Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

Partagez
 

 L'île Bleue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 10:08

Bon, bon, bon ... Qu'est-ce qu'il fout ? Ce n'est pas que cela me dérange d'attendre, mais j'étais toute pressée de commencer ma première mission et de la terminer au plus vite pour montrer mes compétences au chef de l'Akatsuki. Peut-être qu'après avoir prouvé mes compétences, j'aurais le droit à plus de missions que ça ? De toute façon, ce n'était pas cela mes préoccupations pour le moment, je réfléchissais à quel genre de personne pourrait être mon coéquipier. Un ancien membre de mon village ? Un Anbu comme moi qui ai déserté. Le mystère reste au plus profond. Alors que j'étais perdue dans mes pensées, des bruits de pas montants les Montagnes se firent entendre. Ah ! Bah voilà, ce n'est pas trop tôt. Bon, cela ne faisait pas trop longtemps que j'attendais, mais je ne pouvais rien lui dire, car mon partenaire devait être plus expérimenté que moi et plus puissant aussi. Autant commencer sur de bonnes bases plutôt que des discordances.

Enfin, une silhouette d'une tête de plus que moi fit son apparition. Un homme, portant la cape de L'akatsuki, c'était sûrement lui ... Il s'approcha de moi et s'arrêta à quelques centimètres. Bon, il était beaucoup plus grand que moi ce qui était totalement normal, vu que j'étais toute petite pour une adolescente de mon âge, mais cela ne me dérangeait pas, au contraire. Cela me donnait de l'agilité et de la rapidité comparait aux grosses personnes et si j'avais besoin de fuir où de rattraper quelqu'un, c'était idéal. Bon, comme j'étais en quelque sorte " L'apprentie " je devais attendre les instructions du Maître. Sa tête me disait quelque chose, mais je ne sais plus qui ... De toute façon, cela me reviendra très vite, dans quelques minutes, je serais qui est cette personne. Il me fixa pendant quelques minutes, incrédule, sans rien dire et puis, il prit enfin la parole.

- Ikiria Kunichawa ...

Comment me connaissait-il ? L'avais-je déjà rencontré un jour ? Etait-ce l'hologramme qui lui avait donné mon nom ? Si oui, pourquoi ne m'avait-il pas fourni celui de mon partenaire. Bon, je ne dirais rien pour le moment pour savoir quel était notre programme, mais d'après ces dernières paroles, il ne savait pas plus que moi ce qu'on allait faire. On improviserait sûrement alors. Il tourna les talons et prit la direction du village Kiri.

- Nous devons être arrivé d'ici deux jours, ne flânes pas.

Pas plus causant que ça ? Bon bah tant pis, alors, nous allons marcher dans la solitude tous les deux. Je n'étais pas une petite fille qui se plaignait de trop marcher. Cela ne me dérangeait pas. Même si on devait se priver d'une bonne nuit, je le ferais pour arriver plus vite à notre objectif. Après une dizaines minutes de marche et de réflexion, je l'avais enfin reconnu ! Il avait tué l'ancien Mizukage du village de Kiri. Il avait fait l'affiche de tous les murs. C'était donc lui ... Il était très puissant, ce n'était pas un Ninja comme les autres pour avoir battu un Kage et c'était un grand honneur de me retrouver en duo avec lui. Au moins, je n'avais rien à craindre, je savais que je pouvais compter sur lui et ses capacités, par contre, aurait-il autant confiance en moi ? Ça je ne saurais le dire ...

- Mais ... Je vous reconnais ! Vous êtes Tsuku Hakka, déserteur du Village Kiri, celui qui a tué l'ancien Mizukage, c'est un honneur de vous rencontrer. Pas besoin de me présenter vu que vous avez l'air déjà de me connaître. Je ne pense pas être obligée de vous en dire plus sur moi, vous avez l'air déjà bien informée sur ma personnalité. Sans être indiscrète, comment avez-vous eu ces informations me concernant ?

Bon, peut-être étais-je trop curieuse pour lui, mais je voulais quand même le savoir. Même si la personne qui se trouvait en face de moi était celle qui avait assassiné le précédent Mizukage, cela ne me faisait ni chaud ni froid à part que j'avais du respect pour lui. De toute façon, j'en aurais pour tous les membres de l'Akatsuki. Mais, j'y pense ! Je me rends à côté du village de Kiri, peut-être rencontrerais-je les trois hommes qui m'ont agressé avant que je ne déserte. Peut-être fallait-il que j'en informe Tsuku ? Car si je les vois, je les tuerai avant de poursuivre la mission, peut-importe ce qu'il me dira. Je n'écouterais que ma propre volonté.

- Excusez-moi, mais je tenais à vous signaler, que si jamais je vois, trois personnes entre vingt-cinq et trente ans chacun, je m'occuperais d'eux avant de poursuivre la mission. Ils m'ont tabassés, me laissant comme morte dans un fossé et je dois me venger. Vous vous demandez sans doute pourquoi ont-ils fait ça ? Pour la simple raison que j'ai le pouvoir héréditaire Hyôton et que certains membres du village ne l'accepte toujours pas, et c'est pourquoi j'ai quitté mon village, pour rejoindre l'Akatsuki, pour que la paix règne dans tous les clans et tous les villages. Personne ne sait que je suis partie, je paris même qu'il n'y a aucune recherche posée sur moi pour le moment, peut-être après cette mission, certains soldats de Kiri me reconnaîtront et je serais recherchée. Je verrais bien ...

Sur ces dernières paroles, je me taisais en attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 18:12

Le vent continuait de souffler sur leur visage. Tsuku marchait à quelques mètres d'elle. Elle, elle restait en retrait et ne disait pas un mot pour le moment. Essayait-elle de découvrir qui il était ou de le cerner? Rien n'interromprait la marche de Tsuku. Loin devant eux, des oiseaux quittaient leur branche par peur de quelque chose, peut-être de la nature elle même. Extrêmement inhospitalière, elle n'offrait qu'un misérable refuge aux êtres faibles qui s'y rendait.

Les deux membres de l'Akatsuki n'étaient désormais plus dans les montagnes, mais marchaient plutôt vers l'ouest, en direction des îles de Kiri. Ils devraient prendre un bateau s'il souhaitait s'y rendre rapidement. Il aurait pu embarquer sur son invocation de dragon mais la jeune fille ne pourrait pas monter dessus, à cause du feu. Cela faisait près d'une heure qu'ils marchaient. Aucune âme qui vive n'avait été rencontré en chemin, comme si on les évitaient, comme si on redoutaient le danger que représentait ces deux êtres qui s'étaient alliés dans un but commun.

Le rythme des pas des deux êtres étaient presque synchronisé. Les deux ne pouvaient voir le visage de l'autre, l'un à cause d'un capuchon et l'autre de son masque. Tsuku était satisfait. C'était la première fois qu'il faisait équipe avec un membre de l'Akatsuki qui ne passait pas son temps à parler, en fait c'était …

- Mais … Je vous reconnais! Vous êtes Tsuku Hakka, déserteur du Village Kiri, celui qui a tué l'ancien Mizukage, c'est un honneur de vous rencontrer. Pas besoin de me présenter vu que vous avez déjà l'air de me connaître. Je ne pense pas être obligé de vous en dire plus sur moi, vous avez l'air déjà bien informé sur ma personnalité. Sans être indiscrète, comment avez-vous eu ces informations me concernant?

Tsuku soupira, regardant toujours devant lui. Apparemment, encore cette fois, il semblerait qu'il n'y échapperait pas. Il ne lui pas la peine de lui répondre, continuant de marcher, fixant la petite ligne bleue qui apparaissait devant eux. C'était, au loin, la mer qui se dessinait. L'océan avec ces êtres immondes, ses marins impitoyables. Autant la vie y régnait, autant la mort dominait. C'était un lieu maudit par les dieux, sur lequel même Tsuku hésitait à allez. La mer n'était pas son truc. Trop grande, trop profonde, il était impossible de la connaître, et encore moins de la comprendre. Les hommes qui faisait semblant de tout connaître de la mer finissait dévorer par des monstres inimaginable ou noyés tout au fond.

À peine Tsuku fût retourné dans les méandres de ses pensées qu'il se fit à nouveau couper :

- Excusez-moi, mais je tenais à vous signaler que si jamais je vois trois personne entre vingt-cinq et trente ans chacun, je m'occuperai d'eux avant de poursuivre la mission. Ils m'ont tabassés, me laissant comme morte dans un fossé et je dois me venger. Vous vous demandez sans doute pourquoi ont-ils fait ça? Pour la simple raison que j'ai le pouvoir héréditaire Hyôton et que certains membres du village ne l'accepte toujours pas, et c'est pourquoi j'ai quitté mon village, pour rejoindre l'Akatsuki, pour que la paix règne dans tous les clans et tous les villages. Personne ne sait que je suis partie, je paris même qu'il n'y a aucune recherche posée sur moi pour le moment, peut-être après cette mission certains soldat de Kiri me reconnaîtront et je serai recherchée. Je verrais bien

Tsuku fit encore quelques pas et s'arrêta devant la jeune fille. Il était de dos. Une énorme bourrasque fit voler leur deux capes alors que Tsuku se retournait lentement vers elle, lui jetant un regard mauvais.

- Alors vous avez rejoint l'Akatsuki car vous vous êtes fait battre par trois imbéciles? C'est là l'objet de votre motivation? Priez pour que vous surviviez jusqu'à la prochaine lune, et priez pour que vous trouviez ces hommes sur notre chemins vers l'île, car je ne mettrai pas en péril la mission pour vos objectifs puérils.

Il se retourna puis reprit la marche. Le vent s'était tout de suite arrêté. Le reste du chemin se fit facilement. Il ne leur fallût qu'une heure pour rejoindre le village côtier. La nuit avait déjà prit le dessus sur le jour, les chemins du village étaient presque désert. Aucun bruit, appart celui qui venait d'une auberge, seule lumière restée allumée de ce village.

- Nous nous arrêterons ici pour la nuit. Aucun bateau ne part à cette heure.

Tsuku entra dans l'auberge juste à côté et s'assit à une table inoccupée pour deux.

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 19:27

A l'annonce de mes premières paroles, celui-ci ne répondit même pas et continua son chemin, sans rien dire. Pourquoi ne me disait-il pas comment des informations me concernant, lui était parvenu ? Cela ne le coutait rien de plus, enfin c'est ce que je pensais. Il n'avait pas l'air très bavard, tant pis, peut-être n'aimait-il pas la discussion, dans ces cas-là je ne dirais plus rien, mais bon, j'avais besoin de lui expliquer mes buts et lorsque je lui dis que j'avais l'intention de tuer trois personnes si je l'ai rencontré, il s'arrêtera brusquement, me faisant dos, se retournant doucement avec un regard mauvais, il me répondit d'une manière assez terrifiante. Purée, mais qu'est-ce qu'il a ce mec ? Je lui ai fait quoi, rien du tout à ce que je sache, il est tout le temps de cette humeur ? Et bah, j'aimerais pas retourner en mission avec une nouvelle fois de plus. Autant y aller tout seul, je pourrais me parler à moi-même. Complètement malade ce mec.

- Alors vous avez rejoint l'Akatsuki car vous vous êtes fait battre par trois imbéciles? C'est là l'objet de votre motivation? Priez pour que vous surviviez jusqu'à la prochaine lune, et priez pour que vous trouviez ces hommes sur notre chemins vers l'île, car je ne mettrai pas en péril la mission pour vos objectifs puérils.


Non, mais il est sérieux là ? De plus qu'il n'est pas de mauvaise humeur, il écoute pas ce que je lui dis. J'ai jamais dit que j'avais rejoint l'Akatsuki parce que je m'étais fait battre par trois connus. J'ai annoncé que si j'ai rejoint cette organisation c'était pour la paix entre les villages et les clans et que tout le monde soit respecté peut-importe d'où il vient. C'est vraiment un imbécile de première ! Qu'est-ce que je pouvais lui répondre ? Si jamais je commençais déjà sur de mauvaises bases avec lui, notre relation ne sera pas des meilleurs et la mission risque d'être compliquée. J'avais envie de lui sauter dessus, l'étranglais, faire tout ce que je pouvais pour le faire réagir ! Pour le rendre plus joyeux, mais si jamais je tentais une telle attaque, je finirais en charpie sur le sol. Autant y aller de manière plus tranquille.

- J'ai jamais dit ça, j'ai dis que ...  

Il n'avait pas l'air de m'écouter.

- Oh et puis zut, autant vous laisser dans votre solitude.

Bon, qu'est-ce qu'on s'ennuie. Je me mie à chantonner pour moi, sans qu'il m'entende. Mieux ne fallait-il pas, sinon il péterait encore un câble je suis sûr. Je n'aimais et je n'ai jamais aimé les gens de mauvaise humeur. Qu'est-ce qui pouvait bien lui arriver ? J'aurais bien aimé l'aider, mais de toute façon, je ne pense pas qu'il veuille de mon aide. Il n'écoutera rien de ce que je lui dirais donc autant rester dans le silence. Oh et puis zut, hein, moi j'en ai marre de marcher. Je m'arrêtais brusquement sans le prévenir. Ce dernier continua sa route, sans se soucier de moi. En fait, je pense qu'il en avait strictement rien à faire de moi. Il devait se dire dans sa tête qu'il se coltinait une nouvelle fois une gamine à s'occuper et qu'il en avait ras le cul. Je pouvais le comprendre, mais ce n'était pas une raison pour ne pas m'adresser la parole. Enfin bref, autant utiliser un moyen de transport non ? C'était plus facile, alors pourquoi ne pas tester une nouvelle technique à laquelle j'avais pensé, mais que j'ai jamais testée.

Un phénix de glace, capable de se déplacer rapidement et de voler. Pourquoi pas ? Ca peut être beau et pratique. Bon, concentrons mon Hyôton pour réaliser le projet. Il fallait d'abord que je réussisse la structure et ensuite, j'influerais mon Chakra à l'intérieur de la statue de glace pour la faire bouger et voler. Cela ne devrait pas me coûter beaucoup de Chakra. Après quelques secondes de pure concentration et de génie, la structure prie forme et un Phénix de Glace magnifique apparut. Waaahh ! Je ne savais pas que j'avais un don dans l'art. Bon, solidifions le un petit peu avec mon Chakra pour ne pas qu'il se brise. Voilà comme cela c'est parfait. Montant dessus, j'étais bien installée. Maintenant, il ne restait plus qu'à lui donner un petit de peu de Chakra pour le faire voler. Après quelques secondes, ma technique était prête, il ne restait plus qu'à la tester maintenant. J'espérais sincèrement qu'elle fonctionne parfaitement.

Bon, pas la peine de lui proposer de monter, de toute façon il ne prendra même pas la peine de répondre je parie. Il avait pris un petit peu d'avance, mais j'allais vite le rattraper. Au moment de faire voler mon nouveau Phénix, celui s'exécuta et vola à toute allure. Waah, il était rapide, fallait que je la ralentisse un petit peu. Voilà, c'était parfait. J'avais rattrapé Tsuku et je volais à côté de lui à la même allure. J'aurais pu lui proposer de venir avec moi pour aller plus vite, mais vu comment il m'avait répondu juste avant, même pas la peine. Pas envie d'avoir un passager malhonnête à bord. Après une bonne heure de route, une habitation fit son apparition et mon partenaire décida qu'on s'arrêtait ici. Il faisait tard et c'était l'heure de se reposer pour être prêt au combat. C'était une taverne et avant d'y pénétrer, je laissais mon Phénix de Glace à l'extérieur pour ne pas être obligé de le reconstruire demain. Bien sûr, je coupais le lien pour lui donner mon Chakra et nous fîmes notre entrée.

Il y avait déjà plusieurs personnes dans l'auberge et nos capes noires à nuages rouges se firent voir. Certains d'entre eux arrêtèrent de parler pendant quelques secondes pour nous observer avant de reprendre leur discussion. Tandis que nous nous installions sur une table pour deux personnes. Le maître de l'auberge vint nous voir pour nous demander si nous commandions quelque chose, mais je n'avais ni faim, ni soif. De toute façon, en compagnie de quelqu'un qui ne parle pas, aucune utilité. Ce ne serait pas un bon repas. Alors que je patientais une réaction de mon collègue, des paroles m'arrivèrent me faisant réagir.

- Vous avez entendu parler de ces trois hommes ?
- Ceux qui laissent leurs victimes comme morte, pour les dépouiller ?
- Oui cela même, ils font un carnage dans les alentours, il faudrait peut-être s'en occuper non ?
- Peut-être que la petite et le grand qui sont rentrés sont là pour ça ?
- Je ne pense pas, ils ne viendraient pas à Kiri pour une si petite affaire. Regarde, la gamine avec ses longs cheveux bruns, à voir sa taille et sa posture, elle doit avoir l'âge de ma fille et elle porte déjà un masque d'Anbu ?
- Et le grand brun qui l'accompagne, ce ne serait pas Tsuku de l'Akatsuki où un truc dans ce genre ? On voit sa tête partout.
- Bien sûr que si ! Ils font tous les deux parties de cette organisation.
- Arrêtez de parler tout haut, ils vont finir par nous entendre, bande d'abrutis, j'ai pas envie de mourir, j'ai une femme et des enfants.
- Pourquoi te tuerait-il ? Tu crois qu'ils ont que ça à faire de s'occuper d'un pauvre paysan ...


Après ces dernières paroles, je n'entendis plus rien, de toute façon, j'en avais assez entendu. Je soupirais. Peut-être était-ce que je cherchais ? Les trois hommes qu'ils parlaient. Je verrais bien de toute manière, j'allais sûrement les rencontrer. Peut-être essaierait-il de nous dérober nous aussi. Oh et puis j'en ai marre, je vais me coucher autant aller dans ma chambre si c'est pour ne pas parler. Je me levais donc en jetant un regard noir à Tsuku et en lui adressant quelques mots :

- Bon, autant que j'aille dans ma chambre si vous ne parlez pas. Lorsque nous reprendrons la route demain, si vous êtes décidé à être de " Bonne Humeur " au lieu de prendre un bateau qui rame aussi vite qu'un escargot, nous pourrions nous servir du Phénix que j'ai créé pour aller plus vite ? Vous viendrez taper à ma porte pour me réveiller, à moins que vous ne vouliez poursuite la mission seul. Sur ceux, je vous souhaite une bonne nuit.

Sans demander mon reste, je prie la direction d'une chambre inoccupée en m'installant sur le lit et en repensant à la discussion des personnes. J'espérais sincèrement que c'était eux. Je ne sais pas si Tsuku les avait entendus aussi, mais j'avais préféré ne pas lui en parler. J'avais mes problèmes, il avait les siens. Maintenant, il ne me restait plus qu'à dormir. Je ne prie même pas la peine de me déshabiller, autant tout garder.

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 20:02

L'air stagnait. Il était étouffant. Il faisait chaud alors que dehors il faisait froid. La solution n'était pas loin, il y avait trop de gens ici dedans. Les gens parlaient en cachette, regardant le duo comme s'ils avaient peur pour leur vie. Ils se remirent à parler mais cela avait du mettre sa co-équipière de mauvaise humeur puisqu'elle quitta après quelques minutes, laissant Tsuku en plant, ce qui le fit sourire. Elle ne semblait pas aimer son attitude. Effectivement, Tsuku n'aimait pas parler depuis la mort de toute sa famille et depuis qu'il avait du faire l'ermite pendant un an, restant seul à tout les jours et toutes les heures. Il était seul, et il aimait être seul. Comment avoir confiance envers quelqu'un? Facile, n'ayez confiance envers personne et ayez seulement confiance en vous même. C'était peut-être une drôle d'attitude pour quelqu'un qui est dans un binôme et dans une organisation qui plus est mais cela avait toujours réussit au jeune homme de l'Akatsuki.

À peine la jeune fille était levée et partie que le tavernier était revenu avec deux verres que Tsuku avait commandé sans qu'elle s'en rende compte. Eh bien, il devrait les boire seul. Dehors la lune était forte et puissante. Elle éclairait le village en entier et c'est à peine si la taverne avait eu besoin de lumière. Pourquoi la lune était-elle si forte? Aucune idée. Toutefois la marée serait extrêmement haute demain et prendre un bateau n'était pas la meilleure des idées. Pendant la route, sa co-équipière avait réussit à matérialiser un phénix de glace qui pouvait voler. Elle avait rattraper son retard avec. Ils survoleraient donc la mer ainsi. Toutefois ils devraient commencer à voler seulement au bord de la mer car Tsuku ne voulait pas attirer l'attention sur l'Akatsuki ni sur son but.

Après avoir bu d'une traite le premier verre, Tsuku ferma les yeux et baissa la tête avant de soupirer. Il les ouvrit à nouveau, pris son verre et se leva. Tous arrêtèrent de parler comme s'ils craignaient quelque chose. Tsuku regarda devant lui et esquissa un sourire. À défaut d'être aimable, Tsuku pouvait être un excellent acteur, il avait du charisme et les gens y croyaient.

Des hommes avaient commencés à jouer aux cartes en bavardant un peu plus loin. Ils s'étaient présentés au début et, donc, ne semblaient pas se connaître depuis le début. Tsuku se rapprocha d'eux, coupe à la main, tout sourire, et leur demanda s'il était possible pour lui de jouer avec eux.

- J'était censé être accompagné mais elle s'est tiré, vous savez, il y a des jours comme ça!

Les hommes se mirent à rire en buvant et en disant à la blague « Ah les femmes! ». Après près d'une heure de jeu, Tsuku avait perdu un peu de son argent mais s'était garni en information. Effectivement, après quelques dizaines de minutes de jeu, les hommes buvaient et commençaient à parler de la raison de la venue dans ce village. Certains affichaient ouvertement être des ninjas mineurs en mission dans le coin, d'autres des criminels recherchés, et tous riaient de bon cœur.

Un homme qui n'avait pas beaucoup parlé depuis le début semblait avoir quelque chose à dire puis il prit la parole :

- Vous avez entendu parler de cette île qui est réapparût? C'est peut-être juste une rumeur, mais on dit que Kiri y aurait envoyé des ninjas pour la retrouver. D'après ce que l'ont dit, des marins l'auraient aperçu à l'ouest de kiri, ou si vous préférez à mi-chemin d'ici et de la capitale. Ils croient dur comme faire qu'elle n'était pas là avant. Personne n'a osé débarquer encore, de peur de savoir ce qui s'y trouve!

Le sujet de conversation était lancé et Tsuku savait désormais quelle était environ la position de l'île. C'est vers là qu'il irait vérifier. Après leur avoir dit au revoir, il se leva et se retourna. Son sourire avait disparut et Tsuku était maintenant redevenu qui il était vraiment.

Il fit les quelques pas qui le séparait des escaliers et les monta jusqu'à arriver à la chambre. Il avait d'abord pensé qu'il valait mieux qu'ils soient co-chambreurs afin qu'un des deux monte la garde pour l'autre, mais la jeune fille en avait décidé autrement, ce qui arracha à nouveau un sourire sincère au jeune homme.

Il s'assit devant la porte et s'accota le dos sur celle-ci, avant de dormir quelques heures. Des rêves, longs, qui portent de conseil et qui nous permettent même parfois de voir le futur. Ils étaient puissants les rêves. Pour certains ils étaient la seule chose qu'ils avaient, la chose la plus réelle. Quand un homme est prisonnier pendant des années quelques part, il souhaite dormir le plus longtemps possible, c'est le seul espoir qu'il lui reste, sa seule source de bonheur. À quoi pouvait bien rêver Tsuku? Lui-même se rappelait rarement de ses rêves. Il toussa.

En bas, des bruits commençaient à se refaire entendre. Tsuku ouvrit les yeux. Le soleil était revenu et la jeune fille était toujours dans la chambre, sinon il l'aurait senti partir. Il se leva puis cogna à la porte. Il entendit des bruits à l'intérieur et n'ouvra pas.

- Je suis parti vers la mer, je t'y attend. Ne glande pas!

Tsuku prit les devants, descendit les marches et sortit de la taverne. Il se craqua le cou et s'étira. Il regarda à droite, à gauche, puis à droite encore. La mer y était toujours. Maudit soit-elle. Il partit vers elle. Après plus de dix minutes de marche, il entendit des sons derrière lui. Il se retourna juste à temps pour voir un pied qui venait droit vers son visage.

Il se pencha, prit le pied et lança l'homme quelques mètres plus loin. Celui-ci atterrit sur ses pieds et deux autres hommes vinrent à ses côtés

-Toi, tu va nous donner tout ce que tu as ou nous te tueront!
-Mais attendez, ce n'est pas!?

Était-ce Tsuku qu'ils reconnaissaient? Il ne saurait pas le dire. Il sût seulement qu'il sentait quelqu'un s'approcher rapidement en arrière de lui. Était-ce Ikiria?

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 21:42

Bon, je n'avais pas dormi du tout, je préférais rester sur mes gardes au cas où que quelqu'un veuille m'attaquer pendant que je suis en train de dormir. J'entendis au passage, une tête se poser contre la porte, était-ce Tsuku qui dormait devant ? Bah tant mieux, au moins, il n'y aura pas son aura de mauvaise humeur à l'intérieur de la chambre. Je préférais rester éveillée tranquillement, plutôt que de voir sa tête de merlan frit. Que faire de plus ... Pas grand-chose, rester assise, adossée au mur ne m'inspirait rien du tout. Réfléchir ? Pensais ? A quoi ... A rien. Je me retournais en boucle dans ma tête les paroles des hommes. J'espérais sincèrement que ce soit vraiment eux, ces trois hommes. J'avais une envie de vengeance, l'odeur du sang qui me montait dans les narines. En plus de ça, j'avais une nouvelle technique à utiliser, peut-être serait-ce mes cibles d'entraînements. Par contre, elle me coûtera une partie de mon Chakra, mais mes adversaires devaient être puissants et avec de simples techniques Hyôton, je n'arriverais pas à les vaincre.

Alors que la matinée arrivait, quelqu'un frappa à ma porte. C'était sûrement Tsuku. Je me levais donc, vérifiant si tout était en place. Mon masque, mon bandeau et ma cape et je sortis enfin. Personne à l'entrée ? Il était déjà parti, c'est quoi ce bordel. Il aurait pu m'attendre non ? Pff ... Quel individu étrange était-ce. Bon bah tant pis, je le rejoindrais alors. En espérant qu'il ne soit pas tombé dans une embuscade. Bon il s'en sortirait facilement, mais moi aussi je voulais combattre ! Je voulais pas rester à l'écart en l'observant. Si j'étais venue dans une mission en tant que Stagiaire, c'est-à-dire, à regarder les professionnels, c'était même pas la peine. Autant rester dans ma forêt à m'entraîner. Cela faisait deux jours que je n'avais pas faites d'entraînement, mais au moins, j'avais mis au point une nouvelle technique et j'en étais contente. Je n'aurais plus besoin de marcher pour me déplacer et j'irais beaucoup plus vite.

Chevauchant mon Phénix de Glace en lui donnant un petit de mon Chakra, je prie la direction du lac. Après cinq minutes de vol, je vis enfin la silhouette de Tsuku avec sa cape noire et ses nuages rouges. Par contre, trois autres personnes se trouvaient devant lui. Qui était-ce et que lui voulait-il ? J'accélérais donc en m'arrêtant à ses côtés en descendant de ma création. Un petit sourire apparut sur mes lèvres. Je les avais retrouvés. C'était eux ! Les trois hommes. Ceux qui m'avaient massacrés me laissant comme morte dans un fossé alors que j'étais à court de Chakra. J'allais pouvoir me venger ! J'allais enfin leur faire comprendre ce qu'est ma vraie nature. En plus de cela, j'ai beaucoup plus d'expérience qu'avant. Et eux ... Ne sont que des moins que rien sans aucun but dans leur vie à par voler. Voilà l'une des raisons de mon entrée dans l'Akatsuki. Un monde de paix ! Où tout le monde s'aime et s'entraide. Je ne voulais plus ce genre de personnes sur cette terre et j'allais les exterminer. Avant que je n'ai pu dire quelque chose, les trois hommes commencèrent à parler entre eux :

- Regardez ! C'est Tsuku, le traître ! Celui qui a tué notre ancien Mizukage. On va lui faire regretter les gars, en plus il a rejoint les rangs de l'Akatsuki.
- Oui, on va le tuer et apporter son corps au village. A ce qu'il paraît, il vaut une belle petite fortune. Regardez la gamine à ses côtés, elle fait partie de l'Akatsuki elle aussi, on pourra jouer avec elle lorsqu'on se sera occupé de Tsuku. On va s'occuper de ton jolie petit corps.
- Cette longue chevelure brune descendant jusqu'à la taille... Les mecs, elle ne vous fait penser à rien cette gamine ?
- Euh non ... Pourquoi tu dis ça ?
- Je ne sais pas, elle ne m'inspire pas confiance, peut-être devrions-nous partir ?
- Pourquoi t'es un lâche où quoi ? Ce n'est qu'une gamine et la personne qui l'accompagne c'est Tsuku, même à trois contre deux on va les pulvériser.
- Oui, je suis tout à fait d'accord avec toi !
- Si vous le dites ...


Alors comme ça, ils connaissaient Tsuku, mais moi non. Enfin, ils ne me reconnaissaient pas. Très bien. J'enlevais donc mon masque pendant un simple instant pour leur montrer mon vrai visage et des sourires narquois apparurent sur chacun de leur visage à part celui qui n'avait pas confiance qui affichait un visage de terreur. Regarde bien mon visage Tsuku, car tu ne le verras qu'une seule fois. Remettant en place mon masque d'Anbu, je prie la parole :

- Et maintenant ? Vous savez qui je suis ?


Les deux hommes affichant un sourire narquois prirent la parole chacun leur tour :

- Ah ouais, c'est la gamine Hyôton sans aucun talent qu'on a tabassé, pourtant on croyait que t'étais morte, bon bah c'est pas grave, on va régler ça maintenant.

- Tu as raison, mais avant de la tuer, maintenant qu'elle à l'air d'être une belle et généreuse adolescente, on s'occupera un peu de son corps. Ça fait bien longtemps que je ne me suis pas distrait avec une gamine.


Hum ... Aujourd'hui, ils voulaient abuser de moi. J'allais donc être sans pitié !

- Tsuku, laissez-moi m'en occuper s'il vous plaît. Je vais m'en occuper toute seule. Juste une question avant de les tuer, ce sont vos anciens partenaires.

Il baissa la tête pour montrer le dégoût qu'il portait envers eux avant de prendre la parole :

- Ce ne sont que des moins que rien. Trois types de l'anbu de Kiri. L'un deux a fait partie des forces secrètes. Fait ce que bon te semble, mais ne flânes pas, nous avons une mission à remplir.

Hum ... Deux Anbus et un autre ayant fait partie des forces secrètes. Un bon test pour évaluer mon niveau de maintenant. J'allais mettre mes entraînements à profit et j'en étais contente. Tsuku a eu de la chance de voir mon visage de jeune fille, car normalement, je ne le montre à personne, mais de toute façon ce sera la seule fois qu'il l'apercevra. Mon coéquipier d'Akatsuki se mit sur le côté en attendant que je m'occupe d'eux. Je lui fis un signe de la tête pour lui faire comprendre que je ne prendrais pas longtemps pour m'occuper d'eux.

- Trois contre un, tu penses faire le poids gamine ? La dernière fois, tu n'as rien pu faire.
- Comme tu le dis, c'était la dernière fois et c'était le passé ! Depuis je suis devenue beaucoup plus forte et là, j'ai tout mon Chakra et toutes mes forces. Pas très difficile contre une personne à bout de force ? Je vais tous vous tuer. Je vais geler votre corps à chacun et les laisserait tomber du ciel pour qu'ils se brisent en morceaux.  

Créant un Clone de Glace à ma place prenant ma position, je me déplaçais furtivement derrière eux sans qu'il n'est remarqué ma présence. Avant que je n'ai pu faire qu'une seule technique, les trois hommes sautèrent sur mon double. Etait-il si nul à ce point ? Après une dizaine de coups, mon clone explosa en dizaine de piques de glaces de cinq centimètres tranchant le visage de chacun.

- Hum ... Deux Anbus et un faisant partie des forces spéciales ? Pas très puissant ... Vous voulez m'avoir tellement rapidement que vous vous jetez sans réfléchir et vous tombez dans un piège de rang Gennin. Pathétique.


Les trois hommes brusquement se retournèrent avec leurs visages ensanglantés.

- Comment as-tu fait pour te déplacer si rapidement ? Aucun de nous ne t'as vu.

Je rigolais à cette phrase avant de prendre la parole à mon tour.

- Comment faites-vous pour être aussi nul ? Je n'en ai jamais vu d'aussi pathétique de toute ma vie, même mon animal de compagnie était plus coriace.  

- Tu vas nous le payer gamine ! Allez les gars, on combine notre Katon !


Katon ? Hum ... Intéressant, mon bouclier de glace me sera très utile. Aucun dommage ne me sera fait. S'il ne connaisse que ça comme Ninjutsu, ils n'auront aucune chance. De plus, il crie tout fort ce qu'il va faire comme technique. Complètement ... pathétique.

- Petite, nous nous entraînons sur le Katon depuis notre enfance et nos techniques sont destructrices. Observe.

Puis après quelques secondes d'attente, les trois hommes s'écrièrent en même temps :

- Goukakyuu no Jutsu !


Trois boules de feu se formèrent et arrivèrent à toute vitesse sur moi. Mon bouclier de glace était opérationnel. Je sentais la fraicheur qui s'en dégageait. Alors, comme ça, ils ne connaissaient que le Katon. Où peut-être, pratiquaient-ils d'autres Ninjutsu, mais leur puissance sont beaucoup moins grandes. Je ne sais pas, de toute façon, le combat touchait bientôt à sa fin. Bon, préparons le Sarcophage.

- Sarcophage de Glace !

Après avoir annoncé les paroles et effectué les signes de mon jutsu, les trois boules de feu me percutèrent en explosant au contact de mon bouclier. J'entendis des soulagements de la part des trois hommes.

- Et voilà les mecs, pas très difficile, hein ?

Je toussais bruyamment en désactivant de suite mon bouclier qui était en train de me geler mon corps. Comme je m'y attendais, il avait été efficace. Tsuku qui regardait le combat avait dû se demander, pourquoi n'avais je pas bouger.

- Qu ... Qu ... Comment as-tu fait ? C'e... ce n'est pas ... possible.


De la peur se lisait sur leurs visages. Bandes d'inconscient. Levant ma tête pour observer le ciel, je vis que mon énorme boule de glace était prête et n'attendait plus que les invités. Ils levèrent la tête à leur tour et je m'exprimais :

- Elle n'attend plus que vous pour vous geler votre corps. Soit vous vous y rendez de votre propre volonté à l'intérieur, soit c'est moi qui vous y emmène !

Le trio se regarda dans les yeux.

- Les mecs, nos techniques Katon n'ont aucune efficacité contre cette gamine, je ne sais pas comment elle arrive à ne subir aucun dégâts par le feu, mais on doit fuir, c'est notre seule solution.


Les deux autres acquiescèrent. Déjà ? Pourtant, ils avaient bien dit qu'ils allaient me tuer non pour user de mon corps ? Avais-je mal entendue. Avant que je n'ai pu réagir, l'un deux se mit à courir comme un dingue et les deux autres le suivirent. Malheureusement, le premier ne prenait pas la bonne direction et se dirigeait droit vers Tsuku. Arrivait à la hauteur de mon coéquipier, ce dernier fracassa le nez du fuyard d'un coup de pied en l'envoyant valdinguer contre ses trois amis les faisant tomber. Parfait, je lui adressais un sourire pour le remercier et c'est là que le spectacle commençait. Frappant la paume de mes deux mains sur le sol je criais :

- Hyōton - Hyōrō no Jutsu !

Des énormes piliers de glaces de cinquante mètres de hauteur encerclèrent les trois hommes. Ils ne pouvaient dorénavant plus fuir. C'est parti, je chevauchais mon phénix pour monter en hauteur et me placer au-dessus des trois. En fait ... Inutile d'essayer la technique je voulais. Je n'en aurais pas besoin. Ils ne pourront pas esquiver mes cent piques de glaces. Moi qui pensait m'amuser plus que ça.

- Voilà pour vous une de mes techniques. Les cent piques de glace ! Mourrez !

Après trente secondes, les cent piques étaient formées. D'une longueur de dix centimètres chacun. Aussi tranchant que du métal. J'insufflais une partie de mon Chakra dans certains d'entre eux pour éviter qu'ils ne soient détruits par le Katon. Allez ! Les cent piques partirent en même temps dans la même direction. L'endroit était précis, le petit espace où les trois hommes essayaient de se faire une place. Ils étaient trop affolés pour essayer l'une de leurs techniques. Dommage pour eux ... C'était fini.

Du sang gicla sur les parois de mes piliers. Chacun était transpercé de tous les endroits, mais ils respiraient encore. Coriace. Très bien, il ne me restait plus qu'une seule solution. Les piliers encerclant les trois individus disparurent et j'ordonnais à mon phénix d'aller les chercher. Il en attrapa un par le bec et les deux autres grâces à ses puissantes serres. Je les entendais gémir et supplier de les pardonner, mais c'était trop tard, il fallait y penser avant. Je ne répondis même pas à leurs supplices. Je me délectais de leurs gémissements. Mon animal de glace les déposa dans le Sarcophage de Glace qui se referma.

Solidification en cours. Je jetais un regard à Kutsu. Qu'avait-il pensé de cette prestation ? Je ne sais pas, mais je ne préférais pas lui demander de peur de paraître pour une vantarde. Deux minutes plus tard le Sarcophage était fini, à l'intérieur régnait une telle fraîcheur qu'aucun être vivant normalement constitué pouvait survivre. Je redescendis donc pour retourner aux côtés de mon partenaire.

- Voilà, j'espère ne pas avoir mis trop de temps, dans quelques secondes, le Sarcophage disparaîtra et les corps chuteront pour se briser en morceaux. Si jamais tu as envie de les brûler si tu maîtrises le Katon pour les faire disparaître, je te laisse ce plaisir. Bon, pour aller plus vite, je t'offre une place sur mon Phénix. Nous arriverons plus vite à notre destination, tu es d'accord ?

Comme je l'avais dit, j'entendis du verre se briser non loin de moi. C'était eux. J'attendis donc une réponse et une réaction de Tsuku, pour connaître la suite des évènements. J'espérais sincèrement qu'il me félicite, mais bon, je ne m'attendais à aucunes félicitations. Il dirait sûrement " Bien, nous pouvons repartir ".
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 22:32

Un bruit, deux, plusieurs. L'attaque avaient commencé. Après avoir demandé à Tsuku de ne pas interférer dans le combat, elle discuta quelque peu avec ses petits camarades. La jeune fille retira son masque quelques secondes pour que les hommes la reconnaisse. Tsuku n'en manqua pas une miette. Une telle beauté ne devrait jamais cacher son visage. Il se demanda pourquoi elle le faisait. L'homme de l'Akatsuki, que les hommes de Kiri avait reconnu avec fait quelques pas de côtés et restait debout, les bras croisé, attendant que son équipière pulvérise ses ennemis. Après plusieurs attaques, les hommes semblaient de plus en plus désespéré et avait finalement fait un bond en arrière pour se concerter. Après quelques secondes, ils firent tous une technique Katon pitoyable qu'ils envoyèrent envers Ikiria qui avait été assez rapide pour se protéger avec un bouclier de glace.

Tsuku sourit devant l'attaque peu puissante et la rapidité d'exécution de sa partenaire, il garda les yeux baissé. Elle semblait se mettre en colère et les hommes essayèrent de fuir. Sans regarder où il allait, un homme vint vers Tsuku. « Tu n'iras pas loin ». Il sauta tout en lui assénant un coup de pied violent au visage. C'est le même homme qui l'avait pitoyablement attaqué de dos quelques secondes plus tôt.

Il virevolta dans les airs avant d'atteindre ses amis qu'il firent tomber. Ikiria ne manqua pas l'occasion et les tua rapidement en les gelant. La jeune femme jeta un coup d'oeil vers Tsuku qui s'approcha lentement d'elle. Elle redescendit et prit la parole :

- Voilà, j'espère ne pas avoir mis trop de temps, dans quelques secondes, le Sarcophage disparaîtra et les corps chuteront pour se briser en morceaux. Si jamais tu as envie de les brûler si tu maîtrises le Katon pour les faire disparaître, je te laisse ce plaisir. Bon, pour aller plus vite, je t'offre une place sur mon Phénix. Nous arriverons plus vite à notre destination, tu es d'accord ?

Tsuku la fixa quelques secondes sans rien dire et prit enfin la parole :

- Avant tout, je vais te montrer quelque chose.


Il fouilla dans sa cape noire avant de sortir quelque chose de grosseur moyenne tout en bois. C'était un masque, un masque spéciale aux couleurs oranges. Un masque de démon.

- C'était mon masque lorsque j'étais dans les forces spéciales secrètes de Kiri. J'ai toujours aimé ce village et j'ai dû le quitter pour des raisons que tu ne peux pas savoir. C'est dûr, mais je ne peux plus le porter.

Il remit son masque dans sa cape.

- Plus rien ne te retiens à Kiri désormais. Tu fais partie de l'Akatsuki et tu es considéré par ton propre village comme une renégate. Tu as assassiné trois de leur membre et il y a des gens alentour qui nous ont vu arrivés et repartir. Ils sauront que c'est nous, ils sauront que c'est toi. J'avais entendu parlé d'une jeune utilisatrice du Hyôton, mais lorsqu'il me parlait de toi ils sous-estimaient tes talents. Maintenant tu n'es plus membre de Kiri, tu es seule maître de ton destin, appart peut-être l'Akatsuki.

Il lui mit la main sur l'épaule et lui sourit.

- De plus, ces masques gêne lors des combats. Tu n'as plus non plus besoin de te cacher de qui ou de quoi que ce soit. Tu dois être fier de qui tu es.

Il lui sourit encore et sauta sur son phénix.

- Maintenant nous devons partir vers l'île bleue.

La fille prit place devant et le phénix se leva rapidement dans les airs. La jeune fille n'avait pas encore ôté son masque. Était-ce parce qu'elle souhaitait le garder, ou y pensait-elle encore? Le vent sifflait sur les corps des deux membres de l'Akatsuki.

Tsuku n'aimait pas la glace, il était spécialisé en lave et n'aimait pas cet environnement, mais il ne dit pas un mot. Il avait maintenant reprit son attitude grave.

Près de trois heures suffirent. Tsuku sortit une carte qu'il avait expressément prise pour être certain de la destination. Aucun doute. L'île avait une forme qu'il n'y avait pas sur la carte. L'île était de taille moyenne. Au dessus, un lourd soleil brillait. Plus Tsuku et Ikiria s'approchait, plus ils étaient à même de voir les bâtiments qui formait l'île. Un immense château, au milieu de l'île, était solidement emmuré d'immenses palissades qui les protégerait d'attaque. Sur le bord de l'île, droit devant eux, un port immense portait fièrement des drapeaux verts inconnus de Tsuku.

Celui-ci se pencha devant lui vers la jeune fille :

- Arrête-toi sur le quai, là. Il y a déjà des gens qui nous attendent. Avant d'agir, parlons-leur et voyons ce qu'ils veulent. Pas d'attitude agressive.

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptySam 27 Juil - 23:08

J'attendais toujours des félicitations, même une petite réaction voir un minuscule sourire apparaitre sur son visage, mais rien pour le moment. Il avait observé tout le combat et y avait même participé en mettant un simple coup de pied dans le visage de l'un des individus. Cela m'avait bien aidé, vu que dans sa chute il avait percutée ses trois camardes et j'avais pu invoquer mes piliers pour les bloquer. Qu'avait-il pensé de mon visage ? Un enfant, avait-il dû se dire dans sa tête. Comme tous les autres d'ailleurs. Mon enfance et mon adolescence dans le visage de Kiri m'avait été difficile. Je me souvenais de lorsque j'avais passé l'examen de Gennin il y a bien longtemps, les enfants s'étaient moqués de moi, d'une parce que j'étais arrivée au retard et de deux, car je ne n'étais qu'une gamine. Pourtant, lorsque j'avais invoqué mon Dragon d'eau, ce dernier était beaucoup plus grand que tous les autres et même les examinateurs avaient été surpris. Mais, je crois que ce n'est pas ça le passage le plus difficile pour toute ma vie ... C'était lorsque j'avais encore grandit. Alors que j'étais en train de rêvasser, Tsuku pris la parole :

- Avant tout, je vais te montrer quelque chose. C'était mon masque lorsque j'étais dans les forces spéciales secrètes de Kiri. J'ai toujours aimé ce village et j'ai dû le quitter pour des raisons que tu ne peux pas savoir. C'est dûr, mais je ne peux plus le porter. Plus rien ne te retiens à Kiri désormais. Tu fais partie de l'Akatsuki et tu es considéré par ton propre village comme une renégate. Tu as assassiné trois de leur membre et il y a des gens alentour qui nous ont vu arrivés et repartir. Ils sauront que c'est nous, ils sauront que c'est toi. J'avais entendu parlé d'une jeune utilisatrice du Hyôton, mais lorsqu'il me parlait de toi ils sous-estimaient tes talents. Maintenant tu n'es plus membre de Kiri, tu es seule maître de ton destin, appart peut-être l'Akatsuki. De plus, ces masques gêne lors des combats. Tu n'as plus non plus besoin de te cacher de qui ou de quoi que ce soit. Tu dois être fier de qui tu es.

Il m'avait montré son masque et avait posé l'une de ses mains sur mon épaule. En plus de ça, il me souriant. Était-ce le même homme qu'hier ? Je ne saurais le dire. De plus, il me félicita en quelques sortes pour ce que je venais de faire et je ne pouvais que lui sourire pour le remercier de tous ses compliments. Il avait raison, j'avais assassiné trois hommes du village de Kiri et je serais sûrement recherchée. Ma mère se demanderait pourquoi, mais je me foutais d'elle en fait. Je n'avais plus rien à lui fournir comme informations. Elle aussi m'avait considéré comme une gamine et je lui en voulais. Comme le disait Tsuku, je ne devais plus rien à personne à par peut-être à l'Akatsuki, mais cela était tout à fait normal. Alors, comme cela, certaines personnes avaient parlés sur moi ? Des rumeurs circulaient comme quoi une jeune utilisatrice du Hyôton se faisait connaître par ses talents. Même s'ils me sous-estimaient un petit peu j'en étais assez fière. Mais je crois que je garderai quand même mon masque toujours, à par peut-être en sa présence. Je ne sais pas, de toute manière il fallait que je lui dise pourquoi je le portais.

Tsuku grimpa sur mon phénix et nous prirent la direction de l''île bleue qui se trouvait à quelques heures de vols de notre position. Cela me laissait assez de temps pour lui raconter pourquoi je portais un tel masque. Je me sentais bien avec lui, je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que je pouvais lui faire confiance. Je prie donc la parole sans prévenir et entama un long récit :

- Bon, pour tout te dire concernant ce masque, je vais te raconter mon histoire. Même si tu n'aimes pas m'écouter, je préfère tout te dire. Lorsque j'ai passé mon examen de Gennin à l'âge de huit ans, je n'avais même pas rejoins l'académie pour m'entraîner. C'est ma mère qui m'a tout appris. Je suis arrivée au retard et les autres enfants passants l'examen se sont moqués de moi à cause de ma jeunesse et en disant que je n'y arriverais jamais. Pourtant, la technique que nous devions exécuter était de créer un dragon d'eau, rien de compliqué pour moi. Lorsqu'il fut invoqué, celui-ci était deux fois plus grand que tous les autres et mêmes les examinateurs étaient impressionnés. Après, j'ai rejoint deux autres Gennin pour former une équipe de trois avec un Junnin. Là-aussi, j'ai montré de grands talents et dès le premier jour, ma formatrice m'a félicité et me donnait des cours à part. Les deux autres avec moi étaient des moins que rien âgés de onze et douze ans et ne savait manier aucune technique Suiton difficile. Moi j'avais huit ans, je connaissais presque toutes les techniques Suiton, certaines Futon et une majorité Hyôton. A l'âge de douze ans, je suis devenue une Junnin, car mon rêve était d'apprendre les rudiments aux nouveaux Gennin, même si certains d'entre eux étaient plus âgés que moi. Certains parents ont refusés qu'une gamine enseigne leurs enfants et la plupart m'ont donc rejetés. J'ai donc rejoins les Anbus à l'âge de treize ans pour pouvoir porter ce masque. Comme ça, personne ne me sous-estime en voyant mon visage d'enfant. Et c'est pourquoi, je le porte toujours aujourd'hui. Je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça, mais tu m'as l'air d'une personne de confiance et tes remarques que tu viennes de me faire m'ont fait chaud au coeur. Je te fais une promesse, à la fin et seulement à la fin de la mission, quand je serais en mission avec toi où en ta compagnie je retirerais mon masque, mais seulement en ta compagnie et sans personne d'autres ! Si un autre membre de l'Akatsuki se joindrait à nous, je le remettrai, c'est d'accord ?


Sur ces dernières paroles, je me taisais. L'île était en vue et Tsuku me demanda de me poser sur le quai. Ce que je fis. Des gardes armés nous attendaient, mais nous n'opposons aucune résistance et je prie la parole en première :

- Nous voulons voir votre roi, menez-nous à lui, je vous prie.

Les gardes tremblaient comme des feuilles. Ils n'avaient pas l'air très content de voir des membres de l'Akatsuki débarquer sans prévenir. J'avais gardé mon masque, mais de toute façon je lui avais fait une promesse que je tiendrais. Encore fallait-il qu'il l'accepte. Après cinq minutes de marche, nous nous retrouvâmes devant un homme assis sur un trône. Je n'avais plus envie de parler pour le moment et je préférais laisser le soin de discuter avec le Roi à Tsuku. Je n'avais pas envie de dire de bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 2:48

La jeune dame de l'Akatsuki raconta son histoire à Tsuku, qui écouta attentivement cette fois. Il ne pût réprimer un sourire. Peut-être était-elle moins puérile que d'autre membre de l'Akatsuki qu'il avait croisé. Elle était puissant mais naive, et non pas destructrice comme d'autre qu'il avait croisé. Elle lui offra de retirer son masque à la fin de la mission et toutes les fois qu'elle serait avec lui, sauf si quelqu'un d'autre de l'Akatsuki se joignait à eux. Tsuku la regarda, de dos, alors qu'elle finissait de parler. Juste avant d'atterrir il lui souffla ces quelques mots :

- D'ici peu, les gens trembleront seulement en évoquant ton nom et personne ne pourra plus rire de toi, que ce soit pour ton âge ou quoi que ce soit. C'est une époque disparue, désormais. Révolue. Tu n'auras plus besoin de porter ce masque

Ils atterrirent. Les pieds du phénix de glace touchèrent le sol et Tsuku sauta rapidement avec un frisson. Il n'aimait décidément pas la glace, préférant la chaleur protectrice du feu. Des gens les avaient aperçu et les attendait devant lui. Plus d'une dizaine de garde. Ils s'approchèrent de Tsuku et Ikiria ouvrit la parole :

- Nous voulons voir votre roi, menez-vous à lui je vous prie.

Tsuku se tourna lentement vers elle. Comment pouvait-elle savoir qu'il avait un roi et non un kage, ou même un maître de combat? Elle avait peut-être parlé trop vite, ou avait-elle peut-être cette information.

Le chef des gardes, tout devant, eût l'air surpris et ne dis que « suivez-moi. » Tsuku prit le devant de la marche, suivant sagement les gardes. Derrière lui, la nouvelle membre semblait vouloir garder le silence désormais. Ils quittèrent le port en quelques minutes et les maisons défilaient autour. Les villageois arrêtait de travailler pour les regarder passer. Ils arrêtaient de manger, de parler ou de vaquer à leurs occupations. Ils agissaient comme si Tsuku et Ikiria étaient des envahisseurs, des êtres surnaturels, ou quelque chose d'autre peu enviable. Tsuku n'en fit pas cas et continua de marcher en silence, regardant droit devant lui.

Levant la tête, il vit le château de l'endroit qui grossissait de plus en plus. Il était énorme mais semblait vieux. Depuis combien d'année pouvait-il être bien là. Après avoir monté une armée de marche colossale, ils furent rapidement devant les portes du palais et des deux gardes qui la surveillait. Ils demandèrent un mot de passe que le chef des gardes marmonna très bas mais que Tsuku entendit. « Phillias ». Il fit comme s'il n'avait rien entendu. Les portes s'ouvrirent et laissèrent place à un grand hall. Dans celui-ci, d'autre marche les attendait. Une chance que Tsuku était en forme pour monter tout ces escaliers. Il soupira intérieurement. Derrière lui, la jeune fille le suivait toujours sans dire un seul mot.

Ils furent rapidement devant une énorme porte qui s'ouvrit. Plein de garde montait une ligne vers le trône sur lequel était assit un roi, jeune roi. Couronne portée fièrement, longue cape rouge, il levait le menton de l'âge de ses 17 ou 18 ans. Il prit la parole en premier :

- Que faites-vous ici? Vous savez où vous êtes? Vous êtes les premiers visiteurs en plus de vingt ans!

Tsuku fit quelques pas sous l'oeil attentif du garde en chef

- Nous sommes d'une organisation spéciale payé par un membre anonyme. Nous sommes payé pour vous informer que votre île n'est plus sous secret et est désormais visible du monde entier. En ce moment même, des ninjas de Kiri vienne pour s'emparer de votre gouvernement.

Le roi eût un regard mauvais et prit quelques secondes avant de répondre. Il dit aux gardes d'emmener les deux visiteurs voir le chef de la milice pour lui expliquer la situation. Cela peut paraître précoce, mais ces gens n'étaient pas habitués à des visites et exécrait particulièrement les ninjas de kiri. S'ils seulement ils avaient su.

Ils emmenèrent le binôme dans une pièce fermé et les laissa en plant en leur disant d'attendre. Une fois seule, Tsuku regarda la jeune fille à ses côtés et lui dit ces quelques mots :

- Va espionner le roi quelques minutes, il pourrait donner des informations utiles. Soit revenue rapidement.


_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 10:30

Je venais de lui raconter toute mon histoire. Lui faisant dos, je ne pouvais voir sa réaction, mais de toute façon, je n'avais pas envie. Je venais de raconter des moments importants dans ma vie et cela me faisait toujours mal au coeur d'y penser. Pourquoi ? Je ne sais pas. Pourtant, ce village n'était plus le mien et j'en avais strictement rien à faire. Je venais de tuer trois membres de Kiri. J'étais maintenant une renégate comme l'avait dit Tsuku. Tant mieux où non ? Je serai affichée sur certaines palissades et les Oi-Nin se mettraient à ma recherche. Je n'avais rien à craindre d'eux de toute manière. Dans le fond, j'étais contente en fait, ma mère serait que je ne suis pas morte, peut-être que cela lui donnera chaud au coeur. Je ne lui ai laissé aucune lettre, aucun bout de papier, où j'aurais pu écrire la raison de mon départ. Je n'avais préféré rien dire à personne, de peur que l'un deux me trahisse. Subisse la torture pour répondre. Au moins, comme ça, tout le monde était tranquille, y comprise moi. Alors que nous nous apprêtions à descendre, Tsuku m'adressa quelques mots :

- D'ici peu, les gens trembleront seulement en évoquant ton nom et personne ne pourra plus rire de toi, que ce soit pour ton âge ou quoi que ce soit. C'est une époque disparue, désormais. Révolue. Tu n'auras plus besoin de porter ce masque.

Si tu le dis ... Nous verrons bien. Dans ma tête, je ne suis pas si sûr de ce qu'il dit. Les gens trembleront seulement en évoquant mon nom. Les trois personnes que je viens d'atomiser n'était que des moins que rien sans aucune compétence. Je me demande d'ailleurs, comment ont-ils faient pour avoir le titre d'Anbu et l'un deux pour rentrer dans les forces spéciales. Le village Kiri était-il désespéré à ce point pour engager des soldats si mauvais dans les plus hauts rangs ? Je ne répondis pas à Tsuku, je préférais garder le silence, je n'avais plus rien à dire pour le moment et je n'avais plus envie d'adresser la parole à quelqu'un. Il fallait que je réfléchisse. Ne plus porter mon masque ... Je ne sais pas, franchement, j'ai toujours été habitué à le porter, mais j'ai promis à Tsuku qu'en sa présence, je le retirerais, mais pas avec une autre personne. Enfin, je verrais pour les futures missions. Il m'avait dit que cela gênait pendant les combats, pour l'instant, je n'ai jamais eu de problème concernant ce sujet. Lorsque cette banalité d'affaire sera fini, je m'étudierais sur cette question, pour le moment, nous avions un travail à accomplir. Je n'avais même pas remarqué que nous avançons. J'étais perdue dans mes pensées et lorsque je levais la tête pour retourner à la réalité, nous étions devant deux grandes portes. Sûrement celle du château.

Le garde gardant l'entrée demanda le mot de passe et l'une des personnes qui nous escortaient lui répondit tout bas "Phillias". Pas très discret, cela pourrait nous être utile pour plus tard. Je ne sais pas si Tsuku l'a entendu, mais bon, je pense que oui. Nous nous retrouvâmes devant le roi rapidement, mais je ne prie même pas la peine d'écouter ce qu'il disait et d'autres gardes nous emmenèrent dans une salle vide, le temps que le chef de la milice arrive. Bon et maintenant on faisait quoi ? On attendait patiemment que l'autre abruti arrive pour raconter sa vie où quoi ? Moi je voulais de l'action, mais d'après Tsuku, il ne fallait présenter aucune offensive. Il fallait rester sur la défensive le temps que les Soldats de Kiris arrivent et que nous les fassions fuir pour ensuite, s'occuper du Roi. Nous ne savions pas pourquoi cette île bleue était apparue comme par magie, mais alors que je ne m'y attendais pas mon partenaire pris la parole. Il avait besoin de moi pour cette fois-ci.

- Va espionner le roi quelques minutes, il pourrait donner des informations utiles. Soit revenue rapidement.

Très bien, il fallait que je trouve une méthode pour sortir discrètement, mais la seule issue était la porte d'entrée, sûrement garder par des gardes. Bon, voilà j'ai trouvé, rien de plus facile. Je m'approchais donc doucement de la porte et l'entrouvrit pour laisser dépasser ma petite tête, laissant apparaître mon masque d'Anbu et mes longs cheveux noirs.

- Excusez-moi.

Les deux gardèrent sursautèrent et se retournèrent précipitamment comme si un danger s'annonçait.

- Ne vous excitez pas comme ça, voyons, je voulais juste savoir, si c'était possible d'aller aux toilettes ? J'ai une envie pressante et je ne vais pas tenir longtemps, s'il vous plaît, dis-je avec une petite voix sensuelle.

Les deux hommes semblaient décontenancés, mais l'un deux se proposa pour faire le gentleman.

- Bon, je t'emmène, mais au moindre geste suspect, je te transperce avec ma lance, c'est compris ?
- Oui, vous êtes géniaux, merci. Je n'aurais pas pu tenir de toute façon et je ne pense pas que le roi aille apprécier de voir une flaque jaunâtre dans l'une de ses pièces.

Tandis que je marchais devant le garde avec une lance pointait sur mon dos, je m'arrêtais pour lui demander une faveur.

- S'il vous plaît, si vous pourriez arrêter de me pointer avec cette arme, cela me met mal à l'aise et c'est par où ?

- Très bien désolé, dit-il en relevant sa lance pas très confiant de lui, c'est la première à droite et ensuite à gauche et nous y sommes.

Parfait ... Tu n'aurais jamais dû faire ça. En fait, jamais vraiment envie de faire pipi et je pensais que çela aurait été une bonne diversion. A droite et puis à gauche, voilà, enfin arrivée. Le garde était resté à l'entrée, dos à la porte. Je m'installais donc sur la cuvette. Après avoir vidé ma vessie, j'entendis la porte des toilettes s'ouvrir. Qui cela pouvait-il bien être ? Je ne sais pas, mais je n'y fis pas attention. Au moment d'ouvrir la porte qui me protégeait des regards indiscrets, l'homme se tenait juste devant moi avec un regard malicieux. Il se jeta sur moi en m'embrassant dans le coup et fit remonter l'une de ses mains le long de ma cuisse. Non, mais c'est un malade ce mec. Et bien je crois que le plan ne se déroulera pas comme on le souhaite. J'attrapais une aiguille dans l'une de mes bottines et lui plantait dans un point vital du coup. Dans quelques secondes il sera mort d'asphyxie.

- Tu t'es pris pour qui sale pervers. Moi qui croyait que tu étais un gentleman.


Avant de quitter la salle, il fallait que je cache bien le corps. Il ne fallait pas qu'il découvre le corps avant qu'on ne soit partie. De toute manière, au moment de capturer le roi, les soldats se jetteront sur nous pour nous en empêcher, mais ils n'avaient pas l'air très coriaces. Enfin bref, un endroit pour cacher le corps. Une fenêtre ? Je jetais un coup d'oeil par celle-ci et aperçut des énormes buissons. Parfait ! Aucune garde, que rêvait de plus. Attrapant le corps sur mon épaule sans vie, je le jetais par cette dernière. Je ne pouvais espérer mieux, celui-ci se retrouva dans les hauts buissons. Avant qu'une personne ne décide de les fouiller, il fallait au moins une bonne semaine. Bon, maintenant, il fallait que je me dépêche de me rendre dans la salle du trône pour écouter le roi. J'espérais qu'il n'est pas tout dévoilé, sinon je reviendrais bredouille.

- Métamorphose !

Et voilà, j'avais l'apparence du Soldat que je venais de tuer. Parfait, je pourrais rentrer dans la sale du trône en disant que je suis là pour veiller sur le surveillance du Roi. A l'entrée de la grande salle, là où il se trouvait, l'un des gardes à l'entrée me demanda le mot de passe. Heureusement que j'avais l'oreille fine sinon je n'aurais jamais pu rentrer et j'aurais trahi notre couverture mettant à mal notre mission.

- Phillias.


Celui-ci acquiesça et je pus faire mon entrée. Le roi semblait surpris de mon arrivée et prit la parole :

- Que fais-tu ici ?
- Excusez-moi, Majesté, mais on m'a dit de me poster ici pour veiller sur votre défense. D'après certaines informations, des soldats de Kiri arrivent. Peut-être que les deux personnes qui sont arrivées sont là pour nous aider, vous ne croyez pas ?
- Tu n'as pas à me donner d'ordre Soldat ! C'est moi qui décide.
- Je le sais bien, c'était juste pour vous aider.
- Et bien la prochaine fois, tu ne diras rien, c'est bien compris ?
- Très bien Majesté, excusez-moi de mon intolérance.

Pauvre gamin. Tu n'as aucune autorité. On ne ressent aucune peur quand tu parles et tu t'annonces être roi. Pathétique. Je restais donc à l'entrée sans rien dire jusqu'à qu'une femme fasse son entrée. Voyant comment elle était habillée, je dirais que c'est la Reine, enfin, sa mère. Il y avait une différence d'âge trop importante pour que ce soit sa fiancée.

- Mère ? Qu'est-ce que tu veux ?
- Je viens te parler Mon Fils à propos de ton père qui vient de mourir. Depuis que tu as pris le pouvoir, l'île est redevenue visible, car tu n'as pas réussi à maîtriser sa technique et voilà que nous sommes envahis. Pourquoi les membres de Kiri et cette organisation sont là ? Tu en as une idée.
- Je ne sais pas Mère, peut-être sont-ils venus pour connaître la raison de l'apparition de l'île. Et comme je te l'ai déjà dit ! Je n'arrive pas à maîtriser sa technique pour rendre invisible l'île ! Je n'ai jamais compris comment il faisait donc arrête de répercuter la faute sur moi ! Je sais ce qu'il faut faire, tous les rudiments qu'il faut utiliser, mais je n'y arrive pas !
- Peut-être est-ce mieux comme cela, au moins cette technique ne tombera pas dans de mauvaises mains. De toute façon, c'est de ta faute si ton père est mort, tu ne m'as pas écouté.


Sur ces dernières paroles elle prie congé et disparut. Tout deux avaient criés et j'étais en train de les fixer. Le roi me jeta un regard noir et cria :

- Qu'est-ce que tu regardes ? Sort ! Sort de cette salle tout de suite où je te tue !

Parfait, je n'attendis pas plus longtemps et quittait la salle à mon tour. Je ne pouvais espérer mieux. J'avais eu les informations que je voulais et je n'ai pas eu besoin de trouver une excuse bidon pour m'en aller. Je retournais donc dans les toilettes pour reprendre mon apparence d'origine et prie le chemin de la salle où se trouvait Kutsu. Arrivée devant le garde, celui-ci me demanda :

- Où est le garde qui t'accompagnai ? Et pourquoi as-tu mis autant de temps ?
- Il est là-bas, regardait et pour ce qui est du temps, vous voyez, je suis une fille, pas besoin de vous en dire plus, vous devez savoir ce que c'est non ?

En lui parlant, je lui montrais son ami, qui n'était nul autre mon clone de l'apparence du garde plus loin, lui faisant un signe de tête pour lui faire comprendre que tout était Ok. Après confirmation de celui-ci qui était à mes côtés, je fis disparaître mon double dans un couloir.

- Très bien, tu peux rentrer, le chef de la milice ne vas pas tarder à arriver. Restez calme.


Je pénétrais donc dans la salle où Kutsu m'attendait. J'avais été un peu longue, mais je devais tout lui dire. En murmurant bien évidemment, pour éviter que l'autre nous entends.

- Bon, j'ai une bonne et mauvaise nouvelle. La mauvaise, c'est que le garde qui m'accompagnait est mort. En fait, j'avais vraiment une envie de pressante et au moment de sortir ce dernier à voulut abuser de moi et c'était de peu. Je lui ai planté un Senbon dans un point vital du cou et il est mort sans hurler. J'ai jeté son corps par la fenêtre, il n'y avait aucun garde et il enfouit sous de grands buissons. Il faudra bien une semaine pour le retrouver et vu le nombre de Soldats qu'il y a dans ce château, un peu où un de moins ne sera pas vue. La bonne, c'est que j'ai appris toutes les informations que nous nécessitions. L'île était protégée par une technique d'Invisibilité, où quelque chose dans ce genre. Malheureusement, le détenteur de cette technique, l'ancien Roi, est mort il y a peu et son fils, ne maîtrisant pas sa technique, ne pouvant donc plus cacher l'existence de leur vie au monde entier. D'après ce que j'ai entendu, le fils connaîtrait tous les détails pour procéder à cette technique, mais il n'arrive pas à la mettre au point. Après, un détail, sa mère à dit, que c'était de la faute de son fils si le roi était mort.

Je lui avais tout dit, maintenant il fallait attendre.

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 17:48

Tsuku fit quelques pas par en arrière et s'assit lentement. Pris de vertige, il devait reprendre son souffle. Une veine lui palpitait sur le front et il avait une nausée incroyable. Il sentit le mal lui monter dans la gorge alors qu'il crachait du sang sur sa manche. Il toussa, toussa, jusqu'à en avoir mal dans toutes les parties de son corps. Ce corps, il était trop dur avec lui, il le surmenait, le poussait dans ses derniers recoins et abusait de ceux-ci. Il soupira, fermant les yeux puis les ouvrant à nouveau, et se re-leva. La jeune fille, Ikiria, était partie depuis maintenant quelques minutes. Elle devait désormais faire plus vite. Tsuku essuya rapidement le sang qu'il avait autour de la bouche et se leva lorsqu'il entendit le garde devant la porte, puis Ikiria. Elle fit son entrée à nouveau, et la porte se referma derrière elle.

Elle lui fit le topo. Le secret de cette île était donc si mal gardé. Était-ce car ils ne le protégeaient pas ou parce qu'Ikiria était une excellente espionne? Peut-être les deux. L'information était détenu par l'Akatsuki désormais. Le jeune homme, membre de l'organisation criminelle, pencha un peu la tête par le côté, se faisant craquer le cou. Les choses se plaçaient, avait un sens désormais. Ils devraient kidnapper le roi et l'emmener dans le QG de l'Akatsuki afin qu'ils puissent découvrir son secret. Quelques semaines de torture devrait suffire. Ce pouvoir pourrait être extrêmement bénéfique aux membres de l'Akatsuki. Ils pourraient se faufiler partout sans se faire voir.

Une nouvelle voix fit son apparition derrière la porte et celle-ci s’entrouvrit rapidement. C'était un homme sans armure, habillé richement et avec un air hautain. Il avait l'air sur de lui, peut-être un peu trop même. Contrairement aux autres, il ne semblait pas redouter l'Akatsuki, il avait l'air d'avoir confiance en ses moins capacités. Il prit la parole.

- Au début j'allais vous faire exécuter, je vous l'avoue … Mais des éclaireurs m'annonce qu'il semblerait qu'effectivement des ninjas de Kiri s'approche. Durant la dernière guerre, ils ont tentés de s'emparer de tout nos jeunes hommes pour allez au casse-pipe, c'est pourquoi nous nous …

L'homme arrêta de parler, crispa son visage, regardant au sol et à nouveau devant lui, comme s'il savait qu'il en avait trop dit. Le jeune binôme de l'Akatsuki n'en rajouta pas, faisant comme s'ils n'avaient pas compris ce que l'homme voulait dire. Si seulement il avait su.

- Enfin bref, vous dites être des ninjas engagés par un donateur anonyme hein … Je n'aime pas ça. Je n'aime vraiment pas ça. Nous ne pouvons pas vraiment avoir confiance en vous mais le temps nous manque, nous devons déjà former des défenses, protéger le roi. Ils vont sans doute essayer de l'assassiner pour que leur foutu Mizukage prenne le pouvoir sur notre île.

L'homme sortit un petit mouchoir de sa manche et s'éponga le front. L'homme commençait à suer, comme si il était stressé. En se parlant seul ainsi, il s'était lui même fait perdre son ton hautain et sa sûreté. Il se dit qu'ils auraient du former plus de ninjas, que s'ils avaient su que le fils n'était pas à la hauteur, ils auraient agi différemment. Que là, maintenant, ils devaient essayer de faire confiance à un jeune couple habillé pareil qui débarquait sans s'annoncer.

- Je vais au rempart sud. Apparemment c'est par là qu'ils vont arriver. Vous, vous viendrez avec moi mais pas maintenant. Vous allez attendre ici quelques minutes et dix gardes viendront vous chercher pour vous escorter jusqu'au haut du rempart sud. Ils vous demanderont peut-être quelques questions à propos des ninjas qui nous attaque.

Puis il partit, sans dire un mot, sans que le binôme puisse répondre quoi que ce soit. Avaient-ils vraiment quelque chose à dire de  toute façon? Tsuku se tourna vers Ikiria.

- Nous ferons chacun un clone qui suivront les dix gardes, nous nous faufilerons dans le château et attendront les ninjas de kiri pour intervenir.

Hi, hakka bunshin no jutsu!

Un clone de Tsuku apparut et lorsque sa partenaire eût fait de même, les deux vrais allèrent se cacher au coin de la salle alors que les clones, comme des vrais, restaient au milieu de la salle, attendant les gardes.

Il fallut deux minutes à ceux-ci pour arriver, l'un d'eux dit au clone de Tsuku que les deux devaient le suivre, ce que les deux clones firent. Lorsque la porte fut refermé derrière eux, le binôme sortit de sa cachette.

- Bien, mettons le plan à exécution.

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: L'île bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 19:18

Je venais de rentrer dans la pièce et j'avais donné toutes les informations que j'avais réussies à recueillir à Tsuku. Je ne sais pas s'il était satisfait de ce que je lui avais apporté, mais il ne me dit rien concernant ce sujet, vu que quelques secondes après, une personne fit son entrée. C'était un homme sans armure avec un habit de riche. Il était sûr de lui, se devait sûrement être le chef de la milice, mais je ne pouvais pas l'affirmer. Lui au moins, ne tremblait pas comme tous les autres soldats que nous avions rencontrés auparavant. Bon, ce qui démontait qu'on était pas aussi terrible que ça. Cela me rassurait un petit peu, je n'étais pas si diabolique que ça pour le moment. Il devait aussi si confiant, car il croyait sûrement en ses capacités. Il pensait peut-être qu'il pourrait arriver à nous contenir en combat, mais cela m'étonnerait fortement. Enfin, ne jamais sous-estimer son adversaire. Alors que j'étais perdue dans mes pensées, ce dernier pris la parole ce qui me fit sortir de ma rêverie.

- Au début j'allais vous faire exécuter, je vous l'avoue … Mais des éclaireurs m'annonce qu'il semblerait qu'effectivement des ninjas de Kiri s'approche. Durant la dernière guerre, ils ont tentés de s'emparer de tout nos jeunes hommes pour allez au casse-pipe, c'est pourquoi nous nous … Enfin bref, vous dites être des ninjas engagés par un donateur anonyme hein … Je n'aime pas ça. Je n'aime vraiment pas ça. Nous ne pouvons pas vraiment avoir confiance en vous mais le temps nous manque, nous devons déjà former des défenses, protéger le roi. Ils vont sans doute essayer de l'assassiner pour que leur foutu Mizukage prenne le pouvoir sur notre île. Je vais au rempart sud. Apparemment c'est par là qu'ils vont arriver. Vous, vous viendrez avec moi mais pas maintenant. Vous allez attendre ici quelques minutes et dix gardes viendront vous chercher pour vous escorter jusqu'au haut du rempart sud. Ils vous demanderont peut-être quelques questions à propos des ninjas qui nous attaque.

Alors, comme ça, il voulait nous exécuter, même s'il avait toujours eu cette ambition, cela aurait été en vain, car il n'aurait pas réussi à nous attraper. Nous n'étions pas de simples ninjas. Alors, comme ça, Kiri ont tenté de voler tous les jeunes hommes de cette cité. Quel village ingrat, j'ai bien fait de le quitter. Donateur Anonyme, oui, nous ne connaissons pas son existence. Nous pensons juste qu'il va bientôt faire irruption dans notre vie, pour mener à bien le projet de l'Akatsuki. Chaque membre est prêt et attend avec impatience sa venue. Bien évidemment, je ne lui disais rien de cela. Il fallait que nos plans restent secrets. Peut-être qu'ils ne peuvent pas avoir confiance en nous, mais ils n'auront pas le choix. Ils ont besoin de notre aide pour défendre leur village de Kiri et après, nous pourrons nous emparer du Roi. Rempart Sud ? On va devoir y aller aussi. Rhoo, j'avais pas envie de me battre avec ces moins que rien. J'avais d'autres préoccupations, moi je voulais me battre contre les membres de Kiri et je pense que c'était de même pour Tsuku.

Sur ces dernières paroles, l'imposant homme quitta la salle avec ses gardes et nous nous retrouvâmes à nouveau, tous les deux avec Tsuku. Je ne savais pas ce qu'il voulait faire et j'attendais donc des instructions de sa part. Voulait-il qu'on part avec eux pour les aider, ce qui m'étonnerait fortement où préférait-il s'occuper des membres du village de Kiri avant de capturer le Roi de cette île. Après une bonne minute de réflexion, ce dernier pris la parole et je l'écoutai attentivement :

- Nous ferons chacun un clone qui suivront les dix gardes, nous nous faufilerons dans le château et attendront les ninjas de kiri pour intervenir. Hi, hakka bunshin no jutsu!


Très bien. Clone de Glace. Un double de moi apparut et nous partîmes nous cacher dans un endroit de la pièce en attendant que les gardent viennent chercher nos clones. Combien de temps attendrons-nous ? Je ne le savais pas, mais ce qui était sûr, c'est que j'étais impatiente. Je jetais un rapide coup d'oeil à Tsuku, qui lui attendait patiemment. J'avais l'impression qu'il ne ressentait aucun sentiment à propos du combat. Il se battait, car il était obligé. Il effectuait les missions qu'on lui donnait, mais malheureusement, ne parlait pas plus que ça. Se devait être une personne bien sympathique, car les peu de fois où il m'a adressé la parole, la plupart du temps, il n'avait pas été si méchant que ça. Mais bon, je ne pouvais pas me faire une idée complète sur sa personnalité, c'était ma première mission avec lui. Je ne sais pas si j'en obtiendrais d'autre, mais en tout cas, c'est un bon coéquipier. Je ne sais pas ce qu'il pensait de moi, mais je n'avais pas envie de le savoir. Je préférais n'avoir aucun avis sur moi, car si c'était des remarques désobligeantes, je me sentirais vexée.

Deux minutes plus tard, des gardes entrèrent dans la salle en emmenant nos doubles avec eux. Le piège avait bien fonctionné. Tant mieux, au moins, nous allons pouvoir exécuter notre plan à merveille. Nous prirent donc la direction du rempart Sud avec Tsuku pour participer au combat. Bien sûr, nous n'allions pas nous rendre où se trouvait nos clones, sinon nous ferons éclater notre couverture et en plus des villages de Kiri sur notre dos, nous aurons aussi les gardes du château. Cela ne serait pas très bon pour nous. Après une bonne dizaine de minutes de marche dans les couloirs du château en évitant la surveillance des gardes postés, nous arrivâmes à l'opposé de l'endroit où se trouvait le chef de la milice et nos clones. Parfait, à cet endroit ils ne pouvaient pas nous voir. J'apercevais au loin deux silhouettes arrivaient. Etait-ce les membres de Kiri ? Je ne saurais le dire, mais nous aurons bientôt notre réponse. Je me tournais donc vers Tsuku :

- Je crois qu'ils arrivent. Nous allons bientôt rentrer dans la piste.

Aucune réponse de sa part pour le moment. Pourquoi mettait-il tant de temps à répondre ? Pourquoi ne parle-il jamais ? Pourquoi ne m'adresse-il presque jamais la parole ? C'était à cause de ce masque ? Il n'aimait pas me parler à travers cet objet. C'était sûrement ça ... J'en avais marre d'être toute seule et de ne rien faire. Très bien ... Sans prévenir, j'attrapais donc mon masque et le fracassait sur le sol en milles morceaux. Maintenant je regardais Tsuku dans les yeux en lui parlant :

- Voilà, c'est ça ce que tu voulais je parie. Au moins, peut-être cela te donnera envie de parler un petit peu !

Sur ces dernières paroles, je croisais les bras sans plus rien dire. J'attendais que le combat commence.





Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Invité
Invité
avatar

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 22:02

 Isako et Amyu, le membre des forces secrètes qui l'accompagnait, se dirigeaient maintenant vers ce qui semblait être une forteresse. Cette mission, l'une des plus importantes qu'Isako avait jamais reçu, lui avait été donnée le matin même. Alors que le jeune homme s'entraînait non loin de chez lui, un messager était venu lui faire part d'un message de l'un des dirigeants du village de Kiri, qui lui demandait de se rendre dans un bureau proche de celui du Hokage.

 Le Kiri-Jin, ayant interrompu sa technique en plein essai, s'était tout de suite rendu en direction de l'important bâtiment, après avoir pris plusieurs affaires. Il savait bien qu'une personne aussi importante ne le convoquait pas pour parler des soldes. Arrivé devant la porte du bureau, Isako donna trois coups, avant qu'une voix ne lui dise d'entrer, ce que celui-ci fit. À l'intérieur, on observait deux hommes, l'un était vieux, ridé, et très important dans le village. C'était lui qui avait envoyé le messager. L'autre avait un équipement destiné aux jours de mission, c'était donc un Shinobi. Le vieil homme prit la parole.


-Bonjour Isako, assieds-toi.

 Le Juunin prit donc place aux côtés du Ninja, et écouta l'ancien.

-Si vous êtes là, c'est pour une mission de reconnaissance. Vous savez certainement qu'une île est apparue non loin de là. Votre rôle sera d'accéder à cette île, et de découvrir la nature de celle-ci, certains de nos espions y ont observé de l'activité. Vous devrez, en arrivant là-bas, essayer de prendre contact avec son dirigeant, car il y en a certainement un, et le capturer.

 L'homme réfléchit quelque peu, avant d'ajouter :

-Mais je ne vous ai pas présenté. Une mission aura toujours plus de chances de réussir si les membres envoyés pour la conclure partent sur de bonnes bases. Isako, voici Amyu, membre des forces secrètes du village, et manipulateur de Raiton ainsi que du Dôton. C'est également un épéiste très expérimenté, et l'une des fiertés de notre village.

 Il reprit sa respiration, ingurgita, et continua.

-Isako, quant à lui, a été choisi car c'est un très bon Juunin, et il aura bientôt une place parmit les forces spéciales également, surtout si il mène à bien cette mission. Son Kekkai Genkai est très spécial, mais tu le découvriras par toi même, Amyu, ce n'est peut-être pas votre dernière mission ensemble. Bien, avez vous des questions? Avant toute chose, Isako, saches que les coordonnées de l'île ont été données à Amyu.

-Je n'ai pas de question, nous pouvons partir, avait répondu Isako.

 Ils apercevaient à présent de plus en plus le grand rempart leur faisant face. Etrangement, un grand tas d'homme se trouvait en avant de celle-ci. Avaient-ils été prévenus de leur arrivée? Soudain, tous se dirigèrent en direction des deux Shinobis. Ce n'était pas bon.

-Isako, ils nous attaquent, tiens-toi prêt.

 Le calme de son allié surprit quelque peu Isako, qui avait l'habitude de personnes excitées. Celle-ci avait l'air sage et réfléchie. Un allié de taille.

 Le Juunin défit alors le tissu qui lui couvrait les doigts, laissant voir aux yeux de tous le spectacle morbide des trous béants observables sous ses ongles.


Katana Suiton Takki

 L'eau crystallisée coulant de ses mains, l'homme était prêt au combat.

-Bonne chance, lui fit Aryu.

 Puis celui-ci se lança dans la mêlée, sortant son sabre avant de faire face aux ennemis. Quatre arrivèrent face au membre des forces spéciales, ces quatre tentèrent de l'embrocher d'un coup de lance, les quatre le loupèrent. Le Kiri-Jin avait sauté sur les quatre manches croisés, avant de trancher la tête des quatre hommes, toujours debout quand leurs quatre têtes tombèrent par terre, laissant s'échapper de leurs cous quatre geysers de sang, avant de s'affaler en quatre piteux cadavres.


 Isako n'allait certainement pas le laisser tout faire, il couru donc parmi la population de ninjas qui venaient à lui, faisant claquer son fouet d'eau au vent. Puis le premier arriva à la hauteur de l'arme crystallisée. Le Kirien lui mit un grand coup dans les yeux. Ceux-ci se mirent à saigner, laissant couler quelques gouttelettes sur le visage de la victime. Celui-ci hurlait à la mort, et finit bientôt par la rencontrer, quand Isako fit rentrer le fouet hérissé à l'intérieur de sa gorge, laissant le crystal tout arracher sur son passage. Le deuxième, spectateur du funeste spectacle, eut un moment d'hésitation, dont le Kiri-Jin se servit pour lui passer l'arme d'eau rosée autour du cou, redoublant les tours autour de celui-ci afin de lacérer la peau. L'homme, ne pouvant plus respirer, s'affala, commençant à se vider de son sang.

 C'était un pur bonheur pour le gène que de voir le liquide pourpre couler, le gène dont Isako souffrait serait rassasié pour des semaines et des semaines. De plus, quand le Shinobi le faisait couler, les ennemis n'étaient pas totalement morts, ce qui ôtait l'effet de dégoût dont Isako souffrait dans ce cas contraire. Les deux alliés dansaient entre les corps, l'un usant de son épée de foudre, l'autre de son fouet aqueux muni de milliers de mycrocristaux. Aucun ne se faisait toucher, et il n'était pas dur de produire l'inverse sur les adversaires, qui possédaient apparemment un niveau Genin pour la majorité.

 Au bout de plusieurs minutes d'un combat complètement déloyal, non en vue du nombre, mais des capacités des deux Kiri-Jin par rapport aux hommes de l'île, il ne resta finalement plus que deux combattants de la dernière catégorie. L'un d'eux se jeta sur Amyu. Son coeur s'arrêta en moins de deux secondes, électrisé par le pouvoir du Shinobi.

 Le dernier homme était un homme de grande taille, mais, contrairement à tous les autres hommes de ce front, celui-ci n'était pas en tenue de combat. Il avait certainement pensé qu'il n'aurait pas à se battre, et que ses hommes ici présents suffiraient amplement à venir à bout des deux Shinobis de Kiri. Il s'était lourdement trompé, et la sueur ruisselait sur son visage. Tout celui-ci exprimait la peur : Sa mâchoire était crispée, ses veines ressortaient, tous ses membres tremblaient. Il prit quand même la parole.


-Que... Que venez vous faire sur... Sur nos terres?

-Eh bien c'est simple, nous venons...

 Aryu n'eut même pas le temps de finir sa phrase que l'homme tenta de lui cracher des balsamines à la figure. Celui-si sauta juste à temps pour éviter l'attaque surprise, et, de tout son élan, sauta le sabre le premier en direction du crâne de l'homme. Le filet d'eau d'Isako s'était déjà rendu au plus profond du corps de l'homme par sa bouche ouverte, si bien que les deux homme ne surent jamais qui l'avait envoyé dans l'autre monde.

-Ils étaient prévenus de notre arrivée, peut-être ont-ils de meilleurs hommes à l'intérieur du château, nous devrions nous méfier.

 Les deux Shinobis de Kiri, vainqueurs de quelques cinquantaines d'hommes sans expériences, se dirigèrent donc vers le mur de façade Sud de la forteresse.
Revenir en haut Aller en bas
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 22:24

Un garde traversait une porte en courant. D'autres le suivait. Tous armé et en armure, ils couraient dans tout les sens, allant dans la même direction que le jeune binôme. Il leur fallut seulement attendre quelques minutes qu'ils passent et ils continuèrent leur chemin. En deux temps trois mouvements ils furent rendu sur le rempart sud. Regardant la plaine en bas, on pouvait voir qu'une grande troupe de garde et de ninjas s'était massé afin de défendre le village. Tsuku avait vu juste en prévoyant la violence qu'utiliserais les ninjas de kiri. Ils ne pouvaient pas s'en passer. C'était normal. Quand on a vécu dans la guerre pendant de nombreuses années, il est inévitable que ça finisse par nous rattraper. Ikiria fit encore une scène. Elle trouvait que Tsuku ne parlait pas assez. Elle prit son masque et le fracassa sur le sol. Tsuku regardait maintenant son visage sans dire un mot, puis se retourna à nouveau vers le champ de bataille. Il prit quand même la peine de dire ces quelques mots:

- C'est beaucoup mieux comme ça.

Les clones de Tsuku et de Ikiria était un peu plus loin à droite. Les vrais regardaient le spectacle en bas. Dans un cri commun, les hommes se mirent à courir comme un seul homme, arme vers le ciel. Ils attaquèrent de front les ninjas de Kiri qui ne perdirent pas de temps. L'un d'eux sauta sur les épées des gardes avant de leur trancher la tête. Si Tsuku avait été normal, il aurait sourit en regardant le spectacle qu'il y avait en bas, mais il n'en fit rien. Il garda le silence et laissa les hommes se faire massacrer. Plus la haine monterait dans les rangs du village de l'île bleue, plus il serait aisé de kidnapper le roi après l'attaque des deux shinobis.

L'un d'eux sortit un fouet étrange, comme de l'eau, et se mit à asséner de violents coups aux gardes et aux ninjas qui tombaient comme des mouches. Des cris de rage et des cris de douleurs se faisaient entendre jusqu'en haut des remparts. Tsuku se tourna et regarda le Roi qui, du haut des remparts, regardaient le funeste spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Un grand regard de haine qu'il n'avait pas plus tôt. Tsuku sentait aussi de la peur. Le plan se déroulait merveilleusement. Le jeune homme de l'Akatsuki se tourna lentement vers la jeune fille qui l'accompagnait :

- Attend mon signal.

Les derniers hommes en bas se firent massacrer aussi rapidement que les autres. Derrière eux, il ne restait que le chef de la milice, qui n'avait même pas prit la peine de s'équiper. Soit il s'y était rendu dans la hâte, soit il était trop stressé pour y penser. Il se défendit comme il pouvait mais son corps mou, mort, finit par tomber comme les autres.

Tsuku attendit quelques secondes avant de donner le signale. Il se tourna vers Ikiria pour lui donner mais il n'y avait personne. Il regarda à nouveau en avant. Elle était partit sans attendre le signale. Elle fut rapidement en bas devant les hommes qui n'avait pas réagit assez rapidement. Elle donna un violent coup de pied à l'un des hommes qui réussit, à la dernière seconde, à l'éviter. Il se retourna pour lui asséner la contre attaque en mettant du chakra raiton dans sa main. S'il la touchait, c'en était finit d'elle. Tsuku devait réagir dès maintenant.

- Raiton shunshin no jutsu!

D'un bond extrêmement rapide, il fût arrivé à leur hauteur en moins d'une seconde. Sortant son kunai prestement, il réussit à stopper l'attaque de l'homme.

Les deux groupes de deux avaient maintenant fait un bond par en arrière et se fixait, en silence, se préparant au combat épique qui allait maintenant se dérouler.

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyDim 28 Juil - 22:55

Alors ? ALORS ? Maintenant t'étais content que j'ailles enfin enlever mon masque non ? Aucune réaction ... mais merde, à la fin, qu'est-ce qu'il voulait de plus ? Je vis dans son regard que pour le moment, il ne s'intéressait pas à moi, mais du combat sanglant qui se déroulait juste devant moi. Deux personnes mettaient en pièce une grande partie des gardes du château. Pff ... Rien d'exceptionnel, ils ne se battaient qu'avec des lances où des épées. De loin, j'avais l'impression de connaître l'une des deux, mais je n'en étais pas sûre. Je ne préférais pas m'affirmer pour le moment, mais j'étais impatiente de rentrer en scène. J'allais montrer mon vrai talent à Tsuku et lui offrir un magnifique spectacle. Je savais que les deux nouveaux adversaires que nous allions affronter, n'était pas aussi moisi que les trois anciens partenaires de mon coéquipier. Je devais quand même rester sur mes gardes. J'étais un petit peu jeune pour mourir. J'avais encore de beaux jours à vivre. Peut-être un mari, des enfants, mais bon, pour le moment, il ne fallait pas que je pense à ça. Il fallait que je me concentre sur le combat qui allait se dérouler dans quelques secondes.

Lorsque les deux hommes eurent finis leur massacre, ils se dirigèrent vers l'entrée. C'était le moment d'intervenir. Le Chef de La Milice, n'avait pas fait très long feu tout compte fait. Alors que je m'apprêtais à m'élancer pour aller leur botter leurs petites fesses à eux deux, Tsuku pris la parole concernant le masque que je venais de briser.

- C'est beaucoup mieux comme ça.

QUOI ? QUOI ? Il se foutait de moi, c'était pas possible. Si j'aurai su, je ne l'aurais jamais brisé en morceaux. Maintenant, c'était presque impossible de le reconstruire. Je le haïssais. Qu'il aille se faire fout**. Je l'écouterais plus, je m'en fous. Peut-être que je me ferais passer pour une gamine, mais j'y tenais moi à mon masque d'Anbu et je croyais qu'en l'enlevant, il dirait autre chose que " C'est beaucoup mieux comme ça ". Attend mon signal ? Et bah tu sais quoi, j'irais sans toi. Même si je dois mourir, je m'en fiche, j'attendrais pas ton signal de mes deux. Et sans prévenir je m'élançais vers ma première cible. Arrivée à hauteur de mon premier choix, j'allais lui assener un coup de pied quand celui-ci l'esquiva de justesse pour concentrer du Chakra Raiton dans la paume de sa main. Si jamais je me la prenais, j'étais mal barrée. Alors que le coup allait bientôt m'arriver dans la tête, je me baissais rapidement, mais inutile. Tsuku était apparu comme par magie et avait dévié l'attaque de sa trajectoire grâce à un kunai. J'allais m'en sortir un ! Je n'avais pas besoin de son aide. Pff, je ne suis pas une gamine. Il m'énerve ! Il M'ÉNERVE !!!!

Nous étions face à face avec nos adversaires et je reconnus l'un deux. Je l'avais croisé dans le village de Kiri alors que j'étais à la recherche de mes trois zigotos. Nous ne nous étions pas battus, mais ce type n'était pas net dans sa tête. Il avait un problème, je ne sais pas lequel, mais il en avait un. Fou ? Sûrement, je pense qu'il lui faudrait un bon asile psychiatrique pour qu'il aille se faire soigner, mais je prie la parole en m'adressant à lui. Je lui avais promis que nous nous reverrions bientôt et voilà.

- Je t'avais bien dit que nous nous reverrons bientôt. Je ne t'avais pas menti. Alors, combien d'autres chats sont morts de tes mains ? Dix ? Vingt ? Plus ? Espèce de lâche qui s'attaque à des animaux sans défense ! Je vais te le faire payer. Hyōton - Makyō Hyōshō !

Effectuant la technique à une seule main, je me préparais à toute riposte des adversaires, mais ce Jutsu était rapide à exécuter et en un clin d'oeil, vingt-et-un miroir firent leurs apparitions. Douze sur le sol surmontés de huit autres, pour finir avec un seul au centre de tous formant le sommet. L'une de mes plus puissantes techniques qui me permettaient de me déplacer de miroir en miroir à une vitesse folle et de lancer des centaines voir des milliers de Senbon. Si jamais ils leurs venaient à détruire l'un de mes miroirs, je le reconstruirais. Malheureusement, je ne pouvais pas utiliser cette technique trop longtemps, car elle me consommait énormément de Chakra. Maintenant, ils étaient piégés. Les deux adversaires se situaient au milieu de ma forteresse de glace. Je pénétrais dans celui qui se trouvait juste devant moi et c'était parti. Je me déplaçais donc de miroir en miroir à une vitesse inimaginable et j'en profitais pour lancer une dizaine de Senbons à chaque fois en visant les points vitaux de ces derniers. On va voir comment vont-ils réussir à tout esquiver.

- Et maintenant tueur de chat, tu te sens comment ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Invité
Invité
avatar

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyLun 29 Juil - 13:58

 Quelques secondes à peine après avoir défait la petite armée, une autre silhouette apparut juste devant les deux hommes, il s'agissait d'une fille... La même qu'Isako avait déjà croisé dans une ruelle, celle qui lui avait fait tout un sermon sur le chat qu'il avait été contraint de tuer! Sauf que cette fois, elle ne portait pas son masque d'ANBU, révélant un visage de fillette, fragile et magnifique à la fois. Celle-ci envoya on pieds directement sur Aryu, qui l'évita de justesse. Celui-ci se retourna, chargea du chakra Raiton dans l'une de ses mains, et d'un geste fulgurant l'envoya en direction du visage de la jeune femme. Sa fin était proche, elle avait commencé à se baisser mais elle n'avait pas été assez rapide.

 Isako, qui avait cligné des yeux au moment où l'attaque allait toucher la jeune fille, fut énormément surpris : Celle-ci était toujours en vie, et juste devant elle, sorti de nulle-part, un homme portant la cape significative de l'Akatsuki, brandissait un Kunai, qui avait dévié le bras du Ninja d'Elite, passé juste à côté de la tête de sa coéquipière. Aryu eut l'air très étonné de louper sa cible, et il fit un bon en arrière, au même moment qu'Isako.

 Les deux équipes se jugeaient du regard, tentant d'analyser le potentiel de leur ennemi. Cette phase ne dura pas longtemps, car la jeune fille de l'Akatsuki brisa le silence :


- Je t'avais bien dit que nous nous reverrons bientôt. Je ne t'avais pas menti. Alors, combien d'autres chats sont morts de tes mains ? Dix ? Vingt ? Plus ? Espèce de lâche qui s'attaque à des animaux sans défense ! Je vais te le faire payer. Hyōton - Makyō Hyōshō !

 La femme Kunoïchi avait exécuté la technique d'une main, et les deux Kiri-Jins se retrouvèrent coincés à l'intérieur d'une prison de miroirs gelés. vingt-et-un en tout. Puis la créatrice de cette glace rentra à l'intérieur de l'un des miroirs, lança une dizaine de ses aiguilles, avant de réitérer la chose en passant de miroirs en miroirs.

- Et maintenant tueur de chat, tu te sens comment ?

Isako évita la première volée de senbons avant de s'écrier :

Tate Suichou no Jutsu!

 L'amure se formait autour d'Isako tandis que celui-ci évitait du mieux qu'il pouvait les différentes aiguilles. Au bout d'une trentaine de secondes, sa protection était complète, les aiguilles rebondissaient contre lui.
Aryu, quant à lui, se défendait avec son sabre, parant la plupart des longs pics. Jusqu'au moment où l'un de ceux-là le touche au bras, bloquant son flux de chakra à ce niveau. Celui-ci, blessé, ne pouvait pas risquer de se faire toucher une nouvelle fois, il chargea encore une fois son chakra raiton et explosa trois des miroirs, avant de sortir de la prison glacée, Isako sur ses talons. Puis, ne se préoccupant plus de la jeune manipulatrice du Hyôton, il dit :


Arijigoku no Jutsu

 Son but était de piéger le second membre de l'Akatsuki resté derrière dans un tourbillon de sable qui l'entraînerait sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyLun 29 Juil - 21:29

D'un geste rapide et violent, Tsuku avait décerné à son ennemi un coup de kunai qui dévia rapidement sa main avant le coup fatale. L'homme, surpris, tourna lentement les yeux vers Tsuku qui lui envoya un regard rempli de haine. Ce ninja de Kiri, il mourrait. Oui, il mourrait de sa main, pour avoir tué autant de gens, pour avoir causé la souffrance de dizaines de famille dans le seul but d'aider son village. Village dont cet homme ne connaissait même pas le sens. Les deux hommes firent chacun un bond en arrière, à côté de leur équipier respectif. L'équipe se toisait. L'équipière de Tsuku dit quelques mots que celui-ci n'écouta pas.


¤

Tsuku était jeune. Peut-être 9 ans. Il avait découvert les secrets de plusieurs éléments mais en avait découvert un nouveau récemment. Le raiton, le pouvoir de l'électricité. Rapide et dévastateur, il pouvait tuer n'importe qui s'il était bien dosé. L'air, le feu ne le stoppait pas. L'eau le grandissait. C'était un élément quasiment parfait, presque sans faille.

Il s'était réveillé très tôt ce matin-là. Plusieurs étoiles étaient encore dans le ciel alors que le soleil se peinait à lever. Une autre journée commençait. Très tôt, comme les autres. Après s'être levé et équiper, il rejoignit les deux seuls membres de sa famille qu'il lui restait. Ceux-ci avaient participé à la guerre et ils savaient qu'ils mourraient bientôt. Ils se dépêchaient donc de montrer toutes les techniques possibles à Tsuku pour qu'il devienne une fierté pour la famille.

- C'est comme pour le mode des Hakka, Tsuku. C'est un peu le même principe. Tu dois laisser le chakra envahir ton corps, le laisser le contrôler. C'est ainsi que tu acquiescera sa puissance.

Tsuku ferma les yeux. Cela faisait plusieurs heures maintenant qu'il essayait, mais il n'y arrivait pas. La colère finit par monter en lui. Le raiton ne montait pas en lui, ne l'envahissait pas. C'était nouveau pour Tsuku, qui ne connaissait pas encore cet élément. Très jeune, Tsuku était vu comme un génie dans sa famille pour sa capacité à apprendre des nouvelles techniques. Mais maintenant, les deux hommes assit avec lui était aussi fatigué que le jeune homme. Il regarda droit devant lui puis ferma les yeux, se concentra. Il sentit un clic s'effectuer et son corps s'engourdit soudain. Il entendit un bruit dehors. Il réouvrit les yeux. Il vit un sourire sur les deux hommes qui l'accompagnait. Après des heures, voir des jours de travail, il avait enfin réussi à contrôler cette technique, le Raiton no Yoroi. Grande protection d'électricité, elle permettait aussi d'être beaucoup plus puissant et extrêmement rapide. Presque autant que le mode Hakka, mais sans les effets secondaires.

Le jeune Hakka se leva face aux arbres devant lui. En un petit bond, il était déjà rendu à l'arbre à plusieurs mètres et il l'avait fracassé. Il sourit. Chaque nouveau jour qui pointait son nez le rendait plus fort.


¤


Une énorme prison de glace apparût rapidement devant le jeune homme de l'Akatsuki. Sa partenaire n'avait pas perdu de temps. Elle avait prit les choses en main. Tsuku, qui détestait la glace, avait rapidement fait un autre bond par en arrière pour éviter les attaques par ricochet qui pourrait survenir de nul part. Il entendit encore des paroles, puis plusieurs sons solides, comme de la glace qui craque, qui se casse. Pire même, de la vitre. Les hommes étaient en train de s'échapper.

Ils sortirent finalement de la prison en un temps trois mouvements et l'un de ceux-ci envoya une attaque de sable pour l'attraper par les pieds. C'était l'homme que Tsuku voulait tuer, celui qui avait essayé d'attaquer Ikiria quelques secondes plus tôt.

Il ne laissa pas le temps au sable de s'approcher.


- Raiton no Yoroi, raiton shunshin no jutsu!

Le corps de Tsuku fut soudainement léché par plusieurs flammes électriques. Ses cheveux montaient un peu sur sa tête, sa puissance avait énormément monté et il partit à l'attaque aussitôt. Avant même que l'homme ne comprenne ce qui arrivait, Tsuku était apparut devant lui à la vitesse du son.

L'homme de Kiri baissa la tête et pût voir la main de Tsuku sur son ventre et un sourire sadique.

- Kuchiyose, Hebi Youkou!

Un symbole apparût sur l'homme de kiri et l'énorme serpent de feu déchira son ventre. L'homme tomba au le sol en hurlant, ensanglanté. Il mourut en quelques secondes à peine dans la pire agonie imaginable. Le serpent monta dans les airs avant de s'écraser sur le sol dans lequel il s'enfonça.

Tsuku avait maintenant tourné son regard vers l'autre homme, qui avait utilisé le fouet plus tôt. Il serait le prochain.

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Invité
Invité
avatar

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyMar 30 Juil - 21:51

 Aryu avait commis la pire erreur de sa vie en s'attaquant au renégat avec une attaque de ce genre, et c'était cette erreur qui allait en causer la fin. Le tourbillon de sable n'eut jamais le temps d'arriver sous les pieds de l'ennemi que le membre de l'Akatsuki s'était comme téléporté grâce à l'une de ses techniques Raiton, juste devant le membre des forces spéciales. L'expression du Kiri-jin était intenable, le regarder remplit Isako de mélancolie. Aryu savait. Il savait qu'il allait mourir. Qu'il ne reverrait plus jamais ses amis, sa famille. Qu'il ne referait plus jamais une mission avec Isako. Puis la marque apparut sur son corps, et le serpent le traversa de part en part. L'homme eut juste le temps de souffler :

-Fuis.

 Cette dernière phrase était destinée à Isako. L'invocation ne l'avait même pas transpercé que le Kiri-jin, voyant sa mort imminente, se souciait encore de son acolyte. Qu'il ne connaissait que depuis quelques heures.
L'esprit d'Isako était quelque peu embrumé. Il reprit ses esprits au moment même ou les cris d'agonie d'Aryu s'étaient tus. Au moment même où le serpent creusait dans le sol. L'ex Shinobi avait raison, Isako devait fuir, il ne ferait jamais le poids face à ces deux Ninjas, même face à l'homme seul. Il fallait qu'il s'en aille, qu'il préserve sa vie à présent.


-Kirigakure no Jutsu!

La brume se leva sur le champ de bataille si bien qu'il était à présent impossible pour ses ennemis de suivre les mouvements d'Isako, ou de déterminer sa position exacte. Le Kiri-Jin avait vu juste avant de créer ce brouillard le meurtrier se tourner dans sa direction. Il fallait donc agir au plus vite.

Idou Suichou : Le déplacement Cristallin!

 Il fallut une dizaine de secondes au jeune homme pour créer sa plateforme. L'eau se crystallisait sous ses pieds, et ceux-ci tenaient bien en équilibre sur la plaque de liquide rosé. Avant de s'envoler, le Shinobi laissa un clone sur le terrain, de façon à gagner quelques secondes si les deux criminels décidaient de le poursuivre. Puis, il prit son envol, contrôlant la plateforme de l'extrémité de ses doigts, volant à une allure très raisonnable. Il voguait maintenant en direction du village de Kiri, où il irait directement faire son rapport, et déclarer la mort d'Aryu. Le village avait perdu un valeureux combattant, ainsi qu'une personne de valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Ikiria Kunichawa
Rang S
Rang S
Ikiria Kunichawa
Messages : 299

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyLun 5 Aoû - 18:16

Les deux individus étaient prisonniers dans ma prison de glace et pour le moment, il ne pouvait pas en sortir. Comme je le disais, je n'avais pas besoin de l'aide de ce petit égoïste qui ne pensait qu'à lui en fait. Je n'aurais jamais dû casser mon masque en morceaux, parce qu'il s'en fichait je crois bien, cela ne lui changeait rien qu'il voyait mon visage ou non. Après que je me suis occupée de ces deux-là, j'irais rechercher les morceaux pour le reconstruire. De toute façon, cela n'était pas très difficile vu que je maniais bien mon chakra et la glace et il me serait facile de le reconstruire. De plus, je crois qu'il n'était détruit qu'en quatre, cinq morceaux, pas plus. Enfin bref, ce n'était pas le moment de m'occuper de ça, j'étais concentrée dans mon combat et je continuais à me déplacer de miroir en miroir à une vitesse phénoménale en lançant des Senbons par dizaines à chaque changement de position. Pour l'instant, chacun d'entre eux les esquivaient sans aucune difficulté, jusqu'à ce que le tueur de chats ait créé un bouclier de je ne sais trop quoi, car les aiguilles rebondissaient sur lui ... Le deuxième par contre, n'avait pas de telles techniques et l'une d'entre elles vint se planter dans son bras, coupant la circulation de chakra de ce dernier. Hum ... Parfait, il allait se déplacer de moins en moins vite et bientôt et dans quelques secondes, plus aucun chakra ne pourra circuler dans sa main.

Malheureusement, tout se déroulait trop bien pour que cela continue. Il ne pouvait pas m'attraper dans mes miroirs, j'étais bien trop rapide et la seule façon de s'en sortir était d'en briser deux au minimum pour pouvoir sortir, car il me fallait une seconde pour en construire un et je ne pouvais pas en faire deux à la fois. On dirait qu'ils avaient lu dans mes pensées, car le coéquipier du tueur de chat, en fracassa trois et les deux sortirent pour s'attaquer à Tsuku. Une mauvaise idée pour l'un d'entre eux. Il aurait dû resté dans ma forteresse de glace, au moins, il n'aurait pas souffert, j'aurais pu lui donner une mort lente, non douloureuse, mais là, elle était rapide et douloureuse, car il gémissait encore après que le Serpent invoqué par mon partenaire transperça son abdomen. J'étais un peu triste pour lui, mais bon, aucune pitié, il ne méritait que ça de toute manière. Bon, il n'en restait plus qu'un après, on s'occupera de l'autre, le roi là, pour avoir son Jutsu d'invisibilité. Bon, on ne savait pas si c'était vrai pour le moment, mais il y avait de grandes chances et l'Akatsuki pourra l'utiliser pour se battre et devenir encore plus forte. Bientôt, plus aucune personne ne pourra nous résister et la paix régnera enfin dans ce monde. Je me concentrais pour faire disparaître tous mes miroirs et après une dizaine de seconde, ils avaient tous disparu. L'un des deux membres de Kiri à terre, l'autre sûrement en train de paniquer et de se demander ce qu'il devait faire. C'était à moi de le tuer et j'allais le faire. J'allais le faire souffrir pour venger le chat. Il ne s'en sortira pas vivant.

Tandis que je me préparais à l'attaquer, ce dernier créa une brume. Niveau Gennin ... mais toujours efficace, je ne pouvais plus le voir et franchement, je n'avais pas envie de le chercher. Je ne m'attendais pas à une attaque de sa part, il préférerait sûrement fuir plutôt que de rester ici ce que je comprendrais, car à deux contre un, il ne faisait pas vraiment le poids. Après quelques secondes, ce dernier avait pris son envol sur je ne sais trop quoi pour fuir vers le village de Kiri. Il ne fallait pas traîner, car ils appelleraient des renforts et là, ils ne seront pas que deux. Nous n'avions plus de temps à perdre, mais moi, je devais aller chercher les morceaux de mon masque. Je me fichais de ce qu'il pouvait me dire, je ne l'écouterais plus. Je garderais mon masque, peut-importe ce qu'il me dit. Je ferai ce que j'ai envie de faire. Je jetais un rapide coup d'oeil dans sa direction avant de courir à toute vitesse à l'endroit où mon masque s'y trouvait. Je récupérais les six morceaux en les mettant dans ma poche pour ensuite rejoindre Tsuku. Je ne savais pas ce qu'il voulait faire et je préférais attendre ses ordres. C'était quand même mon supérieur en grade et en puissance et je ne pouvais pas lui paraître insolente. J'aurais aimé m'occuper moi-même du tueur de chats et de son coéquipier, mais mon partenaire avait été beaucoup plus vite. Il est vraiment puissant ... Cela ne m'étonne pas qu'il fasse partie de l'Akatsuki. On dirait que je sers strictement à rien en fait, je ne sais même pas si j'ai les capacités nécessaires pour y faire partie ... En pensant à cela, je baissais la tête comme si j'étais une faible sans ne plus rien dire. De toute façon, je n'avais plus envie de parler ...

- Et maintenant, que faisons-nous ? Nous nous occupons des gardes restants, où nous allons directement capturer le roi. Tu veux que je créais un phénix d'avance peut-être pour s'échapper au plus vite au lieu de faire plus de mort inutilement. Toute façon, à part faire un animal de glace, je ne sers pas à grand chose d'autre alors ...

Et sans attendre son avis, je créais un nouveau phénix en moins de temps que la dernière fois. Montant sur lui pour le chevaucher, je croisais les bras en attendant qu'il réagisse. Bon, j'espérais qu'on aurait pas besoin de tuer d'autres personnes, j'avais assez de sang sur les mains pour aujourd'hui et de toute façon, je n'avais plus aucune motivation pour cette mission. Je voulais rentrer au plus vite pour réparer mon masque, car j'étais extrêmement vexée et cela n'allait pas se calmer si facilement. Je n'aimais pas qu'on me tourne en bourrique et c'est ce qu'il venait de faire. Je ne lui disais rien concernant ce problème, mais je n'y pensais pas moins.

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres https://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa https://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  EmptyLun 2 Sep - 22:38

Comme l'avait prévu l'homme de l'Akatsuki, le combat fut rapide et bref. Ne s'attendant pas à une riposte autant rapide, le premier homme était tombé rapidement après un kuchiyose fatale au ventre et l'autre avait prit la fuite. Tout les témoins, toutes la villes, en haut des remparts, regardait à quel point le village de Kiri, pathétique ville emmurée, avait sous-estimée les duo. Ils avaient sous-estimés l'Akatsuki en n'envoyant que deux ninjas et il reviendrait sûrement bientôt. Tsuku essuya la poussière qu'il y avait sur sa cape aux nuages rouges, presque intacte. Il regarda Ikiria qui prit la parole :

- Et maintenant, que faisons-nous ? Nous nous occupons des gardes restants, où nous allons directement capturer le roi. Tu veux que je créais un phénix d'avance peut-être pour s'échapper au plus vite au lieu de faire plus de mort inutilement. Toute façon, à part faire un animal de glace, je ne sers pas à grand chose d'autre alors ... 


Il la laissa parler. Elle avait l'air choquée. Était-ce tout ça à cause d'un simple masque? Comment un humain pouvait-il autant se rabaisser. Comment un shinobi pouvait se laisser autant contrôler émotionnellement pour un simple objet. Elle était maintenant une faille, elle était fragile.

- Pars. Retourne à la cache, je vais t'y rejoindre. Ne fais pas de cas, et obéis.

Si la jeune femme avait l'air outré et en colère, elle partit tout de même rapidement sur son phénix de glace. Elle quitta l'horizon rapidement, laissant Tsuku, immobile, au milieu de ce champ de bataille. L'homme entendit des pas derrière lui. C'était la garde rapprochée du roi qui venait prendre leur chef, mort au combat. Tsuku s'approcha d'eux

- Vous voyez que nous vous avions dis la vérité. Ils vont sûrement revenir. Maintenant que le chef de la sécurité est mort, je dois absolument parler moi-même au Roi.

Les hommes, hésitants au début, finirent par se regarder et acquieser. Lui demandant de les suivre, ils retournèrent vers les remparts. Se dirigeant vers une énorme porte tout au milieu, ils gravirent rapidement un escalier géant qui les menait tout droit vers la salle du roi.

Assit sur son trône, blême, le jeune roi les vit s'approcher. Autour d'eux, des gardes armés, tremblotant, virent Tsuku approcher sans trop savoir quoi penser. Marchant sur le tapis rouge de la royauté de cette île, il fût rapidement à quelques pas, une dizaine peut-être, du roi. Le jeune homme, symbole royal, prit la parole :

- Je dois te remercier, tu as sauver le village, mais je crains que d'autre attaque continue … Que pouvons-nous faire pour nous protéger d'eux?

Tsuku sourit un peu en lui répondant :

- Vous allez me suivre.

Le jeune roi cligna deux fois des yeux, tentant de comprendre ce que Tsuku venait de lui dire.

- Je vais … je vais quoi?
- Vous allez me suivre, maintenant.

Il mit ses mains dans ses poches et en ressortit une dizaine de kunai explosifs qu'il lança tout autour sur les gardes. Plongeant la pièce dans un chaos total, le roi n'eût jamais le temps de réagir. Tsuku lança une bombe fumigène, et, usant de sa vitesse raiton, le prit par la taille et sauta par la fenêtre.

- Kuchiyose Hyriuu!

L'énorme dragon de feu apparût et vola vers d'autres cieux.

La mère du roi, malgré tout ce chaos, approcha lentement de la fenêtre et pleura, et pleura. Elle pleurait car elle savait que ça allait arriver et ne saurait l'empêcher. Elle pleura le temps où tout se passait si bien. Elle savait que ce moment qu'elle redoutait tant finirait par arriver. Elle se promit de se venger d'eux, dans une autre vie.

Enjambant la fenêtre, elle sauta en bas et mourrut sur le coup. Point de famille ni d'ami maintenant, à quoi bon de vivre. C'est ainsi que mourra la royauté de l'Île bleue.

_________________
L'île Bleue.  232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Contenu sponsorisé



L'île Bleue.  Empty
MessageSujet: Re: L'île Bleue.    L'île Bleue.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île Bleue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Mizu no Kuni :: Mers de Mizu-
Sauter vers: