Partagez | 
 

 Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 86

MessageSujet: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Lun 29 Oct - 20:51





Mission malsaine, un chagrin dédaigné

Le printemps frappait de son soleil pâle les terres du pays du feu.
Le garçon, après avoir maintes et maintes fois cherché ses origines et un retour à la source, continuais d’oeuvrer pour son village natal, dans l’obscurité en manipulant les ombres du chantier.

Le printemps lançait ces mêmes rayons sur le pays d’adoption de Sora.
Celui-ci avait perdu sa fraîcheur et sa technologie d’antans pour se replonger dans une ère de décadence, d’horreurs et de tourments omniprésents. Motivé par son coeur à retrouver la seule femme qu’il avait jamais véritablement fréquenté, il avait fini par poser le pied sur une colline, devant une série de maisons de pailles et de chaume. Un des nombreux nouveaux villages à apparaitres avec la recrudescence de bandits qui forcaient beaucoup de villageois à fuir ces oppresseurs surgissants de partout.



Comme écho de son passé de Konoha-jin, la voix de son ancien mentor, Kenbei Takumi-Sensei, surgissait de son subconscient.

Spoiler:
 

Sans doute se souvenir enfouis lui revenait en mémoire à cause des entreprises risqués qu’il avait lancé dernièrement au village caché dans les feuilles. Ou peut être était-ce là le pur hasard de la similarité entre un cours précis de cet instituteur et sa mission actuelle qui réchauffait ses vieilles mécaniques, soufflant sur les poussières des sagesses d’un homme étant devenu shinobi par la seule force de sa volontée, sans talent ni génie.

-Okinawa-tan, murmurait-il à l’oreille du Uchiha via sa radio, rappelle toi les fondamentaux. observer est ta priorité dans l’extraction d’une cible. Pour ne pas te faire repérer, et ce même si cela implique de perdre un temps précieux, il est important d’étudier tes ennemis potentiels, savoir qui est alerte, qui ne l’est pas, qui est armé ou non, qui patrouille et comment, avec qui. Également, n’oublie pas que tu possède un corps physique. Je sais que nous avons tous un entrainement pour nous maintenir, mais négliger son corps est pire que négliger son arme. Maintenant observe et dis moi ce que tu vois.

Suivant l’ordre plus guidé par son instinct que par la voix, il scrutait le village rapidement une fois encore.

Spoiler:
 

Sora saurait-il agir comme son mentor aurait voulu? parviendra-t-il à remplir sa mission?

Le théâtre est ouvert, venez donc l’apprécier...



Mission:
 


Dernière édition par Nebari Sugoki le Ven 2 Nov - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 555

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Ven 2 Nov - 20:50

La traque avait commencée. Enfin, « traque ». Tu ne traquais personne de précis. Tu cherchais plutôt quelqu’un que tu pourrais enlever sans impact. Et surtout, quelqu’un que tu n’auras pas trop de remord à kidnapper pour servir tes propres intérêts. En temps normal, tu aurais évité ce genre de missions, mais on t’avait proposé quelque chose qui ne pointe le bout de son nez qu’une fois dans sa vie. Tu avais saisi l’occasion sans te poser de questions, tout comme le perdu qui suit la lumière au bout du tunnel.

Au fur et à mesure de tes périples, tu t’étais retrouvé sur le haut d’une colline, colline surplombant un village civil assez peu peuplé. Tu étais à toujours à Tushchi no Kuni. Ta plus belle opportunité s’est présentée ici, donc tu y étais resté afin d’analyser l’endroit et potentiellement dégoter quelqu’un d’intéressant. Les restrictions étaient claires : il ne devait y avoir rien qui mène à toi ou à ton employeur, et tu devais être le plus discret possible. Si possible, tu devais ne kidnapper que des gens dont l’absence profiterait aux gens. Tout cela incluait un sans faute presque obligatoire. Aussi, tu allais devoir faire très attention. De ce fait, tu avais changé de vêtements et de masque, ne portant maintenant plus qu’une veste bleu-jean ouverte aux manches ayant été retirée du vêtement en les déchirant, le tout accompagné de geta et d’un bermuda marron. Classique. Tu avais abandonné tes ninjatô, mais tes sacoches ninja étaient toujours là, cachées à l’intérieur de la veste en jean. Ainsi, tu commença à observer.

Cependant, les dires de ton premier sensei te revinrent en tête. Pourquoi cela ? Takumi-sensei avait était un mentor spirituel autant qu’un sensei, pour toi, mais tu ne t’étais pas remémoré ses enseignements de puis un bon bout de temps. Alors que tu écoutais les mots se former dans ton esprit, tu décidais d’appliquer exactement ce que Takumi-sensei préconisait. Même s’il se ratait souvent sur l’exécution, ses enseignements verbaux n’étaient à ne surtout pas négliger, vu leur justesse. C’est ainsi que tu t’allongeais à terre, afin d’être plus discret, et commença à observer le village afin de te faire un petit topo de ce qu’il y avait dedans, en terme de villageois. Ta recherche ne fut pas vaine, heureusement. Tu eu le plaisir de dénicher plusieurs jeunes couples acompagnés ou non d’enfants. Voilà des cibles à éviter. Tu dénichas aussi des personnes seule. Ou du moins, en apparence, ainsi que de vénérables personnes âgées. Quelqu’un d’étrange te tapa dans l’œil. Un homme à l’air sérieux, quelques peu âgé, porteur de lunette et d’une barbe grisonnante assez fournie. Un problème possible ? Tu n’en étais que très peu sur.

Quoi qu’il en était, après avoir fait un tour d’horizon des habitants, tu te mis à les surveiller de nouveau afin de les séparer dans trois catégories : Problème, Cible Potentielle et Autre. Ce sera déjà utile pour préparer le terrain. Dans ta tête, un tableau commençait à se former. Il allait être très utile. Ton but, après cela ? Continuer d’observer de loin, autant que tu pouvais, afin de trouver une faille chez ces proies insouciantes. Tu continuerais donc de noter chaque particularités des villageois : leurs armes notamment, ainsi que tout autre chose à exploiter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 86

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Ven 2 Nov - 22:22





Mission malsaine, un chagrin dédaigné


La mine basse de l’Uchiha parcourait plus longuement le village, patiemment, détaillant les quelques liens entre les personnes du mieu qu’il pouvait de la ou il se trouvait, jaugeant les menaces de ses yeux noirs. Il s’était allongé sans ménagement dans la rosée du matin, et l’agitation n’était encore qu’à ses prémices alors.

les couples, les bambins et familles liées étaient évidemment des obstacles potentiels, en plus de n’être ni utile à sa mission ni quelque chose de simple à éviter.

L’un des hommes de famille était armé. Un jeune homme, blond, visiblement fatigué malgré la nuit de sommeil dont il avait sûrement bénéficié. Il tenait un enfant en bas âge et portait une machette dans un étuis sanglé à l’arrière de la ceinture qui ceignait son uniforme de militaire. L’oeil du Uchiha, vivifié par l’observation d’armement, en apprenait plus visuellement en quelques secondes. Sa femme appuyait sur les traits bleus des cernes encadrant le visage de son homme tandis que lui regardait son enfant avec un visage mêlé de frustration et de tendresse.

Reprenant une vision panoramique, il scrutait tour à tour des jeunes filles en route pour le point d’eau le plus proche, portant des seaux en riant, un vieillard à l’air vicelard perché depuis dieu sait quand sur son enclos lançant des regards pleins d’envie, un homme extravagant muni d’un chapeau et discutant avec des femmes bien trop jeunes et belles pour lui. Celle-ci étaient reconnaissables par leurs célibat visible, puisque ni enfant ni homme n’était présent à leur côtés, chose relativement rare dans ce genre de village. Un vieillard discutait paisiblement avec deux femmes aussi âgées à l'apparence quasi-identique, l’une avait l’air moins paisible que l’autre, plus crispée ou marquée par la vie.

Pour parachever ce tableau, un garçon solitaire, cheveux noirs négligés en bataille, venait de sortir d’une maison de paille. Un arc et des flèches sur le dos, il s'était glissé dehors sans dire un mot à quiconque de visible et partit en direction de la forêt. Celle-ci se trouvait après le village sur la droite au pied d’un pic rocheux.

De l’équipement, Sora n’en avait vu que peu, à part les quelques fourches, probablement un ou deux arcs et armes blanches dignes de ce nom, il n’avait probablement rien à craindre, après tout ce n’était qu’un village de paysans.

-Bien, et maintenant? Comprends moi Onikawa-kun, je ne vais pas te bousculer si tu pense que c’est la marche à suivre pour ne pas échouer. En revanche, rappelle toi bien que certains types d’informations ne peuvent êtres captées qu'à certaines distances, qu’à certains points de vues ou d’écoutes, ou à différents moment de la journée et en prenant certains risques. Et n’oublie pas également que tu existe, si tu efface trop ta propre personne pendant ton observation, tu sera plus à même de te faire surprendre ou de négliger ta vie.
La voix de Takumi-sensei lui revenait en tête, comme si il lui avait fait son rapport. Il avait beau savoir que ce n’était qu’une réminiscence de son passé, la concordance avec le présent lui laissait se poser la question de savoir si il avait bien dormis pour avoir ces rêves éveillés. Un morceau manquait cependant, avait-il réussi sa mission ou non au final à l’époque? Sans doute que le fait qu’il n’en ait plus le souvenir prouvait qu’il ne s’était rien passé d’extraordinaire. Comment cela s’était passé?


Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 555

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Lun 12 Nov - 0:17

Mission Malsaine, un chagrin dédaigné
Avec Nebari Sugoki (MdJ)
Les observations du jeune homme portaient leurs fruits. Un père de famille, visiblement fatigué par la nuit que lui avait fait passé le fruit de ses entrailles, était équipé d’une machette et d’équipement de combat. Quelqu’un à surveiller, donc. Des jeunes filles attirantes dont le célibat était clairement visible aux anciens du village marqués par le temps, tout le monde se révélerait être une menace potentielle. Après tout… Il suffisait qu’on le voit une seule fois. Qu’il soit une seule fois reconnu comme une menace. Il serait instantanément repéré, et sa mission échouerait. Très mauvais plan, n’est-ce pas ? Sora allait y faire extrêmement attention.

Jeunes filles célibataires, vieux pervers en manque d’affection ou de jouissance, combattants et autres mères et pères de familles, il y avait de tout dans ce village. Y compris quelqu’un qui s’éclipsa sans rien dire. Sortant de chez lui armé d’un arc et de flèches, le jeune homme aux cheveux ténébreux se dirigea vers la forêt, à la périphérie du village. Un chasseur ? Sans doute. Son attitude laissait présager quelqu’un de solitaire. Restait à savoir s’il l’était réellement, ou si sa famille vivait avec lui chez lui. Tu avais curieusement envie d’aller jeter un petit coup d’œil chez lui afin d’être convaincu que ta théorie était la bonne. Après tout, rester à observer toute la journée n’était pas forcément la meilleure des idées. Le Henge, le Kage Bunshin no Jutsu ainsi que ses talents se senseurs allaient lui être fort utile dans cette situation. Se relevant de sa position allongée en enlevant les quelques gouttes de rosées n’ayant pas encore été absorbées par le tissu, Sora prépara son plan. Deux Kage Bunshin. Deux missions distinctes. C’est à ce moment précis que Takumi resurgit dans l’esprit de Sora. Encore une réminiscence de son passé.

« Bien, et maintenant? Comprends moi Onikawa-kun, je ne vais pas te bousculer si tu pense que c’est la marche à suivre pour ne pas échouer. En revanche, rappelle toi bien que certains types d’informations ne peuvent êtres captées qu'à certaines distances, qu’à certains points de vues ou d’écoutes, ou à différents moment de la journée et en prenant certains risques. Et n’oublie pas également que tu existe, si tu efface trop ta propre personne pendant ton observation, tu sera plus à même de te faire surprendre ou de négliger ta vie. »

Sora s’était mis en tête instinctivement la première partie des conseils de son ancien sensei. Cependant, il était vrai qu’il n’avait pas vraiment fait attention à ce qu’il s’était passé autour de lui. Quoi qu’il en était, il prépara sa mission. Restant en haut de la colline, il sorti deux oreillettes de communication de son équipement, qu’il donna a ses deux clones. Il en avait prévu quelques unes, histoire de pouvoir communiquer avec ses clones sans avoir à les faire disparaître. Une fois les clones équipes et les noms de code donnés, les deux se lancèrent : Mori irait dans la forêt, et Sato au village. L’un traquera le chasseur pendant que l’autre vérifiera son domicile. Sora, quand à lui, resterait sur sa colline afin de servir de vigie et de cerveau.

Le jeune homme se demandait toujours pourquoi il se souvenait de cela actuellement. C’était bien sur en rapport avec une mission ayant été effectué dans sa jeunesse. Mais quel était son contexte ? Sa finalité ? Son objectif ? Aucune réponse ne revenait en tête au jeune homme. Il allait certainement s’en souvenir petit à petit, mais bon… Se souvenir du prénom de ses coéquipiers de l’époque serait déjà une bonne avancée. Sora ne les avait pas vu depuis tellement de temps… Il s’en voulait, de ne pas se souvenir de leur prénom. C’était comme un devoir de mémoire non accompli. De l’irrespect pur et simple. Et Sora s’en voulait. Mais il fallait retourner à sa mission. Chassant ses émotions comme le Jiei le lui a appris, il se reconcentra sur la situation actuelle.

Un shunshin de chacun des clones plus tard, Sato se retrouva sur le pourtour du village, appuyé contre le mur sans fenêtre d’une maison situé à la limite du village. Guidé par Sora qui lui transmettait les positions des civils à éviter tout en faisant attention aux fenêtres et autres choses que Sora ne pouvait voir, Sato se rapprocha assez de la maison pour pouvoir la scanner via sensorialité en toute discrétion. Si elle était vide, Sato irait alors s'y introduire pour la fouiller dans la plus grande des discrétions, prenant le plus de précautions possible. De son côté, Mori atterrit silencieusement sur une branche, suivant de loin ledit chasseur, gardant le contact visuel et se déplaçant entre les arbres dans une discrétion totale. Quand à Sora, il se tenait prêt à changer de point d'observation si sa position l'empêchait de bien aider son clone.
Résumé

Sora observe, puis quand il voit le jeune homme partir, il crée deux clones. L'un porte le nom de code Mori et suivra de loin le prétendu chasseur pour en apprendre plus sur son activité, et l'autre porte le nom de code Sato et s'approche de la maison dudit chasseur pour la scanner via sensorialité afin de voir si elle est vide de vie. Le cas échéant, il ira la fouiller.

Techniques :

Perception Sensorielle - Kankaku no Ninshiki
Dite « sensorialité de combat », cette technique permet à l’utilisateur de ressentir le chakra dans une zone restreinte autour de lui. Le rayon et le coût de la technique dépendent du rang du talent.
- Rang mineur (B) : rayon de 10 mètres et coût de 5% par tour
Merci d'avoir lu ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 86

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Mar 13 Nov - 2:17





Mission malsaine, un chagrin dédaigné

Avant même de lancer sa détection, Sato, près de la maison pus en ressentir la chaleureuse ambiance d’une famille. En effet, à peine le shunshin avait il aboutit non sans un fracas soudain provoqué par la vitesse qu’une voix apeurée, ou affamée, ou blessée parvint aux oreilles du clone. Un bébé, braillant de toutes ses forces, facilement supportable par l’imitation mais moins par l’original, le micro lui transmettant toute l’ampleur du crissement aiguë du chérubin, saturant le capteur. Le doute n’était plus permis quand une voix de femme, probablement la mère du chasseur et du poupon, rassura celui-ci en s’en approchant.

De dehors c’est ce qu’avait pu capter le clone alors que sa sensorialité s’exacerbait, remplissant l’espace pour lui dévoiler la présence de lueurs, une qu’il reconnut sans peine comme étant la mère, trop proche de son bébé pour les dissocier, mais également une petite flammèche à l’étage de la chaumière, sans doute un autre enfant, ou peut être le mari. Curieusement, sans doute était-ce dû à la faible qualité du chakra des habitants, mais sa sensorialité s’en retrouvait légèrement amoindrie, moins capable de déterminer exactement les formes des présences. L’essentiel était là, il s’agissait bel et bien d’une famille.

---

Mori avait utilisé le shunshin avec moins de discernement que son homologue, traversant les quelques centaines de mètres avec une rapidité exemplaire. Son attérissage ne se fît pas dans le plus grand des calmes, mais fort heureusement pour lui, il avait pensé à se situer loin de sa cible. Celle-ci ne prêtait absolument pas attention à son environnement et avait balargué son arc autour d’une branche avec son carquois et ses flèches pour ramasser un bâton et s’avancer plus loin dans la forêt en décrochant des écouteurs d’une de ses poches pour mettre la musique à fond dans ses oreilles. Etrange, le village n’avait pas l’air de pouvoir se permettre ce genre de fantaisies, l’electricité ni parvenais visiblement pas ou plus et l’attitude désinvolte du jeune garçon n’assouplissait pas le tissus de la vision du clone. Le bâton dans sa main gauche alors qu’il avait porté son arc encoché comme un droitier, il frappait sans ménagement les arbustes et buissons à sa portée en avançant, créant une pléthore de cadavres végétaux sans discrimination.

L’oeil de la seconde imitation ne se trompait pas, il avait déjà vu un style comparable, une manière de se battre contre de multiples ennemis en se servant de la musique ou d’autres éléments pour imposer un rythme aux assauts. Ce garçon savait se battre, chose étonnante pour son âge, à moins qu’il ai commencé très jeune, dans un but précis et avec motivation. De nombreuses questions restant pour l’instant sans réponses pouvaient à présent se bousculer dans l’esprit du clone, à moins qu’il ne les supposes.

---

De sa colline dont les gouttes de rosées étaient tamisées peu à peu des hautes herbes par le vent frais et glacial du printemps peu réchauffé par l’astre pâlot, un shinobi scrutais encore et toujours le village, mais en particulier son homologue en contrebas. Les jeunes filles ayant puisé l’eau étant parties il y avait quelque minutes de cela en contournant la maison de l’archer par la route partant sur la gauche de celle-ci, sans nul doute que leur retour allait compromettre la dissimulation du clone. Leur arrivée leur ferait surprendre le jeune homme mal fagoté et masqué visible depuis l'extérieur du village, il possédait encore une poignée de minutes.


Mission:
 

MDJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 555

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Jeu 22 Nov - 16:33

Mission malsaine, un chagrin dédaigné
Avec Nebari Sugoki (MDJ)
Du haut de sa colline, Sora observait la zone, jouant son rôle de vigie du mieux qu’il pouvait afin d’aider son clone répondant au nom de code Sato. De son côté, Mori était tombé sur une info plutôt intéressante : le jeune homme qu’il avait suivit n’était non pas un chasseur, mais un simple novice s’entraînant à un style de combat bien particulier à propos duquel Sora avait déjà eu l’occasion de se renseigner. Par extension, Mori en avait aussi la connaissance, ainsi il continua d’observer discrètement le jeune homme afin d’en apprendre plus et de certifier le fait qu’il resterait seul. S’il n’avait pas de famille, il serait certainement une cible facile à enlever.

Le jeune homme semblait savoir se battre plutôt bien, si Mori le jugeait par les quelques exercices qu’il proposait actuellement. Il a dû commencer jeune, mais dans quel but ? Nous ne sommes pas tout proche d’Iwa, peut-être était-ce un ancien Shinobi ? Ou peut-être qu’il voulait le devenir ? Peut-être même qu’il avait fait ça uniquement pour protéger sa famille et son village ? Rien n’était sûr et les options multiples, si bien que tu garda ces quelques hypothèses en tête pour peut-être les éclaircir plus tard.

--

De son côté, Sato avait débusqué une famille. Dommage. Encore plus lorsque l’oreillette grésilla dans les oreilles de Sora et Mori, rendant au passage quasiment sourds pendant quelques instants l’original et son second clone. Le jeune homme possédait donc une famille à qui se rattacher. Cela n’arrangeait pas l’Uchiha, qui aurait bien voulu avoir une première cible facile. Enfin bon, la vie n’est pas toujours aisée, n’est-ce pas ? C’est donc avec de brefs mots dits à voix très basse, afin que personne ne l’entende, que Sato averti ses coéquipiers.

- Famille. Trois personnes dans la maison, dont un bébé.

Une fois l’avertissement lancé par Sato, ce fut à Sora d’en lancer un autre.

- Attention, Sato. Deux jeunes filles en approche. Côté gauche de la maison.

Il fallait donc au clone trouver quelque chose pour se soustraire à la vue des donzelles arrivant de son côté. Se cachant contre le mur du bâtiment, dans l'ombre relative de celui-ci, et ce tout en espérant que les porteuses d’eau continuent leur petit bonhomme de chemin en allant tout droit, Sato attendit, et observa avec satisfaction que son espérance fut récompensée. Les jeunes filles passèrent sans le remarquer. Cependant, leur retour, annoncé par Sora au micro, allait poser problème. Trouver une solution, il fallait. Et rapidement, qui plus est. C’est ainsi que Sato décida de se protéger dans l’antre du loup.

Le clone Uchiha avisa une fenêtre au rez de chaussée de la maison. En observant rapidement, il trouva la pièce en question vide. La sensorialité lui indiquant que la femme et son bébé se trouvait toujours autre part, Sora ouvrit silencieusement la fenêtre de bois afin de se glisser dans la maison, foulant le sol de la propriété d’autrui pour quelques instants. Afin qu’on ne suspecte rien, il referma la fenêtre et  s’en décala, afin de ne pas se faire remarquer de l’extérieur. Une fois le duo de jeunes femmes passé, il sortit avec la même attention qu’à l’entrée, refermant la fenêtre derrière lui.

Les ennuis étaient partis. Quoi qu’il en était, il allait falloir bouger pour récupérer d’autres informations. Comment faire pour effectuer ce genre de choses ? Et bien, Sora avait une bonne idée. Que possédait aussi Sato, bien sur. S’isolant de la maison dans laquelle il venait d’entrer et sortir afin que le souffle d’air du Shunshin soit ressenti par le moins de gens possible, le clone retourna auprès de son original afin de prendre un chemin plus classique. Arrivant au pied du grand arbre de la colline, Sato prépara la phase suivante du plan.

Un henge plus tard, c’était un homme trentenaire vêtu d’une longue cape de voyage grise qui prenait la route du village. Equipé d’un grand bâton de bois noueux, le trentenaire se dirigeait d’un pas léger, vers le rassemblement de maisons et de champs occupés par les villageois, observant au passage l’état du paysage. Le clone de l’Uchiha s’était glissé dans la peau d’un voyageur de Hi no Kuni ayant été averti du désastre d’Iwa. Celui-ci souhaitait à présent parcourir les terres de Tsuchi no Kuni afin de constater lui-même l’état du pays, et prier les morts. C’est ainsi qu’il passa l’une des nombreuses entrées du village et se dirigea vers son centre, un air doux et observateur sur le visage. Si personne ne l’accostait avant cela, ce qui serait tout de même assez étrange, il allait aborder la première personne disposée à discuter qu’il voyait. Certainement l’ancien au chapeau à l’oeil baladeur, d’ailleurs.
Résumé

Résumé du RP
Merci d'avoir lu ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 86

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Mar 27 Nov - 2:16





Mission malsaine, un chagrin dédaigné

En voyant la silhouette du clone trentenaire s’approcher de loin, tout le monde pu se permettre un petit commentaire et des regards plus ou moins suspicieux. De son oeil lointain, Sora pouvait apercevoir du mouvement, du cloisonnement rendu à l’initiative de deux personnes. Le premier, un homme âgé grisonnant et chapeauté qui gesticulait vivement pour diriger les gens dans leur habitations. L’autre, le fantassin fatigué ayant miraculeusement récupéré sa vigueur après avoir absorbé quelque chose de trop petit pour être aperçu d’aussi loin, il avait tendu le poupon à sa femme pour les placer derrière lui et leur demander (sans doute), posé la main sur la poignée de son sabre avant de tendre le majeur et l’index devant lui et de fermer les yeux. Après une méditation rapide, il se mis en marche vers la contrefaçon.

En avançant il regardait l’homme mûr qui portait un bâton de bois, puis son regard remonta sa piste jusqu’à la colline, pour s’assurer qu’il était seul sans doute. Il fronçait les sourcils, pas sur d’avoir vu quelque chose.

Niveau d'alerte: Soupçon:
 

Le fantassin gesticulait d’un bras décrivant des cercles derrière lui puis pointait l’inconnu avant de lui parler.

-Je ne sais pas qui vous êtes ou ce que vous nous voulez, restez immobile.

Le ton était sans appel, et alors qu’il entamait une course en s'éloignant du mis en garde pour chercher ce qu’il avait vu dans les fourrées surplombant le village, l’ancien qui le couvrait jusque là mis en joue le clone, ne bandant pas tout à fait son arc avant de parler à son tour.
-Ne bougez pas je vous prie, déclara-t-il d’un ton gais et amusé, si cela ne vous fait rien, je vais commencer à vous poser les questions d’usages. sans vraiment s'arrêter ou donner le temps de confirmer il s’expliqua à moitié. Le monde n’est pas sûr, je vais vous poser des questions, vous me répondrez rapidement, si vous tardez je vous larde, si j’ai un doute je vous flèche, si vous mentez ce sera sans doute la dernière fois, prêt?

Puis sans attendre:
-Qui êtes vous?
-D’ou venez vous?
-Dans quel but?
-Etes vous seul?
-Comment avez vous fait pour venir tout seul?
-Êtes vous armé?
-Êtes vous recherché?
-Avez vous quoi que ce soit qui puisse nous prouver n'importe laquelle de ses réponses?


Pendant cette interrogation éclair, un autre filait tout droit vers la où Sora se trouvait. Peut être pas un ninja, mais léger et véloce, même si bien inférieur à un Shunshin. Sora n’avait que peu de temps, tout comme son clone, pour échafauder un nouveau plan en urgence et parvenir à lutter contre un stress multiple.

---

Dans un autre lieu, dans la forêt près du pic qui s’approchait rapidement à la vision ombrageuse projetée par l’absence de rayon de soleil, un enfant joutait avec les branches, quand soudain, d’un geste arrogant il lâchait son arme improvisée à la fin du mouvement. Le projectile vrombit, percutant de plein fouet un tronc d’arbre avant de se briser en deux. Le gamin poursuivait son chemin jusqu’au bord du pic, et alors que Mori l’observait, il se rendit aussi compte de la fente pratiquée dans la pierre et des cliquetis auquel il n’avait pas vraiment fait attention jusque là. La pierre, immense et plus grande que six ou huits temples de Suna empilés les uns sur les autres, résonnait des coups donnés à l’intérieur, comme une sorte de mélopée, ou le battement, tintant aiguë, du coeur doux d’un géant.

L’enfant murmurait des mots que le clone perçu sans problème, “Le rossignol est mort, triste soirée”,un mot de passe sans doute, et une pierre, sans doute plus petite, crissait quelques instant sur le sol à l’intérieur avant que le petit ne s’y engouffre. La pierre fût aussitôt remise en place.

Cela allumait le phare de l’intrigue du clone, sans doute devrait-il s’enquérir de ce qui vivait dans la roche avant de parler à son maître, ou peut être ferait-il un rapport concis avant de se lancer dans l’investigation. Le pic était désormais tout à lui, il ne lui restait qu’à trouver un moyen de s’y aventurer, si tant est que cela l’interessa lui ou son supérieur.

---

Sora avait tout vu, et de ses yeux aiguisés, il avait suivi son homme se faire mettre en joue avant que le feu des poudres ne dégagent le roussi jusque dans ses naseaux non contrefaits… Le fantassin entamait tout juste une scrutation de loin avant de fléchir, signe qu’il allait se mettre en course pour l’attraper, lui, ou ce qu’il avait bien pus voir là haut. Le membre du clan Uchiha devait agir, vite, ou peut être pas… Le choix était tout à lui quand quelque chose de risible lui revint soudain en tête... Sato et Mori, un garçon et une fille, une mission et un sensei, Takumi. Il se souvenait avoir été attrapé pour la même erreur étant enfant. Les mises en gardes sur son emplacement et son immobilité l’avait fait échouer cette mission d'entraînement simple. Il avait largement le temps de ce rattraper cette fois-ci, mais saurait-il se rappeler des autres leçons données par la suite pour éviter de tomber dans un nouveau piège que sa mémoire lui avait faite?


Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 555

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Jeu 31 Jan - 17:02

Mission Malsaine : un chagrin dédaigné
Avec Nebari Sugoki (MDJ)
La situation évoluait. Sora était toujours en haut de ladite colline, s’étant adossé à l’arbre esseulé symbolisant le point culminant du mont miniature. Le vent avait déjà terminé d’effacer les traces de son allongement dans l’herbe verte. Bien sur, il avait repris l’oreillette de communication qu’il avait fourni au clone à présent au village, question de discrétion. Ce qui était plus embêtant, c’était qu’il s’était fait voir par le soldat du village. Avant cela, c’était Sato qui s’était fait remarquer – logique, puisqu’il se dirigeait vers ledit village – et accosté par ses deux protecteurs armés. L’ancien possédait un arc qu’il n’hésita pas à bander afin de mettre en joue le clone, tandis que son acolyte, plus jeune et père de famille, s’était revigoré avec ce qui devait logiquement être des pilules de combat. Un mûdra était ensuite effectué… Un ninja rescapé des épisodes d’Iwa ? Peut-être… Si par malchance, c’était un senseur – ce que le mûdra tendait à prouver, à moins qu’il ait juste cherché à infuser un tout petit peu de chakra –, la mission allait être très rapidement compromise, Sora ne possédant aucun moyen de camoufler son propre chakra. Vu l’étiquette de rareté associée au fait de pouvoir ressentir le chakra autour de soit, le fait de trouver un senseur ici serait certainement preuve d’une malchance considérable. Un henge serait tout de suite reconnu, et ce serait une catastrophe.

Quoi qu’il en était, alors qu’il voyait le clone se faire mettre en joue ainsi que l’homme armé commencer son approche, Sora agit. L’ombre de l’arbre projetée sur le sol même, camouflant légèrement le ninja, l’aida volontiers à s’extirper de la situation dans laquelle il était. Fluidement, Sora glissa vers la face cachée de l’arbre lui servant d’appuis. Ce spécimen assez imposant devait être une réminiscence de l’ancienne forêt bordant le village. L’on pouvait aisément imaginer une immense sylve couvrant cette colline, étendant peut-être même sa domination au village lui-même. De son côté, ’est afin de faire croire que la lumière jouait des tours au fantassin que Sora longea l’arbre vers sa face cachée, afin de ne plus être visible aux yeux de son « assaillant ». Une fois la chose faite, Sora prit la forme d’un gros lièvre aux couleurs bois. Son camouflage activé, Sora commença à se déplacer, imitant le comportement d’un lièvre à la recherche d’on-ne-sait quoi. Bien  sur, lorsque ce cher soldat se sera suffisamment rapproché, Sora détalera à pleine balle vers la forêt. Espérons que cela suffise au jeune homme pour passer la vigilance du garde, mais dans tous les cas, l’Uchiha se tenait prêt.

~~~

Dans la forêt, Mori observait toujours. « Le rossignol est mort, triste soirée. », hein ? Un mot de passe, certainement. Peut-être même un nom de code, qui sait ? Cependant, ce genre de noms de codes ne doivent pas être utile, vu la taille. Quoi qu’il en était, Mori observa l’endroit et ce qu’il se passait devant ses yeux afin d’obtenir le plus d’infos possible. Afin de ne pas faire trop de bruit, le clone préféra ne rien dire pour l’instant, et enquêter sur la situation. De la pierre qui résonne. Une fente. Un mot de passe. D’étranges cliquetis incompréhensibles. Intéressant. Mori poursuivit donc son inspection, utilisant sa sensorialité afin de détecter ce qu’il pouvait se cacher là-dedans. Nous avions certainement là un repaire quelconque. Cependant, une question se posait : qui vivait ici ? Dans quel but ? Des bandits ? Un repaire de la Guilde perdu au milieu d’une forêt perdue elle aussi au milieu des landes de la Terre ? La seule réponse plausible aux yeux du clone était le repaire de bandits, mais pourquoi l’adolescent s’y serait engagé, alors ? Étrange…

~~~

De son côté, Sato était maintenant en joue par un arc. L’on venait de le bombarder de question, et comme son entraînement au Jiei le lui avait appris, il conserva son calme et afficha une expression rassurante. Il n’était pas un ennemi. Ou du moins, c’était ce qu’il comptait faire croire à l’ancien lui faisant face. On lui avait dit de ne pas bougé, et il n’avait pas bougé, plaçant simplement son bâton de marche devant lui pour y poser ses deux mains. Finalement, lorsque son interlocuteur eut fini de lui poser toutes ses questions, Sato y répondit rapidement. Après tout, le tout était d’être spontané et naturel, chose que le clone essaya au maximum d’être. Et pour le coup, il se débrouillait plutôt bien.

- Je me nomme Sada, je suis un habitant de Hi. Je voyages seul à Tsuchi pour voir l’état des villages du pays après l’incident à Iwa, et aider là où je peux. Pour venir ici, j’ai suivi les routes, demandé mon chemin aux marchands ambulants, et ai suivit mon instinct sur certaines parties du trajet. Je ne suis pas recherché, et j’imagine que l’on peut considérer ce bâton comme ma seule arme. Concernant les preuves, je n’en ai malheureusement aucune.

Sato se tint prêt. Il avait un arc semi bandé pointé sur lui, ainsi il devait faire attention, tout en ne surréagissant pas. Cela allait être tendu, mais Sato avait la trempe pour réussir. La même trempe que son créateur, d’ailleurs.
Résumé

Sora passe sur le flan caché de l'arbre, se henge en un gros lièvre, imite ce comportement, et détale ves la forêt quand le fantassin arrive.

Mori observe et utilise sa sensorialité pour scanner la zone.

Sato répond calmement et en essayant au mieux d'être naturel et spontané.
Merci d'avoir lu ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 86

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Lun 4 Fév - 10:12





Mission malsaine, un chagrin dédaigné

Mori lui avait dit un jour:
-Tu sais, quand tu te transforme, l'apparence ne fait pas tout, faut savoir agir comme ce que tu prétends être aussi. Par exemple, si tu décidais de me copier, il faudrait que tu marche comme une fille, et quand tu parle, que tu ait la même manière de discuter, le même débit de parole.

Après cela Sora avait pris l’apparence de sa coéquipière pour apprendre à “marcher comme une fille”, un exercice difficile pour un non initié, mais ses gênes Uchiha aidant, même sans le sharingan il y parvint plutôt aisément. Mori lui avait demandé d’aller la voir quand il se sentirait prêt à faire une bonne interprétation de la fille et elle avait pris l’apparence de leur professeur.

Okinawa avait étudié sa cible, tout lui semblait parfait quand il arriva devant elle, tout sourire. Le professeur se retourna, une araignée dans la main et Sora n’eut d’autre réaction que de paniquer pour tomber sur les fesses. Les deux Henge dissous, Mori s’excusait tout en riant avant d’expliquer quelque chose.
-Okinawa-kun, quand tu prend l’apparence de quelqu’un, essaie d’avoir le même tempérament que ceux-ci. Je n’ai pas peur des araignées, mais toi oui. C’est pareil quand tu va en mission, si tu incarne quelqu’un de faible, et part faible j’entends, pas moi… fit-elle avec un sourire, n’hésite pas à avoir l’air apeuré si on te menace. Comment dire, t’es un peu coincé sur ta manière d’agir quand t’es sérieux, et ca…. ca se vois plutôt bien même quand t’es changé.

---

L’archer décochait sa flèche, non convaincu par les réponses au ton naturel et spontanné, pas plus que les arguments sans preuve qu’il avait annoncé. Le clone devait s’attendre à cela, allait-il agir ou tout simplement se faire larder sauvagement?

De son côté, le fantassin arrivait en haut pour se jeter par dessus les buissons près de l’arbre à la recherche d’un fantôme. Un lièvre décampa et l’instinct de militaire du soldat lui fît lancer son couteau par réflexe de survie. Sa précision était elle suffisante pour toucher le lièvre qui n’aurait pas le champ de vision pour voir la lame arriver dans son dos? Sans prêter plus attention au lagomorphe, le troupier scrutait les environs proches, fouillait les buissons… Rien.

---

La sensorialité de Sato s’étendait, la pierre n’était qu’un frêle adversaire et il eut vite fait de découvrir que pas mal de signatures étaient perceptibles dans le pic. Celui-ci devait être creux de nature, ou quelqu’un y avait creusé un dédale. Sans pouvoir toutes les compter, au bas mot plus d’une centaine de personne étaient présentes. Pourquoi, comment, tout autant de questions qui se bousculaient à la porte de l’esprit du clone, frappant une mélopée, à moins que ce rythme caverneux ne soit dû à l’étrange palpitation de la roche, comme si… Quelqu’un minait.


Mission:
 

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 555

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D

MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   Mer 13 Mar - 15:44

Mission malsaine, un chagrin dédaigné
Un couteau lancé par réflexe. Un lièvre décampant à toutes jambes à l’arrivée d’un prédateur potentiel. Qui des deux gagnerait ? Suspens insoutenable alors que l’arme blanche traçait son chemin à travers l’air ambiant et sa résistance négligeable. Finalement, le couteau n’atteint – malheureusement ? – pas sa cible, poignardant rageusement le sol dans un élan de frustration. De son côté, le lagomorphe n’avait pas vraiment eu vent de l’action à son encontre. Il se contentait de prendre ses jambes à son cou afin d’atteindre le plus vite possible la sécurité de son terrier. Atteignant l’ombre du feuillage et sa tranquillité, le mammifère brun observa son environnement, à l’affût du moindre bruit, de la moindre forme pouvant se révéler dangereuse. Seul le silence de la solitude était audible, accompagnant le doux balancement des feuilles d’arbre. Le lièvre était désormais seul, au cœur de la forêt. Finalement, du lièvre une silhouette humaine prit la place.

Sora se retrouvait seul au milieu de la forêt. Aucun repère, ou presque. Dans cette mer de feuilles, aucun indice pour le mettre sur la voie. Grimpant silencieusement dans un arbre afin d’avoir un semblant de couverture, le nukenin chercha des informations auprès de son clone, Mori. Un rapport de la situation lui fut demandé. Bientôt, Sora entendit dans son oreillette une voix grésillante étrangement semblable à la sienne.

J’ai filé le chasseur, comme demandé. Il a pénétré à l’intérieur d’un pic rocheux grâce à ce qui ressemble à un mot de passe, que j’ai récupéré. Le pic rocheux semble habité par beaucoup de gens, peut-être des mineurs à en juger par ce que j’ai pu capter. Le chasseur s’est amusé à frapper la végétation avec un bâton, tu devrais pouvoir suivre sa piste pour me retrouver. A vous.

Écoutant chaque mot attentivement, Sora attendit la fin du rapport pour répondre.

Reçu. J’arrive. Terminé.

C’est alors que le jeune homme se mit en quête de retrouver et remonter la piste du jeune chasseur, progressant de branche en branche en scrutant attentivement la végétation, en quête d’une trace d’une cible disparue.

~~~

Tir. La flèche lui érafla l’épaule alors qu’il avait un mouvement purement instinctif de recul. Blessé, son vêtement commençant à se teinter de rouge, Sato comprit qu’il avait fait fausse route. Il analysa rapidement la situation : volets des maisons fermés, personnes d’autres que Sato et le vieil archer en vue. Le soldat, lui, était toujours au niveau de l’arbre, en train de fouiller la zone. Le champ était plutôt libre pour le ninja, qui décida d’agir.

Alors que son Sharingan apparaissait et qu’une illusion bloquant la vue du pauvre archer lui était lancé en même temps que les deux regards se croisaient, une flèche autre fut décochée, plus par réflexe qu’autre chose, esquivée par le clone Uchiha. Finalement, c’était un solide coup de bâton dans le ventre suivi d’un autre coup à l’arrière de la tête qui fut donné par Sato. Réceptionnant le corps inconscient du vieillard, Sato s’en saisit solidement avant de disparaître du village dans un shunshin qui l’en emmènerai assez loin.

~~~

Mori avait prévenu son original. L’infiltration allait commencer. Attendant d’être rejoint par son camarade, celui-ci retourna à terre ensuite pour aller se placer à l’exact endroit où le chasseur s’était placé, quelques minutes auparavant. Le clone répéta les mêmes mots, ces mots qui allaient certainement lui permettre de pénétrer dans l’enceinte secrète.
Merci d'avoir lu ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission Malsaine, un chagrin dédaigné [A] Sora Uchiha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» Première mission
» Ordre de Mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Tsuchi no Kuni-
Sauter vers: