Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 385

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 140 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Sam 30 Juin - 22:53



J’allais vite, très vite, je pourfendais l’air créant un sifflement strident, jusqu’à atteindre le général de guerre qui m’attendais de pied ferme. Ma provocation avait fait mouche, mais, mon sceau m’avait fait oublier à quel point le Senjutsu avait ses vertus également. Même si la lame de Shibuki vint se loger dans les entrailles de mon adversaire, Ging m’attrapa par le bras qui maintenait l’épée de Damoclès qui le fit cracher une vague de sang, m’éclaboussant au passage ! Nous étions deux à sourire sataniquement. Alors qu’il bridait les moindres mouvements que je pouvais faire, un premier uppercut vint me soulever du scorpion, puis, une charge violente vint me propulser au large dans le décor. Mon assaillant me suivait, tenant toujours mon bras. Durant vol, il se munit d’un poignard et dans les secondes qui suivirent, l’homme me la figea dans le poignet, mettre de mon épée :
« Tes coups ne m’atteignent pas charogne! » Dis-je la voix roque et de plus en plus sadique.

Je m’apprêtais à répliquer afin de lui montrer qui était le patron, alors que mon sceau se développa entièrement, montrant la totalité de ses traits, une immense puissance balaya la salle des archive, faisant apparaître un taureau furieux, de la captivité qui lui avait était imposé. A ce moment là, mon adversaire changea de complètement de faciès. Semblerait-il que cet événement, il ne l'avait pas planifier. D'ailleurs, ses familiers, sous les ordres de l'invocateur, commencèrent à charger l'octopus, ignorant complètement mon existence! c'était là ça première très grosse erreur... le poignard encore dans le poignet, je le retirait sans montrer un quelconque signe de douleur. Encore sous l'emprise de mon fuinjutsu. Puis, prenant appuis pour m'élancer, la jeune squale s'arrêta près de moi, épuisée. Elle essaye tant bien que mal à raisonner le monstre que j'étais devenu : « A...Attends.  Pâti… Patiente… Si jamais la situation s’aggrave… On réplique.. »

Hm. Cette jeune femme n'arrêtera pas de me surprendre. La pauvre était à bout de force. Ses réserve étaient vidée. Bien qu'intérieurement mon sang bouillonnait au point de, me donner envie d'étriper l'homme qui tentait d'envahir Kiri. Pourtant, une nouvelle menace planée au dessus de nous, et elle se nommait Hachibi. Mon regard se posa alors sur la Genin plein d'avenir. Non loin, une brigade médicale à laquelle je remis la jeune femme au service compétent afin qu'ils lui viennent en aide le plus rapidement possible. Puis alors que le général de guerre allait droit sur le bijuu, plusieurs options s'offraient à moi. Toutes, aussi dangereuse les unes que les autres!! Cependant je n'avais pas le choix. Il le fallait même si je devais en payer le prix. Je regardais mon corps mutilé, blessé durant ces combats. autant de cicatrices qui e rappelleront si jamais je survie, a quel point la guerre forge un homme. Puis mes yeux se posèrent sur Shibuki :
« Ma sœur, le temps passé nous a permit de mieux nous connaître. Je n'ai pas été a la hauteur de ton image. Mais aujourd'hui, c'est toi et moi face à ces ennemi. Je ne peu pas laisser tomber ma ville! même si je dois y rester, se fut un honneur de combattre a tes côté, un honneur que tu m'ai permis de t'utiliser. Seulement, aujourd'hui n'est pas ton combat... Je la sent, elle demande du chakra, elle veut en dévorer! »

Je posais le rouleau pour laisser la création sortir de celui-ci dans un nuage de fumée, laissant apercevoir une silhouette humanoïde. A l'intérieur d'elle, se trouvait un épée, une que j'avais conservée tous ce temps afin qu'elle ne soit pas dérobée ou laissée à n'importe qui. Saisissant l’immense lame recouverte de bandelette, une étrange sensation me parcourue l'échine. Samehada était reconnue pour être friande de chakra bien particulier. Et bien que je ne l'avais jamais portée, elle semblait plutôt docile et calme avec moi. Surement grasse à mon sceau qui me donner un cette puissance :
« C'est toi et moi à présent ! »

Je m'élancé en direction de la bête à corne à une vitesse prodigieuse. Mon chemin croisa avant tout celui de Ging qui m'avait tournait le dos et ignoré à l'instant même ou la bête était apparue. La peau de requin n'hésita pas a déchiqueter le corps de l'ermite au passage, de ses multiple dents qui la composée. Puis continuant ma route n'ayant que très peu de temps, je fusais tout en dissimulant ma course dans les pas des invocation qui prenaient la même direction que moi. Leurs tailles m'offraient un avantage certain que j'allais utiliser au maximum pour ne pas être vu du taureau. Adachi se fou, semblait sur e monstre tentant de communiquer avec lui :
« Si les flammes de l'enfer doivent lécher mon corps pour le consumer, je le ferais à jamais dans l'adversité! »

 Arrivais à bonne hauteur du Bijuu, je sautais dans se direction brandissant mon arme. Mon intention première était de rentre à l’intérieur de celui-ci et de lacérer ses entrailles, nourrir la légende qui se trouvait entre mes main. Samehada frétillait déjà à l'idée de goûter a chair de la bête. Alors qu'elle poussait encore ses hurlement de rage, j'allais me faire gober par l'octopus et une fois à l'intérieur, j'ouvrirais le bal.


Résumé et tech:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 686

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Ven 6 Juil - 1:53




La belle affaire. La vaine tentative d'un homme désespéré, qui venait négocier avec un titan, alors que lui n'était rien d'autre qu'un misérable vermisseau. Les paroles du shinobi de Kiri atteignirent leur distination ; les oreilles d'Hachibi frémissèrent, comme dérangées par le bourdonnement gênant d'une mouche.
Que de stupidités... le Village de la Brume est au plus mal, cerné par les troupes du Culte de la Vie, un bijû est apparut en son sein et la seule chose à laquelle ils pensent, c'est défier leurs deux adversaires. Ils ne se préoccupent pas même de leur propre population, de l'avenir de leur village. Que vaux l'honneur si tout le monde meurt à la fin ? Qui se remémorera d'une armée qui se sera battue jusqu'à la fin contre l'invincible... ?

Les yeux de la forme titanesque se posèrent sur le petit homme et sa voix caverneuse retentie.

- Ne crois pas que j'oublierai, sont les seuls mots qui s'échappèrent d'entre les dents monstrueuses de la bête, alors que d'un revers de tentacule, Adachi Tatsu fut propulsé à plusieurs centaines de mètres quelques secondes avant que le rhinocéros géant ne charge le bijû au même endroit, se faisant maîtriser en quelques mouvements par le géant rouge. Une facilité de maîtrise qui venait probablement du fait que l'invocation du lieutenant de Kami ne pouvait plus compter sur ses pattes gauches dont les tendons d'Achille avaient été tranchées et qu'une tête blonde accourrait dans la direction de la chute du manieur de Raiton précédemment projeté.

Fronçant les sourcils, Ging avisa le phénomène du regard alors que le buffle évitait de justesse de tomber à son tour, chargeant le bijû de biais, et parvenant même à le faire légèrement vaciller.

Un ombra passa alors, et le lieutenant de Kami sentit une brève morsure sur son flanc, geignant de douleur, alors que son regard croisé celui d'Akuma qui se dirigeais vers la gueule béante du bijû, s'y engouffrant, la dernière vision d'un homme faisant face à une mort certaine. Dans la gueule de la bête, l'homme fut avalé, et alors qu'il déferlait à l'intérieur sa rage et sa fureur, Hachibi en faisait de même à l'extérieur, anéantissant toute résistance, dévastant le Village de la Brume à coup de déflagrations. Après un âpre combat, Ging fut tué par la rage du bijû qui naissait de sa douleur interne et lui procurait trois fois plus de force. Les troupes du Culte battant en retraite, Kiri était désormais seule face à son destin, ravagée par le titan à huit queues, sa population quasiment décimée et le géant poursuivait son oeuvre tandis que l'homme à l'intérieur voyait sa peau se ronger, se détruire, s'effondrer sans aucune échappatoire...


Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 120

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Sam 7 Juil - 17:01


J’étais là, posté sur l’une des épaule de l’énorme démon, Hachibi… Je venais tout juste de lui demander d’épargner le village, qu’il ne déchaine pas son courroux sur Kiri, Kiri déjà tant amoché. Le risque encourut par ma demande et par ma position, étaient grands, gigantesques même. J’étais en grand danger si l’on part du fait que l’entité n’allait pas accéder à ma demande. Hachibi détourna son regard et vînt le poser sur moi, minuscule être posé sur lui. « Ne crois pas que j’oublierais. » Et d’un coup de tentacule, mon corps virevoltait dans les airs, projeté sans avoir la moindre chance. Le démon venait de me faire comprendre que c’était un refus catégorique. Mon corps survolait les Hommes encore présent, les décombres qui surplombait le sol du village, ce village qui était ravagé, presque entièrement… Le reste qui tenait encore debout n’allait plus durer très longtemps. La puissance de cette tentacule était incommensurable, je ne l’avais pas vu venir alors qu’au fond de moi je m’y étais un petit peu préparé. Je me voyais déjà tombé inconscient, voir pire mais c’était sans compter sur l’aide d’une cultiste qui n’en était plus vraiment une… Narumi. Encore une fois, elle était venue voler a mon secours. J’avais énormément de chance d’avoir une telle allié dans cette bataille. « Adachiii ! » Hurlait la jeune femme avant de venir interrompre ma chute, lorsque cette dernière allait se terminer, au moment où la trajectoire rectiligne de mon corps qui virevoltait, s’arrêtait, au moment où ce dernier allait commencer à prendre la pente descendante et finir par s’écraser contre le sol. De ce fait, Narumi se fut projeter également mais bien moins fort que ce que j’avais subis, et pas assez pour la faire fléchir et connaitre le sort qui m’était de base, réservé. Ouf…
 
J’ouvris les yeux, et avant même de remercier Narumi, je posais mon regard dans la direction du démon. Je ne voyais pas Kodomo, sans doute caché par les décombres qui me bloquait la vue, du moins c’était ce que j’espérais. La fille aux allures de requin, je ne l’avais plus revue non plus, mais elle, depuis le moment où nos chemins s’étaient séparés. Etait-elle en vie ? J’osais espérer que oui encore une fois… Narumi était près de moi, par conséquent le dernier manquant à l’appel était Ushi. Ce vieillard avec qui j’entretenais une certaine rivalité naissante par rapport au poste vacant de Mizukage. Nous avions beau nous battre l’un contre l’autre concernant nos divergences d’opinion, il n’en demeurait pas moins vrai que j’avais adoré me battre à ses côtés, même si ça n’avait durer que très peu de temps. Lui non plus je n’arrivais pas à l’apercevoir, jusqu’au moment où je pu apercevoir une silhouette bondir de nulle part et se jetant dans la gueule du démon à queues…
 
Il n’y avait qu’une seule possibilité à mes yeux, c’était Akuma, j’en étais persuadé, comme un pressentiment. Je ne voyais que lui pour être assez « fou » si je puis dire, pour affronter de telle sorte l’entité démoniaque. Etait-ce de la folie ? Oui sans doute, mais c’était également un acte de grande bravoure, montrant l’exemple à tous les Kirijin encore en vie. J’étais partagé à la fois par la fierté qui parcourait mon esprit à la vue de de son sens de l’honneur, et à la fois par celui de la possible perte d’un frère d’arme et d’un rival redoutable. Fier comme je l’étais, je ne laissais entrevoir aucun de ces sentiments qui m’habitaient…
 
« Merci Narumi, encore une fois je te dois sans doute la vie…  Sache que pour moi, tu as d’ores et déjà gagner ta place au sein du village. Je ne sais pas si tu as encore assez de force pour quoi que ce soit, mais Kiri est en train de sombrer, il faut à tout prix qu’on évacue un maximum de personnes… Je dois y aller, pour mon village ! » Disais-je à Narumi sans même me retourner et la regarder, j’osais espérer encore une fois, qu’elle comprendrait. Mon objectif principal n’était pas de faire ami-ami actuellement, mais de sauver le village, du moins de faire mon maximum. « Je me battrais avec toi, avec vous tous… Tu m’as guidé vers un autre chemin et je me dois de le suivre. » Me répondait-elle tout en se levant, fièrement tout comme je l’avais fait avant de la laisser prendre la parole. Cette réponse m’avait fortement plu. Je me retournai vers elle, esquissant un léger sourire avant de détacher le bandeau Kirijin que j’arborais toujours fièrement, laissant retomber quelques mèches de cheveux que peu avaient aperçut. Je lui tendis ma main, celle où se situait ce même bandeau. « Je ne fais peut-être pas parti des instances permettant de te déclarer kunoichi de ce village mais… Je me contre-fou un peu de l’avis qu’ils donneront. Tu as prouvé ta valeur sur le champ de bataille et c’est sans aucun doute là que l’on juge la vraie valeur d’un shinobi… Tu es pour moi une Kirijin et je te fais gage de mon propre bandeau que je veux que tu arbore jusqu’à la fin. » Annonçais-je à Narumi aux yeux larmoyant, se laissant emporter par ses émotions avant d’y couper court lorsqu’elle croisa mon regard, se rappelant qu’il n’y avait pas de place ici pour ça, du moins à l’heure actuelle. « Me… Merci ! » Fut le seul mot que la kunoichi à la crinière blonde réussit à dire.
 
Suite à ce long discours, il fallait se mettre en route et rapidement. Je bondissais dans la direction du démon à queues, suivit de près par Narumi, jusqu’à ce que nos deux chemins se séparèrent une fois à proximité de la bête. Rester grouper n’était pas envisageable, il fallait se séparer afin de mieux couvrir la zone. La kunoichi allait sur sa gauche pour rameuter le plus d’habitants, allant des simples civils aux combattants les plus aguerrit. De mon côté, c’était la même mission, fouillant dans le peu d’habitations qui tenaient encore debout, cherchant sous les débris.
 
« Que tout le monde batte en retraite ! » Ordonnais-je en hurlant à toutes les troupes qui pouvaient m’entendre. Fuir n’était pas du tout ce que j’envisageais lors de cette attaque, mais nous n’étions vraiment pas de taille à affronter Hachibi, du moins dans notre état. Le village était à feu et à sang et il fallait donc évacuer un maximum avant que trop ne périssent. J’essayais de me faire entendre parmi les bruits des bâtiments qui subissaient le courroux du taureau à huit queues, ou tentacules plutôt. Le bouche à oreille devait logiquement faire l’affaire. « Qu’une équipe de ninja senseur se forme immédiatement, s’il y en a qui sont encore capable d’utiliser ces capacités-là. Il va falloir agir vite, très vite afin de ne délaisser aucune personnes en vie ici-même ! Si quelqu’un trouve Kodomo et la petite squale, dites-leur de participer aux recherches pour l’évacuation immédiate ! Ils seront sans doute encore assez aptes pour cette mission-là ! Je veux encore une dizaine de shinobi encore en état pour les accompagner ! » Hurlais-je encore une fois. Je m’étais mué en responsable de cette grande évacuation.
 
« Le reste avec moi ! On va former plusieurs petites équipes afin d’encadrer tous les civils et Hommes blessés ! Les ninjas médecins doivent impérativement intégrer ces groupes-là ! Nous n’avons pas de temps à perdre ! Plus personne ne doit se focaliser sur Hachibi ! » Hurlais-je une dernière fois avant de me rendre quelques centaines de mètres non loin de la zone afin de guider une partie des Kirijin rameuter. Narumi, elle, continuait ses recherches parmi l’équipe de sauvetage.
 
Kiri n’était plus, le village était en train d’être rayé de la carte par le démon à queues. Notre mission principale était d’évacuer, la suivante serait de reconstruire le village ailleurs… Loin de l’entité maléfique qui régissait dorénavant sur les ruines du village. Nous reviendrons Hachibi, et l’issu ne sera pas la même cette fois-ci… « Ushi… Sors-toi de là et rejoins-nous… Tu dois crever de vieillesse, pas de cette façon-là… » Marmonnais-je dans ma barbe, inquiet pour le sort de l’homme au cache-œil. Pourvu qu’il s’en sorte… 
Hrp:
 
Résumé : Adachi est propulsé par un coup de tentacule d'Hachibi, Narumi le réceptionne avant que sa chute soit fatale. Le shinobi la remercie et lui fait part de sa reconnaissance pour tout ce qu'elle a fait. Il va jusqu'à détacher son propre bandeau Kirijin avant de lui offrir. Il veut absolument faire d'elle une Kirijin et prend de lui même l'initiative. Il aperçoit également une silhouette au loin bondir dans la gueule d'Hachibi, imaginant Ushi par déduction.

Il retourne près du démon et y organise la grande évacuation en demandant à tout le monde de battre en retraite. Il ordonne de former une équipe senso parmi les shinobis restants et aptes, accompagnés par une dizaine d'autres combattants. Il demande également à ce qu'on trouve Kodomo et Mako en leur transmettant la mission d'aider cette première équipe à évacuer les civils et shinobis blessés sur le champ de ruines. Narumi se joint à cette équipe la (Si qqun veut la faire agir dans son RP de sauvetage, allez-y également^^)

Adachi lui se dirige à quelques centaines de mètres du démon, tout comme d'autres shinobis aguerrit afin de servir de guide pour l'une des équipes qui se formé ici avec les rescapés. D'autres groupes se forment dans les alentours. Les ninjas médecins restants sont impérativement demandé à rejoindre ces équipes-là. Adachi espère qu'Ushi s'en sortira.

Je vous laisse gérer l'évacuation et si quelqu'un veut dire que l'on part (une fois le maximum de rescapés sauvés) qu'il le fasse.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6787-adachi-tatsu#52121 http://sns-rp.forumgratuit.org/t6785-adachi-tatsu#52122
Messages : 116

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Dim 8 Juil - 12:45



Ma course n'était pas folle. Cependant il ne fallait pas oublier que la taille imposante de ces animaux pouvait jouer en leurs défaveurs, les rendant plus vulnérable au attaque provenant du sol. Chose que j'vais bine calculé avant de me jeter à corps perdu dans cette offensive! Ma trancheuse parvint a trancher les talons d’Achille de la bête à corne, la faisant tomber vers l'avant, prête a percuter Hachibi! Un rictus naquit, montrant toute ma satisfaction. Enfin, ma lame avait parlée et, j'étais toujours en vie!! Peut-être je tenais la l'élément le plus important! J'étais en vie! Je regardais à droite, puis à gauche. Personne n'avait pu apercevoir cet exploit... A chaque fois que je parvenais à ce résultat satisfaisant, PERSONNE! Na mais sérieusement! Calmement, je stoppais ma course constatent que le village était devenu un vrai champ de ruine, puis, mon œil de Samouraï fut attiré par un homme se déplacement comme l'éclair. Juste, la traînée de poussière qui soulevait, laissée montrer que sa course était impressionnante. Puis, d'une impulsion marquant le sol d'un cratère, le vieillard Kirijin bondissait droit vers la bouche béante du taureau à Huit queues. Au même moment, Adachi fut propulsé par un violant coup de tentacule qui l'envoya valser. La douleur lui sera certainement insupportable... J'espérais pour lui qui ai eu le temps de se protéger.

Le vieux Ushi était fou. Tenter un tel acte ne relevait pas de la bravoure, mais simplement de la folie. Je reconnaissais bien là la mentalité démentielle des guerriers du pays de l'eau. Tous autant timbré les uns que les autres! Bien que. J'apercevais des escouades retournant les décombres, cherchant les éventuels survivant, criant, hurlant, à tue-tête la retraite :
« Adachi Tatsu ordonne la retraite, fuyez! »
Disaient-ils sans relâche. Bien qu'une pensée héroïque me traversa l'esprit, mon élan fut rapidement stoppé par un shinobi :
« Kodomo, Adachi ordonne la retraite, il faut évacuer les blessés des décombres! »

Je regardais l'homme brièvement, tout en commençant à repartir dans le sens inverse. Celà faisait un moment que je ne l'avais pas vu et, je ne pouvais la laisser entre de mauvaise main!
« Ouais fait ça, mais risque pas ta pas ta peau quant même, on a besoin d'un maximum d'Homme! moi, je vais la chercher!!  »

Je courais à la recherche de la jeune squale, sans me retourner, ni constater la fureur que le monstre était en train de déverser sur le village! Je ne savais pas ce que le vieux y faisait à l'intérieur, mais le poulpe géant ne devait pas s'en satisfaire. D'ailleurs, il allait certainement passer un sale quart d'heure!
Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Si tu écoute bien.... tu n'entends plus rien!  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4920-bingo-book-de-kodomo http://sns-rp.forumgratuit.org/f522-dossier-kodomo-shinda http://sns-rp.forumgratuit.org/t4856-sueur-et-impartialite
Messages : 109

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 20 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Lun 9 Juil - 22:39

« Merde… Je vais pas crever ici... » La réserve de Chakra bien vide. Mako soulevant alors des débris avec l’aide d’une dizaine de ninja médecin qui avait été prit dans l’éboulement d’un bâtiment. Un râle d’effort, et l’énorme plaque de pierre qui manquait de les écraser fut repousser lourdement hors d’eux. « Hachibi nous en veut réellement... » Cracha Mako qui essuyait avec sa langue du sang qui s’écoulait de ses lèvres. Quand Mako se redressait parfaitement, hors des débris. Elle pouvait alors voir le carnage qu’Hachibi était en train de causer autour de lui de lui. Ging était mort, les cultistes étaient tous mort. Le danger était maintenant le démon à queue.

« J’ai tellement… durée pour faire de ce village mon chez moi... »
Se mit à grogner Mako, relevant un regard plein de rage en direction de Hachibi. Mais, la situation la plus dangereuse… Il fallait évacuer les citoyens et c’était la chose la plus difficile à faire. Surtout que le démon avançait au sein du village en ravageant tous sur son passage. Que pourrait t-elle faire ? Elle qui n’avait presque plus de chakra, elle n’était q’un petit insecte.
Mako se frappait la tête de sa main libre. Pourquoi ses souvenirs revenaient, elle n’approchait tout de même pas de la mort ? Si. Sa réserve de chakra était encore faible et ses mouvements démontraient qu’elle était affaiblit. Elle se mit à marcher seul au milieu des décombres. Son ancienne maison avec le petit coin d’eau qu’elle avait trouvée était totalement ravagé. Elle n’aura même pas eu le temps, ni même la volonté d’aller essayer de sauver les souvenirs qu’elle avait tissée ici.

En parlant de souvenir, elle ressentait son cœur se serrer doucement. Qu’était t-il arriver aux autres ? Eidan, Seikatsu ? Et l’autre avec la chevelure bleue ? Des noms revenaient dans sa tête, elle voyait même son cousin. Ils étaient aussi des habitants de Kiri. Mais pourtant elle ne les voyaient pas dans. Le coup final fut la vision de l’Akuma qui venait de se faire dévorer par Hachibi. Mako, dans un état psychologique encore instable ne supporta pas cette vision et se mit littéralement à péter un câble.

« USHI ! SALE POUPLE DE MERDE ! RELÂCHE LE SINON JE JURE QUE J’VAIS TE BOUFFER TOI ET TOUS TES MORTS ! » Hurlaient Mako de rage, ce fut pour le géant sûrement un bruit imperceptible masqué par les autres sons de destruction autour. Mako continuaient de hurler de rage, avant de s’écrouler n’ayant presque plus de force. Ce fut le déclic, elle devait se battre pour honorer la mémoire de son partenaire. Fuir, non. C’était une question d’honneur et de vengeance. Elle était prête à utiliser les dernières ressources de Chakra qu’elle disposait pour tenter de combattre, peu importe les moyens. Mais la silhouette de Kodomo se dessinant au loin l’en dissuadait.

« J’espère que tu lui retourne les tripes le vieux... »
Dit nostalgiquement Mako qui se laissait tomber sur Kodomo. Il allait devoir supporter la squale qui était fatigué comme jamais.

_ _ ___________________________________________ _ _



Merci Meinto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t8011-bingo-book-de-mako-hoshigaki#59725 http://sns-rp.forumgratuit.org/t8007-mako-mako-dit-le-requin-ca-arrive#59686
Messages : 385

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 140 両

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Mar 10 Juil - 12:46




De l’air Pur, qui deviendra rare…

J’avais atteint une vitesse impressionnante, ainsi qu’une force à toute épreuve ! Ce Fuinjutsu, qui m’offrait tous ces bénéfices restait ma plus grande faiblesse. Car, en plus de ces atouts physiques, mon caractère, mon regard, ma personnalité avait changé ! Pourtant semblable à une fourmi pour le démon à huit queues, ma petite taille face à lui restait un point fort que j’avais su utiliser à bon escient. Le taureau ne dédaigna pas parler avec mon confrère, sa fureur était trop grande et, seulement en lui dégainant :
« Ne crois pas que j’oublierais. »

Le Tatsu fut projeté d’un simple coup de tentacule. C’est à cet instant que j’étais persuadé de la marche à suivre. L’octopus devait être stoppé! Comment, je ne le savais pas encore. Mais c’est avec impulsion qu’à corps perdu, je m’engouffrais de mon grès dans la gueule de la bête à cornes tout en brandissant mon arme. Mon passage fut marqué par une dent arraché par mes soins, sous le coup désinvolte de Samehada. La frénésie était telle que je frappais et je frappais, puis je refrappais avec une haine incommensurable pour causer le plus de dégât possible sur mon chemin. La lumière était encore présente. Enfin, elle l’était jusqu’à ce qu’il m’avale.

La descente dans l’antre :    

Je m’engouffrais de plus en plus dans la noirceur de cet être maléfique. Déchirant les parois de son œsophage à l’aide de la peau de requin, ma descente était largement amorcée. Je ne devrais plus tarder à aller dans l’estomac du calamar géant. Mais je n’avais pas dit mon dernier mot. Mon opposant rencontrait des dents lacérées qui n’avaient qu’un seul but, déchiqueter et bien sûr, créer des lésions internes qui à long terme, allaient créer des hémorragies internes, qui mèneront je l’espérais vraiment, vers une mort certaine. J’y mettais du cœur à l’ouvrage, de la force et de la conviction ! Je sentais la fin pour moi se rapprocher et, plus j’apercevais ses bras se tendre vers moi, plus mes coups et ma rage œuvrait pour blesser et dompter la bête. Ma voix portée,  j’espérais bien que le son de celle-ci atteignait les oreilles de mon hôte, car oui, pour une fois, les rôles étaient inversés.« Écoute-moi bien le taureau ! Si tu crois que je vais te laisser l’emporter ainsi, tu te trompes fortement ! Si toi, tu es un démon, prend en compte que mon surnom est, Akuma ! Jamais, crois-moi, jamais la vie ne m’emportera sans que j’y laisse mon emprunte ! »

Je sentais l’épée légendaire se gorger de son chakra immense pour grossir, grossir, voir largement doubler de volume. Sa faim était impressionnante, Samehada était un monstre, et les plaies qu’elle causée se sentaient plus grosses ! Sans voir la scène d’effroi à l’extérieur, je me doutais bien par ses mouvements que le monstre rejetait toute sa fureur sur mon village. C’est d’ailleurs lui qui m’avait poussé à me jeter tête baissé pour l’anéantir !« Tu n’auras pas Kiri. Tu m’entends ! Tout ce que tu détruiras, une nation tout entière le reconstruira. Tous comme moi, ton nom figurera dans l’histoire. Peut-être plus que le mien. Mais je serais celui qui t’aura causé le plus de blessures ! »

Malgré la faible luminosité, j’apercevais ma destination finale, tandis que l’épée continuait de se nourrir et grandissait encore à vue d’œil. J’entendais surtout le bruit des fluides gastriques se rapprocher de plus en plus, prêt à me digérer. Mais, mentalement, je me préparais. Avant de quitter définitivement la première partie du tube digestif, ce toboggan géant, je fouillais très rapidement dans ma sacoche pour sortir ce qui était peut-être le dernier parchemin explosif de mon inventaire. Puis, d’un geste instinctif et décidé, je le collais sur la paroi de son tuyau avant d’entamer une chute libre vers le fond de l’estomac de la bête. Dans très peu de temps, l’explosion rugirait dans sa gorge, telle une bouchée de ces plats un peu trop épicés ! Laissant jaillir des flammes qui peut-être, allaient donner le ton à mes armées. Indiquant que, tant que la mort n’était pas là, le combat n’était pas terminé.
Je l’apercevais. Son liquide digestif m’attendait, et je savais pertinemment que le temps était comptait. Dès le premier contact, tous mes mouvements devront être millimétrés. Donc, profitant de mes derniers instants, je balançais mon bras libre le sacrifiant comme un pion, pour le plonger en premier et asséner un coup de poing d’une violence extrême dans la peau tendre qui sous l’effet de celui-ci, dispersa le liquide pour me laisser la place de prendre une rapide impulsion, grâce à la souplesse de l’estomac qui créa un effet de vibration. Malheureusement, cette manœuvre me fit perdre l’avant-bras et avait très largement commençais à ronger le haut de ce dernier. Mon sceau m’empêchant de ressentir cette douleur, j’avais seulement la conscience pour l’imaginer… Mais je n’allais pas en rester là. Me débattant comme un beau diable, je rebondissant sur les parois estomacales qui n’avaient pas de liquide acide, bondissant tout en déchirant et déchiquetant tous le tour de son organe. Le but de cette manœuvre était évident de créer une ouverture pour que l’acide gastrique puisse s’évacuer ! Les brûlures d’estomac lui feront mal, très mal ! Sachant que ma vie était comptée, je prenais un malin plaisir à endommager Hachibi de l’intérieur. Après tout, il était à présent sans défense et complètement à nu devant moi.
Sous les assauts répétitifs de ma lame arracheuse de chair, je vis une partie de son estomac céder, libérant le liquide visqueux, m’offrant un petit moment de répit. C’est avec impuissance en revanche que la substance continuait de me ronger le bras, n’oubliant aucune partie. La peau, les muscles, les os. Tout tombés en lambeaux ne me laissant aucune chance à mon membre. Voué à mon propre sort à l’intérieurement, bien que la douleur ne se fît pas ressentir, mon cœur battait à 200 à l’heure ! Aucune larme de désespoir s’affichait sur mon visage guerroyant, non, même si mon destin était scellé, j’entendais résonner un air musical patriotique qui me portait au même titre que mon pays, offrant à mon adversaire une frénésie de coup de mon bras restant pour déchiqueter encore et toujours le sac digestif de celui-ci. La haine montée, je ne lâcherais rien jusqu’à ce que la mort m’emporte ! Je regardais samehada qui continuait compte à elle, de gonfler tout en se gorgeant de chakra :   « Nourri toi, grandit ! »

Je ne savais pas du tout ce qui se passait à l’extérieur, de mon côté, je luttais sans que rien de bon ne puisse se passer. Continuant de rebondir sur les côtés en attendant que tout ce vide, mon bras tomba entièrement, ne laissant place qu’à un bout de moignon lépreux. Alors que tous semblaient définitivement finis, je sentais la fatigue commencer à me prendre, en entendant les battements de mon muscle vital qui devenaient de plus en plus rapide. Alors que l’adrénaline continuait de me pousser toujours plus loin. Je pus enfin me poser sur un sol dur et souple à la fois, mais à peu près stable. Bien que je ne disposais pas de beaucoup de temps, je réfléchissais aux options qu’il me restait, tout en sachant qu’ils étaient minces. Surement pris par le désespoir, un cri furieux émana de mon être, semblant sortir du fin fond de mes entrailles !
« AHAHAHAARRRRRRRGGG ! Pour KIRI, POUR MES FRERES, POUR UNE NATION ? POUR MIZU NO KUNI !! »

Un coup de tonner !

Un premier grondement se fit entendre. Surement l’explosion provoquée par le parchemin que j’avais semé. Le petit poucet avait marqué son territoire. Et la bête en sera folle de rage. Car un bon Kirijin, et un Kirijin qui meurt au combat. Mais jamais seul. Stratégiquement, je sortais de l’estomac qui m’était ouvert à présent. Je ne savais pas du tout où je me trouvais à cet instant. Ce qui était certain, c’est que la digestion était stoppée. Et que la peau de requin, posée sur les tissus même de la proie, continuait de se gorger. Je la laissais dorsalement se rassasier de l’essence pure du Bijuu, sans pour autant pouvoir jouir de ses biens fait dans l’immédiat.
Me munissant à présent de sa coéquipière, lame qui m’avait servi jusqu’à présent, je tenais fermement Shibuki dans ma main droite, seule restante de ce combat. Essoufflé tout de même, je fixais fièrement la légendaire explosive :« Allez, à nous deux ma grande ! »

Ma main se chargeait de chakra pour libérer une première explosion dans l’antre d’Hachibi.  Une fois que je fus arrivé à une extrémité je laissais gronder une nouvelle fois, cette arme redoutable. Un fracas que le taureau entendrait sûrement, lui causant des dégâts que j’espérais important ! Il ne me restait plus rien. Je me sentais vide et tremblant. Mes dernières cartouches étaient tirées. Alors que le corps d’un homme tombait à genoux, mon regard se porta vers les cieux.
 « Aizen, Drychda, Uzumi. Même si ma mort n’aura servi à rien. Même si Hachibi ne trépasse pas avec moi… J’espère avoir suivi la voie des plus grands dans mes actes ! Adachi, je suis navré de ne pas pouvoir honorer ma présence pour la suite. Pourtant, l’envie de te botter le cul me ronger ! Kiri, le pays de la Brume, je me terre peut-être à jamais. Mais ça aura été une immense fierté de combattre à vos côtés. Konoha, cette guerre remportée ; que de bon souvenir. Peuple de guerrier, longue vie à vous mes frères ! Mako, j'ai que rarement combattu à tes cotés, mais ton potentiel est, comment dire... énorme. Ne fais rien d'insensé, et tu deviendra forte! Et la meilleur pour la fin, Chisame, Toi tu est. Je trouve même pas les mots. Mais tu est de loin la meilleurs connaissance que j'ai faite chez les épéistes! j'espère qu'on se reverra un jour petite soeur, et prend soin de ton père! »

Le souffle saccadé, fatigué de cette bataille, je rengainais Shibuki. Il me restait plus qu’une option. Tendant le bras unique qu’il me restait, je saisissais la Samehada qui avait bien pris de l’ampleur. Le courant semblait bien passer entre nous. Effectivement, le chakra puissant que j’avais libéré avait sûrement suffi à contenter le prédateur. Profitant donc de l’opportunité, je laissais l’arme me gober, me protégeant des événements futurs pouvant survenir. Elle était ma dernière chance. Peut-être qu’à l’intérieur d’elle, le chakra d’Hachibi accumulé jusqu’à maintenant finirait par m’imprégner. Seul l’avenir me le dira. The life, or my Death !



THE END



Résumé:
 

_ _ ___________________________________________ _ _

Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Messages : 686

MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   Dim 15 Juil - 2:41




La douleur... La douleur était trop intense. Ca lui déchirait les entrailles, lui vrillait la tête, le rendait fou... il voulait en finir avec ces ninjas, définitivement... il en avait marre de n'être qu'un outil de puissance. Mais la douleur était trop importante...

Alors que les kirijins s'échappaient, battant en retraite, et qu'un nombre incroyable de cadavres autant du Culte de la Vie que des hommes et femmes de Kiri, et même des enfants, jonchaient le sol des nouvelles ruines du Village de la Brume... Hachibi, dans sa fureur sans commune mesure, cracha d'imposantes orbes noires vers diverses directions, celles-ci venant exploser parfois à quelques centaines de mètres, parfois à plusieurs dizaines de kilomètres, ravageant une bonne partie de l'île de Kiri.

Puis... il leva la tête, insufflant sa toute-puissance dans une énième énorme bombe noirâtre, qui prit de plus en plus d'ampleur à mesure qu'il y soufflait sa force. Il vacilla légèrement lorsqu'une explosion retentit en son propre sein, ne se retenant que d'un pied qui vint écraser une bâtisse.

D'un geste, la bête tentaculaire lança l'arme explosive en plein milieu des ruines, dévastant et réduisant à néant tous survivants, et causant l'apparition d'un gigantesque trou béant, une cavité monstrueuse duquel des débris tombèrent avant que ce ne soit toute l'eau qui y chuta. Peu à peu, l'orifice se remplissait d'eau, jusqu'à en déborder, la mer venant s'y engouffrer à son tour.

Hachibi marcha d'un pas traînant, ses gigantesques tentacules venant écraser les bâtiments non loin dans une rage évidente alors qu'il vint plongeait désormais dans l'eau, englouti au plus profond de la cavité, à des centaines de mètres sous terre, peut-être des kilomètres.

Progressivement, la présence du bijû s'amoindrit mais restait bien présente, comme s'il entrait en hibernation, reposant au plus profond de cette nouvelle baie.

* * *


Deux jours plus tard, les shinobis connaisseurs de l'art de la sensorialité pourront affirmer avoir vu une énorme masse de chakra s'élevant depuis cette baie nouvellement créée, désormais lointaine, avant de disparaître dans le vent.


FIN DE L'EVENT.


Compte-rendu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT FINI] [Rang 0] Sous l'ombre du géant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sous l'ombre d'un saule.
» Un rang personnalisé sous l'avatar
» Petite échoppe cachée, à l'ombre, dans un coin.
» Sous l'ombre parnassienne d'un olivier [Casoair]
» Sous l'ombre la chouette hulotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: