Partagez
 

 Pardonne moi, Sora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fuko Royuki

Fuko Royuki
Messages : 65

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyMer 18 Mai - 15:32

Je venais tout juste de quitter la scène ou avait explosé un conflit entre un jeune homme et moi. J'avais bien entendu que Tsuka n'irai pas voir les autorités. Après tout, c'est peut être trop dur pour une simple genin ? Je me rendis à l'entrée du village ou se trouvés quelques gardes protégeant nos frontières. Observant le moindre intrus, surveillant sur les remparts jour et nuit, quelle travail honorable. Je me rendis dans le poste du général pour lui poser quelques questions.

- Bonjour général, j'ai pu être confronté à un jeune homme venant de Konoha, je me demandais simplement si ce n'était pas un intrus ou un espion ?

- Non... Il se prénomme Sora, c'est un rescapé de Konoha. C'est super de ta part de vouloir protéger le village. Mais c'est notre boulot, de ne pas laisser entrer n'importe qui. Je te remercie tout de même.

J'avais mes réponses, il se dénommait Sora, un pauvre réfugié de la guerre de Konoha. Je ne pouvais pas savoir si le jeune homme avait fuit ou pas. Ma seule chance était de lui poser moi même la question. J'avais été trop naïf. Mais une questions persistait toujours dans ma tête : pourquoi Ashiro kidnapperait-il un pauvre jeune homme ? Pourquoi lui ? Quelque chose ne tourner pas rond ici, il fallait que je retrouve cet individu. Je quittais le bureau du général tout en le saluant et en le remerciant. Mon enquête sur ce Sora pouvait commencer.

Je me rendis sur le terrain d'entrainement, car c'est l'endroit propice ou je pensais trouver Sora, il avait évoqué qu'il voulait s'échauffer un peu. J’espérais le trouver là-bas. Et lui faire mes plus plates excuses sur mon comportement. J'y étais aller un peu fort, tout de même... Je l'attendais ou milieu du terrain, si il s'y rendait, je le verrai facilement.

_________________
Pardonne moi, Sora. A4a41902bef1adcf560b60a59ad80650-d8pzzhe
Revenir en haut Aller en bas
Sora Uchiha
Rang A
Rang A
Sora Uchiha
Messages : 556

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Talents: Sharingan, Katon, Genjutsu, Kenjutsu, Senso

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyVen 20 Mai - 16:55










Bienvenue dans cette illusion !

Elle vous permettra de lire ce RP...

Bonne lecture !
Quittant cet endroit où l'altercation avait eu lieu, le jeune Sora voyait encore à présent flou. Certes tout n'était plus flou, il avait retrouvé ses objectifs et ses idéaux qu'il avait oublié pendant quelques temps, mais le reste brouillait les pensées du jeune survivant qui ne savait pas quoi faire.

Il fallait qu'il se vide la tête. Le jeune manieur de Katon avait pensé a un combat d'entraînement, mais la personne qu'il avait rencontré s'était méfiée un peu trop de lui, ce qui résultat par une altercation verbale qui aurait très facilement pu dégénérer. Au final le jeune homme qui était venu a sa rencontre avait été d'une légère aide, mais les problèmes du jeune Sora qui s'étaient accumulés rendaient la réflexion difficile au nouvel arrivé au village caché de la pierre.

Perdu dans ses pensées, Sora marchait, son masque fraîchement acquis sur le visage. Il réfléchissait à tous ses problèmes, et à comment les résoudre. Le plus simple pour l'instant restait le tournois Juunin. Pendant le tournois le jeune Chuunin aurait la possibilité de voir le nouvel Hokage. Sora bricolait déjà des plans dans sa tête, mais son plus gros problème était Ashiro : possédant tous ses souvenirs jusqu'à une date proche, le Tsuchikage était au courant de toute la vie de sa famille. La vision de son père meurtri laissait Sora perplexe, mais le jeune garçon se demandais où était sa mère. Il se doutait qu'Ashiro tramait quelque chose avec celle-ci, mais il ne savais pas que le Tsuchikage l'avait devancé en prenant les yeux de sa mère.

Sora marchait, il ne regardait pas où il allait, mais il allait. Ne rentrant dans personne, il arriva finalement au terrain d'entraînement, où un banc se profila. S'asseyant dessus et prenant connaissance de l'endroit où il était, le jeune garçon se demandais s'il allait revoir son précédent interlocuteur. Réfléchissant encore et toujours, le jeune garçon se perdit dans ses pensées.


Maintenant je vais fermer les yeux...

Merci d'avoir lu !

Et prenez garde, vous pourriez tomber dans mon illusion à n'importe quel moment...


_________________
Pardonne moi, Sora. 1516694578-signature-final


Dernière édition par Sora Okinawa le Dim 22 Mai - 17:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book https://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha https://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Fuko Royuki

Fuko Royuki
Messages : 65

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptySam 21 Mai - 20:44

J'attendais depuis maintenant un bon quart d'heure le présumé Sora sur le terrain d'entrainement. Un air frais c'était installé depuis quelques minutes. Laissant place à un enchaînement de nuage, faisant disparaître le soleil. Il faisait sombre sur la scène. J'étais toujours tourmenté par ce Tsuchikage. Ce jeune homme avait sûrement quelque chose de spécial pour que Ashiro en personne vienne le sauver. Il fallait que je trouve cette raison. Ce n'était quand me rapprochant du jeune homme que j'allais avoir mes réponses.

C'est alors que je le vis. Avec une démarche gracieuse et son masque cachant son visage. Il regardait le sol, l'air pensif, comme à notre première rencontre. Pourquoi portait-il un masque d'ailleurs ? Ce jeune homme était vraiment mystérieux. Il s'assit sur un banc, et prit la même position que là ou je l'avais trouvé. Je m'avançai alors vers lui, et lui je lui fis un large sourire amical, avant de tendre ma main pour le saluer.

- Tu te rappelles de moi ? Je pense que oui. Je suis vraiment désolé pour toute à l'heure, à vrai dire je viens d'échouer une mission, alors je suis un peu à bout. Surtout contre les gens de Konoha... Et je l'ai échoué lamentablement. Je t'ai mal jugé ! Je suis sûr que tu as de bonnes raisons d'être ici ! Si tu as des questions sur le village, ou ses habitants, je suis apte à te répondre, Sora.

Il était probablement étonné que je sache son prénom. Et après avoir échangé une poignée de main, je m'asseyais à ses côtés en attendant la réponse qu'il allait me donner. Ce personnage m'intriguais de plus en plus.

_________________
Pardonne moi, Sora. A4a41902bef1adcf560b60a59ad80650-d8pzzhe
Revenir en haut Aller en bas
Sora Uchiha
Rang A
Rang A
Sora Uchiha
Messages : 556

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Talents: Sharingan, Katon, Genjutsu, Kenjutsu, Senso

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptySam 21 Mai - 21:13










Bienvenue dans cette illusion !

Elle vous permettra de lire ce RP...

Bonne lecture !
Le jeune Sora était tellement perdu dans ses pensées qu'il ne sentit ni ne vit le jeune Fuko arriver vers lui. Lorsque le jeune homme à peine plus âgé que lui pris la parole, il tira Sora de ses rêveries. Content d'avoir une distraction, le jeune survivant écouta attentivement les paroles de son collègue :

- Tu te rappelles de moi ? Je pense que oui. Je suis vraiment désolé pour toute à l'heure, à vrai dire je viens d'échouer une mission, alors je suis un peu à bout. Surtout contre les gens de Konoha... Et je l'ai échoué lamentablement. Je t'ai mal jugé ! Je suis sûr que tu as de bonnes raisons d'être ici ! Si tu as des questions sur le village, ou ses habitants, je suis apte à te répondre, Sora.

D'où Fuko connaissait son prénom ? Sora pris un peu de temps pour réfléchir, et en déduis qu'il était allé voir les autorités, autorités qui l'ont bien sur rassuré sur la situation du rescapé. Sora pris sont temps pour répondre, mais répondit bien :

- Oui je me rappelle de toi, on s'est vu il n'y a même pas une heure ! C'est une histoire à oublier, mieux vaut repartir sur de bonnes bases. Si j'ai bien compris tu est rentré de mission de Konoha, c'est bien ça ? A vrai dire je m'inquiète du sort du village, ça ne te dérange pas de m'en dire plus sur ce que tu y a appris ? Même si tu as échoué ce n'est pas grave, tout le monde à le droit de rater.

Le jeune rescapé pris une petite pause avant de continuer :

- J'ai encore un peu de mal à m'accoutumer à ce village gris. Cette ville immense me donne la chaire de poule parfois. Je n'arrive pas à me sentir à l'aise, cette perpétuelle sensation d'être observée m'empêche de m'adapter à ce village. Qu'en pense tu ?

Laissant son camarade répondre, Sora le regarda avec un visage inexpressif. Il venait d'enlever son masque. Discuter à visage découvert est toujours mieux, non ?


Maintenant je vais fermer les yeux...

Merci d'avoir lu !

Et prenez garde, vous pourriez tomber dans mon illusion à n'importe quel moment...

_________________
Pardonne moi, Sora. 1516694578-signature-final


Dernière édition par Sora Okinawa le Dim 22 Mai - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book https://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha https://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Fuko Royuki

Fuko Royuki
Messages : 65

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptySam 21 Mai - 21:40

J'attendais avec impatience la réponse du jeune homme. Il enleva son masque et fit mine d'avoir oublié tout l'histoire d'avant. Il affichait un chaleureux sourire, mais il était bel et bien étonné que je connaissais son prénom, mais il ne s'en souciait guère. Une fois tiré de ses pensées par mon interpellation, il me répondit tout en serrant ma main :

- Oui je me rappelle de toi, on s'est vu il n'y a même pas une heure ! C'est une histoire à oublier, mieux vaut repartir sur de bonnes bases. Si j'ai bien compris tu es rentré de mission de Konoha, c'est bien ça ? A vrai dire je m'inquiète du sort du village, ça ne te dérange pas de m'en dire plus sur ce que tu y a appris ? Même si tu as échoué ce n'est pas grave, tout le monde à le droit de rater.

Ce jeune homme portait en lui la confiance, il n'était vraiment pas timide, et cela me ravissait. Je n'eu même pas le temps de répondre qu'il enchaîna sans reprendre son souffle.

- J'ai encore un peu de mal à m'accoutumer à ce village gris. Cette ville immense me donne la chaire de poule parfois. Je n'arrive pas à me sentir à l'aise, cette perpétuelle sensation d'être observée m'empêche de m'adapter à ce village. Qu'en pense tu ?

Il n'était vraiment pas sans réserves... Les nuages avaient disparus, tandis que le soleil prenait sa place dans le ciel, illuminant de tout part la montagne qui entourait le village d'Iwa, quelle splendide spectacle. Sora regardait ce paradis avec attention. Je mis mes mains dans mes poches, car il faisait toujours froid, le climat d'Iwa n'était vraiment pas stable à vrai dire. Je lui répondis sur un ton un peu plus dérangé.

- Comme je te l'ai dit, j'ai échoué. Je m'étais infiltré sous les ordres d'Ashiro pour voir si les ninjas de Konoha restaient alliés à Iwa. Et je dois t'avouer que je n'aurai jamais du y aller. Une jeune fille, blonde à réussi à me repérer. Et sans conflit diplomatique, mon ami... Haiiro, prit ma défense, et maintenant, il moisit au fond d'un cachot ! Je... ne pouvais rien faire !

Je serrai mon poing de toute mes forces, je tremblais, j'étais accablé de haine envers Ashiro. Pourquoi faisait-il des missions ainsi ? Que cherchait-il à accomplir ? Je regardais d'un air atristé le jeune Sora tout en m'exclamant à voix basse.

- Dans ce village, tu ne peux faire confiance à personne... Il t'observe, et te suis, ou que tu ailles. Sora, si tu as un truc à me dire c'est maintenant. Pourquoi Ashiro ta t-il enlevé ? Tu es sûrement en danger.

L'atmosphère joyeuse s'était soudainement changé en scène d'horreur. Je voulais de tout cœur aider ce jeune homme...

_________________
Pardonne moi, Sora. A4a41902bef1adcf560b60a59ad80650-d8pzzhe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyDim 22 Mai - 12:28

Sen Benzo avait intégré le village de Iwa depuis maintenant une semaine et se dissimulait sous l'étiquette de médecin nomade. Il résidait depuis quelques jours dans une auberge du village, une des rares étapes rustiques de cette cité futuriste pensé par Ashiro Ryuka. Ce petit minable donnait à Sen Benzo de nouvelles opportunités maintenant que Sora Uchiha avait rallié le village caché de la Roche. Une bataille pour les sharingan se préparait et Sen Benzo l'attendait avec impatience.

Dans la journée, il se rendit au terrain d'entraînement et y aperçut celui qu'il espionnait depuis son arrivée sur les lieux. Qui aurait cru qu'en venant chercher les secrets de l'audacieux petit scientifique mortel, il tomberait sur un pouvoir unique, rare, légendaire? Comme il le savait, Aizen Samidare avait détruit tous les sharingan de Konoha à l'exception de celui du jeune garçon qu'il ne réussit pas à démasquer.

Avec toute la peur et les déshonneurs qu'on peut lui trouver, ce jeune homme avait pour lui un certain sens de la survie. Malgré la tenaille de Ashiro, peut être allait-il enfin échapper à la malchance aujourd'hui?

Sur les lieux du terrain d'entraînement, un jeune garçon discutait avec Sora. Cela compromettait l'entrevue entre l'immortel et l'héritier du clan Uchiha. Il approcha d'un pas lent et le regard doux, son visage se déformait volontiers à toutes les expressions qu'il souhaitait emprunter. Derrière son monocle, un oeil malicieux adoucie par un visage angélique et ses souples cheveux sombres. Les deux garçons le remarquèrent bientôt, habillé d'un accoutrement vert et de vêtements de soie d'exception.

-Sora Sama... Je dois vous parler.

Le jeune homme, d'abord méfiant, approcha de Sen Benzo et doucement celui-ci l'emmena dans sa marche. Ils s'éloignaient doucement du terrain ensemble, tête baissée et semblant converser dans la plus haute intimité. Ils progressèrent dans le village et Sen l'approcha délibérément de la sortie de celui-ci.

-Nous approchons de la sortie, je peux tout vous dire maintenant.

Il approcha ses lèvres du visage de Sora alors qu'ils progressaient vers les portes de la cité de Iwa. Son ton était calme et posé mais il gardait un sérieux incomparable, la situation était grave et il le lui faisait sentir à travers ses mimiques et ses expressions.

-Ashiro a volé les yeux de votre mère et a modifié la conscience de votre père pour vous inciter à vous livrer à Iwa et coopérer sans histoire... Je suis envoyé par un maître très puissant Sora, et je connais tout de ton parcours. Ta mère, votre histoire, la famille Okinawa et Hachibi qui a détruit ton village. Je sais aussi que tu as sacrifié un hokage et que ta tête a été mise à prix dans ton propre village. Tu peux ne pas me faire confiance mais tu peux aussi croire en la méchanceté de Ashiro Ryuka, cet individu ne sert que ses intérêts et tu l'as senti. Il n'a aucune chaleur dans le coeur.

Un temps de latence subsista quelques temps encore, entre les deux une réelle inquiétude.

-J'ai été envoyé pour te sortir de ce pays et t'emmener en lieu sûr, le Maître souhaite te rencontrer. Il ne te fera rien et je te débarrasserai de ce cristal que Ashiro t'a injecté, tu seras libre à nouveau.

Quelle serait la réponse du jeune Uchiha? Lui qui avait été tant trahi ferait il confiance à nouveau à des shinobis? Sen Benzo était venu mettre le doute dans un esprit déjà trop flou d'enfant désabusé, il espérait élever lui même cette dernière paire de sharingan qui pourrait changer le monde. Cet enfant sera une arme de destruction, prête à se nourrir de sa haine naturelle, sa haine de Uchiha, pour germer plus haut encore que ce à quoi aspirait Ashiro Ryuka... Sen Benzo connaissait les secrets éternels du Mangekyou Sharingan...
Revenir en haut Aller en bas
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyDim 22 Mai - 13:51

Tsuka habitait non loin des portes du village et ressorti après avoir rangé ses courses, elle ne tenait pas en place ces derniers jours. Elle ne savait pas quoi faire alors elle décida de se promener un peu dans les environs pour voir ce qu'il s'y passait et une scène attira son attention, il y avait le clown de tout à l'heure avec un homme qu'elle avait vu dans l'auberge où travaillait sa mère, c'était étrange comme histoire, il lui avait semblé que le jeune étranger était perdu, connaissait-il cet homme ? Dans le doute elle s'approcha d'eux, Sora lui faisait dos et pour l'autre elle n'était qu'une gamine qui s'affairait, elle put se rapprocher.

-  je te débarrasserai de ce cristal que Ashiro t'a injecté, tu seras libre à nouveau.

C'est tout ce qu'elle parvint à surprendre de la conversation, mais elle n'aimait pas bien ça, elle se figea un instant, Sora ne répondit pas tout de suite, il fallait qu'elle fasse quelque chose, mais quoi ?

- Excusez moi !

Elle venait d'interpeller les deux hommes.

- J'ai pris du retard et il semblerait que mon équipe soit partie sans moi, Kusa c'est bien au sud ? Je dois les rejoindre et je n'ai aucune idée du chemin à prendre.

C'était un peu idiot de demander son chemin à deux personnes dans la rue alors qu'elle était juste à côté des portes et donc des gardes à qui elle aurait pu demander des indications, mais ça passerait. Des gardes... Des gardes... Elle aurait pu les prévenir au lieu de faire l'idiote, ça aurait bien marché aussi.
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Fuko Royuki

Fuko Royuki
Messages : 65

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyDim 22 Mai - 14:49

Le vent soufflait, et des feuilles volaient de toute part. J’attendais la réponse de Sora avec impatience. La tension était palpable, et l'attente devenait de plus en plus longue. C'est alors que le jeune homme s'éxclama sans la moindre touche d'hésitation.

- Hm... Cette sensation était donc bien justifiée. Je ne peux pas vraiment t'expliquer pourquoi, mais sache que je suis en danger partout où je vais. Sache que tu auras mon soutien dans n'importe quelle situation.

Ce jeune homme était en vérité, sous ses grands airs, quelqu'un de gentil. Je le regardais avec un léger sourire, et lui de même. C'est alors qu'un homme s'approcha de nous et regardait en particulier Sora. L'air interrogé, l'homme sinistre voulait parler à mon nouvel ami.

- Sora Sama... Je dois vous parler.

Sora me regardait d'un air inquiet, sûrement à cause de ce que je lui avais dis. Mais sur un élan de courage, le jeune homme le suivit tout de même. Me laissant ainsi seul, sur le banc. A première vue, cet homme n'avait rien de méchant, mais il ne m'inspirait pas confiance. Pas du tout à vrai dire. De plus, lui aussi je ne l'avais jamais vu. Je décidais donc de les suivre en filature, et si l'homme tentait quoi que ce soit sur Sora, je l'anéantirais de mes propres mains. Je n’entendais pas leur conversation, mais je les suivais de très prêt, et aucuns n'avaient discernés ma présence. Il allait en direction de la porte d'Iwa, pourquoi donc ?

Je m'étais caché derrière un muret, pour observer la scène de très prêt. C'est alors que le binôme s'arrêta, regardant la sortie et ils continuaient à s'échanger des mots. C'est à ce moment que je vis la petite Tsuka arrivant, toute affolée. Qu'est ce qu'elle faisait ici ? Elle parlait fort, je pouvais donc entendre sa fine voix.


-  Excusez moi ! J'ai pris du retard et il semblerait que mon équipe soit partie sans moi, Kusa c'est bien au sud ? Je dois les rejoindre et je n'ai aucune idée du chemin à prendre.

Cette petite chipie toujours là dans les moments fatidiques. Cela me faisait doucement rire. Cette jeunesse était vraiment pleine de ressources. D'une seconde à l'autre le visage Sora changea d'allure. L'homme avait sans doute dit quelque chose d'important. Une certaine tristesse s’exprimait sur le visage du jeune homme ainsi qu'une certaine colère. Qui était cet homme bon sang ?! Le décor était planté, et je devais vite trouver un moyen de contacter Ashiro, car la situation dans le village devenait de plus en plus instable.

_________________
Pardonne moi, Sora. A4a41902bef1adcf560b60a59ad80650-d8pzzhe
Revenir en haut Aller en bas
Ashiro Ryuka

Ashiro Ryuka
Messages : 994

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyDim 22 Mai - 18:38

Pardonne moi, Sora.
Nom du joueur 1
Ashiro RYUKA
« Godaime »
Comme à son habitude, Ashiro sortait de sa séance oligothérapie par massage quotidienne. Il avait, depuis qu'il était rentré à Iwa, adopté un style de vie de l'Iwajin qui a réussit sa vie. L'équipe U.T.O.P.I.E de son côté avait détecté  une présence anormale. Un ninja sûrement hors du village avait réussi à s'intégrer à Iwa. La politique d'Iwa n'était pas d'arrêter les étrangers mais une surveillance étroite avait alors été déployée pour ce ninja. Les caméras qui tournaient 24h24, les senseurs qui utilisaient le Cristalis O.S., les systèmes de paiements, de transports, tout étaient fait pour surveiller chaque Iwajin dans chacune de ses intentions de manière à ce qu'aucun conflit ne puisse éclater. Au fur et à mesure que les infos découlaient depuis déjà un bon moment, un profil se dégageait de ce ninja. Plusieurs clichés avaient déjà été pris lorsqu'il s'était introduit par effraction, ou du moins, que la section U.T.O.P.I.E l'avait laissé entré par effraction afin de voir plus clair dans ses intentions. Visiblement il ne semblait pas au courant que toutes les informations étaient maintenant centralisée sur des serveurs de données à haute capacités. Mais que cherchait il ? Plus étonnant encore, il ne s'était pas inquiété de fuir, bien au contraire, il avait choisit de rester dans la cité mère. La filature discrète mais intense avait alors débuté, l'intrus avait décidé de se cacher dans une taverne qui lui semblait coupé de la technologie Iwajin. Les agents le savaient, il s'agissait des rares endroits dit de "zone fantôme" où leur surveillance leur échappait mais les agents opérationnel sur le terrain était sur le coup pour transmettre en direct toute les informations sur le personnage. D'après les sources, l'individu se cachait sous l'étiquette d'un ninja médecin nomade venu à Iwa. Tout s'intensifia quand le ninja visiblement pas inquiété d'être soupçonné d'effraction, se précipita sur le terrain d'entraînement de la ville.

Muramasu ! J'ai besoin de savoir qui est sur le terrain d'entraînement actuellement, branche moi les caméra 245b, 246c, et 248b sur le moniteur principal !

Bien chef !

Ils purent voir ainsi plusieurs Iwajin dont.... Les rescapés de Konoha !

Chef ! Je crois que...

Mon dieu... Comment peut il savoir pour le Uchiha ?! Nous aurions une taupe dans la section ? Il faut immédiatement avertir Ashiro sama, cela a prit des proportions bien trop importantes pour que nous puissions gérer cela seul. Vous, dépêcher de toute urgence trois équipes d'intervention d'élite. Je veux que vous activiez le code 45, intrusion sur notre territoire et suspicion d'enlèvement. Pour le moment nous ne savons pas si il sait pour le Uchiha, cela pourrait être une coïncidence mais si ça correspond avec la tentative de vol dans le bureau du Kage ! ?!

L'équipe subordonnée fonça sur leurs écrans de contrôle pour transmettre au Kage les informations sur la ligne sécurisé d'urgence, puis coordonnèrent des unités de secours d'élites.

Ashiro sama ! Code 45 !

Ashiro étant tranquillement en train de finir son thé quand brusquement l'écran de sa montre en cristal de saphir s'illumina avec le visage d'un de ses subordonnées de l'équipe U.O.T.P.I.E. comportant l'inquiétant message du code 45.

Kiumi, que se passe-t-il ?

Il faut que vous rejoignez de toute urgence le centre des opérations U.T.O.P.I.E., afin que vous soyez mis au courant de la situation !

Ashiro savait que son équipe était au top, et qu'ils exerçaient leurs rôles très au sérieux quand il s'agissait de s'assurer que chaque citoyens soient en sécurité. C'est pour cela qu'il ne pouvait que prendre plus au sérieux l'appel à l'aide de l'agent. Il fonça jusqu'à son taxi privé :

Raaa je n'aurai jamais le temps de revenir jusqu'au Q.G. avec cette circulation ! Expliquez moi tout maintenant !

L'agent s'exécuta et lui expliqua toute la situation depuis son commencement.

Comment se fait il que je n'ai pas été mis au courant que mon bureau avait été mis à sac ?! Je peux comprendre vos agissements cependant la situation a l'air de vous échapper. Bon, faites intervenir les équipes oui, j'arrive également sur les lieux. Espérons qu'il ne soit pas trop tard, je veux une diffusion streaming de ce qui se dit sur le terrain d'entraînement immédiatement, faites moi également une analyse précise de tout ce qui s'est dit dernièrement concernant les trois personnes présentes sur les lieux !

Oui Tsuchikage sama !

Le taxi privé s'arrêta devant le palais où Ashiro résidait quand il n'était pas dans sa tour Cristalis, puis, il s'engouffra en quatrième vitesse dans les rues embouteillé de la ville d'Iwa.

Ashiro sama !

QUOI ENCORE ?!

J'ai l'impression... Qu'il emmène Sora aux limites de la ville !

Ok ! Espèce de chauffeur incompétent ! Il s'agit d'une situation grave ! Laissez moi sortir vu que vous n'êtes pas capable de m'amener rapidement sur les lieux je vais le faire moi même ! Yin SHOTON !

Ashiro sorti en trombe du véhicule qui du freiner en urgence et utilisa son art ninja pour faire jaillir de la poussière cristalline. La poussière forma un nuage sur lequel il monta et fonça à toute allure vers les limites du village après le terrain d'entraînement. Après tout ses efforts pour amener Sora, il était hors de question qu'il lui échappe !

J'aimerai que vous me mettiez en relation avec les ninjas déjà présent sur les lieux ? De qui s'agit il ?

Fuko Royuki et Tsuka Atame deux jeunes espoirs d'Iwa !

Bien mettez moi en relation immédiatement avec eux je vais leur parler le temps d'arriver sur les lieux !

La mise en relation se fit par l'intermédiaire du sérum cristallin qui coulait dans leur veine, les vibrations transmirent un signal audio dans leurs oreilles internes.

Fuko, Tsuka ? Vous m'entendez ? Ne sursautez pas, je ne suis pas dans votre esprit, vous testez sans doute pour la première fois le moyen de communication d'urgence d'Iwa. Je suis Ashiro Ryuka votre Tsuchikage, maintenant écoutez moi attentivement. D'après nos informations, l'homme qui avec Sora est un individu dangereux et sûrement armé, je vous demande donc de ne rien tenter pour l'arrêter pour le moment, vous devez trouver un prétexte pour éloigner Sora de cet homme ! Ceci n'est pas un exercice, vous êtes en situation d'urgence ! J'arriverai sur les lieux d'ici quelques minutes, je compte sur vous. Vous pouvez me répondre en activant vos montres cristallines si vous les portez avec vous tapez : code 5421.

Ashiro sama c'est le centrale des opérations U.T.O.P.I.E. bien nous avons pu recouper les évènements proche de ce lieu, nous vous transmettons les données pertinentes. Comme vous pouvez l'entendre le voir, il s'agissait au début d'une petite altercation avec les deux Iwajin qui se méfiait de Sora Uchiha mais un d'eux a voulu sympathiser, bref, scène du quotidien, la scène suivant montre l'arrivé de l'intrus, il a tout révélé à Sora, je ne sais pas comment il a pu savoir pour tout ça mais visiblement notre surveillance s'est retournée contre nous.

Ashiro survola le terrain d'entraînement, il commençait à voir de loin Sora et l'autre individu. Il y était presque :

Donc en gros, Sora est au courant de nos agissements, il sera simple de remettre la crédibilité de l'intrus en question. Nous programmerons Sora pour une modification de conscience. La partie, envoyé par un maître puissant m'inquiète cependant, je veux que vous cherchiez dans tout vos registres une reconnaissance faciale de cet énergumène, il faut que nous sachions qui il est !



Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime https://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Sora Uchiha
Rang A
Rang A
Sora Uchiha
Messages : 556

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 1 D
Talents: Sharingan, Katon, Genjutsu, Kenjutsu, Senso

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyDim 22 Mai - 19:50










Bienvenue dans cette illusion !

Elle vous permettra de lire ce RP...

Bonne lecture !
Sora et Fuko discutaient tranquillement. Le jeune Fuko répondit tout juste au nouvel arrivant, avec des mots qui rendaient le jeune shinobi énervé. Repensant à la réalité des choses, Fuko pris la parole :

- Comme je te l'ai dit, j'ai échoué. Je m'étais infiltré sous les ordres d'Ashiro pour voir si les ninjas de Konoha restaient alliés à Iwa. Et je dois t'avouer que je n'aurai jamais du y aller. Une jeune fille, blonde à réussi à me repérer. Et sans conflit diplomatique, mon ami... Haiiro, prit ma défense, et maintenant, il moisit au fond d'un cachot ! Je... ne pouvais rien faire !

Accablé de haine, Sora se demandais si cette haine en question n'étais pas dirigée vers Ashiro. Mais quand même, le premier à rêver, emprisonné a Konoha ? J'espérais pouvoir lui donner un coup de main quand même, mais je ne voulais pas faire de Konoha mon ennemi à cause de cela. Fuko était visiblement énervé et accablé par cette histoire. Continuant, le jeune ninja repris la parole :

- Dans ce village, tu ne peux faire confiance à personne... Il t'observe, et te suis, ou que tu ailles. Sora, si tu as un truc à me dire c'est maintenant. Pourquoi Ashiro ta t-il enlevé ? Tu es sûrement en danger.

Sora ne voulait pas lui révéler sa véritable identité. Cherchant les mots justes, Sora pris le temps de réfléchir plusieurs minutes avant de répondre à son interlocuteur. Pesant ses mots un à un pour les choisir à la perfection, Sora finit par sortir cette phrase :

- Hm... Cette sensation était donc bien justifiée. Je ne peux pas vraiment t'expliquer pourquoi, mais sache que je suis en danger partout où je vais. Sache que tu auras mon soutien dans n'importe quelle situation.

Peu après quelqu'un vint a la rencontre de Sora, lui disant qu'il devait lui parler. Sora, sceptique et méfiant, suivit quand même le scientifique, histoire de voir ce qu'il avait à lui dire.

Conversant tout en marchant, le duo finit par s'arrêter au portes d'Iwa. La, le scientifique annonça :

- Nous approchons de la sortie, je peux tout vous dire maintenant.

Lui dire quoi ? Sora tremblait très légèrement, il redoutait ce qu'allait lui annoncer la personne. Le jeune shinobi remis son masque pour ne pas laisser transparaître ses émotions. Ecoutant alors attentivement le scientifique, il dit :

- Ashiro a volé les yeux de votre mère et a modifié la conscience de votre père pour vous inciter à vous livrer à Iwa et coopérer sans histoire... Je suis envoyé par un maître très puissant Sora, et je connais tout de ton parcours. Ta mère, votre histoire, la famille Okinawa et Hachibi qui a détruit ton village. Je sais aussi que tu as sacrifié un Hokage et que ta tête a été mise à prix dans ton propre village. Tu peux ne pas me faire confiance mais tu peux aussi croire en la méchanceté de Ashiro Ryuka, cet individu ne sert que ses intérêts et tu l'as senti. Il n'a aucune chaleur dans le cœur.

Sora avait peur. Encore quelqu'un qui savait tout de lui, mais maintenant c'était encore pire. Après ce que Sora avait vu de son père et le fait qu'il ne sache rien de sa mère récemment concordait avec les dires du scientifique. Refusant de céder à la panique et utilisant son entraînement qu'il a reçu au Jiei, le jeune garçon garda son calme. Ashiro était donc quelqu'un de froid, manipulateur et foncièrement méchant. Mais le jeune garçon se dit qu'il fallait mieux rester à le botte d'un manipulateur que d'aller voir un inconnu. Sans compter le fait que cela créerais au jeune Chuunin un ennemi de plus. Le sort de ses parents troublait violemment Sora, mais il refusa de céder à la panique. Observant du regard la scène autour de lui, il remarqua le jeune Fuko avec qui il avait parlé plutôt ainsi que la jeune fille qui les avait rejoins à peine une heure plus tôt. Celle-ci se dirigea vers nous avant de nous interrompre et de poser quelques question :

- Excusez-moi ! J'ai pris du retard et il semblerait que mon équipe soit partie sans moi, Kusa c'est bien au sud ? Je dois les rejoindre et je n'ai aucune idée du chemin à prendre.

Tentant de gagner le plus de temps possible, Sora questionna Tsuka sur ce village de Kusa. Prenant la parole, Sora dit :

- Kusa ? Cela me dit quelque chose... Peux-tu m'éclairer ? Cela doit-être un village, ou un pays, non ? Je ne m'en souviens plus du tout, c'est bizarre d'ailleurs.

La jeune fille pris aussi son temps pour répondre, essayant apparemment aussi de gagner du temps :

- Kusa, le village, tu sais ? Le truc avec de l'herbe partout là. Mon équipe est déjà partie, mais si je pars dans l'mauvais sens j'vais jamais les chopper, en plus après j'vais m'faire engueuler quand ils vont revenir, ils penseront que je les ai abandonné, alors qu'en vrai c'est eux qui m'ont lâché, n'est-ce pas ? Du coup c'est au sud c'est ça ? Raaaah si seulement j'avais pris ma carte, z'en auriez pas une ? J'la rends, promis !

Sora se doutait que tout le monde était déjà en marche. La section U.T.O.P.I.E. était déjà certainement en action et Ashiro lui même aussi. Voulant gagner le plus de temps possible afin de faciliter le travail, Sora se replongea dans ses pensées, essayant de se remémorer où était Kusa. Bien évidemment le jeune shinobi le savait, mais quelqu'un comme ce scientifique qui disait tout savoir effrayait plus qu'autre chose Sora. Même si ce qu'il disait intéressait Sora, ce dernier ne savais pas si tout était vrai, même si cela coïncidait parfaitement avec ce qu'il savait de ses parents. Sora garda dans un coin de sa tête ces informations, et répondit :

- Ah ouiiiiiiiiiiii, Kusa ! Je m'en souviens ! J'ai déjà effectué une mission là-bas, c'est un très joli village. Si je me base sur sa situation par rapport à Konoha, il devrait être au Sud d'ici, comme tu l'a déjà dit. Mais bon, j'ai ps de carte, donc débrouille toi sans ! T'es ninja, ou pas ? Alors va et rattrape les !

Utilisant ses eux doigts pour tapoter sur le front de la jeune fille, Sora la repoussa gentiment. Comme le faisait quelqu'un du nom d'Itachi, d'ailleurs. Regardant l'air renfrogné de la jeune ninja Sora finit par répondre au scientifique qui lui faisait face.

- Alors tu sait tout de moi ? Bien, dans ce cas la tu dois savoir que je fait rarement confiance aux inconnus, surtout à ceux qui sont envoyés par quelqu'un. Pourquoi le "maître" n'est-il pas venu lui même ? Je me pose bien la question. Après tout, cela ne lui aurais rien coûter de se déplacer ici. Mais bon... Que sais tu réellement de moi ? Vas-y, explique moi, je t'écoute.

Sora espérais qu'Ashiro allait arriver rapidement. Même s'il ne savais pas si son Kage allait arriver, Sora était confiant. Après tout Ashiro tenait à sa nouvelle recrue qui allait devenir son arme secrète, donc la laisse dans ce pétrin serait quelque chose d'inhabituel.


Maintenant je vais fermer les yeux...

Merci d'avoir lu !

Et prenez garde, vous pourriez tomber dans mon illusion à n'importe quel moment...

_________________
Pardonne moi, Sora. 1516694578-signature-final
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4548-sora-uchiha-bingo-book https://sns-rp.forumgratuit.org/f333-dossier-sora-okinawa-uchiha https://sns-rp.forumgratuit.org/t4545-sora-okinawa-uchiha-survivant-uchiha
Fuko Royuki

Fuko Royuki
Messages : 65

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyDim 22 Mai - 20:11

J'étais toujours caché derrière ce muret, regardant le spectacle qui me paraissait trop calme. J'attendais, mais pour combien de temps encore ? Il fallait trouver un moyen vite ! Tout à coup un voix se faisait entendre dans ma tête. Et je la reconnu, c'était celle d'Ashiro ! Je restais calme tandis que je voyais la jeune Tsuka surprise.

- Fuko, Tsuka ? Vous m'entendez ? Ne sursautez pas, je ne suis pas dans votre esprit, vous testez sans doute pour la première fois le moyen de communication d'urgence d'Iwa. Je suis Ashiro Ryuka votre Tsuchikage, maintenant écoutez moi attentivement. D'après nos informations, l'homme qui avec Sora est un individu dangereux et sûrement armé, je vous demande donc de ne rien tenter pour l'arrêter pour le moment, vous devez trouver un prétexte pour éloigner Sora de cet homme ! Ceci n'est pas un exercice, vous êtes en situation d'urgence ! J'arriverai sur les lieux d'ici quelques minutes, je compte sur vous. Vous pouvez me répondre en activant vos montres cristallines si vous les portez avec vous tapez : code 5421.

Il s'était donc rapidement mit à l'oeuvre, ce Sora à vraiment un pouvoir hors du commun pour tellement intéresser notre Ashiro. Je vis de suite la Genin parlant avec Sora essayant de gagner du temps, elle avait compris la mission. Mais cet homme... Il fallait que je lui parle. Il ne devait n'y avoir aucun conflit. Je pris alors la parole à voix basse.

- Code 5421, ici Fuko, j'ai la situation en main. Je vais tenter de calmer la situation ne vous en faîtes pas, Tsuchikage-sama.

Je sortis de ma cachette quelques minutes après. Les personnages me regardaient tous sans exception. J'avais mon épée Royu à la main, elle avait déjà encerclé l'ennemi, sans que celui-ci ne puisse la voir, j'étais prêt à tout éventualité. Restant calme avec un ton pacifique, je pris la parole :

- Pas de panique, je suis ici pour calmer la situation. Monsieur, je vous demande de na pas opposer de résistance. Tsuka, rapproche toi de moi, et Sora par la même occasion. Monsieur, si nous parlions tranquillement de vos attentions ?

La tension était palpable, et cet homme était si mystérieux.

_________________
Pardonne moi, Sora. A4a41902bef1adcf560b60a59ad80650-d8pzzhe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyLun 23 Mai - 7:34

La situation se corsait: tous essayaient de gagner du temps et Sora ne se montrait pas coopératif. Cela ne laissait plus qu'une seule issue à Sen Benzo, l'affrontement. Son expérience lui indiquait qu'il serait difficile de vaincre Ashiro seul au niveau où il s'était élevé jusqu'ici. Il disposait de suffisamment d'atouts pour se sortir de ce village où il se savait continuellement épié par l'esprit paranoïaque du petit Tsuchikage qu'il avait vu grandir durant des années ici.

Il observa rapidement les trois êtres et exécuta les signes incantatoires de son affinité Doton rapidement.

-Iwa Bunshin no jutsu!
Spoiler:
 

Cette technique du village caché de la roche lui avait été apprise lorsqu'il officiait sous les ordres de Gin Inkan à l'époque. Ces clones devaient être brisés par une attaque surpuissantes et c'était toute la particularité de cette technique qui ne se limitait pas à des clones sans consistances. Faits de pierres, ils avaient un niveau bien supérieurs aux gamins qui affrontaient l'immortel Benzo.

Deux clones se tinrent prêts à défendre l'original tandis qu'un troisième lâcha un jet de fumigène aux pieds des différents individus. Sora qui se tenait jusqu'alors à proximité de Sen Benzo. Les clones faisaient, quant à eux, barrage.

L'original, lui, entama sa transformation. Le sceau marqué sur le dos de Sen Benzo réagit à son chakra et déversa son pouvoir dans l'intégralité de son corps.

-KINJUTSU no Seijuu! Technique interdite de la bête sacrée!

Il se transforma en un dragon blanc et agrippa Sora dans sa course s'élevant rapidement vers les cieux. Sa vitesse était phénoménale et son agilité incomparable. C'était là les résultats d'années d'expériences et de recherches: Il avait atteint la possibilité de changer le chakra contenue dans le Sceau de l'âme dont il s'était marqué pour se transformer en une créature aussi mystique que le légendaire Dragon Blanc.

La fumée envahit le terrain et les clones se munirent de kunaïs, prêts à répondre à toutes ripostes adverses. Ashiro sera bientôt sur place.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyLun 23 Mai - 8:20

A peine avait-elle fini sa phrase qu’une voix retentit dans sa tête. Allons bon, elle était bien bonne celle-là, une voix dans sa tête qui lui disait de ne pas sursauter. Elle sursautait si elle voulait, ce n’était pas comme si elle était habituée à ce genre de situation, comment était-elle censée rester de marbre quand d’un coup quelqu’un se mettait à parler dans ses oreilles ? A défaut d’un sursaut un frisson la parcourut, comme souvent lorsque la magie du chakra permettait quelque chose d’étrange à quelqu’un, elle avait plus peur qu’elle n’était étonnée. Le fait que la voix s’identifie comme le Tsuchikage ne la rassura pas vraiment, certes, il leur racontait qu’il était en route, mais cela signifiait surtout qu’il avait besoin de se mettre en route, malgré elle elle jeta un regard inquiet à l’étranger, il était assez fort pour qu’Ashiro se déplace en personne, dans quoi est-ce qu’elle s’était encore fourrée ? Pourquoi avait-elle essayé de les arrêter ? Elle avait eu assez confiance en la sécurité d’Iwa pour considérer que si Sora, puisque c’était son nom, qui venait de Konoha se déplaçait librement, c’était parce qu’on l’y avait autorisé, mais elle avait été assez idiote pour tenter de jouer les héros avec cet inconnu-là. Manque de pot, celui-là avait l’air vraiment dangereux.

Gagner du temps, écarter Sora… facile à dire, elle ne connaissait pas les détails de la situation, mais se doutait qu’elle était plus ou moins en face d’un enlèvement ou d’un truc du genre, elle ne pouvait pas simplement dire à Sora qu’elle avait quelque chose à lui dire, il ne le laisserait probablement pas s’écarter aussi facilement, bien, elle essaierait donc de gagner du temps et de ne pas se faire tuer, avec un peu de chance cela marcherait assez longtemps pour que le Kage arrive et une fois qu’il serait là tout ira bien, elle en était sûre. Heureusement, le Konohajin sembla rentrer dans son jeu, ça ou alors il était complètement demeuré, elle préférait considérer la première option, s’il était vraiment son allié quelques neurones de plus ne seraient pas de refus. Alors qu’il parlait elle réalisait qu’elle n’entendait pas vraiment ce qu’il racontait, elle se sentait détachée de son corps, observant la scène d’un œil extérieur, ça l’embêtait un peu tout ça, d’abord on se permettait de parler dans sa tête, ensuite son esprit partait flotter dans les airs, ce serait bien sympa que son corps arrête de faire des trucs bizarres. Non pas qu’elle n’aurait pas aimé s’envoler loin de ce danger bipède, c’était même rassurant d’avoir cette impression étrange d’être si loin de la réalité, mais dans la réalité justement, son corps restait bien en vue juste à côté de la source de ses problèmes et ça c’était moins cool. Elle ne donnait déjà pas cher de sa peau si un conflit venait à éclater alors qu’elle était en pleine possession de ses moyens, mais s’il décidait de passer à l’action alors que la peur exerçait une telle emprise sur elle, elle pouvait déjà aller réserver sa place au cimetière de la ville.

L’instinct de survie délia sa langue dont elle avait pourtant l’impression qu’elle était de plomb quelques secondes auparavant. Elle avait une mission, tout ce qu’elle avait à faire c’était gagner quelques précieuses minutes, après elle n’aurait plus qu’à laisser faire les grands, parler pour gagner du temps, elle avait passé le plus clair de son enfance dans une taverne, bien sûr qu’elle pouvait faire ça.

- Kusa, le village, tu sais ? Le truc avec de l'herbe partout là. Elle n’avait jamais été dans ce village et n’avait aucune idée de la véracité du cliché qu’elle y avait associé, après tout on ne voyait pas beaucoup de cailloux à Iwa, tant pis, après tout si elle demandait où c’était c’était bien parce qu’elle n’y avait jamais mis les pieds, son mensonge ridicule restait cohérent. C’était à ça qu’il fallait bien faire attention quand on mentait, se souvenir de ce qu’on racontait, d’à qui on le disait, mais surtout, « ne mentir que lorsqu’on est sûr de ne pas être découvert, sinon on est pris pour un menteur ». C’était un vieux proverbe de Suna qu’un marchand de Kumo avait raconté à un Kirijin de passage à Oto. Mon équipe est déjà partie, mais si je pars dans l'mauvais sens j'vais jamais les chopper, en plus après j'vais m'faire engueuler quand ils vont revenir, ils penseront que je les ai abandonnés, alors qu'en vrai c'est eux qui m'ont lâché, n'est-ce pas ? Du coup c'est au sud c'est ça ? Raaaah si seulement j'avais pris ma carte, z'en auriez pas une ? J'la rends, promis !

S’il lui avait semblé que Sora était rentré dans son jeu, elle en doutait à présent, principalement parce qu’il venait de lui dit d’y aller et de rattraper ses camarades. Elle en mourait d’envie bien sûr et probablement que si elle ne le faisait pas elle en mourrait tout court. Fichue "mission", maintenant qu’Ashiro lui avait ordonné de faire quelque chose elle n’avait plus vraiment le choix, elle devait rester. Elle en était rendue là dans sa haine de sa propre vie lorsque Sora la repoussa gentiment comme il aurait repoussé un gamin. D’accord, elle n’était pas très vieille, mais ça restait quelque peu humiliant venant d’un inconnu, elle s’en serait offusqué s’il ne s’était pas adressé au kidnappeur tout de suite après, elle tendit une oreille attentive, toutes les informations étaient bonnes à prendre dans la situation. Malheureusement elle n’en apprit pas beaucoup plus, simplement que Sora ne le connaissait pas non et qu’il était apparemment envoyé par quelqu’un. Bien, cela voulait donc dire que même s’il était assez puissant pour que le Kage ait besoin de faire le déplacement, il ne l’était pas assez pour être à son compte, elle allait peut-être pouvoir survivre en fait.  Elle attendait la réponse du ninja avec un intérêt non dissimulé quand…

toute sa peur se transforma en désespoir, honte, consternation et haine. Fuko venait de se montrer et voulut "calmer la situation". Il n’était pas d’Iwa à la base, mais elle était à peu près certaine qu’ils parlaient la même langue à Kumo. Dans quel univers calmer la situation revenait-il à lancer l’assaut ? Se pensait-il puissant au point de faire le poids contre ce type ? Fuko était Chuunin, et de ce qu’elle avait compris, il avait reçu exactement le même discours qu’elle, "ne rien tenter", "trouver un prétexte", "situation d’urgence", tout cela s’était résumée dans la tête de Tsuka par un "fait pas la conne", mais lui il avait… Si elle en avait eu l’occasion elle l’aurait probablement traité de tous les noms, d’ailleurs si elle sortait vivante du pétrin dans lequel il venait de la mettre, elle le ferait probablement. Bien sûr qu’il n’en avait rien à faire de cette histoire, il était bien tranquille dix mètres plus loin, mais elle était juste à côté de l’intrus. Elle et Sora. Le type qu’ils devaient protéger donc. En tous cas si Fuko avait un jour eu dans l’idée de rejoindre la cellule U.T.O.P.I.E., il pouvait rayer ce plan de carrière de la liste, la subtilité était un mot qui ne devait pas avoir de sens dans son langage étrange.

Comme il fallait s’y attendre, Sen prit plutôt mal l’intervention de Fuko, très vite des clones apparurent, plein, ça sentait mauvais. Elle attrapa un kunai dans sa sacoche, elle ne se sentait déjà pas à l’aise pour affronter des Gennins dans ces conditions, comment pouvait-elle affronter ce type ? Un nuage de fumée vint obscurcir sa vision, elle tenta d’attraper Sora avant d’en sortir, mais sa main se referma sur du vide, il devait déjà être sorti. Elle se dépêcha de partir également et se rendit compte une fois sortie que Sora avait en fait été capturé par l’ennemi. Zut. Entre Fuko’rait-mieux-fait-de-se-taire et elle les ninjas d’Iwa ne se montraient pas sous leur meilleur jour. Baissant un instant les yeux elle se rendit compte que la main qui tenait son arme tremblait, elle raffermit sa prise sur l’arme, la sensation du métal dans sa main la rassura, elle n’allait pas mourir, pas maintenant, pas comme ça, pas à cause de Fuko, sa fierté le refusait. Elle s’était toujours figuré qu’elle finirait sa vie au champ d’honneur, mais pas si jeune, pas sur une connerie pareille. Elle releva la tête et commença à analyser la situation, c’est tout ce qu’elle pouvait faire en attendant Ashiro, elle ne ferait pas la même erreur que son compagnon.

Face à eux se trouvaient trois clones du ninja, armés, ils n’avaient pas l’air de passer à l’attaque, mais nul doute qu’ils agiraient si les Iwajins tentaient quoi que ce soit. L’original semblait avoir disparu, ou plutôt s’était-il transformé en un genre de dragon capable de voler, Sora était avec lui. Sa vitesse était impressionnante, il fallait qu’ils restent vigilants, tant qu’il s’agripperait à Sora il était peu probable qu’il prenne lui-même part au combat ceci dit, perché en l’air il observait la scène. Etait-il confiant au point de ne même pas essayer de partir ? Il était capable de voler et avait celui qu’il était venu chercher, pourtant il restait là, juste hors de portée, à les narguer. Bientôt les renforts arriveraient, pensait-il pouvoir les tenir en respect avec la même facilité qu’un Chuunin et une Gennin ? Mince, c’était qui ce type ? Quoi même. Il n’avait plus grand chose d’humain à l’heure actuelle. Elle risqua un coup d’œil vers Fuko, cherchant à voir ce qu’il préparait, il avait intérêt à avoir un plan car elle le tenait comme unique responsable du pétrin dans lequel ils étaient.

_________________

Pardonne moi, Sora. 1465412287-tsuka
Spoiler:
 



Dernière édition par Tsuka Atame le Lun 23 Mai - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Ashiro Ryuka

Ashiro Ryuka
Messages : 994

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 2 S - 5 A - 1 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyLun 23 Mai - 21:11

Pardonne moi, Sora.
Nom du joueur 1
Ashiro RYUKA
« Godaime »
Ashiro fonçait à tout allure quand soudain l'ennemi se mit à créer 3 clones, il put entendre le nom de la technique d'un des précédents Tsuchikage. Mais comment pouvait il savoir utiliser ce genre de techniques ?! Il le vit se transformer en un puissant dragon blanc et s'enfuir en ignorant presque les ninjas déjà présent sur les lieux. À présent, ses unités d'élites étaient arrivé et se battait farouchement avec les 3 clones du scientifique. Ashiro passa en rase motte et saisi les deux jeunes Iwajin, ils allaient l'aider dans cette bataille !

Hop ! Accrochez vous !

Il attrapa Fuko par le col, puis il comptait faire de même pour Tsuka mais il se loupa et l'attrapa... Par les cheveux ! Heureusement pour elle le calvaire ne fut que de courte durée car il les positionna sur son nuage de cristal. La course poursuite allait à une vitesse folle tandis qu'ils fonçaient vers les massifs montagneux d'Iwa.

Qui que vous soyez !!!! Je vous ordonne de vous arrêtez ou je serai contraint d'employer la force !!!

La force du vent l'obligeait à s'époumoner pour tenter de raisonner l'individu qui transportait Sora malgré lui. Il prit une allure plus rapide encore pour rattraper le dragon qui semblait presque irrattrapable. Ashiro regarda Fuko et Tsuka :

Visiblement, l'ennemi ne semble pas résolu à coopérer, tenez vous prêt je vais le tenir en joug !

À cet instant, Ashiro claqua ses deux paumes violemment et le nuage dépassa le dragon, Fuko faillait d'ailleurs tomber du nuage tant la vitesse était importante, ça y est, il avait sa fenêtre de tir. Les trois shinobis se retrouvait en face du ninja transformé. Le Tsuchikage leva le bras puis enchaîna :

MAINTENANT ! Yin Shoton.... Lance de l'immatériel !!!

Une pique de diamant sorti de nulle part pour venir frapper de plein fouet le dragon. Sa structure était si imposante, sa vitesse également, qu'Ashiro avait la certitude qu'il avait touché sa cible. Le but n'était pas de le tuer mais de le neutraliser, Ashiro avait donc choisit de viser une zone musculaire proche de la poitrine relié à l'aile droite du dragon si sa structure musculaire ressemblait à celle d'un oiseau. Seul les prochaines minutes nous le dirait... Il comptait également sur ses deux shinobis pour l'aider dans sa tâche.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t4447-bingo-book-du-godaime https://sns-rp.forumgratuit.org/t948-presentation-de-ashiro-ryuka-termine#36353
Maître du Jeu

Maître du Jeu
Messages : 703

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyLun 23 Mai - 23:27

La rude bataille qui scellerait le destin du dernier Uchiha s’était étendue à des kilomètres d’Iwa. Alors que les clones de pierre de l’Enfant Blanc ralentissaient tant bien que mal les subordonnés du Godaime, l’original avait pris la fuite en piégeant Sora dans ses serres de dragon. Trônant sur un nuage de cristal, Ashiro était parvenu à rattraper le Benzo et avait décidé de le perforer avec une lance immatérielle. Trop occupé à courir pour sa vie - enfin plutôt à voler pour sa vie -, le génie de la science ne l’avait pas vue venir. La douleur lui causa un sursaut qui le poussa à ouvrir grand les pattes. Oups ! Sora était désormais en chute libre à une haute altitude. Une chance que sa veste un peu trop colorée s’attacha à une solide branche, ce qui amortit sa chute en plus de déchirer son vêtement. Que du bon, quoi !

L’Enfant Blanc perdit de l’altitude, visiblement bien atteint par le coup du Tsuchikage. Son sceau brilla de mille éclats et il regagna aussitôt forme humaine. Sa blessure au flanc droit s’était transposée à son torse, si bien qu’une plaie en dégorgeait du sang en abondance. Il avait les capacités médicales pour se soigner, mais il ne pouvait pas prendre le risque de se faire lâchement capturer par ce gamin dénommé Ashiro. Boitant jusqu’à un arbre, il fit quelques mudras avant de prononcer :


- Mokuton : Kyousei…

Sen Benzo se fondit alors dans cet arbre, intégrant la matière comme il savait si bien le faire. Lorsque le Tsuchikage arriverait à la rescousse de son rejeton Uchiha, le malfaiteur serait déjà loin…

Spoiler:
 

© Yumi Esuki
Revenir en haut Aller en bas
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. EmptyMer 1 Juin - 12:39

HRP:
 

Le Kage arrivait à toute vitesse, tant mieux, ils avaient bien besoin de renforts. Alors que des ninjas probablement plus doués qu'elle ne le serait jamais se chargeaient des clones, elle vit Ashiro attraper Fuko au vol, il avait la classe sur son machin bizarre, dommage qu'il choisissent de s'encombrer du plus gros boulet d'Iwa pour sa course poursuite, ça réduisait son charisme au delà de l'imaginable. Pire encore, il se dirigeait maintenant vers elle... quoi ? Elle ne pouvait pas s'esquiver sans risquer de mettre en rogne le chef de leur village, pourtant elle n'avait pas non plus particulièrement envie d'y aller, elle ne tenait pas plus que ça de ne servir à rien devant Ashiro, passer pour inutile auprès de Fuko, elle s'en fichait bien, elle se savait intellectuellement supérieure, mais auprès du Kage ? C'était déjà plus délicat. N'ayant pas particulièrement envie de se faire attraper comme un sac de patate comme Fuko, elle tenta de sauter au vol sur le genre de nuage qui lui servait de moyen de transport... et y arriva non sans mal. En effet Ashiro avait quand même essayé de l'attraper, elle laissa échapper un cri de douleur lorsqu'une mèche de ses cheveux se détacha pour finir dans la main du ninja. Mince, il avait ses moments de boulet lui aussi, elle rougit aussitôt à cette pensée et se reprit, pas question de lui manquer de respect, même dans sa tête.

Ils allaient vite, trop vite. Elle sorti un kunai, non pas pour passer à l'assaut, ni même pour s'y préparer, non, tout ce dont elle avait besoin, c'était de la sensation familière dans son poing, d'un objet qui ne bougeait pas, livide elle concentra son attention sur l'arme, essayant d'oublier ce qui était autour, pas très professionnel, mais vomir son petit-déjeuner ne semblait pas non plus rentrer dans le manuel du parfait petit shinobi. Petit à petit elle reprenait des couleurs, elle entendit son Kage hurler quelque chose, employer la force... oui... bonne idée, tout ce qu'il voulait du moment que cela impliquait de s'arrêter. Elle réussit à relever la tête alors qu'Ashiro décidait qu'ils n'allaient pas encore assez vite, heureusement cela lui permit de ne pas être pris de court et elle parvint à se maintenir à peu près stable. Bon, elle n'avait pas vomi et se s'était pas faite éjectée, c'était pas mal, mieux qu'elle ne l'aurait espéré. Elle croisa le regard de Sora, il avait l'air d'avoir encore moins supporté le voyage qu'elle, les griffes de la chose ne devaient pas être très confortable. Aussi vite qu'il était arrivé le Ryuka fit surgir une lance, ou au moins un morceau de lance, le morceau pointu comme par hasard, qui vint heurter le kidnappeur de plein fouet. Elle esquissa un sourire même si son teint était encore livide, elle n'aurait pas besoin d'agir à ce rythme là.

La suite lui donna raison puisque la cible commença à dégringoler et Sora avec. Y voyant une excuse pour quitter cet endroit de malheur elle sortit une corde de sa sacoche, il était inutile d'essayer de rattraper le Konoha-jin, il était plus lourd, elle se contenta donc de l'accrocher à son kunai qu'elle ficha dans un arbre, à partir de là il ne lui restait plus qu'à se laisse tomber pour rejoindre le plancher des vaches sans trop d'encombres, elle s'était arrangée pour arriver assez proche de Sora, elle laissait le soin de s'occuper du gêneur à des gens qui étaient sortis de l'académie depuis plus de trois mois. La chute avait été impressionnante, mais il s'en était pas trop mal sorti, sa veste et quelques branches s'étant alliées pour lui venir en aide, aussi moche qu'elle fut elle avait donc eut une utilité, étrange, c'était probablement ce qu'on appelait Karma.

- Il va bien ! cria-t-elle aux deux autres ninjas. Il y avait bien du sang dans les parages, mais il semblait appartenir à l'autre. S'approchant du réfugié elle ne put s'empêcher de proposer. Si tu veux mon cousin fait à peu près ta taille, on peut te trouver d'autres vêtements. Elle se doutait bien qu'il avait d'autres habits en réserve, mais quelqu'un qui osait s'habiller comme lui ne devait pas avoir une garde robe beaucoup plus potable. Il se rendrait service en laissant quelqu'un d'autre s'occuper de ce genre de choses, elle n'était pas fan de mode, mais ses yeux souffraient à la vue de ce genre d'accoutrement, il rendrait service à tout le monde en en changeant.

Les deux autres ne tardèrent pas à les rejoindre, ils n'avaient pas dû réussir à trouver Sen, elle n'était pas sûre que cela soit une bonne nouvelle, mais au moins cela signifiait que ce combat était terminé. Même si Sora était en vie, il n'avait pas l'air d'être en forme, Ashiro allait sûrement le ramener en nuage. Les ramener. Son visage se décolora légèrement rien qu'à cette idée, elle en oublia même de crier sur Fuko, ou peut-être était-ce la présence du Kage qui lui intimait de faire profil bas.

- Je... Elle n'était pas certaine de ce qu'elle allait dire. Je vais rentrer du coup. Le Kage n'avait pas l'air de vouloir lancer une battue pour le trouver, l'avait-il vu s'enfuir et savait-il que cela ne les aurait mené nul part ?

RP fini pour Tsuka (sauf si on l'empêche de partir, obviously).

_________________

Pardonne moi, Sora. 1465412287-tsuka
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Contenu sponsorisé



Pardonne moi, Sora. Empty
MessageSujet: Re: Pardonne moi, Sora.   Pardonne moi, Sora. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pardonne moi, Sora.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gekijô-ban Sora no Otoshimono : Tokei Jikake no Angeloid
» Yo ! Voici Sora x)
» Chuck&Sora ❝ this link which bound us ❞
» Oshiro Sora
» Sora, le visage de glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Tsuchi no Kuni :: Iwagakure no Sato :: Terrain d'Entrainement-
Sauter vers: