Partagez
 

 Tetsu Uchida (Hakka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsui Shisei
Rang S
Rang S
Atsui Shisei
Messages : 1671

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Tetsu Uchida (Hakka) Empty
MessageSujet: Tetsu Uchida (Hakka)   Tetsu Uchida (Hakka) EmptySam 3 Oct - 15:38



Tetsu • UCHIDA


IRP !

Nom : Uchida (Hakka)
Prénom : Tetsu
Âge : 20
Sexe : Masculin
Nindo : Je vais soit trouver un moyen, soit le créer
Village :  Kiri
Clan : Hakka
Grade : Grade Supérieur (Bras droit du Mizukage)
Bingo Book : Bingo Book


Je ressemble à...
C'est dans la fleur de l'âge que nous retrouvons le jeune Tetsu. Celui-ci, vingt ans, est plutôt grand; plus que la moyenne. S'il avait autrefois des yeux qui respirait la bonté, ceux-ci ont grandement changé après les grandes crises qu'avait traversé Kiri. Ceux-ci, avec l'âge, avait prit une teinte noire comme les ténèbres. Calculateurs, ils semblaient percer l'âme des gens qu'il regardait. La plupart des gens ne voyait que les yeux d'un jeune homme brisé qui avait vu les pires catastrophes et même embrassé la méchanceté elle-même. Malgré tout, il arrivait toujours à prendre un visage neutre et souriant qui inspirait la confiance des gens. Ses cheveux, comme ses yeux, avait une teinte très noire. S'il avait été blond dans sa jeunesse, c'est dans la puberté que ceux-ci avaient commencés à lentement changer de couleur jusqu'à devenir couleur de cendre. Les cheveux n'étaient ni courts ni longs. Ils tombaient sur le visage las du jeune Tetsu. Celui-ci semblait fatigué. Cerné, d'un teint légèrement trop blanc, comme s'il était malade, faisait penser qu'il avait vu et vécu le pire. Ce n'est toutefois pas pour ces raisons que son visage avait ce teint particulier, teint réputé des Hakka. Sur les oreilles, il portait toujours des petites boucles d'oreilles rouges que lui aurait légué autrefois son père maintenant disparut. Lorsqu'il part en mission, Tetsu porte sur son visage un masque blanc. Sur celui-ci l'on retrouve un petit éclair mauve, censé représenté la vitesse qui a fait la réputation de cet homme masqué.

Lorsqu'il n'est pas dans la rue pour d'autres raisons, c'est-à-dire en vêtement civil, le jeune ninja porte un long manteau noir qui lui tombe jusqu'aux genoux. Plutôt grand, il permet de faire d'ample mouvement tout en restant confortable. Il est donc parfaitement désigné pour le combat. Grâce à ce long manteau, il arrive toujours à cacher divers objets, comme des armes, des parchemins ou encore des potions. Afin de ne laisser aucune trace lors de ses escapades, il porte aussi toujours des gants noirs. Excellent pour ne pas se faire retrouver. En mission, il porte aussi de lourde bottes qui lui enlève certes un peu de flexibilité mais lui donne, en contrepartie, une efficacité hors pair sur toutes sortes de terrains.

Tetsu Uchida n'a l'air de n'avoir jamais combattu. Il en est ainsi car il n'a sur lui absolument aucune cicatrice. Il n'a pas de grain de beauté particulier ou de trace particulière et unique, si ce n'est que le fuin avec lequel il est né. Celui-ci, ayant une forme ronde faisant environ quinze centimètres, possédait plusieurs symboles étranges inconnus de Tetsu. Il ne sut que plus tard à l'utiliser et même à le maîtriser, grâce à des expériences de jeunesse. Bien qu'il l'ignore, étant dans son dos, ce sceau prend une teinte orangée quand il est utilisé.


Je pense à ...
Le jeune Tetsu Uchida s'est rapidement distancé de sa famille. Il s'est ainsi toujours senti à l'écart des autres et est rapidement devenu solitaire. Bien qu'il paraisse amical à l'extérieur, il est plutôt aggressif. Les gens le trouve calme et amical, mais il n'en est rien. Il a des idées fortement arrêtées et fait tout pour y parvenir, que ce soit la manipulation, le chantage, le meurtre ou pire.

C'est donc ainsi un visage à deux face. D'un côté on le croit gentil et amical mais il est violent et aggressif. Il n'est toutefois aucunement colérique. Il réussit à toujours garder son sang froid. Aussi, il n'est pas cruel, il n'use jamais de violence excessive ou inutile. Il a donc, d'une certaine façon, un bon fond.

À cause de sa vie mouvementé, il est fortement penseur et débrouillard. Lorsqu'il a un problème, il s'assoit pour penser et y trouve une solution. Soit il trouve un moyen, soit il le crée. C'est ainsi donc un philosophe comme on n'en connait plus. Il cherche la vérité sur le monde sur la société. S'il la trouve, il souhaite les modifier à l'image de son utopie. C'est donc un grand idéaliste. C'est aussi un rêveur, il aime voir le monde parfait, sans guerre et sans conflit.


J'ai vécu...

Partie I: L'enfance et les débuts difficiles

Tetsu Uchida a vécu dans un monde particulièrement sombre et difficile. S'il est bel et bien né à la fin de la guerre contre l'Akatsuki, il a toutefois grandit, trop rapidement peut-être, dans plusieurs guerres civiles particulièrement violentes. Dès son jeune âge, il comprit qu'il était adopté. Il avait aussi comprit qu'il ne rencontrerait jamais son père. Il avait été recueilli, probablement dans un âge particulièrement jeune, par une petite famille de marchand nommé Uchida. Tetsu était donc un Uchida. La famille de marchand avait tenté d'intégrer le jeune Hakka. Ils lui avait apprit à marcher, à parler puis à comprendre, mais ce n'était pas suffisant. Le jeune Tetsu était naturellement solitaire et s'était rapidement distancé de cette famille, peut-être trop bonne pour lui, trop bonne pour ce qu'il était. Tetsu s'était senti extrêmement différent de cette famille, et s'était pour cette raison mis à l'écart volontairement. Il devint ainsi extrêment solitaire. Il n'avait pas vraiment de famille, pas vraiment d'ami, que des inconnus dans un monde dur et tout autant inconnu. Vivre avec cette famille, c'était comme vivre avec des étrangers.

Lorsque les grandes crises de Kiri commencèrent, Tetsu Uchida était extrêmement jeune. Il dut rapidement comprendre le monde dans lequel il vivait. il dut prendre les moyens de sa survie; il ne voulait pas dépendre des Uchida. Celle-ci, avec la crise, n'était plus particulièrement riche, ou même était plutôt pauvre. Le crime et la crise ne profitent pas toujours aux marchands. Dans cette pauvreté, Tetsu avait apprit à voler et à s'occuper de lui-même. Il s'était fait construit son petit camp dans le fond - loin au fond - d'une forêt vers le nord. Il rapportait là la nourriture qu'il réussissait à voler. Il puisait dans une petite rivière juste à côté l'eau utile à sa survie. Ainsi, il devint particulièrement patient et il apprit aussi à lire les gens. Avec quelques secondes et un seul regard, il pensait comprendre les sentiments et les intentions de qui que ce soit, simplement grâce à leur langage corporel.

Les batailles avaient rendus le jeune ninja extrêment aggressif et presque instable à l'intérieur, lorsque la situation s'y prêtait. Dans cette forêt loin de tout, loin de tous regards et de toute interaction, il s'entraînait énormément. Il voulait comprendre ce symbole qu'il avait dans le dos, il voulait comprendre ce qu'il était et qui il était. Il pensait énormément. Il regardait les animaux pour comprendre la nature, il regardait l'eau qui tentait de creuser la roche et il regardait ce soleil haut dans le ciel qui arrivait parfois à percer les nuages et à donner un semblant de lumière qui profitait aux plantes. C'est donc seul, ou presque, pendant des années, qu'il apprit ainsi le monde; en observant les animaux, la nature, et en entraînant son propre corps et son esprit. Il en fut ainsi jusqu'à l'âge de ses quinze ans.

Chapitre II: La fin et le début

Il est difficile d'expliquer en détail la souffrance et les séquelles laissées par la guerre. La guerre, oui, est une chose, mais une guerre civile est en mon sens bien pire. Dans la guerre, l'ennemi est simple: c'est l'ennemi. D'un autre pays, d'une autre langue, d'une autre couleur de peau; il vient de loin et nous ne le connaissons pas. Nous n'avons donc aucune misère à le tuer ou à le détrousser de ses biens, nous ne le connaissons pas. Dans une guerre civile, la personne à qui vous disiez bonjour tous les matins, cette fille que vous avez aimé quand vous étiez jeune, cet homme qui vous offrait de la nourriture à votre anniversaire sont peut-être tous des ennemis. Vous ne savez pas de quel côté ils sont. Il vous sourit encore, faiblement, mais qui sait s'il ne vous poignardera pas dans le dos aussitôt derrière vous. C'est un triste monde dans lequel nous vivons et il est difficile d'y grandir sainement, particulièrement dans ce contexte hostile et particulier.

J'ai rapidement compris que le monde dans lequel nous vivons n'est ni gentil ni doux comme on a tendance à l'expliquer au jeune. Le respect, l'amour de l'autre, n'existe pas. Dans ce monde il n'y a que la force et la souffrance. La force et la puissance pour les forts, la souffrance pour les faibles. Il n'y a que ces deux types de personne, et rien d'autre. Une toute petite ligne sépare les deux, elle s'appelle la volonté. La volonté de puissance, pour être précis. C'est cette volonté qui m'anime depuis que je suis tout jeune. J'ai vu les gens mourir dans la rue quand je n'avais que treize ans. J'ai vu des gens ramper au sol pour mendier de la nourriture, mais moi j'étais debout et les mains pleines, car j'avais le désir et la volonté d'avancer et de devenir celui qui règlerait un jour ces problèmes que les gens s'étaient créés.

C'est ainsi que, dès l'âge de mes quinze ans, je décidais de retourner à la ville et aux batailles. Pendant plusieurs années, j'étais resté presque seul, avec mes pensées et ma solitude. Cet exil, si on peut l'appeler ainsi, m'avait fait me connaître moi-même plus que je ne l'aurais jamais fais dans des circonstances différentes. J'étais cet ermite, loin dans la forêt, ce philosophe qui cherchait la vérité dans la nature, cet intellectuel qui pensait à toutes les solutions possible aux conflits actuels. J'étais aussi mon propre enseignant. Lorsque je volais de la nourriture pour vivre, je voyais parfois des combats qui faisaient rages dans les quartiers détruits de Kiri. Là, j'avais vu des techniques en apparence si puissante que je tremblais. La peur m'habitait alors. J'avais alors compris qui j'étais; un faible. J'avais donc pris les décisions me poussant à ce jour fatidique: m'entraîner, devenir plus fort. Je ne volais plus que de la nourriture mais aussi des armes, des parchemins et des livres. Je lisais et je m'entraînais beaucoup. Nuit et jour, je poussais mon corps à son extrême limite. Je devenais chaque jour de plus en plus fort, chaque jour de plus en plus décidé et chaque jour de plus en plus sage.

C'est ainsi que j'étais sorti de cette forêt et de ce long exil. J'avais appris des techniques qui m'avaient rendu plus fort. J'avais aussi comprit ce sceau, dans mon dos, que j'avais depuis la naissance. Grâce à lui, je me transformais et devenait presque un monstre. J'étais plus fort, plus rapide. J'étais brûlant. Lorsque je l'activais, je me sentais revivre, je me sentais plus fort et je me sentais invincible. Avec lui naquit une confiance énorme. J'avais l'impression non seulement de ne plus être un des faibles, mais d'être un des forts, des très forts. Je me sentais plus rapide, plus fort que les autres. C'est cette confiance qui me fit entrer dans les combats.

Kiri était vraiment un endroit dévasté. De loin, on pourrait apercevoir la fumée qui s'échappait des flammes. Celles-ci léchaient abondamment les ruines des immeubles qui étaient auparavant si haut et si beau, mais maintenant plus rien. Que de la pierre tombée et du bois brûlé. Quand la politique embarquait, ça pouvait devenir laid, mais quand la peur s'en mêlait, ça pouvait devenir horrible. Particulièrement horrible. Un homme qui a peur et qui a faim n'a pas de honte à tuer une femme ou un enfant. Il n'a aucun scrupule à voler un faible et à ne s'aider que lui, presque abandonnant sa famille pour sa propre survie. Je voulais mettre un terme à ce monde laid, à ce carnage sans nom.

À mon arrivée, je pris un masque sur le sol. Il devait appartenir à quelqu'un d'autre, mais probablement qu'il n'en n'avait plus besoin, maintenant. Je me le mit sur le visage. Personne ne me reconnaîtrait. La situation de Kiri était très instable alors. Il n'y avait plus vraiment de chef ou de kage, pas vraiment d'ordre établi. Il y avait des zones contrôlés par des groupes armées, des mercenaires ou des terroristes. Je compris très vite que ces gens ne souhaitaient pas réellement la paix. Ils ne voulaient que se battre. Ils ne voulaient pas que la guerre cesse, il voulait contrôler le monde, contrôler la politique pour s'enrichir ou pour leur propre fantasmes dégueulasse. Je mettrai un terme à ça. De tous les camps, de tous les mercenaires présents, seulement un groupe se démarquait des autres: ils souhaitaient réellement la paix. Ils souhaitaient mettre un terme aux batailles et à la guerre pour créer un ordre, une police, un avenir. C'est vers eux que je décidai d'aller.


Chapitre III: Le politique et la guerre

Lorsque je sortis enfin de cet endroit isolé qu'était ma maison, lorsque je vis le monde tel qu'il était vraiment, lorsque je vécu en lui et qu'il vécu en moi en tout temps, je compris très rapidement une chose: la politique avait une place omniprésente dans tous les pans de la société. Nous étions toutefois loin du politique que le monde, surtout à Kiri, avait pu connaître autrefois. Il n'y avait pas de conseil de régense, pas d'interrègne entre deux kages, non. Il n'y avait que plusieurs camps, pour la plupart armés jusqu'aux dents, se bataillant la légitimité de la place de chef du village. La politique, si elle était autrefois un outil brillant qui permettait à la population de s'auto-gérer, s'était maintenant retournée contre elle. Ce n'était pas nécessairement une mauvaise chose, toutefois. Une crise est parfois - voire souvent - nécessaire dans le processus de gestion d'une si grosse population. C'était inévitable. C'est ainsi, rationnellement, que je m'impliquai dans le conflit. Je n'y laissai aucune place à l'émotion désormais. C'était mon rôle, en tant qu'enfant de Kiri, n'ayant aucune attache particulière, de combattre aux côtés de ceux que je croyais juste afin de les aider à prendre le pouvoir et de permettre à la justice d'enfin triompher, de s'élever des décombres et de faire de Kiri, à nouveau, un village rayonnant, éclipsant par sa beauté institutionnelle et sa justice les autres villages de ce monde.

Tout n'était alors que ruine. Il y avait bel et bien quelques endroits qui perduraient, notamment les camps de certains groupes se disputant le pouvoir, mais pas grand chose d'autre. La population était maintenant, pour ce que j'en savais, reculé dans les bois, et dans les petites villes un peu plus loin. Ils attendaient le dénouement, une fin qui n'arriverait peut-être jamais, ou peut-être très rapidement. C'était aussi pour ça que je voulais me battre, pour permettre à ces gens, à ces familles, de reposséder leur maison dans la capitale et de pouvoir vivre à nouveau une vie normale dans le village. La stabilité était la clé de l'apothéose de Kiri.

Enfin arrivé sur les lieux de combat, je me permit de longtemps, pendant des semaines peut-être, observer ce qui se passait autour de moi. J'observais les factions et les groupes armés. J'écoutais leurs revendications, leurs idées et leurs plans. La plupart étaient, de ce que je pouvais en comprendre, des imbéciles purs. Ils ne souhaitaient prendre le pouvoir que pour celui-ci et rien d'autre. Ils n'avaient pas à coeur les interêts de Kiri, mais leurs propres interêts, à eux et leur groupe. Je les tassai donc d'un revers de la main et poussai mon investigation au coeur-même du conflit. Un groupe armée semblait se distinguer des autres. Celui-ci était certes aussi violent - sinon plus - que les autres groupes, mais ils avaient, au travers d'une violence parfois cruelle, des idées claires et nettes quant à l'avenir du village de la pluie. Ils souhaitaient une stabilité à travers un pouvoir fort et une sécurité implacable. De ce que j'en comprenais, ils souhaitaient reconquérir les territoires perdus lors des guerres précédentes, dont celle-ci. Ils souhaitaient mettre en place des programmes sociaux importants afin de permettre aux gens de la population de pouvoir reconstruire leur maison et leur nation. C'est donc vers eux que je dirigeai toute mon attention. Leur chef, un jeune homme - plus jeune que moi, en tout cas - nommé Aizen Samidare, tenait d'une main de maîre les rênes de son groupe. Celui-ci était probablement l'un des plus imposants. Je les regardai combattre à quelques occasions. Ils étaient puissants, certes, mais je n'avais pas à rougir de ma propre force. Je pensais être plus  rapide qu'eux, plus fort et capable d'une cruauté aussi grande lorsque vient le temps d'accomplir des buts et des desseins qui me dépassaient.


• Âge : 24
• Localisation : Québec, Canada
• Prénom : Simon
• Nindo : Penser
• Passions : Écrire
• Personnage du manga préféré : Harry Potter
• Comment avez vous découvert le forum ? :  Google
• Comment trouvez vous le forum ? : comme d'hab
• Que faudrait il changer ? : Ashiro
• Autre chose ? :
• Avez vous lu le règlement ?* :bah oui x_X et le contexte j'imagine




_________________
Tetsu Uchida (Hakka) 334493bann2


Dernière édition par Tetsu Uchida le Mar 8 Déc - 21:19, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4452-tetsu-uchida https://sns-rp.forumgratuit.org/t4480-tetsu-uchida-hakka
Ashiro Ryuka

Ashiro Ryuka
Messages : 994

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Tetsu Uchida (Hakka) Empty
MessageSujet: Re: Tetsu Uchida (Hakka)   Tetsu Uchida (Hakka) EmptyDim 4 Oct - 8:37

Coucou, c'est un bon début, n'oublie pas que tu peux aussi personnaliser la bulle animé, que tu dois mettre comme indiqué le lien vers ta fiche de clan, et ta bingo book. Enfin, n'oublie pas de placer son avatar dans la présentation (dernière image) à côté de tes informations personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime https://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Ashiro Ryuka

Ashiro Ryuka
Messages : 994

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Tetsu Uchida (Hakka) Empty
MessageSujet: Re: Tetsu Uchida (Hakka)   Tetsu Uchida (Hakka) EmptyDim 29 Nov - 22:52

Validé !!!
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime https://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Invité
Invité
avatar

Tetsu Uchida (Hakka) Empty
MessageSujet: Re: Tetsu Uchida (Hakka)   Tetsu Uchida (Hakka) EmptyMar 8 Déc - 21:24

Validé.
Revenir en haut Aller en bas
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Tetsu Uchida (Hakka) Empty
MessageSujet: Re: Tetsu Uchida (Hakka)   Tetsu Uchida (Hakka) EmptyMar 8 Déc - 21:51

Congrats !
/me retourne à son étude ornithologue sur les hirondelles.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Contenu sponsorisé



Tetsu Uchida (Hakka) Empty
MessageSujet: Re: Tetsu Uchida (Hakka)   Tetsu Uchida (Hakka) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tetsu Uchida (Hakka)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: HRP :: Fiches validées :: Kiri-
Sauter vers: