Forum RPG dans l’univers de Naruto
 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 She's back, for the victory [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 29

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: She's back, for the victory [Terminée]   Jeu 19 Juil - 21:46



Minuiki Kurama


IRP !

Nom : Kurama
Prénom : Minuiki
Âge : 41 ans
Sexe : Femme
Nindo : Plus le temps passe, plus y'a de traces
Village :  Konoha
Clan : Kurama (Il n'y a plus de fiche de clan)
Rang souhaité : A
Grade souhaité : Jûnin
Bingo Book : Bingo-Book


Je ressemble à...

Une chambre, une lumière tamisée, toi, toute seule, tu semblais attendre quelque chose. Probablement ton époux, au vue de ta tenue d'Eve, on se doute la raison de cette attente. Cela dit, laisse moi en profiter pour te décrire aux yeux de tous, pour dévoiler ton charme, laisse moi te mettre à nue auprès de ceux qui le désirent. Agée d'une quarantaine d'années, le temps ne t'a fait que du bien.

Dans ton enfance, tu étais une gamine, d'un brun très clair, frôlant avec la rouquinerie. Aujourd'hui, cela est finie. Tes cheveux se sont assombris, oh, ils ont bien changés en tant de temps. Leur longueur est d'ailleurs tout à fait respectable pour une femme de ton âge. Non, tu n'a pas commencée à les perdre et ils t'arrivent de surcroît, jusqu'en bas de tes fesses. Alors en effet, tu en est très fière malgré le fait que tu trouve nécessaire de les coiffer régulèrement en une queue de cheval. Bien que, en ce moment, dans ton lit, ils sont totalement lâche, te donnant cet aspect sauvage mais cela, ne regarde que toi, n'est-ce pas ?

Nous nous attarderons donc plutôt sur ton visage. Depuis tes 16 ans,  25 années se sont écoulées, tu n'a plus ce visage innocent, tu n'a plus cette aspect fragile, non, tu t'es endurcie, tu as appris à masquer tes émotions, tu l'a d'ailleurs si bien appris que, très peu de gens ont l'honneur de t'observer sourire. Oui, tu es tellement DARK. Non, en vrai, tu estime juste que … ton ami d'aujourd'hui peut être ton ennemi de demain. Alors oui, tu es méfiante, mais cela, ce sera pour ton descriptif psychologique. Contentons nous seulement de décrire bêtement ton visage : un sourire qu'il est peu régulier d'apercevoir ne veut pas dire que tu es aussi expressive qu'une tombe. Non, ton visage est très expressif et ça … c'est ainsi. Après, cela reste un visage, un faciès. Joli, certes, charmeur, certainement, menteur, évidemment. Maintenant, à quoi cela servirait-il de préciser la couleur de tes yeux ? Noisette, c'est un fait, mais … quel est l'intérêt d'une telle précision ? Une futilité, comme tant d'autres choses : comme le fait de préciser que ton nez est banal, que tes oreilles sont simple. Ce ne sont que des outils ayant une fonction vitale. Quant à ta bouche, tes lèvres pulpeuses, je pourrais dire bien des choses, cependant il y'a des enfants. Alors je me contenterai de dire qu'elles sont des plus douces.

Ton époux aime sans doute énormément ton visage très séduisant, mais … tu as bien d'autres atouts qui jouent en ta faveur, alors oui, je compte bien survoler ces atouts. A commencer par le plus flagrant le moins que je puisse dire c'est que Mère Nature t'a plutôt bien gâtée sur ta poitrine. Opulent et d'une bonne douceur, tu estime qu'ils sont parfait. Alors évidemment, les jalouses te diront « Ne t'en fait pas, à ton âge, c'est normal qu'ils tombent » mais, tu refuse de leur accorder le dernier mot. A tes yeux, ils ne tombent pas et sont parfaitement parfait ! Ecoute, on ne va pas te contredire, c'est ton corps, tu le connais donc évidemment mieux que tout le monde. Hormis cela, tu ne mise pas tout sur tes monts, loin de là. Durant de longues heures, de longues semaines, durant des années, tu as forgée ton corps, pour en arriver là. Un ventre ferme, musclé, pas à l'excessif, mais on sent clairement que c'est du solide. Des bras tout aussi solide, tes mains en revanche, fines, sont plus celles d'une petite princesse, très peu abîmées, elles sont tout en délicatesse. Au fond, que dire de plus, tu veux qu'on parle de ton fessier rebondi ? C'est fait. De tes jambes, contenant quelques formes agréables à l'oeil ? C'est fait également. Je n'ai rien d'autre à ajouter.

On ne peux le nier, ni toi, ni moi, ni même ton mari et quiconque te verrait : tu es une femme séduisante, du haut de ton mètre soixante-huit, tu n'a rien à prouver sur ton potentiel de séduction. Oh, au vue de tes tenues assez légères, des mots durs pourraient filer dans les oreilles, mais … au fond, il y aura toujours des scandales quand la jalousie est protagoniste de sa propre aventure. Bref, voici ta moitié se tenant dans l'encadrement de la porte, je vais donc fermer les rideaux !


Je pense à ...

Bien, au vue du fait qu'elle semble occupée, c'est à vous, très cher, que je vais m'adresser. Vous l'avez vu, vous la connaissez peut-être, ou pas. Cependant, ce que vous saviez d'elle, n'a plus rien à faire dans votre mémoire. Elle a bien grandie, elle a fortement changée. Vous pensez sans doute encore à cette enfant, naive et stupide, mais par dessus tout, utopiste. Je vous l'ai dit, oubliez-la, elle n'es plus la même.

Autoritaire, sa faculté à élever le ton pour se faire entendre n'es plus une légende, loin de là. Mère de trois enfants, grand-mère de deux, elle a bien souvent dû se montrer d'une fermeté exceptionnelle, alors certes, dit comme cela, ça paraît rien. Qui a besoin d'une mère autoritaire dans ses rangs ? Personne. En revanche, une kunoichi capable de garder un certain ordre dans son équipe, c'est très bien perçu n'est-ce pas ?

D'un calme cependant ... Olympiens et d'une patience incroyable, son sang froid à toute épreuve est assez admirable. En effet, il est difficile de la pousser à bout et, bien qu'elle ne supporte pas le chaos et le désordre, il s'avère que la quarantenaire est très indulgente. Enfin, il ne faut pas non plus exagérer, mais ... vous avez des chances de vous en sortir si vous ne cherchez pas trop. Après c'est comme vous voulez, mais ne venais pas vous en plaindre une fois qu'elle vous sera passée dessus comme un Bulldozer.

Bon, madame est néanmoins très possessive et ... démontre quelques signes de jalousie envers ce qui lui appartient. C'est pas le genre de femme à laisser son mari allait se promener gentiment avec la voisine pour aller boire un café, clairement pas même. Ou alors, la voisine finit en descente de lit juste après. Hormis cela, bon, elle est pas trop terrible, elle veut bien partager certaines choses et peut se montrer assez généreuse de temps en temps, mais plus autant que lorsqu'elle n'avait que 16 ans. Que dire de plus sur sa générosité ? Ce n'es pas la peine de rabâcher trois-cents fois ce que je viens de dire, vous l'avez compris.

Suite à cela, j'en viens à sa naiveté ... elle a disparue, entièrement. Elle ne fait que difficilement confiance aux autres, elle a bien compris que le monde n'es pas aussi beau qu'elle le pensait dans le passé. Elle a ouvert les yeux en grand ... et elle préférerait maintenant, les fermer ... elle estime ce monde pourri jusqu'à l'os. Mais que peut-elle y faire ? Cesser d'exécuter les missions ? Et ? Ca changerait quoi ? Parler aux autres Kages ? Ils ont changés, les exploits du défunt Naruto ne sont plus d'actualités. Au fond, elle préfère alors ne pas y penser, elle préfère regarder ce monde droit dans les yeux, le voir se déchirer et au fond ... il y a bien longtemps qu'elle a appris à ignorer tout simplement, cette décadence mondiale. Totalement dévouée à son village, il n'es plus un mystère le fait qu'elle estime son clan tout simplement ... dépassé, ou du moins, les membres qui pleurent encore sur leur gloire et puissance d'antan. Alors oui, Minuiki aimerait rendre à son clan sa gloire, son prestige, mais ... ce n'es plus son objectif, elle a, depuis, revue ses priorités, les focalisant sur sa famille et son village, d'autant plus qu'elle a eu la confirmation que ce qu'elle a en ce jour, elle peut le perdre dès demain. Mais ça, c'est son histoire.

C'est là, tout ce que je peux vous dire au sujet de cette femme voit-tu, globalement, il n'y que quelque mots pour définir celle-ci, à commencer par réaliste, ne cherchant donc plus à rêver. Insensible, dans le sens où elle applique désormais, hormis au sein des siens, la politique du "marche ou crève", après tout, celui qui ne tue pas se fait tuer. Humaine, parce que malgré tout, si ce ne sont pas les ordres, elle ne cherche pas forcément à tuer et peut être bonne. Au final, le plus important, c'est que ce soit une femme persévérante, car malgré le fait qu'elle est laissée tomber ses pensées utopiques, elle n'abandonnera pas, ou du moins, pas si facilement. Le reste, pourquoi n'iriez vous pas vous-même à sa rencontre ? Oh, je sais bien qu'elle est pas commode, mais ne vous en faite pas, elle ne vous mangera pas. Puis, un petit secret entre nous, elle est, à ses heures calmes, très taquine et joueuse, après tout, on ne peut oublier qui on est, elle a vue nombres de vérités, ça l'a endurcit, pas lobotomisé.


J'ai vécu...

Chap.1 - Innocence et Insouciance, la loi des deux I

Chéri, surveille tes filles s'il te plait.

Il y'a désormais quatre ans que tu es née. Tes parents t'ont nommée Minuiki, va savoir pourquoi ils ont pris ce prénom, c'est assez peu classique comme prénom. Cela dit, ça te va plutôt bien. Bon, hormis ce fait, pas besoin d'être uin génie pour deviner que tu as donc 4 ans, quant à ta soeur, Haruko, elle a bien un an de plus que toi. Oui, tu n'es pas fille unique et ce n'est pas pour vous déplaire à toute les deux. Bon, après, je sais, on va me dire "Pourquoi tu décris pas sa naissance ?" Pourquoi ? POURQUOI ?! Parce que sincèrement, on s'en fout. Tout le monde sait comment naît un bébé. Elle n'a pas fait exception, alors tu veux que je te dise quoi ? "Elle est sortie en hurlant fort puis elle s'est endormie", fin !

Bref, revenons en à nos moutons, tu n'es pas fille unique, et non ma belle. Alors clairement, ça ne te pose aucun problèmes, mais alors les conneries, ça y va bon train !  Ah, tu vois pas de quoi je parle ? Attends, je te fais un petit récapitulatifs :

- Connerie numéro 1, la délicieuse idée de faire un gâteau dans le lit de tes parents pour leur faire une surprise. Oh, c'était si mignon, jusqu'à ce que tu vide la farine, la confiture, du riz, et ... du rhum, sur le lit justement. Alors déjà, je sais pas trop quel gâteau tu voulais faire, mais je pense que tes vieux auraient fini à l'hôpital. Mais en prime, le lit était tellement imbibé qu'ils ont dû squatter ta chambre et toi, tu as du aller dormir avec ta soeur.

- Connerie numéro 2, la grande envie de te prendre pour une kunoichi avant l'âge. Jouer avec les kunai de papa, c'est amusant pas vrai ? T'aurait peut-être dû réfléchir par contre avant de tester le tranchant de la lame. Au final, un petit saignement qui avait fait peur à ta soeur, qui celle-ci, encore un peu nunuche, avait un peu amplifier les faits en disant mots pour mots : "Maman, maman ! Mimi c'est coupée la main !!" Etrangement, tes parents étaient pas tranquilles en l'entendant, plus de peur que de mal, ils ont appris à cacher tout leurs outils !

- Connerie numéro 3, on en parle de la bonne idée de vouloir faire une surprise à votre père ? Encore une fois, l'intention est adorable, mais ... je suis pas sûr qu'il ait apprécier de voir ses somptueux kimono déchirés et en lambeaux. La prochaine fois, toi et ta soeur, vous vous abstiendrez de faire la lessive, mais vraiment.

T'en veux d'autre ou tu vois où je veux en venir ? Un véritable petit démon, on se demande laquelle des deux étaient la plus terrible, mais me concernant, j'estime que tu es la plus affreuse. Une vraie petite terreur. Le pire dans tout ça, c'est que tu as toujours été très franche. C'était, je pense, le plus affligeant, voir une gamine haute comme trois pommes avouer ses méfaits sans sourciller, avec une banalité déconcertante. Et encore, ces trois-là, ce ne sont pas les pires, c'est juste un aperçu de ton potentiel destructeur. Un mince aperçu cela dit. Enfin, on va pas t'en tenir rigueur, au fil de l'âge, tu t'assagis un peu tout de même. Enfin, non, on peut pas dire ça comme cela. Tu as beaucoup d'énergie à revendre et ce n'es plus à démontrer, alors en fait, ton père avait eu l'excellente idée d'user de cette folle énergie à des fins plus ... intéressante, ou du moins clairement plus utile. Hé oui, six ans déjà, fallait bien te préparer à quelque chose et ... ton corps semblait tout disposé pour ce qu'il envisageait.

Minuiki, tu es d'accord pour dire que tu es jamais fatigué pas vrai ?
Bah oui papa
Parfait, tu as 6 ans, donc, on a deux ans pour t'entraîner et faire de toi une fille forte. Comme maman. Tu veux bien ?


Bien évidemment, tu avais hochais la tête naïvement, enfin, on ne peux pas dire que ce soit si mauvais en soit, pas du tout. Disons simplement que, t'allais devoir être endurante, mais au moins, ça te calmerait sans soucis je suppose ! Bon, on va pas se mentir hein, le début, tu faisais la maline, clairement, ton paternel te ménageait, sans doute beaucoup trop. On peut même pas appeler cela un entraînement, il se contentait de tester tes limites et toi, tu faisais la grande. Regarde toi, te pavanant avec cet air de petite prétentieuse agaçante. Une peste. En quelques semaines tu avais bien pris la grosse tête, mais tu ne savais pas du tout ce qui t'attendait, loin de là. En même  temps, c'est pas comme si tu t'en souciais, Mademoiselle s'estimait douée, talentueuse, déjà prête, à t'écouter, tu pouvais casser la bouche du Maître Hokage Naruto-sama. Compte là-dessus oui, puis quoi encore ? Changer les couches de Madara, évidemment, bon, il est mort, mais si tu le trouve, tu peux toujours lui changer le cercueil, si il en a un. Voir même mieux ! Tu pourrais trouver son cadavre dans la forêt en te baladant, ou encore plus puissant : détruire une île d'un simple geste comme ... je sais pas moi, Uzu no kuni par-exemple ? Ce serait tellement impressionnant, mais faut cesser de prendre tes rêves pour la réalité, tu n'es qu'une gamine tout juste bon à sauter pour jouer à la marelle et allait chercher tes poupées dans la chambre de ta mère ! Ne t'en fais pas, ça ne durera plus très longtemps avant que ton père ne se décide à t'entraîner réellement ...

Chap.2 - Frustration et Formation, la loi des deux F

Finit la plaisanterie. Ton géniteur passait aux choses sérieuses. Tu allais en baver, tu en pleurerais sans aucun doute, tu allais forcément te remettre en question, ou bien taper de nombreuses crises d'énervements. Pourquoi ? Parce que tu ne supporte pas d'échouer. Encore plus quand durant deux ou trois mois tu faisais la prétentieuse Je-Sais-Tout-Faire. Premier jour de véritable entraînement, il t'avait amené sur un grand terrain d'entraînement du village. Il t'avais juste faite courir et tu en avais rapidement était épuisée. La raison ? Il refusait que tu t'arrête. Alors, ça peut sembler barbare, mais bon sang, qu'il à dû se marrer à te voir courir ainsi, à bout de souffle. Puis si encore ça en avait été fini là, mais même pas. Il avait jugé bénéfique de te pousser encore plus loin en exigeant que tu parvienne à lui asséner un seul coup. Prétention ? Sans doute pas. Tu n'es qu'une enfant de 6 ans, lui, même si il n'est pas le plus puissant, il reste un Jûnin du village. Alors en fait, pour être franc, ce jour là, ni même les jours qui suivirent, tu avais passée toute la période d'entraînement à essayer, sans jamais réussir à le toucher. De lamentables échecs en pur beauté. Ca frustre hein ? C'est dur n'est-ce pas ? Je t'avais dit que tu n'étais pas prête.

Tu n'a alors, durant quelques temps, jamais pris conscience de l'écart de puissance entre toi et ton paternel, mettant sur le dos de ta fatigue qui s'accumulait de jour en jour. Cela dit, tu avais bien souvent pensée à quelque chose. Ton père ne t'avais jamais précisé la manière dont tu devais l'atteindre. Alors oui, cette fois, tu comptais tricher, c'est pas joli en effet, mais ... c'est le jeu, non ? Serait-tu si basse pour user de fourberie envers ton propre géniteur ? Apparemment, oui. La nuit même, tu étais allée saboter ses sandales de bois. Le lendemain, ce ne fut qu'une longue journée de plus avant que ton père ne perde l'équilibre suite à la cassure de ses sandales, une très légère perte d'équilibre mais suffisamment pour te faire espérer un miracle. Enfin, tu aurais pu, mais voilà, tes petites entourloupes ne dupent personnes, ton père eut vite fait de t'apposer la main sur le front et de te plonger dans une obscurité totale. Tu ne voyais rien, tu n'entendais rien, aucun mot ne sortait de ta bouche ... il t'avais plongée dans un état de panique que tu n'a jamais connue. Puis il te ramena à la réalité, en sueur et à genoux, il te surplombait de sa hauteur, te tournant ensuite le dos, il n'avait pas eu besoin de mots pour te faire comprendre ton erreur ... La tricherie n'était pas le soucis, le monde ninja était pas le plus propre, cependant ... tu avais criée victoire bien trop tôt, tu avais pris cela pour acquis ... tu l'a sous-estimé !

C'est à partir de cet instant que tu pris conscience que tu étais qu'une gamine, faible et prétentieuse en prime, non, en fait ... tu te trouvais pas prétentieuse, juste parfaite, mais moi je le dis : t'es qu'une sale petite prétentieuse ! Bref. Du coup, tu comptais faire quoi ? Pleurer sur ton sort, encore ? Te plaindre à ta mère ? Elle ne fera rien, ton père avait carte blanche pour faire de toi une femme forte et talentueuse. Non, contre toute attente, tu te mit au travail, mais genre, vraiment. Tu devint plus obéissante, plus attentive, tu pris les entraînements au sérieux, alors certes, ton père te mettait toujours autant la misère, tu finissais bien souvent en position latérale de sécurité, mais déjà, il constatait tes efforts. Il ne s'adoucissait pas pour autant, mais il était plus souple, plus agréable. Après ... que pourrais-je dire de plus durant cette période de ta vie ? C'est celle-ci qui a fait de toi ce que tu es principalement, oh, elle n'es pas la seule période marquante, mais elle en est une. C'est aussi là que tu as le plus progressé, mais ... C'est là tout ce que je peux en raconter, pour la simple et bonne raison que, le reste n'était que banalité. Un père entraînant sa fille, ça c'est déjà vu tant de fois ...

Alors, toujours dans la banalité ma belle, deux ans plus tard, comme l'avait assuré ton père, à l'âge de 8 ans, tu entrait à l'Académie Ninja, ton professeur, Shino Aburame, était franchement flippant, mais ... il était sympa au fond, vraiment. Bon, ses insectes, c'était vraiment glauque, tu va pas le nier. Tu n'étais pas une mauvaise élève, après, de là à dire que tu étais une petite génie, j'en serais pas si sûr. Tu étais juste un peu plus talentueuse que la moyenne. Encore que ... tu avais des prédispositions pour le genjutsu, alors c'était toujours bon à prendre. Après, pas besoin de blablater cinq-cents ans, tu avais réussi l'examen pour devenir genin à l'âge moyen de 12 ans, comme tout le monde quoi. Je te l'ai dit, tu n'étais pas bien supérieure aux autres, juste un petit quelque chose en plus.

Oh, tu te souviens de l'année 95 ? On ne peut pas dire que tu l'es oubliée. Bouge pas, je te remets en condition. Tu as 15 ans, genin dans l'équipe numéro 4, au côté de Mitsuki Senju et Yuhi Hiteru, une belle équipe dirigée par Shigenobu Hyûga. Tout les trois, alors accompagnés de votre mentor, étiez à la poursuite d'un petit chiot lorsque cela se produisit.

Mettez les civils à l'abri !

Ce furent les premières indications qui fusèrent de la bouche de ton sensei. Le village subissait alors une attaque, pas des moindre : Sasuke Uchiha en personne était venu réclamer vengeance. Oui, c'est flagrant, on fait dans la répétition ! D'abord Madara, maintenant Sasuke, tu la sent venir la fin tragique ? ?Non ? Attends, tu va comprendre. Prenant alors les ordres à la lettre, toi, ainsi que tout autre genin du village, amenèrent les civils dans les abris conçus pour ... Le village essuya une destruction conséquente avant que Rokudaime ne vienne à l'affronter. Les coups fusaient, la puissance de ces deux monstres étaient incommensurable et tu te sentais si petite, si insignifiante en les voyant. Dans cette attaque, ton sensei perdit la vie, Yuhi également, mais ce ne sont pas les seuls : Naruto. Oui, une ère se stoppait là, le monde ne sera plus vraiment pareil maintenant, l'aura du Jinchûriki ne sera plus là pour conserver une paix mondiale et ... tu en ressentira bientôt les effets. Itade Matsudai, fut alors élu au poste de Hokage et, une année plus tard, peu de temps avant la disparition du Hokage, toi et Mitsuki furent promues Chûnin ... Mais à quel prix ? Tu avais perdue ton sensei, une amie et un exemple. Tout cela, en l'espace de quelques heures seulement. Toi et Mitsuki devinrent alors très proche, telle deux soeurs. D'ailleurs, Haruko, se montrant parfois jalouse, faisait souvent référence à Mitsuki comme la troisième soeur, sans mal, juste sa jalousie. C'est à partir de cette année là, que ta vie de Kunoichi débuta ...

Chap.3 - Vie et Mort, terre de guerre

Envolée, effacée, l'innocence, l'insouciance, achevée, terminée, la frustration et la formation. Tu avais désormais. Cela fait désormais deux ans que le Nanadaime a disparu, Hanako Hyûga fut alors élue comme Hachidaime Hokage, et la mise en place du Jiei arriva peu de temps après. Mais, ce n'es pas l'histoire de Konoha que je désire raconter. C'est la tienne. Cela dit, que pourrais-je bien raconter ? Tu n'étais pas à la traque des sharingan volait par Haato deux ans plus tôt, tu n'étais pas non plus à la chasse de l'Akatsuki. Alors ... pourquoi sommes nous en cette période ? A quoi se rapporte l'an 98 pour toi ? Mh, ta rencontre avec ton cher époux. Hé ! Ca casse toute l'histoire tragique là ! On veut du drama ! ON VEUT DES PLEURS ! Bon, d'accord ... on fait une petite pause. Mais t'inquiète je vais te ridiculiser.

Alors, voilà comment t'a rencontrée cet heureux veinard : MERCI MITSUKI ! Heureusement qu'elle a un frère. Oui, tu es tombée raide dingue amoureuse du frère de ta meilleure amie. Bravo les principes ! BRAVO ! Bon, elle l'a pas mal pris, au contraire, elle en était ravie la Senju, son frère aussi d'ailleurs, t'était plutôt séduisante et ... tu t'es bonifiée d'années en années mais ça, c'est un autre sujet. Bref, malgré tout les événements, l'amour à ses raisons que la raison ignore et ... ON S'EN TAPE ! Hum, excusez-moi. Bref, chouette, t'a rencontrée un mec, c'est passionnant, amusant, mais sincèrement, là, faut que j'enchaîne sur la suite, j'ai rien d'autres à dire là-dessus ... c'est juste une mise en couple banale, encore une fois.

Ta vie fut alors assez paisible quelques temps, en réalité, tu te maria quelques années plus tard, une fois que Konoha avait retrouvé une certaine paix durable, une stabilité sûre sur des bases saines. Juste après le sauvetage de Temari et la récupération des sharingan volés. Peu de temps après ton mariage, dans les cinq années qui suivirent à vrai dire, tu mis au monde trois enfants, deux filles et un fils : Tahemi, à l'âge de 20 ans. Yuhite, à 22 ans, et le petit gars, Maho, à 25 ans, d'ailleurs dans les mêmes périodes Mitsuki eu deux filles, Sayoko et Shihone. Dire que tu devenais mère et tante. Bref, oui, tu étais certes, une kunoichi, mais ... cela imposa le fait de ralentir un peu sur les missions, parce que ... oui, je n'en ai pas parlé, mais, depuis la mort de Naruto, tu enchaîne les missions, alors, en soit, ce n'es pas un mal, seulement ... tu ne prenais que rarement la peine de te reposer réellement. Enfin, là, tu ne bougera plus trop et c'est parfaitement parfait. Ne t'en fais pas va, ton mari saura gagner assez d'argent pour vous faire vivre. Puis, tu n'avais pas le temps de t'ennuyer, réellement. Trois enfants ça occupe. Cela dit, âgée de 32 ans, ton cadet de 7 ans, tu laissa ton époux gérer afin d'en faire au moins une, refusant d'être retirée des forces militaire du village. Tu partis pour ce qui semblait être un mythe : un arbre. En soit, dit comme cela, ça semble bien ridicule, mais le soucis c'est que ce dernier pompait l'énergie naturel aux alentours du village. Alors, des recherches furent lancées, tu fut l'une de ceux qui partirent de nombreuses fois à la recherche de cet arbre ... mais ... il disparut et il devint une légende. En revanche, les conséquences de son existences n'étaient clairement pas des légendes, elles étaient bien réelles. Puis 5 ans plus tard ...

A l'abri ! Tout le monde ! Dépêchez-vous

La guerre semblait inévitable, la Hokage dans le coma, le village était livré à lui même et Kiri semblait décidé à en profiter sans hésitation. Les Kirijins arrivèrent alors nombreux. Konoha avait très peu de chance de s'en sortir. Très peu de haut gradés étaient présent à ce moment et ... hormis des membres de clans divers, au niveau variés, le reste n'étaient que des genins, ils étaient valeureux mais ce n'était pas suffisant. Ta nièce tenta même de reboucher le trou dans les murailles du village, qui fut de nouveau détruit. Quant à toi, bien, tu tentais de repousser le plus de soldats possible, balançant des jutsu de zone, cherchant à les faire reculer ... mais bon, arrête d'y croire, tu fut aussi utile que les autres ... le palmarès fut alors de voir le Mizukage libérer Hachibi au sein du village. Pas de doute, vous aviez perdus, clairement. Vous ne pouviez que subir. Tes parents perdirent la vie durant cette guerre, comme beaucoup d'autres personnes telle que la Hokage ... Une fois tout cela finie ... vous aviez juste à réparer en pansant vos plaies, ils vous avez écrasés, clairement. Tu appris bien vite la destruction intégrale des sharingan dans les archives, sharingan que le village avait déjà dû retrouver dans le passé ... Depuis cette guerre, tu n'a jamais pu observer de climat de paix au sein du village. Il y eu l'examen Jûnin, durant lequel tu avais assisté à l'avènement du Culte mais aussi à la désertion de ce qui était ton époux, ce dernier rejoignant le Culte, tu n'avais pas su comment le prendre et tu l'a encore en travers de la gorge, une chose est sûre, tu lui tient rancœur et tu regrette d'avoir épousé cet homme ... Mitsuki d'ailleurs est énormément déçue de son frère ... Suite à ça, il y eu la maladie ... celle-ci même qui mit à mort ta nièce, Shihone, enceinte, que tu avais vu le matin même, cela dit, tu sais très bien où elle est, tu en as la preuve matérielle et tu n'a aucun doute là-dessus ... cependant, iil y'a du positif, tes deux filles aînées ont récemment données naissances à un enfant chacune, te faisant mamie !

Malgré tout, au jour d'aujourd'hui, Kami se fait plus oppressant, plus puissant, le Culte grandit, et tu sens qu'il faut se débarrasser de lui, au plus vite ... ainsi continue ton histoire ...


• Âge :
• Localisation : DTC
• Prénom : Must/Mistigri/Kenny dans l'jargon
• Nindo : Shinpoléon fut un conquérant ayant un bon appart !
• Passions : Moi
• Personnage du manga préféré : Kyubi ! Hinata !
• Comment avez vous découvert le forum ? : Je dirais comme ça
• Comment trouvez vous le forum ? : violé ...euh...violet
• Que faudrait il changer ? : C'est en cours nan ?
• Autre chose ? : wai, vénère moi un peu Shunpei
• Avez vous lu le règlement ?* : Yumi est une diva ?





Dernière édition par Minuiki Kurama le Sam 21 Juil - 14:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4228-bingo-d-une-kurama http://sns-rp.forumgratuit.org/t8906-she-s-back-for-the-victory-terminee
Messages : 29

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: She's back, for the victory [Terminée]   Sam 21 Juil - 8:26

J'ai fini ! Afin de ne pas bousiller lac$ cohérence, au niveau de l'histoire j'ai préféré suivre la chrono ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4228-bingo-d-une-kurama http://sns-rp.forumgratuit.org/t8906-she-s-back-for-the-victory-terminee
Messages : 544

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées:
Monnaie: 70 両

MessageSujet: Re: She's back, for the victory [Terminée]   Sam 21 Juil - 21:14


Bonne présentation, pas grand chose à y redire. Malgré la banalité constamment rappelé c'est n'est pas ennuyant à lire et les rappels systématiques au contexte nous plonge dans l'univers. Minuiki fait son bonhomme de chemin en résumé.

Je t'accorde ma validation au rang B, avec mes encouragements pour décrocher dans le futur le rang A. Félicitation.

_ _ ___________________________________________ _ _

Si lorsque le vent hurle, la montagne ne ploie pas... Hurle plus fort.


Dernière édition par Uzumi Hibiki le Sam 21 Juil - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4451-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/f359-dossier-uzumi-hibiki http://sns-rp.forumgratuit.org/t4798-uzumi-hibiki
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: She's back, for the victory [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
She's back, for the victory [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flash Back : Us [Livre I - Terminé]
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations :: Validées :: Konoha-
Sauter vers: