Le Deal du moment : -33%
Ecran PC XIAOMI – 24″ – MI MONITOR 1C
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 

 La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty
MessageSujet: La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]   La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] EmptyMar 28 Jan - 19:31


  • Je me réveillais, brumeuse, les yeux encore dans le sommeil. Il faisait noir, le jour n’était pas encore levé mais impossible pour moi de me rendormir. L’insomnie me reprenait, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu ce problème, vive l’ironie. Je soulevais mes couvertures et sortais de ce nid douillet qu’était mon lit. Mes pieds encore chauds touchèrent le sol froid et un frisson remonta le long de ma colonne. Brrr quelle idée démente j’avais de sortir de cette douce chaleur, mais ça m’énervait d’autant plus de rester là à compter les moutons dans le vague. Peut-être qu’en comptant des kunais j’arriverais à quelque chose mais j’en doutais, il faudrait que j’essaie la prochaine fois. Je tournais le regard vers l’horloge, il était 3h00 du matin. Je soupirais, pas étonnant que mes yeux faisaient peur. Des yeux blancs cernés de noirs, je ressemblais à un zombie. Enfin heureusement qu’avec un sourire sur le visage ça passait mieux.

    Je m’habillais sans un bruit, ne voulant pas réveiller mes parents qui dormaient dans la pièce à côté, enfilant mon top noir, mon pull blanc et rabattant la capuche sur ma tête. Bien entendu, je portais mon short noir et avais passé mon « bandeau » en bandoulière, je finis par enfiler mes sandales, ma journée commençais maintenant. Je décidais de passer par la fenêtre de ma chambre, passer par la porte d’entrée aurait été bien peu discret, et je respirais un grand coup. L’air froid pénétrant mes poumons me fit doucement claquer des dents. Soufflant un bon coup, je sautais de toits en toits jusqu’aux limites du domaine Hyûga. Un petit entrainement matinal allait me faire le plus grand bien !!!

    Je courais le long des rues de Konoha, aucuns chats à l’horizon. En même temps à 3h00 du matin, il ne devait pas y avoir grand monde debout. Je passais devant le restaurant qui, quand il était ouvert, m’envoyait les bonnes odeurs de sa cuisine. Je tournais la tête rapidement, et continuais ma course. Après plusieurs minutes à courir, sauter d’arbres en arbres, je me stoppais sans même être essoufflée. J’étais arrivée à mon terrain d’entrainement. L’orée d’une forêt, une rivière qui coulait pas loin de là et des rochers, l’endroit parfait. Je commençais simplement, sans utiliser mon Byakugan. Des mouvements secs, rapide, et surtout précis. Je modelais mon chakra pour qu’il prenne l’apparence d’aguille chirurgicale, c’était l’arme qui transperçait le corps de mes ennemis et touchait les tenketsu, les points vitaux, l’empêchant ainsi de manipuler son propre chakra. Je pratiquais encore et encore, répétant les mêmes mouvements jusqu'à ce que ça devienne un réflexe. Une fois que j’atteignais mon but je changeais de mouvement ou bien j’en rajoutais un. Il fallait que je maitrise toutes les techniques de Taijutsu de mon clan, c’était un but que je m’étais fixé.

    Une fois terminé, je reprenais ma respiration en m’installant en tailleur près de la rivière. Le bruit léger de l’eau et le sifflement du vent dans les feuilles me reposaient. C’était agréable ! Le jour commençais à se lever et le ciel me faisait admirer ses douces couleurs orangées. C’est à ce moment que j’utilisais mon Byakugan. Je pouvais voir tout autour de moi à presque un kilomètre, les oiseaux qui lissaient leurs plumes à ma droite, les lapins qui sortaient de leur terrier devant moi, même la silhouette qui était cachée derrière un arbre à ma gauche. Je me tendis un peu, ne sachant si c’était un ami ou un ennemi. Je me levais, le Byakugan toujours activé et me tournais dans la direction de l’intrus. D’une voix froide et autoritaire je lui ordonnais :

    -Qui que tu sois, sors immédiatement de ta cachette !!

    J’attendais que mon ordre soit respecté, si il ne l’était pas, je n’hésiterais pas à me battre. Tant que je ne savais pas si c’était un habitant de mon village ou pas, je restais sur mes gardes et pris plus d’appuis sur mes jambes. Pas encore la posture de garde mais s’il tentait quoique ce soit, j’étais prête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty
MessageSujet: Re: La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]   La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] EmptyVen 7 Fév - 16:03

Spoiler:
 
6h00 du matin, le restaurant était fermé mes parents dormaient à point fermé mais pour moi c’était l’heure de s’entrainer. Depuis ma sortie de l’académie, les jours se suivent et se ressemblent,  j’étais jeune mais je me sentais déjà enfermé dans une routine trop commune à mon gout. Mes pas lourds et lents de jeune ours mal léché faisaient grincer le parquet de la salle de bain. J’attrapais un débardeur blanc, et un vieux bas de survêtement effiloché par le temps. Avec toujours aussi peu d’entrain, je me dirigeais vers la porte d’entrée et la fit coulisser. Une brise matinale pénétra le palier caressant mes joues, comme si le seul obstacle que ma silhouette représentait n’était au fond qu’un autre chemin vers la liberté. Cette pensée empli mon cœur de bien-être et comme ressourcé par cette petite brise, je saisi la porte et commençais à courir en la refermant dynamiquement derrière moi.

Konoha était, comme tous les matins, enchantés par son silence. Les seuls bruits que l’on entendait étaient ceux de mes pas écrasants les feuilles et celle de la brise matinal qui les fit s’élever et s’entrechoquer. Ces sons répétés de manière régulière se transformèrent en chant, comme si toute la vie du village retentissait dans ma tête.
Quelques minutes plus tard j’arrivais au terrain d’entrainement par la forêt, j’étais entouré d’arbres comme par un grand nombre d’ennemis, je pris une grande inspiration et commençais à frapper les arbres successivement par au moins un coup de pied latéral et un directe du gauche. Après trois arbres auquel le mouvement fut répété ma tête se vida. Sans m’en rendre compte j’allais de plus en plus rapidement, je sentais mon corps s’élever comme les feuilles aidées par le vent. Mon esprit combattif commençait à bouillir, mes mouvements me semblaient fluides et puissants, pourtant aucuns arbres n’étaient marqué par les coups. Au dernier enchainement  j’entendis un bruit d’écorce éclaté ce qui m’interrompu et me refit prendre conscience de ce qui m’entourait. L’arbre semblait intacte, j’en fis le tour et je vis que l’écorce arrière avais presque totalement éclaté comme si mon chakra l’avait pénétré et en était sorti comme un animal enragé.

Abasourdi, je m’agenouillais auprès de l’arbre pour m’excuser et tournais les talons en direction de la sortie de la forêt. A ce moment là, je me senti observé. Je me plaquais derrière un arbre, pris par un léger sentiment de peur. Une voix féminine  au ton autoritaire me demanda.

-Qui que tu sois, sors immédiatement de ta cachette !!

Mes jambes se paralysèrent, c’était la première fois que je me retrouvais face à un ennemi potentiel, à l’académie on nous apprend les bases mais jamais à faire face à un danger en situation réelle. Mon égo et mon indifférence naturels se firent tout petits, je serrais les dents, mes pensées se mélangèrent. Quelle tactique adopter dans ce genre de situation ? Combien de temps ai-je pour réfléchir au comportement à adopter ? Quoi qu’il en soit j’étais repéré, il fallait donc que je sorte de ma cachette. Le regard faussement agressif, je m’avançais vers elle, nos yeux se croisèrent et mon cœur se serra. Ses yeux blanc et vide d’émotion ne m’étaient pas inconnus, c’était ceux des fameux Hyuuga que je voulais tellement surpasser. Cette femme était d’une beauté peu ordinaire, celle que l’on associe aux reines de ce monde. Moi qui voulais tellement  brûler les étapes, me retrouvais déjà face à un de mes objectifs, je ne prononçais pas un mot. Mes poings se décrispèrent et mon esprit s’apaisa, j’esquissais un sourire satisfait et me mis en position de combat. Le poing gauche juste sous le menton, la jambe droite légèrement avancée, et mon autre poing au niveau de ma hanche. Ma combativité commençait à imploser. D’une impulsion, je fonçais tête baissée vers elle.

-Approche reine des neiges !


Après cette phrase maladroite, je m’élançais dans les airs et essayais de lui lancer un coup de pied, poussé par tout mon corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty
MessageSujet: Re: La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]   La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] EmptyVen 7 Fév - 20:55


  • Lorsque je m’étais levée cette nuit, et que j’avais commencé mon entrainement, jamais je n’aurais imaginé ce qui était en train de se passer. Un gamin ?! C’était juste un gamin qui était sorti de sa cachette. Pas de quoi avoir peur mais je restais malgré tout sur mes gardes. On m’avait appris l’importance de ne jamais juger les personnes sur leur apparence. Un inoffensif gamin pouvait se révéler être bien plus puissant qu’un ninja de niveau supérieur. Je l’observais attentivement, c’était un garçon assez grand mais fin, les cheveux en bataille d’un blond qui reflétait le doux soleil qui se levait, de quoi rendre le noir de jais de mes cheveux jaloux. Il arborait un air agressif, tendu, une façade pour ne pas montrer à l’ennemi la crainte qu’il vous inspire, je voyais sur ses traits qu’il réfléchissait à une tactique, restait à savoir si c’était de type offensive ou défensive. Quand je levais les yeux et croisais les siens, je fus surprise. Ce jeune homme avait les yeux ambre, comme la résine coulant du tronc, le sang des arbres. Il ne ressemblait à aucun autre habitant de Konoha et je lui reconnu une certaine beauté, particulière, rare. Il s’avançait vers moi doucement d’abord mais au fur et à mesure, je sentais qu’il prenait confiance en lui, ses pas étaient plus déterminés puis il se stoppa, un sourire satisfait collé sur le visage. Mon Byakugan toujours actif, je le scrutais et ce que je voyais me fit sourire… Ce gamin avait une importante réserve de chakra. Seulement, sans vouloir me vanter, il venait se frotter à moi, et bien que je sois gentille il ne fallait pas m’énerver.

    Il ne manquait pas d’audace ce gamin, j’appréciais cela. Il s’était mis en position de combat, une garde des plus fragiles, ses poings ne pouvaient pas protéger tout son visage et ses jambes étaient trop rapprochées pour avoir une bonne stabilité. Cependant, tout n’était pas mauvais dans sa posture, il y avait du potentiel. Son chakra commençait à affluer dans ses membres et l’attaque ne tarderait pas à venir. Je m’étais retenue d’adopter la position de garde pour ne pas provoquer mon « ennemi » mais celui-ci avait visiblement soif de combat. Son chakra se dirigeait vers les membres inférieurs, ses jambes. Il comptait effectuer une attaque frontale ou bien fuir mais en prenant en compte son sourire et sa garde, je penchais plutôt pour une attaque de front. Je m’apprêtais à recevoir le jeune garçon comme il se devait. D’une impulsion, je le vis se diriger vers moi à une vitesse phénoménale. Décidément,  je l’avais peut-être sous-estimé ce gamin. Tout en approchant, il me lança :

    -Approche reine des neiges !

    Reine des neiges ?! Moi ?! C’était flatteur mais si c’était une ruse pour me perturber, il pouvait tout de suite rentrer chez lui. Anticipant son attaque, je le suivais dans les airs et parais son coup de pied. Il était puissant, indéniablement mais je ne m’étais pas entrainée toutes ces années pour ne pas savoir bloquer un simple coup de pied. Ma paume vint frapper sa cheville, bloquant sa force. J’en profitais pour manipuler mon propre chakra afin de lui faire prendre la forme d’une aiguille et, grâce au Byakugan, visais le tenketsu principal de la jambe. Désormais, il lui était impossible de malaxer correctement son chakra dans cette partie de son corps. Je n’attaquais pas pour lui faire du mal, mais je n’allais pas me laisser faire alors que lui me fonçait dessus comme un taureau. Je retombais gracieusement sur le sol, mes cheveux détachés me gênaient à voler devant mes yeux. Je me redressais et les attachais en un simple chignon lâche.

    - Dis-moi gamin, pourquoi m’attaques-tu ?! Qu’ai-je fais pour attirer ta soif de combat ?!

    Avec le tenketsu de sa jambe bloqué, je doutais fort qu’il arrive à réitérer sa performance de tout à l’heure. Sa vitesse, j’avais été impressionnée par sa vitesse. Comme un coup de vent, une rafale qui fait tout s’envoler sur son passage. Cependant, j’étais moi-même très rapide. Les techniques de Juken que j’employais nécessitaient de la rapidité, de la précision et un savoir-faire certain en taijutsu. Cette fois-ci c’était à mon tour d’attaquer. Il allait voir ce que je savais faire !!! Je m’élançais sur lui, filant de gauche à droite pour le perturber, et lui donner un peu plus de mal à me viser. Du moins c’était ce que j’espérais. Ma rapidité me donnait un certain avantage mais il n’avait pas l’air d’un adversaire à prendre à la légère. Je désactivais mon Byakugan, je ne voulais pas me donner un avantage, pas par arrogance, mais je voulais absolument me mesurer à lui à armes égales.

    -Tu as une vitesse assez impressionnante, je dois dire. Mais tu ne pourras plus t’en servir, tu n’arriveras plus à malaxer le chakra dans ta jambe. Ton coup de pied était puissant mais pas assez, Blondinet.

    Je me tenais devant lui, le jaugeant de mes yeux blancs. Pendant ce laps de temps très court, je concentrais une bonne quantité de chakra dans la paume de ma main droite. J’essayais de le déstabiliser et après un sourire, je frappais ma paume directement sur son torse, déversant tout le chakra accumulé afin de le propulser à quelques mètres de moi. J'espérais qu'il n'arriverait pas à esquiver ma technique. S'il l'a prenait de plein fouet, elle risquait de lui faire mal mais, sans que ce soit malsain, je prenais un plaisir immense sur ce combat. Au fond, cette journée ne se présentait pas mal, je dirais même qu’elle me plait de plus en plus. Moi qui cherchais à m’entrainer, quoi de mieux que de se battre avec une vrai personne, voir où m’améliorer et peut-être que lui aussi prenait un certain plaisir. Je souriais, un vrai sourire de plaisir. Il avait l’air déterminé mais je l’étais tout autant si pas plus…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty
MessageSujet: Re: La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]   La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] EmptyDim 9 Fév - 10:56

Par le simple amortissement de sa main… Voilà comment elle stoppa mon attaque. Cela me semblait inhumain. Comment pouvait-il y avoir une si grande différence de niveau entre nous deux ? Qui était cette fille ? Je pense qu’à cette époque je n’avais pas conscience du vaste monde qui m’entourait, pas même celui de mon propre village. Mon rêve de me faire une place au sommet me semblait tout à coup bien loin. J’atterris vacillant quelques mètres plus loin, je ne remarquais même pas cette aiguille plantée dans ma jambe, seul l’engourdissement que je sentais grimper petit à petit me fit dire que je ne pouvais plus tenter une attaque de ce genre. Son regard désinvolte me provoquait alors qu’elle se recoiffait, pour ajouter à mon humiliation elle dit d’un calme déconcertant.

- Dis-moi gamin, pourquoi m’attaques-tu ?! Qu’ai-je fais pour attirer ta soif de combat ?!

C’est tout ce que je lui inspirais ? Un gamin qui se tape une crise de nerf ? J’essuyais péniblement ma transpiration, avec mon avant-bras gauche, qui troublait ma vision. Elle attendait une réponse de ma part, mais fallait-il vraiment que je lui explique ? Je la provoquais non pas par abus de confiance, loin de moi cette idée. Je ne la connaissais pas mais je savais que derrière ses yeux meurtriers se trouvaient les réponses à mes questions auxquels une conversation ne pouvait rien apporter. Haletant, je lui lançais dans un soupir.

Contente-toi de t’amener par ici et peut être que je répondrais à tes questions.

Ma jambe me démangeait, comme si elle avait été prisonnière du sol. J’étais peut être idiot mais malgré ce handicap, je gardais en moi cet espoir de gagner ce combat. Pourtant sans une once d’hésitation, elle s’exécutait et se ruait vers moi comme un félin. Sa vitesse était impressionnante, je m’imaginais rapide mais j’étais loin de m’imaginer que l’on pouvait atteindre une telle maitrise de la course. Je commençais à me protéger le visage qu’elle s’arrêtait brusquement en face de moi balayant l’air dans sa course, qui me fouettait le visage. La peur avait surement transformé la réalité à mes yeux, mais elle semblait immense, sa carrure pourtant si fine imposait sa loi dans mon espace. Elle me lançait cette dernière phrase qui eut raison de mon état psychologique.

-Tu as une vitesse assez impressionnante, je dois dire. Mais tu ne pourras plus t’en servir, tu n’arriveras plus à malaxer le chakra dans ta jambe. Ton coup de pied était puissant mais pas assez, Blondinet.


Elle me crachait au visage ce compliment qui cachait beaucoup d’arrogance. Cette fois, cela était de trop ! Je m’apprêtais à mon tour, à lui cracher littéralement à la figure. Sauf qu’elle avait déjà poursuivi son coup en concentrant son chakra dans la paume de sa main qui se dirigeait à toute vitesse sur mon buste. Je n’eus aucunement le temps de réagir, je sentais mon torse chauffer, voir brûler sur l’impact. Mon corps décollais du sol et fut propulsé contre l’arbre derrière lequel j’étais caché il y a encore de ça quelques minutes. Face contre terre, je sentais encore la douleur de la brûlure, une larme coula de mon œil que je m’empressais d’essuyer. Dans un dernier effort je me relevais péniblement, le regard en alerte et avec un ton étrangement confiant.

C’en est fini de toi !


D’un coup sec, j’arrachais ce qui me restait de débardeur. J’écartais mes jambes et appuyais mes mains contre elle. La colère m’excédais, je la sentais monter sauvagement en moi, mes yeux n’exprimaient rien, mon esprit était dans un autre monde, je voyais « rouge » comme on dit. Je malaxais tout ce qui me restait de chakra dans mes membres valides, je fis un premier pas… Puis un second… Un hurlement animal sonnait le départ de ma course, je pris exemple et imitais celle qu’elle avait exécuté auparavant, à la différence qu’elle était moins régulière, moins prévisible. Avant de l’atteindre, je m’élançais à nouveau en l’air en hurlant, le poing tiré comme la corde d’un arc prêt à en découdre avec son sourire supérieur !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty
MessageSujet: Re: La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]   La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] EmptyDim 9 Fév - 14:48


  • Lorsque j’avais bloqué son coup de pied, j’avais bien vu à son visage qu’il avait été surpris. Je ne voulais pas le blesser, ni physiquement, ni dans son estime mais je n’allais pas non plus me laisser faire juste pour satisfaire son égo. J’étais peut-être gentille mais pas bête. Il transpirait déjà et je me demandais s’il ne s’était pas entrainé avant de venir, après tout, c’est moi qui lui avais dit de sortir de sa cachette. Il n’empêche qu’il n’aurait pas du se jeter sur moi. En l’observant, je voyais qu’il haletait. Transpiration, essoufflement, tous les signes de la fatigue post-entrainement ou du moins, il était déjà en difficulté. Je le savais bien, ce combat n’allait pas s’éterniser. Nous nous regardions sans prononcer le moindre mot. Mais ça me taraudait l’esprit de ne pas savoir pourquoi je lui inspirais un sentiment de colère ou bien de haine. Je ne comprenais pas le but de sa manœuvre, je lui avais simplement demandé de sortir de là, pas de venir se battre, il aurait très bien pu fuir, je l’aurais laissé aller sans problèmes. Non, plus je le regardais, plus je voyais dans ses yeux ambres, la détermination, le refus de se laisser marcher sur les pieds, une volonté de montrer au monde entier sa valeur et ses capacités. Pas dans le sens où « je suis le meilleur » mais je sentais qu’il voulait prouver aux autres que lui aussi pouvait. Quand je lui posais la question de savoir pourquoi ce comportement, je n’eus droit qu’à :

    -Contente-toi de t’amener par ici et peut être que je répondrais à tes questions.

    Une provocation. Il ne voulait pas me répondre, du moins pas tant que le combat n’était pas terminé. S’il ne suffisait que de ça, j’allais abréger celui-ci pour avoir mes réponses. La curiosité est un vilain défaut, c’est bien vrai pour moi. Mais c’était elle qui m’avait toujours fait avancer. Bien décidée à le faire avouer, je m’élançais sur lui. Dans l’incapacité de malaxer le chakra dans sa jambe, il lui était dés lors impossible d’esquiver mon attaque. Je l’avais eu, ma paume de chakra l’avait fait valser dans les airs et il s’était cogner violemment contre l’arbre derrière lui. Je le vis se relever avec difficulté, je n’aurais pas du mettre autant de chakra, un bref moment je culpabilisais. Je n’étais pas du genre brute, à malmener les personnes pour rien. A dire vrai, je n’aimais pas la violence gratuite mais je me défendais quand c’était nécessaire. Je ne manquais pas la larme qui coula de son œil mais il l’essuya rageusement, précipitamment. Péniblement je le vis se remettre sur ses jambes et quand il releva le visage, son regard avait changé. Il était aux aguets, prêt à tout et lorsqu’il ouvrit la bouche ce fut pour me prévenir…

    -C’en est fini de toi !

    Il était vraiment sérieux ?! Il arracha d’un geste brusque le débardeur déchiré qu’il portait et se prépara. Sa position changea, son chakra déferla en lui, je voyais bien qu’il ne se maitrisait plus, il n’y avait plus que la colère, la rage, le vide. Malgré son tenketsu bloqué, il malaxa son chakra et l’envoya dans tous ses membres valides. Il allait se jeter à corps perdu dans ce dernier coup. Il avança. Je savais que cette fois-ci il fallait que je me protège ou que j’esquive. Un hurlement.. On aurait dit un hurlement animal me fit reprendre conscience et lorsque je levais les yeux sur lui, je ne vis juste qu’une ombre arriver sur moi à grande vitesse. Je n’arrivais pas à suivre, sa course était irrégulière, bien trop imprévisible, j’ignorais où il allait frapper. Je n’avais pas le choix, il fallait que j’active mon Byakugan.  Mes veines temporales se firent apparentes et je le vis sauter, hurlant toute sa rage, le poing prêt à s’abattre sur mon visage. Je ne savais plus quoi, j’avais été déstabilisée. Esquive, protection, esquive, protection… Il fallait que j’arrête de réfléchir, c’était le moment d’agir sinon, le coup que j’allais recevoir allait être vraiment douloureux. Il ne s’écoula que quelques secondes avant que je ne prenne ma décision.. L’esquive étant devenue impossible, il me fallait utiliser mon bouclier. Prenant position, j’effectuais les rotations nécessaires à produire le bouclier impénétrable du clan Hyûga…

    -Hakkeshō Kaiten

    Le chakra forma une bulle autour de moi, je me sentais protégée. Le blondinet n’arriverait jamais à franchir ce « mur ». Doucement, je diminuais mes rotations pour les stopper totalement afin de voir ce qu’il s’était finalement passé à l’extérieur. Je ne voyais pas grands chose, en faisant mon tourbillon divin, j’avais soulevé la terre et formé un nuage de poussière. Je tournais la tête dans toutes les directions à la recherche de mon adversaire. Mais où avait-il bien pu disparaitre ?! Grâce à mon Byakugan, je pus le localiser, il était un peu plus loin, à quelques pas de moi… Je m’approchais de lui lentement en l’appelant :

    -Blondinet, tout va bien ?! Rien de cassé ?! J’y suis allé peut-être un peu fort, je suis désolée…

    Arrivant près de lui, je m’appuyais difficilement contre le tronc d’un arbre en le regardant. Décidément il avait réussi à me faire utiliser le Hakkeshō Kaiten, il était plein de ressource ce gamin… Je crois bien que s’il s’entrainait d’avantage, il pourrait être encore plus fort. S’il apprenait à mieux malaxer son chakra, je suis sure que ces attaques seraient dévastatrices. Je désactivais mon Dojutsu et fermais les yeux en soupirant, ce combat m’avait fatigué mais j’étais heureuse de l’avoir fait surtout contre lui. Mais je me rappelais d’une chose, je ne connaissais même pas son nom, je lui demandais donc :

    -Au fait, comment t’appelles-tu, gamin ?! Puis souriante je rajoutais Ah, j’ai gagné alors tu devras répondre à mes questions !!!

    Je penchais la tête sur le côté tout en souriant, après tout, me battre contre lui avait été bien plus intéressant que mon entrainement quotidien… Si je pouvais, je recommencerais, encore fallait-il que lui soit d’accord et je sentais que ça allait être difficile de le convaincre…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty
MessageSujet: Re: La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]   La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre de l'ambre et de la neige [PV Tenryu Genji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Hi no Kuni :: Konohagakure no Sato-
Sauter vers: