Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyMer 5 Mar - 20:18





NOM

Kangyuu



In Rp...


• Âge : 34 ans
• Nom : Musuko'kami
• Prénom : Kangyuu
• Sexe : M
• Nindo : Le temps des héros est mort avec nous ...
• Village : Kumo
• Clan : Musuko'kami
• Grade : Anbu
Bingo-Book



On n'oublie pas un visage...


Hoy, hoy, y'a plus de place pour les mauviettes !

Sérieux, lâche moi, lâche moi avec cette nouvelle mode ... Tenues sophistiquées ? Mille poches sur un mec aux airs d'épouvantails ? Un masque pour cacher son identité ? Non, me compare pas à cette marée humaine ... Tss !

Là, ce corps qui jongle sur le champ de bataille telle une bête imprévisible se taille à l'image des anciennes générations, sans plus de chichis que les courbes attribuées par mère nature dans sa plus grande splendeur. De cette silhouette svelte, mon torse dénué du moindre tissu en dévoile ses prédispositions à l'agilité et la souplesse de par des muscles moyennement volumineux, quitte à ne pas évoquer la mastodonte emplie de brutalité. Les soldats ont tendance à oublier la véritable nature d'un combat, impliquant de s'y plonger corps et âme et non avec des conditionnements rédhibitoires ... Faut le sentir dans son entièreté, ce vent qui effleure la peau, ce frisson suite à un danger allant ôter le souffle de la vie au sein de cet être ou encore ce sentiment de toute puissance même face à la mort. Me munir de protections ? Cette seule idée suffit à affaiblir sa garde et ses compétences à cause d'une auto suffisance induite, toujours inconsciemment.

Ainsi, mon style se contente d'un bermuda plus ou moins épais dont les extrémités descendent jusqu'au bas de mes genoux afin de garantir une aisance de mouvement optimale. De par le passé, ce dernier s'avérait bien différent avec des attraits davantage barbares et tribaux, déchiré ici et là suite à mes multiples rixes périlleuses. Mais ce nouveau peuple m'a convaincu de porter mes préférences sur un modèle aux goûts de ce village ... Aaah, ces jeunes. Certes, la ceinture et les pliures sur certaines rebords se montrent parfois gênants de par mon manque d'habitude, cependant, impossible d'en renier l'aspect pratique de par les sacoches accrochées autour qui me débarrassent du minimum syndical imposé aux ninjas en termes d'armements. En effet, le moindre des mouvements de ces membres paraissent les prédestiner aux arts martiaux, laissant donc de côté le matériel encombrant et excessif.

Audacieux, digne d'un guerrier vagabond, mon allure ne passe pas inaperçue lors de mes excursions en milieu urbain, surtout en considérant les traits de ce visage et ces détails subtiles qui forment une sorte de marque de fabrique. Jamais je ne me sépare de ce bandeau tacheté d'un rouge sang entourant ma chevelure flottante, puisque sa valeur dépasse de loin toute conception monétaire, avec sur lui la marque de mes anciens compagnons. S'en est du vrai oui, pas une teinture. Puis, y'a aussi cette marque indélébile siégeant sur le haut de mon abdomen, dont la signification ne peut être révélée de suite, par décision personnelle. Cela équivaut à un étendard, comme il n'en existe plus ! Enfin, l'expérience qui sied à ces longues années d'épreuves infernales se reflètent indéniablement sur cette barbe de trois jours et cette carrure imposante qui s'oppose à mes interlocuteurs, tel un chasseur ayant traversé ruines et douleurs sans ne jamais s'écrouler. Me voici !


Dans les méandres de mes pensées...


♫ J'ai bravé le ciel, j'ai bravé le temps, plus rien n'a de sens à présent, palabra mi amor ! Sur le sujet évidemment, je suis sauveur, je suis savant ... ♫

Toutes ces âmes qui m'entourent me désolent ... Chacun rêve maintenant de cette nouvelle conception du héros, chevalier servant prêt à se battre pour la veuve et l'orphelin dans l'espoir d'une paix et d'une justice pour son peuple. Seulement, ces esprits se limitent à la séduction primaire de la tranquillité, alors que la nature humaine s'avère d'une complexité plus profonde. Les érudits de ce monde connaissent assurément les rouages qui poussent les conflits à se perpétuer, en dehors du bien et du mal naïf. Cela ne découle pas des méchants ou des bons, loin de là. Nous sommes des créatures en proies à l'oubli et même lorsque les problèmes sont résolus, reste toujours une raison plus sombre à cette mascarade : L'ennui.

Voilà pourquoi un soupir se dégage de mes lèvres à cette pensée alors qu'à l'origine, un héros se désigne comme un guerrier empli d'un courage incommensurable quitte à le faire passer pour de l'inconscience, capable de ce que beaucoup d'autres ne sont pas. Il s'agit d'une personne parmi une peuplade qui s'en démarque en subvenant à ses besoins de conservations, par des exploits face à des dangers titanesques. Cette description convient parfaitement au modèle inscrit dans ma personnalité et mes actes, sans forcément que je prenne part aux conflits stupides des ninjas actuels. Ces derniers se laissent beaucoup trop porter par la politique et les caprices de certaines hauts placés, alors que nous sommes à la base destinés à braver la nature et nos propres peurs.

Faut pas attendre de ma part une coopération militaire totale, ni un patriotisme exemplaire. Les qualités de ce genre possèdent de trop nombreuses limites facilement atteignables, détruisant la hargne au fond de ces coeurs pour n'en faire que des machines inutiles. Dans ce nouveau contexte, on me compare souvent à un mercenaire ou à un lion solitaire s'étant trouvé un foyer provisoire sans s'y être totalement installé, en tout cas mentalement ... Et je ne les contredis pas, puisqu'une part de vérité réside dans cette affirmation. C'est normal ... Mais ils ne savent pas, ne se doutent pas de mon histoire.

Au milieu d'une foule tourmentée par les soucis superficiels du quotidien, mes yeux scrutent un horizon lointain dans le but de comprendre les multiples volontés qui s'entrechoquent en des conflits incessants ... Et naturellement, mon silence s'apparente souvent à celui des asociaux, alors que dans les faits, je préserve cette part de furie et d'énergie pour le moment fatidique du combat. Là, tout change. Rangé auprès mes camarades, l'on se surprendra à me voir agir sans la moindre once d'hésitation pendant que les autres fomentent précautions et doutes sur la suite des événements. Mon corps se laisse guider par des instincts fidèles, presque bestiaux, afin d'écarter au maximum les idées conditionnant la crainte chez l'homme. Et à cela, ma colère et ma détermination s'avèrent proportionnelles ...



Jamais je n'oublierai...


De la naissance des champions

D'après les récits contés par mon père sur nos ancêtre, la particularité siégeant sur la lignée me concernant puisait ses origines de deux générations avant la mienne, où encore nos rôles de gardiens se situaient parmi les Shamans. Nous ne possédions ainsi rien de ces habilités physiques propre à la pratique des techniques liées au corps à corps, puisque les bretteurs suffisaient amplement à combler cette section. Seulement, mes aïeux étaient connus pour porter en eux cette étincelle de la découverte et de l'évolution, surtout lorsque la verdure et les horizons lointains les attiraient par des secrets et limites à ébranler en toute impunité. Souvent leurs idées et leurs envies se confrontaient à des refus encadrant la protection du village contre les agressions extérieures, en connaissance de cause pour les plus érudits.

Arriva cependant le temps où l'un de mes arrières grands parents décida de creuser davantage et de passer outre ces limites afin d'entreprendre une expédition en solitaire vers le monde extérieur, quitte à ne plus revenir ... Cette période précise déboucha sur plusieurs années d'absences et de nouvelles inexistantes, où l'on faillit le croire mort selon son propre contrat avec les dirigeants. Certains finirent même par l'oublier, alors que sa famille compta les journées une par une, toujours avec l'espoir d'un retour. Un rêve qui se réalisa, finalement ... Mais avec un changement notable. Pas qu'un d'ailleurs. Ses cheveux, sa carrure, son visage ... L'ensemble traduisait une plus grande force physique avec en contrepartie une certaine vieillesse accumulée en si peu de temps ... Le stress, la désolation ? En tout cas, de son voyage, peu d'informations filtrèrent à ses semblable, si ce ne fusse aux grands conseillés lors de conversations privées.

Il se concentra plutôt sur un projet nécessaire d'après son expérience, toujours dans la plus grande inquiétude incrustée au fond de son coeur ... La formation non pas de simples gardiens ou de soldats, mais de véritables champions, de héros capables de lutter contre des menaces précises ...

La légende de Kangyuu


Sous un hurlement strident naquis-je jadis, au milieu d'une forêt riche de créatures en tout genre, hostiles comme inoffensifs. Tel un défi lancé à cette chaine de prédateurs constituant le cycle de la vie et de la mort en ces territoires, l'on raconte que ma hardiesse démesurée poussa ma mère à accoucher sur place, au milieu d'un bois non affecté par les constructions humaines. Un tableau presque incroyable, tant ma survie dépendit de cette poignée de Musuko'Kami et leurs connaissances sommaires sur les pratiques liées à l'accouchement. Tous furent pris d'un étonnement quand à cet évènement soudain, sauf mon père qui de son propre secret révélateur m'éleva vers les cieux, parmi une chaleur filtrée par le feuillages des arbres au dessus ... Il le sentit déjà à cet instant. Son sang ... Ses gênes qui coulaient en cet être juvénile.

Pourtant, le chemin perçu selon ses intuitions ne parut pas si clair au fil des années succédant mon apparition, tant une part d'attache trop prononcée se dévoilait déjà dans le quotidien. Haut comme trois pommes, mon coeur encore innocent se suffisait à ce bonheur dénué de complexité, d'un père capable de tous nous protéger de sa seule présence ... Vraiment, je les chérissais, eux et cette sensation agréable, ignorant encore les soucis de ce monde exécrable. Là où ce comportement s'avérait d'une normalité banale pour d'autres enfants, au sein de la lignée des champions, il représentait davantage une bride, un illusion ... Non, nous n'avions pas hérité d'une insouciance de ce genre, ni d'un tel but. Chaque homme de sa génération ne possédait pas le choix sur le poids à assumer sur ses épaules, dés le rite de transmission entre père et fils accompli. L'unique vérité transmise par le premier vagabond de notre légende.

Impossible d'oublier cette peinture accrochée sur le mur d'une pièce d'archive, face à laquelle une sorte de fascination s'immisça au fond de mes pensées jusqu'à résonner à travers les pulsions instinctifs de ce corps ... Si beau et si effroyable à la fois. Baignée dans une ombre flamboyante, une silhouette aux courbes indescriptibles s'imposait en tant que puissance destructrice, malgré la magnificence de son aura ... Qui, quoi, où ? L'espace d'un instant, l'enfant émerveillé à travers des yeux encore pétillants désira partir à sa recherche afin de l'observer, afin de le toucher, de le dompter ... Mais ce n'était pas le fin mot de l'histoire. Une tonne de responsabilités, de faits et de savoirs s'abattirent sur ma stature en une poignée de seconde, d'un fardeau transmit à la génération future. Au début cela adopta la forme d'un dégout. Puis peu à peu devint une fatalité. Et enfin, la flamme convergea vers l'ascension, vers le besoin d'un héros. Quand ces citoyens s'amusaient naïvement, un seul n'osait plus ignorer, toujours en silence ... Moi.

Là où le courage affluait de chacune des épreuves titanesques affrontées avec succès de ma part, où un nom se dessinait devant les yeux fascinés des jeunes soldats, peu se doutait de la montagne résidant sur mon dos, invisible ... Jours et nuits, mes efforts se concentraient sur ce devoir secret, jusqu'à développer ce trait si chère à nos gênes. C'était devenu un mode de vie, une habitude. Forcé à demeurer seul dans le secret, il me fallait uniquement devenir le plus apte, le plus puissant et surtout, le plus disposé à protéger ce peuple de l'extérieur ... Ainsi émergea le nouveau héros de cette génération.

Un seul cri, une seule réputation ...

MON NOM EST KANGYYUUUUUUU !!!!

L'unique vérité

Pourquoi ? Dit moi, POURQUOI ? Père est mort Kangyuu, il est tombé de la même façon que tu aurais pu aujourd'hui ! Cela ne te suffit pas ? Tu veux que l'on te perde toi aussi !?

Une voie féminine éclatait sur les contours de mon dos, pleine de colère et d'incompréhension face à l'état de ma chair lacérée. Tout juste venais-je de récupérer avec pour preuve ces bandages un peu trop serrés, de plusieurs blessures graves suite à une chasse ayant mal tournée. Ceux de mes compagnons qui échappèrent aussi à ce massacre pouvaient aisément affirmer qu'une chance inestimable m'évita d'y perdre définitivement la vie ... Rien qui n'atteignait mon essence de guerrier. Bien évidemment, depuis la mort du chef de famille, ces situations en rendaient fous plus d'un parmi les miens, surtout ma grande sœur ... Toujours la même histoire.

Alors, tu n'as rien à dire ? Regarde ton état ! Et si ... Et si tu venais à mourir ? Tu sais ... Je suis plus âgée que toi, et j'étais là quand l'oracle a annoncé les présages sur ton avenir.

Soudain, le ton autoritaire qu'elle employait s'évapora en un silence pesant, jusqu'à un éclat en sanglot, en balbutiant la dernière phrase.

Tu cherches à forcer ton destin, c'est ça !?

Quelle plaie. Après tout, nous nous connaissions sur le bout des doigts et chacune de ses suppositions confirmait sa faculté à lire en moi comme dans un livre ouvert. Là dehors, face aux membres de mon clan, cette âme se dressait fièrement devant tous tel un champion plus qu'un soldat, inébranlable. Puis, une fois derrière les  murs de ma demeure, cette puissance ne servait plus à rien ... Mais sur l'instant, une troisième silhouette se tenant non loin de nous m'ôtait la capacité de me retourner, de réagir. Le regard porté sur le sol, toujours de dos, des souvenirs resurgissaient brusquement, de paroles insufflées par ma génitrice ...

Flashback a écrit:
Oh mon fils, Kangyuu ... À ta naissance, une sagesse insondable m'a confié de nombreux mystères à ton sujet. Mais cette flamme dans tes yeux lorsque l'on te posa pour la première fois sur ma poitrine m'en donna la conviction avant même de l'entendre. Ceci sera désormais ton histoire ...

* Voici un être bien étrange ... J'y perçois comme une manie de défier l'impossible, de défaire l'illusion de l'homme sur ses limites ... Une stature capable de supporter le poids du monde sur ses épaules. Non, ce n'est pas de puissance que je parle. Aaaah ! La hargne et le courage de mille homme, là, en un seul ! Mais instable, trop instable ... Certes, il se causera et nous causera bien des tords inconscients. Le début, le milieu et la fin de sa vie, tous se bousculent avec une frénésie intenables. Cependant, en bien ou en mal, il trouvera une place, avant ... Sa chute. *

Stupides foutaises ... Le sujet auquel elle faisait allusion éveilla en moi une colère nouvelle vis-à-vis de sa crédulité en ces contes pour enfants. Ni l'oracle, ni eux ne savaient. D'aucun ne possédait le moyen d'accéder aux faits réels incrustés au fond de mes pensées. Subitement, je me retournais alors, faisant directement face à la chair de ma chair et cette jeune femme dont le regard m'échappait ...

Les oracles ... Ces ignorants ne sont RIEN ! T'as compris ? Ils ne sont rien que des jeunes imbéciles qui s'émerveillent devant la beauté de montagnes enneigés, quand nous les champions, sommes là pour en braver tout les dangers ! Non, le destin ne me laissera pas mourir d'une flèche perdue sur le champ de bataille. NON, le destin ne me donnera pas le doux plaisir de sombrer durant mon sommeil, d'un poison attentant à ma vie. Tu ne peux pas voir ce que je porte sur les épaules ... Alors cesse. Cesse de pleurer ! Tsss ...

Tout se passa très vite. Si bien que ma rage semblait les terroriser, avec des airs de révoltes au sein de mes phrases ... Même ma bien aimé me fixait étrangement, presque face à un étranger méconnaissable ... Seule une sortie silencieuse s'offrait en solution au milieu cette situation délicate, chose qui ne tarda pas. Chaque jour, les mises en gardes de mon père attisaient une certaine impuissance en cette hardiesse propre à ma personne ... La fin approchait, inévitablement.

Le don ultime d'un héros


Alors, t'arrives à voir quelque chose de tout en haut ?

La traque menée depuis plusieurs jours trouvait enfin un peu de répit dans ces territoires éloignés où le feuillage faisait preuve d'une densité exceptionnelle. Pour preuve, l'un d'entre nous prit la charge de grimper aux plus hauts sommets de cette jungle afin d'établir un point de repère par rapport au bercail, histoire de ne pas tourner en rond. N'ayant rien de spécifique à accomplir durant cette phase, je me contentais d'observer leurs débâcles, adossé contre un arbre avec cet air préoccupé ...

Pas encore, faut que je monte encore un peu ! Là, presque ...

L'attente s'annonça d'une petite durée qui s'allongea étrangement au fil des secondes, jusqu'à pousser mon acolyte à réitérer son cri. Une sale impatience se profilait lentement, de ceux ne plaisant guère à des guerriers endurcis.

Le ... Le village ! De la fumée ... Le signal de détresse ... C'est une attaque ! ILS SONT EN TRAIN DE DETRUIRE LE VILLAGE !

Digne d'une terrible explosion, l'exclamation du jeune soldat comporta tant de drame et d'incompréhension que l'ensemble des volatiles perchés sur les branches autour s'enfuirent à pleine vitesse, suite à quoi mes yeux s'ouvrirent grands ... Comment ? De quelle façon ? Inconcevable ! Si la menace venait de l'extérieur, notre séjour en ces territoire l'aurait forcément mené à nous croiser ... Peu importe, le temps ne prêtait plus à la réflexion.

QUOI ? T'es sérieux là ? C'est impossible ! Si c'est une blague, je vais te tuer ! Hoy ... Kangyuu, qu'est-ce que tu fous, KANGYUUUU !!??

Tel un malade empli de rage, j'entrepris une course fulgurante en écartant ou détruisant les obstacles sur la route, avec la seule idée d'arriver à temps. Briser la formation, se mettre en position de faiblesse face à une embuscade éventuelle ... Des conneries inutiles, le genre de précautions sans cesse écartées par mes actes. Cette fureur intérieure poussait davantage ce corps vers l'évolution instinctive, l'adaptation sur le tas, à la limite de l'intuition. Même ici, les jambes à l'origine de la cavale incessante paraissaient surpasser leurs propres limites, quitte à se déchirer d'un moment à un autre ...

GRAAAAAAHHHHH !!!

Long et puissant, ce souffle similaire à un brouhaha perçant exprima clairement les efforts intenses engagés à la vue des hauts murs et d'une porte géante close ... Le danger résidait bel et bien dans l'enceinte et non d'une nature étrangère. Pas le droit à l'hésitation. Avec l'élan phénoménale qu'accordait sa vitesse, cette silhouette partiellement dénudée s'éleva d'un bond vers les cieux afin de décrocher une prise, puis une autre, ce jusqu'à gravir la paroi imposante ... Certes, mes muscles subissaient énormément de cette dose d'adrénaline incontrôlable, cependant, je sentais un frisson incroyable parcourir l'entièreté de ma chair ; Le tableau que me présenta mon paternel jadis allait peut-être prendre vie, là après plusieurs mètres encore ...

KANGYUUUUU, TU NE FRANCHIRAS PAS CETTE LIMITE !!

Enfin ... L'excitation à son summum. Un truc indescriptible ... Mais, seulement eussé-je le temps d'en discerner des bribes qu'un homme en armure s'écrasa sur moi en plein vol, m'empêchant d'en savoir davantage. QUI ? POUR QUELLE RAISON ? Ce furent-là les pensées sanglantes précédant ma réaction brutale envers lui, d'un échange physique en plein air avant l'impact fatidique.

TU N'IRAS PAS Là-BAS, CETTE FOIS TU N'Y AS PAS LE DROIT !

Mon ... Mon oncle ? Pourquoi ... Je dois y aller ! Je peux les sauver, je suis fait pour cela, j'ai grandi pour cela, MON NOM EST KANGYUUU !

Nous nous relevions difficilement, sonnés de cette chute et pourtant ... Nos regards se défiaient inlassablement, au point de dénicher dans le mien une intention proche du meurtre ... Inconsciemment. L'opposition d'un être si proche s'avérait totalement incompréhensible, fou ! Comme à son habitude, le frère de mon paternel défunt se tenait fièrement debout, de ces teintes sombres sur une matière aux reflets innombrables ... Un de ces gardiens bretteurs.

Ceci est un ordre. Un ordre de notre chef, mais avant tout, la charge que t'a légué ton père. Cette fois tu n'y peux rien, le village est condamné. L'élu a déjà été envoyé en escorte, mais ils ne s'en sortiront pas seuls. Tu dois y aller, ceci est ta légende !

De la moindre étincelle alimentant ma situation de détresse sur cet instant, la discussion se serait transformé en un affrontement bref et fatal. Heureusement, ces mots déclenchèrent une vague de souvenirs quant à l'héritage transmit durant mon enfance, en des phrases dont je ne compris la signification jusqu'à ce jour précis où tout s'écroula ... Ma soeur, mes compagnons ... Ma promise ...

Mes iris se concentraient sans relâche sur la scène du désastre, alors que ma respiration atteignait la limite du supportable. Comme annoncé, j'allais tout perdre. Tout sacrifier. Une possibilité existait toujours de désobéir à ces contes et de continuer coûte que coûte. Mais tel un revirement soudain, mon âme abandonna la solution évidente pour croire au destin de la lignée des champions.

Rattraper la troupe en fuite exigea certains efforts éprouvant, avec au bout les fruits d'un bon conseil de la part du Musuko'Kami resté là haut, dans la crise épouvantable. Ces derniers tombèrent sur un obstacle de taille, composé de plusieurs ninjas aux origines et aux buts inconnus. Nous n'étions pas en position de les vaincre, non ... Je compris alors ce dont ils avaient besoin. Un héros, un sacrifice ...

[...]

L'enfer à perte de vue ... Sans même une once de flamme, ma peau subissait l'influence d'une chaleur irritante, là où le printemps frais régnait encore sur ces paysages dorénavant désolés ... Mon corps se raidit au fil des secondes à cause de la fatigue, poussé à ses limites extrêmes. Jamais ne connus-je un état semblable, au milieu de ces silhouettes brumeuses de par et d'autre qui par leur nombre induisaient une usure vicieuse, lente et cruelle. Criblé d'une multitude de Shuriken sur le dos et le torse, de diverses taillades aux saignements en ébullitions, les muscles longeant le haut de mon corps accompagnaient un mouvement d'inspiration et d'expiration forcené, trop difficile.

Khuuuff ... Graaah ...

Je me trouvais en mauvaise posture, proche d'une mort certaine. Ces chasseurs de primes disposaient de l'occasion d'achever cette souffrance, mais préféraient de loin se délecter d'une agonie peut être amusante ... Pourtant, malgré des mouvements mécaniques, je parvins à me relever, jetant un regard empli de fierté envers ces criminels ... Les autres avaient réussi à s'enfuir durant mon intervention brutale, semant le bordel parmi les rangs adverses. Fallait se réjouir, tirer sa révérence. Seulement, demeurait une sorte d'amertume, là au fond de ce coeur ...

Ma famille ... Pandora, mon amour ... Ma FEMME !

Le paysage tournait inlassablement sous mes yeux à moitiés fonctionnels, où la lucidité s'évaporait peu à peu pour atteindre une sorte de folie irrationnelle. Cet appel à pleine voie exprimait parfaitement mes regrets ... Je ne comprenais pas. Pourquoi ce sacrifice ? Je donnais là un avenir, des enfants, un foyer, une femme ... Pour ce bébé ? Pour cet enfant jamais croisé encore ? Stupide ... Stupide ... Mon âme se sentait capable de se battre encore, de transformer ce monde en cendre pour eux. Impossible de décrire la logique de ce choix ... Une bêtise ? Trop de pensées, alors qu'en face, une invocation de grande taille s'apprêtait à détruire la lignée des héros. Même pour mon courage, ce fut comme une fatalité. Cependant, un sourire apparu subitement sur ces lèvres pourpres, d'un délire ou d'une intuition inexplicable ...

Oh mon jeune roi ... Vie, vie pour ce jour ! Que ma légende soit le début de la tienne ... AAAAAAAAHHHHHHH !!!!

Ainsi usais-je des dernières protections à ma disposition, les bras portées vers l'avant et la faciès presque déformé de ce cri final avant de sombre dans l'inconscience ...

[...]

Nuls souvenirs de la période après mon déclin. D'après les paysans m'ayant retrouvé dans un état pitoyable, aucun autre mort ni aucune autre présence ne se trouvait sur les lieux, sans explications précises. Surement laissé pour mort. Malheureusement, les années nécessaires à mon rétablissement ne me permirent pas vraiment d'en savoir davantage, entre la rééducation et la guérison de l'ensemble des fractures et autres blessures sur mon corps. Cela me donna l'occasion de demeurer hors du système sur une très longue période, entre les errances et l'ermitage à travers  les peuples du monde shinobi ... Mais jamais je ne trouvais de place. Même ici, au village caché des nuages où l'on m'engagea pour certains exploits de valeurs, l'idée de ne pas être intégré pesait constamment sur ma tête ... Jusqu'où ?



Mon clan, mon honneur


Histoire de clan (longueur au choix)




Vie

Privée

Les informations qui suivent sont facultatives sauf celle marquée d'un astérisque :

• Âge : -
• Localisation : -
• Prénom : -
• Nindo : -
• Passions : -
• Personnage du manga préféré : -
• Comment avez vous découvert le forum ? : Top Site
• Comment trouvez vous le forum ? : Un forum à l'ancienne x)
• Que faudrait il changer ? : Rien !
• Autre chose ? : Vous croyez que les philosophes c'était quoi ? Les premiers rôlistes internationaux sans le web.
• Avez vous lu le règlement ?* : Oui et le contexte.


Dernière édition par Kangyuu Musuko'Kami le Lun 17 Mar - 14:05, édité 54 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tsuku Hakka
Rang A
Rang A
Tsuku Hakka
Messages : 826

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 2 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyMer 5 Mar - 22:19

Salut, bienvenue sur le forum! N'hésite pas à poser des questions ici ou sur la chatbox si il y a quelque chose!

_________________
Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) 232327asd
Ancien     Modérateur technique & Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t484-annales-de-tsuku-hakka#2858 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5956-bingo-book-de-tsuku-hakka#46153https://sns-rp.forumgratuit.org/t7370-bingo-book-de-tsuku-hakka-2 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5955-tsuku-hakka-le-retour-du-heros
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyMer 5 Mar - 22:40

Bienvenue à toi !

Je te laisse t'attaquer à ta présentation, on est tous là au besoin !

Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyVen 7 Mar - 7:45

Merci à vous, je vais m'y mettre d'ici peu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyJeu 13 Mar - 21:26

Ma présentation est enfin terminée ! Pour bien placer mon histoire dans son contexte, il faut prendre celle du clan Musuko'Kami à côté de soi durant la lecture, histoire de tout comprendre ! Surtout vers la fin, avec le bébé et le projet "élu".
Revenir en haut Aller en bas
Matsado Ryoshi

Matsado Ryoshi
Messages : 939

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyVen 14 Mar - 12:50

Je valide avec le grade demandé !
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado https://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyVen 14 Mar - 19:45

Je valide la lecture du règlement et le grade Anbu pour l'orthographe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyDim 16 Mar - 14:59

Petit up !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyDim 16 Mar - 20:36

Wahou, ta présentation est tout bonnement une tuerie.

Je ne dis pas cela, souvent et dieu sait que je suis difficile en matière de lecture, mais j'ai totalement accroché à ton histoire ainsi qu'a ton style d'écriture. On se prend directement au jeu, notamment avec les musiques agréablement bien choisie (world of goo Pawa).

L'histoire sans être compliqué n'en demeure pas moins original, notamment vis-à-vis du contexte de naruto (Pour ainsi dire, celle-ci serait tout aussi bien passé sur un forum d'héroïque fantaisie).

bref, je ne suis pas staffeux, je n'ai guère mon mot à dire, mais tout y est, le style, la fluidité, l'histoire, l'orthographe, absolument tout.

Et ce sublime destin aux choix cornélien auquel est soumis ton personnage... hmm un pure régal *_*

Tu l'auras sans doute compris, je need un rp avec toi à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyDim 16 Mar - 20:54

Oh ... Merci beaucoup, je bouillonne pour ce rp niahah Cool
Revenir en haut Aller en bas
Gakuto Nobishi

Gakuto Nobishi
Messages : 6450

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyDim 16 Mar - 21:21

Ta dernière validation requiert de vérifier que c'est conforme au contexte, et noter grande spécialiste est assez occupée... Je pense qu'un un peu moins spécialiste saura valider tout de même ! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi https://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Invité
Invité
avatar

Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) EmptyLun 17 Mar - 12:51

Contexte validé par DAAAAT MASTER OF ZE CONTEXTE ORIGINEEEL !!! (oui faut bien que j'en fasse des tonnes...)

On déplace !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty
MessageSujet: Re: Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)   Kangyuu Musuko'Kami (Terminée) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kangyuu Musuko'Kami (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: HRP :: Fiches validées :: Kumo-
Sauter vers: