Forum RPG dans l’univers de Naruto
 

Partagez | 
 

 Shinsaku Nara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Shinsaku Nara   Mer 21 Déc - 11:09





NARA
Shinsaku


In Rp ...

• Âge : 17 ans
• Nom : Nara
• Prénom : Shinsaku
• Nindo : Délivrer sa mère du régime autoritaire qui la retient de force à Suna et essayer d’offrir un semblant de paix à ce monde.
• Village : Konoha
• Grade : Juunin (accord de Kyûji (je crois))
• Affinité(s) : Aucune
• Spécialité(s) : Irou jutsu / Kushiyose
• Clan : Nara
• Pouvoir(s) de Clan : Manipulation des ombres
• Arme(s) : Deux katanas courts + kunais + fils de nylon + parchemins explosifs + boules de lumière explosives + un zippo



On n'oublie pas un visage...

Shinsaku est un ado assez banal physiquement. Il n’est ni gros ni maigre bien que sa sœur lui dise souvent qu’il devrait prendre un peu de poids. Il pèse environ 54kg et mesure 1m72. Il a très longtemps porté la coupe en ananas des Nara mais depuis ses 16 ans il passe le plus clair de son temps les cheveux détachés, laissant ainsi ses cheveux noirs comme le charbon libres de suivre les grés du vent. Shinsaku hérita de magnifiques yeux verts émeraudes, des yeux d’un émeraude éclatant et mystérieux à la fois. Son expression de visage lui donne l’air d’un jeune homme rêveur, détaché du monde, presque solitaire. À part ça, il n’a pas d’aptitude physique particulière, hormis une vitesse de sprint largement supérieure à la moyenne. Shinsaku est gaucher et fier de l’être, tout comme sa sœur. Contrairement à la plupart des ninjas, depuis sa sortie de l’académie il porte son bandeau frontal au cou, sûrement en hommage à sa mère. Il a un joli bracelet tressé par sa sœur au poignet gauche. Elle le lui avait confectionnée il y a maintenant bien des années. Dans la vie de tous les jours il porte un jean avec une ceinture, un tee-shirt, un sweat à capuche et une veste en cuir par-dessus. Lorsqu’il part en mission il se fringue exactement de la même manière mais s’équipe en plus de gants de combats renforcés par une plaque d’acier et il remplit les poches intérieures de sa veste du matériel nécessaire (kunais, fils de nylon, etc…). Il accroche aussi ses deux katanas avec leur fourreau à sa ceinture. Shinsaku a pour habitude de mettre quasiment tout le temps la capuche de son sweat, qu’il soit chez lui ou en plein combat. Lorsqu’il l’enlève en combat, cela veut dire qu’il commence à en avoir vraiment assez et qu’il va se battre sérieusement.


Dans les méandres de mes pensées...

Shinsaku Nara est le digne fils de Shikamaru. Tout comme son père, il a hérité d’une intelligence supérieure à son paternel. Shinsaku est capable d’apprendre des techniques complexes en un temps record. Il est aussi capable de créer ses propres techniques qu'elles soient relativement simples (la sombre dissimulation) ou extrêmement complexes (la distorsion des ombres). Et tout comme son père, il a hérité d’une flemme proportionnelle à son intelligence. Shinsaku est un garçon très réservé avec les gens qu’il ne connait pas. Certain disent même qu’il est timide mais il n’aime pas qu’on le qualifie ainsi. Mais avec ses amis et sa famille c’est un garçon très ouvert et très chaleureux. Shinsaku est un garçon plutôt calme et posé. Il réfléchit toujours avant d’agir et prend son temps pour faire les choses. Il ne se presse pas et prend la vie comme elle vient. C’est un pacifiste dans l’âme, il répugne les combats et fait tout pour les esquiver mais il a bien compris que le monde actuel ne lui donnait pas vraiment le choix et qu’il devrait se battre pour sa mère et ses convictions. Shinsaku a un visage émotionnellement indescriptible. Personne n’arrive à savoir ce qu’il ressent dans son cœur, personne sauf Shizu et Saya. Shizu, ayant un lien psychique constant avec lui, peut lire toutes ses émotions et ses pensées sans le moindre effort, mais Saya, elle, possède plutôt une sorte d’intuition très puissante en ce qui concerne son frère jumeau. Une intuition qui lui ferait peur si elle n’était pas réciproque. Bien que paraissant froid et détaché des autres, Shinsaku a un cœur très sensible. La personne qu’il aime le plus au monde est sa sœur jumelle. Depuis que sa mère est retenue à Suna et qu’il a vu les souffrances que cette séparation a occasionnée à sa sœur, il est devenu très protecteur vis-à-vis de Saya.



Jamais je n'oublierai...


Une famille formidable :

Né il y a maintenant un peu plus de 17 ans, ce jeune homme nommé Shinsaku Nara eut une petite enfance paisible et pleine d’amour. Des parents extras et une sœur jumelle qui l‘était encore plus. Les cinq premières années de sa vie se passèrent donc dans ce contexte de bonheur parfait en compagnie des êtres qu’il aimait le plus au monde. Durant ces cinq années il grandit avec l’éducation irréprochable de son père, l’amour passionné de sa mère et la coexistence parfaite avec sa sœur ; coexistence que l’on pouvait plutôt qualifier de symbiose.

Ses parents étaient des ninjas, les meilleurs de tous. Ils s’étaient connus très jeunes lors de leur examen chuunin mais leur amour était né après la grande guerre ninja qui avait faillit ravager le monde. Bien qu’étant de deux villages différents, leur union se fit sans le moindre problème car Suna et Konoha étaient de grands alliés, pour ne pas dire de grands amis. Les deux adultes possédaient tous deux un appartement dans leur village respectif, ainsi la petite famille alternait son lieu de résidence tous les mois. Un mode de vie plutôt chouette pour les enfants qui pouvaient apprendre des cultures différentes et se prendre d’amour pour leurs deux villages. Leurs parents voyaient en eux l’espoir d’un monde plus uni, un monde où tous vivraient en harmonie. Le jour des 5 ans de leurs enfants, les jeunes amoureux se passèrent l’anneau au doigt et s’unirent pour la vie à travers un fabuleux mariage. La fête eut lieu à Suna dans une très grande salle où la moitié des deux villages fut invitée. Tout se passa à merveille. Ce fut le deuxième plus beau jour de la vie du couple après la naissance de leurs enfants.

Son père était un homme assez banal hormis ses cheveux noirs en ananas. Un Nara, un vrai. Il aimait terriblement sa femme mais gardait toujours un air très détaché vis-à-vis de cet amour. Il disait tenir à sa réputation. Comme tout Nara qui se respecte, il était animé d’un élan de flemme héroïque. Hormis ces quelques petits défauts il était bourré de qualités. Son intelligence était proportionnelle à sa paresse ce qui lui offrait un certain avantage intellectuel sur les autres. Intelligence qui croissait toujours plus de générations en générations. Il était aussi un très bon père. Il savait éduquer et instruire ses enfants à merveille. C’est même lui qui apprit à son fils, avant même qu’il eût atteint ses cinq printemps, la fameuse technique des Nara : la manipulation des ombres. C’était aussi un grand ninja. Il était connu pour avoir réussi à vaincre un membre de l’Akatsuki avant même d’avoir atteint la majorité. Avec le temps, ses exploits ne furent que de plus en plus exceptionnels. Cet homme était le principal adversaire de Shinsaku au shoji et il battait son fils à chaque fois. Il s’appelait Shikamaru, Shikamaru Nara.

Sa mère, elle, était une femme exceptionnellement belle. D’une humeur joyeuse, toujours souriante, elle était comme un rayon soleil pour la famille. Elle avait des cheveux blonds aussi magnifiques que ses yeux turquoises. Cependant, cette femme avait beaucoup de caractère. Elle criait souvent après son homme quand il disait avoir « la flemme » et avait parfois des sauts d’humeur quasi dévastateurs pour le pauvre Shikamaru. Mais malgré ces moments de colères très expressifs elle l’aimait à la folie. Elle se plaisait à le charrier en se vantant de lui avoir sauvé la vie lorsqu’ils étaient jeunes ce qui n’était pas sans faire grogner le Nara. Son fils admirait le bonheur qui emplissait son cœur. Elle était heureuse dans la vie qu’elle menait avec son Nara chéri et ses deux fabuleux enfants. Elle les aimait tout trois infiniment. Cette femme s’appelait Temari, Temari no Sabaku, sœur de Gaara du désert.

Sa sœur jumelle était une jeune fille belle et simple à la fois. Des cheveux noirs corbeaux et des yeux dorés comme des petits soleils. Une peau plutôt blanche et douce, un grand cœur et une gentillesse impressionnante. Plutôt distante avec les gens, elle compensait cette asociabilité avec sa famille et en particulier avec son frère jumeau à travers la relation plus que fusionnelle qui les liait. Il était très rare de voir l’un des jumeaux sans l’autre à ses côtés et jamais ils ne se séparaient sans savoir où était l’autre et qu’est-ce qu’il était en train de faire. S’ils étaient séparés trop longtemps une sorte de malaise s’installait progressivement en eux et ils se mettaient à stresser atrocement pour le bien-être de l’autre. Les jumeaux lisaient parfaitement l’un en l’autre sans le moindre problème. De même si l’un des deux était blessé ou triste l’autre le sentirait au plus profond de lui, mais heureusement il pourrait aussi ressentir le bonheur de son jumeau de la même manière. La sœur jumelle de Shinsaku s’appelait Saya, et elle était bien la personne la plus importante au monde aux yeux du jeune Nara.

La voie du shinobi :

Lorsque les jumeaux eurent l’âge d’entrer à l’académie leurs parents durent faire un choix, car il était impossible d’étudier dans les deux villages à la fois. Ils allèrent donc à Konoha, car le professeur que leur père avait eu lorsqu’il était petit travaillait toujours là-bas. Les enfants étudièrent donc dans la classe d’Iruka Umino qui avait gagné quelques rides et quelques cheveux gris depuis l’époque où Shikamaru était son élève. À l’académie, Saya et Shinsaku ne se firent pas vraiment de copains, ils étaient réservés, presque timides vis-à-vis des autres enfants. Mais au bout d’une année à côtoyer les gamins de sa classe, Shinsaku se lia d’amitié avec un jeune garçon solitaire. Des cheveux noirs au vent, de larges yeux blancs, il s‘appelait Kyûji, fils de Neji Hyûga, un ami de Shikamaru. Bien que très différents, les deux garçons parvinrent à établir une amitié très puissante et inébranlable. Shinsaku aimant, la simplicité, le calme et l’intelligence dont pouvait faire preuve le Hyûga. Kyûji devint aussi son principal rival aux examens, bien que Shinsaku arrivait à maintenir un avantage certain aux examens écrits (mais il était beaucoup plus fort que Shinsaku aux examens pratiques). Bien entendu, ses études se passèrent sans le moindre problème si on excepte quelques reproches du professeur Iruka sur la pratique de la sieste en classe. Son intelligence, héritage de son père, lui valut de magnifiques résultats aux examens écrits et pratiques. Il arrivait à apprendre des jutsus en une ou deux semaines alors qu’il fallait un trimestre entier pour la majorité des étudiants (sauf Kyûji). Il finit par obtenir son bandeau frontale de Konoha à 12 ans et fut ainsi promu genin.

Il fut donc rattaché à une équipe de genin peu de temps après. À sa plus grande joie, sa sœur, qui était aussi devenue genin, rejoignit son équipe. Le troisième membre à rejoindre l’équipe numéro 4 fut nul autre que Kyûji Hyûga, son seul ami de l’académie. Shinsaku ne pouvait espérer mieux et était vraiment heureux de savoir qu’il allait passer les prochaines années en compagnie de sa sœur et de son meilleur ami.

Malheureusement Shinsaku n’eut pas autant de chance avec son sensei. Il se demanda pendant très longtemps s’il aurait pu tomber sur pire que ça. C’était une grande gueule qui émettait un nombre incalculable de décibels à la minute. Cet homme était à moitié fou, complètement surexcité, il ne s’arrêtait jamais. Mais ce que Shinsaku trouvait le plus honteux chez lui, c’était sa manière de se fringuer et de se coiffer : une combinaison moulante verte et une coupe au bol bien lisse. Rock Lee, juunin de Konoha, avait été nommé à la tête de l’équipe 4 au plus grand malheur du jeune Nara. Ce sensei, en plus de tous ses petits défauts, en avait un vraiment énorme : il ne maîtrisait que le taijutsu ! La seule consolation que pouvait trouver le jeune Nara était de savoir que son niveau de taijutsu, qui était loin d’être exceptionnel, allait surement s’améliorer. Mais Shinsaku le considérait vraiment comme un boulet et subissait souvent quelques droites bien placées après avoir traité son sensei de « prof en carton ». Mais même les coups les plus douloureux ne lui firent pas changer d’avis et le prof et l’élève devraient s’endurer mutuellement durant de nombreuses années.

La vipère:

Peu de temps après le jour de ses 12 ans, Shinsaku fit la rencontre de sa vie. Alors qu’il se promenait seul dans la forêt familiale, il vit une petite chose de couleur sable qui brillait au soleil sous une feuille de fougère. Curieux il s’approcha pour voir de quoi il s’agissait. Il sursauta lorsqu’il souleva la plante et qu’il se retrouva nez à nez avec une vipère de 80 cm de long. L’animal arborait des écailles brunes dorées surlignées de zébrures noires. Shinsaku comprit rapidement que la vipère était mal en point, car elle était étendue de tout son long et ne bougeait pas. Pris de pitié pour le pauvre animal, il utilisa tout son chakra dans un sort de soin extrêmement long et complexe pour la sauver. Au bout d’une heure, la vipère se releva soudainement et se dressa jusqu’à arriver au niveau du nez de Shinsaku. Elle le fixa longuement de ses grands yeux dorés. Il aurait rapidement paniqué si une voix douce et angélique ne lui avait pas résonnée dans la tête au même moment ; une voix qui lui disait : « Merci de m’avoir sauvé petit homme. ». C’était la vipère qui lui parlait par la pensée. Shinsaku n’en revenait pas, il était partagé entre la peur et la fascination. Mais cette voix était si douce et apaisante que la peur s’envola dès que la belle vipère reprit la parole : « N’ai pas peur, je ne ferai pas de mal à celui qui m’a sauvé la vie. J’ai une dette envers toi maintenant petit homme. De plus, tu m’as offert un don unique, c’est la première fois que j’arrive à communiquer avec un autre être. C’est comme si tu avais offert la parole à une muette. Merci encore petit homme ». Shinsaku en restait sans voix, il était complètement déstabilisé par les évènements. Il ne comprenait pas pourquoi ni comment il pouvait communiquer par la pensée avec cette vipère. Il pouvait ressentir les émotions profondes de l’animal ; émotions qui indiquaient explicitement que la vipère l’aimait déjà autant qu’une sœur aime son frère, autant que Shinsaku aimait Saya. Mais le plus troublant dans ce lien qui les unissait c’est que Shinsaku arrivait à ressentir la respiration de la vipère comme si c’était la sienne, il ressentait la force de chacun de ses muscles, il sentait la terre sur ses écailles, il voyait la forme rougeâtre que fixait l‘animal. Tout ce qu’elle, ressentait, sentait ou voyait, faisait partie de lui maintenant. Shinsaku fit un petit baiser sur le front de l’animal en pensant très fort : « Je ne sais trop quoi dire à une vipère, mais nous faisons partie l’un de l’autre maintenant et je t’aimerai comme si tu étais ma petite sœur. Viens avec moi ». Il prit le serpent dans ses bras et partit pour rentrer chez lui. La vipère grimpa sur son épaule et vint lui chatouiller la joue avec sa fine langue comme pour lui faire un baiser. Elle était heureuse.

Shizu, c’est ainsi que fut baptisée la belle vipère. Les premiers jours Shinsaku la dissimula à sa famille pour prendre le temps de faire connaissance avec sa nouvelle amie. Ils découvrirent rapidement que les soins que le Nara lui avait portés avaient fait bien plus que de créer un simple lien entre eux. En effet Shizu était capable de malaxer une toute petite quantité de chakra. Mais cette toute petite quantité de chakra lui permettait de changer la nature de son venin mortel. Elle pouvait ainsi le rendre trois fois plus mortel ou au contraire le transformer en un sérum de soin très puissant. Elle était aussi capable de donner des particularités à son venin le transformant ainsi en somnifère ou en puissant paralysant. Ils passèrent des jours entiers à s’entrainer en cachette pour perfectionner leur duo. Mais Saya remarqua rapidement le manège de son frère et lui imposa de lui dire la vérité. Shinsaku s’y résout facilement sachant que cela devait bien arriver un jour ou l’autre. Il fit entrer sa sœur dans sa chambre et souleva la couverture de son lit, révélant ainsi Shizu à sa sœur. La première réaction de Saya fut de sursauter de peur, mais elle garda son sang froid et ne cria pas. Le jour même, il présenta Shizu à ses parents, mais cette fois sa mère sursauta et cria. Son père, lui, se contenta de rester impassible. Après quelques semaines de cohabitation, Shizu finit par bien être acceptée dans la maison jusqu’à être considérée comme un membre de la famille.

Faire ses preuves :

Les deux garçons de l’équipe 4 menaient la vie dure à leur sensei. En seulement quelques mois, Shinsaku était déjà capable de prédire où et comment allait attaquer son sensei durant les entraînements et pouvait le parer aisément. Lee était frustré que ses techniques deviennent de moins en moins efficaces contre le cancre du groupe. De plus, Kyûji n’hésitait pas à lui faire subir les 64 poings du hakke dès que l‘occasion se présentait. Au terme d’une année d’entrainement intensif et de coopération de plus en plus parfaite de la part des trois genins, ce n’était plus les élèves mais le sensei qui rentrait chez lui plein de bleus le soir. Leur niveau grimpait en flèche et l’équipe 4 devenait petit à petit l’élite de leur génération. La complicité des trois élèves de Lee tendait vers la perfection lorsqu’ils se battaient ensemble, bien que Shinsaku devait souvent faire le lien entre Kyûji et Saya. Leurs stratégies étaient calculées et recalculées pour ensuite être testées sur leur propre sensei. Au bout d’une année entière à les supporter, Rock Lee se rendit à l’évidence, ses trois élèves avaient dépassé le niveau de chuunin. Il se résolut donc à les inscrire au prochain examen, confiant.

Shinsaku profita des deux semaines de préparation avant l’examen pour mettre à profit toutes ses petites économies qu’il amassait depuis son rattachement à l’équipe 4. En effet, il économisait depuis un peu plus de trois ans sans dépenser un centime. Dans le centre de Konoha, au fond d’une petite impasse sombre accessible par une ruelle secondaire réputée pour être moyennement bien fréquentée, il y avait une petite boutique. Shinsaku connaissait bien ce coin, car il y allait toutes les semaines. Et ce n’était pas une ruelle jonchée d’alcooliques qui l’empêchait de se rendre dans son magasin préféré. La boutique était tenue par un ancien shinobi de Kumo qui était venu à Konoha pour faire un boulot plus tranquille. L’homme à la carrure imposante n’en était pas moins gentil, bien qu’il aimait un peu trop le sake au goût du jeune Nara. C’était un maître forgeron. Ses œuvres étaient magnifiques, mortelles, parfaites. Mais il était quasiment inconnu des habitants du village à cause de la situation de son magasin. Ce jour là, Shinsaku avait amené assez d’argent pour se procurer ce qu’il désirait depuis si longtemps. Le Nara entra furtivement dans le magasin sans réveiller l’homme endormi sur le comptoir. Il traversa la boutique vers son objectif sans se laisser perturber par les mille autres merveilles qui auraient pu attirer son attention. Shinsaku détacha deux objets noirs de leur support puis les apporta directement sur le comptoir. Il déposa ensuite sa bourse pleine de monnaie sous le nez de l’homme endormi. Celui-ci se réveilla presque en sursaut au bruit du cliquetis des pièces en argent. L’homme dévisagea un quart de seconde le jeune qui se tenait devant lui puis sortit les pièces de la petite bourse pour les compter avec amour. Il fut presque déçu de constater qu’il y avait le compte. Il tendit les deux objets noirs au jeune garçon avec hésitation, comme s’il se séparait de quelque chose de très personnel. Shinsaku les prit sans tenir compte du comportement de l’homme. Il attacha l’un des objets noirs à sa ceinture et garda l’autre en main. Doucement, il dégaina le katana, l’extrayant de son fourreau noir corbeau. La petite pièce sombre devint soudain beaucoup plus claire lorsque une lame blanche comme la pleine lune vint caresser la faible lumière ambiante. Le katana était court, environ 50 cm de lame, et était en tout point identique au second, toujours accroché à la ceinture du jeune garçon. Le forgeron leur avait donné un nom, il les avait nommés « les larmes de Sapharël ».

Un nouveau chuunin :

L’examen chuunin arriva et se passa comme il devait se passer. Les trois genins passèrent les étapes une à une en faisant preuve de tout leur talent. Leur détermination et leur coopération leur permirent d’arriver à la troisième et dernière épreuve sans trop de difficultés (si on excepte une situation dangereuse rencontrée pendant la deuxième épreuve). Shinsaku ne maîtrisait que la manipulation des ombres, un sort de guérison et les techniques qu’il avait apprises à l’académie, mais il avait Shizu, ce qui lui permit de venir facilement à bout de son premier adversaire. C’était un shinobi de Suna qui avait tendance à faire beaucoup de bruit pour rien, pile le genre de mec que Shinsaku avait du mal à supporter. Le jeune aux cheveux blanc se battait à l’aide de deux petits boomerangs et d’un boomerang géant qui devait bien faire deux mètres de diamètres. Sa force devait être incroyable pour qu’il puisse manipuler une telle arme avec autant d’aisance. De plus, le jeune maîtrisait déjà une affinité : le futon. Mais Shinsaku n’était pas du genre à se laisser impressionner et prit le combat comme il vint.

Le Nara laissa le petit à la grande gueule ouvrir le combat afin de prendre le temps d’analyser son style. Le Sunien commença par lancer ses deux boomerangs en même temps à une vitesse fulgurante. Les deux projectiles mortels frôlèrent la gorge de Shinsaku quand celui-ci les évita à l’aide d’une acrobatie d’esquive que les coups de son sensei lui avaient appris à maîtriser. À peine était-il retombé sur ses pieds qu’il fonça vers le gars de Suna très rapidement, un de ses katanas à la main, un kunai dans l’autre. Son adversaire enchaîna rapidement par un puissant Kaze Kiri Attaku en balayant l’air de son boomerang géant. Une lame de futon tranchante fusa vers le Nara. Celui-ci planta son katana dans le sol devant lui puis prit appui dessus pour sauter bien au-dessus de la lame de vent mortelle sans arrêter sa course. En plein saut il lança son kunai sur le jeune de Suna. Shinsaku avait calculé son lancer de manière à ce que le kunai arrive sur son adversaire en même temps que les deux petits boomerangs revenaient à leur maître. Le genin fut contraint de déployer son grand boomerang devant lui pour se protéger des trois projectiles qu’il ne pouvait rattraper. Trois objets ricochèrent sur le métal du boomerang géant. Quand il reprit son arme géante il se trouva nez à nez avec un Shinsaku qui venait juste de dégainer son deuxième katana. Le shinobi de Suna ferma les yeux et une petite larme se mit à couler avant qu’il ne se fasse décapiter… mais, au grand étonnement de tous (sauf du reste de l’équipe 4 qui observait depuis les gradins) il ne mourut pas. Le Nara se décomposa en un nuage de fumée. Le Sunien ouvrit ses yeux mouillés de larmes avec hésitation. Il fut soulagé de constater qu’il était toujours en vie. Mais quand il voulut regarder autour de lui pour chercher son adversaire il se retrouva dans l’impossibilité de bouger. Une ombre fine serpentait de ses pieds et allait jusque dans les escaliers qui donnaient accès à l’arène. Ici, sur les marches, dans un coin d’ombre, invisible depuis les gradins, était assis le frère de Saya. Il était là depuis le début, l’autre n’était qu’un clone. Il s’avança doucement vers son adversaire, se montrant ainsi au public. Il se mit face au Sunien et lui prit le bras doucement. Puis il lui dit d’une voix douce pour que seul le concerné puisse entendre : « Vu ta tête je parie que je suis le premier à arriver à te ’’tuer’’… Et si je te ’’tuais’’ deux fois ? ». Le maître des boomerangs se mit à trembler de panique quand il vit une vipère sortir de la manche du Nara et s’enrouler autour de son bras. Il eut à peine le temps de sentir les crocs s’enfoncer dans sa chaire qu’il s’effondra au sol. « Dodo ! ».

C’est ainsi que Shinsaku vainquit son premier adversaire qui n’avait rien trouvé de mieux à faire que de dormir en plein milieu de l’arène.
Mais Shinsaku n’en crut pas ses oreilles lors qu’on le convoqua, lui et sa sœur, pour s’affronter au deuxième tour. Il n’eut que le courage de pousser un soupire avant de descendre dans l’arène. Arrivé face à sa sœur, quand l’arbitre lança le top, Shinsaku fit deux pas, prit la tête de Saya dans ses mains, et déposa un baiser protecteur sur son front en murmurant : « Tu es la meilleure sœurette. Ne laisse personne te vaincre tu m’entends ! Personne ! ». Puis Shinsaku se tourna vers l’arbitre puis lui dit : « Elle a gagné ». Puis il remonta dans les gradins sans rien demander à personne. Saya venait de vaincre son frère.
Tout en haut des gradins, sous un chapeau d’Hokage, un petit sourire se dessina. Naruto pensait : « C’est bien le digne fils de son père celui là… »

Saya tomba malheureusement contre Kyûji au troisième tour. Bien que suivant le conseil de son frère et ne lâchant rien au Hyûga, elle fut vaincue. Elle fut rapatriée à l’infirmerie bien que ses blessures fussent légères. Son frère l’y accompagna sans lui demander son avis. Il savait que sa sœur n’acceptait pas de perdre en général, mais que ce soit devant une foule entière et face à Kyûji, là c’était le summum pour elle ! Comme attendu elle refusa que les infirmiers ne la touchent pour guérir ses blessures et les pauvres hommes n’eurent que le droit de subir quelques coups bien placés. Seul son frère put l’approcher sans résistance et guérir ses blessures avec le peu de irou jutsu qu’il maîtrisait. Quand les infirmiers eurent quitté la pièce et que les jumeaux se retrouvèrent seuls, Saya s’effondra en sanglots, calant sa tête contre la poitrine de son frère, morte de honte. Elle se mit à se faire mille reproches, chose qu’elle ne faisait jamais devant quelqu‘un, ni même devant Shinsaku. Le Nara tenta de la réconforter du mieux qu’il put en lui expliquant qu’il n’aurait pas fait mieux contre Kyûji et qu’elle s’était tellement bien battue qu’elle était quasi certaine de passer chuunin. Mais rien n’y fit, elle s’en voulut pendant encore très longtemps.

Quand le verdict tomba les trois genins furent assez impressionnés de constater qu’ils étaient tous les trois promus. Shinsaku fut le plus étonné, pensant qu’il ne s’était vraiment pas foulé pendant son combat. Mais très vite les nouveaux chuunins pensèrent à tout ce que cela impliquerait. Ils allaient devenir plus autonomes, ils ne seraient plus toujours ensemble, ils allaient devoir tracer leur propre chemin, chacun de leur côté.

Un flemmard en progrès :

Les mois qui suivirent l’examen furent assez intensifs : missions / entrainements / missions / entrainements… Shinsaku apprit rapidement l’étreinte mortelle de l’ombre grâce aux enseignements pointilleux de son père. En deux mois il savait la maîtriser parfaitement et avait déjà analysé toutes les manières de l’utiliser. Le Nara passa les quatre autres mois qui suivirent à l’étude et à l’accomplissement d’un de ses projets. Tous les jours il y travaillait, qu’il soit en mission ou en permission. Finalement il parvint à mettre au point une nouvelle technique… et il n’avait pas encore 14 ans ! La sombre dissimulation, c’est ainsi qu’il l’appela. C’était une technique de camouflage plutôt efficace qui rendait l’utilisateur complètement invisible aux yeux des êtres normaux tant que celui-ci se trouvait dans une zone d’ombre. Shinsaku devint rapidement de plus en plus redoutable en missions et aussi de plus en plus intelligent dans tous les domaines. Après avoir acquis ses nouvelles capacités, il prit le temps de se poser un peu et de profiter de la vie. L’équipe 4 essayait de se retrouver le plus souvent possible pour parler de leurs missions et ressasser de bons souvenirs ou tout simplement pour être ensemble. Le Nara considérait enfin Rock Lee comme son véritable sensei. Les légers différents maître-élève se dissipèrent pour laisser place à une forte complicité. Shinsaku instruisit Kyûji au jeu du choji pour changer un peu d’adversaire. Il en avait un peu marre de se faire battre sans arrêt par son père. Le Nara fut plus que satisfait de constater sa nette supériorité sur le Hyûga à ce jeu. Puis, quelques mois plus tard, au grand bonheur de tous, Kyûji fut promu juunin et pouvait ainsi constituer sa propre équipe. Il s’empressa de ressouder l’équipe 4 à jamais. Leur efficacité se multiplia par trois et même par quatre lorsque Lee pouvait être de la partie. La nouvelle élite de Konoha renaissait de ses cendres. La vie coula ainsi, doucement et tranquillement, jusqu’aux 15 ans des jumeaux.

Shinsaku fut bientôt convoqué en personne chez le Hokage, seul. Il n’avait aucune idée de ce que pouvait bien avoir à lui raconter Naruto Usumaki. Le Hokage fut direct sans pour autant être désagréable avec le jeune chuunin. Il lui reprocha son manque d’entrainement et d’implication ces quelques 15 derniers mois. Il était frustré de constater qu’un potentiel comme le sien ne soit pas développé à fond. Il lui rétorqua même qu’il serait surement déjà juunin comme son ami Kyûji s’il s’était un peu plus investi ces derniers temps. Shinsaku répondit calmement qu’entre chuunin et juunin il n’y avait que deux lettres de différence et qu’il prendrait les conseils du Hokage en compte.

L’année de ses 15 ans fut donc fructueuse en progrès. Shinsaku s’entraîna sans réel conviction, juste par respect pour son Hokage et pour faire plaisir aux autres. Et puis il voyait bien que Kyûji avait un niveau bien supérieur au sien, et il n’était pas sans vouloir le rattraper. Shinsaku demanda à son père de lui enseigner les techniques d’ombres qui lui manquaient dans le courant de l’année. A force de sérieux et de concentration, il apprit et maîtrisa le Kage Nui (entrelacement des ombres) et le Kageyose (invocation des ombres) en seulement six mois. Ensuite il passa le reste de l’année comme il l’avait fait l’an passé : cool et sans se compliquer la vie.

Quand une vie bascule :

L’année des 16 ans des jumeaux fut très bousculée… Alors que Saya et Shinsaku venaient tout juste de fêter leur anniversaire, Temari fut appelée à Suna pour assister à la cérémonie en l’honneur du nouveau Kazekage. La blonde ainsi que sa famille n’étaient pas très fières de cette nouvelle et se posaient de nombreuses questions sur cette soudaine passation de pouvoirs. Shikamaru et les enfants avaient prévu d’aller à Suna avec Temari, mais les jumeaux avaient encore une mission à terminer. Leur père resta donc à Konoha le temps qu’ils mènent à bien leur mission. Ils rejoindraient Temari plus tard. La belle blonde partit donc seule à Suna, bien décidée de passer un savon à son petit frère qui avait apparemment laissé ses fonctions de Kazekage à un autre.

Quelques jours plus tard, le reste de la famille arriva devant le grand canyon qui marquait l’entrée du village caché du désert.
Deux gardes étaient postés à l’entrée, comme d’habitude. Shikamaru leur fit un simple bonjour amical puis pénétra dans le couloir entre les montagnes. Mais, alors qu’il ne s’y attendait pas du tout, un des gardes le rattrapa par le col et le repoussa en arrière. Puis le shinobi de Suna beugla d’un ton autoritaire :
– Aucun étranger n’a le droit de pénétrer dans le village caché du sable sauf sur permission du Kazekage !
Shikamaru mis bien deux secondes pour se remettre de son étonnement.
– Je suis désolé, mais ma femme est à l’intérieur, dit Shikamaru en pointant du doigt les ténèbres du canyon. Je suis sûr que vous n’allez tout de même pas prendre le risque de séparer Temari no Sabaku, sœur du Gaara du désert, de ses enfants.
Shikamaru posa ses mains sur les épaules de ses enfants et regarda l’homme d’un regard insistant.
– Vous n’avez pas l’autorisation de rentrer, insista le juunin de Suna.
– Dans ce cas pourriez-vous faire venir Temari ? Ou même votre nouveau Kazekage pendant que vous y êtes ?
– Il nous a prévenu que vous alliez arriver et nos ordres sont de ne pas vous laissez entrer ! Alors vous ne passerez pas ! Temari quant à elle appartient au village de Suna et elle y restera, sous l’autorité de maître Kazekage !
Shikamaru fronça les sourcilles puis fit reculer ses enfants d’un pas en les poussant vers l’arrière.
– JE PASSERAI !!!
Son ombre entrelaça les deux gardes en un éclair et le premier vit des pieux d’ombres avancer dangereusement vers son visage. Celui-ci se contenta de rester calme.
– Comme je vous l’ai dit, maître Kazekage avait prédit votre arrivée.
À cet instant une vingtaine de shinobis de Suna sortirent de nulle part et encerclèrent les trois Nara. La moitié d’entre eux était des anbus. L’un des hommes masqués s’avança vers Shikamaru et lui parla d’un ton trop posé pour ne pas être moqueur.
– Je te suggère de lâcher ces hommes de suite.
Shikamaru, bien qu’autant énervé que lorsqu’il avait combattu Hidan, savait très bien qu’un combat n’était que suicide. Il relâcha donc les deux gardes, dépité.
– Maintenant quitte notre pays et ne reviens jamais, dis l‘anbu. Konoha n’est plus notre allié désormais. Va-t-en !
– Vous direz à votre Kaz…, À l’homme qui vous contrôle tous comme de sales chiens, qu’il profite bien de ses quelques mois qu’il lui reste en tant que dirigeant de Suna. Son destin le rattrapera bien assez tôt.
Sur ces mots, Shikamaru s’en alla à travers le désert, entrainant avec lui ses deux enfants. Shinsaku et Saya n’allait pas revoir leur mère avant longtemps, peut-être même pas avant de nombreuses années et… peut-être même jamais.


Un désir de vengeance, un déserteur, et un futur inconnu... :

La famille Nara était brisée par le chagrin. Shikamaru s’était remis à fumer comme un pompier alors qu’il avait arrêté depuis la naissance de ses enfants. Saya était devenue la fille la plus froide et la plus isolée du village. Shinsaku était devenu très sombre et développait en lui un effroyable désir de vengeance. Le jeune Nara n’avait qu’une volonté qui hantait sans cesse son esprit : délivrer sa mère. Il passait des nuits blanches à nourrir sa haine envers Shunsuke afin de s’assurer que jamais il n’oublierait sa mission. Shinsaku avait aussi une autre volonté, presque négligeable à côté de la première : il voulait rétablir la paix entre Suna et Konoha, et cette paix imposait la mort du Kazekage. Shinsaku était malheureusement très conscient qu’il n’avait aucun moyen de réaliser ses ambitions. C’est pourquoi il se lança dans une quête dont lui seul était expert : la création et l’apprentissage de nouvelles techniques. Mais cette fois il ne voulait pas s’attarder sur des petits projets bas de gamme, il voulait créer la technique, celle qui ferait la différence, celle pour laquelle on se souviendrait de son nom. Grâce à l’amitié entre son père et l’Hokage Shinsaku eut droit à un immense privilège. Comprenant la douleur du jeune Nara et heureux de constater qu’il était, pour une fois, prêt à progresser, Naruto lui permit un accès illimité aux anciennes archives de son propre père ! Minato Namikaze ! C’est ainsi que Shinsaku se lança dans une longue et fastidieuse étude qui dure encore aujourd’hui.

Mais seulement un mois après, l’équipe 4 fut convoquée par Naruto pour une mission de la plus haute importance. L’équipe de Rock Lee avait été sélectionnée pour retrouver la trace du déserteur Sasuke Uchiwa. C’était la mission la plus dangereuse qu’ils n’avaient jamais eue à effectuer. Et c’est ainsi qu’ils furent embarqués dans une traque interminable qui dura presque une année entière. Shinsaku n’était pas totalement dans le coup et passait plus de temps à étudier des notes plutôt qu’à chercher des indices du passage du déserteur. Cette attitude lui valut de multiples savons de la part du chef de l’équipe, Kyûji Hyûga. Mais même la pire des tortures ne lui aurait pas fait détourner l’œil de son carnet. Cependant, quand le moment vint où l’Uchiwa passa du rang de proie à celui de prédateur, Shinsaku se consacra entièrement à sa mission et ne fit aucun écart qui aurait pu nuire à ses amis ou à l’accomplissement de leur mission. Malgré cela, cette quête se termina bien mal. Alors que les trois amis battaient en retraite en direction de Konoha, poursuivis par Sasuke, Naruto fit son apparition et s’interposa pour affronter son rival de toujours. Un combat titanesque s’ensuivit dont le vainqueur ne fut nul autre que le maître Hokage. Mais ses blessures étaient trop profondes et il finit par succomber. Tout Konoha se mit en deuil pour son Hokage, lui qui avait fait vivre de longues années de paix au village, Naruto Usumaki.

Aujourd’hui Shinsaku a 17 ans et cela ne fait que quelques mois que ce sinistre épisode s’est déroulé. Il étudie toujours sans relâche afin d’espérer avoir le pouvoir de délivrer sa mère. Il y a peu de temps, Shinsaku s’est lié d’amitié avec une jeune fille aux cheveux bleus appelée Yumi Hatake. Il a très récemment été promu juunin par ses supérieurs et est maintenant du même grade que son ami Kyûji. Pour cette occasion, son père lui avait offert ce qu’il avait de plus précieux, son zippo, héritage d’Azuma sensei. Shikamaru a placé tous ses espoirs en ses deux enfants et il les soutient sans relâche. Son père lui a même appris une invocation en le faisant pactiser avec le clan des corbeaux. Ainsi Shinsaku est maintenant devenu maître en kuchiyose et maitrise parfaitement toutes les invocations des corbeaux (mais il n’a tout de même jamais pris le risque d’invoquer le Roi corbeau). Son travail qu’il mène depuis un peu plus d’un an dans les sous-salles du bâtiment des archives est en train de porter ses fruits. Bientôt, le jeune Nara sera en mesure de surpasser Kyûji et de délivrer Temari.

~~~

« Saya… »

« Oui ? »

« Sèche tes larmes petite sœur, un jour nous délivrerons maman, je te le promets. »


~~~

[’’petite sœur’’ est un terme très affectif dont se sert parfois Shinsaku à l’égard de Saya qui est née deux minutes après lui]


Mon clan, mon honneur

Le clan Nara a le pouvoir de contrôler les ombres. Les membres de ce clan peuvent allonger leurs ombres jusqu'à une certaine longueur et lorsque l'ombre vous attrape, vous êtes soumis aux mouvements de l'utilisateur de cette technique. Cette technique appelée "Kage Mane no jutsu" ou bien "Kage shibari no jutsu", requiert beaucoup de Chakra tout comme la technique qui la complète en général, le "Kage kubi shibari no jutsu" ou technique d'étranglement de l'ombre. Récemment, le clan Nara a fait un pacte avec les corbeaux. Tout Nara qui devient juunin peut signer ce pacte pour être ensuite rattaché à vie au clan des corbeaux et avoir ainsi accès à leurs invocations.
Les membres de ce clan ont, la plupart, hérité d’une sorte de démotivation naturelle mais à chaque fois que les Nara ont quelque chose à faire, ils s'y donnent à fond, car ils sont très tolérants et loyaux envers leur village et leurs amis.



Vie
Privée

Toutes les informations qui suivent sont facultatives :

• âge : 89-1600x0.045
• Localisation : New-Zealand (j'aimerais bien mais je dois me contenter de Poitiers)
• Prénom : Pierre
• Nindo Wink : Avoir le BAC !
• Passions : WARHAMMER 40K !
• Personnage du manga préféré : SHIKAMARU !!! (j'adore Temari aussi)
• Comment avez vous découvert le forum ? : J'étais sur l'ancien SnS
• Comment trouvez vous le forum ? : Bien mais il manque des truc...
• Que faudrait il changer ? : ...genre une bannière et une image de fond
• Autre chose ? : Où sont les toilettes ?
• Avez vous lu le règlement ? : Code validé par Itade Matsudai

_ _ ___________________________________________ _ _

-Paroles de Shinsaku Nara
-Pensées de Shinsaku Nara
-Pensées de Shizu

"Ici et maintenant c'est moi ton Dieu... Et je te maudis !"


Dernière édition par Shinsaku Nara le Mer 7 Mar - 9:35, édité 27 fois (Raison : Orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t224-annales-de-shinsaku-nara http://sns-rp.forumgratuit.org/t198-shinsaku-nara#930 http://sns-rp.forumgratuit.org/t47-shinsaku-nara
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Sam 24 Déc - 14:18

Bienvenue au pays des bisounours ! cheers

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 6456

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Sam 24 Déc - 16:00

Bien, continue !
Juste un truc, attention à l'orthographe (j'ai corrigé) !
J'aime bien m'amuser avec mes tampons... Même si celui-ci n'est pas aussi joli que les autres...

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Lun 30 Jan - 22:13

[mode Shun ON]

Mais c'est trop meeeeeeeeeugnon !!!!! Twisted Evil

[mode Shun OFF]

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Messages : 181

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Dim 12 Fév - 20:33

La présentation est terminée ?

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t319-kazeigan-gutari#1704 http://sns-rp.forumgratuit.org/t318-bingo-fiche-de-kazeigan http://sns-rp.forumgratuit.org/t69-un-chasseur-kazeigan-gutari
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Dim 12 Fév - 21:35

J'ai quelques petits truc à retoucher, vous pouvez valider mais laissez ce sujet ouvert pour que je puisse rajouter des petits détails à mon historique.

_ _ ___________________________________________ _ _

-Paroles de Shinsaku Nara
-Pensées de Shinsaku Nara
-Pensées de Shizu

"Ici et maintenant c'est moi ton Dieu... Et je te maudis !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t224-annales-de-shinsaku-nara http://sns-rp.forumgratuit.org/t198-shinsaku-nara#930 http://sns-rp.forumgratuit.org/t47-shinsaku-nara
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Mar 6 Mar - 17:48

Présentation corrigée et terminée (finalement je vais pas faire de paragraphe sur Kohaku).

_ _ ___________________________________________ _ _

-Paroles de Shinsaku Nara
-Pensées de Shinsaku Nara
-Pensées de Shizu

"Ici et maintenant c'est moi ton Dieu... Et je te maudis !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t224-annales-de-shinsaku-nara http://sns-rp.forumgratuit.org/t198-shinsaku-nara#930 http://sns-rp.forumgratuit.org/t47-shinsaku-nara
Messages : 6456

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Mar 6 Mar - 18:27

Voulà les fautes qu'il reste (dis-moi quand elles seront corrigées !)
". »." -> ". »" ou " »." (Il n'y a pas de ponctuation de chaque côté des parenthèses et des guillemets, c'est embêtant, mais c'est comme ça. C'est simplement jugé inesthétique, faisons plaisir à nos ancêtres...)

Et par pitié, arrête de mettre des _ (touche 8 ) devant les paroles, mets des - (touche 6 ou soustraction) ; Mais si tu les trouves trop courts, fait – (Alt+0150) ou utilise les balises <span class="Dialogue"></span> !

_ _ ___________________________________________ _ _



Dernière édition par Gakuto Nobishi le Mar 6 Mar - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Messages : 76

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Mar 6 Mar - 18:43

Je suis désolé mais devant une réplique on se doit d'utiliser ce tiré: _ (revoir les cours de Mr Du*** , prof de français de notre ancien collège).

Sinon j'ai corrigé le reste.

_ _ ___________________________________________ _ _

-Paroles de Shinsaku Nara
-Pensées de Shinsaku Nara
-Pensées de Shizu

"Ici et maintenant c'est moi ton Dieu... Et je te maudis !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t224-annales-de-shinsaku-nara http://sns-rp.forumgratuit.org/t198-shinsaku-nara#930 http://sns-rp.forumgratuit.org/t47-shinsaku-nara
Messages : 6456

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Mar 6 Mar - 19:08

eh bien M. **ret devrait revoir sa typographie, parce qu'on utilise le semi cadratin (Alt 0150) pour les énumérations, et le cadratin pour les tirets parenthétiques et les dialogues. On a donc tous les deux torts, mais je t'avoue que je préfère le garder pour les parenthèses. Conclusion, le symbole "souligné" ne sert pas à faire des dialogues ! Ouvre un livre et tu verras ! Il était utilisé pour souligner les mots en mettant s_o_u_l_i_g_n_é_ !

[Edit]Je viens d'ouvrir un livre, et il y a le semi-cadratin pour les dialogues. Même les éditeurs sont d'accord avec moi ![/Edit]

_ _ ___________________________________________ _ _

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t56-annales-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t113-bingo-book-de-gakuto-nobishi http://sns-rp.forumgratuit.org/t33-gakuto-nobishi http://annuaire-rp-naruto.webuda.com/
Messages : 768

Fiche shinobi
Nombre de missions effectuées: 1 SS - 1 S - 1 A - 1 B - 1 C - 0 D
Monnaie: 0 両

MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   Mar 6 Mar - 20:34

n'oublie pas ton image 250*250 !

_ _ ___________________________________________ _ _

En Gras je modère. Sinon je discute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sns-rp.forumgratuit.org/t57-annales-de-kyuji-hyuga http://sns-rp.forumgratuit.org/t155-hyuga-kyuji http://sns-rp.forumgratuit.org/t53-kyuji-hyuga
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shinsaku Nara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shinsaku Nara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shinsaku Nara
» Maison de Nara
» entraînement de Nara Hyuga
» Le cimetiére de Nara
» Présentation de Shikamaru Nara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Administration :: Présentations :: Validées :: Konoha-
Sauter vers: