Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 Le début d'une nouvelle ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyrua Uchiha
Rang SS
Rang SS
Kyrua Uchiha
Messages : 934

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Le début d'une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Le début d'une nouvelle ère   Le début d'une nouvelle ère EmptyMar 11 Oct - 21:48

Le début d'une nouvelle ère
Nom du joueur 1
Kyrua UCHIHA
« Godaime »
Nom du joueur 2
Anciennement Ashiro RYUKA
«  »


Le début d'une nouvelle ère Assembly_room_by_waqasmallick-d9l3wqz

Ashiro ouvrait peu à peu les yeux dans une salle sombre de son complexe bunker. Sa vue, son odorat, son toucher, le goût de sa propre salive… Tout avait l’air si différent et pourtant tout lui semblait familier. Cette étrange sensation au sein de lui d’être un étranger le dérangeait fortement mais il savait que ce genre d’expérience se répéterait s’il était amené à changer de nouveau de corps. Il tenta alors de scruter un peu plus la pièce tandis que le flou de sa vue s’adaptait petit à petit à cet environnement sombre. Plus personne ici ne serait en mesure de l’aider car il avait éliminé tous les scientifiques de cette section, ainsi, son secret serait à jamais gardé. Il sentait que son regard était plus vif que dans son ancien corps et il savait qu’il ne devait pas encore se lever, pour ne pas perturber ses synapses qui s’adaptaient et écrivaient à l’instant où il pensait les nouvelles données qui composerait son être. Après quelques minutes, il commença à bouger les doigts, jusque-là, tout était bien, visiblement le transfert avait été une réussite seulement… Il ressentait en lui une étrange sensation de… gêne ? Cela devait surement être le temps qu’il s’adapte mais ce sentiment persistait en lui avec la sensation de culpabilité… Etrange… Sa conscience toute entière n’était-elle pas censée supplanter toute réaction de ce corps ? Visiblement, ce clone vierge de tout avait une personnalité qu’il le veuille ou non et bien qu’il n’ait de conscience que la sienne Ashiro devrait composer avec comme ce nouveau corps candide devrait composer avec la sienne.  
Il se leva doucement pour regagner la sortie car déjà une lourde sensation de faim et de soif se faisait sentir. Utilisant son clone depuis maintenant des mois, il avait oublié la sensation de la fatigue, de la faim et de la soif. Il s’apercevait maintenant à quel point ces sensations pouvaient être un handicap pour les êtres humains. Ses pieds immaculés touchèrent le sol froid des pièces de carrelage faites de titane et de cristal. Il manqua de tomber et mit un certain temps avant de retrouver son équilibre. Ses muscles étaient différents des anciens et même si ils avaient été artificiellement travaillés et optimisé pour être au top de son organisme il lui fallut comprendre leur fonctionnement. Une fois ses premiers pas effectués, il s’avança avec une aisance surnaturelle, si on n’en jugeait pas le mal qu’il avait eu plus tôt pour se déplacer, jusqu’à la porte d’entrée de la pièce. Il passa sa main sur le scanner, lequel lui répondit :

Bienvenu parmi nous Ashiro sama. Désormais, mes data concernant votre transfert vont s’effacer complètement… Effacement des données effectué… Bienvenu parmi nous Kyrua sama. Vos droits et accréditations vous ont été accordés selon le rang de Kage succédant à Ashiro RYUKA. La vidéo du feu Ashiro est à présent transmise dans le bureau du Kage et prête à être diffusé aux citoyens d’Iwa.

La porte s’ouvrit sans plus attendre, et les lumières se mirent à fonctionner au fur et à mesure de son avancée dans le bunker. Il passa par une autre pièce dans lequel des centaines de corps jonchaient sur le sol. Leurs expressions trahissaient l’horreur de ce massacre. Ashiro parvint à éliminer rapidement son sentiment de culpabilité avec un sentiment de… Satisfaction ?! Il n’était vraiment satisfait d’avoir éliminé ces 777 subordonnés dont sa propre femme mais c’était un mal nécessaire, pour le moment, Iwa n’était pas prête à être gérée sans lui. Il continua à avancer jusqu’à son but premier. Là, installé dans un lit d’hôpital luxueux, se tenait Ashiro, enchâssé dans un magnifique cristal bleuté et translucide. Une machine de transport de marchandise avait été mise non loin de là, il s’en saisit pour récupérer son ancien corps puis télécommanda la machine pour qu’ils aillent jusqu’à l’ascenseur menant à son bureau.

Le début d'une nouvelle ère Gray_matter__hellborn__s_office_by_jamga-d35elmu

Une fois arrivée dans son bureau, il commença à diffuser le message qu’Ashiro avait laissé à ses citoyens.

Mes chers Iwajin… Si vous voyez ce message c’est que je ne suis plus de ce monde. J’espère avoir accompli dans Iwa, avec toute la passion que j’ai pu y mettre, ce que mon prédécesseur n’a sur accomplir. J’ai rendu à Iwa sa splendeur, son avancée sur le monde shinobis. J’ai essayé d’égaliser la lutte des classes sociales et faire prospérer chacun des habitants de la nation de Tsuchi. J’ai cru et je continuerai de croire en chacun de mes shinobis, ils sont la force d’Iwa et la fierté de la nation tout entière. Je compte sur eux pour continuer à protéger tous ces citoyens qui me tiennent tant à cœur. Une maladie me rongeait depuis de nombreuses années sans que je ne puisse rien faire pour la soigner, elle est à présent responsable de ma mort. Il y a tellement de choses que j’aurai voulu accomplir, tellement de projets… J’ai la conviction qu’ils verront le jour, j’ai juste le regret de ne pas pouvoir être là pour les voir. (Longue Pause)
Sachez maintenant que je ne compte pas vous laisser seul, j’ai choisi mon successeur qui est depuis bien longtemps, entraîné à prendre ce rôle. Il s’agit d’une personne qui a la même vision d’Iwa que celle que j’ai eue durant mon mandat. Il se prénomme Kyrua, Kyrua qui saura faire les bons choix pour votre avenir à tous ! À présent, le dernier de mes disciples se présentera à vous en tant que votre Kage. Je compte sur votre tolérance et la bonté que vous avez eue à mon égard pour l’accueillir comme il se doit.


La vidéo s’arrêta et enchaîna avec une phase de « live », une caméra dans le bureau d’Ashiro s’activa. Ashiro ou plutôt à présent Kyrua le savait et il attendait ce moment assit dans son fauteuil. Il se mit à parler avec sa nouvelle voix :

Chers Iwajin, je le sais, vous ne me connaissez pas, vous ne savez rien de moi. Mais sachez que je vais tout mettre en œuvre pour maintenir ce niveau d’exigence qui important à Iwa. Les funérailles d’Ashiro RYUKA pour qui j’avais beaucoup d’affection se feront dans 3 jours. Je vous demande, en son honneur, de faire une minute de silence, c’est aujourd’hui un grand homme qui nous quitte.

La minute de silence passée, Kyrua continua :

J’invite tous les shinobis de la ville à venir me rencontrer. Mes chers concitoyens j’espère que nous allons continuer sur cette lancée.

Le début d'une nouvelle ère Post_future_studio_by_fjd3art-d5lqf8j

La diffusion se termina ainsi laissant cogiter les citoyens de la ville moderne. Ashiro se leva alors et longea le couloir de son bureau qui menait jusqu’à sa suite privée à l’arrière lorsqu’il trébucha sur un livre posé au sol. Sans attendre, ses mains se placèrent devant lui presqu’instinctivement et il eut l’impression que ses sens furent développés. Sa vision était bien plus claire qu’auparavant et ses réflexes bien plus vif.

Le Sharingan…

S’apercevant qu’il tenait toujours en équilibre sur ses deux mains les jambes arquées en arrière tel un acrobate, il fit une pirouette gracieuse pour se redresser et continua vivement vers sa salle d’eau. Là, devant son miroir immaculé, il contempla son nouveau corps. Celui d’un jeune homme fort beau, aux traits fins et au corps finement musclé. Ses yeux étaient écarlates et semblait luire rencontrant les rayons du soleil qui filtrait à travers la petite lucarne non loin de lui. Son Sharingan possédait ses trois tomoe. Comme prévu, ses scientifiques avaient pris le soin de développer son corps à l’âge adulte avec les conditions adéquates afin qu’il puisse être optimisé pour Ashiro et son expérience. Il fixa le miroir et se concentra tellement sur ses yeux que les tomoe se mirent à… tourner ?!

Hein ?!

Sans crier gare, Ashiro se retrouva dans un lieu à la lumière tamisé. Il faisait soudainement froid et humide aussi eut il des frissons. Il tentait de comprendre comment il avait pu passer de sa salle de bain à cette pièce étrange mais une chose l’inquiétait légèrement… À chaque fois qu’il se mettait à penser aux différentes situations qui auraient pu lui être faites, il lui semblait qu’elles se réalisaient comme magie. Il pensa d’abords qu’il s’agissait d’un piège et les murs de la pièce commencèrent subitement à se refermer autours de lui ! Puis il pensa qu’un puissant ninja devait être derrière tout ça pour l’enfermer dans un genre de dimension… ?! Une ombre apparut devant lui prêt à en découdre avec lui, là encore les talents du sharingan entrèrent d’eux même en action et permirent à Kyrua d’esquiver l’attaque en plongée de l’adversaire.

Qui êtes-vous ?!

Ce qui troublait Kyrua, c’était que le mystérieux individu semblait frapper comme il l’aurait avec son précédent corps. Était-il piégé par…

Ashiro ?! Moi ?! Comment… Comment est-ce possible ?!

Après de longue minute passé à esquiver les coups de son ancien corps qui semblait en pleine forme et n’avait pas envie de le laisser vivre visiblement, Kyrua commença par se calmer pour analyser la situation. Ses anciennes méthodes reprirent le dessus et il appliqua sa logique de stratège pour surpasser le système. À mesure qu’il évoluait dans le combat, il commençait à se familiariser avec ses pupilles, le combat avait-il été prévu dès le départ ? Dans le but de l’habituer à utiliser le sharingan ?

Calme toi ! Mon ancien corps n’est plus en état de combattre, je vais finir par l’achever si je continue à le forcer à m’avoir par la rapidité. Je dois me calmer.

Soudain son ancien corps se mit à grimacer puis à s’écrouler par terre.

Mince ! Je ne veux pas combattre, reste calme et sors nous de là !

Kyrua pendant un instant cru rêver mais… Le corps au sol s’était soudain relevé avec une vivacité traîtresse qui aurait pu le faire tuer seulement… L’ancien corps resta de marbre et sourit. C’était comme si… La situation dans laquelle il était… Obéissait à ses pensées !!!!!!!

C’est ça ! Je suis prisonnier de mes pensées ! C’est une des facultés du sharingan ! Le dojutsu ! Je suis dans mon propre genjutsu ! MMmmm… Maintenant je devrais pouvoir… Le déjouer…

Kyrua fit mine de scanner la zone avec ses yeux comme si il voulait faire frire tout ce qui s’y trouvait. Rien ne se passa, il restait bloqué dans cette pièce étrange qui devait être son esprit. Il décida de se calmer et de méditer. Après une trentaine de minutes il décida d’essayer de nouveau en tentant cette fois de croire que tout ceci n’était pas réel et en se rappelant son environnement réel. Il sourit en comprenant que c’était la bonne méthode,  sous ses yeux, apparaissait à présent deux plans superposés qui était sa salle de bain et cette pièce, il sentait en lui comme un lien entre les deux, un genre de connexion solide mais dont il sentait qu’il pourrait la briser d’un seul coup. Cette sensation de pouvoir dans un univers totalement parallèle au sien qui n’était pas réel était grisante. Il brisa l’illusion et reparti satisfait de sa découverte. Il avait hâte de tester cela sur un genjutsu adverse. Les jours qui passèrent furent d’intenses sessions d’entraînement en accéléré pour le désormais Kyrua.

L’enterrement arriva plus vite qu’il ne le pensait. Il eut une pointe de nostalgie lorsqu’il vite passer devant lui, le cercueil de cristal de son ancien corps. Les scientifiques qui s’occupaient du corps passèrent devant lui sans le reconnaître. Il allait devoir se faire à cette étrange sensation… Son équipe scientifique, aidé par la division U.T.O.P.I.E descendirent le corps dans la zone secrète où une Uzumaki était enfermé dans un sommeil éternel. Ils connectèrent les cavités sur cercueil à tout un tas de branchement étrangement qui eurent pour effet de provoquer chez Kyrua un frisson… Il le sentait, les fines et inaudibles pulsations du cœur d’Ashiro qui vivait encore à l’intérieur, lui aussi en sommeil. Au même moment, un copie identique au corps d’Ashiro mais cette fois ci belle et bien morte fit son apparition sur un brancard de métal froid.

Nous sommes prêt à préparer le défunt monsieur selon les dispositions et les ordres qu’Ashiro sama avaient pris.

Très bien, je pense qu’Ashiro avait ses raisons de ne pas vouloir se montrer en publique. Préparer la copie pour l’enterrement.

Kyrua prit l’ascenseur qui l’amena jusqu’à l’accueil puis il attendit que la copie du corps arrive dans son cercueil de cristal elle aussi y avait le droit. Lorsque le bruit de l’ascenseur se fit entendre, il vit sortir toutes son équipe profondément attristé par la perte de leur Kage tirer leur cercueil qui semblait flotter à présent dans les airs à mi-hauteur d’homme. Les portes vitrés de l’accueil de son bâtiment s’ouvrirent et laissèrent place à Kyrua qui ouvrit la marche funèbre.



Le début d'une nouvelle ère The_procession_final_by_alexruizart-d5gwhbu

La ville d’Iwa avait été, en l’espace de 3 jours, entièrement aménagé pour l’évènement, installant des gradins sur les bords de la large avenue qui le mènerait jusqu’à la destination finale de la procession. Près de deux millions de personnes étaient présente, la majorité attristé par la perte de leur Kage et piqué par la curiosité de voir leur nouveau Kage. L’ambiance était lourde et triste, la musique funèbre des choristes engagé pour l’enterrement mêlée aux pleurs de citoyens, les torches de cristal qui éclairement faiblement la route à suivre pour aller jusqu’au temple pour enterrer Ashiro donnait une impression d’enterrement royal. Kyrua tentait de faire ses émotions mais son nouveau corps, plus jeune, semblait moins apte à le suivre dans cette direction. Ainsi, on put le voir verser une larme tandis qu’il avançait avec une page du passé derrière lui. Arrivé au temple de la ville, le cercueil fut placé dans un incinérateur et Kyrua monta sur un promontoire munit d’un amplificateur de voix :

Chers citoyens d’Iwa… Ce soir nous sommes ici pour honorer la mémoire d’un grand homme, d’un ninja valeureux, mais surtout une figure pour la nation d’Iwa. Il a réussi là où personne jusqu’à présent n’avait réussi…. Je vois en lui à présent, dans cette magnifique chasse de cristal qui était le don qui vous a tous protégé un homme qui restera à jamais dans les annales. Il m’a enseigné que la vie est plus précieuse que le reste et que nous devons tout faire pour la préserver. C’est ainsi que je vois mon rôle. Je sais que je ne pourrai jamais atteindre ce qu’Ashiro avait atteint, je sais que je suis différent de lui en bien des points, mais je ne chercherai pas à l’imiter. Si mes objectifs sont les même que notre prédécesseur, il va de soi que nous devons à présent nous ouvrir aux autres villages. Nos relations à l’internationale se sont au fil des années amenuisée car nous nous sommes, de part toutes ces avancées, repliés sur nous-même. Désormais, il est temps de montre au monde shinobi qui nous sommes. Il est temps de montrer que Tsuchi est désormais une nation qui est de loin supérieure aux autres nations ! Donnons leurs la chance de bénéficier de nos découvertes ! À travers la mort d’un grand être se dresse une renaissance pour la nation tout entière ! Citoyens d’Iwa, je ne vous laisserai jamais seul dans l’obscurité ! Il est temps de briller !  

Son discours fut interrompu par un tonnerre d’applaudissement et de HOURA sonore ! Kyrua avait réussi ! Il avait également lâché les mots clés qui permettraient à Tsuka de le reconnaître. Saurait-elle retrouver les indices ? Soulagé par l’acceptation de son peuple qui semblait en accord avec ses opinions, il décida se retirer dans ses appartements en laissant brûler derrière lui, le « corps » de feu Ashiro.


_________________

   
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha https://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Nata Lee

Nata Lee
Messages : 26

Le début d'une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle ère   Le début d'une nouvelle ère EmptyLun 24 Oct - 9:17



 
   


Les yeux brillant de milles feus

       


   





Nata Lee n'avait presque pas eu le temps de saluer son oncle et sa tante qui étaient sur le départ. Au lieu des embrassades habituelles qui durent une demi-heure pendant laquelle on est passé en revue pour au final recevoir un compte rendu traitant de combien de kilos on a pris depuis la dernière fois ou, plus appréciés, combien de centimètres on a gagné, la nièce eut le droit de se dépêcher de ranger son sac et d'enfiler une tenue propre. Appréciant la chambre de son père comme lieu où elle comptait passer seulement des courtes nuits après de longues journées d'entraînement, elle se changeait. A son insu, la manière dont elle dé-zippait son vêtement était très sensuelle car elle avait l'air de se caresser la colonne vertébrale du dos de la main dans cette position qu'elle adoptait, les jambes croisées, qui lui donnait la confiance de réussir comme lorsqu'on tire la langue pour bien couper avec des ciseaux. L'adjectif sensuel n'était plus utilisable lorsqu'elle sauta tel un batracien dans sa seconde grenouillère, exactement semblable à la première. C'était comme ça que Briss Denisse faisait fortune, les Lee lui commandaient le même vêtement simple en quantité extravagante.

_Tiens, enfile-ça!

Nata Lee enfila la cape noire que lui tendait sa tante et ils passèrent la porte tous ensemble. Sa tante lui rabattu la capuche sur la tête afin de lui donner un air plus solennel. La jeune fille ressemblait désormais à un Yürei, mais c'était toujours mieux que de ressembler à un Nemo : il s'agissait là d'une nouvelle mode chez les jeunes shinobis qui voulaient se donner un air de gaillard en attirant la compassion des autres par le biais d'un passé trop "douloureux".

L'oncle ne décrochait pas un mot et était plongé dans ses pensées ; les mains jointes, il priait. Nata Lee devait retenir son engouement, elle avait hâte de connaître la ville et avait envie de demander à sa tante qu'est ce qu'était ci et ça et cela et à quoi ça servait, car elle avait ici de nombreuses choses à découvrir. Elle le retenait assez bien et vînt tenir son oncle sous le bras pour l'accompagner en guise de respect et de soutien. Tantôt scrutant ses pieds, tantôt scrutant le ciel camouflé par les hauts bâtiments qui venaient "gratter le ciel", elle n'éprouvait aucun vertige lorsqu'elle regardait en direction des niveaux inférieurs. C'est alors qu'une musique retentit de nulle part. Presque affolée, elle tournait la tête dans tous les sens jusqu'à trouver l'origine du son. Une sorte d'entonnoir chantait comme un groupe de choriste :


 
♬ Le chant des choristes ♪ ♫


   

   


Cette musique triste apaisait tout de même l'ambiance qui régnait il y a quelques secondes de cela. Nata Lee avait dû ravaler sa salive de nombreuses fois, émettant un "Gouh", tellement l'ambiance la mettait mal à l'aise. Elle avait 21 ans, mais tout de même elle n'avait jamais vécu d'enterrement et elle faisait son baptême du feu avec les funérailles d'un Kage révolutionnaire au bon sens du terme.

Sur le chemin, Anoma, la tante, se rapprocha de Nata Lee et expliqua elliptiquement pourquoi son oncle était dans cet état. Offeih devait sa vie de shinobi au Godaime et à ses prouesses technologiques. Le frère de son père avait perdu son bras droit ainsi que la jambe du même côté lors d'un combat contre un Nukenin. Les deux adversaires étaient spécialistes du taijutsu, mais le futur handicapé n'avait pas prévu que son adversaire maîtrisait le bakuton, et ce à courte portée. Nata Lee comprit alors d'autant plus la tristesse qu'éprouvait son oncle. Cependant, elle ne put s'empêcher de remarquer :

_Ashiro devait être un sacré Kage, j'espère que le nouveau ne restera pas dans son ombre.

_Ma nièce...

Sans le remarquer, Nata Lee avait fait une remarque cocasse et inappropriée. Après une longue marche solennelle qui s'en suivit, ils arrivèrent dans les gradins qui étaient installés là pour les obsèques d'Ashiro Ryuka.

Kyrua Uchiha, dont elle ne connaissait le nom que par les brèves échanges avec sa tante, vînt tenir un discours honorifique mais aussi très prometteur. La nouvelle ombre d'Iwagakure voulait continuer dans la direction du Godaime en privilégiant les relations intervillages. "Très honorable." : C'est la seule chose que pouvait penser Nata Lee, elle-même très humaniste et altruiste. Peut-être allait-il même surpasser son prédécesseur, c'est ce que la samuraï pouvait penser, car elle savait que "connecter" les gens, pour reprendre un jargon scientifique propice à l'environnement dans lequel elle se trouvait, était la meilleure manière de progresser, c'est ce qu'elle faisait en rendant visite à son oncle.

Une vague d'applaudissement s'éleva aussi vite que les gens eux-mêmes mais Nata Lee ne tournait à ce moment précis ses pensées que vers son oncle. Elle ne savait pas trop comment procéder, la jeune nièce savait que son nouvel instructeur éprouvait du chagrin et que débuter son entraînement lui permettrait sûrement de se changer les idées, mais elle allait se garder de lui proposer afin de ne pas paraître aussi impatiente qu'intolérante qu'égoïste.

Après ce tonnerre d'applaudissement, accompagnée d'une pluie aussi précipitée que soudaine, les gens commencèrent à rentrer chez eux. Nata Lee s'était encore perdue, bousculée par une foule brusque.

_Erf, c'est quoi déjà, le chemin de la maison?

       



_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kunimitsu Kamiya
Rang A
Rang A
Kunimitsu Kamiya
Messages : 151

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Le début d'une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle ère   Le début d'une nouvelle ère EmptyLun 31 Oct - 18:21

Le début d'une nouvelle ère 41194cf7bd92abb4fe9cbac93cf62c5c
Première rencontre
Iwa ; feat Iwajins
Un an. Un an que je suis à Iwa. Faut dire que c'est autre chose que la nature. Aujourd'hui c'est un jour spécial il paraît. L'ancien chef, enfin le mec qui commande là.. merde comment ça s'appelle ?.. Ah si, le kage. On change de kage. L'autre doit être périmé ou je sais pas quelle connerie, tant pis on en a un tout neuf. Je fis comme tout le monde et écouta le message laissé par l'ancien. Je n'avais quasiment rien pigé avec les "classes sociales" et le "mandat" et tout le tintouin. L'écran géant se ralluma et on vit enfin la tête du nouveau, bwah. Il a l'air jeune hein, c'est tout ce que j'ai à dire. Puis la minute de silence arriva et je du faire taire mon panda qui me gueulait dessus pour avoir à manger. Grosse bouffe va, même pas capable de se taire une minute. Remarque, je l'avais fermée car tout le monde le faisait mais pas par respect, kage ou pas je te connais pas moi..

Après cela, il invita les shi.. enfin un truc dont je fais partie à venir le rencontrer. Et comme j'avais rien d'autre à faire je pris la direction du bâtiment. Le seul problème c'est que ce village est grand, pas autant que tout ce que j'ai visité mais assez. Et en un an j'ai pas tout vu là-dedans. J'arriva avec peine à trouver le chemin vers là ou le kage habite. Une fois dedans, le bordel monstre. J'étais jamais venu là, alors pour me diriger c'était sympa hein. J'ai tourné viré partout en ouvrant des portes au hasard, toutes vides. J'ai glander comme ça pendant une bonne demi-heure. Et en plus pour pas en rajouter l'autre animal faisait que de rechigner car il avait faim. Jusqu'à ce que je tombe sur quelqu'un, enfin un autre ninja. Je lui lança un :

   Hey, c'est où le bureau du Kage ? Ah oui, s'il te plaît.

Le type essaya de m'expliquer le chemin, mais il voyait bien à ma tête que du moment que je n'avais pas fait la route avec lui je me perdrais au premier tournant. Il grimaça et me fit signe de le suivre. Quelques minutes plus tard on était devant la porte. J'entra alors dans la pièce alors que l'homme derrière semblait outré. Je réfléchis un instant alors que la porte derrière moi se fermait après le passage de ma grosse bête. Ah oui, je toqua alors sur la porte trois fois avant de regarder l'homme en face, un peu coupable. Je ne bougea pas de ma place mais le panda lui, vit qu'il y avait à manger. Il se déplaça alors vers le buffet alors que j'essayait de le tenir pour ne pas qu'il bouge. Mais une bête de ce poids là ne tiens pas en place comme ça.

Je lutta de toutes mes forces mais rien à faire, l'animal me traîna comme un poids mort. Lassé, je me releva et dit :

Ahem, excusez-moi mais il a faim quoi ...


(c) par elfyqchan pour Never-Utopia

_________________
Le début d'une nouvelle ère 5c55dd10

Kunimitsu's Theme ::
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t6333-kunimitsu-kamiya-bingo-book
Kyrua Uchiha
Rang SS
Rang SS
Kyrua Uchiha
Messages : 934

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Le début d'une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle ère   Le début d'une nouvelle ère EmptyMer 2 Nov - 10:29


_________________

   
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t6317-bingo-book-de-kyrua-uchiha https://sns-rp.forumgratuit.org/f452-dossier-tsuchikage-kyrua-uchiha
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Le début d'une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle ère   Le début d'une nouvelle ère EmptyDim 6 Nov - 12:02

HRP:
 

Retour à la réalité
invité : Deux millions de Tsuchiens. Et moi, et moi, et moi.

Tout avait été prévu. Tsuka n'avait pas quitté le canapé sur lequel elle s'était effondrée en rentant dans l'aéronef. Elle avait partagé son temps entre dormir, manger des rations fades et écrire ses rapports sur les ninjas qu'elle avait croisé durant l'examen, rien de très excitant, mais ça avait eu l'avantage de la reposer. C'était donc une jeune fille pleine de vie et d'enthousiasme qui avait titubé jusqu'à la sortie de l'appareil lorsque celui-ci était arrivé à Iwa. Une ville qui était bien loin de la fourmilière enjouée des grands jours, ce n'était pas l'ombre de l'aéronef qui l'assombrissait, simplement un air morose qui ne tarda pas à se propager à la ninja. Isolée des autres elle n'avait pas reçu la nouvelle.

Ashiro était mort.

Elle était rentrée chez elle sans un mot, tout ce qu'elle avait voulu c'était d'aller enterrer Fuko et de mettre toute cette histoire derrière elle. Ca et là des estrades s'installaient, le tram était ralenti par des travaux qui lui disaient bien qu'elle pouvait toujours essayer, mais que la cicatrice de cet examen resterait bien plus longtemps qu'elle ne l'avait espéré. Elle se rappela du trajet à l'aller, l'insouciance mêlée de crainte qu'ils avaient alors qu'ils courraient derrière le tram pour l'attraper. Aujourd'hui Tsuka ne pouvait même pas courir, quant à l'insouciance... la crainte était toujours là en revanche, au moins lui restait-il un sentiment dont elle avait l'habitude. Elle soupira, ça lui faisait au moins un point de repère.

A la maison tout le monde l'attendait, se demandant quelles histoires elle pouvait avoir à raconter. Des histoires elle en avait des tas, des dizaines d'anecdotes, des centaines d'images et de personnes figées dans sa mémoire... Tout ce qui lui manquait c'était l'envie. L'envie de parler ou même de côtoyer des êtres humains. Quelques phrases pour rassurer les gens sur son état - à leurs yeux elle avait simplement quelques égratignures et un boitement prononcé, les autres blessures étant cachées, qu'elles soient physiques ou non-. Un sourire désolée. La voilà qui s'éclipsait dans sa chambre prétextant la fatigue du voyage. Elle avait passé son temps à dormir, trouver le sommeil était impossible, elle restait allongée dans ce lit, observant le lit vide de son cousin qui était parti en mission dans le nord, des larmes commencèrent à couler en réalisant le nombre de lits qui resteraient vides à jamais désormais. Elle tourna la tête pour l'enfouir dans son oreiller, c'était idiot comme réaction, elle avait connu pire, lors de l'épidémie il y avait eu autrement plus de disparus. Alors pourquoi continuait-elle de réagir comme une gamine ? Elle entendit la porte de la chambre s'ouvrir et arrêta de pleurer aussitôt, feignant d'être déjà endormie. Sa mère déposa des béquilles sur le côté de son lit, attention particulièrement utile vu son état. Il faudrait qu'elle passe à l'hôpital pour régler ce problème... pas aujourd'hui.

Ce ne fut pas le lendemain non plus, toujours dans sa chambre elle n'avait pas la force de se lever, son monde était chamboulé, le Kage -son Kage- n'était plus là, Iwa n'était plus Iwa, elle ne voulait pas vivre dans une pâle copie de sa ville. Elle le devrait bien un jour pourtant, elle ne pourrait pas rester cloitrée dans sa chambre à tout jamais, pour l'instant sa mère la laissait faire, mais dans quelques jours elle savait qu'elle serait dégagée à grands coups de pieds au derrière. En attendant elle profitait du cocon dans lequel elle s'était réfugiée. "On va à la cérémonie" -elle avait bien pris soin d'éviter le mot d'enterrement- "tu viens ?" Elle lança un sourire rassurant à sa mère. "Satoshi vient me chercher, on y va ensemble !" C'était un mensonge bien sûr. Au moins avait-il eu la bonne idée d'être crédible et bien vite la maison se vida de tous ses occupants, Tsuka mise à part. Tout le monde serait là-bas, prêt à dire au revoir à Ashiro, elle n'en n'était pas encore là. Dans les phases du deuil elle n'était même pas encore arrivée à la dépression, le déni était tout ce qu'elle avait. Inconsciemment elle se gratta la main droite, celle-ci l'irritait depuis qu'elle avait appris la nouvelle de la disparition du dirigeant qui lui avait offerte. Elle baissa les yeux vers elle, ceci était la preuve qu'un jour il y avait eu un Ashiro et que celui-ci avait pris la peine de veiller sur elle. Elle ne voulait pas lui dire au revoir... Il ne pouvait pas être parti, pas lui, on lui avait dit que c'était une histoire de maladie, c'était impossible, il ne pouvait pas être bêtement mort contre des virus stupides, il était le plus grand médecin de... heu... depuis longtemps !

De la fenêtre de sa chambre on pouvait voir l'un des multiples écrans qui diffusait la cérémonie, elle tourna la tête. Le son des musiciens étaient étouffés par la distance, mais elle les entendait. Résignée elle attrapa ses béquilles et alla s'assoir dans la cuisine. Au passage elle avait attrapé une grande casserole d'eau qu'elle posa au sol devant elle. On entendait toujours la musique qui accompagnait la procession. Elle posa sa main droite sur le métal et concentra son chakra, elle avait l'impression -probablement purement psychologique- qu'elle y arrivait bien mieux depuis qu'elle avait été reconstituée. Elle avait moins peur de faire appel à cette énergie qui l'avait toujours terrorisée, c'était plus sûr. Un cadeau d'Ashiro ? Petit à petit l'eau se mit à bouillir. Les bulles éclataient. Enfin on n'entendait plus la fanfare.

_________________

Le début d'une nouvelle ère 1465412287-tsuka
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Contenu sponsorisé



Le début d'une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle ère   Le début d'une nouvelle ère Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début d'une nouvelle ère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Hentaï RP
» [UPTOBOX] Ip Man [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Tsuchi no Kuni :: Iwagakure no Sato :: Tour Cristalis :: RDC : Accueil-
Sauter vers: