Le Deal du moment : -20%
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 De la vertueuse flore aux sombres désillusions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

De la vertueuse flore aux sombres désillusions Empty
MessageSujet: De la vertueuse flore aux sombres désillusions   De la vertueuse flore aux sombres désillusions EmptyDim 16 Mar - 12:13

Newshéoth, l’urne de l’avarice, venait d’être découverte par mes informateurs. Il n’y avait pas de temps à perdre, cette dernière était en ce moment même en train d’être acheminée jusqu’au village caché de la feuille par l’intermédiaire d’un convoi. Si ce dernier atteignait sa destination finale, il me serait pratiquement impossible de m’en emparer. Je détestai agir dans la hâte, mais cette fois-ci, je devais admettre que je n’avais pas d’autre choix. Dans cette situation, le temps me faisait grandement défaut, aussi devais-je trouver rapidement un plan à mettre en place. Ainsi pus-je mettre à profit le récent avènement des Déchus. Il y avait de cela un peu plus de deux semaines, j’avais attaqué un village civil du pays du feu dans l’unique but de donner naissance à ces serviteurs de l’Abysse. Six d’entre eux m’accompagnaient en ce moment même, sillonnant à vive allure entre les arbres de la forêt dense. Dépouillé de cette infamie que l’on appelait âme, les Déchus n’avaient en somme plus rien d’humain. Dans doute s’agissait-il à la fois de leur plus grande qualité ainsi que de leur plus grande faiblesse. Leur silhouette n’en demeurait pas moins humaine, mais leur corps était entièrement corrompu par les sombres forces qui régissaient l’abysse. Recouvert d’un voile de ténèbres se confondant à si m’éprendre avec leur chair, cette carrure svelte aux membres fins et élancés leur donnaient des airs d’arachnides. Deux longues antennes se dressaient en arrière sur le sommet de leur crâne faisant office d’appendice sensoriel. Ils arboraient également d’immenses pairs yeux vitreux dénués d’iris comme de paupières dont la profondeur d’ocre révélait l’absence d’individualité. Oui, c’était exactement cela, les Déchus étaient délicieusement inhumains.

En me référant aux indications de mes informateurs, j’en vins à la conclusion que je ne devais plus être loin du prétendu convoi. Ce dernier se trouvait encore à une cinquantaine de lieu du village de la feuille. Néanmoins, chaque distance parcourut l’enfermait un peu plus dans une sécurité relative, car plus il se rapprochait, plus les chances de croiser des escouades de surveillance augmentaient. Il m’était donc nécessaire de l’arrêter au plus vite. Ne pouvant utiliser la moindre technique d’envergure sous peine de me faire repérer je réalisai que mes nouveaux compagnons me seraient particulièrement utile dans mon œuvre.

Newshéoth était une imposante urne somme toute particulièrement classique en apparence. Sa prétendue valeur n’était lisible qu’au travers de son ancienneté. En effet la relique était d’un autre âge. Cependant, nul ne pouvait se douter de l’incroyable pouvoir qu’elle renfermait. Il était fort probable que le convoi transportant cette marchandise ignore tout de son réel potentiel, la relayant au rang de vulgaire antiquité. Plutôt que de chercher à m’en emparer par la force je décidai de profiter de cet atout afin de tirer la situation à mon avantage. Car, quand bien même étant devenu un shinobi depuis peu, je n’en demeurai pas moins un meilleur orateur qu’un piètre combattant.

Sachant que le convoi ne se trouvait plus qu’à une centaine de mètres devant moi, j’ordonnai aux six Déchus de se disperser autour tout en conservant une certaine distance à l’égard de ce dernier, de sorte à rester camouflé par les épais feuillages de la forêt. De mon côté, je poursuivais ma route directement vers mon objectif. Si des shinobis assuraient probablement l’escorte du convoi, il y avait également fort à parier que des civiles les accompagnaient, ce qui signifiait qu’il m’était possible de prendre l’un d’eux en otage afin de l’utiliser comme monnaie d’échange contre l’urne.

Cependant, rien ne put se passer comme prévu. Sans doute aurais-je du me méfier de quelque chose lorsque ma connexion fut interrompue avec trois des six Déchus qui m’accompagnaient. Seulement, la précipitation eut tort de ma raison. Je ne tardais pas à apprendre à mes dépends le lot de risques inhérent à l’initiative au détriment de la stratégie. Alors que le convoi n’étais pas encore en vue, prenant appuie sur une branche pour m’élancer un peu plus en avant, je fus brusquement et violemment frappé par surprise à la poitrine par une silhouette surgie d’entre les feuillages. Le choc me coupa sur le coup la respiration. Je fus expulsé dans ma course et retombai sur le sol en heurtant un arbre, le dos plaqué contre ce dernier. La non-existence de mes aptitudes en combat se confirmait. Sans doute n’étais-je absolument pas fait pour ce genre de chose, n’ayant, qui plus est, jamais pu aiguiser mes réflexes ni développer mes aptitudes pour faire face à ce genre de situation. Levant la tête par-dessus mon capuchon, je pus enfin apercevoir mon agresseur. Il s’agissait d’une jeune kunoichi probablement responsable de l’escorte du convoi déterminée à accomplir sa mission. Décidemment les évènements n’allaient guère en s’arrangeant, mais je n’étais guère du genre à abandonner. Il m’était toujours possible de tirer une nouvelle carte.

-Dois-je d’ores et déjà me considéré comme vaincu ? Voilà qui est fort regrettable. Dis-je avec une certaine ironie en me relevant sans prendre la peine d’épousseter mon manteau. J’avoue avoir intentiné surestimé mes compétences et sans doute quelques peu sous-estimés les votre très chers demoiselle. Peut-être pourrons-nous arriver à un arrangement. Vous savez exactement ce que je suis venu chercheur, mais la question est : « Que désirez-vous réellement obtenir en retour ? »

Ainsi venais-je de lancer cette proposition. J’admettais éprouver une certaine curiosité quant à sa réponse désireux d’en apprendre un peu plus sur cette soit disant volonté qui animait les shinobis du pays du feu.
Revenir en haut Aller en bas
 
De la vertueuse flore aux sombres désillusions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Hi no Kuni :: Grandes forêts de Hi-
Sauter vers: