Partagez
 

 (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptySam 1 Déc - 21:55


- Tu repars déjà ?

Shiro leva la tête vers son père en finissant de remplir sa gourde d'eau. Sa réponse se résuma à un sourire aussi désolé qu'éloquent, alors qu'elle fouillait une dernière fois dans sa sacoche de shinobi pour s'assurer qu'elle n'oubliait rien. Sora Umikaze soupira, bras croisés et épaule contre l'encadrement de la porte.

- Tu viens littéralement de rentrer... Ça va durer combien de temps cette fois ?

- Moins longtemps que la dernière fois, lui assura la kunoichi de sa voix tranquille en se redressant, fin prête. C'est juste une patrouille de routine pour assurer le contrôle le la frontière ouest... ça devrait me prendre deux jours, trois maximum si des brigands font des siennes.

- Vous avez des troupes pour patrouiller maintenant ? Je croyais que tout le monde enchaînait les missions pour renflouer les caisses, lâcha le charpentier, surpris.

- Non, on n'a pas de troupes, lâcha la blanche avec un sourire ironique, c'est pour ça qu'on  doit patrouiller seuls. Mais comparé aux autres missions, c'est presque du repos...

Elle fit une pause de quelques secondes, puis s'approcha de son père, très sérieuse.

- Je suis désolée papa, j'aurais sincèrement préféré rester un peu pour t'aider sur les chantiers, mais tu comprends... On doit sécuriser les frontières malgré notre fragilité... et ils ont besoin de troupes sensorielles pour-

- Laisse, la coupa le vieux gaillard avec un sourire. Je comprends ce dont a besoin Konoha, je m'inquiète juste pour ta santé. Contrairement à toi, je n'ai pas grandis dans une cité qui demandait autant de donner de sa personne. Quand tu négliges à ce point l'idée de pause, tu me rappelles vraiment ta mère.

La jeune femme sourit à cette dernière remarque, et s'approcha de son père en rétorquant doucement :

- Ne t'inquiète pas pour moi, je gère bien mon sommeil ! Et promis, à ma prochaine permission, je te préviens et on va voir Grand-mère... Surtout que ça me manque un peu de naviguer.

Et après un regard complice échangé avec son père, elle se glissa hors de la pièce, puis hors de la maison, avant de s'élancer de toit en toit, d'abord hors du bourgeon en chantier qu'était Konoha, puis jusqu'à la grande porte gardée par un shinobi en faction. Après quelques mots annonçant son départ, elle bondit dans les arbres plein sud, vers le début de la frontière avec le pays des Rivières.

D'après ses calculs, vu qu'il n'était pas encore midi et qu'elle n'allait pas intensément surveiller sur son trajet, elle devrait pouvoir arriver à la frontière une ou deux heures après le coucher du soleil. Là, elle se reposerait dans l'un des villages côtiers, puis commencerait dès l'aube à longer la frontière. À partir de là, ses plans dépendraient de ce qu'elle verrait, mais elle avait la ferme intention de respecter la durée qu'elle avait annoncé à son père.

Dès que le feuillage eût caché le semi-cratère qu'était son village en reconstruction, la Umikaze activa ses Yeux de vent, et sonda rapidement les informations que lui donnait l'air environnant, tandis qu'elle sautait de branche en branche. Comme prévu, rien de bien notable, mais elle était scrupuleuse. Accélérant pour adopter un bon rythme, elle limita son champs d'attention à l'essentiel, ignorant au mieux les pirouettes du vent contre sa peau. Elle avançait ainsi, tandis que le soleil achevait son ascension, puis entamait sa chute, elle regardait droit devant elle, reconnaissant tel ou tel point de repère qui lui donnait de précieuses informations sur sa position. Toujours relativement attentive à son entourage, son attention se portait bien plus sur d'éventuelles traces d'invasion ennemi que sur la faune locale. Et de fait, elle faillit trébucher sur quelque chose qui filait entre ses jambes et se rattrapa à la dernière seconde à grands coup de chakra dans la plante des pieds.

Lançant un regard surpris vers le tronc que la bestiole (où est-ce qu'elle avait déjà vu ce type d'animal ?) deséscaladait à grande vitesse, elle faillit ne pas percevoir l'arrivée si caractéristique d'un certain ninja. Ce fut en reconnaissant son souffle et sa manière de se mouvoir avant même qu'il n'émerge entre les feuilles qu'elle comprit ce qu'il se passait. Après tout, elle avait déjà assisté une ou deux fois à ce type de scène, et de son point de vue, c'était déjà une ou deux fois de trop. Ce fut donc un regard un peu sévère qu'elle lança au Juichidaime, lorsqu'il débarqua enfin dans son champs de vision.

- Sérieusement ?


Dernière édition par Shiro Umikaze le Dim 2 Déc - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Kyo Senju
Rang B
Rang B
Kyo Senju
Messages : 84

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyDim 2 Déc - 15:17

L’insécurité. Un sujet qui se dévoilait de plus en plus préoccupant tandis que la situation de la Feuille s’améliorait pas à pas, jour après jour, dans une ambiance de franche camaraderie et de solidarité entre les Villageois de Konoha  qui reconstruisaient avec  fougue le Village qui les avait tous vu naître. L’insécurité cependant, était un sujet d’actualité, loin des murs, des enceintes du Village, les fameuses portes de Konoha ainsi que la grande muraille protégeant Konoha, se trouvait une incertitude pour tout les Shinobis, et même les commerçants et les Civils qui souhaitaient et devaient sortir hors des murs : L’absence évidente d’informations.

Il est certain, que Kyo avait pris des mesures, conformément à ses souhaits évoqués lors de la grande Assemblée qui avait vu divers points de vue se confronter, mais tous étaient d’accord sur le fait que rétablir un réseau d’informations décent permettrait une meilleure sécurité pour le Village, pour les civils dont la protection dépend de l’influence du Village Caché du Pays ainsi que pour les Shinobis qui partaient en mission pour la Feuille sans avoir d’informations fiables au niveau des frontières, ce qui restait globalement risqué.

Pour pallier rapidement à cette carence en visuel global, Kyo avait donné pour mission depuis son investiture de reprendre le contrôle des frontières. Les mesures étaient simples, des Shinobis se relayaient l’un après l’autre tous les deux, trois jours, comptant comme une mission. Envoyant des rapports de manière régulière, les informations étaient centralisées en temps quasi réel sur des tracés géographiques des frontières du Pays du Feu afin d’assurer une vision optimale pour limiter les mauvaises surprises.

En Hokage, digne et respectable.. C’est au sommet d’un arbre, paisiblement assoupi sur une robuste branche de chêne que Kyo passait une journée ensoleillée. Retrouvant peu à peu le rythme de vie qu’il eut depuis sa plus tendre enfance, il avait réussi à concilier devoirs et détente grâce au Kage Bunshin no Jutsu qu’il avait assimilé peu de temps après sa prise de fonction.. Un jutsu drôlement efficace et si pertinent qu’il n’était pas encore percé à jour par son Conseiller. Une douce brise souffla, berçant les rêves d’un jeune Homme paisiblement endormi.

Un bruit cependant vint le tirer d’un sommeil profond. Entrouvrant les yeux, il ne put qu’apercevoir une silhouette qu’il ne connaissait que trop bien : un petit animal, vif, agile, rusé, courant toujours après le Senju pour lui briser les noix, mais cette fois-ci était la fois de trop ! Deux secondes ne s’étaient pas écoulées que le Juichidaime sauta littéralement de l’arbre à la poursuite de son ravisseur de panier repas contenant ses brioches confectionnées avec passion par l’un des meilleurs artisan du Village de la Feuille.

Concentrant du chakra sur la plante de ses pieds, l’écorce se fissura, preuve d’une trop grande dose de chakra concentré dans ses pieds, le but de l’exercice aujourd’hui n’était plus de doser, mais d’aller aussi vite que la physique le permit. C’est une folle course poursuite qui débuta. Durant non loin de dix heures intenses ou la topographie changea, la fureur du Mokuton s’abattit littéralement sur la petite bête qui encaissait les assauts sylvestres, non pour autant démordre, le Lémurien se faufilait tel l’éclair à travers les attaques du Senju qui n’allait pas laisser encore une fois s’échapper ce fauteur de troubles !

Le soleil commençait lentement à décliner lorsque Kyo qui poursuivait le Lémurien qui était plus rapide que lui avait pu s’échapper. Le Juichidaime lui essoufflé comptait se poser sur une branche pour déjà voir où il avait pu attérir, non conscient jusqu’à lors qu’il allait quasiment quitter le Pays Du Feu lorsqu’il aperçut une silhouette féminine qui le déstabilisa et le fit glisser avant d’aller s’écraser au sol. Relevant la tête, c’est Shiro qui montrait le bout de son nez, un air plutôt sévère la marquait alors, fixant le pauvre dépossédé de repas qui se retrouvait dans une posture pour le moins représentative de sa journée : un gros bazar !

- Hoy Shiro ! J’me suis perdu en route, mais ça me fait plaisir de te voir ici ! Je poursuivais un Lémurien qui m'a volé mon sandwich .. On est où au fait ?


Le sourire monta jusqu’aux oreilles de l’Hokage perdu, qui scruta les environs, étant définitivement incapable de se localiser alors.

_________________
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] 1538926898-mwa
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyMar 4 Déc - 20:29


Shiro soupira. Avec toute l'affection qu'elle portait à son camarade, avec tout le respect qu'elle avait pour ses étincelles d'intelligences et de réflexion, avec toute la déférence qu'elle donnait à la supériorité hiérarchique, elle avait parfois du mal à se convaincre qu'il pouvait les mener vers un avenir stable et florissant. Ne serait-ce qu'à cause de sa capacité de concentration négative. Elle au moins, quand elle décrochait, elle faisait l'effort de rester en place, elle ne s'enfuyait pas sous d'obscures excuses à la crédibilité variable.

Mais bon, les faits étaient là, son Hokage était devant elle, aussi enthousiaste que perdu après avoir poursuivi son goûter. Allez savoir pourquoi, mais la kunoichi était intimement convaincue que même si elle indiquait le chemin de Konoha au garçon, il n'allait probablement pas déborder de motivation pour retourner à la paperasse, quitte à se "perdre" à nouveau. Pendant un bref instant, la Chuunin se demanda comment Kyo pouvait à la fois être toujours à son poste à abattre du travail, et se balader au hasard dans les forêts de Hi, mais sa réflexion n'alla pas plus loin. La raison en était simple : ça faisait bien cinq secondes qu'un silence gênant s'était installé depuis la question du shinobi, cinq secondes pendant lesquelles elle était restée immobiles, mains sur les hanches à regarder vaguement le vide dans sa direction.

- Ahem, fit-elle dans une tentative de reprendre un contrôle d'elle-même qu'elle perdait à grande vitesse. On est où, heu, oui. Hem. On est au sud de Konoha. Très au sud. Pas loin de la côte en fait. Là où je vais, j'allais… enfin, où je vais. Faire une ronde. 'fin, un repérage. 'fin, un tour des frontières quoi, de la frontière avec- oh laisse tomber.

La jeune femme soupira longuement, passa sa main sur son visage, et reprit contenance, le calme rendant à sa voix son aspect plus lent et doux.

- Bref, vu où tu es, autant passer là nuit dans le hameau où je vais… Je ne peux décemment pas laisse le nouveau Kage se perdre tout seul dans la nuit… Après, à toi de voir si tu veux rentrer ou m'accompagner. Et j'avoue que je ne serais pas contre un peu de compagnie, ça fait longtemps qu'on n'a pas discuté…

Son expression s'affina dans un sourire légèrement moqueur, tandis qu'elle se préparait à repartir.

- D'autant plus que si tu es ici depuis si longtemps, tu n'as probablement pas d'urgence à devoir rentrer à Konoha… n'est-ce pas ?

Et elle s'élança vers la branche suivante, quasiment sûre d'être suivie par son camarade.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Kyo Senju
Rang B
Rang B
Kyo Senju
Messages : 84

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyMer 5 Déc - 6:09

L’humeur de Kyo oscillait a une vitesse telle que personne n’arrivait a le comprendre a ce sujet. Pour autant, la bonne surprise incarnée par la Kunoichi suffisait a enlever le Lémurien de la tête du Senju qui eut le temps de se redresser après une chute pour le moins grotesque et observa Shiro qui semblait l’observer tout en étant cependant plongée dans ses pensées. La Umikaze sortît d’une apparente méditation toujours face au sourire bienveillant de Kyo qui la laissa s’exprimer, il n’en fallût pas dix secondes avant que le sourire se transforme en un rire gentillet tandis que Shiro se perdait dans son phrasé.

La réaction de la Kunoichi était légitime et aurait désespéré n’importe qui d’autre de savoir que le Kage en poste se permettait de genre d’escapade nocturne aussi loin du Village. Un air gêné apparut sur le visage de Kyo a l’instant où il pensa que Shiro venait de le percer a jour, lui qui avait réussi jusque là a planter un Kage Bunshin a son bureau pour s’échapper en douce et aller accomplir ses folies et autres caprices dont il raffolait.

Cependant, se présentait devant lui la Kunoichi, qui lui fit plus ou moins adroitement part de la mission qu’il avait créé dans le cadre de la surveillance des frontières et de la quête d'informations, chose qu’il avait bec et ongle défendu dans l'Assemblée qui s’était tenu.. il avait déjà oublié mais il en importait peu après tout. Kyo comme pour répondre à la dernière parole de sa camarade après avoir acquiescé, s’élança a ses côtés en direction de la frontière et eut un sourire en se retrouvant a ses côtés.

- Ça rappelle des souvenirs cette petite escapade nocturne !

Le Juichidaime se mit a rire sans pour autant s’interrompre, comptant bien répondre aux interrogations si visibles, même sur l’air qu’elle avait adopté en le regardant tantôt.

- J'ai laissé un clone se charger du bureau, il y a beaucoup de choses a traiter mais je n’en démord pas. Je reçois le concours de tout le monde et c’est quelque chose qui me rend heureux je dois l’avouer. Je le suis d’autant plus de te retrouver ici.

Un sourire plus doux que d’habitude apparut sur la bouille de Kyo, qui apercevait alors, par delà le feuillage dense des arbres devant eux des lumières, dues à l’éclairage d’un Village côtier qui semblait fort bien habité. Il ne prit pas l'initiative de prévenir Shiro de sa trouvaille, celle-ci ayant du apercevoir depuis quelques temps déjà ce que Kyo venait d’avoir a l’œil.

- Je suis déjà venu ici il y a quelques jours pour rencontrer le chef du Village, ils font d’excellentes grillades par ici !

Le sourire enfantin de l'Hokage laissait transparaître ce qu’il avait pu convoiter quelques jours auparavant et ce qu’il allait chercher une fois arrivé sur place. Inconsciemment, il laissait la Kunoichi mener la danse, faisant en cet instant fi des grades séparant les deux Shinobis. C’est en tant que suivant que Kyo laissa donc Shiro prendre les choses en main a l’approche du Village en question.

_________________
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] 1538926898-mwa
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyVen 14 Déc - 23:57


Shiro n'avait pu s'empêcher de sourire à l'astuce de Kyo, mais elle se retint de lui demander s'il ne pouvait pas justement utiliser son clone pour abattre deux fois plus de travail. Elle se doutait qu'il y avait probablement déjà pensé, et de toute façon, un Kage Bunshin venait rarement seul. Elle s'inquiéta juste en conséquence du manque de chakra dont risquait de souffrir le Hokage en cas d'attaque, mais se rassura assez vite. S'il avait traqué cette bête et qu'il entreprenait de la suivre comme ça, c'était qu'il devait avoir les ressources suffisantes pour gérer les imprévus. Et de toute façon, il n'était pas seul, et ils n'allaient pas faire une mission trop dangereuse.

Ils poursuivirent donc leur route dans les arbres, la kunoichi levant les yeux au ciel avec amusement aux commentaires culinaires de son camarade, et ils touchèrent finalement au but une petite heure après le coucher du soleil. Le village qui allait les accueillir pour la nuit était petit et plongé dans la pénombre, mais ce n'était pas un hameau comme on pouvait en trouver dans les forêts du pays. Il s'agissait d'un attroupement d'une douzaine de maisons en bord de mer, probablement assez grandes pour toutes héberger une famille entière. L’œil aguerri de la shinobi sensoriel nota les traces autour du village qui révélaient l'ancienne présence d'un large campement. Cela aurait sans doute pu l'inquiéter, mais elle savait que ce village avait fait parti des nombreux à avoir accueilli des réfugiés pendant la semaine de l'attaque de Kami. Apparemment, tous ceux qui s'étaient réfugiés ici étaient repartis, mais ce n'était pas le cas partout, Konoha n'avait pas encore retrouvé l'entièreté de sa population initiale. En effet, si nombre d'hommes et de femmes forts étaient revenus pour mettre la main à la pâte, beaucoup avaient laissé leur famille derrière le temps que ça se tasse, tous ne pouvant participer à la reconstruction.

La jeune femme laissa donc cette information dans un coin de sa tête, et releva le visage vers le noir de l'horizon, là où le ciel et l'eau se confondaient. Elle inspira avec un bonheur sincère la grande bouffée d'air iodé qui lui fouetta le visage. La brise marine venait droit de la mer, envahissant la côte d'un bise fraîche qui secouait les arbres, les plus proche n'étant séparés de l'eau que de par quelques dizaines de mètres. Ayant complètement oublié Kyo, toute portée au plaisir enfantin qui l'envahissait dès qu'elle voyait cette immensité, elle avança vers le village en laissant le vent l'entourer de ses caresses. Son regard se perdait dans la myriade de scintillements gris qui parcouraient l'onde au fil des vagues. Certains voyaient ça comme de pâles reflets de la lune, elle les voyaient comme l'indispensable finition pour parfaire son tableau. Son esprit commença à se rapprocher de la mélancolie et des souvenirs de longues navigations avec son père, mais sa raison reprit finalement le dessus.

Arrachant son regard à la contemplation et son attention à l'étreinte de l'air, elle se dirigea finalement vers la plus grande maison, des fenêtres de laquelle émanait une lueur chaude. Se tournant vers Kyo pour s'assurer qu'il était toujours là, elle prit l'initiative de frapper doucement à la porte, quand bien même celle-ci était entrouverte. Un grincement de bois à l'intérieur retentit d’abord, vite suivi d'un pas lourd qui se rapprochait. Un visage basané par le sel et encadré par une barbe fournie se dessina dans l’entrebâillement. Un regard vers le cou de la kunoichi, protégé par le bandeau de Konoha, un autre à l'attention de la silhouette tout juste éclairée du Hokage, et enfin un grognement apparemment satisfait suffirent à ouvrir la porte aux deux nouveaux venus.

La jeune femme n'eut pas besoin de cligner des yeux pour s'accoutumer à la lumière, celle-ci venant simplement d'un foyer central peu fourni. La maison était relativement sobre, comme on pouvait s'y attendre d'une maison de pêcheurs, mais plusieurs portes glissantes suggéraient la présence d'autres pièces. Par ailleurs, des décorations murales à base de coquillages ou de pierres semi-précieuses rehaussaient l'ensemble et suggéraient le statut de chef de leur hôte. En parlant de ce dernier, il était retourné poser sa grande carcasse auprès du feu, face aux visiteurs, et leur faisait signe de s'installer avec lui. Des mèches blanches parsemaient sa chevelure noire, mais elles semblaient davantage dues aux épreuves de la vie qu'à l'âge du chef du village, qui semblait n'avoir même pas la cinquantaine.

- Eh beh, j'm'attendais à un ninja v'nu patrouiller la frontière, et v'la que le Juichidaime débarque en personne, entama-t-il d'une voix rauque et un peu traînante. Qu'est-ce' c'est cette fois, tu t'es encore perdu ? ...'fin bref, z'avez faim ? J'ai gardé du souper... Au fait, j'crois pas te connaître ma grande, j'm'appelle Genki Watanabe, 'chanté.

La jeune femme lança un regard envieux vers les brochettes portant des grillades de poisson qui sentaient en effet spécialement bon, et ne résista pas plus longtemps. En saisissant une, elle la garda cependant entre ses mains pour pouvoir parler sans soucis.

- Merci beaucoup pour votre accueil, je m'appelle Shiro Umikaze, enchanté... commença-t-elle d'une voix douce en inclinant délicatement la tête. Je suis bien la patrouille que vous attendiez, et notre Hokage est là car... il a décidé de participer. J'espère que... ça ne posera pas de problème pour cette nuit ?

Genki haussa les épaules, l'air pas plus embêté que ça, répondant toujours sur le même ton :

- J'avais prévu une seul chambre, mais j'peux sortir un aut' tatami. Y a pas de problème. Mangez, mangez, 'devez avoir faim.

La jeune femme acquiesça en souriant, et s'attaqua à sa brochette, qui s'avéra aussi bonne que prévu. D'ailleurs, elle avait à peine terminé sa première que leur hôte lui en tendit une seconde, discutant avec Kyo. Finalement, alors que les deux shinobis se relevaient pour se diriger vers la dernière porte ouverte, Shiro fit quand même un arrêt pour demander au pêcheur :

- Au fait Genki-san, vous avez des informations sur l'état de la frontière ? Il n'y a pas eu d'attaque ?

- Si, un peu... répondit l'homme en haussant les épaules. Mais ça descend pas jusqu'ici, c'sont les marchands itinérants qui nous l'disent... Y aurait des bandits du pays voisins qui profitent de l'occasion pour faire des raids, parfois. J'vous en dirais plus demain, r'posez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Kyo Senju
Rang B
Rang B
Kyo Senju
Messages : 84

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptySam 15 Déc - 16:22

Il était simple pour Kyo de voir à quel point la Kunoichi qui lui tenait compagnie, où plutôt l'inverse pour cette mission appréciait l'air marin et le décor qui lui était proposé dans ce petit Village côtier semblait la déconnecter de ce qui l'entourait. Est-ce qu'elle avait vécu un passé lié avec la Navigation ? Habitée en bord de Mer ? Avait-elle de l'expérience en Navigation ? Après tout, ses capacités naturelles d'observation au sein d'un Navire serait d'une aide redoutable pour percevoir les variations météorologiques et anticiper des vents favorables à exploiter ou même des catastrophes naturelles à éviter en pleine Mer. Ces questions se bousculaient dans l'esprit du Senju qui souriait pourtant, en retrait pour cette mission, il laissait carte blanche à la Chuunin et souhaitait la voir agir d'elle-même, et aussi parce qu'il voulait la laisser profiter d'instants qui la faisait ressembler à l'Hokage d'une manière surprenante lorsque celui-ci se mettait quelque chose en tête et semblait également ne voir que ce qu'il avait à l'esprit.

Leur route les menèrent donc jusqu'à l'humble demeure abritant le chef du Village, Genki Watanabe qui étrangement avait fini par reconnaitre Kyo d'un simple coup d’œil suite à ses diverses excursions à la chasse au Lémurien qui lui-même, petit bestiau qu'il est prenait plaisir à dépouiller le Senju de ses biens personnels, notamment quand il s'agissait de son casse-croûte, ce qui avait eu pour effet notable de rendre Kyo à la limite de la paranoïa dès lors qu'il avait un Lémurien dans son champ de vision ! Un léger sourire adressé au chef du Village, en guise de salutation en se faisant le plus discret possible pour laisser à la Chuunin le soin de mener à bien la mission qu'elle avait à charge et le Juichidaime s'engouffrait par delà la porte grinçante en bois avant d'arriver dans une pièce pour les moins rustique, le mobilier, composé principalement de bois, des pierres précieuses attestant d'une certaine forme de richesse et une odeur des plus alléchantes provenant de la cuisine.

L'Hokage n'échangea pas beaucoup avec le Chef du Village qui se focalisa notamment sur celle qui venait en renfort afin de prémunir le petit Village de tout danger. Tout cela faisait partie d'un projet qui tenait à coeur à Kyo aujourd'hui, un projet qui vise à rendre plus visible les efforts des Shinobis pour apporter aux voisins afin d'une part de renouveler la confiance qu'ils peuvent accorder au Village caché, de l'autre pour qu'à leur tour, ils puissent venir en aide à la Feuille, un effort commun et sur une base de réciprocité en somme. Genki semblait déjà avoir de la considération devant la Kunoichi, aimable et souriante qui pour le coup n'avait plus à se soucier de son logement pour la nuit, elle allait dormir dans la chambre d'ami de Watanabe-san en ma .. Kyo tilta à cet instant précis et un sentiment de gêne inexpressible lui apparut, sentiment qu'il refoula assez vite et fit mine de l'étouffer en buvant un peu de thé vert.

La soirée passa bien rapidement, Kyo échangeant avec le Chef et avec Shiro concernant sa mission, rebondissant sur les paroles et le témoignage de Genki', les deux Shinobis s'intéressèrent à ce qu'il avait décrit, des bandits, des raids, il n'avait pas fallu longtemps pour que la déchéance de la Feuille ne parvienne aux oreilles des rapaces qui n'avait de buts que la dépouille des démunis et des blessés, une chose que Kyo ne supportait pas et qui se voyait dans son visage, un air, grave, bien prononcé qu'il n'arborait que très rarement malgré sa position. Cependant, il n'entreprit aucune forme d'initiative, et laissa Shiro récolter toutes les informations nécessaires à la réussite de sa mission. Arriva alors l'heure d'aller se coucher, Kyo était plus ou moins habitué à la présence de la Kunoichi, après tout ils avaient partagés quelques périples et elle l'avait vu à moitié dévêtu dans la Forêt de la Mort où ils avaient passés des moments pour le moins extrêmes.

Dos à la Kunoichi qui venait de pénétrer dans la pièce et faisant face au mur en bois de la maison, le Senju se mit à son aise, enlevant le haut de son Kimono blanc et se retrouvant simplement vêtu de son bas et d'un t-shirt à manches court, noir, aux bordures rougeâtres, fait d'un tissu souple et a moitié ouvert, dévoilant la moitié du torse du Senju. Celui-ci toussa et sortit de son sac des parchemins contenant des rapports qu'il avait emportés avec lui afin d'avancer dans son travail personnel. Il les déposa sur la table de chevet et alluma une bougie qui installa quoique peu intense une lueur non agressive pour les yeux, permettant aux deux Shinobis de se reposer après leur voyage. Il ne fallut pas longtemps avant que la Kunoichi feuilletée ne s'endorme, l'air serein tout autant que son visage apaisé. Le Juichidaime passa une trentaine de secondes à la fixer du coin de l’œil, se remémorant cet instant où Shiro s'était mise à contempler l'espace marin qui leur faisait face et arbora un léger sourire. Replaçant la couverture comme il se devait pour bien couvrir sa camarade, il passa l'une de ses mains dégager les mèches recouvrant son front en s'assurant qu'elle dormirait correctement et sortit de la pièce après avoir revêtu son Kimono. Quelques secondes plus tard, Kyo aperçut Genki, l'air soucieux et se rapprocha de lui de front, pour éviter d'attiser sa Garde, se plaçant à ses côtés comme pour parler à un vieil ami.

- Tu devrais aller te reposer Genki', je vais prendre le relais pour cette nuit. C'est en partie ma responsabilité de veiller sur chacun d'entre vous.

Il n'en fallut pas davantage pour que le Chef grogna et répliqua d'un ton sec et intransigeant.

- T'n'es pas responsable pour tout ça Kyo. T'as fait d'ton mieux et j'le sais, si y en a bien un qui n'abandonne jamais ses proches c'est bien toi. Ça doit t'faire tout drôle d'être Hokage, j't'ai connu plus jeune et cass'cou, mais j'ai confiance en toi, tu vas nous apporter de bonnes choses.

Le Senju n'était pas d'humeur à se pardonner lui-même, chaque jour passant lui rappelait dans ses cauchemars la vision d'horreur, des Shinobis ensevelis sous la Lave, des lambeaux embrasés de leur tenue restants, une odeur de cadavres et cet être qui était responsable de cette tragédie .. Le poing serré, Kyo souffla peu après coup, pour évacuer sa frustration et ses remords, afin de répondre à son ami.

- Merci Genki, merci.. merci..

Passant outre son sourire habituel, les souvenirs et sa frustration lui faisaient ce soir là verser des larmes de douleur, un sentiment de déchirure indescriptible qui le traversait à mesure qu'il repensait à tout ce qu'avait du traverser le Pays, et à son incapacité à défendre ceux qu'il aimait alors qu'il s'était résolu à devenir assez fort pour pouvoir le faire, ayant même réussi à faire sien le Mokuton qui était la marque de fabrique de Hashirama Senju, le frère de son ancêtre direct : Tobirama Senju. Genki vint lui tapoter l'épaule pour le réconforter et lui indiquer la chambre où dormait la Umikaze afin de l'y rejoindre et de se reposer quelque peu. Kyo déclina provisoirement son offre et finit par rester seul tandis que le Chef du Village lui suivit son propre conseil et alla trouver refuge dans les bras de Morphée.

La nuit battait son plein, la danse des flots silencieux s'abattant avec douceur sur le rivage, le doux vent de nuit qui balayait les quelques feuilles vertes des arbres environnants tombés au sol. Une nuit qui bascula du tout au tout, lorsqu'une présence, un bruit provenant d'un buisson à quelques mètres du Rocher où le Senju avait trouvé refuge se fit entendre. L'Hokage sauta du Rocher et prit appui sur ses jambes, et marcha en direction de l'endroit où le buisson s'était anormalement agité il y a quelques instants. Il ne fallut alors que quelques secondes pour que Kyo aperçoive un enfant du Village, en pleurs, bâillonné, en tenue de nuit saucissonné qui s'agitait tandis que le ravisseur se tenait à une vingtaine de mètres du Senju, embarqua l'enfant et tenta de prendre la fuite, maîtrisant le chakra, et non des moindres car maîtrisant le Raiton visiblement, il en enduisit son corps et se rua droit devant à une vitesse ahurissante.

Le Juichidaime ne perdit pas de temps, tandis que son corps après un simple mudra s’enfonçait dans le sol, la seconde d'après il avait disparu de la surface, tandis qu'étant à proximité de l'arbre, et ayant de ses yeux déterminé l'angle de fuite de l'individu, utilisa le Mokuton pour placer sous ses pieds, corps placé a l'horizontale des racines parsemés d'une grande dose de Chakra et s'auto propulsa grâce à la propulsion du bois à une vitesse défiant l'imagination en ligne droite dans la direction souhaitée. En vol plané traversant littéralement la terre sous les pieds de l'individu, il ne fallut pas longtemps avant de voir Kyo réapparaître directement du sol, se tenant devant lui seulement quelques instant après la fuite du bandit.

Marchant silencieusement vers sa cible, l'atmosphère était électrique, le regard déterminé du Senju fit pâlir l'agresseur qui se rua sur le Senju, qui lui poursuivit son chemin vers l'enfant injurié. Une charge électrique, qui s'abattit sur l'Hokage, revêtu de son propre Mokuton, qui empêcha non seulement l'attaque de se produire, mais de par la solidité de la "seconde peau" du Shinobi de Konoha, brisa les phalanges de son assaillant. L'instant d'après, le fauteur de troubles prit la fuite, laissant seuls le Senju et l'enfant evanoui par la panique et le stress qui sans doute l'avaient poussé à bout.

Kyo raccompagna l'enfant en le portant dans ses bras et le ramena jusqu'à sa maison, la fenêtre encore ouverte de sa petite chambre et de l'y déposer tranquillement dans son lit pour ne pas alerter ses parents. Puis il se reposa sur son Rocher, et veilla toute la nuit pour assurer la Garde du Village. Le soleil, quelques heures plus tard se leva sans même que le Juichidaime n'y prête attention, l'air absent et concentré, le regard perdu au loin, vers l'horizon. Finissant par se résoudre à aller se reposer, il en profita pour se glisser dans la chambre en toute discrétion et s'endormit sans attirer l'attention.

_________________
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] 1538926898-mwa
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptySam 15 Déc - 20:15


La kunoichi s'était endormie assez vite, malgré la situation. Vêtue simplement de son short et d'un haut en maille, son sommeil en retard dû à son enchaînement de missions l'avait immédiatement rattrapé, et l'avait assommé sur place. Un simple tatami couvert par un futon était à ses yeux le plus confortable des lits, après plusieurs jours de missions sans pause, durant lesquels elle avait au mieux somnolé sur une branche.

Cependant, Shiro faisait partie de ces gens dont la conscience du devoir les rattrapait même dans leur sommeil, et elle se réveilla donc spontanément assez vite, alors que l'aube pointait. Laissant la lumière du matin qui filtrait la réveiller doucement, elle fut néanmoins interloquée par le calme ambiant. Tournant la tête vers le tatami de Kyo, elle le découvrit vide, et même froid. Elle fronça les sourcils, surprise. Il s'était déjà levé ? De léger grincements de parquets attirèrent son attention. Trop légers pour être l'oeuvre d'un civil adulte, trop espacés pour correspondre aux pas d'un enfant, elle devina les pas d'un ninja, et donc ceux de Kyo, et entreprit dès lors de faire semblant de dormir. Restant immobile, tournée contre l'autre mur et respirant lentement, elle l'entendit se coucher et quelques minutes plus tard, la régularité de sa respiration lui indiqua qu'il dormait. Se redressant de nouveau, elle tourna de nouveau son regard vers lui. Avait-il dormi cette nuit ?

Soupirant, elle se leva souplement et se rhabilla en silence, hésitant quelques instants à poursuivre la mission toute seule pour ne pas perdre de temps, puis sortit de la pièce. La maison était silencieuse, a priori personne n'était déjà levé. Elle sortit du bâtiment, et marcha doucement vers l'eau. Pas de vent ce matin, l'air était calme et c'était presque une mer d'huile qui se révélait à elle, dans un intense silence. Marchant jusqu'au bout du ponton le plus proche, elle s'agenouilla et joignit ses mains. Quelle meilleure situation pour prier Zefa ?

Cependant, tandis que ses Yeux de vent s'éveillaient naturellement, comme à chaque prière, elle remarqua quelque chose. Se relevant souplement, elle se retourna vers le village et lança un regard soucieux vers la forêt. S'approchant, son impression se confirma : branches brisées, traces de pas sur le sol, tout ceci datait de cette nuit. Lançant son attention vers la piste qui se poursuivait dans la forêt, les mouvements de l'air ne lui indiquèrent aucune présence. Et quand elle portait son attention à la maison d'où partaient les traces, l'air qui s'échappait des fenêtres ouvertes révélait de la vie à l'intérieur. Cependant inquiète, elle s'en approcha et frappa à la porte d'entrée.

Quelques instants plus tard, une femme a l'air ensommeillé lui ouvrit, puis lui lança un regard aussi interrogateur que circonspect. D'une voix calme mais sans trop cacher son appréhension, Shiro lui demanda :

- Excusez-moi, j'ai vu des traces de pas qui partaient de la fenêtre de derrière... tout va bien ?

- De derrière... ? la femme fronça les sourcil, puis une ombre de frayeur traversa son visage.

Se détournant sans un mot, elle alla d'un pas vif et aussi silencieux que possible vers une porte du fond, qu'elle entrouvrit doucement, puis elle susurra quelque chose. De l'entrée, la kunoichi n'entendait pas vraiment ce qu'il se passait, et elle n'essayait pas d'écouter. Elle fut cependant légèrement surprise de deviner une voix d'enfant répondre, apparemment réveillé. Aussi surprise que la femme qui rentra dans la chambre, laissant simplement la porte entrebâillée derrière elle, et autorisant uniquement à la jeune Konohajin de deviner une conversation. Puis des sanglots.

La femme, qui était probablement une mère, en ressortit quelques instants plus tard avec un air ébranlé et un enfant en pleurs dans les bras. Elle dit d'une voix tremblotante d'émotion :

- Il... quelqu'un a essayé de l'enlever cette nuit... Oh mon dieu... Je... il faut faire quelque chose...

- Attendez, attendez, fit Shiro dans l'espoir de calmer la panique montant chez son interlocutrice. Calmez-vous, asseyez-vous et racontez-moi ça.

La femme obtempéra, serrant toujours son petit contre son buste, et bafouilla :

- J-je ne sais pas... il m'a juste dit... oh mon dieu...

Pinçant les lèvres, la kunoichi reporta son attention sur l'enfant. Posant délicatement sa main sur le bras de la villageoise, elle la força doucement à défaire son étreinte et incita l'enfant à se tourner vers elle. Faisant de son mieux pour avoir un visage sympathique, et lui demanda aussi gentiment que possible :

- Raconte-moi ce qu'il s'est passé... que j'aille taper les méchants...

L'enfant leva vers elle des yeux rougis par les larmes, et bafouilla :

- Il y avait un monsieur en noir... avec de l'electricité... et puis... il m'a attaché et il... il m'a pris... et puis... il y avait un autre monsieur... et puis il y avait un m-monstre qui... qui est sorti du sol... et puis... j-je sais plus...

Cette histoire aurait très bien pu ressembler à un simple cauchemar, s'il n'y avait eut les traces de pas, et surtout les traces de cordes sur les bras du petit. La kunoichi ne comprenait pas tout, elle imaginait qu'il y avait eût deux agresseurs, dont un utilisateur de raiton ? Mais c'était quoi ce "monstre" ?

- Mais pourquoi, pourquoi tu ne nous as pas réveillé ? sanglota la femme en reprenant son fils contre elle.

- J'voulais pas vous embêter... marmonna le petit, tête enfouie dans son cou.

Lançant un regard entendu à la mère qui emmena le garçon dans une autre pièce, la Chuunin se détourna et reporta son attention vers la piste. Il n'y avait qu'une façon de tirer les choses au clair, c'était d'aller récolter des indices sur place. Réactivant ses Yeux de vent, elle s'élança.


Dernière édition par Shiro Umikaze le Ven 25 Jan - 9:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Kyo Senju
Rang B
Rang B
Kyo Senju
Messages : 84

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyDim 16 Déc - 7:55

Quelques heures passèrent depuis que Kyo eut fermé les yeux pour reprendre des forces avec un sommeil amplement justifié. Les images de cette nuit où l'un des nuisibles venus enlever un enfant du Village, que l'Hokage connaissait très bien et appréciait grandement d'ailleurs, fils de Natsuko Hebihane, qui nombre de fois lui jurait des sermons quand le Senju ravageait les alentours du Village, se plaignant de ne pouvoir pratiquer sa couture en silence. Kiba lui, accordait une grande affection à la nature depuis ses trois ans, en ayant aujourd'hui sept, c'est dans des circonstances que le Senju aurait souhaité éviter pour lui qu'il avait pu constaté la belle croissance du petit enfant d'autrefois. Le souvenir lointain des deux chenapans, l'un en âge de l'être, l'autre, farfelu de nature quand il était lancé malgré son âge avancé, c'est avec une pointe d'ironie que Natsuko déclarait un jour que Kyo et Kiba étaient comme deux frères lorsqu'elle les voyait s'aventurer en forêt observer la Faune et la Flore, ce qui avait fait rire le Senju à l'époque..

Des souvenirs délicieux qui berçaient et apaisaient l'âme en peine de Kyo qui finit par ouvrir l'oeil et se lever machinalement, un peu comme si il était chez lui, et c'était en un sens le cas, il se sentait comme dans une seconde famille dans ce petit Village côtier éloigné de tout et parsemé de végétations denses emplies d'une vie sans commune mesures, regroupant diverses espèces animales, des plantes de tout type, la terre était fertile et permettait énormément de possibilités au Village sous la garde de Genki. Justement, le voilà qui sortait en parfaite synchronisation avec le Juichidaime de sa chambre, et c'est après des salutations enjouées que les deux hommes se placèrent autour de la table, dégustant un peu de thé et quelques denrées pour se remettre d’aplomb après le sommeil court qu'ils eurent chacun. Un détail, n'avait guère échappé au Senju, qui constata l'absence de la Kunoichi qui semblait être parti de bonne heure, mais Kyo posa son regard sur le Chef, repensant à ce qu'il s'était passé hier.

- Expliques moi tout ce qui se passe ici Genki, hier, un mercenaire sans doute, a tenté de kidnapper Kiba, je ne connais pas son objectif et il a filé trop vite pour que je puisse l'immobiliser après coup.. Mais, il a pu utiliser le Ninjutsu, le Village est clairement en danger, pourquoi tu ne m'as rien dit avant ?

Un silence de marbre d'installa entre le Juichidaime et Watanabe-san qui se contenta de grommeler quelques instants avant de rompre définitivement ce blanc installé entre les deux personnes.

- Ils on' prit une famille en otage, o'doit faire c'q'il demandent, sinon, ils tueront ces pauvr'gens. Si j't'avais dit ce qu'ils s'passait, ils s'raient morts. Maint'nant, ils sont avertis.. J'voulais pas t'embarquer la-dedans, j'suis désolé..

Le Juichidaime se leva du tatami avec souplesse et alla déposer une main sur l'épaule de son ami avant de déclarer d'un air rassurant et aussi responsable que sa fonction lui dictait de l'être.

- Je vais prendre cette affaire en main, et je vous ramènerai vos compagnons, je te le promets, je vous protégerai tous, au péril de ma vie.

Le ton d'assurance employé par le Senju, aussi solide que le Mokuton qu'il employait, visait à rassurer Genki qui avait du subir, beaucoup trop subir et en silence depuis la chute de Konoha après l'attaque de Kami. Cependant, Kyo n'était pas spécialisé dans le domaine sensoriel, et retrouver ce groupe de barbares n'allait être simple de sa propre initiative, surtout si il devait le faire discrètement. Il salua Watanabe-san de la main et s'élança dehors, dans la forêt, pensant y trouver Shiro qui devait sûrement investiguer dans les environs des lieux où Kyo se trouvait hier soir, n'ayant pas eu le temps de lui expliquer et connaissant sa perspicacité, il savait exactement où la trouver, ayant confiance en elle. Assurance qui paya lorsqu'il aperçut la silhouette de Shiro de dos qui semblait enquêter minutieusement. Le Senju descendit de son arbre et se hâta d'interpeller la Kunoichi.

- Shiro, j'ai compris ce qui se passe ici, et je vais certainement avoir besoin de ton aide. Hier, dans la nuit, un Mercenaire faisant sûrement parti d'un groupe de Renégats a tenté d'enlever Kiba mais j'ai pu l'intercepter à temps. Cependant, je pense qu'il s'agit d'un Groupe qui sévit en profitant de notre baisse de régime, pour mettre sous pression des petits Villages reculés, qui leur offre des services sous la contrainte.. Il va falloir les mettre hors d'état de nuire. Par contre, ils peuvent utiliser les Arts Shinobis, ce qui élève sûrement le taux de risques de cette mission..

Kyo marqua un temps de pause, avant de reprendre, la flamme ardente brulant dans son regard, sérieux et à la fois haineux.

- Il n'est pas question de laisser ces gens faire ce qu'ils veulent d'innocents, trop de sang a déjà coulé pour que je tolère ce genre de pratique.. J'ai cependant un plan pour les faire sortir de leur tanière. Ils se cachent depuis qu'ils savent sûrement que Konoha est arrivé ici, et ils se remontreront sûrement si nous mettons les voiles, il va falloir les leurrer, se faire passer pour des Civils, ou des Marchants itinérants pour ne pas causer d'incohérences quant au nombre de personnes habitant ici. A ce moment là, nous pourrons les coffrer et les mettre hors d'état de nuire.

L'Hokage attendit la réponse de la Kunoichi, l'air déterminé, il avait rarement tenu ce genre de discours, et le simple fait de se tenir ainsi lui faisait se sentir étranger vis à vis de lui-même..

_________________
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] 1538926898-mwa
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyVen 25 Jan - 13:59


La sentinelle scrutait scrupuleusement les alentours, plus scrupuleusement que ces derniers jours. Trop confiants en leur plan et en son succès, ils avaient négligé la surveillance et Ako en avait payé les frais. Ils avaient été naïfs de penser qu'aucun ninja ne s'en rendrait compte et la malchance avait fait que son camarade été allé chercher le gamin la seule nuit où un shinobi était resté sur place. Ils avaient laissé passer trop d'informations et l'homme présentement perché sur un arbre se promettait de ne plus faire cette erreur. Ce fut donc lors d'une de ses rondes, alors qu'il surveillait minutieusement les routes principales et le trajet que les shinobis de Konoha suivaient pour contrôler la frontière, qu'il vit la charrette.

C'était une petite charrette en bois, bâchée et tirée par deux hommes en tenue de voyage. Chacun portait sur le dos des grands paniers dont dépassaient des poteries, et les deux étaient armés : l'un d'un tanto à la ceinture, et l'autre d'un arc passé sur l'épaule. Les deux jetaient des regards à droite et à gauche, tout en s'éloignant du village. Le vigile les regarda en fronçant les sourcils. Des marchands itinérants ? Il ne pouvait pas savoir si c'en était réellement, le manque de surveillance de ces derniers jours aurait très largement pu laisser passer une telle information. Mais les voir partir comme ça, au lendemain d'une attaque, ça sentait le piège à plein nez. Pourtant, il avait beau scruter les alentours, il ne voyait pas de shinobis embusqués. Et le duo semblait vraiment nerveux, à serrer leurs armes et à jeter des coup d’œil de partout. Peut-être fuyaient-ils simplement un village qu'ils considéraient à risque, où avaient-ils un planning de voyage strict à respecter... Dans tous les cas, s'ils pensaient se protéger de son groupe avec des armes aussi maigres, ils se mettaient le doigt dans l’œil. Troquant son regard d'éclaireur pour celui de voleur, il constata que même si le duo n'avait visiblement pas eu les moyen de s'acheter une escorte, ils ne semblaient pas non plus sur la paille. Leurs vêtements, bien qu'usés, n'étaient pas de mauvaise qualité, la charrette était rutilante, et leur potentielle cargaison de poterie promettait d'avoir une certaine valeur. Suffisamment pour acheter les soins pour la main d'Ako, et le silence du soigneur qui s'en occuperait.

Calculant rapidement combien de temps il avait avant que le duo n'arrive à l'un de leurs lieux d'embuscade privilégié, il détourna sa tête et inspira pour lancer le signal : un sifflement d'oiseau spécifique. Attendant quelques secondes avant de percevoir la réponse du reste du groupe, il reporta ensuite son attention sur le marchand qui avançait toujours, mettant bien une seconde à se rendre compte de ce qui clochait. Où était passé l'au-

Une clef de bras soudaine l'immobilisa et le fit se plaquer contre le tronc de l'arbre où il était. Un souffle dans sa nuque, une prise ferme sur ses poignets, le contact froid d'un kunaï contre sa gorge. Et, à sa grande surprise, une voix de femme dans son oreille :

- Bien... maintenant, si tu ne veux pas mourir dans le quart d'heure au terme de longues souffrances, tu vas me dire, de un, combien vous êtes... de deux, où sont votre campement et les otages... et de trois, où vous aviez prévu de nous embusquer... Selon l'honnêteté de tes réponses, peut-être que tout ton petit groupe ne sera pas exécuté sommairement...

Seul un halètement paniqué répondant à sa question, Shiro entreprit de se montrer plus convaincante et commença à enfoncer la pointe de son kunaï dans la peau de son prisonnier, faisant perler une goutte de sang :

- Et dépêche-toi... Je ne suis pas réputée pour ma patience.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Kyo Senju
Rang B
Rang B
Kyo Senju
Messages : 84

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptySam 9 Fév - 5:20

Le plan imaginé par le Juichidaime portait visiblement ses fruits, le groupuscule de mercenaires qui sévissait dans la région eux-mêmes s'étaient jetés dans la gueule du Loup. Cependant, et certainement car la vie d'autres enfants du Village côtier étaient menacés Kyo resta, sous les traits du Marchand itinérant qu'il incarnait avec Shiro, aussi concentré que possible. La Kunoichi avait réussi a prendre par surprise la personne qui visiblement était tapie dans la végétation en attendant le bon moment, ou bien ses collègues, le banditisme de ce type se faisant rarement seul.. Tout se passait bien en l'instant mais sûrement allaient-ils recevoir très prochainement de la visite surprise, et s'il y avait encore des villageois captifs, la méthode pour les appréhender devait être millimétré pour écarter le moindre risque possible.

Kyo composa rapidement un mudra a l'instant où Shiro captiva l'attention de son interlocuteur d'une manière assez provocante et créa trois Bunshins grâce a son Mokuton qui aussitôt s'enfouirent dans le sol grâce a leur maîtrise des jutsus de leur original et ce afin d'aller se placer a divers endroits sur le terrain afin de recevoir les invités cordialement sollicités par cet étrange sifflement. Son raisonnement quant a lui se fit interrompre par l'eclaireur prit au piège par Shiro qui décida d'ouvrir la bouche.

- N-Nous sommes.. une diz'..

Il n'en fallût pas dix secondes de balbutiements avant qu'un Kunai, traversant plus qu'aisement la couverture qu'avait placée le Juichidaime, venait alors se planter pile dans le cou du Mercenaire qui tomba raide mort sur le coup. Le sol quant a lui devint rapidement boueux sur un périmètre couvrant l'espace où se tenaient les deux Konohajins, perturbant leur équilibre tandis qu'une vague de Katon émergea des boisées en direction des deux Shinobis pris par surprise, tels furent prit qui croyaient prendre. Cependant, le Juichidaime n'avait pas perdu son temps et c'est une véritable arborescence naissance et luxuriante et vint a naître sous leur pieds, permettant a Shiro et Kyo de retrouver un bon appui, hors de portée du terrain de l'adversaire.

Devant cette performance, deux personnages sortirent de l'ombre, un aspect quelque peu délabré du fait de leur condition de Nomades mais rien qu'en les observant, il était facile de comprendre qu'ils étaient très expérimentés au combat, et surtout, ils n'avaient aucun scrupule, cela faisait d'eux de redoutables ennemis. Focalisé par l'apparition subite de deux personnes en avant, et pendant l'utilisation de son Mokuton, le Juichidaime se fit prendre par surprise et fut forcé de lever les mains, deux Kunais le menaçant directement. Il arbora un sourire et déclara a haute voix.

- Désolé Shiro, on m'a eu !.. Ou pas.

Le sourire s'accentua tandis que le bois du Hijutsu Mokuton bougea alors que Kyo n'avait composé aucun mudra et c'est avec célérité que le bois enlaça ses aggresseurs, prit eux-mêmes par surprise qui rugirent de douleur lorsqu'ils furent compressés bien gentillement. Un pas après l'autre, il rejoint rapidement les côtes de Shiro qui avait pu échapper au Doton ennemi grâce a son jutsu de zone et se plaça a ses côtés, face a leurs assaillants.

- Si j'avais été pris a part par vous deux, sans doute la situation aurait été plus compliquée, mais revenons en a nos moutons..

Le henge disparut dans un léger nuage de fumée tandis que derrière cette couverture, les traits caractéristiques du Senju firent surface. Kyo fixa l'un et l'autre mercenaire, et son regard devint aggressif tandis qu'il formula ses propres questions.

- Comme l'a demandé ma charmante collègue ici présente, je n'irai pas par quatre chemins.. Ou sont vos otages ? Si cela s'avère nécessaire, nous pouvons nous battre, mais je ne souhaite pas de combats qui peuvent être évités alors réfléchissez bien Messieurs.

_________________
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] 1538926898-mwa
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptySam 9 Fév - 9:46

Dès qu'ils avaient senti qu'ils entraient dans une zone dangereuse, la kunoichi avait activé ses Yeux de Vent, elle avait donc repéré l'éclaireur bien avant que lui-même ne les voit, et avait patiemment attendu qu'il appelle du renfort avant de l'attaquer : il était plus prudent de s'occuper du gang par vague que tout d'un coup, surtout s'ils étaient un dizaine. Leurs deux nouveaux prisonniers semblaient un peu plus coriaces que le précédent, mais ils étaient aussi en bien moins bonne situation, complètement maîtrisés par le Mokuton du Kage. Shiro ne pensait pas qu'ils avaient vraiment conscience d'à qui ils avaient à faire, la nomination du Senju étant encore récente, et le garçon n'ayant pas la célébrité de ses prédécesseurs. Cependant, les signes qu'elle percevaient chez eux étaient assez clair sur le fait qu'ils étaient en mauvaise posture, et qu'ils le savaient. Ils restèrent cependant muet face à la question de Kyo, affichant un air de défi qui ne cachait pas leur appréhension à la jeune femme.

Projetant ses sens dans la forêt, la jeune femme repéra un troisième larron resté caché dans la brousse, visiblement prêt à assassiner ses compagnons s'ils faisaient signe de révéler quelque chose. Laissant Kyo essayer d'interroger les deux otages, Shiro disparut et atterrit juste en amont de l'homme caché, lui lançant un kunai dans la foulée. Sa cible sembla s'en rendre compte au dernier moment et parvint à esquiver l'arme de peu en se décalant, portant son regard vers la kunoichi. Toujours en silence, le bandit bougea imperceptiblement, mais suffisamment pour que les mouvement de l'air informe la Umikaze, qui perçut très vite la menace et sauta aussi haut que lui permettait la forêt pour éviter la chaîne d'explosion due aux parchemins minant les environs. Alors qu'un déluge de flamme la coupait de son ennemi, la jeune femme eut l'idée d'enchaîner les mudras pour créer un Kazekiri no jutsu, projetant une large lame de vent à travers la déflagration en direction du sol, au risque de provoquer un feu de forêt. Profitant du fait que les explosion se calmait finalement, la jeune femme s'élança vers le sol et atterrit juste à côté de sa victime frappée de plein fouet par son Fuuton baigné de flammes. Elle gémissait, le dos grièvement brûlé et à présent inoffensive. Portant son attention sur son environnement pour vérifier qu'il ne s'agissait pas d'un autre piège, la konohajin se saisit finalement du blessé et revint auprès des autres, lâchant devant les deux prisonniers celui qui les menaçait dans l'ombre.

- N'hésitez pas à répondre, ajouta la jeune femme à leur attention. Maintenant, c'est à nous qu'il faut obéir pour rester en vie.

Elle se donnait des grands airs dans ce genre de situation, consciente que ce type de menace pouvait s'avérer très efficace après une bonne démonstration de force. Mais ça n'empêchait pas qu'elle préférait garder le meurtre comme ultime recours, consciente qu'un prisonnier vivant pouvait s'avérer une large source d'informations. Néanmoins, elle n'hésiterait pas longtemps à appliquer sa menace sur l'un des prisonniers pour faire parler l'autre, surtout qu'elle craignait que le reste du gang ne débarque, soit en l'absence de signal victorieux, soit à cause des explosions.

Elle prit malgré tout soin de maintenir son masque d'indifférence déterminée pour ne pas laisser transparaître ses craintes. Finalement au bout de quelques instants d'échange de regards inquiets entre les prisonniers, l'un d'eux prit la parole alors que l'autre pinçait les lèvres en silence :

- Y sont au camp, le long de la rivière qui marque la frontière. On en placé juste à côté d'un immense saule pleureur.


- Mais même en sachant ça, vous n'arriverez pas à y accéder ! s'exclama d'un coup son compagnon dans un regain de motivation. Un genjutsu protège le camp contre quiconque ne fait pas parti du groupe, vous n'le trouverez jamais !

Le regard consterné de l'autre prisonnier s'ajouta au sourire ironique de Shiro, qui susurra :

- Merci pour ces précieuses informations, nous n'en demandions pas tant...

Échangeant ensuite un regard entendu avec le Hokage, qui venait d'entraver le brûlé de la même façon que les deux autres, les deux konohajins s'élancèrent d'un coup vers la frontière entre les hautes branches des arbres. Après s'être éloignés de quelques centaines de mètres des prisonniers, ils se posèrent sur une branche en hauteur. Shiro prit la parole, reprenant la voix douce et tranquille qu'elle gardait en situation de calme :

- Je pense qu'on peut les attendre ici... S'ils veulent secourir leurs camarades ou lancer des représailles contre le village, je pourrais les sentir approcher et je sais qu'en forêt tu n'auras aucune difficultés à t'occuper d'eux. Et s'il en reste encore six, mieux vaut les séparer encore un peu avant de lancer l'offensive contre le camp pour sauver les prisonnier...

Se redressant et s'imprégnant de toutes les informations que lui donnait le vent sur un kilomètre à la ronde, elle plongea dans le silence. Heureusement qu'elle avait appris à se servir de ce don en forêt, et qu'elle savait donc gérer les nombreuses interférences dues aux arbres et à la faune locale. Une fois encore, elle ne put s'empêcher de penser que c'était sans doute grâce à ça qu'elle avait l'impression d'être quasi omnisciente dès qu'elle s'en servait dans un terrain dégagé, comme une plaine ou en mer, où les informations lui parvenaient directement, sans déformation ni pollution, dans leur forme la plus directe et efficace.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Kyo Senju
Rang B
Rang B
Kyo Senju
Messages : 84

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyVen 22 Fév - 8:29

L'amusement s'était emparé du Juichidaime qui regardait Shiro prendre les choses en main à sa manière, et la tournure que prenait les évènements étaient des plus favorables. Kyo découvrait des talents qu'il ne connaissait pas chez la Chuunin, ayant pourtant maintes fois partagé les mêmes missions périlleuses, c'est une Shiro terrifiante qui pointait le bout de son nez, au damne du prisonnier qui ne tint pas même une minute avant de cracher le morceau, sans tortures qui plus est.

Le Senju suivit l'initiative de prendre de la hauteur afin sûrement d'analyser la situation et surtout les environs. La Umikaze semblait très concentrée dans sa détection tandis que Kyo lui ne voyait pas grand chose au loin, mais n'avait aucune compétence dans le domaine Sensoriel, laissant ce rôle à Shiro qui le jouait à la perfection lors de leurs missions communes. Cependant, il ne manquait pas de noter dans sa tête chaque prise de décision, chaque action et chaque mesure de la Chuunin, intéressé par son développement et n'ayant pas eu l'occasion depuis sa nomination de sortir de Konoha, sauf pour vagabonder aux alentours ou s'entraîner quotidiennement. L'analyse qui suivit était bonne, très bonne mais il manquait un peu de détail, ce que Kyo vint aussitôt ajouter en regardant sa partenaire.

- Effectivement, mais restons tout de même sur nos gardes Shiro, on ne connait pas les capacités de nos adversaires, eux non plus, mais rien que ce point leur donne un léger avantage étant donné qu'ils sont six et nous deux, il va falloir jouer astucieusement à partir d'ici.

L'Hokage affichait un regard sérieux, qui se dissipa aussitôt à la vue d'un oiseau peu commun qui attira forcément l'œil du principal intéressé qui se retint de dégringoler l'arbre où ils étaient perchés pour aller à sa poursuite. Il composa un unique mudra et créa trois clones, bien consistants et dotés d'une légère partie du chakra de l'original, chacun se dispersant et allant rejoindre les Clones de Bois déjà présents, dissimulés astucieusement pour étudier le terrain avant même leur affrontement avec les mercenaires. Cependant, le Moku Bunshin n'avait pas cette capacité de transmission instantanée d'information, et le Juichidaime décida de faire accompagner  les Moku Bunshins par des Kage Bunshins afin de permettre au Senju d'être tenu au courant du moindre évènement aux alentours par simple dissipation d'un Kage Bunshin.

Se tournant vers Shiro, c'est un sourire qu'arbora le Konohajin, un sourire bienveillant de quelques secondes, qui ne dura pas, tournant rapidement les talons en direction de l'Est il ne put qu'apercevoir les sensations du Kage Bunshin disparaître et faire immédiatement une déduction simple : quelque chose arrivait droit sur eux. Devançant la vision de Shiro, l'Hokage avait visiblement lui aussi largement sous estimé les capacités ennemies, et surtout leurs manières d'agir, complétement imprévisibles. Il ne perdit pas de temps, un seul regard vers l'Umikaze lui fit comprendre qu'iils devaient déguerpir mais une violente secousse fit perdre l'équilibre aux Shinobis, l'arbre lui-même tombant sous un choc inconnu, ne perturbant pas pour autant les réflexes des deux Shinobis qui parvinrent à changer d'arbre d'appui à temps.

Un rictus, suivi d'un rire, qui venait de derrière eux se fit entendre, tandis que la source de ce rire montrait le bout de son nez, son regard fixant fermement le Juichidaime auquel il lança un bout de papier que Kyo attrapa par reflexe et consulta d'un bref regard avant de figer sur deux éléments : sa photographie, prise lorsqu'il dormait sur une branche d'arbre et surtout une valeur en ryos. Le regard de l'Hokage fixait cet inconnu et en même temps donna une instruction à Shiro.

- Je pense que cet homme est venu pour moi, et de ce que j'ai vu, il venait de l'endroit que l'on cherche, j'y avais envoyé un clone qui s'est fait détruire par cet individu. Je vais le retenir ici, vas porter secours aux enfants tout de suite et prenez vite la fuite, je vous rejoindrai.

Se plaçant entre Shiro et le Mercenaire, Kyo arbora un sourire et adressa la parole à cet importun.

- Tu es le Chef de ce petit groupe n'est-ce pas ? Pourquoi est-ce que tu t'en prends.. ?

La question de l'Hokage fut interrompue par un rire de l'Homme vêtu d'une longue cape, ne dévoilant rien de sa corpulence si ce n'est un visage meurtri par quelques cicatrices, et un visage reflétant son avidité.

- Mais parce que je savais que tu allais pointer le bout de ton nez Kyo Senju, ça fait un moment que je t'observe tu sais.. jeune Kage hors de ton Village, et sûrement promu par urgence, ta prime sur le marché noir est extrêmement élevée, tu fais une cible de premier choix.. Et si je t'abats, ton Village finira par tomber dans le chaos total et j'en prendrai la main.

Le regard du Juichidaime changea radicalement de forme, devenant meurtrier, ses intentions belliqueuses prenant le dessus sur son calme et son amusement habituel, dévisageant cet Homme.

- .. Et c'est pour ça que tu as kidnappé tout ces enfants à leurs familles ? Que tu terrorises tout ces gens ?

Kyo adressa un regard à Shiro, puis au Mercenaire et sauta de l'arbre en question, en l'invitant à le suivre, ce que fit le Mercenaire, très confiant en ses capacités, et suivit donc le Juichidaime avec une certaine docilité. Il ne faisait aucun doute au vu du fossé séparant le Chef des autres Mercenaires que le reste des ennemis étaient sûrement là pour rajouter du nombre à ce groupe et ne devaient sûrement pas poser trop de problèmes à une Shiro aguerrie et vigilante. C'est dans une vaste clairière que les deux Shinobis s'arrêtèrent, et se mirent en garde, préparant un affrontement dont l'enjeu était vital pour la suite des évènements.

_________________
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] 1538926898-mwa
Revenir en haut Aller en bas
Shiro Umikaze
Rang B
Rang B
Shiro Umikaze
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] EmptyLun 4 Mar - 19:23


Shiro grimaça légèrement quand Kyo lui ordonna de le laisser affronter seul le chef ennemi. Elle trouvait au fond d'elle qu'il faisait preuve d'un terrible manque de bon sens en prenant cette décision : les primes au marché noir avaient un sens, et un chasseur de prime ne s'amuserait pas à poursuivre quelqu'un qu'il n'était pas sûr de vaincre. Et elle n'avait pas envie que son Hokage se fasse aussi stupidement tuer sous ses yeux, par simple fierté chevaleresque. Cependant, lorsque les deux partirent, elle ne les suivit pas. Tout d'abord car elle doutait de toute façon de sa capacité à soutenir Kyo : ils étaient complémentaires mais ne s'étaient jamais entraîné ensemble, et elle doutait de l'efficacité d'une combinaison improvisée de fuuton et de mokuton en combat. Ensuite, et surtout, depuis l'arrivée de cet inconnu, plusieurs autres personnes étaient restées dans l'ombre, quatre en fait. Ça laissait une personne qui gardait les otages, un jeu d'enfant quand elle en aurait fini. Si elle arrivait à en finir.

Restée immobile tandis que Kyo et le mercenaire s'éloignaient, son attention se porta aussitôt sur deux des bandits cachés qui entreprirent de suivre leur chef. Elle s'élança d'un coup à leur poursuite, laissant les deux autre au second plan de son attention, dégainant un kunai et deux shurikens. Comme portée par le vent, elle les eu dans son champs de vision en quelques secondes et lança un premier shuriken pour attirer leur attention. Se sachant rattrapés, les deux ninjas firent volte-face, armes sorties, prêts à combattre.

Le premier manipulait un tanto, et semblait prêt à ne se servir que de ça, mais le second n'avait pas dégainé d'armes, gardant probablement ses mains libres pour composer des mudra. Shiro évalua rapidement la situation. Si elle attaquait l'homme au tanto, elle risquait de laisser une ouverture à l'autre, mais si elle se lançait dans un combat de jutsu avec le second, le premier risquait de faire montre de talent insoupçonnés. Pas le choix, il fallait qu'elle les affronte en même temps. Et vite, car les deux qu'elle avait laissé derrière allaient à coup sûr intervenir. Et même contre des bandits de pacotille, elle n'avait pas envie de finir à quatre contre un dans un environnement aussi désavantageux qu'une forêt.



Comptant surtout sur sa vitesse pour se sortir de là, Shiro commença par envoyer une faible mais rapide vague de fuuton vers le second avant qu'il ne compose de mudra, et brandit son kunai juste à temps pour intercepter l'arme du premier qui avait bondi sur sa branche. Sachant qu'elle n'avait pas assez d'expérience dans le combat de lames au corps à corps pour tenir tête à quelqu'un d'entraîné, elle entreprit de décaler le combat dans un domaine qu'elle maîtrisait plus. Glissant vivement son bras libre autour de celui de son adversaire pour saisir son épaule tout en l'immobilisant, elle parvint à le faire basculer pour se glisser d'un pas dansant dans son dos. Profitant de la clef de bras qu'elle imposait à son ennemi, elle lui fit lâcher son arme et pivota juste à temps en sentant l'autre bandit composer des mudra. Positionnant son otage comme bouclier humain, ce fut ce dernier qui reçu en pleine poitrine les tirs de suiton qui étaient destinés à la kunoichi. Les cris de douleur de l'homme eurent vite fait d'interrompre la salve liquide, et Shiro profita instantanément de l'ouverture.

Laissant tomber sa victime sans plus se préoccuper de lui, elle bondit sur une autre branche en arrosant l’utilisateur de suiton d'une vague de shurikens accélérés par une vague de vent. Elle atterrit à côté de sa cible, qui lui assena une entaille au bras avant qu'elle ne puisse réagir. Ignorant la douleur elle assena au poignet de son adversaire un coup de paume pour le désarmer, et se lança dans un enchaînement de Juken à sa sauce, remplaçant les impulsions de chakra par des impulsions de fuuton pour renforcer ses coups. Seulement, son opposant profita d'une ouverture causé par la douleur de l'entaille pour s'abaisser et balayer ses appuis. Se sentant basculer, la Konohajin raffermit sa prise sur la branche en se faisant tomber à quatre pattes. Profitant de la situation, elle décida d'utiliser la même tactique qui l'avait touchée, et lança une vague de fuuton dans les jambes qui se dressaient devant elle. Prenant appuis sur ses mains, elle bascula ses jambes au dessus de sa tête pour frapper le cou de sa cible et forcer sa chute vers les racines de arbres.

Se redressant d'une pirouette sur ses pieds, elle se rendit brusquement compte qu'elle avait arrêté de surveiller les deux autres bandits dans le feu de l'action. Elle repéra de nouveau l'un d'entre eux qui s'était beaucoup approché, et localisa trop tard l'autre, se prenant sa vague de suiton dans le flanc plutôt que dans le dos. L'onde la projeta contre une tronc et elle glissa en toussant vers la branche la plus proche. Elle eut à peine le temps d'essayer de reprendre sa respiration qu'elle devina dans l'air l'approche de quatre kunais. Elle parvint à en parer deux à l'aide de ses propres armes, l'un destiné à sa gorge et l'autre à son torse, mais le troisième lui entailla sévèrement l'épaule et la dernier se planta carrément dans sa cuisse. Elle grogna de douleur, faisant un rapide état des lieux de sa situation : une arme planté dans la jambes, une entaille à chaque bras, une douleur cuisante au niveau des côtes qui révélaient au minima une fêlure... Quel meilleur état pour faire face à deux ninjas en parfaite santé ?

Essayant de passer outre la perte significative de liberté de mouvement que ça impliquait, elle tenta de se rassurer en se disant que le combat de Kyo devait être gérable tant qu'elle retenait les sous-fifres. Déglutissant difficilement pour se focaliser, elle sentit au dernier moment une colonne de doton arriver droit sous elle. Localisant l'initiateur du jutsu au sol, elle sauta dans sa direction pour esquiver l'attaque, et projeta un puissante onde de fuuton vers lui, autant pour le blesser que pour ralentir sa chute. Il l'esquiva à moitié, lui laissant la place d'atterrir moyennement proprement au sol, et entreprit immédiatement de la bombarder avec des blocs de doton qui jaillissaient du sol les uns après les autres. La jeune femme parvint à les esquiver avec une relative fluidité, glissant entre les projectiles pour se rapprocher de son adversaire. Elle sentait sa nervosité, il n'était visiblement pas du tout habitué au combat de proximité. Elle abattit vers lui une lame de vent vertical et lança aussitôt deux shurikens du côté où il essayait d'esquiver. Le grognement de douleur l'informa qu'un moins l'un de ses projectiles avant atteint sa cible, et elle se lança vers cette dernière. Assenant un enchaînement de coups de paumes dans le plexus solaire, au épaules, au menton et sur la tempe du bandit, elle l’assomma pour de bon et essaya de retrouver le quatrième ninja, qu'elle avait encore perdu.

À sa grande surprise, ce fut finalement ses yeux normaux qui le repérèrent, perché sur une branche au dessus d'elle. Ses mains étaient jointes mais il restait immobile, comme s'il attendait quelque chose. Shiro fronça les sourcils, sur le qui-vive malgré la douleur qui n'attendait qu'une ouverture pour ressurgir. Visiblement, ce ninja - ou plutôt cette kunoichi vu sa corpulence et la force de sa respiration - était parfaitement capable de camoufler sa présence, alors pourquoi s'exhiber ainsi ? La réponse la frappa avec évidence et ses Yeux de vent confirmèrent ses craintes en repérant la multitude de gouttes de suiton en suspension autour d'elle : une diversion ! Sans réfléchir et malgré la douleur qui ralentissait ses mouvement, l'Umikaze entama un tour sur elle-même, reflet d'une énième technique Hyuga qu'elle avait repris à sa sauce. Transformant le tourbillon de chakra de sa famille maternelle en tourbillon défensif de vent, son jutsu s'exécuta juste assez tôt pour parer la multitude de projectiles aqueux qui fonçaient vers elle de partout.

Cependant, à sa grande consternation, elle se rendit compte que le flux de projectiles ne faiblissait pas avec le temps, et si rien ne la touchait, elle s'épuisait malgré tout trop vite à son gout. Ne comptant plus que sur l'effet de surprise, elle interrompit son tourbillon et lança plusieurs vagues de vent vers le dernier endroit où elle avait vu l'utilisatrice de suiton. Recevant de plein fouet les centaines de gouttelettes qu'elle ne bloquait plus, elle sentit tout autant de petites coupures enflammer sa peau à découvert et entamer le tissu de ses vêtements. Sachant que cette situation risquait d’aggraver son état, elle vérifia d'un coup d’œil la position de son adversaire. Elle avait un peu bougé mais semblait blessée, elle avait visiblement été prise par surprise. Forçant pour la dernière fois sur sa jambe blessée, elle escalada l'arbre le plus proche en quelques sauts et d'une pirouette aérienne, elle mitrailla de nouveau son adversaire à l'aide de son fuuton, avant d'atterrir derrière et de planter un kunai dans son dos.
Fin musique

Les deux femmes s'effondrèrent en même temps, mais si l'une tomba de la branche, l'autre parvint à ne pas basculer et se retrouva à quatre pattes. Shiro peinait à reprendre sa respiration, le regard rivé sur ses mains tachées par le sang de ses blessures. Son regard se brouillait, peut-être à cause de sa transpiration, peut-être à cause du reflux d'adrénaline, ou peut-être à cause de l'épuisement. Elle avait sévèrement entamé sa réserve de chakra, elle espérait ne pas trop en avoir besoin pour récupérer et sécuriser les otages. Alors qu'elle essayait difficilement de reprendre contact avec son environnement, elle sentit quelque chose sur sa main droite. Essayant de focaliser sa vision sur la tâche colorée qui s'y trouvait, quelle ne fut pas sa surprise de distinguer un minuscule oiseau coloré qui la regardait étrangement. Ce n'était pas la première fois qu'elle apercevait l'un de ces oiseau vif comme l'éclair que son père appelait "oiseau-mouche", mais c'était la première fois qu'elle en voyait un avec autant de cran.

Comme s'il avait perçu la réflexion de la femme, l'animal s'envola soudainement pour se poser un peu plus loin, l'observant toujours avec curiosité. Se redressant difficilement sur ses fesses, Shiro renvoya son regard à l'oiseau, avant de reporter son attention au kunai toujours enfoncé dans sa jambe. La douleur se rappela à elle, brisant le mystérieux échange qui avait lieu, et elle vit avec horreur que ses mouvement inconsidérés avaient agité la lame, aggravant la plaie qui saignait à présent abondamment. Retirant vivement la lame avec un gémissement et la laissant tomber, elle chercha son matériel de premier soin en serrant les dents. Retirant un rouleau de bande de sa trousse, elle se força à faire un bandage serré pour limiter l'hémorragie de sa cuisse, fit de même sur son entaille à l'épaule et s'arrêta là, jugeant ses autres plaies moins urgentes.

Elle soupira en gémissant et se força à réactiver ses Yeux de vent pour surveiller une dernière fois son entourage. Elle distinguait les corps des quatre bandits au sol, dont deux affichaient encore des signes vitaux, mais ils n'étaient pas une menace. En élargissant un peu sa zone d'attention, elle repéra avec soulagement le combat entre Kyo et son opposant qui suivait son cours. Se sachant d'aucune aide dans cette situation, elle entreprit d'obéir au premier ordre : trouver le camps. Moitié désescaladant le tronc, moitié glissant, elle retrouva le sol et marcha lentement en direction de la rivière qu'elle avait localisé. Elle essayait de ne pas penser au fait qu'il lui fallait encore neutraliser un genjutsu et un garde, sans doute celui blessé par Kyo la nuit dernière, et avança en allouant le strict minimum de surveillance à son environnement.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t8911-bingo-book-de-siro-umikaze#65850 https://sns-rp.forumgratuit.org/t8910-le-souffle-de-la-danseuse-blanche-en-cours#65848
Contenu sponsorisé



(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty
MessageSujet: Re: (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]   (B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(B) Sécurité aux frontières [PV Kyo Senju]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fermetures des frontières
» Il n'y a qu'une frontière qui nous sépare ♣ avec James Stuart
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Lac Azuei laisse son lit et complique la circulation routière vers la frontière
» Le phénix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Hi no Kuni :: Forêts de Hi-
Sauter vers: