Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 71

MessageSujet: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Sam 8 Sep - 6:31





Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2



Je m’étais retirée de l’hôpital pour quelques jours, prétextant avoir besoins de produit venant d’une grande ville. J’avais ensuite rejoint une citée avant de rechercher quelque chose de vraiment précis et sans doute essentiel à mon objectif. Je m’engageais dans les ruelles habituelles, si tant est que l’on peut appeler une fois ou deux tout les ans une habitude. J’arrivais vers un bar anonyme, on me proposait un masque blanc à l’entrée que j’acceptais, glissant une pièce étrange dans la main du maître d’accueil. Celui-ci fît tourner l'écu frappé d’un serpent dans sa main et me sourit en fermant la porte de l’établissement avant de pointer du doigt une trappe dans l’antichambre où nous nous trouvions. Je pénétrais le circuit des bandits pendant qu’il fermait le couvercle de bois sur moi avant d’ouvrir à nouveau sa taverne.

Au fils des pas que je faisais, l’air s’y faisait moins humide, moins froid et surtout nettement plus lumineux malgré la descente. Je débouchait sur une grande niche, sorte d’alvéole gigantesque ou discutaient de nombreuses personnes, masquées ou non, armées ou non, polies ou non… Plusieurs personnes se tournèrent vers moi pendant que j’ôtais le masque, le blanc de ma robe de toute manière faisait de moi une personne hautement distinguable parmis tout le noir, le brun, le bleu nuit et le vert kaki omniprésent. Des sourires.
-Oh là mais qui voilà, si ce n’est notre bien aimée Sugoki-sensei!

Suave, l’homme qu’était devenu le petit roublard apprenti d’il y a quelques années avait su se démarquer au final, et le crapaud à la voix rauque était lui sans doute tombé raide mort dans l’oubli.
-Tu as grandis, lorsque je t’ai rencontré tu n’étais pas plus haut que cela. répondis-je souriante, en tendant ma main à hauteur de taille.
-Que nous vaut l’honneur de ta visite, troqueuse de vies?

Droit à l’objectif, de toute manière les gens savaient que ma venue était généralement signe que je venais rendre mes comptes à la guilde. Usant de mes talents, il arrivait que je soigne par mégarde une de leurs cibles, l’un de leurs confrères ou que je mette à la retraite l’un de leur forbans ou au contraire ce qui pour eux était un traître, un félon. J’avais été sollicitée au début de mes activitées à rejoindre leur cercle, et même si je n’avais pas répondu favorablement, il m’était arrivé de leurs rendre service d’une manière ou d’une autre.
-Je viens ici pour une demande particulière, récompensant largement celui ou celle qui s’occupera de ce que j’ai à proposer.

Je laissais le silence s’installer (ou pas pour ceux qui restaient dans leurs conciliabules) devant cette mise en bouche, puis reprenait.
-Je suis en quête d’un savoir dangereux, interdit même pour certains, qui me permettrait d’accomplir des actes quasi miraculeux, mais j’ai besoin de matériaux communs mais difficiles à rassembler, en tout cas pour moi. En échange de ces matériaux, et cela pendant une durée à définir, je ramènerais la personne du choix de celle qui aura accepté mon offre à la vie.

Je levais la tête vers le suave, après avoir déclamé mon offre en scrutant les volontaires du regard.
-Je compte sur toi pour faire le tri de qui est vraiment capable de me servir, j’ai besoin de quelqu’un qui sache réfléchir et dont le sens moral n’est pas encore trop vicié.

Celui-ci tendit un index, non pas tout à fait vers moi, mais en contrebas. Là, une porte m’attendait et une salle visiblement prévue pour les arrangements, ou, de ce qu’indiquaient les marques de sang sur les murs, la torture. Je m'asseyais sur un tabouret commun en bois, tapotant des ongles sur celui de la table et patientant pour le premier agent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 550

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Dim 9 Sep - 22:00

Dédale macabre: Une résolution douloureuse
Partie 2
Avec Nebari Sugoki
Jour vide. Après être allé au Temple de la Foudre, en plein dans les terres de Kaminari no Kuni, et après avoir renoncé à aller au Temple du Feu, dans les terres de Hi no Kuni, Sora s’en retournais à Ame en passant par Tsuchi. Il y avait de moins en moins de boulot à Ame, et malgré le fait que la guilde ait la main mise sur une énorme partie de ce qu’il se tramait dans la ville, les boulots intéressants se raréfiaient, à l’opposé des mercenaires qui, eux, étaient de plus en plus nombreux. Peut-être qu’un peu de boulot dans une autre contrée n’allait pas faire de mal à celui qu’on appelait à présent Kanashimi ? Cela restait à voir. Cependant, Sora était loin de se douter qu’il allait certainement avoir l’opportunité de sa vie.

Alors que Sora passait une autre journée ennuyante au sein du repaire de la Guilde de cette cité de Tsuchi no Kuni, un des nombreux lieux ayant connu une hausse de population à la suite de la chute d’Iwa. La plupart des villages de Tsuchi no Kuni avaient connu un surplus d’habitants après la catastrophe de la ville pourtant ô combien moderne, et de nouveaux villages s’étaient même créés. C’est ainsi que Sora se tenait là. A peine la vingtaine et déjà un mercenaire connu et réputé dans la guilde… C’était certainement un signe de la décadence de ce qui était autrefois un fier Shinobi de la feuille. Pour l’instant, l’Uchiha se tenait là, sur une chaise de bois bancale, dans une pièce souterraine crasseuse sentant le renfermé ainsi que l’alcool et le tabac froid. Aujourd’hui débarquait quelqu’un dont l’identité ne m’étais pas inconnue. Une robe blanche, un visage reconnaissable après avoir, enlevé son masque. Nebari Sugoki, une femme qu’il avait déjà eu l’occasion de rencontrer, accompagnée de Kiriha Akemi et de Kotoba Uchiha. Chassant ses souvenirs de cette scène, Sora écouta tant bien que mal ce qu’il se disait entre un voleur dont l’agilité était à reconnaître et la guérisseuse. Des banalités de présentation, rien d’intéressant niveau contrats.

C’est ensuite que cela devint intéressant. Un travail largement récompensé. Sora releva sa tête masquée vers la contractante, l’écoutant attentivement. Un savoir dangereux, voir interdit par certains… Actes miraculeux, mais nécessitant des matériaux lui étant difficile à rassembler… Et la résurrection temporaire de quelqu’un à la clé. Lorsque ces mots parvinrent aux oreilles de Sora, son sang ne fit qu’un tour, et c’est quasiment un bond qu’il fit pour sortir de sa chaise. Alors que la guérisseuse demandait à l’autre roublard de trier les potentiels candidats et que ce dernier lui pointait la salle secondaire du doigt, Sora lobserva faire, debout au milieu de la salle, observé par plusieurs regards intrigués par cette agitation soudaine. Il était toujours abasourdis par ce qu’il venait d’entendre, un abasourdissement caché par son masque blanc peint d’un éclair rouge. Alors qu’il se dirigeait vers la salle, il lança quelques mots au roublard sur un ton n’autorisant aucune contestation.

- Je m’en charge.

Levant les bras en signe d’impuissance, l’homme ne s’opposa pas a Sora, qui pénétra à la suite de Nebari dans la salle de négociations. La contractante était là. Assise sur un des tabourets de la pièce mal éclairée et moisie. Prenant place sur un tabouret en face de son interlocutrice, le jeune homme s’éclaircit la gorge avant d’entamer les discussions.

- Bonjour. On m’appelle Kanashimi. Nous nous sommes déjà rencontrés, n’est-ce pas, Nebari-san ? Discutons ensemble de ce contrat.

Les mains jointes sur la table, Sora fixait intensément du regard la jeune femme. L’ampoule située au-dessus de la table jetait une lumière jaunie par le temps et la poussière, mais permettant quand même de distinguer l’œil de Sora, plongé avec résolution dans le regard de la jeune femme.
Résumé

Sora est dans un coin, observe Nebari arriver, parler du contrat, se lève brusquement en entendant la récompense, puis rejoint Nebari un peu après qu'elle ai pénétré la salle secondaire, prévenant qu'il se chargeait de ce contrat.
Merci d'avoir lu ~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 71

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Ven 14 Sep - 11:43





Une résolution douloureuse part2



J’avais vu ce jeune homme se lever brusquement, mais de loin, je n’avais pas particulièrement prêté attention à son masque. Je regardais le miens posé sur la table pendant qu’il entrait avant de se représenter puis continuais de le fixer, créant une barrière entre lui et moi de par cet absence de contact visuel. Il n’utilise pas mon titre de docteur, pas plus que mon nom de famille et allait droit à l’essentiel, dommage.
-La tâche que je propose est à la fois facile et complexe, il s’agit avant tout d’être méthodique, discret et de savoir garder sa langue tout en évitant bien entendu des débordements émotionnels ou moraux. Les ingrédients de la vie sont complexe et pour ranimer une personne disparue, j’aurais besoin de son patrimoine, quelque chose qui l’ancre à ce monde. Bien entendu il existe un autre ingrédient, puisque mes recherches actuelles semblent indiquer que seule la vie peut engendrer la vie.

Je relevais les yeux vers son masque sans regarder ses yeux, fixant en particulier le motif du sourire.
-J’ai besoin de quelqu’un capable de faire des rapts successifs, plus ou moins éloignés en terme de durée, mais de personnes négligeable dans les sociétés ou dont la disparition servira l’ordre tout en sonnant un minimum d’alarme.

Je trottait sur le bois de la table de mes doigts, ponctuant ma phrase.
-La quantité vous sera dictée en fonction de mes besoins, la qualité peut être moindre, du moment qu’elle n’est pas médiocre au point d’être aux portes de la mort. Des personnes âgées, des enfants, des nourrissons même si vous désirez. J’aimerais cependant que vous préleviez dans la population le plus d’individus détestables selon le point de vue commun. Des bandits donc, des criminels mais toutefois éviter les shinobi et autres membres de villages ninja, qui pourraient attirer l’attention sur mon activité. Il est déjà assez coûteux de devoir utiliser la vie d’autrui pour mon propre bénéfice, si nous pouvions sacrifier les vies les moins utiles, cela n’en serait que mieux.

Je finissais ma phrase en faisant glisser ma main sur la table puis fermais les yeux quelques secondes, sans doute la fatigue du voyage…
-Voilà pour ce qui est de la mission, sachant qu’elle aura comme durée le temps d’accomplissement de la création de la technique plus une personne. Les autres détails seront à voir si je décide de vous engager. Maintenant à vous, qui est la personne que vous désirez revoir et pourquoi je devrais vous engager vous plutôt qu’un autre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 550

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Ven 28 Sep - 14:00

Dédale macabre: Une résolution douloureuse
Partie 2
Avec Nebari Sugoki
Droit au but. C’était au moins un des qualificatifs utilisables à propos de la façon dont Sora venait d’engager la discussion. Partant du principe que les deux jeunes gens se connaissaient déjà, il n’avait pas jugé utile de se répandre en futilités. Peut-être que ça la génait ? Sora n’en savait rien. Il avait du mal à lire les expressions discrètes des individus lui faisant face, de toute façon. Nebari lui expliqua de manière posée ce en quoi le contrat consistait. Au fur et à mesure des explications, le jeune homme masquait hochait la tête en signe de compréhension. Enlever des gens pour s’en servir dans des expériences. C’était dans une zone grise médicalement parlant. Cependant, prendre les pires crapules possibles et imaginables en guise de sujets d’expérience était sans doute le plus éthiquement correct. Sora était déjà parti sur l’idée de privilégier les crapules infâmes aux innocents, ainsi il ne put qu’approuver la restriction de la jeune femme sur les potentielles cibles.

Bien. Topo terminé. Donc on parle de ramener des gens à la vie d’une quelconque manière. Pöur ce faire, on a besoin de quelque chose ayant appartenu à la personne en question. Peut-être même de l’ADN ? Ce n’était pas à Sora de deviner ça, mais il nota l’information ainsi que l’hypothèse dans un coin de sa tête. Cependant, il faut sacrifier quelqu’un pour ramener quelqu’un d’autre. Prendre une vie pour en rendre une autre. Principe d’équivalence, n’est-ce pas ? Voilà quelque chose qui allait devoir être respecté. Il allait donc falloir récupérer à la fois des effets personnels de la personne à ressusciter, mais aussi un sacrifice humain pour permettre le rituel. Voilà l’idée de la mission. Refaisant le tour de la question dans son esprit, Sora hocha lentement la tête. Maintenant, c’était à son tour de parler. Qui veut-il ressusciter ? Pourquoi l’engager plutôt qu’un autre ? Voilà des questions simples à répondre, même si Sora, habituellement, rechignait à parler de son passé. Il allait donc faire bref, et ne pas trop rentrer dans les détails. Après tout, l’information est une arme aussi efficace que le meilleur des sabres.

- Je souhaites revoir ma mère. Elle m’a quitté bien trop vite, et je n’ai même pas eu le temps de lui dire au revoir, ou même de comprendre qu’elle ne reviendrais pas.

Une petite pause plus tard, Sora reprenait.

- Pour la seconde question, disons simplement que j’ai accompli un grand nombre de missions, que je n’en ai jamais raté une seule, et que je me suis toujours arrangé pour prendre le moins de vie possible, et surtout pas des innocents. J’avais déjà décidé de ne prendre pour cible que des individus détestables avant que vous n’ajoutiez cette clause.

Sora laissa le temps à Nebari de digérer les informations avant de reprendre.

- Si je puis me permettre, Docteur, depuis quand travaillez vous sur ce projet ? Je n’avais jamais entendu parler de ce genre de choses avant.

Sora était plus qu’intéressé par la chose puisque c’était son but final, de ressusciter Akeko, sa mère. Il était donc intrigué par le fait que la jeune femme ait trouvé une solution. D'ailleurs, une rumeur courait sur la création d'un hôpital civil dans un village de Tsuchi... Peut-être qu'elle y travaillait ? Encore un mystère à percer...
Résumé

La tractation continue.
Merci d'avoir lu ~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 71

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Lun 1 Oct - 16:33





Une résolution douloureuse part2



Le jeune n’avait pas l’air de comprendre l’ampleur de la mission que je confiais et en l’écoutant j’étais perplexe quand à son sérieux. J’avais pourtant demandé à la personne que je connaissais de trier, pourquoi avait il laissé ce freluquet passer mes limites habituelles et celles que j’exigeais en plus? Je le fixais dans les yeux au moment ou il parlait de sa mère. Puis s’en suivi une phrase courte et déterminée, je n’avais que faire de sa détermination, mais j’écoutais quand même ses paroles. Il n’avait même pas pris en compte que ma clause concernant les vilains n’était qu’optionnelle. Il me posait une question ensuite pertinente mais sans y être invité, comme si il m’avait déjà convaincue.
-Tu me donne si peu de conviction à t'enrôler petit… lâchais-je après un soupir de déception.

Après tout, ce garçon avait l’air de pas avoir fait son deuil, alors pourquoi parler de cela comme si c’était quelque chose de fini alors que visiblement non? Etrange… Mais il avait sûrement ses raisons, et c’est surtout cela que je demandais en vérité, mais il n’avait pas dû comprendre les enjeux de cette mission… J’allais devoir lui ré expliquer.
-Si tu n’es pas prêt à te dévoiler à moi, comment puis-je te faire confiance? Après tout tu ne pourrais être qu’un opportuniste sans cervelle ou se croyant suffisamment manipulateur pour me voler mes travaux si tant est qu’ils existent. Je n’ai pas le temps de gérer quinze entretiens avec des enfants qui prennent des pincettes et se cachent, c’est pour cela que j’ai demandé des gens aux idéaux proches des miens, pour pouvoir leur faire un tant soit peu confiance. Après tout si j’avais eu besoin d’un exécutant j’aurais pu aller chercher de la main d’œuvre auprès d’un gang qui aurait fait le travail brutalement et sans éthique, mais aussi discrètement pour moi au final…

Mes doigts parcouraient mon masque sur la table, chaque ciselures dans la céramique.
-Cette femme, ta mère, elle est morte depuis longtemps? Comment ce fait il qu’une personne telle que toi l’ai toujours en mémoire comme un regret? Serais-ce de ta faute si elle a disparu de ce monde? Je note par ailleurs que tu a dit que tu n’avais pas eu le temps de comprendre qu’elle ne reviendrais pas, est ce que cela veut dire que tu le sais maintenant et que tu en est pleinement conscient? Ce que je vais faire n’est pas naturel, ca va contre tout ordre de la logique mortelle de ramener des gens depuis la haut, a tu songé à l'intérêt pour elle d’arriver de nouveau sur terre, de prendre chair, possiblement pas indemne et avec la possibilité que tu a de la perdre à nouveau tout comme elle pourrait de nouveau ressentir la douleur?

Je baissais les yeux et pensait à la personne que je voulais récupérer moi même, j’avais déjà posé ces questions à mon fort intérieur. Je connaissais déjà son état d’esprit quand à la chose, j’espérais juste qu’il serait dans le même ordre d’idée que moi et que je n’avais pas tort.
-J’imagine qu’au point de vue du rapt tu sais comment t’y prendre, j’ai pu parler à Akemi-san après que nous nous soyons croisé avec la jeune Uchiha. Au final, je ne doute pas que tu ai les capacités pour exécuter ce que je demande, juste de ta loyauté… Je n’ai pas envie de forcer le destin en te proposant une marque qui m’assurera que tu ne rompt pas ta parole, je ne sais pas encore quoi penser de toi. Ainsi donc je te laisse m’expliquer tes motivations, je jugerais en fonction, j’espère que tu me comprends.

Sur ces mots, je me levais pour aller inspecter un instrument de torture, une scie à bois, probablement utilisée pour sectionner un os, de part les éraflures prononcées sur les dents propres. J’étais dos à lui et attendais qu’il s’explique, ou parte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 550

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Sam 6 Oct - 17:11

Dédale macabre : Une résolution douteuse
Avec Nebari Sugoki
Difficiles négociations que celles-ci. La jeune femme souhaitait que l’Uchiha se dévoile. Pfeu. S’il était masque, avait changé d’identité et évitait Konoha le plus possible, comment pouvait-il se dévoiler à quelqu’un avec qui il a à peine discuté ? Nebari-San n’y avait jamais pensé, bien sur, puisqu’elle ignorait tout du jeune homme lui faisant face, de son histoire jusqu’à son faciès et a son véritable patronyme. Laissant la jeune femme parler, Sora écoutait tout, réprimant ses émotions comme on le lui avait appris, à l’époque du Jiei. Tout un tas de questions sur Akeko, sur le passé de Sora, ce genre de choses. Cependant, c’était difficile… Sora pris le temps de la réflexion avant de répondre, posant ses coudes sur la table en entremêlant ses doigts. Fixant le vide, le jeune homme se perdit dans ses pensées pour préparer un discord convenable. Après quelques longues secondes, il reprit la parole.

Je comprend. Le fait est que, pour mes semblables, se dévoiler, c’est quasiment signer un arrêt de mort, pour soit ou ses proches. Et c’est en partie ce qui m’est arrivé. Comprenez donc ma réticence à m’ouvrir, de manière générale.

Prenant une pause, Sora repris quelques instants plus tard.

Je suis originaire de Konoha. Je suppose que vous vous souvenez de la sanglante attaque de Kiri sur Konoha, il y a cinq ans de cela ? J’ai participé, j’ai défendu mon village. Cependant, après une rude bataille où je terminai évanoui dans les décombres d’une bâtisse, je fus kidnappé par le Tsuchikage de l’époque, Ashiro Ryuka, qui avait fait irruption dans la bataille de manière extrêmement discrète pour récupérer un ou plusieurs atouts. C’est donc ainsi que je me suis retrouvé à Iwa, et que ma conscience fût copiée dans les serveurs de la ville.

J’étais forcé de rester à Iwa puisque j’étais persuadé que Kiri contrôlais Konoha, ce qui n’était en fait pas le cas. Cependant, Ashiro, ayant copié ma conscience et ayant donc accès à ma mémoire, apprit l’identité de mes parents et les kidnappa, tuant ma mère au passage pour lui voler ce qu’elle avait de plus précieux. Mon père, lui, sorti indemne du combat, mais disparu au final sans laisser de trace. Je suis persuadé qu’il est mort, quelque part, mais je ne sais où.


Sora ne jetait aucun regard à la jeune femme qui avait commencé à se balader dans la pièce. Le regard de l’Uchiha était plongé dans le vide, mais Nebari pouvait quand même entendre ce qu’il se disait.

Peu de temps après, lors de l’Examen Chuunin du domaine Futae, à Kaminari, je me rendis à Konoha, ayant constaté la vraie nature d’Ashiro Ryuka et le fait que Konoha était toujours Konoha malgré l’attaque de Kiri. J’ai été informé à mon retour de la disparition de mes parents. Puis, j’ai fini par quitter Konoha, fuyant l’acharnement et l’ingérence de Namikaze-san. J’ai mis longtemps à enregistrer qu’elle ne reviendra pas, mais je sais qu’elle ne repose pas en paix telle qu’elle est ici. Elle me ressemble énormément, c’est impossible qu’elle puisse trouver le repos avec une telle mort.

Sora s’était livré. C’était difficile à faire, mais il devait le faire pour avoir une chance de revoir Akeko, sa chère et tendre mère, celle qu’il cherche depuis longtemps. C’est après son histoire que Sora se retourna pour observer la jeune femme, et attendre sa réponse.
Résumé

Discute
Merci d'avoir lu ~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 71

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Ven 12 Oct - 12:35





Une résolution douloureuse part2




-Je peux comprendre ta réticence à t’ouvrir, je pouvais même deviner pratiquement pourquoi même avant que tu ne me le dise, néanmoins c’est comme cela que l’on crée des liens et qu’on empêche les gens de nous trahir. Le savoir est dangereux, c’est pour ça que je te demandais de m’en offrir, si je n’ai pas d’emprise sur toi, ne serais-ce qu’un peu, et bien tu pourrait désobéir voir pire, me tromper ou me trahir. C’est un peu la leçon que va t’infliger le Village caché par les feuilles d’arbres si tu ne leurs parle pas plus… Qu’elle t’a infligé déjà d’ailleurs.

Je me retournais en posant la scie à os je me retournais, me maintenant en équilibre sur mes bottes en appuyant des paumes sur le mobilier maintenant derrière moi.
-Triste-kun, je n’ai pas besoin de te dire où en sont mes découvertes sur ce point, en revanche, pour te prouver ma bonne foi, je vais t’autoriser à obtenir autre chose. Je ne doute pas que ai déjà changé d’apparence volontairement via un henge ou une manipulation habile de cosmétiques et autres déguisement tout autant que de masques ainsi qu'en vieillissant. Mais tu le sais sûrement de part ma réputation dans la guilde, je suis capable de modeler les peaux des gens et d’adapter, de sculpter le corps pour lui donner une tout autre apparence en échange d’une simple vie. Si jamais d’aventure tu avais besoin de changer d’apparence de manière permanente pendant la mission que je te confie, ramène moi une personne vivante ou fraîchement décédée, n’importe laquelle de ton goût, et en quelques heures je m’occuperais de te donner son corps.

Je baissais les yeux et la tête, relatant mon plan dans ma tête, puis je dégrafait une carte du mur pour la poser sur la table centrale et lui pointer l'hôpital où j’officiais.
-Ouvre bien les yeux, près d’ici se trouve un hôpital, mais en dessous de celui-ci se trouve un conduit minier désaffecté, mais pas en ruine, on dit qu’il est hanté et j’ai fait en sorte que depuis que l'hôpital est au dessus, on croit plus que jamais à la rumeur. J’ai disposé un complexe, il y a mes quartiers personnels et plus en retrait, ma zone d’expérimentation. Tu l’a surement déjà compris, je ne veux pas éveiller les soupçons ou salir mon image, aucun cri semblant humain ne doit retentir de tes proies quand elles seront dans les tunnels. J’imagine qu’il est également inutile de te dire que personne ne doit te voir entrer ou sortir des tunnels, que ce soit fréquemment ou non, avec une déguisement ou non. Je suis capable de ressentir la présence des gens alentour, si tu te promène dans les tunnels, a fortiori avec une personne qui dégage des effluves de peur, je le saurais, mais évite les créneaux d’éveil ou d’endormissement, préfère les moments ou le village est bruyant et ne fait pas particulièrement attention aux bruits ou au contraire en plein sommeil. Pour ce qui est de la fréquence des rapts, évite les schémas réguliers si tu peux, du genre si tu me ramène une personne par semaine, évite de les ramener toutes les semaines au même jour, et si tu change de jour, pas toujours de manière fixe et stricte. Le moins de détails peuvent transparaître quand on lis tes actions d’une manière globale le mieux ce sera pour l’opération.

Je relevais les yeux pour qu’il confirme au moins visuellement tout ce que je lui avais dit.
-Je n’ai pas d’autres détails qui me viennent en tête pour l’instant, mais si quelques une viennent je t’en ferais part sur une rencontre. Ah si, une Kunoichi officie à l’hôpital, si par hasard tu la rencontre et qu’elle t'a surpris en train de faire quelque chose d’étrange, n’hésite pas à lui dire que tu est la personne que j’ai engagé, en gage de preuve…

Je relevais des mèches de cheveux pour découvrir un sceau sur ma nuque ayant la forme du symbole de l’infini coupé par un coeur en son centre.
-...Détaille lui cette marque. J’espère que tu n’aura jamais à le faire, je serait très désappointée si cela devait arriver. La Kunoichi en question, est Akemi-san, ou devrais-je dire sensei maintenant que je lui ai enseigné l’art de soigner? Une femme que tu a déjà pu rencontrer en même temps que moi et qui est au courant de mes agissement sans toutefois les accepter au point de me seconder dans ma quête. Encore une preuve de ce que j’avance concernant le savoir et la confiance n’est-ce-pas?

Je partais vers la porte avant de me retourner d’un quart et de le regarder.
-Triste-kun, quelques questions à poser ou nous nous revoyons plus tard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 550

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Lun 15 Oct - 22:56

Dédale macabre : une résolution douteuse
Avec Nebari Sugoki
La conversation évoluait d’une bien étrange manière aux yeux du jeune Uchiha. Nebari se montrait compréhensive tout en mettant en garde Sora quant-à sa relation avec Konoha. Parler avec Konoha… Ca peut-être une idée, mais quelle garantie que rien ne se passe comme avec Murasaki ? C’est bien ce qui dérangeait Sora… attendre toute sa vie un jugement qui ne viendra pas, enfermé par une Hokage abusive à l’origine d’un scellement du Sharingan du jeune homme, mais aussi de sa mise sous camisole de force ainsi que de l’ajout d’un bandeau sur les yeux du jeune homme en plus du sceau… Très peu pour lui. Mais bon… Selon certaines rumeurs circulant à travers la Guilde, la Hokage aurait disparue, et le conseil de Konoha se poserait déjà la question de comment la remplacer…

« Cela pourrait-être ma chance... » pensa Sora, l’air songeur derrière son masque.

Ensuite, Sugoki-sensei changea de sujet. Elle proposait à Sora un changement définitif d’apparence. Intéressant pour le jeune homme, qui avait uniquement changé son style vestimentaire, sa couleur de cheveux, son équipement et ajouté un masque. Cela pourrait-être fort utile en cas de gros pépin. Gardant la proposition dans un coin de ma tête, Sora y répondit par un hochement de tête compréhensif. Pour continuer, la jeune médecin transféra une carte du mur vers la table afin de montrer à l’Uchiha une localisation précise, celle de l’hôpital auquel Sora avait pensé un peu plus tôt. Elle y siège donc, intéressant. Sora avait vu juste. Construit au dessus d’un réseau minier, parfait. Le but allait donc d’être d’utiliser le réseau minier en question pour y délivrer les kidnappés. Un point de largage fixe, caché et isolé. Sora allait certainement pouvoir se débrouiller avec du Fuinjutsu pour transporter les corps, ce qui l’aiderait à ne pas se faire repérer.

Ensuite, ce fut au tour des recommandations sur la fréquence des rapts. Éviter les schémas réguliers. Rester le plus discret possible en somme. Ayant tout enregistré, Sora observa une dernière fois la carte avant de répondre sobrement.

D’accord, je vois. Pas de problèmes, c’est compris et enregistré.

Ce fut ensuite au tour d’une recommandation à propos d’une Kunoichi officiant à l’hôpital au côté de Nebari-san, Kunoichi qui se révélait être Akemi-san, avec qui j’avais partagé un repas dans la roulotte de la jeune médecin. Ne pas se faire voir, et si jamais, décrire la marque que Sugoki-sensei montrait. Un symbole infini coupé au centre par un cercle. Simple à se rappeler, au moins. Sora enregistra tout cela, et marqua son approbation lorsque Nebari expliqua que le fait d’avoir parlé du projet à Kiriha était une marque de confiance. Alors que l’entrevue se terminait, la médecin invita Sora à poser une question. Sora réfléchit un instant avant de répondre.

J’en ai une seule, qui peut se révéler quelques peu personnelle. De ce fait, libre à vous d’y répondre ou non, je n’en tiendrais nullement rigueur. Est-ce pas pure curiosité scientifique que vous entreprenez ce projet, ou souhaitez vous revoir quelqu’un en particulier ?

Inconsciemment, sous la bannière de la curiosité, cela crevait les yeux que Sora cherchait à savoir s’il était le seul à ne pas réussir à faire son deuil. Peut-être que Sugoki-sensei était dans le même cas que lui ? Il souhaitait savoir, au moins vaguement. Peut-être qu’apprendre qu’il n’est pas seul illuminera ses journées, qui sait ?
Résumé

Discussion blablabla
Merci d'avoir lu ~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 71

MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   Mar 16 Oct - 8:39





Cloture d'une résolution douloureuse part2



Avant de m'éclipser par la porte, je dévoilais en partie mes plans.
-Ce n’est pas un deuil non fait, je suis veuve et je sais ce que cela représente. Mais je lui ai promis quelque chose, à lui de me promettre qu’il me protégera pendant que j’accomplirai mon voeu envers sa dernière volontée… Le bonheur du monde passe par le miens, et sans lui je détruirai tout ce que j’ai déjà accomplis. Telle est ma volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dédale macabre: Une résolution douloureuse part2 [Sora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Inauguration [MJ Dédale]
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Tsuchi no Kuni :: Villages Civils-
Sauter vers: