Partagez
 

 [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptyDim 12 Juin - 14:44




Un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?
invité : le fleuriste rougissant

De retour dans l’aile d’Iwa, Tsuka ne savait pas où aller, elle passa devant une pièce fermée, à l’intérieur elle pouvait entendre ses compagnons, des Gennins comme elle, qui avaient fini eux aussi leur épreuve et qui en discutaient bruyamment. Elle posa la main sur la poignée puis se ravisa, elle était encore troublée par ce Kumo-jin, que répondre à ses amis quand ils lui demanderaient comment s'était passé son tour ? Non, elle n'allait pas ouvrir la porte toute de suite, à la place elle continua son chemin dans le long couloir. Au détour d'un virage elle entendit une voix, observant discrètement ce qu'il se passait de l'autre côté de l'intersection, elle reconnut son Kage et un inconnu, n'ayant nulle envie de se mêler à quelque chose qui ne la regardait pas elle se réfugia dans la salle la plus proche.

Des sacs de voyage étaient posés au sol, mais personne n'était présent, elle imaginait donc qu'il s'agissait d'une salle dédiée aux Chuunins. De ce que l'organisateur leur avait dit, les épreuves étaient les mêmes pour les deux tournois, ils devaient donc attendre quelque part de passer devant des dizaines de spectateur pour n'avoir qu'à leur offrir qu'une multiplication idiote. Elle avisa un fauteuil et s'y affala, ce n'était pas vraiment là où elle aurait rêvé se poser, mais cela fera l'affaire, elle tendit l'oreille, aucun bruit dans le couloir, bon, il n'y avait probablement pas de combat entre Ashiro et l'autre, cela l'aida à apaiser sa conscience, même si elle n'était d'aucune utilité, elle se serait sentie obligée de faire semblant si des problèmes étaient arrivés. Fermant les yeux, elle fit le point sur la journée jusqu'ici, cherchant un quelconque indice qui pourrait expliquer l'attitude de son adversaire. Elle ne croyait pas à l'excuse du type qui ne serait pas normal, du gamin névrosé avant même d'avoir connu l'adolescence, un regard au plafond si haut qu'on aurait pu y caser un autre étage, Kumo semblait riche, les environs du palais semblaient du même acabit... A Iwa, on voyait directement que certains quartiers étaient plus pauvres que d'autres -du moins le pensait-elle, ayant vécu toute sa vie dans la ville, elle en connaissait les secrets qu'on tentait de cacher aux touristes- malgré tout personne n'agissait comme ce Takero... à moins d'être complètement malade. Les seuls qui tombaient dans ce niveau d'émo étaient plus vieux, après quelques missions tragiques certains perdaient les pédales, c'était inévitable. Kumo était-il si mal en point qu'il utilisait de pauvres Gennins pour des missions à même de les abimer ainsi ? Il restait bien sûr l'idée que son concurrent ne soit dans une sorte de crise d'adolescent où il se considérait comme incompris, ça expliquerait qu'il ait été considéré comme un remplaçant, tout juste bon à entrer dans la compétition à cause de l'abandon d'un autre... Mais alors est-ce qu'il n'aurait pas voulu passer cette épreuve, montrer à son village qu'il était capable de réussir et que, oui, là vraiment il était le meilleur de son village peuplé de gens qui ne le comprenaient pas ?

Elle se rappela de ses mots. "A vous qui venez de la roche, je ne prendrai pas votre vie aujourd'hui. Mais à un autre moment elle me sera donné." Un frisson la parcourut, qu'est-ce qu'il avait voulu dire ? L'examen n'était-il qu'un sacrifice géant ? Elle chassa cette idée de sa tête avec un sourire forcé, non, elle se faisait sûrement du souci pour rien. Il avait employé "donné" comme il aurait pu dire autre chose, ils étaient à la campagne, le pauvre gosse ne connaissait pas le sens des mots qu'il employait, en classe il était sûrement du genre à dessiner des pentacles sur ses parchemins au lieu d'écouter. Il fallait qu'elle s'aère, qu'elle pense à autre chose, elle voulut se lever, mais ses jambes refusèrent de la porter, après l'excès d'énergie dû aux circonstances, le contrecoup se faisait sentir et la fatigue la gagnait peu à peu. A bien y réfléchir elle n'était pas co...

Le bruit que fit la porte en s'ouvrant la réveilla, elle jeta un coup d'œil alarmé vers la fenêtre, mais le soleil était encore haut, elle n'avait pas dormi tant que ça. S'étirant les bras elle salua le nouvel arrivant. Ça a été senpai ? S'il était là c'est qu'il avait fini son épreuve, d'ici peu les Chuunins allaient débarquer en masse, ils se demanderaient probablement ce qu'elle faisait dans cette salle, quant à elle, elle ne savait même plus qu'elle n'était pas censée être là.

 

_________________

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? 1465412287-tsuka
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Kojiro Hosokawa

Kojiro Hosokawa
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptyDim 12 Juin - 19:19


¤ Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?  ¤

C'est avec des sentiments mitigés que j'arpentai de nouveaux les couloirs imposants et majestueux du palais des Futae. Moi et mon adversaire avions apparemment tous les deux réussi la première étape de notre examen en répondant à l'étrange requête de notre arbitre, un simple calcul mental à réaliser dans des conditions d'affrontement potentiel. Il n'y avait, à priori, pas de condition vraiment précise à remplir, juste fournir une réponse juste. J'étais loin d'approuver les promotions se résumant à une boucherie où seuls les survivants passeraient à un grade supérieure, mais cette première épreuve m'avait laissé perplexe, avec une étrange sensation de travail inachevée. J'étais parmi les premiers à être passés et n'eus donc pas la possibilité de vraiment échanger avec les autres chuunins sur cette expérience particulière, j'ai cru comprendre que les genins avaient le droit au même genre d'épreuve, cela me semblait de plus en plus invraisemblable.

C'est donc les mains dans le poches et la mine marquée par l'incompréhension que je retournais dans l'aile du palais aménagée pour accueillir les ninjas du Pays de la Terre. C'était relativement calme, la plupart de mes compatriotes étaient probablement en train de se reposer ou d'assister aux prestations d'autres participants. Il y avait sans nul doute un intérêt tactique à se présenter sur place, pour essayer de cerner les capacités d'éventuelles futurs concurrents. Mais je préférais prendre le temps de me ressourcer, j'avais utilisé plus de chakra que nécessaire pour réussir cette épreuve et devait être au meilleur de ma forme pour ce qui allait suivre. La suite des événements ne serait probablement pas aussi enfantine...

Le doute me tiraillait, il y avait un peu trop d'inconnus à l'équation pour que cela n'éveille pas ma suspicion. Pourquoi organiser ce tournoi ici et quel intérêt le nouveau Raikage avait-il à organiser un tel événement à ses frais ? Surtout que réunir en ce moment les principaux représentants du monde ninja risquait d'avoir des répercussions... explosives, les tensions des dernières guerres étaient encore vives et risquaient de compromettre l'intégralité de l'examen.


* Ou est-ce le but recherché... ? *

Je soupirai en arrivant face à la porte donnant sur la salle principale réservée aux chuunins d'Iwa et l'ouvrai pour retrouver une connaissance que je m'attendais absolument pas à voir ici..

- Ça a été senpai ?

Je fus frappé d'un doute en découvrant dans un fauteuil la gamine que j'avais croisé la veille du départ. Tsuka semblait s'extirper des bras de morphée à en croire sa frimousse ensommeillée, sa chevelure un brin désordonné, et son besoin naturel d'étirer ses membres. J'arquai un sourcil en reculant d'un pas, préférant vérifier le numéro de la salle. Je ne m'étais pourtant pas trompé d'endroit. Je fus d'abord un peu dubitatif quant à la présence de la genin en ces lieux mais finis malgré tout par m'avancer, m'efforçant de prendre un air sévère qui ne m'allait pas vraiment.

-Rebonjour Atame-Chan. Je crois avoir réussi la première épreuve, même si je reste un peu sceptique. Je crois que tu as déjà pu constaté combien elle était... bizarre.

Je me grattai la joue en allant moi même prendre place dans un fauteuil, scrutant la fenêtre d'un air pensif. Il n'y avait pas à dire, le domaine Futae constituait un bel endroit... me rendant d'autant plus méfiant. Rien en ce monde n'est tout blanc ou noir et ici, on mettait un peu trop en valeur une pseudo splendeur pour n'avoir rien à cacher. Mais je tendais à être impoli en prenant ces airs inquisiteurs en face de Tsuka. J'avais un peu de mal à clairement me décider sur l'attitude à adopter vis-à-vis des genins. Je ne voulais pas paraître trop distant mais ne pas leur donner l'impression qu'il fallait mépriser la hiérarchie. C'est probablement pour cette raison que je préférais appeler Tsuka par son nom de famille en y ajoutant un suffixe affectueux. Même si certains pouvais peut-être trouver ça paradoxal ou déplacé. Je portai finalement de nouveau mon attention sur elle, m'efforçant de lui adresser un sourire rassurant.

- Tu es consciente que cette pièce est sensée être réservée aux chuunins ? Je sais que nos fauteuils sont plus confortables que ceux de la salle principale des genins mais tu prends peut-être un peu trop de risques pour en profiter.

N'ayant eu le loisir que de la croiser, j'ignorais fondamentalement quelle pouvait-être sa personnalité. Elle ne semblait pas particulièrement être du genre à se prendre la tête, mais pas au point de passer à mes yeux pour une tête brûlée n'ayant que faire du protocole. Peut-être avait-elle en fait une bonne raison d'être ici ? Cela m'intriguait un peu...

- Kojilock et Watsuka -
Revenir en haut Aller en bas
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptyMar 14 Juin - 17:37




Un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?
invité : le fleuriste rougissant

La jeune fille acquiesça à la première remarque du Chuunin, ne remarquant pas que l'air sévère s'adressait plus à elle qu'aux évènements, on mettrait ça sur le compte du fait qu'elle venait de se réveiller, tous les neurones n'étaient pas encore reliés. Il sembla inspecter les lieux un moment, lui aussi se demandait-il ce qui se cachait sous les dorures d'un village trop parfait ? Si c'était le cas il n'en disait rien, au plus grand malheur de Tsuka, cette dernière avait besoin de quelqu'un pour répondre à ses questions, pas forcément quelqu'un qui ait les réponses, juste une deuxième cervelle, une deuxième paire d'yeux, quelqu'un qui pourrait l'aider à arranger son raisonnement, la petite voix dans sa tête ne lui suffisait pas cette fois. Lorsqu'il reprit la parole, Kumo n'était pas là, à la place il lui rappela qu'elle ne devait pas être là, rougissant légèrement Tsuka se demandait s'il s'agissait d'une véritable réprimande ou s'il ne faisait que râler pour la forme. Je... Ses neurones se réveillaient petit à petit. Je voulais juste une salle vide, j'avais prévu de partir avant que vous n'arriviez. Tout à fait réveillée elle esquissa un sourire narquois en se levant. Mais comment savez-vous à quoi ressemblent nos fauteuils ? S'il voulait respecter les affectations, autant le faire jusqu'au bout. Elle avait cependant bien compris qu'il fallait mieux qu'elle retourne avec ses camarades et se dirigea donc vers la porte qui s'ouvrit violemment.

Elle haussa un sourcil et réalisé avec un léger sentiment de honte que du point de vue de Kojiro, elle venait de passer sa colère d'être jetée dehors sur la porte. Heureusement le potentiel quiproquo ne put durer qu'une fraction de seconde puisque déjà le nouvel arrivant prenait la parole. HE LES MORTS ! Malgré elle, un sourire amusé s'afficha sur ses lèvres. Il fallait avouer que Tsukad Merad était une véritable attraction, éternel Chuunin, cela ne l'empêchait pas de toujours se présenter aux examens. Si les Kage pouvaient parler ils diraient probablement "Oh, encore un examen avec Tsukad Merad..." -bien sûr la plupart des Kage pouvait parler, c'était une façon de parler-. Teuf en salle quatre ! Danyto Boon a ramené de quoi boire ! Il lui lança un clin d'œil complice. Même pour les Gennins ! Assurez-vous juste que les Juunins ne vous choppent pas. Même si cette invitation avait l'air tout à fait sympathique, Tsuka n'avait pas vraiment envie de l'accepter, c'était un coup à se coucher tard et de le payer le lendemain matin. Elle doutait que les organisateurs mettent une épreuve un matin -déjà qu'ils avaient fait toute une étape sur une multiplication, si maintenant ils disaient aux spectateurs de se pointer à huit heures, ils étaient bons pour une révolution-, mais préférait assurer le coup.

Elle se rappela de l'air inquisiteur de Kojiro... peut-être est-ce que... non, probablement pas, mais quand même, si jamais... Elle décida de tenter sa chance, au pire il l'enverra paître, ça ne serait pas la première fois que cela lui arrivait et elle vivrait avec. Elle afficha donc un sourire désolé. Une autre fois peut-être... Hosokawa-senpai et moi-même allions inspecter les alentours du palais, histoire de voir de quoi sera fait demain ! Au pire des cas, elle pourrait faire semblant qu'elle voulait juste lui rendre service en lui offrant une alternative à la fête et qu'elle n'attendait pas de lui qu'il réponde par l'affirmative. Joignant le geste à la parole elle sortit de la pièce, sous le regard désabusé du fêtard qui secoua la tête Sérieux, vous allez vous tuer à prendre la vie au sérieux comme ça ! Ou réussir leur examen, eux. Sans arrière-pensée.
 

_________________

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? 1465412287-tsuka
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Kojiro Hosokawa

Kojiro Hosokawa
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptyVen 17 Juin - 17:56


¤ Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?  ¤

Je ne pus m'empêcher d'étirer mon sourire en observant la confusion croître dans le regard de Tsuka, alors qu'elle semblait chercher une excuse pour justifier sa présence dans la salle principale des chuunins. On aurait cru un chaton conscient de sa faute et incertain de l'attitude à adopter pour éviter les ennuis. Au final, elle affirma avoir voulu trouvé un endroit tranquille. Là encore, mon visage trop expressif laissa transparaître ma curiosité par un haussement de sourcils manifeste. Était-ce le genre de personne à éviter constamment la foule ? Cela ne m'avait jamais semblé évident jusqu'à lors, ou avait-elle une autre raison ? Ne me laissant pas vraiment le temps de l'interroger à ce sujet, elle s'extirpa de son fauteuil d'un bond et me regarda avec malice, rétorquant à ma précédente remarque :

-  Mais comment savez-vous à quoi ressemblent nos fauteuils ?

Je voulais du plus profond de mon être conserver une expression faciale neutre pour avoir l'air désapprobateur, mais ne pus - encore une fois – contenir une bribe de sourire aux coins de mes lèvres. Cette petite avait de la répartie ! Bien entendu, ma remarque sur la différence de confort entre les sièges des quartiers des chuunins et de ceux des genin n'était qu'une boutade, mais c'était amusant de voir qu'elle avait su bien rebondir dessus pour me répondre. Je roulai des yeux en m'efforçant de dissimuler mon air amusé, tandis que j'emboîtai le pas de la genin qui s'immobilisa devant la porte lorsque celle-ci s'ouvrit avec fracas.

Le temps me sembla suspendu alors que je me laissais entraîner par un élan outrepassant ma raison. Les préceptes shinobi auraient probablement voulu que j'assure mes arrière pour me donner le maximum de chances d'échapper à cet "assaut inopiné", soit pour mieux frapper soit pour prévenir mes pairs de la menace potentielle qui dormait en ce palais. Après tout, Tsuka n'aurait jamais dû se trouver en ces lieux et était seule responsable de sa présence ici. Mais mon sang ne fit qu'un tour alors que mon cœur défiait ma raison, je m'élançai aussi vite que possible pour intercepter "l'assaut" dont Tsuka risquait d'être la victime, mon bras avait déjà commencé à se couvrir de roche, prêt à encaisser n'importe quel coup !

Mais au final, je m'interrompis net dans ma précipitation, manquant de peu de chuter au sol derrière la jeune fille quand je reconnus le faciès rigolard de Tsukad Merad. Cet idiot avait failli me faire avoir une attaque avec sa délicatesse pachydermique ! Quel shinobi normalement constitué ouvre les portes avec autant de fracas sans être menaçant ?! Fort heureusement, ni lui ni Tsuka ne semblait avoir remarqué mon ridicule accès de panique. Je poussais donc un soupir feutré... sans me rendre compte que j'avais oublié un petit détail...

Fidèle à lui même Merad souhaitait nous inviter à l'une de ses fêtes improvisées dans une salle voisine. J'eus comme un rictus partagé entre la déception et l'exaspération, quelle idée que d'organiser ça en plein examen ? Et d'inviter des genins à se dépraver en plus ? Fondamentalement, je n'avais rien contre l'alcool mais Merad n'était pas vraiment du genre à avoir une consommation raisonnable des spiritueux et il était hors de question de donner le mauvais exemple à Tsuka. Je hochai donc négativement la tête tout en fronçant légèrement les sourcils.


- Sans façon Merad-San, je vais... hum... effectivement, inspecter les alentours avec Atame-Chan. Juste pour que l'on s'assure que vous puissiez... hum... faire la fête tranquillement. ?

Je blêmis en songeant au sort funeste qui risquait d'attendre les participants à cette beuverie si Itami venait à les prendre en flagrant délit. Cela risquait d'immortaliser un sombre épisode dans l'histoire des examens chuunin d'Iwa. J'en eus des sueurs froides rien qu'à y songer.

- Sérieux, vous allez vous tuer à prendre la vie au sérieux comme ça !

Je haussai les épaules en l'écartant légèrement de la porte pour que Tsuka et moi puissions passer. Je dévisageai l'air désapprobateur de mon confrère chuunin par dessus l'épaule, plutôt énervé par son intervention. D'autant plus quand je ne remarquai que dans une deuxième temps que je n'avais pas pris la bonne direction avec Tsuka, les quartiers des genins n'étaient pas par là ! Mais elle n'en semblait pas consciente... ou plutôt si, elle savait très bien ce qu'elle faisait, l'air concentré de son visage ne laissait planer aucun doute là dessus. Je marchai à ses cotés un moment avant de me décider à rompre le silence.

- Je suppose que ce n'est pas par hasard, que tu parlais d'inspecter les alentours du palais ? Toi aussi tu as l'impression que quelque chose cloche ici ?

L'étage était divisé en quatre ailes distinctes, chacune avait été aménagée pour accueillir l'un des quatre villages ninjas invités et toutes se rejoignaient au centre de la structure, formant une croix plus ou moins symétrique. C'était également là où se trouvaient les escaliers permettant d'accéder aux étages supérieures ou inférieures. C'est vers ce point précis que nous nous dirigions, jusqu'à ce que je perçoive deux voix qui se rapprochaient, venant vraisemblablement du couloir de droite.

- … ouais ils commencent à essayer de se rencontrer en secret. Les kages de Suna et Kiri se sont même entretenus l'un avec l'autre en personne.

J'échangeai un bref regard avec Tsuka et désignai du menton un meuble d'exposition sur notre droite, un ouvrage en bois assez massif où trônaient, derrière une vitre de verre, divers sabres d'apparat à la courbe plus ou moins exotique.

- Bah, c'est pas étonnant. C'est une occasion en or pour bien se faire voir par les autres villages. Par contre, ils ont l'air d'être méfiants quant à la vraie nature de l'invitation de Futae-Sama.

Je me glissai à pas de loup sur le coté, m'adossant au mur derrière le meuble tout en rentrant le ventre et tendis le bras gauche derrière moi pour inciter Tsuka à faire de même, histoire que nous nous fassions le plus discret possible. J'avais peut-être un peu trop tendance à la couver, après tout c'était une ninja comme les autres. Mais c'était plus fort que moi, et comme pour m'enfoncer un peu plus dans ma prévenance exagérée, le détail que j'avais oublié tantôt fut mis en évidence sous le nez de la genin, il y avait toujours cette pellicule de roche sur mon avant-bras restée depuis l'incident avec Merad-San. Le gain de poids aurait peut-être pu m'alerter si je n'avais pas tendance à régulièrement m'entraîner en générant justement de la roche sur mes membres pour augmenter leur masse et accroître la difficulté de certains exercices physiques devenus trop évident avec le temps. Quoi qu'il en soit, mon intérêt était totalement porté sur les deux étrangers qui n'adressèrent aucn intérêt particulier à l'aile d'Iwa . Ils se contentèrent de descendre les escaliers pour rejoindre l'étage inférieur, leurs voix se faisant plus en plus distantes.

- De toute façon, ce qui compte, c'est que la moisson soit bonne, et c'est bien parti pour.

J'arquai les sourcils alors que ces types disparaissaient en contrebas, pivotant la tête vers Tsuka pour lui chuchoter.

- Ils ont bien parlé de... moisson, exact ?

Un terme bien énigmatique compte tenu du contexte dans lequel il était employé. Il était très peu probable que ces deux individus aient fait référence à une quelconque forme l'agriculture. Je poussai un soupir en dévisageant Tsuka, était-ce vraiment une bonne idée de creuser davantage la question ? Cela relevait de mon devoir, mais inclure une jeune recrue d'Iwa dans l'équation rendait moins évidente la poursuite d'investigations potentiellement dangereuses. Je décidai donc de considérer Tsuka d'égal à égal, je plongeai mon regard dans le sien en lui posant cette question décisive. Impliquant qu'elle prenne ses responsabilité, d'une façon ou d'une autre.

- Tu souhaites m'accompagner et les suivre, ou tu préfères aller avertir directement le Tsuchikage ?

J'avais volontairement tourné ma question pour qu'elle garde un rôle à jouer dans cette histoire. Même si je me doutais qu'avec si peu d'éléments concluants, le Tsuchikage risquait de l'envoyer paître. Il valait mieux ça que de se faire capturer par la menace sous-jacente du domaine Futae.


- Kojilock et Watsuka -
Revenir en haut Aller en bas
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptyDim 19 Juin - 8:42




Un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?
invité : le fleuriste rougissant

Si elle avait remarqué que quelque chose clochait ? Il fallait être un véritable idiot pour ne pas remarquer que cette endroit foutait les jetons. A bien y réfléchir, si Tsukad organisait une fête, c'était qu'il avait la tête à ça, il n'avait donc probablement rien remarqué du tout. Ce qui ne faisait que conforter sa première idée. Elle acquiesça. Ouais, cet endroit est encore plus creepy que la maison sur la troisième. Tout le monde connaissait la maison en question à Iwa, elle résistait encore et toujours aux efforts d'urbanisation des autorités, mais pour beaucoup de personnes ,c'était dû à l'idée qu'elle était hantée et qu'en mourant les âmes de tous ceux qui refusaient la modernité allaient se réfugier dans ce veux bâtiment et faisaient fuir les gens. Les plus malins disaient que les bruits qu'on entendait la nuit étaient dus à des rats qui finissaient de détruire ce qui restait du mobilier, mais même eux ne s'aventuraient pas là-bas la nuit tombée.

Elle allait enchainer par une remarque très intelligente, mais une voix l'en empêcha, elle tendit l'oreille pour entendre ce qu'il se disait alors que son senpai lui faisait signe de se cacher. C'est dans des moments comme ceux-là qu'elle était bien contente d'être encore petite, là où Kojiro essayait tant bien que mal de ne pas dépasser, elle avait tout le loisir de s'étirer, elle aurait pu faire des tractions que personne ne l'aurait remarquée. Elle haussa un sourcil circonspect en voyant le Chuunin tenter de la protéger avec son bras, ils étaient cachés, de quoi avait-il peur ? D'autant plus qu'ils avaient parfaitement le droit d'être là, tout ce qu'ils risquaient c'était que les deux gardes se taisent, à moins qu'il n'ait remarqué une menace qu'elle n'avait pas identifié ? Essayant d'être la plus silencieuse possible elle écoutait la conversation tout en observant le visage de son camarade, guettant le moindre indice sur ce qu'il avait pu découvrir.

Elle tiqua sur le même mot que Kojiro à en croire sa dernière phrase, elle connaissait toutes les fêtes paysannes et il était encore trop tôt pour penser à la moisson, bien sûr ils étaient peut-être juste prévoyants, après tout on pouvait très tôt savoir qu'une saison serait mauvaise, mais savoir reconnaitre les bonnes ? Quand on savait à quel point la météo pouvait changer vite ? C'était assez improbable. Surtout qu'elle ne voyait pas pourquoi le sujet était abordé d'un coup, cela faisait étrangement écho à ce que lui avait raconté son adversaire. Elle en était à réfléchir quand Kojiro la place devant un choix qu'elle n'aimait pas vraiment. D'un côté suivre des types qu'elle n'avait aucune envie de connaitre, de l'autre aller voir Ashiro. Ce dernier l'intimidait bien trop pour qu'elle ose aller le voir et puis pour lui raconter quoi de toute façon ? Que tous les gens qui vivaient ici avaient l'air de dangereux psychopathes ? Il l'avait déjà très certainement remarqué. Non, elle n'avait pas le choix, elle devait le suivre et s'avancer vers l'inconnu. Un éclair de détermination passa rapidement dans ses yeux, elle n'était peut-être pas particulièrement courageuse, mais elle restait une Iwa-jin, ce n'étaient pas deux gardes du dimanche qui allaient l'effrayer. Allons-y, il est trop tôt pour parler de moisson, ils cachent quelque chose. Un instant elle songea à lui raconter son épreuve, mais elle se ravisa, une part d'elle n'arrêtait pas de lui raconter qu'elle était juste tombée avec un Kumo-jin un peu à la ramasse et c'était généralement cette part d'elle rationnelle qui avait raison, pas besoin d'ennuyer son senpai avec ce genre d'idioties.

[...] Du moment qu'on garde tout en place il n'y a pas de risques que ça tourne mal. Ne pas faire de bruit dans un escalier n'était pas chose aisée et les deux Iwa-jins devaient redoubler d'efforts pour arriver à rester discrets sans perdre trop de terrain. Bah, tant qu'on les arrose, les plantes ne partent pas. Il lui sembla entendre un rire et quand le deuxième garde reprit la parole elle ne put plus rien discerner, une porte venait de se fermer, ça n'aidait pas. Arrivés au deuxième étage elle observant les quelques portes en vue avec un sentiment d'appréhension, ils avaient probablement disparu dans l'une de ces pièces, mais les suivre à ce stade là dépassait la simple filature. On leur avait expressément demandé de rester loin de cet étage et cela serait une insulte à leur hôte que de lui désobéir. D'autant plus qu'ils n'avaient aucune idée de ce qui se trouvait derrière les lourdes portes, ils n'étaient que deux, pas les meilleurs et personne dans leur village ne savait où ils étaient ni ne les avait autorisé à y être. On ferait mieux de... Un bruit de serrure l'interrompit, les deux hommes devaient avoir fermé la porte derrière eux, cela permit aux deux ninjas de repérer la porte en question et Tsuka redouta que cela ne donne de mauvaises idées à Kojiro. On n'a pas le droit d'aller là, retour au plan A ? Elle ponctua sa question d'un sourire qui se voulait assuré, mais elle doutait qu'il eut l'effet escompté. En tous cas elle espérait du fond du cœur que son senpai ne décide pas de jouer au héros.
 

_________________

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? 1465412287-tsuka
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Kojiro Hosokawa

Kojiro Hosokawa
Messages : 85

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptyVen 24 Juin - 0:31


¤ Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?  ¤

Je ne me sentais pas très à l'aise à ainsi imposer un choix cornélien à cette pauvre Tsuka, d'autant plus que chacune des deux alternatives apparaissaient comme un affreux supplice potentiel. Cela dit, entre un calvaire déplaisant et un autre susceptible d'apporter une mort douloureuse, j'aurais préféré qu'elle opte pour la première option. Mais le doute que je vis envahir le regard de la genin ne tarda pas à se fondre en une résolution affirmée. Elle ne débordait pas pour autant d'une assurance aveugle, mais je croyais lire en elle cette volonté de bien faire, le simple désir de servir au mieux son village.

- Allons-y, il est trop tôt pour parler de moisson, ils cachent quelque chose.   

Malgré mon inquiétude à son égard, je ne pouvais nier ressentir une certaine fierté à compter Tsuka parmi mes sœurs d'armes et déplorer par extension le fait qu'on lui ait, comme à tous les autres, vraisemblablement injecté cette saleté de pseudo-vaccin. À quoi pouvait bien servir cette substance, si elle ne garantissait pas une meilleure santé à son porteur ? Qu'est-ce qui pouvait justifier les mensonges d'Ashiro autour de ce produit... ? Mais l'heure n'était pas aux remises en question, trop d'inattention de ma part risquait de compromettre notre discrétion auprès des mystérieux gardes.

Je me décidai finalement à leur emboîter le pas dans les escaliers, faisant preuve d'une prudence peut-être excessive pour m'assurer qu'ils ignorent notre présence. Paradoxalement, j'appliquais plus de précautions en raison de la présence de Tsuka qui ne manquait pourtant pas de talent pour la filature. Elle avait le pas léger et un corps menu qui facilitait le camouflage improvisé, là où ma taille supérieure à la moyenne de mon âge s'apparentait clairement à un handicap. Avec le recul, je me demande si elle n'était pas définitivement plus discrète que moi..... bah, je suppose que la couleur remarquable de ses cheveux rétablissait l'équilibre ?


- [...] Du moment qu'on garde tout en place il n'y a pas de risques que ça tourne mal.

- Bah, tant qu'on les arrose, les plantes ne partent pas.  

Quoi qu'il en soit, ces types ne nous avaient apparemment pas remarqué et continuaient à discuter en poursuivant leur marche dans le couloir de l'étage inférieur. Les suivre ici promettait d'être compliqué, je ne me souvenais pas des meubles présents qui pouvaient m'aider à me dissimuler rapidement. Mais je n'eus pas vraiment à me torturer les méninges, je perçus le grincement d'une porte suivi de sa fermeture... puis plus rien. Je risquai un coup d'oeil plus audacieux dans le fameux corridor pour constater les deux hommes n'étaient plus là. J'échangeai un bref regard interrogateur avec Tsuka qui semblait tout aussi perplexe que moi.

- On ferait mieux de...

Je sursautai quand la genin fut interrompu par le cliquetis d'une serrure, celle de la porte la plus proche des escaliers. L'une de ces fameuses portes bizarres qui jalonnaient les murs du second étage, celles-là même qu'il était défendu de franchir pour les ninjas invités. J'admets que la curiosité m'avait piqué au vif à cet instant et à émettre de biens étranges comparaisons intimes. Pourquoi tant de mystère autour de ces portes ? … Un peu à l'image de celui entourant le vaccin répandu à Iwa par Ashiro ? La réponse me vint spontanément à l'esprit en un mot.

* Compromettant... *

D'une façon ou d'une autre, c'est le genre d'information susceptible de porter préjudice au pouvoir en place. On ne cache pas ce qui ne saurait être interprété avec douleur, suspicion... ou mépris. Je m'approchai de la porte la plus proche, l'effleurant des doigts. Elle semblait sacrément solide et je n'avais aucun moyen de l'ouvrir discrètement et surtout... je ne pouvais pas risquer une telle intrusion sans soutien. Encore moins en étant accompagné d'une camarade cadette. Cela me faisait mal de l'avouer, mais je ne serais probablement pas en mesure de la protéger si nous nous retrouvions dans une situation épineuse.

- On n'a pas le droit d'aller là, retour au plan A ?

Tsuka me fixait avec un large sourire qui semblait manifester une certaine forme de confiance en elle. Toutefois, j'avais l'impression que cette expression faciale rieuse voilait un sentiment plus proche de l'incertitude. Sourire face à l'inconnu, c'est ce que je m'efforçai de faire alors que je me détournai de la porte suspecte, me rapprochant de Tsuka en haussant les épaules.

- Tu as raison. Allons plutôt en reconnaissance aux alentours de la propriété.

Je ne pus m'empêcher de lui tapoter affectueusement la tête avant de réaliser combien c'était... idiot et un brin trop infantilisant pour elle. Je retirai donc vivement ma main et pris les devants de la marche en hochant négativement la tête vis-à-vis de mon propre acte. Le coté senpai-poule ne risquait pas d'être perçu d'un très bon œil à Iwa, j'avais intérêt à me modérer..... au fait qu'est ce que je faisais encore avec cette plaque de roche sur mon avant-bras ?!

Après que j'ai fait disparaître cette protection superflue, nous nous mîmes en route pour rejoindre l'extérieur du bâtiment, descendant davantage les escaliers pour rejoindre le rez-de-chaussée. Il respirait toujours l'opulence à un point dérangeant et c'était d'autant plus visible maintenant qu'il n'était plus bondé de monde, cela laissait davantage d'opportunité d'observer les décorations hors de prix abondamment présentes. Je me demandai comment les Futae avaient pu obtenir une telle fortune alors que je me pris à contempler une peinture représentant l'actuel maître des lieux, Jinkaku Futae.

Je me laissai absorber un moment par le travail de l'artiste. Il avait su sublimer la majesté de son modèle avec un coup de pinceau vif jouant sur le contraste des couleurs pour renforcer la teneur de son regard. Je défiai un moment la création avec mes yeux avant de finalement m'en détourner, je ne risquai de pas de gagner sur la longueur face à une peinture... et je ne préférai pas faire attendre Tsuka.

Nous finîmes par nous diriger vers l'arrière de la demeure, une partie qui donnait sur les jardins... mais nous n'eûmes pas le temps de vraiment les admirer car des individus similaires à ceux que nous avions pris en filature semblaient garder les lieux et à en croire le regard qu'ils nous avaient jeté, rester ici ne semblait pas une bonne idée.


- Visiblement, ils n'ont pas l'air d'aimer que les ninjas sortent de leurs quartiers...

Je soupirai en faisant demi-tour, me grattant la joue en cherchant que faire... mais mes limites physiques ne tardèrent pas à me suggérer une idée au travers d'un léger gargouillement en provenance de mon ventre. J'adressai à Tsuka un regard que je m'efforçai à garder le plus neutre possible... même si mes joues avaient légèrement rosies.

- … Hum... eh bien... l'heure tourne et pour ma part, je n'ai rien mangé ce matin. Tu as faim ? Je t'invite si tu veux.

Ma crédibilité venait une fois encore d'en prendre un sacré coup pour son grade... c'était définitivement pas gagné pour obtenir le respect de la jeunesse...

- Kojilock et Watsuka -
Revenir en haut Aller en bas
Tsuka Atame

Tsuka Atame
Messages : 125

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 0 A - 0 B - 0 C - 0 D
Talents:

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? EmptySam 25 Juin - 7:34




Un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?
invité : le fleuriste rougissant

Tsuka grumpfa intérieurement quand Kojiro la patpata, mais elle ne réagit pas, elle avait l'habitude que les garçons de son équipe se moquent de sa taille. Pourtant, elle se tuait à leur répéter qu'elle n'était pas petite pour son âge -ce qui était vrai-, mais que c'étaient eux les grandes asperges qui auraient bien du mal à se cacher, il n'y avait qu'à voir comment Kojiro avait dû redoubler d'efforts pour une filature aussi simple. Non, vraiment, elle n'avait aucun complexe sur sa taille et, jusque là, elle lui avait toujours servi. Elle fut cependant ravie qu'il accepte de laisser tomber l'idée de suivre les deux gardes, pendant qu'il observait la porte, elle avait craint qu'il ne décide de tenter quelque chose de stupide, il n'en fut rien et elle ne le remercierait probablement jamais assez. Sans le dire, bien évidemment, cela serait avouer qu'elle n'avait clairement pas assez de témérité pour s'aventure ainsi dans l'inconnu sans qu'on ne lui ait ordonné de le faire. C'est donc une Gennin soulagée qui se dirigea vers les escaliers.

Arrivés au premier étage Tsuka fut frappée par la décoration des lieux comme son senpai, mais pour une toute autre raison. Elle n'avait pas assez d'éducation dans le domaine de l'art pour être saisie par la richesse des pièces qui étaient présentées là, si le but était d'impressionner les invités, c'était peine perdue pour elle -en même temps, on osait espérer que Futae avait autre chose à faire de ses journées que d'impressionner des gamines de treize ans, ou alors qu'il faisait l'objet d'un suivi médical-. Tout ce qu'elle remarquait, c'est que c'était quand même sacrément laid, de l'extérieur déjà elle avait émis des doutes sur les choix architecturaux du bâtiment, mais même la décoration était à vomir, c'était bien trop riche, tout le monde savait que pour mettre un élément en valeur, il fallait qu'il soit un minimum isolé, là tout était décoré si bien qu'on ne savait plus quoi regarder et qu'on finissait par se réfugier en regardant ses pieds ce qui n'était sans doute pas le but escompté.

Elle regardait tellement ses pieds qu'elle failli rentrer dans Kojiro quand celui-ci s'arrêta brusquement, sa fièvre aventureuse s'était heurtée au flegme agressif des gardes de la propriété. Apparemment les jardins non plus n'étaient pas une option, décidément leur exploration n'était pas bien efficace. Elle eut du mal à retenir un sourire amusé en entendant le ventre du Chuunin gargouiller, voilà qui portait un grand coup à son charisme qui n'était déjà pas resplendissant. Elle réfléchit un moment à son invitation, elle n'avait pas grandi dans la même opulence que leur hôte et quand on lui proposait à manger elle ne disait jamais non, pourtant... Pourtant Kojiro était un Chuunin, un Chuunin sympathique, mais il restait son supérieur hiérarchique et elle n'était pas sûre de vouloir être vue en train de manger avec lui, ses amis ne manqueraient certainement pas l'occasion de la charrier pendant des années avec cette histoire. Désolée Senpai, je pense que je vais aller retrouver mes camarades, bon appétit à vous ! Bien sûr, de retrouvailles il n'y eut point, elle avait autre chose en tête et, dès qu'elle fut sorti du champ de vision de Kojiro, elle se précipita en ville.

 

_________________

[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? 1465412287-tsuka
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5717-journal-d-un-malentendu https://sns-rp.forumgratuit.org/t5383-bingo-book-tsuka-atame#41922 https://sns-rp.forumgratuit.org/f393-dossier-tsuka-atame https://sns-rp.forumgratuit.org/t5382-atame-tsuki-en-cours-de-redaction-spoilers#41906
Contenu sponsorisé



[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty
MessageSujet: Re: [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?   [Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Kojilock et Watsuka] Kumo, un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaminari no Kuni :: Domaine Futae :: Palais :: Aile d'Iwa-
Sauter vers: