Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Discordance en exil majeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Discordance en exil majeur   Ven 12 Oct - 17:11



Udon no Kuni, Ryokan Mahika, printemps 121


Au petit matin, alors que les premiers boutons roses semblaient sur le point d'éclore, Murasaki laissait pendre nonchalamment sa jambe depuis la bordure de bois lui servant d'assise. Vêtue sans grand soin d'un haori gris dissimulant un nagajuban blanc, l'ex-Hokage laissait sa peau hâlée se dénuder sans réelle préoccupation pour les convenances et observait silencieusement cette nature se réveillant doucement. Pensive, à sa droite refroidissait un thé, à sa gauche s'étendait le jardin qu'elle avait tant apprécié quand la Kazekage s'était présentée à elle. Tout cela lui paraissait loin, aussi loin que Kami, Konoha, le reste du monde... Ici, elle pouvait se cacher et faire semblant d'oublier ce qu'il s'était passé, oublier ce qu'elle avait été, oublier ce qu'elle avait fait.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Ven 12 Oct - 20:01

Le mercenaire désormais à la retraite ouvrit les yeux. Dos douloureux, mais cicatrisé, mais autrement dans un état plus que convenable. Il avait oublié les bienfaits de dormir dans un lit plutôt que là où il pourrait, et c’était presque un plaisir de pouvoir en profiter rien qu’un peu. Mais il était l’heure, il traînait des pieds depuis trop longtemps, et même si son absence ne serait que de courte durée, ou tout du moins l’espérait il, il avait quelque chose à faire avant de partir. Partir où? Chercher Fang évidemment. L’homme ne s’inquiétait pas vraiment de ce qui pourrait lui arriver, elle avait survécue bien assez longtemps seule pour qu’il la sache débrouillarde, mais il ne souhaitait pas la voir disparaître à nouveau. Pour autant, il était hors de question de disparaître sans un mot. Il était prêt, et ne cherchait qu’une personne, un cigare encore éteint au coin de la bouche. Une personne qu’il trouva aux abords du jardin, le regard posé sur celui-ci, visiblement pensive, ou rêveuse. Peut être un peu des deux qui sait. Il se dirigea vers la jeune femme et s’accroupit à ses côtés de manière à ne pas gêner sa vision, tout en restant dedans.

Bonjour Murasaki. J’peux te parler, ça te dérange pas?

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Ven 12 Oct - 21:17



Tirée de ses pensées, l'ex-Dame mit un instant certain à focaliser son attention sur le mercenaire. Pendant quelques secondes, elle le contempla sans le voir, puis les mots qu'il avait prononcés firent écho chez la brune.

" Te serais-tu levé du pied droit, Yao ?

Murasaki avait connu l'homme moins maniéré. Sa politesse lui parut presque étrange et la Namikaze ramena contre sa poitrine sa jambe non pendante.

- Qu'as-tu à me demander ? lâcha-t-elle comme elle savait si bien le faire pour aller directement au fond des choses."

Brute à sa manière, sans detour, elle savait déjà que, peu importait ce qu'il allait dire, cela n'allait pas lui plaire. Murasaki fixait Yao, durement, l'affection relayée loin dans son regard comme elle en avait l'habitude pour dissimuler ses émotions.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Ven 12 Oct - 21:46

Vu sans être vu, regard perdu dans le vent, la brune avait mis un instant à se rendre compte de sa présence, ou du moins à daigner lui accorder toute son attention. A l’arracher de ses pensées? Une blague, une pique, qui touchait juste de surcroît. Ce n’était pas dans les habitudes de l’homme à la peau si souvent asphyxiée d’être aussi poli, le plus souvent il se serait contenté d’arriver tel un ours et de poser les pieds dans le plat, mais à ses yeux, il devait un minimum de considération pour la demoiselle. Il soupira un instant en la regardant ramener une jambe contre sa poitrine, comme si elle cherchait quelque part à se protéger de ce qu’il allait dire. Plongeant son regard dans le sien, il pris la parole.

J’imagine ouais… Ecoutes, je vais devoir m’absenter, j’ai peur que ma fille disparaisse de nouveau et je veux aller la chercher. J’en aurais pour une semaine au plus, trajet compris, et je compte bien revenir ici si ça ne te gêne pas. Juste… Elle est à Hi. J’suis pas idiot, j’me doute bien que ton départ de Konoha doit faire du remous là bas, du coup, j’me sens un peu obligé de te demander… Tu veux leur faire passer un message? J’préfèrerais que t’y retournes pas pour le moment, mais j’me vois mal t’interdire de venir avec moi si ça te chante non plus…

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Sam 13 Oct - 7:44



Comme elle le pressentait, les mots du Numajin ne lui plurent guère. Murasaki souffla légèrement et sa tête partit en arrière trouver l'appui réconfortant de la petite colonne soutenant son dos.

" Je vois...

Yao était précautionneux, un peu trop, et cela arracha un demi-sourire à la Konohajin. Évidemment que sa disparition devait créer un joli bordel, elle avait vu assez de passations de pouvoir pour se rendre compte de l'importance d'un kage pour son village. Cependant, une sensation étrange lui éteignait le cœur alors qu'elle pensait à cet endroit ayant placé trop d'espoir en elle.

- Tu as raison sur un point, reconnut-elle en le fixant dans les yeux. Il vaut mieux que je ne retourne pas à Konoha.

Sa voix soudainement dure trahissait un certain dégoût, un mépris d'elle-même qu'elle ne parvenait pas à articuler.

- À l'heure actuelle, je dois être morte et enterrée pour eux, poursuivit la Brune. Vu le temps qu'il s'est écoulé, tu devrais même entendre parler d'un nouveau Hokage.

Murasaki avait tourné la page ou, tout du moins, s'attelait-elle à le faire ? Ou le croyait-elle ? La kunoichi conservait la honte d'avoir fui un combat ancré profondément en elle et, à ce titre, était revenue à cet état primaire où elle ne valait rien de plus qu'une autre en tant que mère et en tant que chef.

- Je ne crois pas que l'heure soit au retour d'un fantôme, tu n'es pas d'accord ? "

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Sam 13 Oct - 8:56

C’était évident, ses mots lui pesaient. Pas au sens physique, encore que, mais bien dans son esprit. En un sens, il avait jeté un pavé dans la mare, elle devait sans doute encore essayer de considérer sa place dans tout le merdier qu’avait été la guerre contre le Jinchûriki nommé Kami et il n’avait fait qu’agiter tout ça. Il ne pût s’empêcher de soupirer, le visage légèrement désappointé en entendant sa conclusion, d’une voix si dure, si dégoûtée de ce qu’elle considérait sans doute comme une trahison. Les shinobis, pourquoi étaient ils toujours aussi extrémistes… La question laissait perplexe le mercenaire, qui avait vu nombre d’entre eux se déclarer prêt à mourir pour leur village, et le faire sans aucun résultat à la clef, simplement parce qu’ils étaient persuadés que c’était la chose logique à faire. Un tas de foutaises immondes. Sacrifier des vies sans résultat n’était qu’un gâchis de ressources. La jeune femme faisait preuve d’un cynisme débordant qui ne dissimulait qu’à peine sa douleur mais se posait les bonnes questions.

Un nouveau Hokage? Peut être, même si ça ne veut rien dire pour moi. Je m’intéressais à la politique que pour trouver du travail de soldat, et j’ai raccroché, alors un chef de plus ou de moins… Ce que je pense au final… Nan, la question était sans doute maladroite de ma part. Leur faire porter un message reviendrait à te déclarer vivante, et ça ne finira que de deux façons. Soit ils te voudront morte, soit ils te voudront chez eux, et si la première option est évidemment mauvaise, je crois pas que la seconde soit mieux. Mais te cacher toute ta vie… Tu crois vraiment que ça vaut le coup?

Il observa la brune un instant avant d'ouvrir la bouche, la refermant, hésitant à vider son sac. C’était sans doute le bon moment, mais elle détesterait entendre ce qu’il pensait. Il finit par se décider et déclara d’un ton absolu, qui ne souffrirait d’aucune déformation, d’une résolution capable de briser la logique:

Murasaki… A mes yeux, tu as pris le bon choix en fuyant.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Sam 13 Oct - 9:37



Se crispant soudainement, ses yeux d'anthracite virèrent à l'écarlate. Elle détestait que l'on dît tout haut ce qu'elle pensait tout bas et elle se serait bien passé de l'avis de Yao sur la question.

" Ne dis pas un mot de plus et pars chercher ta fille, cracha-t-elle.

Murasaki sentait des sentiments contradictoires s'agiter dans son esprit : une fierté bafouée, une honte, une sensation d'inachevé, un manque... Ses fils lui manquaient, sa mère, son frère, sa famille et son village... Si elle avait été une femme normale, une personne qu'elle avait toujours rejetée dans sa quête solitaire alors qu'elle montait les marches silencieuses de sa hiérarchie...

- Toi, tu es un bon père, poursuivit-elle d'un ton acerbe. Qu'est-ce que tu attends pour y aller ? Pourquoi vouloir revenir ici ? Va construire une nouvelle vie pour elle, non ? Tu sauras où me trouver, hein, puisque je resterai cachée..."

Elle ne pouvait faire que cela de toute façon, mais son sharingan demeurait actif, alimenté par moult sentiments à même de le faire brûler d'un nouveau feu.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Sam 13 Oct - 10:51

Des yeux rouges. Uchiha. Il le savait, mais c’était toujours intéressant de voir ce changement opérer, cette mécanique biologique dont il ignorait tout et qui ne représentait à ses yeux qu’un changement de couleur accompagné d’un danger imminent. Il doutait qu’elle veuille réellement l’éliminer, et se savait assez puissant pour l’en empêcher si tel était le cas, même si cela signifiait couper les ponts. Elle continuait sa diatribe, lui crachait sa colère, sa frustration née de la honte, au visage, comme pour se calmer. Un mois plus tôt, il aurait sans doute réagi dans la violence et le sang aurait coulé, mais maintenant? Il n’en avait ni l’envie ni la volonté. Il appréciait la franchise de la jeune femme, et cette colère qui l’animait, il l’avait traînée avec lui pendant plus de dix ans à travers tout le continent, cherchant chaque membre de sa famille pour l’éliminer le plus douloureusement possible dans une vengeance finalement futile. La tristesse emplit le regard du mercenaire, qui resta pourtant fixé sur les yeux écarlates de la brune en colère.

Je vais te raconter une histoire si tu veux bien. La mienne. J’étais marié il y a une vingtaine d’années, et ma femme a fini par me quitter à cause de pressions externes du village. Elle a fuit tout le clan si tu veux, partie du jour au lendemain, sans un mot, après dix ans de mariage. Les dix années suivantes, je les ai passées à chasser tout le monde méthodiquement, à traquer la piste de chaque membre du clan pour l’abattre. Et au final? Rien. Ça n’a rien changé. J’étais toujours aussi désabusé et je regrettais toujours autant l’absence de Nisha. J’ai découvert qu’on avait eu une fille à ce moment là, elle traînait dans des guenilles à Suna.

Sa mère était morte plusieurs années auparavant sans que je le sache, et j’ai laissé ma gamine errer seule dans la nature pendant la moitié de sa vie. Bon père? Pas vraiment, mais j’aimerais bien. Ma gamine me reconnaît même pas comme son père pour être honnête, et partir avec elle de Suna ressemblait plus à un enlèvement qu’à une enfant qui retrouve son père. j’sais pas si j’me fais comprendre, c’que j’veux dire c’est…. Bah, je sais pas, j’passe ptet juste pour un con qui essaye de te faire la morale. Mais j’pense que t’as besoin de quelqu’un avec toi pour le moment, c’est pour ça que j’veux revenir. J’suis p’tet pas le meilleur choix, mais j’suis là, et c’est déjà quelque chose. Et qu’on soit francs, je crois pas que j’te laisserais dire non à ça.


_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Sam 13 Oct - 18:58



Elle l'écouta, en silence, comme une enfant rageant de se faire faire la morale. Murasaki serra les dents et son visage perdit ses émotions retrouvées. Yao était franc, désintéressé, mais la Brune ne voulait tout simplement pas entendre ce qu'il avait à dire ni même dévoiler en retour ce qui lui permettait de la comprendre.

"Eh bien, reviens quand tu en auras fini avec ta chère enfant, Yao.

Murasaki se leva, désireuse de prendre de la distance avec le mercenaire dans sa fuite inavouée. Yao savait ce qu'il disait et l'exilée en avait conscience, mais elle ne supportait pas ses dires et, droite, elle resserra les pans de son haori.

- Jusqu'à présent, je m'en suis toujours sortie seule, non ? J'ai été trop crédule par le passé pour attendre naïvement ton retour.

Malgré tout, certains souvenirs demeuraient blessant et la Namikaze transmettait son amertume à son interlocuteur.

- Si tu reviens... "

Se ravisant, elle laissa sa phrase en suspens, elle avait déjà trop dit et mal dit surtout, mais son regard carmin ne désemplissait pas d'un trop plein d'émotions.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Sam 13 Oct - 23:56

Pas une réponse, tout son visage s’était détendu pendant sa diatribe, comme si son histoire peut être un brin trop moralisatrice l’avait décidée à jouer les adolescentes rebelles et à figurativement boucher ses oreilles en répétant “J’entends pas” pour ne pas avoir à faire face à ses problèmes. Il la savait jeune et peut être pas dans le bon état d’esprit pour les résoudre pour le moment, mais c’était peut être un peu exagéré, elle était tout de même censée être adulte non? Il se redressa en même temps que la jeune femme, sans pour autant tenter de l’empêcher de partir, un geste qui n’aiderait en rien la situation. La forcer à rester? Quelle idiotie, dans son état elle ne ferait que mal prendre le geste, la seule chose à faire était de continuer la conversation, quitte à supporter les griefs qu’elle lui attribuait plutôt qu’à un autre. Attendre son retour? La demoiselle vidait son sac au final, avouait une faiblesse envers le géniteur de ses enfants, le blâmant lui à défaut de pouvoir jeter sa harangue envers celui-ci. L’homme attendit que la jeune femme ai fini sa diatribe avant de se rapprocher d’elle lentement, ne s’arrêtant qu’en arrivant à proximité d’elle.

De ce que je sais, tu t’en es sortie seule, et admirablement. Combien se sont vraiment battus contre le faux dieu? Combien se sont motivés et sont venus se battre contre la source du chaos? Toi. Combien ont survécus? Toi. Honnêtement, je n’y connais pas grand chose en ninjutsu, mais les déplacements instantanés, je crois pas que ce soit quelque chose que n’importe qui peut accomplir. Et pourtant, qui en a lancé un en emportant deux personnes avec elle? Toi.

Je crois pas que tu ai besoin de prouver ta force de caractère, ou ta force tout court. Mais t’es pas infaillible non plus, tu restes humaine. C’est p’tet aussi pour ça que j’veux revenir, je sais pas. J’me r’trouve p’tet un peu en toi, j’t’aime bien en un sens. Va savoir…


_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Dim 14 Oct - 0:17



" T'as fini de raconter des bêtises ? La flatterie n'y changera rien : j'ai échoué, je suis partie !

Impoliment plantée devant Yao, Murasaki l'incendiait du regard et la distance les séparant n'avait rien de protocolaire.

- Qu'importe où, quand, comment, le résultat est le même ! Un échec, sur toute la ligne !

La Namikaze se retenait à peine, là était le fond de sa pensée sur sa propre personne, elle n'était qu'une femme, une kunoichi et une mère ratée.

- Je crois que tu ne mesures pas ce qu'il s'est passé, Yao. J'ai beau avoir une main sur l'espace-temps, je ne peux pas revenir en arrière et contrer ce qu'il nous est arrivé. Je suis désolée de t'avoir entraîné là-dedans et, une fois parti d'ici, j'ai peur qu'un autre raisonnement te saute aux yeux... Au moins, comprendras-tu alors ce que je veux dire...

L'ex-Hokage baissa les yeux, la vue trouble. Son corps ne supportait pas encore le contrecoup de sa pupille et les soins des siens n'y faisaient pas grand chose. Murasaki récupérait lentement et la psychologie n'était peut-être pas étrangère à ce retard métabolique.

Rien d'admirable, juste un déclin, et la brune sentait la tête lui tourner.

- Si on te revoit là-bas, si on te reconnaît et te questionne sur notre combat face à Kami, que diras-tu ? "

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Dim 14 Oct - 1:57

Echouée? L’homme fronça les sourcils. Elle était en vie, comment pouvait elle dire avoir échouée? C’était le seul bien suffisamment précieux pour mériter d’être sauvegardé, et elle l’avait gardée, alors en quoi était ce un échec? La distance s’était réduite encore un peu, de la volonté de la jeune femme cette fois, qui continuait à déballer sa rancune et sa tristesse, envers elle même désormais, tout les reproches qu’elle s’adressait, comme on crève un abcès. Mesurait il ce qui s’était passé? De son point de vue oui, du sien sans doute que non. Revenir en arrière? C’était un tabou majeur de vivre dans le passé désormais pour le mercenaire. Vivre dans l’hypothèse et les “et si”, c’était une folie. Lui même aurait pu y passer des années. Et si Nisha n’avait jamais quitté le village? Et s’il avait décidé de se ranger à Cuba no Kuni? Et s’il avait décidé de simplement mettre sa vengeance de côté et avait simplement couru pour rattraper celle qui était son épouse pour vivre avec elle loin du pays des marécages? Une liste de questions longues comme le bras pouvait se dérouler et s’allonger à l’infini, sans pour autant laisser autre chose que des hypothèses.

Un échec? On a pas le même point de vue là dessus, tu as l’air d’oublier un détail essentiel. Tu es en vie Murasaki. C’est quelque chose que vous autres ninjas avaient l’air de toujours oublier dans votre empressement à mourir pour votre village. Votre plus grande ressource, c’est votre vie. Et tu veux que j’te dise? J’suis content que tu sois vivante. Si tu t’étais sacrifiée là bas, non seulement on y serait restés tout les deux, mais en plus il n’y aurait eu aucun changement. On serait morts pour rien, et ça aurait été un brin plus difficile de discuter comme maintenant tu crois pas?

L’énorme paluche du mercenaire se leva, lentement, presque paresseusement, passant dans le dos de la brune, l’attirant contre lui doucement, comme pour lui faire sentir sa présence, lui prouver qu’il était là et le resterait. Ce qu’il ferait s’il était reconnu? Fuir peut être. Se battre était une mauvaise idée.

Je ne sais pas. Trop attirer l’attention ne me fera aucun bien. Je pourrais mentir mais ce serait sans doute vite décelé. Je pourrais fuir, mais ça n’apporterait rien. En un sens, j’imagine que le plus sûr serait de ne pas m’apporter du village, mais… Ça ruinerait un peu le principe d’apporter un message pas vrai?

Un rire creux sonna. L’homme lui même ne savait pas vraiment comment il règlerait le problème si cela arrivait, et se rendait compte des dangers que ce genre de trajet représentait mais…. Si cela l’aidait à tourner la page, cela en valait sans doute la peine.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Dim 14 Oct - 18:19



Au contact de la main dans son dos, Murasaki sursauta, ses pensées se figèrent et ses yeux s'écarquillèrent comme le corps du Mercenaire étriquait son champs de vision. Réellement, l'acte de Yao l'avait surprise et ce fut raide qu'elle se trouva contre lui.

Mal à l'aise, la surprise tétanisant encore son corps maladroitement exposé à la chaleur humaine, les mots du Numajin mirent un certain temps à atteindre l'esprit de la Brune. Elle leva les yeux sur l'homme, le fixa un instant, puis répondit calmement.

" Tu n'es pas du genre discret, déclara-t-elle. Je suis en vie, certes, mais le diras-tu ? Ceux que tu peux croiser penseront que j'aurais dû tomber au combat.

Un soupir traversa ses lèvres et, lasse, la kunoichi laissa tomber son front contre le torse du mercenaire.

- Dis-moi, avec ta bienpensance, quel message devrait délivrer un fantôme ? Soit je reste morte ici ou à travers le monde, soit je rentre gentiment chez moi pour subir le traitement que l'on voudra bien me réserver. Qu'y a-t-il de mieux d'après toi ? Oh, sinon je peux te copier et rentrer de force dans ce qui me servait de bureau, non ?

Un silence suivit ses mots malgré le sourire dans sa voix en s'imaginant dans la peau de Yao.

- Ainsi, tu pourrais me tuer et... Ça ne me fait rien... Ne te dis tu pas que je n'en ai peut-être plus rien à faire ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Dim 14 Oct - 19:51

Elle avait parût surprise, ou du moins le frémissement qu’il avait senti sous sa main supposait qu’elle avait été surprise par son acte. En un sens, le mercenaire lui même avait été surpris, à la fois par sa décision de la rassurer de cette manière et par le fait que la jeune femme ne cherche pas à rompre le contact. C’était peut être le bon geste, peut être pas, mais en tout les cas, elle paraissait rien qu’un brin plus apaisée qu’auparavant, bien que visiblement mal à l’aise d’être si proche du mastodonte bleu. Discret? Il ne l’était pas, à n’en pas douter. Menteur? Eh, on n’était pas bon mercenaire si on ne savait pas résister à la torture et si on ne savait pas penser ses mensonges vrais. Elle était lasse de toutes ces pensées pourtant, s’appuyant contre lui, relâchant ses muscles, reposant sa pensée sur la sienne, cherchant à embrasser chaque point de vue comme une jeune fille perdue sur le chemin de la vie, ce qui n’était finalement pas si loin de la vérité.

Feindre la mort et se cacher, voyager par le monde en espérant ne jamais croiser de connaissances du passé ou rentrer et prier pour ne pas être emprisonnée ou exécutée à vue. Autant d’options déplorables qui piquaient le coeur du mercenaire de tristesse. Lui même n’avait jamais eu ce genre de décision à prendre, et l’idée même d’être contraint de devoir choisir entre autant de solutions sans aboutissement correct le révulsait. Si cela n’avait tenu qu’à lui, il aurait proclamé sa vie à la face du monde et aurait défié quiconque de venir la lui ôter, quitte à ravaler sa fierté et fuir par la suite. Elle paraissait pourtant faire contre mauvaise fortune bon coeur, bravant sa situation déplorable en tentant une maigre blague, imaginant comment il agirait lui même face à ce genre de chose, et tombant ironiquement juste. Un sourire apparut sur le visage du mercenaire alors qu’il regardait la brune, avant de se fissurer, la main doucement posée dans son dos se contracter, formant un poing, son aura bienfaisante disparaissant, la colère sourdant alors qu’il l’entendait se proclamer comme désabusée, indifférente à sa propre survie.

C’était un crime, une insulte envers tout ce en quoi le mercenaire croyait, et s’il ne s’était pas contenu, il lui aurait effectivement accordé ce qu’elle prétendait demander. Mais par nature, l’humanité désirait vivre, et faisait tout pour continuer cela. Il ne la croyait pas suffisamment abattue pour en recourir à mettre fin à son existence, seulement perdue et voyant en la mort une sorte de solution à ses problèmes. Il la rapprocha encore de lui, sa main gauche venant se loger à l’arrière de sa tête en une étreinte peut être un brin trop écartée de ce qu’était leur relation à l’heure actuelle, lui murmurant simplement à l’oreille.

Si tu le penses vraiment, si tu peux me dire souhaiter cela en en pensant chaque mot, en étant convaincu de la nécessité de ta mort, je te l’accorderais, quitte à être chassé d’ici, pourchassé par tout le village que tu as défendu au péril de ta vie et à aller à l’encontre de mes croyances. Mais tu as tant d’autres options… Tout arrêter là… Pourquoi? En fuyant, tu as fermé des portes pour en ouvrir un millier d’autres, mourir… Tu fermerais tout, tu refuserais tout ce que tu peux encore gagner dans cette histoire, tu te blottirais dans un échec tout relatif. Tu ferais couler des larmes en disparaissant, pour une crise d’égoïsme que je ne demande qu’à aider à guérir.

Tu veux mon avis? Le plus simple est peut être aussi le plus compliqué. Envoie un message à Konoha. Dis leur que tu en as assez, que tu ne veux plus, que tu ne peux plus. Que tu t’en vas, que tu prends ta vie en main plutôt que de la dédier au village, que tu choisis un égoïsme que tu mérites plutôt qu’une vie de sacrifice. Promets leur de ne jamais révéler les secrets que tu as gardés si cela peut les rassurer, mais dégages toi de tout cela. Il y a d’autres choses qui t’attendent, d’autres personnes. Tu seras peut être pourchassée, ton village t’en voudras peut être, et après? Tu n’es pas n’importe qui, et si tu me laisses t’accompagner, je ne crois pas que quiconque puisse nous défier, encore moins t’emmener sans que tu n’acceptes.


_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Lun 15 Oct - 9:14



Elle ferma les yeux, mais la poigne sur sa nuque ne servit qu'à la contraindre à entendre ces mots qu'elle fuyait. Dans le noir volontaire, les sons s’exacerbaient et Murasaki écouta attentivement celui faisant pression sur la base de son crâne. Elle vivait cet étrange calvaire avec l'intime conviction qu'elle ne pouvait lui donner ni tort ni raison. Révéler sa survie et prendre son indépendance, c'était devenir la cible de ses anciens subalternes, c'était risquer la vie de ses fils, celle de son frère, de sa nièce. Contrairement à ce qu'elle affichait, la Namikaze restait une Uchiha profondément attachée à ceux qu'elle aimait et ne pouvait tolérer cette idée.

" Konoha me traquera ou fera pression sur moi en menaçant les miens, avoua-t-elle sérieusement. Je connais trop bien ce village et ses mécaniques, les secrets de ses anciens chefs, les affaires internes des grandes familles, énuméra l'ex-Dame. Hurler de vie ne ferait que jeter une nouvelle ombre sur mon clan et mettre en danger mes enfants.

Passant ses bras entre eux, elle appuya dessus pour mettre un peu de distance entre eux. Pourquoi voulait-il tant s'immiscer dans sa vie ? Partager quelque part quelque chose comme s'ils étaient des...coéquipiers ? Murasaki le connaissait à peine et, si le concours de circonstance de cet hiver jouait en faveur de Yao, elle était loin de lui accorder une totale confiance.

- S'il n'y avait que moi, peut-être que je t'écouterais. Là, comme ça, je ne sais pas, souffla-t-elle d'un air penaud. "

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Lun 15 Oct - 15:36

La traquer? Bien sûr qu’il la rechercherait, et c’était voulu en un sens. Nul besoin de chercher ses ennemis quand ils viennent à toi, et cela rends leur élimination et leur éradication méthodique bien plus simple, lui même en avait fait les frais en plusieurs occasions. Menacer les siens… L’homme ne pouvait qu’avouer la validité de cette réponse. Ayant lui même éliminé son clan, il était à l’abri de ce genre de menace, jusqu’à ce qu’il retrouve sa fille du moins. Et aujourd’hui? Si l’un de ses ennemis la prenait en otage pour le menacer, se rendrait il? Mettrait il la vie de Fang en danger pour sa fierté et son désir ardent d’écraser ceux qui le menace? Force était de le reconnaître, il l’ignorait. Probablement que non, et qu’à l’instar de la brune, il finirait à genoux, incapable d’agir pour le bien de sa fille. Mentir et prétendre ne pas comprendre? Il ne le souhaitait pas d’une part, et il n’avait guère envie de mentir plus à la jeune femme. Lui faire croire qu’il était de son côté depuis le début était assez gros comme ça sans devoir rajouter d’autres choses sur la pile.

Elle se sépara de lui, ou du moins le repoussa légèrement alors qu’il se laissait faire. La contraindre dans une position qui serait très certainement mal perçue par un oeil extérieur? Sans doute pas sa meilleure idée. La prendre dans ses bras avait déjà été assez osé maintenant qu’il y pensait, mais ça lui avait paru la meilleure chose à faire, instaurer un contact, quelque chose, pour l’aider à se stabiliser et l’aider lui même à la rassurer comme il le pouvait, maladroitement, avec des mots pas si bien choisis et peut être un peu trop brut de décoffrage, qui l’avait finalement peut être plus blessée qu’aidée. Elle lui avouait pourtant quelque chose tout simplement, d’un air un peu honteux, comme une enfant prise en train de piquer des cookies dans le pot alors qu’elle pensait que ses parents dormaient, une petite phrase qui prouvait que ses mots l’avait touchée quelque part, qu’il n’avait pas prononcé ces paroles dans le vent… Il ferma les yeux, un instant, soupira, cherchant quelque chose au plus profond de lui. Un temps où il était détendu. Pas sur le qui-vive, pas à l’affût de quoi que ce soit, simplement détendu, se sachant en sûreté et avec quelqu’un envers qui il espérait pouvoir avoir confiance, définitivement. Un jour peut être, et qui sait, il parviendrait peut être à rendre cette idée réciproque, même s’il faudrait pour cela avouer des choses. Il rouvrit les yeux, un air complètement différent autour de lui. Nulle trace du visage dur, voir même brutal, que le mercenaire arborait habituellement, à la place des traits détendus et un regard presque triste posé sur la demoiselle.

Je... comprends. J’ai toujours été du genre à appliquer ces méthodes, mais si aujourd’hui ma fille était en danger par ma faute.... J’imagine que j’agirais de même. La seule chose qui pourrait changer ça ce serait… Une force capable de faire reculer un village.

Son ton avait changé, son élocution ralentie en cours de route. Ce genre de chose n’existait pas? N’en avait il pourtant pas vu lui même une il y a peu? Les bijuus. Si un seul d’entre eux avait pu mettre tout le village en débâcle alors qu’il était dans un réceptacle, quel genre de monstre pourrait prétendre menacer sa fille s’il venait à en obtenir un? L’idée l’effrayait autant que l’attirait, il s’agissait là d’un jeu dangereux, mais qui pourrait s’avérer extrêmement fructueux. Il aborderait le sujet une autre fois peut être, même s’il s’agissait d’une solution possible à leur problème commun. En un sens, il avait déjà accompli un premier pas, il avait dissuadé la jeune femme de partir chercher la mort. Souriant, il reprit la parole.

Tu sais, chez moi, il y a un vieux proverbe. On ne peut dire d’un combat qu’il est perdu qu’une fois qu’il est achevé. C’est un proverbe stupide le plus souvent, lancer une guerre seul contre un pays représente un combat perdu avant même d’avoir commencé par exemple. Pour moi, le seul combat à mener, c’est notre vie. Tu vois ce que je veux dire? C’est un combat qui ne se perds jamais tant que tu as la force de te relever, peu importe le temps que tu prends à reprendre ton souffle. Et s’appuyer sur l’épaule de celui qui te le propose n’est ni une honte, ni un échec, parce qu’au final, tu es debout, à te battre. Et une seule chose compte pour les gens comme nous non?

La Victoire.

_ _ ___________________________________________ _ _


"Avec de gros pouvoirs ne viennent aucune responsabilité, juste un tas de bordel"
-Yao Yin, An 110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Lun 15 Oct - 16:36



Un rire finalement naquit dans sa gorge. La Namikaze sentit ses épaules se contracter et retint d'abord ce son inhabituel chez elle avant de le laisser éclater.

" Repoussez un village, rien que ça ? Et tu nous en penses capable ?

Elle se prêtait finalement au jeu du "nous", mais elle ne parvenait pas à déterminer si cela naissait d'un réel amusement ou d'une crise de nervosité au souvenir des derniers événements.

- Faudra-t-il pour cela répéter l'exploit de Shodaime et capturer chaque démon pour mettre le monde à genoux ? Il nous aurait au moins fallu ça pour réduire ce Kami en miettes, lâcha-t-elle avec une certaine hargne.

Essuyant une larme née de son fou rire du bout des doigts, ce fut un visage souriant qui fit face au Bleu quand elle reprit la parole.

- La mentalité de chez toi me plaît, Yao, dit-elle en reprenant son calme. Mais, ici, les choses sont perçues différemment : l'honneur compte moins que ce que tu peux croire, l'amour en revanche... Je ne pourrais jamais me sentir victorieuse d'être restée en vie avec tout ce que je perds en contrepartie.

La nostalgie ou le soucis du détail prirent le pas sur la lassitude. Murasaki était fatiguée, la chaleur du colosse n'était finalement pas si déplaisante et elle hésita à s'en rapprocher. Elle croisa finalement les bras sous sa poitrine.

- Accordons-nous sur une chose, je ne suis pas en état de faire face à un village tout entier, je ne peux pas aller là-bas, ramener auprès de moi ceux à qui je tiens et tuer ceux qui tenteraient de m'en empêcher pour ensuite disparaître dans la nature.

Elle était quasiment sûre que c'était peu ou prou le plan de son glorieux acolyte.

- Va chercher ta fille et laisse-moi morte aux yeux du monde, s'il te plaît. Pour l'instant c'est tout ce qu'il y a à faire, conclut-elle en tapotant de le torse de son compagnon du plat de la main. "

Car ses proches reviendraient ici un jour ou l'autre, il serait alors toujours temps de leur expliquer la Vérité dans l'intimité de ces murs. Ou bien, implicitement, Murasaki comptait peut-être sur une rumeur s'alimentant d'ici à Konoha, déformant la vérité comme elle savait si bien le faire au fil des rencontres qu'elle ne manquerait pas de faire ici.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Yao Yin
Rang A
Rang A
avatar
Messages : 118

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Lun 15 Oct - 19:11

Repousser un village… En étaient ils capables? Non. En seraient ils capables un jour? Pourquoi pas? Ce serait compliqué, impossible peut être même. Mais n’avait il pas lui même dit un instant plus tôt que le combat n’était perdu qu’une fois qu’il était fini? Il lui faudrait essayer, au moins une fois, pour savoir si le combat était gagnable. Et s’il l’était, il ne pouvait que plaindre les fous qui se mettraient en travers de son chemin, de leur chemin même, car il ne reculerait devant rien avant d’avoir accompli son objectif si celui-ci lui permettait de protéger sa fille et la famille de la demoiselle, qui méritait au moins un havre de paix.

Et pourquoi pas? Si on oublie ce Kami un instant, capturer chaque démon ne permettrait il pas finalement un peu de nous offrir une vraie sécurité? Si on y arrivait, à travers tout ce qui pourrait arriver… Tu crois pas qu’on pourrait avoir un foyer, un havre de paix que nul n’oserait attaquer? Qui oserait s’en prendre à un lieu abritant ce genre de créatures quand on a pu voir ce qu’une seule d’entre elles pouvait infliger à tout un village ninja?

Elle releva la tête, un grand sourire aux lèvres qui contrastait avec leur conversation jusque là si sombre, un sourire qui la rendait presque charmante dans ses vêtements blancs au coeur des premiers rayons de soleil. Son esprit s’absenta un instant, profitant simplement de cette rare vision de la jeune femme riante et souriante, essuyant des larmes de rire de ses doigts fins. Elle finit par reprendre contenance, se déclarant amatrice de la philosophie numajin, mais incapable de se déclarer gagnante au final. C’était peut être aussi une interprétation de ce proverbe au final, apprendre à dépasser ses pertes, les accepter pour voir les bons côtés de ce qui en était ressorti. Une leçon difficile et plus que douloureuse, que personne n’apprenait vraiment au final.

Le rire lui vint également, franc cette fois, lorsqu’elle l’imagina dans une mission de sauvetage tel un héros des temps modernes, éradiquant les vilains d’un revers de la main et vainquant, au bout d’un long et difficile combat le chef maléfique à l’origine des problèmes de la charmante héroïne. Il revint à lui lorsqu’il la sentit à nouveau proche, demandant de ne pas parler d’elle. L’homme à la peau bleutée soupira, finissant par admettre intérieurement que peut être que le moment n’était tout simplement pas encore venu, et que pour le moment, peut être avait elle raison.

Je….. Soit. T’as ptet raison, c’est sans doute pas encore le moment, ça risquerait de faire trop de bruit. Juste…

Il se rapprocha, baissant le ton, murmurant à l’oreille même de la brune, chatouillant le lobe de son oreille de sa barbe, de manière à ce que personne d’autre ne puisse entendre ce qui lui restait à dire.

Écoutes Murasaki… Je sais que j’ai pas fait grand chose pour mériter ta confiance pour le moment, mais j’espère que ça changera, que tu pourras te fier à moi dans le futur. Ce que j’aimerais pour le moment, c’est que tu ne t’isoles pas, que tu ne ressasses pas de mauvaises idées. Je vais devoir avouer… Que t’es beaucoup plus mignonne quand tu souris…

Sur ces mots, le mercenaire embarrassé hésita, son souffle chaud dans l'air frais du printemps contre l'oreille de la jeune femme, et finit par agir, bêtement sans doute, s'osant à déposer un baiser léger sur sa tempe avant de détourner le visage, n’osant guère croiser le regard de la jeune femme alors qu'il se séparait d’elle, se tournant pour filer comme un marmot gêné de ses mots et de ses actes, ne laissant derrière lui que quelques mots, jetés au gré des vents auroraux.

Je reviens, aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t6913-bingo-book-de-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/f500-dossier-yao-yin http://sns-rp.forumgratuit.org/t6912-yao-yin-la-rage-des-marais
Messages : 247

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 40 両

MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   Ven 19 Oct - 22:46



Alors que le calme était revenu dans son esprit, s'amusant innocemment des propos de son interlocuteur. Qu'il était étrange de parler d'avenir avec quelqu'un de ce genre, un inconnu, un homme si différent d'elle, mais qui osait dire "nous" et "on".

Souriante, l'exilée se figea lorsque Yao évoqua son sourire, lorsqu'il s'approcha encore jusqu'à franchir une limite qu'elle pensait indésirable. L'empreinte fugace sur sa tempe lui donna l'impression d'un marquage au fer rouge. Ses bras se détendirent d'un coup pour éloigner l'impudent, le sang empourpra ses joues dans un réflexe vain et le mercenaire se détourna d'elle sur un dernier mot.

Qu'avait-il fait ? Pourquoi ? Ses mèches noires entravant sa vision ne lui permirent pas d'analyser celui s'en allant sans un regard pour celle qu'il venait de troubler. Ses pupilles virèrent à l'écarlate, distinguant les formes, les choses. Murasaki frappa du talon dans le plateau de thé, faisant sauter son contenu à hauteur souhaitable avant de distribuer ses projectiles de coups de pieds bien placés. La vaisselle tinta et se brisa sur le dos d'un combattant qui ne devait plus sentir ce genre de coquille.

"Tu as intérêt, oui, ne serait-ce que pour m'expliquer la nature de ton geste, siffla-t-elle d'un ton grave avant de regarder la silhouette s'éloigner."

~Fin du RP~

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t5922-annales-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5518-bingo-book-de-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/f413-dossier-murasaki-namikaze http://sns-rp.forumgratuit.org/t5270-murasaki-namikaze-kunoichi-en-mutation
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Discordance en exil majeur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discordance en exil majeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» TRAITE GARDER J B ARISTIDE EN EXIL ! FUNERAILLES OFFICIELLES POUR D . BERROUET
» Malgré l’exil, Aristide reste au centre de la politique en Haiti
» il y a pas à dire, être majeur et boire de l'alcool c'est le pied [pv Karin Alamaba]
» En Haïti, le désespoir pousse à l'exil malgré les risques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Reste du monde-
Sauter vers: