Partagez
 

 Le fossé du développement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ken'jin Yokka
Rang B
Rang B
Ken'jin Yokka
Messages : 130

Fiche shinobi
Grade:
Nombre de missions effectuées: 0 SS - 0 S - 1 A - 0 B - 0 C - 1 D
Talents:

Le fossé du développement. Empty
MessageSujet: Le fossé du développement.   Le fossé du développement. EmptyVen 26 Aoû - 3:20

Le désert c'est plutôt chaud non? Le soleil... ça frappe plutôt dur n'est pas? Depuis combien de temps je suis ici? Le ciel me parait si frais, alors que l'air est étouffant... C'est une première pour moi d'avoir si chaud... Habituellement, nous les Yokka sommes plutôt résistants à cette chaleur. Mais pourquoi ai-je si chaud? Le soleil n'a pas changé... le sable? identique... Mais bon sang, où suis-je en faite? Il n'y a pourtant rien autour de moi, rien au-dessus et rien en dessous non plus. Je m'interrogeais un moment, j'étais parti dans le désert m'entraîner... mais m'entraîner à quoi? Je vagabondais un peu, cherchant la raison de ma venue ici.

J'étais dans ce qui semblait être un trou peu profond en forme de cercle en plein milieu du désert. Je dirais environ cinq mètres de profondeur et assez large pour une invocation de taille moyenne. La chaleur semblait s'accumuler ici, c'était sans doute la raison pour laquelle j'avais si chaud. C'était un endroit idéal selon ma mère pour pratiquer du ''Dai Yon Ha Dou'', la technique préféré de celle-ci et celle qui était devenue la signature du clan. La fameuse quatrième vague Yokka. Quand j'y pensais, ma mère était la terreur des enfers... mais c'était juste une brute d'école? Je veux dire c'est le surnom qu'on lui avait attribué à l'académie, mais c'était il y a très longtemps, pourquoi s'en servait-elle encore? Et puis " des enfers " ça fait assez puéril, pourquoi pas désert? À cause du démon des sables? Elle voulait faire plus originale? Bien sûr j'aimais ma mère, j'étais fier d'être de son sang, de faire partie du grand village de Suna et même si je n'étais surement pas le ninja qu'elle aurait voulu, elle s'occupait de moi et m'entraînement durement.

Tant qu'à être ici, je n'allais pas gâcher mon temps. Utilisons cette opportunité pour pratiquer l'art du clan Yokka. Rapidement, l'air commença à se refroidir. La chaleur était rapidement transférée dans ma main grâce à mon chakra pour ensuite envoyer le fameux Dai Yon Ha Dou. Visant le ciel avec ma paume, je relâchais toute l'énergie accumuler pour créer la quatrième vague. Dans un effet spectaculaire, la chaleur se dispersa rapidement pour reprendre sa place dans ce fourneau qu'était ce trou dans le désert. Comme prévu, cet endroit est idéal, je pus même remarquer les traces du Kanazuchi Reiho qui avait creusé cet endroit. C'était le terrain d'entraînement du clan Yokka en plein désert. Je me souvenais maintenant, elle avait créé cet endroit dans ce seul et unique but. Le gouffre des enfers, il n'était pas fini et fallait encore creuser un peu et peut-être travailler encore un peu les murs.

Sur ce moment de réflexion, je continuai de balancer des attaques avec mon chakra, essayant d'en conserver pour ne pas rester ici trop longtemps. Les nuits dans le désert sont vraiment froides, et sans mon chakra pour rester au chaud, je ne ferais peut-être pas long feu. Avec cette penser me vint une idée. J'avais vu une vieille technique un parchemin de ma mère, mais même si je ne pouvais pas l'apprendre ici, il y avait des détails intéressants. Disant que la Dai Yon Ha Dou n'était pas la base pour les techniques du clan. Mais que notre façon de s'en servir. La base du Dai Yon? Mais oui, c'était d'absorber la chaleur pour catalyser notre puissance et ainsi relâcher plus d'énergie. Notre style de combat et notre art, quoique moins mortel que l'ancien art perdu de Pakura était plus efficient que l'originale. Ne ce servant pas juste de chakra, mais aussi de l'environnement pour forger notre attaque. L'art de l'assèchement, des techniques oubliées à travers les âges. Aucune archive de Suna disponible pour moi ou même ma mère dans le temps n'avait d'information sur les techniques qu'elle utilisait, l’héroïne de Suna... Plus importante, l'aspiration de chaleur par le biais du chakra était une chose aisée pour les Yokka. Donc si je m'y prends bien, il suffit d'arrêter Dai Yon Ha Dou avant la phase finale? Ce ne pouvait être si simple... Je me devais d'essayer quand même.


~Dai Yon~

Aspirant à nouveau la chaleur des alentours, je m'arrêtais en plein milieu. C'était plus difficile que je ne pensais. La chaleur voulait à tout prix sortir, comme si elle allait exploser... encore... à l'intérieur de moi. Après un moment, l'énergie avait l'air de se dissiper. Elle avait disparu en relativement peu de temps, mais c'était un début. Il fallait garder cette énergie et tenter de l'utiliser, mais je n'étais pas prêt. Je continuais donc un moment, aspirant la chaleur et la laissant se dissiper. Le gouffre accumulait très rapidement la chaleur, il était facile de recommencer encore et encore. Pendant un moment j'essayais d'aspirer plus de chaleur que nécessaire, mais cela échouait. Je pouvais donc voir la limite que Dai Yon possédait pour le moment. C'était plus grand que je n’espérais. Le soleil était encore très haut dans le ciel, comme si le temps ne bougeait presque pas. Le sable autour du gouffre semblait si frais comparer à la fosse dans laquelle je me trouvais.

~Dai Yon~ Suivit de ~Yakeru Hada~

Tout me semblait plus frais d'un coup. La technique me recouvrait entièrement, mon chakra faisait guise se pare-chaleur, même si celui-ci était bien plus chaud que la température ambiante. Mais après avoir absorbé cette chaleur, activer le Yakeru Hada semblait si facile. Je n'avais pratiquement rien fait. Ne serait-ce que de fournir la technique avec le chakra supplémentaire à la garder activer plus longtemps. Il me fallait expérimenter un peu plus. Je désactivais ma technique pour me reconcentrer.

~Honoo-Kami Kokyuu~ Suivit de ~Yakeru Hada~

C'était un nom qui me semblait parfait pour cette technique. Ma mère en serait fière, j'ai enfin réussi à développer moi-même une technique, même si ce n'est qu'avoir perfectionné les bases du Dai Yon. Je me sentais plutôt bien, épuiser, mais bien. Je me reposais avant de rentrer au dojo. Il me semble avoir changé un peu? Oh... j'ai bronzé. Bon sang, j'avais dépassé mes limites on dirait. Un Yokka qui bronze? Cela ne semble pas très normal...

Suivant cet événement, je ne sortis très peu, m'entraînant à l'intérieur pour reprendre des couleurs plus saine pour la peau.

_________________
Le fossé du développement. Jin_gr10
Revenir en haut Aller en bas
https://sns-rp.forumgratuit.org/t5887-annales-de-ken-jin-yokka#45746 https://sns-rp.forumgratuit.org/t5752-ken-jin-yokka-bingo-book-en-cours#44734 https://sns-rp.forumgratuit.org/f420-dossier-ken-jin-yokka https://sns-rp.forumgratuit.org/t5748-ken-jin-yokka-l-enfant-de-la-terreur-des-enfers-terminer
 
Le fossé du développement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1500 pts] armée en développement
» La région Nord retenue comme pôle de développement par le gouvernement.
» Haïti : développement et système de savoirs
» Jeunes en développement
» (M) Wayne Jenkins - en développement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Senkai No Shinobi - Réincarnation :: Passé :: V2 :: RP :: Kaze no Kuni :: Grand désert de Suna-
Sauter vers: