-23%
Le deal à ne pas rater :
Console PC Engine CoreGrafx mini
84.40 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une désertrice ? Où ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyVen 3 Juin - 16:55

Une fois le discours du pseudo Raikage prononcé, j’emmenai les Sunajins jusqu’à notre aile, au troisième étage, tout en prenant soin de conserver ma coiffe de Kazekage. Ils s’inscrivirent tous un par un, étant fin prêts à participer à la première épreuve, qui aurait lieu d’ici un peu moins d’une heure quelques mètres au-dessus de nous. En attendant que celle-ci commence, je les conviai dans la chambre qui m’avait visiblement été réservée : une suite un peu plus luxueuse que les autres, à ce que j’avais aperçu. Dorumo, Shinki, Yagami, Fûu, et même cette jeune Maigo, se tenaient face à moi en arc-de-cercle. Naeko, lui, se tenait tout près, à ma droite, et Soufuku à ma gauche. Quant à Yukimura, nous l’avions discrètement laissé dans le calèche en compagnie de deux Anbus, sa garde rapprochée. Il portait lui-même un de leurs masques. C’était une mesure que j’avais prise pour éviter qu’on le reconnaisse… Après ce qu’il avait fait au dernier examen juunin, c’était la moindre des choses à faire afin de le protéger. J’en vins à prononcer un discours improvisé face aux candidats de Suna.

- Jeunes gens, tout ceci n’est pas qu’un simple examen qui vous permettra d’accéder à un grade supérieur. Il s’agit également d’une rencontre diplomatique entre toutes les grandes forces shinobis. Vous allez donc être au cours de cette compétition les représentants du village du sable, nos porte-bannières. Il est donc impératif de faire de votre mieux. Je ne vous demande pas de gagner, mais au moins de vous donner à 100%. Si des étrangers venaient à percevoir une faiblesse chez vous, ils pourraient en déduire que les Sunajins sont faibles, dociles, atteignables. Et vous savez autant que moi que Suna n’a pas besoin d’endurer la guerre une fois de plus. D’ailleurs, certains pourraient vous reprocher la misère qu’ont causé les anciens régimes à la tête de notre village. Dans ce cas, rappelez-leur que nous avons changé. Nous ne sommes plus les monstres sanguinaires d’autrefois. Et je dis ça en connaissance de cause : je jugeais de la même manière les habitants de Suna, à l’époque de mon propre examen chuunin. Aussi, rappelez-vous de recueillir le maximum d’informations sur les shinobis que vous croiserez… Bien que nous soyons plus ou moins en paix, les données sont notre dernière arme dissuasive. Soyez braves et montrez votre talent à la face du monde. Vous pouvez gagner vos propres chambres pour vous y reposer.

Quelques instants plus tard, Naeko et moi étions seuls dans cette pièce bien plus grande que notre propre chambre, au sommet de la tour de Suna. Que peuvent bien faire deux adultes dans un palace doté de lits si gigantesques et visiblement si confortables ? Discuter, pardi ! Je composai quelques mudras et posai les mains au sol afin de faire apparaître une grosse pile de glace. J’arrachai un cheveu à Naeko sans me soucier qu’il en souffre ou pas… un peu de sauvagerie ne faisait pas de mal… si ? Je composai ensuite une autre série de mudras afin de lui fabriquer un cristal de pensée communiquée que je lui tendis.

- Tu vas rester dans cette chambre et t’entraîner à utiliser… tes yeux. Si jamais la situation venait à déraper, de par la présence de nos ennemis de toujours, avoir une corde en plus à ton arc nous sera fort utile. Oh, et prends ce cristal. Garde-le bien sur toi, il nous permettra de toujours rester en contact. Quant à moi, je vais aller jeter un coup d’oeil à une aile voisine… Je dois voir quelqu’un coûte que coûte.

Je décidai de laisser ma coiffe de dirigeante, qui attirerait bien trop l’attention, sur le grand lit à baldaquin déjà recouvert de fleurs, des bleuets à en juger par leur couleur et leur odeur. Après quoi je fis quelques pas gracieux afin de sortir de la pièce, puis je me baladai ainsi à l’étage afin de trouver l’aile du village qui m’intéressait plus que les autres à cet instant précis : Kiri. Lorsque j’aperçus plusieurs individus qui portaient le bandeau frontal de mon pays d’origine, je compris vite qu’il me suffirait de les suivre pour atteindre le lieu que je convoitais. Ma splendide coiffure, ou peut-être mon bandeau de Suna, allez savoir, m’avait trompée malgré moi. Lorsqu’on me demanda les raisons de ma venue ici, je pris un ton diplomatique pour annoncer :

- Je viens voir votre Mizukage.

Si Aizen se trouvait bel et bien dans le domaine, je serais fixée d’ici une poignée de secondes. Je devais tirer la situation au clair avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Akuma "Ushi" Bakuhatsu
Rang A
Rang A
Akuma
Messages : 417

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptySam 4 Juin - 12:35

Plus j'évoluais dans la cours du palais en direction de l'aile attitré à Kiri, et toujours faisant en sorte d'être le plus discret possible, sans aucune mimique de faciès ni même mouvement de tête, plus je constatais que de nombreuses personnes semblaient porter ce fameux tatouage que j'avais jadis rencontré dans les rues de Kumo. Toute cette mise en scène ne m'inspirait vraiment rien de bon. Un mauvais présage... Continuant tout de même pour aller dans le bâtiment qui m'intéressait, mon épée de pierre dorssalement attachée, laissée dérrière elle une trainée de sa pointe rocailleuse. Tel un remake du petit poucé, cette trace laissait-elle entendre que je cherchais à ne pas me perdre en chemin ? Non, de toute évidence, vu le monde présent sur les lieux, elles succomberont très vite aux innombrables passages des différents marchants et spectateurs. Je me frayais un chemin dans la foule, sans trop attirer l'attention sur moi. Depuis mon arrivé, je n'avais toujours pas vu Aizen dans le domaine et je devais avouer, que cette nouvelle était loin de me rassurer. Ne sachant pas réellement ce qu'il se passait, peut-être qu'un de mes confrères Kirijins serait apte à me donner de plus amples informations, car, à ma plus grande surprise, j'avais été convoqué pour une entretien avec une personne que je ne connaissais pas encore. J'entrais dans la pièce dans laquelle j'avais été convié.

_________________
Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Une désertrice ? Où ça ? Akuma-10


Dernière édition par Ushi Haburame le Sam 4 Juin - 14:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete https://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu https://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Drychda "Lilith" Yojimbo

Drychda
Messages : 861

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptySam 4 Juin - 13:38


_ Amis shinobis, je vous souhaite la bienvenue au domaine Futae, où auront lieu les examens de sélection chuunins et juunins. C’est pour moi, Jinkaku Futae, et pour tous mes semblables du pays de la foudre, un grand plaisir de vous offrir l’hospitalité. Le troisième étage du palais est divisé en quatre ailes. Chaque délégation aura donc le droit à une aile de référence, dans lesquelles vous pourrez vous reposer et vous préparer. Tous les repas seront offerts aux shinobis portant le bandeau de leur village. Vous n’aurez pour cela qu’à vous rendre aux heures affectées au réfectoire.

Mais trêve de bavardages inutiles : parlons peu, parlons bien. L’examen s’étalera sur plusieurs épreuves. Trois, pour être exact. Chaque participant sera prié de participer à toutes les épreuves. Ainsi, leurs capacités seront évaluées dans différents domaines. Les genins et les chuunins seront jugés à la même enseigne. Ils se présenteront néanmoins dans différentes catégories afin de rendre les jeux plus… justes. Dans le but de faciliter l’organisation de l’examen, chacun des concurrents se verra attribuer un numéro. Prière de le retenir, il s’agit de l’identité par laquelle nous allons vous désigner.

La première épreuve commencera précisément dans une heure. Dirigez-vous au troisième étage, dans l’aile assignée à votre village, afin de vous faire recenser et numéroter. Vous serez ensuite priés de vous rendre au quatrième et dernier étage. Car c’est ici qu’aura lieu la première phase du tournoi. Je vous remercie encore une fois d’être venus si nombreux, et je vous souhaite à tous bonne chance… vous en aurez peut-être besoin.





Après avoir écouté le discourt du soit disant Raigake, Drychda avait tracé son chemin jusqu'a un bureau, mis a sa disposition dans l'aile assignée a Kiri. De l'autre coté du mur de la petite pièce, une grande salle servait de pièce commune aux shinobis. C'était la que se trouvait la doublure de la nouvelle Mizugake, vêtue et masquée en tant que Lilith. L’intruse était allée voir Akise qui sortait a peine de sa sieste.

_ Le visage des sept ne doit pas être laissé ainsi a la vue du monde. lui dit elle simplement en lui tendant un masque.

Les Kirijins était rassemblés en grand nombre dans cette même salle. Ils en profitaient pour discuter entre eux. Le sujet de conversation le plus populaire du moment concernait la nouvelle dirigeante de Kiri. La jeune femme avait l'art de susciter l’intérêt en contrôlant le flot d'information qui arrivait aux oreilles de ses ninjas. Aussi, elle avait veillé a vieillir son visages de quelques années, lui donnant l'apparence d'avoir aux alentours de 30 ans.

Une fois dans son bureau, la Kyudaime Mizukage avait immédiatement ordonné le placement de ses ANBU dans la foule. Kiri serait présent sur tous les terrains. Elle convoqua aussi deux de ses ninjas : Maki Yé et Ushi Haburame. Elle avait déjà eu l'occasion de rencontrer le premier lorsqu'elle était sous son masque. En vérité, elle ne connaissait que très peu de gens personnellement, alors s'il fallait déléguer, autant que ce soit demandé a quelqu'un qu'elle connaissait. Après s'être présentée, elle lui avait demandé de veiller sur les participants et de les coacher pour les événements a venir. Prévoyante comme elle l'était toujours, elle voulait être certaine que les concurrents adverses ne s'en prendrait pas a ses combattants en dehors des épreuves. La Yojimbo n'avait pas omis d'ajouter un petit détail ;


_ Tu as été recommandé par Lilith. Elle s'est engagée en m'assurant que tu es un bon élément. Je compte sur toi dorénavant. Vois ça comme ... une promotion.

Pour le second ninja convoqué, il reçu quant a lui la mission de "visiter" les lieux. Des occasions pareilles se présentaient bien rarement, et il ne fallait jamais manquer l'occasion de prendre des informations sur les pays voisins. Elle souhaitait connaitre les lieux, voir poser quelques fuinjutsu d’espionnage si cela était possible. La Yojimbo avait eu l'occasion d'avoir le dossier de cet Ushi Haburame entre les mains, et ses talents seraient très utile pour cette mission.

Dans les deux cas, elle avait mis fin aux l'entrevus en tapant doucement du doigt le front de ses locuteurs. Un signe d'encouragement qui servit en vérité a placer son fameux sceau oculaire. Les fuinjutsus étaient allés se loger dans les yeux des deux Kirijins, les rendant invisible. La Kyudaime serait désormais capable de voir a travers eux, veillant sur ces deux hommes comme une véritable Yojimbo.





_ Je viens voir votre Mizukage.

Un ANBU, de grande taille, lança un regard a la fois surpris et amusé a Yumi avant de lui répondre :

_ Vous êtes pas la seule a vouloir la voir ma petite dame ; tout le monde ici n'attend que ça. Mais vous comprendrez que l'on ne peut pas laisser passer n'importe qui. Vous êtes qui d'abord ?

_________________
Une désertrice ? Où ça ? 5ecf595df29c0f89fe736234268de96a0320a832_hq

"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo


Dernière édition par Drychda "Lilith" Yojimbo le Mar 7 Juin - 22:50, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Akuma "Ushi" Bakuhatsu
Rang A
Rang A
Akuma
Messages : 417

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptySam 4 Juin - 14:27

Durant cette discussion, Aizen n'était pas présent et une jeune femme, ayant environs dans la trentaine, était devant moi et je ne la connaissais pas encore, Cependant, elle jouait le rôle de Mizukage puis elle me demanda de jouer le rôle d'espion, durant ces examens. Loin que cette idée me dérangeait étant donné qu'on allait tous être à la même enseigne puis, Drychda me marqua d'un fuinjutsu un peu spécial. Étant plus ou moins maître dans le domaine, il me dérangeait guère. D'un hochement de tête, j'acceptai ma mission. A en croire la situation, Aizen n'était plus...

Avant de prendre congé et de me mettre dans la peau de mon agent double, 007, il me semblait important de toucher deux sur les quelques éléments que j'avais déjà recueilli sur cet endroit :

- Mizu, bien que toutes les nations profiteront pleinement de ces examens pour aller fouiner un peu partout, il me semble judicieux d'évoquer un petit sujet au passage qui à mon avis, à une importance également.
Pour commencer, il y a quelque temps de cela, je suis partie de mon propre chef à Kumo pour essayer de mettre la main sur les armes légendaires de l'ermite Rikudo, ce qui soit disant passant, fut un échec plus que cuisant étant donné que je pensais que des casseurs étaient déjà passé par là. Puis sur le chemin du retour, alors que j'empruntais des ruelles, je suis tombé sur une motif mural plus qu'étrange.
Aujourd'hui, je n'ai aucune confiance envers notre hôte et j'ai de bonnes raisons de penser qu'il a une histoire particulière avec cette marque. J'ai remarqué en venant ici qu'un bon nombre de personnes présente parmi les civils ont ce tatouage. Et je pense également que les artefacts que je cherchais peuvent également être caché dans ces lieux voir même pire, être utilisées contre nous et tous les autres villages ici présents.
Après, ce ne sont que de simple inquiétude d'un shinobi peut-être parano. Mais je suggère de rester sur nos gardes et de ne pas trop prendre de risque.


_________________
Je suis serte, très loin d'être le meilleur rôle-playeur, mais le droit d'expression est un droit universelle. C'est ma manière aussi infime soit-elle de poser une pierre à l'édifice.


Une désertrice ? Où ça ? Akuma-10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4862-bingo-d-un-chasseur-de-tete https://sns-rp.forumgratuit.org/f365-dossier-akuma-bakuhatsu https://sns-rp.forumgratuit.org/t3474-ushi-haburame-le-souffle-d-un-nouvel-air-termine
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyDim 5 Juin - 15:11

Je n’eus pas besoin d’attendre longtemps pour qu’un Anbu d’une carrure respectable m’aborde.

- Vous êtes pas la seule à vouloir la voir ma petite dame ; tout le monde ici n'attend que ça. Mais vous comprendrez que l'on ne peut pas laisser passer n'importe qui. Vous êtes qui d'abord ?

La voir ? LA voir ? Ça ne faisait plus aucun doute, Aizen n’était pas ici… Et il ne tenait apparemment plus son poste. Qu’avait-il bien pu lui arriver ? Et qui lui avait succédé ? Ce changement de dirigeant aurait-il un impact majeur sur la politique de Kiri ? Il me tardait de le découvrir… En tout cas, je devais impérativement faire la connaissance de cette femme. Peut-être que je la connaissais déjà. Même si ça m’étonnerait fort : Aizen avait bien pris soin d’éliminer toutes mes connaissances qui n’avaient pas eu le courage de fuir. Mon entente avec cette Mizukage était décisive : je pourrai éventuellement me réconcilier avec ma patrie. Mes terres d’origine. Au contraire, si je m’avérais maladroite, je pourrais très bien être rapatriée de force au pays de l’Eau avec une réputation de Nukenin. Et pas en un seul morceau. Mais ma fréquentation des hautes sphères et mon influence politique m’avaient permis, au fil du temps, de devenir à l’aise à l’oral, de manier les mots aussi bien que la glace. J’avais confiance en moi. La tête haute et le regard fier, je répondis :

- Je me prénomme Yumi Esuki, ancienne concitoyenne du pays de l’Eau, ainsi que Kyudaime Kazekage. Permettez-moi de vous préciser que je viens en paix : je suis impatiente de faire la connaissance de votre nouveau leader.

Restant stoïque malgré les formules d’embellissement et mon sourire charmeur, l’homme au masque blanc tâché de rouge me fit entrer en priorité dans la chambre en question. Mon coeur se serra lorsque la porte s’ouvrit et me laissa découvrir une femme à la longue chevelure rouge avoisinant mon âge. Elle ne me rappelait personne en particulier… C’était déjà un mauvais point.

- C’est un honneur pour moi de vous rencontrer, Mizukage-sama. Je suis Yumi Esuki, Kyudaime Kazekage. Je vivais autrefois sur les contrées que vous régissez aujourd’hui, alors je me suis sentie forcée de me présenter à vous. Sans indiscrétion, qu’est-il arrivé à ce très cher Aizen ?

Mes mots ne manquaient pas de poigne : ni trop tendres, ni trop durs. Je voulais bien paraître, mais pas non plus passer pour une impuissante. Était-elle seulement réceptive aux tacites règles de bienséance ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Drychda "Lilith" Yojimbo

Drychda
Messages : 861

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyDim 5 Juin - 16:31


Après le départ de ses subordonnés, Drychda apprit la venue de la Kazekage avec une surprise dissimulée. Très intéressée, elle demanda a l'ANBU venu l'informer de la laisser entrer dans le petit bureau.

A la vue de Yumi, la Yojimbo lui adressa un sourire chaleureux en la laissant se présenter. Pendant ce temps, de son sixième sens, elle inspecta sommairement la nouvelle venue. Il ne s'agissait pas d'un clone, et aucun jutsu latent ne semblait requérir son attention.


_ C’est un honneur pour moi de vous rencontrer, Mizukage-sama. Je suis Yumi Esuki, Kyudaime Kazekage. Je vivais autrefois sur les contrées que vous régissez aujourd’hui, alors je me suis sentie forcée de me présenter à vous. Sans indiscrétion, qu’est-il arrivé à ce très cher Aizen ?

La Mizukage salua sa locutrice en pliant promptement ses genoux avant de se présenter a son tour.

_ Kazekage-dono, je vous en prie, asseyez vous. Les deux femmes essayèrent de part et d'autres du bureau de bois avant que la Yojimbo ne reprènne. Laissez moi tout d'abord me présenter ; Je suis Drychda Yojimbo, la Kyudaime Mizukage. Je dois dire que vous avez un sacré courage, pour marcher ainsi au milieu de mes hommes et m'avouant être une Nukenin... J'aime votre audace.

Etant originaire de chez nous, je suppose que vous avez déjà entendu parler des Révolutionnaires de la Brume, et de leur bras armé qu'était les Sept Épéistes de Kiri. Ce n'est plus un secret, ils avait tenté de renverser le gouvernement en place, a l'époque du Yondaime Mizukage, il y a de cela de très nombreuses années. Depuis, les nouvelles générations d'épéistes furent étroitement contrôles pour éviter une nouvelle rébellion. Les dirigeant du village pensaient que priver les Révolutionnaire de leur bras armé suffirait a les rendre inoffensif. Un raisonnement compréhensible vu que la première tentative avait misérablement échoué même avec l'aide des Sept.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, une seconde Révolution Bleue a eu lieu dans le plus grand secret. Sans l'appui militaire des Sept, ils ont réussi la prouesse de retourner le gouvernement d'Aizen par leur simple puissance politique. Il faut dire que le Hachidaime leur a donné la tache facile. Nos gens de Kiri ne sont pas nés de la dernière pluie. Les crises de paranoïa et la folie des grandeurs d'Aizen ne pouvait plus durer. Suite a la destruction de Konoha, il avait même identifié ses prochaines cibles, se préparant a plonger une nouvelle fois le pays dans la guerre. Cela ne pouvait être toléré, je suis sur que vous êtes de cet avis.


Drychda avait bien sur omis de révéler que les Révolutionnaires de la Brume avait été depuis quelques années infiltré par nombre des membres de la branche secondaire de son clan, travaillant en secret a la mise au pouvoir d'un des clone de l'Originelle. Le fait qu'Aizen se trouvait quelque part dans la nature au lieu d'être derrière les barreaux d'une cellule ne viendrait pas non plus dans la discutions. En donnant un maximum de détails dans ses explications, la Mizukage essayait de noyer sa locutrice dans les informations pour qu'elle ne remarque pas les quelques fait inexpliqués. Elle changea d'ailleurs de sujet.

Tout comme moi, vous étés native de Kiri. Et tout comme moi, vous êtes au poste le plus important de votre nation. Peut être vous souciez vous toujours assez de notre pays pour accepter d'envisager dans un futur proche des ententes commerciales et des traités militaires entre nos villages ? Sous mon commandement, Kiri deviendra vite le pays qu'il a toujours mérité d'être, et j'ose espérer que ce sera main dans la main avec les autres grandes nations...

_________________
Une désertrice ? Où ça ? 5ecf595df29c0f89fe736234268de96a0320a832_hq

"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo


Dernière édition par Drychda "Lilith" Yojimbo le Mar 7 Juin - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyMar 7 Juin - 16:16

Donnant poliment réponse à sa proposition, je m’assis en face d’elle en analysant les traits de son visage et de sa longue chevelure cendrée. Je dévorai avec ego son compliment sur mon courage. Effectivement, j’avais préféré être directe, sans cacher mes origines, c’était à mes yeux la meilleure solution pour gagner rapidement sa confiance. Mais soit dit en passant, s’en prendre ouvertement au Kage d’un autre village était synonyme d’une déclaration de guerre. Et Kiri n’avait pas forcément besoin d’un autre conflit à l’heure actuelle, bien qu’ils aient la plus grande assise sur le monde shinobi.

J’écoutai attentivement son récit sur les révolutionnaires de la brume, arquant néanmoins un sourcil lorsqu’elle affirma que leur simple poids politique avait suffi à détrôner Aizen. S’il n’était toujours question que de mots, comme j’avais toujours aimé le penser par le passé, le futur Empereur ne serait pas parvenu à me chasser du pays de l’Eau. Pourtant, la réalité était là : le jeune Samidare manquait à l’appel, et cette Drychda Yojimbo, un nom qui ne me rappelait pas grand chose, portait la coiffe sacrée à sa place. Elle avait réussi d’une manière ou d’une autre à l’évincer, bien que je demeurais sceptique quant à sa version des choses. Cependant, elle ouvrit la conversation vers une tournure des plus intéressantes :


- Tout comme moi, vous êtes native de Kiri. Et tout comme moi, vous êtes au poste le plus important de votre nation. Peut-être vous souciez-vous toujours assez de notre pays pour accepter d'envisager dans un futur proche des ententes commerciales et des traités militaires entre nos villages ? Sous mon commandement, Kiri deviendra vite le pays qu'il a toujours mérité d'être, et j'ose espérer que ce sera main dans la main avec les autres grandes nations…

Dévoilant une expression radieuse, je lui fis comprendre que cette proposition m’enchantait :

- Cela semble être une offre plus que convaincante. Kiri a beaucoup à apporter à Suna, notamment sur le plan maritime. La réciprocité est quant à elle facilement assurée par nos multiples gisements. Cela dit, mon peuple se remet pas à pas d’une crise politique et identitaire. Je discuterai donc directement des accords à prendre avec le conseil du village, qui régit de manière démocratique. Je n’agis ici qu’en tant qu’émissaire, porte-parole de Kaze no Kuni, et cheffe des armées du sable. Mais rassurez-vous : je saurai convaincre les députés de la nécessité d’une entente cordiale entre les grandes nations.

Je marquai une pause, me permettant de réfléchir à la suite du débat. Je rebondis alors sur un sujet que je croyais enterré depuis des années ; le contexte géopolitique actuel permettait néanmoins de le ramener sur le tapis.

- J’ai autrefois beaucoup lutté pour entretenir une paix véritable entre les grands villages ninjas. affirmai-je, le regard dans le vide, manifestant autant de ma lassitude que de mes espoirs. De prime abord, j’ai pensé à la création d’un état unique, qui gèrerait le monde shinobi tout entier. Heiwa. Cependant, mes récentes expériences auprès des Sunajins m’ont prouvé que, malgré le titre commun de shinobi, la culture est bien trop hétéroclite d’un village à un autre. Il me paraît donc très peu raisonnable de tous les unifier sous un même étendard. Ce qui m’amène à l’alternative de ce projet : la mise en place d’une union internationale qui gèrerait les relations entre les villages par l’intermédiaire d’ambassadeurs, et qui déciderait de lois et de règles communes. En mémoire de la dernière grande guerre, cette coalition s’appellerait l’Alliance Shinobi. Nous ne sommes finalement pas si loin du projet despote qu’Aizen entrevoyait, à la différence près que cette alliance se construirait par le dialogue, et non par le sang.

J’esquissai un sourire avant de la regarder droit dans les yeux.

- Seriez-vous prête à engager Kiri sur la voix de la diplomatie ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Drychda "Lilith" Yojimbo

Drychda
Messages : 861

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyJeu 9 Juin - 23:04


Dans le petit bureau, les deux femmes continuaient leur discutions. La proposition de traités de la part de Drychda semblait enchanter sa locutrice, pour la plus grande satisfaction de la Yojimbo. La nouvelle régente, l'esprit occupé, comptait rentabiliser le temps passé a discuter. La curiosité la titillait et un manque de confiance évident la faisait soudain douter des délégations effectuées quelques instants plus tôt. Les examens ne dureraient pas éternellement et elle avait beaucoup a tirer de cet événement. D'un clignement des yeux, elle connecta son nerf optique au fuinjutsu oculaire de Maki Yé ... pour ne rien voir de très intéressant.

_ Cela semble être une offre plus que convaincante. Kiri a beaucoup à apporter à Suna, notamment sur le plan maritime. La réciprocité est quant à elle facilement assurée par nos multiples gisements. Cela dit, mon peuple se remet pas à pas d’une crise politique et identitaire. Je discuterai donc directement des accords à prendre avec le conseil du village, qui régit de manière démocratique. Je n’agis ici qu’en tant qu’émissaire, porte-parole de Kaze no Kuni, et cheffe des armées du sable. Mais rassurez-vous : je saurai convaincre les députés de la nécessité d’une entente cordiale entre les grandes nations.

En entendant ces mots, Drychda se dit que les négociations était en bonnes voie, mais que rien n'était encore joué. D'un second clignement des yeux, la Mizukage se connecta cette fois son œil droit au jutsu placé sur Ushi Haburame. Il semblait que l'ANBU avait choisi d'arpenter l'aile d'Iwa, et était en train de parler a un homme aux cheveux blancs.

_ J’ai autrefois beaucoup lutté pour entretenir une paix véritable entre les grands villages ninjas. De prime abord, j’ai pensé à la création d’un état unique, qui gérerait le monde shinobi tout entier. Heiwa. Cependant, mes récentes expériences auprès des Sunajins m’ont prouvé que, malgré le titre commun de shinobi, la culture est bien trop hétéroclite d’un village à un autre. Il me paraît donc très peu raisonnable de tous les unifier sous un même étendard. Ce qui m’amène à l’alternative de ce projet : la mise en place d’une union internationale qui gèrerait les relations entre les villages par l’intermédiaire d’ambassadeurs, et qui déciderait de lois et de règles communes. En mémoire de la dernière grande guerre, cette coalition s’appellerait l’Alliance Shinobi. Nous ne sommes finalement pas si loin du projet despote qu’Aizen entrevoyait, à la différence près que cette alliance se construirait par le dialogue, et non par le sang.

De son second œil, toujours connecté a son propre corps, la Mizukage pouvait voir Yumi lui adresser un sourire avant de reprendre :

_ Seriez-vous prête à engager Kiri sur la voix de la diplomatie ?

C'est en lui rendant son sourire que la Yojimbo prit a son tour la parole :

_ Les temps changent, et les villages doivent évoluer avec eux.

Drychda adressa un clin d'oeil - sans effet celui ci - plein de sous entendus a la Kazekage.

_ Néanmoins, les modalités sont encore a discuter, et nous avons beaucoup a faire en ce lieu. De plus, notre pays doit encore être nettoyé de l'influence néfaste d'Aizen et de nombreux sujets requièrent mon attention. Vous comprendrez donc qu'en dehors de cet instant exceptionnel, je ne pourrais mener moi même les négociations. Je vous propose de vous envoyer un émissaire a Suna après les événements. Je vous invite aussi a envoyer un de vos hommes a Kiri pour établir un semblant d'égalité. Trouvez vous l'idée acceptable ?

_________________
Une désertrice ? Où ça ? 5ecf595df29c0f89fe736234268de96a0320a832_hq

"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyMer 15 Juin - 14:49

Alors que je m’étais véritablement ouverte à la nouvelle dirigeante du village de la brume, celle-ci avait semblé quelque peu distraite, fermant tour à tour une paupière, puis l’autre. Cette mimique à peine perceptible par un oeil innocent n’avait pas échappé à mon regard perçant, sans que je puisse pour autant en deviner l’importance. Les longs et tout aussi lisses cheveux de braise de Drychda Yojimbo me rappelèrent, l’espace d’un instant, la chevelure de Reiko Yuzu, un des deux Kages qui s’étaient succédé à l’époque où Kiri était encore mon toit. Je me demandai si cette femme avait pu la connaître, ce que mon esprit s’empressa d’éclaircir en jetant un regard distrait sur les traits quelque peu âgés de ma locutrice : si elle portait, à mon instar, les marques du passé, elle avait probablement côtoyé les grands d’une autre époque. Pourtant, même si sa peau semblait abîmée et ridée, ses yeux reflétaient une certaine innocence. J’ignorais comment le décrire, mais notre âge était à la fois un point commun et une différence. Me retournant mon sourire en coin, elle poursuivit la conversation d’une voix distincte :

- Les temps changent, et les villages doivent évoluer avec eux. commença-t-elle en me coulant un nouveau clin d’oeil amusé. Néanmoins, les modalités sont encore à discuter, et nous avons beaucoup à faire en ce lieu. De plus, notre pays doit encore être nettoyé de l’influence néfaste d’Aizen et de nombreux sujets requièrent mon attention. Vous comprendrez donc qu’en dehors de cet instant exceptionnel, je ne pourrai mener moi-même les négociations. Je vous propose de vous envoyer un émissaire à Suna après les événements. Je vous invite aussi à envoyer un de vos hommes à Kiri pour établir un semblant d’égalité. Trouvez-vous l’idée acceptable ?

Dessinant une moue dubitative pendant un bref instant, je finis par opiner du chef d’un air conciliant. J’aurais aimé d’ores et déjà lui serrer la main d’alliée à alliée, mais de multiples facteurs bloquaient encore notre décision, autant de son côté que du mien. Elle avait aussi rappelé un détail clé : nous avions beaucoup à faire en ces lieux. Tel un conciliabule des hautes sphères, l’examen allait déterminer la politique à venir du monde shinobi, et peut-être être un tournant historique majeur pour les villages ninjas, jusqu’alors refermés sur eux-mêmes. Seule l’alliance entre Iwa et Konoha avait subsisté au temps et à la guerre. Mais qu’en était-il maintenant qu’Hanako avait passé l’arme à gauche ? L’étroite relation entre la roche et la feuille avait seulement demeuré grâce au filet que le diable en cristal avait tissé autour de l’innocence au regard laiteux. Tetsu Uchida - ou Atsui Shisei, qu’importe - ne comptait certainement pas se laisser manipuler aussi aisément… Je revins à mes esprits lorsque la Mizukage me proposa d’envoyer un homme au-delà de ses frontières.

- Oui, assurément. Ce premier échange permettra à nos nations de voguer à un rythme confortable vers des temps meilleurs. En parlant de voguer, il serait préférable que Suna et Kiri échangent dès ce moment leur savoir-faire et leurs richesses : il me serait plus aisé de convaincre le Conseil si votre émissaire était accompagné d’un architecte naval.

Décidant de me relever de son bureau à cet instant pour l’empêcher de se concentrer trop longtemps sur ce détail primordial, j’en vins à rajouter, avec toutes les meilleures formes, un nouveau bouquet de roses à la senteur enivrante. Il s’agissait-là d’une stratégie diplomatique classique : dissimuler une pilule dans le volume d’un nectar doux, voluptueux et sucré.

- En échange, mon ambassadeur vous portera un traité commercial, accompagné d’une première cargaison d’armes et de minéraux. Vous parliez d’établir un semblant d’égalité : voilà qui me semble prometteur afin de chacun avancer vers l’autre d’une enjambée.

Désormais debout, mes épaules trônaient un poil plus haut que les siennes, puisqu’elle était encore installée dans sa chaise en bois rembourrée. Cet instant de supériorité lui fit subtilement comprendre que je n’avais pas l’intention de m’attarder plus longtemps et qu’elle pouvait me congédier dès lors qu’elle en eût l’intention. Lui glissant un regard toutefois amical, j’en profitai pour réfléchir un instant à l’homme que j’enverrais à Kiri, si les accords venaient à s’officialiser. J’avais déjà ma petite idée… et le garçon s’apprêtait justement à rentrer dans l’arène, un étage plus haut. Il était temps pour moi de gagner les tribunes.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Drychda "Lilith" Yojimbo

Drychda
Messages : 861

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? EmptyJeu 16 Juin - 16:24


La Kazekage acquiesça devant la proposition.

_ Oui, assurément. Ce premier échange permettra à nos nations de voguer à un rythme confortable vers des temps meilleurs. En parlant de voguer, il serait préférable que Suna et Kiri échangent dès ce moment leur savoir-faire et leurs richesses : il me serait plus aisé de convaincre le Conseil si votre émissaire était accompagné d’un architecte naval.

L'Esuki se leva avant de continuer sa tirade, imbibant l'air d'un agréable parfum de rose. Sa stratégie, associer sa demande avec une odeur agréable, prouvait qu'elle avait de l'expérience en négociation, ou tout du moins, que quelqu'un lui avait appris quelques ficelles en la matière. Cela aurait peu être pu marcher sur la Mizukage, mais comme a son habitude, celle ci avait le sens du gout et de l'odorat coupé. La jeune femme n'avait jamais arrêté son entrainement au Sacrifice des Sens. Se passer ainsi de ces sensations dont elle n'avait pas a présent besoin lui permettait d’accroître la finesse de sa vue, de son ouïe, et de son touché. Cela ne lui était d'aucune utilité dans l'instant, mais elle avait bon espoir qu'en entretenant cette rigueur dans l'entrainement, elle arriverait a développer ses sens de manière plus poussée.

_  En échange, mon ambassadeur vous portera un traité commercial, accompagné d’une première cargaison d’armes et de minéraux. Vous parliez d’établir un semblant d’égalité : voilà qui me semble prometteur afin de chacun avancer vers l’autre d’une enjambée.

Drychda se leva a son tour, et sourit aimablement devant la réponse donnée en apportant quelques précisions.

_ Oublions les armes et les vaisseaux de guerre, le minerai et les bateaux de pêche ou de transport devront suffire pour le moment. Tant que les vrais négociations n'ont pas lieu, les échanges a caractère militaire devront être en suspens.

La Mizukage quitta pour la première fois depuis le début de la conversation son masque au sourire chaleureux pour laisser place a un air grave.

_ Une dernière chose, Kazekage-dono. En preuve de ma bonne foi quand a notre future collaboration, je vais vous céder une information qui me semble importante ; Soyez sur vos gardes. Nul n'est en sécurité ici. Il se passe des choses bien étranges. Ne prenez pas pour acquis vos informations sur le "Raigake", ce domaine, ou Kumo. Protégez vous et vos ninjas, et gardez l’œil ouvert. Je ne saurais malheureusement en dire plus long sur le sujet. Vous devrez vous contenter de cela.

Le sourire réapparu subitement sur le visage de la Yojimbo.

_ Maintenant si vous le voulez bien, allons voir nos futures vedettes entrer dans la légende. Conclue la Mizukage en désignant poliment la porte de la main, en signe d'invitation a passer la première.

_________________
Une désertrice ? Où ça ? 5ecf595df29c0f89fe736234268de96a0320a832_hq

"A genoux devant ma lame !" Drychda Yojimbo
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5238-annales-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4941-bingo-book-de-drychda-yojimbo https://sns-rp.forumgratuit.org/t4939-drychda-yojimbo
Contenu sponsorisé



Une désertrice ? Où ça ? Empty
MessageSujet: Re: Une désertrice ? Où ça ?   Une désertrice ? Où ça ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une désertrice ? Où ça ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaminari no Kuni :: Domaine Futae :: Palais :: Aile de Kiri-
Sauter vers: