Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 394

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 140 両

MessageSujet: Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~   Sam 1 Déc - 13:36




Le voyage se passa sans trop s'encombre. Hormis le fait que de trouver un navigateur était de plus en plus compliqué, aucune mauvaise surprise. Les pirates n'étaient pas de sorties. Comme à son habitude, le bercement des flots varié en fonction de la météo ce qui parfois, n'aidait pas vraiment. La chose à retenir était que, nous étions arrivés à bon port et que tous se déroulait comme prévu. Et pour être sincère, je n'étais pas le genre de personne à aimer l'inconnu bien que de toute évidence, rien ni personne ne savait encore prédire le temps ni même revenir en arrière en cas de problème malheureusement.
Nous approchions des cotes Kumojin comme prévu. Ma terre natale se trouvait enfin devant moi. Il y avait bien des années que je n'avais pas foulé ces terres qui avaient fait l'homme que je suis aujourd'hui. Mais je n'y retournais pas pour y rester, non. La raison de ma venue était simplement le rendez-vous que le Senju et moi-même nous étions fixé suite à son courrier. Il détenait une personne qui m'était cher et que je comptais bien libérer à la suite de cet entretien diplomatique pacifiquement ! Kiri venait d'essuyer trop de perte pour se jeter à corps dans une bataille qu'il ne serait remporté. Nous étions des guerriers-nés serte, mais aussi un animal blessé qui à la moindre erreur rencontrerait son bourreau.



Une fois accosté, je me dirigeais vers l'endroit que j'avais indiqué à l'Hokage. L'information que je n'avais pas encore était de savoir si oui ou non, il avait pris la peine contenter ma seule requête, venir avec la Kunoichi en vie. Son courrier n'avait laissé paraître aucune agressivité, ni trop de haine d'ailleurs. Il parlait effectivement des différents entre nos pays mais rien de plus. Songeur, j'espérais bien apaiser ses craintes afin que mon pays puisse se redresser sereinement puis surtout, essayer d'apporter un allier à Mizu no Kuni afin d'éviter les futures attaque de ce genre.

Seul, la marche fut longue. Les idées n'arrêtaient pas de fuser mon crâne et je me préparais déjà au pire sans en connaître l'issue. C'est naturellement que j'arrivais le premier sur les lieux. Instinctivement, l'endroit était dégagé et offrait peu de chance pour une embuscade. C'était déjà un bon point. Cette vue dégagée me permettait également d'apercevoir d'éventuel opportuniste qui chercheraient à nuire à cet entretien. Puis surtout, le large devant moi laissait une porte de sortir au cas où, l'affaire finirait mal !



Enfermé dans mon pantin depuis le départ, Kyo me fit attendre quelques heures seulement avant que je n’aperçoive quatre silhouettes se profiler à l'horizon. Ce chiffre était rassurant car, le fait de voir ces quatre personnes se rapprocher de moi dessinait toujours un peu plus les caractéristiques corporelles de Chisame. Avait-il accepté ma requête ? Dans tous les cas, je ne tarderais pas à en avoir le cœur net.



Une fois à mon niveau, la jeune Hôzuki était là. Bridée par la présence de l'escorte du Senju mais en soi, tout à fait normale. N'ayant pas encore sondé et jugé mes intentions le jeune prenait ses précautions et je ne pourrais certainement pas lui en vouloir ! L'homme qui se tenait devant était jeune, très jeune. Je ne savais comment il avait fait pour se hisser au sommet, mais il se tenait devant moi en tant qu'Hokage. Son faciès respirait l'immaturité et pourtant, j'allais le tester un peu afin de voir ce qu'il se cachait dans cette enveloppe corporelle :



- Bonjours, Pour me présenter Brièvement, Ushi Haburame. À présent le Judaime Mizukage. Je vois que ma requête a était acceptée. J'espère que la finalité de notre petite discussion mènera sur sa libération. Première raison qui m'a amenée ici d'ailleurs. J'ai cru lire sur votre missive que tu souhaitais aborder des sujets important concernant nos deux pays, donc je suis à ton écoute, parlons-en.



Il était difficile d'être plus concis. J'attendais de savoir ce qui le poussait à cette rencontre et, la libération de Chisame. La balle est à présent dans son camp. J'étais à l'écoute de ses revendications. De toute manière, nous n'avions que très peu d'alternative, le bon déroulement de notre rencontre était un point crucial pour mon mandat.

_ _ ___________________________________________ _ _

Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Kyo Senju
Rang B
Rang B
avatar
Messages : 67

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~   Sam 1 Déc - 18:43



La marche allait être longue, c'est l'expression qui apparut sur le visage du Juichidaime lorsqu'il apprit la réouverture.. de son restaurant de Ramens favoris. Non, il aurait été aisé de dire qu'il était surpris par la durée de trajet qui l'attendait avec de rejoindre le Mizukage, mais l'affaire était subitement passée au second plan.. A tel point qu'il posa un lapin de bon matin à Chisame et les ANBUS qui l'attendaient au lieu de résidence de la détenue pour aller déguster de bonnes nouilles préparées avec passion par celui-ci, dit-t-on avait appris d'un descendant du célèbre "Teuchi", le chef du restaurant "Ichiraku" qui avait fait ses preuves dans le monde entier !

Le ventre rempli, de manière illogique pour un matin, Kyo baillait un peu, trimbalant à bout de bras sa toge de Kage qu'il n'aimait pas porter autour du cou, se sentant à l'étroit. Sa robe de Kage ? Elle devait traîner dans l'armoire de ses appartements sans aucune intention de la porter et ne le souhaitait absolument pas, n'aimant pas porter quelque chose de tape à l'oeil il avait opté pour une tenue simple, du moins à son goût, notamment avec les vagues de chaleur du printemps : une chemise à fleurs assortie à son bermuda et de jolies Geta qu'il avaient lui-même taillé et fabriqué à partir du bois qu'il eut produit, leur conférant une robustesse sans équivoque dans le monde de la chaussure !

Le ciel était dégagé à Konoha, les réparations dans la zone où se trouvait Kyo, et à une centaine de mètres la résidence de Chisame étaient terminés, avec le concours des Shinobis et notamment du Senju qui avait recrée plusieurs infrastructures en bois en moins de cinq secondes avec son attribut héréditaire qui jadis avait permit à Hashirama d'en faire autant. L'Hokage d'un pas plus vif arriva enfin au lieu de rendez-vous et salua aimablement Chisame et les deux ANBUS, choisis spécialement par son Conseiller, qui avait également prit la peine de restreindre complètement, pour une durée de 48 heures l'utilisation de chakra de la détenue à l'aide du Fuinjutsu. Bien évidemment, Chisame avait été mise au courant, contre la volonté de Kyo qui termina sur la conclusion qu'il avait déjà sa manière de faire en tête et avait haussé les épaules avant de se mettre en route avec sa joyeuse troupe, pour les terres de Kumo.

Le Senju pendant le trajet se permit quelques folies : Chasser le Lémurien, dont il avait cette impression qu'il était toujours le même à lui tourner autour et à lui jouer des tours sans pour autant l'approcher et parvenait toujours à semer Kyo qui pourtant mettait de la poigne à chacun de leurs affrontements pour l'attraper, mais la bête était tellement agile, que même en employant le Mokuton, il n'eut jamais la possibilité de l'attraper ! Sinon, il se payait quelques gourmandises locales des petits Villages qu'ils traversaient et en proposait à Chisame et aux ANBUS, n'attendant pas leur réponse pour les laisser en place et vadrouiller à droite à gauche toute la matinée.

Des heures perdues, et bien du temps après leur départ de Konoha, c'est dans un endroit empli de verdure, entouré bien au loin par des chaines de Montagnes, caractéristiques des frontières entourant Kumo que le groupe de Shinobis parvint jusqu'à l'endroit indiqué, et précisément, c'est lorsque le Senju eut vision d'une personne semblant les attendre, planté comme un piquet, que l'un des ANBUS à travers son masque éveilla ses pupilles blanchâtres qui traversèrent tels des aiguilles le masque, puis les environs en scrutant chaque parcelle terrestre et autre du terrain avant de se plonger sur l'individu. Un geste de la tête en direction de Kyo, quelques mots échangés en toute discrétion lui fit comprendre certaines choses, mais à la grande surprise du Hyuuga, déguisé en ANBU pour l'occasion, le Juichidaime n'y prêtait point grande attention et sans hésitation s'engouffra dans le chemin menant à son futur interlocuteur, laissant Chisame le suivre de près tandis qu'ils rejoignirent enfin le Mizukage.

Un Homme.. mur, bien fixé sur ses appuis qui laissait transparaître une rigidité que Kyo analysa avec discernement avant de bailler à cause du Voyage. Le personnage se présenta de lui-même lorsque le Senju le fixa droit dans les yeux avec son air détendu habituel. Bien entendu il s'agissait du Judaime Mizukage, et il partageait avec Kyo le fait d'avoir prit le flambeau juste après les catastrophes survenues de par le Monde. Il leur serait peut-être plus aisé ainsi de communiquer. Quant au Senju, il attendit de pouvoir prendre la parole pour s'introduire à son tour.

- Enchanté Ushi, je suis Kyo Senju, Juichidaime Hokage du Village de Konoha. Comme vous l'avez remarqué, j'ai avec nous Chisame qui s'est montrée très réceptive lors de notre entretien et qui m'a fait bonne impression, très bonne impression.

Le ton qu'employait Kyo laissait tout transparaître de la bonne surprise qu'il avait eu à discuter avec la jeune Kunoichi. Un enrichissement qui lui avait beaucoup plu, et qui lui avait fait écouter la Kirijin, passant outre les recommandations divers de son entourage. Jetant un rapide coup d’œil à la Hozuki, le Senju revint à son interlocuteur principal.

- Et vos propos sont encore une fois justes, aujourd'hui, la place est à la discussion après tout ces chamboulements qui nous ont frappé, je souhaiterais vivement, comme je vous l'ai fait comprendre dans ma missive, un avenir moins.. chaotique, pour nous, pour nos enfants et je pense qu'en tant que Kage, vous partagez sûrement un idéal approchant le mien pour les vôtres ?

Laissant l'atmosphère détendue se répandre entre eux, Kyo restait debout, droit sur ses jambes, laissant Chisame revenir à leur hauteur afin de permettre au Mizukage et à elle-même de pouvoir se parler sans contraintes tandis qu'il observait avec son sourire habituel ses interlocuteurs.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 394

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 140 両

MessageSujet: Re: Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~   Jeu 6 Déc - 19:24




Le jeune homme semblait plutôt ouvert à la discussion sur l’avenir de nos deux villages. Il restait à présent une question essentielle à se poser. Quelle était la vrai raison de la détention de ma Kunoichi. Avait-elle enfreint les lois du pays de la feuille, attenter à la vie d’un de ses citoyens? Tant de questions qui se posait... Pour commencer une entente dans les meilleurs conditions, il me fallait mettre Les choses aux clairs. Mais avant tout, je devais choisir les bons mots, les tourner de sorte à ce que mon interlocuteur le prenne convenablement. Bien que son jeune m’indiquait que Kyo manquait d’expérience, il devait néanmoins avoir son petit caractère.
Je le fixais droit dans les yeux, puis, mon regard se tourna naturellent vers Chisame qui arrivait enfin à mon niveau avec son escort personnelle. La jeune fille semblait se porter plutôt bien. Sa détention semblait ne pas l’avoir affectée physiquement. C’est que l’hokage Devait le traiter avec respect.

Chisame semblait pourtant rester muette. Que c’etait-il dit entre ces deux là, je n’en savais fichtrement rien. Je le sentais un peu dans la peau d’un amnésique. Comme un homme ivre qui n’avait aucun souvenir de la soiré passée. Trahison, complot? Une retenue c’etait installée en moi. J’avais confiance en la Kunoichi, cependant j’avais un peuple à protéger, et je prenais mes nouvelles responsabilités à cœur :

- J’espere que tu vas bien. Et que tu n’as pas subit trop de mal traitance?Dis-je à la jeune femme. Bon, que propose-tu? J’ai bien des idées effectivement. Cependant j’imagine que les années ne seront pas suffisante pour oublier tous le mal qui a était fait. Je propose que, pour commencer sur des bases saines et surtout, partir sur une entente avec des fondations solide, tu relâche Chisame à l’instant même, devant moi. Et je te montrerais mon vrai visage. Qu’en penses-tu?.

J’attendais la réponse du Senju avec impatience. Serait-il d’accor Avec ma nouvelle demande? Où allait-il la refuser. Après tout, j’avais mentionner sur mon courrier officiel que l’Hōzuki serait ma seule escorte!

_ _ ___________________________________________ _ _

Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Kyo Senju
Rang B
Rang B
avatar
Messages : 67

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 15 両

MessageSujet: Re: Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~   Sam 8 Déc - 23:23

La proposition du Mizukage était pour le moins inattendue, mais néanmoins directe. Tandis que son interlocuteur semblait observer la jeune Kunoichi pour s'assurer de son bien-être, l'Hokage lui affichait un sourire des plus enjoués. Ses pensées étaient assez simples à décrire en ce contexte ci, il trouvait dommage que son collègue Kage n'ait pas respecté les termes évoqués dans sa lettre mais pouvait-il vraiment lui en vouloir ? A vrai dire sa déception n'était pas ici, mais plutôt que Ushi qui se dissimulait derrière les traits d'un pantin et qui parlait de paix entre les deux nations ne paraissait pas aussi crédible que le Senju aurait espéré le voir aujourd'hui. Mais cette proposition spontanée démontrait un réel attachement à Chisame, et des principes qu'il avait vu et reconnu en la Kirijin il y a quelques jours, lors de leur entretien. Ces pensées lui arrachèrent un sourire honnête et c'est ainsi qu'il se permit de reprendre la parole.

- Je ne suis pas venu ici pour représenter la haine d'un Pays, mais l'espoir, l'espoir d'un avenir plus radieux qu'une simple idée de vengeance. Chisame que tu vois ici, s'est montrée lors d'une importante Assemblée de Konoha et a usé d'un Jutsu de sensorialité pour des actions qu'elle m'a décrite avec précision et je lui fais confiance sur ce point, ses gestes ayant été de toute manière analysé par nos propres maître sensoriels.

Le Juichidaime jeta un œil au Hyuuga, rapide, au point de n'en laisser rien paraître, puis reprit la parole.

- Il n'a jamais été dans mes intentions de la garder captive parmi nous, nous avons eu une longue discussion, et à terme, malgré les injonctions de mes Conseillers, c'est moi, assumant toute la responsabilité de mes actes, qui décide aujourd'hui, en tant que Kyo Senju, de la libérer, elle, et ses équipements dont une Épée qui appartient à votre propre patrimoine. Cependant, Chisame sera privée de Chakra jusqu'à la fin de la journée, en guise de sécurité.. Néanmoins, je me suis assuré que le sceau soit de lui-même levé à la fin de nos pourparlers, sans qu'aucun mal ne lui soit fait. Quant aux armes, elles sont scellées dans un parchemin que j'ai soigneusement gardé dans mon sac, et vous sera restitué également en guise de bonne foi.

Kyo fidèle à lui-même ne tenait pas à perpétuer la haine, la violence et le mépris entre les deux nations, et rien ne justifiait une quelconque action saugrenue pouvant jeter de l'huile sur le feu.. Il fit un signe bien distinct aux ANBUS en place qui se retirèrent des côtés de la Kunoichi avant de se replacer juste derrière le Senju, sans bouger d'un pas de plus. Le Juichidaime lui, observait la scène, puis recentra son regard sur le Mizukage.

- Avant d'aller plus loin dans nos échanges, je souhaiterais voir à qui j'ai affaire.

La requête du Senju était simple, et directe. Il ne souhait plus qu'une seule chose, poursuivre ces négociations, pour le bien-être de son Pays, mais aussi d'une entente appréciable, qui limiterait certainement les morts des deux côtés, trouvant à terme des moyens intelligibles pour s'émuler l'un l'autre de manière saine et relancer les deux Pays dévastés par la Guerre contre le Culte de la Vie. Le Shinobi de la Feuille marqua un temps pour observer les réactions.

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 394

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 140 両

MessageSujet: Re: Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~   Hier à 21:16




L’Hokage bien que jeune semblait abattre ses cartes intelligemment utilisant des mots qui résonnaient magnifiquement bien dans ce discours qui semblait mature et qui pour le coup, montrait qu’il méritait sa place au sommet de Konoha. Pour l’heure, il m’était encore inconnu et au final, j’aimeeais apprendre à le connaître. Peut-être était-il la clef qui ouvrait la porte de mon incertitude pour mener vers une paix et une entente profitable entre nos deux pays. Et si cet événement se produisait, alors je serais le premier à signer un pacte de cet envergure. Comment serait-il perçu à Kiri? Je n’en avais aucune idée... Mais l’idee me plaisait quand même!
La jeune femme n’avait encore rien dit. Et du coup j’avais quelque crainte au sujet de sa santé. Le Senju avait beau dire que sa "captivité" suite à sa technique de sensorialité, je restais quelque peu perplexe sur le motif qui le semblait léger. Mais poussons la discussion.

Ll me parlait d’espoir. De paix et d’un avenir radieux. Une vision que je partageais également mais, sous quelle terme? Quel événement signerait notre entente?? Il était de parler des choses sérieuses et de rentrer dans le vif du sujet. Plusieurs idées me trottaient dans la tête et il était temps de les évoquer à Kyo. Après tout l’instant était parfaitement choisis. Il m’indiqua clairement que la jeune femme serait libérait, et qu’il allait me restituer ces effets personnels comme son arme notremment. Une geste que j’appréciais particulièrement.

Puis, ses dernières paroles resonnerèrent amèrement dans mon crâne. Comment pouvait-il être au courant?? Je ne voyais que deux solutions... La première, son nom : Senju, son pouvoir héréditaire lui avait-il permie de ressentir le bois de ma marionnette? Ou l’anbu masqué qui l’avait accompagné possédait des facultés dignes d’un Hyuuga... Qui d’autre?Sur le Principe, je ne pouvais pas lui en vouloir :

- Parfait, j’attend ses effet personnels, dis-je en renvoyant mon pantin dans son rouleau. Je me montre sous le visage que ton senseur m’a démasquait. Très peu dispose de se don.

Kyo voyait à présent le guerrier balafré et borgne que j’étais, avec mon bras en moins. Signe d’une esperiéce guerrier poussée. Samehada et Shibuki attachées dorsalement :

- Donc. Me voilà devant toi, et avec mon vrai visage. Je suis également ici pour un message de paix. Qu’attends tu de ton côté? Pour ma part, j’aimerais que l’on s’aide conjointement dans la reconstruction de nos villages. Ainsi nous partirons sur une entente parfaite. D’ailleurs, ton pouvoir héréditaire ne permettait-il pas la matière première pour nous aider? De notre côté, les épéiste légendaires piurraient vous apporter de l’aide en cas de besoins. Cette proposition et la première d’une éventuelle longue liste.

Les premières idées qui me hantaient venées de sortir. J’esperais Juste que le jeune homme n’amlakt Pas mal le prendre. L’idée était l’inverse.

_ _ ___________________________________________ _ _

Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete http://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu http://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le bois, Boit les paroles de Mizu ~¤ [Feat Kyo Senju/Chisame] ¤~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boire, ou bien se conduire... il faut choisir [PV Aïlin]
» Promenons nous dans les bois pendant que le loup y est (feat Isibelle Winghelow)
» Quand la glace s’invite à la fête ! feat tout le monde !
» Quand on a la Gueule de Bois - Léane
» Quand on va mal, on fume, on boit et on parle surtout entre pôtes (Sacha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaminari no Kuni :: Kumogakure no Sato-
Sauter vers: