Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung – ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
 

 Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azzuki Mioka

Azzuki Mioka
Messages : 266

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 2 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptySam 27 Juil - 8:40

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.



Aujourd’hui, nous étions en mission Sachi et moi, cela faisait un mois que nous faisions équipe à présent et c’était la première fois que nous partions en mission ensemble, sans Ryukù sensei.
Le fait qu’il nous confie une mission sans que l’on soit accompagné est une preuve de confiance et ça me fait plaisir, même si Sachi ne me fait toujours pas confiance après 1 mois de collaboration. Je commence à me demander si j’aurai sa confiance un jour, mais ça ne sera pas pour maintenant.

Notre mission d’aujourd’hui consistait à faire fuir les bandits se trouvant dans les villages aux alentours de Kiri, ça n’a pas l’air très compliquer, mais il vaut mieux faire très attention, les bandits connaissent cet endroit comme leur poche, alors que nous, nous ne connaissons rien aux alentours.
Nous approchions d’une forêt et je savais bien que les forêts était l’endroit idéal pour tendre un piège, mais nous n’avons pas le choix, il faut que l’on pénètre dans cette forêt et de toutes façons, s’ils veulent nous tendre un piège, c’est qu’ils nous ont déjà repéré, ce que je n’espère pas, mais il faut dire que nous n’avons pas cherché à être discret, nous avons marché en suivant le chemin menant jusqu’à l’un des villages civils, mais à partir de maintenant, nos maîtres mots seront à partir de maintenant vigilance et discrétion.
Je lance un regard à Sachi, je n’ai pas besoin de lui dire ce à quoi je pense, elle y pense sûrement elle aussi, je lui fais un petit signe de tête avant de regarder à nouveau devant moi, je marche lentement maintenant, sans faire de bruit, j’écoute la forêt tout en la regardant, j’essaye de repérer le moindre indice, mais rien.

« Soit il n’y a personne, ce dont je doute, soit il se cache très bien ce qui serait fort probable. » Pensais-je alors.

Je repense alors à ce que nous a dit Ryukù sensei avant notre départ.

*FlachBack*

4h plus tôt :

-Très bien, comme vous le savez, je ne vous accompagne pas sur cette mission, ce sera donc à vous de vous débrouiller, seul.
Alors, faite très attention et veiller l’un sur l’autre, je vous fais confiance et maintenant il est temps que vous vous fassiez confiance vous aussi. Ce ne sont que des bandits, je pense que vous serez à la hauteur, néanmoins, ne les sous-estimés pas, ils sont sûrement très malin et je ne pense pas qu’ils aient envie de quitter les villages où ils vivent depuis maintenant plusieurs mois, donc soyez sur vos gardes et bonne chance, mes jeunes élève.


*Fin du FlashBack*

Être vigilant, c’est ce qu’il nous avait conseillé et je compte bien suivre son conseil.
J’étais prêt à parer n’importe quel attaque, grâce au 6L d’eau que ‘emportais partout avec moi, dans la gourde qui était sur mon dos, elle pesait quand même 6Kg, ce n’est pas très lourd, mais juste assez pour me ralentir légèrement, mais ce n’est pas un problème, car grâce à l’eau qui se trouve dans cette gourde, il me suffit de faire un simple geste pour me protéger.

-Sachi. Dis-je à voix basse en me retournant vers elle. Tu es prête ? Lui dis-je en souriant. Je vais entrer dans la forêt, mais j’aimerais que tu te caches quelque part et que tu élimines ceux qui m’attaqueront, moi de mon côté, je me défendrais avec ma technique de maîtrise de l’eau et comme ils m’attaqueront sûrement plusieurs fois, tu pourras facilement les repérer.

Je me tenais ensuite prêt à entrer dans cette forêt.

_________________
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Userba11
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t931-annale-de-azzuki-mioka#6549 https://sns-rp.forumgratuit.org/t911-bingo-fiche-de-azzuki-mioka https://sns-rp.forumgratuit.org/t910-presentation-de-azzuki-mioka-fini
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyMar 13 Aoû - 0:15

HRP:
 


En cette mâtiné de pluie comme tend d'autre a Kiri, Sachi s'entraîner sur l'air d'entrainement, elle lançait inlassablement une cargaison de shuriken et de kunai sur des cibles maintenant criblé de marque de l'entrainement passé.
Elle adoptait une attitude de tire assai particulière, elle commençai c'est lancé de shuriken en dessous du poignée et les kunais de derrière la nuque, tout cela pour maîtrisé à la perfection le Buttai Shikki Fuuinka, bien que pour aujourd'hui elle n'utilisait pas les parchemins de la technique, car elle n'avait pas envie de les utiliser, car il faudrait les refaire et c'est assai long à faire.
Au moment où elle lança un kunai qui allait surement, enfin atteindre le centre de la cible, un Anbu attrapa sans difficulté le projectile en apparaissent de nul pare.
Il était chargé, officiellement de faire passer des messages du Mizukage a ces élève, mais Sachi n'étais pas dupe, elle était persuadée qu'il était là pour la surveillé.
Des tombes du cimetière ninja de Kiri avait étais profané et surtout pilé de c'est occupent et en vue des activités de Sachi il n'y avait rien d'étonnant a la soupçonné, mais elle n'y était pour rien et cela pour plusieurs raisons évidente.
Premièrement profané le cimetière était bien trop dangereux, il y a du monde en permanence même la nuit il était rare de ne voir personne dans les environ du cimetière, car les ronde des gardes passés a proximité.
Deuxièmement les cadavres du cimetière sont bien souvent dans un êtas avancé de décomposition et donc inutilisable pour les expériences de Sachi qui préférait des morceaux frais ou pas trop vieux.
C'est pour c'est deux raisons que Sachi prenez c'est cadavres directement à la morgue du village, plus simple, plus rapide et plus frais.

L'Anbu lui transmis le message
-le Mizukage te fait demandé dans son bureau
puis il re-disparu comme il étais apparu, Sachi ce traîna donc en direction du bureau du Mizukage.
Une fois arrivée sur place, elle constata la présence de son coéquipier, au moins elle n'était pas là pour ce faire engueuler.
-Très bien, comme vous le savez, je ne vous accompagne pas sur cette mission, ce sera donc à vous de vous débrouiller, seul.
*Oui je m'en souviens, tu nous la dit à la fin de notre dernière mission* se dit Sachi
-Alors, faite très attention et veiller l'un sur l'autre, je vous fais confiance et maintenant il est temps que vous vous fassiez confiance vous aussi.
Ce ne sont que des bandits, je pense que vous serez à la hauteur, néanmoins, ne les sous-estimés pas, ils sont sûrement très malin et je ne pense pas qu'ils aient envie de quitter les villages où ils vivent depuis maintenant plusieurs mois, donc soyez sur vos gardes et bonne chance, mes jeunes élève.

D'après l'ordre de mission le dépares devez être effectué trois heures après l'avoir ressue pour préparation, pourtant l'heure d'après les deux élève ce retrouver à la porte du village à cause de l'insistance de Sachi qui voulait partir au plus tôt.
Il faut dire que c'était la première fois qu'il sortait du village ninja sans la tutelle d'un supérieur et la première fois qu'il allai à ce village civile tout cours.
Il survire le chemin indiqué par la carte de peur de se perdre, Sachi d'ailleurs ne quittait pas la carte des yeux, elle ne l'avouera jamais, mais apparemment elle respecte le cliché qui dit que les femmes ont un sens de l'orientation moine sous-développé.

La mission d'aujourd'hui consister à Chasser des bandits qui c'étais, depuis plusieurs mois, installé dans plusieurs villages civiles peu éloigné de Kiri, installé là comme si la proximité du village ninja n'étais en rien une gène.
Mais il y avait un deuxième objectif à accomplir ''prouver aux habitants la résurrection du village ninja de Kiri et de c'est valeureux shinobis'' et c'est peut-être pour cela que Ryukù avait choisi c'est propre élève pour cela, en montrant de jeune shinobis triomphé de ceux qui les martyrisaient depuis de nombreuses semaines, les villageois reprendraient foi en la puissance militaire du village ninja de leur pays, mais ne les avait t'il pas surestimé.

Ils arrivaient à un virage, le chemin contournait la forêt apparemment plutôt dense
-Le village et juste derrière cette forêt déclara Sachi l'oeil fixé au plan des environ
Bien sûr la forêt était parfaite pour tendre des piège, même si celle-ci n'étais pas idéale pour les embuscade, il restait un risque majeur, le chemin pouvait être plus dangereux du fait qu'il devait être surveillé.
Azzuki lança un regard en direction de Sachi, de toutes évidences il avait eu les mêmes conclusion, mais pas les mêmes décision
-Sachi. Dis-t-il à voix basse en se retournant vers elle.
-Tu es prête ?
Comme seule réponse Sachi lui adressa un regard noir qui voulait clairement dire ''à ton avis crétin''
-Je vais entrer dans la forêt, mais j'aimerais que tu te caches quelque part et que tu élimines ceux qui m'attaqueront, moi de mon côté, je me défendrais avec ma technique de maîtrise de l'eau et comme ils m'attaqueront sûrement plusieurs fois, tu pourras facilement les repérer.
Sachi le frappa du plat de la main, l'arrière de la tête d'Azzuki
-Baka, soi tu ne sais pas le danger potentielle des lieux et tu es un crétin, sois tu veux jouer les héros et là tu es carrément con.
Sachi sorti un parchemin, de couleur violet sombre de la taille de son avant bras, elle le déplia jusqu'aux deuxièmes seaux puis le libéra, un petit cercueil apparu positionné à la verticale.
Sachi ouvrir le cercueil, à l'intérieur ce trouvé Batto wa supai o ukabeta, sa fameuse chauve souri avec un oeil au milieu du ventre, elle était suspendue tête en bas et en bas du cercueil il y avait une sphère en verre poser là.
-tu n'a pas oublié mon ami Batto wa supai o ukabeta, la chauve souri crée POUR L'ESPIONAGE, donc qui fait une excellente éclaireuse.
Sachi pris délicatement Batto wa supai o ukabeta et la lança en l'air, elle s'envola et ce dirigea dans la forêt en direction de l'ouest là où ce trouvé le village.
A la tête de Sachi on pouvait voir que son niveau de concentration avait augmenté.
Dans la sphère on pouvait voir ce que voyer l'oeil de Batto wa supai o ukabeta, la forêt était clairement à l'abandon, plusieurs pièges détruis par le temps était disposé un peu partout, des cadavres et squelette d'animaux étais même pris dans certain d'entre eux, il semblait que ce chemin soit sans danger.
Cependant, une fois arrivé à la lisière de la forêt, ils pouvaient voir que les bandits étaient plus nombreux que prévus et surveillé toutes les sorti potentielle du village qui étais en grande partie entourée de foret ou d'eau.
Traversé cette forêt était d'une grande simplicité, mais en sortir sans se faire repérer relevais du miracle.
Batto wa supai o ukabeta revenait à sa propriétaire qui la rangea, puis elle prit la parole
-bon là je dois avouer ne pas savoir quoi faire, la meilleure solution d'après moi et d'attendre la nuit et attaqué par le chemin, comme c'est le chemin le plus logique il ne s'attendront pas à une attaque par là, mais ça reste risqué, idée ?
Conclut-t-elle par une question à son coéquipier, car même s'ils elle ne voulait pas l'avouer il était plutôt bon stratège.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Azzuki Mioka

Azzuki Mioka
Messages : 266

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 2 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyMar 20 Aoû - 11:24

Je m’apprêtais à entrer dans la forêt, Mais Sachi me frappa à l’arrière du crane.

-Baka, soi tu ne sais pas le danger potentielle des lieux et tu es un crétin, sois tu veux jouer les héros et là tu es carrément con. Me dit-elle.

-Un héros ? Je compte jouer les appâts et tu penses que je veux jouer au héros ?

Sachi sorti un parchemin et fit apparaître un cercueil. Elle ouvrit le cercueil et en sorti une chauve-souris, je me souvenais à présent de ce compagnon de Sachi.
Je l’avais vu qu’une seule fois, c’était le jour où j’avais rencontré mon sensei et ma partenaire d’équipe.

-tu n'a pas oublié mon ami Batto wa supai o ukabeta, la chauve souri crée POUR L'ESPIONAGE, donc qui fait une excellente éclaireuse.

Sachi sorti la chauve-souris du cercueil et la lança en l’air, celle-ci s’envola, puis Sachi se mit à regarder dans une sphère. On y voyait ce que l’œil de Batto wa supai o ukabeta voyait, la forêt était vide, aucun bandit. Quant au village, toutes les sorties de ce dernier étaient surveillées. Je remarquais également qu’il y avait de l’eau à proximité du village, ce qui était une bonne chose pour moi.

-bon là je dois avouer ne pas savoir quoi faire, la meilleure solution d'après moi et d'attendre la nuit et attaqué par le chemin, comme c'est le chemin le plus logique il ne s'attendront pas à une attaque par là, mais ça reste risqué, idée ?

J'était surpris, jamais Sachi ne m'avait demandé si j'avais une idée, elle préférait toujours se fier à ses propres plans. Je me mis donc à monter un plan, je m’asseyais donc dans un coin, avant de me mettre à parler.

-Le fait qu’il surveille les sorties nous oblige à attaquer de nuit comme tu l’as suggéré, mais je pense qu’avant cela, il faudrait localisé tous les postes de surveillance, les maisons où ils dorment, ainsi que les maisons habitées par des civil pour éviter de les blesser, je pensais envoyer Batto pour espionner vraiment le village, voir ce que contient chaque maison et ainsi noter toutes les cibles à neutraliser. Ensuite pour l’attaque, il vaudrait mieux attaquer une des entrées tout en restant dans la forêt, ils sauront sûrement qu’on est là, sauf bien sûr si on s’y prend bien, mais ils ne nous verront pas, normalement. Pour le reste c’est simple, on neutralise tous les bandits, on détruit leurs installations, en gros tout les bâtiments qu’ils ont construit s’ils en ont construit, mais pour cela on peut s’en occuper après et pour finir, il ne faut pas oublier de détruire toutes les armes qu’ils auront stockées, voilà, qu’est-ce que tu en penses ? C’est ok ?

J’attendais donc la réponse de Sachi, qui m’avait écouté attentivement, c’était bien la première fois. C'est alors qu'un bruit se fit entendre à l'orée de la forêt, quelqu'un nous regardait, une ennemie ? Sûrement.

-On dirait que tu en as raté un, je m'en occupe. Dis-je alors à Sachi.

Je ne le voyais pas, il était caché, mais où ? Je regardais partout, puis je pris le risque de m'approcher, de toutes façons, j'avais un peu d'eau sur moi, donc c'était bon, je fis sortir l'eau de la gourde que je portais dans le dos, je faisais léviter l'eau devant moi, pour mieux pouvoir me protéger.
Puis un shuriken fut lancé dans ma direction, je plaçais l'eau sur sa trajectoire, le projectile fut ralenti et tomba sur le sol, maintenant c'était sûr, il s'agissait d'un ennemi. Il fallait à tout prix le coincer, sinon, il rendrait notre tâche plus difficile. Je fonçais donc sur le bosquet d'où il avait lancé son shuriken, mais rien, il était déjà parti.
J'aperçus alors quelqu'un qui courait à travers la forêt, c'était lui. Je fonçais donc sur lui, il n'était pas rapide et je le rattrapais facilement. Une fois à portée, j'attaquai, contrôlant l'eau que j'avais emmené avec moi pour le frapper aux jambes. Il tomba à terre presque immédiatement. Je me plaçais sur lui, armé d'un simple kunaï.

-Maintenant c'est fini.

Je ligotai notre prisonnier, avant de l'emmener là où nous étions quelques minutes plus tôt. Je déposais donc l'homme au pied de Sachi.

-Voilà qui est fait. Ça nous fait un souci de moins, maintenant on a un autre problème. S'ils l'ont envoyés en éclaireur, ils s'attendent à ce qu'il revienne, donc on va sûrement devoir s'activer. Et toi, tu vas parler. Il attendait ton retour pour quand ?

-Je dirais rien. Répondit le prisonnier.

-Sauf que tu viens exactement de me révéler quelque chose, ta réponse me prouve clairement que tu sais des choses, donc maintenant on a plus qu'à te forcer à parler.

Et l'interrogatoire de l'homme commença.

_________________
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Userba11
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t931-annale-de-azzuki-mioka#6549 https://sns-rp.forumgratuit.org/t911-bingo-fiche-de-azzuki-mioka https://sns-rp.forumgratuit.org/t910-presentation-de-azzuki-mioka-fini
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyMar 27 Aoû - 17:48

A peine avait-elle fait l'erreur de demander son avis à son coéquipier qu'il déblatéra un plan de dix kilomètres de longs.
Ce qui en sortez étais que Batto Wa Supai O Ukabeta devait être mis a contribution ... et que son plan était mieux que celui de Sachi.
Comme seule réponse d'approbation elle ressorti son parchemin de Buttai Shikki Fuuinka, mais.
-On dirait que tu en as raté un, je m'en occupe.
Sur le coup Sachi ne réagie pas, elle réagit au comment, comment quelle-que-choses avait-il put lui échapper.
Elle sortit de ses songe quant Azzuki emmena une personne ligotait avant de le déposais au pied de Sachi.
-Voilà qui est fait. Ça nous fait un souci de moins, maintenant on a un autre problème. S'ils l'ont envoyés en éclaireur, ils s'attendent à ce qu'il revienne, donc on va sûrement devoir s'activer. Et toi, tu vas parler. Il attendait ton retour pour quand ?
-Je dirais rien. Répondit le prisonnier.
Un léger sourire sadique apparu sur le vissage sur le vissage de Sachi
-Sauf que tu viens exactement de me révéler quelque chose, ta réponse me prouve clairement que tu sais des choses, donc maintenant on a plus qu'à te forcer à parler.
-Azzuki crée une bulle d'eau autour de nous pour atténuer les sons je ne voudrais pas qu'on l'entende hurler.
Elle se mis a genou devant le prisonnier
-N'insistai pas je ne perlerai pas
Sachi ce mis à faire ce que personne n'aurait crus la voir faire un jour, elle commença a déshabillé le torse de l'homme qui se trouvait en face d'elle.
Une fois le torse du prisonnier nu elle sortie une petite sacoche de cuir marron clair, c'était son kit de construction et réparation de cadavre.
Elle en sortie un scalpel et lui entailla le pectorale droit de la clavicule à la derrière côte en passant par le téton qui et un point de terminaison nerveux, tout en allant lentement.
Le prisonnier sera les dents dans une grande expression de douleur
-première question, combien d'éclaireur rode dans les coins
-je ne dirai rien... toutes tortures et inutile dit-il en continuant a serré les dents
Sachi attacha solidement le pied du prisonnier les orteils vairs le haut, elle prit dans son kit une aiguille de coutures et la planta violemment a la pointe du plus gros orteil du prisonnier.
Un violant hurlement jaillit de sa bouche, c'était l'une des pires tortures qu'on pouvait infliger.
-alors
-vas au diable sorcière
Elle planta de la même façon des aiguilles dans les trois orteils suivant, le hurlement fut pires encore que le précédent.
-Faut-il que je face de même avec le dernier, tu sais le plus petit est le plus douloureux.
-IL Y A QUATRE ECLEREURE QUI FONT DES RONDE FREQUANTE ET ON DOIT ETRE DE RETOUR AVANTLA TOMBER DE LA NUIT.
Elle libéra le bras droit du prisonnier et y plaça un parchemin explosif et lui jeta du papier et un crayon, après avoir enlevé les aiguille bien entendu.
-tu vas me faire un plan détaillé des défense mis en place dans ce village et si tu essayes d'utiliser ton bras libre pour te libérer je le fait sauter sur l'instant.
-NON...si...si je fais ça ... ils vont me tuait
Elle rattacha le bras du prisonnier pris son scalpel et fis une coupure horizontale sur l'oeil gauche du prisonnier, le hurlement de douleur fus épouvantable.
-et si tu ne me le dit pas, je te torture à mort dit-elle d'un ton enjoué
Quand elle libéra à nouveau le bras, il s'exécuta immédiatement.
Elle donna le document à Azzuki avant de tuer rapidement et sans pitié le prisonnier.
Elle nettoya la zone avant de se retourner vair Azzuki
-Bon voilà ça c'est fait, alors tu as qu'elle que chose avec ça ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Azzuki Mioka

Azzuki Mioka
Messages : 266

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 2 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyMer 28 Aoû - 9:04

-Azzuki crées une bulle d'eau autour de nous pour atténuer les sons je ne voudrais pas qu'on l'entende hurler.

J’utilisais donc l’eau de ma gourde pour nous entourer d’une fine pellicule d’eau atténuant ainsi les bruits.

-N'insistez pas je ne perlerais pas. Dit alors, le prisonnier.

Sachi venait de se mettre à genoux et contre toute attente, elle déshabilla le torse de l’homme. Avant de sortir quelque chose qui ressemblait à une trousse de secourt. Elle en sortit un scalpel, avec lequel elle entailla le torse du prisonnier de haut en bas.
Le prisonnier serrait les dents.

-première question, combien d'éclaireur rôdent dans le coin ? Lui demandait Sachi.

-je ne dirai rien... toutes tortures est inutile. Dit-il

Sachi attachait maintenant les pieds de l’homme avec les orteils orientés vers le ciel. Puis elle sortit une aiguille qu’elle planta violemment dans le plus gros orteil.

-Alors ? Insista Sachi.

-Vas au diable sorcière. Dit-il cette fois-ci, bien décider à ne rien divulguer.

Sachi planta alors, trois autres aiguilles dans les trois orteils suivant de la même façon que le premier.

-Faut-il que je fasse de même avec le dernier ? Tu sais, le plus petit est le plus douloureux. L’avertit-elle.

-IL Y A QUATRE ÉCLAIREURES QUI FONT DES RONDES FREQUANTES ET ON DOIT ÊTRE DE RETOUR AVANT LA TOMBÉE DE LA NUIT. Cria-t-il.

Elle libéra le bras droit du prisonnier et y plaça un parchemin explosif, avant d’enlever les aiguilles et de lui donner de quoi écrire.

« Le pauvre, il doit se dire qu’il aurait préféré que je le tue. » Pensais-je.

-NON...si...si je fais ça ... ils vont me tuer.

-Et si tu ne me le dis pas, je te torture à mort. Dit-elle d'un ton enjoué

Le prisonnier se mit alors à dessiner grossièrement le camps ainsi que toutes les installations, tour de garde, dépôt d’armes etc…
Puis une fois qu’il eut terminé, elle prit le document qu’elle me donna avant d’exécuter le prisonnier. Elle nettoya ensuite la zone avant de se retourner vers moi pour me parler.

-Bon voilà ça c'est fait, alors tu as qu'elle que chose avec ça ?

-Oui, on a toutes les infos qu’on voulait, mais j’aimerais vérifier, en regardant rapidement. Un prisonnier reste un ennemi et il se peut qu’il est changé quelque chose par rapport au vrai camp. Il faut donc vérifier pour être sûr, l’avantage, c’est que même s’il a menti, on a juste à modifier légèrement le dessin, donc pas besoin de tout redessiner. En tout cas, il faut y aller. On ne pourra pas attendre la nuit, sinon ils se douteront de quelque chose en ne voyant pas revenir l’homme qu’on vient de tuer.

-Et une dernière chose. Beau travaille. Lui dis-je avec un petit sourire.

-Petite question. Tu comptes réutilisé se cadavre plus tard pour en faire une arme ?

_________________
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Userba11
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t931-annale-de-azzuki-mioka#6549 https://sns-rp.forumgratuit.org/t911-bingo-fiche-de-azzuki-mioka https://sns-rp.forumgratuit.org/t910-presentation-de-azzuki-mioka-fini
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyVen 30 Aoû - 21:27

Les dernières informations obtenu m'étais les coéquipiers en péril, leurs plans devaient, pour réussir, bénéficié de l'obscurité de la nuit, hélas cela était devenu impossible.
Le danger était grand et Sachi craignait que ce sois trop pour eux, le rassemblement de bandit dans ce village était bien plus importent que prévu, mais peut-être que le plan allé changer cela.
-Alors tu as qu'elle que chose avec ça ?
-Oui, on a toutes les infos qu’on voulait, mais j’aimerais vérifier, en regardant rapidement. Un prisonnier reste un ennemi et il se peut qu’il est changé quelque chose par rapport au vrai camp. Il faut donc vérifier pour être sûr, l’avantage, c’est que même s’il a menti, on a juste à modifier légèrement le dessin, donc pas besoin de tout redessiner. En tout cas, il faut y aller. On ne pourra pas attendre la nuit, sinon ils se douteront de quelque chose en ne voyant pas revenir l’homme qu’on vient de tuer.
Sachi ressorti Batto Wa Supai O Ukabeta, mais elle émit une réserve
-tu es sûr que c'est une bonne idée, en vue des dernières informations on devrait demander des renforts, ou reporté la mission.
...
-Et une dernière chose. Beau travaille. dit Azzuki avec un petit sourire.
Bien que Sachi ne donnait que l'impression de détester Azzuki et les garçons en général, elle était réceptive au compliment, mais elle le cachait.
-Petite question. Tu comptes réutilisé se cadavre plus tard pour en faire une arme ?
-Pourquoi ?
Elle attendait la réponse.
...
-Sinon je pensais peut-être le modifié pour qu'il est l'air d'être mort de mort naturellement, ça pourrait éventuellement marché, même si sa reste peu probable.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Azzuki Mioka

Azzuki Mioka
Messages : 266

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 2 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptySam 31 Aoû - 9:44

Sachi sortit sa chauve-souris, mais elle n’avait pas l’air complètement d’accord.

-tu es sûr que c'est une bonne idée, en vue des dernières informations on devrait demander des renforts, ou reporté la mission.

-Ça ne servirais à rien de reporter la mission, je pense que les civil dans ce village on grands besoins de nous. Pour ce qui est des renforts, ce serait peut-être plus raisonnable en effet, car malgré qu’ils ne soient que de simple bandit, ils sont nombreux, sûrement trop. Tu comptes t’y prendre comment pour envoyer la lettre ? Tu penses que Batto pourrait le faire ?

-Et une dernière chose. Beau travaille.

-Petite question. Tu comptes réutilisé se cadavre plus tard pour en faire une arme ?

-Pourquoi ?

-Non, c’est seulement pour savoir, je viens de la capturer, tu l’as torturé et tué, ça me ferait bizarre de le revoir bouger, c’est tout. Répondis-je.

-Sinon je pensais peut-être le modifié pour qu'il est l'air d'être mort de mort naturellement, ça pourrait éventuellement marché, même si sa reste peu probable.

-C’est pas une mauvaise idée, hormis le fait qu’il soit plutôt jeune. Je propose plutôt de trouver une plante empoisonné et de lui placer dans la main pour faire croire qu’il en a mangé et que ça l’a tué, mais l’autre problème, c’est par rapport à la cicatrice qu’il aura sur le torse, je pense que le mieux, se serait peut-être de le contrôler, pour l’infiltrer dans le village, ça nous donnerait du temps supplémentaire, s’ils le voient rentré de son tour de garde.

-Je peux m’occuper du message si tu veux.

Je commençais donc à écrire le message, bien sûr, il était codé pour éviter tout imprévu, mais j’utilisais le codage classique du village, pour qu’il soit décodé rapidement.

Les bandits regroupés dans le village sont bien plus nombreux que prévu, de plus un imprévu nous oblige à agir avant la tombée de la nuit, nous avons besoin de renfort, une personne spécialisée dans le ninjustsu devrait faire l’affaire.
Nous attendons aux abords de la forêt qui forme comme un rempart pour le village.



-Voilà, le message est prêt, on peut l’envoyer.

Je plaçais le parchemin dans une sorte de boite, pour le transporter. Puis, je tendais le tout à Sachi.

_________________
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Userba11
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t931-annale-de-azzuki-mioka#6549 https://sns-rp.forumgratuit.org/t911-bingo-fiche-de-azzuki-mioka https://sns-rp.forumgratuit.org/t910-presentation-de-azzuki-mioka-fini
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyJeu 5 Sep - 10:09

-C’est pas une mauvaise idée, hormis le fait qu’il soit plutôt jeune. Je propose plutôt de trouver une plante empoisonné et de lui placer dans la main pour faire croire qu’il en a mangé et que ça l’a tué, mais l’autre problème, c’est par rapport à la cicatrice qu’il aura sur le torse, je pense que le mieux, se serait peut-être de le contrôler, pour l’infiltrer dans le village, ça nous donnerait du temps supplémentaire, s’ils le voient rentré de son tour de garde.
-Ok, mais je dois te prévenir que la création d'un cadavre prend normalement une demi-journée voir un jour entier.
Elle commença donc immédiatement à se mettre au travail, la première étape étais de vider le cadavre de ces organe inutile, fois, poumon, intestin, organe génitaux (oui Sachi enlève toujours cette partie de l'anatomie masculine), la rate, le coeur, etc. . . .
Pendant qu'elle fessait ça, Azzuki dit
-Je peux m’occuper du message si tu veux.
Sachi fis en signe de main couverte de sang pour donner son acore et continua son oeuvre, une fois qu'il eut fini Azzuki passa le parchemin a Sachi, mais elle répandit de manière franche
-Mais qu'est-ce que tu veux que je face de ça, tu ne vois pas que j'ai les mains prises ? dit t-elle en secouant un rein devant son nez.
Elle finit sa besogne en une heure, puis viens le stade du remodelage cellulaire, qu'on peut aussi appeler le fumage.
Le corps et entouré de large bande avec des kanjis et symbole, puis il faut entourer le corps de bois et y mètre le feu, la fumée de ce feu passe à travers les signes des parchemins et imprégner le cuir du cadavre, ce qui a pour effet de stoppée de manière définitive la décomposition.
Cette étape et dur de par sa longueur, en effet cet fasse devait durer au minimum six heures pour être efficace, même si 12 heures son nécessaire pour un travail parfait.
Mais également par le travail à fournir, car il faut tenir le feu allumé et lui faire faire le maximum de fumer possible, de plus aujourd'hui si elle laissait s'échapper de la fumée, ça pouvait révéler leur position.
Elle était tellement concentrée sur son travail que tout ce qui se passé autour d'elle ne lui semblai plus existé.
(h)rp:
 
HRP total:
 

_________________
theme of Sachi Nokoru

A TROP DÉSIRER LA MORT,ON Y BRÛLE SON ÂME.Maxime Chattam
              Oui... Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Signia10 ...j'ai bien grandit


Dernière édition par Sachi Nokoru le Sam 5 Oct - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptySam 5 Oct - 17:21

L'état de mon ancien sensei Yokei Aoki s'étant aggravé dernièrement, je n'avais pas pu accompagner mon équipe en mission. Azzuki et Sachi devaient chasser des bandits d'un village civil et faire comprendre que le village de Kiri avait de nouveau de l'influence sur l'extérieur. Ils avaient envoyé un message de détresse au Mizukage en signalant qu'ils avaient besoin d'un autre shinobi en renfort. Ne pouvant rien faire de plus pour Yokei-sensei qui était cerné entre la vie et la mort, j'avais décidé de tout de même leur venir en aide.

Cela faisait donc près d'une heure que je sautais d'arbre en arbre pour rejoindre le plus vite possible mes deux coéquipiers. Au bout de quelques instants, j'entendis une voix. Non. Deux. C'étaient celles de loubards au ton dur et grave. Je m'approchai de l'endroit d'où elles provenaient avec précaution. Je finis par les apercevoir. Je changeai de position pour avoir un meilleur angle de vue sur la scène : les deux hommes montaient la garde entre deux arbres espacés d'une dizaine de mètres. L'un portait un katana, l'autre avait deux kunais à la ceinture. Un baraquement derrière eux me suggéra qu'il s'agissait d'une sorte de village. J'en conclus que j'étais arrivée à destination. Je ressortis de ma poche le message que mes partenaires avaient fait parvenir au Mizukage.


"Les bandits regroupés dans le village sont bien plus nombreux que prévu, de plus un imprévu nous oblige à agir avant la tombée de la nuit, nous avons besoin de renfort, une personne spécialisée dans le ninjustsu devrait faire l’affaire.
Nous attendons aux abords de la forêt qui forme comme un rempart pour le village."


Ils devaient se localiser aux alentours du village. Je décidai donc d'en faire le tour, en veillant à ne pas me faire repérer. Je devrais forcément finir par les trouver. Après quelques minutes de déplacements silencieux autour du village civil, j'aperçus une silhouette en train d'effectuer une sorte de rituel, et une autre, adossée à un arbre. Je m'approchai, toujours le plus silencieusement possible, n'excluant pas l'hypothèse qu'il pouvait s'agir d'autres bandits. En étant suffisamment près pour les discerner avec précision, et ce en étant cachée dans un buisson, je remarquai avec joie qu'il s'agissait de Sachi et d'Azzuki.


«Je les ai enfin retrouvés ! Je me demande bien ce que peut bien être en train de manigancer Sachi. Pour l'heure, voyons voir de quoi cette mission retourne...» me dis-je en m'approchant.

- Vous avez demandé des renforts, me voilà. Mon ancien sensei ne va pas mieux que lorsque j'ai refusé de vous accompagner, mais je ne peux rien pour lui malheureusement... alors que vous aviez besoin de moi. Faites moi donc un topo de la situation.

Je finis mon intervention en esquissant un léger sourire. Depuis que nous étions devenus partenaires, nous n'avions pas encore réellement fait équipe main dans la main. Peut-être que cette mission était l'occasion de nous unir et de nous mettre d'accord stratégiquement.


Dernière édition par Yumi Esuki le Dim 27 Oct - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Azzuki Mioka

Azzuki Mioka
Messages : 266

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 2 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyMer 23 Oct - 22:51

J’étais adossé contre un arbre attendant patiemment que la mission continue, pour le moment Sachi s’occupait du cadavre et quant au renfort, je ne savais pas à où cela en était, j’avais envoyé le message il y a une heure environ, n’étant pas trop éloigné du village, le message était déjà surement arrivé et les renforts devaient être en route.

L’attente était longue et je m’étais même assoupies contre mon arbre, je ne crois pas que quelqu’un m’ait vu, heureusement, car cela aurait pu être embarrassant, ce n’était pas vraiment le comportement adéquate pour une mission. Je jetais un œil aux alentour, mais il n'y avait rien de spécial tout était calme, une légère brise passait, cela me paraissait trop calme, je préférais donc rester sur mes gardes, on est jamais trop prudent lorsque l'on est en territoire ennemi.
Quelques instants plus tard, quelqu’un sorti d’un buisson, je pris immédiatement une posture de combat, mais il s’agissait cette fois-là d’un allié ou plus exactement d’une alliée. C’était Yumi qui était venu nous rejoindre en renfort.

- Vous avez demandé des renforts, me voilà. Mon ancien sensei ne va pas mieux que lorsque j'ai refusé de vous accompagner, mais je ne peux rien pour lui malheureusement... alors que vous aviez besoin de moi. Faites moi donc un topo de la situation.

-Tien. Alors, on t’a envoyé en renfort. C’est une bonne idée, ça nous permettra de travailler notre travail d’équipe.

J’emmenais Yumi à l’écart de Sachi pour pouvoir lui faire un résumé de la situation sans déranger Sachi qui travaillait sur son nouveau jouet.

-Voilà tu sais tout, que penses-tu du plan ? Des modifications que tu voudrais apporter ?

Spoiler:
 

_________________
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Userba11
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t931-annale-de-azzuki-mioka#6549 https://sns-rp.forumgratuit.org/t911-bingo-fiche-de-azzuki-mioka https://sns-rp.forumgratuit.org/t910-presentation-de-azzuki-mioka-fini
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptySam 26 Oct - 19:54

Concentration, concentration, la seule chose sur la qu'elle se concentrait Sachi.
L'action qu'elle effectuait était très stressante pour les nerfs et l'esprit, quand Yumi arriva il lui restait encore près de 4 H 30 a effectué.
Sachi termina sa fabrication funeste un peu en avance, mais tous de même 4 h 07 a terminé cette étape.

Après avoir enfin fini elle fignola les derniers détaille, ceux en rapport avec le Fuinjutsu et la liaison mentale et nerveuse.

Puis enfin elle passa à l'avant dernière étape, la dernière utile aujourd'hui, a connexion entre l'esprit de Sachi et le système nerveux du cadavre, elle exécuta une série de mudra '''Cheval-Rat-Cochon-Tigre''' puis prononça « connexion ».
A ce moment-là, un énorme spasme lui traversas le corps, on pouvait entendre des râle de douleur sortir d'entre ses dents serrées, sa peau était agitée de minuscule tremblement.
Puis tout s'arrêta d'un coup, par la suite le cadavre passa de la position couchée à la position assise.
Sachi s'écroula a genoux en ce tenant la tête, elle baya un coup puis ce releva comme si de rien-était.

Elle se retourna pour tenir Azzuki au courent de la fin de son travail et en ce retournant elle vue Yumi, elle ne l'avait pas remarqué à sont arriver du faite de sa concentration extrême.
Elle accourue faire sa coéquipière sans considérer Azzuki qui se trouvait juste à côté
- bonjour Yumi 
Elle lui fit la bisse en lui posant la main sur le bras, elle avait l'air rayonnante qu'elle ne réservait qu'aux filles de son âge
- je suis heureuse que tu es pu venir finalement 
Dit telle en fessant glisser sa main le long de son bras puis en lui attrapent la main
- tu me manquais tu sais 
Elle stoppa son air lumineuse et ce tourna vairs Azzuki
- ouai, c'est dur d'être seule avec ce genre de truck, bon passons, voyons le plan d'action fini-t-elle en lâchant la main de Yumi.

Le plan de départ fut expliqué a Yumi, mais elle y ajouta son petit grain de sel qui allait donner de la saveur au plan.
Le plan ; Sachi contrôle le cadavre et le fait rentrer dans le village, Yumi et Azzuki sur les épaules, ces deux derniers feignant d'être assommés, puis il lance le combat au plein centre du camps ennemi profitant d'un effet de surprise.
Mais Sachi rajouta un petit qu'elle que choses, elle ordonna a ces camarade de forcer la fuite de qu'elle bandit vair l'est, mais elle ne dit pas pour qu'elle raison, elle laissa la surprise.

Sachi attacha sommairement des liens aux mains de ces camarade, de manière qu'on les croit attacher mais qu'ils puisent ce détaché facilement.
Sachi avait laissé les liens nerveux sensoriel auditif et visuelle, elle pouvait donc contrôler de loin son cadavre, de ce fait elle se déplaça en même temps qu'elle apportait ces camarade à la porte principale pour se diriger vair l'est du village.
De la bah elle prépara un piège chimique mortelle a bases d'organe purifié, préparent son piège dans le qu'elle devait tomber les survivant poussait par Yumi et Azzuki.
Mais avant ça, elle positionna les pseudo-prisonnier dans une maison au cantre du village là où les autres gardes l'avaient indiqué.
Elle avait glané malgré elle des informations en réalité le nombre élevé de bandit, plus élevé que prévu, était dû au fait qu'une grande réunion entre plusieurs clans de bandit se tenait justement dans ce village.
Une aubaine immense, la mission stipulé qu'il fallait débarrasser des bandits de plusieurs villages de la région et il se trouvait que par chance la plupart des chefs bandit ce trouvé discuté dans une maison près du lac.
Malheureusement Sachi ne pouvait pas transmettre ses informations.
Donc elle continua le plan comme prévu, en feignant, le malaise du cadavre, ce qui était le signal pour Azzuki et Yumi.

_________________
theme of Sachi Nokoru

A TROP DÉSIRER LA MORT,ON Y BRÛLE SON ÂME.Maxime Chattam
              Oui... Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Signia10 ...j'ai bien grandit


Dernière édition par Sachi Nokoru le Dim 10 Nov - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyDim 27 Oct - 20:23

A peine arrivée, Azzuki fut soulagé de me voir. Il dit ensuite, à mon adresse personnelle, puisque Sachi manipulait quelque chose :

- Tiens. Alors, on t’a envoyée en renfort. C’est une bonne idée, ça nous permettra de travailler notre travail d’équipe.

De eux deux, Azzuki était vraiment le seul à se soucier du travail d'équipe. En effet, il était, au plus profond de lui, un fin stratège qui ne demandait qu'à optimiser notre synergie. Cela se ressentait dans son regard et dans ses paroles. Il me fit signe de garder le silence et me prit légèrement par le bras pour m'emmener à l'écart de Sachi. Là, il me raconta dans les moindres détails le plan qu'ils avaient prévu ensemble. J'étais même étonnée que Sachi ait donné son consentement à propos de celui-ci sans en faire tout un caprice.

Le plan était le suivant : Sachi était en train de remodeler le cadavre d'un des bandits qu'ils avaient combattu quelques temps avant que j'arrive. Elle allait s'en servir pour nous faire rentrer, Azzuki et moi, dans le village. De ce point de vue là, le bluff était simple : les autres bandits penseraient que celui tué et manipulé par nos soins nous avait capturé et nous ramenait auprès d'eux. Ensuite, Sachi devait nous donner un signal, qui était le malaise du cadavre réanimé. Celui-ci étant donné, nous devions tout simplement combattre les hors-la-loi en clamant le retour et la supériorité de Kirigakure no Sato.

Je n'avais rien contre leur plan, bien qu'il était un poil risqué puisque nous ignorions à quoi nous ferons face à l'intérieur. Mais on ne réussit pas quelque chose sans prendre de risque, tel était un des mantras de ma sœur. Azzuki m'invita à patienter, le temps que Sachi en finisse avec sa technique. Durant ses quelques heures, je me contenta de faire le guet, au cas où d'autres ennemis approcheraient. Personne ne sortit du village pendant ces longs moments d'attente. Peut-être étaient-ils occupés à autre chose ?

Je montais la garde depuis près de quatre heures lorsque Sachi vint à notre rencontre. Comme d'habitude, elle avait une mine radieuse lorsqu'elle me vit. A son approche, je ne pus qu'exprimer un léger rejet en sentant son odeur de mort. Je dissimulai celui-ci pour ne pas lui faire de peine en la saluant par le plus beau sourire que j'avais en réserve. Après cela, elle approcha, me fit la bise et me dit :


- Bonjour Yumi. Je suis heureuse que tu ais pu venir finalement. Tu me manquais tu sais.

Elle accompagna son intervention par une caresse, puis elle prit ma main en gardant son air enjoué. Son contact très tactile me paraissait étrange. Bien sûr, je n'avais rien contre son affection. Mais d'une part, cela m'agaçait puisque son approche mettait encore une fois à l'écart Azzuki. J'avais l'impression d'être le point qui relie deux vecteurs de sens opposés. D'autre part, cela m'effrayait réellement. Je ressentais une réelle gêne dans la mesure où je n'avais jamais connu ce genre de relation avec une fille. Des tas de garçons malsains s'étaient déjà un peu trop approchés de moi. Heureusement, mon père m'avait toujours appris à les repousser, quitte à leur faire du mal. Avec Sachi, c'était différent. C'était une fille, et je ne pouvais pas me permettre de simplement la rejeter, étant ma coéquipière.
En reprenant son air déconfit et en se tournant vers Azzuki, elle finit par ajouter :


- Ouais, c'est dur d'être seule avec ce genre de truc. Bon passons, voyons le plan d'action.

Azzuki lui coupa la parole pour lui dire qu'il m'avait déjà expliqué le stratagème de l'équipe, ce qui n'alla pas sans déplaire à notre petite brunette. Elle se permit tout de même d'ajouter un aspect personnel au plan : si jamais les bandits avaient à fuir, il était selon elle impératif qu'ils le fassent par la sortie est du village. Elle refusait de nous dire pourquoi. Le regard d'Azzuki et le mien se croisèrent brièvement : l'un comme l'autre sans doute, nous pensions qu'il était déplacé de faire des «petites surprises» à ses coéquipiers en cours de mission. Mais on ne pouvait rien faire contre la touche personnelle de Sachi. Et, la connaissant, je me doutais bien qu'elle allait y cacher des pièges mortels.

Quoi qu'il en soit, c'était loin d'être l'élément le plus important. Sachi fit venir son cadavre en le contrôlant simplement par la pensée, ce qui amplifia l'odeur déjà désagréable de la mort. Il me donnait vraiment froid dans le dos, mais je m'y habituai parce qu'il était l'élément central de notre infiltration. Sachi sortit également de la corde de ses poches et commença à nous nouer les mains chacun notre tour. Je remarquai qu'elle n'oubliait pas de serrer davantage les liens d'Azzuki...
On s'assura de n'avoir rien oublié et on commença l'opération. Le cadavre désormais animé me souleva et me plaça sur une de ses épaules. Il fit de même pour Azzuki. Sachi partit en courant vers l'est du village tout en contrôlant les faits et gestes de son pantin.
Arrivés à la haute clôture en bois, des gardes saluèrent leur camarade décédé :


- Salut. T'en as mis du temps pour revenir... La réunion a déjà commencé, dépêche toi.

Sachi ne fit que trop peu réagir sa marionnette, n'ayant pas pensé à ce genre de problème. Le garde nous regardait d'un air suspicieux, mais nous laissa passer malgré tout.

- Des prisonniers ? Hum. Mets les dans la maison d'Anakuro : il monte aussi la garde aujourd'hui.

Sachi se retrouvait une nouvelle fois en difficulté : qui était Anakuro et surtout, où se trouvait sa maison ? Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle faisait une crise d'angoisse, mais les légers tremblements du cadavre me firent penser qu'elle était remuée par cette situation. Son choix de direction était très important pour notre crédibilité. Aussitôt, je vis que sur notre droite se trouvaient de grands bâtiments, qui leur servaient sans doute d'entrepôts pour leurs armes. Sur notre gauche, malgré ma position de «sac à patates» assez défavorable pour observer une scène, j'aperçus tout de même quelques visages interdits qui regardaient notre passage. Parmi eux, je pus voir des enfants et des femmes. Cela ne faisait aucun doute : il s'agissait des civils, les vrais habitants de ce village soumis à la racaille. Le fameux Anakuro était sans doute un bandit, puisqu'il montait la garde. J'en déduis donc que l'endroit où vivait la canaille était plus vers le centre du village ou au nord, le sud-ouest étant réservé aux civils et le sud-est à l'armement. Je mis donc un petit coup au cadavre de Sachi pour le faire réagir, avant de lui chuchoter :

- Continue tout droit...

Sachi fit donc avancer son cadavre droit devant. Je me retournai pour observer la réaction du garde à l'entrée du village. Celui-ci haussa les épaules et reprit ses occupations. Ma déduction était donc manifestement correcte. En poursuivant dans la même direction, nous arrivâmes jusqu'à un quartier d'habitations. Par chance, la première d'entre elles était annotée d'un «Anakuro» sur la porte d'entrée. Le bâtiment était très modeste d'un point de vue matériel, mais plutôt spacieux lorsqu'on y fûmes rentrés. La maison du vaurien était tout de bois construite. Celui-ci commençait néanmoins à être dévoré par divers insectes dont des termites. Le silence planant dans les airs nous indiquait qu'il n'y avait personne à l'intérieur pour le moment. Sachi prit soin de nous déposer dans un coin et fit ressortir le cadavre comme prévu après nous avoir lâché un «Bonne chance».

Si le calme régnait dans le baraquement, ce n'était absolument pas le cas à l'extérieur, où on pouvait entendre une véritable cacophonie. A en croire par nos oreilles, il y avait beaucoup de monde au centre du village. Je commençais alors à me demander si c'était bien une bonne idée que de nous engager dans la gueule du loup sans vérifier quoi que ce soit avec les moyens que l'on possédait, notamment avec la chauve-souris de Sachi... Cette histoire de cadavre avait monopolisé notre esprit et nous avions totalement oublié ce détail. A présent, notre plan était sans doute voué à l'échec car les voyous étaient en très large supériorité numérique. Je les imaginais déjà nous infliger une correction en nous riant bien au nez d'avoir eu l'audace de rentrer dans leur repère à trois. Alors que je perdais espoir, Azzuki esquissa un sourire courageux. Il avait sans doute repéré mon état d'angoisse et voulait me rassurer. Après tout, cela faisait plus de deux ans que j'étais devenue kunoichi. Grâce à Yokei-sensei, j'avais acquis une base solide de connaissances et une certaine adresse dans la pratique. De plus, mes récents progrès à l'utilisation de ma technique Tempête d'hirondelles (Tsubame Fubuki) m'encourageaient encore davantage. Le courage et la confiance en soi étaient des vertus nécessaires pour n'importe quel shinobi.

J'inspirai un grand coup, puis expirai. Je fermai brièvement les yeux, puis les ouvris à nouveau. Mon regard était désormais plein de détermination. Si je ne manipulais pas le Hyôton, on aurait pu dire qu'il était flamboyant. Je dénouai rapidement mes liens aux poignets sans trop de mal et aidai Azzuki à défaire les siens qui étaient un peu plus serrés. Une fois débarrassée de ces ficelles, j'expliquai ceci à Azzuki avec la plus grande assurance :


- En vue de leur supériorité numérique, je suis d'avis de profiter de notre effet de surprise pour en éliminer le plus possible sans se faire repérer. Au signal de Sachi, nous sortirons donc discrètement et éliminerons tous les bandits des quartiers nord du village que nous croiserons. Pour cela, il faudra être agiles et silencieux. Restons groupés pour une meilleure efficacité et une meilleure synergie. Qu'en dis-tu ?

Cela n'avait pas l'air de gêner Azzuki le moins du monde. Sortir simplement de la maison en courant et vider nos réserves de chakra à utiliser notre arsenal de techniques sur eux serait débile à ce moment où nous avons encore un avantage sur eux : la perfidie.
Quelques instants plus tard, nous entendîmes quelqu'un avoir des spasmes très bruyants, semblables à ceux d'une crise d'épilepsie. Ce son fut suivi d'une série d'étonnements et de nombreux bruits de pas vers la source du bruit, un peu plus à l'est. Nous profitâmes de cette distraction pour sortir de la maison et pour nous faufiler dans une ruelle adjacente. Nous dégainâmes chacun un kunai et progressâmes dans la ruelle. Arrivant à une intersection avec une autre ruelle, je vis un bandit qui marchait à un rythme plutôt lent vers l'animation qu'avait créée le cadavre de Sachi. Nous approchâmes en silence puis Azzuki m'aida à l'immobiliser le plus furtivement possible juste avant que je lui assène un coup fatal à la jugulaire avec mon kunai. Je cachai le corps derrière des caisses avant qu'il ne se vide de son sang sur la voie. Nous répétions cette opération pour tous les malfrats que nous croisions. Seul le coup fatal variait : parfois exécuté par Azzuki, parfois par moi-même, il était toujours aussi efficace et bien placé.

Tout se passait bien, jusqu'à ce qu'un bandit se dresse sur notre route, nous faisant face. Heureusement, il ne hurla pas, restant bouche bée. Azzuki finissant de dissimuler un autre cadavre, je pris en charge notre perturbateur. Tout en exécutant les mudras Chèvre – Sanglier – Buffle – Chien – Serpent, je fonçai vers mon opposant, kunai à la main. Arrivée à sa portée, l'ennemi réagit enfin et tenta de bloquer mon attaque en me serrant très fort entre ses bras, sans doute pour me casser les côtes. Dommage pour lui : je n'étais pas sotte. Les mudras effectués étaient ceux de la Technique de Substitution (Kawarimi no jutsu). Une bûche de bois me remplaça donc au dernier instant et j'en profitai pour attaquer mon adversaire par surprise, lui assénant, comme à mon habitude lors de ces dernières minutes, un coup fatal avec mon kunai. Malheureusement, dans le feu de l'action, celui-ci était moins bien placé que les précédents. Le bandit hurla donc de douleur, ce qui trahit notre position au village entier ! Après tout, cette série d'attaques discrètes avait été une réussite. Je ne pensais pas que l'on pourrait en tuer autant sans nous faire remarquer. A présent, la masse d'ennemis débarquerait d'une minute à l'autre dans la ruelle dans laquelle nous étions. Alors que plusieurs d'entre eux s'amassaient déjà autour de nous, je fis signe à Azzuki de me suivre, pris de l'élan puis sautai sur un mur en prenant appui sur des rebords de fenêtre. En pratiquant ainsi, nous arrivâmes sur le toit d'un habitat, puis nous courûmes jusqu'à un endroit dégagé, là où il serait plus simple de déployer nos différents jutsus en toute liberté. Nous sautâmes du toit, arrivant sur une sorte de grande place.


- J'espère que tu es prêt, Azzuki. Ils vont sans doute arriver en grand nombre. Prépare toi à utiliser tout ce que tu sais faire.

Ces douces paroles ne lui étaient pas exclusivement destinées. J'avais également besoin de me motiver moi-même. Aussitôt dit, aussitôt fait : les crapules nous encerclèrent assez rapidement. J'ignorais totalement combien ils étaient. Ce qui était certain, c'est qu'ils étaient bien plus nombreux que nous deux. Nous ressentions vraiment une sensation de foule autour de nous. La plupart des vauriens étaient très musclés et bien armés, notamment avec des sabres et des kunais, mais peu voire pas du tout avec des armes de jet. Ce détail pris en considération, la meilleure stratégie était sans doute de rester le plus possible à distance d'eux. Azzuki et moi étant des adeptes du Ninjutsu, cela ne devrait pas tant poser problème.

Étant un peu effrayés par les dégâts effectués lors de notre attaque surprise, les brutes épaisses étaient encore méfiantes et n'osaient pas attaquer. Je commençai donc en lançant une série de shurikens dans le tas. Ils répondirent à cette provocation en commençant à s'approcher. A coup sûr, j'en avais au moins touché deux ou trois en plein visage. Leur rapprochement physique rendait les problèmes de visée inexistants. J'utilisai aussi à plusieurs reprises ma technique Tempête d'hirondelles (Tsubame Fubuki) pour dégrossir encore et encore leurs rangs. Après avoir exécuté les mudras Serpent – Tigre – Chien, je faisais apparaître de petites hirondelles de glace autour de moi. Celles-ci fonçaient sur les ennemis tels des missiles à tête-chercheuse et tranchaient tous les membres touchés. Si certains se sortaient de leurs assauts avec de simples égratignures, j'en vis d'autres encore dont le sang abondait au sol.
Un peu choqués par mes assauts sans retenue, la furie envahit les sentiments de nos ennemis. Ils arrivèrent aisément au corps à corps, malgré mes lancés de shuriken et mon utilisation abusive de ma technique Hyôton. Je para quelques coups avant d'exécuter les mudras Chien – Cochon – Chèvre. Il s'agissait de la Technique de Métamorphose (Henge no jutsu). Ainsi, je pris l'apparence d'un des leurs pour semer le doute dans leur esprit. Ils baissèrent donc la garde, essayant de démêler le vrai du faux. J'en profitai pour faire le maximum de dégâts dans leur rang en plaçant bien mes coups de kunai.

Lorsqu'ils comprirent enfin la ruse, je repris mon apparence habituelle pour minimiser les coups en chakra. Je me retrouvai alors dans une situation périlleuse. D'autres bandits se joignaient encore au combat alors que nous n'en avions pas terminé avec les précédents. Si nous restions ici, ils finiraient bien par nous avoir, prenant l'avantage du nombre. Je me rappelai alors les paroles de Sachi et sa «touche personnelle» : elle voulait qu'on fasse fuir les ennemis vers l'est. Y ayant sans doute disposé un piège, on pouvait tout à fait l'utiliser pour sortir de ce mauvais pas. J'attirai donc l'attention d'Azzuki :


- Azzuki ! Ils sont trop nombreux ! Fuyons !

Qu'il comprenne oui ou non où je voulais en venir, peu importait. Il devait seulement m'aider à attirer les ennemis dans le piège de Sachi. Je sautai donc en prenant appui sur nos opposants peu habiles pour rejoindre Azzuki. Je pris le temps d'une seconde pour me repérer géographiquement. Nous devions absolument fuir vers l'est, dans la direction du lac. Je me mis à courir et Azzuki me suivit, fort heureusement. Notre agilité nous avait permis de prendre quelques mètres d'avance sur nos ennemis, ce qui était suffisant pour leur tendre notre piège. Tout en continuant de courir le plus vite possible, je soufflai à Azzuki :

- Crée vite un clone, fais le courir à ta place jusqu'à la sortie est et cache toi discrètement dans les ruelles qui nous entourent.

Peu après lui avoir donné ces ordres qui nous sauveraient la vie si Sachi avait bien placé un piège à l'est, j'exécutai les mudras Chèvre – Serpent – Tigre qui correspondaient à la Technique de Clonage (Bunshin no jutsu). Je créai donc un clone et sautai discrètement dans une ruelle sur le côté. Je fis également ralentir la cadence de mon clone pour qu'il n'active pas le piège (si piège il y avait). Voir Azzuki me faisant signe depuis une ruelle de l'autre côté de la route me soulagea quelque peu. Il avait visiblement bien compris le message, et je n'en attendais pas moins de lui.
Cela faisait maintenant une bonne minute qu'on avait déjà vu passer la horde de bandits sous nos yeux. Nous nous rapprochâmes de la route pour observer ce qui se passait à la sortie du village : une épaisse nappe de fumée rouge englobait la zone où se situait le fameux piège. Après qu'elle se soit dissipée, je pus observer le nombre impressionnant de cadavres près des portes. Sacrée Sachi !

Néanmoins, le bonheur ne fut qu'éphémère. Alors que nous nous pensions tirés d'affaire, un groupe de cinq bandits relativement atypiques nous prit en traître par derrière. Un d'entre eux était armé de shurikens et nous lançait déjà des projectiles. Nous nous couvrîmes dans une ruelle et arrivâmes devant un muret. Cul-de-sac ! Alors que je nous croyais déjà pris au piège, quelqu'un se mit à escalader le muret de l'autre côté de la ruelle. Une fois arrivée sur celui-ci, je reconnus le visage de la jeune fille. Il s'agissait ni plus ni moins de Sachi ! Même si j'ignorais totalement qui étaient ces cinq individus ayant l'air plus costauds que les autres, je me sentis rassurée par la présence de notre coéquipière. Réunis, ils ne pouvaient rien contre nous.


Dernière édition par Yumi Esuki le Mar 12 Nov - 18:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Azzuki Mioka

Azzuki Mioka
Messages : 266

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 2 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyJeu 7 Nov - 13:20

Après avoir fini d’expliquer le plan à yumi, nous restions là à patienter pendant que Sachi finissait la préparation du cadavre.
Ce n’est que quatre heures plus tard, que Sachi nous rejoignit, elle avait enfin fini les préparatifs et nous allions pouvoir passer à l’action.
A son approche je me rendis compte qu’elle puait la mort, au sens propre.

- Bonjour Yumi. Je suis heureuse que tu ais pu venir finalement. Tu me manquais tu sais.

- Ouais, c'est dur d'être seule avec ce genre de truc. Bon passons, voyons le plan d'action.


Elle avait accompagné sa dernière phrase d’un regard dans ma direction avec un air de dégout sur le visage.
Sachi rajouta un petit aspect personnel au plan, cela ne changeait pas grand-chose, ce n’était donc pas très dérangeant. Mais Yumi et moi croisions tout de même un regard, tous deux l’air étonnés par cette touche personnelle.
Elle nous attachait ensuite nos liens, serrant un peu sur le mien, je n’étais même pas étonné de la voir profiter de cette situation en serrant mes liens un peu fort, même si ce n’était pas douloureux en soit. Cela permettait de me rappeler qu’elle ne m’appréciait pas, je me demande si cela était nécessaire de le rappeler.

Le cadavre contrôlé par les soins de Sachi nous soulevait Yumi et moi pour nous porter sur ses épaules, avant de se mettre à marcher en direction du village.
Une fois arrivée, devant l’entrée, les gardes saluèrent leur camarade qui était bien sûr contrôlé par Sachi, qui devait sûrement se cacher à la lisière de la forêt.
Un des gardes parla alors au cadavre.

- Salut. T'en as mis du temps pour revenir... La réunion a déjà commencé, dépêche toi.

« Tiens encore des informations, je ne sais pas de quelle réunion il parlait, mais ça n’était pas forcément une superbe nouvelle, même si ce n’était pas non plus une mauvaise nouvelle. »

- Des prisonniers ? Hum. Mets les dans la maison d'Anakuro : il monte aussi la garde aujourd'hui.

Les ennuis commençait, aucun d’entre nous n’avait pensé à ce détail, le fait que le cadavre connaisse des informations que nous ne connaissions pas nous était complètement sorti de la tête.

- Continue tout droit... Chuchota alors Yumi.

Je ne savais pas si elle avait deviné quelque chose ou si elle tentait d’improviser, mais elle avait l’air de savoir ce qu’elle faisait et je lui faisais confiance.

Nous arrivions enfin dans ce qui semblait être la maison de cet Anakuro, j’avais discrètement observé le village pendant notre petite balade sur les épaules du cadavre et j’avais rapidement remarqué que le village était comme scindé en deux, nous nous trouvions évidemment du côté des bandits qui avaient asservi les habitants de ce village.
Le nombre de brigands était très élevé et nous, nous étions trois, sans oublier que Sachi a quelque difficulté en combat, mais elle a tout de même son compagnon canin à dents de sabres. La mission serait plus difficile que prévu, mais elle était largement à notre porté.
Yumi détacha ses liens sans difficulté, pour ma part, il était plus embêtant à enlever.

« Merci Sachi. » Pensais-je.

Après quoi Yumi et moi faisions un petit briefing de la situation avant de nous lancer dans la bataille.

- En vue de leur supériorité numérique, je suis d'avis de profiter de notre effet de surprise pour en éliminer le plus possible sans se faire repérer. Au signal de Sachi, nous sortirons donc discrètement et éliminerons tous les bandits des quartiers nord du village que nous croiserons. Pour cela, il faudra être agiles et silencieux. Restons groupés pour une meilleure efficacité et une meilleure synergie. Qu'en dis-tu?

C’était la meilleure chose à faire, réduire le nombre d’ennemi discrètement, dans l’ombre, agir dans l’ombre faisait partie des base de notre enseignement, il n’y avait donc aucun souci.

Nous sortions donc de la maison discrètement, après que le signal fût donné par Sachi. Nous étions à présent dans une ruelle du village, le temps jouait contre nous, car les bandits étaient au courant de notre présence, ce qu’il ne savait pas, c’est que nous étions libre, il fallait donc agir le plus possible avant qu’il ne découvre que nous déambulons librement dans le village.

C’est alors que nous passions à l’action, exécutant nos ennemis les uns après les autres, assenant le coup mortel l’un après l’autre, j’optais personnellement pour la noyade, contrôlant l’eau et l’utilisant pour bloquer la trachée menant aux poumons.
Nos ennemis tombaient comme des mouches. Jusqu’à ce qu’un brigand se dresse sur notre route pendant que je cachais notre dernière victime. Yumi se ruait sur lui, son kunaï à la main. Notre ennemi tenta d’attraper  dans ses bras, mais celle-ci effectua une substitution, apparaissant derrière la cible, elle planta son kunaï dans sa gorge, mais dans le feu de l’action, le coup perdit en précision et le bandit eu encore la force de hurler de douleur.
Notre série d’assassinat prenait fin. Tout le village connaissait notre position désormais. Il fallait donc se préparer à un long et épuisant combat. Les ennemis étaient déjà dans la ruelle, j’étais prêt à me battre, mais Yumi me fit signe, avant de sauter sur le mur puis sur un autre, pour enfin arriver sur le toit. Je la suivais, une fois sur ce toit, nous nous dirigions vers un coin plus dégagé, pour pouvoir utiliser librement notre technique. Puis nous redescendions de ce toit, sautant dans ce qui semblait être la grande place du village.

- J'espère que tu es prêt, Azzuki. Ils vont sans doute arriver en grand nombre. Prépare toi à utiliser tout ce que tu sais faire.

-On va se les faire. C’est parti, bonne chance.

Quelques instants plus tard, une horde de bandits nous avait encerclée. La plupart d’entre eux était de grande brute, sûrement sans cervelle, mais d’autre avait l’air plus malin sans pour autant être faible.
Ils étaient tous armés, avec des sabres et des kunaïs, mais pas de shuriken en vue, était-ce une bonne nouvelle, sûrement, car la seule arme pouvant faire office d’arme de jet dont il disposait était le kunaï. On pourrait donc les tenir à distance, car si nous évitons leur projectile, il risque de blesser leurs alliés. Ce détail m’avait convaincu, il n’attaquerait pas à distance et moi, je suis spécialisé courte et moyenne distance. Quant à Yumi, je sais quelle attaque principalement à longue distance avec ses hirondelles de glace, nous avions donc l’avantage, sûrement pas en terme de nombre, mais en terme de placement.

Sans même un regard, Yumi et moi attaquions nos ennemis. Je m’approchais d’eux et les attaquais grâce à ma technique Suiton – Suibun kanri, l’eau percutait mes adversaires de plein fouet, les envoyant valser sur leurs alliés. Puis j’enchaînais en préparant une autre technique, Suiton Kaihodan, je prévoyais de tourner en même temps pour attaquer nos ennemis tout autour de nous, mais je me rappelais à cet instant que Yumi était dernière moi.

-Yumi !!! Baisse-toi. Criais-je.

Celle-ci se baissa, me donnant ainsi la possibilité de placer mon attaque.

-Suiton !! Kaihodan !!!

Je me mis alors à cracher un jet d’eau sous haute pression, tout en tournant, frappant donc les trois premières lignes d’ennemis qui se présentait.
Yumi c’était relevé juste après mon attaque, elle avait compris pourquoi je lui avais dit de se baisser et c’était donc relevé une fois la menace passée.
Plusieurs minutes plus tard, Yumi m’interpella :

- Azzuki ! Ils sont trop nombreux ! Fuyons !

Elle se dirigeait vers l’Est, là où se trouvait le piège de Sachi, je comprenais où elle voulait en venir et je la suivais.
Nous avions distancé nos adversaires qui continuaient tout de même de nous suivre.

- Crée vite un clone, fais le courir à ta place jusqu'à la sortie est et cache toi discrètement dans les ruelles qui nous entourent.

C’était une bonne idée, mais nos ennemis risquaient de nous voir agir. Je décidais donc de rassembler toute l’eau dont je disposais, puis, je jetais celle-ci en direction de nos opposants. Je créais ensuite un clone et partais me cacher dans une des ruelles voisines. Depuis cette cachette, je réfléchissais à un plan pour la suite de la mission.
Une bonne minute après le passage de la horde de bandits, je créai un clone. Yumi et mon clone sortirent de leurs cachettes, mon clone prévenait bien sûr Yumi qu’il n’était pas l’originale, pendant ce temps, je m’étais posté sur le toit pour observer la scène. Je m’attendais à une attaque ennemie, je me doutais que les bandits les plus puissants ne faisaient pas partie du groupe que nous avions combattu.
Yumi et mon clone observait en direction de la sortie Est. Depuis ma position, je pouvais apercevoir en partie le résultat du piège, malgré la fumée rouge. De nombreux corps jonchaient le sol, mais la fumée cachait le reste et on ne pouvait rien voir de ce qu’il y avait au-delà  de la porte.

C’est alors au Yumi et mon clone se firent attaqué par des bandits, ils arrivèrent tout de même à passer dans une ruelle. Mon clone n’avait pas disparue, donc Yumi n’était pas seul.

Je descendais discrètement du toit sur lequel j’étais posté, ensuite, je traversais la route en passant derrière les cinq bandits, arrivé de l’autre côté, je montais sur le toit d’une maison pour me poster juste au-dessus de la ruelle, sans me faire voir, j’observais la scène. Je remarquais alors que Sachi était là elle aussi, mais aussi qu’ils étaient tous coincé dans un cul-de-sac. De l’autre côté de la ruelle, il y avait les cinq bandits, l’un armé de shuriken, deux autres portaient des sabres à la ceinture un autre avait deux grosses masses dans son dos et le dernier n’avait pas l’air armé, mais il devait sûrement avoir quelque de ranger dans une poche ou une sacoche, peut-être maitrisait-il le ninjutsu.
Je devais intervenir, je créais tout d’abord cinq clones, puis chacun de mes clones et moi-même préparions tous la même technique. Il s’agissait d’une de mes techniques personnelles, le Suisougan.
Tout était prêt, le cinquième clone utilisa la technique Suiton – Kirigakure no jutsu. Un épais brouillard c’était levé dans la zone, mais je savais où se trouvait tous mes ennemis, c’était comme si je sentais leur présence, je m’élançais donc vers l’un d’entre eux et mes clones m’imitèrent j’avais atteint quelque chose, où plutôt quelqu’un et ce quelqu’un était désormais prisonnier de ma technique, j’avais au moins réussi à en capturer un, pour les autres, le brouillard m’empêchait de voir, mais je savais que mes clones étaient toujours présent.

_________________
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Userba11
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t931-annale-de-azzuki-mioka#6549 https://sns-rp.forumgratuit.org/t911-bingo-fiche-de-azzuki-mioka https://sns-rp.forumgratuit.org/t910-presentation-de-azzuki-mioka-fini
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyJeu 14 Nov - 17:01

Sachi avait rajouté un petit détaille dans le plan qu'elle n'avait pas développé

En réalité à force d'étudier cerveau humain elle avait commencé a s'intéressé a la psychologie et cette matière lui avait donné une idée.
Elle commença à préparer une mise en scène pour cossé un impact psychologique sur la foule qu'allé lui apporter ses compagnons.
Elle commença par préparer, pour commencer, un poison de type gazeux en deux temps, pendant les premières minutes il était mortelle provoquent une hémorragie cutané, buccale, anal, nasale, oculaire, enfin bref un beau bordel.
Et dans en deuxième temps la fumée prenait une tinte rouge pourpre complètement inoffensif, mais très théâtrale.
Il y avait au totale trente-huit hommes qui gardaient l'entrée Est, elle attendit que le vent se lève en direction du lac pour diffuser le poison, tous les bandits ce mire en saigné et a tombé d'anémie, cela n'était pas suffisant pour qu'ils meurts tous alors Sachi les acheva en les éventrant et en répandant leur organe un peu partout.
La scène d'horreur de nuit était peu visible alors Sachi embrasa qu'elle que maison disposa des torches et alluma des feux pour donner à la zone un éclairage digne des films d'horreur les plus sanglant.
Pour finir cette macabre mise en scène elle sorti Inuzamurai elle enleva le comble d’orbite par de petit boule de papier imbibé de combustible pour faire croire que cette bête vais du sang qui lui sortait des yeux, puis il lui fit dévoré des organes a même l’abdomen d’un homme encore en vie, pour qui ce sois plus spectaculaire.
Pour finir cette mise en scène elle se positionna au sommé dans toit pour profiter d'un effet cavalier comme on dit au théâtre, pour la faire paraitre plus grande et impressionnent et grâce à un éclairage en contre-jour qui fessait en sorte qu'on ne pouvait pas la voir avec pression pour ne pas que ces victimes psychologique ne puis voir qu'il ne s'agisse que d'une fillette.

Tout était près pour accueillir ces victimes psychologiques, mais Yumi et Azzuki ce fessait attendre Sachi rêvassé donc jusqu'à quelle eu l'idée d'envoyer Batto wa supai o ukabeta faire un peu d'espionnage.
Il y avait une maison à l'écart près du lac surement là où se tenait la réunion et effectivement cinq garde du corps était disposé à l'extérieur plus cinq à l'intérieur et au tour d'une table cinq personnes qui devaient être les chefs.
Il y avait un gros affalé sur sa chaise en trin de manger, un autre était très musclé, un autre était caché derrière un masque d'Anbu de Kiri et qui portait sur lui plusieurs autres masque venant de tous les villages ninjas, encore un, avait une peau de couleur extrêmement blanche il se cachait derrière ses cheveux et pour finir celui qui semblait présidé cette assemblée un homme ténébreux aux cheveux noirs un oeil sous un bandeau et une grande cape lui cachant le reste du corps.
Mais tout cela ne l'intéressé pas vraiment, elle ne pouvait pas écouter grâce à son cadavre donc elle ne pouvait recueillera des informations.

Quand elle crut apercevoir qu'elle que choses d'intéressent, le boucan d'une troupe de bandit poursuivant des Genin Kirien la fit arrêtée l'espionnage, elle lésa la sauve-souri en faction et là-bas son piège psychologique.
Elle alluma les yeux de feu de son chien des enfer et le fit descendre du toit, tout était près et quand les bandits arrivèrent ils tombèrent en plins sur cette scène d'effroi.
La réaction était variable selon les bandits, de la stupeur, de l'étonnement, du dégout, de l'écoeurement, mais au finale un seul sentiment submergea la totalité de la foule, la peur.
Sachi sorti de sa cachette, grâce a ces préparation elle ressemblé a une ombre de deux mètre de haut ce qui ne manqua pas d'accentua l'effet de frayeur, qui s'accentua encor plus a cause de l'effet de foule.
- vous pensiez pourvoir faire ce que vous vouliez sur les terre de pays de l'eau, vous pensiez pouvoir enfreindre les lois, vous pensiez que Kiri était trop faible pour vous arrêté, héhé. Il mas fallu une minute pour tué une trentaine d'entre vous je métré moins que sa pour vous tué, mais je me sans d'humeur magnanime ce soir, barré vous et dite a tout les criminelle du pays que Kiri et de retour et qu'aucune pitié ne serra plu tolérer.
En disant cela elle avait pris une voix plus grave pour ne pas trahir son âge ce qui fit qu'elle avait désormais male a la gorge.
Une fois qu'elle eut fini de parler deux bâtiments derrière le groupe de bandit explosa empêchant leur fuite verre l'arrière, mais précipitent leur fuite vair la seule issu, la forêt.
Sachi avait placé des piège pour éviter qu'il ne face marche arrière et aussi deux trois pour accentuer les menasse et tué quelle que bandit de plus.
Sachi était fier d'elle, elle s'assit sur le bord du toit balança ses jambes d'avant en arrière alternativement avec un grand sourire.
Tout s'était bien passé si on ne comptait pas sa gorge endolori, c'était une parfaite réussite, maintenant les bandits survivent allé faire passer le mot du retour et du cruelle de Kiri, même si c'était plus de la mise en scène que autre-chausse, elle avait en ce jour marqué les esprits.

Mais elle se rappela de son petit espionnage elle relia le contacte avec Batto wa supai o ukabeta, les cinq gardent du corps de l'extérieur avait disparu, ceux de l'intérieur était toujours là ainsi que les chefs, toujours en trin de discuter attablé autour d'une table tapissé de document.
Et ce qu'elle avait crus voir et craignait était vrai, l'un des documents vendus par son père était positionné au plain centre de la table.
Cela était épouvantable elle rappela Batto wa supai o ukabeta et rangea ces deux cadavre avant de courir dans direction où devait se trouver ses camarade.

Elle mit qu'elle que minute a trouvé Azzuki, ce fut le premier qu'elle trouva puis ce qu'elle se déplaçait sur les toits, elle le rejoignit rapidement sans particulièrement être discrète, elle voulut expliquer à ce dernier la situation, mais avec sa voix cassée
-y a une maison, il faut y aller pour récupérer un document, c'est importent
Mais Yumi était dos au mure et en très mauvaise posture, Azzuki créa des clone et alla lui prêtait main forte, la brume ce leva, Sachi ne pouvait pas aller seule récupéré les documents.
Pendant que Azzuki fessais son petit tour, Sachi fit le tour des bâtiments, elle fit venir le cadavre du bandit pour lui prêter main forte, ce dernier lui fit la cour échelle Sachi passa la tête par-dessus le muré et fit signe à Yumi, lui tendant la main pour la sortir de là.

Malheureusement la brume n'empêchait pas les ennemis d'être là, celui qui ne semblait pas possédé d'arme ce jeta sur elle, avant qu'elle n'est pu hissé Yumi.
Elle tombât à la renverse, son asseyant atterri jusque accoté du mure, il ne prie par garde au cadavre qui y était collé, une erreur sans aucun doute, quand il commença des mudra, le cadavre l'attrapa par derrière.
Sachi consciente qu'un combat au corps a cors ne lui était pas favorable commença à fuir, les bandits quant à lui ce libéra grâce à une technique de Raiton '''Raigeki no Yoroi''' le cadavre fut propulsé en arrière.
Sachi tenta de semé son asseyant dans les petites ruelles aussi bien qu'à force de courir elle finit par atteindre le lac.
Non seulement elle n'avait pas réussi a semé son poursuivant, mais en plus elle était maintenant dos à un mur, l'eau conductrice du lac.
Face a face avec l'ennemi Sachi ne savais pas quoi faire, lui commença une série de mudra, Sachi sorti immédiatement un parchemin et fit elle aussi de mudra.
Un éclaire ressemblant à une sorte de serpent ou de dragon sorti du bras du bandit, heureusement le parchemin qu'avait sorti Sachi était celui du '''Fuuka Houin''', elle scella le Ninjutsu de son adversaire.
Mais le temps que cela se face, le dit adversaire avait eu le temps de se rapprocher et asséna à Sachi un violent coup à l'estomac.
Le coup la fit tombée dans le lac dans l'énergie du désespoir elle tenta de fuir en nageant vair le centre du lac, cependant la douleur que lui procurait son abdomen la ralentissait grandement aussi bien que le bandit la rattrapa sans se presser
-Kiri et de retour hein
il attrapa Sachi par les cheveux et la lança sur la plage
-rien de plus que des gamins, mais camarade vont bientôt avoir fini de trucidé tes amis
-idiot
rétorqua Sachi.
Le bandit affiché une expression entre la confiance et la moquerie, mais il oubliait quelques choses
-tu as commis quatre erreurs, pour venir me chercher tu tes immergé jusqu'aux genoux, en me frappent tu m'as fait lâchait mon parchemin sur la plage exactement au même endroit où tu viens de me relancer, mais surtout...
en disant cela elle attrapa son parchemin
-...tu ma sous-estimé
a c'est dernier mot elle libéra la technique, technique qui vien directement percuté l'eau du lac électrocutent le bandit qui si trouvé
-et pour finir se ne son pas, mais amis, ce son, mais coéquipiers.

« Bon puisque ni Azzuki ni Yumi ne preuve m'aider je vais aller sauver le village toute seule »
Elle se traîna difficilement jusqu'à une petite bute derrière laquelle elle se cacha.
Elle envoya à nouveau sa sauve-souri espionné la maison et apparemment rien n'avait changé, il discutait toujours, les gardent du corps était toujours là et les documents avaient juste changeait de place, mais était toujours là.
Il y avait du mouvement en ville, les villageois enfin libérés du joug des bandits, il pouvait jouir à nouveau d'une liberté qu'il n'osait plus espéré.
Mais d'autre mouvement était visible et venait en direction de Sachi, elle sortie un kunai de derrière sa nuque et se tenait en garde, mais heureusement pour elle il s'agissait de ces deux camarde.
Elle était rassurée elle n'était pas en êtas d'affronter un autre adversaire surtout s'il était plus intelligent que l'autre abruti d'utilisateur du Raiton.
-bon je vous explique le plan il faut réussir à faire sortir les dix personnes de cette maison de façon à ce qu'il oublie leur document, il y en a qui-on l'air fort donc il faut faire attention, une fois qu'il seront sortis j'irais prendre les documents.
Le plan était dit, mais les chances de réussirent étaient minces, ce nés pas parce qu'ils sont chefs qu'ils sont les moins forts bien au contraire, c'était aux autres membre de l'équipe désormais a décidé de la suite et fin de la mission.

_________________
theme of Sachi Nokoru

A TROP DÉSIRER LA MORT,ON Y BRÛLE SON ÂME.Maxime Chattam
              Oui... Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Signia10 ...j'ai bien grandit


Dernière édition par Sachi Nokoru le Dim 17 Nov - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyDim 17 Nov - 13:24

Le bandit ne possédant pas d'arme me fixait intensément. Qui étaient-ils ? Ils avaient l'air plus coriaces que les précédents, plus puissants, plus dangereux. Une lueur de confiance luisait dans leurs yeux, bien différente des regards haineux que nous avaient adressés les brutes de tout à l'heure. Alors que j'étais seule, accompagnée du clone d'Azzuki – qui devait pour sa part se cacher dans les alentours – le bandit sans arme s'engagea dans un discours :

- Vous êtes de sacrés phénomènes. De nombreux villageois ont déjà tenté des rébellions, mais ils ne sont jamais parvenus à faire de tels ravages. Votre intervention était parfaitement orchestrée et pour le moins efficace ; et cela vient du fond du cœur. Malheureusement pour vous, votre succès prendra fin ici-même, dans quelques instants. Mais sachez une chose avant de prendre la raclée de votre vie : avec ou sans Kiri pour nous traîner dans les pattes, nous continuerons à semer la terreur dans ce pays, finit-il avant de reprendre d'un ton sec et autoritaire. Vous autres, éliminez moi ces gosses.

Le lanceur de shurikens – sans doute l'unique parmi tous leur effectif – prit l'initiative en premier de tenter quelque chose contre nous. Sans une once d'hésitation dans ses mouvements, il dégaina quelques unes de ses armes de jet et les lança vers nous avec précision. Le combat était engagé. Mes réserves de chakra étant au plus bas, il promettait d'être rude. Avant que les shurikens ne nous atteignent, je me plaçai rapidement derrière le clone d'Azzuki. Ce dernier écarta les bras pour faire écran et reçut les armes de plein fouet. En un rien de temps, il se liquéfia et tomba au sol, ayant amorti toutes les armes qui étaient censées m'atteindre. Azzuki profita de l'abasourdissement de nos adversaires pour lever une brume sur la zone de combat. C'était très ingénieux de sa part : ainsi, le lanceur ne pouvait plus nous viser et les autres ne pouvaient plus nous repérer pour nous assaillir au corps à corps.

Cela pouvait paraître tout à fait stupide, mais je me sentais décontenancée sous cet épais nuage protecteur. Si mes ennemis ne pouvaient plus me trouver, je n'avais plus la moindre idée de leur position non plus. Mais ce n'était sans doute pas le cas d'Azzuki, alors je restais confiante. Mais mon manque de repères me troublait sincèrement, alors je choisis de garder ma position, adossée au muret, en restant sur mes gardes. J'entendis quelques bruits d'affrontement face à moi, sans distinguer aucune silhouette. Soudain, une énorme sphère d'eau tournant sur elle-même arriva dans ma direction : je reconnus là la technique Suisougan d'Azzuki. Elle fonçait à une vitesse impressionnante et allait me heurter largement si je ne bougeais pas. Je parvins à m'extirper de justesse pour la laisser frapper le muret derrière moi. C'était moins une ! L'homme qui était à l'intérieur semblait assommé à cause de ce choc violent : c'était un des deux épéistes qui nous faisaient face. Il n'en restait maintenant plus que quatre, et je le devais à mon camarade uniquement. Même si sa brume me tétanisait, je devais absolument agir pour lui venir en aide.

C'est à cet instant que j'entendis le murmure d'une voix que je reconnaîtrais parmi mille : Sachi ! En me retournant, je vis sa tête très légèrement dépasser du muret ; elle se trouvait de l'autre côté et me tendait la main pour m'aider à sortir de là. Heureuse de la retrouver, je m'agrippai à sa poigne et elle me hissa tant bien que mal vers elle. A ce moment précis, j'entendis quelqu'un prendre son élan dans mon dos et prononcer quelques mots rapidement. Il s'agissait désormais de bruits de pas vifs et énergiques. Alors que j'arrivai presque à atteindre le sommet du mur qui me semblait maintenant aussi haut qu'une montagne, je retournai légèrement ma tête. Ma surprise fut totale quand je reconnus le beau parleur en train de me foncer dessus, brandissant son bras entouré d'étincelles : c'était du ninjutsu, sans doute du Raiton ! Si je me prenais sa technique de plein fouet, il en serait fini de moi. Par instinct, je lâchai la main de Sachi et retombai au sol, sur les fesses. Notre ennemi frappa le mur de pierre et sa technique prit fin. Bien décidé à en découdre avec Sachi, il passa de l'autre côté en un saut majestueux.

J'étais désormais seule, au centre de l'affrontement. Mes deux coéquipiers se battaient avec acharnement, l'un dans la brume et l'autre derrière le mur qui nous séparait. Je devais absolument agir. Je n'eus pas le temps de réfléchir davantage que notre opposant possédant deux grosses masses entre les mains parvint à me dénicher. Il avait sans doute suivi les traces de son chef et courait désormais vers moi, ses deux armes prêtes à me fracasser le cerveau. Rester immobile était définitivement une mauvaise idée. J'esquivai les coups de ce combattant hargneux. Ils avaient sans aucun doute beaucoup de puissance, mais avaient pour défaut d'être très lents ce qui me permettait de les anticiper sans mal. Je pris alors un peu de distance en courant dans une direction, tout en essayant de retenir sa position. Je fis alors volte-face et commençai à composer les mudras de ma Tempête d'hirondelles (Tsubame Fubuki). Peu avant que je finisse de les composer, je me rendis compte que quelque chose posait évidemment problème dans ce contexte : comment pouvais-je ordonner à mes hirondelles de glace de poursuivre quelqu'un que je ne voyais pas ? En effet, le rideau gazeux d'Azzuki était encore présent et empêchait quiconque de voir à plus de deux mètres. Je renonçai alors à ma technique. Je devais trouver quelque chose d'autre, sur-le-champ. Alors que je commençais à entendre les pas lourds de mon adversaire, je me dépêchai d'invoquer un simple clone grâce à la Technique de Clonage (Bunshin no jutsu). Reculant de quelques pas, je dégainai un kunai et envoyai mon clone vers mon ennemi. Je le suivis de près, à un ou deux mètres derrière lui. Par réflexe, le manieur de masses frappa mon double sans se douter qu'il ne s'agissait que d'une copie. A la seconde suivante, lorsque mon clone éclata, je pris sa place, surprenant le gros tas qui me faisait face. Ses masses étant très lourdes, il ne pouvait pas réagir à la seconde près. J'en profitai donc pour percer son torse et enfoncer mon kunai jusqu'à ses poumons.

Il s'éteignit dans un dernier soupir relativement bruyant. Ma stratégie était risquée, mais elle fut couronnée de succès. Après tout, on ne gagne rien sans prendre de risque. Encore une fois, je n'eus guère de répit : j'entendais des bruits de flaque d'eau tombant au sol, l'une après l'autre. Je ne mis pas beaucoup de temps à comprendre qu'il s'agissait sûrement des clones d'Azzuki. Celui-ci était sans doute en mauvaise posture. Je me rapprochai lentement de la source de ces sons. Ceux-ci avaient d'ailleurs cessé depuis peu. Aussitôt, l'épéiste encore en vie se rua sur moi, ses deux katanas en main. Je dégainai agilement deux kunais, puis nous commençâmes à nous échanger une série de coups. Je réussis à parer les siens avec difficulté : il avait bien plus de force, ce qui m'empêchait de maintenir ses sabres immobiles avec mes malheureuses petites lames. D'un coup vif et net, il fit abattre un seul de ses sabres au-dessus de ma tête. Je n'eus d'autre choix que d'utiliser mes deux armes pour la parade de ce coup. Son autre main était libre, donc je n'étais pas à l'abri d'un coup sur le côté. Si je cessais ma parade pour me protéger de son prochain coup, son premier sabre me tranchera la tête tandis que si je ne faisais rien, son second sabre m'atteindra facilement par mon côté droit. C'était une impasse : ce maître sabreur me dépassait largement au corps à corps. J'avais été stupide de m'engager dans un combat rapproché, et j'allais en payer de ma vie. Imaginant mon sang ruisselant au sol, je n'avais guère prévu ce qui arriva.


- Suiton ! Kaihodan !

Azzuki cracha un puissant jet d'eau à l'instant où l'épéiste allait me toucher. Ce dernier fut propulsé au sol et sa tête heurta celui-ci violemment. Il était neutralisé. Je lâchai mes kunais et me laissai tomber à genoux, étant à bout de souffle. Ayant perdu tout espoir, j'avais vu ma vie défiler devant mes yeux. Entre deux soupirs, je lâchai à l'adresse de mon partenaire :

- Bon sang... J'ai bien failli y passer. Merci Azzuki, tu m'as... sauvé la vie.

Lui jetant un bref regard, j'aperçus qu'il me souriait. Je ramassai mes kunais et me relevai sans perdre plus de temps : ce n'était pas encore terminé. Même si Azzuki avait apparemment vaincu le lanceur de shurikens, Sachi était elle aussi en danger et nous devions la retrouver. Nous sortîmes de l'impasse et contournâmes dans la direction où Sachi devait se trouver. Où était-elle à présent ? Le manipulateur du Raiton l'avait-elle vaincue ? L'avait-il pris en otage ? Nous cherchâmes dans les environs, sans trouver la moindre trace d'elle. Des cris victorieux se firent entendre en ville. Nous nous en approchâmes et découvrîmes une foule de villageois fous de joie. Ils nous accueillirent en héros : nous avions mis fin à la terreur omniprésente dans leur quotidien. Ils étaient libres.

- Vous ne risquez plus rien. Kiri est de nouveau là pour vous protéger. Nous ne laisserons plus les bandits vous envahir.

Après ces quelques mots, ils continuèrent de nous acclamer vivement. Il était important de paraître serein pour les mettre en confiance, mais je restais très inquiète pour Sachi. Après les mille et un remerciements des habitants du village, nous reprîmes nos recherches. Nous nous dirigeâmes alors vers la sortie est du village, où étaient censés se trouver les cadavres des bandits, décimés par le piège de notre acolyte. Nous fûmes surpris de remarquer qu'ils avaient tous disparus. Ce scénario ne me plaisait vraiment pas. Nous devions impérativement retrouver Sachi. J'aperçus quelque chose sur les berges du lac qui bordait le village. En m'approchant, je vis avec soulagement qu'il s'agissait du cadavre de celui qui avait affronté Sachi. Elle avait plus d'un tour dans son sac, visiblement !

- Électrocuté. dis-je après une brève expertise du corps. Sacrée Sachi...

Azzuki sembla alors se souvenir de quelque chose que lui avait glissé Sachi avant le combat, tout à l'heure.

- Elle m'a parlé d'une maison... au nord-est du village, me semble-t-il.

Sans plus tarder, nous nous dirigeâmes dans cette direction. Nous trouvâmes rapidement la maison en question, ainsi que Sachi, postée derrière une butte à épier tout mouvement. Elle nous entendit approcher et dégaina un kunai pour se protéger, au cas où nous étions des ennemis. Elle aussi soulagée de nous retrouver, elle nous expliqua alors le plan qu'elle avait cogité.

- Bon je vous explique le plan il faut réussir à faire sortir les dix personnes de cette maison de façon à ce qu'ils oublient leur document, il y en a qui ont l'air fort donc il faut faire attention, une fois qu'il seront sortis j'irai prendre les documents.

- Quels documents ? Est-ce si important ? Je conviens que nous devons parvenir à neutraliser les bandits de cette maison pour qu'ils ne reviennent pas semer le trouble au village, mais de là à risquer notre vie lors d'un autre affrontement... Mes réserves de chakra sont presque vides. Je ne pourrai pas supporter un nouveau combat. repris-je.

Sachi n'avait pas l'air de vouloir répondre. Elle précisa seulement qu'il était très important d'y parvenir pour le bien de Kiri. Encore une fois, je n'étais guère enthousiasmée par ses plans sans queue ni tête. La communication était primordiale au sein d'une équipe, et Sachi pensait visiblement le contraire. Je voulais bien faire abstraction de cela pour cette fois et obéir, mais je ne serai pas si clémente la prochaine fois. Risquer sa vie et celle d'autrui pour parvenir à un dessein qu'ils ignorent me paraissait tout bonnement inconcevable. Pas pour elle, apparemment.

Je proposai alors l'utilisation d'un parchemin fumigène. Cette arme sophistiquée permettait de dégager un nuage de fumée persistante autour du point d'impact, à la manière d'un parchemin explosif. En jetant une de ces armes dans le baraquement, les bandits en sortiraient sans doute, laissant le temps à Sachi de récupérer les documents.

Nous nous exécutâmes donc : je lançai un kunai sur lequel était accroché le parchemin fumigène à travers une fenêtre du bâtiment. Surpris, les voyous sortirent à toute vitesse, comme prévu. A cet instant, Sachi sauta par la même fenêtre et se hâta de chercher ce dont elle avait besoin avant de ressortir. Azzuki et moi étions restés cachés derrière la butte, pour ne pas nous faire repérer par les bandits. Néanmoins, lorsque Sachi sortit, les papiers à la main, nos opposants la remarquèrent et la poursuivirent. Elle courra dans notre direction, puis nous partîmes ensemble vers le village, les dix brigands à nos trousses. Je peinais à courir, fatiguée par tout ce qui s'était passé auparavant. Un de nos ennemis parvint à me rattraper. Il portait une sorte de bident avec lequel il tenta de bloquer une de mes jambes. Heureusement, Azzuki était encore là pour me secourir.


- Suiton ! Suibun Kanri !

Tout en continuant de courir, il fit léviter une partie de l'eau du lac et l'envoya sur le perturbateur. Ce dernier la prit de plein fouet et tomba à la renverse. Je m'efforçai alors de courir le plus vite possible avant d'arriver aux portes du village. Là, je montai sur un mur d'environ deux mètres qui servait de rempart. En malaxant le peu de chakra qui me restait, je composai les mudras Serpent – Tigre – Chien pour faire apparaître de nouveau mes oisillons givrés. Ils foncèrent sur nos poursuivants, causant un véritable bain de sang. Un d'entre eux cependant, qui maniait également le ninjutsu, utilisa une barrière de feu pour se protéger, ce qui fit fondre en un instant les hirondelles qui tentaient de l'atteindre. Totalement exténuée, je tentai de me maintenir debout pour qu'on continue de me prendre au sérieux. Celui qui avait utilisé la technique Katon ordonna aux autres de cesser la course, puis il s'adressa à nous :

- Alors comme ça, Kirigakure no Sato est de retour. Je pensais que ce nouveau Mizukage n'était qu'un mythe. Voilà qui confirme les rumeurs. Nous vous laissons la vie sauve pour cette fois, mais croyez-moi sur parole : vous continuerez d'entendre parler de nous...

De la fumée apparut alors autour d'eux. Bien entendu, lorsqu'elle se dissipa, ils avaient pris la fuite. Mais cela importait peu : nous n'aurions pas été capables de les vaincre. C'était même une chance qu'ils nous aient autant redouté. Même après l'avoir récupéré, Sachi refusa de nous montrer le fameux document. J'espérais de tout cœur que ses intentions étaient bonnes... Après être retournés au village pour dire une dernière fois au revoir à ses habitants, nous prîmes la route vers nos foyers. Mission accomplie.


Dernière édition par Yumi Esuki le Lun 18 Nov - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Sachi Nokoru
Rang A
Rang A
Sachi Nokoru
Messages : 497

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. EmptyLun 18 Nov - 15:16

Le plan récupération de document n'avait pas l'air d'emballé le reste de l'équipe.
- Quels documents ? Est-ce si important ? Je conviens que nous devons parvenir à neutraliser les bandits de cette maison pour qu'ils ne reviennent pas semer le trouble au village, mais de là à risquer notre vie lors d'un autre affrontement... Mes réserves de chakra sont presque vides. Je ne pourrai pas supporter un nouveau combat.
Sachi ne répondit pas, elle ne vouait pas perdre le crédit qu'elle avait auprès du reste de l'équipe, même celui qu'elle avait auprès d'Azzuki, après tout il s'agissait de document secret-défense volé et revendu par son propre père.
Yumi proposa alors l'utilisation d'un parchemin fumigène pour que Sachi puise récupéré le document, Sachi acquiesça aiment ce plan.
Donc le parchemin fut envoyé, tout le monde sorti en précipitation, Sachi entra aussitôt, elle récupéra le document elle le roula le protégea grâce à son Shomei baketto no haru jutsu puis le glissa a sous c'est vêtement, là où personne ne pouvait le récupérer facilement.
Mais quand elle voulut repartir elle remarqua qu'elle que choses d'inquiétante, en plus de carte plan et document remplie de numéro il y avait des dossiers au nom reconnaissable des noms et pas n'importe lesquelles le premier quelle vu fut celui du clan Mioka, mais d'autre suivie.
Les Takki, les Hôzuki, les Kanko, les Sahaki, les Kajitsu, les Kyohei, les Kazama, les Terumi, les et même les Nokoru et bien d'autre, tous des clans du village de Kiri.
Elle décida de tout embarquer, elle sortie un sac de toile d'un parchemin et engouffra tous les documents d'un coup, en gardant en main seulement le dossier des Mioka en main.
Elle ressorti, mais malheureusement elle tombât pratiquement nez a nez avec l'un des chefs, celui qui collectionnait les masques d'Anbu.
Elle courut pour lui échapper, malheureusement l'adversaire lui coupait la route vair le village et le lac lui coupait la route de l'autre côté la forcent à aller en direction de ces camarade.
Les autres suivaient la poursuite, Sachi tenta de prendre de la distance pour éloigner ce camarade du danger, mais les neuf autres les poursuivait désormais.
Quand elle croyait avoir échappé à son ennemi, Sachi ce ressue une claque sur le visage, tellement forte que ça la plaqua au sole, a la merci de son ennemi
-Pffff aucun masque ce nés pas intéressant
Il repartie sans récupérer les documents sans même finir le travail.
Une de ses oreilles sifflait, mais l'autre entendit distinctement une voie, celle du ténébreux au bandeau apparemment le chef suprême des bandits
- Alors comme ça, Kirigakure no Sato est de retour. Je pensais que ce nouveau Mizukage n'était qu'un mythe. Voilà qui confirme les rumeurs. Nous vous laissons la vie sauve pour cette fois, mais croyez-moi sur parole : vous continuerez d'entendre parler de nous...
Puis le silence, ils étaient sauvés.
...
Yumi et Azzuki retournèrent parler aux habitent, pendant ce temps Sachi classa les documents récupérés et pour rien, qui plus est.
Des tache d'ancre indiqué que des copies ou des notes avait était faite de ces documents.
Il y avait des dossiers sur 74 % des clans du village répertorié dans des dossiers ou toutes les informations récupérables étaient annotée.
Au moment de repartir Sachi donna le dossier de son clan a Azzuki, même s'ils devaient déjà tout savoir sur son propre clan il était normal qu'il sache ce que savait ces bandit.
Pendant tout le voyage Sachi resta silencieuse et marcha à l'écart du groupe.
Quand ils arrivèrent à la porte du village ninja, Sachi récupéra le dossier des mains d'Azzuki pour ne pas dire archer et entra dans le village.
A la porte ils croissaient un jeune homme du village et bien qu'une interaction eu lieu, Sachi ne ce rendit compte de rien et ce rendit directement au bureau du Mizukage.
Une fois arrivée là, elle fit irruption dans le bureau malgré les gardes et jeta sur la le bureau où le Mizukage était en train d'écrire, le sac contenant le document en disant clairement, car elle avait retrouvé sa voix
-on a un problème Mizukage
Il y avait les dossiers des clans, mais aussi dans information économique, militaire, main surtout, surtout le document le plus dangereux pour le village, celui volé par le père de Sachi, un plan des systèmes de défense du village.
-je pense vraiment que tous les bandits du pays veulent ce rassemblé pour lancer une attaque sur Kiri.
La situation par rapport au bandit était au dépare préoccupante, mais maintenant sa devenait mortellement préoccupante.

Vrai Fin du RP (sauf en cas de rep d'Azzuki)

_________________
theme of Sachi Nokoru

A TROP DÉSIRER LA MORT,ON Y BRÛLE SON ÂME.Maxime Chattam
              Oui... Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Signia10 ...j'ai bien grandit
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2222-annale-de-sachi-nokoru https://sns-rp.forumgratuit.org/t6106-sachi-2-5 https://sns-rp.forumgratuit.org/t705-sombres-jours http://soulofeternity.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty
MessageSujet: Re: Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.   Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Première missions sans Sensei, il est temps de faire nos preuves.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V1 :: Mizu no Kuni :: Villages civils-
Sauter vers: