Partagez
 

 Allégeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yagami Akoshana
Rang A
Rang A
Yagami Akoshana
Messages : 376

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Talents: Taijutsu, Raiton, Senjutsu, Kuchiyose - Pacte de sang avec les lions

Allégeance Empty
MessageSujet: Allégeance   Allégeance EmptyDim 24 Avr - 20:13

J’avais pour une fois passé une longue nuit sans invités dans mon lit. Que c’était reposant ! C’était moins fun, mais au moins j’ai pus dormir plus longtemps, et ça aussi c’est cool !

Après avoir mangé un peu et m’être habillé je me dirigeai vers l’extérieur pour aller voir le contenu de ma boîte aux lettres. Une lettre seule y était, quelque peu bizarre. Elle venait de Soufuku-sama apparemment. Refermant la boite aux lettres et rentrant chez moi, je me posai sur une chaise avant d’ouvrir la missive. Voici son contenu :



Yagami Akoshana,

Je vous attends dans le désert à côté du village civil le plus proche de Suna dans l’après-midi. Equipez vous bien, vous risquez d’en avoir besoin.

Soufuku Nitobe, Kazekage.


Une missive brève mais efficace. Je me demandais bien ce que Soufuku-sama voulait de moi. N’y tenant plus, je me prépara à partir de suite.

Tout mon bagage était prêt, j’étais ainsi prêt a parcourir le désert de Suna sans encombres. La distance que j’avais à parcourir était relativement courte par rapport à certaines fois, donc j’étais plutôt confiante à ce sujet. Passant les portes du village caché du sable, j’avais l’étendu de sable devant moi. Elle semblait presque infinie ! Véritable preuve de la puissance et de la brutalité de la nature, la chaleur de ce désert n’était plus à prouver. Quiconque y pénétrait sans la préparation adéquate y risquait sa vie. C’était pourquoi nous étions tous préparés, en tant que Suna-jin, à affronter le désert qui entourait notre village.

J’étais désormais en route depuis un petit moment. J’étais très anxieuse : je ne savais pas ce pourquoi Soufuku-sama me demandait, et surtout pourquoi là-bas. Etait-ce pour me confier une mission de la plus haute importance ? Je n’en savais rien, mais mon anxiété ne me faisait qu’aller plus vite. J’étais impatiente de voir le Kazekage et de lui parler, de savoir ce qu’il avait à me dire, de connaître sa volonté et de l’aider en lui rendant un quelconque service.

A présent j’étais au village. M’y arrêtant pour me désaltérer et me reposer, je ne pris pas beaucoup de temps pour repartir et chercher Nitobe-sama. Après un moment de recherche, je le repérai, posé dans un abri éloigné du village. Je me dirigeai seule vers cette bâtisse pour rencontrer le chef de mon village.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Allégeance Empty
MessageSujet: Re: Allégeance   Allégeance EmptyJeu 28 Avr - 21:42

Allégeance.

Des jours et des jours s'étaient écoulés depuis l'escapade de Soufuku Nitobe, Huitième Kazekage et porte parole de Tetsu no Kuni lors de la bataille entre Konoha et Kiri qui s'était conclu avec l'inévitable victoire de la brume sur la foret. Il était à présent rentré à Suna pour ainsi dire donner un signe de vie et faire un retour aux affaires des plus fracassant. Il avait quitté son si beau village sous les coups d'une pseudo révolution. Et lorsqu'il fut rentré il ne pouvait qu'apercevoir que ses citoyens se donnaient à cœurs joie dans l'initiative de rénovation des divers bâtiments qui constituait le patois des sables. C'est après avoir introduit Maigo qu'il avait trouvé à Suna et qu'il avait décidé d'adopter comme sa fille et un vif entretiens avec son fidel bras droit Yumi Esuki que le samouraï pu s'intéresser de plus prêt à ses hommes de mains. Ainsi il constata avec beaucoup d'estime la montée en grade de Shinki ce genin rencontré quelques mois auparavant à l'hôpital du village.  Le moral et le beau temps primait en ces jours de printemps cependant, dans le cœur du samouraï commençait depuis peu à naître une question. Chose qui allait certainement le pousser à faire certains choix. C'est ainsi qu'il envoya une missive pour une shinobi nommée Akoshana Yagami. Le rendez-vous était clair, le message quant à lui était bref. Et c'est dans le désert qu'ils s'apprêtaient à ouvrir le bal, celui des danses macabres...

Pour comprendre les motivations de Soufuku, il fallait remonter à son retour avec de plus amples détails, pour ainsi dire lorsqu'il revint dans les rues de son propre village il avait l'étrange impression que son peuple n'osait à peine le regarder, il s'était alors posé la question du pourquoi ? Était-ce là le coup d'un de ses subordonnés qui tentait de le doubler sur la ligne d'arriver ? Le doute présent dans ses pensées était sans doute légitime pour le samouraï, pour un autre cela aurait pu être de la pure et dur paranoïa. Mais il avait eu l'occasion de rencontrer Aizen Samidare et d'après son jugement personnel il était loin du dictateur, impitoyable et taciturne que l'on lui avait décris. Placé dans un abris d'infortune à l'aube il du attendre jusqu'à l'après-midi pour apercevoir la silhouette de la femme en question. A moitié dénudée, l'air extravagant, elle marchait les cheveux dans le vent vers cet homme qui se tenait la les bras croisés et la pipe à la bouche tandis que son sabre habillait solennellement sa hanche gauche. Il détruisit le dit abris pour ne laisser aucune trace derrière lui. Se dirigeant vers elle qu'il salua dans un premier temps de sa voix rauque. Avant d'entamer un petit discours qui allait en dire plus sur ses intentions de départ. La Kazekage avait l'air froid et impartiale c'était ici l'occasion de comprendre que cette mission si spéciale était d'une haute importance.

- Tu as donc reçue ma lettre, et c'est tant mieux... Si je t'ai convoqué ici même au milieu de nul part c'est pour deux bonnes raison je vais sans plus attendre, t'en exprimer la première.

Il marqua une courte pause et le vent se fit de plus en plus présent, en plein après-midi dans les pleines désertiques il ne faisait jamais bon d'y perdurer. Le soleil tapait fort et les granulés de sable chaud n'allaient pas tarder à marteler les passants. Cela donné à la scène une ambiance encore plus tendue qu'a l'accoutumer.
- J'ai eu la fâcheuse opportunité de constater que quelque chose s'est passé ici-même dans mon village, que j'ai libéré des griffes des personnes qui vous oppressaient. Dans le village où nous avons toi et moi à époque certes différente accomplis nos gammes.  Il faut savoir que je n'aime pas les petits secrets lorsque ce n'est pas moi qui les donnes. Alors je vais te demander une chose, une seule, et je veux que en tant que shinobi tu y répondes du mieux possible. Considères que cela fasse partie de ton devoir de ninja. Que sais tu, à propos des actions de Yumi Esuki depuis la tentative d'insurrection de Morio Ishikawa ?

Laissant place au silence, la clémence du brave homme, donna le temps de réfléchir à son interlocutrice, et au bout de cinq minute il repris avec tant de calme à en faire trembler un cadavre.

- Je vais être claire, ici il y a deux têtes pensantes et c'est bel et bien à présent une tête de trop. Il va falloir Yagami que tu prêtes serment, sois tu me rejoins moi qui œuvre depuis plus de vingt-ans pour le bien de Suna ou que tu te diriges vers Esuki qui après avoir laisser son pays mourir tente de faire de Suna un second Kiri, n'a tu donc pas remarquée le nombre d'ancien Kirijins qui pullulent dans nos rues ? L'exemple le plus marquant et celui de Sachi Nokuru qui profita de nos richesse avant de s'évaporer. Marcheras tu avec moi ?

Il changea subitement de ton pour devenir des plus glaciale et menaçant.

- Si jamais tu deviens mon ennemie, je te laisserai vivre mais à une seul condition des plus équivoques, si tu vies jamais tu ne devras révéler notre discussion, sinon crois moi, je te tuerai de mes propres mains.

Clous du spectacle !

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Yagami Akoshana
Rang A
Rang A
Yagami Akoshana
Messages : 376

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Talents: Taijutsu, Raiton, Senjutsu, Kuchiyose - Pacte de sang avec les lions

Allégeance Empty
MessageSujet: Re: Allégeance   Allégeance EmptyVen 29 Avr - 16:52

Etant enfin arrivée à l’abri de fortune, je vis Soufuku-sama en sortir. Le détruisant, sans doute pour ne laisser aucunes traces, il vint a ma rencontre et me salue d’une voix rauque. Il continua :

- Tu as donc reçue ma lettre, et c'est tant mieux... Si je t'ai convoqué ici même au milieu de nul part c'est pour deux bonnes raison je vais sans plus attendre, t'en exprimer la première.

La scène était tendue, d’autant plus par le vent et le sable virevoltant que de part l’attitude de Souf’ que de part mon sérieux inhabituel. Il n’y a qu’avec le chef de Suna que je suis comme ça. C’est bien la seule personne de qui j’écoute les ordres sans broncher. Ensuite, il reprit la parole :

- J'ai eu la fâcheuse opportunité de constater que quelque chose s'est passé ici-même dans mon village, que j'ai libéré des griffes des personnes qui vous oppressaient. Dans le village où nous avons toi et moi à époque certes différente accomplis nos gammes.  Il faut savoir que je n'aime pas les petits secrets lorsque ce n'est pas moi qui les donne. Alors je vais te demander une chose, une seule, et je veux que en tant que shinobi tu y répondes du mieux possible. Considères que cela fasse partie de ton devoir de ninja. Que sais-tu, à propos des actions de Yumi Esuki depuis la tentative d'insurrection de Morio Ishikawa ?

Il marqua une pose. Je pris ce temps pour réfléchir rapidement, mais il continua rapidement :

- Je vais être claire, ici il y a deux têtes pensantes et c'est bel et bien à présent une tête de trop. Il va falloir Yagami que tu prêtes serment, sois tu me rejoins moi qui œuvre depuis plus de vingt-ans pour le bien de Suna ou que tu te diriges vers Esuki qui après avoir laisser son pays mourir tente de faire de Suna un second Kiri, n'a tu donc pas remarquée le nombre d'ancien Kirijins qui pullulent dans nos rues ? L'exemple le plus marquant et celui de Sachi Nokuru qui profita de nos richesse avant de s'évaporer. Marcheras-tu avec moi ?

Il changea ensuite de ton, ayant l’air de me menacer :

- Si jamais tu deviens mon ennemie, je te laisserai vivre mais à une seul condition des plus équivoques, si tu vies jamais tu ne devras révéler notre discussion, sinon crois moi, je te tuerai de mes propres mains.

Je n’eu pas vraiment besoin de réfléchir. Suivant ma ligne de conduite habituelle envers le Kazekage, je répondis comme j’aurais répondu quelque soit la personne en face de moi. Tant qu’elle avait le rang de Kazekage, ma réponse aurait été la même :

- Soufuku-sama, je n’ai pas vraiment fait attention aux actions de Yumi Esuki ces derniers temps, mais votre soudaine désertion m’a quelques peu inquiétée. Je me doutais que vous alliez revenir, mais je ne savais pas quand. Elle a prononcé un discours en faveur du pays du vent. Elle a dit que le conseil de Suna sera composé de représentants élus par le peuple et que vous, elle et le conseil allez diriger le pays du vent. Elle a parler de l'attaque de Kiri sur Konoha, et a émis l'hypothèse que le village sera sur la liste de l'empire de Mizu. Ainsi, Yumi a parlé d'une refonte totale du système de sécurité du village. Elle a parlé de créer une section de défense que même les civils pourraient rejoindre, et ce dans le but d'éradiquer l'inactivité au village. Pour finir elle a donné des nouvelles de votre situation de disparu en émettant l'hypothèse que vous vous soyez impliqué personnellement dans les événements de Konoha et que vous conteriez sur elle pour servir Suna. Elle a dit ne pas vouloir vous décevoir. J’ai juste eu l’occasion de boire un nectar dans un bar près du marché avec elle. Elle était venue regarder l’avancement des travaux dans la ville, et je lui ai proposé de prendre un peu de repos.

Effectuant une courte pose, je repris :

- En ce qui concerne vers qui je vais me tourner, la réponse est simple : la seule personne dont j’accepte les ordres sans broncher est le Kazekage. Vous êtes une personne que je respecte, et c’est avec joie que je vous suivrais dans votre périple.

Attendant la réaction de la seule personne que je considérais comme mon supérieur, je l’observai sans broncher.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Allégeance Empty
MessageSujet: Re: Allégeance   Allégeance EmptyVen 29 Avr - 21:16

Cela se voyait dans les yeux de la kunoichi, elle disait vrais ainsi Yumi Esuki avait remplie son rôle de bras droit a merveille. Son discours était sans doute l'élément déclencheur du comportement qu'adoptaient les citoyens du la nation du vent à l'égard de Soufuku, ils ne savaient tout bonnement si leur chef était un fantôme ou s'il était réellement en vie. La peur de ne plus être l'homme providentiel venait à prendre l'âme du plus vaillant des hommes. Il gardait son calme et fumait sa pipe, observant avec une grande attention les mimiques qu'elle pouvait avoir, chaque signe distinctif pouvait être synonyme d'un mensonge ou d'un message codé. La réponse qu'elle donna à la question du chef de Suna était celle qu'il avait attendu. Elle optait pour lui, elle le croyait mort c'est doute étaient confirmés et en même temps il eu la bonne et heureuse nouvelle d'apprendre que son bras droit ne l'avait en tout point trahis. Alors avec ses bonnes habitudes et son art à manipuler il donna la réponse suivante retirant sa pipe de sa bouche et crachant une grande et épaisse fumée.

- Pour dire vrais, oui je me suis quelque peu absenté ces derniers temps, et oui je te l'affirmes j'étais à Konoha, pour aider Kiri. Je devais m'occuper à ce que Iwa ne passe pas la frontière, pour que les deux villages puissent s'affronter. Mais rassures toi je n'ai pas impliqué Suna dans ce conflit j'y suis allé en tant que délégataire du Pays du Fer. Si tu te demande pourquoi ai-je aidé la brume, je te répondrai de la manière suivante. Je préfère avoir ce village a mes cotés que de l'avoir contre moi.

Le vent venait à frapper ses vêtements, le Kazekage de sa voix rauqe et noble repris son discours.

- Je suis heureux que tu prennes mon partie, mais comme tu as eu l'occasion de l'entendre de la bouche de Yumi c'est ensemble que nous décidions. Et te rallier à moi te rallierai à Yumi Esuki. Encore une fois je sens que tu es intriguée mais sâche que ceci n'était qu'un test, un test d'allégeance , et je suis fiers que mes citoyens aient une totale confiance en mon gouvernement et en moi même.


Il avait l'aire noble et sage mais sous ce masque qui en était réellement un, le soleil levant n'étais pas totalement rassuré il se doutait que la situation, sa situation pouvait rapidement changer au fur et à mesure que Yumi prenait de la place ici-même. Et qu'un jours ils devraient se confronter. Heiwa leur rêve était-il impossible tant que les deux étaient réunis sûr le même espace ? Le Kazekage fit signe à sa subordonnée de pouvoir prendre ses quartiers cependant sa visions se troubla et il se mit à sauvagement vomir de grandes nuances pourpres et visqueuses. Son combat contre Hachibi l'avait vraiment amoché, et le samouraï avait trop usé de ce corps... Il tomba inconscient.

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Yagami Akoshana
Rang A
Rang A
Yagami Akoshana
Messages : 376

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Talents: Taijutsu, Raiton, Senjutsu, Kuchiyose - Pacte de sang avec les lions

Allégeance Empty
MessageSujet: Re: Allégeance   Allégeance EmptyDim 1 Mai - 13:08

Soufuku observait, tout en fumant sa pipe. Je me demandais ce qu’il observait, après tout je ne mentais pas. Il cherchait peut-être à vérifier la véracité de mes propos ? Je n’en savais rien et je m’en fichais pas mal. J’avais dit la vérité, je n’avais rien à me reprocher. Je l’observai à mon tour. Il fumait sa pipe d’un air observateur, comme s’il réfléchissait à quelque chose. Je me demandais bien quoi. Relâchant un autre nuage de fumée grise dans l’air, il pris enfin la parole :

- Pour dire vrai, oui je me suis quelque peu absenté ces derniers temps, et oui je te l’affirme j'étais à Konoha, pour aider Kiri. Je devais m'occuper à ce qu’Iwa ne passe pas la frontière, pour que les deux villages puissent s'affronter. Mais rassures toi je n'ai pas impliqué Suna dans ce conflit j'y suis allé en tant que délégataire du Pays du Fer. Si tu te demande pourquoi ai-je aidé la brume, je te répondrai de la manière suivante. Je préfère avoir ce village à mes cotés que de l'avoir contre moi.

Marquant une courte pause, il reprit :

- Je suis heureux que tu prennes mon partie, mais comme tu as eu l'occasion de l'entendre de la bouche de Yumi c'est ensemble que nous décidions. Et te rallier à moi te rallierai à Yumi Esuki. Encore une fois je sens que tu es intriguée mais sache que ceci n'était qu'un test, un test d’allégeance, et je suis fier que mes citoyens aient une totale confiance en mon gouvernement et en moi même.

Je n’avais même pas besoin de répondre à ceci. Il savait que je suivrais ses décisions, ainsi il pouvait prendre n’importe laquelle, je le suivrais. En revanche je m’étais vraiment demandé pourquoi ceci, et il avait enfin apporté une réponse. Croyant à une mission secrète, j’avais pris plus d’affaires que prévu. J’étais un peu plus chargée, mais c’est mieux que de ne pas assez l’être, ai-je tort ? Je n’étais évidemment pas contre le fait d’avoir le village de la brume a mes côtés, mais je redoutais leurs méthodes quelques peu… barbares. D’après ce que les livres avait dit (enfin surtout ce que j’avais daigné lire pour connaitre un semblant l’histoire de chaque village), Kiri fut autrefois surnommée le village caché de la Brume Sanglante. Ce village utilisait des méthodes barbares, et avec l’empire de Mizu et son dirigeant suprême Aizen Samidare je ne savais pas ce que pouvais donner leurs méthodes. En même temps je n’avais pas vraiment envie de les tester.

Soufuku me fit signe que je pouvais m’en aller, mais il commença à vomir quelque chose de pourpre, certainement du sang, avant de tomber inconscient. N’écoutant que moi-même, je pris en charge de porter le Kazekage et de le ramener au village. Le désert était certes chaud, mais je refuse en tout point de laisser le Kazekage du village de Suna, Soufuku Nitobe, inconscient en plein désert. Ma force physique, caractéristique du clan Akoshana, m’aiderait très certainement à le porter. Sur ce je me rapprochai très rapidement de la personne et pris ma baguette. Je soulevai avec précaution les vêtements que Soufuku portait sur le torse. Je ne voulais pas le déshabiller, mais seulement vérifier s’il n’avait pas de blessures trop graves. Il avait beau être Kazekage, rien n’est impossible. Au fur et à mesure que ma baguette remontait du bas de ses abdos vers le haut se son torse, l’excitation me gagnait. Je voulais aller plus loin avec le chef de mon village, mais les circonstances me détournèrent très vite de mes envies. Voyant qu’il n’avait pas de blessures graves, je le pris sur mes épaules et entama une marche retour qui allait me prendre un petit peu plus de temps que celle d’aller.

Le désert était maintenant froid, on était au tout début de la nuit et on arrivait enfin aux portes de Suna. Rentrant sans encombres dans le village caché du sable avec le Kazekage sur mes épaules, je me dirigeai de suis vers l’hôpital. Les rues désertes à cette heure-ci empêchaient de créer des émeutes. Fatiguée par le voyage, je manqua plusieurs fois de trébucher et de tomber à terre. Mais il ne fallait pas, j’avais Soufuku-sama sur mes épaules. Il fallait que je le mette à l’hôpital rapidement.

Une fois arrivé là-bas, je demanda au personnel de me donner une chambre spéciale, pour un homme spécial. Tout de suite elles comprirent et me donnèrent une chambre où Soufuku serait seul et tranquille, et sous les meilleurs soins du village. Le déposant dans le lit, je résistai une fois de plus à l’envie d’aller plus loin avec le Kazekage inconscient. Cependant une idée me vint à l’esprit. En sortant de la chambre, je cherchai un morceau de papier et un stylo. Je griffonnai un petit mot :


"Soufuku-sama,

Je vous ai moi-même ramené au village et à l’hôpital, où on vous prodigue les meilleurs soins. Vous ayant déposé au début de la nuit, je reviendrais vous voir demain matin pour voir si vous allez mieux.

Au plaisir de vous revoir et de vous servir,

Yagami Akoshana"


J’accompagnai le tout d’une belle trace de lèvre juste à coté de mon nom. Quelque chose de bien aguicheur. Je ne voulais pas manquer de respect au Kazekage, mais bien lui dire qu’il pouvait faire appel à moi pour des demandes plutôt… spéciales. Pliant le papier, je revins dans la chambre de Soufuku-sama et je déposai le billet dans la main de l’homme que j’avais porté si près de moi pendant tout ce temps. Les infirmières et médecins déjà partis, ayant laissé le chef du village se reposer tout en le soignant. Ainsi personne n’en savait rien et Soufuku verrait le message à son réveil. Sur ce je sortis de l’hôpital avant de rentrer chez moi. Pour une bonne nuit de sommeil bien méritée.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Contenu sponsorisé



Allégeance Empty
MessageSujet: Re: Allégeance   Allégeance Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Allégeance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaze no Kuni :: Grand désert de Suna-
Sauter vers: