Partagez
 

 CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

PNJ
Messages : 188

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] EmptyMer 19 Mar - 18:16

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ?

Les aposeurs sont au milieu de la horde en train de transformer les cadavres des ninjas et civiles de Kiri, plus vous tarderez plus les ninjas sur le front devront affronter de cadavres puisants.
Les aposeurs

Citation :
Les aposeurs
corps humain recouvert de sceaux, ils ont pour particularité de pouvoir imposer les sceaux sur les victimes de la horde et ainsi augmenter le nombre de simples zombies. Ils sont très agiles et plutôt rapides, ils arrivent donc à se déplacer avec facilité aux milieu de la horde pour transformer les victimes et augmenter la taille de la horde.

A Signaler : ils disposent du sens de la vue et de l'ouïe.

PJ participants : Yumi ESUKI, Kame no Kiri
PNJ important participant : ancun
PNJ participant : ancun

Information générale:
-Je rappelle que Kiri soufre de sécheresse ces dernier temps, donc au utilisateur du Suiton, oublier l'eau environnante, il en a pas, vous devrait faire avec vos seul resserve.
-Je conseille a tous de lire les autre sujet de l’Évent car il ce peut qu'il y est des repércution, il nés cependant pas obligatoire de lire le sujet du poste du "centre de commandement" car les ordre serons transmis dans les post HRP du PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: Re: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] EmptySam 22 Mar - 23:16

La tortue-ninja devenu un colosse de deux mètres observait son ennemie qui avançait. La première ligne de revenant épéiste constituait une menace. Comment la traverser? Et puis il y avait les autres. Repérer les aposeurs étaient la priorité. Kame se tenait à l'affût du moindre signe suspect dans cette foule terrifiante qui avançait rapidement tuant tout sur son passage. Celle-ci était trop dense. Une assaut directe serait du suicide et de toute façon ne correspondait pas au habitudes d'un pratiquant du Nobinayamu. Dans un premier temps, il valait mieux tenter de se frayer un chemin, dans un second, séparer l'ennemie, puis troisièmement, isoler la cible. Ce plan semblait convainquant. Étant nouveau au village, Kame no Kiri, animal-ninja des îles tortue de Kiri éprouvait un sentiment de devoir envers son village, une promesse le liait à celui-ci et aussi à son grand-père et sensei. De plus, cette évènement pouvait lui servir à prouver sa valeur au yeux du misukage. Maintenant, il exposerait sa stratégie à sa partenaire. L'envahisseur se tenait à une dizaine de mètre. Le regard de Kame se tournait vers la jeune humaine Yumi. Pourquoi envoyer de si jeune être au combat? Les hommes arboraient une idéologie que la tortue de 45 années ne comprenait pas. Nous y étions et fallait faire avec. Il ne l'avait jamais vu depuis son arrivé à Kiri. Quels techniques utilisait-elle? Il s'adressa à sa partenaire.

- Nous devons créer de la distance pour mieux isoler les aposeurs. Nous pouvons le faire! Pour le village!

Toute son attention se tourna à présent sur ses adversaires à deux mètres devant lui. Sa jambe droite se déplaçait lentement effectuant un cercle sur le sol. Celui-ci se retrouva derrière Kame et son bras gauche s'élança de l'arrière vers l'avant. Le tous s'effectuaient dans une gracieuseté déconcertante. Aucun mouvement rapide ou brusque, uniquement un ensemble fluide et souple. Étonnant pour une tortue qui dans sa forme du Kame Sen'tou semblait être comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Un premier épéiste se trouvait à porté. Kame effectua une rotation au moment où les lames de son adversaires le toucheraient. Résultat, la carapace dévia le coup. Un second s'ammenait vers lui. Le corps pencha. L'épaule se positionna. La canons fit son entrée à quelque centimètre du visage de la victime. Et...

Teppoudama no jutsu

Un projectile salua sa cible qui se trouvait projeté vers ses amis. Le combat n'était pas fini. Il ne vaudrait mieux pas s'aventurer trop loin. Kame avait sous-estimé la quantité et devait esquiver de plus en plus de coups. À l'est, à l'ouest, une danse incessante, une riposte fracassante, une défense épatante, mais quelques frappes ennemies passaient et les secondes s'écoulaient. La patience est une vertu. Elle s'avèrera payante puisqu'une zone de confort s'installa dans le combat. La distance entre les opposants constituant la première étape apparaissait. Le taijutsu du Nobinayamu se présentait très bien pour ce rôle étant basé sur des mouvements défensifs tel que la contre-attaques et l'esquive. Cependant, les aposeurs répondaient toujours absent. Soudain un premier et puis un second. Une bonne troupe les entourait. La forme du Kame Sen'tou commençait à le gêner. Repasser à la normal demandait quelques secondes que Kame ne possédait pas pour l'instant. Encore une fois la patience est une vertu. Il continua de combattre. De plus en plus ses déplacements reculaient. Ses énergies diminuaient et il repassa en mode normal. Mauvaise idée, une énormes montagne de muscle le percuta de plein fouet à cet instant temps. Le nouveau kirijin se retrouvait sur le sol et une horde l'entourait. Un réflexe de tortue plus tard, de dos sur la carapace et malheureusement le sol, tous les membres prirent un élans et se cacha ensuite dans la protection écailleuse. Celle-ci dans son pivot se redressa et les pattes arrières retrouvaient l'air libre propulsant Kame dans les airs. Il cherchait Yumi des yeux, faut dire qu'il l'avait un peu oublié avec toute cette agitation. Elle se trouvait non loin de lui. Il avait pu également repérer les aposeurs. Ceux-ci s'adonnait à leur tâche.

Le moment de suspense tirait à sa fin, ses pieds touchaient de nouveau la terre.

Vite, en direction de Yumi pour en finir...

Il Prit sa direction. L'objectif n'était certes pas facile, mais ensemble ils pouvaient l'atteindre. Un sentiment de confiance l'envahissait. Dans sa course, l'animal-ninja rendait peu de coup en esquivant au maximum pour ne pas perdre de temps.

Allez, j'y suis presque... elle est tout près, plus que quelques mètres...

Revenir en haut Aller en bas
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: Re: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] EmptyLun 21 Avr - 21:39

Le bruit du fer qui s'entrechoquait s'était emparé de la place centrale du village. A feu et à sang à cet instant, ses habitants guerroyaient tels des héros pour le protéger. Ils étaient confrontés à des adversaires sans merci, et pour cause : ils étaient tous dépourvus d'âme. Il était possible de remarquer la rudesse du combat rien qu'en l'écoutant. Les cris des enfants, les plaintes des veuves, les souffrances des maris. Tout y était. Utiliser un unique des cinq sens était suffisant pour constater l'horreur d'une scène de guerre. Au beau milieu de cet affrontement aussi rocambolesque que banal, je me tenais à genoux, terrifiée par ce lieu commun que représentaient les conflits en notre bas-monde. Je sollicitais mon ouïe pour percevoir mon entourage car ma vue était trop occupée à autre chose. Mes yeux étaient rivés droit sur la statue de glace qui se dressait sur le champ de bataille. Je restais figée au sol, comme si une fine couche de glace m'empêchait de me mouvoir à ma guise, exactement comme mon maître à ce moment-même. Ryukù Hayabuza, le Rokudaime Mizukage, un homme charitable maniant le Hyôton, mon senseï. Je pouvais encore énumérer une liste de périphrases élogieuses aussi longtemps que je le souhaitais, mais elle ne serait jamais assez imposante pour être fidèle à la grandeur de Ryukù-sama. Je ne pus m'empêcher de repenser à tout ce qu'il avait fait pour moi... Il m'avait d'abord sortie du désespoir en m'intégrant à son équipe personnelle lorsque Yokei-sama s'était retrouvé paralysé ; il m'avait présentée à Sachi, Azzuki et Isako, tous devenus de bons amis à présent ; enfin, il m'avait soutenue au cours de la dernière triste épreuve de ma vie, l'attaque de l'Enfant Maudit sur le village. Dirigeant de Kiri depuis la disparition de Meï Terumi, il avait rétabli l'ordre dans le pays et pleinement assuré ses fonctions, pour le bien de son peuple. Aussi, je connaissais ses desseins : il croyait en la paix plus que quiconque. A ses yeux, cette utopie était réalisable. Il était conscient que la fin de la guerre entre les villages était devenue une nécessité pour notre monde. Oui. C'était vraiment quelqu'un de bien.

La sensation de froid coula à flots le long de mes joues, s'associant à celle qui m'immobilisait là. Ce personnage déjà historique venait de me quitter. De
nous quitter. Pas à son insu. Non, ce n'était pas un lâche. Il avait livré bataille jusqu'à la dernière larme, jusqu'à la dernière goutte de sang, jusqu'au dernier souffle. En ce jour, je me le promis. Je porterais son idéal de paix en moi jusqu'à ce que je rende à mon tour ce dernier souffle. Je serais celle qui extirperait le monde du cercle vicieux de la haine. Pour l'heure, je devais faire en sorte que mon senseï ne soit pas mort en vain, que son honneur ne soit pas sali par de vulgaires abominations maîtrisées par un fielleux incapable de se battre de ses propres mains. Je séchai mes larmes avec un pli de ma tenue de kunoichi avant de me relever. Le regard de petite fille désemparée avait cédé à celui d'une guerrière sans scrupule prête à en découdre. Je montrai d'ailleurs ma détermination en un cri de guerre duquel il était impossible de déceler une quelconque délicatesse. Pendant que je m'étais apitoyée sur mon sort, mon camarade de combat Kame no Kiri m'avait glissé une stratégie avant de s'engouffrer au cœur de la mêlée. Je me rappelai de ses quelques mots alors qu'il luttait déjà contre les assauts des divers cadavres en tentant de les esquiver.

- Nous devons créer de la distance pour mieux isoler les apposeurs. Nous pouvons le faire ! Pour le village !

J'étais pourtant certaine que Sachi lui avait déconseillé d'aller seul au milieu de la horde... A cet instant, tout se passa très rapidement. De sa forme de combat, une énorme tortue armée de canons sur les épaules, il se métamorphosa pour reprendre son aspect habituel, celui de la petite tortue véloce. Ayant regagné en agilité, il rentra rapidement dans sa carapace pour en sortir aussitôt, parvenant ainsi à se propulser dans les airs sous mes yeux ébahis. Lorsqu'il posa de nouveau le pied au sol, à une quinzaine de mètres de ma position, je l'avais délaissé du regard pour essayer de mettre la main sur un des apposeurs. Sachi les avait décrits comme des cadavres très rapides se déplaçant au sein du groupe de morts-vivants. Se concentrer dans un endroit pareil n'était pas une tâche facile, mais j'y parvins finalement en saisissant du regard deux de nos cibles qui progressaient à une allure vive non loin d'ici. Ils se dirigeaient vers l'arrière de la horde de cadavres, sans doute pour réanimer ceux qu'ils avaient laissés sur leur passage. La tortue-ninja qui me servait d'acolyte me rejoignit à ce moment, collant une de ses pattes sur ma jambe tremblante. Nous devions à tout prix en profiter pour établir une stratégie : puisque foncer dans le tas n'avait pas été fructueux, il valait mieux réfléchir et faire ce que nous faisions le mieux, attaquer à distance.

- Souviens-toi de ce qu'a dit Sachi tout à l'heure : nous avons été choisis pour cette mission car nos techniques ont une grande portée. Tirons-en donc profit ! Tu vois ces deux apposeurs, par là ? commençai-je en les pointant du doigt. Prenons-en un chacun. Je m'occupe de celui de droite, toi de celui de gauche. Il faut les neutraliser coûte-que-coûte avant qu'ils n'aient le temps de faire leur travail.

Une fois le plan exposé, je composai les mudras Serpent – Tigre – Chien, puis j'élançai mes bras dans la direction d'un de nos deux ennemis morbides.

- Hyôton : Tsubame Fubuki !

Ma technique était lancée et mes créations fonçaient d'ores et déjà vers ma cible. Néanmoins, la vitesse de celle-ci était si importante qu'elle ne se fit guère attendre pour sortir de mon champ de vision. Je m'écartai légèrement de l'agitation générale afin d'avoir un meilleur visuel sur l'action. En prenant un peu de hauteur, je constatai que mes oisillons avaient fait mouche : la jambe de l'apposeur déjà affaibli par l'assaut du Mizukage avait été tranchée net. Dans cet état, il serait incapable d'apposer ses sceaux sur nos unités. Voilà une bonne chose de faite... Je devais à présent m'assurer que Kame ait fait son travail de son côté : depuis que j'avais donné les directives, je ne l'avais plus revu. Soudain, un bruit strident me surprit dans mon dos. Me retournant, je découvris un des fameux épéistes dont nous avait parlé Sachi : il s'agissait d'un cadavre doté d'un mécanisme aux bras et au cou lui permettant de frapper de manière circulaire sans s'arrêter. J'étais dans de beaux draps à cause de ce cadavre qui s'était écarté des autres... Il se mit à foncer sur moi en tournant sur lui-même. S'il s'approchait trop, j'allais finir tailladée de toutes parts. Sans doute par réflexe, je préparai ma technique Baiser glacial (Kisu Rin no jutsu). Alors que mon ennemi s'approchait dangereusement, ma sphère blanchâtre apparut et vint se heurter à lui, l'immobilisant complètement. De la sorte, j'étais tirée d'affaire pour le moment. Mais les lames de l'épéiste étaient si proches que je devais impérativement maintenir mon mudra du Buffle pour garder ma technique active. Tout en restant concentrée, j'aperçus un autre apposeur sautiller d'un point à un autre dans la horde... Était-ce celui de Kame, ou en était-ce un autre ? Si c'en était un autre, où se trouvait Kame ? J'avais absolument besoin de lui sur-le-champ : si je restais plantée là en conservant ma technique, de la glace se formerait petit à petit autour des mes jambes, ce qui finirait par m'entraver totalement. Cela m'apprendrait à m'écarter seule du champ de bataille... Faites que quelqu'un me vienne en aide.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
PNJ

PNJ
Messages : 188

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: Re: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] EmptyDim 27 Avr - 10:52

Irp
La situation n’était pas glorieuse pour l’équipe de Yumi et la Tortu. Un seule Aposeur avait était toucher et ce dernier continuer a rampé pour transformé les mort en mort-vivant. Alors que chacun poursuivait son Aposeur, Yumi qui croyait avoir réussi à avoir le sien ce retrouva attaquer par derrière par un Epéiste, bien qu’elle réussi a l’arrêté elle ce retrouva bloquer. Elle pourrait rester ici sans problème, s’il n’y avait pas de problèmes, mais malheureusement… la horde ce rapprocher de sa position. Elle ne pouvait pas ce sortir de la elle-même et si sa continuait elle allait sans tardé rejoindre la horde. De son coté Kame devait s’occuper de son Epéiste car pour ne pas faire de jaloux, lui aussi en avait hérité d’un. Et devait toujours tuez les Aposeur.
 
Hrp
Yumi sera mort d’an un tour si elle nés as sorti de cette situation est aucun PNJ nés présent dans cette zone.
 
PNJ
Aucun
Revenir en haut Aller en bas
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: Re: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] EmptyVen 9 Mai - 16:34

Je me tenais droite en maintenant le mudra du buffle avec mes deux mains. Mes yeux rivés sur l'épéiste qui me faisait face, je contemplais cet effrayant dispositif circulaire permettant de tuer quiconque s'approcherait du cadavre réanimé. Cela faisait déjà quelques minutes que nous nous tenions dans cette position. L’atmosphère tendue, l'ennemi me fixait de son regard vide. Dénué de vie. Et pourtant, il se tenait bien là, face à moi. Il était quand même à l'origine de cette position délicate. Comme l'impliquait ma technique de Baiser glacial (Kisu Rin no jutsu), une fine couche de glace commençait à se former autour de mes pieds, entravant tous mes déplacements. Et elle n'allait pas s'arrêter là. Le temps que mon jutsu restait actif, cette glace continuerait sa progression le long de mon corps jusqu'à atteindre mon visage, où, à terme, elle me priverait de la respiration. Je me donnais encore quinze minutes avant que ce scénario tragique ne devienne réalité. Je mourrais ainsi poétiquement, de la même manière que mon Kage... Dévorée par la glace. Le temps continua à s'écouler, et personne ne vint à mon secours. Ni Kame, ni Sachi, ni personne. Alors que la glace avait déjà atteint ma poitrine, j'entendis quelque chose approcher... Un autre cadavre ? Pitié, non. Si c'était le cas, cela précipiterait ma chute. Je préférais encore mourir de ma propre main, comme l'avait fait Madoka autrefois, que de me faire souiller, humilier, et réanimer par un adversaire lâche incapable d'affronter ses ennemis en personne. Lorsque la source des bruits se dévoila enfin, je manquai de faire une crise cardiaque... Mon père. Il était là. Il brandissait son katana tel un héros des temps anciens. Je fus définitivement soulagée lorsqu'il employa une technique Suiton pour effacer le sceau qui se trouvait sur le front de l'opposant morbide que je tenais encore immobile. Sans cette marque dessinée à l'encre noire, le contrôle à distance du cadavre était rompu, le rendant tout bonnement inoffensif. Sans cette marque dessinée à l'encre noire, les plans de ce couard manipulateur tombaient à l'eau. Je mis fin à ma technique, laissant le mort retomber au sol et enfin regagner son statut de simple cadavre. Finalement, le corps de cet individu probablement innocent pouvait avoir accès au repos éternel. Kento-chichi m'aida à briser la glace qui me retenait prisonnière en utilisant son sabre. J'étais libérée, et pour de bon.

- Merci, papa...

- Ce n'est pas moi qu'il faut remercier. Une femme se battant au front à mes côtés a senti quelqu'un en train de dépérir dans une technique Hyôton... Je ne voulais pas que cela se reproduise... Alors je suis venu aussi vite que j'ai pu.

Je comprenais à quel point la situation pouvait être délicate pour mon père. Il avait déjà perdu une fille. S'il perdait sa deuxième, il ne s'en remettrait pas. Quoi que l'on en dise, la disparition de Madoka avait totalement déchiré notre famille. Qu'importe. L'heure n'était pas aux lamentations. J'ignorais qui était cette étrangère qui m'avait indirectement sauvé la vie en indiquant ma position à mon père. Mais en tout cas, je la remerciais du fond du cœur. Kento m'expliqua qu'ils avaient des soucis sur le front. Tout ne se passait pas comme ils le voulaient, et cette offensive cadavérique se solderait peut-être par la disparition du village. Je rétorquai qu'ils avaient besoin de lui, qu'il devrait retourner se battre. En guise de réponse, il me mit en garde. Il m'interdit de mourir. J'avais aussi beaucoup à faire : les apposeurs continuaient d'accomplir leur rôle, et il était de mon devoir de les arrêter le plus vite possible. Les larmes perlant à nos yeux, nous nous séparâmes en souhaitant chacun de notre côté qu'il ne s'agissait pas de notre dernière entrevue...

Je m'efforçai de mettre mes sentiments de côté et de me concentrer sur ma mission. Je me remis en quête des apposeurs, cette fois-ci avec une nouvelle information bien en tête : faire disparaître ce sceau était le meilleur moyen de les arrêter. A cause du long moment où j'étais restée immobile, retenue par ma propre technique, j'avais perdu la trace de l'apposeur que j'avais aperçu. Je devais le retrouver coûte-que-coûte. Courant à vive allure, je fouillai le village de fond en comble. D'ailleurs, ce village dans lequel j'avais grandi avait été entièrement défiguré. Rares étaient devenus les bâtiments en parfait état... La plupart d'entre eux avaient fini en gravas, illustrant cette bataille apocalyptique. Après quelques minutes de recherches désespérées, je finis par retrouver mon partenaire Kame no Kiri, non loin de la horde qui continuait toujours d'avancer, détruisant tout sur son passage. Mais lorsque j'arrivai, il était trop tard... et de peu. Il venait tout juste de se faire gravement toucher au buste par un épéiste. Je me l'étais promis : il était hors de question que je laisse quelqu'un d'autre mourir sous mes yeux. Pleine de combativité, je criai férocement pour attirer l'attention de la machine à tuer sur pattes. Alors qu'il se retourna vers moi, je tentai de me remémorer le mécanisme qui le constituait... J'avais en effet pu l'observer en détails pendant ces longues minutes où je m'étais retrouvée seule en compagnie d'un spécimen. Cette machine de la mort laissait autant de chances à sa cible qu'une râpe à fromage en laissait à un gruyère. Pourtant, elle devait bien posséder une faiblesse... Je me rappelai alors que des fentes étaient disposées tout le long de ce dispositif meurtrier afin d'assurer la bonne circulation des lames. Si je parvenais à en obstruer une sur chacun des deux mécanismes qui se trouvaient sur chaque cadavre, je pourrais le neutraliser ! Alors que mon adversaire dépravé s'approchait de moi pour répondre à ma provocation, je lançai avec la plus grande des précisions deux shurikens vers les appareils de rotation. Ayant fait mouche, ceux-ci les empêchèrent de tourner.


- Moins effrayant comme ça, n'est-ce pas ? Hyôton : Fuyu Dageki !

Mon jutsu lancé, je courus vers ma cible désarmée puis bondis sur lui pour lui asséner un coup de pied. Il perdit alors son équilibre et tomba parterre. Avant qu'il ne puisse opposer une résistance, je me remis sur pieds, m'accroupis, et plaçai mes mains autour de son cou. De la glace se matérialisa alors jusqu'à toucher le sol : il y était collé. Afin de m'assurer qu'il ne bouge pas, je posai ensuite mes mains sur ses poignets. Encore une fois de la glace apparut et le cadavre se retrouva bloqué comme s'il était retenu par une camisole de force. Arrêtant mon Toucher hivernal, j'écartai les cheveux de son front afin de mieux discerner le sceau qui y était dessiné. Alors qu'il tentait désespérément de se débattre, je déchirai un pan de ses vêtements et lui crachai à la figure en ayant pris au préalable le soin d'accumuler le maximum de salive. Je frottai ensuite cette dernière avec le tissu que je venais d'arracher afin d'effacer le sceau... Je compris que le contrôle s'était évanoui lorsque ma proie arrêta de gesticuler dans tous les sens. Et un de moins.

Hors de danger, j'accourus alors aux côtés de la pauvre tortue qui se vidait de son sang depuis tout à l'heure. Mais à présent, je n'étais plus l'Eisennin maladroite qui avait sauvé sa mère de justesse par un coup de chance. J'avais initié ma formation avec Ashiro, ce qui m'avait permis de grandement m'améliorer. Je n'étais plus la petite fille peureuse qui basait son talent uniquement sur des connaissances. Désormais, je savais les appliquer en pratique. Je me concentrai alors quelques instants pour commencer les soins... J'utilisai la technique d'Iroujutsu la plus basique qui soit, la Guérison mystique (Shosen Jutsu). Celle-ci pouvait être utilisée à plusieurs échelles. Il suffisait pour cela de savoir bien doser son chakra... Les tissus de Kame se reformaient à vue d’œil, et sa plaie pourtant profonde se referma en quelques minutes. Ashiro serait fier de moi... Mais après tout, je ne faisais pas cela pour lui. La tortue-ninja était sauvée, mais elle était trop mal en point pour combattre. Non sans mal malgré sa petite silhouette, je portai mon patient loin de l'agitation de la bataille. Je le cachai dans un bâtiment encore intact où il serait en sécurité. Il s'y réveillera sans doute d'ici quelques heures, lorsque tout sera terminé. L'avenir du village allait se jouer sans lui. D'ailleurs, je ferais mieux de ne pas traîner : si le compte était bon, il me restait au moins un apposeur à neutraliser, celui que j'avais aperçu tout à l'heure en me demandant s'il s'agissait de celui de Kame... Et c'était bien le cas. Le pauvre l'avait probablement perdu de vue avant de se faire agresser par cet épéiste.

Je me mis donc à sa recherche en m'approchant de nouveau de la horde. Je devais rester discrète si je voulais mettre fin à ce désastre. Comme mes ennemis, je devais me mouvoir agilement et repérer ce qui m'intéressait. Bondissant entre les décombres, il ne me fallut que très peu de temps pour le trouver. A l'abri d'un bâtiment détruit, il était justement en train d'apposer un sceau sur un défunt shinobi de Kiri pour le réanimer. Il était hors de question que je le laisse faire... En me déplaçant d'un pas de loup, j'escaladai la paroi de la petite demeure dans laquelle il avait retrouvé ce cadavre tout frais prêt à rejoindre la horde. Ce n'était pas bien difficile en me servant de la technique académique Konobori. Je me plaçai juste au-dessus de lui, prête à lui bondir dessus tel un faucon sur son gibier. Je n'y allai pas par quatre chemins et sautai sur ses épaules sans prendre le temps d'établir un quelconque stratagème. A quoi bon ? M'étant saisie d'un kunai, je profitai de l'effet de surprise pour lui scalper la partie du front sur laquelle était dessiné le sceau. Dégoûtant, sans doute, mais efficace. Je n'appréciais pas la violence en temps normal, mais je ne ressentais pas le besoin d'avoir pitié d'un cadavre, qui plus est mis au service de l'ennemi. J'en avais maintenant fini avec tout cela. Il ne me restait plus qu'à retourner à la Tour du Mizukage pour valider ma mission. La horde ne grandirait plus, et le centre de commandement devait être informé au plus vite de ce rebondissement crucial. Sur le chemin, je pris garde d'observer la horde avec précaution, afin d'être certaine qu'il ne restait plus aucun apposeur. Trois était un nombre petit par rapport à la taille de la horde... N'étaient-ils vraiment que trois ? Ce chiffre semblait pourtant parfait, et en vue de la discrétion et de l'agilité avec lesquelles ils agissaient, je le trouvais suffisant. J'arrivai rapidement là où on nous avait confié les consignes, découvrant Sachi attablée avec différents stratèges.


- Sachi. Les apposeurs ont été neutralisés, ma mission est terminée. Je n'ai pourtant pas le sentiment d'avoir fait le maximum pour mon village... Puis-je être envoyée sur le front pour soigner les blessés ? Ah, et en parlant de blessé, Kame a eu de la chance que je le retrouve peu de temps après qu'il n'ait été attaqué par un épéiste... Si tu acceptes que je vienne en aide aux autres Eisennins, j'irais le chercher pour le ramener auprès de l'équipe médicale, même si j'ai déjà fait le nécessaire pour lui. Il sera plus en sécurité ici que là-bas...

Parler à mon amie comme si elle était ma supérieure était très particulier... et son grade inférieur au mien rendait cette impression encore plus particulière. Mais je ne devais pas penser à nos différences, ni à nos différents. A cet instant, seul mon village comptait.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
PNJ

PNJ
Messages : 188

CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: Re: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] EmptyMer 14 Mai - 9:04

Irp
Sachi ne prêta pas attention a Yumi, pas par ce quelle la dédaignait ou autre, juste par ce qu’elle était beaucoup trop préoccuper, un autre stratège refusa sa requête et lui demandant de resté pour soigner les blesser déjà ramené ici a la tour du Mizukage.

Hrp
ces post conclu le sujet, pour continuer l’évent ces par ici --> https://sns-rp.forumgratuit.org/t3732-le-combt-pour-la-tour-tout-ceux-qui-arrivont-a-rejoindre-la-tour-avant-la-fin-du-combat#31836

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty
MessageSujet: Re: CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]   CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]
» Mission d'escorte de Belgarath vers Kiri
» Première mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» Quantico: Mission FBI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Mizu no Kuni :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: