Partagez
 

 Udekane VS Soufuku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyVen 29 Nov - 15:15

Règle spéciale : Votre vue a été désactivée. Combattez ainsi, tout est permit, c’est la seule règle.
Revenir en haut Aller en bas
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptySam 30 Nov - 19:48

Le crie des mouettes, le vent s’entremêlant aux hurlements de l'océan, les vagues percutants la coque du voilier qui emmenait Soufuku Nitobe samouraï et Genin du village caché de Suna no Kuni au village de Kirigakure, il était partit depuis une semaine à présent et avait du quitter son équipe d'escorte qui avait d'autres tâches à accomplir pour le village. Un autre ninja qui avait attendu que la petite équipe du village du sable atteigne la petite ville portuaire proche de la région du feu, prit en charge le jeune homme de vingts et un ans. le samouraï avait apprit au cour de son voyage que l'on pouvais reconnaitre un ninja du village de Kiri grâce à son bandeau frontal qui était frappé par quatre petites vagues parallèle, le ninja de la brume qui accompagnait celui du sable, avait le teint pale, très pale. Aux premiers abords il avait l'air froid et distant mais au fur et à mesure, il s'était révélé être quelqu'un de sympathique. Mais afin de rester formel il ne sympathisa pas d'avantage avec Soufuku.On pourrait croire à une traversé vraiment tranquille pour lui mais hélas après avoir faillit mourir desséché dans un désert aujourd'hui il se trouvait que le Sunajin ne supportait pas du tout le voyage en bateau, pour une première fois c'était une sacrée découverte, entre les nausées et les vomissements qui accompagnaient son mal de mer, et la peur de ne pas être sur la terre ferme. Après plusieurs jours de voyage le navire arriva à bon port. Enfin, il y était, Kirigakure, le village de la brume, au  seins de l'archipel du pays des vagues.

Un nouvel examinateur accueilli Soufuku, son sac sur l'épaule son nouveau katana en main, le nouvel intervenant l'emmena au pied d'un immeuble il lui expliqua qu'une fois à l'intérieur il se trouverait face à une épreuve de sélection, une épreuve écrite pour préciser et que le sujet était composé en deux parties la première concernait les connaissances de bases du monde ninja, la seconde sur une mise en situation. Soufuku alla donc se confronter au premier examen. Et au bout de deux heures quitta la salle, qui était vaste, très vaste. En effet au début de cette épreuve écrite le nombre de participant était très élevés il y en avait de tout les villages. Mais au final seul dix participant furent choisit et contre toute attente, Soufuku fut sélectionné. Il fallait dire aussi qu'il avait remplit que deux questions de la première partie faute de connaissances assez poussées mais avait particulièrement réussis la seconde. Un sens du combat aiguisé pour le samouraï. Il arriva sur le port car il avait rendez vous avec son accompagnateur qui lui dit que pour le prochain tour, il devrait se rendre sur une autre île, un nouvelle traversé tumultueuse s'annonçait...

En arrivant, il put apercevoir une très grande arène et des gradins immenses bondés par la foule, qui était en délire scandant le nom de certains participant peut être était-il de Kiri ici on indiqua au samouraï de Suna qu'il devait se présenter à la foule. en plein centre de l'arène se trouvait un énième examinateur qui était chargé de faire les premières présentations. Ici un écran géant affichait le nom des participants mais avant tout l'examinateur prit la parole :

- Bienvenue au jeux shinobisque de Kiri ! Que les participants s’intéressent tout autant a qui va affronter qui, sur ce tableau a grande échelle ! J'énoncerais une règle spéciale durant chaque début de match, semblable a des jeux ninjas. Il faudra a tout prix la respecter sous peine de recalage a l'examen ! Bonne chance a tous !

Il s'agissait donc de sorte de mini jeux qui départageraient les participants, Soufuku quitta les lieux après un tour d'honneur il fut prié de se rendre sur le lieu de son épreuve. On lui indiqua qu'il devait se rendre dans une salle avant que l'épreuve ne débute. Une fois dans cette dite salle il y trouva des ninjas spécialisés dans les soins médicaux on lui expliqua qu'ils étaient contraints de lui ôter la vue. Car son épreuve était un combat et que cela en était la règle principale. Tout était noir, le samouraï ne voyait plus rien devant la grande inconnue, la pression se fit sentir, la boule au ventre il pris son sabre que l'intervenant lui remit et se fit guider jusqu'à l'air de combat. Ici il pouvait distinctement entendre la foule hurlée, ils étaient impatients que l’échéance ne commence, il reconnut entre autre la voix de son mentor Nami qui avait finalement put faire le déplacement jusqu'à Kiri. Devant ce vide absolue, devant le néant il tenait fermement son sabre quoi qu'il se passe, peut importe à qui il devait se mesurer. Il n'allait pas y aller de main morte et avait déjà une petit idée de comment il allait se comporter durant ce combat il aurait juste à modifier ses plans par rapport aux actes de son adversaire. Alors que peu à peu la pluie prenait place, le samouraï entendu la voix de l'examinateur :

- Ce combat oppose Udekane Ryuchi face à Soufuku Nitobe. La vue des combattants a était désactivée. Bonne chance, commencez !


La foule se refit entendre elle était en ébullition. Se mettant en garde le samouraï qui ne voyait rien attendait l'offensive de son adversaire.

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Udekane Ryuchi

Udekane Ryuchi
Messages : 64

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyMar 17 Déc - 16:33

C'était la première fois que Udekane allait quitter son village natal. Après avoir aidé à la reconstruction de kumo, la gynoïde n'avait fait que peu de progrès dans ses recherches. Mais l'annonce du grand examen juunin lui avait mis la puce électronique à l'oreille. Elle décida de s'inscrire...

L'épreuve intellectuelle n'était pas d'un niveau exceptionnellement haut et Udekane s'en sortis s'en réelle difficultés. Mais beaucoup échouèrent tout de même ce qui eut le succès de la surprendre.

Rien que le voyage fut très enrichissant. Entre pêcheur, marin et autre travailleurs maritimes, la jeune kumo-jin avait rencontrée beaucoup de personnes. Le guide kiri-jin, assez intrigué par l'allure et la façon d'être de notre amie lui raconta des détails de sa vie. L'androïde perçut cela comme une erreur. Bien que des informations puissent sembler triviales, elles sont toujours utiles, au fond.

Une fois pieds ancrés à terre, le groupe se dirigea vers une immense arène. On pouvait y entendre le chahut d'une foule innombrable (quoique que notre gynoïde pariait pouvoir tous les compter). Udekane ressentait beaucoup d'humidité dans l'air, ce qui ne facilitait pas sa recharge de chakra. Elle en fera part à son père qui cherchera sans doute une solution.

Après le salut obligatoire, un des organisateurs fis son discours :

- Bienvenue aux jeux shinobisque de Kiri ! Que les participants s'intéressent tout autant a qui va affronter qui, sur ce tableau à grande échelle ! J'énoncerais une règle spéciale durant chaque début de match, semblable aux jeux ninjas. Il faudra à tout prix la respecter sous peine de recalage à l'examen ! Bonne chance à tous !

Un énorme panneau lui indiqua son adversaire : "Soufuku Nitobe, du village de suna" . Puis on la dirigea dans une salle spéciale. Son père l'y attendais. Il lui expliqua qu'il devait désactiver sa vue pour l'épreuve à venir. Elle le sera dans ses bras avant de partir, face à son futur adversaire

Elle arriva dans l'arène, sereine. Sa vue n'était plus, mais c'était l'ouïe qui était responsable de l'équilibre. De ce côté là, elle était sur de ne pas tomber. Or, son objectif dans ce combat était de rester debout jusqu'à la fin. Dans les gradins, on pouvait entendre toute sorte d'encouragement, entre gros gueulards et panneau représentant le symbole du village.

Le combat avait débuté, mais le but était déjà de localiser son adversaire. Udekane fis quelque pas avant d'overclocké son ouïe. Aucun bruit, si ce n'était le capharnaüm qui régnait dans les gradins. Elle attendis que tout se calme. Au bout d'un moment, les cris se turent. Maintenant, le public attendait la première action. La pluie tombait dru, maintenant. Encore un désavantage pour la kunoïchi. Mais, l'eau lui permit de capter de la chaleur. A sa droite. Elle fonça...

Son adversaire devait entendre sa charge arriver, mais sans doute ne s'attendait-il pas à recevoir un coup de poing de 210 kg. La dessus, elle aurait le premier effet de surprise.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1083-annale-d-udekane-ryuchi https://sns-rp.forumgratuit.org/t699-bingo-book-d-udekane-ryuchi https://sns-rp.forumgratuit.org/t694-presentation-d-udekane-ryuchi
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyMar 17 Déc - 19:21

IRP

Soufuku, la vue retirée médicalement pour le combat, se mit en garde, attendant l'attaque d'Udekane. Va-t-il réussir à la contrer ? Car cette dernière, ayant attendu que la foule en furie se taise, lui assène un énorme coup de poing, arrivant à fond vers la gauche. Tous deux ne voient plus. Quelle sera la suite ?

HRP

Attention aux incohérences pour le pré-combat, mais beaux RPs, bien qu'assez courts pour la rencontre. Pensez à rajouter le pourcentage de chakra utilisé ! Sinon, rien à rajouter, si ce n'est ''bonne chance !'' Smile Allez-y à fond ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyMer 18 Déc - 0:47

Tout était noir, à présent rien ne pouvait être distingué par la vision du jeune samouraï qui répondait au nom de Soufuku Nitobe. La pénombre semblait être inquiétante, elle avait pour habitude de faire naître une angoisse en l'être humain. Ce combat, ce tournoi, le publique hurlant, jouissant de voir deux êtres, qui allaient se confronter l'un à l'autre sans grandes informations, rugissants tels des barbares, devant un accusé sur la potence, ils frémissaient. Pour certains cette épreuve ressemblerait a un pure jeux de hasard, pour d'autres, elle serait un véritable cauchemar. Ne pas savoir qui était en face de vous, qu'elle physique avait-il, comment se déplaçait-il ? Sans se paramétrage essentiel au combat, nombreux auraient abandonnés. Nombreux ?

Oui mais se n'était pas le cas des deux combattant présent dans l'aire de jeux qui semblait plus être une arène au vue de l'épreuve. Aux dames de certains dictons, il s'agissait cette fois du calme avant la grande tempête qui allait s’abattre sur le village de la brume. L'examinateur avait donné son aval pour que le combat débute, sur ses gardes, le jeune samouraï avait préféré attendre que son adversaire l'attaque en premier. Il pensait effectivement que cette fois-ci il serait bon pour lui d'attendre, n'avait-on pas dit que prudence était mère de sureté ? Il fallait simplement qu'il ne fasse pas de bruit car aujourd'hui le moindre faux pas pourrait être fatale aux deux participants. Sans un bruit, concentré, attentif il n'osait à peine respirer. Une goutte, deux gouttes, puis trois, la pluie qui débutait avait finalement prit par au combat, elle s'était invitée au dernier moment comme si les dieux de ce bat monde pleurait d'enthousiasme devant les événements qui  tardaient à se préparer.  La pluie recouvrant le bretteur, il était détrempé et pensa sur le moment :

« La pluie change, la surface du combat le sol devient de plus en plus boueux, peut importe qui est ce qui se trouve en face, il va sûrement être ralentit par les conditions météorologiques, et moi aussi... Ça promet... »

Le public ne faisait aucun bruit, rien plus rien, on aurait put entendre une mouche voler, cela en disait long sur l'atmosphère prégnante qui régnait à présent sur l'air de combat. En position de garde, le samouraï savait pertinemment que celui qui aura le meilleur jugement prendrait l'avantage. Il se devait, d'abord avant de tenter toute chose, il fallait qu'il puisse visualiser son adversaire, pour cela, il devait en connaître un peu sur l'anatomie de celui ou celle-ci. Il se souvint alors d'une leçon du passé qui allait se révéler être d'une grande aide pour lui.

A cette époque, il se trouvait dans une salle, c'était le dojo familiale des Nitobe. Soufuku se trouvait face à son père qui ce jour la, avait décidé de lui donner une leçon bien spéciale, il devait combattre dans la pénombre, le noir complet, il lui était impossible comme pour ce combat de voir son adversaire qui était alors son paternelle. Il devait alors se repérer grâce au bruit, et la difficulté des chose était que son père était agile, et qu'il ne faisait pratiquement aucun bruit. Rester concentré, vigilant, attentif, sentir, toucher, goutter, une fois la vu ôtée, les autres sens devenaient prédominants et les guerrier les plus  aguerri, pouvaient se passer de la vision pour un combat ou un échange. La tâche bien difficile qu'elle soit n'était pas insurmontable si l'on arrivait à détecter son adversaire et à visualiser mentalement son adversaire, l'imagination était donc aussi une arme sur laquelle il fallait compter, enfin s'en servir mais pas non plus imaginer des choses farfelues ou encore grotesque. Bien que le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui, le soit de toutes parts.

C'était simple il devait donc patienter jusqu'à ce que son adversaire du jour, qui comme lui cherchait certainement à être promu au rang supérieur lance l'offensive, la première, celle qui démarrait l'affrontement et qui laissera apparaître une issue favorable ou non pour les deux guerriers.



~



De la foule , les spectateurs pouvaient apercevoir, les jeunes gens au centre de l’arène il se tenaient face s'en s’apercevoir. Ils était là, c'était ennuyant mais intriguant sachant que le moindre petit détail pourraient changer la donne, les spectateurs étaient assoiffés d'impatience,  ils ne firent pas grand chose mais soudainement retinrent leurs souffles ! En effet l'adversaire de Soufuku avait lancé son offensive, le premier échange, allait-il s'annoncer palpitant ?



~




Rien, rien n'était descriptible, quand tout d'un coup, l'aire paisible fut rompu, par une sorte de grondement, de bruit sourd vint chatouiller l'oreille du Suna-Jin, plus les secondes défilaient et plus le bruit était violent, le samouraï comprit que cela était anormale et s'attendait à recevoir une charge ou une attaque quelconque, il réfléchissait pour savoir d'où est ce que venait le bruit, il devait agir rapidement et vite. « La gauche... La droite par où ? » Pensait l’épéiste, Quand devant lui il sentit l'air emporter par ce qui devait être une charge de grande puissance, le souffle fit bouger ses mèches de cheveux de la gauche vert la droite il comprit et en une fraction de seconde, fit une sorte de rotation, vers le sens opposé de l'attaque, il avait en tête sa stratégie et pour cela il devait avant toute chose identifier son adversaire, il avait dans l'idée, de le laisser venir au corps à corps, c'était fais. La réjouissance du samouraï ne se marqua pas sur son visage, allez savoir pourquoi, face à celui ou celle qu'il combattait, il sut grâce à le provenance de son coup où est ce que son opposant se trouvait il tenta alors de le toucher en plein buste. Avec son Katana ? Non sa lame était toujours dans son fourreau il apposa sa main sur ce qui devait être le buste de son adversaire pour le pousser. A sa grande surprise il n'arriva point à le faire reculer et encore moins à le faire tomber. Le jeune homme de vingts et un ans fit alors un grand bon en arrière, il essayait de s'échapper et de se trouver au loin de l'invisible. Il tenait cependant la partie gauche de son corps.

En effet il avait esquivé le coup grâce à son mouvement réflexe, enfin, il avait juste évité de peu, de se faire broyer par quelque chose d’énorme, son adversaire l'avait frôlé, et Soufuku comprit alors qu'il faisait face à quelque chose doté d'une force immense. Car il avait quelques côtes fracturées, c'était une chance pour lui de n'avoir été que frôlé par l'immense chose qui avait sur le moment abîmée son kimono de soie, la partie gauche du torse à l'air il avait mal, extrêmement mal, mais se devait de ne pas fléchir. Il était l’espoir des renégats de Suna, celui qui devait apporter un changement et avec les précédents encouragement de Nami son guide du village des sables reçus un peu plus tôt dans la journée, l'échec était impossible. Il serra les dents et décida de continuer même s'il devait rentrer à Suna sur une jambe.  

Il rassembla alors les idées qu'il avait reçu de son précédent échange, vu la lourdeur et la lenteur du déplacement de son adversaire, il devait posséder quelque chose d'énorme, de lourd qui l’empêchait de se mouvoir a sa guise. Après avoir analysé la brutalité de sa première attaque le samouraï comprit qu'il devait s’agir de ses mains. Il avait aussi touché le buste de son adversaire... Visualisant mentalement, la somme des informations récoltées, il imagina alors son adversaire.

«  Des gros bras, un torse assez petit, si mes informations sont exacts, il est venu sur ma gauche, c'est sûrement l'effet miroir et qu'il ma attaqué part sa droite. Donc l’hypothèse d'une prochaine attaque, provenant de la même direction, est forte probable. Il faut aussi que je prenne en considération que je n'entendrai pas ses attaques comme bon me semble, il est évident que, je joue sur mon ouïe et que, même un singe aveugle le comprendrait. Il ne me reste plus beaucoup de cartes en mains, qui est plus est, je me retrouve avec une partie de mes côtes fracturées, si seulement la pluie était restée à nous observer, non elle participe au combat et en plus de ça, nous cause pas mal de soucis... Quel misère je ne voulais pas l'utiliser avant la fin du combat. Mes facultés acquises jusqu'ici vont devoir m'être utiles.  Enfin je ne suis pas le plus à plaindre, il me reste quelques réserves et maintenant que je visualise à peu près son anatomie...» Il souriait et reprit ses pensés : «  On croirait a un rythme de shamisen, amènes toi, il est temps de danser. » 

Mal en point par ce coup porter par son adversaire Soufuku qui avait alors trouvé un moyen de voir sans disposer de la vue attendait la réplique de celui-ci. Le seul hic, était que de la foule, on pouvait apercevoir que le samouraï était dos à son adversaire et que pour le moment, bien qu'il ne possédait pas la vue, il regardait dans le vide.


Shamisen musique d'ambiance:
 

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Udekane Ryuchi

Udekane Ryuchi
Messages : 64

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyDim 22 Déc - 12:04

Udekane était confiante, caractérisée par la flegme propre à son programme d'analyse qui enregistrait scrupuleusement chaque micro-information du combat, qu'elle soit d'ordre historique, topologique, atmosphérique, etc. Elle avait détecté que son adversaire avait esquivé son coup bien qu'il y ait eu contact. L'impact cinétique enregistré par ses capteurs était bien trop faible pour un qu'elle l'ait touché de plein fouet, mais elle l'avait touché. Donc probablement blessé, elle aurait même pu s'avancer à formuler une probabilité d'environ 78%. Ce qui était plus que correct. Si elle avait été de chair et de sang comme son père, elle en aurait sûrement souri.

Cependant, son ennemi l'avait touché, lui aussi. Elle avait reçu un coup de paume dans la poitrine, ce qui l'avait légèrement désorientée dans sa charge, entraînant une déviation de se charge initiale d'un angle d'environ 2% par rapport à son point de départ. Elle l'avait non seulement ainsi raté, mais de plus, il avait pu acquérir des informations sur son physique. Sans compter qu'il savait comment elle allait attaquer à partir de maintenant. Bien qu'on ne puisse pas dire de la gynoïde qu'elle fut contrariée, car cela était propre aux sentiments humains, elle analysait cela comme une information négative.

L'androïde pivota sur elle-même avec légèreté en dépit de ses poings colossaux. Moins elle produirait de décibels en se déplaçant, moins elle donnerait d'information auditives à son adversaire, c'était mathématique. Physique aussi. Si son adversaire ne s'était pas déplacé après voir esquivé sa première attaque, alors il était exactement devant elle, désormais. Elle prit le temps de faire une analyse thermique détaillée des alentours, et put distinguer une forme chaude à quelques mètres d'elle, comme elle l'avait prévu.

Elle s'apprêtait à charger de nouveau, quand elle se mit sur pause. Était-ce prudent d'agir deux fois de suite de la même manière sur la même personne ? Surtout que d'après ses calculs, il n'y avait que 53% de chances que son coup n'ait réellement meurtri sa cible, et ses chances de l'avoir handicapé ou mutilé descendaient à 19%. Si son adversaire avait conçu une riposte appropriée, elle se mettait en danger. Son père n'aurait pas approuvé. Ou peut-être que si. Chose rare chez Udekane, elle se mit à douter. Elle ne disposait pas des informations pré-enregistrées nécessaires pour trancher. Elle profita alors du fait que son adversaire était toujours immobile pour faire une classification des ripostes possibles et leurs contre-ripostes vis à vis de l'attaque qu'elle s'apprêtait à porter. Exactement comme l'aurait fait un joueur de shôgi.

Lorsqu'elle eut fini, on pouvait dire qu'elle n'était pas satisfaite de la démarche à suivre, car celle-ci comportait de gros risques. Néanmoins, c'était la solution optimale dans le cas échéant, toujours d'après les calculs de son intellect surdéveloppé. Elle prépara alors son poing, et fondit sur son adversaire, prête à lui asséner la même attaque ! Cette fois-ci, elle enchaînerait instantanément avec l'autre poing si celui-ci l'évitait sur sa gauche, car il n'aurait pas d'échappatoire après avoir esquivé son poing droit.

Malgré ses efforts, son pas martelait le sol détrempé en produisant un bruit très audible. La plus ne couvrait pas tout à fait le vacarme de ses pieds foulant la boue avec des "floutch" sonores. Sa vitesse, bien qu'inférieure à celle qu'elle aurait eu en terrain dégagé et sec, augmentait de manière significative.

Elle arriva sur le shinobi adverse comme une locomotive folle, juggernaut d'acier et de chair.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1083-annale-d-udekane-ryuchi https://sns-rp.forumgratuit.org/t699-bingo-book-d-udekane-ryuchi https://sns-rp.forumgratuit.org/t694-presentation-d-udekane-ryuchi
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyDim 22 Déc - 13:37

IRP

Soufuku esquive de justesse le coup de poing dévastateur d'Udekane. Malheureusement, celle-ci le frôle et le samouraï sent que ses côtes du côté gauche sont cassées, et se tient ce côté-ci. Ayant reculé après avoir touché de la paume de la main le torse de la jeune androïde, il analyse la situation. Udekane fait de même, et fond alors sur Soufuku, qui lui tourne le dos, s'apprêtant à asséner la même attaque.

HRP

Rien à rajouter ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyLun 23 Déc - 1:34

Hilarant, c'était le seul mot qui pouvait à présent décrire la scène a laquelle les spectateurs assistaient, en effet,  au centre de l'aire de combat, le prétendant au titre de chuunin qui portait un kimono blanc, était dos à son adversaire, bien qu'il n'avait pas la vus il ne le voyait pas et laissai à présent à son opposant, une ouverture, une occasion en or pour l'attaquer. Un désavantage qu'il s'était procuré, l'abrutit... Entre ceux qui beuglaient, ceux qui s’esclaffaient et ceux qui se tenaient la tête dans les mains en espérant qu'un miracle se produise. D'un film d'action trépident et angoissant, nous étions donc passés à un long métrage comique, semblable à ceux où l'un des acteurs principaux n'est autres que la risée de tout un peuple, toute une génération. Tout  les adjectifs qualificatifs péjoratifs peuvent définir énergumène qui de la foule faisait à présent de la peine. Nous le publique avons maintenant après avoir bien rigolé une certaine tristesse en vue de la prochaine attaque de son colossale adversaire. Comment allait-il faire pour se sortir du pétrin dans lequel il venait de se fourré ? La question était évidente, la réponse, elle l'était visiblement moins, voir impossible à deviner. Le double handicape qu'il s'était infligé réduisit le suspens, c'était donc devenu un spectacle banale, quasiment sans enjeux, sans ferveur sans saveur. Le gagnant venait d'être annoncé. Enfin annoncé avant la fin logique et la victoire de l’autre combattant. Le samouraï, le bleu, lui ne pouvait imaginer la victoire. Après tout un ninja de moyenne classe ne devait pas se laisser avoir de tel sorte. En situation de guerre il serait déjà mort, sans avoir eu le temps de dire ses dernières paroles. Ah son adversaire lui préparait sa deuxième offensive, enfin un qui voulait son titre et qui ne faisait pas que fuir. D'accord il fallait être prudent. Mais là, c'était plus de la crainte qu'autre chose. Une fille, enfin, une adolescente hurlait en ferveur du samouraï elle devait certainement venir du même village que lui, lui venait d'où déjà, ah, oui, de Suna no Kuni. Et bien le village du sable a perdu de sa splendeur... Vous me direz, c'est tant mieux pour nous. Cette fille en question ? Elle n'arrêtait pas de l’appeler Nabe. Oh ça pour un navet !!! S'en était bien un. Elle hurlait à la mort, je me doute qu'il ne comprenne quelque chose... Ça doit surement être sa petite ami, et bien avec un nigot et une excitée pareille vous me direz, le village du sable n'est pas sortit de l'auberge. Enfin avec le spectacle proposé, vous me direz, il valait mieux pour eux d'y rester. La méga honte, ahlala depuis le petit Naruto, les temps ont biens changés vous me direz, les valeurs se perdent et pour tout vous dire c'est une fierté d'avoir construit ce pont il y a de cela, plusieurs années. Inari a tellement insisté pour venir voir l'examen... Vous me direz, ont ne refusent rien à son tendre petit fils. Bon regardons ce qui se passe entre les deux protagonistes, et vous me direz si j'ai raison ou pas !





~




Soufuku, le samouraï de Suna venait de récupérer quelques donnés précieuses pour la suite  des événements, oui à présente il pouvait imaginer et définir en quelque sorte son adversaire. Alors deux bras gigantesque et dotés d'une puissances monstrueuses, il fallait à tout prix éviter une prochaine attaque. Sinon les dégâts risqueraient d'être monstrueux. Pour avoir à affronter un monstre c'était sans doute logique. Concentré, même avec l’exaltation du publique. Il devait coûte que coûte rester vigilant, le moindre faux pas etc'était la défaite assurée, et en plus de cela la non promotion et le déshonneur. La pluie, diluvienne, rendait les choses de plus en plus difficile, et avec ce sol au point de se changer en marécage, la tâche s'annonçait extrêmement compliquée. Le Suna-Jin de dos, entendait ceux qui étaient assis en tribune, ils rigolaient... Il aurai bien aimé les voir, là sur un terrains impraticable, la vue désactivée  à combattre un titan. Enfin le champs de patate qui posait problème n'allait plus en poser, Pour dire vrais le bretteur avait dans la tête une petite astuce qui pourrait s’avérer fortement utile pour poursuivre la bataille.

Etant plus jeune, il avait déjà était entraîné par son père dans des conditions extrêmes, en effet un jours de pluie torrentielles, il avait été obligé d'enlever ses sandales et de survivre pieds nus en parcourant un parcours piégé. D'après son paternel, c'était le meilleur moyen pour faire accroître sa vitesse, son endurance, sa vigilance et ses réflexes. C'est vrais que les camps d'entraînements chez les Nitobe étaient parfois pénibles, mais ils avaient prouvés par le passé qu'ils étaient efficaces, et c'est avec ce qui va venir que le samouraï compte vous le prouver. Pour pouvoir se mouvoir aisément, décida d'ôter ses sandales faites en pailles, il chaussait à présent, ses chaussettes de soie blanches qui avaient été quelques peut tachées par la gadoue présente dans l’arène. L'idée était de faire déplacements vif et rapide en s'aidant de la demi-pointe de ses pieds les légères flexions de ses orteils pouvaient donc, lui permettre d'user d'une multitudes de mouvements. Qui seraient forts utiles en combat.

Il se mit donc à réfléchir sur le moyen d'attaquer, enfin de contre attaquer il devrait agir tel un félin avec souplesse, férocité, vivacité et élégance  en bonus, pour la beauté du spectacle et que les gens qui avaient suivis les événements mal-grès la pluie en aient pour leurs argents. Il pensait a tout, jusqu'au moindre détail, il s’apprêtait maintenant à ce que son opposant réplique, oui la foule ne fit aucun bruits et il pouvait entendre que l'adversaire chargeait, des bruits  parfaitement descriptibles et cela même avec la pluie. C'est même bruits qui indiquaient que la vitesse que son opposant gagnait a chaque foulés, augmentait. Il va donc devoir deviner où est ce que celui ou celle qui fonçait vers sa cible allait envoyer son attaque. C'était certainement,  encore du corps à corps par chance, le samouraï n'avait pas à faire face à des techniques démesurées sortant de l'imaginaire. Enfin le mot chance était vraiment, pas celui qui convenait car il fallait tout de même réussir à éviter la charge du du destinateur. Il pensait :

« A coup sûre, se sera la même attaque a coup sûre. Bon j'ai gagné en légèreté, j'ai une chance de prévoir son coup et de l'éviter ? Il peut me détecter mais pas voir mes mouvements.  Je vais certainement devoir utiliser ça, c'est obliger. Si je veux mettre toutes les chances de mon côté. Attend ! ! ! Je l'entend arriver, mais on dirait qu'il se situe dans mon dos... Pas possible me serai-je trompé de sens en essayant de prendre de la distance ? Il est là je l'entend mince je vais devoir agir vite il ne me reste plus beaucoup de temps ! »

Le coup de son adversaire arriva tel une fusée, sentant l'attaque arriver derrière son dos le poing droit de son adversaire fusait  sur sa gauche. Il évita de justesse, c'était moins une, il avait eu de la chance. Mais n'eu le temps de se réjouir car son assaillant, lança à présent un deuxième coup, celui là, était en prévision d'une possible esquive de la part du genin  du village du sable. C'était bien joué lui avait comprit que cette fois une simple esquive ne serait pas de mise, il devait à présent sortir le grand jeu.  Le coup arriva sur sa droite, son adversaire avait utiliser son poing gauche. Il va falloir assurer, il va falloir leur montrer. La vigilance accru du jeune home a la chevelure blanche, allait-elle s’avérer utile ?

Et bien oui ! Il se sentait plus rapide, plus sûre de lui, plus habile, il avait se ressentit propre à lui que l’espace temps était plus lent. Enfin ce n'était qu'une impression. Il tapa le fourreau de son sabre qui avec une trajectoire perpendiculaire se logea entre le bras qui s’apprêtait à frapper et le torse de son adversaire. Et avec une figure digne des plus grands acrobate, s'aidant de l'appuie bien solide de sa pointe de pied gauche se projeta en avant. Toujours sur son appuie l'autre jambe en lévitation, il pivota rapidement en s'aidant de son talon droit une fois qu'il avait toucher le sol, pour se retrouver face à l'inconnue qui portait son attaque, passant sous la bras de son adversaire il pivota une seconde fois l'individu, pour se mettre derrière lui, le situation inversé il décida de porter son attaque à ce qui devait être son poumon droit, pensa avoir fait le bon choix :

«Mince je saigne, si ce que je pense est exact un coup à ce qui doit être son poumon droit, l'empêcherai de respirer et la victoire me reviendrai, je ne voulais pas endommager ses points vitaux mais hélas, je n'ai visiblement pas le choix. Je suis désolé mais la victoire dois me revenir, je dois le faire pour toutes les personnes qui croient en moi ! Je suis le Battosaï ! !»

L'arcade ensanglanté, il avait esquiver de peu l'attaque de son adversaire, enfin le plus gros de l'attaque, car celui-ci l'avait tout de même frôlé à l'arcade droite de son visage. Cependant grâce à son mode Battosaï activé, l’éveil du samouraï lui avait conféré une plus grande habilité et une plus grande vitesse. Son coup doté d'une grande précision était rapide, précis, inévitable pour certain, il contait s'adjuger la victoire grâce a se dernier. De toutes façon il n'avait pas le choix. Il se remit donc à penser :

«J'ai joué ma carte maîtresse si jamais j'échoue le combat est terminé, je sens le sang qui coule sur mon visage, c'est désagréable, mes côtes son fracturées, et ma respiration est de plus en plus difficile...  Je ressens les effets indésirable de cet attribut fabuleux.»




~



De la foule on ne pouvait apercevoir si l'estoc avait fait mouche, mais au plus grand désarroi de certain spectateur le samouraï levait sa main. Il s'apprêtait à prendre la parole.




~




- Cher examinateur, j'abandonne. Je m'adresse maintenant à ton encontre cher adversaire. Tu es un guerrier redoutable, le meilleur que j'ai eu à combattre jusqu'à présent. J'aurai aimé pouvoir combattre plus longtemps, mais un bon guerrier doit savoir lorsqu'il ne peu plus combattre... A l'avenir, j'aimerai te dire deux choses, premièrement, le silence, dans un combat est  fait d'or. La deuxième j'abandonne car je ne peu plus rien faire, et qu'il serait fous de poursuivre ce combat. Et puis par le passé, j'ai appris d'un vieux sage que c'est de nos plus belle défaites que se gagnent nos plus belles victoire. Je ne connais pas ton nom mais je te remercie aujourd'hui j'ai eu ma plus belle défaite.



~


Coup de théâtre vous me direz ! ! Le petit au Katana se défendait pourtant bien mais bon il a reconnu le fait de se retrouver face à plus fort que lui ! ! !  Vous me direz, le gamin a quand même du cran et du talent c'est indéniable. Bon c'est quand même la méga honte de perdre devant sa petite amie ! ! Je plains son retour à la maison... Qu'est ce que son adversaire va répondre ? Je ne sais pas vous me direz j'ai hâte de savoir qu'elle sera la suite après cet abandon soudain. Regardez moi cette foule le petit gars reçoit quand même des applaudissement, vous me direz, c'est Inari qui avait raison.





Spoiler:
 

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku EmptyLun 30 Déc - 23:06

IRP

Peu après que le combat eut été lance, Udekane réitérant son attaque auprès de Soufuku, celui-ci se rendit compte qu'il lui tournait le dos. Il enleva ses chaussures et tourna les talons, puis passa sous son bras, avant de se retourner, puis l'attaquer par derrière. Mais alors que personne ne s'y attendait, le genin leva le bras, et admit sa défaite, abandonnant. Larbitre siffla la fin de l'affrontement entre le genin et la chuunin, afin qu'ils puissent repartir récupérer leur vue.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Udekane VS Soufuku Empty
MessageSujet: Re: Udekane VS Soufuku   Udekane VS Soufuku Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Udekane VS Soufuku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Mizu no Kuni :: IIe Event - Examen Chunin & Jonin-
Sauter vers: