Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Village d'âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Village d'âme.   Lun 5 Aoû - 19:55

Routine, routine quand tu nous tiens. Journée monotone. Comme à mon habitude je ne faisais rien de spécial à part m'entraîner à mes techniques Hyôton. J'avais inventé une nouvelle technique dans ma tête que je n'avais pas encore mise au point, car elle était extrêmement complexe, mais bon, je préférais la garder en réserve, si jamais un ennemi assez puissant vint à m'attaquer, ce qui m'étonnerait beaucoup, mais cela ne me servait à rien de l'utiliser dans la nature, car j'épuiserais trop de chakra et là, je serais une proie facile, alors autant ne pas prendre de risque et rester sur mes gardes. J'avais réussi à reconstruire mon masque d'Anbu sans en laisser une fêlure et j'étais fière de moi. Les six morceaux s'étaient reconstruits parfaitement et je pouvais à nouveau le porter. De toute façon, Tsuku m'avait dit n'importe quoi, juste pour que je l'enlève et je ne l'écouterais plus dorénavant. Je n'avais même pas envie de repartir en mission avec lui. Mais bon, aujourd'hui était un autre jour et peut-être recevrais-je une nouvelle mission que j'attends depuis la dernière que j'avais faite. N'avais-je pas montrer mes preuves ? Sûrement pas ... A part faire un phénix de glace, je n'avais été d'aucune utilité et je le savais. Même si on n'osait pas me le dire, je savais au plus profond de moi que je ne servais pas à grand-chose comme coéquipière ...

Habillée dans la cape de l'akatsuki, sous laquelle se cachait mon manteau en fourrure à capuche, je partis donc en direction d'un lac, que j'avais trouvé pour m'entraîner, non loin de là. Mes bottines à mes pieds, dans lesquelles se cachaient de petits couteaux pour faire diversion, car je ne me battais qu'avec des Senbons, je partis en direction de l'étendue d'eau. Après quelques minutes de marche, une ombre fit apparition devant moi. Elle avait la même forme que celle qui m'avait donné ma dernière mission. Une nouvelle mission ? Toute seule peut-être ... Enfin c'est ce que j'espérais sincèrement, je n'avais pas envie de faire équipe avec une autre personne une nouvelle fois. Je voulais montrer mes compétences quand j'étais toute seule, mais bon, comme je l'avais prédis, au vu de mes capacités minimes, je n'aurais sûrement pas le choix et aurait de nouveau un coéquipier pour m'accompagner et faire tout le boulot à ma place. On verra bien ce qu'elle à me dire de toute manière, peut-être n'était-elle même pas là pour me donner une mission, mais juste quelque informations concernant ma première mission. Je m'adossais donc à un arbre en croisant les bras, en attendant qu'elle ait fini de se matérialiser, pour enfin prendre la parole :

- Bonjour Ikiria, j'espère que tu vas bien. Si je suis là aujourd'hui, c'est pour te donner une mission avec un nouveau membre ayant récemment rejoint l'Akatsuki. Comme tu t'en doutes, il est beaucoup plus doué que toi, mais ne te laisse pas marcher dessus. Tu n'es pas une moins que rien, tu as beaucoup de compétences, tu es encore jeune et tu as beaucoup de choses à apprendre. Enfin, la mission consiste à que tu te rendes au village d'âme. Il se situe dans le pays d'âme. Il n'est pas protégé par les meilleurs ninjas, mais quelques anbus gardent les portes. Tu te rendras sur la colline la plus haute à côté de ce village pour retrouver ton partenaire, ensuite, vous vous infiltrerez à l'intérieur, en vous rendant dans la plus grande tour de l'âme pour y récupérer les trois âmes scellées de la quatrième grande guerre. Ensuite, vous vous rendrez au point indiqué sur la carte. C'est une maisonnette en ruine, ancienne demeure de Jiraya, Nagato, Kanon et Yahiko. Vous y récupérerez à l'intérieur trois cartes grenouilles en bois. Bonne chance à vous deux. Au revoir Ikiria.

Sur ces dernières paroles, l'ombre me donna une carte, sur laquelle un point rouge était indiqué, puis elle il se volatilisa. Et voilà, même lui le disait ... Je suis la moins douée de l'Akatsuki ... Pfff ... Ça m'énervait et cela me rendait de mauvaise humeur pour aujourd'hui. Enfin bref, ne perdons pas de temps. Je matérialisais donc un Phénix de Glace que je chevauchais pour arriver plus vite sur la haute colline. Après quelques heures de vol, j'arrivais la première. Mon coéquipier n'était toujours pas là. Je descendais donc de ma création, la laissant à côté de moi. Mon masque d'Anbu sur le visage pour dissimuler ma jeunesse, ma cape de l'Akatsuki, ma petite taille, tout était là ... Mes longs cheveux noirs volaient au vent et j'attendais que l'autre membre arrive. De où j'étais, je pouvais voir le village de l'âme. Au premier coup d'oeil, il n'y avait pas une grande défense, mais comme on me l'avait toujours dit, il ne faut jamais sous-estimer son adversaire. Bon, qu'est-ce qu'il fichait ? On avait pas toute la journée. J'espérais que ce ne soie pas une personne comme Tsuku, qui veut que j'enlève mon masque pour rien de toute façon, je venais de le réparer et je ne l'enlèverais pas. Mon partenaire n'entendra que ma voix et rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Antei
Anbu
Anbu
avatar
Messages : 31

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Lun 5 Aoû - 22:54

Il avait longuement traîné sur le chemin... s'arrêtant pour admirer les vallons jonchant le chemin d'Iwa vers le village caché de la pluie. Il chevauchait son mur de terre flottant sur un fleuve de boue, s'attirant les regards plutôt consternés des différents passants. Le chef de l'Akatsuki l'avait sommé de rejoindre une jeune membre de l'Akatsuki, plus vieille que lui en terme d'expérience au sein de l'Akatsuki...

«Ikiria qu'elle s'apelle... je me doute bien que ce soit une femme. Ça fera changement de voyager avec une femme... cela fait si longtemps que je n'en ai pas cotoyé une sur une base régulière.»

S'arrêtant en chemin pour grignoter un bout de pain, il aperçut dans le ciel une ombre passée, une ombre de glace. Il ne savait que peu de choses sur la ninja qu'il se devait de rejoindre, mais un tel moyen de transport en un coin de pays aussi reculé ne pouvait signifier qu'une chose, c'était bien elle. Il tenta de repérer au loin le lieu où elle se posa, mais ne put distinguer qu'une vague silhouette s'éclipser derrière une montagne.

Il se mit à effectuer quelques mudras avec ses doigts rongés par l'arthrite. Une mare de boue se matérialisa sous ses pieds, et au moment même où il s'enfonçait dans celle-ci, une plate-forme terreuse submergea pour le surélever d'une dizaine de centimètres du flot de boue qui se mit à se mouvoir en direction d'Ikiria. Il plana sur l'onde pendant quelques dizaines de minutes avant de repérer au loin l'éclat cristallin du Phénix de glace qu'elle avait matérialiser.

Il descendit de son radeau boueux et entreprit d'escalader la colline à pieds, une entreprise plus périlleuse qu'il ne l'aurait cru. Il parvint au sommet de l'ersatz au bout de plusieurs minutes. À bout de souffle, il se laissa choir dans l'herbe et s'alluma une cigarette, toisant du regard la jeune membre de l'organisation criminelle.


-Je me présente... (il souffle lourdement)... Antei... vous devez être... la membre... que je dois... rejoindre pour une mission... dans le pays caché... d'Ame.

«À ton âge, tu devrais te ménager. Vieux fou.»

Il remarqua le Phénix de glace et sursauta.

«Elle peut manipuler la glace... elle doit posséder de rares affinités, c'est la première fois qu'il m'est donné d'en voir une pratiquante en chair et en os.»

-De ce que je peux voir... c'est une jolie bête qui vous accompagne. Une détentrice du Hyoton... chapeau bas ma demoiselle... il est très rare de voir cette affinité. L'Akatsuki ne peut que se réjouir de vous comptez parmi ses membres.

«C'est ça, joue le charmant... ne te met pas à dos une si jolie jeune femme avec de vieilles bribes d'un passé révolu. Connard.»

Il lui fit un sourire, du mieux qu'il put. Il se releva, pris une bouffée de sa clope et s'étira, faisant craquer la plupart de ses articulations qui soutenait sa charpente, malgré les années qui passaient.

-Comme c'est sinistre Ame. Je n'avais jamais eu la chance d'y pénétrer et de la voir de mes propres yeux... c'est bien comme on la décrivait... sombre et inhospitalière.

Il contempla l'horizon au loin, percer par les tours d'Ame. Une vue prenante, mais très stérile, qui n'annonçait rien de bon.

-Je crois que c'est vous qui avez la carte avec les indications, à mon âge, j'ai peine à reconnaître mon ombre quand je foule le sol de mes vieux pieds désuets... Que proposez-vous comme tactique... je vous laisse diriger les opérations... je suis trop fatigué du voyage pour me permettre d'élaborer une combine gagnante.

Il espérait se gagner les faveurs de cette membre féminine, très charmante pour le vieillard qui se déridait en sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1769-antei-antei# http://sns-rp.forumgratuit.org/t1754-antei-antei
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Mar 6 Aoû - 9:51

Bon, bon, bon ... Cela faisait une bonne dizaine de minutes que j'étais arrivée, mais mon coéquipier, je ne sais pas ce qu'il faisait. Pourquoi mettait-il tous autant de temps pour rejoindre ? C'était comme Tsuku, la dernière fois, j'avais attendu aussi le temps qu'il arrive. Peut-être arrivais-je trop tôt, je ne sais pas. Enfin bref, alors que j'étais perdue dans mes pensées. J'entendis des bruits de pas montaient la colline. Ils n'étaient pas très rapides. Ne savait-il pas qu'on avait une mission à accomplir et que nous n'avions pas toute la journée. Je baissais la tête, en me frappant le haut de mon masque avec ma main. Pourquoi tombais-je avec une telle personne, qui ne se pressait pas. Contrairement à ma dernière mission, nous allions beaucoup plus vite. A part une nuit, où nous nous étions arrêtés à l'auberge, mais bon, ça c'est une autre histoire. Nous y sommes restés juste pour nous reposer et recueillir des informations. Je gardais le dos tourné à la personne qui était en train de monter, tout en continuant d'observer le village. D'où on était, on pouvait apercevoir la plus grande tour qui se distinguait énormément des autres. Pour de ce côté, nous n'aurions pas de mal à la trouver. Le pire, restait à faire. S'infiltrait dans le visage avec des pensées positives pour ne pas se faire attaquer, mais pour sortir, ce sera plus difficile. Ils ne nous laisseront pas repartir tranquillement avec les âmes.

Quelques secondes plus tard, mon partenaire était enfin arrivé en haut de la colline. Hum ... Et bah ce n'est pas trop tôt, mais bon le pire, c'est qu'il avait l'air épuisé en l'entendant parler. Sur quel fainéant de l'Akatsuki étais-je tombée ... Peut-être était-ce à mon tour de m'occuper de lui, mais l'ombre m'avait bien dit qu'il était plus expérimenté que moi. Antei ... Un drôle de nom. Il me félicitait pour l'animal que j'avais créé et pour le pouvoir héréditaire que j'avais. Ce n'était pas de ma faute, je ne pouvais décider de l'avoir où pas, mais bon, tous ses compliments me firent sourire à travers mon masque d'Anbu, mais je gardais le dos tourné à celui-ci. En restant comme ceci, je prenais un petit peu les habitudes à Tsuku, mais il ne fallait pas. Je ne voulais pas paraître malpoli. L'ombre ne lui a pas donné une carte à lui aussi ? Pourtant, j'aurais cru ... Bon bah tant pis, je serais toute seule à prendre le chemin, il me suivra, mais bon, je n'étais pas très forte pour me diriger, mais cela ne devait pas être très difficile. Il voulait que je dirige les opérations ... J'émettais une petite grimace, s'il le souhaite, je peux, mais je ne suis pas la plus forte non plus dans ce domaine. On ne peut pas dire que j'ai de l'expérience dans ce domaine, mais je ne disais rien. J'allais faire ce qu'il me disait et donc lui expliquer les détails du plan. Je me retournais donc pour l'observer à travers les deux trous de mon masque d'Anbu. C'était un vieil homme ... Cela ne m'étonne pas qu'il était épuisé à la fin de la montée. Je ne saurais dire son âge, mais de toute manière, je n'avais pas envie de le connaître. Tout en le regardant je prie la parole :

- Oui, je suis la membre que vous devez rejoindre effectivement. Je me prénomme, Ikiria Kunichawa, devenue Anbu à l'âge de treize ans, avant que vous me demandiez d'où vient ce masque. Je ne l'ai volé à personne. Pour ce qui est de ma proposition de tactique, nous allons nous introduire dans le village sans attaquer personne pour le moment. Ils ne nous attaqueront pas pour rien et encore moins, des membres de l'Akatsuki. Ils nous demanderont sûrement ce que nous venons faire ici et nous leur répondrons que nous sommes ici pour faire des affaires, rien de plus compliqué. Ensuite, nous nous infiltrerons dans la plus haute tour qui sera sûrement gardée. Nous devrons faire attention, mais je m'occuperais de les endormirs avec mes Senbons pour qu'il n'y aille aucune alerte de donner. Après avoir récupéré les âmes, si nous nous sommes faits repérés, nous nous occuperons des personnes qui nous attaqueront, sinon, nous partirons sans demander notre reste pour ensuite nous rendre au point indiqué sur la carte pour récupérer les trois cartes de grenouilles en bois. Si vous avez des objections à me faire, je vous écoute, mais nous n'avons pas toute la journée et je ne pense pas, en vue de votre état de votre personnalité, que vous soyez une personne qui préfère foncer dans le tas et tuer tout le monde ... Vous pouvez prendre mon Phénix comme moyen de transport, j'irais à pied, cela ne me dérange pas, il n'y a pas beaucoup de distance. Ne vous inquiétez pas, vous aurez juste à le chevaucher et il me suivra. Même s'il ne volera pas vite, aggripez le bien ...

Sur ces dernières paroles je lui faisais dos et partie en direction des portes du village sans l'attendre. Je n'avais pas envie de perdre trop de temps dans cette mission banale. Il n'y avait rien d'exceptionnel à y faire et en plus, je pourrais peut-être tester ma technique si les anbus du village nous attaqueraient, mais ça c'était une histoire. Cela m'étonnerait fortement, qu'ils fassent le poids contre deux membres de l'Akatsuki, même si je ne connaissais pas les compétences du vieillard, d'après l'ombre, il était plus doué que moi, alors, mieux ne valait-il pas le sous-estimer pour le moment. Je ne savais pas ce qu'il avait pensé de moi en entendant ma voix d'enfant, mais je ne voulais pas le savoir. Je préférais rester dans l'anonymat de ce qu'il pensait sur moi, pour ne pas être vexé dès le premier jour avec lui. J'avais détruit mon casque, sous le coup de la colère avec Tsuku, mais bon, voyant que cela n'avait rien fait de plus, je l'avais reconstruis et aujourd'hui, le portait en permanence.

Attendant toujours que ce dernier ne me réponde, une ombre fit son apparition juste à côté de nous. C'était le chef de l'Akatsuki, encore inconnu jusqu'à ce jour qui se trouvait en face de nous. Voulait-il nous annoncer que la mission était annulée où qu'il y avait des modifications ?

- Désolé de vous déranger, mais je voulais vous annoncer que vous ne ferez pas la mission à deux. Antei tu pars pour une autre mission et toi Ikiria, tu restes ici, un autre membre de l'Akatsuki te rejoindra assez vite. Désolé du dérangement. Antei, tu peux partir, je te dirais tous les détails en privée. Sur ceux, bonne chance à toi Ikiria.

Sur ces dernières paroles, l'ombre se volatilisa. Je regardais le vieil homme qui se trouvait en face de moi. Sans rien dire, il me tourna le dos et prit congé. Euh ... Peut-être aurait-il pu me dire au revoir où quelque chose dans ce genre non ? M'enfin, je m'en fichais, il pouvait faire ce qu'il voulait. Bon et bien, maintenant je n'avais plus qu'à attendre l'arrivée de l'autre membre ... Ah làlà, j'espérais qu'il ne serait pas aussi faiblard que celui-ci ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Matsado Ryoshi
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 939

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Lun 11 Nov - 15:24

Cela faisait maintenant quelques jours que Ryôshi avait affronté Gobi. Plus fatiguant que prévu, l'akatsukien avait dût se reposer pendant deux jours complets avant de retrouver sa pleine puissance.
À la fin de ce combat, le jeune Matsado s'était décidé à trouver de nouvelles techniques afin d'augmenter sa puissance, l'a capture du bijuu s'était beaucoup joué au quitte ou double. Il lui fallait une plus grande puissance de frappe.

Il avait repris la route, marchant vers d'autres horizon la tête dans les nuages. Il lui faudrait avoir accès à des livres afin d'améliorer ses connaissances. Bien que sans bibliothèque, il se rappela d'une technique basé sur la destruction. Enfin, une technique sans en être une. Comme tout shinobi médical, Ryôshi possédait une parfaite maîtrise de son chakra. À Konoha, le village natal du Matsado, la meilleure toubib n'est autre que Sakura, l'élève du cinquieme hokage Tsunade. Ces deux femmes étaient et sont réputées pour leur talent en soin mais aussi à leur force incroyable. Une simple maîtrise du chakra il suffit de concentrer et relâcher son chakra en un point précis. Il est vrai qu'un telle technique pourrait servir dans le futur de l'akatsukien. Il est vrai que dans son combat contre le bijuu, il n'avait même pas utilisé le taijutsu, celui-ci aurait été inutile. Cependant, avec cette maîtrise, le jeune homme aurait pût battre Gobi autrement.

Il fallait apprendre à maîtriser ce sois disant jutsu qui lui permettrait de transformer ses moindres coups en une arme mortelle.
Ryôshi s'approcha d'un arbre, souffla avant de concentrer son chakra dans son poing droit. Il resta un moment comme tel avant de frapper l'arbre. Le coup fût rapide et puissant, cependant, l'arbre fût à peine endommagé.

-Hum...j'ai relâché mon chakra trop tôt. Ce coup semble plus complexe qu'il n'y parait. Dans un combat il faut que cela devienne systématique.

Il resserra le poing concentra son chakra avant de s’apprêter à frapper de nouveau quand il fût interrompu par l'apparition du chef de l'akatsuki.

-Ryôshi, je veux que tu te rendre au village d'Âme, tu y trouvera un autre membre de l'akatsuki. Elle t'expliquera la situation et la mission que vous devez y effectuer. Je te laisse un jour pour t'y rendre, elle est déjà sur les lieux. Allez !

Il avait été bref pour une fois. Pressé ? Cependant, cela fit sourire Ryôshi, l'organisation bougé et il en été un acteur principal.
Avant de partir vers le village d'Âme, Ryôshi frappa d'un coup sec et violent l'arbre qui se brisa et chuta de l'autre côté du coup.

C'était une technique intéressante, maintenant, il lui faudrait savoir l'utiliser à tout moment et surtout en combat, un arbre ne rend pas les coups.

Il se mit alors en marche, explosant rochers, arbres de temps à autres que ce soit avec ses bras ou jambes afin de perfectionner sa maîtrise.

-Au moins ce n'est pas un gouffre à chakra, je pourrait frapper comme ça toute la journée !

Se trouvant à côté du pays de la pluie, il ne lui fallut qu'une demi journée pour s'y rendre. Il était inutile de faire attendre sa camarade sous la pluie qui de plus est était une fille. C'est pour cela que malgré son amusement à détruire les éléments de la nature grâce à son corps, il avançait aux pas de courses.

Il approchait enfin du village, esquiver les shinobis autour avait été des plus difficile, il ne fallait pas en éliminer sous peine d'avoir une garde renforcé, cependant en descendre cinq ou six aurait facilité et accéléré la vitesse de l'akatsukien. Il repéra le pied d'une colline à un demi kilomètre des portes du village. Une jeune fille s'y trouvait, pas de doute ces couleurs, elle était sa coéquipière pour cette mission. Arrivait à son niveau, il la salua d'un signe de la tête en passant dans ses cheveux blonds sa main afin de les égoutter un minimum.

-Je suis Matsado Ryôshi, ravis de te connaître. Alors j'ai été prévenu en dernière minutes j'espère que je n’ai pas été trop long, le chef m'a dit que tu me donnerais les renseignements sur la mission, que devons nous faire ?

Elle semblait jeune, très jeune, à peine dix huit ans, cependant si elle faisait parti de l'organisation, ce n'était pas pour rien. Le pire pour Ryôshi s'était que son visage était caché derrière un masque d'abu.

« Hum...c'est bien dommage ! »

Il resta alors devant la jeune demoiselle attendant ses directives...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado http://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Lun 11 Nov - 17:13

[Petite Réponse, pas grand chose à dire ^^', tu peux faire interagir mon personnage si tu le souhaites pour te rendre dans le village, s'il y a des soucis, Mp moi]

Alors qu’Antei venait de prendre congé, je me retrouvais toute seule à ne rien faire. Je devais attendre l’arrivée de mon nouveau coéquipier, qui j’espérais, ne tarderait pas beaucoup. Restant debout pour ne pas paraître pour une feignante lorsque ce dernier arrivait j’examinais à nouveau le village que nous devions pénétrer. Je n’étais pas très forte en terme de tactique et j’hésitais toujours à cette solution de rentrer comme si de rien n’était, mais c’était la meilleure solution. Je ne voulais pas que nous nous fassions attaquer par tous les gardes du village au risque de faire rater la mission par ma faute. De plus, je devrais surement prendre les directives, car celui qui allait arriver ne doit pas être au courant de ce que nous devons faire vu la rapidité d’exécution du chef de l’Akatsuki dans ses détails. Enfin, c’est-ce que je pensais, je verrais bien de toute manière. Tout ce que j’espérais, c’était juste qu’il ne serait pas aussi … fatigué que Antei lorsqu’il aurait finit de graver cette colline. Comment pouvait-on faire parti de l’Akatsuki et être fatigué d’une petite montée ? C’était inimaginable et inacceptable, mais bon, c’était comme ça, je ne pouvais rien y faire. Je n’étais pas moi la chef et ce n’était pas moi qui recrutait les nouveaux membres, je n’avais donc pas mon mot à dire.

Après une demi-journée d’attente, j’entendis des bruits de roche et d’arbre se fracasser. Qu’est-ce que c’était que ce chahut ? Alors que je restais sur mes gardes par toute attaque possible, un imposant homme fit son apparition, vêtu de la cape de l’Akatsuki. Il avait l’air plus en forme que le précédent et plus expérimenté aussi. Je n’aurais peut-être pas mon mot à dire, mais j’attendis qu’il prenne la parole. Me saluant d’un signe de tête de sa part, je ne répondis rien. Je restais froide à son arrivé. Trop long … Non, juste une demi-journée, mais comme il l’avait précisé et comme je l’avais deviné, lui aussi avait été prévenu à la va vite. Matsado Ryôshi ? Jamais entendu parler … Bon, il n’avait pas eu de renseignement concernant la mission, je devais tout lui raconter. Autant lui faire le même discours que j’avais fait à Antei pour ne pas perdre de temps. Prenant ma respiration je lui répondis :

- Enchantée, je ne me prénomme, Ikiria Kunichawa, si vous ne me connaissez pas, je suis devenue Anbu à l'âge de treize ans, avant que vous me demandiez d'où vient ce masque. Mais bon, nous ne sommes pas ici pour parler de mon passé. Pour ce qui est de ma proposition de tactique, nous allons nous introduire dans le village sans attaquer personne pour le moment. Ils ne nous attaqueront pas pour rien et encore moins, des membres de l'Akatsuki. Ils nous demanderont sûrement ce que nous venons faire ici et nous leur répondrons que nous sommes ici pour faire des affaires, rien de plus compliqué. Ensuite, nous nous infiltrerons dans la plus haute tour, pour récupérer des âmes, qui sera sûrement gardée. Nous devrons faire attention, mais je m'occuperais de les endormir avec mes Senbons pour qu'il n'y aille aucune alerte de donner. Après avoir récupéré les âmes, si nous nous sommes faits repérés, nous nous occuperons des personnes qui nous attaqueront, sinon, nous partirons sans demander notre reste pour ensuite nous rendre au point indiqué sur la carte pour récupérer les trois cartes de grenouilles en bois. Si vous avez des objections à me faire, je vous écoute, je suis pas la plus grande tacticienne du monde ninja... Sinon, nous pouvons y aller sans perdre de temps. Au moins, je préfère vous avoir comme compagnon d’arme que le précédent qui était essoufflé rien qu’en grimpant cette colline.

Faisant disparaître mon phénix, j’attendis une réponse de sa part. Je ne devais pas prendre trop d’initiative dès le début. Je ne voulais pas paraître malpolie en partant sans attendre qu’il m’est répondu. De plus, je n’étais pas très douée pour la discrétion, mais j’espérais que la tactique que j’avais adopté fonctionnerait … Nous verrons bien de toute manière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Matsado Ryoshi
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 939

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Jeu 21 Nov - 22:13

La jeune fille resta un moment silencieuse, on pouvait entendre les gouttes d'eau tomber contre le cuir de la cape de l'adulte.

-Enchantée, je ne me prénomme, Ikiria Kunichawa, si vous ne me connaissez pas, je suis devenue Anbu à l'âge de treize ans, avant que vous me demandiez d'où vient ce masque. Mais bon, nous ne sommes pas ici pour parler de mon passé. Pour ce qui est de ma proposition de tactique, nous allons nous introduire dans le village sans attaquer personne pour le moment. Ils ne nous attaqueront pas pour rien et encore moins, des membres de l'Akatsuki. Ils nous demanderont sûrement ce que nous venons faire ici et nous leur répondrons que nous sommes ici pour faire des affaires, rien de plus compliqué. Ensuite, nous nous infiltrerons dans la plus haute tour, pour récupérer des âmes, qui sera sûrement gardée. Nous devrons faire attention, mais je m'occuperais de les endormir avec mes Senbons pour qu'il n'y aille aucune alerte de donner. Après avoir récupéré les âmes, si nous nous sommes faits repérés, nous nous occuperons des personnes qui nous attaqueront, sinon, nous partirons sans demander notre reste pour ensuite nous rendre au point indiqué sur la carte pour récupérer les trois cartes de grenouilles en bois. Si vous avez des objections à me faire, je vous écoute, je suis pas la plus grande tacticienne du monde ninja... Sinon, nous pouvons y aller sans perdre de temps. Au moins, je préfère vous avoir comme compagnon d’arme que le précédent qui était essoufflé rien qu’en grimpant cette colline.

Ryôshi resta un moment à écouter sa partenaire avant de prendre la pose d'une personne pensante, la fameuse position ou la personne se tiens le menton. Il resta quelques secondes dans ses pensées avant de répondre à la jeune fille.

-Hum...Ça aurait pût fonctionner, cependant, l'Akatsuki n'est pas la bien venu dans les grands villages, on n'aura même pas le temps de leur mentir qu'ils nous attaquerons, c'est pourquoi j'ai évité les gardes autours du village. La fin de ta stratégie est bonne, c'est le début qui est plus gênant. Il va falloir faire preuve de discrétion pour cette mission, d'après se que j'ai vu tu peux créer une créature volante, un phénix. Le mieux, serais que tu le monte pour t'infiltrer dans la tour par les airs. Les fortes pluies comme celle-ci diminue la visibilité d'autant que personne ne regarde le ciel alors qu'une averse lui tombe dessus, les gens ont tendance à rentrer leur tête le plus possible dans leur cou, tout en baissant la tête.


Il s’arrêta avant de reprendre de nouveau.

-Je t'offre deux solutions pour cette mission. Soit, on entre tout les deux en discrétion avec une chance de se faire repérer ou soit, tu entre seule dans le village grâce à ta monture volante pendant que moi, j'attire la quasi totalité des ninjas hors du village, se qui te laisse le champs libre pour récupérer les âmes scellées. Alors ma jeune partenaire quel est ton choix ?

La deuxième serait pour Ryôshi un choix parfait, il pourrait mettre en application sa nouvelle technique sur des hommes en plus d'augmenter la menace que représente L'akatsuki. Le choix appartenait à la jeune demoiselle.

-Alors ?...

Hrp: désolé vraiment court de chez court mais je déteste jouer les autres ^^ (irrécupérable)


Dernière édition par Ryôshi Matsado le Lun 6 Jan - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado http://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Sam 30 Nov - 12:30

[Désolé du temps de réponse, je réfléchissais à quelques idées]


La pluie commençait à nous tomber et je rabattais la capuche de mon manteau à fourrure sur ma tête dissimulant mon masque d’Anbue. J’attendais toujours une réponse concernant mon nouveau coéquipier. Peut-être était-il en train de réfléchir où je ne sais trop quoi. Relevant la tête, je le vis prendre une position complètement absurde. Il tenait son menton d’une main, comme s’il faisait semblant de réfléchir. C’était grotesque et je n’aimais pas ce genre de plaisanteries. Oui, j’étais une fille froide et je ne rigolais pas beaucoup. Nous étions ici pour une mission sérieuse et non pour des amusement, mais peut-être était-il sérieux et que cela était sa personnalité ? Croisant les bras ce dernier rit la parole pour m’expliquer que mon plan avait une petite faille.

Grand village ? Abons, je n’aurais pas pensé que ce dernier était réputé comme être un grand village. A fin des stratégie est bonne, bon au moins, tout ce que j’ai dis n’est pas complètement stupide et je souriais derrière mon masque. C’était la première fois que j’établissais une stratégie de la sorte, alors. Monter pour m’infiltrer et récupérer les âmes ? En fait, je ne savais pas trop comment faire, je ne sais pas à quoi ressembler ces dernières. Se trouvaient-elles dans quelque chose où vagabondaient-elles à l’air libre ? En effet, il avait totalement raison. Nous allions faire ce qu’il disait et nous avions qu’à nous donner rendez-vous un peu plus loin, comme par exemple, en bas de la colline. Hochant de la tête pour affirmer ses idées, je répondis :

- Nous prenons la deuxième solution, j’entre toute seule, je récupère les âmes et nous nous retrouvons sur la route pour la prochaine destination. Pars en avance, mais ne te mets pas dans une forêt, sinon je ne pourrais t’apercevoir du haut de mon phénix.

Sans plus attendre, je matérialisais à nouveau mon phénix, vu que je venais de le faire disparaître pour aucune utilité. Bon, heureusement que ce dernier ne me coûtait presque pas de Chakra. Sans plus attendre une seconde et ni la réponse de mon nouveau partenaire, je chevauchais mon oiseau avant de m’envoler dans le ciel à une certaine hauteur pour ne pas être repérable au premier coup d’œil. Je ne me préoccupais même pas de Ryôshi au final. Je me fichais de lui, enfin, pas complètement, mais voilà … Je ne lui trouvais rien de spécial et pour le peu de temps que nous allions passer ensemble dans cette mission, nous n’aurions pas le temps de faire connaissance et nous n’étions pas là pour ça. Jetant un coup d’œil en dessous de moi, je vis l’énorme tour. Il y avait une porte à première vue, mais j’avais du mal à la distinguer à cause de l’intensité de la pluie. Il y avait aussi quatre gardes qui regardaient chacun dans une direction opposé. Nord, Est, Ouest, Sud. Il ne devait pas être très content de se retrouver ici surtout avec la pluie. Laissant mon phénix là où il était, je descendis sous un petit Fuuton qui ne faisait pas de bruit avant de lancer un senbon dans chaque nuque des gardes. J’avais visé un point vitaux qui ne les tuerait pas, mais qui les ferait somnoler pendant un bon bout de temps.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais trouvé cela un peu trop facile à mon goût et ce n’était pas normal. Il y avait sûrement quelque chose qui devait se tramer à l’intérieur. Me posant délicatement, je pénétrais à l’intérieur de la tour. Un immense escalier descendant s’ouvrait devant moi et malheureusement, je n’avais pas d’autres issues … Rabattant ma capuche, libérant ma longue chevelure brune, je commençais à descendre les marches une par une tranquillement. Il ne fallait pas que je me presse, au risque de faire du bruit et de prévenir tous les gardes de cette tour. Après cinq minutes de descente qui me paraissait interminable, j’arrivais enfin au bout, mais comble pour moi, trois portes s’offraient devant moi. Si jamais je me faisais attraper, il fallait que je trouve un moyen pour m’évader. Vérifiant la quantité de Chakra disponible dans mon sceau, je remarquais, malheureusement, qu’il n’était remplit qu’à moitié. Bon, c’était toujours mieux que rien et cela me laisserait largement le temps de m’enfuir. Le sabre que m’avait offert Mitsuki était caché derrière ma longue cape de l’Akatsuki et accroché à ma ceinture. Réfléchissant quelques secondes, je ne savais quelle destination choisir. Il ne fallait pas que je reste trop longtemps à l’intérieur de cette tour, car c’était sûr et certain, que les gardes évanouit sur le toit n’allaient pas passer inaperçus.

Ne perdant plus une minute, j’ouvris la porte qui se trouvait juste en face de moi. Tournant la poignée, j’entendis des voix d’hommes chahutaient. Bon, j’avais le choix, soit entrer comme une folle à l’intérieur et neutraliser tous ces derniers, soit choisir une autre porte. Prenant la deuxième solution en me disant que s’ils chahutaient, ils ne devaient pas garder quelque chose d’important. Je décidais donc de me tourner vers ma droite. Aucun bruit ne se fit ressentir, mais je savais qu’il y avait des gardes. C’était obligé … Pénétrant à l’intérieur de cette pièce, je vis des tombes. Enormément de tombes qui ne finissaient pas. Je n’en voyais pas le bout. Était-ce ici que se trouvait les âmes ? Je ne savais pas, nous n’avions pas eu de descriptif de la pièce et dans quoi pouvait bien se trouver ses choses. Et bein, j’étais mal partie … Alors que je marchais sans en voir la fin, des sortes de lucioles firent leur apparition au-dessus des tombes avant de toutes se diriger vers un seul endroit. Le fond de la pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Matsado Ryoshi
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 939

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Lun 6 Jan - 15:54

Elle semblait bien maline pour son âge et ses paroles confirmèrent ce que Ryôshi pensait.

-Nous prenons la deuxième solution, j’entre toute seule, je récupère les âmes et nous nous retrouvons sur la route pour la prochaine destination. Pars en avance, mais ne te mets pas dans une forêt, sinon je ne pourrais t’apercevoir du haut de mon phénix.


Il se mit à sourire, ce choix lui plaisait fortement, il sera les poings tout en profitant de la pluie sur son visage. Pendant ce temps, sa camarade avait déjà créé son Phoenix et s'élevait dans les airs en direction de la tour. Il était temps de commencer.

Il se dirigea en direction des portes, d'une marche rapide, il se rapprochait des gardes qui ne voyait qu'une ombre approchait à cause de la pluie. Puis, petit à petit, il remarquèrent d'abord une tenue longue sombre, suivit d'une coiffure aussi jaune qu'un œuf et pour finir, les nuage rouge sur la tunique. Comme l'Akatsukien le pensait, ils n'étaient pas le bienvenue. Une alarme sonna pendant que deux des gardes s’élançaient sur le déserteur. Armé chacun de deux kunais, il commencèrent leur danse mortelle. Ryôshi se contenta pour le moment d'esquiver. Il ne fallait cependant pas traîner, les shinobis allaient revenir au près de la porte, trop d'ennemis serait dangereux. Il désarma un premier en lui saisissant le poignet avant de le lui briser à l'aide d'une clé pour ensuite lui envoyer un coup de pied retourné dans la mâchoire l'envoyant s'écraser contre un rocher quelques mètres plus loin. Bien qu'il n’aimait guère tuer ses ennemis, il fallait essayer cette technique et y survivre était minime. Il esquiva un coup désespéré du garde avant de lui envoyer au niveau de son arcade un coup de poing chargé de chakra qu'il relâcha au dernier moment. Le spectacle fût divin. Il senti la boite crânienne de l'homme se rompre sous le coup avant de l'envoyer propulser une vingtaine ou trentaine de mètres plus loin. Mort, son sang coulé par les orifices de sa tête méconnaissable.

Il commença alors a courir à la rencontre des shinobis qui se rapproché, le but était de faire sortir un maximum de ninjas et que les autres déjà externe le prenne en chasse.

« Cette journée semble plutôt fascinante finalement ! »

Ryôshi continua sa course, il esquiva quatre shinobis pour tomber sur trois de grade inférieur a juunin. Il ne tarda pas à les mettre au tapis sans les tuer. Si la mort devait arriver autant le faire sur des personnes puissante. Il tomba sur un autre groupe de six shinobis, deux d'entre eux étaient doués, ils le forcèrent même à devoir dégainer son épée. Il s'occupa d'abord des quatre autres ninjas rapidement grâce à ses talents d'épéiste. Leurs blessures étaient graves, mais pas mortels. L'un des deux dernier lui entailla l'épaule après que Ryôshi ait ôté le bras gauche du deuxième agonisant au sol. Pris d'une douce colère, il empala le chanceux ou malchanceux grâce à son arme avant d'envoyer sa dépouille d'un large mouvement d'épée.

La situation devenait dangereuse, il fallait partir au plus vite sans pour autant les conduire à la deuxième partie de la mission. L'Akatsukien décida de faire le tour afin de distancer ses poursuivants. Cependant, certains combats étaient obligatoire, il ne pouvait tout le temps fuir et laisser des blessés ou des morts ralentissaient aussi les poursuivants qui s'occupaient de leurs alliés. Enfin, la solution lui parut logique. Depuis tout à l'heure, il essayé de fuir enfin pour les ninjas d'Âme s'était son but alors qu'il ne cherchait qu'à gagner du temps. Autant utiliser cela au maximum. Quel personne s'enfuirait vers le village, celui-ci ne devait plus être très gardé. La solution était clair, il fallait retourner à côté du village sans être vu. De là, sa camarade pourrait facilement le récupérer. D'un pas léger et sur ses gardes, il commença à se rapprocher du lieu de départ de la chasse...les portes du village d'Âme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado http://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Dim 12 Jan - 20:32

J’avançais à l’aveuglette, sans savoir ce qu’il pouvait se tramer au fond de cette pièce. Une dizaine de soldats pouvaient s’y terrer et me tendre une embuscade et je périrais comme une minable, mais je ne sentais aucune présence. Mon flair était ne me trompait pas et j’étais sûre et certaine de ne pas tomber dans la gueule du loup. Suivant les lucioles, je me demandais ce que mon partenaire faisait pour attirer les gardes à l’extérieur. Les massacrait-il ? Si c’était le cas, je le considérerais comme un barbare, mais j’avais une nette impression qu’il n’était pas de ce genre. Bon, comme je me le répétais sans cesse, il ne faut pas se fier aux apparences. Puis au pire, qu’est-ce que j’en ai à cirer sincèrement ? Rien du tout. Je me suis toujours dis de me préoccuper de moi-même et de personne d’autres en marchant devant moi sans penser au passé. C’était la meilleure solution pour ne pas tomber au combat.

Après quelques secondes qui me parurent une éternité, une lumière au fond de la pièce m’éblouit. Pourquoi ne l’avais-je pas aperçu avant ? La salle était si sombre et impressionnante que cela ? Plus je me rapprochais, plus je distinguais la forme d’une boîte, autour de laquelle volait des centaines de lumières. Qu’est-ce que c’est que ce foutoire ? Une chaleur étrange émanait de cet endroit. Quelque chose ne correspondait pas. Quelque chose allait arriver d’ici peu si je continuais à avancer, aveuglément, mais je ne devais pas faillir à ma mission. Je devais avancer coûte que coûte et ramener ses âmes au quartier général. C’était la première fois que j’avais un rôle important et si j’échouais, je serais la risée de cette organisation. Tendant ma main pour attraper cette boîte si mystérieuse, une explosion retentit à quelques mètres de moi et quelque chose pénétra dans mon épaule pour ressortir de l’autre côté. Tournant la tête, je faillis tomber dans les pommes, mais je restais calme. Un énorme morceau d’acier traversait ma clavicule et j’avais un mal de chien.

Me relevant tant bien que mal et à moitié abasourdie par cette explosion, je fus entourée par une dizaine de soldats en quelques secondes qui me pointèrent de leurs longues lances. Alors que je n’avais pas matérialisée mon bouclier de glace, une arme me transperça une jambe et je trébuchais. J’étais à moitié aveugle et j’avais du mal à recouvrer mes esprits. Ne perdant pas espoir je me relevais à nouveau. Voyant la peur dans leur village, sûrement parce qu’il pensait qu’après de telles blessures je ne pourrais plus faire aucun geste, un sourire sadique et plein de malice derrière mon masque apparut. Ils allaient regretter ce qu’ils venait de me faire. J’allais tous les massacrer jusqu’au dernier. Même si la douleur était intenable et que je ne pouvais plus bouger l’un de mes bras, l’autre était encore fonctionnel et comme je faisais partie du clan Yuki, je pouvais composer mes Jutsus d’une seule main ce qui me donnait un avantage considérable.

Composant les mudras nécessaires à ma technique suprême de défense, une armure de glace se matérialisa sur moi. Maintenant, je possédais l’apparence d’un dragon. D’énormes ailes majestueuses firent leurs apparitions. Et maintenant, qui veut jouer avec Ikiria, la maîtresse des dragons et de la glace ? Et puis au final, je n’avais pas de temps à perdre avec eux. Je devais rejoindre Ryôshi au plus vite. Ils possédaient une famille et ils ne méritaient même pas que je les touche de toute manière. Attrapant cette mystérieuse boîte et ne sachant même pas si c’était cela l’objet en question, je m’envolais par le trou créé par l’explosion avant de m’élever dans le ciel, le regard flou, cherchant quelqu’un avec une cape noire et des nuages rouges. Après quelques secondes de recherche, je le vis, non loin des portes de village. Ne perdant aucune seconde, je m’envolais à toute vitesse dans sa direction. Sûrement se demandait-il qui était la personne qui venait l’attaquer de la sorte. Arrivait à quelques mètres, je posais pied à terre et dématérialisais mon armure pour lui faire comprendre qu’il n’avait rien à craindre. Retrouvant ma forme normale, je le regardais à travers mon masque d’anbu, tandis qu’un morceau d’acier était toujours transperçait mon épaule et je boitais de ma jambe droite.

- Je ne sais pas si c’est l’objet en question cette boîte,
dis-je en lui tendant, mais nous devons partir. Une explosion a retentit à quelques mètres de moi et je suis grièvement blessée à cause de cette dernière. Attend une seconde.

N’attendant même pas un signe de ce dernier pour savoir s’il y connaissait quelque chose dans la médecine ninja, je retirais d’un coup sec le tube en acier ce qui m’échappa un cri de douleur avant de congeler les trous pour arrêter de saigner et le temps que je trouve un médecin. Faisant un signe de tête pour lui dire que tout allait bien, nous prirent la direction de notre futur chemin. Même si je ne saignais plus, la douleur était toujours là et au fur et à mesure que nous marchions, mes yeux se fermaient petit à petit. Manquant de tomber plusieurs fois je demandais une pause à Ryôshi avant de m’asseoir sur un tronc d’arbre et de pencher la tête en arrière pour avaler de la pluie. Me rafraichissant comme je le pouvais-je l’observais à travers mon masque avant de lui dire :

- On peut dire que j’ai eu chaud. Je n’arrive plus rien à voir.

Lui tendant la carte, je lui demandais :

- Peux-tu regarder la direction que nous devons prendre s’il te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Matsado Ryoshi
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 939

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Mar 21 Jan - 0:51

Le temps, il peut être parfois notre meilleur ami comme notre pire ennemi, pour Ryôshi, bien qu'il lui était possible de jouer avec celui-ci, il était pour le moment non amical, l'arrivé d'Ikiria se faisait de plus en plus pressante, les shinobis n'allait pas tarder à revenir de leur traque futile et tomberait alors sur leur proie ou le chasseur tout dépend de quel point de vue l'on se place, cependant, bien qu'il était évident que l'akatsukien n'était pas le gibier, le surnombre de proie aurait raison de lui.

Cependant, si cela devait arriver, il massacrerait le plus possible ses incompétent incapable d'arrêter un seul homme en étant une petite armée. Il jeta un œil à ses pieds avant de frapper du pied le corps d'un shinobi qui avait un peu trop vite abandonné la traque en compagnie de cinq de ses camarades. Ils croyaient avoir de la chance de l'avoir retrouvé et l'avaient insulté d'idiot pour ne pas avoir fuit. Après leur avoir rit au nez et sous l’excès de la colère, il en avait tué quatre, le dernier quand à lui rampé comme il le pouvait sous le regard dur de l'épéiste.

-Ryôshi Matsado, rappelle toi de se nom et propage le partout. Raconte à tout le monde qui vient de tuer tes camarades, qui te fait rampé comme un moins que rien. Personne ne se moque de moi sans en subir les conséquences. Je suis un dieu pour vous pauvres insectes, vous n'êtes rien d'autres que de la viandes fraîches prêtent à être tranché par mon épée. Pathétiques microbes !


Il lui écrasa le visage à l'aide de sa botte avant de se recoiffer d'un revers de la main. Se petit jeu l'avait décoiffé, de plus s’innerver était mauvais pour lui, cela risquer de creuser sa peau et de déformer son visage d'ange. Il se posa contre le mur un instant à l'écoute du moindre signe suspect. Un bruit se fit entendre semblable à une explosion, celle-ci venait de l'intérieur du village. Il se tourna vers celui-ci. Sa camarade était elle en danger ?

« Elle fait partie de l'akatsuki, malgré son jeune âge, son appartenance à l'organisation n'est pas sans raison, faisons lui confiance ! »

Il garda tout de même son regard, vers le ciel en direction de l'emplacement ou la jeune fille devait se trouver.

Enfin, une chose fit son apparition dans le ciel, c'était rapide et ce rapprochait dangereusement. Le jeune homme serra les poings avant qu'il ne puisse distinguer la chose. Elle était de glace, peu contrôlaient le Hyoton, et sa camarade en faisait partis. Bingo, la chose en elle même était une armure.
Ryôshi pût alors constater qu'elle était blessé. Il s’apprêta à lui parler mais elle fût la plus rapide.

-Je ne sais pas si c’est l’objet en question cette boîte, mais nous devons partir. Une explosion a retentit à quelques mètres de moi et je suis grièvement blessée à cause de cette dernière. Attend une seconde.

Elle ôta alors le tube qui lui transperçait l'épaule qui lui vola un cri de douleur. La blessure rappela alors la sienne qu'un des shinobi lui avait faite à l'épaule lui aussi. A l'aide de a glace, elle congela la plaie. Une façon très grossière comme soin selon l'avis du toubib.
Il ne fallait pas traîner et tout les deux le savait. Il s'occuperait des blessures de la jeune fille un peu plus tard, pour le moment il fallait se mettre à l'abri. Elle confirma ses pensées en lui faisant un signe de tête. Ils marchèrent mais d'un pas rapide. Cependant, la jeune fille était à bout et demanda un arrêt. L'endroit semblait sûr, ils étaient à l'abri des arbres.

-On peut dire que j’ai eu chaud. Je n’arrive plus rien à voir.

Bien qu'il comptait jeter un œil au blessures de la jeune fille, ses dire l’inquiétèrent et confirmèrent qu'il devait absolument y regarder de plus près.

Elle lui tendit la carte avant de rajouter.

-Peux-tu regarder la direction que nous devons prendre s’il te plaît ?

Il s'approcha d'elle, lui ôta la carte des mains avant de la ranger à sa ceinture.

-Patience, je vais d'abord m'occuper de tes blessures, tu as de la chance que je sois là. Les symptômes que tu décris sont inquiétants.


A l'aide du katon, il fit fondre la glace qui recouvrait la blessure afin de pouvoir la contempler de plus près.

-Je vais te l'avouer ton épaule est très moche, pas besoin d'être médecin pour le savoir. Tu as de la chance que des éclats ne ce soit pas infiltré dans ta plaie. Bonne nouvelle ta jambe va être guérissable sans douleur alors que ton épaule …

Il s'approcha de la jambe avant de murmurer.

-Shosen Jutsu

Spoiler:
 

Après une ou deux minutes, la jambe devait aller mieux. Il se dirigea alors vers l'épaule avant de s'adresser de nouveau à Ikiria.

-Écoute, la prochaine technique est loin d'être aussi plaisante que la précédente, pour l'avoir testé sur moi,je te le certifie.

Il sortie d'une petite sacoche un petit bâton qu'il tendit à la l'akatsukienne.

-L'ennemi est toujours à notre poursuite, mords la dedans, ca t'évitera de crier ou de te mordre la langue. Si tu t’évanouis, t'inquiète, je t’emmène avec moi jusqu'au point de notre mission. Bonne chance. hi jin'sei !

Spoiler:
 

Il posa ses mains sur la jeune fille. Il oui était toujours difficile d'utiliser cette technique sur d'autre que lui même. C'est pourquoi il se concentrait sur la blessure, le plongeant dans un autre monde. Il fallait continuer jusqu'à ce que la blessure soit refermé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado http://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Jeu 30 Jan - 17:04


*Flash-Back*


Ikiria, Ikiria, une mission de rang A pour nous !! Enfin !! C’était des paroles qui resteront à jamais gravées dans ma mémoire. Je me souvenais de ce jour où ma Sensei avait annoncé à moi et à mon équipe que nous allions enfin effectuer une mission digne de notre niveau. J’étais toute impatiente à l’idée de m’y rendre, même si la peur prenait le dessus sur moi un petit peu, je ne pouvais me refuser une telle opportunité de montrer mes preuves pour devenir une Anbue de Kiri digne de ce nom. M’entraînant chaque jour sang et eau avant que cette mission n’arrive, je réfléchissais à quelle genre de choses allaient nous être confiés. Une escorte ? Autre chose de plus important ? Je ne saurais le dire. En tout cas, une chose était sûre, c’est que cette mission serait celle qui déterminerait de la suite de ma vie pour savoir si j’avais les capacités pour poursuivre ma carrière de Shinobi où arrêter du jour au lendemain … Mitsuki ma Sensei, m’avait signalé de ne pas m’en faire et que j’étais la meilleure de toute la promotion et que je réussirais sans problèmes. Je buvais ces paroles, c’était la personne en qui j’avais le plus confiance et c’était elle qui m’avait tout apprise.

Le jour tant attendu, arriva et nous eûmes comme mission, d’escorter une personne riche qui était traqué par des hauts criminels. D’après le Mizukage, la mission pourrait s’avérer d’un plus haut niveau, mais il avait une totale confiance en nos capacités et c’était un petit peu un idole pour moi après Mitsuki et je l’écoutais sans rien dire, tandis que les deux autres garçons de mon équipe plus âgé que moi, mais moins expérimenté, n’arrêtait pas de poser des questions pour savoir à quoi pourrait ressembler les ennemis. Ils étaient tout excités à l’idée d’affronter un adversaire plus puissant et cela m’exaspérait. Je soupirais toutes les cinq minutes avant que ma Sensei ne comprenne que je commençais à en avoir par-dessus la tête et qu’elle décide qu’il était temps de partir pour ne pas perdre de temps. La remerciant d’un signe de tête, nous nous rendîmes aux portes du village où le client en question nous attendait. Même s’il était riche d’après le chef du village, il n’avait pas l’air très costaud et je comprenais pourquoi il demandait une escorte. Arrivant à sa hauteur, ce dernier serra la main de ma Sensei et des deux garçons, mais moi, j’eus le droit à une caresse sur la tête, comme si j’étais un petit chat qu’il fallait protéger. Croisant les bras et ronchonnant je ne dis rien.

Au moment où mes deux équipiers rigolèrent, je leur lançais un regard noir ce qui les fit taire sur le champ. Pour qui se prenaient-ils ? A deux, ils ne représentaient même pas un tiers de ma puissance et il venait se moquer de moi. On me croyait moins puissante que les autres pour une simple et bonne raison, je n’étais qu’une petite fille avec un regard d’ange. Qui aurait pu croire un seul moment que j’avais le sang-froid de tuer quelqu’un ? Personne à vrai dire. Cela ne m’était jamais arrivée, mais si un jour je devais, sous ordre de Mitsuki ou du Mizukage, je devais tuer des criminels pour protéger quelqu’un, je n’hésiterais pas une seule seconde. Tandis que nous marchions pour nous rendre à ce soit disant village dont je ne connaissais pas le nom, je scrutais les horizons tandis que les autres parlaient et rigolaient entre eux. Pfff. C’était une mission d’escorte, pas de blabla pendant quelque chose d’aussi important, mais je ne préférais rien dire. Ce n’était pas moi la maîtresse de cette équipe, je n’avais donc, pas mon mot à dire. Alors qu’aucun d’entre eux ne faisait attention, un mouvement dans les buissons m’intrigua et je criais :

- ATTENTION !!!

Sursautant, tout le monde se retourna et se mit en position de défense autour du client. Alors que je croyais avoir fait quelque chose de sensationnel, une biche sortit des buissons pour passer devant nous. Les deux abrutis qui me servaient de coéquipier commencèrent à se moquer de moi et ne préférant rien dire, je partis en avant en rejetant la main de Mitsuki sur mon épaule. Je commençais sérieusement à en avoir marre. J’étais sûre et certaine que j’avais ressentis une présence, mais personne ne voulait me croire, et bien, ils ont qu’à se débrouiller sans moi. Etant en file de tête à une bonne centaine de mètres d’avance, un léger vent derrière moi me fit réagir. Me retournant en une fraction de seconde, un ninja portant une cagoule me souriait derrière cette dernière avant de tendre son épée pour me la planter dans mon abdomen, mais pas pur réflexe ou de chance ? Qui sait, j’esquivais son coup avant de lui assener mon talon dans la mâchoire. Rien de bien méchant à vrai dire. S’écroulant à terre, je reculais à toute vitesse tout en gardant un œil sur ce dernier pour rejoindre mon équipe, mais malheureusement, une autre présence se trouvait derrière moi et je sentis quelque chose de glacé se planter dans le haut de ma cuisse m’arrachant un cri de douleur si puissant, que les oiseaux s’envolèrent. M’écroulant à terre, j’étais encerclée par deux individus cagoulés. Entendant les bruits de courses précipités de mes coéquipiers, je sentais ma dernière heure arriver. Dans la lumière du soleil, je vis une ombre représentant une épée se lever pour m’achever. Non. Je ne pouvais pas mourir aujourd’hui, mais j’étais incapable de bouger. La blessure à ma cuisse était énorme. Quelque chose m’avait transpercé et tournant la tête, un énorme pique de glace s’y tenait.

Ecarquillant les yeux d’horreurs, la douleur était insoutenable. Même si je survivais à cette mission, je ne sais pas si cela serait possible de retrouver l’usage de ma jambe. Voyant cette épée bloquer la lumière du jour, je la vis descendre de plus en plus à une vitesse impressionnante avant de s’arrêter à quelques centimètres de moi. Regardant sur le côté je vis Mitsuki ma sensei qui avait paré le coup avec son épée. Me souriant, je lui rendis son sourire avant de perdre connaissance à cause de la douleur sans avoir la suite du combat. Une chose était sûre, c’est que j’avais été pitoyable sur ce coup en partant devant toute seule, alors que j’étais une shinobi inexpérimentée. Quelques jours plus tard, je me réveillais dans un lit d’hôpital de Kiri avec ma jambe emplie de bandages en hauteur. Des médecins vinrent me voir pour me faire comprendre qu’à quelques centimètres prêt, j’aurais perdu l’usage de cette jambe voir la vie, mais malheureusement, que des paralysies non voulues pourraient intervenir de temps à autre, car tout n’avait pas pu être soigné comme ils le voulaient. Les remerciant d’un signe de tête je voyais ma vie de Ninja défiler devant moi. Avec une jambe en moins, je ne pourrais plus rien faire. Ma technique des miroirs étaient fichus. Je n’effectuerais plus que des missions de bas rang … Cela serait trop dangereux pour moi de me rendre dans un endroit où des combats feraient rage, car si je venais à être paralysée de la jambe pendant un duel, je perdrais la vie facilement …


*Fin du Flash-Back*


En voyant cette nouvelle blessure à ma cuisse moins importante que la précédente, bien évidemment, je me disais que cette paralysie qui n’avait pas fait surface depuis quelques années, allait reprendre du flambeau. J’en étais persuadée, mais je ne pouvais le révéler à Ryoshi qui était en train de me soigner. Malheureusement, d’après lui, ma blessure à l’épaule était plus conséquente et que j’allais souffrir pour pouvoir être soignée complètement où en grande partie. Je voulais lui dire que cela était inutile de perdre du temps et que nous risquerions d’être rattrapés à tout moment, mais ma gorge était sèche et aucun son n’y sortait. Ne faisant aucun geste, j’attrapais le bâton qu’il me tendait avant de le mettre dans ma bouche et de le serrer. La douleur ne devait pas être si grande que ça, mais en écoutant son « Bonne Chance » je me dis que si et qu’il fallait que je sois forte, ce qui n’était pas sûre. Déjà que je commençais à perdre les esprits et la vue, je ne sais pas si une telle douleur dont il parlait serait soutenable. Bon, laissons le faire et voyons ce que cela donnera. De toute manière, je n’avais rien à perdre pour tout dire. Soit je mourrais d’une hémorragie interne, soit il me soignait quitte à souffrir pendant quelques minutes. La décision était vite prise.

Hochant la tête pour confirmer que j’étais prête, il approcha l’une de ses mains de moi avant de la poser sur ma blessure. Pour l’instant rien ne se produisit, mais après quelques secondes, une violente douleur me prit et je dus serrer de toutes mes forces le bâton que j’avais entre les dents. Des cris étouffés s’échappaient, tandis que quelques larmes coulèrent le long de ma joue pour passer sous mon masque et tomber sur le sol. Je n’avais jamais connu quelque chose d’aussi douloureux de toute ma vie. Même la première blessure à ma cuisse ne m’avait pas fait autant souffrir. Je ne sais pas pour combien de temps il en avait, mais une chose était sûre, c’est qu’elle allait finir au plus vite, sinon je ne tiendrais pas éternellement. Au bout de deux bonnes minutes, il retira sa main. Tournant la tête vers lui en l’observant à travers mon masque je lui demandais :

- C’est b…

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase que je m’écroulais face la première sur le sol inconsciente. La douleur que j’avais éprouvé avait été trop grande et j’étais fatiguée par cette expérience. Ne sachant pas ce qu’il allait se passer pour moi ensuite, le noir s’installa en moi et je ne connus pas la suite des évènements …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Matsado Ryoshi
Grade Supérieur
Grade Supérieur
avatar
Messages : 939

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Mer 5 Mar - 22:28

Toujours en état de transe, notre jeune Ryôshi continuait à soigner sa camarade. L'être humain était une chose fascinante. Il voyait très clairement la jeune fille qui subissait ses soins dans son esprit. Elle semblait si délicate, fragile et pourtant, elle avait réussi à s'échapper de Âme et n'avait proposé une pause qu'après d'énormes efforts. Certains mystère sur l'être humain était encore à exploiter, même pour un toubib aussi doué que le jeune Matsado !
Il dériva alors sur son passé, se rappelant alors qu'il était devenu un shinobi médical car il ne possédait aucun talent pour le combat. Qui aurait cru qu'il deviendrait un jour un combattant hors-pair...une arme

Il se mit à sourire à ses pensées grotesque, ce talent, il l'avait mérité, lui seul, le rejeté du clan pouvait un jour devenir l'élu de celui-ci. Il grimaça repensant à ces cloportes qui l'avaient autant repoussé et haïs.

Notre anti-héros ouvrit alors les yeux. Il stoppa sa technique content du résultat. À sa grande surprise, la jeune Ikiria était toujours consciente. Il avait souvent vu une personne s'évanouir dût à une trop forte douleur. L'esprit s'engouffrant au plus profond du corps afin que la douleur soit inexistante pour la personne. L'Akatsukienne, elle, avait supporté jusqu'au bout cette souffrance bénéfique.

Elle tourna la tête vers l'homme afin de s'adresser à lui.

-C’est b…

Elle ne pût finir, elle s'écroula sur sol inconsciente. Ryôshi se gratta la tête avant de murmurer.

-Parfois, le corps et moins fort que l'esprit jeune fille, il aurait mieux fallut s'évanouir dès le début ça t'aurais évité un calvaire !

Il attrapa la jeune fille dans ses bras avant de s'enfoncer dans les ténèbres de la forêt.
L'Akatsukien avait déjà voyagé sur ses terres et savait par chance ou se trouvait le prochain objectif, les ruines d'une cabane ou vivait pendant un temps le sanin Jiraya avec les premiers membres de l'Akatsuki pendant leur jeunesse. Bon nombre de personne connaissait cette histoire, cependant peu connaissait l'emplacement de cette ruine. Ryôshi l'avait trouvé un jour par pur hasard.

Ikiria était par chance pour le jeune homme plutôt légère. Il remercia son dieu bien qu'il était athée de ne pas avoir eut un partenaire masculin et il se mit ensuite à le maudire que ce ne soit pas une femme plus âgée dans ses bras.

Il arriva enfin à destination. La nature avait repris le dessus en ces lieux. La cabane de bois était recouverte de toute sortes de végétales et Ryôshi se mit à espérer que les cartes fût encore là.

Il déposa le jeune fille afin de pouvoir avoir retiré une poutre ainsi que quelques débris. Il installa alors sa camarade dans la battisse avant de se mettre à la recherche des cartes. La maison avait dût subir un assaut, sans doute avec des kunaïs explosifs. Il soupira avant de se mettre à la recherche des cartes.

Il les trouva enfin après de nombreuses minutes de recherches. Par chance, Ikiria semblait reprendre connaissance alors qu'il s'approchait d'elle les cartes en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t1190-bingo-book-ryoshi-matsado http://sns-rp.forumgratuit.org/t786-l-horloge-tourneou-pas-dc-hayabuza-ryoshi-matsado
Messages : 300

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Village d'âme.   Ven 25 Avr - 13:11

Je ne sais pas combien de temps j’étais restée évanouie, mais en tout cas une chose est sûre, c’est que nous étions hors de danger lorsque j’ouvris enfin les yeux. La pièce me semblait floue au début, mais cela ne dura qu’un petit instant, le temps que je reprenne mes esprits tranquillement. Clignant des yeux plusieurs fois pour m’habituer à la lumière qui se propageait dans cette maison délabrée, je voyais Ryoshi juste en face de moi, revenir avec des cartes en mains. Il avait surement du déjà tout trouvé et c’était une bonne chose. Je n’aurais pas eu la force de chercher après tout ce que je venais de subir. Mon bras ne me faisait presque plus mal. Je ressentais quelques petits picotements de temps à autres, mais rien de bien grave.

M’appuyant au mur, je me relevais péniblement sans dire un mot pour autant. Ma gorge était sèche et j’avais besoin de boire, mais malheureusement, rien dans cette maison ne me donnait envie de quelque chose. Elle était bizarre et quelque chose me disait qu’il fallait mieux partir au plus vite. Les shinobis du village d’âme ne devraient pas tarder à arriver, après la chose importante qu’on leur a volé, ils ne peuvent pas abandonnés. Ce serait un désastre pour eux, mais contre l’organisation de l’Akatsuki toute entière, je crains malheureusement, qu’il n’est pas les facultés pour reprendre ce qui leur appartient. M’enfin, c’est-ce que nous verrons prochainement, je ne pouvais pas affirmer s’ils allaient continuer ou pas.

Souriant légèrement à travers mon masque envers Ryoshi je produisais de la salive pour pouvoir parler. C’était assez difficile d’en secréter sans avoir bu d’eau depuis quelques heures. Déglutissant avec difficulté je regardais mon partenaire avant de lui dire :

- Oh tu as déjà tout trouvé. Désolée, je ne sais pas combien de temps je suis restée évanouie, mais je n’aurais pas du. C’est une marque de faiblesse de ma part et je m’en excuse. Pour me faire pardonner, je vais tout ramener au quartier général. Comme ça tu pourras retourner vaquer à tes occupations. De toute façon, je pense arriver plus rapidement que toi, vu que j’ai des moyens de locomotions naturelles.

Lâchant un petit rire, j’attrapais les cartes ainsi que la boîte contenant les âmes ou je ne sais trop quoi. Je n’avais pas envie de l’ouvrir pour vérifier ce qu’il y avait dedans, je préférais la ramener tranquillement sans m’en préoccuper. Je m’inclinais légèrement pour le remercier une nouvelle fois.

- Encore merci pour tout. En espérant que nous aurons l’occasion d’être partenaire à nouveau. Sur ceux, je te souhaite une bonne journée.

Bon, ce n’était que des paroles dites comme ça pour lui faire comprendre que sa compagnie ne m’avait pas déplu, mais je préférais sincèrement effectuer des missions toutes seules. Au moins, je n’étais pas dérangée, mais il fallait dire que cela avait un plus d’être en duo. S’il n’aurait pas été là je serais certainement morte à l’heure qu’il est et je lui devais une fière chandelle. Sortant de la maison en boitant légèrement à cause de ma blessure à la cuisse je fis apparaître un dragon de glace que je chevauchais habilement avant de m’envoler à toute vitesse envers le quartier général. Malpolie que j’étais, je ne lui avais même pas proposé s’il voulait que je le dépose quelque part. Bon tant pis, de toute manière je n’avais pas de temps à perdre, je devais retourner à mes entraînements. Je n’étais pas encore assez douée pour me venter de faire partie de l’Akatsuki…

Voyant quelques heures en somnolant tranquillement, j’arrivais enfin au quartier général. Faisant mon rapport et déposant tout ce que j’avais récupérée je repris la route aussitôt sans demander mon rester et retourna dans la forêt de Kiri, là où j’avais élue domicile. C’était le seul endroit où je me sentais à l’aise, il fallait le dire. Je la connaissais parfaitement et pour le moment, je n’avais rencontré aucun ninjas, ou enfin presque… Mais bon, je me faisais discrète lorsque j’étais à terre, contrairement lorsque j’étais dans les airs avec mon dragon qui n’arrêtait pas d’hurler…M’engouffrant dans une grotte dont je cachais l’entrée, je m’endormis paisiblement pour me reposer de cette journée dans laquelle j’avais failli y laissé la vie à cause de mon inexpérience… Je m’étais fait battre par mon inattention et par une simple blessure à la cuisse. Quand j’y repensais c’était vraiment pathétique… Mais bon, tout le monde fait des erreurs un jour où l’autre et le principal, c’est de ne pas les recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t3981-ikiria-kunichawa-une-adolescente-pas-comme-les-autres http://sns-rp.forumgratuit.org/t5532-bingo-book-de-ikiria-kunichawa http://sns-rp.forumgratuit.org/t4629-vingt-annees-se-sont-ecoulees-mais-rien-de-ce-monde-n-a-change-terminee
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Village d'âme.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Village d'âme.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï[accepté]
» Village Hentaï
» Village d'âme.
» Premier village rush trophée crotall
» Montegrande, un village d'aveugles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: Monde Shinobi il y a 20 ans :: Autres Pays :: Amegakure no Sato-
Sauter vers: