Partagez
 

 Footprints in the snow, white peace [Kiriha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 183

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 10 Mar - 14:34

Le pays du fer ne ressemblais à rien de ce que j’avais jusqu’alors visité. Froid surtout, blanc, marron, peu de vert et quelques taches de jaune ou de bleu dans les airs accompagnés par plus d’ivoire, cotonneux comme au sol. La Kunoichi me servait de guide, étant donné que je n’avais jamais franchis la frontière de ce pays. L’entrée s’était révélée compliqué pour ma part. Les Samuraï refermaient leurs frontières et seuls les ninja ressortissant du pays étaient tolérés. Après une longue discussion avec le chef de la garde et l’explication de ma part de Ninja informateur avait finalement simplifié la chose. J’avais droit à un passe droit, puis devrait ressortir dans les plus bref délais sans jamais retourner au pays du fer tant que l’interdiction ne serait levée. En outre, je devrais donc faire passer l’information concernant la marche à suivre vis à vis du pays du fer, et la menace que représentait le fait de s’aventurer sur leur territoire désormais.

Je me tournais vers Akemi-san pendant le trajet intérieur, une fois à l’abris de l’oreilles des gardes.
-Ils font bien de se méfier des ninja. Surtout pour eux qui ne disposent pas de pouvoirs équivalents, et quand on connaît la capacité à mentir de nos jours de nos confrère, j’en aurais presque pitié pour eux qu’il ne puisse être vraiment à égalité par rapport aux plus forts.

Je resserrais ma cape, déclenchant le mode ermite pour me procurer de la chaleur. Les habituelles marques et les pupilles sages du Tanuki brillaient dans mes yeux. Je n’avais pas tout à fait compris ou l’on irait, Akemi-san avait la tête pour ce qui était de notre direction.
-Mais j’imagine que c’est comme cela que cela doit marcher, s'ils ne sont pas tout à fait lié au Ninshu au point d’avoir les mêmes capacités, alors probablement qu’il y a une raison, et que les Humains doivent êtres séparés. Hmm, avec un peu d’imagination on pourrait même supposer que certains n’ont pas ces dons pour êtres extérieurs à tout cela, et laisser une partie de la population globale à l’abris pendant que le reste s’affronte pour les idéaux de tout un chacun…

Je regardais ma main, puis Kiriha.
-Ce serait parfaitement ironique que nous soyons faites pour souffrir à leurs place, mais que l’on soit plus ou moins désintéressées par les théâtres politiques et les guerres à venir. Parfaitement… ironique, hmm..

Je jetais un oeil aux alentours, rien de probant, que de la neige. Je me demandais si le clan avait également élu domicile dans la région et si nous allions rencontrer par hasard le gardien des neiges Tanuki. Après tout il y en avait un pour le sable, pourquoi pas. Nous devions si je me rapellais bien déposer l’épée, puis rejoindre la famille de la borgne. Je ne savais si il était bien judicieux que je l’accompagne sur la première et deuxième étape, mais après tout, pourquoi pas.

Pourquoi pas… Cela revenait trop souvent à mon goût ces derniers temps.

_________________

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 302

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents: Kenjutsu, Taijutsu, Iroujutsu

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptySam 16 Mar - 18:36

Au fur et à mesure que le paysage changeait, des souvenirs lointains ressurgissaient dans la mémoire de la jeune samouraï. Elle se revoyait en enfance, accompagnant un homme d’un âge déjà bien avancé, la tenant par la main en foulant les terres enneigées du pays du fer. Kiriha avait un peu de mal à mettre un repaire temporel précis sur ses souvenirs mais elle était à peu près sûre que son dernier voyage à Tetsu no Kuni remontait à plus de dix ans maintenant. Pourquoi n’était-elle jamais revenue sur la terre de ses ancêtres ? Probablement à cause de la vie dure qu’on lui faisait mener et l’interdiction de sortir du domaine familial. Ses souvenirs du pays du fer étaient assez floues mais au moins, elle avait le sentiment de savoir où elle allait, consultant tout de même un peu sa carte pour s’assurer du chemin suivi.

Lorsqu’elles arrivèrent à destination, elles furent soumises aux contrôles habituels mais Kiriha comprit bien vite que le pays du Fer avait fermé ses frontières aux shinobis venant d’ailleurs. Elle laissa Chiaki passer en premier, attendant patiemment son tour pour expliquer ses intentions. Ayant vécu loin de son clan pendant plusieurs années, la jeune femme ne savait pas vraiment si celui-ci avait une quelconque renommée au sein du pays du Fer et si elle pouvait user de cet « avantage » pour avoir libre accès au pays ultérieurement. Kiriha pourrait utiliser le nom de son grand-père pour passer mais elle ne se sentait pas vraiment l’âme de se servir d’autrui pour arriver à ses fins. Finalement, la jeune fille n’eut pas vraiment à se justifier lorsqu’elle évoqua le nom de Soufuku Nitobe et de la nécessité de devoir respecter ses dernières volontés.

Cela dit, Kiriha connaissait assez mal la politique de Tetsu no Kuni, ne sachant pas vraiment à qui elle devait remettre l’épée du défunt samouraï. Y avait-il une figure d’autorité ici ? Elle n’en était pas vraiment sûre. Elle se tourna vers Chiaki pour répondre à ses interrogations.

« Je ne sais pas Chiaki, je ne connais pas très bien le Pays du Fer et je n’ai pu apprendre leur culture que par le biais de mon grand-père. Du coup, je ne sais pas vraiment où déposer l’épée de Nitobe-san. »

Elle continua à marcher un peu avant de s’arrêter.

« Quand j’en aurai fini avec Nitobe-san, j’irai au dojo de mon père. Tu es libre de m’accompagner si tu le désires mais je ne te promets pas que tu y seras bien reçue. J’ignore à quel point les choses ont changé depuis que je l’ai quitté mais je suis presque persuadée qu’il ne sera pas tendre avec moi. Aussi, te demanderai-je de ne pas intervenir même si les choses dégénèrent...je dois régler cela moi-même. »

Kiriha questionna ensuite les passants, leur demandant qui était la figure d’autorité au sein de Tetsu no Kuni.

« Je vais essayer d’obtenir une audience auprès du dirigeant. A mon sens, c’est ce que je peux faire de mieux pour l’instant. »

_________________
Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha https://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 183

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 2 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 24 Mar - 20:31

La route se poursuivait, et j’avais comme une impression de ségrégation. Peut être à cause de mes bandeaux ou de l’épingle donnée en terme de titre de séjour, les gens me reconnaissaient comme kunoichi et visiblement il était plus que probable que l’autorité faisant office dans la grande ville que nous venions de commencer à visiter était attaché aux principe de la non-approche des gens tels que moi.

Je pensais aux Tanuki, était-ce qu’ils ressentaient quand des humains les traitaient différement? Après tout, ils sont probablement devenu si doués en interprétation de l’humanité pour une raison telle que celle-ci. J’avais presque envie de Henge pour échapper aux regards.

Suites aux collectes d’informations de la mi-ninja mi-bushi, nous nous dirigions vers une pagode au sein d’un quartier fortifié, puis j’étais sommée d’attendre dehor pendant qu’Akemi-san s’occupait de ce qu’elle devait faire au sein du bâtiment, probablement parler à une vieille personne qui lui dirait que l’acier avait de la valeur parce qu’il avait été porté par quelqu’un d’illustre et que sa place serait probablement quelque part près d’un dojo dédié à son existence triomphale ou je ne savais qu’elle autre stupidité du genre.

Les symboles, j’en avais collectionné pour m’en moquer, pour m’en servir, et peut être était-ce là la suite de mes pérégrination, ma farce. Parviendrais-je à rendre ses insignes plus ridicules encore qu’ils ne l’étaient déjà, est-ce que j’obtiendrais alors la quintessence de l’ironie si par ailleurs je me mettais en quête de détrôner cette personne, ou celle-ci, dans ce domaine? La question était posée, il me fallait maintenant me pencher sur la question.

Il me fallait rester dans le froid, dans la boue du sentier menant à la grande porte, avec un ourson qui n'était pas a moi.

_________________

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6468-bingo-book-chiaki-hebikaze#49776 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6467-chiaki-hebikaze-serpent-d-automne#49775
Messages : 703

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 24 Mar - 20:52

Sakurai Ieyasu, Shogun du monde du fer et de l’acier, Seigneur de guerre et vainqueur de maintes batailles, siégeait comme à l’accoutumée sur son assise de campagne, bien qu’il ne soit pas en guerre, il appréciait l’ambiance de la préparation militaire, et il avait fait ajuster sa salle de doléance pour convenir à ses besoins personnels.

Tout était incroyablement sobre dans cette pièce, des modestes candélabres aux bougies uniques aux tatamis non usuel de ce genre de vaste hall. Tout transpirait cette énergie calme, même les bannières martiales suspendues aux murs rappelant les jinmaku installés au centre de commandement pendant les périodes de préparations.

Le Shogun trônait donc, vêtu d’une armure enfilée pour l’occasion, l’apparat était pour lui pas si important, mais en tant que chef d’un pays en plein essor, il devait montrer à la source principale de terreur qu’il n’avait rien à craindre des ninja.

Il attendait de pieds ferme la jeune Kunoichi venant avec probablement une requête, personne ne viendrait à Tetsu sans une bonne raison, surtout après les mesures qu’il avait prise. En la voyant arriver dans le vestibule, il posa un de ses pieds en travers d’un genoux, se pencha légèrement en avant pour attraper un des bords de l’assise et mieux regarder la borgne pendant que le page notifiait les titres du Shogun, son nom ainsi que son prénom.

Le code voulait qu’il parle en premier, mais il n’en avait que faire, la discipline était toujours de mise en toutes occasion, mais un général qui n’écoute pas est un seigneur qui veut perdre sa tête. Il laisserait donc Akemi-san faire son approche, et éventuellement commencer à présenter sa personne et sa requête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents: Kenjutsu, Taijutsu, Iroujutsu

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyLun 25 Mar - 11:02

Finalement, la collecte d’informations s’avoua fructueuse et on lui indiqua volontiers la pagode qui servait certainement de siège pour l’actuel dirigeant. On lui accordait donc une audience avec le shogun pour peu qu’elle se débarrassait de ses armes, ce que la jeune fille fit sans rechigner. En revanche, Chiaki ne bénéficia pas de ce traitement de faveur puisqu’on lui demanda tout bonnement de rester dehors pendant toute la durée de l’entrevue entre la borgne et sa seigneurie. Après avoir remis ses armes à la garde, l’épée de Soufuku fut solidement attachée par une corde et Kiriha fut étonnée de constater à quel point les mesures y étaient sévères. Peut-être craignent-ils une tentative d’assassinat ou bien les mœurs étaient-ils seulement différents de son pays d’accueil ?

Avant de franchir la porte, Kiriha demanda à Chiaki de bien vouloir s’occuper de son ourson puisque lui non plus n’était pas convié. Il s’agita un peu en voyant qu’elle l’abandonnait à l’ermite mais la jeune samouraï posa simplement une main sur sa tête en souriant.

« Je ne serais pas long, Arsa, je m’absente juste un moment. »

Elle se laissa ensuite guider à travers le bâtiment jusqu’à la salle de doléances, non sans que la simplicité et la sobriété de lieu ne la rendait perplexe.

« On est bien loin de la Tour Crystalis et de ses systèmes automatisés... » Se dit-elle dans son for intérieur.

Après quelques minutes de marche, elle put enfin pénétrer dans la salle, toute aussi absente de décoration que le reste de la pagode. Sur le siège trônait donc l’actuel Shogun dont le page s’empressa d’énumérer les titres et tout autre prestige que l’homme avait accumulé durant sa vie. Elle profita de cet instant pour jeter un rapide coup d’œil sur le dirigeant. Celui-ci était encore dans la force de l’âge et l’accumulation des années et des batailles ne semblaient pas l’avoir diminué. Une aura de puissance émanait de lui et l’armure qu’il portait en l’occasion renforçait sa force intimidante. Kiriha attendit donc poliment que le page finisse et, en absence de réaction, la jeune fille décida donc d’ouvrir le dialogue. Ayant vécu une vie de vagabonde, les attitudes maniérées qu’on lui avait apprises lorsqu’elle était encore dans les hautes sphères de la société paraissaient bien loin derrière elle. Aussi, adopta-t-elle la première posture qui lui semblait la plus adaptée dans la situation. Kiriha posa donc un genou à terre, s’inclinant légèrement, le bras gauche en perpendiculaire posé sur sa rotule.

« Sakurai-dono, tout d’abord, je vous remercie de m’accorder un peu de votre temps pour que je puisse soumettre ma requête. Je m’appelle Akemi Kiriha, première fille de Akemi Itsuki et future héritière du clan. Je me présente devant vous car l’on m’a confié la tâche d’honorer la mémoire d’un éminent adepte du bushido : Nitobe Soufuku. »

Elle prit le sabre de ses deux mains, à l’horizontale, pour le présenter.

« Selon ses dernières volontés, Nitobe-san voulait que sa dépouille soit enterrée au Pays du Vent et que son sabre soit remis à Tetsu no Kuni. J’ai honoré la première partie de l’engagement et je viens à vous pour en remplir la deuxième. Je vous prie donc de bien vouloir accepter le retour de sa lame à sa terre originelle. »

Kiriha ne savait pas si elle avait fait bonne impression mais la jeune fille fit de son mieux pour être la plus claire et concise possible. Elle ignorait si elle devait faire part de l’autre raison de sa venue à Tetsu ni de la potentielle irritation qu’elle provoquerait si Kiriha se mettait à en révéler sur la suite des évènements. Pour l’instant, elle espérait seulement faire bonne figure devant le Shogun et que celui-ci ne rit pas devant la simplicité de sa requête.

_________________
Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha https://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 703

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 31 Mar - 11:05

D’un geste de la main il envoya un serviteur se prosterner avant de collecter l’objet scellé tout en opinant du chef.
-Ses dernières volontés seront écoutés, mais sans plus. Son arme résidera dans le pays du fer, mais il ne recevra pas les honneurs auquel il aurait pu prétendre si il avait juré de servir et donc ne rejoindra pas les lames vénérables, néanmoins, son leg verra son lien de rétention devenir un sceau d’or et être disposé dans un temple prévu à la mémoires de combattants notables.

Quelque part, le Seigneur se disait que c’était un triste sort pour une arme de rester ainsi au fourreau pour l’éternité. Les coutumes voulaient que l’arme reste intacte, dommage que ce “guerrier” n’ait pas eu d’héritier… Hmmm..
-Il est dommage de réduire une arme fonctionnelle à l’état de souvenir, dommage alors qu’elle pourrait, à défaut de servir mon peuple, servir à défendre la famille de son précédent maître. Sa dernière volontée est une chose je l’entends, mais n’y-a-t-il véritablement personne capable de prendre arme dans son héritage…

Il secouait finalement la main comme pour chasser l’idée en fermant les yeux et en baissant la tête avec un demi sourire.
-Oubliez cela, grand bien lui fasse si il décide de garder pour lui son esprit combatif, puisse-t-il n’en avoir jamais besoin là où il repose.

Il relevait la tête vers la femme maintenant désarmée.
-Et maintenant quoi, Akemi-dono?

La question sous entendait qu’il était du ressort de la femme de mettre fin à l’entrevue ou d’exposer une nouvelle requête, ou autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents: Kenjutsu, Taijutsu, Iroujutsu

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyMar 9 Avr - 12:04


Kiriha hocha la tête pour faire signe qu’elle avait compris, pensive. Un héritier ? Nitobe-san en a eu sans doute une bonne dizaine si elle en croyait son autobiographie mais avait-il eu le temps d’enseigner l’art du kenjustu à l’un d’entre eux ? Y en avait-il un parmi eux qui aurait pu sortir du lot et prolonger la volonté de son père ? La jeune fille avait statué que cela lui prendrait de toute façon beaucoup trop de temps pour avoir ces réponses et que venir à Testu et y laisser son sabre était sans doute la plus raisonnable chose à faire et constituait peut-être le meilleur compromis que la jeune fille avait pu faire. Et maintenant ? Qu’est-ce que la jeune borgne va-t-elle faire ?

« Moi non plus je ne pense pas que se soit la meilleure destinée pour son épée de rester sans propriétaire et je ne vais pas vous contredire là-dessus. Mon devoir envers Nitobe-san s’arrête ici cependant mais, si je puis me permettre Sakurai-dono, j’ai encore une requête mais d’ordre personnelle cette fois-ci. »

Elle s’arrêta un instant, relevant la tête pour le fixer dans les yeux, cherchant les mots justes pour s’exprimer.

« En questionnant les passants plus tôt dans la journée, j’ai appris que le passage des shinobis au sein du pays de la Terre était très contrôlé et vous trouverez peut-être ma demande un peu osée mais, avec la permission de son Excellence, j’aimerais élire domicile à Tetsu no Kuni. En effet, mon clan descend d’une longue lignée de samouraïs et, bien que celui-ci avait été délocalisé à Iwa depuis de nombreuses années, je ne pouvais m’empêcher de me poser des questions sur la terre de mes ancêtres. Après la destruction de celle-ci, j’ai été libérée de tout devoir envers la capitale du pays de la Terre et je me suis empressée de préparer mon voyage au Pays du Fer. Ma famille était présente au moment de l’explosion et je ne doute pas que bon nombre des membres ont péri dans les flammes. Cependant, si vous me le permettez, j’aimerai au moins m’assurer que mon père, Itsuki-san, est toujours de ce monde. »

Pour l’instant, Kiriha avait omis le fait qu’elle n’avait plus eu de contact avec son clan depuis maintenant près de quinze années. Elle souhaitait tout d’abord avoir l’accord du Shogun sur son éventuelle installation à Tetsu no Kuni. Le reste, la jeune fille pouvait le régler par elle-même mais au moins, si Sakurai-san répondait favorablement à sa demande, Kiriha pourrait au moins résider sur la terre de ses ancêtres et en savoir plus sur les coutumes de ce peuple dont les seuls savoirs qu’elle en avait était les histoires de son arrière-grand-père qui avait bien voulu les lui raconter. A défaut, Kiriha pourrait toujours retourner dans sa petite chaumière située dans les montagnes de Tsuchi ou simplement retourner à l’hôpital auprès de Nebari-sensei. Une chose était sûre, c’était que peu importe la décision du Shogun, la jeune borgne ne perdait rien à essayer.

_________________
Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha https://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 703

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 14 Avr - 8:07

Évidemment, une requête personnelle, rien de plus logique. La supplique avait l’air d’être formulée en deux options, mais le guerrier doutait. Son poing heurta doucement sa mâchoire alors qu’il prenait son temps pour réfléchir, puis il se lança tout en se levant lentement.
-Vous comprendrez que je ne peux accepter qu’un ninja parcourt le pays du fer à volonté et cela sans la moindre impunité. Votre requête ne me semble pas entière, aussi vais-je éclaircir les contours de la proposition que je vous fait en retour. Soit je vous autorise une dernière fois à parcourir ce pays pour visiter votre sang, comme convenu à votre arrivée. Cela comprends bien entendu que ce sera le dernier contact que vous aurez avec votre clan.

Il descendait de son estrade et se plantait devant elle, à deux bras de distance.
-Soit vous me prêtez serment, et demeurez à jamais à mon service, ou jusqu’à que je vous permette de vous retirez de votre parole. Et enfin, la troisième, vous profitez de ma première proposition pour convaincre votre clan de sortir de mon pays. Je ne m’engage pas à ne pas considérer ce clan comme notre ennemi si d’aventure il s’oppose à nous d’une manière ou d’une autre, néanmoins cette famille ma servit suffisamment longtemps pour que j’ai de moindres doute sur leur loyauté. Quel est ton choix, Akemi-dono ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents: Kenjutsu, Taijutsu, Iroujutsu

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 14 Avr - 10:12


Kiriha soupira intérieurement. Si elle-même pensait qu’elle était bien trop gentille avec les gens qu’elle côtoyait, la jeune fille trouvait en revanche que les gens étaient parfois bien trop méfiants. Les propositions du Shogun la fit sourire légèrement lorsqu’elle s’imagina que le grand dirigeant de Tetsu no Kuni avait « peur » d’une petite fille comme elle.

Néanmoins, Kiriha comprenait sa réticence puisque n’importe quel humain doué de raison ne laisserait une étrangère se balader librement dans son pays. En réalité, aucune de ses propositions ne la satisfaisait et elle se demandait vraiment ce que Sakurai-dono redoutait vraiment. Une trahison ? Un soulèvement ? Des choses que Kiriha n’était de toute façon pas capable de faire. Avait-elle été vraiment loyale envers Iwa maintenant qu’elle y pensait ? Qu’est-ce qu’était la loyauté pour la jeune borgne ? Depuis toute petite, Kiriha avait toujours agi à sa guise mais toujours dans le but de ne blesser personne. Lorsqu’on lui confiait une tâche, elle l’accomplissait jusqu’au bout et si Kiriha devait endosser des responsabilités, elle ne s’était jusqu’ici jamais défilée. Sous le règne de Kyrua, la jeune fille aux cheveux de jais n’avait jamais trahi sa confiance, ses allées et venues ne semblait pas gêner le Tsuchikage tant qu’elle ne se retournait pas subitement contre Iwa ou qu’elle décidait de déserter. Elle avait commandé une flotte de vaisseaux à elle seule et lui avait même sauver la vie une fois alors, oui, des occasions de se rebeller, Kiriha en avait eu à maintes reprises.

Kiriha n’arriverait jamais à convaincre son clan de quitter Tetsu no Kuni puisque quasiment tout le monde la détestait. Elle avait besoin de garder contact avec sa famille et savait que même si son père avait été rude avec elle durant son enfance, le vieux patriarche avait au moins su garder une parcelle de bonté en lui ou du moins, c'est ce qu'elle pensait. La jeune fille ignorait combien de temps cela prendrait pour se faire accepter et un temps limité au pays du Fer pourrait s’avérer être insuffisant d'autant plus que Kiriha devait également confirmer des doutes concernant le sabre familial que son grand-père lui avait remis il y a de cela plusieurs années. Par ailleurs, elle ne savait pas vraiment si Sakurai-dono était aussi clément que son précédent dirigeant ni la marge de manœuvres qu’il serait prêt à lui accorder si toutefois elle devait prêter serment. Alors Kiriha décida de creuser sa proposition un peu plus en profondeur pour savoir de quoi il en retournait réellement.

« Je comprends que vous puissiez être réticent à m’accorder le libre passage au sein du Pays du fer mais sauf votre respect Sakurai-dono, votre proposition ne semble pas entière non plus. Je ne peux me résoudre à me mettre à votre service sans en connaître les tenants et aboutissants. Je voue rarement une confiance aveugle aux gens et je préfère être certaines des conditions pour savoir dans quoi je m’engage. De plus, je codirige un hôpital ailleurs dans le monde et je suis donc tenue d’y retourner de temps à autre et c’est bien évidemment quelque chose que je ne peux laisser tomber si je vous prête serment aujourd’hui. Et en ce qui concerne mon clan, soyez sans crainte, la majorité d’entre eux me haïssent ou veulent me voir morte donc je n’ai aucun pouvoir d’influence sur eux. Ils resteront probablement à votre service jusqu’à la fin de leur vie ou du moins, tant que mon père sera de ce monde en tout cas... »

Kiriha se demandait si c’était sage de réagir ainsi mais passé la première surprise, elle ne trouvait plus Sakurai-dono si intimidant que cela et ce, même si maintenant, il avait daigné se rapprocher d’elle. La jeune borgne ne s’attendait pas à lui faire changer d’avis et sans doute arriverait-elle bien avant lui à court d’arguments mais au moins, Kiriha savait ce qu’elle voulait et elle refusait de faire un choix par dépit.

_________________
Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha https://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Messages : 703

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 14 Avr - 11:28

-Hum, cela ne ressemble pas fortement à un choix… Mais je peux comprendre le doute quant à ma proposition de me rejoindre. J’y voyais là un moyen de ressouder votre loyauté au pays du fer, à votre clan, par la voie de la diplomatie et de la guerre. Mon pays ne supporte plus les agissements des ninja dans le monde, comme beaucoup d’autres pays d’ailleurs, mais nous avons cependant tous un point commun. Malgré notre aversion envers les Shinobi, leurs talents et habiletés sont bien supérieurs à celles des gens du communs, même la plupart de mes armées si je dois être tout à fait honnête. C’est pourquoi lorsque je vous donne le choix de faire partie du pays du fer à part entière, il s’agit avant tout d’une loyauté influant vos décisions de prendre part à nos campagnes, qu'elles soient défensives ou agressives et plus encore, que vos yeux et vos oreilles nous servent, quand bien même vous voyagerez comme vous y êtes si attaché, soignerez d’autres personnes si vous le désirez, mais garderez dans votre coeur et votre esprit l’éclat du fer de notre pays comme allégeance si jamais nous devons faire appel à vous. Bien entendu la personne régissant vos affectations et vos objectifs sera quelqu’un en qui vous pourrez avoir pleinement confiance, je pensais à quelqu’un issus de votre clan que vous désignerez et qui sera garant, du moins pour vos premières années de services, de votre intégrité et loyauté envers la province et le Seigneur auquel vous proposerez votre serment. Si vous faites ce choix, vous serez libre d’aller où bon vous semble, tant que les conditions vous y autorisent, néanmoins votre sabre devra toujours être présent et répondra à l’appel si telle est la volonté de votre Seigneur.

Sakurai remontait vers son siège les poings serrés dans le dos l’un contre l’autre.
-Vous n'êtes pas obligé de me prêtez serment à moi, je ne suis pas le seul Seigneur dans ce pays, probablement pas le moins combatifs, peut être devriez vous profiter de votre séjour chez nous pour étudier la question. Vous aurez tout le temps de revenir faire une nouvelle proposition si il s’avère que vous ne souhaitez pas nous rejoindre, ou pas sous ses termes. Nous discuterons plus en détail, sauf si bien entendu vous faites un choix, auquel cas j’imagine que mes informateurs m’auront signalé ce changement.

Il s’asseyait, satisfait de sa décision. Cela lui donnerait également à lui-même le temps de réfléchir à une autre solution. Il avait besoin d’ordre pour réfléchir, de calme, et Ieyasu espérait que les prochaines doléances ne soient pas aussi complexes. Il leva une main pour congédier Akemi.
-Vous pouvez disposez, bon séjour parmi votre clan.

Il tourna ensuite la tête vers son page.
-Étends donc le titre de séjour de la demoiselle, je veux également qu’elle puisse rencontrer tout Seigneur qu’elle désire.

Il revenait à la jeune femme.
-Prenez vos précautions, vous êtes seule responsable de ce qui arriverait si d’aventure l’un d’entre eux décidait de s’en prendre à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 302

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents: Kenjutsu, Taijutsu, Iroujutsu

Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] EmptyDim 14 Avr - 13:43

Kiriha souriait. C’était une petite victoire mais au moins elle avait pu obtenir quelques explications. Cela voulait dire que la décision de rejoindre Tetsu no Kuni n’appartenait qu’à elle désormais. Elle écouta jusqu’au bout les paroles du Shogun sans l’interrompre avant de l’observer regagner sa place. Pour l’instant, elle n’avait plus rien à lui demander mais Kiriha comprenait maintenant mieux  où voulait en venir Sakurai-dono et la jeune fille hocha la tête lorsqu’il évoqua la supériorité des shinobis.

« Je ne suis pas très différente de vous. Mes capacités se limitent seulement à ce que l’on a bien voulu m’enseigner et je n’ai aucun talent particulier. De ce point de vue là, je ne pense pas être supérieure à quelconque soldat de votre armée. »

Elle le remercia lorsqu’elle vit son séjour se prolonger. Servir Tetsu no Kuni ? La jeune fille avait besoin de temps et Kiriha devait s’avouer qu’elle n’avait pas les idées claires à cause de l’entrevue imminente avec son père. Sakurai-dono avait raison, il lui fallait réfléchir à tout cela lorsqu’elle aura réglé ses problèmes avec sa famille.

« Je vais tenir compte de votre conseil et me retirer pour l’instant. Je préfère vous faire part moi-même de ma décision. J’ignore combien de temps cela prendra mais je vous promets de revenir dès lors que j’aurais réglé mes problèmes familiaux. »

Elle s’apprêta à s’en aller mais préféra ajouter tout de même une dernière chose.

« Sakurai-dono, je suis profondément attachée aux pays du Fer et à ses valeurs, néanmoins, je n’ai que faire des enjeux politiques de ce monde. Si je me trouve impliquée dans un conflit malgré moi et que je n’ai pas d’autre choix que celui des armes alors, je n’hésiterais pas à me battre jusqu’à mon dernier souffle pour défendre les miens. Cependant, sachez que je refuserai de mener une quelconque expédition contre un quelconque pays ni ne m’impliquerait dans une guerre que vous avez vous-même déclenchée. Je ne souhaite pas tuer et je considère qu’une vie humaine reste une vie humaine, qu’elle soit issue de Tetsu ou de n’importe quel endroit du Yuukan. Sur ce, je vous souhaite une bonne journée Sakurai-dono, nous nous reverrons très prochainement. »

La jeune fille s’en alla, récupérant le sabre familial à son entrée avant de rejoindre Chiaki et son compagnon animal. Il fallait voir le bon côté des choses maintenant. Kiriha avait suffisamment de temps pour remettre un peu d’ordre dans sa vie et surtout, elle ne voulait pas quitter le pays du Fer avec le sentiment d’un travail inachevé.

_________________
Montage créé avec bloggif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sns-rp.forumgratuit.org/t6594-annales-de-kiriha https://sns-rp.forumgratuit.org/t6415-bingo-book-de-kiriha-akemi#49412 https://sns-rp.forumgratuit.org/t6414-la-courageuse-kiriha-akemi
Contenu sponsorisé



Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty
MessageSujet: Re: Footprints in the snow, white peace [Kiriha]   Footprints in the snow, white peace [Kiriha] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Footprints in the snow, white peace [Kiriha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessin de Snow'
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Une mauvaise blague ? (pv Robb Snow)
» White rabbit
» Ramsay Snow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Autres Pays :: Tetsu no kuni-
Sauter vers: