Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 À travers les montagnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 72

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: À travers les montagnes   Ven 16 Mar - 3:34



À travers les montagnes


Le cerisier d'hiver


Aux abords du campement provisoire des réfugiés d'Iwa, des centaines de personnes se pressaient : des shinobis rentrant de mission, ou pour la plupart, de simples civiles qui habitaient les friches industrielles développées par l'administration iwajin et qui désormais étaient vouées à l'abandon. Ils étaient à présent plus que simplement des milliers, ils étaient des dizaines de milliers, bien trop pour l'aéronef censé les transporter. Il fallait donc nécessairement faire une concession très importante : l'exode se ferait à pied. L'aéronef ne servirait donc qu'en tant qu'éclaireur, à localiser le futur établissement des réfugiés, ainsi que pour établir une tête de pont.
Taori, quelques uns de ses fidèles lieutenants, et surtout trois-cent colons, prirent donc part à l'exploration vers l'ouest à bord de l'engin volant qui traversa monts et merveille, survolant les paysages arides du Pays de la Terre, en direction du massif montagneux au loin. Taori restait sur la passerelle, observant les terres qui défilaient, le vent caressant son visage, était-ce la brise nouvelle qu'il avait ressenti quelques jours plutôt ?
Pendant les nuits et journées de voyage, il restait volontairement à bonne distance des autres, ne communiquant que lorsque cela était nécessaire. Il restait la plupart du temps stoïque, et silencieux, le regard dans le vide, visiblement songeur, ou rêveur, peut-être. Il ne conversa ainsi plus avec Kiriha, et ne faisait que saluer l'équipage, autant que les colons et même ses lieutenants. Il valait mieux, dans une situation pareille, le laissait dans ce qui semblait être une introspection.

Alors que l'aéronef survolait désormais le Pays des Montagnes, Taori baissa les yeux sur son hakama, avisant du regard la pétale d'un cerisier qui gisait sur la manche. Il le prit d'un geste très délicat, et l'observa longuement alors qu'au-delà apparaissait soudainement les couleurs rosées d'un véritable cerisier en fleur, au beau milieu d'un plateau étroit sur le pan d'une montagne très imposante et haute.
La pétale venait d'Iwa, c'était la dernière du cerisier qui vivait autrefois dans le jardin de la demeure familiale et sous lequel il s'était tant amusé avec son frère et son père, sous lequel il avait reçu l'affection de sa mère. C'était un cerisier particulier car il était en perpétuelle floraison, ce qui était probablement le cas ici également. Comment un cerisier pouvait-il être en fleur en hiver, dans un climat tel que celui-ci, autrement ?
Mais c'était surtout un signe. C'était le signe que tout commencerait ici. Il interpella l'un de ses lieutenants, et lui montra l'endroit d'un geste de main. Aussitôt, et après de nombreuses manœuvres, l'aéronef s'approchait de petit plateau. C'était bien trop infime pour y construire un village, mais grâce au doton et avec le temps, il serait aisé de construire des plateformes solides et de réarranger le terrain selon le bon-vouloir des habitants.
L'escarpement surplombait une large plaine verdoyante, un fleuve, une forêt aux pieds de la montagne et les montagnes les plus proches de face étaient à au moins une trentaine de kilomètres. Il y aura beaucoup de choses à faire, mais les trois-cent colons sont tout à fait capables sauront se débrouiller jusqu'à l'arrivée des autres.

L'aéronef déposa ainsi les pionniers. Taori se rendit devant le cerisier, le contemplant longuement, avant de jeter son regard vers l'horizon en serrant les poings. Maintenant, il devait retrouver son frère, et combattre le Culte de la Vie. Une fois cela fait, il devra rechercher de quoi assurer la puissance militaire de son village en devenir : un Bijuu.
Il repartit alors, demandant à Kiriha de le ramener auprès des autres réfugiés, et lui demandant également d'amener à nouveau d'autres colons. Trois-cent ne seront pas suffisant pour construire un appoint. En avoir le double diviserait le travail.
Ainsi l'aéronef refit demi-tour, laissant derrière lui des hommes s'affairer à construire un nouveau nouveau village ninja.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8270-annales-explosives http://sns-rp.forumgratuit.org/t7949-bingo-book-de-jigoku-taori http://sns-rp.forumgratuit.org/f532-dossier-taori-jigoku http://sns-rp.forumgratuit.org/t7948-jigoku-taori
 
À travers les montagnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A travers les montagnes... [PV Syndrell]
» Prix du petrole a travers le temps
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» Courant a travers bois
» [flashback] Campagne contre les brigands des montagnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Yama no Kuni-
Sauter vers: