Partagez
 

 Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! EmptyDim 29 Nov - 23:40

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !


Évoquer l'hiver Sunajin était un doux euphémisme ou plutôt une brûlante aberration vus la chaleur coutumière des environs, d'ailleurs ce climat si étouffant et les sensations désagréables qu'il engendrait ne lui avait pas manqué. Hélas aujourd’hui dans son bureau quelques jours après sont intronisation en tant que huitième Kaze Kage il ne pouvait, acculé devant la charge de travail qui l'attendait, espérer sortir pour tenter de s'aérer un peut.  Le poste d'un Kage était une chose qui tenait chers aux yeux du samouraï, plus qu'une fonction c'était un titre de noblesse pas celle où vous devez être supérieur en rapport aux autres shinobi du village mais, celle où vous possédez toute la confiance du peuple sur vos épaules pour permettre aux générations futurs d'avancer.

IL regardait la pile de papier sous ses yeux, certains devaient être là depuis le règne de Shinsuke Kinbara l'un de ces prédécesseurs. L'un des chefs les plus cruels si ce n'est le pire des tortionnaires que le village du sable ai connus. Aujourd'hui s'en était finis le Pro Gaara avait sonné le glas du chaos en proclamant une idée de démocratie où tout le monde serait égaux. Il tenait cette vision des choses de certains écris philosophiques trouvés lors de son retour à Tetsu no Kuni il y a de cela vingts ans.

Il devait recevoir les deux compagnons qui avec lui avaient été les deux investigateurs de cette nouvelle ère, son bras Droit Yumi Esuki et son acolyte Naeko répondant au même non que la Kunoichi. Tellement de chose à planifier, tellement de personnes à rencontrer croire que devenir le chef d'un village est un conte de fée est une ineptie sans égale lorsque l'on connaît le revers de la médaille. Lui était justement entrain de vivre l'expérience à ses dépends. Se levant de son siège il se dirigea vers la vitre qui donnait sur Suna tirant sur sa longue pipe soigneusement vernis, il laissa s'extirper de ses lèvres un halo de fumé nauséabond mais si soulageant quant à la charge de travail qu'il avait depuis peut maintenant. Il entendit taper trois fois à la porte de sa voix rauque il dit :

- Entrez je vous pris.

Il invita alors le garçon et la fille à s'asseoir face à lui dans ces deux sièges en velours placé avec soins devant son bureau de marbre blanc. Il s'assit à son tour et les regardait, croisant ses mains devant on visage l'air sérieux et discipliné il ne tarda pas à leurs expliquer le pourquoi du comment à propos de ce petit entretiens personnel :

- Yumi, comment se passe votre intégration à Suna ? Tu es mon bras droit à présent je ne vais pas te refaire le toppos quant à la démocratie et à la constitution de Kaze No Kuni.  Si je vous appelle aujourd'hui c'est pour deux raisons j'ai à vous confier deux tâches importante la première pour entamer les choses dans l’ordre est la suivante, Le seigneur de Tetsu no Kuni un pays qui m'est chers à mes yeux vas bientôt venir ici à Suna pour que nous puissions établir une alliance entre nos deux pays.

Il marqua une pause avant de reprendre :

- J'ai dans l'idée de lier les petits villages des alentours à Tetsu que ce pays pacifié puisse accesseurs les peuples meurtris de Kaze No Kuni. Comprenez vous cela fait vingts années que les villages ce sont repliés sur eux même je n'en connais pas plus sur leurs situations personnelles mais en revenant à Suna j'ai pus voir qu'aucuns des trois autres grands villages n'avaient pus lever le petit doigts pour remettre ici un peut d'ordre. Pas même ceux qui étaient alliés avec les Pros Gaara. Lançant en l'air un regard abject. Donc voilà je compte aussi réunir les autorités de chaque partis dans un futur proche pour décider de la politique à prendre afin de mener la nation. Et je vais demander votre vigilance afin d'éviter la propagande qui sera propagée par nos ennemis, oui il en reste encore ici bas.

Tel un aigle il attendait maintenant la réponse de ses deux shinobis.









_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! EmptyMer 9 Déc - 12:18

L’hiver était là. Habituellement annonciateur de fraîcheur, c’était loin d’être le cas à Kaze no Kuni. Morose, j’observais le village de Suna depuis la fenêtre de ma suite alors que Naeko finissait de se vêtir, dans mon dos. Je me sentais un brin nostalgique de mon pays d’origine, là où le froid régnait toujours à cette période de l’année. Beaucoup de gens y enviaient le soleil de Suna, moi la première, quelques années plus tôt. A présent que je le ressentais en permanence et que la sueur perlait sur ma peau sans préavis, je donnerais n’importe quoi pour toucher de la neige. Je me retournai et contemplai quelque peu mon cousin encore torse nu. Il était tout ce qui me restait de ma vie passée. Je ne pouvais pas me permettre de le perdre. Et c’était précisément pour cette raison que nous avions fait le serment mutuel de toujours se protéger l’un l’autre.

- Dépêche-toi un peu. soufflai-je d’un ton légèrement autoritaire. Nous n’avons pas rendez-vous avec n’importe qui, ce matin…

Effectivement, Soufuku nous avait convoqués pour une entrevue. Nous descendîmes au réfectoire pour y attraper une sucrerie avant de remonter à l’étage, vers le bureau du Kazekage. Alors que nous déambulions dans les couloirs, je fis une courte rétrospective : j’avais passé toute ma vie à tenter d’unifier les villages ninjas, dans l’espoir d’accéder un jour à une paix mutuelle, en vain. Mais le problème se trouvait peut-être autre part, et c’était mon ami, désormais Hachidame Kazekage, qui avait pointé le doigt dessus.

Depuis des décennies, les shinobis dirigeaient le monde en appliquant une astreinte directe sur les populations civiles, tout en étant eux-mêmes dirigés directement par un chef possédant tous les pouvoirs. Même si l'omnipotence des Kage était quelque peu limitée par les conseils des villages, ceux-ci avaient tout de même la possibilité de changer l’administration d’un pays, se lancer dans une guerre contre d’autres, et tout ça en un claquement de doigt. Sans compter le droit de vie ou de mort sur tous les ninjas appartenant à son village. Soufuku avait eu la brillante idée de mettre un terme à ce Diktat en mettant en place un système démocratique. Le bonheur des populations, et
a fortiori la paix entre celles-ci, ne pouvaient découler que de la restauration de tous leurs droits.

J’ignorais la raison de ce rendez-vous, mais c’était certainement pour discuter politique. A présent élevée au rang de bras droit, je me devais de l’épauler dans chacune de ses tâches afin qu’aucune bavure ne soit commise. Nous étions les premiers à appliquer un modèle idyllique et nous n’avions par conséquent pas le droit à l’erreur. Nous devions être l’exemple à suivre, la preuve irréfutable que tout ceci était possible et applicable à plus grande échelle. Peut-être même sous la forme d’une nation globale unifiée, à la manière de la coalition de la Quatrième Grande Guerre Shinobi. Nous avions néanmoins encore un long chemin à parcourir.

Arrivés devant son bureau, je toquai trois fois à la porte, comme convenu avec lui. Il nous permit d’entrer et de nous assoir face à lui. La décoration de ce bureau n’avait rien à envier à celle du Mizukage : entre marbre, velours et pierre lisse, l’ambiance était à la fois traditionnelle et moderne. A la manière du régime que nous souhaitions tant instaurer.


- Yumi, comment se passe votre intégration à Suna ? Tu es mon bras droit à présent je ne vais pas te refaire le topo quant à la démocratie et à la constitution de Kaze No Kuni. Si je vous appelle aujourd'hui c'est pour deux raisons : j’ai à vous confier deux tâches importantes. La première pour entamer les choses dans l’ordre est la suivante : le seigneur de Tetsu no Kuni, un pays qui est cher à mes yeux, va bientôt venir ici à Suna pour que nous puissions établir une alliance entre nos deux pays. J'ai dans l'idée de lier les petits villages des alentours à Tetsu, que ce pays pacifié puisse accueillir les peuples meurtris de Kaze No Kuni. Comprenez vous cela fait vingt années que les villages se sont repliés sur eux-mêmes, je n'en connais pas plus sur leur situation personnelle mais en revenant à Suna j'ai pu voir qu’aucun des trois autres grands villages n'avaient pu lever le petit doigt pour remettre ici un peu d'ordre. Pas même ceux qui étaient alliés avec les Pros Gaara. Donc voilà je compte aussi réunir les autorités de chaque parti dans un futur proche pour décider de la politique à prendre afin de mener la nation. Et je vais demander votre vigilance afin d'éviter la propagande qui sera propagée par nos ennemis, oui il en reste encore ici-bas.

- Notre intégration se porte bien, merci de t’en soucier. J’essaie d’apparaître comme la parfaite co-régente, même si certains le voient d’un mauvais œil… commençai-je en arquant un sourcil. Je suis ravie d’apprendre que le seigneur du pays du fer s’apprête à nous rendre visite. Je ne connais que très peu ce pays et ses coutumes, je tâcherai d’en apprendre plus avant son arrivée pour ne pas engendrer de faute diplomatique.

Reprenant mon souffle, j’en profitai pour réfléchir aux autres paroles de Soufuku. Lier les villages civils de notre pays à un autre ? Cela me paraissait être une opération délicate.

- Si je puis me permettre, offrir nos civils à ton pays n’est pas une idée si judicieuse. Nous ferions mieux de profiter de cette rencontre pour demander à Tetsu no Kuni leur soutien pour rehausser le pays. Ainsi les villages civils pourront se rétablir grâce à leur intermédiaire, mais pas directement grâce à eux, si tu vois où je veux en venir… Il est important que nous gardions une certaine popularité aux yeux du peuple si nous voulons éviter les révoltes. Ceci étant dit, tous les maux du monde ne seront pas soignés par une aide venant d’autrui. Il faut dès à présent restaurer le commerce entre les différents villages. Suna renaîtra grâce à l’exportation, pas en mendiant. Et pour cela, il faut commencer par arranger les relations de Suna avec ses anciens alliés. Comme tu l’as souligné, ils ont tourné le dos au village lorsqu’il était en crise. Mais ce n’était certainement pas par pure méchanceté : ils avaient probablement eux aussi de gros problèmes à régler. Je propose de sceller une alliance avec Konoha. Avec Hanako Hyûga à ses rênes, ce village ne peut pas être pourvu de mauvaises intentions. En revanche, je fais bien moins confiance à Ashiro et à cet Aizen Samidare. Ils représentent tout ce qu’on veut éviter pour notre pays, à savoir le despotisme. Mais bon, ce n’est pas le sujet… En ce qui concerne les biens que nous pourrions exporter, on m’a toujours dit que Kaze no Kuni était riche en minerais. Pourquoi ne pas en extraire pour commercer ?

Je jugeai bon d’aborder ensuite ce que nous devions faire en tout premier lieu : appliquer pour de bon la démocratie.

- Avant de prendre la moindre décision, il nous faut mettre en place notre régime. Je pense que le mieux pour commencer serait de créer un conseil de représentants du peuple. C’est malheureux de l’admettre, mais il reste encore un grand nombre de Pro-Shunsuke. Et ces citoyens de Suna doivent être démocratiquement représentés si on veut éviter qu’ils se sentent exclus. On m'a dit que la soeur de l’honorable Gaara, dénommée Temari, résidait actuellement à Konoha. Peut-être ferait-elle une bonne représentante, si on parvenait à la convaincre de revenir ?

Même si Naeko demeurait muet comme une carpe, je savais que je pouvais avoir son soutien.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! EmptyDim 27 Déc - 23:19

Elle avait arquée un sourcil, elle qui manifestait beaucoup d'aisance a son habitude était sans doute troublée par un événement qui ne devait pas être important vus que, le Kaze Kage n'en avait pas été informé. Bien entendue elle refusa catégoriquement le fait d'offrir les habitants de Suna à Tetsu no kuni elle ne le dit pas directement mais l'insinuait avec brio. Soufuku assis sur son fauteuil regardait Naeko le shinobi en provenance de Kumo, il l'intriguait grandement certainement parce-qu’il n'avait pas encore pris la parole. Cherchant de la tête à droite et à gauche il eu comme une soudaine illumination quant il se souvint dans quel compartiment était rangé le document qu'il souhaitait partager à ses deux compère. De sa main droite il tira sur la poignée en or massif du meuble afin d'en sortir un petit carnet, cherchant à toute allure dans les pages et il le posa sur le meuble pour pointer de son index gauche quelques petits gribouillis, comme pour dire ''voilà''. Il repris ensuite la parole afin de répondre à son nouveau bras droit.

- Oui je comprend le pays du fer arrivera des demains nous verrons ce point plus tard. Tu as touchée une des cordes sensibles comme on dit. Le village est dans une phase de transition certes il doit y avoir une amélioration prochaine mais, comme il y a toujours un ''Mais'' cette pseudo phase ne fait que prolonger l’instabilité persistante et bien connus du village.

Il fit mine de réfléchir et devint d’emblée plus sérieux

- Ta proposition me plaît bien, j'avais imaginé que les institutions de notre village dans leur grandeurs mais je n'avais pas penser au fait de posséder des membres de chaque groupuscule même si d'un autre coté il y a le risque qu'une mutinerie voit le jour car les deux forces qui sont opposées à nous n'ont d'autres envie que de reprendre le pouvoir... Je te propose donc de réunir les villageois afin de présenter notre projet sous un discours. Nous sommes aujourd'hui en Démocratie et je pense sincèrement qu'ils devraient participer activement à l’élaboration d'un nouveau village où ils puissent, à l'avenir se sentir heureux et en sécurité. Je placerai ce soir des affiches disons que le discours aura lieu dans six jours à midi.

Il tapota des doigts de sa main droite sur le bureau sans doute un signe d'énervement, le nouveau chef était-il anxieux quant à l'idée d'aborder ce qui allait être un sujet important de cette petite réunion ?

- J'aimerai que nous discutions à présent des autres villages, je souhaite contacter les autres puissances dans un futurs proches pour savoir qui pourront devenir nos alliés hormis le pacte qui nous liera à Tetsu no Kuni. Aizen Samidare je n'ai jamais entendu parler de cet homme, je devine donc qu'il à du venir u pouvoir peut importe les moyens je les connaîtrai bientôt mais cela me dit rien qui vaille... La preuve tu es aujourd'hui une membre de Suna... Pour Ashiro je ne le connais que de nom c'était un des ninjas d'Iwa qui a participé à la grande guerre contre Suna ? Si tel est le cas et qu'il est aujourd’hui Tsuchikage c'est qu'il a sans doute due rentrer chez lui en héro... Enfin ce ne sont que des suppositions faciles à faire certes mais importantes.

Il marqua une pause Konoha était le village de la feuille et la kunoichi aux regard neige qui lui avait autrefois promis de venir en aide aux pro gaara lui revint en mémoire.


- Ce pacte avec Konoha est une bonne idée, j'avais jadis un contact à l'intérieur même du village, cependant je préférerai attendre de voir les actions des autres villages quant au notre pour décider quoi faire. Ce n'est pas que je suis parano ou quoi que ce soit. Mais vois tu, en vingt ans les choses ont pus grandement évoluer et les amis de demain peuvent vite devenir des ennemis. Bien commençons à présent les modalités quant à la réception du chef de Tetsu no Kuni.


Sortant un parchemin remplis par de jolies caractères fais d'encre de chine il dit :

- Ils arriverons dans deux jours je souhaite que nous les accueillons dans ce bureau après qu'ils aient visité le village du moins Yumi nous ne nous aventurerons pas dans les endroits dangereux à forte population faucheuse ou pro Shunsuke. J'avais dans l'idée que nous communiquions à l'aide de micro cependant si tu as une meilleur idée je suis preneur. Enfin jeune ninja ( il était amusé de parler de la sorte ), j'espère que tu participeras et toi aussi Naeko à l'entrevue que j'aurai avec les forces du fer.

Se levant et regardant fièrement ses camarades il finit par :

- Si vous n'y voyez aucuns inconvénients alors je pense que nous en avons finis de cette réunions. Allez y mes amis et que La Démocratie de Suna soit avec vous.

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! EmptyLun 28 Déc - 14:33

Alors que je concluais mon discours, Soufuku occupait ses mains en griffonnant sur un carnet vierge tout juste sorti de son bureau en marbre. Lorsque le Kazekage prit la parole à son tour, je restai attentive à chacun de ses propos, affichant toujours un visage dégagé  et une expression lucide.

- La date du discours me convient tout à fait. Cependant, tu as insisté sur un détail intéressant : l’opposition ne doit pas vouloir reprendre le pouvoir à tout prix, tout simplement car le pouvoir ne nous appartient pas exclusivement. Nous nous devons de le partager. C’est cela qui fera toute la différence avec le régime d’antan. Ensuite, soyons clair : ce rendez-vous que nous donnons au peuple se doit d’être un discours… pas un débat. Aussi plaisant que cela serait, il est impossible de recueillir l’avis de tous les villageois. C’est ici que subsiste le risque de la politique et du modèle démocratique. Je vous propose de choisir dès maintenant les membres du conseil républicain, que l’on se contenterait d’annoncer au peuple d’ici six jours. Lorsque le conseil sera mis en place, nous pourrons enfin leur exposer notre politique et faire voter les meilleurs choix pour le village.

Ceci dit, je marquai une pause afin d’écouter la réponse de Soufuku, puis le laissai rebondir sur un sujet bien différent, mais tout aussi important : les autres puissances du monde shinobi.

- En ce qui concerne Aizen et Ashiro, je peux tout à fait t’expliquer mon vécu… Il n’en sera que plus facile de comprendre ces deux personnages hauts en couleur. Commençons par le moins pire : Aizen Samidare est un jeune homme tout juste âgé de quinze ans. Son jeune âge ne doit pas être un critère visant à le sous-estimer, bien au contraire : il lui permet d’être perçu comme le représentant d’une génération laissée de côté, qui a grandi dans la guerre, la haine et la misère. Ce qui m’a poussé à fuir est sa manière si grotesque et pourtant si efficace d’éliminer discrètement tous ses opposants politiques. J’imagine qu’à l’heure actuelle, il est l’unique détenteur des pleins pouvoirs et agit en conséquence, idolâtré par sa patrie. C’est un être corrompu et incorruptible, n’agissant que sous l’égide de la colère. Tu l’auras compris : sa manière de commander ne fait pas bon ménage avec le régime que nous tentons de mettre en place. Une alliance avec Kiri serait donc très mal perçue par les Sunajins, et ne nous mènerait nulle part, sinon à la soumission.

Je baissai les yeux, essayant en vain de chasser tous les mauvais souvenirs que cette grande figure de la société d’aujourd’hui m’inspirait. Aizen était cruel, autoritaire, sans merci. J’avais laissé certains amis derrière moi en fuyant Kiri, et je m’en voulais terriblement. Un jour viendra où je les délivrerai tous du joug maléfique de cet homme malfaisant. Mais pour l’heure, je devais m’occuper de Suna. Kiri sera la suite logique du déroulement des choses.

- Passons à Ashiro… un héros, dis-tu ? Une bonne blague. C’est ce qu’il essaie du moins de faire paraître, dans l’espoir de dissimuler une facette bien plus malsaine qu’Aizen lui-même. L’actuel Tsuchikage a été perverti par des années d’expérience et de recherches qui font de lui un individu bien plus dangereux qu’Aizen à mon estime. Il est plus malin car il sait cacher la vérité derrière un rideau de mensonges. Et j’insiste : pas un simple tissu de mensonges, mais bien un rideau. Sous ses airs de dirigeant parfait soucieux des siens, Ashiro projette des actions aussi terribles que tragiques. Pour tout te dire, il m’a indirectement avoué vouloir faire de moi son réceptacle. Tu entends ? Son réceptacle ! Il compte dérober mon corps et y insuffler son âme, profitant de mes attributs héréditaires. Ce Ryuka est fou à lier… Et ce n’est pas tout. On pourrait penser que malgré tous ces déboires, il en reste un bon dirigeant. C’est totalement faux : nous avons découvert, lors d’un de nos voyages, qu’Ashiro avait lancé une campagne de vaccination. Intention louable, n’est-ce pas ? Pourtant, après une brève analyse du contenu du sérum qu’il comptait injecter aux Iwajins, j’ai découvert qu’il contenait des micro-cristaux qu’il pouvait ressentir et manipuler grâce à son Shôton. J’imagine qu’il s’en sert pour espionner l’entièreté de sa population. Mais qui sait ce qu'il peut accomplir d'autre par leur intermédiaire ? Les torturer, les plier à sa volonté ? Pour la démocratie et les libertés individuelles, on repassera… Encore une fois, si ces informations venaient à être découvertes, une alliance avec lui serait de très mauvais goût.

Bien plus qu’Aizen, Ashiro m’inspirait du dégoût. Peut-être presque autant que l’Enfant Maudit m’en inspirait par le passé. La différence était pourtant nettement marquée : je ne désirais pas sa mort, mais bien son emprisonnement. Je lui faisais confiance… et il m’a trahie. Depuis tout ce temps, il s’était joué de moi. Il représentait un danger pour le monde, à mon estime. Mais tout vient à point à qui sait attendre. Ashiro sera démasqué et évincé des hautes sphères bien assez tôt. D’ici là, nous aurons peut-être besoin de lui pour étendre notre modèle politique et idéologique. J’en vins enfin à la seule et unique Kage que j’admirais assez pour désirer m’y allier.

- Hanako Hyûga est une amie de longue date. J’aimerais vraiment savoir ce qu’elle est devenue et ce qu’il est advenu de son village. Si tu le veux bien, je peux essayer de lui délivrer un message par voie aérienne d’ici peu.

Je me concentrai ensuite sur la visite diplomatique du chef de Tetsu no kuni. Cela semblait compter beaucoup pour Soufuku, lui qui était samouraï d’origine. Être alliés à ce pays si noble de par ses valeurs ne pouvait qu’être bon pour la République de Suna actuellement. Néanmoins, cette visite pourrait tourner au drame si nous ne renforcions pas nos défenses et notre système de sécurité.

- Je te laisse gérer les modalités de la rencontre. Visiter le village est une bonne idée, de même qu’esquiver les zones sensibles… Mais on ne peut pas empêcher cette partie de notre population de faire connaître leur avis. Si vraiment ils veulent manifester, ils le feront, que l’on passe dans leurs quartiers ou non. C’est pour cette raison que je pense qu’il faut améliorer notre dispositif de sécurité. Notamment à propos des entrées et des sorties : il me semble nécessaire de créer un système d’empreinte digitale ainsi que d’empreinte de chakra. Ainsi, nous serions au courant de qui est présent et qui ne l’est pas. De plus, nous pourrions facilement débusquer de possibles infiltrateurs utilisant une technique de métamorphose. Combiné à la présence permanente d’au moins dix gardes de Suna ainsi que de deux shinobis à chaque porte de Suna, ce dispositif assurerait la sécurité de nos concitoyens. Dans le cadre de la visite du seigneur de Tetsu no kuni, il faudrait en plus de cela poster des shinobis à différents points du parcours de la visite et aux entrées de votre tour, afin d’assurer sa totale sécurité pendant toute la durée de son séjour. Qu’en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Soufuku Nitobe
Rang S
Rang S
Soufuku Nitobe
Messages : 1949

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 1 D
Talents:

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! EmptyJeu 7 Jan - 20:21

Sur les premiers dire de la jeune femme blonde Soufuku sourcilla, en effet le pouvoir appartenait au peuple mais si jamais celui-ci se retrouvait hypothétiquement menacé par une quelconque malfaisance. Alors le samouraï n'aurai aucun remord à prendre seul le pouvoir, sans faire de cachotterie il l'affirma même devant sa comparse :

- Et bien je dois te dire que tu as raison c'est le but même de ma nomination en tant que KazeKage que de donner au peuple plus de légitimité mais je dois te tenir au courant. Dans le cas où des ennemis de notre peuple se terreraient dans ses rangs. Je n'hésiterai pas à prendre seul les commandes. Je vois dans te yeux l'inquiétude et je tiens à te promettre ma jeune amie, que jamais je ne serai un dictateur comme ceux que tu as pus jadis connaître.


S'appuya contre le dossier de son fauteuil


- Et bien je dois te dire que je pense entrer en contact avec Konoha, pour les autres villages je propose que nous restions sur nos gardes vus les descriptions que tu viens de m'apporter, ces deux hommes ne me semble pas digne de confiance. Hanako je l'ai rencontrer par le passé et j'en garde un souvenir assez cocasse, elle était autrefois mon allié. J'espère que cela soit toujours le cas.


Il souriait visiblement les deux étaient plus ou moins sur la même longueur d'onde il était temps à présent de définir les grandes lignes de Kaze no Kuni et des entonnements à venir. Sortant sa pipe qu'il fourra soigneusement de tabac il s'avança boite d'allumette à la main pour ouvrir le hublot qui donnait sur le village. En guise de respect pour ses deux compagnons qui devaient être de ceux qui ne supportes pas l'odeur du tabac.


- Bien dans son ensemble je souhaite que le village soit établis par un code ou la constitution doit être la norme qui régis chaque habitant, y compris vous et moi. Ensuite nous aurons mes amis le code de lois civile qui doit donner naissance à un modèl à suivre par le peuple qui détaillera crime et sanction. Pour finir et cela est certainement une grande innovation dans chaque village ninja. La jurisprudence. Oui nous donnerons lieu à des procès qui donneront lieu à des décisions de justice, elles auront forces de loi et serviront de guide pour les futurs procès.


Regardant fièrement ses camarades il finit par :


- J'ai hâte mes chers amis, merci de votre visite.

Spoiler:
 

_________________
"Chaque chaton grandit pour devenir un chat. Ils paraissent inoffensifs au départ, petits, calmes, lapant leurs soucoupes de lait. Mais une fois que leurs griffes deviennent assez longues, ils vont jusqu'au sang. Parfois de la main qui les a nourri. Pour ceux d'entre-nous grimpant au sommet de la chaîne alimentaire, il ne peut y avoir de pitié, il y en a une, mais une seule règle : Chasser ou être chassé".
Franck Soufderwoord-Heiwa of cards- Yuukan- An 120.


Naemilia > All J'ai été forcé à le dire j'vous le jure !

"Pas si vite ! Puisque j'aime bien la gueule des Sunajins et qu'ils sont faibles, je donne 20 pts de plus à Suna no Kuni, et comme je suis accesoirement Kazekage je retire 10 pts aux autres villages." Soufbledore-Conseille du staff/Yuukan-An 120.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4530-bingo-book-de-soufuku-nitobe-hachidaime-kazekage https://sns-rp.forumgratuit.org/t4363-madaonitobe-soufuku-20-ans-plus-tard
Yumi Esuki
Rang S
Rang S
Yumi Esuki
Messages : 4289

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 1 C - 0 D
Talents:

Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! EmptyMar 12 Jan - 21:14

Bien que je m’efforçais d’avoir l’air crédule, je dissimulais certains de mes doutes quant à la réponse de mon Kazekage. Qu’entendait-il par «dans le cas où des ennemis de notre peuple se terreraient dans ses rangs» ? Visait-il un groupe en particulier ? Les Faucheurs ? Les pro-Shunsuke ? Si c’était le cas, alors on pouvait d’ores et déjà considérer qu’il désirait s’octroyer les pleins pouvoirs. A moins qu’il fasse allusion à une autre forme de danger… comme une guerre ouverte ? Dans ce cas, et seulement dans ce cas, un moyen d’octroyer les pleins pouvoirs à un seul homme peut paraître raisonnable, au moins le temps que le conflit en question se résolve. Mais cette décision ne pouvait reposer en permanence sur les seules épaules de Soufuku. C’était trop dangereux. Peut-être que le conseil des représentants du peuple pourrait être garant de ce pouvoir… Ce terme était néanmoins à discuter.

Par la suite, Soufuku accepta ma proposition d’alliance avec Konoha. Rien d’étonnant. Comme j’avais pu le souligner, Hanako était la seule dirigeante actuelle à ne pas pouvoir - et surtout à ne pas vouloir - nous poignarder dans le dos. Je fus également satisfaite d’entendre qu’il avait compris ma position concernant Aizen et Ashiro. Nous nous devions de décliner toute offre venant d’eux… pour le moment. Enfin, mon Kazekage aborda la nécessité de ce qu’il appela la jurisprudence, qui permettrait selon lui une application directe des décisions des procès antérieurs aux instances actuelles. C’était selon moi une excellente idée, qui ferait gagner beaucoup de temps à la justice, et qui comblerait également le problème des délits qui seraient passés dans les mailles du filet que constituait le codex de Suna que Soufuku avait rédigé et signé.

Après avoir entendu une telle déclaration, je me devais de mettre mes inquiétudes de côté. De toute évidence, Soufuku était un homme bon. Il voulait offrir à Suna ce qui lui avait toujours manqué : le pouvoir de décider. Néanmoins, je restais sur mes gardes. Parfois, les pires hommes cachent très bien leur jeu. C’est ce que m’avait enseigné mon expérience, en particulier mon passé commun avec Ashiro. Autrefois mon mentor et mon ami, il avait sombré vers les profondeurs des ténèbres les plus noires, révélant des desseins dignes du pire Sannin de Konoha. J’espérais au plus profond de moi qu’il regagnerait un jour le sentier de la lumière… mais ma raison me poussait à croire le contraire. L’homme qui se dressait au sommet de la citadelle d’Iwa n’était plus l’Ashiro que j’avais connu. C’était un être malfaisant, un démon. Me relevant, entraînant Naeko dans ma démarche, je m’inclinai face à Soufuku alors qu’il mettait poliment fin à notre entretien.


- J'ai hâte mes chers amis, merci de votre visite.

- Tout le plaisir était pour nous, Soufuku. Sache que nous serons toujours là pour t’épauler sur le chemin sinueux sur lequel tu t’es aventuré. Je tâcherai d’être toujours de bon conseil et de remplir au mieux mes obligations politiques. Mon coeur, encore empreint des couleurs de Kiri, appartient désormais à Suna. Sur ce, je vais de ce pas me documenter sur le pays du fer… ainsi que réfléchir aux potentiels candidats qui pourraient accéder au poste de représentant du peuple.

Nous sortîmes aussitôt de son bureau. Nous avions déjà fait un grand pas… mais il restait tellement de choses à accomplir. Jetant un regard nostalgique au bracelet de Madoka, je sentis mon corps frémir d’excitation.



RP terminé
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t2179-annales-de-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4481-bingo-book-de-yumi-esuki-v2 https://sns-rp.forumgratuit.org/f322-dossier-kazekage-yumi-esuki https://sns-rp.forumgratuit.org/t4477-yumi-esuki-l-aube-d-une-nouvelle-ere
Contenu sponsorisé



Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty
MessageSujet: Re: Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !   Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien au sommet : Le futur commence aujourd'hui !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profil d'un futur Premier ministre
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Kaamelott ft Le Visiteur du Futur
» Le futur choisit Carte Bleue Visa - Prenez votre futur en main [Wesley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaze no Kuni :: Sunagakure no Sato :: Bureau du Kazekage-
Sauter vers: