors le mercenaire n’avait qu’une solution pour pouvoir abattre son ennemi. Attendre qu’il lui tourne le dos et  frapper. Et il existait un appât merveilleux tout près de lui, un appât avec un poids et une attraction plus forte que tout le reste du pays. Le village de Konoha.

Le sourire du mercenaire s’élargit alors qu’il s’approchait de la bordure de la forêt. De là, le village était proche de sa vue, sans pour autant pouvoir le percevoir. Il avait l’avantage des fourrés pour se dissimuler à la vue de ceux qui auraient pu le dénicher par hasard, et l’avantage de savoir se camoufler à l’odorat fin de ceux qui aimaient leurs chiens. De là où il était, il avait pu voir des silhouettes sur les murs, qui attendait sans aucun doute la même chose que lui. Une proie à abattre.

Spoiler:
 

Prochain à poster: Hogosha Hitobito le 08/03 à 20H40

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 36

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Mer 7 Mar - 20:28

Voilà la sois disante fin, voilà le sois disant dieu et son culte à la con qui souhaite détruire Konoha, symbole du monde shinobi pour les grand homme et femme qu'il a put élever. Ce village qui m'a vu grandir pour devenir ce que je suis aujourd'hui, ce village aujourd'hui vide qui ne compte plus maintenant que le silence pesant tel un prédateur qui attendait le meilleur moment pour sauter sur sa proie...avec malheureusement nous pour la place de la chair à dévorer, magnifique ne trouvez vous pas ? Alors que la plupart de mes confrères ou supérieur se trouvaient déjà en position pour la suite, j'avais décidé de faire un peu le tour des habitations aujourd'hui abandonné pour me ressasser les souvenirs du passé. Je me rappelais encore des jours de fête et l'effervécence de ces rues bondé de monde ou encore des simples jours de marché. Tout paraissait si paisible, qui croirait que la guerre se trouverait de nouveau à nos portes. Enfin, j'arrivais sur un toit bien particulier de la ville. C'était sur ce fameux toit que j'avais commencé en tant que Genin avec Tenjo et Rikuto. On était une sacré équipe et nous avions choisis des voies différentes...mais je suppose que chacun pensais aux autres d'une manière ou d'une autre. Du moins, c'est ce que je pensais jusqu'à ce que j'apprenne que Tenjo s'était sacrifié pour accomplir sa mission et fut exécuté par le culte de Kami. La rage me montait à la tête et hurlant de colère je ne put que frapper le château d'eau à proximité formant ainsi un impact sur le métal froid.

La main avec un fin filet de sang je commençait alors à reprendre ma route en direction de la ligne de front qui se trouvait juste aux portes du village. Tout en m'y dirigeant je ne fais que m'imaginer tout ce que ma camarade a put endurer à cause de ces ordures avant de mourir, j'en arrive même à m'imaginer le pire. Qui sais ce que ces anomalies de la nature et lubrique ont put faire à celle qui m'accompagnait quand j'étais Genin...ma seule motivation était de protéger le village...et d'exterminer chacun de ces démons au service de ce faux dieu. Je finis par arriver aux portes de la ville aux côtés de notre Hokage qui continuait de regarder l'horizon avant mon arrivé. A la base je devais faire un passage du village pour vérifier qu'aucun civile ne sois encore dans les environs et jusqu'à preuve du contraire il n'y avait plus aucune âme qui vive dans le village.

« Hogosha Hitobito au rapport Hokage...prêt à entendre vos instruction. »

Même si je la connaissait personnellement , je ne pouvais pas me permettre quoi que se soit en son actuelle présence. Elle était Hokage, je ne suis qu'un simple Jonin, elle est faite pour briller, je suis fait pour vivre dans son ombre. Dut à la procédure habituelle, je joins mes mains et fit une brêve révérence avant de commencer à me déplacer sur le haut de la muraille. Murasaki pouvait clairement le sentir, comme ceux les plus sensible, moi qui d'habitude ne dégageait aucune aura particulière autour de moi, je n'étais maintenant plus qu'envie de meurtre et vengeance, seule la destruction de nos ennemi m'importait pour redorer le blason et l'honneur de ma collègue, autrefois de l'équipe 6.
Je finis peu de temps après à rejoindre Rikuto, la seule personne qui me reste de mon enfance à part l'hokage. Le voyant de dos, je ne sais pas ce qu'il peut bien faire...sera t'il autant enervé que moi ? Sera il calme comme à son habitude...aucune idée mais j'avais enfin touché son épaule. Il se retourna vers moi et il pouvait clairement voir dans mes yeux, la haine et la rage qui m'habitait alors qu'il ne m'avait sans doute jamais vu dans cet état. Je lui fit un brève sourire avant de me mettre à mon tour à regarder l'horizon et le regarde du coin de l'oeil.

« Rikuto...dis moi...est ce que toi aussi au fond de toi tu sens cette rage qui grimpe en toi plutôt que la peur ? Moi c'est le cas...je ne pense qu'à les massacrer...les faire payer pour Tenjo...tout en protégeant ce qui nous est cher. Est ce que tu me suivra jusqu'au bout ? Camarade ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Ven 9 Mar - 19:32

Salut... J'espère que tu vas bien... Regardes, elles sont pour toi, je les ai prises rouges, commes tes magnifiques pupilles.
Je marquai un temps de pause, essayant de respirer dans mes pleures.
Tu sais c'est difficile sans toi... Tu me manques beaucoup... On dit que c'est bientôt la fin. Il ne reste presque plus personne au village, on a du vite les faire sortir et les escorter en lieu sûr. Je sais que tu as fait ça pour aidé le village. Nous te remercions tous.
Je déposai le bouquet de fleur couleur rubi sur la tombe en affichant un sourire du mieux que je pouvais. Je séchai les larmes qui coulaient sur mes joues.
Je reviendrai rapidement, je te le promets... Tenjo-Nee-Sama...

Je me retournai et parti vers la sortie du cimetière. Un léger vent se fit sentir. Je sourie.

Je me dirigea vers les portes du villages, je ne pouvais m'empêcher de regarder dans tout les sens pour admirer le paysage, c'était peut-être la dernière fois que je le voyais après tout.

Arrivé devant la Hokage, j'appris que je devais prendre place sur la muraille pour faire des tours d'observations. Je montai rapidement et pris position. Je marchais le long tout en observant au loin. C'est une vue magnifique. Les larmes remontaient.

Je sentis un main se poser sur mon épaule. Je me retourna et vis Hogosha. Je ne pu m'empêcher de sourire, les larmes coulants sur mon visage. Il était en rage, son regard ne mentait pas. Malgré cette colère immense qui le gardait, un sourire se dessina sur son visage. Il se tourna vers l'horizon, je fis de même.

Rikuto...dis moi...est ce que toi aussi au fond de toi tu sens cette rage qui grimpe en toi plutôt que la peur ? Moi c'est le cas...je ne pense qu'à les massacrer...les faire payer pour Tenjo...tout en protégeant ce qui nous est cher. Est ce que tu me suivra jusqu'au bout ? Camarade ? me dit-il.

Oui j'ai la haine, mais la tristesse prend le dessus, je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'elle soit partie. Mais je compte bien la venger. sa mort ne sera pas veine. Je te le promets. lui dis-je avec le sourire.

Je fixais l'horizon. C'était magnifique.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Ven 9 Mar - 21:07

< " width="480px" />

La traversée de retour fut moins éprouvante qu'à l'aller malgré le contexte et notre entrevue ratée avec les dirigeants de Kiri.
La météo y était pour beaucoup.
Une petite accalmie n'était pas pour me déplaire. Je laissai mon esprit vagabonder sans jamais se poser au rythme des clapotis.
Le bruit des vagues assaillant la coque de bois suffit à noyer mes dernières pensées noires.
J'écoutai d'une oreille distraite le capitaine discourir sur les dernières rumeurs qui agitaient les ports de la région.
Beaucoup de blabla sans intérêt…. Puis la mention du fameux Culte de la Vie.
Apparemment le bruit se répandait que des troupes armées se rassemblaient plus au Nord.
Ce satané groupuscule se préparait sans nul doute à vider de son sang des pays déjà exsangues.
Pour nettoyer le Yuukan de je ne sais quel péché.
Mais ce remède du bon Docteur Kami pourrait bien être la saignée fatale…
Et la Mizukage qui ne daignait pas bouger le doigt…
Qu'ils aillent tous au diable…

Nous finîmes par accoster près de la frontière du Pays du Feu, dans le petit village d'où nous avions embarqué quelques jours auparavant.
Ces quelques heures en mer avaient de nouveau chargé d'humidité et de sel nos vêtements et nos corps. Nos cheveux en étaient comme figés et le sel s'était incrusté jusque dans nos pores rendant notre peau poisseuse.
Kunimitsu Sensei dût lire la fatigue dans nos yeux, ou peut-être était-il lui-même las de notre voyage. Aussi nous proposa-t-il de nous reposer là pour la nuit, de faire un brin de toilette et prendre un bon repas chaud avant de repartir sur les routes.

Au petit matin, nous retrouvâmes les montures que nous avions laissées.
Je chevauchai de nouveau Haya avec plaisir. Elle avait l'air requinqué après ces quelques jours de repos. Tant mieux, nous avancerions plus vite.
Une purée de poix nous accompagna jusqu'à ce que nous nous éloignions suffisamment des cotes et qu'un léger soleil vienne dissiper la brume de ses rayons.
Nous pûmes alors accélérer l'allure et c'est au petit galop que nous pénétrâmes dans les fameuses forêts du Pays du Feu.

L'Hiver avait fait son œuvre et ses premières victimes…
Des montagnes de feuilles recouvraient le sol, dégageant une odeur caractéristique de sous-bois à laquelle nous étions peu habitués à Iwa.
Nous ralentîmes de peur que nos montures ne dérapent sous un quelconque obstacle dissimulé par l'épais tapis.
Notre progression était rythmée par le crissement des feuilles qui cédaient sous le poids des sabots… et des lourdes pattes de Messire Panda.

Cette première journée s'étira rapidement. Les jours raccourcissaient devant l'avancée de l'Hiver.
Nous finîmes par monter un petit camp à la nuit tombée à l'abri du vent qui s'était levé.
Après une nuit sans histoire, nous reprîmes la route.

La forêt s'éveilla à son tour.
Quelques rares oiseaux gazouillaient dans les hauteurs et donnaient un air moins lugubre à ce paysage désolé.
Ils étaient de temps à autre secondés dans leur récital par de plus obscures volatiles dont le croassement était bien moins sympathique.

Puis d'un coup ils se turent et s'envolèrent à tire d'aile dans un fracas assourdissant…  Et plus rien…

Je dressai l'oreille, et levai un sourcil interrogateur vers Kunimitsu Sensei et Abe.
Le Silence nous enveloppa d'un épais manteau… Je priai pour que ce manteau ne se transforme en linceul.
GOTHEIM sur Never Utopia


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 86

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 12 Mar - 1:04




Deus Caritas Est


Akimitsu Kaminari & Kunimitsu Kamiya & Beaucoup d'autres


Je commençai à m'habituer aux voyages en bateau...Et c'était une très bonne chose, plus de régurgitions cette fois ci, la mer n'aura pas raison de moi ! Mais, on ne pouvait pas en dire autant de nos vêtements, trempé jusqu'aux os nous étions...C'est dire, pendant tout le trajet, il avait plu des cordes, comme ci les cieux eux même voulaient nous prévenir de quelque chose, ahah !

En parlant de nouvelles, Akimitsu nous avait rapporter les quelques rumeurs qui trainaient sur le bâteau, celles-ci concernaient le Culte de la Vie et l'homme à sa tête, Kami...Toutes ses histoires, moi, ça me donnait le vertige, comme s'il y avait tellement d'antécédents à ces évènements que même essayer de comprendre la teneur des choses me faisait tomber de haut. J'espérai juste que le Yuukan ne connaisse pas, prochainement, une catastrophe à la hauteur de ces dires...

Toujours est-il que nous arrivâmes assez vite sur les côtes du Pays du Feu, lui et ses magnifiques forêts, l'un de mes paysages préférés que j'avais eu l'occasion de découvrir lors de cette excursion. Nous profitâmes de notre arrivée pour prendre un repos bien mérité, bon bain chaud et bon lit douillet au programme !

Après une bonne nuit de sommeil, nous retrouvâmes nos cheveux ainsi que mon Canasson-san adoré, lui et sa crinière orangé ébouriffée ~ Sans plus tarder, nous partîmes au galop, traversant le désert de feuilles mortes qui se dressait face à nous...La faucheuse hivernale avait frappé !

Soudainement, un grondement...

Des fourrages pourpres, presque morts de part la saison, s'échappèrent un amas d'oiseaux, volant vers les horizons à toute hâte...  

Mes compagnons, à la figure interrogatives, se questionnaient sur l'origine de cette soudaine agitation...Quelque chose me disait que notre galopée allait connaitre une abrupte freinée.

Aki, Kuni...J'ai un mauvais pressentiment...


Chakra : 100%


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 149

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 12 Mar - 11:37


SS - Deus Caritas Est
Hi No Kuni
Kunimitsu connaissait bien la nature, sa faune et sa flore. Il savait déterminer avec une certaine appréhension Gaïa, et aujourd'hui elle ne semblait pas d'humeur à favoriser la survie des humains. Les eaux de Mizu No Kuni sont souvent houleuses, mais la pluie et le vent d'aujourd'hui étaient indéniablement plus glacial, plus violent. Kunimitsu était sûr de lui, peu importe où l'équipe 12 irait, elle subirait des tourments. L'homme pâle faisait pleinement confiance à leur navigateur afin de les mener à destination. A son propre port de marchandises. Pour ne pas inquiéter ses bébélèves, l'aîné n'avait rien laissé paraître. Pas le moindre froncement de sourcil, de mine douteuse. Rien de tout ça.

Abe et Akimitsu ne connaissaient sans doute pas la violence engendrée par la haine de la race humaine. Le Kamiya souhaitait les en préserver. Mais comme il l'avait sentit plus tôt, aujourd'hui était un cap par lequel les deux jeunes devraient passer. Kunimitsu avait donc passé le voyage à parler comme à son habitude avec gaieté, a joué avec son panda et s'amuser. Il préférait détendre l'atmosphère pesante qui voulait s'installer, chassant cette dernière à chaque sourire confiant qu'il adressait à ses deux équipiers. La traversée retour avait été encore plus rude que l'aller, et un repos était clairement nécessaire. L'homme nous laissa dormir sur place, bienveillant qu'il était. La nuit de repos fût bienvenue, et au petit matin nous étions partis en remerciant de tout cœur le marchant dont nous avions partager le quotidien quelques jours. Un jour de plus dans la forêt de Hi, désormais bousculée par l'arrivée de l'hiver. Kunimitsu continuait d'observer les animaux, le ciel et ses caprices.

Le chemin était clair, direction Iwa. Mais à défaut d'être clair, il ne serait pas sans embûches. Et le manieur de ténèbres s'en souciait particulièrement, guettant les alentours. Un bout de chemin était fait en un jour, et derechef une nuit de repos. Au petit matin, nous étions repartis direction la capitale du pays de la roche. Quand soudainement, une nuée de corbeaux s'envolèrent dans le ciel.

Quand au petit matin le voile noir s’élèvera, il sera temps pour les hommes de se battre pour ce qu'ils croient

Résumé :
 
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia

_ _ ___________________________________________ _ _


Kunimitsu's Theme ::
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6333-kunimitsu-kamiya-bingo-book
Messages : 651

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 19 Mar - 14:23



Alors que l'attente se faisait insupportable pour la population de Konohagakure no Sato, qu'une pression insoutenable les tiraillaient, marqués par l'assourdissant tintamarre d'une cloche, faisant vibrer le village jusqu'à sa dernière pierre. Résonant implacablement, comme un avertissement, une menace, en provenance de la forêt frontalière à l'enceinte fortifiée du village. Précédant la venue apocalyptique d'une ombre, qui peu à peu s'extirpait des bois, pour emprunter la grande route menant au lourde portes protégeant la feuille. Un individu, non pas effrayant, mais mystérieux, vêtu d'une lourde cape byzantium, nappant son visage, dans la pénombre engendrée par une capuche, se détachait alors. Progressant, d'un pas lent, traînant ses sandales contre le sol, ne laissait alors qu'un sillon de poussière s'élever derrière lui.

Était-ce Kami ? Cela paraissait totalement invraisemblable. Mais s'il n'était pas l'actuel fléau du Yuukan, qui pouvait-il bien être ? Si la question restait en suspend, c'est à défaut de réponse qu'il laissa apparaître des chapelets de clochettes ornant élégamment ses poignet. Tintant régulièrement au rythme de ses pas, il semblait évident qu'elles n'étaient pas la cause des lourds grondements secouant les environs. C'est alors que se démarqua une lourde cloche de bronze, montée sur un autel qui, jusque là, ne semblait pas visible. Rompant son jutsu, la lumière cessa de camoufler l'imposant objet, alors qu'un second individu se retira, afin de laisser son camarade poursuivre son pèlerinage vers la terre qui serait le théâtre de la suprématie du Culte de la Vie.
Non disposés à laisser d'avantage approcher l'inconnu, les Konohajins postés sur les remparts allèrent préventivement à sa rencontre. Lui ordonnant avec autorité de décliner son identité, une équipe profitant de cela pour faire remonter l'information jusqu'au bureau de la Jûdaime Hokage, qui, même depuis son bureau, était capable d'entendre le fracas monstrueux du battant martelant la robe, sonnant inexorablement pour la onzième fois.

Se redressant légèrement, le funèbre sonneur dévoila alors la partie inférieur de son visage. Dévoilant un sourire malsain, comme une oeuvre décorant son pâle visage. L'escouade de Konohajin n'eu guère besoin d'avantage de détails, pour comprendre que l'individu ne serait pas bienveillant. Mais aucun ne fut en mesure d'y répondre, tétanisés, incapable de se mouvoir, alors qu'il continuait tranquillement à s'avancer, jusqu'à ce que finalement, d'un air calme et d'une sérénité inébranlable, il ne s'arrête, pour bénir la terre foulée et celle qu'il foulerait, sanctifiant cette cité pécheresse et blasphématoire, avilissante et décadente, comme s'il venait la purifier. La lourde pièce résonna une fois de plus, sonnant pour la douzième et dernière fois.

- Mokushi, annonça-t-il, doté de cet air toujours aussi tranquille.

Une forme se détacha de son corps, pour croître, un myriade de membre filiforme éparpillées devant lui. Les ombres s’engouffrant dans le village, les bras s'étendant depuis le jeune homme, jusque dans les ruelles. Ne ce souciant d'aucun obstacle physique, dressé devant eux, pénétrant avec fureur dans tous les bâtiments, pour finalement saisir brutalement les habitant par la gorge, à l'aide de leurs longues mains fourchues.
Nul ne fut alors épargné, ni le mercenaire, ni les deux jōnins qui discutaient calmement de revanche, ni les Iwajins, ni personne d'autre. Il devenait de plus en plus compliqué de respirer, tant la pression infligée était forte, jusqu'à ce que finalement, l'oxygène vienne à manquer. Forçant tout ce beau monde à se retenir, en apnée, ne laissant que d'autre choix que de ne prier pour le salut, pour un miracle, pour que cette mortelle étreinte se relâche. La situation devenant de plus en plus extrême, les gens s'affolaient, agitant follement leurs bras, pour essayer de se défaire de cette emprise aux apparences spectrales.

Alors que les habitants s'écroulaient, inconscients, seul les plus résistant se tenaient encore debout, ceux à qui la nature avait offert un mental à toute épreuve, un corps indestructible, ou des yeux capable de déjouer les tours de passe-passe. Après une minute de supplice, enfin, les mains relâchèrent tout le monde, les bras rebroussant chemin, longeant de nouveau les rues, jonchées de corps inertes. La majorité de la feuille se trouvant alors dans un état comateux.

Repoussant brutalement les portes de la cité, qui menacèrent de s'écrouler, le voile couvrant son crâne retombant sur ses épaules, pour dévoiler une crinière aux teintes verdâtre. L'homme, désormais a l'entrée du village savoura ce spectacle, appréciant son travail presque achevé. Le terrain étant désormais propice à la venue de son seigneur, guide et Dieu, dont l’incommensurable puissance méritait un public digne d'un minimum d'intérêt. L'élite de la vermine accueillerait l'éternel et, c'est dans leur folie la plus absolue qu'ils oseraient s'en prendre à lui. Reprenant sa route, il posa ses yeux sur les rues, un air presque lasse s'emparant de lui.

- Allons, allons... que de paresse... Laissa-t-il échapper, en soupirant longuement, son pied venant s'écraser contre la joue de l'une de ses victimes, afin la lui tourner, pour en détailler le visage. Abandonnant finalement le malheureux, il reprit doucement son chemin, au sein de la cité.


© Shinsei Uchiha & Tsubaki Narahima pour les tournures de phrase



Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 227

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Jeu 22 Mar - 14:29

Onze coups de cloche. Un glas sans précédent au village caché des feuilles. Trois shinobis arrivèrent sur le toit du Palais Hokage quand le douzième coup frappa. Le silence, ininterrompu depuis l'annonce de l'équipe inclinée devant la dirigeante, était terrifiant, angoissant. Cette dernière, portant son regard sur la porte s'apprêtant à laisser passer son funeste visiteur, se teinta de marbre comme elle croisait ses bras sur sa poitrine. Déception.

Murasaki inspira doucement et expira comme elle sentait le chakra ennemi parasiter ses sens, jouer avec sa perception du monde. Par réflexe, les pupilles écarlates se manifestèrent pour protéger leur détentrice, mais elles se montrèrent bien inutiles. La vue de la Hokage se brouilla et les mains étouffantes clignotèrent dans son champ de vision jusqu'à disparaître totalement. Il était des lois naturelles contre lesquelles ni le sharingan, ni le genjutsu ne pouvaient lutter et cette Vie que le Culte louait en faisait partie. Massant ses yeux douloureux après l'usage intempestif de son dojutsu, la Namikaze sourit légèrement. Pas de Dieu, pas de magie, juste un shinobi que le monde avait ignoré et elle comprenait pourquoi.

Malheureusement, tous n'étaient pas de son avis, en témoignaient les shinobis agonisant ça et là. Pourtant, la Namikaze ne perdait pas espoir, se coupant de ce facteur humain pour diriger son esprit vers un homme aussi détaché du monde que sa personne. Elle avança, embrassa des yeux ce village qu’elle craignait de voir à nouveau meurtri et laissa ses hommes reprendre leur souffle après avoir été sorti du genjutsu. Un soupir, son regard fixa un instant le garde-fou à un mètre d’elle, ultime sommation avant le grand saut qui la poussa aux côtés d’Hogosha.

“ Hatake-san, Hitobito-san, interpella la Hokage qui perturba leur chakra par précaution en leur posant une main sur l'épaule. Allez me détruire cette cloche, ordonna-t-elle après s'être sommairement inquiétée de leur état de santé.

L'ordre fut ponctué d'un fracas qui résonna jusqu'au coeur de Konoha, la porte avait cédé. Un homme allait entrer et elle observa avec autant d’impuissance que de dégoût ceux n’ayant pas su se tirer du genjutsu. La technique d'asphyxie les avait fait changer de couleur et le choc devait en avoir timoré plus d'un, mais maintenant le loup dans la bergerie...il fallait lâcher les chiens.

La Hokage était sereine tandis que l’ennemi se faisait Seigneur, attendant patiemment le retentissement prochain avec, sur le visage, un sourire qu'il était possible de qualifier d’amusé. Konoha n’aurait aucun problème à se défaire de ce sous fifre sans grande envergure et, comme pour signifier l’imminence de l’action à ceux guettant ses ordres, la Jûdaime glissa une main dans son manteau pour en sortir un parchemin. Qui la connaissait savait que la couleur d'un violet lavé ornant le tissu n’était pas habituelle chez l’Ombre du feu, tout comme ses cheveux lâchés, mais passé ces détails à la signification claire pour de trop rares intimes, Murasaki demeurait une combattante bien trop satisfaite de quitter enfin la routine à l'air vicié et diplomate de son bureau.

Son regard s’étrécit, son visage gagna en neutralité et le parchemin se déroula entre ses doigts. Sous couvert de ce masque imparfait, la brune se teintait d’amertume et prenait mal la visite de cet hôte impromptu. Où était donc ce Kami que les rumeurs disaient en marche ? L’insulte était là et, déçue, l’Uchiha ravala son excitation pour desceller le trésor de son ancêtre qu’elle prit fermement en main.

-Konoha ne va faire qu'une bouchée de cet illusionniste, souffla-t-elle entre ses dents avec le désir de voir ses camarades survivants croire en cette certitude. ”


Résumé :
 

Prochaine échéance à 15h30 le dimanche 25 mars

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 82

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Dim 25 Mar - 9:08

Attente. Un mot qui semble simple et qui l’est, mais qui apporte parfois une pression incroyable, d’autant plus lors d’une chasse comme celle-ci. Qui sait ce qui peut arriver contre un ennemi d’une puissance démesurée, depuis la mort la plus simple aux pires sévices ayant existés dans l’esprit humain. Le Yin n’avait pas l’air d’avoir été remarqué par les Konohajins du haut de leurs murs, un bon point pour lui, mais il commençait à se demandait si c’était réellement une bonne idée. D’un côté il pourrait certes prendre l’ennemi à revers, de l’autre il se retrouvait seul. Un léger sourire lui barra le visage, se rappelant qu’il avait toujours travaillé seul et que sa situation actuelle ne changeait guère la donne.

Un lourd coup de cloche se fit entendre, provenant de la forêt, et proche. Tournant légèrement la tête, il découvrit un humanoïde, légèrement arqué et couvert d’un vêtement violet. Kami? Impossible de l’affirmer tant que cette cape n’aurait pas été ôtée, et il était hors de question que le mercenaire y aille seul, la prudence était de mise sur cette mission. La cloche apparut alors dans le champ de vision du faux ermite, comme si elle avait toujours été là, mais cachée, un homme à ses côtés qui s’éclipsa rapidement après un signe de tête à l’autre. Pas Kami donc, sinon il lui aurait certainement présenté bien plus de respect. Les Konohajins approchaient, vraisemblablement pour inciter l’homme à se rendre ou une autre idiotie du même genre. Un nouveau coup de cloche vint s’ajouter aux onze précédents alors que de nombreuses mains ombragées filaient droit vers chaque personne. D’abord serein puisque dissimulé, le mercenaire déchanta rapidement quand il vit l’une de celles-ci se ruer vers lui.

Avait il été repéré? Si oui, quand? A quel moment? Et pourquoi n'avaient ils pas agis auparavant, alors qu’il était seul et qu’ils étaient deux? Un excès de confiance, une démonstration de pouvoir, ou simplement l’espoir qu’une attaque surprise suffirait? Peut être un peu des trois, ou peut être aucun. Cette attaque étrange ciblait peut être tout simplement toute forme de vie à proximité, et il n’était peut être même pas repéré. Il décida d’encaisser le coup, voir ce qui se passerait, quitte à briser la chose si la situation devenait trop tendue. Il laissa la main glisser sur son corps jusqu’à sa gorge avant de ressentir l’étreinte sévère de celle-ci, qui cherchait visiblement à l’asphyxier ou simplement à lui broyer au vu de la dureté de la poigne, une chose étonnante pour une main qu’il aurait dite inconsistante quelques secondes avant.

Par bonheur, un bonheur ironique du moins, au travers de tout ses désavantages, le Gekido l’avait habitué à l’apnée, sans même compter la torture à l’époque de Cuba no Kuni. Les gens font rarement de cadeaux aux mercenaires, et il était passé par un certain nombres de traitements désagréables au final des années et des guerres perdues, ou même gagnées pour certaines. S’il ne retiendrait pas son souffle dix minutes, une minute ou deux ferait l’affaire sans aucun souci, façon de parler du moins. Ironiquement, son cerveau continuait de lui envoyer un message d’étouffement alors que lui même tentait de relativiser, gaspillant le précieux oxygène qu’il avait pu happer en voyant la direction de la main spectrale.

Dix secondes, puis trente, puis une minute complète, la situation devenait tendue, bien trop à son goût. La griffe serrait fort, bien plus que ce à quoi il s’attendait et il n’avait pas eu le temps d’emplir ses poumons. S’il n’y faisait rien, la situation tournerait de dangereuse à ridiculement simple, puisqu’il serait mort par terre et n’aurait plus à se soucier de quoi que ce soit. Une goutte de sueur perlait sur son front et alors qu’il allait invoquer l’Ours pour briser l’étreinte, celle-ci se relâcha soudainement pour disparaître. Un air d’incompréhension se peignit sur le visage du Yin alors qu’il s’interrogeait. Démonstration de puissance, encore? Il aurait pu tuer tout le monde ici sans coup férir alors pourquoi s’arrêter? La réponse tombait sous le sens. Parce qu’il n’en était pas capable. Soit parce que son chakra était trop faible et qu’il ne pouvait soutenir une telle technique longtemps, soit parce qu’elle n’était pas réelle pour commencer.

En tout les cas, les Konohajins s’étaient effondrés eux, et l’homme en violet n’hésita pas à ouvrir les portes avec une force extrême alors que sa cape révélait le haut de son crâne au mercenaire. Cheveux verts, ça ne correspondait pas à ce qu’il avait entendu, c’était donc un simple sous-fifre. Ou pas si simple, mais il restait un pion, utilisable et jetable. C’était une mauvaise nouvelle, une très mauvaise nouvelle même, mais c’était de toute manière le dernier combat du Yin, alors un homme de plus ou de moins, peu importe sa puissance… Il le ferait tomber jusque dans les Enfers des croyants et en sortirait vivant, comme il l’avait toujours fait.

L’homme entra dans Konoha et le mercenaire décida de prévenir du danger. Appelant le Loup, il prit une profonde inspiration, prenant en compte chaque odeur pour dresser une carte mentale des environs de la forêt. Qui sait si d’autres cultistes étaient encore présents, ou si celui qui était parti n’attendait pas tout comme lui en embuscade que quelqu’un se montre. S’il n’y avait personne, le mercenaire avancerait jusqu'aux murs de Konoha, lentement, histoire de ne pas prendre trop de distance avec l’homme aux cheveux verts, tout en restant à bonne distance pour minimiser les risques. S’il y avait d’autres personnes et bien… Le mercenaire n’aurait sans doute guère le choix et devrait les éliminer discrètement avant de poursuivre son plan.

Résumé:
Spoiler:
 

Prochain à poster: Hogosha Hitobito le mercredi 28 mars à 11h07

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 36

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 26 Mar - 18:52

Sa ne devait pas se passer comme ça, rien de tout cela n'était prévu dans les plans du village pour la bataille à grande échelle qui allait suivre. Hogosha n'avait rien vu venir. Lui qui d'habitude est toujours en alerte face aux dangers notamment aux côtés de Rikuto son camarade, il venait de se faire avoir comme un bleu. Rapidement il se retrouva à suffoquer, tombant à genoux à tousser sous le manque d'air ambiant tandis que Rikuto était sans doute en train de faire la même chose.
Sa vision se troublait au fur et à mesure, il ne voyait plus clair, ne réfléchissait plus correctement et pourtant quelques chose lui semblait bizarre. Aucun clan n'était capable de faire ce genre de technique de l'ombre à si grande échelle et pourtant...heureusement, grâce à son entraînement régulier il finit par tenir assez longtemps pour que la technique se stoppe et qu'il puisse reprendre son souffle laissant sa salive autant que de la transpiration goutter au sol. Sans doute un réflexe de son corps qu'il ne contrôlait pas.

Il releva la tête découvrant le décor empli de souffrance qui lui faisait face, le moindre de ses collègues était au sol, évanoui, se tordant de douleur dans un état comateux qui ne laissait présageait rien de bon. Quant à ce qu'ils étaient censé protéger, ce n'était plus rien, les portes venaient de s'ouvrir et un homme étrange venait de commencer à rentrer suivit non loin par une cloche sans doute portée par d'autres adepte de ce culte à la con. Le Jonin frappa le sol de son poing grognant de rage. Personne ne l'avait jamais vu dans cet état sauf une personne dans tous le village, même Rikuto n'avait jamais vu Hogosha si enervé. Il était prêt à bondir sans réfléchir sur l'ennemi, ce qui n'était pas du tout son genre jusqu'au moment ou l'Hokage touche son épaule comme à celle de Rikuto.

Il se tourna un bref instant la regardant de ses yeux vide habituelle jusqu'à ce qu'elle donne la consigne de s'occuper de cette cloche et des adeptes la portant pendant qu'elle s'occupait du grand méchant loup qui voulait rentrer dans la petite maison des petits cochon. Cela arracha un faible ricanement presque inaudible à Hogosha qui eut un sourire en coin à la manière d'un sadique. On pourrait même encore se demander si c'était le vrai Hogosha tellement ses sentiments se bousculaient en lui.

« Tu n'as pas changé d'un pouce depuis le premier jour Murasaki...toujours à t'occuper des gros poissons pendant qu'on s'occupe du menu fretin...Allez Rikuto, en piste ! »

A peine termina t'il sa phrase qu'il s'élança à vive allure vers le premier bâtiment à proximité, sautant rapidement pour atteindre le toit comme si de rien était et commençant à courir sur les différents toi pour atteindre sa cible. Cependant, conscient que simplement foncer sans réfléchir se révelerai inutile, il se cacha un instant de la vue de tous puis au total 6 exemplaires de lui-même sortirent de nouveau se mettant à courir depuis diverses endroit pour atteindre le même objectif. Lequel était le bon, lequel était le mauvais ? Le temps de le découvrir il serai peut-être trop tard.

Résumé:
 
Consommation de Chakra:
 

Prochain à poster: Rikuto Hatake le 29 Mars à 20h52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Jeu 29 Mar - 18:00

Une seule seconde, une seule petite seconde à suffit pour se faire avoir...
Je sentais cette force me tenir fermement le cou, un rapide coup d'oeil en face de moi : Rien ! Peut-être au sol ? Je remarquai une ombre. Instictivement je me mis à terre, l'air devenait vraiment difficile d'accès. J'essayai d'inspirer le plus d'air possible. Une inspiration... deux... une troisième... Je n'y arrivai plus. Mes yeux se fermaient sans ma volonté, se fermaient-ils réellement ou étaient-ils troublés ? Je n'avais jamais ressenti cela. La dernière vision en tête que je voyais était Hogosha à terre.

Etait-ce la fin ? Je ne voyais plus, mon ouïe avait de la peine à fonctionner. Je percevais de légers sons, lointains. Je réfléchissais presque inconsciemment. Qui serait capable de manipuler les ombres à de tel proportions ? Sûrement la famille Nara, pour autant qu'ils soient plusieurs et contre nous. Mon esprit me dirigea vers d'autres pensées. J'y vis une image, pas n'importe laquelle à vrai dire. C'était l'équipe 6 avec notre sensei. Intérieurement j'eus un petit rictus, peut-être qu'extérieurement aussi. C'était comme ça que tout devait se terminer... L'équipe 6 réunie, mais cette fois pour toujours...

Ma gorge se libéra, mes yeux s'ouvrèrent, mon ouïe revenait petit à petit. Je vis le sol, des gouttes tombaient, un mélange de larme et de sueur. Je respirais à pleins poumons plusieurs fois de suites. Qu'est ce que ça faisait du bien.

Une pression se fit sur mon épaule, je sursautai puis repris correctement mes esprits. Cette main était chaleureuse. Je me retournai et vis la Hokage. Elle nous demanda rapidement si ça allait, je répondis par un simple hôchement de tête. Elle nous ordonna ensuite d'aller détruire la cloche, celle qui avait sonné juste avant cet attentat d'ombre.

Hogosha, après avoir échangé quelques mots avec la Hokage, partit rapidement sur un toit pour se rapprocher de notre cible. Je ne le vis plus un instant et remarqua six clônes de mon camarade.
Je ne fis pas long avant de le rejoindre. Je partis également sur les toits mais de l'autres côtés de la ruelle pour éviter d'être trop concentré. En chemin je me mordis le pouce gauche pour laisser couler mon sang le long de mon doigt. On ne sait jamais. J'arrivai rapidement à destination, je sautai du bâtiment pour me cacher derrière une paroie.

Je posa ma main droite sur le sol pour former mon bâton de pierre. Cette arme me servira beaucoup. La cloche passa la porte du village. Je regardai en face si Hogosha était là pour pouvoir les prendre des deux côtés.

Résumé :
 

Consommation de Chakra:
 

Prochain à poster: Akimitsu Kaminari le 01 Avril à 20h08
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Sam 31 Mar - 22:14

i
< " width="480px" />
Deus Caritas Est

Au silence succéda un bruit sourd... et répétitif. Je fronçai les sourcils cherchant à comprendre ce qui se passait.
Il était malaisé de déterminer avec certitude d'où provenait ce son.
Sans un mot je cherchai auprès d'Abe Kun et Kunimitsu Sensei un signe qui laisserait penser qu'ils avaient davantage de réponses à mes questions.
Tout mon corps résonnait et vibrait à mesure que les ondes traversaient mon corps.

Tout à coup Haya se mit à reculer presque frénétiquement.
- "Ola ma douce… Du calme…" lui murmurai-je au creux de l'oreille, restant discret autant que possible.
Rien n'y fit…
La jument se cabra et je chutai. Sans dommage heureusement.
En une fraction de seconde je roulai au sol esquivant de peu le sabot qui s'écrasait.
Je perdis de vue Abe et Kunimitsu et n'eus pas le temps de me poser plus de questions.
Du coin de l'œil j'aperçus une forme ténébreuse qui fonçait vers moi.
Je dégainai mon kunai et tentai de parer la main qui bondit sur moi… et traversa la lame comme si elle était immatérielle.
Ma gorge fut bientôt soumise à une étreinte brutale et puissante. Impossible d'agripper ce bras pour le repousser. Je roulai de plus belle sur le sol pour m'en débarrasser, ne réussissant qu'à brûler la réserve d'oxygène que mes poumons.
La tête me tournait et j'entendis un gros *boum*. Haya était effondrée par terre.
Mais très vite mon environnement n'eut plus aucune importante… Seule ma survie comptait.

Je sentis le sang saturer mon visage et des larmes couler le long de mes joues.
Mes poumons me brûlaient à mesure que l'air se raréfiait.
Dans un geste désespéré je lançai le kunai dans la direction d'où semblait venir la main.

Mon esprit s'emballa dans une dernière tentative de trouver une échappatoire.
Je me calmai malgré la bave qui commençait à s'échapper de ma bouche. Cette dernière cherchait à avaler l'air avec la gourmandise d'un nouveau-né pour son biberon.

Ombre… Ombre… N'y avait-il pas un clan de Konoha qui maîtrisait les ombres ?...
Je n'avais plus les forces nécessaires pour me relever, courir et m'éloigner du potentiel ninja à l'origine de l'attaque.
Quelle solution me restait-il ?...
De façon purement rationnelle, même si c'était un aveu de faiblesse, il fallait que j'attende que Kunimitsu Sensei ou Abe ne viennent à mon secours.
D'ailleurs que faisaient-ils ?...
Je devais tenir le plus longtemps possible…
Mon cœur s'emballait à son tour et bientôt la douleur s'évanouit.
Je sombrai dans un sommeil sans rêve… sans vie…
GOTHEIM sur Never Utopia


Résumé:
 

Prochain à poster : Abe Sato, le 04 à 00h15

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 86

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Mar 3 Avr - 22:30




Deus Caritas Est


Akimitsu Kaminari & Kunimitsu Kamiya & Beaucoup d'autres


Des sons retentirent, assez sourds et répétés...Une cloche peut-être ? Ce qui est sûr c'est que l'ambiance qu'installaient ces son était pour le moins pesante. Des frissons et des sueurs froides remontèrent le long de mon dos et vinrent me caresser, délicatement, la nuque...

Nos fidèles montures s'agitèrent, l'écho n'étant guère agréable à leurs oreilles sensibles. D'un frénétique effort, la scène se transforma en rodéo déchaîné, survolté, explosif ! Genin que nous sommes, malgré un entraînement intensif en équitation, les éperons nous manquèrent...Nous tombions, la tête la première, dans la gadoue !  

Canasson !


A peine la langue rétractée, à peine les paupières rouvertes, à peine les cavaliers remit sur pieds...Les vannes furent coupées, nos gorges nouées...Une étreinte des ténèbres, une poigne ombragée, vint nous agripper. Puis après, tout s'enchaîna très vite, j’entraperçus Aki se débattre mais aucun son ne put voir la lumière du jour en sortant de sa prison dentée qu'était ma bouche, ni un "Au secours !", ni même un "J'arrive !"...

Que se passait-il ? Dans la situation de crise soudaine, un flash de lucidité me parcouru, que venait-il de se passer ? La scène semblait surréaliste, irréelle, les évènements, absurdes...Une balade en forêt sonnait-elle réellement la tombée des feuilles mortes ?...Je n'avais pas eu le temps de ressentir de la peur ou de la colère, du regret ou de la douleur, seulement de l'incompréhension.

La bouche sèche, le sang bouillonnant, le souffle pénible, les symptômes suivirent.

Après des minutes, ou peut-être infimes secondes qui séparaient cet enchaînement d'évènements séquentiels, la bougie de la lucidité s'éteignit et je sentis mon esprit devenir léger, mon corps affaibli, moi, porter par l'inconscience...    

Chakra : 100%


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 149

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Jeu 5 Avr - 19:34


SS - Deus Caritas Est
Hi No Kuni
Les corbeaux étaient emblématiques. Ils symbolisaient un tas de choses. La plus évidente était évidemment la mort. Un drap noir s'envolant de la terre au cieux, comme le feraient les âmes des défunts. Les corbeaux sont des êtres intelligents, qui vivent en société comme le font les humains. Ils sentent le danger, et s'y adapte. La première étape est bien entendu l'envol, le signal d'arriver de la mort. Si les corbeaux agissent, il faut savoir en prendre compte. C'est pour cela que Kunimitsu descendit de son cheval avant que celui-ci ne commence à valdinguer, prit par la peur. Il laissa la bête fuir, conquise par ses instincts primaires. Comme le cheval et les ombres de la mort n'étaient pas les seuls animaux dans le coin, le Kamiya se retourna vers son compagnon, se mettant accroupis pour lui parler, le regard écarlate droit dans les pupilles marrons du panda.

Il revient, c'est ça ? Je suis là, n'ait pas peur.

Il n'eût pas le temps d'en dire plus, puisque les montures d'Abe et Akimitsu commençaient déjà à faire des pirouettes. Comme par instinct, il se releva et se retourna pour faire face au danger qui l'attendait. Une ombre fonçait vers lui, possédant la forme d'une main crochue qui souhaitait passer au-travers de lui et voler son esprit. Kunimitsu était habitué au noir, ainsi il n'y voyait pas que du mauvais. Mais cette main était un danger potentiel et semblait plus flottante que consistante et réelle. C'est pourquoi le manieur des ténèbres tendit son bras gauche devant lui, ouvrant complètement sa paume de main. Deux losanges se croisant au centre étaient visibles, et lorsque la main s'approcha, elle fut totalement happée dans le losange supérieur. La menace n'était plus pour Kunimitsu, mais toujours présente pour ses deux élèves. L'ermite ne bougeait cependant pas. Il souhaitait voir comment ils se débrouilleraient face à la menace de la mort elle-même. Ils étaient les seuls à décider s'ils mourraient maintenant, ou non. C'est pourquoi alors qu'ils se débattaient, s'accrochant aux ombres, le Kamiya se tenta à reformer lui-même la main qui avait voulu l'asphyxier. Cependant, rien ne sortit. Il était intrigué, c'est bien la seule fois où il n'avait pas été en mesure de reformer quelque chose qu'il avait contrôler. Il ne s'agissait donc pour lui non pas d'une énergie primaire ou secondaire, mais d'une autre forme. Il revint à lui alors qu'Abe et Akimitsu semblaient perdre espoir pour leur propre vie. Il fixa alors l'endroit d'où il avait vu les mains venir, et cria avec force et engouement.

VOUS ÊTES LES SEULS À DÉCIDER DE VOTRE VIE OU DE VOTRE MORT, PERSONNE N'A LE COMMANDEMENT SUPRÊME POUR EN JUGER, ALORS SI VOUS VOULEZ VOUS RELEVER, FAITES-LE !
Résumé & Techniques:
 
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Chakra : 99%
Échéance prochaine : 08/04/2018 à 21h38

_ _ ___________________________________________ _ _


Kunimitsu's Theme ::
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6333-kunimitsu-kamiya-bingo-book
Messages : 651

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Mer 11 Avr - 17:17



L'homme à la crinière verte avançait d'un pas léger dans le village, enjambant les quelques shinobis évanouis dans les rues, parfois morts peut-être. Il était visiblement insatisfait, observant les corps en soupirant d'exaspération.
Ses deux bras s'élancèrent, il les étendait face au spectacle devant lui, les paumes dirigées vers le ciel. Sa voix retentit alors entre les bâtiments dans un écho morbide.

-
Seuls les plus puissants d'entre vous auront l'honneur de se battre contre Dieu ! Envoyez-moi votre petit menu fretin, que j'en dispose selon ce que je souhaiterais d'en faire !

Il marqua une pause, guettant les ruelles sombres, les toits, à la recherche de ses interlocuteurs ; ceux qui étaient encore conscients et qui n'osaient pas l'approcher.

- L'heure du jugement a sonné pour vous, pitoyables villages ninjas ! Votre existence touche à sa fin, votre histoire sanglante n'a que trop durée ! Vous êtes la source-même de l'instabilité de notre monde ! Vous ne devriez pas existé ! Mais réjouissez-vous, Dieu vous offre une rédemption à travers la mort, car Dieu est amour !

La bouche grande ouverte, il baillait désormais. Il s'était attendu à recevoir un déluge d'attaques aussitôt entré, mais à moins que sa technique n'ait finit par avoir tous les habitants y compris le kage, cela ne saurait tarder bien qu'il ne soit déçu pour l'heure.

- Aah... Mon cerveau tremble... ! Cessez d'être paresseux ! Car votre juge... est là ! Proclama-t-il en levant son index vers les nuages qui s'assombrissaient désormais à vue d’œil...


L'attention déviée, les enfers pouvaient se déverser. Le cultiste, après quelques mudras, apposa violemment les main au sol duquel jaillit alors un flot de lave impressionnant, se rependant dans l'allée principale du village, en consumant tout sur son passage, les corps inertes, puis les bâtisses. Le sbire de Kami ne craignait rien, ayant surélevé le sol sur lequel il se trouvait.

Alors que Konoha semblait vivre ses dernières heures, le continent entier fut à nouveau submergé par une tourmente sans commune mesure, dans une tempête soudaine, et divine.


© Shinsei Uchiha

Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Lun 16 Avr - 17:19

La situation dégénérai à une vitesse halucinante. En a peine quelques minutes, Kami venait de faire son entrée attirant l'attention entière de la Hokage ainsi que du mercenaire Yao. On se demandait vraiment ce qu'il foutait dans les parages parfois mais bon.

« J'espère que tu nous reviendra entière Murasaki...je ne veux pas continuer à vivre éternellement...dans cette haine... »


Effectivement, a situation avait beau dégénérer, il fallait que la Hokage survive si le village voulait vivre également. Il fallait donc se préoccuper des civils ou camarades au sol qui risquaient de mourir si les sbires de l'autre illuminé comptaient attaquer. C'est lorsque le cultiste usa de son jutsu Yoton qu'il dut agir. Il avait beau remarquer Rikuto, il n'aurait peut-être pas le temps d'intervenir. Pas le choix, même si cela signifiait se sacrifier ou servir d'appât pour permettre un angle mort, il ne devait pas non plus abandonner ses camarades. Les clones ainsi que le véritable exemplaires se mirent à parler en coeur pour ne pas déterminer l'original.

« Rikuto ! Ca va être serré, concentre toi uniquement sur cet abruti ! On doit pas le laisser détruire le village ! »

Etrangement après ces quelques mots, les plusieurs exemplaire d'Hogosha se mirent à prendre diverses direction pour faire hésiter leur adversaires et laisser peut-être le champ libre à son camarade, voir de savoir quels sont les capacités du cultiste. Cependant, la lave avait beau s'écouler normalement le long de la rue principale, quelqu'un d'autre surgit de l'ombre caché par cette marée brûlante, joignant ses mains et commençant à effectuer un jutsu dans la rue principale du village pour protéger les civils et ninja inconscient.

« Suiton : Suijin Heki ! »

Soudain, un jet d'eau se fit entendre violemment servant de barrière à la lave faisant face qui commença peu à peu à devenir de la pierre sous la quantité aqueuse utilisé. Les civils devaient être protégé...c'est ce qu'aurait fait Tenjo...c'est ce qu'aurait fait Murasaki...hors de question que cet abruti qui se considère comme un apôtre puisse commettre des génocides au sein de Konoha.
Les cinq exemplaires quant à eux se mirent à jauger l'ennemi du regard sans attaquer, faisant croire à une véritable bataille de volonté...le premier à céder serait peut-être le premier à mourir ou à gagner l'avantage. Esperons que quelqu'un viendra les aider ou que Rikuto puisse intervenir.

Résumé:
 

Consommation de Chakra:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Jeu 19 Avr - 20:18

Alors comme ça il s'auto-proclame Dieu...

Pfouahah, un léger rictus s'échappa de ma bouche.

Je jettai un coup d'oeil dans sa direction en essayant de rester discretement caché derrière la paroie de la maison. Il leva l'index en l'air, des nuages sombres envahissaient le ciel. Que ce passait-il ?
Une sorte de liquide épais sortie du sol, sa couleur était cramoisie. C'est de la lave ?!

Une voix se fit entendre presque à la suite de cette action. C'était Hogosha. Il me demandait de focaliser mes attaques sur ce malade qui se proclamait Dieu.
Je repensai à Tenjo, une haine me emplie le coeur.

Mon premier reflex fut de regarder aux alentours si j'avais accès à une zone un peu plus élevée. Quelques petites caisses en bois étaients disposés par-ci par-là. Mon regard dévia alors sur la hauteur du toit. Arf... 3-4mètres à tout casser.

J'empilai alors les caisses de manières à me faire un petit surélèvement, puis je me hissai sur le toit à la force de mes bras. Je restai discrètement caché sur le toit et observai la scène.
Mon camarade bloqua l'avancé de la lave avec une technique Suiton, il sauvait les civils comme il le pouvait. J'avais cette boule au ventre, je ne pouvais pas l'aider et pourtant ce n'était pas l'envie qui me manquait. Seulement si je voulais avoir une chance d'attaquer par surprise il fallait que je reste discret. Tout devait être au mieux pour lancer l'assaut. Je calmais ma respiration pour faire le moins de bruit possible. Je fixa rapidement mon pouce, le sang avait eu le temps de sécher. Je me remordis le pouce laissant échapper un long filet de sang.
Je jetta un rapide coup d'oeil pour voir la scène. Cinq Hogosha regardait l'homme aux cheveux émeraudes. L'avancé de la lave était stoppé, du moins pour le moment. J'attaquerai dès qu'ils le distrairont.

Dans un élan de folie je testai quelque chose. J'agitai mon pouce pour voir à quel point mon sang était liquide. Je pouvais en lancer quelques gouttes qui se dispersaient. Je ne réfléchis plus réelement et agitai ma main pour donner un effet de lancer. J'essayai de propulser mon sang sur notre ennemie. J'imagine qu'il remarquera un liquide le toucher et qu'il voudra s'en débarasser vu les manières qu'il fait. C'est à ce moment là que j'invoquerais mes ninkens. Si ça ne marche pas, je me jetterai sur lui une première fois avant de m'enfuir, me permettant de le toucher de mon sang.

Résumé:
 

Chakra:
 

Prochain à poster: Akimitsu Kaminari le 22 Avril à 22h23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 220 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Ven 20 Avr - 16:46

i
< " width="480px" />
Deus Caritas Est

L'esprit embrumé par le manque d'oxygène, je n'arrivai plus à fixer mes pensées.
Tout au mieux crus-je entendre une voix lointaine dont je ne parvins à identifier le timbre.
Mon corps me faisait défaut.
Une image surgie de mon inconscient m'apparut alors. Je reconnus Fukurokuju Sama. Ses plumes brillaient d'un éclat irréel.
Il approcha son long bec et me toucha sans que je n'en ressente rien.
Dans l'état dans lequel je me trouvai, toutes mes sensations étaient dirigées vers l'intérieur de mon corps. J'avais l'impression de voir le flux de chakra qui me parcourait.
Le flot se transformait en un mince filet. Il ralentissait progressivement et inexorablement.
Dans un sursaut de survie, tel le chant de la grue, le flux s'accéléra d'un coup avec la fureur d'un torrent.

Mon diaphragme se contracta, mes yeux clignèrent et ma bouche tenta d'avaler une dernière bouffée.
Un essai… Deuxième essai… Mes poumons se remplirent d'air jusqu'à m'en brûler. Je respirai goulument toujours allongé au sol.
L'odeur de l'humus vint titiller mes narines. Mon corps reprenait vie.
Ma vue était encore trouble et à part les longues branches décharnées, je ne distinguai rien.
Une étrange odeur vint bientôt se mélanger à celle des sous-bois.
Une flagrance répugnante…. Du brûlé… Du bois et de la viande… Non… des corps brûlés…. Mort et destruction…
Le mélange des effluves me souleva le cœur.
Preuve de l'éveil de mon corps, des spasmes agitèrent mon estomac.
Je puisai l'énergie de me relever et de me mettre à quatre pattes. Mon petit déjeuner trouva sans problème le chemin de la sortie.
Je basculai sur le côté quelques instants, le temps de reprendre quelques forces et d'essayer de mettre un semblant d'ordre dans mes idées.
Que se passait-il au juste ? Dans quoi étions-nous tombés ?...

Je finis par me lever.
Au loin, au-dessus de la cime des arbres fantomatiques se détachait un long panache qui montait au ciel. Cela ne ressemblait pas à de la fumée mais plutôt à une épaisse vapeur.

Je tournai la tête à la recherche de mes compagnons.
Nos montures étaient étendues au sol et ne bougeaient plus.
Kunimitsu Sensei, lui, se tenait là, debout, impassible. J'en fus rassuré.
- "Sensei... Que s'est-il passé ?... Sommes-nous à l'abri ?...

Je me tus. Ma gorge se noua.
Abe Kun était à peine quelques pas… Une puissante angoisse m'étreint le cœur.
Je m'approchai lentement de peur de découvrir une vérité que je ne voulais affronter.
Je guettai le moindre indice qui trahirait la présence de la Vie… Un abdomen qui se soulèverait…. Un souffle… Rien qu'un souffle…
GOTHEIM sur Never Utopia


Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t7972-bingo-book-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/f531-dossier-akimitsu-kaminari http://sns-rp.forumgratuit.org/t7963-akimitsu
Abe Sato
Rang D
Rang D
avatar
Messages : 86

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Mer 25 Avr - 23:11




Deus Caritas Est


Akimitsu Kaminari & Kunimitsu Kamiya & Beaucoup d'autres


Une bête arpentant les plaines infinies, en toute liberté. Des bribes de rêves tournoyaient dans un spectacle éthéré...Puis s'arrêtèrent. Un son les dispersa...Un cri ?

L'heure n'était pas venue.

Ceci n'était que fausseté et illusion.


Dans un sursaut et une toux déchirante, je m'extirpai de ma précédente inconscience. Mes sens reprirent leur fonction, mais ni même l'odeur répugnante environnante ni même le ciel noircit ne retinrent mon attention, celle-ci était porté sur ma frénétique surprise, ma résurgence de ce qui semblait être un évanouissement.  Mon corps qui semblait revenir à la vie me brulait soudainement, comme si je sortais d'un sommeil d'un millénaire ayant atrophié même le plus résistant des organes. Par réflexe, je mis la main à la gorge pour essayer d'inspecter la moindre trace de strangulation...Rien. Ni même une douleur à cet endroit.

C'était donc cela...La scène m'avait bien semblé beaucoup trop...Étrange et absurde.
J'avais certainement été sous l'emprise d'un Genjutsu. C'est le seul type de technique qui me vint en tête sur le moment. Un type de jutsu pour le moins des plus fourbes...

Je redressai ma tête en tremblant, encore sous le choc de l'évanouissement et de la supercherie à l'origine de celle-ci. Mes pensées se reportèrent directement sur mes compagnons...Aki était près de moi, l'air inquiet et Kunimitsu, un peu plus loin, impassible...Ouf, ils vont tous bien.

Cependant les chevaux, eux, n'avaient pas eu cette chance...Ils gisaient là, en face de nous, la carcasse sans vie et les yeux révulsés...Si je n'avais pas reprit conscience, je les aurais rejoins...Cette pensée me glaça l'âme, j'avais frôlé la mort...
 
*kof* *kof* ...Il vous a eu, aussi...? Qui a fait ça...? *kof* Je comprends plus ri-


Je me redressai soudainement et me mis subitement à régurgiter, le surplus de fatigue mentale, physique, de rebondissements...Mon estomac ne tint pas.

Chakra : 100%


©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia


Spoiler:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

<<Amusons nous et profitons d'la vie !>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8137-l-histoire-d-une-panthere-aux-yeux-bleus http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7967-bingo-book-de-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/f545-dossier-abe-sato http://sns-rp.forumgratuit.org/t7968-tchoutchou-abe-sato-arrive
Messages : 149

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 60 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Jeu 26 Avr - 22:14


SS - Deus Caritas Est
Hi No Kuni
En attendant que mes élèves trouvent la force de se relever en eux, je cherchais à savoir d'où venait l'attaque. Qui ose nous attaquer ? Alors que nous ne sommes que des voyageurs pacifiques. C'est révoltant. Au loin, une voix semblait crier des choses. Et elle était la seule à parler, c'est ce qui attira mon attention. Je tourna donc mon corps en direction de là où venait le son et sauta d'arbres en arbres pour enfin voir l'endroit. Le village de la feuille semblait donc être le lieu d'attaque. Puis je revenais tranquillement d'où j'étais partis et me tournait de nouveau vers Abe & Akimitsu qui doucement, reprenaient conscience. Je me mis de nouveau accroupis, attendant qu'ils parlent pour pouvoir leur répondre avec un sourire bienveillant.

Nous avons été attaqué, par quelque chose que je ne saurais identifié. Je n'ai pas été touché et j'aurais pût facilement vous libérer, mais il vaux mieux que vous viviez dans la difficulté, ça vous apprendra à travailler toujours deux fois plus que les autres. Vous êtes à l'abri ici, la menace semble être dans le village de Konoha. Je vais m'en occuper, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez venir voir quand vous serez rétablis, mais c'est votre décision de vous approcher du danger, pas la mienne.

Et sur ce, la mine enjouée du Kamiya s'effaça pour laisser place à un visage stoïque et des yeux beaucoup plus ouverts. Ses pupilles rouges étaient prêtes, et observaient chaque mouvements dans son champ de vision, identifiant sa nature. Ses muscles s'étaient contractés afin de pouvoir réagir à chaque ordre donné par son cerveau. La chasse, est ouverte. Kunimitsu disparu alors sous les yeux des Genins, ayant sauté avec rapidité vers la direction d'où étaient venues les ombres. Après quelques secondes de courses, il arriva bien vite à un sentier, qui menait tout droit à Konoha d'où il apercevait une épaisse fumée noire émaner ainsi qu'une odeur putride mélangé au brûlé. Il suivit donc la piste en courant, arrivant aux portes puis, à quelques mètres d'un homme en cape aux allures étranges. Debout et à l'intérieur du village, Kunimitsu observait la lave se répandre. Des shinobis semblaient déjà se battre contre lui. Le Kamiya n'était pas du genre à sauté aux conclusiosn hâtivement. Mais l'homme devant lui faisait autant de bordel que son panda à Iwa, il était donc évident qu'il était celui qui avait laissé tous ces corps autour. Le chef de la section U.T.O.P.I.E. se fichait totalement du sort de Konoha, mais blesser ses bébélèves ? Hors de question, la malandrin devrait payé. C'est pourquoi sans hésiter, le Kamiya créa une haine, qui lui permettait de se surpasser. Sans le savoir, il malaxait son chakra et l'utilisait. C'est pourquoi lorsqu'il choisirait de bondir sur sa cible, il serait plus rapide, la frapperait plus fort. C'est donc dos au cultiste que le Kamiya arrivait d'un mouvement véloce, le genou droit en avant et imprégné de Meiton afin de frapper l'adversaire en pleine colonne vertébrale. Ses mains restaient libres, et si la proie tentait quelque chose elle serait futile. Kunimitsu chasse peu, mais lorsqu'il le fait il ne lâche pas sa proie.


Résumé & Techniques:
 
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


Chakra : 99 - 6 + 6 + 6 = 81%
Échéance prochaine : 30/04/2018 à 00:15

_ _ ___________________________________________ _ _


Kunimitsu's Theme ::
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6333-kunimitsu-kamiya-bingo-book
Messages : 651

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Mar 1 Mai - 22:30




L'homme regarda le mur d'eau en ouvrant grand les yeux, sa bouche formant un "o" éloquent. Il tenta soudain de réprimer le mieux possible un rire tonitruant qui finit par éclater dans un bruit dérangeant tout en arquant son dos un maximum vers l'arrière, jetant son affreux visage aux traits étirés dans un bel angle droit troublant. Ses mains vinrent tirer la peau de ses joues et de ses yeux.

- Aaah... MON CERVEAU TREEEEMBLE ! Hurla-t-il tout en passant frénétiquement ses mains dans ses cheveux verdâtre.

Il se redressa, sans montrer la moindre grimace de douleur face à la prouesse de souplesse qu'il venait d'exécuter.

- Vous êtes paresseux... paresseux... PATHÉTIQUE ! Il se mit brusquement à réfléchir, roulant des yeux à de multiples reprises. Mais... vous avez raison... vous avez raison ! Je ne vais pas vous tuer avec de la simple lave, ce serait bien dommage... Je vais vous faire manger vos propres entrailles après vous avoir laissé regarder vos extrémités se faire consumer-sumer-sumer-sumer-mer-mer-mer-mer ! Car je suis... l'apôtre de Kami, Mokushi Fudesaki ! Dit-il en passant à nouveau ses mains sur la peau de son visage, laissant passer sa langue entre les deux et l'agitant de manière vicieuse, gardant les yeux grand ouverts, qui fixaient visiblement quelque chose.

S'élançant alors d'un bond enthousiaste, il attrapa au vol les quelques gouttes de sang de Rikuto dans sa bouche et les avala aussitôt avec un énorme sourire sur le visage. Dans un enchaînement de gestes, il empoigna un vulgaire couteau trainant à sa ceinture et vint s'ouvrir la main gauche, répandant son sang dans une sorte de danse rituelle d'une certaine rapidité. Il traça ainsi un cercle, puis un triangle à l'intérieur de celui-ci, au sol. Une fois cela fait, il observa au loin sa victime, la langue toujours sortie, de son regard pernicieux, tandis que sa peau devenait noire, et qu'une sorte de dessin de squelette apparaissait sur ses membres.

Il sentit un genou se faufiler dans le creux de ses reins, et exprima alors un joli "AOUUH !" en guise de plainte de douleur. Sans un mudra et seulement dans un grand geste de la main, un mur de lave s'érigea entre le Kamiya et le cultiste, celui-ci se retourna alors à nouveau dans la direction de sa future victime, le Hatake.

Et un nouveau sourire pernicieux venant enlaidir son portrait, il enfonça profondément le couteau dans l'abdomen dans un soupir d'extase.


© Shinsei Uchiha

Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 50

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Ven 4 Mai - 21:25

Peu après avoir lancé ces quelques goutes de sang qui étaient les miennes, l'homme à la chevelure verte, qui se faisait appeler Mokushi Fudesaki fit un bond et attrapa mon sang en vol pour l'avaler.

M'avait-il remarqué ? C'était peut-être un ninja sensoriel.

Je continuai d'observer la scène. Il avait le sourire, je n'étais pas confiant du tout.

Il prit un couteau qui était accroché à sa ceinture et vint se couper la main. Pouvait-il invoquer une créature lui aussi ? Ma question eut rapidement une réponse. Il traça un cercle avec un triangle à l'intérieur. J'avais déjà entendu parler de cette pratique. Mais où ...

Je réfléchis quelques secondes et vit rapidement qu'il m'observait. Mince ! Je suis découvert ! Sa peau devenait noir et des sortes de peinture squeletique vinrent teinter sa peau.

Mais oui ! Il ressemble à ce Hi... heu.. Hida ? Non ... Hidan !

J'avais entendu son nom en lisant quelques vieux rapports de mission. Je crois qu'il est invincible mais qu'il ne peut plus rien faire du moment que sa tête est séparée de son corps.

Je me rappellais de sa technique et au même moment je sentis un énorme coup au niveau des reins.

AAAHHHHH

Mes yeux se fermèrent et je me concentrai sur la douleur. Cependant ma concentration fut rapidement interrompu. Je sentis une lame d'enfoncer du bas de mon ventre jusqu'en dessous de mes pectoraux.

J'essayais de crier ma douleur, mais rien ou presque aucun son sorti. Je pressais ma plaie pour limiter l'hémoragie mais mes mains seuls ne servaient à rien.

Je ne pouvais pas faire grand chose. J'eus le reflex d'hurler à Hogosha :

Sors le de ce cercle. Je reçois tous ses coups du moment que je suis à l'intérieur. Et tranche lui la tête. Sans sa tête il ne peut plus rien faire ! Prends mon long bâton de pierre. Il est aussi dur que la pierre et aussi tranchant qu'une lame, enfin tu dois t'en souvenir j'imagine.

Je ne sais pas si il m'entendait ou si il m'avait compris mais au moins je l'aurais avertis.
Je déchirais un morceau de mon vêtement à l'aide de mes dents pour bloquer le sang qui s'écoulait le long de mon corps. Je pressais la blessure avec ce tissue. J'espère qu'il pourra faire quelques choses. Je ne lui serais malheuresement pas utile.

Résumé ::
 

Chakra ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 36

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   Jeu 10 Mai - 19:25

La situation allait de mal en pire au fur et à mesure que le temps passait. Certe les coulés de laves s'étaient stoppée lui permettant de reprendre son souffle mais cela était pour laisser place à bien pire. En effet, le cultiste se retrouva recouvert d'une nouvelle peau noir ainsi que de tatouage squelettique. Une copie parfaite de ce célèbre Hidan des dizaines d'années auparavant. C'était vraiment l'un des pires scénario à avoir. Pourtant malgré ça il fallait agir.

L'ennemi prit un instant pour sauter avant de ricaner un instant, de plus un homme inconnu vint lui donner un coup bien placé dans la colonne mais il avait l'air de prendre plus de plaisir qu'autre chose. Il se fit ensuite transpercé et entendit ensuite les rales de douleurs de son acolytes caché quelques rues plus loin. Et merde...sa ne devait pas continuer. Tout se bousculait dans sa tête pendant quelques instant avant que Rikuto ne crie la manière possible de le vaincre. Le shinobi aux cheveux argenté eut un sourire en coin avant de se créer deux nouveaux clones.

« bravo le génie...t'inquiète pas je vais lui faire sa fête... »

Aussitôt les nouveaux clones et l'original disparurent dans les ruelles. Cependant quelques secondes plus tard, les cinq exemplaires d'Hogosha se mirent à charger le cultiste. Deux d'entre eux cherchèrent à le faire trébucher, deux autres cherchèrent à le tirer dans le vide et le faire tomber de son pied d'estale. Malgré ça, si leur adversaire réussissait à tout esquiver, le dernier viendrait le frapper violemment pour le faire partir de son cercle.

Au même moment, un autre exemplaire vint aux coté de Rikuto, prit le bâton de pierre avant de le lancer tel un javelot dans la direction du cultiste sans pour autant le viser tandis que deux autres exemplaires restaient introuvable. Sur le moment, le cultiste était en mauvaise posture. Il devrait sans doute user d'une de ses autres cartes pour se sortir de là. Cependant, même si il le fait, arrivera il à saisir l'original ou ce qu'il compte faire ?

Consommation de chakra:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [RANG SS] Deus Caritas Est   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RANG SS] Deus Caritas Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Event : Dans un nuage de fumée. :: Hi no Kuni-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: