-23%
Le deal à ne pas rater :
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
999 € 1299 €
Voir le deal

Partagez
 

 Retrouver les criminels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsushi Ishimaru

Atsushi Ishimaru
Messages : 296

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 5 A - 3 B - 3 C - 1 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptyLun 5 Aoû - 21:22

Tant que questions à se poser. Autant que le nuage dans le ciel. Même si, dans une journée, le ciel était bleu et vide de tout nuage, le lendemain il en était rempli. Les questions, comme les problèmes, vont et viennent sans arrêt, sans se soucier du temps, sans se soucier de l'argent ou de la politique, ils sont rois de tout. Les gouttes tombaient au long dans un petit bruit sec et répété. L'eau coulait dans le petit ruisseau tout au fond de la grotte dans laquelle Atsushi se trouvait. Les yeux fermés, assit sur un rocher confortable qu'il avait trouvé après la disparition de son sensei et de l'hokage, il pensait, il rêvassait. Qui allait remplacer le Itade Matsudai? Où était-il bien passé? Est-ce que Atsushi allait retrouver un sensei? Allait-il enfin pouvoir progresser comme il le souhaitait? Il crispa le poing et se mordilla la lèvre. Il était si près de pouvoir enfin avoir un entraînement solide et tout était tombé à l'eau. Il retrouverait ce qui avait tué ou enfermé son sensei et itade. La rivière, un peu plus loin au fond de la grotte, coulait doucement vers le son d'une chute au loin. Konoha avait de ces coins merveilleux.

Il ouvrit les yeux, regardant brièvement devant lui avant de se lever. Il profitait de ces moments de solitude dans la grotte de Konoha pour raffiner ses techniques et les améliorer. Il avait en tête, après un combat ou deux, à quel point certaines personnes étaient lentes à exécuter leurs signes pour faire leurs techniques. Atsushi n'était pas non plus le plus rapide et avait décidé de le pratiquer le plus longtemps possible. Cela faisait plusieurs mois qu'il y travaillait. Chien, cheval, chat, crapaud, prêt! Il défit ses mains et recommença les mudras. Il commençait à les faire extrêmement rapidement. Il allait de plus en plus vite, suivant rythmiquement de plus en plus les gouttes d'eau qui tombait de plus en plus vite, qui semblait le suivre et le pousser dans ses moindres recoins. Le jeune genin n'avait pas encore trouvé son ou ses éléments, mais avait beaucoup de plaisir à côté de l'eau. Que ce soit sur une rivière, dans l'océan au loin ou sous une chute, il se sentait bien et à l'aise sous l'eau. Rafraîchissante, elle coulait partout ne demandant l'avis de personne. Elle était la source de vie de la terre entière. Des peuples desséchait s'il ne l'avait pas, d'autre vivait en abondance et en richesse. Chien chat cheval chien chien chat! De plus en plus vite. Il s'entraînait et se ré-entraînerait, mais ses symboles devenaient tellement rapide qu'ils étaient à peine visible de l'oeil. En sueur, il se rassit, avant de se retourner. Il avait entendu des pas derrière lui. C'était Alise, une jeune fille qui était à l'école avec lui il y a deux ans. Elle était elle aussi genin. Les deux n'étaient pas particulièrement ami mais s'entraidait de temps en temps. Elle s'approcha de lui.

- Je savais que tu étais ici, tu y passe de plus en plus de temps. Qu'est-ce que tu peux bien y foutre?

Atsushi lui sourit en s'approchant d'elle puis prit parole :

- Qu'est-ce que ça pourrait bien te faire de toutes façons?

La jeune fille ne rechigna pas et prit la parole à nouveau :

- Le conseil des anciens veulent te voir. Apparemment qu'ils ont une mission pour toi. Tu va être content, cela fait longtemps que tu n'en as pas faite.

Le jeune genin de Konoha la remercia, lui sourit et sortit de la grotte en allant vers le village. Dehors, un petit vent frais se faisait sentir et des petites vagues de fraîcheur prenait parfois place alors que les nuages majestueux cachait le soleil qui tentait d'avoir justice sur les éléments.

Après avoir franchit quelques pâtées de maison, il vit au loin le bureau du kage, inhabité, pour le bureau en tout cas. Il continua son chemin à deux ou trois bâtisses plus loin pour enfin arriver à celle des anciens. L'un de ceux-ci était sur le pas de la porte.

- Je t'attendais, Atsushi … Je suis désolé que tu ait perdu ton sensei … Sache qu'il te tenait en grande estime.

Atsushi ne répondit pas, presque surpris par ce que l'homme venait de lui annoncer.

- Nous avons une mission pour toi.

L'homme expliqua à Atsushi qu'après l'attaque qu'avait reçu Konoha, certains hommes ennemis s'étaient regroupés à l'extérieur des murailles du village et en profitait pour piller l'aide qui venait jusqu'au village. Atsushi accepta promptement la mission. On lui dit qu'il serait avec un homme talentueux. Il serait le chef d'équipe. Cela ne dérangeait pas à Atsushi qui était un peu trop jeune encore pour commencer à diriger des équipes. Il souhaitait apprendre, tout simplement apprendre. Acquiérir de l'expérience, avec les meilleurs.

Les deux hommes s'étaient rejoint à la porte mentionnée et semblait tout de suite bien s'entendre, malgré que les deux hommes ne parlaient pas beaucoup. Était-ce de la gêne? Non. Les deux hommes, quand ils n'avaient rien à dire, ne disaient rien. C'était plus pratique en voyage, en mission, plus discret. Ils avaient rapidement mit la main sur deux hommes d'allure criminel. Après les avoir espionné pendant quelques dizaines de minutes, les criminels avaient rejoint les leurs dans leur campement. Après une attaque sournoise mais efficace, Atsushi et Ryuke avaient réussit à leur mettre les fers aux mains.

Ils marchaient maintenant silencieusement, outre les petits râcles des criminels, vers Konoha afin de les emprisonner. Konoha serait maintenant un peu plus sécuritaire, et ils auraient de quoi se soigner et se nourrir. Alors qu'ils marchaient, Atsushi se tourna vers Ryuke :

- Je ne t'ai jamais vu ni à Konoha ni dans une mission … Étais-tu à l'extérieur du pays?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t433-annales-d-atsushi-fils-des-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t424-bingo-book-d-atsushi-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t419-atsushi-ishimaru
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptyMar 6 Aoû - 15:47

L'attaque que nous avions essuyée restera fraîchement gravée dans nos mémoires. Tous, ou presque avaient perdu un être cher. Depuis le drame, rien n'était plus pareil. Tous volontaires, civils ou ninja, nous participions avec une certaine ténacité main dans la main, à la reconstruction des édifices détruits. Il était particulièrement agréable de voir à quel point les drames peuvent créer des liens si forts. Il s'agissait de la force de ce village. Même les pires ennemis d'un même village soulevaient ensemble le même morceau de façade.


¤¤¤


[rp : Tatsume => Le fils d'un grand homme]
La prédiction de Naruto.
-  ... Tout mal engendre un mal et à ton âge, je n'avais moi-même pas su protéger mon meilleur ami. Tout comme toi, je me sentais éperdument seul. Les villageois me tournaient le dos... Mais, je n'ai cessé de me battre pour affirmer mes convictions... Luttes, bats-toi et patientes, car ton heure arrivera tôt ou tard. Tout comme moi, tu seras l'auteur d'un acte héroïque qui lavera toutes les méprises. Sâches qu'une petite lumière peut éclairer une très vaste zone... qu'un petit oiseau peut devenir aussi majestueux qu'un rapace et dominer le ciel... Qu'une petite technique peut avoir une ampleur immense et même l'être le plus frêle au monde peut devenir aussi grand qu'un Hokage. N'oublie pas ça Ryuke, Konoha est ton foyer !

¤¤¤

De mon côté, ce fut un grand changement aussi. Comme l'avait prédit le sage Rokudaime, les récents événements avaient balayé tel un vent pur, emportant tout sur son passage les invectives sur ma personne. Sans vraiment y croire, j'avais surpassé toutes mes aptitudes physiques. Mais ce fut sans compter par l'acquisition d'un pouvoir mystérieux qui sommeillait en moi... De ce fait, j'avais même été baptisé : "l'ange de Konoha''.
A leurs yeux, je n'étais plus ce traître et cet incompétent. Je ne lisais plus la colère dans leurs regards et j'osais enfin détourner mes yeux du sol alors que j'empruntais une rue marchande assez fréquentée. Je ne cessais de me réjouir de la gentillesse des quelques passants qui me saluèrent ou tout simplement me souriaient. Certains commerçants tentèrent de m'inviter dans leur échoppe, en proposant de gros rabais pour mes achats, ce que je déclinais poliment. Deux juunins croisant ma route, me firent part de manière assez amical de leur souhait de m'accompagner un jour dans une mission. Et au détour d'une ruelle, je croisais un groupe de trois jeunes filles au sourire enjôleur, attirant mon attention de mouvement vif et continu de la main. Alors que je leur répondis d'un sourire, l'une d'elles ne manquait pas de s'évanouir, rattraper de justesse par ses copines. [Laisser moi me la péter un peu 8-) ]
Bref, tout ceci pour expliquer clairement des situations, dont je n'avais pas l'habitude de vivre et que je découvrais chaque jour. Rajoutant au témoignage d'une opinion changé, la façade de mon studio qui fut jadis taguée d'injure, fut repeint en mon absence.


Un besoin de m'isoler, de faire le point.
Tout ceci me rendait tout de même quelque peu amer, à l'idée que ma défunte amie Erika ne soit plus là, pour partager ces moments que j'attendais avec impatiente. D'ailleurs, si à l'extérieur de mon logement, je me montrais plutôt calme et sans soucis, à l'abri des regards un sentiment de tristesse s'emparait de moi. Mes nuits étaient difficiles et lorsque je trouvais enfin le sommeil, il s'accompagnait en général d'un cauchemar. La mort de ma défunte soeur de coeur me poursuivait.
Même si sa vie me fut volée, il semblait qu'une tout autre personne avait prise le relais. Me rappelant inévitable certaine attitude qu'Erika avait à mon égard. Déchiffrant assez rapidement les sentiments du moment qui m'atteignaient par des calculs qui lui paraissaient simples. Erika avaitvu plus, que ce dont je pensais sur cette personne ? Qu'est-ce qu'elle avait en tête, alors que ses dernières secondes arrivèrent ? De nombreuses questions qui me demandaient un bon moment de réflexion. Mais pour ce faire, je devais m'isoler.

Et puis, qu'elle était l'origine de ce rêve prémonitoire, de l'effet si réel qu'avait mon affinité dans celui-ci ? Pourquoi l'intégralité de mon studio avait été saccagé, alors qu'il n'y avait eu aucune trace d'infraction ? Et cette soudaine montée en puissance, d'où provenait son origine ? Pourquoi la vallée du pays de l'herbe me revenait-il assez souvent par des flashs, comme si je devais me rendre en ce lieu ?

Autant de questions qui n'avaient qu'une fin, me plonger dans un précipice d'incompréhension et de doute. Mais les terribles souvenirs, encore frais dans mon esprit m'empêchaient de réfléchir correctement. Chaque parcelle de ces lieux pouvait révéler à tout moment une douleur. J'avais inévitablement besoin de m'isoler, hors de Konoha.

C'est ainsi, que je pris la décision d'en faire part au conseil des anciens. Sachant bien évidemment que le village fut placé en état d'alerte, je pris le risque, tout en leur expliquant de manière assez logique à quel point cela ne pouvait être que bénéfique.
Le conseil ne souhaitait pas prendre leur décision immédiatement. Ainsi, ils s'offraient un certain temps de réflexion pour prendre la meilleure décision. Ce que je pouvais comprendre, contrairement au regard assez étrange que s'échangèrent Koharu et Homura, suite à mon explication. Ne sachant si une attaque pourrait resurgir, tout ninja devait impérativement être prêt à protéger le village, mais il était préférable d'avoir un shinobi au mieux dans sa peau que le contraire.
En attendant celle-ci, les deux anciens du village m'expliquèrent qu'avant toute chose, je devais impérativement exécuter deux types de mission assez importante. Je n'eus pour l'instant uniquement la description de la première ; les traces d'une guerre à effacer.


Décidément, même après la défaite, ces mercenaires se montraient assez tenace. Cette mission pouvait se révéler dangereuse, c'est ainsi que je ne pus comprendre, pourquoi un génin allait me seconder durant celle-ci. La seule explication qui me parût crédible à ce moment-là, fut que Konoha était en manque d'effectif. Bien sûr, j'acceptais sans rechigner. J'avais pour habitude de me plier à la volonté de la hiérarchie, si leurs demandes n'étaient pas contradictoires avec mes valeurs.


Nous quittions le village, le jeune garçon et moi et immédiatement, nous nous mettions à traquer le ou les individus responsables de grabuge dans notre grande forêt de Hi. Très rapidement, je ne pus que constater du professionnalisme dont faisait preuve le garçon. Bien que très jeune, il était inutile de lui rappeler que la discrétion est de mise lors d'une traque. Surtout lorsque l'on a très peu d'informations sur leur nombre et une potentielle localisation.
Chanceux, nous tombions rapidement sur deux individus qui se déplaçaient côte à côte. Restant dans leurs ombres, une technique me permettant d'invoquer une légère brise contrôlée me permit d'apporter leurs paroles à nos oreilles. Leurs propos furent très clairs à nos yeux, ils étaient incontestablement impliqués dans les récentes attaques.
Après une courte filature, nous tombions sur ce qui semblait être un campement. Nous avions à présent tout ce dont nous souhaitions pour passer à l'offensive si ce n'est ; une connaissance de leur capacité.
Légèrement inquiet, je regardais Atsushi. Je ne souhaitais pas l'envoyer à la mort. Mais son principal talent était le genjutsu ; une spécialité non négligeable pour de bon utilisateur, surtout pour une attaque surprise. Nous nous attentions sur le déroulement des événements, et nous passions à l'attaque. Après avoir foutu un joli carnage au sein de leur camp, l'ennemi se rendit, certain même avait reconnu l'ange de Konoha. Le jeune génin avait produit bien plus que ce dont j'aurais pu croire. Dans un certain sens, il me rappelait mon défunt ami ; Satchi. Forcé de constater, que j'avais affaire à un jeune prodige, ce qui est particulièrement rare.


Bref, les prisonniers furent menottés à une unique et même chaine conductrice.
Nous reprenions notre route, accompagnés de notre butin, pour destination ; les prisons de Konoha. Nous étions tous deux situés en queue de peloton et comme unique vision, les silhouettes traînantes des criminelles. Une pensée haineuse s'empara de mon être. Je revoyais les scènes d'innocents assassinés, seulement pour assouvir un désir monstrueux. Comment pouvait-on les laissé vivre, après ça ? Je me rappelais aussi, du corps d'une fillette d'à peine cinq ans que j'avais ramassé, lorsque l'on mit fin au désordre et d'une mère qui pleura toutes les larmes que son corps pouvait contenir lorsqu'elle identifia son enfant. Mais, les juger aussi mortellement serait être comme eux, semblable à des démons et puis, Erika ne me le pardonnerait sans doute pas, d'autant plus, que Naruto-Sama m'avait dit autrefois ;"le mal engendre le mal"; ce que je comprenais parfaitement.
Subitement, une petite voix me sorti de ma torpeur.


- je ne t'ai jamais vu à Konoha, ni dans une mission... Etais-tu à l'extérieur du pays ?


Je fus quelque peu gêné par sa question. Ma gêne sortit par un rire embarrasser, tout yeux plissés et d'une main enfouit dans mes cheveux. Tous ceux-ci par un enfant de dix ans.
Mais cette question qui paraissait pourtant toute simple, ne l'était pas vraiment pour moi.

- ... euh, comment dire... Disons que jusqu'ici, j'ai préféré longer les murs, répondais-je sur un ton destiné à cacher mon embarras, avant de me reprendre.
- ... On va dire que je n'ai pas eu une vie des plus irréprochable et que j'ai préféré éviter la confrontation en m'isolant, si tu vois ce que je veux dire...

Après tout, il était très jeune pour connaître mes prouesses légendaires...

- Au fait, pardonne-moi, j'avais l'esprit bien trop préoccupé pour féliciter ton attitude et ton sang-froid. Mais dit moi Atsushi. Cela fait combien de temps que tu es sortie de l'académie et l'équipe dont tu fais sans doute partie et encadrée par qui ?

J'attendis la réponse du jeune prodige, tout en maintenant un léger sourire.

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Atsushi Ishimaru

Atsushi Ishimaru
Messages : 296

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 5 A - 3 B - 3 C - 1 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptySam 10 Aoû - 0:41

Un, deux. Un, deux, trois. Les pas des criminels, le bruit de leur chaîne qui résonnait à travers les bois. La mine basse, les hommes regrettaient ce qu'ils avaient fait maintenant qu'ils s'étaient fait prendre. Certain jetaient des regards noirs derrière eux. Atsushi les fixait alors sans sourciller. Les oiseaux autour chantait comme pour les féliciter de leurs prouesses. Des filets du soleil traversait les arbres et leur montrait la route vers le village, la route vers la justice. Leur chaîne s'entrechoquait entre elle. Quelques murmures commencèrent entre les prisonniers, commençait-ils déjà à vouloir s'échapper?

Atsushi avait fait un saut rapide, bloquant un homme grâce à son genjutsu. L'immobilisant sur place, il lui avait donné un coup de pied foudroyant qui avait envoyé l'homme désarçonné au sol. Celui-ci, surpris, y resta alors qu'Atsushi partait vers son autre ennemi. Le jeune genin n'avait pas vraiment porté attention sur son compagnon, portant plus attention à ne laisser partir personne. Après quelques minutes de marche, Atsushi s'était permis de demander à son compagnon d'où il venait, car il ne l'avait jamais vu.

L'homme, nommé Ryuke, tenta plus ou moins d'éviter la question. Il dit qu'il longeait les murs, qu'il n'avait pas eu une vie irréprochable, qu'il avait préféré s'isoler.

Le jeune homme sourit sans sourire tout en continuant son chemin, regardant devant lui. Ce chemin lui rappelait les premières mission de bas rang qu'il avait effectué avec quelques compagnons. C'est de là même qu'il était revenu pour tenter de se diriger vers l'hôpital, après une de ses missions périlleuses. Comment finirait-il? Comment réussirait-il à devenir plus fort? Tant de question à se poser, tant d'énigme à résoudre. Si la vie était aussi simple que ce qu'il faisait maintenant : marcher en avant, sans jamais regarder derrière. Marcher droit devant, vers son but, le connaissant parfaitement, sans hésitation ni remord. Pourquoi un gosse de dix ans devait penser à ça? Atsushi se secoua la tête alors que l'homme avait rapidement repris la parole :

- Au fait, pardonne moi, j'avais l'esprit trop préoccupé pour féliciter ton attitude et ton sang froid.

Le genin, toujours dans sa tête, fixait les hommes qui marchaient droit devant lui, ne relevant pas ce que l'homme venait de lui dire.

- Mais dis-moi, Atsushi, cela fait combien de temps que tu es sorti de l'académie et l'équipe dont tu fais sans doute partie et encadrée par qui?

Aucune réponse immédiate. Atsushi déglutit et manqua s'étouffer. Son cœur se mit à palpiter face aux souvenirs récents qui le tenaillaient toujours. Son sensei était disparu, le sensei de son sensei aussi. Il avait voulu partir à leur recherche, mais par où commencer? Si son sensei n'avait pas réussit à s'en sortir, comment Atsushi le pourrait-il? Aucune idée, voilà. Aucune idée ne lui venait, rien. Le néant, le noir absolu. Ses capacités ne pouvait pas l'aider. Ses capacités ne pouvait rien faire, il n'en avait pas assez. S'il voulait aider son nouvel ami plus âgé, il devait devenir plus fort. S'il souhaitait le sauver des griffes d'un quelconque malheur, comment le pourrait-il? Il ne le pourrait pas.

Il se tourna vers Ryuke. Atsushi avait reprit le dessus rapidement, cachant ses émotions et reprit l'air d'un jeune homme en confiance et en forme :

- J'ai quitté l'académie il y a de cela un peu plus d'un an. Je ne suis dans aucune équipe depuis … Depuis l'attaque.

Il mentit. Un mensonge éhonté mais important dans cette situation. Il ne devait pas parler de son association avec Kyûji, l'anbu de Konoha, utilisateur du byakugan. S'il devenait une cible lui aussi? Il devait rester anonyme face à cette histoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t433-annales-d-atsushi-fils-des-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t424-bingo-book-d-atsushi-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t419-atsushi-ishimaru
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptyLun 12 Aoû - 15:16

Je n'espérais pas connaitre la personne qui l'avait formé. Mais cette question avait uniquement pour but s'assouvir ma curiosité quant à la personne responsable de sa formation appriori excellente. J'espérais dans l'avenir moi aussi avoir la responsabilité d'une petite équipe de futur ninja à former. Réellement, ceci avait pour unique sens, de combler les désires dont je n'avais pas bénéficié tout jeune. Mais en y repensant, cela m'effrayait un peu, serais-je de taille ?
Bref, je ne me posais pas plus de question, et entendais celle qui devait me revenir.

Bizarrement, ma question semblait le mettre mal à l'aise dans les toutes premières secondes qui suivaient ma curiosité. Cela dit, il se ressaisit assez rapidement comme pour cacher quelque chose.


-J'ai quitté l'académie il y a de cela un peu plus d'un an. Je ne suis dans aucune équipe depuis ... Depuis l'attaque.


Depuis l'attaque ? Est-ce la raison qui explique le pourquoi de son malaise ? J'en avais aucune idée. Mais, c'était fort probable. S'il n'avait plus d'équipe depuis l'attaque, soit celle-ci fut dissoute, tout comme la mienne à la mort de Satchi, soit il avait perdu un membre, voir plusieurs membres de son équipe. Le drame semblait nous avoir tous touchés... ou pas. Bizarrement, il n'avait pas souhaité me donner de nom, peut-être ne souhaitait-il éveiller une douleur, ou alors, il en avait pas officiellement. Ma curiosité s'accentua, aussi bien que le mystère entourant ce gamin grandissait subitement.


- Un an ?


J'hésitais quelques secondes avant de reprendre d'un air assez pensif et d'une voix assez forte, pour que nos prisonniers nous entendent


... As-tu perdu quelqu'un dans cette attaque toi aussi ? Si c'est le cas, ... je peux comprendre ton attitude assez discrète, tout comme tes réponses. Tu dois certainement en vouloir à ces monstres... Tiens, je t'autorise à abattre l'un d'eux tiens ! ...


Terminais-je par un sourire, qui ne m'allait pas du tout. A ces mots, les criminelles tournèrent la tête à l'arrière de manière saccadée, apeurée, par l'idée de voir un destin s'accélérer subitement.
Mais bien sûr, je ne pensais pas un mot de ce que je lui avais dit. En plus de devoir calmer ces criminels, je voulais tester le mystérieux génin. Bien qu'il puisse se montrer mature, il ne reste qu'un gamin. Je souhaitais voir sa réaction, ses micros expressions, son attitude, son choix, tout ceci serait exploité minutieusement, afin d'éclairer mes questions. Je tournais la tête en sa direction alors, que je pris un attitude décontracte, en mettant mes deux mains derrière ma tête.

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Atsushi Ishimaru

Atsushi Ishimaru
Messages : 296

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 5 A - 3 B - 3 C - 1 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptySam 17 Aoû - 21:33

Les pas des prisonniers résonnaient dans la forêt. Faisant abstraction de tout calme et de toute douceur, ces hommes sans vergogne, sans aucun honneur ni pitié, faisaient fuir les animaux qui courraient dans les sens opposé. Derrière ces criminels, deux jeunes hommes les suivaient, tenant fermement dans leurs mains des chaînes large. Atsushi voyait déjà ces hommes pourrir en prison pour le restant de leur vie. Il était heureux de ce qui allait leur arriver mais aurait souhaiter plus. La haine qu'il ressentait était univoque, il voulait les voir souffrir. Si ça l'avait étonné au début d'avoir ce genre d'attitude à son âge, il comprit qu'il ne changeait pas, mais que le monde le changeait. Toute cette cruauté, qu'il avait vu à un âge trop jeune, l'avait changé. Était-il quelqu'un d'autre? Il ne le savait plus.

S'il n'avait pas répondu rapidement à Ryuke, ce n'était pas parce qu'il n'avait pas de réponse mais plutôt qu'il voulait détourner le sujet. Il avait entendu entre les branches que cette personne avait été importante dans la défense du village. Atsushi, lui, était à l'extérieur du village et avait seulement pu constater les dégâts en entrant.

Les portes, devant lui, ouvrait le chemin à un carnage sans nom. Visible à des dizaines de kilomètres à la ronde, une énorme colonne de fumée s'élevait dans les airs, donnant un chemin tout tracé vers des meurtres gratuits, des maisons calcinées et de la cruauté à l'état pur. Il avait rapidement franchit les portes. Autour de lui, les gens s'affairaient à ramasser les blessés et à les aider. Des soignants, portant plusieurs bandeaux, étaient au sol. Certains pleuraient, d'autres paniquaient. Atsushi avait courut rapidement vers sa maison. Ses parents n'y étaient pas, mais elle était toujours debout. Caché derrière des arbres, ils ne l'avaient pas vu. Ce coin du village, s'il avait été attaqué, avait été bien défendu.


Ryuke parut surpris de la réponse et lui demanda s'il avait perdu quelqu'un lors de l'attaque. Atsushi allait répondre prestement quand le jeune homme, un peu plus vieux que lui, reprit la parole. Il lui dit, avec un sourire, que s'il le voulait il pourrait en tuer un. Qu'était-ce que cette autorisation? L'homme mit les mains derrière la tête en souriant. Devant eux, les prisonniers jetait un œil apeuré vers le genin. Celui-ci leur renvoya un sourire mauvais. À son souvenir, c'était la première fois qu'il envoyait vraiment un sourire mauvais à qui que ce soit. Des émotions encore inconnues surgissaient de nul part. Atsushi sentait son cœur battre et se sentait beaucoup plus puissant. Cette haine qui l'emportait lui faisait ressentir la puissance même.

- S'il y avait une justice dans ce monde, je les aurais déjà tué.

Son cœur se mit à battre moins vite et Atsushi reprit son calme. Les prisonniers, ne sachant plus trop quoi penser, continuait à marcher au rythme, en direction des prisons de Konoha.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t433-annales-d-atsushi-fils-des-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t424-bingo-book-d-atsushi-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t419-atsushi-ishimaru
Ryuke Musuko'Kami

Ryuke Musuko'Kami
Messages : 460

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptyLun 2 Sep - 15:06

Le regard attentif porté sur mon jeune équipier, décela une certaine stupeur avant tout. Ce qui pouvait être logique. Tout comme moi, il se joua de la peur que mon accord illusoire avait provoqué, en lançant à son tour un sourire vicieux. Quelques secondes défilèrent avant que le génin ne prit la parole. Hésitant ou s'interrogeant sur le choix qu'il avait à faire. Difficilement, je parvins à décrire un comportement faiblement tendu. Ce qui m'interrogeait de plus belle. Mais le génin ne tombait pas dans le piège que je lui avais concocté.


- S'il y avait une justice dans ce monde, je les aurais déjà tué.


Au fin fond de mon âme, je partageais ce sentiment. Nombreux sont ceux, qui souhaitent appliquer une justice impartiale. Un meurtre est l'acte odieux méritant uniquement la mort. Beaucoups le pensent, d'autres le pratiquent. Délivrant ainsi le monde de sa méchanceté. Mais cette croyance est fausse et cette justice mauvaise...
Cela dit, sa réponse me conforta quelque peu. Les hommes se voulant être juste, pensaient la même chose.

Les murs protecteurs du village naissaient sous nos yeux, alors que nous avancions. Le groupe de criminels se fit de plus en plus nerveux, se sachant proche de nos prisons. L'un d'eux, en début de peloton, essaya dans une tentative désespérée d'y échapper. Il exécuta un saut destiné à s'évanouir dans la forêt. Mais c'était peine perdu.
Je n'avais rien raté de la scène et à vrai dire, je savais que lorsque le village serait à porter de vu, il y aurait sûrement des tentatives d'évasion. Ils avaient été prévenu. Sautant à mon tour et joignant immédiatement les deux mais, imitant un pistolet, j'expulsais une balle de fuuton peu concentrée instantanément qui vint s'abattre sur le mollet du malheureux fuyard, qui s'écrasa au sol. Hurlant de douleur, de ses mains menottées il tenta en vain, de soulager la douleur, provenant d'une jambe saignante.
Surprit et effrayé, le groupe s'arrêta. Je retombais devant le blesser. Posant mes poings sur mes hanches.


- Ce n'est pas faute, de vous avoir prévenu, disais-je sur un ton qui paraissait conciliant, ce qui pouvait certainement en surprendre plus d'un.


Je me tournais vers les deux prisonniers qui ouvraient la marche et tout en les pointant du doigt, l'un après l'autre, je leur ordonnais d'un timbre de voix assez calme :

- Toi et toi, portez-le ! ... Et sachez que le prochain, je ne m'embêterais pas à viser la jambe !


Les deux prisonniers s'exécutèrent immédiatement, sans le moindre mot, ne souhaitant sans doute pas mettre mes talents de nouveau à l'oeuvre. Nous reprirent notre route, cette fois-ci, je restais sur le flanc du groupe. Notre arrivée aux portes du village se fit sans accroc.
Des shinobis affectés à la prison vinrent nous rejoindre, alors que nous faisions nos premiers pas au sein du village. Afin de faciliter ce type de mission, particulièrement courant ces temps-ci, l'effectif disponible de la prison du village prenait en charge très rapidement les nouveaux prisonniers, et permettait ainsi de libérer au plus tôt les shinobis pour de futures missions.


- Alors la chasse a été bonne apparemment, fit le responsable des geôliers, tout en se frottant les mains.


- Plutôt, répondis-je tout en souriant. On vous les laisse, nous allons faire notre rapport auprès des anciens...


- Euh, cela ne va pas être possible Ryuke-San. Du moins pas pour l'instant, il semblerait qu'ils aient reçu une visite inattendue. Ils sont actuellement en réunion.


- Très bien, vu l'issue de cette mission, je pense que ça peut attendre...


L'escorte des criminels se détacha de nous. Je me tournais vers Atsushi silencieux jusqu'ici. Le soleil très haut dans le ciel annonçait déjà l'heure du déjeuner. Ce jour-là, je n'avais rien prévu avec Hanako, vu qu'elle aussi participait à une mission. C'est ainsi que les yeux plissés et d'un large sourire, j'invitais mon compagnon.


- Dis Atsushi, acceptes-tu mon invitation chez Ichiraku ?

_________________
Mode Kami'Kyoufuu :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1294-annale-de-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1128-ryuke-kazakami https://sns-rp.forumgratuit.org/t1121-ryuke-kazakami-fini
Atsushi Ishimaru

Atsushi Ishimaru
Messages : 296

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 5 A - 3 B - 3 C - 1 D
Talents:

Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels EmptyMer 4 Sep - 21:17

Le jeune genin de Konoha suivait les prisonniers devant lui. Ces hommes avaient aussi été aussi jeune que lui un jour. Regrettaient-ils ce qu'ils étaient devenus? Ils n'y pensaient sûrement pas en ce moment mais y penseraient-ils dans l'avenir? Comment pouvait-on se transformer en un homme qui prend la vie des autres pour quelques petits desseins comme gagner de l'argent ou pouvoir manger? Le monde était malade. Une drôle de mentalité semblait s'installer de plus en plus dans les villes. Était-ce dû à la guerre? Était-ce parce que certains fous qui y avaient trouvés leur place était maintenant désabusé, cherchant dans le calme des villes le petit moment d'adrénaline qu'ils voulaient tant?

Atsushi soupira. Devant eux, lentement, la silhouette de Konoha se dessinait. Malgré qu'il commençait à être tard, l'on pouvait entendre encore les coups de marteau et les bruits des scies qui martelait des clous et le bois. Le village se construisait encore. Tout en marchant, Atsushi se surprit à regarder Ryuke du coin de l'oeil. Il voulait lui poser des questions mais se retenait par respect et parce qu'il n'avait pas tant envie d'avoir une longue conversation. Comment était-ce possible que le village de Konoha soit autant facile à attaquer? L'Akatsuki avait attaqué, il l'avait vu de ses propres yeux. Ils avaient empoisonnés l'eau et menacer la vie de plein de villageois. Heureusement, Atsushi était parti assez tôt pour trouver le stratagème et arrête le processus malicieux de l'organisation criminelle.

Un son devant eux se fit entendre, et un autre de côté. Atsushi eût tout juste le temps de voir le premier prisonnier au bout faire un bond. Comment avait-il détaché ses chaînes? Peu importait désormais. Ryuke avait fait un saut prodigieux et s'était retrouvé près de l'homme avant de lui jeter un projectile à la jambe. Le prisonnier, dans un cri de douleur, tomba à la renverse et cogna sa figure contre une roche. C'était beau à voir, c'était comme une métaphore. Dans un énorme bond, il avait reçu une attaque rapide avant de s'écraser contre plus solide que lui. Si les prisonniers représentaient les attaquants, et Ryuke la volonté du feu de Konoha, la roche représentait la puissance de la communauté de Konoha. Tous soudés les uns aux autres, ne se soumettant jamais à l'ennemi. Les ennemis de Konoha s'écraserait tous contre cette roche.

Ils continuèrent à marcher. Toujours dans sa tête, Atsushi n'avait fait aucun commentaire particulier. Le soleil était presque tombé totalement lorsqu'ils arrivèrent enfin au village. Aucun autre prisonnier n'avait tenté de s'échapper. Des gardes s'approchèrent et Ryuke alla leur parler. Atsushi, lui, resta derrière pour surveiller jusqu'à la fin. Lorsque Ryuke revint, deux gardes prirent les prisonniers et les escortèrent un peu plus loin. La mission était donc un succès.

Le jeune homme allait dire au revoir à son compagnon mais celui-ci prit la parole avant :

- Dis Atsushi, acceptes-tu mon invitation chez Ichikaru?

Si Atsushi allait répondre non, son ventre se mit rapidement à gargouiller. Il commençait à avoir faim. La mission avait commencé assez tôt dans l'après midi et il n'avait pas manger depuis. Il fit alors un signe de la tête à l'affirmative et les deux hommes partirent.

Franchissant plusieurs débris et plusieurs personnes qui travaillaient encore malgré l'heure tardive, ils arrivèrent à leur destination. Atsushi se demandait depuis le début si c'était encore debout, et on aurait bien dit que oui. Avait-ce été détruit? Est-ce que ça a été reconstruit? Tout de même, les deux homme s'assirent.

Regardant devant lui le menu, alors que Ichikaru venait les saluer, il vit les nouilles super-naruto, en l'honneur de l'ancien Hokage. Ne venant pas souvent à cet endroit, et ne sachant trop quoi choisir, il décida de commander ce plat. Ryuke commanda tout de suite après et Ichikaru partit en disant « C'est parti! »

Atsushi se tourna alors vers Ryuke

- Vous êtes juunin?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t433-annales-d-atsushi-fils-des-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t424-bingo-book-d-atsushi-ishimaru https://sns-rp.forumgratuit.org/t419-atsushi-ishimaru
Contenu sponsorisé



Retrouver les criminels Empty
MessageSujet: Re: Retrouver les criminels   Retrouver les criminels Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouver les criminels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Hi no Kuni :: Grandes forêts de Hi-
Sauter vers: