-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.95 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Que l'examen commence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyMar 31 Mai - 23:53

Que l'examen commence Pgv2e027-4f89cbf

Kiri, Konoha, Suna, Iwa. Les quatre grands villages shinobis régnaient jusqu’alors en maîtres incontestés sur le continent. Mais Jinkaku Futae en avait décidé autrement. Du moins, il pensait que l’équilibre devait être apporté d’une autre manière. Se penchant au balcon de sa grande terrasse en marbre blanc, le riche héritier de la noble famille Futae pensait à ce qu’il ferait du monde, s’il avait l’occasion de le remodeler suivant ses désirs. Pour l’heure, il réfléchissait surtout à la manière d’accueillir les plus grands dignitaires de ce monde. Il avait d’ores et déjà envoyé des messagers là où il le fallait, se présentant comme le nouveau Raikage. Cette manière de provoquer était assurément la plus efficace pour piquer leur curiosité : la situation de Kumo demeurait mystérieuse pour tous à l’heure actuelle… qui oserait refuser une pareille invitation ? Et puis, Jinkaku aimait bien les jeux, et il aimait voir le sang couler. L’occasion tombait donc plutôt bien pour prendre du bon temps.


~


Quelques mois plus tard… Le domaine Futae était désormais en ébullition. Des marchands inondaient les grandes places, des parieurs s’amassaient aux entrées du palais pour miser sur leurs candidats favoris, et surtout des shinobis en tous genres parcouraient les sentiers de ce petit village. Les délégations étaient arrivées une à une, à commencer par celle de Kiri, et en terminant par celle de Suna, visiblement quelque peu en retard. Jinkaku avait fait profil bas, préférant accueillir les grands villages par l’intermédiaire de ses innombrables servants. Chez les Futae, tout semblait si parfait… Trop parfait. Les plus méfiants et les plus avisés ressentiraient malgré toute la bonne volonté mise en oeuvre un sentiment de malaise, un véritablement resserrement psychologique… comme si le monde entier venait de se faufiler dans un piège machiavélique. Par exemple, les civils portaient d’étranges tatouages. Une nouvelle mode, dira-t-on, mais leurs similitudes et leur manière de tenter de les cacher étaient suspectes. On pouvait aussi parler du fait qu’aucun shinobi de Kumo n’ait été aperçu nulle part, alors que l’organisateur s’était pourtant présenté comme étant le Raikage. Quoi qu’il en soit, ce tissu de mensonges richement dissimulé par des étoffes de bienséance avait bien une origine, un sens. Mais il était indiscernable au premier coup d’oeil.

Vint enfin le jour de l’examen. Le soleil resplendissait sur les montagnes de Kaminari no kuni et les parieurs étaient plus enjoués que jamais. Tous les participants et leurs accompagnateurs avaient rendez-vous dans la grande salle de spectacle du palais, cette demeure gigantesque, mais pourtant classique dans son architecture. Sur une estrade qui faisait face à des rangées de sièges à perte de vue, Jinkaku Futae s’appuyait à un pupitre. Âgé d’une quarantaine d’années, il en faisait plutôt trente, restant probablement au goût de nombreuses jeunes femmes de l’assemblée. D’une voix à la fois limpide et grave, il commença son discours d’introduction.


Que l'examen commence Uzumak17-4f89c43


- Amis shinobis, je vous souhaite la bienvenue au domaine Futae, où auront lieu les examens de sélection chuunins et juunins. C’est pour moi, Jinkaku Futae, et pour tous mes semblables du pays de la foudre, un grand plaisir de vous offrir l’hospitalité. Le troisième étage du palais est divisé en quatre ailes. Chaque délégation aura donc le droit à une aile de référence, dans lesquelles vous pourrez vous reposer et vous préparer. Tous les repas seront offerts aux shinobis portant le bandeau de leur village. Vous n’aurez pour cela qu’à vous rendre aux heures affectées au réfectoire. Mais trêve de bavardages inutiles : parlons peu, parlons bien. L’examen s’étalera sur plusieurs épreuves. Trois, pour être exact. Chaque participant sera prié de participer à toutes les épreuves. Ainsi, leurs capacités seront évaluées dans différents domaines. Les genins et les chuunins seront jugés à la même enseigne. Ils se présenteront néanmoins dans différentes catégories afin de rendre les jeux plus… justes. Dans le but de faciliter l’organisation de l’examen, chacun des concurrents se verra attribuer un numéro. Prière de le retenir, il s’agit de l’identité par laquelle nous allons vous désigner.

Sous les regards encore dubitatifs de tous les meilleurs ninjas du monde, Jinkaku leva les yeux pour observer la somptueuse et gigantesque horloge murale en or qui se trouvait derrière l’audience. Il esquissa un mince sourire avant de reprendre :

- La première épreuve commencera précisément dans une heure. Dirigez-vous au troisième étage, dans l’aile assignée à votre village, afin de vous faire recenser et numéroter. Vous serez ensuite priés de vous rendre au quatrième et dernier étage. Car c’est ici qu’aura lieu la première phase du tournoi. Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.

Finissant son discours sous les applaudissements polis de la foule, le noble se déroba au travers d’une porte, derrière la scène. Il monta discrètement dans ses quartiers personnels, au premier étage. En y passant, les shinobis n’y verraient rien d’anormal, si ce n’est une décoration baroque soigneusement disposée et de multiples servantes au regard aussi aguicheur qu’expressif. En traversant le deuxième étage cependant, ils auraient le loisir de se poser des questions : il n’y avait là que des portes, toutes fermées à double tour. Et si jamais quelqu’un avait le malheur d’en forcer une, il se retrouverait changé à jamais… enfin c’est ce que racontaient les serviteurs de cet étage-là, afin de dissuader les voleurs et les casseurs. Enfin, le troisième étage était comme présenté : dès l’escalier franchi, il se divisait en quatre ailes en forme de croix. Au bout de chacune se trouvait un bureau où étaient assis des servants prêts à enregistrer les participants. L’organisation semblait millimétrée… mais qu’en était-il des épreuves ? La première allait se dérouler d’ici quelques instants au-dessus des têtes des shinobis. Savaient-ils seulement à quoi s’attendre ? Impossible. La surprise serait inévitablement au rendez-vous.


HRP

Bienvenue à l’examen chuunin/juunin de juin 2016. La saison IRP qui commence est le printemps 118, et la température extérieure est de… M’oui, passons. Ce premier RP vise à accueillir tous les participants ainsi que tous les spectateurs : tout le monde est libre d’y répondre. Comprenez néanmoins qu’un unique message par personnage sera permis. Si la participation à cet accueil est facultative pour les spectateurs, elle en demeure obligatoire pour les inscrits. Vous y décrirez comment s’est déroulé le voyage pour parvenir jusqu’à Kaminari no kuni (il s’est donc déroulé en compagnie de la diligence de votre village), votre arrivée au domaine Futae (qui est en apparence un grand village avec un sublime palais au centre), votre avis sur l’ambiance et sur le discours de l’organisateur, et enfin… les modalités précédant le début de l’examen et qui ont été données IRP par Jinkaku Futae. Ainsi, l’examen commence dès maintenant…

Gardez à l’esprit que nous sommes avant tout là pour nous amuser, et surtout, ô grand surtout, que la qualité du RP doit toujours primer. Soyez cohérents, soyez logiques, soyez de bons joueurs. Les sujets de la première épreuve vont être postés très bientôt, mais vous ne pourrez commencer à y répondre que lorsque vous aurez posté sur ce RP d’accueil. Quant aux spectateurs… régalez-vous ! On a pas tous les jours l’occasion de pouvoir croiser tous les shinobis du monde entier. Vous êtes libres d'ouvrir d'autres sujets au domaine.

Durée maximale entre 2 posts RP (pour les participants à l'examen) : 48h
© Yumi Esuki
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyMer 1 Juin - 10:15

La veille de l'examen, Nuigetsu peinait à dormir, angoisse, peur, excitation. Toutes ces émotions le submergeaient soudainement. Il n'avait jamais ressenti une telle sensation depuis son examen genin. Demain, il franchirait un nouveau cap dans sa vie. En attendant, dans un hôtel de Kumo, bien au chaud dans son lit, l'Hozuki fixait le plafond de sa chambre, perdu dans ses méandres pensées. Sa panoplie d'armes était prête, sa tenue vestimentaire aussi. Tout avait été préparé à l'avance, il s'était entraîné, préparé et avait acquis de nouvelles capacités, il réservait une surprise pour ses futurs adversaires. Plus le temps passait, plus Morphée le serrait dans ses bras, il ne fallut pas plus d'une minute supplémentaire pour que l'Hozuki puisse s'endormir. Son sommeil était paisible, sur son visage anciennement anxieux, on apercevait sa quiétude.

Au réveil à l'aube craignant de manquer de temps, l'Hozuki se tira promptement de son lit et s'hâta à ses préparatifs. Il polissait ses kunais, shurikens une énième fois. Il vérifiait son attirail, en passant de l'insignifiante fumigène à son katana courbé en demi-cercle. Entre-temps il avait confié son épée Nuibari à Lilith qui gentiment accepta de la garder bien au chaud, dans l'un de ses nombreux fuinjutsus, jusqu'à la fin de l'examen. Ainsi, l'Hozuki allait devoir compter sur son art du Suiton en combinaison avec ses quelques notions en Kenjutsu, Bukijutsu. Autrefois sous-estimée et qualifiée d'impuissante, l'affinité Suiton ne faisait guère bonne impression dans le monde shinobi. Néanmoins, ceux qui en maniaient les plus subtiles facettes pouvaient être craints, reconnus comme l'immuable Tobirama Senju. Tout aussi prêt mentalement que physiquement, l'Hozuki prit congé de sa chambre d'hôtel et remercia l'aubergiste qui l'avait accueilli chaleureusement.

- Arigato sobo-san !

Arpentant les rues de Kumo bondaient de voyageurs venus expressément pour assister au tournoi, l'Hozuki peinait à marcher et traverser cette foule innombrable. Convié à rejoindre une salle de spectable, notre adonis à la parure argentée était enfin arrivé à bon port, s'immisçant dans la salle discrètement, il rejoignit ses camarades Kirijins silencieusement. Fléchissant ses genoux, l'Hozuki assistait à l'allocution interminable de l'orateur, dit Jinkaku Fukae. À la fin du discours de bienvenue, la foule se mit à applaudir l'égaillé orateur qui quittait la scène en disparaissant derrière une noble porte en bois ornée de symbole représentant à l'évidence la famille du domaine Fukae.

Longeant les escaliers en compagnie de ses semblables, l'Hozuki parcourait les marches qui le séparaient du troisième étage, là où chaque village devait recenser ses participants. Arrivé dans un long couloir, où quatre portes étaient ornés des emblèmes de chacune des nations conviées respectivement. La bouteille d'eau ambulante s'approcha à pas nonchalant vers sa porte respective et sillonna les quelques mètres qui lui manquaient pour finalement arriver dans un bureau et ainsi confirmer sa participation à l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyMer 1 Juin - 16:42

L’examen chuunin était là. Promis par une étrange personnalité se faisant passer pour un Raikage, il n’avait pas manqué de piquer notre curiosité, à Naeko et moi. Lui se sentait obsédé par ce téméraire qui osait s’accaparer le titre de son défunt ami, et moi intriguée par cette situation loufoque. Plus qu’un simple moyen de faire évoluer ses troupes et de montrer leur potentiel aux yeux du monde, l’examen était la parfaite occasion pour aller à la rencontre des autres grandes puissances. Cela faisait un moment qu’un sommet des Kages avait été proposé par le Hachidaime Hokage, Hanako Hyûga. Mais celle-ci avait connu un tragique destin… et je n’étais pas plus enclin que ça à rencontrer Aizen et Ashiro. Mais voilà, l’heure était arrivée pour Suna de dévoiler ses progrès. La contrée affaiblie d’hier allait devenir la grande république de demain. Et pour commencer, les travaux du projet de sécurité étaient enfin terminés ! Commencés au lendemain du putsch des pro-Shunsuke, ils consistaient en la création de tunnels sous-terrains, d’avant-postes autour du village et surtout en l’installation de sables mouvants manoeuvrables par les Sabaku. La citée fragilisée était d’ores et déjà devenue un fort imprenable. Enfin, presque.

J’avais donné rendez-vous à mes favoris à l’entrée du village après avoir pris soin d’organiser un convoi particulier. D’importants shinobis, allant du grade de Juunin à Anbu, allaient nous accompagner jusqu’au pays de la foudre. Nous avions installé dans une grande calèche des vivres, des armes, et plein d’autres fournitures vitales. Quatre conducteurs allaient nous diriger en se relayant afin de faire le moins de pauses possibles. Bien entendu, Naeko et Yukimura étaient de la course. Il était hors de question de laisser ma famille derrière. Je ne pouvais pas me permettre d’aller près de Kumo sans emmener Naeko, ni d’aller à l’autre bout du monde sans prendre soin de mon infirme de cousin Yukimura. Ainsi, nous empruntâmes tous ensemble les sentiers de verre surélevés qui nous séparaient des sables mouvants. Le trajet dura malgré les précautions prises plusieurs jours, mais il fut fort instructif. Je pus apprendre à connaître davantage les jeunes participants, à les mettre en confiance, à les rassurer. Fûu, Yagami, Shinki, Dorumo… ils avaient tous des qualités et des défauts. J’étais cependant certaine qu’aucun d’eux n’échouerait. Non pas que je leur interdisais, mais plutôt car je savais qu’ils en étaient capables. Et au fond, ils le savaient eux aussi. Sauf peut-être cette petite fille asociale que Shinki m'avait demandé d'inscrire à l'examen. Ayant procédé à un bref examen médical, j'avais constaté qu'elle n'était pas un danger pour le village, et je l'avais ainsi acceptée au sein de Suna. Elle avait comme ses compères un grand potentiel, je pouvais le sentir. Mais son attitude était assez imprévisible... Quoi qu'il en soit, je serais là pour intervenir si cela venait à dégénérer.


Que l'examen commence Caleche-a-suspens...-antonov-4f8b19a

Nous finîmes par parvenir à destination. A quelques dizaines de kilomètres de Kumo, le domaine Futae était un ravissant petit village qui semblait figé à une autre époque. Je n’eus pas le temps de m’attarder sur les détails pour la simple et bonne raison que Suna était le dernier grand village à arriver en ces lieux. Nous nous pressâmes donc d’atteindre le palais, au centre de la bourgade, afin d’y découvrir tous les autres shinobis impatients de commencer les festivités. Effectivement, en descendant de notre calèche, nous découvrîmes une multitude de ninjas portant des bandeaux frontaux de tous les autres villages. Mais la grande majorité d’individus présents était des civils, des marchands et des habitants du pays de la foudre. A croire qu’un bon nombre n’avait pas abandonné leur pays à l’époque des grandes migrations… Nous assistâmes sans tarder au discours d’ouverture de ce Jinkaku Futae, pendant lequel je ne cessai de m’interroger quant à sa personne. Il n’était pas un simple noble comme il le prétendait… sinon pourquoi se présenter comme le Raikage ? C’était encore un mystère.

Je me concentrai également sur l’identification de shinobis que j’avais déjà croisés. Je reconnus rapidement la crinière blanchâtre et l’aura malintentionnée d’Ashiro Ryuka, mon sensei du passé. Assistant à la déclaration du Futae quelques rangs devant nous, les Iwajins semblaient déterminés. Ma coiffe de Kazekage dissimulait le haut de mon visage, mais je me doutais bien qu’Ashiro finirait par me reconnaître… Un dialogue s’imposait. Et je n’avais pas peur. Je n’avais plus peur. J’étais devenue une kunoichi de renom, le guide de mon nouveau peuple. Quelques places plus loin, je pus apercevoir l’homme que j’avais visualisé dans les souvenirs de Soufuku : ce dénommé Atsui Shisei… qui n’était autre que mon apprenti, Tetsu. J’ignorais comment l’aborder, mais je devais inévitablement trouver un moyen de me rapprocher de lui. Il ne devait pas voir en moi une ennemie, mais une alliée fiable, comme par le passé. Quant à Aizen… je ne le voyais pas. Peut-être n’avait-il pas osé se déplacer lui-même, et c’était mieux comme ça. Cet examen allait être un véritable plateau politique, à n’en pas douter.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Dorumo Sabaku
Rang A
Rang A
Dorumo Sabaku
Messages : 386

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyMer 1 Juin - 19:40


La nuit était fraîche ce soir là. La fabrication de nouvelles marionnettes me prenait tout mon temps ; et pour combler le tout je devais participer à un examen. Il allait me retarder sur mes projets, mais bon, suite à ma nouvelle vocation de devenir le prochain Kazekage il fallait gravir les échelons ! Demain, je partirai avec une escouade composée du Kazekage en personne ainsi que nous autres, participants. Je ne tardais donc pas trop,et je rentrais pour l'heure du repas. Je voguais dans les rues de Suna, alors que la nuit tombait, la chaleur était toujours au rendez-vous. Deux personnes s'embrassaient et se taquinaient au bord d'une petite fontaine. Ils ne manquèrent pas de se complimenter en faisant des phrases poétiques. J'étais fasciné par ces deux êtres. Je repris mon chemin pas après pas. Des rêves me traversaient l'esprit. Je me regardais transmettre mes marionnettes à mon fils ainsi que ma nomination à la tête du village. Yumi m'avait vraiment ouvert le cœur. J'étais heureux, j'avais hâte d'être demain.

L'heure du repas était arrivé et Kankuro était présent. Mon grand-père me gâtait de compliments et me souhaitait bonne chance, il croyait en moi, et cela me motivé encore plus. Je n'avais presque pas mangé ce soir là tellement j'étais ému. Comment ne pas aimer les regards tendres de sa mère et les flatteries de son grand-père ? Après ce délicieux repas, je me précipitais vers ma chambre ou j'inspectais une dernière fois mes créations. Je me couchais en pensant au futur. Je tenais mon bandeau avec le creux de ma main, il était collé contre ma poitrine. Cette nuit fut paisible, et je m'endormis avec le sourire aux lèvres.

Le soleil entrait en scène. Il fut le temps de partir à la sortie du village. Je traversais celui-ci en courant par peur d'être en retard. Une fois sur le lieu indiqué, je ne reconnaissais personne hormis notre très chère Kazekage Yumi Esuki. Avec observation je remarquais Fûu. Le petit gringalet avec qui j'avais participé à une mission. Et bien sûr, il y avait Shinki. Un ninja plus expérimenté prit la parole en traçant notre itinéraire ; il annonçait que le voyage durerai 5 jours tout au plus. Yumi était à la tête de l'escouade dans la calèche. Elle avait toujours le sourire aux lèvres. Le départ fut donné. Nous entamions notre périple. Premièrement, nous devions traverser ce maudit désert. Ce qui avec le grand nombre de personnes ne fut pas chose aisée. Mais  tout le monde était motivé c'était l'essentiel. Au loin j’aperçus les deux tourtereaux que j'avais vu hier. C'était donc des ninjas, et d'après leurs tenues, je me rendis vite compte qu'ils étaient Juunin. Une fois l'étape du désert traversée, nous étions rentrés sur un chemin simplet. Et ce furent des jours pleins, exquis, splendides, une vrai lune de miel. Un immense lac était sur notre droite. Et nous avions fait une halte pour une nuit dans une grande auberge.

Que l'examen commence Petite-maison-au-bord-du-lac_500x500

Celle-ci nous assurait repos, et nourriture. Une immense table ou tout les ninjas se regroupaient pour un grand repas. J'étais au côté d’inconnu, sans prononcer de mots. J'observais les deux amants, qui se lançaient de petits regards sans trop éveiller les soupçons. Je demanda ce soir là, de la friture d’éperlans un poisson considéré comme fin et délicat. Après ce délicieux festin les deux amoureux partirent dehors. Et par curiosité je les suivit. C'était l'heure où l'on entendait au bord des sentiers retentir le maillet des calfats contre la coque des petites chaloupes qui se trouvaient non loin d'ici. La fumée s'échappait de l'auberge, et l'on voyait sur le lac de larges gouttes grasses ondulant inégalement sous la couleur pourpre du soleil, comme des plaques de bronzes florentin. Les deux amoureux prirent alors une barque, et ils allaient sur le petit îlot au centre de cette étendue d'eau. Les bruits de l'auberge insensiblement s'éloignèrent, le tumulte des voix ainsi que le jappement des quelques chiens qui se trouvaient sur la côte. Ils abordaient sur leurs île. Au loin, je les voyais s'embrasser sous les peupliers ; et ils auraient voulu comme deux Robinsons vivre perpétuellement dans ce petit endroit qui leurs semblait le plus magnifique du monde. La nuit tombait et le couple ne tardait pas à rejoindre le large. Demain, nous atteindrons Kumo. Et il était temps pour nous de se reprendre des forces.

Les portes s'ouvrirent et nous étions enfin arrivés. À mon étonnement nous étions les derniers. Mauvaise impression, dommage. Le discours d'un homme tout à fait inconnu commençait et je regardais Shinki avec mauvaise impression. Cet homme se dénommé Jinkaku Futae. Il fit son discours en expliquant le moindre détail de cette examen. Après cela j'étais perdu dans cette contrée, encore inconnu pour moi jusqu'à ce jour. J'allais donc au troisième étage comme le maître de cérémonie l'avait indiqué, me faire recenser et numéroter. Une jolie femme m’accueillit me demandant mon prénom et mon nom. Une fois chose faite je me rendis par la suite à l'étage supérieur qui était le lieu de la première épreuve. Maintenant l'examen commençait réellement et la tension était palpable.


Dernière édition par Dorumo Sabaku le Dim 5 Juin - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4767-bingo-book-dorumo#37748
Akise "Kôzô" Terumi

Akise
Messages : 154

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyMer 1 Juin - 20:47


Pionçant paisiblement dans les souterrains sales et humides de Kiri, je profitais de ces derniers instants de tranquillité pour me reposer un maximum avant mon départ pour Kaminari no Kuni. Hélas le temps en avait décidé autrement et de fins rayons lumineux vinrent traverser l'une des bouches d'égout ornant le plafond de la pièce avant de s'écraser sur mon faciès. Cette pureté sans nom traversa mes paupières et brûla instantanément mes globes oculaires, m'extirpant aussi tôt du profond sommeil où je m'étais enfouis. Plissant les yeux face à cette douleur intenable, je fus forcé de quitter ce lit de fortune où j'avais tant espéré pouvoir y roupiller.  

Je récupérai Hiramekarei avant de tituber vers la sortie encore étourdi par mon réveil pour le moins brutal avant d'ouvrir la porte des sous-sols du village. Soudainement l'halo puissant et indomptable du soleil m'illumina et me détruisit littéralement la rétine, me scotchant sur place face à cette douleur indigne que j'éprouvais. Je tentai alors tant bien que mal à lever mes petits yeux esquintés en direction de cette source de lumière insupportable avant d'en déduire l'heure grâce à son positionnement. Il était environ midi et j'avais apparemment raté le départ de notre délégation. Appréhendant de potentielles représailles suite à ma négligence, je partis en trombe à leur trousse, espérant pouvoir rattraper mon retard sans avoir à me faire taper sur les doigts.  

Que l'examen commence 6ea02a72634c646726f65fc79e187729

Traversant les merveilleux décors qui séparaient nos pays, je continuais mon avancée titanesque en direction de ma délégation. Pourtant, j'avais beau me donner corps et âme dans mes déplacements, je finissais toujours par réduire le résultat de mon dur labeur à néant en m'endormant subitement au beau milieu de nulle part. Jour après jour, ma somnolence maladive m'empêchait tout bonnement de rejoindre mes coéquipiers, m'embêtant au plus au point.  

Ce ne fut qu'après plusieurs jours d'efforts intensifs que j'arrivai en dernier sur les lieux du rendez-vous un peu dépité par mon échec personnel. La totalité des délégations semblait déjà présentes et assistaient au discours de ce fameux "Raikage". Je débarquai alors au milieu de celui-ci, me faufilant dans les gradins dans le but de me trouver une place en vain. Cet homme aux airs nobles et bourgeois m'agaçait déjà, non c'était son blabla interminable qui m'épuisait. Écoutant une ou deux phrases de son charabia je m'effondrai de fatigue et d'ennui dans les marches des gradins après seulement quelques minutes d'attention... Dormant tel un bébé des plus sereins au sein de la foule, je me réveillai quelques instants après l'événement au beau milieu d'un endroit franchement déserté. Je me retrouvai une nouvelle fois seul ou du moins presque. En effet un juunin de la brume semblait avoir veillé sur moi durant ma sieste et celui-ci m'indiqua gentiment que je n'avais plus que quelques minutes pour aller m'inscrire à l'examen. Après m'avoir spécifier l'endroit des enregistrements, je m'y rendis avec hâte. Gravissant deux en deux les marches luxueuses du palace, j'arrivai à bon port à la dernière minutes et m'inscrivis en vitesse. Une fois chose faite je me contentais de rejoindre les appartements des participants de Kiri, où une sieste m'attendait à bras ouverts.

_________________
Que l'examen commence Giphy
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4995-bingo-book-akise-terumi https://sns-rp.forumgratuit.org/f379-dossier-akise-terumi https://sns-rp.forumgratuit.org/t4996-presentation-de-akise-terumi
Atsui Shisei
Rang S
Rang S
Atsui Shisei
Messages : 1671

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyMer 1 Juin - 22:29

Atsui était debout dans son bureau. Il regardait, les mains jointes dans le dos, le spectacle qui s'offrait devant lui. Une belle journée de printemps qui commençait. Après un hiver rude, la vie reprenait ses droits sur le monde. La chaleur se faisait de nouveau ressentir. Dans les coeurs des gens, tout n'était pas pour le mieux. Ils avaient perdus des êtres chers, leur maison, leur vie. Cependant, la vie reprenait son train car Konoha se construisait, puis de nouvelle famille arrivaient. On voyait déjà les nouvelles maisons et les nouveaux édifices qui disparaissait au loin. Il voyait aussi le soleil qui se levait en cette direction, prometteuse d'une bonne journée.

Quelques semaines plus tôt, même si ça n'avait pas fait de grands fracas, un homme avait pointé le bout de son nez. Il disait qu'un tournoi allait avoir lieu et que tous les grands villages avaient acceptés d'y participer. Atsui, lui, ne savait pas trop quoi en penser. Après les attaques et les intrusions d'Iwa - dont celle d'Ashiro -, il n'avait pas trop envie de prendre de risque. Il avait toutefois accepter d'y prendre part si et seulement si il pouvait être l'arbitre des combats. Ainsi, il pourrait garder un oeil sur ses protégés et réagir si jamais une attaque venait vers eux. Sans cette protection rapprochée, il refusait d'y participer. L'homme lui avait répondu que ce n'était pas un problème, et Atsui avait donc créé un jutsu spécial dans le but de protéger ses membres.

Depuis, il avait vu tous les shinobis qui allaient participer et leur avait donner un fuinjutsu unique, créé afin de pouvoir dialoguer d'une certaine façon. La marque de Konoha. Là, le symbole fuin de Konoha apparaissait sur leur avant bras, comme un tattoo. En activant ce jutsu, ils pourraient faire chauffer ceux des autres dans un certain rayon et ainsi pouvoir communiquer. À Shura, il avait donné un parchemin.

- Tu dois l'utiliser si tu pense que c'est nécessaire. Il m'emmènera à toi en tout temps. Je te laisse porter un grand fardeau, puisque ta décision pourrait changer le cour du temps.

Il avait, quelques jours plus tôt, donner les instructions à tous les shinobis de Konoha. Ils avaient pour instruction d'aller vers Kumo à l'endroit du tournoi. Ils pouvaient y aller comme ils le voulaient. Que ce soit en équipe, seul, c'était leur décision. Tout ce qu'il devait faire était arrivé à temps. Atsui, lui, partit le jour même. Il gravit rapidement la distance et se rendit sur place. Là, il voyait déjà que plein de gens de plein de village s'étaient déjà rendus. Comme il était le Hokage, les gens lui envoyait bien quelques regards curieux auxquels il répondit avec un sourire aimable.

Il vit des Konoha-jin déjà présents au loin. Ils avaient la mine fière et déterminée. Ça allait être un grand tournoi.

_________________
Que l'examen commence 334493bann2
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4452-tetsu-uchida https://sns-rp.forumgratuit.org/t4480-tetsu-uchida-hakka
Naerfer Raikôru

Naerfer Raikôru
Messages : 75

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 1:53


L'évenement tant attendu de ces dernières semaines était enfin arrivé. Enfin, l'examen de sélection des Jûunins. Enfin Naerfer Raikôru, le seul membre encore actif de ce clan et très certainement le plus illustre dans l'art du Saketon, allait enfin devenir la fierté de son village. Enfin, le clan allait retrouver sa valeur, et le blondinet serait le premier membre de son clan maudit à passer Jûunin. L'excitation était à son comble. Il stressait. Que ce soit pour lui et ses équipiers, il stressait. Il savait pertinament qu'un Ninja ne doit pas laisser transparaître ses émotions, mais il ne le cachait pas à ses coéquipiers. Il tremblait. Une pression énorme s'abattait sur lui, la pression de rendre son clan illustre pour la première fois depuis sa fondation, la pression de rendre son village plus fort que les autres, de montrer aux autres villages de ce monde que Konoha n'est pas mort. De montrer au monde qu'à Konoha, on sait élever de bons shinobis. Doués autant au combat qu'à la technique. C'était surtout ça le pus important.

Le soleil était à son apogée. Naerfer profita d'une brise de vent, pour soulever la manche de sa robe, une robe de combat bleue et blanc, avec au centre de sa poitrine, brodé un lion de couleur or vif. Sur son avant bras, la preuve qu'il n'était plus là pour rigoler. La marque que lui avait faite le Hôkage Atsui Shisei, représentant le logo de Konoha. Cette marque était surtout là pour discuter avec ses partenaires comme avec un talkie-walkie, mais c'était aussi le symbole du respect et de l'importance qu'on avait donné au lion saoul ces derniers temps. S'occuper de la reconstruction du côté est de Konoha, sauver des gens perdus dans une mine à la merci de shinobis sanguinaires, escorter le Hôkage lui même effectuer des missions d'une grande importance pour le village, avoir une équipe de choc, sans doute la plus puissante équipe de Chûunins à Konoha... Cette vie de Chûunin avait été bien remplie, et c'est avec une petite nostalgie qu'il repensa à son enfance. Jamais, ô grand jamais il avait imaginé se retrouver un jour au Pays de la foudre, en train de s'inscrire à l'examen de sélection pour devenir Jûunin. Celà voulait dire que son village lui faisait confiance et avait besoin de lui, et ça, c'était quelque chose de fort, de grand et d'essentiel dans la confiance en lui que pouvait se porter le jeune blondinet.

La route vers Kumo avait été relativement tranquille, sans embuches. Avec son équipe, ils avaient traversés les pays d'une traite, et sans qu'aucun Shinobi ne leur barre la route. Comme si le destin faisait en sorte qu'ils terminent cet examen. Comme si les dieux avaient décidés qu'aujourd'hui, Naerfer Raikoru, Shura Honodenki et Haiko Hyuga allaient devenir des Jûunins confirmés. Ce n'était que trois Chûunins parmis tant d'autres à Konoha, mais une équipe de Chûunins confirmés, qui a réussi toutes ses missions avec brio et facilité. Un groupe de trois ninjas brillants.

Cependant, ils n'avaient pas l'air d'être les seuls à briller dans leur domaine. Naerfer jeta un coup d'oeil autour de lui, en écoutant le discours de Jinkaku Futae, le Raikage du pays de la foudre apparement. Il y avait des tas de Ninjas, de tout horizons. Il put reconnaitre les symboles de Kiri, Suna et Iwa, qu'il avait déjà pu apercevoir lors de son examen pour devenir Chûunin. Au loin, quelqu'un lui tapa relativement dans l'oeil. Pas une fille non, mais il semblait détendu. Cette confiance en soi fit froid dans le dos au jeune Chûunin. Il avait des cheveux rouges sang, et fumait une cigarette, normal, en écoutant le discours.

*Eh bien ! Il y en a ici qui n'ont pas l'air de stresser d'un poil !*

Le shinobi venait d'Iwa, ce que semblait indiquer son bandeau. Il semblait marrant. Naerfer voulait absolument l'affronter. Mais l'heure n'était pas à ça. L'heure était aux deux premières épreuves avant le tournoi tant attendu. Il ésperait les passer sans encombre au risque de déshonorer son village. Lorsqu'il y fut invité, le blondinet avanca dans la file pour rentrer dans le palais. Il se dirigea, en suivant méticuleusement les instructions du vieux Futae, vers l'aile de Konoha, située au troisième étage du palai. Il attendait sa numérotation. Après quelques soucis administratifs tiers, et dès la réception de son numéro, il se dirigea vers le quatrième étage. La première épreuve allait commencer. Et vivement qu'elle commence... Il avait tellement hâte de montrer ce qu'un Raikôru savait faire !

_________________
Que l'examen commence 1475256329-naerfer

"Yotte otoko no Jigoku no öra"
©️ Kid
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5441-bingo-book-de-naerfer-raikoru#42233 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5440-un-cocktail-de-puissance-naerfer-le-ninja-saoul-termine#42279
Maigo
Rang C
Rang C
Maigo
Messages : 223

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 3:55

Shinki... Ce jeune homme courageux avait réussis une prouesse. Il avait su convaincre sa Kage que Maigo méritait de participer au festivité du tournoie. La blanchâtre se retrouvait donc confiner dans la carriole grognant après chaque personne qui l’approchait d'un peu trop prêt.

Effectivement les endroit confiner et sur MOUVANT comme ce carrosse dérangeait grandement les sens de la petite et la rendais étirable. se calent dans un coin avec son protecteur a ses coter, elle ne broncha pas de la traverser, mangeant peu et seulement le pemmican que Shinki avait apporter en prévision de l'humeur sauvage de la petite.

Lorsque le desert fut loin derrire la troupe et que le groupe fit alte, la petite en profita pour faire un retour au source. Effectivement, le paysage de la forêt de feu - traverser durant le traget - était l'endroit natal de la sauvageone. Elle s'exclipsa doucement et revien pres de une demi-heures plus tard couverte de sang avec un animal éventré entre les dent. Ne remarquant pas le malaise ainsi créé, la petite ne fit que retourner ou Shinki lui indiquait.

La petite marchait encore très souvent a quatre pattes, ces muscles ne pouvent supporter longtemps la position des bipède et encore moins fournir les effort nécessaire a la chasse. Ne comprenant que peu de mots et brûlant au soleil - ce qui l’empêchait de regarder le paysage - Maigo trouva le trajet très ennuyant, et s'occupa comme elle le pouvait, soit en dérangeant les passagés en essayant de ne pas se faire repéré.

Arriver a la villa, la petite fut très intimider par tout ce vas et bien et n'eu pas besoin de d'ordre pour rester sur les talon de Shinki qui se fit dévisager plusieurs fois. La petite créature a ses pied intriguait plusieurs villageois et Shinobi, d'autant plus qu'elle portait - contre son grés - les bandeau du Village de Suna.

le temps passa et tous furent convoquer au Blabla du monsieur, enfin c'est comme sa que la petite l’aurait décris. suivant encore Shinki, il dut remplir la paperasse pour la petite qui ne savait ni lire ni écrire. Le suite du tournoie semblais prometteuse en situation cocasse pour la jeune demoiselle.

_________________

Que l'examen commence 30lylj4
.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4890-bingo-book-maigo https://sns-rp.forumgratuit.org/f368-dossier-maigo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4891-maigo-la-sauvagonne
Shihone Senju
Rang C
Rang C
Shihone Senju
Messages : 287

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 9:22


Que l'examen commence 1463898838-picsart-05-22-08-32-34

Et bien voilà, l'examen dans le but de passer Chûnin était enfin là, le kyudaime hokage avait tenu chaque ninja de Konoha au courant, chaque genin et chunin participeraient à l'événement, il en est une normalité, et Shihone, la jeune Senju, désormais mariée à son lointain cousin, pu enfin participer, ayant supplier son clan de la laisser faire, qu'elle restera en vie, malheureusement, Issei, son époux n'avait guère pu venir, c'est alors seule qu'elle s'y rendit accompagné de deux junin dont Ikue Kidõ, elle ne faisait pas partie de Konoha, mais elle se rendait au même endroit, alors autant escorté cette enfant, enfin bref ... Shihone passa donc le voyage en compagnie de cette femme et d'un junin, plus jeune que la rousse.

Le voyage, se déroula merveilleusement bien, ils y arrivèrent à temps malgré les quelques jours de marche ou de balade à dos de glouton, il est vrai que c'était assez surprenant, mais bon, ils arrivèrent en un seul morceau, en bonne santé et à temps. Une fois arrivée, Shihone fut surprise de la grandeur du domaine Futae, comment un homme pouvait posséder autant ? Serait-il matérialiste à ce point ? Enfin, l'examen allait bientôt commencer, le discours également, regardant la marque sur son avant bras, Konoha ... il était temps de montrer ce qu'était la réelle puissance du village de la feuille, malgré sa capture récente, les marques parsèment son dos, elle refusait de s'apitoyer, la haine était là, mais elle savait que trop bien ce qu'on y gagnait en cédant la place à la colère, enfin bon ... arrivant donc dans le palais, écoutant tout le discours de cet homme qu'elle trouvait assez craquant, mais il avait un air mystérieux. Le discours une fois finie, la jeune rosée s'exécuta, grimpant alors au troisième étage dans l'aile assignée à Konoha ... Qu'elle chercha une bonne vingtaine de minute avant de finalement faire demi tour pour aller faire quelque chose, se souvenant de ce que le hokage lui avait demandé. Une fois dehors, elle chercha un petit terrain vague, en trouvant un pas loin du palais, posant ses affaire sur le sol extérieur et se concentrant, elle avait besoin de faire un gros truc, posant alors ses mains au sol après une dizaine de minutes à faire des signes, et fit surgir une maison de bois de terre, possédant un rez-de-chaussée et un étage, avec au total une dizaine de pièce, mais elle posa un genoux à terre, elle s'était concentré pour faire surgir le mobilier avec, ainsi tout était déjà prêt, l'emblème de Konoha était fixé au dessus de la porte d'entrée. Ainsi, elle entra et prit une chambre, chaque chambre étant composé de deux lit et de mobiliers de bois divers, déposant alors ses affaires, une fois fais, elle retourna au palais se faire attribuer un numéro et grimpa au quatrième étages, suivant tout les autres Shinobi .... Que le spectacle, COMMENCE !

_________________
Que l'examen commence 1538907023-plop2


Dernière édition par Shihone Senju le Dim 5 Juin - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8960-annales-de-shihone-senju https://sns-rp.forumgratuit.org/t4953-bingo-book-shihone-senju https://sns-rp.forumgratuit.org/f381-dossier-shihone-senju https://sns-rp.forumgratuit.org/t4950-shihone-senju-terminee
Haiko Hyûga
Rang B
Rang B
Haiko Hyûga
Messages : 157

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 10:14

J'ai reçu, comme tous les ninjas qui participent à l'examen, cette sorte de marque avec le logo de Konoha. Apparemment cette marque sert à discuter avec les autres membres de Konoha. Probablement à utiliser en cas d'accident ou quelque chose comme ça. Je ne sais pas si ça va être utile pendant l'examen. Après ça, je décida de rentrer chez moi. Pendant le trajet, il faisait nuit. Je pense à l'examen de demain, la seule chose dont j'ai peur, c'est que mon envie de meurtre habituelle fasse surface au niveau maximum. Je ne suis pas naïf, je sais qu'un événement comme ça va m'exciter au plus haut point.

Le lendemain, juste avant de partir pour l'examen. J'ai eu le droit aux pseudo-encouragements de mon clan. Ils m'ont dit que je devais faire honneur au clan et passer juunin et tout ce tralala habituel. De toute façon, je commence à m'être
habituer mais il ne comprennent toujours pas que la seule chose qui m'anime et qui me pousse à rester en vie, c'est tuer.

Pour la route jusqu'à Kumo, j'y suis allé avec mon équipe, avec Shura et Naerfer plus précisément. J'espérais qu'un shinobi nous tombe dessus pendant la route pour m'amuser un peu mais non, la route était très calme. Pendant le trajet, je pensais aux ennemis que je vais affronter, s'il sont fort ou non. En tout cas l'excitation est à son comble. J'espère également que mes coéquipiers vont réussir à se débrouiller de leurs côtés.

Enfin arrivé à destination, j'écoute Jinkaku Futae qui énonce son discours. À la fin de son discours long et ennuyant, je regarde mes futurs adversaires. C'est parfait. L'excitation est à son comble, ce que je craignais hier se produit, j'ai des envies de meurtres. Alors que je suis tout excité, je dis une phrase à haute voix qui était censé ne pas sortir de ma bouche.

Que l'examen commence Image26
- Je vais tous vous neutralisez !

Je réussi à me calmer finalement. Je me rend au troisième étage pour confirmer toute la paperasse. Ensuite, je vais au quatrième étage et j'attend que l'examen commence.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5373-bingo-book-haiko-hyuga
Ashiro Ryuka

Ashiro Ryuka
Messages : 994

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 18:11

En route pour Kumo !
Nom du joueur 1
Ashiro RYUKA
« Godaime »
Nom du joueur 2
Team Cristal
« Iwajin »
Pendant que la nef fonçait tout droit vers Kumo, Ashiro en profita pour brieffer ses shinobis montés à bords :

Bien, vous savez qu'on se dirige actuellement vers Kumo, il s'agit d'une région qui est réputé pour être plutôt froide et enneigée. Vous avez donc sans doute trouvé dans vos chambres les vêtements adéquats à votre excursion dans le village qui vous apporterons un peu plus de chaleur si le besoin s'en pressent. Je tiens à vous rappeler les bases de notre code de conduite, on ne discute pas avec les Kirijin, ils ne font pas partie de notre coalition officiellement. Tentez d'obtenir un maximum d'information sur Konoha par l'intermédiaire des Konohajin, mais de manière subtile. Je ne tiens pas à rappeler l'échec de certains à ce sujet... Bref... Tsubaki, Sora, Tsuka, Kojiro, Fuko vous êtes l'espoir d'une aube nouvelle pour Iwa. Notre nation vous a formé à devenir meilleur, plus fort et plus malin que quiconque alors dans les épreuves à venir, il est hors de question de considérer la défaite comme une option. Je ne parle pas de défaite à proprement parlé comme d'une défaite sur le plan stratégique, l'erreur est humaine, mais je veux que vous me montriez que avez donné tout ce que vous pouviez donner afin de tenter de remporter la victoire. Je veux que vous vous dépassiez pendant ces examens. Itami, tu veilleras à ce qu'ils ne manquent de rien, en ces temps d'examens ils sont rois et doivent être choyé comme il se doit pour réussir au mieux les épreuves qui les attendent.

Des nuages, émergèrent un village et un magnifique palais où se pressait du monde. Ashiro se dirigea vers la salle des machines puis visionna de plus près sur ses écrans la scène. Des ninjas venu de toute part se pressaient pour assister au discours du Raikage. Ashiro avait un peu plus tôt reçu une missive brève faisant mention d'un tournoi shinobis organisé à Kumo. C'est par curiosité qu'il avait eu envie de traverser les continents afin de voir qui avait remplacé Zato... Il n'avait en revanche pas oublié qu'il percevait des activités anormale dans ce village et que ses tentatives pour l'espionner s'étaient soldées par la disparition de ses shinobis envoyés.

L'aéronef stationna un peu à l'écart du palais faisant de l'ombre au village qui siégeait en dessous. Les villageois sortaient la tête de leur maison puis terrifié à l'idée que l'engin soit un objet néfaste, ils fermèrent fenêtres et portes.

Ashiro sama, la rampe atterrissage est en place vous pouvez dès à présent tous débarquer sur Kumo !

Bien, Itami, Fuko, Tsuka, Tsubaki, Sora & Kojiro, suivez moi, nous allons assister à cette rencontre...

Une fois arrivé sur les lieux il entraperçue les différents Kage... Aucune têtes familières... Sauf... Le ou plutôt la Kazekage ! Il crut entrapercevoir les cheveux blond platine d'une ancienne élève jadis très douée.

Amis shinobis, je vous souhaite la bienvenue au domaine Futae, où auront lieu les examens de sélection chuunins et juunins. C’est pour moi, Jinkaku Futae, et pour tous mes semblables du pays de la foudre, un grand plaisir de vous offrir l’hospitalité. Le troisième étage du palais est divisé en quatre ailes. Chaque délégation aura donc le droit à une aile de référence, dans lesquelles vous pourrez vous reposer et vous préparer. Tous les repas seront offerts aux shinobis portant le bandeau de leur village. Vous n’aurez pour cela qu’à vous rendre aux heures affectées au réfectoire. Mais trêve de bavardages inutiles : parlons peu, parlons bien. L’examen s’étalera sur plusieurs épreuves. Trois, pour être exact. Chaque participant sera prié de participer à toutes les épreuves. Ainsi, leurs capacités seront évaluées dans différents domaines. Les genins et les chuunins seront jugés à la même enseigne. Ils se présenteront néanmoins dans différentes catégories afin de rendre les jeux plus… justes. Dans le but de faciliter l’organisation de l’examen, chacun des concurrents se verra attribuer un numéro. Prière de le retenir, il s’agit de l’identité par laquelle nous allons vous désigner.

Ashiro se méfiait des ailes allouées pour les villages. Il n'aimait pas être dans un terrain inconnu néanmoins il serait mal vu de faire loger sa délégation dans son vaisseau. Il choisit donc de suivre les instructions du Raikage à la lettre.

La première épreuve commencera précisément dans une heure. Dirigez-vous au troisième étage, dans l’aile assignée à votre village, afin de vous faire recenser et numéroter. Vous serez ensuite priés de vous rendre au quatrième et dernier étage. Car c’est ici qu’aura lieu la première phase du tournoi. Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.

Ashiro eu un pincement au cœur... Il n'avait pas envie de laisser ses petits protégés tout seul sans défenses dans ces interminables étages...

Itami je te charge de les accompagner pour qu'ils puissent s'enregistrer. Je vous souhaite bonne chance pour ces épreuves, croyez en vous et quoi qu'il se passe je serai toujours fier de vous !


Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime https://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 19:21




Que l'examen commence
invités : le gratin des shinobis
A la grande satisfaction de Tsuka, elle n’avait en réalité pas vraiment le mal de l’air, ou plutôt l’aéronef était-il si grand, qu’il lui faisait perdre la sensation de voler, on était bien loin de la course effrénée sur le nuage de cristal… A vrai dire elle avait même réussi à apprécier le voyage, loin du désastre auquel elle s’était attendue.  Tout le long du trajet ils furent choyés à un point qui en devenait inquiétant, on ne traitait pas aussi bien des ninjas dont on n’attendait pas grand-chose, il était clair qu’ils n’avaient pas intérêt à perdre.

Le village ressemblait aux villages qu’elle avait déjà pu visiter, mais en beaucoup plus grand, rien de magnifique donc, les rustres de ces villes ne comprenaient-ils pas que de vivre dans une ville aussi vieille que le monde n’avait aucun intérêt ? La campagne était là pour conserver les traditions, en ville il fallait rechercher la praticité, c’était un des prérequis pour l’épanouissement de l’économie d’une nation. A moins bien sûr de baser celle-ci sur la prostitution et d’autres trafics en tous genre. Enfin, pour quelques jours elle pouvait bien accepter l’ambiance bucolique du village, cela lui donnait l’impression d’être en vacances et présentait un refuge bienvenu à l’ambiance sérieuse du tournois, qui sait, d’ici à la fin de leur séjour elle pourrait même tomber sous le charme d’une sieste au pied des arbres. Suivant la silhouette de son Kage elle se dirigea au sein du palais, il avait l’air d’une pieuvre à s’étendre ainsi en longueur, il y avait quatre ailes ce qui donnait un côté comique à l’ensemble, elle, elle en aurait mis deux au maximum, mais de toute façon, elle n’aurait jamais les moyens de se faire construire un truc du genre, peut-être l’architecte avait-il décidé que quitte à balancer du fric dans un immense machin dont la plupart des pièces ne serviraient à rien, autant donner quatre ailes à son commanditaire, histoire qu’il en ait pour son argent. Au détriment du bon goût, tant pis.

La salle était immense et son architecture ressemblait au reste du palais, en s’asseyant elle ne put s’empêcher de ressentir un léger malaise, elle n’était pas habituée aux bâtiments aux pièces immenses, d’où elle venait on utilisait l’espace au lieu d’avoir de grandes pièces vides. Repensant à la misère de certaines familles d’Iwa elle éprouva un léger pincement au cœur, le nombre d’entre elles qu’on aurait pu loger convenablement dans ce palais dépassait la ligne de l’indécence. A vrai dire, cela dépassait tellement la dite ligne, qu’elle n’était probablement plus qu’un point difficile à déceler sur l’horizon. Kojiro était à côté d’elle et elle lui adressa un sourire chaleureux, elle ne le connaissait pas bien, mais il avait un air sympathique qu’on ne retrouvait malheureusement pas chez tous les ninjas. Elle aperçut la délégation de Kiri un peu plus loin et se demandait comment tout cela allait se passer, se tournant elle chercha les Konoha-jin, avec tout ce qu’il s’était passé ça ne devait pas être facile pour eux de simplement rentrer dans une salle et s’asseoir comme si de rien n’était. Elle espérait que l’organisateur avait prévu un bon service d’ordre car il lui semblait bien probable que certains combats aient lieu hors du cadre du tournois. Elle reposa son attention sur ce qu’il se passait devant elle et croisa le regard de Sora. Elle ne savait rien des circonstances qui l’avaient poussé à fuir Konoha, mais au vu du timing des évènements, Kiri y était certainement pour quelque chose, nouveau sourire, encourageant cette fois-ci.

Finalement, leur hôte fit son apparition, il avait un air suffisant qu’elle n’aimait pas beaucoup, il était le centre de l’attention, le savait et cela semblait lui faire prendre son pied à un niveau qui en devenait dérangeant. Il lui rappelait quelqu’un et instinctivement son regard s’égara vers Tsubaki. Un mot la réveilla cependant "examen", elle resta interdite alors qu’on pouvait presque entendre les oreilles des gens se tendre. Elle était venue ici pour participer à un tournois pour lequel elle avait peu d’espoir et voilà qu’on lui annonçait qu’il y avait une possibilité d’être promu à la fin ? Si elle avait su… non, son entrainement n’aurait pas changé, dire que ses dernières semaines avaient été chargées était un doux euphémisme, l’expression "temps libre" avait littéralement disparu de son vocabulaire, pour tout entrainement elle avait révisé ses cours d’histoire, sait-on jamais. Inconsciemment elle serra le poing sur le bord de la chaise, plusieurs épreuves furent annoncées, il ne s’agissait pas donc que d’un tournois ? Cela ne voulait pas dire que les autres composantes seraient plus abordables, mais au moins cela en ouvrait-il la possibilité. Il marqua une pause dramatique, sans doute dans l’optique de se rendre mystérieux, elle avait eu un professeur comme ça à l’académie, à petite dose c’était risible, quand cela devenait une habitude c’en devenait carrément irritant. L’annonce qui suivit lui coupa toute envie de rire, une heure pour se préparer ? Pourquoi ne pas commencer maintenant tant qu’à y être, lançons les chaises par la fenêtre et tapons nous, à quoi bon attendre ?

La dernière phrase du maître des lieux lui arracha un pouffement de rire qui aurait pu passer pour de l’arrogance auprès de quelqu’un ne connaissant pas Tsuka, de la chance ? Kumo vivait vraiment dans un monde parallèle, pour lui souhaiter de la chance. Sur une échelle allant de "avoir le vent dans le dos" à "Dieu décide d’intervenir" elle était clairement plus proche du second quant au niveau de chance dont elle aurait besoin si elle devait affronter quelqu’un qui savait à peu près se battre. Ou simplement quelqu’un qui avait deux jambes, deux bras et des yeux plus ou moins fonctionnels. La salle se leva comme un seul homme, la plupart des shinobis avaient l’air pressés d’en découdre, inconscience ou assurance méritée ? Impossible de le savoir pour le moment. Bon ben… Elle lança un regard peu rassuré à Kojiro avant de se lever pour suivre le mouvement. Ashiro décida de les abandonner là, après une phrase d’encouragement, ce n’était pas grand-chose, mais c’était assez pour leur rappeler qu’il ne leur fallait pas échouer, il comptait sur eux. Cette pensée lui mit un peu de baume au cœur, après tout, si elle avait été envoyée là, c’est bien parce qu’on la considérait capable de ramener un peu de gloire à Iwa. Elle ferait donc tout pour que cela se passe selon les plans de ses supérieurs. Les escaliers étaient tout aussi gigantesques que le reste de la demeure, décidément ce Futae devait avoir quelque chose à compenser. Elle n’était pas sûre de ce que cela voulait dire, mais les grands utilisaient souvent cette expression lorsqu’un homme achetait quelque chose de particulièrement imposant et elle s’imaginait bien qu’elle ferait rire toute l’auberge si elle le casait ici. Tout le monde montait dans le calme et la discipline, c’était perturbant, les villages s’étaient tous à un moment ou à un autre entretués, même elle qui n’avait jamais été confrontée à la guerre gardait une aversion pour les Suna-jin, héritée des ninjas de sa famille et même des civils avec qui elle avait grandi. Comment tous ces villages pouvaient être aussi calmes ? Ne fallait-il leur promettre qu’une promotion pour qu’ils enterrent la hache de guerre, étaient-ils à ce point malléables ? Bien vite ils bifurquèrent vers l’aile accordée à Iwa, tout au fond de l’allée des gens les attendaient pour leur donner leurs numéros, elle se demandait depuis combien de temps ils étaient là, préféraient-ils rester plantés là à ne rien faire ou l’agitation à laquelle ils allaient être confrontés dès que la délégation arriverait à leur hauteur ? Une question qui devrait malheureusement rester sans réponse.

Elle se dirigea vers la table qui s’occupait des Gennins, déjà pendant le voyage elle avait remarqué qu’ils étaient nettement moins nombreux, cela lui faisait se poser des tas de questions sur le pourquoi du comment de sa venue à elle, mais en même temps il fallait bien admettre que les Chuunins étaient de base plus nombreux qu’aucun autre rang. Elle aperçut ses coéquipiers un peu plus loin dans la file d’attente, ils avaient l’air grave, eux non plus ne s’attendaient pas à un tel enjeu, elle sourit un instant, ils s’en sortiraient, elle avait confiance en eux. Atame Tsuka. Le servant cherchait son nom dans la liste, elle était dans les premiers, comme toujours et cela lui rendit la tâche plus facile, il lui tendit un morceau de papier sur lequel figurait son numéro. Une fois sortie de la file elle prit connaissance de celui-ci et pouffa de rire, ce n’était pas celui qu’elle espérait. S’il y avait des numéros c’était probablement qu’un genre de tirage au sort allait avoir lieu. Son avenir proche reposait entre les mains d’un simple chiffre, c’était presque humiliant. Futae lui avait souhaité bonne chance, il était temps de voir s’il tenait promesse. Sans attendre les autres elle monta à l’étage, recevant au passage quelques encouragement des Juunins venus les accompagner.

_________________

Que l'examen commence 1465412287-tsuka
Spoiler:
 



Dernière édition par Tsuka Atame le Sam 4 Juin - 8:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Maki "Oré" Yé

Maki
Messages : 116

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 20:19

- Et merde.

Je roulai hors du lit et manquai de tomber par terre. Puis, je regardai la forme dissimulée par les couettes qui gisait sur le matelas. Je me décidai à réveiller la jeune dormeuse, lui tapant sur la tête du bout des doigts. Elle grogna, mais au bout de quelques secondes finit par tourner ses yeux emplis de fatigue dans ma direction.

- Qu'est ce que tu fais ? dit-elle.

Il s'agissait d'une jeune femme blonde et bouclée, aux grands yeux verts. Ses cils très longs donnaient à son visage une expression très agréable, et sa fine bouche... On s'en fout bordel.

- J'te réveille, la cérémonie a commencé ! Ralala, on peut pas compter sur toi.

Je renfilai mon caleçon, puis mon armure et je pris mes armes aux pieds du lit. Je mis ensuite mon magnifique masque. Je m'assurai de ne rien avoir oublié, puis je franchis le seuil de la porte. Avant de me retourner.

- J'ai quand même passé une bonne nuit, c'était cool, on s'appelle ?

Il y eut un blanc, avant que je n'ajoute :

- Au fait, tu ronfles.

Puis je partis à toute vitesse en direction du palais. Par chance, la fille que j'avais choisie habitait juste à côté. Tandis qu'un gros mal de crâne me submergeait, et que je regrettais tous les verres de saké que je m'étais enfilé, je m'approchai de plus en plus de la foule compacte qui se dressait au loin. Mais au moins, alcool ou non, je n'avais pas pécho un thon.

Essoufflé, j'arrivai enfin à l'endroit souhaité.

- Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.

Bon, au moins avais-je entendu les derniers mots.

_________________
"Au delà de mon épée dans ton oreille
Se cache ma lame dans ton cerveau,
Sens-tu le sang bien chaud
Couler de sa couleur groseille ?
é-Pine t'as épiné,
Ce n'est point une rose
Et quand je prends ex-Plose
Ton corps est séparé."
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/f13-annales-des-personnages https://sns-rp.forumgratuit.org/t5309-maki-ye-bingo-book https://sns-rp.forumgratuit.org/f158-validees
Sora Uchiha
Rang A
Rang A
Sora Uchiha
Messages : 556

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Talents: Sharingan, Katon, Genjutsu, Kenjutsu, Senso

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 20:35

Après être monté dans l'aéronef à Iwa, Sora s'était tout de suite dit qu'il devait s'isoler. Presque sur qu'il serait surveiller, le jeune homme n'allait avoir aucune interaction durant toute la durée du voyage. Refusant de discuter avec les personnes qu'ils ne considérais toujours pas comme ses collègues, le jeune Konoha-jin était déçu de participer au nom d'Iwa. Il aurait sincèrement préféré participer sous aucune bannière de village, ou à la rigueur celle de Konoha, mais bon. La situation actuelle du jeune Okinawa ne lui permettait pas beaucoup de choix. C'est donc par défaut que Sora accepta de participer au nom d'Iwa au tournois Juunin.

Se dirigeant tout de suite vers une suite, Sora débusqua un coin tranquille, en retrait part rapport aux autres coins où allaient trainer les gens qu'ils ne considérait toujours pas comme ses collègues, et s'y posa. Réfléchissant, Sora se mit à méditer profondément, comme il le faisait à l'époque où il faisait parti du Jiei. Possédant sans nul doute un entraînement que faisait de lui un Chuunin meilleur que ses semblables, Sora était confiant sur ses capacités et pensait pouvoir passer un tournois de combat, mais il ne savait pas si c'était vraiment uniquement un tournois de combat. Se doutant que non, Sora préféra se préparer mentalement pendant le voyage. S'asseyant à genoux au milieu de la petite pièce ronde vide que Sora venait de dénicher, Sora baissa la tête et ferma le yeux tout en collant chaque bout de ses doigts à leur homonyme de l'autre main. Ainsi, commença la profonde méditation du jeune Uchiha.

Un monde tout bleu. Tel une mer sans fin bordée d'un ciel sans nuage, tel un vide, ce paysage t'effrayais, mais te fascinait en même temps. Voulant te déplacer dedans, tu commença à marcher, mais rapidement tu te rendis compte que c'était inutile, donc tu t'arrêta là et commença à imaginer des choses. Pas trop dur pour un esprit comme le tiens. Soudains, plusieurs silhouette apparurent : ta mère, ton père, ton ancienne sensei et tes meilleurs amis étaient là, à te regarder. Dénués d'expression, les yeux paraissant vide, ils t'effrayaient, mais en même temps t'attiraient. Tes sentiments étaient comme bloqués dans un labyrinthe, et chaque chemin que tu trouvais se soldait par un cul de sac, des fois dévoilant parfois tristesse, d'autres fois bonheur, plus rarement étonnement, le tout se complétant par un peu d'amertume. Tu est intelligent, réfléchis, baka ! Réfléchissant, tu décida d'utiliser ce pseudo labyrinthe mental pour trouver le calme. Hop, à gauche, puis à droite, tout droit, demi-tours... Et voila ! En réfléchissant un peu tu te retrouvais au centre du labyrinthe. La le calme s'empara de toi. Allez, sors de la maintenant ! Voila, laisse le labyrinthe s'effondrer et retourne voir les personnes qui te sont chères. Tu allais en premier vers maman et papa. Aller ! Ne reste pas planté la ! Voila, sers les dans te bras, pleures, laisse ton esprit exprimer ce qu'il avait du mal a exprimer depuis tout ce temps. Laisse les émotions prendre ton corps, perds toi dedans, laisse toi envahir. Après tes parents, va voir ta sensei. Ta sensei chérie que tu n'a pas vue depuis longtemps, la personne qui a compté le plus à tes yeux sans compter tes parents. Que fais tu ? Ah, d'accord. Tu sors le pendentif qui lui était si cher. En le montrant à ta sensei, tu la rendais fière. Bien joué, petit ! Voila, fait lui un câlin et continue ! Tes meilleurs amis maintenant, tes amis d'enfance. Celle dont tu t'es presque épris et celui qui rythmais tes journées. Revois les encore une fois, profite de cet instant, fait leur expérimenter tes sentiments. Fait leur ressentir ce que leur absence t'a fait ressentir. Montre leur ce qu'ils comptent vraiment pour toi. Tout d'un coup, alors que tu revenais à ta position initiale, une voix résonna dans ce monde de vide. T'appelant, tu te laissa emporter hors de ce monde de rêve. Regrettant de ne pas pouvoir rester ici, tu revint au conscient.

Un shinobi qui accompagnait la délégation de participant au tournois vint chercher Sora. Lui tapant sur l'épaule, le shinobi lui révéla :

- Sora, dépêche toi, Ashiro-sama va commencer le briefing.

Se levant et le suivant, Sora se sentit apaisé, comme rassuré. Fort de son calme intérieur, il rejoint avec entrain le groupe de shinobis qui faisaient face a Ashiro dans cet aéronef. Le Kage commença son discours :

- Bien, vous savez qu'on se dirige actuellement vers Kumo, il s'agit d'une région qui est réputé pour être plutôt froide et enneigée. Vous avez donc sans doute trouvé dans vos chambres les vêtements adéquats à votre excursion dans le village qui vous apporterons un peu plus de chaleur si le besoin s'en pressent. Je tiens à vous rappeler les bases de notre code de conduite, on ne discute pas avec les Kirijin, ils ne font pas partie de notre coalition officiellement. Tentez d'obtenir un maximum d'information sur Konoha par l'intermédiaire des Konohajin, mais de manière subtile. Je ne tiens pas à rappeler l'échec de certains à ce sujet... Bref... Tsubaki, Sora, Tsuka, Kojiro, Fuko vous êtes l'espoir d'une aube nouvelle pour Iwa. Notre nation vous a formé à devenir meilleur, plus fort et plus malin que quiconque alors dans les épreuves à venir, il est hors de question de considérer la défaite comme une option. Je ne parle pas de défaite à proprement parlé comme d'une défaite sur le plan stratégique, l'erreur est humaine, mais je veux que vous me montriez que avez donné tout ce que vous pouviez donner afin de tenter de remporter la victoire. Je veux que vous vous dépassiez pendant ces examens. Itami, tu veilleras à ce qu'ils ne manquent de rien, en ces temps d'examens ils sont rois et doivent être choyé comme il se doit pour réussir au mieux les épreuves qui les attendent.

Ouai, faire de notre mieux, et bla bla bla... Le seul point qui chiffonnait Sora était la partie collecte d'information sur les Konoha-jins. Se sentant Konoha-jin avant de se sentir Iwa-jin Sora se dit intérieurement qu'il refusera la mission. Il n'allais ainsi pas chercher d'informations sur les Konoha-jins, si ce n'est à titre personnel. Le discours enfin fini, Sora se mit à déambuler dans le vaisseaux jusqu'à l'arrivée à Kumo.

Débarquant sur un domaine qui ressemblait fortement à un village, Sora se mit a observer ce qu'il y avait autour de lui. Beaucoup de villageois se déplaçaient. Au début Sora ne voyait pas la particularité des gens qui l'entouraient, mais il finit par voir quelque chose qui ressemblait à une marque, ou à un tatouage, plutôt. L'ambiance tendue procurait un sentiment malveillant au jeune Okinawa qui était plutôt méfiant. Après s'être fait roulé dans la farine par Ashiro, Sora s'est juré de ne plus être aussi crédule qu'avant. Sora se demandait même si ce n'était pas un piège. Tout semblait un peu trop... comment dire.. parfait, et le jeune homme, peut-être un peut trop parano, ne se sentait clairement pas à sa place ici.

Entrant dans une énorme salle où étaient regroupés beaucoup beaucoup beaucoup de shinobis, la délégation d'Iwa se plaça dans les gradins. Une fois que tout le monde se fut installé, la personne qui semblait être l'hôte de l’événement pris la parole. Sora ne l'écouta que d'une oreille, préférant dénicher où étaient placer les Kiri-jins et les Konoha-jins.

- Amis shinobis, je vous souhaite la bienvenue au domaine Futae, où auront lieu les examens de sélection chuunins et juunins. C’est pour moi, Jinkaku Futae, et pour tous mes semblables du pays de la foudre, un grand plaisir de vous offrir l’hospitalité. Le troisième étage du palais est divisé en quatre ailes. Chaque délégation aura donc le droit à une aile de référence, dans lesquelles vous pourrez vous reposer et vous préparer. Tous les repas seront offerts aux shinobis portant le bandeau de leur village. Vous n’aurez pour cela qu’à vous rendre aux heures affectées au réfectoire. Mais trêve de bavardages inutiles : parlons peu, parlons bien. L’examen s’étalera sur plusieurs épreuves. Trois, pour être exact. Chaque participant sera prié de participer à toutes les épreuves. Ainsi, leurs capacités seront évaluées dans différents domaines. Les genins et les chuunins seront jugés à la même enseigne. Ils se présenteront néanmoins dans différentes catégories afin de rendre les jeux plus… justes. Dans le but de faciliter l’organisation de l’examen, chacun des concurrents se verra attribuer un numéro. Prière de le retenir, il s’agit de l’identité par laquelle nous allons vous désigner.

Sora, qui avait repérer les Kiri-jins et les Konoha-jins, semblait avoir reconnu quelques têtes, notamment une petite tête blonde que Sora connaissait bien. C'était bien que Shura était encore en vie, il aimait bien cette petite gamine très attachante. Écoutant la suite du discours, Sora continua tout de même d'observer la foule :

- La première épreuve commencera précisément dans une heure. Dirigez-vous au troisième étage, dans l’aile assignée à votre village, afin de vous faire recenser et numéroter. Vous serez ensuite priés de vous rendre au quatrième et dernier étage. Car c’est ici qu’aura lieu la première phase du tournoi. Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.

Le discours une fois fini, Sora se dirigea comme toute sa délégation à l'étage supérieur pour se faire recenser. Arrivé a l'étage des ailes, il repéra l'aile de Konoha. Cela allait certainement lui servir. Une fois son recensement fait, Sora se posa dans une chambre de l'aile affiliée à Iwa pour se reposer avant l'épreuve, dans un peu moins d'une heure.

_________________
Que l'examen commence 1516694578-signature-final
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book https://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha https://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Fûu Jishaku
Rang B
Rang B
Fûu Jishaku
Messages : 187

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 2 B - 1 C - 2 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 21:08

Demain est un jour spécial pour moi, c'est le jour du départ vers Kumo. Je m'y rendrai pour participer à mon premier examen, l'examen des chuunins. Bien sûr, cet événement me tourne dans la tête depuis pas mal de temps, je me suis entraîner sans relâche et je commençais même à fatiguer. Mais, en y repensant, c'est la première fois que je vais quitter le pays. Je ne suis jamais sortis de cet immense étendue de sable. C'est le seul paysage que je connais, que j'ai vu. Je suis impatient de me faire ma propre image du monde qui m'entoure. Je suis également curieux de voir quel genre de personnes sont les ninjas des autres villages.


-Fûu ! Lève toi ! Tu ne vas pas rester ici tout la mâtiner, dépêche toi tu vas être en retard !! S'écria mon grand père alors que j'étais en plein rêve.


Je sursauta, mon corp valsa dans les aires, à moitier nue, enrouler dans un simple draps draps, avant d'atterrir les fesses au sol. D'énormes cernes recouvraient mon visage, j'avais très peu dormi cette nuit car je m'étais poser trop de questions. Je me frotta les yeux, basculant la tête en arrière en direction de la fenêtre pour observer le temps, afin d'évaluer l'heure. 


"Oh mon dieu !"


Je me précipita, enfila ce que j'ai pu, attrapa mon matériel ninja et descendu les marches par multiples de deux, peu être quatre. J'empoigna quelque chose sur la table, peu être du pain, je ne sais pas, un truc comestible en tout cas, je n'eu pas le temps de prendre mon petit déjeuner, en sortant je ne croisa pas Shinki, il était peu être la bas, ou, dans le même cas que moi..


Je pris une boucher de ce "pain" que je tenais maintenant entre mes dents, il était encore tôt, mais trop tard pour le rendez vous. J'espérais ne pas arriver en retard ou au moin pas en dernier. J'arrivais maintenant bientôt sur place.


Je vis de nombreux visages qui m'étaient inconnus, mais j'arrivais à reconnaître la Kazekage, une belle femme, peau pâle, comme on en croise très peu ici. C'est aussi ce qui fait son charme, elle était très bien entourer, de Ninja sûrement hauts gradés. Sur place se trouvais également des charrettes, nous allions certainement partir d'ici quelques minutes, je voyais encore quelques ninjas amenés des caisses de provisions. Je soupira de soulagement, je n'étais pas en retard. Finalement, j'aurai même eu le temps de prendre un repas plus consistant mais je ne pense pas que j'aurai pu avaler grand chose, je n'avais pas vraiment faim, quelque chose d'autre retenais toute mon intention. Je sentais une boule au niveau de l'estomac. C'était le stresse mêler à toute cette excitation, sa allait sûrement être une aventure inoubliable.


Tout le monde était présent, je tenais encore debout mais, mes yeux se fermaient d'eux mêmes, j'avais peu être dormi une voir deux heures. J'espérais dormir durant le voyage mais la chaleur m'en empêchais, de plus, je supportais mal les secousses du transport.


Dans les calèches, nous étions serrés, la plupart dirons que c'étais convivial mais en faite, un si petit étroit dans une telle chaleur étouffante dégageais une odeur très désagréable. Surtout l'odeur qu'à cet jeune fille au cheveux blancs. D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi elle est venue, je ne comprends pas, elle a des comportements très anormaux. Peu être que le stresse engendré ce genre de comportement chez certains individus.


Nous étions maintenant éloigner du Village, là forêts était à perte de vue, j'avais très peu dormi, ces secousses et le brouhaha de tous ces hommes et femmes qui parlaient sans cesse étaient insupportables. De plus, la jeune fille me dérangeais vraiment, pourtant, j'étais dans le même cas qu'elle, nous étions tout deux mal à l'aise, j'essayais pourtant de me réjouir de ce qui approchais mais j'avais beaucoup de mal.


Quand nous sommes arrivés dans là forêts, un climat frai changea l'air du compartiment dans lequel nous nous trouvions. D'agréables odeurs que je ne connaissais pas nous entouraient, le vent soufflais différemment, ici, il était doux. C'était comme dans mes rêves, un endroit merveilleux. 


Lors dû trajets, nous avons faits plusieurs arrêts, après l'un de ceux ci, la jeune fille qui se déplaçais à quatre pattes était revenu couverte de sang, j'eu la chair de poule, heureusement, durant le trajet, Shinki m'avait expliquer la situation, maigres le fait que cette jeune fille ne soit pas " méchante " je me méfiais toujours d'elle, je crois que j'ai peur de ces pulsions animales.


La suite du trajet me semblais nettement plus cour, le chemin était plus agréable et la température idéal. De plus, la fatigue que j'accumulais pris le dessus, je ferma alors les yeux, quand je les rouvris, je me trouva nez à nez avec un magnifique décors. Nous étions arriver. 


Je suiva alors les ninjas de Suna à travers ce village au coutumes étranges, les civils portaient des vêtements que l'on ne voit pas à Suna. Je restais prêt de mon groupe, comme un mouton, suivant les autres. Je découvrais  alors un magnifique bâtiment.


Une fois installer à l'intérieur, une foule immense représentant tous les grands villages ainsi que de riches personnes. Toutes étaient différentes tant au niveau vestimentaire que au comportement. Je ne pus les critiquer plus que sa puisque en plus d'être arriver les derniers, nous avions attirer l'attention avec cette fille qui est ... Original dans sa façon d'être.


Le raikage prononça son discours, puis suivi un tonnerre d'applaudissements. Nous suivâmes tous ses instructions et nous rendîmes à l'étage pour nous faire numéroter. 


"La première épreuve débute donc bientôt .. Il faut que j'aille me préparer ? Ca va certainement s'enchaîner très vite, j'espère être à la hauteur de l'examen mais aussi de l'attente que porte en moi mon clan. J'espère également que Shinki va donner le meilleur de lui même."


Dernière édition par Fûu Jishaku le Ven 3 Juin - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5092-bingo-book-de-fuu https://sns-rp.forumgratuit.org/f140-dossier-fuu-jishaku https://sns-rp.forumgratuit.org/t5083-fuu-le-modeleur
Shinki Jishaku
Rang A
Rang A
Shinki Jishaku
Messages : 762

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 2 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 2 Juin - 22:36


Notre délégation venait de quitter Suna pour Kumo depuis quelques heures maintenant sous le regard ardant et impérieux du soleil qui siégeait au dessus de nos têtes. Il était le roi du désert et nous le faisait indéniablement comprendre en abattant sa colère ardente sur nos faciès. En plus de cela, la charrette où nous nous trouvions peinait à avancer parmi les dunes de sable carbonisé, nous exposant d'avantage aux rayons insupportables de l'astre. Nous brûlions en silence, collés et serrés les uns contre les autres et transpirant tels des bœufs en cages. Je blottis alors la petite Maigo contre mon torse afin de la rassurer au sujet du voyage tout en m'assurant qu'elle ne fasse pas trop de sottises durant le trajet. J'avais en effet réussi à convaincre notre nouvelle Kazekage, Yumi Esuki, des capacités prometteuses de la sauvageonne et que cet examen ne pouvait être que bénéfique et enrichissant pour la sociabilisassions arriérée de la petite. L'ombre du vent avait accepté surement intriguée par cette nouvelle arrivante mais m'ordonna cependant de veiller sur elle durant la totalité de l'événement afin d'éviter de potentielles mauvaises surprises.

Que l'examen commence Tumblr_nfvg3dwFZh1tv3g49o1_500

Forçant la blanchâtre déjà grognon à porter son bandeau frontal pour pouvoir manger. Je tendis tendrement le pemmican de mon aïeul à ma "sœur" ayant en guise de remerciement quelques grognements comme si la petite tenait de montrer son mécontentement. Souriant bêtement de la situation, j'étais à la fois heureux et nostalgique de voir ma relation avec Maigo devenir aussi fusionnelle que l'avait été celle avec ma véritable sœur cadette.

Durant l'une des poses journalières de notre convoi, la chenapan profita de mon manque d'attention pour disparaître subitement et ne revenu que quarante-cinq minutes plus tard un lapin entre les dents et recouverte de sang écarlate. J'étais alors un peu gêné de la voir dans un état pareil devant le reste du groupe et utilisa mes dernières ressources d'eau potable afin de la laver de ce fluide pourpré qui dégoulinait de son visage si doux et enfantin. Ce gaspillage n'était en sois pas une réelle calamité, je savais en effet que je pouvais compter sur ma famille si le besoin se faisait ressentir et qu'il accepterait sans rechigner. Après tout, notre clan était l'un des plus soudé du village du sable et ce n'était pas pour rien.

Que l'examen commence Db3a2f8f4c490c24d2b8e44ba2153064

Quelques jours plus tard, après avoir dépassé une splendide vallée rocailleuse aux couleurs nuancées, nous pûmes enfin apercevoir au loin le lieux du rendez-vous. Celui-ci se trouvait être un imposant village surplombé par un domaine des plus luxurieux. Une fois arrivés, nous assistions à un glorieux discours tenu par le charismatique Raikage. Je n'avais jamais entendu parler de cet homme et piqué dans ma curiosité, j'aurais aimé pouvoir en apprendre un peu plus sur son compte. Hélas je n'avais pas le temps pour ces balivernes et me devais de rester concentré sur mon examen. Une fois la conférence terminée, je me dirigeai, accompagné de ma sœur de cœur dans le domaine familiale de l'ombre de la foudre afin de nous enregistrer comme participants. Nous inscrivant sous le nom de Shinki et Maigo Jishaku c'était pour moi un acte, bien qu'elle ne pouvait pas le comprendre, prouvant qu'elle faisait à présent parti de ma famille et que je ne la laisserai plus jamais seule comme elle l'avait pu être auparavant.

Une fois chose faite, nous nous dirigeâmes tous deux vers l'étage du palais où allait se dérouler la première épreuve. L'adrénaline envahissait peu à peu mon corps, j'étais à la fois inquiet et excité sur la suite des événements tout en espérant que Maigo s'en sorte de son côté.
Poussant le battant de la porte, nous arrivâmes dans une salle bondée de ninja d'origines diverses et variés. Le stress débordait de chacun d'entre nous... L'examen pouvait enfin commencer !

_________________
[samedi 25 février 2017 00] Dorumo Sabaku: Shinki est un élu envoyé par les dieux.
Que l'examen commence Article_post_width_tumblr_mwbn9twnUf1qlsrn9o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5649-annales-de-shinki-jishaku https://sns-rp.forumgratuit.org/t4738-bingo-book-shinki#37558 https://sns-rp.forumgratuit.org/f355-dossier-shinki-jishaku https://sns-rp.forumgratuit.org/t4737-presentation-shinki
Akuma "Ushi" Bakuhatsu
Rang A
Rang A
Akuma
Messages : 417

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyVen 3 Juin - 12:15

J'avais quitté le confort de mon archipel d'adoption quelques jours auparavant afin de me rendre une nouvelle fois à Kumo, mon village natale. Des bruits courraient que les examens Chuunin et Junin s'y déroulaient et pourtant, lors de ma dernière visite, le pays semblait complètement éteint, figé dans le temps. Je n'avais d'autre choix. Il me fallait absolument m'y rendre. De plus, cela faisait un petit moment qu'Aizen ne donnait plus aucun signe de vie et, je me demandais réellement ce qui était en train de se tramer au sein de Kiri...
Pour m'y rendre de mon île, la situation ainsi que la localisation géographique, me permirent d'emprunter la voie des mers qui était sans conteste, le chemin le plus direct et rapide. L'eau était calme. Le bateau ne tanguait pas et franchement, c'était un soulagement pour mon petit estomac qui n'avait pas de mal à me lâcher dans ce genre de trajet.
Ce temps entre guillemet libre, m'avait laissé largement le temps de lustrer mes marionnettes, m'assurer que mon épée en pierre était en bon état, et que l'armure de samouraï que j'avais revêtit, était-elle aussi parfaitement polie. Dans ce genre d'évènement, on ne sait jamais réellement ce qu'il pouvait s'y passer, alors autant faire bonne impression. Les hautes sphères de tous les villages ninja allaient être présentes, et rien ne devait être laissé au hasard.

J'avais écouté avec le plus grand antousiame les chansons de marin qui retentissaient dans les airs, ayant pour but de motiver tous les hommes qui c'étaient acharnés sur le pont, issant les voiles, nettoyant, lustrant, chaque lattes de parquet. Les cuisiniers, qui durant notre traversée, avaient mitonné de bons petits mets exquis.

Une fois arrivé à bon port, je me retrouvais très vite dans une ambiance des plus festive. Diverses stands avait étaient montés, mettant en vente toutes sortes d'articles en rapport ou non, avec mes examens. On pouvait trouver vraiment de tout et n'importe quoi. La foule grouillée de partout, vaguant à leurs occupations. Je me sentais comme, comprimé... Puis, notre hôte fit son petit discours de bienvenue.
Il se mettait en avant comme le nouveau Raikage et pourtant, il était très loin d'en avoir l'étauffe. Après, il est vrai que l'habit ne fait pas le moine, mais tout de même, le fait d'avoir une fortune à sa disposition était loin de prouver ses capacités à gouverner un pays comme celui de la foudre d'une main de fer. Jadis, Kumo faisait partie des pays les plus puissants et des plus influant du monde ! Aujourd'hui, après cette épidémie, ça ressemblait plutôt à une vulgaire mise en scène... M'enfin. Quand il disparut enfin derrière une noble porte, je constatai que les différents représentants étaient présents. Je les reconnaissais par leurs accoutrements, car, certains visages m'étaient encore inconnus, notamment celui de la Kazekage. Le TsuchiKage également était là et lui, je le reconnaissais. J'avais croisé son visage lors de mon infiltration à Konoha. L'Hokage figurait présent également en revanche, je n'aperçus pas Aizen. J'avais beau scruter les moindres recoin, impossible de le localiser. Les évènements commençaient à prendre une drôle de tournure.
De plus, lors de ma première excursion à Kumo, j'eus l'opportunité de tomber sur un étrange symbole qui m'était alors encore inconnu. Devant moi, se trouvait un homme portant un tatouage lui rassemblant étrangement. Un Fuinjutsu, une simple marque d'originalité ? Tout me semblait de plus en plus suspect ! Bien évidemment, je faisais attention à ne surtout pas me faire remarquer.

_________________
Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Que l'examen commence Akuma-10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete https://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu https://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Fuko Royuki

Fuko Royuki
Messages : 65

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyVen 3 Juin - 19:21

J'en avais plein la tête de ses foutus cours. J'étais parmi l'un des meilleurs et je le savais. Vivement que je rentrais pour enrichir encore plus mon entraînement avec père. Un jour j'hériterai de son épée qu'il avait nommé Royu. Je voulais devenir le plus fort de ce vain monde, regarder les gens de haut et être le chef suprême. Pour commencer, il fallait que je devienne Raikage et ce n' était pas chose aisée. Mais bon, si je continuais dans ce chemin là, c'était à coup sur que je le deviendrai. Le professeur de l'académie nous avait dit de ne pas rentrer seul. Pourquoi une telle prudence ? Quelque chose n'allait sûrement pas. Un mouvement de panique c'était crée dans la pièce ett chaque parent était venu chercher son enfant. Pour moi, c'était mère qui m'attendait. J'entendais parler de disparition et des cadavres retrouvés dans le village. Tellement d'atrocités que mère devait me boucher les oreilles. J'étais loin de me douter que ce jour allait changer ma vie.

Seulement quelques minutes après notre arrivé à la maison, mère m'avait dit de monter dans ma chambre et de rassembler le plus d'affaires possible. Je m’exécutais mais de nombreuses questions se retrouvèrent dans ma tête. La nuit était tombé sur Kumo et la panique régnait sur tout le quartier. Nous avions toutes nos affaires. Un déménagement si soudain ? Et puis pourquoi tout le monde criait dehors ? Une frisson me parcouru et la pression devenait insupportable. C'est par cette folie que père m'annonçait en toute sincérité que nous allions quitter Kumo, définitivement.

____________________________________________________________________________________

J'étais en sueur, ce rêve était horrible. J'avais rêvé de mon enfance à Kumo. Pourquoi ? Peut-être parce que je devais participer à l'examen qui ce déroulerait dans mon village natal. J'allais enfin ressentir depuis 10 ans la chaleur de ce pays qui me manquait tant. Je me retirais de ces draps encore chauds et de cet oreiller encore tendre et délicieux. J'étais torse-nu et j'ouvris par la suite les rideaux de la chambre qui laissait un spectacle magnifique. La montagne était entourée du soleil, un vrai paradis sur Terre. Après m'être préparé je me mis en route pour la gare routière, l'endroit du rendez-vous. Ashiro nous avait sans doute préparé une belle surprise.

Une fois sur les lieux indiqués j'étais stupéfait ; un aéronef gigantesque prêt au décollage. Un des subordonnés d'Ashiro m'amenait dans cet engin. L'intérieur était comme l'extérieur : impressionnant. Des appartements luxueux ; 10 pour être exact. Je retrouvais même Sora et je me mis à ses côtés. Tout en évoquant nos meilleurs souvenirs, le décollage s’effectuait. Je me précipitais comme un enfant à la fenêtre pour voir celui-ci de plus prêt.

Le départ était donné et pour la première fois j'avais peur. Pas de l'examen, mais de revoir ses contrées splendides de Kumo, j'avais en réalité peur que tout ce que nous avions bâti avait disparu. Il fallait que j'enquête sur ce lieu et que je relève des informations cruciale pour ma simple personne sans me justifier auprès de quiconque.

Que l'examen commence Images?q=tbn:ANd9GcQRtOKqlaHNwE9A569KI0uis6HeHaBn50GW8upi0FmtBjrAyMRpaFWsKWQ

_________________
Que l'examen commence A4a41902bef1adcf560b60a59ad80650-d8pzzhe


Dernière édition par Fuko Royuki le Dim 5 Juin - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kojiro Hosokawa

Kojiro Hosokawa
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptySam 4 Juin - 0:55


¤ Que l'examen commence ! ¤

Le Pays de la Foudre, une nation fière et puissante, témoignant de sa grandeur par de majestueux paysages, présentant tantôt des montagnes vertigineuses tantôt des plaines verdoyantes. Un bien bel endroit... du moins je l'imaginais, car depuis ma chambre au cœur de l'aéronef transportant les ninjas d'Iwa, je ne pus admirer qu'une sempiternelle plénitude cotonneuse. Aussi blanc qu'un manteau de neige immaculé. Voler au dessus des nuages avait quelque chose de grisant, mais cette vision paradisiaque m'avait vite semblé devenir lassant. Je ne pouvais m'empêcher de faire les cent pas dans ma cabine en sachant que nous étions proche de notre destination, j'avais bien tenté de faire une sieste mais n'avait rencontré que la frustration de ne pas pouvoir fermer l'oeil. J'avais bien fait d'emporter de quoi faire du thé, ce fut salvateur pour mes nerfs... toujours est-il que finalement, quelqu'un vint frapper à la porte. Je m'y précipitai, trop ravi que quelque chose se passe enfin dans cette fichue traversée ! Un membre de la garde d'Ashiro me salua d'un vague hochement de tête en m'affirmant que le Tsuchikage souhaitait réunir les participants au tournoi avant notre arrivée sur le fief des Futae.

J'acquiesçai bien évidemment pour signifier que l'information était bien reçue et réclamai simplement quelques instants de préparation. L'anbu accepta, me recommandant toutefois de ne pas faire perdre de temps au Tsuchikage. C'était loin d'être mon intention, je tenais à garder ma tête sur mes deux épaules ! Je me servis simplement une dernière tasse de thé puis pris une bonne inspiration avant de rouvrir la porte de ma chambre, sachant bien que je ne trouverai probablement le repos qu'après avoir fait mes preuves. C'était l'heure de briller !

Ashiro nous accueillit dans la partie centrale du vaisseau où la rampe de débarquement se déployait pour permettre aux passagers de descendre. On se serait presque cru sur le point de lancer une invasion compte tenu de la rigueur habituelle qu'exigeait le Tsuchikage lors de ses discours. Je fus assez surpris de constater que parmi sa garde rapprochée, une personne familière jouissait de l'honneur d'être juste à coté de lui.


* Eins ? *

Il m'était difficile de distinguer clairement les anbus entre eux, mais Eins avait une silhouette et une chevelure caractéristiques qui la rendait un peu plus reconnaissable, sans compter l'aura imposante qui se dégageait d'elle. Elle semblait, comme à son habitude, parfaitement sereine et prête à défendre son kage au premier signe d'hostilité. Mais je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux quand Ashiro sembla s'adresser à elle en l'appelant Itami, était-ce là son vrai nom, ou un autre code qui lui était attribué ? Je doutais de cette deuxième option car malgré son masque, je crus percevoir un semblant de tension chez la membre des forces spéciales, elle avait les bras croisés et ses doigts s'étaient manifestement resserrés, froissant légèrement le tissu de son uniforme. Visiblement, ce lapsus du Tsuchikage ne lui avait pas vraiment plu. Pour ma part, ça me fit esquisser un sourire amusé car de toute manière, ce nom ne me disait absolument rien... et pourtant je m'efforçais de retenir le nom de la plupart des habitants d'Iwa ! D'ailleurs, à propos de sourire et de natif d'Iwa, je reconnus un visage familier parmi les personnes convoquées pour ce briefing, celui de la gamine dont j'avais soulagé les douleurs la veille du trajet. Elle se nommait Atame Tsuka et était une genin aux compétences prometteuses. Pour sûr, il ne fallait pas manquer de ressource pour être appelé à participer à un tel voyage par le Tsuchikage, je ne pouvais m'empêcher de lui souhaiter de la réussite en lui rendant le sourire qu'elle m'adressait, elle avait l'air d'être une brave fille.

Peu après la déclaration d'Ashiro, des voix dans les hauts-parleurs de l'aéronef indiquèrent que nous étions sur le point d'arriver à destination et effectivement, en jetant un coup d'oeil par les fenêtres, je pouvais enfin entrevoir la beauté des terres que nous survolions ! Pour sûr, le domaine des Futae respirait l'opulence ! Même si je me doutais qu'une telle majesté cachait bien des affres. D'ailleurs, le village bordant le palais paraissait quelque peu ridicule en comparaison. D'ailleurs l'arrivée du vaisseau ne laissa pas indifférent les habitants qui tendirent à se cacher devant notre arrivé, m'arrachant un rictus consterné... c'était évident que cette carcasse métallique volante allait terrifiait les locaux...

Ceci-dit, cette démonstration de puissance fut suivi d'un certain embarras quand il s'agit de débarquer car bien entendu, ce modeste village n'avait ABSOLUMENT pas de quoi accueillir un machin pareil. Déjà qu'à Iwa, cela avait été délicat de lui attribuer un embarcadère, alors dans cette petite bourgade...

Heureusement, les pilotes de ce machin étaient loin d'être manchots et parvinrent à nous rapprocher suffisamment du sol pour que l'aéronef puisse déployer sa rampe d'atterrissage. Au final, le temps que nous avions gagné sur nos concurrents d'autres villages fut compensé par celui qu'il nous fallut pour descendre. Si bien que tous les villages ninjas se retrouvaient sur place au même moment. Approximativement à l'heure où le représentant de la famille Futae devait prononcer son discours de bienvenue. Les troupes d'Iwa pénétrèrent donc dans l'imposante bâtisse qui surplombait le reste du village et furent mené dans un large salle qui devait servir pour les grandes réceptions. J'imaginais sans mal les banquets qu'avait pu organiser le mettre des lieux ici, on aurait pu y mettre un nombre impressionnant de tables les unes à coté des autres ! L'attente ne fut pas bien longue avant que notre hôte ne se manifeste. Jingaku Futae était un homme dans la fleur de l'âge au visage dur mais au sourire séduisant qui lui conférait une aura lisse de perfection, style qui me fit spontanément plisser les yeux. Encore un type qui devait avoir du succès auprès de la gente féminine contrairement à moi. Je sentis toutefois un regard insistant posé sur moi et constata vite qu'il venait de la personne juste à coté de moi, encore cette genin aux cheveux bleus, Atame Tsuka qui m'adressait toujours ce large sourire enfantin que je lui rendis en me forçant un peu. J'imagine que mon style à moi inspirait de la sympathie aux gamines... ça ou de la pitié, difficile à dire.

En tout cas, plus que le discours en lui même, c'était la présence des ninjas des autres nations qui titilla mon attention. Je pouvais même voir depuis ma position les chapeaux caractéristiques des Kages, malheureusement, je ne pus pas vraiment en voir plus. Je mourrais pourtant d'envie de voir le visage des leaders de nos... ennemis. J'avalai de travers ma salive quand je compris en traînant les oreilles que notre hôte n'était ni plus ni moins que le nouveau Raikage. Mais pourquoi je suis le dernier à être au courant d'une information aussi capitale ?! J'aurais peut-être du mieux écouter les tirades de ce type. J'ignore toutefois si je devais avoir des regrets car je crus entendre pouffer Atame lors de ses dernières paroles. Ça où la pression la faisait craquer un peu. Elle chercha d'ailleurs un semblant d'approbation quand la foule se remit en mouvement, je me contentai de lui sourire en lui désignant nos frères Iwajins du menton. Nous n'avions pas grand chose à faire que de suivre la masse après tout.

J'entrepris toutefois de jeter quelques coups d'oeil aux groupes de nos semblables étrangers. Il y avait un tel brassage ethnique que ça en devenait déstabilisant. Mais cela ne risquait pas de me mettre mal à l'aise car je compris vite que chaque nation se voyait octroyer une aile précise du palais. Les chances de me retrouver dans l'embarras face aux membres d'un autre village étaient moindres. Au final, ce fut plutôt la présence constante d'Itami qui me mis mal à l'aise. Elle prenait visiblement très à cœur son rôle de chaperon des Iwajins.

Et pire encore... il fallut ENCORE attendre ! Comme si je n'avais pas déjà failli mourir avec les fourmis que j'avais dans les jambes quand  je poireautais dans mes quartiers dans l'aéronef ! Fort heureusement, l'attente ne fut pas si longue que ça et je sus rapidement à qui j'allais être confronté... un konohajin du nom de Raikôru Naerfer. Je resserrai nerveusement mon poing sur le papier sur lequel était gravé mon numéro.


* Konoha contre Iwa hein... ? Certaines choses ne changeront donc jamais ?

L'heure qui me sépara des épreuves me sembla durer indéfiniment. Et tenter de discuter avec mes comparses ne m'aidaient pas vraiment à tuer le temps. Mon estomac me tiraillait pour me rappeler combien le désir de me dépasser me tenait à cœur... et combien j'étais conscient que mes chances étaient pourtant minces. Pourtant, c'est avec un cœur résolu que je montai à l'étage en temps voulu, pour aller traverser   le long couloir qui me séparait de l'endroit où aurait lieu la première épreuve. Au moins, il y en avait trois... cela diminuait mes risques de me planter totalement. Mais une défaite totale serait d'autant plus humiliante. Mais curieusement, malgré mon manque d'assurance chronique, je sentis comme une puissante chaleur envahir ma poitrine alors que mes yeux brillaient d'une flamme rutilante. La détermination guidait mon pas gagnant progressivement en confiance, j'étais au pied du mur... à moi de trouver les ressources pour le gravir !


- Beaucoup de monde ! -
Revenir en haut Aller en bas
Tsubaki Narahima
Rang A
Rang A
Tsubaki Narahima
Messages : 161

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptySam 4 Juin - 22:44


Cela faisait quelques heures qu'il était agrippé à une rambarde, son pauvre corps n'arrivant pas à s'habituer aux conditions de vol. Il sentait que ça allait un peu en mieux au fil du temps, mais devait quand même se retenir de déverser le contenu de son estomac sur le sol de l'aéronef. Alors, dans un élan de courage, il s'élança vaillamment dans les couloirs sans fins du labyrinthe mécanique, avançant sur le pont des appartements en cherchant son sanctuaire protecteur. Arrivant à la porte de sa chambre, il força l'entrée, pénétrant dans la gigantesque pièce, en se ruant vers les cabinets. S'en était trop, un brossage de dents énergique et une cigarette plus tard, il était prêt à en découdre, le mastodonte des cieux n'allait pas gagner sur sa personne. Il tacha de ne pas souffrir d'un autre vomissement, alors qu'Eins, la belle Anbu, faisait irruption chez lui, pour le convier à un dé-briefing au côté du Godaime.

Il avait l'air plus mort qu'un cadavre daté, son teint virant au pâle alors qu'il avançait faiblement, le regard vide, les yeux cernés, l'esprit évaporé.

« Pitié … que ce … *gloups* … que ce calvaire s'arrête sous peu … »

Arrivant dans la pièce du rassemblement, il s'approchait des autres unités déjà en place, Ryuka allait parler, même Tsubaki savait l'importance de ce genre de choses, il avait seulement du mal à rester concentrer durant ce voyage infernal. Il essayait au mieux de rester sérieux pour le petit discours de son chef. Ne pouvant s'empêcher de commenter intérieurement chaque phrase de ce dernier.

_ Je tiens à vous rappeler les bases de notre code de conduite, on ne discute pas avec les Kirijin, ils ne font pas partie de notre coalition officiellement.

« Doit être raciste le vieux … Oh putain ... j'vais pas assumer c'voyage … »

_ Tentez d'obtenir un maximum d'information sur Konoha par l'intermédiaire des Konohajin, mais de manière subtile.

« Oh non … me parle pas de mission … tais toi … j't'en supplie … tais toi … penser à l'effort va me faire mourir … »

_ Tsubaki, Sora, Tsuka, Kojiro, Fuko vous êtes l'espoir d'une aube nouvelle pour Iwa. Notre nation vous a formé à devenir meilleur, plus fort et plus malin que quiconque alors dans les épreuves à venir, il est hors de question de considérer la défaite comme une option.

« C'est mignon … j't'embrasserais bien Godaime … si j'pensais pas vomir au moindre mouvement … »

_Itami, tu veilleras à ce qu'ils ne manquent de rien, en ces temps d'examens ils sont rois et doivent être choyés comme il se doit pour réussir au mieux les épreuves qui les attendent.

« J'aurais bon nombre de choses dont je manque … mais idem … ça impliquerait des mouvements qu'm'achèveraient … »

Après ce discours fort intéressant, Tsubaki retourna dans ses quartiers, où il se reposa du mieux qu'il pouvait, s'habituant petit à petit au déplacement pas si marqué que ça, de l'énorme machine volante. Il avait même commencé à apprécier la croisière, alors qu'il entendait les portes s'ouvrir, sans doute avaient il atteint le point de rendez-vous pour les examens. Se glissant dans son treillis uni, le soutenant d'une ceinture plutôt neutre, en cuir, pourvu d'une boucle plate, sous forme de plaque métallique argentée, à celle-ci il lia son bandeau, enfilant au-dessus de son pantalon ses solerets, resserrant les sangles sur les côtés des sandales pour les maintenir bien en place. Endossant un débardeur pourvu d'une texture de filet, aux mailles plutôt étroite, il y ajouta une veste pourvue d'un col montant, au niveau du menton, qu'il laissait ouvert, ne la portant que pour voiler le tatouage arborant le haut de son dos. Au niveau des manches, il s'équipa de gantelet en cuir, montant juste au-dessous de son coude, pourvu de plaques de protection sur la longueur, doigts ouverts. Une langue de tissue venait bander sa cuisse droite, afin d'y accrocher un étui contenant du matériel comme il était le cas pour son biceps droit et sa ceinture. Alors, il quitta sa chambre, ayant un peu récupéré de ce « périlleux » voyage, se promenant dans les vastes couloirs de la nef. Il dut l'avouer, il était perdu et mi finalement quelques minutes à se diriger vers la rampe d'embarquement qui avait été déployé. Arrivé à celle-ci, il la descendit, posant un pied au sol en compagnie des autres shinobis venant de sa citée. Sous ses yeux, étaiet dressé un petit village abritant l'imposante demeure des Futae. Il commença à avancer dans le village, pour se rendre dans le dit palais, sentant qu'il avait récupéré, sans nul doute grâce à l'air vivifiant de la montagne. Il entama alors d'observer avec méfiance les « civils » autour de lui, ils n'avaient certes pas l'air très hostile, ni agressif, mais il mit un peu de temps à comprendre d'où lui venait sa prudence envers eux. Il détailla longuement une dizaine d'habitants et finit par remarquer, il n'avait que deux choses en commun. Leurs apparentes peurs des étrangers qui qu'ils soient, ainsi qu'une marque, qu'ils essayaient de camoufler. Étant lui-même contraint de le faire, son habilité à le faire, lui fit se rendre compte du manque de talent des autres.

« Du fuinjutsu … ? Un sceau de silence peut-être ? Ou alors une marque de torture, ou de contrôle … ? »

Se demanda-t-il, attrapant son paquet avec son briquet, pour s'en griller une, déposant la cigarette entre ses lèvres, en en allumant le bout. Il pénétra tranquillement dans le hall avec les autres, le monde qui le peuplait était à l'image démesurée de la bâtisse. S'avançant, il commençait à détailler à leurs tours les autres participants et divers shinobis des quatre actuelles grandes nations. Il distingua Konoha, s'attardant sur les courbes d'une demoiselle à la crinière rosé, fixant par la suite un à un les autres qui l'entouraient. Un d'eux attira son attention, il n'avait pour sa part pas l'habitude de changer quoi que ce soit, même pour avoir l'air sérieux et engagé, mais l'homme semblait pour le moins … ivre. Lui-même était choqué de voir qu'un ninja de Konoha avait sifflé une bouteille avant de venir, il savait déjà qu'il l'appréciait et se souviendrait de sa crinière blonde. Par la suite, c'est sur Suna que se posa son regard, visiblement, ils en avaient pour tous les goûts, de la catin d'un blond décoloré à la peau bien trop bronzé, à l'enfant troublée, ne semblant pas dans son élément, il en vint même à se demander si la petite n'était pas une parent du vieux Godaime de par sa crinière d'un blanc immaculé se reflétant dans de petits yeux clairs. Il passa bien évidemment les troupes de Kiri en revu, ils parlaient dans les livres du village de la brume « sanglante » et malgré le changement d'époque, les unités du village de Mizu ne lui inspiraient que l'odeur du sang. Ils devaient sans doute avoir les mains plus sales que lui-même, ce qui lui fit décrocher un léger sourire nerveux.

Vint alors le nouveau Raikage, il fallait le dire, c'était un phénomène, mais Tsubaki n'écouta que d'une oreille l'homme, qui commençait à énoncer son discours. Il continuait à observer ses futurs adversaires, tous plus hétéroclite les uns que les autres. Il se mit à repenser aux civils marqués, à l'extérieur et constata alors l'absence de Kumojin dans le hall, ce qui était étrange pour le Raikage.

Le discours touchait à son terme, tout d'un coup, un jeune de Konha prit la parole sans prévenir alors que le silence était enfin retombé, d'un air plutôt sûr de lui, annonçant fièrement.

_ Je vais tous vous neutraliser !

Ce qui ne manqua pas de faire décrocher un léger sourire à Tsubaki, alors qu'il gardait le rouquin au coin de l’œil. Il s'attendait à de multiples cas de stress trop important, mais ce dernier avait manqué de le faire pouffer de rire. Après cela, tous le monde se levaient et quittaient la pièce, pour se rendre à un étage supérieur. Il se dirigea alors vers les escaliers, arrivant finalement au troisième étage. Là, il s'enregistra rapidement avec les autres, recevant son numéro avec comme unique consigne d'attendre une heure pour se démarrer la première épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5515-bingo-fiche-tsubaki#42853 https://sns-rp.forumgratuit.org/f400-dossier-tsubaki-narahima https://sns-rp.forumgratuit.org/t5512-l-avenement-de-tsu-chapitre-un-la-tant-attendue-presentation-en-cour#42813
Yagami Akoshana
Rang A
Rang A
Yagami Akoshana
Messages : 376

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 1 D
Talents: Taijutsu, Raiton, Senjutsu, Kuchiyose - Pacte de sang avec les lions

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyDim 5 Juin - 16:02

Un examen Juunin ? Chouette ! On va se taper dessus ! Absolument génial !

Voila comment j'ai réagi quand on m'a annoncé ma participation à un examen Juunin, qui se déroulerais à Kumo. Ayant redoublé d'ardeur pour le combat, j'avais même décidé d'apprendre l'Hachimon. Heureux concours de circonstances puisque j'avais déjà commencé l'entraînement quand j'appris qu'il y avait un examen Juunin. Cependant ma faible maîtrise des portes m'empêchait de les utiliser pendant l'examen. Tant pis ! Me reposant quand même sur mes capacités en Raiton et en Taijutsu, je me savait prête à combattre n'importe qui.


Regroupant mes affaires, je pris de quoi lancer, donc Shuriken, Kunais et Senbon, tout en rajoutant quelques petits suppléments comme des fumigènes. C'est toujours utile. Etant tout à fait prête, je me mis a marcher en direction de la porte de Suna, porte séparant la communauté du vide d'un désert de sable venteux et très chaud. Rejoignant une grosse délégation de shinobis du sable, une calèche les accompagnait, chargée de matériel : armes de shinobis, vivres, ainsi que tout un tas de fournitures bien utiles pour un voyage comme celui-ci. Retrouvant mes compères de même rang que moi, le voyage commença.


On discuta tous ensemble pendant que le trajet se faisait. Parlant de tout et de rien, j'en profitais pour me rapprocher des autres Chuunin. Me faire des amis n'était pas vraiment quelque chose qui m'importait, mais se sentir proche de quelqu'un autrement que le sentir te rentrer dedans de toutes les manières possibles et imaginable était quelque chose de plutôt cool. Discutant même avec Yumi, notre nouvelle Kage, j'en appris plus sur elle, et elle en appris plus sur nous tous. C'est quelqu'un de proche de ses shinobis, et j'aimais ce tempérament. Après tout, les relations sociales entre un chef et son peuple étaient cruciales, et mieux elles étaient, plus la place du chef était stable car les citoyens se sentaient proches de leur Kage. Continuant de discuter, je ne vis même pas le temps passer. C'est une fois arrivés à Kumo que je me rendis compte que nous avions fait un long voyage.


Admirant le village, je m'épris d'admiration envers le somptueux palais qui nous accueillis. Admirant chaque parcelle des bâtiments, j'étais choquée par tant de luxe dans un seul endroit. Passant ensuite dans une salle de spectacle, je m'installa avec le reste de la délégation de Suna avant d'écouter le discours de notre hôte.


Amis shinobis, je vous souhaite la bienvenue au domaine Futae, où auront lieu les examens de sélection chuunins et juunins. C’est pour moi, Jinkaku Futae, et pour tous mes semblables du pays de la foudre, un grand plaisir de vous offrir l’hospitalité. Le troisième étage du palais est divisé en quatre ailes. Chaque délégation aura donc le droit à une aile de référence, dans lesquelles vous pourrez vous reposer et vous préparer. Tous les repas seront offerts aux shinobis portant le bandeau de leur village. Vous n’aurez pour cela qu’à vous rendre aux heures affectées au réfectoire. Mais trêve de bavardages inutiles : parlons peu, parlons bien. L’examen s’étalera sur plusieurs épreuves. Trois, pour être exact. Chaque participant sera prié de participer à toutes les épreuves. Ainsi, leurs capacités seront évaluées dans différents domaines. Les genins et les chuunins seront jugés à la même enseigne. Ils se présenteront néanmoins dans différentes catégories afin de rendre les jeux plus… justes. Dans le but de faciliter l’organisation de l’examen, chacun des concurrents se verra attribuer un numéro. Prière de le retenir, il s’agit de l’identité par laquelle nous allons vous désigner. La première épreuve commencera précisément dans une heure. Dirigez-vous au troisième étage, dans l’aile assignée à votre village, afin de vous faire recenser et numéroter. Vous serez ensuite priés de vous rendre au quatrième et dernier étage. Car c’est ici qu’aura lieu la première phase du tournoi. Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.


Restant de marbre face au discours du Futae, je suivis encore la délégation de Suna pour aller m'enregistrer à l'étage supérieur. Une fois cela fait, je pris du repos jusqu'à la prochaine épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5142-bingo-fiche-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/f391-dossier-yagami-akoshana https://sns-rp.forumgratuit.org/t5141-yagami-akoshana-termine
Ryu

avatar
Messages : 24

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyDim 5 Juin - 17:20

Que l'examen commence 6e190ac3d2b4012222170ba46969cb9e

Que l'examen commence.

feat Tout le monde. ~


Ainsi le trajet s’était déroulé calmement et sans encombre. Depuis une bonne heure, la Kunoichi à la chevelure blanche avait quitté sa nation pour rejoindre les terres de Kumogakure No Sato. L’ennui la berçait depuis qu’elle avait mis les pieds dans l’aéronef. Pour y remédier, elle avait étudié le profil des autres candidats. Ses sourcils se froncèrent lorsqu’elle émit l’éventualité que ses Iwajins abandonnent. Il était hors de question. Abandonner n’était pas une option chez les habitants de son village. Itami espérait qu’ils fassent de leur mieux. Espérer ? L’espoir résidait dans les personnes qui avaient assez de volonté et d’intelligence pour changer leur destin. Si les Iwajins avaient cet espoir alors ils marqueront cet examen de leurs empreintes. Et peut-être même le monde Shinobi. Elle comptait sur eux pour faire honneur à Iwa. A leur Nation. Ils n’avaient qu’un seul destin, qu’une unique vie. Mais tant de buts, d’objectifs, de rêves, d’ambitions. Cette journée était spéciale pour eux, elle le savait. C’était le moment de réaliser l’un de leurs objectifs et de faire leurs preuves, le moment de se dresser fièrement devant leurs adversaires. Aucune erreur n’était permise. Aucune.

Ses yeux furetèrent sur les participants qui se trouvaient devant elle. Ils étaient réunis dans la grande salle afin que le Kage puisse donner ses instructions. Chacun d’eux affichait une mine différente. Certains étaient incertains, inquiets tandis que d’autres se tenaient parfaitement droits, confiants. La jeune ANBU fit quelques pas, venant se placer à la droite du Godaime Tsuchikage. Elle pouvait sentir les regards sur elle ainsi que sur les autres ANBUS. Rester inflexible était dans ses habitudes, elle n’allait sûrement pas ployer devant quelques regards. Ses mains virent se croiser sur sa poitrine, avec grâce et élégance. Ashiro-sama débuta son discours et elle tendit l’oreille. La dernière phrase lui fit arracher une grimace discrète. Il venait de l’appeler « Itami ». Instinctivement, ses doigts se crispèrent sur son bras et elle leva ses prunelles. Par chance, aucun Shinobi n’avait fait attention à ce lapsus. Aucun sauf Kojiro Hosokawa. Malgré cette posture inconfortable, son regard ne lâchait pas prise. Elle affichait une mine impassible accompagnée d’un regard perçant. La fin de la phrase de son supérieur la surprit. Ainsi, elle devait veiller sur eux ? Voilà que le Kage se mettait à utiliser le registre comique. Elle n’était aucunement d’accord. Néanmoins, elle acquiesça. Les ordres du Tsuchikage étaient indiscutables. Lorsqu’il eût fini son monologue, la jeune Ryuka s’avança légèrement. Elle n’appréciait guère parler devant beaucoup de monde, préférant tendre l’oreille. Cependant, elle jugeait nécessaire de laisser échapper certaines paroles à l’attention de ses interlocuteurs.

▬ Durant l’examen, vous pourrez interagir avec d’autres ninjas. N’oubliez pas une chose… La loyauté est ce qui nous rattache à nos sources et à notre Nation. Elle nous a permis de vivre jusqu’à aujourd’hui. La trahison n’a pas sa place dans l’âme d’un Shinobi. En cas de trahison, nous n’hésiterons pas à vous éliminer si nous jugeons cela nécessaire.

Sa voix était ferme et dure. Elle voulait leur faire passer un message clair. Durant ce tournoi, elle les aura à l’œil. Un faux pas et elle n’hésitera pas à intervenir. Iwa avait un honneur à préserver.

[…]

Le groupe qui accompagnait le Tsuchikage marchait tranquillement jusqu’au domaine Futae. La Kunoichi à la chevelure blanche marchait en retrait, laissant une petite distante entre le groupe et elle. Elle semblait plongée dans ses pensées les plus intimes. Ses yeux ne cessaient de scruter le paysage qui lui apparaissait oppressant et magnifique. Il lui était difficile de le décrire. A un instant, le temps semblait s’être brusquement figé. Les feuilles tombaient d’un arbre lentement. Elles flottaient, s’évader librement pour finir leur ascension sur le sol. Un air givrant planait sur Kumo no Kumi. Il venait souffler sur les cheveux d’Itami, les faisant bouger sensuellement. Ses yeux se levèrent et se posèrent sur l’astre solaire qui dominait fièrement le ciel bleutée, suivit de près par des nuages immaculés de blancs. Actuellement, Kumo était un mélange exquis. Le soleil planait, il faisait beau, cependant Itami pouvait apercevoir au loin une blancheur éclatante qui était dû à la neige. Pour une Iwajin, cette vue était oppressante. Cette blancheur dominante représentait l’absence de couleur. Itami fut tirée de ses pensées, lorsqu’ils commencèrent à pénétrer dans le village. Avec une rapidité surprenante, elle vint rabattre sa capuche.

Ses pas étaient assurés. Elle suivit son groupe jusqu’au domaine Futae. A cet instant précis, les prunelles de la jeune ANBU furetèrent sur les personnes présentes ainsi que le lieu. Elle analysait la situation. Une chose clochait mais elle n’arrivait pas à mettre la main dessus. Pestant dans cet instant, elle pénétra dans le domaine. La première chose qui attira son attention fut l’homme appuyait sur un pupitre. Il n’était sans aucun doute Jinkaku Futae, le soi-disant Raikage. Le Tsuchikage alla s’installer sur l’un des sièges. Itami lui suivit du regard. Néanmoins, elle préféra rester en retrait, analysant avec attention la pièce. Une information lui traversa l’esprit et ses yeux se plissèrent. Elle n’apercevait aucun shinobi de Kumo.

▬ Ce n’est pas possible… Il est impossible qu’il n’y ait aucun shinobi de Kumo. Pas en un jour aussi important, pensa-t-elle.

Le Raikage n’avait aucune garde rapprochée. Aucun moyen de se protéger en cas d’agression. Tout ceci semblait illogique pour la jeune femme. Il devait y avoir une erreur. Sa réflexion fut interrompue par la voix grave du Raikage.

▬ Amis shinobis, je vous souhaite la bienvenue au domaine Futae, où auront lieu les examens de sélection chuunins et juunins. C’est pour moi, Jinkaku Futae, et pour tous mes semblables du pays de la foudre, un grand plaisir de vous offrir l’hospitalité. Le troisième étage du palais est divisé en quatre ailes. Chaque délégation aura donc le droit à une aile de référence, dans lesquelles vous pourrez vous reposer et vous préparer. Tous les repas seront offerts aux shinobis portant le bandeau de leur village. Vous n’aurez pour cela qu’à vous rendre aux heures affectées au réfectoire. Mais trêve de bavardages inutiles : parlons peu, parlons bien. L’examen s’étalera sur plusieurs épreuves. Trois, pour être exact. Chaque participant sera prié de participer à toutes les épreuves. Ainsi, leurs capacités seront évaluées dans différents domaines. Les genins et les chuunins seront jugés à la même enseigne. Ils se présenteront néanmoins dans différentes catégories afin de rendre les jeux plus… justes. Dans le but de faciliter l’organisation de l’examen, chacun des concurrents se verra attribuer un numéro. Prière de le retenir, il s’agit de l’identité par laquelle nous allons vous désigner. Il fit une pause. La première épreuve commencera précisément dans une heure. Dirigez-vous au troisième étage, dans l’aile assignée à votre village, afin de vous faire recenser et numéroter. Vous serez ensuite priés de vous rendre au quatrième et dernier étage. Car c’est ici qu’aura lieu la première phase du tournoi. Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.

Durant le monologue, elle avait été très attentive. Elle avait assimilé chaque mot, chaque phrase. Autour d’elle, elle entendait des chuchotements, des rires nerveux. Rapidement, elle vint se poster près de son Tsuchikage qui prit la parole, lui demandant d’accompagner les Iwajins. Elle hocha la tête à l’attention d’Ashiro avant de tourner les talons et se diriger vers l’étage indiqué par le Raikage. Itami ne se soucia guère de savoir si les participants de son village la suivaient. Elle était ancrée dans une lourde réflexion. Elle avait décelé plusieurs incohérences à Kumo, notamment le discours de Jinkaku Futae. Plusieurs questions lui perturbaient l’esprit. Désormais, sa priorité n’était plus l’examen mais Kumo. Elle se demandait bien ce que cachaient ce village et ce fameux Raikage.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'

_________________
Tue un homme, tu es un assassin. Tue en mille, tu es un héros. Tue les tous, tu es un Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/f13-annales-des-personnages https://sns-rp.forumgratuit.org/f86-bingo-book
Emi Hyûga

Emi Hyûga
Messages : 54

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyDim 5 Juin - 19:39

Il faisait nuit. J'étais sur le chemin pour rentrer lorsque je sentie une odeur: je passais justement devant Ichiraku. Je voulue y aller, mais étant donnée qu'il y avait l'examen chuunin le lendemain, je décida de ne pas m'arrêter et de continuer ma route...

Enfin devant chez moi, j'y entra et pris la porte de ma chambre sans rien manger... Je me coucha et m'endormis...

Le lendemain, je m'étais réveillée à l'aube. Je m'habilla et toute ces autres choses avant de sortir de chez moi. J'étais devant l'entrée de Konoha, attendant quelque compagnon.
Enfin ceux-ci arrivés, on commença le voyage vers Kaminari no Kuni...

Sur la route, nous n'avons eu aucun problème, ce qui était très étrange.
Je pensais au tournois, me demandant qui vais-je devoir combattre, etc...
C'est alors que j'arriva à destination.

Que l'examen commence 418?cb=20131007170505

Je me rendis au troisième étage pour confirmer mon inscription et ensuite au quatrième, attendant que l'examen commence...

_________________
Ceux qui ne suivent pas les règles
ne valent pas grands choses,
mais ceux qui abandonne leurs compagnons
valent encore moins !!!

Moi, Emi Hyuga, je protégerais mes amis et mon village au péril de ma vie !




Que l'examen commence Naruto_shipp___chisaki_hyuuga_by_hyuugachisaki-d41kxwg
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5514-emi-hyuga https://sns-rp.forumgratuit.org/t5506-emi-hyuga-nouveau-ninja
Invité
Invité
avatar

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 9 Juin - 1:28



Que l'examen commence !

Avec... on s'en fout



La mission débute, enfin... Je me régalais. Kumo, c'était cool. Ici, il n'y avait que des montagnes. Enneigées au sommet pour la plupart. Il faisais frais, même pour un jour de printemps, et c'est pour ça qu'Ashiro, le Tsuchikage du village d'Iwa, m'avait refilé une écharpe. Car ouais, c'est bien beau de se trimballer tout le temps à poil, mais le gros problème, quand tu te trimballes tout le temps à poil, bah c'est que quand tu vas à Kumo, tu te pèles relativement beaucoup les miches. Mais à part ça, et la chair de poule qui poussait asez régulièrement (toutes les duex minutes à vrai dire) sur toutes les infimes parcelles de mon corps parfait, c'était mignon, guilleret. Marrant pour un endroit où le sang allait couler, car oui, ici, on était pas là pour observer le paysage tout mignon tout blanc tout... frais. Non, ici on était là pour voir de la baston, du fight, et pour voir comment allaient s'en sortir nos petits Chûunins et Genins prodiges d'Iwa. J'avais pas besoin de ça moi, j'avais déjà fait mes preuves, mais si un jour, je voulais accomplir mon dessein mortel, il fallait que ces jeunes acquièrent une puissance encore plus grande. Un eaussi grande puissance que la mienne ou encore celle d'Itami. Si ils pouvaient avoir la puissance d'Ashiro, ça n'en serait qu'encore plus tordant !

Bref, j'étais pas à cet examen pour couper du pain ou encore encourager les jeunes prodiges d'Iwa. Ce que je voulais moi, et je ne l'avais pas dit à Ashiro encore, c'était surtout récolter des informations, et cet examen était l'endroit parfait pour en récolter sans attirer l'attention sur soi. Mieux connaître l'ennemi avant de l'anhiler. Tel était le plan parfait. J'allais juste faire un truc que je ne savais pas faire. Discuter avec discernement, passer pour une petite fille gentille et mignonne pour me faire bien voir, avant de leur planter un poignard aussi pointu que le menton d'une coréenne ayant fait quinze chirurgies esthétiques. Ils allaient l'avoir dans l'os ! Si vous voyez ce que je veux dire ! Parfois, je suis quand même très drôle. Je suis pas une Ninja, j'vous l'avais pas dit? J'ai un baccalauréat technologique humour au Lycée Kitsuchi d'Iwa. C'est vrai que Kitsuchi était quelqu'un qui savait se tordre de rire. Il était tout le temps en train de se poiler ! Enfin bref, encore une fois je m'évade...

Je voyais tant de Ninjas d'autres villages se présenter, ainsi que le Raikage. Il dit un truc qui ne me concernait pas, du coup, je m'en battait un peu les ovaires. J'observais surtout les Kage des autres villages. J'ai pu reconnaitre le Hokage, la Kazekage, Ashiro, bien évidement, mais je cherchais une seule personne. Où était donc le Mizukage? Je voulais en apprendre plus sur lui/elle. C'était ma mission ici, ma priorité est le Mizukage, pas le reste. Je m'en occuperais plus tard. Il fallait que je me renseigne. POur que je puisse organiser au plus vite mon assaut. Allais-je : Petit 1 : Lui découper la tête et la donner aux vaches? Petit 2 : Lui découper la tête et la donner aux poules? Petit 3 : Lui découper la tête et la donner aux habitants de Kiri? Petit 4 : Lui découper la tête et la manger. Perso je pense pour la quatrième option. J'déconne, ça va, faites pas cette tête là.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence EmptyJeu 9 Juin - 13:04

Une semaine était passée, en route pour le pays de la foudre Soufuku Nitobe marchait maintenant depuis quatre jours. Sous le soleil de printemps qui peu à peu prenait une apparence estivale le samouraï portant son sabre à la ceinture avançait à grand pas vers sa prochaine destination. Il avait le bon plaisir d'observer faune et flore de la région tout en prenant compte du moindre mouvement de vie du plus petit insecte, au plus gros arbre. La nature était d'un mystère prépondérant, que l'homme n'avait pus décelé. Il lui restait beaucoup à apprendre quand à celle qui cohabitait ici avec lui dans ce bas monde. Les précédentes visions du bretteur lui avaient ouvert les yeux, il était fermement décidé à partager ce qu'il avait appris dans ce moment si intense, même si pour l'instant il ne savait par quel moyen ils s'y prendrait. De toute manière il trouverai bien une solution cela était coutumier chez lui de trouver au moment propice une alternative adéquate à chaque situation. Il arriva après de longues heures aux abords d'un petit village de campagne, croisant là quelques habitants qui cultivaient les rizières au pieds des monts très présents dans la régions. Interrogeant l'un d'entre eux sur ce qui devait être l'examen organisé par le Raikage. Le paysans eut d'abord une attitude des plus méfiante vis à vis du samouraï, scrutant son voisin qui lui fit un signe de tête il indiqua tout bonnement l'itinéraire du Domaine Futae au voyageur.

Soufuku ne prêta guère attention au comportement de son guide d'infortune, pour lui, il était normal qu'un homme vivant aussi loin du monde moderne ai une attitude suspicieuse à la vue d'étranger. Bravant les monts et passants par des sentiers périlleux, il arriva finalement au bout de deux jours au lieu dit. Le Domaine Futae, antre du Raikage et c'est avide de curiosité que le samouraï souhaitait apercevoir son homologue de la foudre. Cependant arrivé aux portes du domaine il eut une petite mésaventure. Les gardes ici présents ne voulaient pas le laisser passer. On lui posa la question de sa venue ce à quoi il répondit qu'il était l'ancien Kazekage et par la même occasion ambassadeur du Pays du Fer. Le nom de Tetsu no Kuni donna un rictus de dégoût à celui qui l'interrogeait il fallait avouer que les samouraïs n'étaient pas bien vue, encore moins que les shinobis. Le monde d'aujourd'hui était bien étrange. Après avoir poussé le contrôle a des stades supérieurs et après avoir interroger via un moyen de communication le maître des lieux, ils laissèrent finalement l’épéiste pénétrer au sein de cette cité qui se tenait au dessus des nuages. Tout en lui indiquant l'endroit où il devait se rendre. L'aile réservée au Sunajin.

'' On dirait bien que les temps changes, aucun mélange entre les nations n'est autorisé, je comprendrai bien que Kirijin et Konohajin soient séparés mais pour les autres... Tout du moins je suis impatient de rencontrer mes petits Sunajin, tout cela me donne comme un sentiment de nostalgie. ''

Il s'assit quelque temps pour méditer.

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Contenu sponsorisé



Que l'examen commence Empty
MessageSujet: Re: Que l'examen commence   Que l'examen commence Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Que l'examen commence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaminari no Kuni :: Domaine Futae-
Sauter vers: