Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 L'amour d'un Senju. [Rp Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyo Senju
Rang B
Rang B
avatar
Messages : 55

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: L'amour d'un Senju. [Rp Solo]   Ven 13 Juil - 22:32

Une nuit pour le moins.. agréable, le ciel sombre laissant paraître un voile étoilé qui dansait, haut dans le ciel, accompagnant la Lune qui était belle et si lumineuse. Illuminant la vaste étendue verdoyante que composait la forêt qui entourait "La Vallée de la Fin", un endroit que chaque shinobi connaissait pour y avoir un jour abrité la confrontation des deux meilleurs shinobis de leur temps : Hashirama Senju et Madara Uchiha. L'écoulement de l'eau le long de cette vallée, dévalant la cascade, la douce brise nocturne venant secouer délicatement les feuillages aux alentours.. tout semblait si calme, si reposant.. la mélodie de la Nature qui continuait son spectacle pour bercer les rêves de ceux qui dormaient dans les bras de Morphée.

Le jeune Senju appréciait passer ses nuits à la belle étoile, il aimait sentir le vent délicat de la nuit souffler sur son visage apaisé et ému devant le spectacle qui lui était offert et malgré la solitude occasionelle, ne put que se sentir d'un humeur joviale devant des plaisirs aussi simples et agréables. Peut-être ses origines qui remontaient le faisant aimer le plaisir simple de communier avec la nature et cette vision inprenable qu'il avait du haut des statues érigées en mémoire d'Hashirama et Madara.

Le Jonin prit lentement appui sur ses bras et se releva calmement, sans bruit, il ne tenait pas à gâcher la mélodie qui lui était offerte en cet instant, mais des nuages recouvraient la clarté habituelle de son coeur. Des guerres, du sang, des familles séparées, des enfants jeté dans les brasiers du combat sans merci que se livraient les shinobis.. Est-ce que le monde des Shinobis pourrait un jour trouver paix et stabilité en apportant une réponse qui réuniraient chaque pays, chaque village, chaque shinobi à se tendre la main pour aller de l'avant ? Kyo n'en savait rien, son ancêtre, Hashirama, avait par sa force, ses rêves et sa détermination, réussi l'impensable à l'époque, ramener la paix en cessant les combats qui faisaient rage et avaient bâti, avec Madara, le village caché de la feuille, Konoha.

"Je dédierai ma vie à trouver un moyen de ramener la paix, pour savourer chaque instant de tranquillité , pouvoir voir chaque enfant à naître grandir le sourire aux lèvres, montrer à mes parents que le choix que j'ai fait de suivre la voie du Shinobi n'était pas vain"


Cette pensée était claire en lui, et était sa source de motivation, une motivation qui tel un arbre, prenait profondément racine et était immuable en lui, un arbre qui se tournait vers le soleil, vers l'espoir d'un lendemain sans effusion de sang, de tragédies. Pourtant il savait que le chemin était encore long avant de parvenir à une telle avancée. Kyo marcha lentement devant lui et malaxant inconsciemment du chakra qu'il transmit aux plantes de ses pieds, dévala sans aucun mal la statue de son ancêtre avant d'arriver au pied de la rivière qui séparait les deux statues de pierre.


Le jeune homme s'accroupit lentement, et d'un geste de la main, caressa le flot de la rivière, sans en interrompre le cours, et y plongea la main, sentant la fraicheur vive d'une eau glacée faire réagir son bras, mais cette sensation de légèreté n'était pas désagréable, et permit à Kyo de mettre un peu d'ordre et d'apaisement dans les maux qui troublaient le cours de ses pensées, tout comme sa main dans l'eau. Après quelques minutes à penser intérieurement en toute tranquillité, il se releva droit, porté par ses jambes robustes et marcha le long de la rivière, sans but précis, si ce ne fut qu'apprécier le moment, calme et enivrant de beauté.


Soudainement, alors que le Senju profitait de sa marche nocturne, un très léger bruit venant de la forêt interrompit sa marche et le fit se mettre en garde.. sa première impression était celle d'une branche assez fine qui avait craqué sans explications, si ce n'est quelqu'un qui l'avait vu au pied du fleuve et s'était approchée à son tour. Ni une ni deux, ayant mentalement visualité l'espace potentiel où le voyeur potentiel s'était installé fut alors, ressentant toujours une présence, il n'eut pas le temps de sortir le moindre mot lorsqu'une ombre apparut derrière un arbre. La lumière vive de la pleine Lune qui illuminait la forêt autour de la vallée vint mettre une apparence et un visage à cette ombre mystérieuse.. de longs cheveux bruns, une silhouette efféminée, une robe qui ne découvrait que ses jambes à partir du genou, blanche et à l'air soyeuse.. Kyo rencontra au pied de la rivière une demoiselle qui l'approchait, sans intentions belliqueuses, le shinobi ayant l'habitude de ressentir les pulsions meurtrières avec les guerres incessantes, ne ressentit aucune hostilité et laissa l'inconnue s'approcher de lui, elle ne tarda pas à briser le silence ambiant.


-Je.. Je suis désolée, je ne voulais pas vous surprendre, j'ai entendu des bruits de pas alors que je venais me rafraichir à la rivière et je vous ai vu, il faut dire qu'il n'est pas commun de croiser quelqu'un ici en pleine nuit.. affirma justement la jeune femme.


Il était exact que la Vallée de la Fin était vraiment isolée géographiquement.. située non loin des frontières du pays du feu, il n'était pas vraiment à proximité d'un quelconque village, ce qui rendait improbable la présence de personnes à cette heure-ci. Sa pensée fut interrompue par la jeune femme qui poursuivit aussitôt.


-Je.. je m'appelle Okuni, je.. balbutia-t-elle en essayant de briser le silence qui séparait les deux personnes, mais longue ne fut pas la réaction du Senju, dont le visage s'illumina aussitôt d'un sourire.


- Je suis Kyo Senju, du village de Konoha qui n'est pas si éloigné d'ici, enchanté de te rencontrer. Est-ce que je peux te demander ce que tu fais par ici à cette heure si tardive ?
demanda le Senju d'un air plutôt simplet.


Okuni mit un temps prononcé avant de donner une réponse à son interlocuteur, qui la regardait toujours souriant.


- Je.. suis venu contempler ce paysage.. avant de partir.. c'est la dernière fois que je peux encore venir ici et je ne serai plus là demain, c'est pourquoi je m'aventure ici.. et vous ?


Le jeune Homme acquiesça d'un signe de la tête et se gratta la jour du bout de son index gauche avant de répondre.


- Oh, disons que ce lieu est symbolique pour mon Clan, et c'est ici que je viens me ressourcer et m'inspirer quand je me pose des questions qui me pèsent un peu, affirma Kyo en souriant à pleines dents à Okuni qui lui rendit son sourire.


C'est dans la joie et la bonne humeur que les deux apprirent lentement mais sûrement à se connaitre autour d'un feu de camp, partageant leurs histoires respectives, sans rien cacher à l'autre, en parfaite simplicité, ce qui conforta le jeune Senju et son espoir de réussir à tendre la main à chacun et que les liens tissés permettent d'aboutir à une paix durable. C'est donc sous le voile étoilé que les deux voyageurs rirent aux éclats, la discussion eut prit une tournure quelque peu comique lorsque Kyo cita ses bourdes quotidiennes qui le définissait définitivement comme étant Kyo Senju. Ce dernier avait pour l'occasion sorti de son sac de quoi boire abondamment et des biscuits militaires, la seule nourriture qu'il avait sur lui..


Okuni lança un regard enjoué au jeune Homme qui avait le même âge qu'elle, et piocha dans les biscuits avant d'en gouter un, qu'elle n'arriva à croquer efficacement qu'au bout de la troisième tentative sous les éclats de rire de Kyo qui se prit aussitôt un regard meurtrier qui le fit reculer aussitôt. La jeune fille lui tira la langue et prit rapidement le coup de croc si je puis dire.. la nuit battait son plein et la danse des feuillages allait à ravir au moment qu'ils passaient ensemble. Mais un détail n'échappait guère aux yeux du Senju, qui décelait une certaine forme de tristesse dans le regard d'Okuni au fur et à mesure qu'elle était avec lui, et hésitait à lui dire ce qu'il pensait lorsqu'elle prit les devants.


- Dis moi.. tu m'as parlé d'un rêve qui te tient vraiment à coeur, j'aimerais bien savoir ce que c'est, demanda-t-elle à Kyo.


Ce dernier prit un temps, et lui répondit, levant les yeux vers le ciel étoilé.


- Les guerres se multiplient et ravagent notre Monde, les enfants perdent leurs familles, et sont envoyés à la guerre, entrainés à ne devenir que des pantins au service de la destruction.. Mais un jour, j'instaurerai la paix, et même si elle est au bout du monde, je mettrai la main dessus et j'empêcherai les Shinobis de s'entretuer.. Un Shinobi endure, marche droit devant et ouvre la voie aux générations futures. Quant à moi, je veux ouvrir la voie vers un lendemain sans sang, et sans guerres pour les enfants à naître.


Une larme vint couler le long de la joue de la jeune femme qui fixait Kyo, dont le regard s'était attendri, laissant place à la surprise, d'une Okuni si émue, et dont la beauté fit rougir le Senju, qui se contenta de passer lentement sa main droite sur sa joue, sécher sa larme du bout du pouce, et lui adresser un franc sourire, qu'elle lui rendit aussitôt.


La nuit fut passée à une vitesse insoupçonnée, que la Lune avait déjà fini sa course dans le ciel, relayée par le premier rayon du soleil qui vint éclairer la dense végétation et l'endroit où se trouvaient les deux tourtereaux, le feu de camp s'était éteint, ayant consumé tout le bois au prélable. Okuni elle fixait le ciel s'illuminer en couleurs, et se tourna vers Kyo, une dernière fois avant de s'écrouler au sol, suffoquant et provoquant la surprise qui tétanisa momentanément le jeune Homme, qui cependant se précipita pour la prendre dans ses bras.


- Okuni ! Qu'est-ce qui se passe ?


La demoiselle fixa Kyo dans les yeux, et lui adressa un faible sourire, tandis que sa respiration devint haletante, de plus en plus.. la lumière dans ses yeux brillante, mais faiblissante, elle posa la main sur la joue du Shinobi qui versait alors une larme, prit de panique.


- C'était bref.. mais les moments que l'on a passé ensemble, valent plus encore que tout ce que j'ai pu vivre jusqu'à .. présent..


La jeune femme concentra un peu de chakra dans le bout de ses doigts et scinda légèrement le vêtement recouvrant son ventre, laissant apparaitre une blessure ayant atteint un point vital, qui se remit abondement à saigner lorsque les restes d'un sceau disparurent sous les yeux de Kyo qui ne pouvait rien faire.

- Je voulais.. revenir une dernière fois sur le lieu où ma mère m'emmenait quand j'étais petite.. je ne tiendrai plus très longtemps, mais j'ai été atteinte d'un poison mortel et tout ce que.. j'ai pu faire.. c'était de .. de stopper momentanément l'hémorragie et le poison avec le chakra qui me restait.. J'ai perdu ma famille il y a longtemps.. ce lieu.. c'est le seul endroit où je pouvais.. "rentrer", retrouver ma mère avant de disparaitre..

Kyo l'interrompit aussitôt, le visage paniqué, il secoua énergiquement la tête et se reprit aussitôt.

- Je vais t'amener au Village ! On a des médecins compétents, ils vont te soigner .. Pourquoi .. ? Pourquoi ne m'as-tu rien dit ? J'aurais pu.. te sauver.. !

- Non .. j'étais déjà condamnée et je le sais parfaitement, étant une Kunoichi Médecin.. je le sais parfaitement.. mais..

Okuni déposa sa main tremblotante et faiblissante, sur la joue du Shinobi qui pleurait à chaudes larmes et lui adressa un dernier sourire.

- Tu.. tu dois vivre, pour réaliser ton rêve. Un jour, apportes la paix, et.. permets à la génération future.. de ne pas connaitre.. le triste sort que nous connaissons aujourd'hui. Je ne serais pas là pour te voir réaliser ton rêve mais.. j'ai foi en toi, Kyo Senju, je..


Ses lèvres tremblaient, tout autant que les bras et le corps de Kyo tremblaient de confusion, de tristesse, de sentiments qui se bousculaient en lui, tandis que la Kunoichi trouva la force de finir sa phrase, sous les yeux de celui, avec lequel elle n'avait passé qu'une nuit, mais une nuit de paix, de quiétude, d'acceptation mutuelle, sans crainte ni peur.. Une graine avait germé en elle, celle de l'amour.

-..t'aime.. souffla-t-elle dans un dernier effort.

Son regard faiblissant laissa place au vide, ses paupières lourdes cédant, sa main s'écrasa au sol tandis que ses yeux se fermaient dans un dernier geste avant la fin, la fin d'une Kunoichi, dont la mort marquait, avec tant d'autres les guerres incessantes entre Shinobis dans le Monde.. Mais.. pas elle.. Le jeune Senju cria de tristesse tandis que ses larmes perlaient à profusion, tenant dans ses bras une femme qu'il aimait profondément, le chaleur de son corps laissant peu à peu place à la froideur de la mort l'enveloppant progressivement, marquant le point de non retour pour le commun des mortels ici bas.

Des heures déjà écoulées, Kyo se releva, et porta dans ses bras la dépouille de la Kunoichi qu'il amena dans la forêt, non loin d'une belle clairière fleurie, où il creusa avec le Doton un emplacement pour le cercueil qu'il créa dans la foulée avec son Mokuton. Le regard vide, silencieux, les larmes séchées faisant place à de nouvelles larmes qui ne s'arrêtaient plus de couler le long de ses joues avant de s'écraser sur le sol. Il referma le cercueil sans un mot.. et l'enterra profondément dans la terre, érigeant une sépulture de bois ornée de fleurs qu'il eut cueilli dans la clairière.

-Je te le promets, je ferai de mon rêve une réalité, plus personne n'aura à subir ce que tu as subi de ton vivant, je ferai tout pour offrir la paix et la stabilité à ce monde, pour honorer ta mémoire, et nos sentiments.

Les larmes du Senju vinrent s'écraser sur le sol fraîchement retourné et il se retourna d'un pas décidé, accomplir ce en quoi il croyait toujours malgré tout.[/color]

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'amour d'un Senju. [Rp Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Vallée de la Fin-
Sauter vers: