Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Arche rouge : sacrifice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 672

MessageSujet: Arche rouge : sacrifice   Mar 5 Jan - 18:43

Laissa les deux individus entrer puis referma brutalement la porte derrière eux. L'arche rouge se brisa. Devant eux, un paysage mécanique qui se réveillait doucement tandis qu'ils s’avançaient peu à peu pour scruter l'envers du décors. Au centre un autel empli au premier abords par ce que l'on pourrait croire comme étant de la lave. Mais en scrutant de plus près on remarquait qu'il s'agissait en fait de sang. La couleur étrange du sang qui coulait dans des canots était sûrement du au passage dimensionnel ?

Mmmm... Voyons voyons... La tricheuse et le preux chevalier, quel beau duo vous formez... N'oubliez pas que je peux lire au plus profond de votre être en un battement de cil. Vous êtes totalement à ma merci. Je sens que cela te gêne utilisatrice du... Mais comme ceci est rare de nos jours ! Ainsi j'ai l'honneur d'accueillir dans mon antre deux possesseurs d'une pupille bien unique en son genre.. Ma créatrice serait si contente d'apprendre tout cela ! C'est triste vraiment. Non en fait ça me laisse totalement indifférente ! Ce qui me passionne en revanche c'est votre certitude intérieur que vos talents quasi divin vont pouvoir me surpasser, trouver la faille, le défaut qui me fera tomber... Des défauts ? J'en ai bien tout un tas... Mais si j'ai bien une qualité ! C'est mon sens.... Mon sens de l'hospitalité !

La femme qui leur parlait avait complètement perdu la tête et s'embarquait dans des délires à moitié compréhensible. La solitude l'avait tellement affecté qu'elle s'accrochait à tout prix à l'idée qu'elle allait pouvoir les exterminer pour être enfin libre de parcourir le monde.

Bon... Maintenant commençons à jouer si vous le voulez bien ?

Au moment où elle recommença à parler, les engrenages cessèrent de tourner et le sang qui coulait à flot dans les canots de pierres noircis s'interrompit subitement jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une goutte.

Cette salle était dédié aux dieux... Oui aux dieux qui peuplait votre terre jadis et qui la peuple toujours d'ailleurs sous d'autres formes. Les hommes alors asservit par les dieux faisaient à titre d'exemple de nombreux sacrifices pour montrer leurs dévouement et leurs ferveurs. Voyez ce magnifique autel. Il est beau n'est ce pas ?... Le couteau posé sur celui ci n'est pas anodin. Si vous voulez avoir une chance de poursuivre votre ascension vers l'artefact que vous recherchez, alors vous devrez.... Faire un sacrifice parmi l'un de vous. En des termes plus précis, il va falloir que vous égorgiez votre victime puis que vous versiez les 5L de sang requis pour activer de nouveau le mécanisme de cette salle qui vous permettra alors de passer à l'épreuve suivante. Bonne chance et... Que le spectacle commence ! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1772

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Arche rouge : sacrifice   Mar 5 Jan - 23:45








ROUGE COULEUR

DU SANG

la faiblesse d’une ancienne jeune femme











Il était 14h55 lorsque le corps de la Hokage tomba. Les shinobis et membres du Jiei accoururent pour porter secours à cette femme dont la personne était connue de tout le village. A 14h57, elle était transportée dans les hôpitaux de Konoha. A 14h58, le remplaçant du médecin en chef l’ausculta. A 15h, on apprit que la Hokage avait perdu connaissance. Pourquoi ? Comment ? Ils ne le sauraient pas avant quelques jours, le temps que Kanna vienne les avertir de ce qui se tramait à Suna. Mais en revanche, ils allaient très bientôt assister à quelque chose d’aussi effrayant que la peur d’être poursuivis par un être invisible. Quelque chose de terrifiant, d’insoupçonnable, de menaçant. Quelque chose contre quoi même un médecin expérimenté ne pourrait faire grand-chose, à par observer, impuissant, le flot des choses défiler devant lui. Ledit médecin présent à Konoha s’épongea le front. Les rapports de Sayoko-sensei mentionnaient une baisse de plaquettes alarmante chez la Hokage, mais cela datait d’un mois, et depuis cette unité avait nettement remonté. Ce ne pouvait être la raison de son évanouissement. Il était 15h18. La Hokage ne s’était toujours pas réveillée, malgré les efforts du service hospitalier de Konoha. A 15h22, la jeune femme fut placée en étroite surveillance. A 15h38, tous les services Konohajiens étaient en alerte.

Hanako fut transportée dans cette autre dimension. Avant même qu’elle n’ait pu dire « hé ? » car les murs de la tour du Hokage avaient soudainement disparu pour laisser place à un lieu rougeoyant, les souvenirs de son clone se mêlèrent aux siens et elle ne fut que simplement décontenancée par la dimension dans laquelle ils se trouvaient, Sora et elle. La voix qui dictait leurs choix fit très vite sa réapparition :

Mmmm... Voyons voyons... La tricheuse et le preux chevalier, quel beau duo vous formez... N'oubliez pas que je peux lire au plus profond de votre être en un battement de cil. Vous êtes totalement à ma merci. Je sens que cela te gêne utilisatrice du... Mais comme ceci est rare de nos jours ! Ainsi j'ai l'honneur d'accueillir dans mon antre deux possesseurs d'une pupille bien unique en son genre... Ma créatrice serait si contente d'apprendre tout cela ! C'est triste vraiment. Non en fait ça me laisse totalement indifférente ! Ce qui me passionne en revanche c'est votre certitude intérieure que vos talents quasi divins vont pouvoir me surpasser, trouver la faille, le défaut qui me fera tomber... Des défauts ? J'en ai bien tout un tas... Mais si j'ai bien une qualité ! C'est mon sens.... Mon sens de l'hospitalité !


La Hyûga nota dans un coin de sa tête le mot « défaut ». Peu importe qui était cette femme, elle avait apparemment un défaut, comme tout être. Peut-être n’était-ce pas le but de leur venue ici, mais déjà, il leur faudrait savoir qui elle était, et quel était son rôle ici… si cette femme avait un but précis à remplir, alors le mieux était de posséder toutes les cartes en main pour pouvoir se défendre. La Hokage activa son byakugan, pour juger de la portée de leurs actions sur ce monde, et pour inspecter les alentours. Les engrenages s’arrêtèrent soudainement, et elle remarqua la consistance de ce liquide rougeâtre qui s’amenuisait rapidement.

Bon... Maintenant commençons à jouer si vous le voulez bien ? Cette salle était dédiée aux dieux... Oui aux dieux qui peuplait votre terre jadis et qui la peuple toujours d'ailleurs sous d'autres formes. Les hommes alors asservit par les dieux faisaient à titre d'exemple de nombreux sacrifices pour montrer leurs dévouement et leurs ferveurs. Voyez ce magnifique autel. Il est beau n'est-ce pas ?... Le couteau posé sur celui-ci n'est pas anodin. Si vous voulez avoir une chance de poursuivre votre ascension vers l'artefact que vous recherchez, alors vous devrez... Faire un sacrifice parmi l'un de vous. En des termes plus précis, il va falloir que vous égorgiez votre victime puis que vous versiez les 5L de sang requis pour activer de nouveau le mécanisme de cette salle qui vous permettra alors de passer à l'épreuve suivante. Bonne chance et... Que le spectacle commence ! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah !!

Elle eut un haut le cœur au mot « sang », qu’elle associait très clairement à cette substance qui avait coulé au-dessous de leurs pieds. Décidément, elle n’avait toujours pas réussi à chasser complètement ses anciennes peurs. Hanako entreprit de faire un tour de la pièce, réfléchissant calmement à la situation. L’arche s’était brisée lorsqu’ils l’avaient passée, et et cet endroit interférait avec leur corps, comme le prouvait le fait qu’elle ait pû rejoindre Sora ici. Elle n’avait donc pas besoin d’appeler Sato pour le vérifier. Donc elle pouvait conclure que perdre du sang ici leur ferait tout autant perdre du sang dans leur réalité. Et d’ailleurs… la femme avait parlé de « réalité » tout à l’heure. Leur monde étaient-ils différents ? En quoi le sien leur était-il étranger ? Cela se rejoignait à comprendre qui était cette entité qui pouvait deviner apparemment tout d’eux. Mais pouvait-elle connaître leur caractère ? Auquel cas, les manipuler serait facile. Bah. Qu’importe. La Hyûga se reconcentra sur l’inspection de cette pièce. Il y avait effectivement un couteau au centre de l’autel, visiblement utilisé pour les précédents sacrifices. Comment les humains avaient-ils eu connaissance de cet endroit ? Cela devait être pour eux un lieu sacré. Donc cette entité qui connaissait tout du temple du vent devait être liée aux Dieux… depuis quand n’avait-elle pas recensé de cas d’idolâtrie dans son village ? En fait… y en avait-il déjà eu ? Oui, sûrement. Mais elle doutait que cela ait été le cas durant son ère. Hanako se pencha en avant, prudemment. … Elle ne voulait pas savoir où cela tombait. Mais cette pièce était une source d’informations. Alors la Hokage se força : il devait y avoir là un certain nombre d’informations culturelles et historiques de premier ordre.

Visiblement, le défi de cette entité était de sacrifier l’un d’eux pour pouvoir poursuivre leur quête de l’artefact. Hanako doutait que trois autels se soient trouvés derrière chacune des arches. Mais au pire des cas, il pouvait bien s’agir d’un défi similaire, et une de ses kunoichis se trouvait en danger, voire les deux ; ce qui valait aussi pour ses amis de Suna. Remplir les conditions pour passer leur propre porte de sortie n’était pas pressant. La Hokage se mit donc à envisager toutes sortes de possibilités. Si jamais leurs actions étaient limitées, son corps étant actuellement à Konoha, peut-être pourrait-elle s’en sortir. Mais ce n’était pas le cas de Sora. Seul Sato veillait maintenant au bien portant de leurs corps.

- Sora, voudrais-tu me dire si tu as des quelconques idées d’alternative ? Je vais tenter de trouver d’autres solutions. J’aimerais en apprendre plus sur cet endroit, et comprendre pourquoi ce patrimoine est arrivé à Suna. Lorsque nous serons de retour, j’utiliserai ces connaissances pour chercher un moyen de contacter les bijuus. elle s’arrêta. Leur parler lorsqu’ils sont enfermés avec des amis jinchuriki est relativement simple, mais cela devient compliqué lorsqu’ils sont libres. C’est justement à ces derniers que j’aimerais m’adresser. Si cela peut sembler compliquer, je ne perds pas espoir. Voilà pourquoi j’ai décidé de vous accompagner dans cette quête de l’artefact.


A ces mots, la Hokage s’assit, et se posa en tailleur au-dessous des marches de l’autel. Tout ceci était compliqué. Il leur fallait passer la porte suivante pour continuer leur quête de l’artefact. La mise en marche du système nécessitait 5 litres de sang. Hors, elle n’était même pas sûre d’être assez consistante pour posséder tout ce sang en elle. Le choix intermédiaire serait de se partager le sang à donner, soit se retrouver à la limite de l’anémie. Car 2 litres 500 était 5 fois supérieur à la quantité maximale qu’il fallait donner en sang pour être jugé sans danger. Et cela représentait aussi la moitié de la capacité totale moyenne d’un adulte normalement constitué. Elle avait appris ça des médecins de Konoha, qui avaient dû lui faire quelques prises de sang le mois passé. Hanako soupira intérieurement. Il ne restait plus beaucoup d’alternatives. Et selon ses calculs… tout devait pouvoir se dérouler sans encombre. La Hokage rouvrit les yeux. Sora semblait aussi calme qu’elle. Rien n’avait changé dans la pièce depuis que les engrenages s’étaient arrêtés. C’était ce qui avait dû permettre de les faire entrer. Mais dans ce cas, quand était-il du dernier sacrifice effectué ici ? Les gens s’en étaient-ils sortis ? S’agissait-il des dernières gouttes de sang de l’énergie qui avait fait fonctionner la porte retour ? Hanako se tourna. 15h38. Presque une heure s’était écoulée. Le regard fixé vers l’autel, elle inspecta d’abord tout autour d’elle, vérifiant la position de Sora, et se leva pour monter les marches qui la séparaient dudit autel. La Hokage attrapa le couteau d’un geste vif, et entailla ses veines.

Les services hospitaliers de Konoha étaient en effervescence. Le corps de la Hokage fut transporté jusqu’à la salle d’urgence. Le médecin, et tous ceux qui l’assistaient, ne comprenaient pas. Le stress montait. La peur s’installait. On lisait sur les visages la panique et l’effroi. Et pour cause : une veine de la Hokage s’était soudainement ouverte, mais rien n’avait pu la couper. Son sang s’écoulait, enfin du moins, quittait son corps, mais c’était très étrange. Les médecins avaient l’impression que le sang s’écoulait beaucoup plus vite qu’il n’en arrivait sur le sol de la salle d’urgence. Bien qu’ils l’aient immédiatement placée sous perfusion, cet état inquiétant alarmait tout le service de soins : les médecins et infirmiers étaient effarés : la Hokage perdait progressivement sa source de vie.

Tandis que le sang s’écoulait, la Hyûga traça un symbole sur le sol. Cela devait être l’équivalent de 400 mL. Comme on lui avait relativement récemment intercepté très exactement 450 mL de sang, Hanako évalua à la centaine près la quantité qu’il lui fallait donner de sa personne pour respecter les calculs qu’elle avait faits. De toute façon pour l’instant, elle ne pouvait donner plus ; risquer l’anémie n’était pas ce qu’elle cherchait. Si cela marchait, peut-être seraient-ils sauvés tous les deux… La kunoichi déroula sa ceinture rouge, et forma un nœud pour le serrer d’un coup sec autour de son avant-bras gauche. Elle ne s’occupait plus de Sora. Toutes son attention était concentrée à ne pas se tromper et ne rien laisser au hasard. Peut-être faisait-elle un choix qu’elle allait regretter toute sa vie, mais la vie de son shinobi, en dépendait. En dernier recours, elle tenterait de parlementer avec l’entité et de lui proposer un marché.

Les signes s’enchainèrent à une vitesse fulgurante. La Hokage, assisse à côté, -pour ne pas dire sur-, l’autel, tenta une expérience que personne ne devait avoir faite auparavant. Mais après tout, une âme était une âme, qu’importait l’apparence de son enveloppe charnelle.

- Kuchiyose. Kagome.



© Hanako Hyûga















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 541

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Monnaie: 65 両

MessageSujet: Re: Arche rouge : sacrifice   Dim 10 Jan - 16:46

Tout le monde était disposé devant leur porte respective : les deux shinobis de Suna devant la porte bleu, Sayoko et Yumi-sensei devant la verte et Hanako-sama et moi-même devant la rouge. Je ne suis pas avec Yumi-sensei, c'est vraiment dommage, mais en prime je me retrouve avec Hokage-sama, qui est nettement plus forte que Yumi-sensei. Deux des trois dojutsus légendaires, quoi demander de plus ? Son byakugan va se révéler très utile je sens et en plus je vais pouvoir utiliser mon sharingan comme je le voudrais puisqu'elle connait son existence. Finalement cette solution me parais bien, et je n'eu pas besoin de m'opposer.

Une fois la porte passée, nous nous fîmes happer dans une nouvelle dimension. Voila une salle bien étrange. Juste après être arrivés, la porte rouge s'effondra. Au fur et a mesure que nous avancions un pont mécanique se déployais et nous amena vers le centre de la salle, où on pouvait y voir un autel remplis d'un liquide rouge qui ressemblait a de la lave, mais après examen un peu plus poussé c'était du sang. Ce sang s'écoulait dans des canaux de pierres qui traversais un peu toute la salle. Je me demandais pourquoi le sang possédait cette couleur-ci. Certainement à cause de la dimension, mais je n'étais sur de rien. Soudain la même voix pris encore une fois la parole :

Mmmm... Voyons voyons... La tricheuse et le preux chevalier, quel beau duo vous formez... N'oubliez pas que je peux lire au plus profond de votre être en un battement de cil. Vous êtes totalement à ma merci. Je sens que cela te gêne utilisatrice du... Mais comme ceci est rare de nos jours ! Ainsi j'ai l'honneur d'accueillir dans mon antre deux possesseurs d'une pupille bien unique en son genre... Ma créatrice serait si contente d'apprendre tout cela ! C'est triste vraiment. Non en fait ça me laisse totalement indifférente ! Ce qui me passionne en revanche c'est votre certitude intérieure que vos talents quasi divins vont pouvoir me surpasser, trouver la faille, le défaut qui me fera tomber... Des défauts ? J'en ai bien tout un tas... Mais si j'ai bien une qualité ! C'est mon sens.... Mon sens de l'hospitalité !

Comment ça tricheuse et preux chevalier ? Cette femme commençait sérieusement à me taper sur les nerfs, elle se moque de nous et en plus elle perd la tête ! Non mais j'y crois pas...

Puis ma colère commença à retomber. Je réalisais que ça ne servait à rien de s'énerver contre une folle, elle ne sais même plus qui elle est elle même.

Puis la folle se remis à parler :

Bon... Maintenant commençons à jouer si vous le voulez bien ?

Après la fin de sa phrase, des engrenages s'actionnèrent et le sang contenu dans les canaux commença a s'amoindrir pour atteindre une quantité nulle.

Cette salle était dédié aux dieux... Oui aux dieux qui peuplait votre terre jadis et qui la peuple toujours d'ailleurs sous d'autres formes. Les hommes alors asservit par les dieux faisaient à titre d'exemple de nombreux sacrifices pour montrer leurs dévouement et leurs ferveurs. Voyez ce magnifique autel. Il est beau n'est ce pas ?... Le couteau posé sur celui ci n'est pas anodin. Si vous voulez avoir une chance de poursuivre votre ascension vers l'artefact que vous recherchez, alors vous devrez.... Faire un sacrifice parmi l'un de vous. En des termes plus précis, il va falloir que vous égorgiez votre victime puis que vous versiez les 5L de sang requis pour activer de nouveau le mécanisme de cette salle qui vous permettra alors de passer à l'épreuve suivante. Bonne chance et... Que le spectacle commence ! Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah !!

Alors en plus d'être tarée elle nous met une épreuve de sacrifice... Oh bon-sang (HRP : LOL JEU DE MOT) on est encore une fois bien tombés... Le pire c'est qu'elle crois vraiment qu'il y aura du spectacle... Il faut juste réfléchir, c'est tout.

En effet j'avais remarqué quelques trucs depuis tout à l'heure. Exactement j'avais retenu quelques mots sortis de sa bouche tels que "Des défauts ? J'en ai bien tout un tas", "N'oubliez pas que je peux lire au plus profond de votre être" ou "vos talents quasi divins", mais le plus important restait "il va falloir que vous égorgiez votre victime puis que vous versiez les 5L de sang requis pour activer de nouveau le mécanisme de cette salle qui vous permettra alors de passer à l'épreuve suivante."

Comme elle le dit elle même c'est un mécanisme, donc mécanique, donc pas besoin d'égorger sa victime. Aller hop, étape 1 traversée. Etape suivant maintenant. 5 litres de sang ? Aie, étape plus difficile à passer.  Alors que je réfléchissait Hanako pris la parole :

Sora, voudrais-tu me dire si tu as des quelconques idées d’alternative ? Je vais tenter de trouver d’autres solutions. J’aimerais en apprendre plus sur cet endroit, et comprendre pourquoi ce patrimoine est arrivé à Suna. Lorsque nous serons de retour, j’utiliserai ces connaissances pour chercher un moyen de contacter les bijuus. Leur parler lorsqu’ils sont enfermés avec des amis jinchuriki est relativement simple, mais cela devient compliqué lorsqu’ils sont libres. C’est justement à ces derniers que j’aimerais m’adresser. Si cela peut sembler compliquer, je ne perds pas espoir. Voilà pourquoi j’ai décidé de vous accompagner dans cette quête de l’artefact.

En fait actuellement je n'ai aucune idée de comment passer cette épreuve, ainsi je commença a lui répondre :

J'ai pas d'idées, désolé Hanako-sama.

Oh wait. Elle m'écoute au moins ? Apparemment pas... bon tant pis alors. Quand même... Un Hokage qui pose une question et qui n'écoute pas la réponse c'est spécial !

Après un long moment, Hanako se tourna vers l'autel pour prendre le couteau et s'entailler les veines pour s'en extraire du sang. Certes je lui faisais confiance, mais elle venait de me faire peur. Elle traça un symbole de sans sur le sol qui n'avais je ne sais quelle utilité avant de reposer le couteau, de prendre un bout de tissu et de s'en servir pour stopper l'hémorragie. Puis elle enchaina des signes de main rapidement avant de dire :

Kuchiyose. Kagome
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book http://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha http://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Messages : 672

MessageSujet: Re: Arche rouge : sacrifice   Dim 24 Jan - 11:12

L'entité se mit à observer leurs faits et gestes. Ainsi elle comptait faire une invocation ? Sacrifier une de ses peluches.... Quel choix intéressant !

Ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah voilà qui regagne quelque peu mon intérêt quant à votre sort ! Je suis curieuse de savoir qui va être sacrifié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1772

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 1 S - 3 A - 2 B - 1C - 1 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Arche rouge : sacrifice   Mer 10 Fév - 6:30








UN PARTAGE SANS MERCI

Le sang, c’est de famille











 Qu’importe les épreuves qui les attendaient, la Hokage était persuadée que les deux Konohajiennes s’en sortiraient. Sa foi en ses compagnons lui permettait de faire le vide dans son esprit et se concentrer sur sa propre épreuve, au lieu de penser à ce que surmontaient ses amis, et bien sûr au travail qui l’attendait au bureau. Seulement… ici, c’était un peu plus compliqué. La situation était délicate, et elle n’avait trouvé de moyen de contourner les règles pour s’échapper. Elle ne pourrait donc par un quelconque procédé renvoyer Sora dans un endroit sûr. La dernière solution qu’il leur restait était de jouer le jeu de cette entité, et de passer les étapes les unes après les autres. Et sans filet de secours, cela s’annonçait périlleux.

 Hanako grimaça à l’odeur du sang qui titilla son odorat. Elle pouvait, certes, rester en apnée quelques secondes, mais plusieurs minutes s’avéraient difficiles. Après avoir réfléchi et imaginé toutes les solutions possibles, elle avait sans perdre de temps réagi et opté pour la plus sûre. Son fidèle ami et tigre Kagome les avait dorénavant rejoints dans ce périple risqué. Elle lui expliqua les tenants et les aboutissants de la solution qu’elle avait décidé d’emprunter, et lui demanda son avis, lequel répondit :

- La situation est délicate, en effet. Je m’étonne que tu aies entraîné un si jeune shinobi dans cette aventure périlleuse, toutefois je comprends bien ce qui a dû se passer. Il est vrai que le pari serait risqué, mais il y a là des vies en jeu. Je ne peux te laisser ici sans aide. Et mes amis seront d’accord avec moi. Nous pouvons tenter ; si nous l’expliquons à notre patriarche, Kuro, je doute qu’il ne donne son désaccord.


 Hanako acquiesça, jeta un regard vers Sora, puis exécuta plusieurs séries de mudras, toujours assise au sol.

- Yoru, Yori, Kaname, Sato. Kuro.


 L’invocation du dernier tigre fit trembler le sol, et celui-ci faillit écraser un de ses congénères en se retournant pour faire face à la Hokage.

- Je suis sincèrement désolée de vous invoquer en ces lieux. Il serait beaucoup trop long et compliqué de vous raconter exactement ce pourquoi nous sommes là, mais je vais tenter de vous expliquer au mieux. Veuillez m’excuser pour ce désagrément, Kuro-dono. ledit Kuro acquiesça pour lui dire de poursuivre. Cette pièce est une sorte de sanctuaire de l’esprit située dans un monde parallèle, au sein du temple du vent. Deux de mes shinobis sont partis d’eux-mêmes à la recherche d’une entité, et nous nous sommes retrouvés devant un défi que nous avons accepté de relever. En ce moment même, à Konoha, mon enveloppe corporelle doit être sous la surveillance de nos médecins. Ceci veut dire que nous sommes des esprits, mais ce que nous faisons à un impact sur la réalité d’en bas. C’est pour cela que je n’ai pas invoqué Kanna : je l’ai chargée de prévenir Konoha de ce qui se passe en ce moment. voyant que tous l’écoutaient, elle reprit. Trois binômes ont été formés. Sora et moi, mes deux ninjas que vous connaissez bien : Yumi Hatake et Sayoko Hyûga. Pour le troisième, il s’agit de mes amis Yumi et Naeko Esuki. Je ne sais pas en quoi consistent les autres épreuves. Pour l’instant, le problème que nous rencontrons ne pourra être résolu sans votre aide, ou nous devrons faire un sacrifice. Pour sortir de cette épreuve, nous devons… elle réprima une grimace de dégoût. … faire couler 5 litres de sang pour faire fonctionner le mécanisme qui nous permettra de passer à l’épreuve suivante. Si nous nous basons sur le fait que cette salle est un ancien autel pour les sacrifices humains, et estimons qu’une personne de taille et corpulence moyenne corresponde à cette quantité requise, je doute que même mon sacrifice ne soit assez pour que Sora puisse passer. J’en viens donc à l’idée de partager cette… tâche. A seulement deux, nous risquerions l’anémie. C’est pourquoi… elle faillit s’éffondrer, mais étant par terre, cela se remarqua par son corps qui pencha dangereusement sur un côté, avant de se redresser. Je vous demande humblement si vous accepteriez de nous aider. Noble Kuro…


Le vieux tigre se redressa, toisant tous les esprits présents dans la pièce. Sa taille dépassait grandement celle d’un tigre, ainsi que celle d’un humain. Le plus vieux des tigres ninja, père de Yoru et Yori, ferma les yeux, en proie à une intense réflexion. Il était désormais le seul juge des actions de sa patrie. Mais Hanako savait que ses décisions étaient sages et réfléchies. Même le vieux Kagome s’inclinait devant tant de sagesse. Enfin… hormis la sagesse, c’était de la taille que tous respectaient. Et le patriarche Kuro le savait. Il avait un grand rôle à jouer. Cinq litres, c’était beaucoup. A voir le sang qui s’écoulait encore du bras de la Hokage, elle avait déjà donné tout en les invoquant ici. S’il estimait bien la quantité qu’elle avait jugé bon de laisser couler, il leur faudrait encore dix « donneurs ». Puisque Kanna n’était pas là, cela réduisait leur cercle à cinq, plus un enfant, et enfin lui. Soit six. Il lui faudrait donc couvrir l’ensemble de deux litres de sang. Qui avait donc pu inventer quelque chose d’aussi sanguinaire ? … Ah, oui. Les humains et leurs sacrifices. C’était vrai. Le grand tigre tourna la tête vers la Hokage. Il connaissait sa peur pour le sang. Et pourtant, elle n’avait pas hésité à s’entailler au poignet. Ce n’était pas l’œuvre d’un professionnel, ça on pouvait le dire… peut-être l’avait-elle fait brusquement, car ce petit Sora semblait perdu devant toute cette animation. Kuro regarda plus encore la Hokage. Il voyait et sentait la détermination de cette jeune femme à sauver ce garçon.


©️ Hanako Hyûga
















note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t349-annales-d-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t342-le-bingo-book-de-hanako-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t335-hanako-coro-l-orpheline-surestimee http://www.facebook.fr/HanaCoKoro/
Messages : 672

MessageSujet: Re: Arche rouge : sacrifice   Dim 14 Fév - 13:46

L'entité commençait à s'ennuyer de tout ces stratagèmes pour éviter la confrontation. N'allait elle jamais être satisfaite ? Elle qui dans sa vie avait du ruser et sacrifier pour réussir, n'allait elle donc jamais pouvoir donc leur montrer la puissance du pouvoir du sacrifice ? Les ordres de son supérieur avait été très clair sur le sujet. Elle ne devait choisir qu'un candidat parmi les deux.

Hanako ici présente a décidé de faire un sacrifice groupé. Quoi de plus intelligent que de partager sa souffrance plutôt que de l'endurer seul au risque d'en mourir. Ton choix est donc fait, je le respecte, c'est noble. Mais l'épreuve l'entend autrement. Ainsi tu es le sacrifice de l'arche rouge et ton âme servira le destin de ton prochain. Tu as sauvé Sora Okinawa ou plutôt devrais je dire... Sora Uchiha qui sera digne de porter mon héritage.

Toujours cachée, l'entité décida du sort d'Hanako. Elle décida de mettre fin à la partie. Une porte rouge apparu au milieu de la salle ainsi qu'une autre porte. La première des portes ne réagissait qu'au chakra de Sora, c'était la porte qui permettait d'accéder à la salle suivante. L'autre porte réagissait au chakra d'Hanako, on pouvait voir à travers la porte le corps inerte du Hokage et ses médecins autours d'elle paniqué.

Je pense que vous avez compris, c'est ici que vos chemins se séparent. Bon retour parmi les vivants Hanako, je choisis de t'épargner.

L'entité attendait Sora dans la salle suivante, elle était fin prête à se dévoiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Arche rouge : sacrifice   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arche rouge : sacrifice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Monde Shinobi :: Kaze no Kuni :: Temple du vent-
Sauter vers: