Partagez
 

 15 - Baby sitting d'une commerçante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyMer 22 Mai - 0:21

Une journée plutôt banale avait débuté. Un ciel bleu accompagné de deux trois nuages paisibles et une mission.
La veille, j'avais été contacté afin de prendre connaissance de celle-ci. La tâche ne changeait pas énormément des missions que la toute haute direction du village avait pour habitude de me confier. Je traversais une période où j'avais besoin de changement, d'exercer d'autres types de service. Mais bon, je taisais tous ces désirs en tant que shinobi bête et discipliné. Je n'avais pas mon mot à dire après tout.
Ce fardeau que je portais depuis bientôt deux ans devait être effacé des mémoires de mon village et j'étais prêt à toutes les concessions afin de ne pas remettre mes crétineries sur le tapis et y parvenir.
Le temps passait et comme me l'avait expliqué autrefois Naruto Sama, je me rapprochais de mon jour de gloire tant attendu. Mais jusqu'à ce jour, je devais rester dans l'ombre de moi-même et ne jamais faiblir dans ma lourde tâche de devenir un homme meilleur et bon.


Je ne sus que le lendemain, au rendez-vous devant les portes de Konoha qui allait m'accompagner pour cette mission. Elle était en avance, tout comme moi qui m'imposait une discipline de fer.
Je la connaissais...ou du moins, je l'avais déjà aperçu quelque part au village, mais pas plus.
Pour la toute première fois, ma mission allait prendre un tout nouveau air.


D'après ce qu'il en était, la kunoichi appartenait au clan Hyûga d'après son nom de famille et ses yeux. J'avais très rarement vu ses membres combattre, mais j'ignorais pas qu'il utilisait une sorte de Taijutsu sophistiqué et en plus de sa en possession d'un dôjutsu. La jeune Hanako devait être un prodige du combat. Cette constatation se fit lorsque je décelais la silhouette d'un katana. Malgré la petite taille de la kunoichi, son arme avait instinctivement pour but, de prolonger son bras et ainsi gagner en distance. Par cela, elle avait sûrement trouvé le moyen de balayer provisoirement son point faible.
Cette pensée était uniquement une supposition, car j'avais prit pour habitude de deviner visuellement la particularité des individus sujets à mon oeil attentif.


Curieusement, les micro-expressions de son visage ne se fermaient pas lorsqu'elle me vit. Je fus très surprit sur le moment et je ne savais pas trop comment agir étonnamment. D'habitude, mes coéquipiers se braquaient et hormis parler stratégie, aucun mot ne sortait de leur bouche contrairement à la jeune Hyûga.
Elle m'avait quelque peu déstabilisé. Mais je me repris de bon coeur. Sa présence fut étrangement agréable, aussi bien que la bonté semblait l'incarner. C'est une qualité qu'Erika avait et qui me plaisait.


Les présentations faites, nous entamions notre marche en direction du nord.
Nous devions nous rendre au village d'Hienzu (inventé) situé au pays des marais, une zone plutôt humide. Là-bas, nous devions rentrer en contact avec une certaine Haato, une grande commerçante d'après sa description et l'escorter elle et ses biens au village. Il s'agissait d'une mission de rang C, donc avec un potentiel d'un minimum de menace. Mais, il est connu que dans ce genre de mission, il est plus facile de se faire surprendre.


Accompagnés d'Hanako, nous prenions la route principale, le chemin le plus direct jusqu'au Pays des marais. Notre progression se faisait dans une course modérer. C'était nécessaire.
Il serait plus facile pour nous de déceler un quelconque poursuivant et puis cela nous permettait de vérifier le terrain. Car c'est ce chemin que nous reprendrions dans le sens inverse accompagné de la civile.


Les premiers problèmes survinrent durant notre trajet, quand j'appris qu'Hanako disposait d'une palette essentiellement basée sur le corps à corps. Comme ça, nous étions tous les deux dans le même cas. Pourquoi la hiérarchie du village avait composé un tel duo ? Bref, je ne m'inquiétais pas plus que ça.
Notre progression passa très rapidement grace à cette agréable compagnie qu'était la kunoichi. Bien que nous ayons profité pour bavarder nous étions tout de même restés vigilants. Chaque constatation suspecte était identifiée avant de reprendre la route, bien que très rare.


Quelques instants plus tard, nous arrivâmes devant ce qui semblaient être les portes du village en question. Je levais mes yeux au ciel en direction du soleil avant de chercher du regard l'ombre d'un arbre.


- Et bien, je pense que nous sommes à l'heure, elle ne devrait pas tarder.


A peine arriver que déjà, j'angoissais à l'idée que la civile ait eu vent des propos discrédits en mon encontre. J'espérais qu'Hanato dont l'arrivée au village était récente d'après ce qu'elle m'avait expliqué, ne soit pas mise dans la confidence. D'une voix tentant de cacher mon inquiétude je repris.


- Dis,... tu sais quelques choses sur cette Haato ?


Même en si peu de temps, la kunoichi devait disposer d'une bien large palette d'ami que moi. Elle était peut-être au courant.


Une silhouette féminine à une vingtaine de mètres se rapprochait. Il s'agissait surement de notre colis...
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyJeu 23 Mai - 18:00



    Hanako avait préparé ses affaires pour le jour suivant. Kunais, shurikens, fumigènes, papiers explosifs, senbon, bobine de fil, tout était là, tout était prêt. Tout était entreposé à sa place pour le lendemain, lendemain qui était d' ailleurs déjà arrivé. Le jour se levait tranquillement et posément à Konoha, quelques d'habitants déjà actifs rendaient le village vivant pour un petit matin. Un réveil sonna. Remuant, une petite main sortit de sous un drap pour venir arrêter ce bruit strident qui retentissait à travers la pièce. Hanako sortit du lit, cheveux ébouriffés et kimono comme tout habit de nuit. Les yeux à demi ouverts, elle se mit debout, se passa un peu d'eau sur le visage et dompta tant bien que mal les quelques mèches de cheveux qui résistaient encore après un rapide passage de brosse. Renonçant, elle partit directement chercher fruits et verre d'eau pour son petit-déjeuner. Elle ouvrit le frigo ; la fraîcheur se dégageant provoqua un frisson glacé qui parcourut son petit corps emmitouflé de la tête aux pieds, puis la jeune fille attrapa une bouteille d'eau et la posa sur la table qui trônait en plein milieu de la pièce. Une seconde bouteille y était déjà apposée, contenant elle aussi de l'eau, mais à température ambiante cette fois ci : Hanako dosa les deux dans le verre qu'elle venait de sortir d'un des nombreux placards, puis s'assit sur un des deux tabourets de la salle à manger, choisissant le seul qui était autour de la table. Elle bâilla. Il fallait qu'elle se réveille pour mener à bien sa mission en duo, au risque de perdre quelques minutes de bon temps, mais heureusement, il lui restait encore 1 heure et demie avant l'heure de rendez-vous. Juste assez pour qu'elle se réveille tout en prenant son temps.

    Elle venait de finir de manger et rangea tout dans les placards, à l'exception du verre qu'elle lava à la main. Retournant dans sa chambre, elle ramassa sous-vêtements, tee-shirt et jupe et s'enferma dans la salle de bain. Enlevant son kimono, elle passa le seuil de la douche et fit couler l'eau pendant 20 bonnes minutes, après quoi elle enfila les habits qu'elle avait amenés et rouvrit la porte. Ses cheveux relevés avaient été légèrement trempés et tombaient en masse derrière son dos, humidifiant au passage ses vêtements. La jeune fille, voyant qu'il lui restait du temps, décida de coiffer ses cheveux afin d'être présentable pour sa mission du jour. Escorter une marchande jusqu'à Konoha. Plus qu'une escorte en elle même, cela consistait aussi à ne pas faire fuir les potentiels clients, parler, discuter, faire en sorte que le voyage paraisse plus court qu'il ne l'est réellement. Hanako faisait très attention à cette partie des missions, et souvent bien plus que la partie qui concernait l'art shinobi lors des missions en duo ou trio.

    Comme à son habitude, la kunoichi termina de s'habiller en enfilant veste, collants, gants, puis elle accrocha sa pochette sur sa jambe droite et y fourra les armes qu'elle n'avait pas déjà cachées sur elle. S'asseyant à même le sol, elle enfila ses bottines et le tissu noir qui lui servait de foulard, ramassa Neko qui traînait à côté et attrapa la bande de tissu qui portait le nom de ceinture. Ne prenant pas le temps de l'attacher autour de sa taille bien qu'elle aurait pu le faire aussi longtemps qu'elle l'aurait voulu, Hanako préféra partir très tôt pour flâner dans la rue que de partir juste à temps. Elle sortit, marcha un peu, puis s'arrêta pour regarder le ciel. Bleu. Blanc. Bleu. Encore bleu. La jeune katanaiste, ceinture en main, marchait le nez en l'air, suivant les bulles de coton qui traversaient le ciel, zigzaguant entre les tâches bleutées. C'était au tour du bleu de contourner les boules de coton, quand Hanako arriva au point de rendez-vous. Ses pas l'avaient menée au bon endroit, mais pourtant elle n'avait en rien fait attention à son trajet et sa direction. Malgré cela, elle conclut qu'il lui restait encore un peu moins de 20 minutes avant l'heure où elle devait se rendre ici, et décida donc de s'entraîner pour s'échauffer. Elle prit cette fois ci le temps pour attacher sa ceinture autour de ses hanches, la nouant sur sa droite après l'avoir enroulée plusieurs fois sur sa taille. Étant prête, elle passa la main droite derrière son épaule gauche et tira son katana/bâton d'un geste souple du poignet. Elle esquissa plusieurs mouvements, les deux mains tenant fermement le long manche ; la lame vibra et s'abattit d'un coup sec sur le sol. Ou plutôt, la lame s'arrêta à quelques centimètres, voire quelques millimètres du sol, évitant la jeune fille d'utiliser ses maigres forces avant un potentiel combat. Déjà quasiment essoufflée, Hanako fixa l'arme quelques instants puis bascula en arrière avant de s'asseoir en plein milieu de la ruelle, ses bras tenant fermement ses genoux serrés contre elle même. Ennuyée par son manque de choses à faire, elle s'allongea complètement contre la surface plane qui se trouvait sous son corps, puis étendit les bras, ne se souciant que de très peu que quelqu'un l'aperçoive. Elle resta ainsi, se demandant qui pouvait bien être son partenaire de mission. Un jeune shinobi, un chuunin, un juunin, un sabreur, un katanaiste, comme elle ? Qui savait ? Pas elle en tout cas. Mais Hanako était curieuse et mourrait d'envie de savoir qui il était. Elle cherchait et réfléchissait, sachant pourtant pertinemment qu'elle le découvrirait quand il arriverait, en tentant de mettre quelques images sur une personne dont elle ne connaissait rien. Perdue dans ses cogitations, la jeune Hyûga ne fit pas attention à la diminution de passage à la place où elle était allongée. Elle reprit totalement ses esprits quand elle remarqua enfin qu'elle était quasiment seule. Elle tourna la tête vers le fourreau de son katana, puis se releva tout en ramassant Neko, qu'elle rangea tout aussi vite qu'elle s'était relevée.

    Souriante, elle réfléchissait, quand un shinobi s'approcha et l'interpella. Son partenaire de mission ; il était enfin là, et même en avance. Hanako répondit a son appel en lui adressant un signe de la main tout en commençant à lui parler, se présentant, s'informant de son état du jour, de ce qu'il avait fait la veille. Tout en discutant, ils avaient franchi une des portes de Konoha, celle qui leur permettait d'atteindre le lieu de rendez vous, et marchaient vers leur destination finale. Quelque peu réticente, Hanako suivit Ryuke en trottinant derrière lui tendit qu'il courait. Bien qu'ils furent en avance, une allure plus rapide leur permettrait d'arriver un peu plus tôt pour faire un tour dans le village qui marquerait le départ de l'escorte, ou bien de faire quelques pauses afin de se reposer. Et c'est ce qu'ils firent tout en enregistrant les endroits où une attaque potentielle pourrait se produire au retour. La jeune fille en profita pour informer le Konoha-jin de ses capacités. Elle lui suggéra qu'ils s'échangent leurs modes de combat, puis enchaîna en indiquant qu'en cas d'attaque elle s'occuperait plus de la défense que de la contre-attaque. Gênée d'imposer son plan d'attaque, elle continua tout de même en reprenant et en lui indiquant qu'elle possédait plutôt des techniques de corps à corps et qu'elle combattait principalement au katana. Elle conclua en lui disant qu'elle avait aussi apprit une technique de défense, puis demanda à Ryuke ce qu'il en était de ses propres techniques. Le jeune garçon ayant fini de lui répondre, ils repartirent ; cependant la jeune katanaiste réfléchissait. Ils possédaient tous deux principalement des techniques de corps à corps et combattaient de la même manière. En cas d'attaque il faudrait donc qu'un deux fonce sur l'attaquant pour l'éliminer avant qu'il n'arrive à la marchande. L'autre devrait le couvrir avec armes et diversion.

    Durant la quasi-totalité du parcours, la kunoichi, examinant son partenaire du jour, avait réfléchi aux meilleures stratégies de défense, pesant chaque possibilité avec un soin tout précieux. Mais ce n'est pas tout ce qu'elle avait fait. La jeune fille avait aussi trouvé une grande utilité à parler avec Ryuke de tout et de rien, occupant l'espace qu'il leur restait jusqu'à l'arrivée au village de Hienzu.
    Les portes se dressaient devant aux, signifiant le début de leur réelle mission. Dans un premier temps, trouver cette ''Haato'', commerçante, puis la protéger, elle et sa marchandise, jusqu'à Konoha. Hanako profita d'un instant de pause pour resserrer les élastiques qui tenaient ses cheveux en deux couettes hautes. Ryuke était le nez en l'air et la jeune kunoichi fut surprise quand il parla :

    - Et bien, je pense que nous sommes à l'heure, elle ne devrait pas tarder. Dis,... tu sais quelques choses sur cette Haato ?

    Hanako, observant les alentours, ne repondit pas tout de suite au pauvre chuunin. Le nom de Haato envahissait son esprit et elle cherchait si elle connaissait des informations sur cette commerçante. En deux ans seulement, il était difficile de réunir des informations sur tout et tout le monde... Elle réussit cependant à trouver assez d'infos pour faire une phrase complète à Ryuke :

    - Haato... C'est une marchande itinéraire originaire de Konoha je crois... Enfin, je n'en sais pas vraiment beaucoup plus que toi sur elle... voyant qu'une femme s'approchait, elle lui adressa un signe du bras tout en prononçant une simple phrase. Bonjour !... Vous êtes Haato, la personne que l'on doit... protéger ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Haato

Haato
Messages : 979

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptySam 25 Mai - 14:50

La jeune commerçante avait fait le tour de toutes les boutiques de cette ville afin de ramener des produits nouveaux aux commerçant de Konoha. Elle avait trouvé de nombreuses recettes pour les restaurants de son village, des plantes rare pour l'herboriste, des nouvelles graines de fleurs pour la boutique Yamanaka, des tonnes de produit typique de ce village pour les épiciers et une vaste gammes de tissus pour les couturiers. Elle invoqua sa roulotte afin d'y ranger toutes ses commissions, le climat doux et ensoleillé lui fît esquisser un magnifique sourire aux gens qu'elle croisait. Ce sublime temps la rendait heureuse. Elle rangea alors son dernier paquet dans sa roulotte avant de la dés-invoquer.

Elle continua sa ballade dans les rues de cette ville si paisible, c'était un vrai paradis. L'absence de shinobi donné à cette ville l'impression d'être en dehors de tous les conflits. Elle était si calme, si agréable et tous les habitants semblaient insoucieux du monde extérieur, comme s'il n'en existait pas d'autre que celui où ils se trouvaient. (Les shinobi... la cause de tous les conflits, ils ne sont pas tous mauvais, Haato le sait bien, mais trop peu d'entre eux arrive à sortir du lot.) Songeuse, elle continua sa route.

C'est alors que son ghost-mentor (Jiraiya) apparu à ses côtés et lui demanda pourquoi elle avait l'air si songeuse. Tout en continuant sa promenade dans les rues de cette ville, elle discuta avec lui de son ressenti envers les ninja. Il lui dit alors que les shinobi ont chacun une part de bon en eux, mais que certains n'arrivaient pas à laisser cette part s'exprimer et qu'ils passaient leur vie à imposer chacun leurs idéaux de paix sans prendre en compte ceux des autres. Cependant, Haato se souvînt alors l'époque de Naruto-sama, cette époque de paix était bien réelle, mais n'a duré que très peu de temps, il failait alors reproduire cette paix perdue par tous les moyens.

Le temps passait et les gens dans les rues de la ville regardaient de plus en plus bizarrement la jeune commerçante parler toute seule (car je vous rappel que Jiraiya, le ghost-mentor, n'est visible que d'elle seulement). Elle arriva enfin à la sortie de la ville où son ghost-mentor lui dit au-revoir avant de disparaître, elle rêvassait encore sur la conversation qu'elle venait d'avoir avec lui, quand elle vue au loin une jeune fille lui faisant des signes au côté d'un jeune homme d'à peu près du même âge.

"se doit être mon escorte que j'ai demandé à Konoha, ils me paraissent bien jeune, j'espère qu'ils seront à la hauteur ..." pensat-elle avant que ses pensées soient coupées par les paroles de la jeune fille qui agitait les mains.

- Bonjour !... Vous êtes Haato, la personne que l'on doit... protéger ?

La jeune commerçante en avait maintenant la certitude, il s'agissait donc bien de son escorte. Elle continua d'avancer vers eux, elle s'arrêta devant le binôme de Konoha et étira ses bras vers le ciel, avant de leur répondre.

- Yo ! Oui, je suis bien Haato, la commerçante que vous devez escorter. Et comment vous prénommez-vous ?

Elle attendit la réponse de ses deux garde du corps avant de reprendre la parole.

- Enchanté, nous allons donc nous mettre en route immédiatement, pour ce faire, nous allons couper à travers cette forêt, cela nous permettra d'éviter la route de montagne très fréquenté pas des bandes de pillard. Cela risque de nous rallonger un peu le trajet, mais nous aurons moins de risque. De plus, il y a un ancien temple de mon cl... (elle se mit à tousser) ... donc je disais un ancien temple en ruine que j'aimerais visiter.

Haato leur fît alors signe d'avancer et d'un pas énergique commença sa traversée dans la forêt.

_________________
15 - Baby sitting d'une commerçante Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyDim 26 Mai - 19:53

Hanako la jeune Hyûga réflechissa quelques instants avant de répondre à ma question. Haato la commerçante serait originaire de Konoha d'après ses dires, mais se fut les seules informations qu'elle put m'apporter étant donné que la jeune femme que je soupçonnais d'être notre cliente se rapprochait de nous.
Ma coéquipière lui fit un signe de la main et la salua.


- Bonjour !... Vous êtes Haato, la personne que l'on doit... protéger ?


La jeune femme inconnue jusqu'ici nous confirma d'une manière très accueillante.


- Yo ! Oui, je suis bien Haato, la commerçante que vous devez escorter. Et comment vous prénommez-vous ?


Plutôt réservé et craignant qu'elle sache quoique se soit sur moi, je la regardais très attentivement, enfin de percevoir le moindre signe de mépris envers ma personne comme d'habitude lorsqu'elle posa ses yeux vert émeraude sur moi. Quand la situation m'imposait à être en contact avec une personne inconnue, je réagissais toujours de cette manière. Telle une phobie, simplement pour envisager la façon dont les prochaines heures allaient se passer.
Mais rien ne parût sur le visage aimable marqué de deux traits verts. Etant donné mon anxiété et ma lenteur à répondre à sa question, la jeune fille à la mèche blanche prit les devants et nous présenta. J'esquissais un sourire et levais la main lorsque mon équipière prononçait mon nom.


Les présentations faites, aussitôt la cliente reprit la parole.


- Enchanté, nous allons donc nous mettre en route immédiatement, pour ce faire, nous allons couper à travers cette forêt, cela nous permettra d'éviter la route de montagne très fréquenté par les bandes de pillard. Cela risque de nous rallonger un peu le trajet, mais nous aurons moins de risque.


La jeune femme éveilla une certaine crainte. J'étais quelque peu anxieux. Nous allions pas prendre la route sur laquelle nous avions effectué une reconnaissance et en ce qui me concerne, je ne connaissais pas très bien le chemin qu'elle désirait emprunter. Il s'agissait des aléas des missions, rien n'était définitif et les imprévus étaient courants. Malgré que ce savoir ne m'échappais pas et que j'avais été formé dans le but de prévoir toutes sortes de danger, j'avais un mauvais pressentiment. Quelque chose clochait.


- De plus, il y a un ancien temple de mon cl... (elle se mit à tousser)... donc je disais un ancien temple en ruine que j'aimerais visiter.


Mes doutes s'accentuèrent. Peut-être de la paranoïa. La vie m'avait apprit à me montrer méfiant sur toute les situations possibles et imaginables. On m'avait souvent répété qu'un ninja devait agir avec discernement, mais j'en faisais sans doute un peu trop là.
Et puis, pourquoi s'était-elle rattrapé ? Qu'est-ce qu'elle nous cachait ?
Alors que la jeune femme nous devança tout en nous faisant signe d'avancer, je portais un bref regard perplexe à Hanako. Je ne sus décrire à ce moment-là, ce qu'elle pensait de la situation et je dus m'en tenir là.
Alors que nous la précédions, ma paranoïa (si elle est appelée ainsi) ne cessa de me hanter. Tandis que je l'observais durant quelques secondes, je conçus qu'elle devait avoir au moins un minimum de notion dans l'art du shinobi, par la présence d'un étui à kunail poser sur sa jambe et une tenue qui pouvait lui offrir une bonne mobilité. Avant elle, je n'avais auparavant jamais vu un marchand vêtu ainsi. Et puis, la mission précisait bien que l'on devait escorter la cliente "et" sa marchandise et non partir en excursion. D'ailleurs où était donc sa fameuse marchandise ? Toutes ses questions m'emmenaient à m'en poser encore une. Et si ce n'était pas la réelle marchande que l'on devait escorter ?


Une telle suspicion était impardonnable si ce n'était pas le cas, j'en étais bien conscient. Mais je devais faire taire cette calomnie définitivement.
Avant de nous engouffrer dans la forêt. Je me plaçais légèrement en retrait sur le côté gauche à peu près 4 mètres de la marchande, de sorte de former un triangle quelconque. Hanako quant à elle se tenait plus près d'elle.
Alors que nous avions débuté notre marche, je répondis d'un air plutôt obligeant dans le but de lui cacher mes craintes.


- Dites, vous avez pas oublié votre marchandise par hasard ? Et euh... De quel type de temple s'agit-il ?


La réponse arrivait et bien sûr, pour le bien du groupe et de la mission, on devait être au courant de l'aptitude de la jeune femme. Il ne s'agissait pas de foncer tête baisser. Même si d'après ses dires il y avait moins de risques de tomber sur des brigands en prenant cette route, le danger pouvait néanmoins être présent et surgir de nulle part.
La mission prenait un tout autre tournant, et nous devions réagir en fonction de la situation.


Nous pénétrâmes enfin dans une forêt si dense au point que celle-ci nous recouvrait de son ombre rafraichissante. Un petit chemin de terre dont la pente montait peu à peu nous faisait office de voie à suivre. Je balayais la zone sur un champ de 360° degrés assez fréquemment, afin de déceler un potentiel danger. Méditant sur le terrain, le champ dégagé était faible, nos mouvements seraient assez limités si l'on devait réagir. C'est pour cela que je me rapprochais un peu plus du duo.

Hanako et moi serions sûrement avantagés dans un tel terrain par notre aptitude au corps à corps. Mais une capacité Katon n'aurait pas été de refus si l'on serait amené à être submergé, enfin d'apporter la confusion sur une potentielle troupe ennemie, par l'intermédiaire de cette nature conductrice élémentaire du feu. Mais ceci, uniquement en cas de dernier recours, car après tout, le jeune solitaire que je suis se plaisait bien dans cet environnement réconfortant et apaisant. Mais si la situation se révélait être critique, j'aurais bien qu'hésitant un peu enflammée toute la zone si je le pouvais. Mais être amené à cette situation me serait difficile et bien sûr, j'haïrais de toutes mes forces ceux qui m'auraient poussé à agir ainsi. Lorsque je rentrerai au village, je devrais penser à trouver une solution pour provoquer une flamme et ainsi, m'aider de mon affinité et d'une technique pour la diriger à ma guise.


Je coupais enfin ce silence, lorsque je pris la parole à l'intention de Haato, d'une voix plutôt basse.


- Dites madame la marchande, sans aucune prétention je pense que l'on devrait être au courant de la possibilité de vos aptitudes au combat. C'est uniquement pour le bien du groupe et la réussite de cette... mission. Nous serions mieux préparé à un éventuel danger.

Je me coupais. Le jeune homme mal à l'aise avec des inconnus que j'étais espérais fortement ne pas l'avoir contrarié.

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyJeu 30 Mai - 16:14


    - Yo ! Oui, je suis bien Haato, la commerçante que vous devez escorter. Et comment vous prénommez-vous ?

    Hanako, ne  sachant pas qui d'eux deux devait se présenter en premier, attendit quelques instants que Ryuke s'adresse à la Konoha-jin, le balayant du coin du regard, puis, comme il ne semblait pas vouloir le faire, commença à se présenter elle même, timidement, tout en se balançant très légèrement sur ses pieds :

    - Je m'appelle Hanako Hyûga, et... Ryuke Kazakami est le second shinobi que Konoha a envoyé... Nous sommes ravis de vous rencontrer et d'être chargés de vous escorter jusqu'à notre village !

    - Enchanté, nous allons donc nous mettre en route immédiatement, pour ce faire, nous allons couper à travers cette forêt, cela nous permettra d'éviter la route de montagne très fréquenté pas des bandes de pillard. Cela risque de nous rallonger un peu le trajet, mais nous aurons moins de risque. De plus, il y a un ancien temple de mon cl... ... donc je disais un ancien temple en ruine que j'aimerais visiter.

    La jeune fille ne tint pas compte des changements de direction qu'avait effectués sans s'en rendre compte la commerçante, ni de toutes les précautions qu'elle employait pour avoir le moins de problèmes durant son voyage, et ce, malgré le fait qu'elle ait une escorte spécialement rassemblée pour sa protection. Elle était préoccupée par tout autre chose : la jeune femme partait déjà en direction de la forêt d'un pas décidé. Elle venait de dire qu'ils emprunteraient ce chemin pour aller voir un temple et aussi pour éviter le plus possible les ennuis, mais peu importe, Hanako n'était pas contre ce détour : elle avait développé une réelle aisance à évoluer dans cet environnement, la forêt, là où elle se sentait le plus en confiance. Maintenant, elle savait parfaitement interagir avec les élément qui l'entouraient : branches, feuillages, animaux, tout avait un sens pour elle, et tout lui était utile, voire même indispensable.
    Elle regarda Ryuke et pencha la tête pour l'inciter à les suivre, elle et la commerçante, puis trottina rattraper celle-ci. Instinctivement, elle se plaça tout près d'elle afin de pouvoir lui tenir la conversation. Elle allait commencer à parler quand Ryuke prit la parole pour la première fois en présence de la jeune femme aux cheveux blancs :

    - Dites, vous avez pas oublié votre marchandise par hasard ? Et euh... De quel type de temple s'agit-il ?

    Hanako se mit à réfléchir à la remarque de son coéquipier. Affichant un air mi-interrogateur mi-dubitatif, elle regardait tour à tour Ryuke et Haato, dans l'espoir de comprendre. La jeune fille ne s'était pas posée la question de savoir où se trouvait la marchandise de la jeune femme, tellement celle-ci était décidée et sûre d'elle. Mais puisque son coéquipier posait la question... Elle écouta la réponse, curieuse.

    - Dites madame la marchande, sans aucune prétention je pense que l'on devrait être au courant de la possibilité de vos aptitudes au combat. C'est uniquement pour le bien du groupe et la réussite de cette... mission. Nous serions mieux préparé à un éventuel danger.

    Hanako n'avait pas jugé très utile de demander de brut en blanc ce que pouvait faire leur ''cliente'' en combat, étant donné que celle-ci les avait demandés pour qu'ils la protègent. Leur rôle était de réussir cette mission sans qu'elle n'ait à intervenir, et c'est bien pour ça que les demandes de mission existaient.
    Elle décida quand même de poser elle aussi une question :

    - Pardon, mais... Je viens d'y penser... Que devons nous protéger au juste ?

    Hanako ne voulait pas être insistante, mais protéger une marchandise était tout de même plus facile quand les protecteurs connaissaient cette ''marchandise''. Pourtant, celle de la marchande de Konoha n'était pas visible. Plusieurs solutions s'offraient à la jeune fille : ce qu'ils devaient protéger était peut être caché, ou n'existait pas réellement, comme par exemple des informations rares, ou bien encore, peut être que la marchandise de la commerçante était constituée de touts petits objets. Hanako penchait plus pour la première option, mais attendit la réponse de son interlocutrice pour savoir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Haato

Haato
Messages : 979

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptySam 1 Juin - 13:57

Nos trois Konoha-jin avais prit la route de la forêt, une forêt assez dense, avec une flore digne des plus grand fleuriste. Haato avais pris la tête du groupe et jetta un rapide coup d'oeil sur ses deux compagnon. Ils semblait tous deux prendre leur mission à coeur en voyant comment il scruter les alentours. La jeune Hanako trottina un peu afin de se mettre à la hauteur de la commerçante. Tandis que Ryuke, apparemment très timide, se mit à dire.

- Dites, vous avez pas oublié votre marchandise par hasard ? Et euh... De quel type de temple s'agit-il ?

Haato, se retourna en direction de Ryuke et tout en continuant de marcher à reculons, elle lui répondit.

- Ma marchandise ? A oui ... (dit elle avec un grand sourire) ... elle était trop encombrante, alors je l'ai rangé dans ma roulotte, qui au passage, je peut invoquer. (elle enchaîna ensuite la réponse à l'autre question de Ryuke) Ce temple est très ancien, il daterai de l'époque de la création des villages ninja, on raconte qu'il serait hanté. Mais qui peux croire aux esprit de nos jours ?

Elle se remit donc dans le sens de la marche, La commerçante semblait chercher quelque chose à travers les arbres de cette forêt tout en continuant sur le chemin principale. Ryuke, qu'elle croyait plus timide que cela, lui dit.

- Dites madame la marchande, sans aucune prétention je pense que l'on devrait être au courant de la possibilité de vos aptitudes au combat. C'est uniquement pour le bien du groupe et la réussite de cette... mission. Nous serions mieux préparé à un éventuel danger.

Haato, s’arrêta un instant, mit la main sur son menton et prit un air songeur. Elle réfléchissait comment et quoi leur dire sur ses propre capacité. Elle retira alors sa main et regarda les deux Konoha-jin.

- Effectivement, cela serait plus judicieux que vous sachiez à quoi vous en tenir avec moi. (dit elle avec un de ses fameux grand sourire dont elle avait le secret) Je dirais que je ne suis pas mauvaise en se qui concerne l'invocation et disons que je me défend pas mal au corps à corps.

Haato, était sur le point de repartir, quand la jeune Hanako ouvrit à son tour la bouche.

- Pardon, mais... Je viens d'y penser... Que devons nous protéger au juste ?

Haato la regarda et lui expliqua que la marchandise qu'ils devraient protéger été le ravitaillement mensuelle des boutiques de Konoha. En effet Haato qui était très souvent sur les routes, en profitait pour ramener de nouveau produit et renouveler le stock des boutiques de Konoha avec qui elle traitait. Sa cargaison était essentiellement composée de graines de fleurs, épices, tissus, recettes culinaires spécifiques à certaines régions et toutes sortes de petites babioles. Puis en profita pour leur demander.

- En fait et vous qu'elles sont vos aptitudes au combat ?

Haato attendit leur réponse et reprit donc la route suivit de ses deux gardes du corps. Au bout de quelque instant, elle semblait ralentir la cadence et scruta à travers les arbres de cette forêt dense, tous en continuant de marcher. Elle s'arrêta et montra du doigt, à travers la végétation luxuriante, ce qui ressemblait à un temple. Elle sortie alors du chemin pour se diriger en direction de son objectif, sans se soucier si ses deux compagnons la suivait. Elle semblait comme étrangement attirait par cette édifice.

Le Temple devant lequel la commerçante se tenait, était en très mauvaise état, la végétation l'avait envahit et certaine partie du bâtiment s'était écroulé avec le poids des années. Haato se précipita sur les murs de se temple et semblait essayer de comprendre les étranges symbole grave sur les parois. Elle regarda alors les deux autres Konoha-jin et leur fît signe d'entrer avec elle, ils n'eu même pas le temps de lui dire quoi que se soit, qu'elle avait déjà pénétré à l'intérieur de se temple ancien. L'intérieur de se temple était composé d'une seul grande pièce de l'équivalence d'un terrain de foot, avec en son centre un tombeau. Haato n'avait pas perdu de temps et était déjà entrain de lire les inscription sur ce cercueil en pierre et semblait très absorbé par ce qu'elle était entrain de lire.

_________________
15 - Baby sitting d'une commerçante Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptySam 1 Juin - 17:23

La jeune civile à la chevelure inhabituelle se tournant en ma direction sans pour autant ralentir sa marche. Toujours aussi souriante, la marchande éclaira mes interrogations.


- Ma marchandise ? Ah oui ... elle était trop encombrante, alors je l'ai rangé dans ma roulotte, qui au passage, je peux invoquer. Ce temple est très ancien, il daterai de l'époque de la création des villages ninja, on raconte qu'il serait hanté. Mais qui peux croire aux esprits de nos jours ?


Aussitôt la jeune femme se remit dans le sens de la marche.
Cacher toute une marchandise dans une technique ... Je devais avouer que cela était très original et efficace surtout. Tout s'expliquait. Mais qui pourrait dire, la quantité d'objets qu'elle pouvait transporter ? Je ne sais pas, mais c'était sans doute grace à cela qu'elle était devenue très importante au sein des villages.
Suite à sa précédente réponse, il ne me faisait plus aucun doute que la jeune femme était en fait une kunoichi... qui s'était reconverti. Elle avait peut-être choisi le meilleur choix qu'il fut en choisissant un domaine autre que la guerre, car bien évidemment, sous toutes les formes que peuvent prendre nos missions, nous combattons toujours pour gagner, quel qu'en soit le prix et peu importe les malheurs que l'on sème après notre passage. Chacune de nos actions nourrit la haine sous toutes ses formes. Les plus éveillés le savent déjà, mais peu d'entre eux sont porteurs de solution adéquate aux circonstances de notre monde déjà meurtrie par sa haine et se contentent de suivre cette voie. Haato était l'exception. Voici comment les shinobis devaient servir notre monde et utiliser leur chakra. Cette image me parût belle, mais les cicatrices de la terre sont tellement marquées qu'il m'était difficile de croire que cela pouvait être possible un jour. Cette personne devrait être un exemple pour tous. Je me tâtais de lui demander ce qui l'avait poussé à suivre cette voie, mais je n'osais pas, ce n'était pas le moment. Mais tel un fan et une célébrité, j'attendais patiemment d'avoir enfin accès à sa sage connaissance. Ce qui me guidera peut-être pour convaincre cet homme...(rp en question non terminé)


Cela dit, elle s'arrêta un instant, méditant sur l'une des questions que j'avais posé de manière assez démonstrative. Celle-ci concernait ses aptitudes au combat.


- Effectivement, cela serait plus judicieux que vous sachiez à quoi vous en tenir avec moi. Je dirais que je ne suis pas mauvaise en ce qui concerne l'invocation et disons que je me défends pas mal au corps à corps.


Un large sourire avait encore une fois accompagné ses dires. Décidément, elle rayonnait d'un aura étrangement positif et bon. A croire que la haine n'est plus. La présence d'une telle personne devait être très agréable. Toutes mes craintes s'effacèrent et je me réjouissais que de telle personne existe, malgré que je ne la connaissais pas, au point que je me permis de sourire.


Puis ma coéquipière enchaina avec une autre question.


- Pardon, mais... Je viens d'y penser... Que devons nous protéger au juste ?


La jeune sage répondit qu'il sagissait du ravitaillement mensuelle des boutiques du village, avant de nous questionner à son tour.


- En fait et vous, qu'elles sont vos aptitudes au combat ?


Je laissais Hanako répondre sur ses aptitudes avant par pure galanterie. Je détournais mon regard pour examiner moyennant un rapide coup d'oeil les alentours avant de répondre à mon tour.


- Quant à moi, je suis également porté sur le combat au corps-à-corps, je maîtrise également... une sorte de fuuton qui me permet d'attaquer et défendre à faible et moyenne distance.


Sachant que nous étions tous les deux portés sur le combat rapproché, je voulus maladroitement rassurer la marchande, dans l'hypothèse où ce choix l'inquiétait.
Je repris aussitôt tout en souriant légèrement.


- Mais ne vous inquiétez pas. Nous avons été bien formé et puis... tout en détournant son regard vers Hanako et gardant son sourire. Il y a dans l'équipe un des membres d'un des plus grands clans du village. [Je sens que je vais mettre la pression à Hanako là^^]


Nous reprîmes tous les trois notre route, progressant dans cette vaste forêt. Les pas d'Haato la sage ralentirent. Nous devrions être tout proches à présent. Au détour d'un virage, la vaste végétation laissa place à au fameux temple, celui dont Haato nous avait parlé. Celui-ci tenait encore malgré avoir subi les sévices du temps. La marchande devint obnubilée par cette architecture alors qu'elle s'y avança pour observer les symboles marqués sur les murs vieillit. Nous la suivirent, mais quelque chose me préoccupait. Cette histoire de temple hanté m'intrigait.
Nous étions arrêtés, je me rapprochais d'Hanako et tout en observant la marchande, je lui demandais à voix basse.


- Dit Hanako, que penses-tu de cette histoire de fantôme ?


J'attendis sa réponse et nous suivis la jeune sage qui s'était engouffrée dans l'immense gueule du temple. Il faisait assez sombre à l'intérieur, mais la lumière provenant des nombreuses fissures au plafond suffisait à l'éclairer. Des pylônes disposés en plusieurs rangées soutenait encore l'édifice. Mais pas tous avez eu la même durée de vie. Certains s'étaient effondrés et recouverts partiellement de mousse végétale. j'avançais tout en examinant tout ce qui se trouvait autour de moi. Ce n'est pas tous les jours que l'on visite un temple datant d'aussi longtemps. Ayant fait mon tour, je me rapprochais de nouveau de mon équipière. Très content, je repris avant que mes dires soient répétés par les échos.


- Pas de fantôme à l'horizon.


...

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyVen 7 Juin - 16:01

    - En fait et vous, qu'elles sont vos aptitudes au combat ?

    Hanako hésita avant de répondre, ne sachant pas si elle devait laisser Ryuke dévoiler ses capacités avant elle. La jeune fille finit par choisir de répondre de la plus simple manière possible, sans réfléchir, avant d'écouter la réponse de son coéquipier :

    - Eh bien... pour ma part... Je me bats essentiellement au corps à corps soit avec mon katana, soit au taijutsu... Je maîtrise aussi quelques techniques du jûken.

    - Quant à moi, je suis également porté sur le combat au corps-à-corps, je maîtrise également... une sorte de fuuton qui me permet d'attaquer et défendre à faible et moyenne distance. Mais ne vous inquiétez pas. Nous avons été bien formé et puis... Il y a dans l'équipe un des membres d'un des plus grands clans du village.

    La jeune fille ne comprit pas tout de suite pourquoi Ryuke la regardait. Le regard de celui-ci lui semblait... attendre quelque chose. Pas des espoirs... Mais elle sentait de grandes attentes. Une sorte d'admiration à son égard. Une admiration qu'elle jugeait inutile et non-appropriée. Son clan, le clan Hyûga ; elle était reconnaissante aux membres de l'avoir adoptée, mais elle n'en faisait pas complètement parti. En 2 ans, elle n'avait pas su faire assez de preuves. En deux ans, elle n'avait pas réussi à faire oublier qu'elle ne possédait pas les yeux. Les byakugans. Le fossé qui la séparait de sa famille qu'elle aimait tant. Et pourtant... elle avait tout le profil type d'une Hyûga. Cheveux noirs, yeux clairs sans pupilles. Les seuls qui avaient peut être oublié étaient Kyûji, Neji, Tenten, Hinata, Tatsume. Elle avait peur qu'ils l'abandonnent, qu'ils la rejettent, qu'ils la délaissent. Hanako avait peur de tout recommencer, que sa vie se répète à l'infini, que ses souvenirs s'effacent sans fin. Elle ne voulait surtout pas que ses amis s'évanouissent et disparaissent de sa mémoire. Elle avait peur que ces instants qu'elle vivait ne s'éteignent à jamais.

    Ryuke ; Haato ; la jeune fille voulait se raccrocher à quelque chose, à quelqu'un. Et c'est angoissée qu'elle reprit sa route, marchant quelques pas derrière la femme aux cheveux blancs, faisant attention à ce que ni son coéquipier ni la commerçante ne voient son visage tendu devenu légèrement pâle. Observant les alentours, la jeune fille cherchait les prémices d'une possible attaque. Si quelqu'un avait été informé de leur petit convoi, celui-ci les aurait déjà suivis depuis leur entrée dans la forêt et aurait remarqué leur comportement plutôt étrange pour une simple balade d'escorte. Les plus peureux auraient renoncé dès leur changement de route, la forêt étant un lieu peu fréquenté et quelques fois dangereux pour ceux qui n'ont pas l'habitude de la fouler du pied. La jeune Hyûga remarqua qu'ils déviaient légèrement. Sûrement le temple dont avait parlé la commerçante... Elle fut d'autant plus méfiante tendis qu'ils s'en approchaient. Hanako cherchait encore si quelqu'un les traquait quand elle fut interrompue par Ryuke :

    - Dit Hanako, que penses-tu de cette histoire de fantôme ?

    - De... Fantômes ?

    Sa voix tremblait. Non pas par la prononciation du mot ''fantôme'', mais parce que la jeune fille ressentait encore les frissons d'anxiété qui la parcouraient de haut en bas. Elle réussit quand même à prononcer quelques mots sans tremblotter :

    - Je ne sais pas si les fantômes existent ou non, puisque je n'en ai jamais vus... Mais peut être que certains ne sont visibles que par certaines personnes, tu ne penses pas ? Ça expliquait pourquoi on ne les voit pas...

    Elle sourit à son ami, sachant qu'elle ne pourrait sans doute jamais confirmer ce qu'elle affirmait d'une façon si convaincue. Après tout, il n'y avait que ceux qui avaient déjà vu des fantômes qui pourraient le confirmer... Hanako avait reprit confiance en elle grâce aux paroles de Ryuke. Elle ne se souciait même pas d'apercevoir un fantôme, ni même que quelqu'un les attaque. Son inquiétude avait laissé la place à un amusement naissant. Hanako aimait partager des moments de joie et de découverte avec ses amis, et elle considérait Ryuke et Haato comme tel. Prenant plaisir à suivre la marchande, la jeune fille passa l'entrée du temple en compagnie de son coéquipier et en observa l'intérieur. Vieux, antique, fissuré, affaissé ; le temple semblait avoir déjà bien vécu. Le temps avait passé et les murs du bâtiment, ses colonnes, ses plafonds en ressentaient les conséquences. Le lieu était légèrement décrépi et délabré. La nature avait élu domicile, rempant, grimpant sur les surfaces irrégulières. Au centre de la pièce, un cercueil trônait, seul, unique, isolé. Une atmosphère calme et silencieuse rendait l'intérieur du temple mystérieuse et énigmatique. Les inscriptions gravées sur le tombeau semblaient grandement intéresser la marchande de Konoha. Pourquoi ? Les reconnaissait-elle ? Hanako resta plantée à quelques mètres de l'entrée, se contentant de regarder sans toucher. Ryuke revenait vers elle, fier de lui :

    - Pas de fantôme à l'horizon.

    Elle lui sourit, approuvant ce qu'il disait, puis lui fit signe de ne rien dire, un doigt sur la bouche. C'est avec un grand sourire qu'elle s'approcha de la commerçante et du tombeau, milles scintillements reflétant la curiosité dans son regard.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Haato

Haato
Messages : 979

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptySam 8 Juin - 22:12

La jeune commerçante qui semblait être vraiment absorber par ce qu'elle lisait sur cette tombe, cette écriture semblai sortir de nul part. Elle ne ressemblai à rien de connu jusqu'à présent, la civilisation qui avait laissé ces écrit devait être très ancienne et surtout peu répandu. Elle ne remarqua pas tous de suite la présence D'Hanako qui c'était rapprochée d'elle. Elle se mit alors à lire un passage à haute voix tout en remarquant cette fois ci la présence de cette dernière juste derrière elle.

- ... Ici gît le corps de ... (le nom est illisible, soit cela avait été fait exprès ou soit l'usure du temps avait fait preuve de malice), Ce doit être l'esprit que tous le monde parle, ce ...

Haato se retourna donc à toute vitesse afin de se retrouver visage contre visage devant Hanako, sont nez touchant celui de la jeune Hyûga.

- Fantôme !!!!

Haato voulait voir le comportement de la jeune Hyûga, s'excusa de lui avoir fait se tour après avoir vu son comportement et lui expliqua qu'elle ne cherchait qu'à savoir si elle avait quelque réticence à voir un tel être spirituel. Elle demanda ensuite à Ryuke s'il voulait bien les rejoindre tous deux près de cette tombe, tout en lui précisant que la menace du fantôme était bien réelle. La commerçante attendit alors la venu de Ryuke à ces côtés et leur dit, le jeune homme semblai prêt à toutes les situations, il avait l'air de prendre cette mission très au sérieux car depuis leurs départ, il n'avait jamais quitter les alentour du regard, toujours à l’affût du moindre risque.

- désolé de ne pas vous l'avoir dit plus tôt, mais comprenait que si je vous avait dit qu'il s'agissait d'une chasse au fantôme, vous ne m'auriez pas prit au sérieux. Vous ne me prenez toujours pas au sérieux j'en suis sûr, mais pourtant cela est vrai. Vous allez avoir l’occasion de voir une chose que très peu de monde, si ce n'est plus personne, ont eu l'opportunité de voir dans leur vie. L'esprit qui sommeil ici est un esprit criminel des plus redoutable et je perçoit une faille dans le sceau qui maintient son scellement. Vous pouvez encore faire marche arrière, si c'est le cas dépêchez vous de sortir de se temple, sinon vous devez être prêt à combattre cette esprit comme s'il ne s'agissait que d'un shinobi classique.

Haato attendit un instant la réaction de c'est deux coéquipier de mission avant de se rapprocher à nouveau de la tombe. Elle lu alors dans sa tête le reste des inscription tous en montrant du doigt l'avancé de cette lecture, mais au moment où elle toucha la tombe, un bruit sourd et sinistre, qui semblait venir des profondeurs de la terre se fît entendre dans tout le temple. La jeune fille aux cheveux blanc recula de quelques pas pour se retrouver encore une fois entre les deux Konoha-jin.

- Je crois qu'il est désormé trop tard pour reculer, je compte sur vous pour mener à bien votre mission... Je veux bien sûr parler de votre mission d'escorte, c'est à dire me ramener en vie au village ... (Haato posa une de ses main sur l'épaule de Ryuke) Tu devras nous montrer ta bravoure ... (Puis elle posa son autre main sur l'épaule d'Hanako) Soit une digne représentante de ton clan ... Je vais devoir vous emmener avec moi dans l'autre monde ...

Elle eu à peine finit sa phrase que tout devint subitement noir autour de nos trois Konoha-jin, comme si tous ce qui les entouré était de cette couleur. bizarrement l'absence de lumière ne les empêcher pas de se voir comme si il était en plein jour, Haato venais d'utiliser une technique de son clan, la transposition dans le monde spirituel. Ils était tous trois sorti de leur corps physique pour se retrouver dans le monde spirituel. Mais leur corps physique était eux toujours au même endroit dans le monde réelle. Haato leur expliqua cela avant de leur dire.

- Nous pouvons tous faire comme dans le monde réelle, mais mourir ici vous ferez mourir dans le monde réelle donc faite attention le fantôme, enfin l'âme que nous allons affronter est extrèmement ...

Soudain devant eux, une forte lumière blanchâtre apparut, plus celle si s'approchai et plus l'on pouvait distinguer une silhouette de dessiner. La silhouette disparut subitement, elle réaparut entre Hanako et Ryuke. L'esprit venait de portait un coup magistralement puissant et rapide dans l'estomac de la petite commerçante qui fût projeter quelques mètre en arrière interrompant ses paroles. Ses deux compagnons pouvaient enfin voir à quoi il ressemblait et il prit immédiatement la parole.

Spoiler:
 

- Enfin un peu d'action, je vais tous vous tuez ...

_________________
15 - Baby sitting d'une commerçante Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyDim 9 Juin - 13:38

Hanako s'était crispé lorsque j'avais employé le mot "fantôme", mais pourtant, son discours parut moins empreint de tremblement lorsqu'elle me fit part de ce dont-elle pensait sur le sujet. Apparemment, elle non plus n'était pas plus emballée que ça sur les histoires de fantômes, mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne chassait pas la possibilité de leur existence. Et que sans doute, notre mode aussi remplit de mystère qu'il le pouvait, avait peut-être accueilli des êtres exceptionnels dotés de facultés permettant de les voir. Me concernant, je n'avais que très peu d'opinion sur le sujet. On m'avait déjà fait croire, lors d'une précédente mission (rp entrainement) l'existence de fantôme, et il s'était avéré qu'il s'agissait en fait d'une technique de clonage dont la consistance se composait essentiellement de Fuuton Seisui que j'appris un peu plus tard.


Quelques minutes après être rentré dans le temple, la jeune Hyûga répondit d'un sourire à la vérification sur la sureté des lieux que je lui avais faite sur le ton de l'humour, avant de me faire un signe de rester discret sur le sujet.
J'appréciais particulièrement ces moments, où deux équipiers pouvaient se montrer amical et intime. J'avais presque oublié ce genre d'ambiance paisible. Ce moment qui avait duré que quelques secondes, embellissait cette journée qui s'était montrée superbe jusqu'ici. L'estime que j'avais envers la jeune Hyûga grimpa en flèche. Si seulement mes autres missions pouvaient être faites en sa compagnie, j'aurais été le dernier à me plaindre. Car bien entendu, ce genre de moment était devenu quasi inexistant et je me rendis compte à quel point cela m'avait manqué.


Tandis qu'Hanako se rapprocha de notre sage, je la suivis un instant avant de me décaler pour me situer à leurs arrières un peu plus loin. Je leur tournais le dos également dans le but de surveiller leurs arrières au cas où. Bien qu'il m'était impossible de penser que quoique se soit puisse surgir à cet instant, la discipline que je m'imposais, me forçait à agir ainsi. Mes erreurs par le passé m'avaient coûté bien trop cher pour rééditer ce genre de drame. Les bras croisés, je scutais le plafond tout en me questionnant sur la solidité de celui-ci au cas où il y aurai un échange violent. Mais je fus subitement interrompu dans ma méditation quand un vacarme provenant de l'arrière me fit sursauté. Comme un réflexe, j'avais arraché un kunail de mon étui tout en pivotant d'un saut pour atterrir dans la garde du Tâken, craignant le pire. Je me rendis vite compte qu'il sagissait en fait... d'une blague, dans lequel j'avais plongé à ma façon. En plus d'être sage et chaleureuse, elle savait faire dans l'humour. Je souriais avant de ranger mon kunail discrètement en pensant que même dans des moments comme celui-ci je pouvais me faire avoir bêtement, mais aussi que l'on pouvait agir ainsi. Les échos avaient cessé. Je leurs faisais face, avant d'être invité par notre marchande humoriste de me rapprocher.(^^)


Arrivée à leurs côtés, Haato reprit sur un ton qui ne pouvait que nous convaincre, tant son attitude sérieuse avait prit le pas.


- Désolé de ne pas vous l'avoir dit plus tôt, mais comprenez que si je vous avait dit qu'il s'agissait d'une chasse au fantôme, vous ne m'auriez pas prit au sérieux. Vous ne me prenez toujours pas au sérieux j'en suis sûr, mais pourtant cela est vrai. Vous allez avoir l'occasion de voir une chose que très peu de monde, si ce n'est plus personne, ont eu l'opportunité de voir dans leur vie. L'esprit qui sommeil ici est un esprit criminel des plus redoutable et je perçois une faille dans le sceau qui maintient son scellement. Vous pouvez encore faire marche arrière, si c'est le cas dépêchez vous de sortir de ce temple, sinon vous devez être prêt à combattre cet esprit comme s'il ne s'agissait que d'un shinobi classique.


Hanako et moi-même étions très absorbés par cette révélation dur à imaginer. Mais pourtant, elle faisait fausse route sur un point. A cet instant, elle s'était montré si convaincante qu'elle aurait pu me faire croire à n'importe quoi.


"Alors comme ça ces... fantômes existent"



Mon regard se portait un court instant sur la Hyûga, décidément cette prodige m'impressionnait. Son raisonnement était quasi parfait. Si nous avions jamais vu auparavant de fantôme c'est tout simplement parce que l'on avait pas les capacités pour.
Etre prêt à le combattre, comme s'il s'agissait d'un shinobi classique... Oui, mais il n'empêche que ça reste un fantôme. Je faisais paraître aucune expression autre que de la fermeté sur mon visage, mais en fait, je cachais ma peur. Ma détermination encore présente empêchait mon corps de trembler. Si je devais passer par là, pour nettoyer mes torts, je devais le faire. Satchi lui, n'aurait pas hésité une seule seconde, pire encore, il aurait sourit à cette révélation. Je me devais de faire renaître son courage par le réceptacle qu'était mon corps, simplement pour lui faire honneur... Pour que l'on puisse me pardonner un jour.
Fermement, je repris à sa question.


- J'en suis !


Peu après la réponse de ma camarade, la chasseuse de fantômes nous tourna le dos afin de faire face à la tombe. Mon visage avait gardé ma détermination malgré la crainte. Je portais mon regard sur Hanako. Sans lui dire un mot, je lui fis un signe de tête, qui signifiait que nous réussirions, que j'étais prêt, qu'elle pourrait compter sur moi, peu importe ce qui nous tombera dessus.
Subitement, le sol se mit à vibrer, faisant ainsi trembler faiblement les infrastructures. Des trainées de poussière provenant d'un plafond affaibli par le temps tombèrent au sol, accentuant par la même occasion ce moment mystérieux lorsqu'un bruit sourt ce fit entendre sous nos pieds. Aussitôt, Haato la chasseuse de fantômes se mit à nos côtés, légèrement en retrait avant de reprendre.


- Je crois qu'il est désormais trop tard pour reculer, je compte sur vous pour mener à bien votre mission... Je veux bien sûr parler de votre mission d'escorte, c'est-à-dire me ramener en vie au village...


La marchande posa l'une de ses mains sur mon épaule, avant de reprendre à mon égard.


- Tu devras nous montrer ta bravoure...


Puis, sa seconde main se posa aussi sur l'épaule de mon équipière alors qu'elle reprit.


- Soit une digne représentante de ton clan... Je vais devoir vous emmener avec moi dans l'autre monde...


" Dans l'autre monde ? Quel monde ?..."


Je n'eus pas à attendre longtemps, qu'une sorte de double voile noir trés épais se posa sur mes yeux. L'atmosphère paraissait sombre et dépourvue de tout signe de vie. La jeune marchande n'attendit pas longtemps pour nous avertir des risques, mais aussi des possibilités dans ce monde parallèle.


- Nous pouvons tout faire comme dans le monde réel, mais mourir ici vous ferez mourir dans le mon réel donc faites attention, le fantôme, enfin l'âme que nous allons affronter est extrêmement...


Elle ne put finir sa phrase, que subitement, sortit de nulle part, une lumière scintillante mais malfaisante apparut à nos côtés. Elle cachait une silhouette plutôt imposante et robuste. Dans sa rapidité, il porta soudainement un violent coup sur notre marchande qui fut expulsée à vive allure à l'arrière. Le coup porté, nous avais pemit de réagir comme par réflexe assez rapidement. D'un saut en arrière exécuté aussi rapidement que nous le pouvions suite à la première attaque de cette masse malfaisante, je balançais au même instant une série de shuriken, dans le but de le freiner s'il avait décidé de foncer sur moi sans nous laisser le temps d'intéragir, si ce n'est le blessé. La jeune Hyûga me suivit. Sans le moindre mal, l'imposante masse dévia les projectiles lancés avec ce qui semblait être des épées, alors qu'il balayait tout la zone avec ceux-ci, pour former comme une sorte de barrière anti-projectile. Au même instant, nous attérrirent prêt de la marchande, alors qu'une détonation hurla. En explosant, elle avait recouvert notre âme de fumée. La jeune prodige avait sans doute accompagné l'une de ses attaques d'un parchemin explosif. Hanako s'empressa de prendre des nouvelles de la marchande, qui semblait être encore au sol. J'espérais qu'elle n'était pas blessée, ou pire... Notre mission aurait été un véritable fiasco d'entrée de jeu. Je m'en serais énormément voulu si une personne avec autant de bonté et sous ma protection venait à perdre la vie. Mais toutes mes craintes s'apaisaient légèrement quand Hanako me rassura.


J'étais légèrement en avant, et ne quittais pas la garde du Tâken. Alors que la fumée se dissipa, je pus réellement m'apercevoir de qu'elle sorte de créature bizarre nous faisions face tout les trois. Je ne pouvais pas compter le nombre de bras volumineux qu'il avait, mais les lames de ses épées, supposaient qu'il avait huit bras?... Huit bras... Comment cela pouvait-il être possible ?
En plus de posséder un corps particulièrement robuste, ses lames, elles avaient des caractéristiques qui me semblaient étranges.
L'âme meurtrière fit craquer son coup en le bougeant de gauche à droite avant d'échauffer l'un de ses bras. Je ne savais plus comme aborder la chose, prit par mes émotions...


- Satchi, vient moi en aide !  Chuchotais-je.


Je me calmais, en repensant à mon défunt ami dont la valeur du courage avait toujours porté, et avait impressionné bien du monde. Je pouvais à présent réfléchir, me calmer, me concentrer.


" Un fantôme ? Pff ! Ce n'est qu'un vulgaire homme avec un défaut de naissance" me permis-je de penser afin de me rassurer.


L'approcher devait être très dangereux, avec tous ces bras et toutes ces épées... Il paraissait avoir aucun angle mort et défendre de tous les côtés. Mais tout ceci était faux. Il devait forcément voir l'attaque pour défendre et à moins qu'il ne cache des yeux supplémentaires, cela était impossible. Je concluais donc à une stratégie assez rapidement, sans pour autant en parler à mes camarades. Mais, je pensais bien évidemment, qu'elles découvriraient assez rapidement à quoi je faisais allusion.
La psychologie sanguinaire de cet homme aux nombreuses malformations, allait être un atout indéniable dans ma stratégie. Toutes ces épées en sa possession témoignaient certainement d'un désire sans doute profond et de fascination pour les lames. Peut-être quand utilisant mon Kama, je pourrais devenir le centre de son attention, accompagné de provocation... Et permettre à Hanako ou Haato, d'atteindre son angle mort plus facilement...


C'est alors que je passais d'une garde du Tâken, à une position tout à fait normal, les bras le long de mon corps. Tout en prenant un air malicieux, je le provoquais.


- Hey ! Gros lard ! Oui toi là-bas (tout en le pointant du doigt et en me frottant le nez de l'autre main.) Tu veux voir une vraie arme et non pas un jouet ?!


Je sortie de ma ceinture, le kama sous sa taille miniature, celui-ci ressentit mon chakra et prit immédiatement sa forme d'origine. L'âme aux huit bras rentra dans une rage tel qu'il fonça sur nous.


"Merde,merde,merde, tu es sucidaire ou quoi !"


Je sprintais sur le côté afin de détourner la course du géant de mes compagnons. Ainsi, elles comprendraient surement ce dont j'avais en tête. Mais subitement, ma course fut interrompue quand il apparut devant ma route et qu'il armait deux de ses nombreux bras qui s'apprêtaient à s'abattre sur moi, telle la foudre. Immédiatement, ma main gauche lâcha les chaines métalliques du Kama et je fermais le poing tout en laissant l'index et le majeur dehors.


- Kodou Hane No Fuuton Seisui !


Instantanément, j'apparus sur le côté alors que je freinais la propulsion en glissant sur le sol d'un mètre. Je devais très vite lui montrer la particularité de mon arme dans le but qu'il soit obnubilé par celle-ci. J'armais mon kama est préparais l'assaut, mais ses réfléxes avaient été plus rapides, lorsque le pommeau d'une de ses épées rentra violemment en contact avec ma mâchoire. Je fus propulsé à plus de trois mètres. Je pouvais sentir le goût du sang sur mes lèvres. A peine avais-je rattrapé mon kama que de nouveau sa lame s'apprêtait à me décapiter. Dans un dernier réflexe, je parvins à arrêter celle-ci par l'intermédiaire du kama que je maintenais de mes deux mains. La pression qu'il envoyait était trop forte, je devais à tout prix réagir, alors que je pus voir quelques choses se rapprochait à son dos. J'insufflais une bonne quantité de chakra que le Kama absorba de façon instantanément.


- Kami Fuuton ! Hurlais-je


A très grande vitesse le fuuton seisui s'engouffrait de toute part, au niveau des deux lames qui s'étaient entrechoquées. Un puissant point de compression apparut broyant la partie la plus proche du fourreaux de la lame du fantôme. L'autre partie de son épée se sépara du fourreau. Alors qu'il recula d'un pas...


Spoiler:
 

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 


Dernière édition par Ryuke Musuko'Kami le Jeu 13 Juin - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyMer 12 Juin - 22:55




    Hanako tentait de comprendre où en était la lecture de la jeune femme en regardant les écritures illisibles par dessus l'épaule de celle-ci. Tantôt regardant à gauche, tantôt au-dessus en se mettant sur la pointe des pieds, la jeune fille cherchait si certains signes pouvaient correspondre à des noms, ou prénoms, sans résultat. C'était peine perdue, les lignes remplies de signes divers et variés ne semblaient pas avoir de réelle disposition de lecture aux yeux d'Hanako. Celle-ci pataugeait en plein dans cette langue inconnue, quand Haato la remarqua et lut à haute voix, sans aucunes difficultés pour déchiffrer cette langue ancienne étrange :

    - ... Ici gît le corps de ... , Ce doit être l'esprit que tous le monde parle, ce ... Fantôme !!!!

    La jeune Hyûga sursauta de surprise, les yeux grands ouverts, fixant la kunoichi d'un air étonné. Celle-ci s'était retournée tellement vite qu'elle n'avait pas eu le temps d'esquisser le moindre geste, et n'avait détourné les yeux des écritures illisibles qu'au dernier moment, se retrouvant à fixer Haato de la même manière que celle-ci la fixait, leurs visages se touchant. Les battements du coeur d'Hanako reprirent leur course normale et la jeune fille respira calmement après avoir senti son coeur faire un bond dans sa poitrine. Elle sentait son coeur qui résonnait, aussi bien que les paroles de la marchande qui s'imprimaient et rebondissaient sur les murs, le sol, le plafond du temple. La jeune fille porta son attention aux sons. Hormis son coeur et les échos qu'ils pouvaient encore entendre, quelques bruissements du côté de Ryuke lui permirent d'en déduire que celui-ci avait réagit du tac au tac en entendant les mots prononcés par Haato. Elle sourit et se détendit encore plus qu'elle ne l'était déjà. Ryuke était très réactif, même peut être trop, et contrastait avec la personnalité plutôt curieuse et détachée d'Hanako. Certaines fois, la jeune fille pouvait réagir très vite, d'autres au dernier moment, esquissant des gestes fluides et souples plutôt que rapides et désordonnés. Les contemplations de la jeune Hyûga sur les sons qui lui provenaient de sa droite furent arrêtés par Ryuke s'approchant, après un signe de la part d'Haato. Cette dernière prit la parole en un assez long monologue :

    - Désolé de ne pas vous l'avoir dit plus tôt, mais comprenez que si je vous avait dit qu'il s'agissait d'une chasse au fantôme, vous ne m'auriez pas prit au sérieux. Vous ne me prenez toujours pas au sérieux j'en suis sûr, mais pourtant cela est vrai. Vous allez avoir l'occasion de voir une chose que très peu de monde, si ce n'est plus personne, ont eu l'opportunité de voir dans leur vie. L'esprit qui sommeil ici est un esprit criminel des plus redoutable et je perçois une faille dans le sceau qui maintient son scellement. Vous pouvez encore faire marche arrière, si c'est le cas dépêchez vous de sortir de ce temple, sinon vous devez être prêt à combattre cet esprit comme s'il ne s'agissait que d'un shinobi classique.

    «Une... chasse aux fantômes ?»

    Hanako se demandait ce à quoi pouvait ressembler une chasse aux fantômes. Ne remettant pas en question les dires de la commerçante et ne s'étonnant pas plus que ça qu'on lui parle d'une chose étrange tel un fantôme comme elle l'avait déjà fait pour le chat bleu qu'elle avait rencontré, ou encore la Suna-jin qui possédait des ailes, la jeune fille s'intéressa à la fin de la phrase. Ils allaient devoir combattre un fantôme. Peu de ninjas devaient en avoir déjà affronté un durant leur vie.. Pourtant, eux allaient le faire. Une opportunité qui s'avérait utile pour développer les connaissances en combat de tous shinobi... Les jeunes coéquipiers en profiteraient tous deux. Combattre un fantôme ayant déjà vécu dans des temps lointains leur permettrait d'en apprendre plus sur la vie, et peut être même la mort. Mais allaient-ils devoir le capturer ? L'attraper ? Le tuer ?!? Un fantôme était et resterait un humain aux yeux d'Hanako. Sans raison, elle n'en viendrait pas jusqu'à cette fatalité, à moins que ce soit la seule façon de protéger un être qui lui était cher. Elle ne faillît pas quand la marchande leur annonça qu'ils devraient combattre le spectre, et au contraire, hocha légèrement la tête pour signaler qu'elle était prête. Ryuke, quant à lui, répondit par quelques mots :

    - J'en suis !

    La jeune Hyûga sourit à son ami puis porta à nouveau le regard vers Haato, cherchant ce que faisait la marchande. Elle eut à peine le temps de la voir effleurer les écritures à l'endroit de sa lecture qu'un bruit sourd retentit sous leurs pieds. L'atmosphère devint lourde et oppressante, les murs laissèrent les bruits se répercuter dans l'ensemble du lieu sacré. Hanako se figea, tous les sens à l'affût. Une menace pesait sur eux, elle en était certaine. Le fameux fantôme ? Comment allait-il apparaître ? Hanako réfléchissait, quand le temple fut rempli d'un silence pesant rompu instantanément par Haato qui recula entre Ryuke et elle :

    - Je crois qu'il est désormais trop tard pour reculer, je compte sur vous pour mener à bien votre mission... Je veux bien sûr parler de votre mission d'escorte, c'est-à-dire me ramener en vie au village... Tu devras nous montrer ta bravoure...

    La commerçante adressa la dernière phase à Ryuke en lui posant une main sur l'épaule, puis elle parla à Hanako, de la même manière :

    - Soit une digne représentante de ton clan... Je vais devoir vous emmener avec moi dans l'autre monde...

    Instantanément, tout devint noir, rappelant à Hanako cette impression bizarre qu'elle avait sentie quand des images avaient envahi son esprits quelques jours plus tôt. Mais cette fois ci les valeurs n'étaient pas inversées. Au contraire, tout était normal ; les couleurs avaient gardé leurs teintes habituelles, les silhouettes se dessinaient clairement... À l'exception de la poudre noire qui recouvraient leur vue. Et pourtant, ils y voyaient autant que quelques secondes auparavant. Où se trouvaient-ils ? Hanako comprit qu'ils étaient au même endroit, mais dans une autre... dimension ? C'était semblable au lieu où ils s'étaient trouvés quand le changement c'était effectué. La jeune fille pouvait reconnaître le temple et la tombe, à 1 ou 2 mètres devant elle. Rien n'avait bougé, tout était resté à sa place. Pas un grain de poussière ne s'était déplacé durant le changement de paysage. Observant une seconde fois les alentours, la jeune fille écouta d'une oreille distraite les paroles d'Haato, sans toutefois oublier ses recommandations :

    - Nous pouvons tout faire comme dans le monde réel, mais mourir ici vous ferez mourir dans le mon réel donc faites attention, le fantôme, enfin l'âme que nous allons affronter est extrêmement...

    Hanako vit une lumière apparaître, penchant entre le lumineux et le maléfique. Une silhouette s'y découpait, quoique peu ostensiblement, et ses contours étaient irréguliers et effilés, rendant inhumaine la forme du ''fantôme''. La jeune Hyûga n'eut pas le temps de continuer ses réflexions que cet éclat disparût subitement pour réapparaître entre Ryuke et elle, et leur commanditaire fut éjectée en arrière par une puissante force de frappe. La jeune fille fit un bond en arrière dans l'espoir de mettre de la distance entre eux et la masse remplie de bras qui leur faisait face. Continuant sur sa lancée, elle projeta immédiatement un shuriken de sa main gauche, tout en attrapant un kunai attaché sur la lanière qui retenait son katana. Le kunai vola en direction des pieds de l'adversaire et explosa, envoyant de la poussière dans tous les recoins du temple. La katanaiste avait exécuté un second bond en arrière et s'accroupissait près d'Haato. Elle jeta un dernier coup d'oeil vers le shinobi, remarquant que les projectiles lancés par Ryuke s'étaient dispersés autour du fantôme, plantés au sol, puis tourna la tête vers la jeune femme afin de lui demander si elle allait bien. Ce fut une réponse positive qui lui fut donnée. Rassurée, elle aida Haato à se relever, vérifiant ce que celle-ci disait à l'instant, tout en adressant quelques mots à son coéquipier devant elle :

    - C'est bon, Ryuke...

    Hanako observa leur adversaire. Imposant, grand, musclé, le fantôme paraissait en tous points être un samouraï, sûrement très expérimenté aux vues de ses 8 bras qui tenaient chacuns une arme. Il semblait ne pas avoir fait d'exercices depuis un certains temps puisqu'il fit craquer son cou et remua les bras dans tous sens pour s'échauffer. La jeune Hyûga en profita pour réfléchir à une stratégie. Puisqu'il fallait combattre, le faire jusqu'au bout. Les 8 bras du spectre, prolongés d'épées et d'armes, formaient une défense à première vue impénétrable. Seulement, toute technique possède son point faible. Hanako l'avait apprit de plusieurs côtés, dont son clan : le byakugan, qui lui paraissait a priori imbattable, avait un point vulnérable. Quel était celui de la défense du samouraï ? Quel point avait la plus forte probabilité qu'une attaque passe ? La réponse tomba d'elle même : le bas de son dos. Au cours d'un mouvement de kenjutsu, il était très dur de défendre ses arrières, la jeune fille le savait très bien et l'avait déjà expérimenté. Encore plus qu'au taijutsu, les arrières étaient un réel problème pour les utilisateurs du kenjutsu. Et même une énorme brute de combat n'y pourrait rien. Il fallait viser le dos.

    - Satchi, vient moi en aide ! 

    - Hey ! Gros lard ! Oui toi là-bas. Tu veux voir une vraie arme et non pas un jouet ?! 

    Ryuke se redressa et se plaça comme s'il patientait paisiblement dans un lieu tranquille, tandis qu'Hanako se campa encore plus sur ses jambes. Provoquer leur adversaire était une très mauvaise idée. Il leur manquait du temps. Du temps pour observer la méthode de combat du fantôme, du temps pour réfléchir à une stratégie, du temps pour se concerter et se préparer. Le jeune 'Kami précipitait les choses. Hanako se demandait si le combat allait mal tourner ou non, mais fit avec ce qui se passa. Alors que le gigantesque tas d'armes traçait vers les 3 Konoha-jins, la jeune Hyûga passa le bras droit derrière son épaule gauche afin d'attraper le manche de son katana, au niveau de la ligne qui marquait le second tiers du bâton. D'un geste vif et assuré, elle le dégaina et, continuant sur sa lancée, celui-ci exécuta un “8“ du côté droit de la jeune fille, puis vint se placer à quelques pas, bien ancré dans le sol. À peine une seconde s'était écoulée, mais déjà son coéquipier partait à droite, longeant le cercueil où le trio s'était tenu quelques instants auparavant, et fut rapidement rejoint par le samouraï qui le talonnait.

    - Kodou Hane No Fuuton Seisui !

    Hanako en profita pour récupérer quelques shurikens de Ryuke qui traînaient encore à terre malgré le remue-ménage qu'avait provoqué la course du fantôme. Un oeil sur la marchande au cas où un événement imprévu se passait, elle ne quittait pas non plus du regard le duel des deux shinobis. Ryuke n'avait pas l'avantage. Elle se rendit rapidement compte qu'il avait besoin de renfort. Une légère odeur de sang parvint à proximité de son nez. Écoeurée, elle écarquilla les yeux et inspira une bouffée d'air, avant de se précipiter en direction des deux combattants. Elle parcourut 4 mètres. Il était trop tard pour utiliser une technique de hakke, et encore plus pour récupérer son katana. Si elle s'était délestée de lui, il y avait pour une bonne raison. Ses mouvements était dorénavant plus libres et plus souples. Plus rien ne l'entravait. Ses esquives allaient être beaucoup plus rapides et utiles. Hanako ne s'arrêta pas. Elle continua de courir. Encore 3 mètres.

    - Kami Fuuton ! 

    Le géant recula d'un pas, sous l'impact de l'attaque qu'il venait d'essuyer de la part de Ryuke. C'est ce moment que la jeune fille choisit pour frapper. Emplissant sa paume de chakra, elle déversa le tout dans le corps du fantôme en plaquant sa main au niveau du dos de celui-ci :

    - Shotei !!!

    Hanako savait que les attaques seraient mineures, mais ce qui l'intéressait n'était pas les dégâts mais la contre-attaque, qui vint très rapidement. Arrivant d'au-dessus du crâne du monstre, une première arme fit son apparition, cherchant à fracasser la tête de la jeune Hyûga. Une seconde arme balaya ses pieds tendis qu'elle se courbait en arrière, les bras tendu vers le sol. Elle esquiva les bras monstrueux et exécuta plusieurs souplesse arrière, avant de derapper sur le sol jusqu'au niveau de la commerçante. Arrêtant sa glissade en posant le pied sur son katana déposé au préalable comme pilier, elle se propulsa en avant tout jetant un fumigène à égale distance de son adversaire et d'elle. La jeune fille mélangea son chakra et créa une réplique d'elle, qui continua droit devant. La véritable Hanako bifurqua au dernier moment et continua sa course sur le mur, plongeant en plein dans le nuage blanc. Le clone ressortît, kunais en main. À peines quelques millièmes de seconde suffirent pour que l'attention du samouraï fusse attirée sur le clone.

    Le samouraï avait eu beaucoup de difficultés à repérer précisément Hanako en lui tournant le dos. Autant de bras avait-il, il n'avait que deux yeux. La jeune Konoha-jin attrapa rapidement deux kunais et les envoya sur son adversaire. L'un des deux explosa et brassa la poussière pour la seconde fois autour du fantôme, balayant par la même occasion le clone qui disparût, ses restes se mélant à la fumée du fumigène.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Haato

Haato
Messages : 979

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyVen 21 Juin - 22:13

La jeune commerçante venait de recevoir un puissant coup de poing à l'estomac, qui l'envoya voltiger contre le mur du temple qui se trouvait derrière elle. Ryuke entama alors la riposte pendant que la petite Hyûga vînt aux côtés de Haato tous en lui demandant si tous allés bien. La civile au cheveux blanc répondit positivement à la question. Hanako aida alors cette dernière à se relever. C'est alors que Ryuke provoqua l'âme.


 -  Hey ! Gros lard ! Oui toi là-bas. Tu veux voir une vraie arme et non pas un jouet ?!


Soudain, Ryuke qui avait à première vu l'avantage, semblai avoir besoin de renfort. Hanako couru alors dans sa direction, et au même moment, Haato s’assit sur le sol dans une position rappelant la méditation. Ryuke utilisa sa technique "Kami Fuuton"qui fît reculer d'un pas le colosse au sabres et dans le laps de temps qui suivit cette attaque, la jeune Hyûga le frappa de sa technique "Shotei" se qui la positionna juste au dessus du crâne de notre ennemie. Le sabreur du haut de sa grande expérience, frappa plusieurs fois Hanako, qui esquiva de justesse ses coups, mais avec grâce et souplesse, se retrouva de nouveau au côté de la jeune commerçante. La jeune Hyûga créa un double d'elle même et se dirigèrent vers l'homme aux huit bras, elles prirent chacune une direction différentes afin de surprendre leurs adversaire en lui lançant des kunais dont certain explosifs. Cette stratégie semblait avoir marchait, car L'individu venait de disparaître dans un nuage de poussières et de fumée.


Haato, qui continuai sa méditation dit alors à Hanako.


 - Je ne peux vous aider à l'état actuel, il me faut donc un peu de temps. Rejoint Ryuke sur le front pour me faire gagner du temps. J'ai eu le temps de bien analyser le combat et je pense avoir trouver un méthode pour le vaincre. Pour le moment gagné du temps, mais à mon signale, Ryuke devra le frapper de face avec une de ses plus puissante technique et tu feras de même dans sont dos. N'oublier pas d'être parfaitement synchroniser  Une fois vos attaques portaient, car je ne pense pas que cela sera suffisant pour le vaincre, mais ce sera suffisant pour créer une ouverture rapide dans sa défense  Je me chargerai de le frapper à ce moment là. Passe le message à Ryuke.


L'âme se repositionna pour faire face à ces trois adversaires. Trois de ses bras frappa dans chacun dans la direction d'un des membre de l’équipe de Konoha. Un puissant projectile en forme de lame de foudre se précipita à toutes vitesse sur nos trois amis de Konoha... La lame dans la direction de Haato arriva en plein sur elle, mais toujours en plein concentration, elle ne bougea pas d'un pousse. Quand soudain le projectile fût arrêté par deux mains qui la stoppèrent. Un homme, grand, au cheveux blanc et possédant les même marques que Haato (sauf que les siennes était rouge) venait de sauver la vie de la jeune commerçante, avant de disparaître comme il était venu.



 - Merci Senseï, heureusement que nous sommes dans votre monde, sinon je n'aurais pas donné chère de ma peau.

_________________
15 - Baby sitting d'une commerçante Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyLun 1 Juil - 15:06

L'une de ses lames brisées vint tomber, évitant de peu de m'écraser la tête. Ma technique le surprit quelque peu, alors qu'il recula d'un pas. Son regard ténébreux croisa le mien un instant, alors qu'il pouvait découvrir la capacité unique de mon arme. J'étais toujours étendu sur ce sol dur. Fort heureusement, la jeune prodige fut très réactif et je me rendis vite compte que je pouvais compter sur elle. Elle semblait opérer de manière à distraire le troll et ainsi me permettre de sortir de ses griffes ou plutôt de ses lames, mais aussi à avoir un aperçu de ses capacités. Malgré la furie de la jeune kunoichi, le colosse répondait de manière très agressive, de façon à couper court à la porter de ses attaques. L'agilité d'Hanako lui permit d'échapper de peu à ses lames tranchantes. Alors que je tentais de me relever assez rapidement pendant sa diversion, l'une de ses lames situées à son dos s'apprêtais une seconde fois à s'abattre sur moi, je pus m'extraire de justesse en reculant de plusieurs sauts et me tenir à bonne distance d'un ennemi particulièrement plus robuste. D'habitude, je combattais des mercenaires ou des ninjas de mon âge, mais très peu se montrait aussi dangereux lorsque je les approchais. La bataille allait s'avérer délicate et la moindre faute fatale. Il m'était rare de faire usage de ce Kama à la particularité inimaginable, il m'avait poussé dans mes retranchements. Mais à chaque fois que j’enclenchais le pouvoir du Kama'kami, celui-ci dévorait immédiatement une grande quantité de mon chakra en échange de sa puissance. Combien de fois pourrais-je réitérer cette attaque ? J'avais réussi à détruire seulement une seule de ses épées, c'était bien trop peu, mais peut-être que cela permettra à ma coéquipière ou la sage Haato de parvenir plus facilement à le détruire.


J'étais à présent séparé du duo, tandis que ma coéquipière se tenait au côté de notre jeune marchande. Nous étions à présent séparés par l'âme du défunt samouraï. Je croisais le regard à bonne distance de la Hyûga aux à gués et lui fit un signe de tête de manière à la remercier, mais aussi content qu'elle ait compris immédiatement le plan dont j'avais en tête, bien que je n'en avais rien dit. C'était plutôt une erreur de ma part d'avoir agi ainsi. La peur de ce fantôme, montrer ma bravoure comme l'avait demandé la sage ou impressionner la jeune prodige, voici les éléments responsables sans doute de ma bêtise. Mais fort heureusement, cette dernière m'avait compris, comme si on se connaissait depuis belle lurette.
C'est alors que je pus les voir discuter. Cela concernait forcément une stratégie, puisque la marchande était assise à même le sol, comme si elle préparait une technique, surement puissante étant donner sa position reflétant une demande de concentration. Ce n'était qu'une hypothèse bien évidemment.


Durant ce cours lapse de temps, le colosse s'était mis de profil et de mouvement de bras rapide balancèrent divers rayons de chakra sur ses trois cibles. La vitesse était telle et la distance faible que je dus utiliser une seconde fois mon affinité afin de me repousser plus rapidement de sa ligne de mire. Je n'avais aucune crainte concernant ma fidèle équipière, c'est plus la jeune marchande qui m'inquiétait, mais lorsque je pus les voir de nouveau tout en me dirigeant sur le samouraï, je pus voir qu'elle n'avait pas bougé d'un poil. Sans doute qu'Hanako y était pour quelques choses, cela me surprendrait pas de sa part cela dit.


Je devais me hâter et ne pas lui permettre de réitérer son attaque et ainsi permettre à Haato de finir sa concentration sans être dérangé. Mais bien sur, je n'y arriverais pas seul et c'est là que je me réjouissais de la voir arriver également.
Mon kama percuta violemment l'acier de l'une de ses épées, qu'il se hâtait de décoller de mon arme afin de ne pas risquer à perdre une seconde arme, je dus par la suite jouer d'esquive afin de ne pas finir en lambeaux. Je n'étais pas très bon arme en main, et l'imposant Kama limitait mes mouvements, mais l'arrivée d'Hanako dans le combat me permit de souffler un peu et de pouvoir attaquer à mon tour. Durant le combat, la jeune kunoichi prononça mon nom. Mon attention se portait un peu plus sur elle. Elle avait sûrement quelques choses à me dire. Mais le trône ne nous lâchait plus, il suffisait que je recule un peu, pour qu'il contre-attaque aussitôt. C'est alors qu'un second fumigène éclata de nouveau sur nous, mettant un terme progressivement au combat, je reculais de quelques sauts de manière à m'extirper du nuage aveuglant et j’enchaînais rapidement huit signes destinés à invoquer un clone de vent pour prendre la relève.
Hanako arriva à son tour. Sans quitter le nuage affectant la vue du regard, j'écoutais la stratégie de mon équipière tandis que mon clone lançait l'assaut.

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Hanako Hyûga

Hanako Hyûga
Messages : 1764

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Talents:

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyMar 16 Juil - 11:54


 - Je ne peux vous aider à l'état actuel, il me faut donc un peu de temps. Rejoint Ryuke sur le front pour me faire gagner du temps. J'ai eu le temps de bien analyser le combat et je pense avoir trouver un méthode pour le vaincre. Pour le moment gagné du temps, mais à mon signale, Ryuke devra le frapper de face avec une de ses plus puissante technique et tu feras de même dans sont dos. N'oublier pas d'être parfaitement synchroniser  Une fois vos attaques portaient, car je ne pense pas que cela sera suffisant pour le vaincre, mais ce sera suffisant pour créer une ouverture rapide dans sa défense  Je me chargerai de le frapper à ce moment là. Passe le message à Ryuke.

Dans les oreilles d'Hanako résonnaient encore les paroles d'Haato. Après sa première tentative pour approcher le samouraï aux multiples bras, la marchande lui demanda de transmettre le message à Ryuke. Sa deuxième tentative fut plus concluante. Le nuage la cacha, ainsi que son clone. Elle esquiva de peu mais ne fit que déstabiliser leur adversaire en lui balançant un kunai explosif, qui remua la poussière encore une fois autour des combattants. De son côté, le clone fit un bond sur le côté gauche dès que les kunais furent lancés, réduisant le pourcentage de chance que le fantôme trouve sa position, afin de ne pas être touché en cas d'attaque. La pseudo-Hanako contourna l'adversaire et délivra le message à Ryuke, principal objectif :

- Ryuke... Haato a trouvé un moyen pour vaincre le fantôme... il faut gagner du temps et frapper fort et synchroniquement à son signal, pour créer une ouverture !

Sur ces mots, le clone disparût, ne laissant de son passage qu'un petit nuage de fumée qui se rependit et s'étala sur Ryuke. La mission avait été accomplie, le message transmit. De son côté, Hanako avait exécuté un salto jusqu'au sol, retombant légèrement pliée en avant, une jambe devant l'autre, en garde. La jeune fille recula de quelques pas tandis que l'explosion des kunais empêchait le samouraï de bien la distinguer. Elle en profita pour se cacher pendant les quelques instants qui abritèrent encore un semblant de nuage de fumée, puis, rebroussant chemin vers la marchande de Konoha, sprinta chercher son Katana. Quelques instants seulement lui suffirent pour parcourir la petite distance qui faisait obstacle à Neko et à elle. Elle fit un léger signe de la tête à la commerçante tout en attrapant le manche noir du katana qui dépassait du sol. La jeune Hyûga se retourna sans perdre de temps, ramenant Neko devant elle, la main gauche libre, doigts fermés. 

- Chakra no neko !

 Hanako ferma les yeux tout en prononçant ces trois mots. Trois mots qui annonçaient le début de la réelle contre-attaque. Trois mots qui marquaient le commencement d'un combat à première vue perdu d'avance. Trois mots emplis d'une intense détermination qui promettaient une rencontre acharnée.

Le fantôme aux 7 bras était maintenant visible et toute la fumée encore apparente quelques instants auparavant s'était dissipée, rendant le terrain encore plus dégagé qu'avant l'arrivée du trio au sein du temple. Les ténèbres emplissaient celui-ci et faisaient régner une atmosphère lugubre, sans pour autant obstruer la vision des 4 combattants. Celle d'Hanako était focalisée sur un point précis. La jeune fille visualisait parfaitement sa cible et se concentrait sur elle, objectif en tête. C'est alors qu'elle s'élança, sautillant en de grandes enjambées sur le sol terreux. Elle plaça la pointe de son katana en avant, chargeant en pleine vitesse, les contours de l'arme bleutés. La jeune fille brandissait son arme de façon menaçante, la volonté de ne pas laisser le fantôme réagir dans le regard. Plus que quelques pas la séparaient de son adversaire. Elle ne tremblait pas, et n'avait pas peur non plus. Seule sa volonté de progresser la mouvait.

Hanako piqua en avant grâce à son katana, touchant sa cible. Le fantôme l'avait sentie arriver et répliqua d'un mouvement du bras accompagné de l'arme qui suivit le même trajet. La jeune Hyûga rabbatit Neko devant elle tout en balançant la tête en arrière, mais légèrement trop tard. De son bras droit coula un mince filet de sang qui teinta de rouge la pointe de ses cheveux, et qui goutta dans ses chaussures. La sensation désagréable d'un liquide pâteux sur ses pied lui retira un frisson de dégoût. L'odeur du sang lui tournait la tête et l'obligea à reculer de 3 pas afin de remonter son foulard sur son visage, pour se protéger des odeurs néfastes pour elle, telle que celle du sang. Hanako reprit ses esprits tandis que le samouraï s'agitait. Son katana n'était plus entouré de chakra, mais au moins, la jeune fille avait la preuve que sa défense n'était pas parfaite : à deux, l'un peut l'occuper et le deuxième l'attaquer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Haato

Haato
Messages : 979

15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante EmptyDim 8 Sep - 16:35

Le combat était très intense, les deux coéquipiers d'Haato gagnés du temps pour lui permettre d'être prête pour l'attaque final.


Flash Back


- Bonjour Haato, il es l'heure d'attaquer une autre phase de ton entrainement.

La jeune commerçante ouvrit lentement les yeux, elle aimait bien la maison de Fukasaku et Shima, les deux grands sages du mont Myôboku, mais leurs cuisines (enfin celle de Shima) n'étaient pas du même calibre (et encore je pèse mes mots). Haato s'étira, releva la partie de sa chemise de nuit qui avait glissé de son épaule durant la nuit et se mit debout.

- Bon. Quand faut y aller, faut y aller ! dit elle d'un air déterminée.

L'entraînement du jour était le perçage défensif, l'adversaire pour cet exercice n'était autre que Takabi, un samouraï crapaud puissant qui avait revêtu ça plus robuste armure. Comme le niveau de la jeune fille aux traits Jiraiyen n'était pas très élevé à cette époque, deux apprentis crapaud ninja l'accompagnèrent pour cet exercice. Le sage Fukasaku qui supervisé l'entrainement de la jeune demoiselle, donna le départ du combat. Les trois novices attaquèrent donc de toutes leurs forces, tête baissée sur Takabi, qui les repoussa sans mal et sans aucune égratignure sur son armure. Fukasaku mit alors sa tête dans une de ses pattes.

- Non d'un plat d'insecte mal préparé ! (encore faudrait il qu'un plat d'insecte du mont Myôboku puisse un jour être bien préparé, mais là je m'égare et ceci n'est que mon opinion personnelle.) Vous n'arriverez à rien comme ça. Vous êtes une équipe de trois, alors agissez comme tel pour percer sa défense. Aller recommencez.

Les trois coéquipiers d'infortune se replacèrent, Haato leur expliqua une tactique qu'elle avait lue dans un grand livre de bataille. "L'attaque en triangle", c'était le nom de cette tactique. Une fois les explications terminées, les deux crapauds sautèrent simultanément de chaque côté de Takabi et lancèrent un tir suiton de toutes leurs force. Takabi se protégea donc de ces deux attaques simultanées, pendant que Haato fonçait dans une troisième direction pour porter son attaque. Takabi ne pouvant plus se protéger d'un troisième attaques, il prit donc les coups de la jeune Haato. Mais les attaques n'étaient pas assez puissante pour égratigner l'armure de Takabi, qui finit par les repousser tous les trois. Fukasaku se mit à applaudir.

- Là je vois un travail d'équipe qui à réussit cette exercice, mais maintenant il faut que l'on travail la puissance.

Fin du Flash Back

Voilà ce que Haato avait demandé à ses partenaires de faire à son signal, car maintenant la petite fille du mont Myôboku avait grandi et la puissance qui lui manquait à l'époque, elle l'a possédai. Elle ouvrit les yeux où une marque rouge avait envahi ses paupières, ses yeux n'étaient plus les mêmes, ils étaient jaunes, identique aux yeux des crapauds du mont Myôboku. Le mode ermite était prêt à être utilisé.

- C'est bon ! ... Attaquez !  cria t'elle en fonçant sur le fantôme.

_________________
15 - Baby sitting d'une commerçante Signa_10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t607-annales-de-haato-la-petite-commercante-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t178-haato-la-marchande-itinerante https://sns-rp.forumgratuit.org/t167-haato-la-marchande-itinerante
Contenu sponsorisé



15 - Baby sitting d'une commerçante Empty
MessageSujet: Re: 15 - Baby sitting d'une commerçante   15 - Baby sitting d'une commerçante Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
15 - Baby sitting d'une commerçante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commerçante Apothicaire
» Lolitta | Baby Sitting
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Baby Doc departure details remain murky
» Baby ! Show me what you got ! ft Mathew part.2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Hi no Kuni :: Tanzaku et autres villages civils-
Sauter vers: